Partagez
 

 Catherine Tramell. (jeudi à 17h00)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) Empty
Message (#) Sujet: Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) — Lun 6 Avr - 16:31

@Kara

Jill, elle a fait des efforts pour se sociabiliser tout au long de la semaine, mais maintenant elle a juste la flemme. Elle essaye de se montrer un minimum aimable avec les autres, même si parfois elle se laisse encore rattraper par ses petites pulsions de sale gosse qui la poussent à roasted ses camarades sans aucune raison, si ce n’est que ça la fait marrer. Il faut aussi prendre en considération qu’IRL, elle n’a pas trop besoin de parler avec des gens au quotidien, alors là, c’est fatiguant à la longue de devoir tenir des conversations ennuyantes au possible. Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? Tu viens d’où ? Pourquoi tu participes à l’émission. C’est toujours les mêmes questions, parce qu’ils ne se connaissent pas assez pour se permettre des trucs plus profonds. Jill, elle envisage d’aller bouquiner dans un coin tranquille où personne ne risque de mettre les pieds, genre la bibliothèque ou le restaurant d’altitude parce que le serveur Emre fait grave flipper. Sauf que là, dans son champ de vision, il y a la meilleure opportunité de sa semaine qui vient de se matérialiser. Elle se lève et emboîte le pas à Kara jusqu’à la capsule panoramique à l’intérieure de laquelle elle a juste le temps de se glisser avant que les portes ne se referment derrière elle. C’est parfait, ça doit lui laisser un truc comme vingt minutes pour se montrer convainquante, le temps de faire l’aller-retour au milieu des massifs montagneux. « Ça doit te changer de New York, pas vrai ? » elle expire en s’adossant à l’une des parois de la capsule pour faire un peu de chit chat en guise de préambule. C’est un truc qu’elle a retenu lors du prime. Souvent, elle fait genre qu’elle en a rien à carrer des autres, mais elle écoute bien plus qu’elle ne veut bien l’admettre, grappillant des infos ici et là sur les autres candidats. « J’avais jamais dépassé les limites de l’état. » Ce n’est pas tout à fait vrai, mais bon. Jill, elle vient gratter l’amitié auprès de Kara avec zéro subtilité. Elle s’en tape un peu cela dit que le move soit discret ou complètement obvious. De toute façon, tout le monde doit leur tourner autour à elle et à Natéo depuis le début de la semaine, il y a zéro originalité à chercher à entamer la conversation. Limite, faut prendre un ticket pour les approcher tellement chaque candidat essaye de se positionner selon sa petite préférence. La môme, elle a choisi Kara, parce que l’autre type, il lui fait trop penser à un cône de crème glacée à la vanille. Il a l’air hyper gentil et mou du genou, ça la blase d’avance. Elle joue à la difficile Jill, mais elle ne sera clairement pas un cadeau pour l’équipe qui devra se la coltiner. Là, elle vient faire les yeux doux, mais suffit de jeter un coup d’œil au test de personnalité qu’elle a passé dans le cadre des castings pour piger qu’entre son insensibilité et son égoïsme chronique, vaudrait peut-être mieux miser sur un autre habitant. C’est que du flan son petit moment copinage, il y a moyen qu’elle soit la pire individualiste de la saison.

_________________


Dernière édition par Jill le Mer 8 Avr - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) — Lun 6 Avr - 21:00

Je suis une meuf plutôt sociable à l’accoutumée. Faut dire que je n’ai pas trop le choix, avec quatre hommes à la maison et la visite de tous leurs potes et copines de transition, j’ai pas le temps d’être seule. Et puis, je n’ai jamais trop aimé ça la solitude, à rester là dans un coin avec tes pensées. Au final, tu termines toujours en dépression à te demander pourquoi ta vie n’est pas plus cool. Sauf que là, j’ai besoin d’un petit moment de calme. Entendre piailler toute la journée Maci et écouter Felicity de parler du temps où elle a fréquenté Elvis, ça te rend vite chèvre. C’est pour ça que je me suis emmitouflée dans mon gilet avant de prendre la direction de la capsule à l’extérieur où y a une putain de vue des montagnes. C’est que je commence à m’y faire à ce paysage, même si je continue à croire que nos culs au bord d’une île ça n’aurait pas été de refus. Quand je pénètre dans la capsule, je sens une présence derrière moi. Je me retourne quelques peu surprises que quelqu’un m’est suivi, avant de constater qu’il s’agit de Jill, la benjamine du groupe. Je lui un sourire en guise de salutation et je me laisser tomber sur l’un des sièges près de la vitre. Ça ne sera pas pour tout de suite mon moment de paix intérieur avec moi-même. Elle rompt le silence en me disant que ça doit me changer de New-York. « Y a pas photo, on est à des années-lumière des buildings new-yorkais et de l’agitation ambiante. » Le calme des montagnes me donne presque le cafard, je rêverais d’entendre deux chauffeurs de taxis pakistanais se hurler dessus là, maintenant. Et je repense un peu à ce que j’ai lu au sujet de son casting, je n’ai pas tout retenu, mais quelques brides en somme. « Et toi ta ville paumée te manque pas trop ? » On vient tout les deux du même état, sauf qu’elle, elle vient d’une petite ville où on doit monstrueusement se faire chier. Quand elle me dit qu’elle n’a jamais franchi les limites de l’état, j’ai un petit sourire qui se dessine sur mes lèvres. Je ne suis pas conne, je comprends vite ce qu’elle tente de faire. Elle manque vraiment de subtilité. « J’ai pu lire tout ce que t’as dit à ton casting et on peut dire que t’es une sacrée peste, une Regina George en puissance. » On a que quatre ans d’écart, je me dis qu’elle doit avoir la référence. Mes yeux passent du paysage à son visage de poupée. « J’crois que je t’aime bien, même là quand t’essayes hypocritement de te rapprocher de moi, je te trouve cool. » Pas de ma faute, j’ai toujours eu un petit faible pour les garces en tout genre et les branleurs. « Ce que j’aimerais savoir, c’est pourquoi tu tentes ta chance avec moi et pas avec Natéo ? » Ouais, parce que même si je l’aime bien son petit caractère, on n’a clairement rien à voir elle et moi. Je suis la meuf de banlieue qui parle sans trop grande classe alors qu’elle est le cliché même que je me fais de la fille à papa insupportable, reine des abeilles de sa cambrousse.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) — Mer 8 Avr - 11:29

Jill, elle pose des questions random dont tout le monde se fout en réalité, parce qu’elle a pigé que c’était comme ça que ça fonctionnait dans le chalet. Faut faire genre que tu t’intéresses un minimum aux autres et à leurs quotidiens sinon tu passes pour la connasse egocentrique de service. Limite, elle n’attend même pas de vrais réponses, parce que ça semble évident que la campagne autrichienne constitue un univers diamétralement opposé à l’urbanité new-yorkaise que Kara connait. Et même elle qui a beau avoir grandi dans une ville tranquille de long island, elle se sent grave dépaysée sans Target à proximité où aller glandouiller. « Pas vraiment, non. » Hicksville, c’est un peu l’enfer sur Terre pour une nana comme Jill qui se considère comme bien plus grosse que ce bled et ses 40,000 habitants aux ambitions worthless. Elle aussi elle aimerait avoir des choses à raconter et faire genre ouh je viens d’Harlem où ça fait peur, quand bien même ça reste un quartier du sud de Manhattan à deux pas de Central Perk. Tranquille, c’est plus les années 80 ou un film de Spike Lee. La famille de Jill ne pourrait sûrement pas se permettre de payer les loyers en rigueur depuis la gentrification du secteur au contraire de celle de Kara. « Ouuuh, tu connais tous mes petits secrets ça veut dire. » elle roucoule lorsque la jeune femme lui rappelle qu’elle a pu avoir accès à son casting. C’est un truc qu’elle avait zappé, mais honnêtement, Jill s’en tape pas mal d’être considérée comme une psychobitch de classe internationale. Ça ne fait que quelques jours que l’aventure a débuté et même si elle se montre charmante et admirable les 3/4 du temps, tout le monde semble déjà avoir des soupçons sur la nature du tréfonds de son âme. Ce n'est pas non plus comme si elle faisait beaucoup d'efforts pour la cacher. « Honnêtement ? » elle demande d’un air faussement sérieux lorsque Kara lui demande pourquoi elle tente sa chance avec elle plutôt qu’avec Natéo. Ce n’est pas évident ? « Dès qu’il ouvre la bouche, j’ai besoin d’un décodeur pour piger ce qu’il raconte. Je te jure, je comprends que dalle à ce qu’il dit, ça m’angoisse. » Command, elle est la seule dans ce cas-là ? Le gars, il dialogue en crypté. Elle bug en masse à chaque fois qu’il lui demande de lui filer une tasse de café ou un truc du genre. « Et puis t’es plutôt cool toi aussi. » elle minaude, même si pour le coup c’est loin d’être hypocrite comme réflexion. Jill, même si elle essaye de ne pas le montrer, elle veut se faire bien voir face à Kara qui vient de la city et ne surtout pas passer pour la provinciale arriviste qui connait que dalle à la vie. « Je pense qu’on pourrait bien s’entendre et qu’on aura une perception concordante de la manière de mener notre barque dans le jeu. » Il suffit de regarder les commentaires qu’elle laisse sur les réseaux-sociaux pour saisir que les deux se ressemblent malgré leurs divergences manifestes. C’est une petite peste la gamine, mais elle a toujours évolué au sein d’une bande de copines fidèles où chacune trouvait de l’intérêt dans la présence des autres membres du gang. Il y a peut-être une petite part de superficialité dans leurs rapports, mais ça n’en reste pas moins donnant/donnant. Kara et Jill, elles peuvent former un binôme très intéressant. « Après, tu feras ce qui te chante. Ça va, si personne ne me choisit je m’en remettrais. Ce n’est pas comme par exemple Carl qui risque de rentrer en PLS avec ses insécurités s’il constate qu’il n’est désiré nulle part. » elle annonce en roulant des yeux. Tout ce truc avec les chefs d’équipes, ça ressemble terriblement aux parties de balle au prisonnier de lycée. A la fin, il y aura forcément un môme indésirable qui se sera fait jeter de toutes les listes et qu’on imposera à l’un des deux camps. Personne ne veut être ce boulet, pas même Jill.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) — Jeu 9 Avr - 0:24

Je lui retourne sa question, même si elle a l’air de venir d’un patelin paumé, ça reste une ville à moins de cent kilomètres de la mienne. Même s’il n’y a sûrement pas de building, elle ne doit pas avoir l’habitude de se réveiller avec des montagnes à sa fenêtre. Elle confirme mes propos assez brièvement. N’aimant pas les faux semblants, je préfère mettre carte sur table directement avec elle. J’ai pu lire ce qu’elle a dit pendant son casting et je sais à quel point faire semblant de me connaître ou de connaître qui que ce soit d’autres dans la maison fasse partie de ses priorités. Quand elle apprend ça, elle a l’expression du visage qui change. Voilà, je vais enfin rencontrer la vraie Jill. « Ouais presque tous tes secrets. » Référence à celui que je suis censé trouver au sein du jeu, son secret principal qui pourrait expliquer qu’elle soit si blasée à son âge. J’essaye simplement de savoir pourquoi elle préfère se trouver dans mon équipe que celle de Natéo. Généralement, les gays ont la côte dans ce genre d’émission. Elle m’explique qu’elle ne comprend pas toujours ce qu’elle dit, ça créerait même une angoisse pour elle d’avoir une discussion avec lui. Je ne peux pas me retenir, j’éclate de rire. « Ouais, il a une façon de parler bien à lui … » Je continue de rire, mais je peux pas me montrer plus méchante avec lui, c’est que je l’apprécie déjà le con au bout de quelques jours. Cette histoire d’équipe nous a plus rapproché qu’autre chose. Elle rajoute que je suis cool aussi. « Je sais. » J’ai assez confiance en moi pour savoir que je n’ai pas un caractère de merde et que même si je dis tout ce que je pense, je ne suis pas forcément une garce. Elle continue en disant qu’on peut bien s’entendre et qu’on risque d’avoir les mêmes stratégies. Je réfléchis un court instant à ses propos. « Je pense la même chose pour nous deux. Après ce qui me fait le plus peur, c’est de savoir si tu vas vouloir tout donner pour l’équipe. » On sera pas que deux sur ce coup-là, elle risque de se retrouver dans la même équipe que des personnes qu’elle n’apprécie pas vraiment et je voudrais pas qu’elle décide de pas jouer le jeu à cause de ça. Je sais que je suis plutôt du genre à en avoir rien foutre et à penser à ma pomme tout comme elle, mais là, on a décidé de me nommer chef d’équipe. J’ai un peu toute cette merde qui me tombe entre les mains et je dois me dépatouiller pour pas que ça me retombe dans la gueule. Elle conclue que je fais ce qui me chante et qu’elle ne finira pas en dépression parce qu’elle n’est pas choisie. Elle tacle au passage un autre candidat et une nouvelle fois, j’éclate de rire. C’est que je suis plutôt bon public, surtout quand avec des méchancetés du genre. « C’est lequel celui-là déjà Carl ? » J’avoue que y a certains candidats qui m’ont plus marqué que d’autres. « Bon allez on est entre nous, fais moi ton top 3 des personnes que t’aimerais avoir à tes côtés et ton top 3 de ceux que tu veux absolument pas, ça pourrait peut-être m’aider à choisir. » Ou pas. C’est surtout que je suis une grosse fouineuse et une grosse commère qui a besoin d’en savoir plus sur les autres pour passer le temps.  

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) — Sam 11 Avr - 13:03

Jill, elle a bien envie de tyranniser à distance un Natéo qui ne doit même pas savoir comment elle s’appelle. C’est son truc de charrier des gens. « Il a dû apprendre à s’exprimer ainsi à Degrassi ou idk. » elle se marre d’un ton léger. Dans l’état de New York, avec la frontière canadienne de l’autre côté de Buffalo, ils ont pas mal tendance à se foutre de la tronche de leurs voisins et de leur façon de parler particulière comme lorsqu’ils appellent leurs flics les mounties. Ça sonne boys band des années 90, c’est weird. Comme Natéo en gros, qui a l’air un peu zarbi. Pourtant, y’aurait déjà pas mal de choses à critiquer au sein de leur propre pays dirigé par l’autre maniaque à la luxuriante coiffure, mais ce serait certainement beaucoup trop réel pour se montrer divertissant. Jill, elle finit par passer à autre chose, afin de se concentrer sur sa tâche du jour. La team de Kara, elle l’a dans le collimateur. Elle se faufile pour être au bon endroit, au bon moment, de manière à faire les yeux doux à la leadeur de l’équipe. « Je te tourne la phrase autrement. Est-ce que tu me préfères avec ou contre toi ? » Jill, c’est une sournoise. Elle minaude en masse depuis quelques jours, donc on pourrait se tromper et croire qu’elle est là pour draguer ou faire chier ses parents, mais la vérité c’est que c’est un sacré joueur. Autrement, elle ferait comme les autres qui s’en branle complet de savoir dans quelle équipe ils vont atterrir. Elle, non. Elle se positionne et tant qu’à faire, elle espère viser le camp des winner de la saison. « Je suis-là pour moi avant tout, mais ça ne signifie pas que je suis complètement teubé. Thrown Dice, c’est un jeu qui nécessite avant toute chose des qualités d’équilibriste. Il faut savoir doser entre soi et la communauté. »  Si tu te la joues trop solo, tu peux être sûr que tes petits camarades te le feront payer au moment des nominations. Mine de rien, Jill, elle part avec un handicape à cause de sa personnalité de psycobitch, donc elle va forcément devoir donner davantage dans le jeu pour prouver sa valeur. « Carl, c’est celui qui ressemble à un chaton en quête d’affection. » elle ronronne dans un sourire. C’est pas possible, Kara ne peut pas avoir zappé ce boulet ayant manifestement développé une dépendance affective pour sa partenaire d’entrée au bout de trente minutes top chrono. Il a l’air tout paumé et manquant de confiance en lui. Obligé il va se remettre en question s’il réalise que personne ne veut de lui. Au moins, si ça arrive à Jill, elle saura que ce n’est pas une histoire de manque de personnalité, mais juste parce qu’elle a l’air bien trop adepte des coups de putes pour qu’on puisse lui faire confiance. « Alors justement, j’aimerais bien avoir Carl dans mon équipe. » elle l’a moyennement bien vendu, mais c’est un choix assez safe de son point de vue si tu veux te récupérer un candidat fidèle. « Ainsi que Michaela et Maci. » elle ne leur a jamais parlé à ces gonzesses, mais Jill, elle essaye de ne pas penser uniquement affinité. En fait, tant qu’à faire, elle aimerait bien une team de meuf, Carl et sa sensibilité mises à part. « Le top 3 de ceux que je ne veux absolument pas, c’est plus compliqué. » elle fait un peu genre, dans un sourire qui trahit le fond de sa pensée. « Jethro le mou du genou, Gianni et Felicity. » Elle hausse les épaules sans développer, même si elle reste open pour fournir ses explications random, mais détaillées. « Est-ce qu’il y a au moins un candidat que tu es absolument sûre de sélectionner dans ton équipe ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) — Dim 12 Avr - 2:17

Jill continue à se moquer de la manière de parler de Natéo et je me mords l’intérieur de la lèvre pour ne pas rire plus longtemps de ses conneries. « Arrête de critiquer le seul mec gay de cette aventure, il pourrait être plus utile que tu penses. » Je ne sais pas si c’est vraiment vrai, mais peut être que ça la calmera un petit peu. « Peut être que son secret s’est de faire partie des Queer Eye canadien et qu’il pourra te relooker en la parfaite new-yorkaise. » Pas qu’elle a un look de plouc, mais bon on sent que les boutiques dans les petites villes ont quelques retards dans leur collection. Est-ce qu’elle a un Toshop par chez elle ? On parle des équipes et j’explique à Jill que mon seul problème avec elle est que je ne sais pas si je peux lui faire confiance et si elle se donnera à fond si elle fait partie de mon équipe. Voilà qu’elle répond par une autre question. Est-ce que je préfère l’avoir avec moi ou contre moi. C’est presque qu’elle ferait peur la petite Jill, mais bon je viens d’un quartier où faut bien plus me foutre la chocotte, même les petits dealers du coin n’arrivent pas à me foutre la pétoche. J’arque un sourcil, alors qu’un sourire narquois se dessine sur mes lèvres. « Ne me tente pas, avoir une petite peste contre moi pendant le reste de l’aventure ça pourrait me plaire. » Elle continue en argumentant qu’elle est là pour elle avant tout, mais qu’elle sait que dans ce jeu, il faut parfois savoir avoir l’esprit d’équipe. Surtout si on veut aller le plus loin possible. J’aime bien ce qu’elle dit, parce que je m’y retrouve aussi. J’ai toujours été une compétitrice dans l’âme, mais toujours en solo. C’est bien la première fois que je dois me battre avec d’autres gens, mais je sais que c’est nécessaire dans le jeu. Elle tacle Carl et je n’arrive vraiment pas à me rappeler de celui qu’il s’agit. Elle le compare à un chat en quête d’affection, mais ça ne m’aide pas plus à me rappeler son visage ; une description physique serait plutôt recommandée pour le coup. Elle ajoute qu’elle aimerait bien l’avoir au sein de son équipe, lui ainsi que Michaela et Maci. Je fais une petite grimace. « Tu m’excuseras, mais je ne suis pas sûr de pouvoir combler toutes tes attentes. » Certains des noms qu’elle a évoqués n’avait même pas frôler mon esprit et puis, je me souviens aussi de la règle de la priorité. Si des noms sont donnés en haut de la liste de Natéo, il risque de finir dans son équipe et non dans la mienne. Elle donne trois nouveaux noms, mais cette fois concernant ceux qu’elle ne veut pas dans son équipe. « Là encore, je ne peux rien te promettre. » Jill me demande alors si j’ai déjà un candidat que je suis absolument sûre de sélectionner, qui sera en tête de ma liste. « Oui, j’ai déjà un nom en tête. Je préfère le garder pour moi, mais il est un peu du même tempérament que toi et moi. Il a l’habitude de se la jouer solo, mais donnera tout une fois dans l’équipe. Et j’aime m’entourer de personne qui me ressemble. » lui dis-je, en continuant de sourire.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) — Mar 14 Avr - 6:56

Elle ne pige pas trop en quoi un mec gay pourrait lui être plus utile qu’un hétéro. Au contraire, ce sont ces derniers qui ont le plus de chances de manquer de discernement en se faisant avoir par ses yeux de biches. Kara lui balance un petit tacle sur son look et sur son besoin de passer à Queer Eye pour remédier à tout ça. C’est vrai que Jill se fringue un peu comme si elle débarquait tout juste d’une faille spatio-temporelle menant aux années 80. C’est sa vibe retro hautement instagrammable qui veut ça. Elle continue de plaisanter avec sa nouvelle grande copine, jusqu’à se faire un peu plus sérieuse pour exprimer texto comment elle compte se la jouer en équipe. Jill, c’est une chieuse egocentrique, mais elle n’est pas non plus complètement débile. Même au moment de se composer sa dream team, elle tente de faire des choix judicieux en se focalisant sur les personnalités les plus marquées du casting, qu’ils soient ses potes ou non. Tout est une question d’équilibre encore une fois et surtout, t’as plutôt intérêt à éviter de te coltiner les candidats ayant le plus de chance de finir nominé/éliminé si tu ne veux être solo au bout d’un mois. Kara ne semble pas très réceptive aux noms qu’elle balance que ce soit pour ceux qu’elle veut à ses côtés ou très loin dans l’autre camp. « Si tu veux Gianni dans ton équipe, t’as plutôt intérêt à le mettre dans le haut de ta liste parce qu’il parait que Natéo a des vues sur lui. » Et pas juste pour cette histoire débile d’équipes. Jill, elle balance l’info totalement gratuitement à sa nouvelle bestie en partant du principe que parmi les noms qu’elle a donné, c’est le seul candidat qui pourrait justifier que la jeune femme lui dise ne pas pouvoir combler ses attentes. Les deux autres, elle les perçoit directement comme des boulets, pas très tolérante vis-à-vis de la diversité d’âges dans le chalet. En vrai, elle n’en sait rien de si Natéo essaye de chiner le latin lover de la saison. Elle n’a rien remarqué de son côté, mais elle suit ce que Carl lui a raconté. Vu le temps qu’il passe derrière les écrans de la salle d’observation, il ne doit pas se planter lorsqu’il évoque des rapprochements entre les candidats. Ce qu’elle veut surtout savoir la môme, c’est si Kara s’est déjà dégotée un numéro deux officiel pour l’assister au sein de son équipe. Jill, elle observe pas mal ce qui se passe sur le RS de l’émission pour se tenir au jus des relations entre les candidats. Au bout de cinq jours, t’arrives vite à repérer des récurrences dans les likes que chacun obtient sur sa page. Par exemple, Jill et sa personnalité de précieuse qui veut faire chier les mecs, elle n’aime que les posts de ses copines. Et de Carl, mais lui il se trouve dans une catégorie spéciale au cas où ça ne serait pas assez clair vu comment elle parle de lui à chaque fois qu’elle mentionne son nom. Après, t’as toujours des gens qui veulent se faire bien voir qui mitraillent tous les comptes et qui faussent donc la matrice, mais on arrive globalement à s’y retrouver. « C’est Costa ? » elle demande sans détour en vrillant son regard de biche plus ou moins innocente vers Kara. Jill, c’est vraiment une chieuse. Elle aime bien mettre mal à l’aise les gens ou tout du moins, faire son petit numéro de celle qui pige tout avant tout le monde. Elle bluffe complètement, elle ne le connait même pas ce gars. Dans sa tête, il a l’air de coller à la description, mais peut-être qu’elle se plante complètement. « Ça te plait d’avoir obtenu ce rôle ou tu aurais préféré t’en passer ? » Sait-on jamais, même si t’obtiens les faveurs de pas mal de candidats grâce à ce pouvoir, parfois il vaut mieux ne pas trop se faire remarquer et rester dans le peloton des moyens.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) — Mer 15 Avr - 0:43

On en vient à parler des équipes et je demande à Jill les noms de ceux qu’elle aimerait avoir dans son équipe. Bien sûr, ce n’est qu’informatif, puisqu’au final, je serais la seule à choisir les différentes personnes à mettre dans mon équipe. Il y a des noms aussi qu’elle me donne qui ne me dise rien, pas qu’il soit inutile, mais je ne pense pas avoir ressenti une quelconque motivation concernant les équipes et je ne sais pas s’il est très judicieux de les avoir au sein de ma team. Je préfère avoir comme type de profil au sein de l’équipe de gros compétiteurs et des gens qui ont la gagne. Elle me donne ensuite sa liste des personnes qu’elle ne veut pas avoir et bien qu’elle dit avoir de la difficulté à faire un choix, je remarque bien vite que les noms sortent de sa bouche sans qu’elle ait besoin de trop réfléchir. Je ne peux pas lui promettre qu’aucune de ses trois personnes ne fera partie de mon équipe, puisque si Natéo et moi décidons de mettre un nom au même niveau, l’avantage ira d’abord à l’un puis à l’autre. Donc il est tout à fait possible pour que je me retrouve avec l’un de ceux qu’elle ne désire pas ou que je ne désire pas moi-même dans mon équipe de base. Elle ajoute que je ferais mieux de mettre Gianni en haut de ma liste si je le désire vraiment parce que Natéo voudra sûrement se l’accaparer. Je hausse un sourcil avec un petit sourire en coin. « Ah bon ? Mais si y a moyen qu’ils se pécho tous les deux, je préfère lui laisser. » Je me mets à rire. Je ne sais même pas si Gianni est gay, mais comme j’ai dit plus tôt dans la semaine à Natéo, ils feraient tous deux un couple vraiment bien assorti d’après moi. J’ajoute à Jill que j’ai déjà une idée au moins sur un nom, celui qui figurera en toute première place dans ma liste. Bien sûr comme je pouvais m’en douter, elle essaye de deviner. Elle me donne le nom de Costa et je ne réagis pas, histoire de ne pas confirmer ou réfuter ses doutes. « Tu seras pendant le prime. » Et je lui tire la langue pour lui faire comprendre que si elle cherche à avoir la moindre information, c’est raté. Je ne dirais rien même sous la torture. Quoique. Elle me demande alors si je suis contente d’avoir eu ce pouvoir ou non. Je m’appuie contre la paroi dans mon dos et en grande drama queen, je me mets à soupirer. « Je t’avoue que c’est beaucoup de boulot d’essayer d’apprendre à connaître tout le monde en une semaine et de se faire son idée. J’aurais voulu commencer l’aventure sans avoir cette pression en plus. » Ouais, une semaine chill ça ne m’aurait pas fait de mal. « Mais on ne refuse jamais un pouvoir n’est-ce pas ? J’espère juste que ça ne se retournera pas contre moi d’ici quelques semaines. » Ouais, c’est surtout ça que je veux éviter. Parce que si mon équipe craint, c’est à moi qu’on risque de s’en prendre et je ne ferais pas long feu dans le jeu si ça arrive. Mes yeux se déposent une nouvelle fois sur elle. « Tu penses que ça t'aurais plu d'avoir cet avantage ? » J'aimerais bien connaître son avis là-dessus.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Catherine Tramell. (jeudi à 17h00) — Ven 17 Avr - 17:45

Jill, elle s’en tape un peu dans le fond de savoir le nom du candidat qui sera sur le top of the list de Kara. Ça ne change pas grand-chose pour elle que ce soit truc ou untel. Elle a donné les blazes de ceux qu’elle aimerait voir ou non à ses côtés uniquement parce que ça lui a été demandé. Tout ce qu’elle veut la gamine, c’est apposer oralement ses suggestions de manière quasi officielle pour pouvoir se la jouer un peu sur le prime s’il s’avère qu’elle a eu raison. Sans grande surprise, la jeune femme n’a pas l’air open pour lâcher quelques infos. Elle tourne autour du pot, mais c’est assez normal compte tenu de la situation. Elle a peut-être même reçue des consignes de la part de la production pour se la fermer afin de maintenir la surprise de la composition des équipes intacte pour le prime. Ce serait aussi beaucoup moins drôle si elle et Natéo discutaient et s’arrangeaient entre-eux en dealant les candidats comme on le ferait avec des cartes pokémon. Je veux bien te donner l’électrifiant pikaichu, mais alors en échange je prends costapuce dans ma team. Ça va, Jill ne va pas la forcer à se mettre dans une mauvaise position pour son petit bonheur personnel. Quoique. « De toute façon, si ce n’est pas lui, c’est clairement la version junior du napoletano aka Santo. » elle glisse de son petit sourire agaçant, pour se laisser la chance de se la jouer i told you so dimanche soir. Dans les deux cas, ce serait un choix plutôt judicieux puisqu’ils semblent jouir l’un comme l’autre (contre toute attente ?) d’une bonne popularité auprès de leurs camarades. Jill lance une nouvelle question pour ne pas jouer trop longtemps avec les nerfs de sa nouvelle copine, puisque de base elle s’était plus pointée dans la capsule panoramique pour lui passer la brosse à reluire que pour la tourmenter. « Ça t’as déjà traversé l’esprit que la prod’ pourrait switcher vos équipes à Natéo et à toi ? » elle demande lorsque Kara lui fait plus ou moins part de sa crainte de voir la situation se retourner contre elle. Elle ne cherche pas juste à semer le doute chez la new-yorkaise, c’est vraiment un truc qui lui a traversé la tête à Jill. C’est peut-être parce qu’elle a une tendance à la sournoiserie elle-même, mais elle anticipe les techniques de la chaîne pour foutre le bordel dans l’aventure. « Tu te retrouverais à la tête de son armée de mignons… » elle glisse dans un sourire amusé. Et du coup, plus de Costa/Santo en guise de bras droit. « J’aurais détesté. » elle répond sans hypocrisie. Alors ouais, d’un côté ça te booste ton estime de te voir ainsi mise en valeur dès le début de l’émission. Tu peux mener ta propre stratégie en devenant maître de la destinée de ta team, mais ça reste une position compliquée s’il s’avère que tu t’es entourée de tous les boulets de la saison. Il n’y aura personne d’autre contre qui se retourner. « Tout le monde serait venu me taper la discute, ça m’aurait soûlée.... » elle poursuit mi-honnête, mi-ironique compte tenu qu'elle est la première à venir gratter l'amitié de Kara pour bien se positionner auprès d'elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: CAPSULE PANORAMIQUE-
Sauter vers: