Partagez
 

 goodbyes w/izïa (samedi, 15H00)

Aller en bas 
AuteurMessage
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) Empty
Message (#) Sujet: goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) — Dim 5 Avr - 18:07

'Cause they're never coming back down
They belong to the stars in the clouds

- @izïa -

Il semblerait que dans son casting elle se soit moqué des mère de famille qui vont au yoga en bande et qui laisse les enfants à la nounou. Bon les enfants sont pas avec la nounou, c’est bien pire. Elle est pas la plus régulière en yoga, elle préfère des exercices simples de médiation, mais c’est quelque chose qu’elle aime faire, un peu sur le même rythme que les jogger du dimanche qui le fond une fois dans le mois. Là c’est l’approche du prime de demain soir qui la pousse à se retrouver un peu avec elle-même. Surtout que bon elle a quand même tiré l’arcane de la mort ce matin lors de son tirage matinal. C’est pas forcément une mauvaise carte, mais ça donne toujours des frissons. Elle sent donc qu’elle a besoin de prendre un peu de temps pour se retrouver avec elle-même. En tenue de yoga, legging moulant et brassière accordé elle se ramène deux gros coussins sous les bras. Cette mezzanine avec vue sur la montage est juste l’endroit idéal pour se ressourcer. En plus les gens sont tous occupé ailleurs, l’endroit est calme. C’est donc le moment idéal. Une fois les coussins posés, elle se noue les cheveux en un chignon négligé, on est pas là pour faire un shooting pour une chaine youtube de yoga, même si le cadre est cool. Elle commence la séance avec une petite médiation en prenant la position du lotus, tout est dans la respiration. Les yeux clos, elle sentirais presque l’air de la montage s’infiltrer sous sa peau. Pas de musique apaisante, juste le rythme de sa respiration et elle se sent déjà beaucoup plus détendue. Elle laisse de coté les coussins bien confortable pour dérouler un tapis mauve. Là, elle débute une première pause, celle de la pince. Les pieds joints, elle tend son dos et vient épouser son buste avec le bas de son corps, ses mains se trimbalant sur ses chevilles. Elle tiens la position quelque temps, puis recommence. Et recommence. Elle continue sur d’autres positions assises puis enchaine sur d’autres debout. Mais sa concentration s’effiloche et elle sait que si elle continue comme ça toute cette séance aura servi à rien, elle va s’énerver parce qu’elle ne tient pas l’équilibre sur une jambe ou parce que le bas de sa tenue de yoga lui rentre dans les fesses. Bref, des trucs de yoggy du dimanche quoi. Elle préfère revenir à ses coussins et une dernière minute de médiation, quand une candidate la rejoint sur la mezzanine. En position du lotus, elle ouvre un oeil, continue de respiré avec la bouche et suit du regard la demoiselle. Sa respiration prend un tournant un peu chelou, parce qu’elle est plus du tout concentré et que franchement on dirait presque un tracteur qui déconne. Bon, laisse tomber Roma. T’es une mauvaise yoggy tu vas pas atteindre aujourd’hui ta paix intérieur. Le genoux droit plié, elle ramène son menton sur le haut de celui-ci. Le bras vient épouser le tibia.  « J’ai cru léviter une seconde. » qu’elle ironise d’un ton enjoué.  « Comment vas-tu ? » Peut être qu’elle a besoin de médiation elle aussi, mais comme elle a certainement pu le voir, elle ferait mieux de regarder une vidéo youtube de yoga. Il parait qu’il y a des influenceurs ici, peut être qu’ils ont des contacts.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Izïa
Voir le profil de l'utilisateur   
goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) Empty
Message (#) Sujet: Re: goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) — Mar 7 Avr - 1:23

Et dire qu'il y a une semaine à la même heure tu étais déplacé les yeux bandés pour emprunter un deuxième train. Est-ce qu'on peut parler de votre impact écologique à vous les candidats ? Le calcul est simple, mais la vérité est dure à apprendre. Ce n'est pas grâce à vous que la Terre va mieux respirer du moins pas cette semaine... Est-ce que ça en valait la peine ? Si tu fais un état des lieux de ta situation on peut dire égoïstement qu'à 75% oui. Le jeu, les challenges que tu te lances sont importants autant pour toi que pour ton entourage. Bien que tu t'inquiètes par rapport à la température du lieu, tu essayes de faire attention pour garder tout contrôle sur la situation et pour l'instant tu gères. Tu es assise dans le salon, près du feu encore et fixe les flammes. Tu restes longtemps dans cette position, tu passes même l'heure du déjeuner. Vers les alentours de 14h30 tu te déplaces dans ta chambre, récupère un carnet et des crayons et file en direction de la mezzanine. De là tu vois la candidate @Roma s'essayer au yoga. Elle n'est pas très douée et elle manque de souplesse; mais elle tente et pour ça tu te dis que l'humanité à du bon. Tu t'installes à côté d'elle, assez loin pour qu'elle puisse se concentrer, même si très vite la jeune femme fait une pause. Ne sachant pas si elle blague, bien que son ton à l'air de démontrer que si, tu souris timidement. Elle te demandes comment tu te sens. "Tout va bien. Je suis au top et toi ? Tu avais besoin de te vider la tête ? Est-ce que tu es tracassée par quelque chose ou quelqu'un ?" Bien que ça ne fasse qu'une semaine, @Roma a peut-être un crush. À ce qu'il paraît l'amour ça ne se commande pas.

@Roma

_________________
LOOK DOWN AT YOUR BODY WHISPER, THERE IS NO HOME,
LIKE YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) Empty
Message (#) Sujet: Re: goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) — Mar 7 Avr - 14:01

Sa petite blague ne fait pas beaucoup d’effet. Elle a pas la prétention d’être une humoriste digne d’un one woman show, mais quand même en général elle arrive à décrocher plus qu’un petit sourire timide. Timide c’est certainement le mot clé de cette rencontre. Elle va pas s’en offusquer, elle souris à son tour et porte un regard doux sur la demoiselle, tentant de déceler ce que cache ses petits sourires. Sa petite séance de yoga a été productive jusqu’à un certain point, elle perd patiente aujourd’hui. Il y a quelques années elle aurait pu faire preuve de beaucoup plus de discipline. C’est une autre histoire maintenant, mais elle a moins le mérite d’essayer. La demoiselle au carnet répond à sa question en y ajoutant tout un tas d’autres question, ce qui fait naitre un sourire de plus sur le visage de Roma. Elle n’arrive plus à se souvenir de son prénom et pourtant c’est quelque chose qu’elle aime savoir, les prénoms, leurs significations. Ça ne veut pas dire qu’elle a une bonne mémoire pour autant, il lui faut quelque temps et une fois qu’elle a fait le rapprochement entre un prénom et sa signification il est certain qu’elle s’en souviendra encore longtemps.   « Je vais bien, oui c’est ça une envie de me rencontrer sur moi-même. Je suis plus adepte de la méditation de que yoga, n’ayant pas un équilibre fou, mais de temps en temps je m’y aventure. » D’où sa démonstration plus que bancale.   « Mais non pas de gros tracas, enfin si tu me le demande vraiment je songe beaucoup à mes filles en ce moment, mais c’est un truc que je m’enlèverais jamais vraiment de la tête. » Truc de mamans. Faut pas qu’elle s’inquiète, c’est juste Roma quoi, qui a du mal à s’acclimater à sa nouvelle aventure. Mais elle sait pourquoi elle est là, d’ici quelques jours elle arrêtera de se plaindre de la distance. «  Qu’est-ce que c’est ? » Qu’elle lui demande en montrant d’un geste de la tête le carnet qu’elle tient dans la main. Oh mais oui maintenant ça lui revient, c’est la nana qui a posté un dessin sur les réseaux. Attend. Isis ? Non, c’est la même racine mais c’est pas ça.   « @Izïa, la souveraine, artiste, j’ai vu ton dessin sur le réseau. » Elle a bien envie d’en voir plus, d’ailleurs c’est ce que signifie son regard appuyé sur le carnet qu’elle tient dans la main, mais elle sait que tout le monde n’est pas toujours à l’aise pour montrer ses dessins ou tout autre projet artistique. Elle est pareil, quand il s’agit de ses projets de bijoux. Donc elle va pas la forcer, clairement.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Izïa
Voir le profil de l'utilisateur   
goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) Empty
Message (#) Sujet: Re: goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) — Mer 8 Avr - 12:21

Le yoga, la méditation, c'est des activités qui a ont eu un pic de popularité depuis ces dernières années. L'être humain a besoin de se détendre, de se recentrer sur soi, de se vider de ses maux et lorsque se finit sa séance, il retourne sur les réseaux sociaux, se compare aux autres et nourrit ou plutôt pollue de nouveau ses pensées. C'est un cercle vicieux qui n'est pas prêt de se terminer, mais c'est d'essayer qui est le plus important. C'est alimenter un espoir que dans le futur ça ira mieux. Tu n'as jamais fait de yoga, ni de méditation, mais tu as compris le concept. "Tu feras mieux la prochaine fois." Réponds-tu avant de lui adresser un sourire de soutien qui ressemble fortement au mince sourire que tu fais généralement. Il s'échappe aussi vite qu'il est apparu lorsqu'elle se confie sur le manque de ses enfants. "Elles s'appellent comment ? Et leur âge ?" Et le papa ? Cette question, tu la gardes pour plus tard. Ne pas trop l'assaillir de questions, ça ne se fait pas. Concentrée sur @Roma, elle te demande ce que tu as entre les mains... tu baisses la tête et fixe ton carnet où il est écrit d'un stylo gold "Izia 화판" , tu poses la main de manière saccadée sur le titre. Cette écriture. À l'entente de ton nom, tu relèves la tête et offre à @Roma un sourire plus grand. Entendre ton nom suivi de la souveraine... c'est l'un de tes proches qui t'as appris cette signification. "Celui de @Kara ? Je t'en ferai un si tu veux. Tu es inspirante." Dis-tu avant de finalement répondre à sa question "Ce sont des croquis, mais surtout des inspirations de graffitis. Je n'en vis pas, mais je me dis que peut-être un jour si le monde me fait moins peur je pourrais me lancer." Cette remarque, tu te la fais pour toi, mais elle est aussi dédiée à ton entourage. Un message peut-être interprété de différentes manières, tout dépend de l'interlocuteur et de son affect. "Et toi, excuse-moi, mais je ne me rappelle plus ce que tu fais ? À part être maman qui doit te prendre beaucoup de temps !" Ne jamais sous-estimer le travail d'une mère.

@Roma

_________________
LOOK DOWN AT YOUR BODY WHISPER, THERE IS NO HOME,
LIKE YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) Empty
Message (#) Sujet: Re: goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) — Jeu 9 Avr - 19:39

C’est pas certain qu’elle arrive à faire mieux dans l’avenir, parce qu’elle a toujours l’esprit qui fuite quelque part. Une idée de bijoux, une envie de dessin, la citation d’un bon bouquin. Elle a souvent trop de truc dans la tête pour le yoga marche très longtemps. Malgré qu’elle connaisse les pauses, qu’elle soit pas la moins souple du coin, son équilibre c’est autre chose, mais elle pourrait se débrouiller. Si elle avait pas la tête sans cesse dans un rêve, une idée, une envie ou même une angoisse quand ça lui arrive.  « Peut-être, mais si c’est pas le cas, c’est pas grave. » Elle va pas se sentir mal pour autant c’est pas un objectif sérieux cette histoire de yoga. Elle préfère se poser devant sa tablette numérique ou avec un bon livre dans la main. Bien sûr elle finit toujours par parler de ses gamines, c’est un cercle vicieux cette histoire. Elle a l’impression de ne jamais avoir autant parlé d’elles qu’ici. Ahah. C’est certainement faux, parce qu’au quotidien, les gamines sont toujours dans ses pattes.  « Jessminder la première, qui préfère qu’on l’appelle Jessie et qui a eu 9 ans il y pas si longtemps que ça. Sonja, qui est tout à fait en accord avec son prénom pour le moment et qui a 4 ans, elle est sur sa cinquième année. » Elle pourrait donner tout un tas d’autres détails sur ses gamines, mais elle essaye de se restreindre pour pas qu’on lui dise qu’elle n’a que ses enfants à la bouche. Même si dans le fond elle les gardera tout de même continuellement à l’esprit. Son regard est happé par le petit carnet de la demoiselle et elle arrive enfin à faire un parallèle entre elle et les réseaux sociaux. Elle l’a vu un peu durant la semaine, surtout pendant la soirée au bar, mais c’est des réseaux qu’elle se souvient le plus d’elle. Son coup de crayon l’a marqué. Le petit portrait de la belle Kara a obtenu pas mal de likes.  « Oh, c’est gentil… vraiment, ça me touche. Je dis pas non. » De mémoire personne encore n’a tenté de faire un portrait d’elle et son petit coeur tout mou est grave ému que la brunette pense à elle comme quelqu’un d’inspirant.  « Je dessine aussi, enfin je fais pas beaucoup de portraits, je suis plus paysages ou scène de vie. » Ou bijoux, quand elle se pose pour bosser sur les collections à venir. Sa prochaine réflexion intrigue un peu Roma et son éternel amour des secrets et non dits dans les premiers instants d’une relation. Peur ? Elle a peur du monde qui l’entoure ? C’est vrai qu’elle a l’air calme et un peu en retrait par rapport aux autres candidats. Et en même temps elle fait des compliments dingue à travers un dessin. Son visage s’anime peu de sourires.  « Tu as peur de quoi ? De trop briller ? » Parce que c’est clairement ce qui l’attend si elle se lance dans le monde. Elle a un talent monstre qui mérite d’être vu et admirer. Quand elle se sentira prête.  « Je suis une artiste aussi, mais dans un autre secteur. Je crée des bijoux. » Elle amorce un sourire, mais son esprit est encore accroché à la petite @Izïa qui veut pas se laisser porter par le monde. « D’ailleurs je travaille souvent avec des illustrateurs pour joindre un échantillon de leur travail dans les commandes, si un jour ça t’intéresse on pourra échanger nos coordonnées… » Elle lui tend une perche, pour voir à quelle point elle à peur. Mais la proposition est sérieuse.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Izïa
Voir le profil de l'utilisateur   
goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) Empty
Message (#) Sujet: Re: goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) — Dim 12 Avr - 16:26

D'habitude ta petite voix aime faire ses petits commentaires, mais durant cette discussion elle reste bien silencieuse. Est-ce qu'elle est happée par les dires de Roma. Lorsqu'elle te donne les prénoms de ses filles, tu les enregistres automatiquement dans ta mémoire. "Comment tu leur as expliqué ta venue ici ? Elles ont compris ?" L'enfant peut très vite se sentir abandonnée. Tu ne peux pas faire de parallèle avec ce que tu as vécu et tu n'as pas le droit de te remémorer le dernier instant avec William, ton père. Seule ta petite voix y a accès. Vous divaguez sur l'art, un sujet que tu maîtrises. Elle te complimente et tu lui proposes de faire son portrait... ça aussi tu l'enregistres dans ta mémoire. Elle t'avoue qu'elle aussi à une âme d'artiste, elle te partage même sa spécialité. Tu acquiesces. "Scène de vie ? Comme ?" Tu es dotée de curiosité et tu aimerais en savoir plus sur ce qu'elle appelle des scènes de vie. Tout comme Roma, aimerait savoir ce que tu entends par peur. Peur de briller ? Si c'était le cas ce serait merveilleux. Tu as déjà critiqué ton art. Autant positivement que négativement, tu as été le plus objectif possible, mais ta peur ne viens pas de l'échec. Elle est plus profonde et plus vieille. Elle a eu le temps de s'ancrer, de muter et de s'accaparer une partie de ta personne. Tu as essayé d'y remédier, mais rien n'a marché. Ta présence ici représente une miraculeuse seconde chance, mais ça personne ne le sait et tu souris, avec ce sourire timide, attendrissant, mais aussi cachottier et dur. "Qu'on me trahisse." Ta petite voix s'est réveillée et a pris la parole. Roma précise sa spécialité. Ta petite voix te laisse reprendre les commandes. "Tu es donc manuelle." Tu acquiesces. "Tu crois que tu pourrais en faire ici ?" Elle pourrait très certainement se fournir dans la boutique à souvenirs, mais apparemment si elle t'en parle c'est parce qu'elle a une idée derrière la tête. Sa proposition te prend de court. Tu attends la réaction de ta petite voix qui reste muette, mais tu reconnais à son souffle qu'elle est touchée par le geste. Tu enregistres ce moment et lui répond : "Je veux bien. Merci beaucoup pour l'offre. Ce serait un plaisir." Dis-tu avant de lui offrir un sourire plus grand. Celui que tu débloques, que tu permets de montrer lorsque tu es d'humeur joyeuse, mais l'inquiétude de ta petite voix prend le dessus : "Comment tu peux savoir que j'ai le truc ?" et fait disparaître ton sourire. "Comment tu as su pour toi ?" Tu as repris la main. Ne pas montrer de sentiments. Parler de ses doutes, ok, mais se montrer vulnérable ? Dangereux.

@Roma

_________________
LOOK DOWN AT YOUR BODY WHISPER, THERE IS NO HOME,
LIKE YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) Empty
Message (#) Sujet: Re: goodbyes w/izïa (samedi, 15H00) — Mar 14 Avr - 21:30

Comme souvent elle en vient à parler de ses gamines. Le passage inévitable. Non pas que ça la gêne, ça lui parait juste normal. Elle espère juste qu’elle va pas être catalogué parce qu’elle parle sans cesse de ses gamines, elle peut sans soucis tenir n’importe quelle conversation, parce qu’elle a la chance d’avoir un esprit curieux. Bon pas sûr qu’elle puisse parler médecine avec Natéo, mais elle aura le mérite d’essayer en citant des passages de Grey’s Anatomy par exemple. C’est vrai que le sujet de ses gamines, c’est simple, même si ça lui donne parfois le bourdon. « C’était assez simple, parce que elles savent pourquoi je suis ici. Elle savent pourquoi s’est important. Je n’ai pas eu besoin d’argumenter, de convaincre. Même si pour être honnête la plus grande a été un peu plus difficile. Elle a compris pourquoi je suis ici, mais elle a eu du mal à l’accepter. » La petite, elle lui a demander de lui ramener un souvenir, mais pour le reste elle était totalement calme et sereine. Elle est un peu inquiète, mais bon elle se rassure en se disant que les choses finiront par bien tourner. La demoiselle semble avoir des émotions internes, elle ne transpire pas la joie de vivre, mais elle a tout de même une aura de mystère qui donne envie d’en savoir plus. Artistes toutes les deux on pourrait se dire qu’elles sont faites pour s’entendre. Seul l’avenir nous le dira. « Bien par exemple j’ai pris l’habitude de dessiner ce qu’il se passe autour de moi, dans un café, dans le métro. Et puis ici surtout, pour garder des souvenirs et raconter l’histoire de cette aventure à mes filles. » Elle lui répond d’un sourire complice. Son regard glisse sur Izïa, elle essaye d’en desceller les contours. Parce qu’elle semble être vraiment particulière, dans le bon sens. Du moins pour l’instant c’est dans le bon sens, parce qu’elle intrigue beaucoup Roma. Elle lui partage en demi-mot ses craintes, mais ses prunelles semblent déjà se raviser alors que la parole elle est toujours là. Elle a peur de la trahison, ce que Roma comprend. Mais si elle essaye de pas de vivre pleinement sa vie, c’est un peu elle qui se trahit non ? « Et dans le pire des cas si quelqu’un de trahit, qu’est-ce qu’il se passe ? » Qu’elle lui demande en essayant de lui faire comprendre que ce n’est finalement pas la fin du monde. Elle apprendra de cette trahison et ce ne sera pas si terrible au fond. « Je ne pense pas, je n’ai pas apporter de matériel, je travail avec du métal doré, argenté … Qui des fois nécessite des soudure ou bien d’être chauffé pour prendre la forme souhaité. » Donc clairement ce serait assez compliqué de faire quelque chose ici. Mais elle peut toujours essayer de faire quelque chose avec des vieux bijoux. Ce ne sera pas sa boutique, mais ce sera quelque chose quand même. Son esprit est ailleurs, elle aimerait justement faire une proposition à Izïa, si c’est quelque chose qu’elle peut envisager. Une petite collaboration de rien du tout. Elle aime bien travailler avec des artistes, partager leur travail et permettre à sa petite échelle de parler d’eux. Cette proposition la fait sourire, mais bien vite il disparait pour laisser place à des doutes, de l’inquiétude. Elle doute d’elle et de son talent. Là Roma, peut essayer de l’aider. Même si elle aussi a toujours des doutes. « Je me suis lancée, par nécessité et puis là je me suis rendu compte que ce que je faisais parlait aux autres. » Il fallait bien gagner de l’argent et c’était bien la seule chose qu’elle savait faire. « A partir du moment où les gens ressentent quelque chose en voyant de ce que tu fais, je pense que ça veut dire que t’es sur la bonne voie. » Même quand on entend la voix de certains qui ne sont pas d’accord. Quelqu’un qui arrive à réunir des personnes autour de son art, a forcément le truc. Même s’il s’agit d’haters. « Qu’est-ce qui te plait le plus quand tu pratique ton art ? » Elle lui demande, pour essayer d’en savoir plus. Peut être qu’elle réussira à mieux la conseiller.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: MEZZANINE-
Sauter vers: