-33%
Le deal à ne pas rater :
COOKINGBOX – Barbecue 58cm à Charbon de bois (Jusqu’à 10 ...
59.99 € 90.01 €
Voir le deal

Partagez
 

 (week 1, thu) live it up (+ louis)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 1, thu) live it up (+ louis) Empty
Message (#) Sujet: (week 1, thu) live it up (+ louis) — Dim 5 Avr - 16:59

live it up
week 1, thursday - 4:16pm
+ @louis

Il fait quand même un peu froid dans ce pays alors Maci, avec ses habitudes de Californienne, elle en mène pas large. Son pantalon de yoga est agrémenté d'une veste en espèce de boa poilu seconde main jaune moutarde, et elle se promène avec sa tablette pour faire des photos, quand ce fameux stand attire son attention, comme une oasis de sucreries au milieu du désert. Maci, les trucs sucrés et les pâtisseries, elle aime trop ça, elle a la chance d'avoir le métabolisme qui lui permet de garder sa ligne de grande sauterelle avec son mètre soixante-dix et ses grandes pattes. Elle reste hypnotisée par ce qu'elle voit limite, et elle demande même au vendeur les noms de ces trucs, mais elle est incapable de répéter ce qu'il lui raconte avec son accent bizarre. Forcément, Louis qui passe par là, elle va l'alpaguer pour qu'il rejoigne sa mission quatre heures. « Louiiiiis, » elle fait en s'approchant de lui pour lui attraper le bras d'un air enjoué. Maci, quand elle étiquette quelqu'un comme un pote, elle fait plus semblant, c'est full skinship digne des plus parfaites des California girls à coups de hugs et de contacts en tous genre. « T'as faim ? C'est l'heure du goûter. Tu veux un goûter ? » Elle affiche son meilleur sourire pour qu'il la suive, pour le planter devant le stand et le lui montrer fièrement avec sa tronche de nana qui a un truc derrière la tête. « Regarde tout ça. C'est dingue y'a trooooop plein de trucs que j'ai encore jamais vu comme bonbons c'est trop génial, mais ils ont des noms compliqués. C'est quoi la langue de l'Autruche déjà ? » Ils parlent bizarre et ça ressemble pas du tout à l'anglais ni à l'espagnol, mais bon Ashley lui aussi il parle anglais avec un accent tout bizarre alors on sait jamais. « Mon Oscar il serait trop content de voir un stand pareil. » Elle pense à voix haute  en imaginant son petit garçon être fasciné par le stand coloré et les odeurs de sucre. Pour finalement faire signe au type du stand qui lui tend une barbe à papa rose bonbon. Qu'elle attaque du bout des doigts en déchirant un bout et l'enfourner d'un coup. La  vache c'est vraiment que du sucre cette histoire ou quoi ? Elle a jamais trop pensé à ce qu'il y a là-dedans, juste que c'est joli. « C'est trop bon mais y'en a trop par contre. Tiens, » elle fait avec un sourire pour piocher un nouveau bout de barbe à papa et l'approcher de la tête de Louis qui a trop rien demandé, le pauvre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 1, thu) live it up (+ louis) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, thu) live it up (+ louis) — Lun 6 Avr - 0:14

Mains dans les poches, il se promène. C’est la journée, il flâne, il rêvasse, il serait même d’humeur à faire un peu les boutiques tiens. Ah mais y a pas de boutique. Ha-ha. Heureusement il y a plein d’autres choses, par exemple ce stand à bonbons là. Il ne le voit pas encore mais il le sent. L’odeur du sucre vient titiller ses narines, lui qui n’est d’habitude pas friand ce genre d’odeur lui rappelant l’enfance il ne peut que se faire avoir. Et quand Maci est dans les parages bah… il peut plus y échapper. « Hey ! » AH bah elle l’embarque carrément dis-donc. Il s’y attendait pas trop Louis, pas super friand de la proximité hâtive. C’est pas qu’il est pas amical mais disons… qu’il lui faut du temps. Un bon p’tit français hostile désamorcé face à une californienne un poil extrême. « Nan j’ai pas hyper faim… mais je sens que toi t’as envie d’un goûter. » On la connaît celle-là ça va elle va pas la lui faire. Il se laisse traîner devant le stand sans trop de résistance, admirant l’étalage qu’elle lui présente dans une excitation qui contraste avec sa nonchalance. « Ah ouais dingue. » Il se fou ouvertement de sa gueule, gentiment, haussant les sourcils et lui snappant un petit sourire au passage parce que sans trop savoir pourquoi il a envie de se marrer là. Elle est beaucoup trop surexcitée pour des bonbons, faut la calmer Maci j’vous dit. Et là il explose de rire. « L’Autriche tu veux dire ? » Il est même pas sûr qu’elle en ait fait exprès, c’est ça le plus drôle. « C’est l’allemand. » Le problème avec Maci c’est que c’est grave difficile de la suivre, elle part dans tous les sens. La voilà qui a encore changé de sujet, Louis c’est bon il a compris qu’il ne fallait plus chercher à faire de connections. C’est simple : il n’y en a pas. « Ton Oscar ? » Son chien ou un bail du genre mais lui, con comme il est, il la questionne. Qui dit question dit réponse. Oups. Mouvement de recul lorsqu’une barbapapa lui fonce droit dessus. « Non ça va j’suis pas fan. » il se dédouane repoussant l’objet avec ses paumes. Enfin. « Pour le geste, tu pourras pas dire que je t’aide pas. » On sait jamais, il assure ses arrières avec un pauvre bout filandreux qui fond dans sa bouche et lui arrache une petite grimace éclair. « Mh miam j'avais oublié comme c'est bon. »

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 1, thu) live it up (+ louis) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, thu) live it up (+ louis) — Lun 6 Avr - 17:04

Maci elle attrape le bras de Louis comme ça tout naturellement et ça la fait glousser quand il voit clair dans son jeu pour aller chercher des trucs à manger au stand de sucreries. « C'était facile à deviner hein ? » elle rétorque avec un sourire amusé d'une gamine qui vient de se faire attraper la main dans le sac. Alors devant le stand Louis il fait mine d'être impressionné mais bon niveau réaction on repassera, sauf que Maci elle s'en fiche, elle tant qu'on l'écoute elle continue dans sa lancée. Barbes à papa, pommes d'amour, et plein de trucs qu'elle connaît pas qui ont des noms tout chelous qu'elle saurait pas réécrire, lui déclenchant une nouvelle question sur la langue locale. Ça a l'air de faire rigoler Louis qui répète le nom du pays mais elle capte pas trop. « Oui c'est ce que j'ai dit, » elle répond  tout à fait normalement, pour poursuivre directement sans laisser le temps au doute de s'installer. L'allemand, donc. « Oh d'accord. Je connais pas du tout un seul mot d'allemand. Je crois pas que je connaisse de gens qui parlent allemand du tout, en fait, » fait Maci en réfléchissant deux secondes. Non, chez elle, la plupart des gens ils parlent tous espagnol, sauf peut-être la famille de philippins du bout de la rue qui parlent leur dialecte philippin dont elle a encore oublié le nom. Le prénom d'Oscar glisse de ses lèvres quand elle l'imagine voir tout ça et elle en oublie presque que comme toujours, elle donne aucun contexte quand elle bavasse. « Oui, Oscar c'est mon petit garçon, il adore les sucreries, comme tous les petits garçons de dix ans je crois. » Il est toujours en train de négocier pour de l'argent de poche pour aller chercher un paquet de Sour Patch Kids dans l'allée confiserie du Walmart quand elle finit son service. Bon, il a pas hérité ça de n'importe qui, parce que Maci c'est pas la dernière non plus. Alors elle s'empare de sa barbe à papa et essaie de partager, mais Louis il a pas l'air trop emballé non plus. Elle insiste quand même, parce que y'a des gens ils refusent tout le temps la première fois par politesse et elle propose toujours une seconde fois au minimum quand elle partage des trucs. « T'es sûr ? Allez juste un bout, vas-y, » elle continue avec son sourire jovial. Il finit par flancher et elle l'observe avec attention, un peu attendrie mais aussi contente de partager sa passion pour les machins bourrés de saccharose. « T'as vu ? Mais bon c'est plein de sucre je vais devoir aller me brosser les dents après. Et puis il faut montrer l'exemple. » Ouais si Oscar regarde et qu'elle se brosse pas les dents il va plus vouloir le faire à la maison après, alors faut qu'elle fasse attention. Elle continue à picorer sa barbe à papa avec son air heureux pour changer de sujet. « Bon alors c'est qui ton coloc cette semaine ? Ça va c'est sympa ça se passe bien ? Elle est bien votre chambre ? Nous on est quatre là dans le grenier mais c'est cool on dirait un peu une colonie de vacances, » elle raconte avec un petit rire amusé. Puis jusque là ça va ils ont pas l'air d'être trop gênés par Maci et ses blablatages, ou alors pour l'instant ils sont trop polis pour le lui dire, allez savoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 1, thu) live it up (+ louis) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, thu) live it up (+ louis) — Mar 7 Avr - 22:42

Il n’avait pas voulu succomber au cliché des ricains qui n’y connaissent rien en géographie à tel point que le monde semblait leur être une terre vaste dont ils ignorent toutes les merveilles mais face à l’aplomb de Maci il est obligé de rire et de céder à la stigmatisation. Il ne rebondit pas parce que ça l’amuse, la laissant croire ce qui l’arrange. De toute façon elle débite tellement vite qu’ils ont déjà changé de sujet. Elle soulève un point sur lequel il ne s’était jamais questionné auparavant : y a-t-il beaucoup d’allemands aux US ? Visiblement pas en Californie. « Ah ouais ? C’est nos voisins, en France les gosses courageux et insouciants l’apprennent à l’école. » Lui comme bon feignant qui se respecte avait choisi l’espagnol, un choix qu’il ne regretterait jamais à l'instar de tous les élèves loquaces au moment de choisir leur LV2. Ca jump sur un Oscar sans prévenir, calé entre une autruche et une barbapapa, forcément Louis il bloque un peu alors il demande des explications. Maci elle pourrait monologuer sans que personne ne comprenne rien et ça ne la dérangerait pas mais il y a quand même des moments où l’auditoire a besoin de quelques notes pour continuer la lecture. Surpris, il s’arrête furtivement. « J’avais pas du tout compris que t’avais un fils. » Est-ce qu’elle l’avait déjà mentionné ? Dans le doute il se sent particulièrement con. C’est assez surprenant à vrai dire, Maci dégageait quelque chose de tellement énergique à la limite de l’enfantin parfois qu’il avait du mal à l’imaginer dix ans plus jeune avec un bambin dans les bras. Il n’a pas le temps d'articuler autre chose qu’il se retrouve avec un nuage rosé dans la gueule, obligé de reculer d’un pas pour ne pas s’en coller partout. Il cède sous l’insistance de la californienne bien que le sucre ça ne soit vraiment pas son truc. Passé dix ans c’est un plaisir qui s’estompe visiblement. « Oscar te regarde ? Coucou. » Il fait un agite sa main en direction de la caméra qui les pointe comme un débile, sourire sincère sur le visage. Pour une fois qu’il en a un c’est à Oscar qu’il l’offre. « T’sais ils vont sûrement pas te diffuser en train de te laver les dents et il pensera que tu mens. » Il sait pas trop pourquoi mais il le voit comme ça lui. « Ah merde mais justement je me demandais c’est comment là-dedans ? Vous avez de l’eau ? » Il n’y était même pas allé faire un tour à défaut d’avoir longuement spéculé en compagnie d’Ava. « Je suis avec Avalon dans une chambre « normale », franchement c’est pas super grand on se demandait justement ce qu’il en était de la classe prolo. » Il faisait le malin mais il sentait qu'il avait des chances d'y atterrir très prochainement. Au moins s'il y avait une bonne ambiance c'était déjà ça de gagné. « C’est qui tes potes de colo ? »  Ou plutôt compagnons de misère.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 1, thu) live it up (+ louis) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, thu) live it up (+ louis) — Mer 8 Avr - 14:42

Maci elle apprend des trucs tous les jours depuis qu'elle a débarqué ici, avec toutes ces cultures qui clashent, et surtout pour elle qui a jamais foutu les pieds hors de la Californie et est pas restée très longtemps sur les bancs de l'école quand il aurait fallu. Elle écoute Louis avec attention puis hoche la tête. « Oh d'accord. Les gens intelligents chez moi quand j'étais au lycée ils faisaient du français ou du chinois, parce que presque tout le monde parle déjà espagnol de toutes façons, mais pas allemand. » Mais bon, faut se le dire, dans son quartier, les gamins, ils préféraient quand même aller vendre de l'herbe dans une ruelle derrière un liquor shop plutôt que d'user les bancs des cours AP de français. Pas une question de cliché mais plutôt d'environnement et de niveau social. Quand elle s'extasie devant les sucreries, la remarque de Louis fait tilt, parce qu'il a raison, elle parle comme ça sans réfléchir mais elle oublie toujours que les gens n'ont pas toujours tout le contexte. Là, concernant son fils. « Ah oui ? C'est vrai que des fois j'en parle et tout mais je sais pas si c'est que j'oublie de préciser ou si on m'écoute pas, » elle fait avant de glousser un peu parce que bon, c'est pas si grave, elle a l'habitude. Son portrait diffusé pendant le prime, elle donnerait cinq dollars pour parier que personne l'a écouté en entier, ou a décroché au bout de trente secondes. Mais si Oscar regarde l'émission, aucune idée. « Je sais pas, il est quelle heure ? Je me rappelle même pas c'est quoi le décalage entre ici et chez moi. Mais bon on sait jamais ! Coucou bébé ! » elle fait en secouant une main avec un large sourire à une caméra. Dans quelques années, voire mois, il détestera qu'elle l'appelle comme ça alors autant en profiter. Elle a rien dit à Maurizio concernant les règles pour les heures de télé ni rien mais elle lui fait confiance. Même si Oscar, c'est un sacré filou. L'idée que la production pourrait couper son brossage de dents au montage, elle l'avait pas effleurée. « Ils oseraient pas ! » s'exclame Maci à moitié choquée, à moitié amusée. Déjà qu'elle gagne pas la palme de la maman la plus brillante, alors si en plus ils lui mettent des bâtons dans les roues pour son éducation elle est mal barrée. Ça y'est, Louis il a pioché dans la barbe à papa ça lui va, alors elle lui lâche la grappe. Mais elle continue à manger, de son côté, alors que le sujet dérive sur leurs chambres. « Beh c'est tout en bois et on a des lits superposés alors moi j'ai un des lits du haut. On n'a pas d'eau dans la chambre mais on en a dans la salle de bains oui, mais elle est tout le temps froide. Enfin je m'en fiche, ça m'est déjà arrivé, plusieurs fois j'ai oublié de payer la facture de gaz à temps à la maison et on a dû se doucher à l'eau froide après, » elle fait avec un petit rire un peu gêné. Bon on dira pas que une ou deux fois, c'était aussi parce qu'elle avait pas assez de fric sur son compte qu'ils ont coupé le gaz, mais au moins, elle est rodée. Pas la petite princesse riche de Beverly Hills que s'imaginait Roma. Apparemment la chambre de Louis est pas aussi grande que ce qu'il pensait. Maci secoue un peu la tête avec un sourire. Faut voir le bon côté des choses, c'est pas si pire. « C'est quand même vachement plus grand et plus cool que chez moi je suis sûre. Elle est sympa Avalon ? Je lui ai pas trop trop parlé encore. » À part qu'elle est américaine et que c'est le seul truc qui fait qu'elle comprend plus ou moins les mots qu'elle aligne parce que souvent elle utilise des tas de mots un peu compliqués que Maci a du mal à imprimer, surtout les uns après les autres. Ses copains à elle, c'est aussi un drôle de mélange. « Cami, Lejla, et Kai, » elle répond avec un sourire. Avant de continuer, évidemment. « Cami elle est super cool, et puis vous avez le même accent. C'est près ton île de Corse de Paris ? Parce que genre, Lejla, elle vient du Wyoming et c'est le même pays mais c'est quand même hyper loin de chez moi, mais l'Europe ça a l'air quand même pas pareil. Et puis Kai c'est encore pire aussi, mais Hawaii ça doit un peu plus ressembler à Los Angeles que le Wyoming, enfin j'imagine. » Dans sa tête la France c'est mini et si Louis avait pas été de son île pendant une seconde elle se serait imaginée qu'ils se connaissent tous là-bas, avant de se dire que c'était une pensée stupide parce que elle, elle connait aucun des américains du casting. Peut-être que Hawaii c'est un peu la Corse des États-Unis, d'ailleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 1, thu) live it up (+ louis) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, thu) live it up (+ louis) — Ven 10 Avr - 21:13

Il ignorait complètement que les petits californiens apprenaient le français à l’école, en prendre connaissance lui provoquait un élan de fierté très chauvin. « T’étais assez intelligente pour choisir le français du coup ? Parce que sinon on switch. » Il la tease en se doutant bien que malheureusement elle ne parle pas sa langue natale auquel cas elle se serait déjà fait un plaisir de lui caser quelques mots au cours d’une dissertation orale sur le sujet. Ce serait d’ailleurs très intéressant d’entendre Maci dans une autre langue. Parlerait-elle autant ? Le mystère était entier. Et même si elle est en haut débit, en plus de n’avoir jamais décroché un mot de français, Louis peut assurer qu’elle n’a jamais mentionné son fils. Du moins pas en sa présence. « Nan j’t’assure que même si je décroche dans 80% des cas une info pareille ça m’aurait fait tilt. En général c’est un truc que les gens mentionnent assez rapidement quand ils se présentent comme Roma par exemple. » Il lui avoue très ouvertement qu’il n’a pas écouté la plupart de leurs conversations avant qu’elle ne passe le coucou à son gosse et c’est très mignon l’air de rien. Louis aussi il a fait coucou, parce que c’est cool. « Ca va être la star de la récré après ça. » Tous ses copains vont l’envier d’avoir eu une dédicace sur le petit écran, à dix ans c’est grave la classe. Se faire prier de se laver les dents devant tout le monde par contre un peu moins mais ça n’arrivera pas puisque la production ne va pas gaspiller de précieuses minutes de diffusion pour une scène aussi inutile que ça. « J’t’assure que si. » il confirme avec un hochement de tête sans scrupules. Parlant de ça il parait que la production l’a été en ce qui concerne les candidats de la chambre une étoile. Louis il est complètement offusqué qu’on puisse leur réserver des sors pareil alors qu’ils sont censés être traités comme des rois. C’est ce qu’il a imprimé lui en candidatant, il ne s’est jamais dit qu’il allait courir le risque de dormir dans un lit superposé et de se doucher à l’eau froide. Il ignorait d’ailleurs ces derniers détails, ça lui décroche sa plus belle tête d’ahuri, les yeux grands ouverts et le menton vers le bas. Comme d’habitude il n’écoute pas la fin de la phrase de Maci, toute la partie sur ses factures ça ne l’intéresse pas. « Tu t’es fait avoir, elle va être occupée que deux semaines cette chambre. P’tin j’espère que je vais pas me la coltiner la semaine pro, c’est abusé ils auraient pu mettre le budget de leur jet privé là-dedans. » Bon du coup il a l’air d’un enfant pourri gâté avec ses pleurs sur sa chambre étroite, en plus il ne s’est pas récupéré une colocataire impossible à vivre. « Ouais elle est hyper détente, on fait chacun sa vie ça se passe bien. » Il n’avait pas à se plaindre là-dessus. En revanche pour ce qui était de la chambre de Maci c’était une autre histoire. A parier que l’ambiance de sa chambre était beaucoup moins calme que la sienne. Il filtre un sifflement, amusé d’imaginer la colocation de ces quatre-là, ce n’est pas comme si la production avait judicieusement choisi de mettre les personnalités les plus calmes dans l’endroit le plus confiné du chalet. « Ca doit doit être un sacré spectacle, ça se passe comment ? » Il est curieux Louis, il hoche la tête avec son petit air rieur sur les traits prêt à rire à tout moment. « Ouais c’est loin mais tu peux y être en une heure et demi d’avion, j’imagine que c’est du pipi de chat comparé à chez toi. » D’ailleurs il connecte un peu avec ce tout qu’elle vient de lui raconter. « T’es jamais sortie de Californie ? » A force de ne pas l’écouter il a l’impression d’être un peu passé à côté d’elle. Fourrant les mains dans ses poches et prit d'une soudaine culpabilité il joue sa grande adresse carte sur tables. « Viens on fait un truc. Tu me racontes trois choses à savoir sur toi. Des trucs qui te semblent importantes, te tiennent à coeur tout ça. Pendant ce temps là… j'fais un sachet de bonbons pour Oscar. » Il faut qu’il s’occupe parce que rester stoïque à l’écouter c’est pas dans ses capacités. Sortant les mains de ses poches il s'approche du stand de Klaus, s'emparant d'un sachet qu'il est prêt à remplir plus haut que le bord.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 1, thu) live it up (+ louis) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, thu) live it up (+ louis) — Sam 11 Avr - 19:09

Bon évidemment, Maci, elle a jamais fait partie d'aucun cursus AP. C'est limite si on la faisait pas passer dans la classe supérieure par pitié pour saluer ses efforts pas très concluants. « Euh... non, désolée, » elle fait avec une grimace. En espagnol à la limite, mais français, nada. Ça a l'air de le choquer, Louis, d'entendre qu'elle a un gamin, pourtant elle pensait en avoir déjà parlé. Mais elle a tendance à tellement bavasser à tort et à travers que c'est fort possible que ce soit passé aux oubliettes. Ça l'intrigue, par contre, d'entendre que des gens font passer le fait d'avoir des enfants au premier plan de leurs présentations. « Y'a des gens qui font ça ? C'est bizarre quand même. Pourquoi tu crois ? » Maci elle essaie de comprendre mais ça marche pas dans sa tête. À part pour balancer ça de premier abord, mais ça peut faire quoi aux gens, qu'elle a un enfant ? Ou alors c'est pour se faire bien voir pour une raison X ou Y mais ça encore, ça la dépasse. Maci c'est Maci, avant d'être la mère d'Oscar, aussi fière soit-elle de son fils. C'est trop mignon que Louis dise bonjour à Oscar à la caméra et elle suit volontiers, grand sourire sur le visage. « Trop ! Puis t'as trop le style d'un candidat qu'il pourrait aimer. Tu vas voir, je vais rentrer, il aura déjà tout potassé la bibliothèque de l'école sur ce qui touche à la Corse et il va vouloir me montrer ses progrès en skate, » elle plaisante, mais juste à moitié. Parce que c'est clairement le genre de trucs qu'il pourrait faire, curieux et tenace comme il est, et Louis il a clairement le style et la dégaine d'un type qu'il pourrait prendre pour modèle pour être le plus cool de l'école. Ça a l'air de le choquer, Louis, aussi, d'entendre qu'ils sont quatre dans une chambre sans eau chaude, mais elle hausse les épaules. « Bah, c'est le jeu. » Elle a pas eu de chance puis faut bien un peu d'enjeu avec ces répartitions de chambres. Maci de toutes façons pour elle y'a pas grand chose qui est grave. Elle s'amuse et tout va bien. « Cami et Lejla elles sont trop trop cool. Kai, il est un peu bizarre, il parle beaucoup et très fort, mais franchement je comprends pas tout. Il est un peu gamin, et il aime bien se regarder dans le miroir le matin, » elle glousse un peu. C'est un comble de la part de Maci de dire que quelqu'un parle beaucoup mais Kai, c'est un sacré numéro. Pas comme Carl qui parle mais qu'elle arrive à suivre et peut avoir une vraie conversation avec. Les explications sur la Corse contribuent un peu à ce qu'elle se fasse son idée de où c'est ou la tête que ça a, mais va falloir qu'elle potasse un peu. Maci a même pas été jusqu'à San Francisco tellement elle est toujours restée dans son coin, alors ça lui paraît un peu surréaliste et toujours difficile à imaginer. « Bah, non, jamais. Mon papa m'a emmenée au zoo de San Diego une fois quand j'étais petite mais c'est le plus loin que je me sois aventurée de chez moi... » Ou du moins, jusqu'à Thrown Dice et  ses castings londoniens, puis le voyage jusqu'ici. C'est l'aventure de sa vie, là, complètement dépaysée pour la première fois depuis vingt-huit ans. Elle finit sa barbe à papa d'un air concentré alors que Louis lance un nouveau truc. « Trois choses sur moi ? » Enfin faut pas la supplier cent-sept ans, Maci quand elle peut parler elle parle. Mais alors quand il dit qu'il remplit un sac de bonbons pour Oscar c'est foutu, le deal breaker. « Oh. D'accord, marché conclu ! » Elle marque un temps pour réfléchir avant de se lancer. « Hmm voyons... en vrai ma vie elle est pas très intéressante. » Y'a pas grand chose qui ressort, ça va vite tourner autour des mêmes sujets. Puis faudrait pas qu'elle fasse une boulette et dise un truc qu'elle regrettera plus tard. « Ma maman venait du Myanmar mais je m'en rappelle pas vraiment, et mon papa, il est moitié Américain moitié Cubain, mais il est super-blanc. Genre on dirait pas du tout qu'on a du sang de l'Amérique Latine, ni lui ni moi. » Puis de toutes façons on lui a pas appris la langue et elle a jamais rencontré la famille de son papa, donc il lui reste franchement rien de son héritage de ce côté-là. « J'ai arrêté l'école quand j'avais quinze ans parce que bah, j'ai jamais été très douée, et puis mon papa avait des soucis d'argent alors j'ai fait pleiiiiiin de petits boulots. Je crois que j'ai fait tout ce que je pouvais faire dans ma ville... genre vendeuse dans des boutiques de vêtements ou serveuse dans tous les fast-food du coin ou même, j'ai été vendeuse dans une boutique de euh... marijuana médicale, une fois. Et puis aussi... bref. » Les jobs, elle les a cumulés. Elle a plein de trucs à raconter si on la lance, en fait. Même si souvent y'a même pas besoin de la lancer, elle le fait très bien toute seule. « Oui et donc trois... je t'ai parlé de Danny ? Non ? Oui donc Danny c'était mon chéri quand j'étais au lycée et c'est le papa de Oscar, on était mariés. Mais il était dans l'armée et tout donc ça fait six ans qu'il est plus là. » Maci laisse pas trop le temps à sa phrase de prendre une dimension trop dramatique ou quoi, toujours souriante, avant de regarder le sac de bonbons dans les mains de Louis, jetant le bâtonnet de sa barbe à papa terminée dans la poubelle. « Plus je parle plus le sac va être rempli, je suis sûre il doit être trop content que sa maman soit une pipelette là maintenant ! » elle glousse un peu. Mais bon elle a pas mal causé, et même si elle a rien à proposer en échange elle veut savoir qui est Louis, aussi. « Voilà ça fait trois. Mais maintenant je veux savoir trois trucs sur toi moi aussi. Tu sais tout et moi je sais juste que tu viens de Corse, » elle plaisante un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 1, thu) live it up (+ louis) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, thu) live it up (+ louis) — Lun 13 Avr - 23:56

Il n’est même pas déçu d’apprendre que Maci ne parle pas français puisqu’il le savait. A contrario il était ignorant concernant Oscar et la californienne elle trouve ça assez chelou de parler de ses gosses quand on en a. Elle pose des questions pour en poser ou elle se la pose vraiment ? « Bah parce que c’est une partie importante de leur vie. »  Il hausse les épaules sous l’évidence, trouvant ça complètement normal. Louis ça le mousse d’être le type de candidat devenant une source d’inspiration pour Oscar. Tous les gamins ont leur role-model, lui ça lui donne la banane de savoir que le fils de Maci va se renseigner sur son île et son sport. « Ah ouais ? Trop stylé ! Je l’accueillerai sur mon île pour des p’tites sessions y a pas d’problème. » Il en oublie même qu’il est à l’autre bout du monde le gosse et que c’est logistiquement compliqué. Ils switchent sur le sujet moins fun de la répartition des chambres, Louis ne démord pas de sa position : c’est a-bu-sé. Il en apprend un peu plus sur la composition des quatre damnés et il se dit que quand même ils doivent bien se marrer. Ca leur fera des super souvenirs à la sortie et pour sûr que ça tisse des liens même si Maci elle est sceptique vis-à-vis de Kai. Louis il expulse un rire en imaginant blondie rockstar chez les intouchables. « J’adore ce mec. » Un gag ambulant le type. Changement d’humeur pour laisser place à la stupéfaction lorsque Maci lui confie que le plus exotique qu’elle ait vu dans sa vie est un zoo. « Ah ouais. » qu’il souffle étonné. « C’est un autre délire les US. T’as prévu de voyager si tu gagnes de l’argent ? Et du coup t’en penses quoi d’Hallstatt ? » Ça doit être une expérience incroyable pour elle, c’est beau quelque part. Lui demandant trois choses sur elle tandis qu’il se concentre sur les bonbons, il réalise vite qu’il s’est jeté dans la gueule du loup sans prévenir et qu’il va falloir qu’il écoute cette fois-ci. Un véritable exercice de concentration qui lui permet d’apprendre qu’elle a du sang latino « Ouais c’est pas flag. » il commente tranquilou tout en rajoutant une pelle de bouteilles coca. « Respect t’as enchainé. » Pour un mec qui n’avait jamais eu besoin de ça c’était hyper impressionnant. Il s’est arrêté dans sa mission bonbons pour l’écouter, tourné attentivement vers elle. « T’as été mariée ! » Même réaction que pour le gosse, il ne s’y attendait pas. Mais elle avait eu combien de vies Maci au juste ? Et elle avait quel âge déjà ? Il ne s’en souvenait pas bordel. Quand elle termine sa phrase il ne sait pas trop quoi dire ni quoi faire, être désolé c’est une chose, présenter ses condoléances aussi mais avait-elle vraiment envie de ça ? Son attention se fait détourner sur le paquet de bonbons et il s'en contente, devinant que c'est la marche à suivre. « Regarde c’est pas tant rempli je t’ai écoutée hyper attentivement l’air de rien. » Le sachet de bonbon pendouillant dans sa main est encore vide de moitié, c’est un problème qu’il va vite régler avec une pelle bien fournie de dragibus. « Ok donc de base je viens de Paris mais j’ai emménagé en Corse il y a un peu plus d’un an, ça c’est le numéro un. J’pouvais plus vivre sous la grisaille ça me déprimait, j’ai toujours été attiré par la vie du Sud pour ses plages et les épicuriens qui embrassent la vie. » Il s’y sentait à son aise, toujours le smile sur les lèvres. « En numéro deux j’ai décidé d’ouvrir ma propre cave à vin pour le plaisir de vivre de ma passion, j’m’imaginais pas salarié dans un bureau. Encore une fois ça me déprimait. » Louis il n’en faisait qu’à sa tête, sa principale quête c’était celle du bonheur. Rien d’autre. « Et pour le troisième… j’ai gagné des compet de skate dans mon enfance, genre j’ai fait les XGames. J’étais une belle merde à l’école mais le skate je kiffais ça. » Il discute, plus focus sur ses bonbons que sur son interlocutrice avant de brandir fièrement son œuvre. « Eeeet voilà ! Un sachet full caries pour Oscar ! »

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 1, thu) live it up (+ louis) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, thu) live it up (+ louis) — Mar 14 Avr - 14:18

Maci elle comprend pas trop le concept de mentionner avoir des enfants d'entrée de jeu comme ça, mais peut être que c'est juste qu'elle comprend pas trop ce que dit Louis ou qu'elle voit pas le truc dans le bon angle. « Oui c'est sûr mais bon. Je trouve ça bizarre de se présenter en commençant par "j'ai des enfants" quand même. » Elle reste pensive, un peu perplexe, avant d'effacer ça d'un coup d'éponge pour reprendre son éternel sourire quand le sujet de conversation se détourne. La mention de Kai lui arrache juste un haussement d'épaules parce que ce type elle le comprend pas du tout et il la frustre juste à raconter n'importe quoi et la prendre pour une quiche mais peut-être que ça aussi elle a pas capté l'intérêt. Quant à ses potentiels gains, faut dire qu'elle a jamais trop réfléchi si loin tellement elle est plutôt à vivre au jour le jour de manière constante. « Je sais pas trop. J'ai pas trop réfléchi à ce que je ferais avec. Peut-être retourner à Disneyland et puis faire quelques réparations dans la maison. Ce serait plus raisonnable de l'économiser quand même, je gagne pas beaucoup d'argent pour nous trois. » Maci elle a une notion du fric un peu pétée de toutes façons. Deux billets pour Disneyland c'est un putain d'investissement alors si elle se retrouve avec le chèque de 150 mille balles, elle va clairement pas savoir quoi en faire. Voyager ça semble cool mais pour elle c'est juste un autre monde qui reste sur Instagram, d'habitude. Par contre elle est quand même contente d'être ici, à Hallstatt. « C'est trop mignon ici ! On dirait qu'on est dans un film de Noël de Netflix. Ça doit être vachement joli avec plein de neige, j'ai jamais trop vu ça non plus, et puis avec le vin chaud et tout ça donne envie de chanter des chants de Noël. » Manque plus que Vanessa Hudgens et un ou deux chevaux blancs et c'est bon ils sont dans un royaume fictif digne des meilleurs films Hallmark. « Tu trouves pas que Klaus on dirait un peu le père Noël ? » elle glisse un peu avec un sourire. Elle jurerait que c'est fait exprès, la ressemblance. Peut-être qu'ils vont se réveiller un soir avec des cadeaux au pied de la cheminée du salon, qui sait. Alors voilà Louis il lance son défi en empoignant un sac pour le remplir de bonbons et elle se lance, réfléchissant au fur et à mesure à ce qu'elle raconte, manquant de peu de faire une boulette en en disant trop, comme d'habitude. Ça choque Louis d'entendre qu'elle était mariée, en tous cas. « Beh oui. Pendant... trois ans et demi à peu près, mais on était ensemble depuis le lycée ! » elle explique en hochant la tête avec un sourire. Ça va elle est pas si jeune et puis c'est courant non les nanas qui épousent leurs copains de lycée une fois passée la majorité ? Encore plus quand y'a un gosse en jeu. Ou du moins pour Maci, elle est clairement ni la première ni la dernière et ni la seule de son entourage pour qui ça s'est passé comme ça. Le côté hyper chrétien des communautés latines de la région sans doute. En tous cas Louis se prête lui aussi volontiers au jeu après lui avoir montré le sac juste à moitié rempli, et Maci lâche un petit rire. Sa présentation elle l'écoute avec attention, elle adore quand les gens racontent leurs vies, ça fait travailler son imagination. « Ah oui Paris ? Comme Cami alors ! C'est fou ça. Et puis je suis bien d'accord pour la plage et le soleil c'est le meilleur. » Pas sûre de savoir qui sont ces picuriens dont il parle mais la plage et le beau temps, ça lui connaît. Son job par contre, elle trouve ça hyper cool dans le genre cliché du petit Français sophistiqué qu'on lui a martelé dans la tête comme tout bon gros stéréotype. « Une cave à vin ?! Ohlala c'est trop classe moi j'y connais rien en vin. Tu me feras goûter du bon vin de France ? J'en bois jamais à la maison ça coûte trop cher, mais je suis sûre qu'ils en ont ici au chalet. » Quand il s'agit d'apprendre des nouveaux trucs elle est toujours opé, et puis en plus se prendre pour une riche héritière avec son verre de vin dans son chalet à Aspen le temps d'une heure, ça lui plaît bien. Louis avec une planche de skate à faire des compétitions ça l'impressionne aussi. « Trop cool ! » elle s'exclame, avant de reprendre. « Bon alors avec l'argent que je gagnerai je suis sûre que je vais devoir acheter une jolie planche de skate à Oscar maintenant. » C'est foutu il va trop l'aduler, Louis avec ses bouteilles de vin, sa dégaine de mec cool et son skate. « Et puis moi aussi je veux essayer, même si je suis trop maladroite. J'espère qu'on a une paire de ces trucs-là, qui protègent les genoux... » Des protège-genoux, donc, Maci, oui, bien joué. Mais c'est garanti que si elle met pas ça ni un casque ou des protège-coudes, elle va vite finir couverte de bleus avec son habileté légendaire. « Ouiii merci ! Enfin, pour les bonbons, pas les caries. Ça coûte cher le dentiste, il faut garder des sous pour le skate. » Elle glousse un peu mais bon, c'est pas faux aussi. C'est pas avec leur système de santé tout pété qu'elle va arriver à s'enrichir si elle commence à dilapider ses économies en frais de détartrage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
(week 1, thu) live it up (+ louis) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, thu) live it up (+ louis) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Gendarme à New York [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Gendarme et les gendarmettes [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Gendarme en balade [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Aventures de Rabbi Jacob [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: STAND DE CONFISERIES-
Sauter vers: