Le Deal du moment : -49%
Coffret Hot Wheels Monster Trucks Circuit de course + ...
Voir le deal
25.49 €

Partagez
 

 new light ( jeudi - 19h10 )

Aller en bas 
AuteurMessage
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: new light ( jeudi - 19h10 ) — Lun 20 Avr - 8:48

@louis

Lejla, quand elle a quelque chose en tête, c’est difficile de la faire décrocher. On aura beau lui dire que ça ne fait aucun sens, qu’elle ne devrait pas prendre de risque ou qu’elle devrait rationaliser sa pensée, il n’y a un peu rien à faire. Et elle a toujours été comme ça, à la limite de l’insubordination et de la conciliante, alors que les deux traits de caractère ne vont absolument pas ensemble. Reste qu’elle préfère repousser les limites et vivre pleinement que de se demander ce qu’elle serait devenue si elle avait tenté quoi que ce soit. Pas besoin d’être à très grande échelle non plus. Prendre pour exemple là, maintenant. Elle a cette idée d’aller voir le coucher du soleil au village. Elle n’en peut plus de tourner en rond dans le chalet et se dit que tant qu’à ne rien faire, autant profiter d’un peu d’air. À la base, il n’y a rien de périlleux à regarder bien pénard le soleil dire bonne nuit aux montagnes. Elle embarque même la première bouteille de vin qui lui tombe sous la main, se disant que ça pourrait être agréable. Elle n’offre à personne de l’accompagner, pas parce qu’elle n’a pas envie d’avoir quelqu’un à ses côtés, elle est déjà passée par-dessus cette phase depuis les premiers jours, mais simplement qu’elle se dit qu’elle risque de croiser un candidat et l’entrainer dans ses folies, de toute façon. Sa bouteille dans un petit sac à dos, elle traverse le sentier qui la mène jusqu’au village n’ayant pas d’itinéraire fixe et surtout aucune idée d’où elle s’arrêtera pour se poser. Par contre, il faut qu’elle s’active si elle ne veut pas se frapper le nez au crépuscule qui risque de se pointer avant qu’elle ne se soit installée. Son regard s’accroche sur une petite échelle qui mène sur le toit d’une des maisons, juste à côté du stand de confiseries. Si elle grimpe là-haut, elle devrait avoir une vue pas trop pire de l’ouest. Voilà. Reckless, la Lejla. En même temps, qui a dit que c’était interdit ? Elle n’hésite même pas une seconde avant de s’élancer pour atteindre le bas de l’échelle qui est un peu plus haut qu’elle l’avait estimé à la base. Après quelques instants de difficulté, elle finit par grimper en mettant toute la force nécessaire dans ses bras qui sont plus solides qu’ils ne le laissent paraitre. Elle est prête à célébrer la victoire lorsqu’elle se retrouve sur le toit, le sourire aux lèvres, le soleil qui lui aveugle presque le visage à présent. Vans aux pieds qui balancent dans le vide, elle baisse le regard lorsqu’elle entend le bruit d’un skate qui se rapproche. Pas besoin de questionner sur la provenance de ce son, il est assez reconnu après presque deux semaines. Elle vient de le trouver, son compagnon de soirée. Elle regarde Louis s’approcher, alors qu’il ne l’a aucunement remarqué. Normale en même temps, elle est deux étages plus haut. Glissant son pouce et son index dans sa bouche, elle fait résonner un sifflement pour l’alerter de sa présence comme elle a l’habitude de le faire pour ses chevaux. Impossible de passer inaperçu maintenant. Sourire aux lèvres, elle le salue doucement, comme s’il n’y avait rien de plus normal. « Qu’est-ce que t’attends pour monter? » Parce que s’il est trop lent, il va tout manquer du spectacle le Louis. « Par-là. » elle lui indique où se trouve l’échelle pour lui faciliter la tâche. S’emparant de la bouteille qu’elle avait apportée dans son sac, elle se rend compte qu’elle n’a pas apporté de tire-bouchon. Bravo championne. Elle reporte son attention sur Louis qui arrive finalement à la rejoindre. « Bonjour! » elle souffle, dans un français imparfait, massacré par son accent américain. « Est-ce que l’effort vaut la vue? » elle demande, les paupières à moitié fermer pour réussir à percevoir le candidat dans la lumière orangée du soleil. « J’espère que Klaus ne t’a pas remarqué, j’avais peur qu’il me fasse la morale, j'ai essayé de me cacher. » elle ajoute, comme si elle était une gamine qui avait peur de se faire réprimander par ses parents. Bon, avec la façon dont elle avait sifflé, ça manquait un peu de discrétion si elle ne voulait pas se faire remarquer par le propriétaire du stand de confiseries.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: Re: new light ( jeudi - 19h10 ) — Mer 22 Avr - 0:24

Le village est une mine d’obstacles, c’est du pain béni pour le passionné de street qu’il est. Il a trouvé quelques spots sympas comme la petite place au centre du village où la fontaine, les escaliers et les bancs lui permettent deux trois folies pour lesquelles il s’étonne encore que la production ne lui soit pas tombé dessus. Il ne voudrait pas abimer le patrimoine national Louis mais bon il fait avec ce qu’on lui donne pour se trouver des rails, curbs et autres éléments vitaux de manufacture. Trouver des bons snakes ça lui occupe ses fins de journées, il souffle de leur vie en communauté poussée à son paroxysme. Tout compte fait il profite de l’expérience plus qu’il ne l’aurait cru en débarquant ici, ses aprioris de parisien mal-léché des premières heures s’étaient vite évaporés. Il faut dire que ça ne lui prend pas longtemps pour prendre ses aises au bouclé, il en est déjà à balancer quelques mythos par-ci par-là pour semer la zizanie et voir ce que ça donne. Pendant que ses histoires prennent dans le chalet, lui il en profite pour se bonifier au grand air. Le truc c’est qu’on peut tout tenter pour y échapper mais y aura toujours quelqu’un pour interrompre votre solitude dans ce jeu. Un sifflement brise la mélodie de ses roues sur le pavé, résonnant contre les murs de pierre pour s’écraser au bout de la ruelle. Levant furtivement le nez, son pied arrière presse sur la tail pour s’arrêter quelques mètres plus loin. Un pied au sol, il cherche du regard le candidat mystère apparemment bien caché. La voix de Lejla l’interpelle et, nez pointé en l’air, il l’aperçoit tranquillement perchée tranquillement sur un toit. « Hey ! » Un sourire fend sa trogne, c’est un plan qui lui parle déjà.  « Comment t’es montée ? » Elle lui indique le chemin et il ne lui en faut pas plus pour embarquer sa planche sous le bras et y foncer. Calant sa précieuse debout contre le mur de l’habitation, il grimpe les échelons sans cogiter une seconde. Il aime ça Louis « Bonjour ! » Son français a beau être plus parfait que celui de Lejla il est clairement moins charmant. S’il est agréablement surpris par ses notions c’est la vue qui récupère tout son intérêt. « Pas maaal le spot. » Toujours dans son délire, il se glisse à ses côtés en laissant ses pieds se balancer dans le vide. Il y jette un regard, se penchant en avant pour tenter d’apercevoir Klaus ou du moins les étalages de son stand. Il hausse, si papi réglisse se tentait à une quelconque remontrance ça n’avait aucune chance d’atteindre ses oreilles. « Au pire s’il a quelque chose à dire en dire on peut lui cracher dessus, l'angle est parfait. » Super mature Louis, véritable throwback de son adolescence. D’autant plus qu’il n’avait aucune raison de faire le malin : quiconque enlevait cette échelle et ils se retrouvaient coincés comme deux teubés. « Ah mais attend t’avais prévu de m’appâter ? » Il spot direct les bouteilles de vin Louis, il les flaire même. Alors Lejla qui a ramené sa bouteille ça ne pouvait pas lui échapper.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: Re: new light ( jeudi - 19h10 ) — Jeu 23 Avr - 6:34

Son petit plan de début de soirée gagne quelques points avec Louis qui ne se fait pas prier à grimper l’échelle pour parvenir à son nouveau spot secret. Elle se demande même si les caméras arrivent à capter leur image d’ici, tant ils sortent du cadre traditionnel des lieux à leur disposition. Elle est d’autant plus satisfaite lorsqu’il approuve la vue, le menton relevé d’une fierté exagérée. Elle repousse ses cheveux entremêlés pour se dégager le visage, ses yeux suivant la trajectoire du regard de Louis en direction de l’hypothétique intervention de ce cher Klaus. Son visage reste passif lorsqu’il mentionne la possibilité de lui cracher dessus pour régler la situation. « Hm… même si l’angle est bon, impossible que ça l’atteigne. » Ils sont un peu trop loin à son avis. Voilà qu’elle est à la limite de l’encourager dans son immaturité. Il n’allait pas le faire de toute façon. Non? Elle reporte toute son attention sur le candidat à ses côtés, un sourire à la commissure de ses lèvres, ayant toujours un peu de difficulté à garder son sérieux en sa présence. « Mon seul et unique but, oui. » Appâter Louis. Il ne faudrait pas qu’il se donne trop de crédit non plus. Elle ne va pas démentir qu’elle apprécie le temps passer en sa compagnie, mais ça s’arrête là pour l’instant. Elle avait déjà rangé l’idée de boire la bouteille de vin au fond de sa boîte crânienne depuis qu’elle s’était rendu compte qu’elle n’avait pas apporté l’outil nécessaire pour arriver à sa dégustation. « Oublie, j’ai rien pour l’ouvrir. Il y a une faille dans mon plan parfait. » elle avoue en lui tendant tout de même la bouteille avec une certaine déception. « À moins que tu as une technique secrète, monsieur l’expert. » En tant que caviste, il ne pourrait pas trouver une solution miracle qui règlerait leur problème? Lejla elle s’y connaît pas trop, elle voit mal comment c’est possible. Elle qui a l’habitude de décapsuler des bières sur le bord d’un comptoir, elle n’a pas l’impression qu’elle peut exercer ses talents quand il est question d’un bouchon de liège. Elle délaisse l’impasse de la bouteille pour profiter des derniers rayons qui lui fatiguent les yeux. « T’as des potins pour moi? » En tant que co-commentatrice, elle a droit de savoir. Elle ne joue plus le jeu de la semaine dernière avec l’accent, l’exagération en prime et tout le tralala, parce que c’était drôle une fois, mais il ne faut pas étirer le plaisir. Mais Lejla se dit que Louis peut lui apporter des informations qui lui ont passé sous le nez. Il a l’air beaucoup plus intégré qu’elle dans le chalet, sans surprise. Surtout, en voyant son classement à la popularité du dernier prime. S’il pouvait être son informateur informel, ça pourrait être avantageux. « Aux dernières nouvelles, il semblerait que tout le monde se demande qui se fera Rosamie. Qui finira avec Rosamie, pardon. » elle se reprend comme si sa langue avait fourché alors qu’elle avait délibérément émis la première phrase. Elle ne voulait pas manquer de respect à Rosamie. Lejla, elle n’est pas le genre de fille à juger les relations des autres. Elle ne faisait que plaisanter. Elle a été élevée avec des gars, elle aurait pu être encore plus crue si elle l’avait voulu. C’était soft pour le coup. Quand même difficile de manquer le petit éclat de malice qu’il y a dans son regard malgré tout. La semelle de son soulier vient claquer contre la sienne comme pour l’encourager à se livrer. Allez, à ton tour Louis.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: Re: new light ( jeudi - 19h10 ) — Ven 24 Avr - 17:27

Louis il est tout à coup super content d’être passé par-là, l’idée apéro sur les toits ça l’ambiance direct. Un peu trop peut-être lorsqu’il mentionne l’idée de cracher sur Klaus si l’envie lui prenait de venir gâcher la fête. Lejla elle a l’air super calée question précision de tir. « Ok l’experte, t’es une pro du crachat ? » Il suffisait qu’elle dise oui et il était déjà prêt à lancer un concours. La compagnie de Lejla ça accentue ses humeurs de gosse à Louis, il a trouvé quelqu’un qui rentre dans son jeu à cœur joie alors forcément ça l’anime. Et puis elle n’est pas en reste la texane, il n’y a qu’à constater son plan de soirée. S’il n’était pas arrivé comme un cheveu sur la soupe elle se serait torchée solo en matant le coucher du soleil. Enfin Louis il préfère prétendre qu’elle l’a appâté et évidemment Lejla répond présente. « Je me disais bien que c’était trop parfait pour être un hasard. » Il amorce en plissant des yeux comme s’il devait s’en méfier. Enfin finalement non, ce ne sera pas la peine puisqu’elle a fauté dans la perfection de ce plan. « Je retire ce que je viens de dire. » il hausse les sourcils du style laisse tomber avec son air rieur. Pas de tire-bouchon pardi. Heureusement il y a toujours une solution à ce genre de problème. « Y a la technique de la chaussure, tu connais ? Genre tu prends une chaussure, tu cales le culot de la bouteille dans le talon à l’intérieur et tu tapes autant que tu peux sur un mur, ça fait remonter le bouchon. » Il avait vu ça sur une vidéo qui avait pop-up à l’époque sur son mur Facebook alors forcément il avait déjà essayé et ça l’avait presque saoulé. « C’est une sacrée galère. Sinon plus simple dans ce genre de cas extrême il faut enfoncer le bouchon. » Tout simplement. « Il nous faut un truc avec une tige. » Ce qui s’avère compliqué dans la pratique en l’absence totale de matériel, ils n’ont vraiment rien autour d’eux. Lejla elle s’aventure direct à lui demander les potins du jour comme s’il avait un réel potentiel de chroniqueur ou quoi. « Plein. » Elle ignore encore qu’avec ce genre de question elle s’aventure sur un super mytho comme il s’amuse à en sortir à qui veut bien l’entendre et le croire. Louis il n’est pas trop au courant des potins, la semaine dernière il a tout appris pendant le prime. Il ne sait pas trop si c’est parce qu’il n’écoute pas ce qu’on lui raconte ou parce qu’il s’en fou tellement qu’il n’aborde pas ces sujets. Ou alors c’est qu’il ne sait pas les repérer, ces potins. Il se marre de son faux lapsus. « Alors ? Qui finira avec Rosamie ? » Il lui demande dans un petit mouvement du menton pour lui envoyer sa question. Puisque toute la maisonnée semble avoir son avis là-dessus c’est à elle de donner le sien et il est persuadé qu’il sera sincère. Lejla elle est naturelle, c’est ça qui le fait accrocher. Raison pour laquelle il ne lui sortira pas son histoire originale Presley et les esprits vengeurs mais plutôt un fait véridique. « Mh. J’sais pas si tu sais mais Natéo il est en relation libre avec son mec. » En soi ça ne le concerne pas, mais il tique toujours sur l’idée. « T’en penses quoi toi, tu trouves que ça a un sens ce genre de bail ? » Il était resté sur le cul en apprenant ça parce qu’il ne comprend pas comment on peut à la fois aimer une personne et la laisser s’offrir à quelqu’un d’autre. « Ou alors je suis ringard avec mon crédo de tout ou rien. » Il ajoute pas convaincu, une grimace posée sur les lèvres.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: Re: new light ( jeudi - 19h10 ) — Dim 26 Avr - 8:03

« On faisait des concours de crachats du haut de la grange avec mes frères quand on était plus jeunes. » Mensonge. Pas seulement quand ils étaient plus jeunes malheureusement. Ils ont retenté l’expérience l’été dernier pour voir s’ils avaient perdu de leurs capacités. « Je gagnais presque tout le temps. » Pourquoi est-ce qu’elle dit ça avec une pseudo-fierté d’enfant de huit ans? Elle lui lance un regard légèrement découragé qui veut littéralement dire: Non, mais Louis, enlève-toi ça de la tête, nous n’allons pas faire de concours de crachats. Le pire c’est qu’il n’aurait aucune difficulté à la convaincre. Comme elle n’a aucune difficulté à lui faire croire que son but ultime était de passer sa soirée en sa compagnie. C’est bon, il est loin d’être con, et elle le regarde du même air à la fois méfiant et rieur pour lui annoncer que son plan était finalement loi d’être parfait. « Désolé de te décevoir. » Il y a sa moue boudeuse qui donne une touche de dramatisation inutile à la situation. Ce n’est qu’un tire-bouchon après tout. Il doit bien y avoir une autre solution. « Connais pas. » La technique de la chaussure, ça sonne super cowboy, sans vouloir faire de jeux de mots. Elle l’écoute attentivement, peu crédule face à cette technique douteuse. « Il faut le voir pour le croire, j’imagine. » Parce que pour le coup, elle n’a pas de difficulté à s’imaginer que c’est une vraie galère comme technique. Elle préfère peut-être l’option numéro 2. « Attends. » elle a surement quelque chose dans son sac qui pourrait les aider à se saouler sans se compliquer la vie. « J’ai une épingle à cheveux… Et un crayon. Ça pourrait l’faire. » qu’elle marmonne en continuant à chercher un outil qui serait encore plus utile. Rien, ça va être ça. « À toi l’honneur. » son sourire qui lui fend le visage alors qu’elle n’a pas l’intention de se risquer à la tâche. La connaissant, elle risque de la péter en mille morceaux et là son plan aura vraiment planté. La question du vin derrière eux, Lejla elle lance la discussion sur un sujet bien instauré entre eux depuis la semaine dernière. Les potins, comme si elle ne vivait que pour ça. C’est assez ironique de sa part de faire comme si elle s’en passionnait alors qu’elle a toujours été exaspérée par les commères de son ptit trou perdu qui passaient leurs journées à juger et rapporter les gossips les plus insignifiants comme s’ils relevaient de la plus haute importance. S’il fallait que Lejla devienne comme elles plus tard, vaut mieux se jeter en bas du toit maintenant. Joke. Ou pas. Mais il faut croire que dans le contexte de télé-réalité, il n’y a rien de mieux à faire. Exactement comme dans son village du Wyoming. Louis le petit malin il lui retourne son interrogation sur la vie sentimentale de Rosamie et Lejla elle prend quelque seconde comme si elle étudiait réellement la question avant de répondre d’un rire étouffé « J’en sais rien et honnêtement… je m’en fous un peu. » C’était la triste vérité. Elle était nulle à son propre jeu, Lejla. « Elle peut faire ce qu’elle veut, avec qui elle veut. Ce n’est pas moi qui vais la juger. » un haussement d’épaules appuie ses paroles. Who cares. À la base, ils sont ici pour s’amuser non? Et pour gagner, on est d’accord. Les jambes qui se balancent dans le vide, elle prend un moment pour réfléchir au point que met Louis sur la table concernant Natéo et sa philosophie de relation ouverte. Encore une fois, il n’y a pas de jugement, mais ça opère de façon différente chez Lejla. « T’es pas ringard. Moi perso, j’pourrais pas. Je suis trop traditionnelle pour ça. » elle annonce avec toute honnêteté en pensant aux bases des relations qui ont marqué sa vie ainsi que l’éducation qui l’a bercé depuis qu’elle a mis le pied en Amérique. « Je trouve ça difficile d’aimer, j’veux dire de bien aimer une personne. Alors t’imagines s’il y en a d’autres qui rentrent dans l’équation. » elle souffle dans un petit rire qui ponctue sa pensée. « J’imagine que c’est une question de confiance, de liberté… Pour briser ce sentiment de possession envers l’autre » ce qu’elle peut comprendre d’une certaine façon. Mais dans sa tête, ça reste plutôt utopique de penser qu’il n’y aura pas, à un moment, une des deux personnes qui se sentira brimée par un tel accord.  Lejla, elle n’a pas l’impression d’être dans une bonne position pour parler de l’amour ces derniers temps. Elle se sent peut-être bien biaisée par son propre échec. Elle laisse le silence s’installer naturellement, pensive. Le soleil qui se cache tranquillement au loin. « J’étais fiancée, juste avant de venir ici. » elle lâche doucement, sans préambule, comme si ça apportait un contexte à sa vision d’une relation amoureuse. Ce n’est pas quelque chose qu’elle cache, mais elle ne le crie pas sur tous les toits. Ça compte pour un potin, ça?
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: Re: new light ( jeudi - 19h10 ) — Lun 27 Avr - 0:17

Lejla et les concours de crachat c’est bon c’est gravé dans sa tête. Vu le regard qu’elle lui adresse il sent qu’elle n’est pas super opé sur l’instant présent. Il y a un moment pour tout, c’est vrai. « Ok pas maintenant. » Il lui concède, réservant les festivités pour une prochaine soirée. Louis c’est carrément le genre à attribuer des points sur tous les candidats et à vouloir lancer les paris avant chaque lancer de bave. Un vrai concours quoi. Et là il se dit que c’est une excellente activité de prime avec tout le monde à portée. Un petit sourire sur les lèvres il passe son idée de génie sous silence, prêt à la sortir lorsque l’occasion se présentera. Leur soirée qui démarrait pourtant sur de très bonnes bases est menacée lorsque Lejla lui confesse l’oublie du tire-bouchon. Sacrebleu. Heureusement il a les techniques du galérien en tête Louis. Il se lance dans une explication de la technique de la chaussure qui n’a pas l’air de convaincre son audience, le classique l’emportant à l’unanimité. Le seul problème c’est qu’il ne voit pas grand-chose qui leur permettrait de pousser le bouchon pour libérer leur nectar, c’était sans compter sur le crayon que fait apparaître Lejla comme par magie. « T’inquiète Mary Poppins le crayon ça devrait faire l’affaire. » Elle lui tend l’objet qu’il analyse rapidement pour constater que ça allait être difficile de ne pas le casser en deux et qu’il ne bénéficiait que d’une seule chance. Coinçant la bouteille entre ses cuisses pour la stabiliser, il écorche l’opercule pour s’en débarrasser et s’affaire sur le dossier pendant que Lejla revient à la quête de potins. A force ça allait finir par devenir leur tradition, pourtant ils avaient bien compris que l’un comme l’autre ils n’étaient les mieux placés sur le sujet. Questions ragots Louis ce n’est pas une machine, il est le premier à pester sur ceux qui passent leur temps à ça. Il demande son avis à Lejla sur le sujet Rosamie qu’elle-même a mis sur la table. Rien de très important et elle y donne suite avec peu d’entrain. Bon si on ne peut plus compter sur les potes pour ajouter de la paillette maintenant… « Boring. Encore une info de ce genre et tu descends de ce toit Lejla. » Il conclut avec ironie, également complètement désintéressé du sujet. En revanche il n’a pas oublié sa demande première et il faut bien qu’il lui donne quelque chose à se mettre sous la dent. Louis c’est limite s’il se pensait capable de lancer un sujet profond aussi hasardeusement. Lejla se range également du côté des exclusifs et il opine du chef pour marquer son avis, enfonçant petit à petit le bouchon de liège vers les abysses. « Ouais peut-être. Je pense aussi que si l’autre personne m’exprimait l’envie de s’intéresser à quelqu’un d’autre ça voudrait dire qu’elle ne se satisfait pas entièrement. J’crois que je préfèrerais la laisser partir. » Il oublie de préciser qu’il pèterait sûrement un câble mais ce n’est pas si important. Le bouchon s’enfonce et il exclame un « Ca y est ! » de victoire brisant le silence avant que l’ambiance ne change radicalement. Louis il est étonné de ce qu’il entend, à croire que tous les candidats ont un passif relationnel chargé. « Ah ouais ? » qu'il demande bêtement par tic de parole. L'intonation de sa voix ne laisse aucun doute sur la fraicheur des évènements. Louis il est archi nulle face à ce genre de confessions, il ne sait jamais ce qui est approprié de dire ou non. « Pourquoi juste avant ? C'est ta décision ? » Dans la majorité des cas celui qui rompt s'en sort mieux, encore une fois tout dépend de l'histoire.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: Re: new light ( jeudi - 19h10 ) — Mar 28 Avr - 12:01

Une clope artisane en bouche, elle rebrousse chemin pour se mettre au chaud, ayant encore sous estimé les températures fraiches de début de soirée. Elle expulse une volute de fumée dans l'air avant que son attention ne soit attirée par deux guignols sur un toit. Ses yeux se plissent et elle se mouve de façon stratégique pour pouvoir les identifier. Cami ne tarde pas à reconnaître une Leila et un Louis semblent très focus l’un sur l’autre, bouteille de vin en guise d’enfant entre eux. Il ne manque plus que les bougies. C'est quoi son projet de vie du moment à lui, faire des apéros avec l'intégralité des candidates ? Bon pas toutes, elle exagère peut être. Depuis le temps, Cami connait ses goûts en matière de filles, et Lejla, elle coche tous les critères haut la main mine de rien. Ca a l'air suffisamment deep pour que le français ne fasse pas trop l'abruti quand il est tourné vers la candidate. Curieuse, la poupée aimerait capter de là où elle est quelques mots pour lui donner une piste de réflexion sur la teneur et l'intensité des propos. Ils ne tardent pas à la capter, elle aussi, évidemment. Cami, elle a la réaction d’un lapin un peu stupide sur les bords qui reste bloqué au beau milieu de la route, fasciné par les phares de la voiture d’en face. Elle phase pendant trente secondes avant d'enchaîner rapidement. « Je rentre au chalet » elle expulse d’une voix claire alors que ses prunelles passent de Leila à Louis et de Louis à Lejla. « Vous pouvez continuer votre date » termine la parisienne d'un air paisible, léger sourire en prime, avant de s’arracher immédiatement à son nouveau rôle de spectatrice.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: Re: new light ( jeudi - 19h10 ) — Mer 29 Avr - 4:02

Mary Poppins et le crayon wannabe tire-bouchon. Comment elle pouvait savoir qu’elle était aussi pleine de ressources. Lejla trouve que c’est une meilleure idée de chercher une façon d’ouvrir la bouteille de vin plutôt que de s’adonner à un concours de crachats dans l’immédiat. Qu’il ne s’inquiète pas trop Louis, elle ne va pas l’oublier, ils pourront remettre cette petite compétition à plus tard parce qu’elle voit bien qu’elle lui a brisé son enthousiasme pour le coup. Enfin, s’il réussit à ouvrir leur alcool d’ici la fin de la soirée, ça devrait lui faire oublier. « Tu crois vraiment que ça va fonctionner? » Elle est pleine de scepticisme pour le coup, mais c’est qu’en le regardant aller, ça n’a l’air d’être hyper simple. Elle lève les mains en l’air avant même qu’il essaye de la persuader de son plan pour lui dire mentalement qu’elle arrête de critiquer ses méthodes et qu’elle va lui faire confiance. Il faut seulement un peu de patience. Ça leur laisse tout le temps de parler potins. Son sujet pré-fé-ré. Elle a conscience qu’en donnant sa réponse toute bonasse et un peu girl power, elle va à l’encontre de tous les éléments de base pour avoir une vraie et bonne conversation à la Gossip Girl. Louis lui dit que c’est complètement boring comme réponse et elle lui lance un long gros soupir pour lui faire comprendre qu’elle s’en balance un peu de ses réprimandes. Par contre, lorsqu’il lui dit qu’elle devra descendre du toit si ça continue comme ça, elle relève. « Ah non, c’est mon toit, tu ne peux pas me virer comme ça. » son regard vrille en la direction du français, son air pseudo-confiant qui tente de lui dire qu’ici c’est chez elle. Y’a le sourire qui se glisse sur ses lèvres qui lui fait perdre toute crédibilité, mais ce n’est qu’un détail.  S’il n’avait pas reçu sa petite invitation, il ne serait pas ici à profiter du coucher de soleil dans ce petit endroit secret. Il ne peut pas établir ses lois comme bon lui chante. Ils parlent de Natéo et de sa façon de voir les relations amoureuses. Lejla elle fixe la bouteille et le bouchon qui s’enfonce de quelques millimètres à la fois, ses pensées se reflétant dans sa perception sur sa conception beaucoup plus traditionnelle du concept. « Oui, je suis d’accord. Justement, si la personne ressent autant ce besoin de liberté et de voir ailleurs, c’est mieux de pas la retenir. » Dans les faits, c’est peut-être plus facile à dire qu’à appliquer concrètement, mais ils s’entendent sur le même point. Si l’autre n’y est plus à 100%, ça devient compliqué d’avancer. Lejla elle plonge dans certains feelings avec cette discussion. Ce n’est pas qu’elle est triste ni même retournée en pensant à son ex. C’est juste qu’elle a la réalité dans la face quand elle y pense. La joie de Louis face à sa réussite est contagieuse et elle y répond par un sourire l’encourageant à boire à sa petite victoire. « Désolé d’avoir sous-estimé tes talents. » elle siffle lui laissant le bonheur de prendre la première gorgée après tant d’effort. Elle ne sait pas trop pourquoi elle lâche l’info sur ses fiançailles. En quoi c’est pertinent. Elle ne recherche pas une réaction chez Louis. Elle n’a pas trop réfléchi en fait, elle avait juste se besoin présent d’en parler. S’ouvrir un peu, parce qu’elle n’a pas toujours l’habitude de le faire spontanément. « Une semaine avant les castings, en fait. » Elle avait quitté direction les studios de la BBC et elle n’avait plus regardé en arrière depuis. Enfin, sauf pour ses petits moments de nostalgie. « C’était ma décision, oui. J’avais l’impression que j’étais sur le point de me marier pour toutes les mauvaises raisons. Je n’aurais jamais dû accepter la bague à la base, mais bon… » Sur le coup, et parce qu’elle essayait de se persuader qu’elle l’aimait, ça faisait du sens. « On était ensemble depuis six ans, mais on se connaissait depuis bien avant. Il est le meilleur ami de mon frère, fait limite plus partie de la famille que moi. » Elle exagère, mais c’était parfois comme si sa mère le voyait comme son propre fils. « J'étais pour l’épouser plus par sécurité que par amour. » elle parle beaucoup trop, elle en prend conscience et c’est assez pour la pousser à se refermer parce qu’elle c’est un peu trop vrai et qu’elle n’est pas outillée pour creuser plus que ça. « Ça faisait un moment que j’avais en tête de participer à Thrown Dice, et Logan n’arrivait pas à le comprendre. C’était ma porte de sortie. » Elle a saisi l’opportunité, quitte à briser quelques trucs sur son passage. Elle avait beaucoup trop résumé la chose, évitant volontairement de gros morceaux de l’histoire, mais elle se dit que c’est assez pour ce soir. Elle vient voler la bouteille des mains de Louis pour s’enfiler une grande gorgée, retrouvant son doux sourire habituel. « Boring, je sais. Ne me pousse pas en bas de mon toit, par pitié. » pour reprendre ses paroles, et dédramatiser le tout, son rire qui résonne légèrement. Elle est sur le point de reprendre une gorgée quand son regard se pose sur une silhouette en bas qui les fixe. Elle met quelques secondes à capter qu’il s’agit de Cami. Son réflexe est de regarder Louis pour sonder la situation, puis alors qu’elle est sur le point de s’exprimer, la française expulse qu’elle retourne au chalet, en les encourageant à continuer… leur date. Non, mais… « Cami, attends. » elle se penche sur le bord pour essayer de faire porter sa voix jusqu’aux pas de la candidate qui se faufile plus loin. Lejla vrille à nouveau son regard vers Louis, cherchant à savoir la suite. Elle a bien vu comment elle les regardait. « Je... Tu peux… Tu veux aller la rejoindre. » elle souffle, incertaine de savoir ce qu’il faut faire, ou même ce qui se passe exactement. Par contre, ce qu’elle sait, c’est qu’en aucun cas elle ne veut créer un malaise entre Cami et elle.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: Re: new light ( jeudi - 19h10 ) — Jeu 30 Avr - 11:22

Louis il n’est pas sûr à 100% qu’enfoncer un bouchon en liège avec un crayon en plastique leur permette d’arriver à leur fin. Il minimise les chances de casse en y allant doucement, portant plein d’espoirs sur cet apéro de haute voltige. Lejla explique en fond sonore combien elle s’en fou des histoires de coucherie de Rosamie et Louis il partage complètement son avis, mais dans l’idée cette ouverture d’esprit est complètement boring. Un potin ça doit partir d’un jugement, même lui il a compris ça. Ça mérite bien qu’il reste seul à régner en grand roi sur ce toit. « T’es pas à l’abris d’un coup d’Etat. » Lejla est beaucoup trop sûre d’elle sur ce coup, l’inviter à se méfier c’est lui faire une fleur. Il a beau jouer le jeu de la commère, Louis il est un peu largué sur les « on dit » du chalet. Les informations elles l’intéressent sur le coup puis après il zappe, pas du tout intéressé par leur propagation. Il devrait peut-être penser à mémoriser ce qu’il intercepte de certaines conversations en prévision des compte-rendu hebdomadaires avec Lejla. Pour l’instant tout ce qu’il a à lui offrir c’est son scepticisme d’une relation libre, un sentiment d’ailleurs partagé avec sa co-commentatrice. « T’as tout dit. » Ils ont la même ligne de conduite sur ce coup-là. Le liège disparait enfin, cri de joie pour Louis qui ne se fait pas prier de sa première gorgée. « Mah ça arrive tu pouvais pas savoir. » Il lui concède dans une sympathie exacerbée, haussant les épaules avec une grimace héritée de son sudisme naissant. Prêt à lui tendre la bouteille, Lejla l’informe sans transition de ses précédentes fiançailles. Le vin ça attendra un peut-être un peu. Il demande des précisions Louis, ce genre d’info ça ne peut pas être lâché sans détails et puis il pourra lui sortir ce ragot la prochaine fois. « C’est hyper frai. » Il constate, surpris lorsqu’elle lui annonce que, grosso modo, elle était encore fiancée il y a quelques semaines. Attentif, le français tique lorsqu’elle lui confie son regret d’avoir accepté la bague. Il trouve ça triste de s’infliger ça, lui il aurait tendance à dire que rien n’oblige personne à se marier mais il a bien conscience de sa chance. Ignorant du background de Lejla il préfère la fermer pour tenter de comprendre. « Tu t’es sentie sous pression ? » L’image qu’elle dépeignait était très claire, le mec était trop ancré dans son paysage pour qu’elle ne se sente le cran de le dégager et sans doute qu’elle l’aimait bien aussi ; six ans c’était énorme pour un mec comme Louis. « T’en as fait ton excuse ? Genre le prétexte ultime pour justifier ta rupture ? » Ca le flatte que Lejla s’ouvre à lui et il se sent super concerné par ce qu’elle lui raconte. La phase de connaissance étant passée, la deuxième semaine de jeu lui avait offert son lot de conversations un peu plus profondes sur l’authenticité de ses colocataires. « Archi pas boring. C’est bon tu peux rester. » Il se marre un peu, lui tendant le vin comme un acte tacite de location. C’était touchant de découvrir qui était Lejla en dehors et comme un rappel de sa propre réalité, son regard glissa sur la silhouette figée de Cami les observant quelques mètres plus bas. A quoi elle jouait ? Depuis leur altercation ils avaient limité le maximum de contacts pour leur bien commun. Bon. Dans ce genre de situation. « Tu veux monter ? » Il demande comme pour deviner le sujet alors que le plan de Cami c’est de rentrer au chalet, les laissant comme des cons sur sa punchline assassine. L’air rieur dans les prunelles, un petit sourire en coin amusé, il l’observe tourner les talons et s’éloigner avec son petit toupet calé l’air de rien. A côté de lui c’est une toute autre réaction qui opère, il sent que Lejla panique. « Non mais t’inquiète. » Il temporise pour dédramatiser la situation. Il n'a pas envie que cette histoire devienne une affaire d'état lui, parce qu'ici tout prend des proportions ingérables à chaque mouvement brut. « Pas besoin de paniquer, elle est assez smart pour éviter les raccourcis. J'irai lui parler si tu veux. » Parce que si ça c'est un problème alors lui aussi il a quelques faits à lui exposer pour équilibrer la balance. Il récupère la bouteille pour en boire une gorgée, principe de nécessité. « Vous êtes potes en plus non ? C'est quoi votre dynamique de trio là d'ailleurs ? » Il s'interroge parce qu'il ne l'avait pas vu venir cette association. Encore Lejla et Cami il comprend, parce qu'il connait le genre affectif de la parisienne, mais Jill c'était l'interrogation.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: Re: new light ( jeudi - 19h10 ) — Dim 3 Mai - 7:34

C’est peut-être l’ambiance relaxe et naturelle de leur échange qui pousse Lejla à s’ouvrir. Peut-être la petite confiance qui s’installe tranquillement dans son esprit face à Louis. Peut-être qu’elle a juste envie d’en parler, parce que comme le français le fait remarquer, sa petite confession relève d’un passé relativement proche. En y réfléchissant bien, c’est exactement pourquoi elle n’aime généralement pas en parler. Parce qu’elle a encore le nez collé sur la vitre face à cette relation. Elle n’a surement pas le recul nécessaire pour faire l’analyse de ce qui les a menés à leur perte. Alors elle drop l’info, comme elle l’a fait lors des castings, comme si les questions n’allaient pas venir par la suite. Elle assume à 150% sa décision, Lejla, et elle ne reviendrait pas en arrière, elle a trop fait de millage pour douter de ses décisions pour l’instant. Ça n’enlève pas la déception de se voir devant un échec, surtout quand elle prend enfin le temps d’en discuter. « Sous pression de l’épouser? Un peu. C’était la logique des choses, après six ans ensemble, tout le monde attendait le moment qu’il allait faire la grande demande, le mariage… et ma mère me voyait déjà enceinte d’un premier enfant cet été, tu vois le genre. » C’était elle qui l’avait le plus mal pris, au final. Peut-être même plus que Logan lui-même, qui ne pouvait pas complètement se mettre la tête dans le sable et faire comme s’il était étonné que Lejla annule les fiançailles et se pousse pour aller trainer dans une émission de télé-réalité. Bon, la deuxième partie était peut-être un peu plus surprenante, quoique bien réfléchie. « À un moment, tu viens à te demander si tu vis ta vie pour toi… ou pour les autres. » Pour les rendre heureux, parce que c’était ce qu’ils attendaient d’elle. Lejla, elle a toujours un peu été le mouton noir de la famille à sa façon. Celle qui a de la difficulté à suivre le cadre qu’on lui définit et qui a tendance à diverger du chemin pré-établi pour n’en faire qu’à sa tête. Malgré de nombreux efforts. « Thrown Dice, c’était le meilleur prétexte, oui. C’était ma façon de faire une coupure et d’affirmer que je n’étais pas rendu là dans mon cheminement personnel. » Elle ne peut pas le cacher, à partir du moment qu’elle a décidé d’aller de l’avant en passant les castings, elle s’avait qu’elle avait trouvé son excuse pour ne pas marier Logan. C’était un peu lâche, quand on y pense, si on regarde la situation que d’un point de vue aérien sans connaître tous les détails. « Même si je ne participe pas uniquement que pour fuir ma relation. » elle précise dans un demi-sourire, sans pour autant s’étendre sur toutes les motivations et raisons qui font qu’elle se trouve ici aujourd’hui à regarder le couché de soleil et boire du vin qui risque de lui laisser quelques bouts de liège entre les dents. Bon, elle est lourde. Le but ce n’était pas d’emmerder Louis avec ses histoires, même s’il a l’air assez réceptif. En fait, il ne lui donne aucunement l’impression de l’avoir ennuyé et elle se sent rassurée lorsqu’il le confirme. « Je te remercie de ta compassion et de ton écoute. » elle ironise tout en douceur, prête à mettre sa main sur son coeur un peu moqueuse, lorsqu’il lui dit qu’elle peut rester reine de son petit havre de paix qu’est ce toit. La bouteille qui se vide à vue d’œil et leur petit tête à tête change quelque peu d’ambiance lorsque la silhouette de Cami s’invite au loin. En fait, Lejla elle ne sait pas trop comment réagir, parce que jusqu’ici, la relation entre Cami et Louis est un gros point d’interrogation. C’était peut-être à elle de poser plus de questions, mais elle ne veut jamais se montre trop intrusive dans ce qui ne la regarde pas. Et elle part du principe que s’ils n’en parlent pas, ce n’est pas à elle de trop creuser. Ouais, elle a encore des choses à comprendre du jeu, Lejla. Parce que ce n’est pas avec cette ligne directrice qu’elle trouvera des secrets. Pour l’instant, elle voit bien que Louis s’amuse de la situation, alors qu’elle, elle aimerait juste s’assurer qu’il n’y a pas de malentendu. Surtout après sa petite confession en début de semaine à Cami et Jill, elle n’a pas envie qu’une situation plutôt anodine prenne des proportions inutiles. « Je sais, je ne veux juste pas créer de malaise ou quoi que ce soit. C’est un peu difficile de savoir ce qui en est entre vous deux… Je crois qu’on est plusieurs même à ne pas avoir saisi dès le départ que vous vous connaissiez donc… Je veux être certaine que tout est ok.» elle souffle sa petite curiosité prudente en reprenant un ton amusé voulant aussi dédramatiser le tout, chassant les quelques secondes de panique qui s’était manifestée en elle. Elle vrille finalement son regard en direction de Louis, ses prunelles suivant ses mouvements alors qu’il se prend une gorgée, tendant la main pour l’imiter. Elle ricane doucement lorsqu’il mentionne leur fameux trio. « Oui, oui. » en confirmant leur amitié naissante. « Tu nous trouves mal assortis? On aime dire qu’on est des copines, en mettant toute l’emphase sur l’ironie du terme. » Parce qu’après à peine deux semaines, est-ce qu’on peut réellement les qualifiés ainsi ? « Je les aime bien. Je crois qu’on va avoir une amitié bien dysfonctionnelle et c’est ce qui fera tout notre charme. » Le genre de relation avec laquelle elles pourront toujours avoir l’heure juste. À la base, elle avait juste l’impression de bien connecter avec Cami, leur personnalité étant un bon fit naturel. Et avec Jill parce que… Jill était Jill. Reine blasée représentant une génération de futurs leaders de demain qu’on sous-estime beaucoup trop souvent. Elle accroche avec son côté de petite emmerdeuse professionnelle. Dans une vue d’ensemble, il lui plait bien, ce petit trio improbable. Nouvelle gorgée de vin, elle laisse quelques secondes de silence s’installer avant de reprendre « Bon, finalement, on pourrait bien le faire ce concours. » de crachats, évidemment. Elle a changé d’idée. Le but c’était de s’amuser après tout. Le regard pétillant, elle le met un peu au défi, Louis. C’est un bien meilleur plan que de parler d’ex-fiancé, de relation amoureuse, de potins et tout le tralala.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
new light ( jeudi - 19h10 ) Empty
Message (#) Sujet: Re: new light ( jeudi - 19h10 ) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: STAND DE CONFISERIES-
Sauter vers: