Le deal à ne pas rater :
SEAGATE – Disque Dur Externe – Expansion portable – 4To – USB ...
79.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 (week 1, fri) ain't your mama (+ michaela)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) — Mer 15 Avr - 16:10

Michaela elle hésite pas à contre-attaquer et lui rappeler qu'en fait, Maci, avec son gamin de onze ans, elle va aussi sans doute faire partie du gang des nanas bien trop jeunes pour être grand-mères, quoi qu'elle dise. Mais qu'on le lui dise comme ça ça lui fout la mort alors elle se bouche les oreilles en braillant presque. « Ahhhhhhh chuuuut arrête dis pas ça c'est horrible ! » elle s'exclame, outrée et choquée. On a pas idée de dire un truc pareil ! Bon en vrai, elle est pas vexée, elle se vexe pas beaucoup, Maci, ça la fait même un peu glousser leur échange, mais bon quand même. Elle est pas prête à s'aventurer dans cette discussion. La réponse de Michaela à son État d'origine a le don de la faire sourire. « ♫ We're unforgettable ♫ » se contente de chantonner Maci en se dandinant sur le canapé en battant des mains dans une choré approximative. Et forcément, ses origines, on les lui demande souvent aussi. Elle a pas trop la tronche d'une Californienne lambda, que ce soit parce qu'elle est pas blanche ni riche ni à se trémousser avec un cocktail hors de prix sur une plage, soit parce qu'elle est pas latina. « Ma maman venait du... My-an-mar. » Elle découpe le mot en réfléchissant bien à ce qu'elle a lu sur le globe l'autre soir avec Carl, parce que no way elle continuera à passer pour une quiche à dire n'importe quoi. Peut-être que ça lui parle, le Myanmar, à Michaela, peut-être qu'elle a voyagé et tout. Elle en saura peut-être plus que Maci elle-même. Reprenant le test, la mention du plan à trois de Michaela lui fait balancer le coussin dans le sens inverse. La honte de parler de ça à la télé. Mais apparemment c'est pas le truc dont elle devrait le plus se méfier dans l'émission pour les pauvres oreilles de Oscar. « Ah oui ? Pourquoi tu crois que les autres il disent des trucs pires ? Rohlala notre cochon à gros mots il va être riche quand je vais revenir. » Elle siffle un peu en secouant une main. Elle ose espérer que Maurizio saura faire attention à ces trucs lui-aussi, même si en effet sans mama dans les parages, c'est foutu ils vont être en roue libre ces deux-là. Quand Michaela lui repose la question sur le plan à trois, Maci affiche une mine choquée. « Mais non ! » elle s'exclame, sur la défensive. Un poil innocente, peut-être, mais le seul homme qu'elle a connu c'est Danny et c'est tout. Et parler de ces trucs à voix haute en plus ça la gêne avec les caméras alors elle passe sans doute pour une pauvre mijaurée mais c'est le cadet de ses soucis. Elles tombent bien d'accord sur le gouffre de temps que seraient deux relations en parallèle, en tous cas. « Ah bah moi non plus ça c'est clair. » Maci tape dans le mille avec la réponse de Michaela, et ça lui fait plaisir de l'avoir bien cernée et tout, elle aime bien leur discussion avec ce test, malgré les taquineries. Mais Maci elle se voile pas la face quand il s'agit d'elle-même. « Pfff moi je parle trop mais je peux pas m'en empêcher aussi c'est dur. Attends je calcule les résultats. » Elle écrit ses additions sur le papier avec son crayon, un bout de langue dépassant de sa bouche comme une élève concentrée - tout ça pour ajouter des chiffres entre 1 et 3, du Maci tout craché. Finalement, le couperet tombe. « Toi t'es "la provocatrice parfaite". Franchement dit comme ça ça a pas l'air sympa... "fréquenter quelqu'un est comme un acte de haute-voltige et tu crées la tension parfaite entre ac- acu- ac-ces-si-bi-li-té et le mystère, ce qui explique pourquoi vous attirez les ho- enfin, les femmes" » Elle s'applique sur la lecture des mots un peu longs avec plein de lettres mais Maci lâche un soupir. « Pourquoi ils utilisent des mots si compliqués pour expliquer un truc aussi simple... » Franchement, hein ? Elle calcule son score à elle aussi, avant d'afficher une mine un peu dépitée, son magazine dans les mains. « Ah bah oui moi je suis nulle... "les hommes dignes de votre temps appartiennent à un cercle ex- ex-clu-sif, mais vous leur faites fouler le tapis rouge avant qu'ils ne vous prouvent leur statut VIP". Bon j'imagine que c'est que je parle trop c'est ça ? » Trop prévisible mais bon ça la rend un peu triste quand même parce qu'elle pense jamais à mal et qu'elle aimerait bien que les gens comprennent ça. « Ohlala c'est déprimant ce truc. Je referai plus de test Cosmo moi. » Elle balance le magazine d'un air nonchalant sur le canapé avant de venir rassembler ses jambes en tailleur sous ses fesses et afficher un sourire joyeux à l'adresse de Michaela. « Tes enfants alors ils savent que tu participes ? Ils trouvent ça cool ? Mais du coup ils ont quel âge si t'es grand-mère ? » Passons aux vraies questions, parce qu'elle a balancé une sacrée bombe quand même avec ses infos, alors Maci maintenant elle veut savoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) — Mer 15 Avr - 17:43

La demoiselle, elle se moque de moi, mais dois je lui rappeler qu'en ayant eu un gamin aussi jeune, elle s'expose elle aussi à devenir grande mère avant l'âge ? Clairement pas quelque chose auquel elle a envie de penser pour le moment, si bien qu'elle se bouche les oreilles en braillant. Digne d'un comportement très mature. Mais ça me fait rire plus qu'autre chose. " Tu devrais déjà penser à comment tes futurs petits enfants pourraient t'appeler. “ que je dis pour en rajouter une couche. Bon allez cest bon j'arrête, surtout qu'après elle pourrait vouloir se venger en vendant la mèche sur mon statut de grand mère. Bon ça ne serait pas la fin du monde non plus, après tout si je ne voulais vraiment pas que ça se sache, je ne lui aurais pas confié. D'autant qu'on est filmé. M'enfin ce n'est pas parce que je lui fais une confidence que ça lui donne le droit d'aller le répéter à qui veut l'entendre. Je rigole un peu lorsqu'elle se met à se dandiner sur le canapé en chantant Katy Pery. ”« ♫ We're undeniable♫ »  que je me mets à chantonner moi même. Bon ce petit concert improvisé étant fini, je l'interroge à mon tour sur ses origines. Qu'on se le dise, elle n'a pas la tronche de la californienne typique. Après ça peut remonter sur plusieurs générations, mais au bout du compte, elle doit bien venir de quelque part en Asie. Sa mère venait donc du Myanmar. Sa façon de le prononcer est un peu étrange, comme si elle avait peur de se tromper. Soit c'est pour que je capte bien, soit elle a pas l'air très calé sur ses propres origines. " Myanmar...myanmar ça me dit quelque chose...Ah, l'ex Birmanie ? “ Oui ça me revient. ” Tu parles le birman ? “ C'est bien une langue non ? Je dois avouer ne pas franchement être la plus calée concernant les cultures de ce côté du monde. Maci s'offusque ensuite sur le tournant de la conversation, parler de plan a trois, mais n'importe quoi ! Et si son gamin écoutait ? Je suis d'avis qu'il y'a de quoi s'inquiéter plus concernant les autres. ” Oh oui, crois moi, y'en a qui doivent avoir des conversations bien plus salaces. Et puis je te parle pas uniquement de discussions... Va forcément y'avoir des coucheries à un moment donné ou un autre, tu crois pas ? “ Moi c'est ce qu'on m'a dit. Que cela arrivait tout le temps dans ce genre d'émission les rapprochements physiques. ” Je ne crois pas que ce genre de programme soit trop adapté pour un gamin de 10 ans. “ Mais bon je dis ça je dis rien. A sa place, j'aurais quand même demandé à mon meilleur ami de contrôler les images qu'il lui autorise à voir. Après à l'heure d'internet, ça reste assez difficile d'interdire quoi que ce soit... En plus suffise qu'à l'école les copains lui montrent, m'enfin. On peut au moins essayer de contrôler un minimum ce qu'on peut. Pour l'embêter, je lui demande alors si elle n'a pas déjà fait un plan à trois, j'ai le droit à un non direct offusqué, avant qu'elle passe rapidement à autre chose. Elle est mignonne. Je la regarde ensuite calculer les résultats. Il est temps de savoir si on a réussi le test ou non. Alors sait on entretenir le mystère auprès des hommes ? Oui parce qu'elle a beau l'avoir remanié à sa sauce, il n'empêche qu'il a quand même été fait pour correspondre avec les mecs. Les comportements ne sont pas forcément les mêmes entre les deux sexes. Le verdict finit par tomber. Je suis la provocatrice parfaite. Ah. Je ne suis pas certaine de savoir comment le prendre. Je l'écoute donner sa définition. ” J'ai toujours su que j'aurais fais une excellente hétéro. “ que je réplique amusée. Place au résultat de la demoiselle, qui il fallait s'y attendre, est différent du mien. ” Franchement c'est un ramassis de conneries ce truc, faut pas y prêter attention. On ne peut pas généraliser les relations, chaque personne est différente. “ Ce qui marche pour quelqu'un ne marchera pas pour quelqu'un d'autre. Faut pas que ça l'affecte, c'est juste un test débile. D'ailleurs elle finit par le jeter sur le canapé, comme pour l'oublier. Elle préfère se concentrer de nouveau sur moi, et mes infos lachées tout à l'heure concernant ma progéniture. ” Bien sur qu'ils savent que je participe. Mon fils est encore mineur, il a 17 ans, j'en ai la garde partagée. C'est d'ailleurs lui qui m'a inscrite à l'émission, il est un fan absolu. “ Vu qu'il est encore sous ma garde, cela m'aurait été difficile de disparaître pendant des mois sans prévenir personne. Cela aurait été considéré comme un abandon j'imagine. ” Et j'ai une fille de 24 ans, c'est elle qui est devenue mère y'a pas longtemps. " Et qui par conséquent m'a rendu grand mère avant l'âge. Bon après elle ne l'a pas été très tôt non plus, ça va. Je n'ai pas eu à gérer une adolescente enceinte. " Je ne l'aurais jamais fais si je n'avais pas eu leur consentement. " Si ma fille m'avait dit "non maman il est hors de question que tu fasses le jeu", et bien je n'aurais même pas passé les castings. Hors de question que je leur fasse du tort supplémentaire.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) — Jeu 16 Avr - 17:42

Michaela elle l'embête avec ces histoires de grand-mère et Maci ça la fait grimacer et un peu paniquer quand même. Le genre de trucs qu'elle a pas envie d'entendre maintenant, mais en même temps, elle a pas si tort que ça. Et puis au final c'est plutôt rigolo, un peu comme quand Maurizio l'embête gentiment au travail. Maci se bouche les oreilles et quand Michaela en rajoute une couche, elle peut pas s'empêcher de rigoler quand même. « Maiiiiis chut, » elle réplique en gloussant.  Ça a l'air de parler un peu à Michaela, le Myanmar, mais quand elle mentionne la Birmanie, Maci elle a un temps de latence où il faut qu'elle connecte un peu les points. « Euh... oui c'est ça, la Biè- Birmanie. » Encore un truc qu'elle dit jamais correctement, quelle plaie. Par contre elle avait aussi un peu zappé que y'avait une langue nationale là-bas. « Non pas du tout. Ma maman était adoptée alors même elle elle parlait que anglais. » Jamais foutu les pieds là-bas, jamais rencontré de famille, Maci c'est à peine si elle sait écrire le nom du pays correctement, de toutes façons. Quand Michaela expose tous les potentiels trucs un peu limites que Oscar pourrait voir dans l'émission par contre, Maci a un soupir. « Ohlala t'as raison en plus. Mais bon ça encore je pense qu'ils peuvent pas faire passer ça à la télé. Alors que les gros mots ou les discussions un peu salaces... » Les coucheries, c'est montage ou diffusion au milieu de la nuit direct, pas à heure de grande antenne. Mais écouter Kai dire ses vulgarités ou les garçons noter les filles comme ça a été le cas par le passé par contre, ça c'est plus facile de tomber dessus. Elle hausse les épaules ensuite. « Ça l'intéresse pas trop trop je crois. Il préfère les émissions genre, Eben et les survivants ou des trucs avec des animaux ou des histoires de soucoupes volantes où il apprend des choses. Mais bon on sait jamais, je sais pas quand il va décider d'allumer la télé pour voir sa mama. » C'est l'âge où il préfère encore regarder des vieilles redifs de Pimp my ride sur MTV ou des trucs sur les lions dans la savane en Afrique plutôt que Thrown Dice, où ça parle quand même beaucoup. Cette histoire de test ça la fait rigoler deux minutes et puis maintenant c'est plus marrant, c'est juste déprimant. Michaela elle tente même de relativiser un peu, c'est gentil de sa part, même si c'était par pure honnêteté et pas vraiment pour la rassurer. « Ouais c'est vrai. » Elle a raison quand même, c'est dur de prévoir comment les gens vont réagir comme ça en 4 questions. Maci balance le magazine sur le canapé avant de reporter son attention sur Michaela avec un sourire fendant à nouveau son visage. Elle a l'air d'être le genre respectable et raisonnable et qui s'entend bien avec ses enfants, c'est chouette et Maci aime bien écouter ce genre d'infos. « Ah oui ? Trop chouette ! Il doit être trop content et trop fier que tu sois là alors. » Elle aussi elle est trop fan, et elle serait trop contente si c'était genre Maurizio à sa place, même si c'est pas son fils, c'est un peu comme sa famille aussi. Michaela dit que sa fille a vingt-quatre ans, et puis Maci tout d'un coup, dans sa tête, ça fait tilt, comme une connexion qui se fait comme ça. « Mais attends du coup si tu préfères les femmes, comment tu- » elle commence, en plissant les yeux pour essayer de comprendre. Elle y connaît rien à ces trucs en vrai, dans son entourage les gens qui ont des enfants c'est tous des hétéros alors elle sait pas trop comment ça se passe chez eux mais doit bien y avoir une explication. En plus, sa fille a vingt-quatre ans.   « Mais attends t'as trente-huit... neuf... ans, alors tu l'as eue super jeune ta fille ! » elle rajoute, en comptant rapidement sur ses doigts. Y'a un truc qui cloche là, mais elle va pas tarder à comprendre, même si c'est pas très délicat. Maci faut juste lui donner les infos sur ce qu'elle ne connaît pas et elle acceptera tout... faut juste lui expliquer, et ça c'est une autre paire de manches.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) — Ven 17 Avr - 0:41

Oui chuut, j'arrête de l'embêter sur son futur statut de grand-mère, c'est promis. Elle aura tout le temps de s'en inquiéter plus tard. Qu'elle profite donc de ces années tant qu'il est encore tant, c'est qu'ils grandissent vite. J'apprends donc qu'elle vient de Myanmar. Je mets quelques temps à aligner le tout correctement et faire la correspondance avec l'ex Birmanie. Mais elle n'a pas l'air beaucoup plus convaincue. Allons, ce sont ses origines ou non ? D'ailleurs, elle ne parle pas le birman (ou je ne sais quel nom donné à leur langue), car sa mère a été adoptée. " Et bah...t'as pas l'air très calée sur tes origines. “ que je réplique quelque peu amusée de constater ça. ” J'en déduis que tu ne t'y ais jamais rendu. Cela ne t'intéresse pas de connaître d'où tu viens ? “ Après ça doit lui paraître assez étranger, vu qu'elle a toujours vécu aux Etats-Unis. Je ne sais pas, elle n'est pas un minimum curieuse ? En revanche, si son garçon est curieux sur l'émission, et qu'il regarde, il risque de tomber sur des trucs qui ne sont pas de son âge. ” Hey, au moins l'avantage, dis toi que ce n'est pas toi qui devra répondre aux questions gênantes... “ Si jamais il y'en a, bah elles seront pour son meilleur ami. Je doute qu'il attende des semaines son retour avant de demander des explications sur ceci ou cela. Mais a priori, ce n'est pas trop son genre d'émission. Il serait plus Eben et les survivants. Qu'est ce que c'est que ce truc encore ? ” Après faut pas que ça t'empêche de vivre ton aventure pleinement. Si tu dois faire attention à chaque mot, chaque geste... Quel enfer. “ Je suis bien contente que les miens soient plus grands. Pas de quoi les choquer. Oh surtout pas les miens. Ma fille a 12 ans, elle en avait déjà vu et entendu de belles, malheureusement. Donc ici c'est de la pisse de chat à côté. Puis la vérité c'est qu'elle est plus vieille que beaucoup de candidats ici, quelle tristesse. Bon maintenant qu'on a fini ce test psychologique - plutôt amusant je dois l'avouer - il serait temps de passer à autre chose. Surtout que la conclusion n'a pas trop plu à la demoiselle, alors que bon ça ne devrait pas avoir la moindre importance. Ce que je lui dis. Je ne sais pas si ça la rassure, mais bon, j'ai tout donné, je peux pas faire mieux, tant pis. De toute façon, elle se focalise très vite sur autre chose, et là en l’occurrence ce sont mes enfants. ” Ouais, de nous deux, c'était clairement lui le plus excité de ma participation. " que je réplique amusée. Je me rappelle encore de sa réaction lorsque je lui ai annoncé. Sérieusement, on aurait dit que c'était lui qui allait participer. Et là je vois que ça bouillonne dans la tête de Maci, elle se pose plein de questions sur le pourquoi du comment. Je suis lesbienne, j'ai des gamins, grands en plus, comment c'est possible ?  " T'es mignonne de me rajeunir, mais malheureusement j'ai passé le cap de la quarantaine cette année. “ La barre fatidique des 40, ça fait mal. Ce qui n'en resterait pas moins jeune quand même si on fait des calculs, et qu'on part d'une principe que je suis passée par une grossesse classique. ” Mais c'est vrai qu'il y'a un truc qui coince hm. " que je réplique en me moquant légèrement. Juste deux femmes ensembles, c'est un peu compliqué pour faire un bébé, au même titre que deux mecs ensemble. Peut être un jour, avec la science, on aura plus besoin des mecs, allez savoir, mais pour l'heure, on en est pas encore là. " T'as cru que ce corps avait subi les affres de la grossesse ? “ que je demande en montrant de mes mains l'entièreté de mon corps. ” Naaaaan. “ Je tourne la tête de gauche à droite. ” On a d'abord pensé à une insémination artificielle mais... “ Là je vois sa tête, et je comprends que ça ne lui parle pas. ” Tu sais quand on t'injecte un échantillon de sperme dans l'uterus... On aurait prit un donneur anonyme, mais on savait pas choisir, on voulait pas que l'une se sente plus mère que l'autre... “ Parce qu'il y'en a une qui aurait été la mère biologique, et l'autre non. ” On a aussi pensé à une mère porteuse, mais au final, on s'est dit pourquoi ne pas adopter ? Y'a tellement de gamins dans le besoin, que tout à coup ça semblait la meilleure solution. “ On aurait même dû y penser dès le début. Faire d'une pierre deux coups. ” A la base, on était parti pour adopter, un garçon ou une fille peut importe, mais en bas âge... Comme tout le monde tu sais, on veut qu'ils soient petits pour les voir grandir... “ Malheureusement, plus ils sont grands, moins ils ont de chance d'être adoptés. Pour la plupart, passé la dizaine, ils resteront en famille d'accueil ou foyer jusqu'à leur majorité. Outre le fait que t'as envie de voir grandir ton gosse, quand ils sont plus grands, t'as en plus les problèmes qui vont avec, car ils ont généralement un sacré passif derrière eux. Quand t'as passé toute ta vie ballottée de foyer en foyer, que tes parents t'ont abandonné, qu'ils sont en prisons, que ce sont des toxicos et autres... C'est pas simple. " Et puis on nous a présenté ce petit garçon, et sa sœur. Père décédé, et la mère une toxicomane  en prison.  Je ne sais pas...Je saurais pas comment te décrire ce qu'il s'est passé mais...ça nous a frappé. Comme une évidence. C'était eux et personne d'autre. Alors que pourtant la fille, direct elle nous a insulté mais...Je sais pas, c'est comme ça. “ Je peux te dire que dans le domaine de faire une bonne première impression, elle était carrément nulle. Pas étonnant qu'elle en ai fait fuir plus d'un. Mais pas nous. ” C'est comme ça qu'on s'est retrouvée mères du jour au lendemain, de deux gamins latinos de 5 et 12 ans. “ Enfin du jour au lendemain, on est passé par pleins de procédures administratives, mais enfin si, un jour tu vis à deux, et le lendemain, dans ta maison, vous êtes 4 et ça crie dans tous les sens. ” Je peux te dire que ça a été très compliqué au début de se faire accepter, surtout par la grande. “ Le petit ça a quand même été plus simple, mais la grande, elle nous en a fait voir de toutes les couleurs, mon dieu. ” Je connais tout un tas d'insultes en espagnol à présent. " Oui parce que non contentes d'adopter deux gamins, grands, en plus on fait dans le multi-ethnique.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) — Sam 18 Avr - 17:49

Le Myanmar c'est tout juste si Maci le prononce correctement quand elle en parle alors y aller ou parler la langue, faut même pas en parler. « Euh bah non. Mais si ça m'intéresse ! » elle proteste un peu. C'est pas qu'elle veut pas, mais bon, elle a pas trop les outils pour en savoir un rayon. « C'est juste super cher et j'ai jamais trop su par où commencer, tu vois... » Maman est plus là, papa est plus en état de parler de maman, le voyage coûte un bras et personne y connaît rien au Myanmar dans son entourage. Faudrait qu'elle prenne le temps de faire des recherches et tout mais entre le boulot et la maison et les capacités de Maci quand il s'agit d'étudier un truc, ils sont mal barrés. Pour ce qui est d'Oscar, elle a bien raison Michaela en tous cas. Maci laisse échapper un gloussement à l'idée que Maurizio devrait peut être répondre à des questions gênantes. Ça va ils sont entre mecs c'est pas si mal. « Ça va je suis quelqu'un de sympa et de correct quand même alors ça devrait aller. Sauf si je dis un truc débile sans faire exprès et que tout le monde se fout de moi... » elle fait en haussant les épaules. Ce qui est fort probable d'arriver ou est déjà arrivé, elle se connaît et ça ne serait que répéter son adolescence. On s'est quand même pas mal foutu de sa gueule à l'école quand elle avait encore envie d'essayer d'étudier. Alors ce test c'est déjà de l'histoire ancienne, mais Maci elle a pas fini de parler. Elle a pas tout compris à l'histoire de Michaela globalement parce qu'elle voit le monde entier avec ses petites lunettes de meuf qui a grandi dans un quartier de latinx catho défavorisé et a jamais foutu les pieds hors de chez elle. « Beh ouais, » elle commente quand Michaela concède que y'a un truc qui colle pas. Elle rigole même sur le fait que son corps aurait pas pu subir deux grossesses mais Maci elle affiche une mine un peu amusée et outrée à la fois. « Bah quoi moi je l'ai fait ! » Ouais bon, elle a pas la masse musculaire de Michaela mais n'empêche qu'elle s'est vite retrouvée à passer d'un bonnet C à son petit A rapidement pour retourner à son statut de 'grande perche maigrichonne avec un joli petit cul'. Question de métabolisme sans doute. Michaela lui explique le principe de l'insémination artificielle - que Maci saurait franchement pas répéter comme mot - et c'est plein de trucs médicaux mais elle arrive plus ou moins à suivre. « Euh. Oui je crois que je vois, » lâche Maci avec sa tronche d'ahurie. Ouais bon elle a capté le concept quoi c'est suffisant. Tout ça pour finir sur la conclusion que, bah les enfants de Michaela ils ont été adoptés, comme maman. « aaAAAHHHHH d'accooord, ah bah oui c'est logique je suis bête. » Elle s'exclame avec un sourire de meuf contente d'avoir relié les points dans sa petite tête. Mais l'histoire de Michaela ça la fascine autant que ça l'impressionne. Elle écoute les détails avec attention, ses yeux rivés sur le visage de sa camarade en hochant la tête au fur et à mesure comme si on lui racontait le synopsis du meilleur film du monde. « Hanlala c'est trop chouette. Je t'admire trop ! » souffle Maci avec un soupir. Le détail sur les origines de ses enfants ça lui parle aussi, et elle se redresse avec un nouveau sourire. « Latino c'est vrai ? Mon mari il venait de Juárez au Mexique. Avant d'aller au Myanmar j'aimerais bien emmener Oscar là-bas pour qu'il rencontre son abuelo et ses tíos... » elle réfléchit tout haut. C'est quand même moins cher et plus facile que le Myanmar, au moins elle se démerde dans la langue locale et ils peuvent descendre en voiture ou un truc du genre pour économiser. Oscar a jamais rencontré la branche mexicaine de son ADN et c'est un truc qu'il a déjà réclamé par le passé, faisant face à des copains avec une famille latine étendue tous les jours à l'école, alors que lui il a sa maman qu'on prend pour l'aînée de Nguyen la moitié du temps et son abuelito métissé sur le papier mais blanc as fuck qui sort même plus de la maison au risque de se perdre. « Je trouve ça fantastique. Trop courageux et c'est trop beau que vous formiez une super famille comme ça. » La famille c'est un truc qui lui parle, et Maci elle est hyper sincère quand elle fait des compliments comme ça. Michaela a déjà l'étiquette de la meuf qui détient la sagesse de l'aventure là. Elle rigole un coup en s'imaginant s'insulter entre elles en espagnol. « Ah bah moi aussi alors tu pourras pas m'embrouiller je peux répondre ! » Au moins pas de risque de se faire entourlouper comme Santo la veille avec son italien-bidon-piège-à-compliments. Elle se lève alors du canapé pour enfiler ses chaussons en moumoute rose fuschia. « Bon faut que j'aille faire pipi là. Mais c'était trop cool de parler avec toi je suis trop contente ! » elle s'exclame. Non seulement elle kiffe apprendre à connaître les gens mais en plus c'est une chouette nana qui a une vie qui inspire le respect, ça y'est, Michaela est validée comme digne de confiance dans la tête de Maci, qui s'éclipse en sifflotant et en trottinant presque jusqu'aux toilettes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
(week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 1, fri) ain't your mama (+ michaela) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SALON-
Sauter vers: