Partagez
 

 hey boy - s1 dimanche 19h32

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
hey boy - s1 dimanche 19h32 Empty
Message (#) Sujet: hey boy - s1 dimanche 19h32 — Dim 5 Avr - 21:15


Bientôt vingt-quatre heures se sont écoulées depuis notre arrivée dans ce chalet de riches. C'est toujours à se demander d'où tout cet argent peut bien sortir. Alors que je suis déjà à quasi saturation d'interaction sociale pour la journée, je prends le risque de descendre à la cuisine pour me mettre quelque chose sous la dent. J'ai d'ailleurs envoyé des remerciements astraux à notre Maître pour avoir gaver le réfrigérateur de trucs végétariens. Un peu de pitié pour les gens chiants quand même.
Pour l'instant l'adaptation à la vie à ... vingt-deux n'est pas mal. Le chalet est si grand qu'il est encore possible de se retrouver seul. C'est donc furtivement, à pas de souris, que je presse le pas de ma chambre jusqu'à la cuisine. Et bam, personne. Je reste figé devant les étagères réfrigérées, il y a de quoi nourrir deux équipes de football affamées. J'y sors seulement quelques fruits, des noix, la laitue et j'y ajouterai des morceaux de tempeh. J'en profite pour ajouter une légère ambiance - know your worth -. Je me prends un coin du comptoir, long comme un catwalk, et soudainement des pas se font entendre dans les escaliers. Telle une brebis déjà achevée, j'essaye d'apercevoir quel prédateur s'en venait à la chasse pour me tirer mes dernières parcelles de vie. J'exagérais, mais c'était une vraie virée politique ce début d'aventure. Au moins, une fois que je me serai présenté vingt-deux fois, ce sera la fin.
Oh mais c'est toi Louis. Une petite faim aussi? Je me dis que c'était un peu intense comme salutation alors qu'on ne s'est que brièvement parlé au premier prime. Mais tant qu'à y être, On m'a dit que si je voulais te faire parler, je n'avais qu'à dire le mot cépage? (rires) Pour le moment, les candidats doivent bien juste se rappeler de quelques mots clefs diffusés durant leur présentation hier. Toutefois, moi j'avais davantage retenu bad boy pour @Louis. Je regarde mes ingrédients sur le côté, et j'affiche un regard bien perplexe, Je pourrais parier que ce n'est pas ton genre de snack, mais je peux faire une double portion si tu as du temps à tuer et que tu veux te transformer en plante verte.


_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
hey boy - s1 dimanche 19h32 Empty
Message (#) Sujet: Re: hey boy - s1 dimanche 19h32 — Dim 5 Avr - 23:31

L’estomac creux criant famine, Louis dévale les escaliers comme un môme qu’on appelle à table. Il est plutôt content du fuseau horaire sur lequel ils sont, ça lui permet de ne pas être super décalé et de pas prendre cher contrairement aux nombreux américains qui peuplent ce chalet. « Oh mais dis donc serais-tu content de me voir ? » Agréablement accueilli par le beau gosse d’hier soir, il débarque tout sourire dans la cuisine où Natéo demeure seul. Ce mec doit déjà être la mascotte de l’émission à l’extérieur entre sa gueule, sa pré-sélection et son rôle de chef de meute. « Ouais c’est l’heure. » Louis se sentait étrangement bien en compagnie des premières têtes qu’il avait rencontré la veille, comme si quelque chose les liait depuis plus longtemps. De la bonne bullshit psychologique qu’il n’expliquait pas mais qui lui allait très bien. « Tu t’es bien renseigné. Ça fait plaisir. » Se rapprochant, il se penche pour constater la préparation minutieuse de Natéo. Un truc de diététicienne un peu. « Hm végétarien ? Végétalien ? Vegan ? » Il cherche son mot clé, le nez curieux au-dessus de ses préparations. Toutes ces conneries il connait bien, à Paris c’est tendance. De là à les différencier par contre, ça ne l’avait pas encore assez intéressé pour qu’il ait saisi le point. « Aller je veux bien m’y risquer, c’est sympa les plantes vertes j’pense que j’ai du potentiel. » La bouche en cœur, il fait bondir une de ses bouclettes en l’entortillant avec son doigt avant de se diriger vers le frigo. « Attend je vais préparer un truc à côté. Genre… de l’omelette ? » C’est claqué mais il sait pas quel risque prendre avec ce genre de régime alimentaire tout flingué. Oh et puis après tout. La porte se  referme brutalement, changement d'avis. « Non t'sais quoi c'est flingué. Tu buvais du blanc hier c'est ça ? Je vais nous chercher ça. » Et il disparait pour revenir avec un Grüner Veltliner et partant à la recherche de deux verres à vin dans les placards à vaisselle. Ca s'apparenterait presque à un date cette connerie. « J'espère que t'y es pas allé trop fort hier. Avec moi pas d'excuses. » Il n'y a jamais d'excuse valable face à une bouteille de vin.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
hey boy - s1 dimanche 19h32 Empty
Message (#) Sujet: Re: hey boy - s1 dimanche 19h32 — Lun 6 Avr - 5:44


@Louis semble me renvoyer la même vague d'énergie, Bah oui ça me fait plaisir. Avec autant d'inconnu sous le même toit, je m'arroche à ceux que j'ai croisé hier (rires). À l'annonce des rôles de chef d'équipe, je m'étais mis en mode observation alors je n'ai pas rencontré autant de joueurs que prévu au prime. Je préférais espionner de loin l'allure générale et qui discuterait avec qui. Avec le vol de près de dix heures et le décalage avec l'Amérique, je n'ai pas été productif aujourd'hui non plus. Alors oui, j'étais bien ravi de revoir ce Louis.

Je suis végé, donc juste a moitié prétentieux. Bon aussi, avec une salade, ça aurait été complexe de faire ça super carnivore. Allons-y pour une double alors, tu vis dans le risque, j'aime ça. C'est ce que je rappelais d'avoir apprécie des échanges avec l'italien, c'est que c'est simple et fluide. Je commence à préparer doucement et je m'arrête pour suivre le petit tourbillon, omelette, finalement non, du vin, ça oui. Je ne fais qu'afficher un sourire sincère et je continue la préparation, je retiens surtout qu'une bouteille de choix va bientôt toucher mes lèvres. Non, j'ai gardé le contrôle. C'était tentant d'abuser, mais je me suis préservé pour d'autres occasions. Oh tu crois que tu me fais peur avec une bouteille de vin ce soir?À moins que t'aies rajouté quelque chose à l'intérieur, je risque de bien gérer une bouteille à deux. Je suis quasiment immunisé au vin et pour une seule et unique raison. Dans les séminaires médicaux, les discours des vieux médecins sont le plus puissant des somnifères donc je me sature de vin pour ma survie et pour pouvoir flirter avec les plus jeunes plus tard.  C'est ta marque de commerce avec les femmes, de dévoiler tes connaissances d'oenologie? Ça les fascine? Ça me fait sourire, des discussions d'héréto et de gay sur les méthodes de séduction, c'est tellement deux mondes différents.

Alors que je n'ai qu'à brasser tous les ingrédients dans un saladier, je m'exécute, je termine avec la vinaigrette balsamique aux bleuets. Je nous sers une portion et, Tu as quelques mots à dire sur cette bouteille avant qu'on l'ouvre?

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
hey boy - s1 dimanche 19h32 Empty
Message (#) Sujet: Re: hey boy - s1 dimanche 19h32 — Lun 6 Avr - 10:41

Ils sont sur le même ressenti et ça le fait doucement sourire. Ça doit être un phénomène naturel ou truc du genre, les premières rencontres dans un lieu inconnu deviennent des points de repère ou une connerie à la con de ce type. « Ça me rassure, j’avais l’impression d’être niais à vous considérer comme mes meilleurs potes. » c’est une blague. Il n’irait pas jusque-là non plus. Enfin qui sait, il s’apprête tout de même à bouffer la salade d’un végé, on marche à cheval sur une frontière très fine entre la fiction et la réalité là. « Je te laisse le choix de m’empoisonner ou non. Ma vie est entre tes mains fais bien attention. »  il se découvre un côté dramatique ce soir. A vrai dire il est plutôt de bonne humeur, ça vaut bien une bonne bouteille de blanc. Il avait déjà pu faire un tour dans ce que proposait la production, pas mal de cépages autrichiens mais ce n’était pas pour lui déplaire. Lui qui proposait principalement des vins français et argentins il allait pouvoir en profiter pour étendre son catalogue. Tiens il pourrait même se servir de cette émission pour une publicité pour les vins autrichiens que les clients viendraient ensuite chercher chez lui. Pourquoi pas. Natéo serait son premier sujet. Il le fait rire à prendre ça comme une confrontation. Il semble être le partenaire idéal, pas prise de tête et loin d’être amateur. Mettant la main sur les verres à vin, il en dispose deux sur le plan de travail non loin de l’atelier feuilles et graines de son coloc. « C’est donc l’occasion en question mais aucun risque, comme j’aimerais bien ne pas te voir t’écrouler d’ici trente minutes j’ai gardé les pilules en question au fond de ma poche. » Que tout le monde se rassure et se détende. Fouillant les tiroirs à la recherche d’un tire-bouchon, il affiche une curieuse moue à la découverte d’un objet ancien, le genre solide à avoir été taillé directement dans le bois. Un rire lui échappe sur la stigmatisation de Natéo. Mais bon. Il n’a pas totalement tort en fait. « Ca et les sports extrêmes ça fait un bon combo ouais. Il faut ce qu’il faut quand on n’a pas le physique et le sourire Men’s Health. » Il était prêt à parier que Natéo avait fait ses premières thunes d’étudiant chez Abercrombie ou un truc du genre. Prenant place face à lui, il l'observe lui servir ce qui s'apparente à un repas de régime strict. Bon. Le vin allait le nourrir, pas grave. « Eh bien il s'agit d'une bouteille de Grüner Veltliner, un cépage de vin blanc Autrichien issu du vignoble du Weinviertel. » il commente, la bouteille entre les mains l'air perplexe. Pour sûr quelques livres dans la bibliothèque devraient le renseigner sur les vins locaux mais lui il n'en connaissait pas encore un rayon à ce sujet. Heureusement il n'avait pas  non plus choisi la bouteille au hasard, safe il  était resté dans quelque chose de connu. « On est sur un vin sec soutenu par des notes épicées de poivre blanc et plus exotiques tels que des agrumes. » Il repose la bouteille l'air dubitatif avant de l'ouvrir. « C'est le vin autrichien le plus commun à vrai dire, on est sur de la sécurité. Je vais aller dépoussiérer quelques bouquins dans la bibliothèque, à mon avis il y a moyen de trouver quelques pépites. » Pour la prochaine fois. Bon. A parier que Natéo, lui, il est doué en discours. Versant quelques centilitres dans un verre, il avance ce dernier sa direction. « Vas-y chef. Dis-moi. »

_________________

bonjour bonsoir.


Dernière édition par Louis le Mar 7 Avr - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
hey boy - s1 dimanche 19h32 Empty
Message (#) Sujet: Re: hey boy - s1 dimanche 19h32 — Mar 7 Avr - 0:04


Pour le moment, tu me plais bien alors je vais t'épargner. (rires) Avec l'arrivée de la bouteille, j'ai déjà les papilles qui s'excitent. C'était quand même bien vu de sa part de nous ramener du blanc pour une salade. Bon je suis rassuré alors.
Je l'écoute me sortir une excuse, Tu oses. Mais regarde moi ce visage, t'es tout beau. Et tes yeux foncés perçants dans l'histoire? Et ouais, la bromance et tout. J'ai toujours été jaloux de ceux qui avait une beauté atypique et encore mieux quand ils ne le savent pas. Ok, peut-être que j'ai eu un parcours de vie plus doux parce que j'ai des traits craquants, mais l'herbe semble toujours plus verte dans la cours du voisin. Je me trouve au look un peu trop boy next door. Mais je l'avoue, je fais très bien avec et je l'utilise. Au final, ça fait partie du personnage.
Je l'écoute me décrire cette bouteille, je ne saisis pas tous les descriptions,  C'est bien intéressant tout ça, mais tu m'as eu à ''vin''. Il me tend ma coupe et j'entre aussitôt dans le personnage stéréotypé. Je n'y connais rien, mais on connait tous quelqu'un qui fait toutefois croire qu'il s'y connait. Je fais une moue, je prends la coupe par le pied, je lui fait faire quelque rotation avant de prendre une profonde inspiration, Hmm, une robe fabuleuse. Je sens déjà le riche bouquet, les arômes sont développés. J'éclate de rire. Ça ne me colle pas à la peau comme attitude. J'y prends une première mini gorgée,  Bon choix, ça me va monsieur, merci. Vous pouvez disposer. (rires) Nous voilà complet, je lui tends une fourchette. Mon mood blagueur n'était pas encore épuisé, je n'ai pu m'empêché Réglons ça tout de suite, dis-moi ton secret et ce sera fait. Parce qu'en bout de ligne, il faut se rappeler que la maigre cagnotte de départ n'est pas du tout ce que je venais réclamer. Je ne suis pas du tout en quête du secret des gens à l'heure actuelle, mais qui sait. J'enfile une bouchée, Si ça avait été une vraie date, t'aurais parlé de quoi ensuite?
Spoiler:
 

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
hey boy - s1 dimanche 19h32 Empty
Message (#) Sujet: Re: hey boy - s1 dimanche 19h32 — Mar 7 Avr - 23:55

Il lève les mains au ciel pour remercier des divinités auxquelles il ne croit pas en l’honneur de la sentence de Natéo. La suite devient presque gênante, ayant l’impression de faire face à sa grand-mère pleine de compliments manquant d’objectivité. Il s’y serait cru s’il avait posé sa main contre sa joue mais ça serait devenu flippant. Vraiment. Sauf qu’avec Natéo on est plutôt dans un équilibre de bromance naissante pouvant basculer dans un délire qu’il ne maîtriserait plus alors on va se calmer. Déjà qu’ils datent autour d’une salade et d’un vin blanc, ça se passe de commentaires. « Non mais je faisais pas une crise identitaire. » Il se sent de se justifier comme un gosse allez savoir pourquoi. Enchainant sur l’introduction de la bouteille, il comprend bien que Natéo feinte l’intérêt. « J’avais capté. » Et il a très hâte de voir ce que ça va donner en dégustation le scrutant avec attention lorsque l’acteur entre en scène. Ca le fait doucement sourire, accoudé sur le plan de travail et la bouteille à la main. « T’as l’attitude c’est paaas si mal. Franchement bien. » S’il n’avait pas des verres à servir il applaudirait, c’était bien mais ça ne mérite pas son secret non plus. Il s’emballe le Natéo là. « C’était pas écrit sur tes fiches ? T’as pas bien lu je crois. » il laisse planer un petit air de mystère comme si son casting recelait de trésors à ce propos. Même si la tâche de Natéo et Kara était un enfer en soit était aussi un avantage considérable dont ils avaient bénéficié, ils prenaient une longueur d’avance sur l’ensemble des candidats. Il était d’ailleurs surpris que personne n’ait crié au scandale. Visiblement les mauvais joueurs ce n’était pas au casting. Remerciant le chef pour la fourchette dont il se saisit, il prend enfin place sur l’un des tabourets prêt à ruminer comme un herbivore avant d’être coupé dans son élan par une question qui le prend de court. « Euh… » Il se rend compte qu’il ne sait pas trop finalement. « Ca fait longtemps que je n’ai pas eu de date à proprement parlé quand j'y pense. » Et il vient tout juste de s’en rendre compte. C’est vrai que ces derniers temps il était plus potes et gros son qu’ambiance resto/séduction. « Demander la journée de quelqu’un ça marche toujours. » Il déclare la flamme dans l’œil comme s’il venait de trouver la bonne réponse. « T’as fait quoi aujourd’hui ? »  Autant appliquer l’exercice direct. Enfin. Minute. « C'est pas un date. »

nan c'est nickel :heart:

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
hey boy - s1 dimanche 19h32 Empty
Message (#) Sujet: Re: hey boy - s1 dimanche 19h32 — Mer 8 Avr - 7:39


J'ai pu réussir ma brillante imitation grâce à tous ces gens faux et hautains dans des galas. Je vous remercie, où que vous soyez. L'attitude n'est-ce pas tout ce qui compte en fin de compte? En fin, je l'espère parce que je mise beaucoup là-dessus. À question ridicule, répondre ridicule. Je continue le délire, Bien sûr que c'est inscrit sur mes fiches. Vous êtes tous foutus, mais je voulais simplement vérifier si t'allais dire la même chose. On rigolait sur ces fiches, mais j'ai pris soins de les analyser et de les relire ces fiches de casting. D'une part pour la sélection de mon équipe, d'une autre pour m'activer l'esprit sur des hypothèses de secret. Et aussi, j'oubliais, j'ai l'air d'un psychopathe maintenant à connaître la vie de vingt-et-une personnes, dont certaines à qui je n'ai pas enfiler autres choses que des salutations. #tueursensérie.

Alors que je m'attendais à une déferlante d'autres conneries, ma question semble l'avoir perturbé un minimum. Moi qui croyais que je m'adressais à une légende (rires). Je continue à le portraire comme un rebelle séducteur, mais je reste d'un ton humoristique et ça me fait sourire de le voir se défendre ou me dévoiler une partie vraie de lui. Directement, il me refile sa phrase clef, Oh mais c'est attentionné de demander. Le décalage horaire m'a embêté aujourd'hui, mais j'en ai profité pour aller explorer les sessions extérieures. Et toi? À sa remarque, j'incline la tête sur le côté, faussement surpris. Ah mais ça il ne fallait le dire tout haut. Tu viens de tuer tous les espoirs des téléspectateurs qui nous voyaient déjà régner comme un power couple à la fin de l'aventure. Je me rappelle parfois que chaque coin de ce chalet est scruté par des caméras et des gens bien assis confortablement dans leur canapé qui sont à la recherche activement de drame, de romance ou tout autre conspiration de télé-réalité. The show must go on.

J'enfile quelques bouchées, j'arrive rapidement à la fin de mon bol. Ça te dit un dessert aussi? Parce que c'est une date. Accompagné d'un clin d'oeil provocateur.

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
hey boy - s1 dimanche 19h32 Empty
Message (#) Sujet: Re: hey boy - s1 dimanche 19h32 — Mer 8 Avr - 20:22

Ils rigolent mais ça l’intrigue réellement cette histoire de fiches sur chacun d’entre eux. « Et en vrai t’as lu quoi d’intéressant là-dessus ? » Il se demandait si tout avait été retranscrit et jusqu’où allait l’avantage. Il s’était tâté à les voler ces fiches d’ailleurs mais il s’était vite ravisé, se disant qu’il allait vite le regretter. Il risquait de se griller tout seul avec sa délicatesse à deux balles. En tout cas il n’a pas dû y trouver grand-chose sur ses exploits de tombeur. Louis il se débrouille mais de là à être un expert en date… ça pour l’instant ça lui prend plutôt le chou. Il a bien mieux à faire avec son business naissant. Il filtre un rire, secouant légèrement la tête. « Tu parles. Fut un temps… » il rajoute comme un ancien, levant ses sourcils pour donner l’impression de receler d’histoire croustillantes. « Même les légendes savent se retirer. » Ce qu’il ne faut pas entendre, il s’amuse de sa propre connerie. Quitte à prétendre avoir des techniques super rodées autant les mettre en action et il se souvient vite que bah… son super pote Natéo il ne le connait pas en fait. « Tu débarques d’où déjà ? » Ses sourcils se froncent dans un réflexe. « J’ai pas fait grand-chose à part discuter et faire le tour du chalet franchement. J’me suis remis du champagne d’hier. » Il avait fini un peu amoché à discuter des heures avec Avalon elle aussi victime des bulles. La gueule de bois était minime mais ça lui avait vraiment foutu la flemme. « T’es descendu dans le village du coup ? C’est comment ? » Il aurait pu s’y bouger quand même. Tant pis, il avait max de temps pour ça. En revanche sa stratégie n’attendait pas, il fallait qu’il s’active un peu là. Il serre les dents, grimaçant comme un gosse ayant fait une connerie. « Et merde. J’suis pas encore au point. » Déso. Il grignote la salade composée par Natéo, ce n’est pas une dinguerie non plus ces délires de végé. Lui il est beaucoup trop épicurien pour apprécier ce genre de trucs.  « Bah comme tu me fais bouffer des graines en guise de repas je vais prendre volontiers le dessert. » Ou pas ? S’il lui prévoyait un assortiment de fleurs dans son coulis de pollen il passait son tour. D'ailleurs il se rabattait sur le vin. Pas mal. « T'étais content d'apprendre ta pré-selection ? Genre ton entourage et tout ils ont réagit comment ? » Il demande sorti de nul part, tout à coup curieux d'en savoir plus.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
hey boy - s1 dimanche 19h32 Empty
Message (#) Sujet: Re: hey boy - s1 dimanche 19h32 — Ven 10 Avr - 4:40


Je me questionne si je détourne la réalité un peu pour le faire flipper sur l'avantage que la production nous a décréter. Parce qu'au fond, il y a un mystère qui tourne autour de la formation des équipes et le genre de défi qui y sont associés, mais peut-être qu'au fond Kara et moi savions exactement ce qui se trame. La dure à cuire d'Harlem ne doit pas être douée pour jouer à celle qui ne sait rien, mais quant est-il de notre Natéo? Je te dirais qu'on a pas mal eu les mêmes infos qu'aux présentations du prime, mais au moins de façon écrite on en risque pas d'oublier des détails. Voilà ce qui serait disponible pour satisfaire la curiosité de notre joli bouclé.

On délire sur son statut de légende du date, mais j'entends sous les blagues que ça ne doit pas être sa préoccupation première. Ou il n'est pas prétention du tout. Ce n'est pas tellement dans ma nature non plus je l'avoue. Mon profil semble refléter le contraire; la relation ouverte, mon côté flirt, toutefois derrière ça il y a toujours toujours cette peur du rejet camouflée par des plaisanteries et de l'ironie. Mais ce n'est pas le temps de s'attarder là-dessus, celui-ci me relance sur mon port d'attache, Je suis canadien, terres ancestrales de Bieber, Gosling et Paméla Anderson. Comme si c'était nos mascottes, je rigole. Je suis toujours assez fier de dire que je suis canadien, les gens ne sont jamais fasciné par ce pays, ça ne fait jamais la unes, mais justement. Des bons vivants, qu'ils disent. Il me raconte à son tour sa journée, je sirote quelques gorgées. Oui j'y suis allé brièvement. C'est superbe, je te dis. C'est lumineux, c'est doux, c'est réconfortant. C'est épatant que la production nous laisse autant d'espace cette saison-ci.

Comme il acquiesce le dessert, je lui souris et je me dirige vers le frigo. J'observe d'abord ce qu'il y a dans le frigo, nada. Je me mets sur mes genoux pour découvrir le congélateur pour agripper deux contenants de crème glacée, style format häagen-dazs. Qui peut résister à ça. Je dépose les options sur le comptoir et répond à sa question qui sortait du reste de la conversation, Oui ça ma fait sauter de joie! Mes proches étaient aussi fébrile que moi, ils savaient que je viendrais m'amuser... pour gagner (rires). Mes collègues à l'hôpital ont moins apprécié de devoir reprendre mes dossiers, mais autrement, j'ai reçu une belle vague d'énergie. Mon copain m'a dit ne pas trop faire le fou, ça reste à voir. Toi en as-tu parlé à ta famille ou amis?

Je vérifie du coin de l'oeil qui a terminé sa préparation aux graines comme il la nomme et je lui tends la saveur dulce de leche puis sa cuillère. Je reste fidèle à amour premier, le chocolat. On peut déjà apercevoir le coucher de soleil sur Hallstatt et les différents tons de doré et d'orangé captent mon attention. Ça te dirait qu'on aille prendre le dessert dans la capsule panoramique à l'extérieur. Je suis certain que nous aurions une vue magnifique. Ce serait si romantique. Je bats des cils et j'affiche une moue à la Chat Potté.

@louis

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
hey boy - s1 dimanche 19h32 Empty
Message (#) Sujet: Re: hey boy - s1 dimanche 19h32 — Dim 12 Avr - 23:57

Bon, Louis il ne trouve pas ça ouffissime que chaque fiche relate seulement des faits que chaque candidat avait pu avancer pour se mousser au casting. Comme il l’avait résumé à son pote après avoir rencontré la prod ce jour-là, il avait suffi de « s’auto-sucer » pour que ça passe. Néanmoins c’était plutôt avantageux pour engager les conversations ces histoires de notes, ça évitait de poser vingt-et-une fois les mêmes questions parce qu’honnêtement ils étaient tous épuiser de se présenter à la chaine dans un manque de naturel flagrant. Le cas présent s’illustrait comme le parfait cas de figure, Louis n’avait aucune idée du pays d’origine de Natéo et il était bien trop français pour identifier son accent canadien. Les jeux de déduction et tout ça ce n’est pas trop son fort il préfère demander cash que se prendre la tête. « Tu tiens quand même à caser leurs noms en guise de référence hein. Tu peux assumer tes idoles j’te jugerai en silence. » On rigole, on rigole, on la connait celle-là. Il avale une fourchette de ses graines d’oiseau tout en effectuant un constat qui lui fait froncer les sourcils. « J’y suis jamais allé. Et tant qu’on y est, tu fais quoi dans la vie ? » Autant liquider le stock de questions d’introduction histoire d’être débarrassés une bonne fois pour toute. Natéo lui sort toute une plaidoirie d’adjectifs pouvant décrire une soupline pour qualifier le village dans lequel ils viennent d’atterrir, ce qui ne suffit pas à convaincre Louis encore emmitouflé dans sa mauvaise foi de la veille. M’enfin il ira voir ça de ses propres yeux demain. « Ouais c’est vrai que s’ils ont quand même privatisé tout un village c’est que ça doit valoir le coup. » Ça n’arrive qu’une fois dans ne vie ce genre de privilège. Louis il pense qu’il va crever la dalle après ce repas de moineau donc forcément il accepte l’idée d’un dessert. Quand Natéo lui sort un pot de glace en mode soirée Bridget Jones il le remercie un peu dans le doute, il pensait à un truc maison lui direct ou un yaourt, oubliant qu’il était un peu tout seul dans sa sauce de frenchy ici. Là il a l’impression de se glisse malgré lui dans un dans un remix de confessions entre collégiennes. C’est l’histoire du date, ça l’a fait flipper. « T’es du genre faire n’imp ? » Il a l’air plutôt sage le Natéo vu comme ça, m’enfin son mec doit le connaître mieux qu’un mec qu’il connait depuis moins de 24 heures. « Eh là, t’as pas bien lu tes p’tites fiches. C’est un pote qui m’a poussé à passer les castings, c’est limite parti d’un pari toute cette histoire, on a fait une bonne teuf avant-hier pour fêter le départ. J’ai tenu tous mes proches au courant, comme c’est marqué dans tes papiers j’trouve ça con de garder ça secret alors que tout le monde va nous mater à la télé. » La question lui avait précisément été posée en casting, Natéo n’était pas encore au point sur ses devoirs. Ca le fait rire Louis, le pauvre doit en avoir déjà plein le crâne. Il lui tend un pot sur lequel il s’attarde pour lire Dulce de Leche. Cool. Enfin. Quand on prend un peu de recul sur tout ça c’est un peu chelou. L’idée est bonne, hein, mais la blague du date va un peu trop loin pour lui. Il soupire dans petit embarras, hochant la tête sous le constat. « Avec le pot de glace et tout là, c’est trop. » Et sa moue aussi mais il s’arrange pour recentrer son attention sur le pot. « J’avais des bails à l’extérieur moi. » Non parce qu’il ne voudrait pas qu’on se méprenne. Une dernière fourchette pour terminer son assiette, il bondit déjà de son tabouret. « J'veux pas d'embrouille avec ton mec. » Il n'a pas signé pour ça Louis. Il veut juste débarrasser son assiette et se sortir de cette situation inconfortable.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: CUISINE-
Sauter vers: