Partagez
 

 Agent Smith. (lundi à 1h15)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Agent Smith. (lundi à 1h15) Empty
Message (#) Sujet: Agent Smith. (lundi à 1h15) — Lun 20 Avr - 10:21

@Gianni

C’était trop un sketch ce prime. Jill, elle termine la soirée en scrollant le fil RS sur sa tablette pour ne rater aucune des pépites du match Elena vs. Rosamie. La gamine, elle se sent au spectacle, à deux doigts de faire une entorse à sa décision d’éviter Creepy Klaus pour aller choper les pop-corn qui vont bien. Le salon se vide petit à petit, sûrement que tout le monde a déjà eu le time de faire son mea culpa ou de rectifier auprès des gens concernés les réponses que la chroniqueuse la plus sassy ever a jugé bon de modifier pour générer du drama. Jill, elle ne se sent pas concernée. Que ce soit trafiqué ou non, elle assume pleinement son intervention dans le 20h d’Elena. Elle lève le nez, avant de croiser le regard de Gianni qui vient de se lever. Oh. Hello you. Elle se redresse à son tour pour le rejoindre avec son petit sourire railleur. Tous les deux, ils vont co-habiter dans la même chambre cette semaine. Pas le meilleur standing qu’elle ait connu jusqu’ici, mais ce n’est pas très grave, parce que partager son lit avec ce gars, c’est autre chose qu’avec ce bon vieux Jethro. Paix à son âme. Niveau coloc, elle a connu une upgradation sans précédent en se récupérant l’un des (le ?) bourreaux des cœurs de la saison. « Ça va, pas trop peur que la brigade de protection des mineurs t’attende derrière notre porte demain matin ? » elle se moque un peu en reprenant l’une des conneries qu’il a sorti la concernant. Ils évoluent dans les couloirs du chalet en direction de leur suite nuptiale pas du tout zarbi compte tenu de la différence d’âge. Jill, elle s’en fout un peu de ça. C’est lui qui a amené la thématique détournement de jeune fille en fleur en premier à travers l’une des rubriques du prime. Ca ne lui aurait jamais traversé l’esprit autrement. « Elles étaient un peu bizarres tes explications pour Elena, btw… » elle expire, l’air de ne pas y toucher, même si elle sait parfaitement où elle va en le lançant sur le sujet. Franchement, Jill, elle s’en tape complet qu’il ait pu dire qu’elle ne l’inspirait pas. Son goal, ce n’est pas de se retrouver avec des excuses bidons du genre fallait donner un nom/on ne s’est jamais vraiment parlés de la part du Bachelor de la saison. Déjà d’une, elle en a rien à carrer du pourquoi du comment. Et de deux, faut arrêter de faire genre, elle sait pertinemment que c’est du shit-talk de candidats de télé-réalité. Le fait est qu’elle endosse sans trop de concurrence le rôle de la petite peste de la saison et que par conséquent, donner son nom pour ce genre de trucs, ce n’est jamais anodin. Y’a pas de choix random qui tienne quand on la cite, même à ce stade du jeu, car à force de bitcher pour s’amuser de ses camarades, c’est clair qu’elle ne va pas devenir la meuf la plus appréciée du game. Dans tous les cas, Gianni, il est loin d’être le seul à l’avoir désignée. Et ça, c’est sans les moves de chaos-Elena, qui a dû remplacer son nom par un autre dans d’autres réponses, histoire d’ambianter un peu ce chalet où on se fait vite chier. Elle s’en fout de ne pas être appréciée. Ça lui passe au-dessus de la tête à Jill. Il y a zéro ressentiment de sa part envers ceux qui ont balancé son prénom pour cette catégorie pas du tout enviée. « Ce n’est pas parce que tu as quelque chose à te reprocher au moins ? » elle ronronne en posant ses yeux de biches sur le candidat. Parce que bon, à trop vouloir se justifier, elle va finir par croire qu’il n’est pas si innocent que ça vis-à-vis de son âge proche de la minorité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
Agent Smith. (lundi à 1h15) Empty
Message (#) Sujet: Re: Agent Smith. (lundi à 1h15) — Mar 21 Avr - 16:42

Le prime s'était achevé dans une ambiance à couteaux tirés, et Gianni n'avait plus vraiment su où donner de la tête entre les réactions des uns, les chamailleries des autres et cette histoire d'équipes qui était à peine parvenue à désamorcer les tensions. L'italien avait accueilli avec satisfaction de terminer haut classé dans la liste de Natéo et s'était promis de lui en toucher deux mots dès que l'occasion se présenterait, tout comme il s'était promis que Roma et lui auraient une petite discussion en fin de soirée dans l'hypothèse où la candidate aurait besoin d'être rassurée sur ce qu'il avait pensé de la rubrique d'Elena. Il n'y avait pas matière à ce qu'il se formalise et il préférerait qu'il n'y ait pas de malentendu alors que Roma comptait parmi les candidats qu'il appréciait à un peu plus d'une semaine du début de l'aventure. Mais dans l'immédiat, Gianni comptait d'abord rejoindre sa chambre qui contrairement à ce qu'il espérait la semaine passée ne le changerait pas vraiment de son dortoir précédent. A vrai dire, il n'aurait qu'à déplacer ses affaires d'une chambre à l'autre de la deuxième moitié du deuxième étage, et forcément il aurait préféré monter en gamme plutôt que faire du sur-place. Ce qui changeait, par contre, c'était sa colocataire et la perspective de partager sa chambre avec Jill l'amusait forcément après la réponse qu'il avait donné à son sujet à Elena. Ironique, quelque part, et pour avoir observé l'oiseau à pas mal d'occasions ces derniers jours et constaté que Jill ne manquait pas de répartie, il jurerait qu'il risquait d'en entendre parler. Alors lorsque la candidate lui emboîta le pas lorsqu'il commença à gravir les escaliers et que sa voix s'éleva derrière lui, c'est un sourire mutin qui étira ses lèvres. « Non, dans le doute, je redescendrai chercher une bonne bouteille à leur offrir pour quand ils frapperont à la porte. » Il s'amusa, confessant volontiers que toute cette histoire était grotesque et clairement inspirée par le fait qu'il n'avait pas vraiment de nom à donner quand la chroniqueuse l'avait interrogé. « Quoi que, une mineure et une bouteille d'alcool, pas sûr que ça joue en ma faveur. » L'italien arqua un sourcil faussement songeur, l'air de s'en inquiéter quand en réalité il n'aurait probablement même pas fait attention à son âge autrement, quand contrairement à Carl qui avait toujours l'air d'un lycéen paumé un jour de rentrée Jill laissait transparaître une assurance et un bagout qui faisaient qu'on lui donnerait facilement la vingtaine si on la croisait en boite de nuit. « C'est sûrement parce que ton nom était pas une évidence quand on m'a posé la question. Mais ça je suppose que tu t'en doutes vu qu'on a pas encore vraiment pris le temps de se connaître. » Et Gianni, ce n'était pas le genre à arrêter son jugement sur quelqu'un après avoir principalement échangé des banalités avec lui. Alors oui, il avait donné le nom de Jill comme il aurait pu donner le nom de quelqu'un d'autre, c'était peut être le premier qui lui était venu mais ça ne signifiait pas grand chose à ce stade. « La preuve, j'ai parlé de ton âge et à l'extérieur c'est pas vraiment un truc qui ferait que quelqu'un m'inspire ou non. On peut pas faire plus bateau. » Il précisa même, au moment de capter son regard. Si ça c'était pas la preuve qu'il s'était contenté d'offrir une réponse à la chroniqueuse et avait balancé le premier truc qui lui semblait tenir à peu près debout. « Et elle aurait très bien pu changer ma réponse. » Il releva d'ailleurs, songeant que Jill avait soit deviné que ça n'était pas le cas, soit fait en sorte de le savoir très vite. C'était donc chose faite, et l'italien n'avait aucun problème à admettre que c'était ce qu'il avait répondu, puisque de toute façon Elena aurait sûrement rétabli la vérité sur le réseau social. Et se fighter avec la chroniqueuse pour une vérité qu'il pouvait tout aussi bien avouer tout haut, très peu pour lui. Leurs pas les rapprochèrent de leur chambre, lorsque la remarque de la brune lui tira un rire. Pas con, c'est vrai, il pourrait très bien avoir un truc pas clair à se reprocher et chercher à éviter les ennuis. « Si c'était le cas, tu voudrais toujours partager ma chambre ? » Gianni souffla, dans un sourire entendu mais aussi une certaine curiosité dans la voix, parce que Jill n'avait pas vraiment l'air effrayable, si tant est qu'elle ait des raisons d'avoir peur, ce qui n'était pas le cas. « Ou t'irais directement me balancer ? » Après tout, ils étaient des adversaires à plus d'un niveau dans cette aventure et c'était sans compter sur son devoir moral qui l'obligerait sans doute à alerter la production et la police. Gianni trouvait ça drôle, parce qu'il avait fait vivre bien des frayeurs à ses parents, mais des histoires sordides couvertes par la fortune familiale, ça non, il n'avait jamais donné.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Agent Smith. (lundi à 1h15) Empty
Message (#) Sujet: Re: Agent Smith. (lundi à 1h15) — Jeu 23 Avr - 10:26

Quand tu deviens un candidat de télé-réalité, tu dois t’attendre à très vite n’être reconnu qu’au travers du stéréotype pour lequel tu as été sélectionné. Thrown Dice, c’est un peu comme une salade composée où chacun vient apporter son individualité pour parfaire le plat final. Devant sa télévision, on ingère l’ensemble des ingrédients sans parvenir à déterminer ceux qui s’associent le mieux ensemble et ceux pour lesquels ça ne matche pas. L’objet est intéressant, parce que la production a bien fait gaffe à doser les différentes personnalités, tout en les laissant s’exprimer très fort pour qu’on les reconnaisse au premier coup d’oeil. T’as la kick-ass lesbian, le stalker naïvement flippant, le baratineur bouffeur de pizzas… Jill, au milieu de tout ça, elle a parfaitement conscience de son rôle et elle le joue d’ailleurs à la perfection. C’est la petite peste du lycée : caractéristiques principales, son attrait pour les rumeurs et son âge proche de la minorité. Avant même de mettre les pieds dans l’émission, elle savait qu’elle allait avoir le droit à toutes sortes de blagues tournant autour de ses dix-huit ans. Elle est même la première à se plier au concept en postant des photos d’elle profitant d’avoir l’âge légal pour la consommation d'alcool en Europe, même si avec ses copains, ils n’ont jamais attendus d’autorisation officielle pour laisser la tequila couler à flot en soirée. Encore une fois, elle joue le jeu auprès de Gianni qui a lancé les hostilités. Elle est jeune, oui, mais loin d’être aussi innocente que son mignon petit minois pourrait le laisser penser. Jill, ce n’est pas Carl. Elle a pas mal de recule sur le jeu, mature/immature selon quand ça l’arrange, et sa passion dans la vie c’est de faire tourner en bourrique ses interlocuteurs. « On pourrait en effet mal interpréter ta bouteille. » Méchant Gianni qui essaye d’enivrer les jeunes filles tout juste sorties de l’école. Elle le laisse lui faire ses petites excuses dont elle se moque pas mal, se retenant de rouler des billes. Cela-dit, Jill a toujours eu un visage assez expressif –sa plus grande qualité, comme son plus grand défaut– donc il doit bien se rendre compte qu’elle se fait chier même si elle essaye de rester focus en le fixant patiemment le temps qu’il termine ses explications. Blabla on a pas encore pris le temps de se connaître, blabla ton âge n’est pas un problème. Bref. Elle relève quand même quand il lui dit qu’Elena n’a pas changé sa réponse, même si ce n’est franchement pas l’info du siècle. La chroniqueuse, elle a l’air de savoir ce qu’elle fait dans sa manière de gérer les modifications qu’elle opère ici et là dans les paroles des candidats. Découvrir qu’elle n’inspire pas Gianni, ça lui passe complètement au-dessus de la tête à Jill, d’autant plus de la part d’un gars avec lequel ils ne se sont pas trop calculés jusque-là. Y’aurait sûrement eu plus intelligent que mettre son nom pour créer du drama. « Je ne sais pas, ça dépendrait de la nature de ta faute. » elle ronronne en s’amusant à son jeu favoris. Elle a trop envie de le mettre mal à l’aise, Jill. C’est un peu sa spécialité et le gars a l’air nettement plus réceptif que lorsqu’elle tentait d’embrouiller Jethro sur le même sujet la semaine dernière. « Je pourrais excuser des yeux qui se baladent... » elle expire d'un ton léger. Et là, c’est l’offre spécial Gianni, parce que par exemple la sentence pour le même délit chez Presley et Jethro, c’était un hashtag ambiance mouvement me too sur les réseaux-sociaux. Chanceux. Jill, elle a trop envie de se faire une place dans son lot de Bachelorettes pour s’amuser à rétamer la concurrence (le reste, elle s’en fout légèrement). En parlant de ça d’ailleurs… « Je dois m’attendre à ce qu’on ait de la visite cette semaine ? » elle s’enquiert l’air de rien. Y’a pas mal de trucs qui passent sur le prime ou sur le blog de Gossip TD à propos de Gianni. « Ça ne te fait pas trop chier qu’on essaye de te caser à tout prix avec Roma ? » elle tente de se rencarder en mettant volontairement les pieds dans le plat pour le tester. Jill, comme elle l’a déjà dit à Carl la semaine dernière, elle est grave #teamlejla, même si elle est seule sur ce coup-là. Même sa pote, la première intéressée, ne doit avoir zéro clue à propos du mouvement qu’elle essaye de lancer pour lui trouver un bf de transition post mariage avorté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
Agent Smith. (lundi à 1h15) Empty
Message (#) Sujet: Re: Agent Smith. (lundi à 1h15) — Ven 24 Avr - 20:42

Gianni n'était sûrement pas crédible dans le rôle du type rougissant à l'idée de partager sa chambre avec une fille de dix-huit ans, et ça probablement que Jill l'avait noté dès la seconde où leurs regards s'étaient croisés. Car ce serait mal le connaître que de penser qu'il accordait de l'importance à un détail aussi insignifiant dans cette aventure que l'âge des uns et des autres. Les conneries que vous pouviez sortir à Elena quand elle vous fixait pour que vous lui donniez un nom, c'était une chose, mais l'italien était le premier à espérer être perçu comme autre chose que le pot à stéréotypes que Presley avait décelé en lui, alors ça n'était pas pour bloquer sur l'année où chacun avait fini le lycée. Ici, les sujets de conversation étaient assez variés pour qu'il ne se retrouve pas démuni même s'il évoquait devant Jill un groupe de musique qu'elle avait peu de chances de connaître. Après tout, avec son accent et sa dégaine de latin catapulté au milieu d'une vingtaine de candidats qui ne devaient pas savoir où se situait exactement La Puglia, il n'était pas sûr que ses camarades et lui se comprendraient toujours du premier coup. Alors qu'elle soit jeune, ça ne risquait pas d'influer sur leur cohabitation, ou juste les fois où Gianni trouverait une ou deux vannes à faire histoire de briser la glace. Il n'y avait qu'à voir l'histoire de la bouteille. « Ça veut dire que ça fait partie des choses proscrites cette semaine ? » Il s’enquit pourtant, un sourire au coin des lèvres, l'air de prendre des notes alors qu'en réalité, il voulait surtout savoir ce qu'elle en pensait, elle, et si ce serait si bizarre qu'ils boivent un verre ensemble. C'est que c'était typiquement le genre de choses que pourrait proposer Gianni, en plus de pas mal d'autres trucs un peu à la hauteur du drink or strip organisé avec Ashley et Cami la semaine dernière, alors autant prendre quelques précautions. On ne sait jamais, avec les rubriques le moindre de leurs faits et gestes pouvait être sorti de son contexte, et Elena les attendait sûrement au tournant après sa petite mise en bouche de dimanche soir. Gianni, tout ça l'amusait en réalité, et il se savait capable d'assumer à peu près tout ce que pourrait rapporter la chroniqueuse. D'après ce qu'il avait compris, tous les regards étaient en ce moment tournés vers Carl et Rosamie, qui devaient sûrement passionner les foules, et face à ça peut être même que toutes les conneries qu'il pourrait sortir passeraient inaperçues. L'italien prit alors un air songeur, lèvres pincées avec un certain amusement devant la façon dont elle semblait vouloir jouer avec lui. « Je sais pas, Rosamie m'a quand même habitué à un certain level... » Il faut dire qu'il n'était pas tombé sur la colocation la moins intéressante d'entrée de jeu. « Tu te sens de la concurrencer sur ce terrain ? » Il fit mine de poser la question très sérieusement, une lueur amusée dans le regard, alors qu'en réalité il y avait déjà toutes les chances pour que l'ambiance de leur colocation soit différente de sa première, et c'est ce qui le rendait curieux de cerner Jill et son fonctionnement. « Moi par exemple, comment je risque de me placer par rapport à Jethro ? » Gianni n'allait pas lui faire croire qu'il était inquiet de ne potentiellement pas lui arriver à la cheville, mais il se demandait si tout ça la changeait aussi, quelque part. Il n'avait pas prévu de lui faire un show tous les soirs au moment d'aller se coucher, mais il n'était pas pudique une seconde et ça il valait mieux en avoir conscience avant de partager sa chambre. Finalement, sa question l'incita à redevenir sérieux. « Pas que je sache, et moi ? » A vrai dire, il n'en savait rien mais il n'avait pas envoyé d'invitation officielle alors apriori, il attendrait de quitter leur chambre pour passer du temps avec les autres. Mais il comprit où elle voulait en venir à sa façon de reprendre la parole. « Tu dis ça par rapport à ce qu'Elena a sorti ? Parce qu'elle a déformé pas mal de trucs et moi j'ai pas vraiment remarqué qu'on essayait de nous caser. » C'était aussi possible qu'il soit simplement à l'ouest, pas assez dans le délire des ships pour capter quoi que ce soit, mais ça l'étonnerait un peu. « Enfin je sais pas, je m'étais pas posé la question. Mais si c'est le cas ça leur prendra sûrement pas longtemps à se rendre compte que j'ai pas trop le profil. » Du mec qu'on cherche à caser, et notamment avec une mère de famille. Et c'était sans compter son statut amoureux pas très clair et le fait que Roma soit encore mariée. Et ça c'était pour la partie la plus simple. « Toi, sur quel couple potentiel t'irais mettre cinq billets à ce stade ? » Puisqu'il réalisait à quelle allure tout ça allait sans qu'il ait vraiment capté avant que c'était le propre même d'un jeu comme celui-ci, d'espérer voir naître des interactions romantiques entre les participants. Du coup, ça le rendait assez curieux de creuser tout ça et il s'intéressait à son avis.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Agent Smith. (lundi à 1h15) Empty
Message (#) Sujet: Re: Agent Smith. (lundi à 1h15) — Dim 26 Avr - 19:21

Elle hausse les épaules avec nonchalance quand il commence déjà à vouloir ramener une bouteille de vin dans la piaule. Plus rital, tu meurs. A tous les coups, il va vouloir boire du chianti ou un de ces délires que les italiens érigent en fierté nationale. Un peu comme lorsque sur le RS, il poste des photos de pizza avec le reste de ses petits copains pour bien rappeler d’où ils viennent, comme si ça avait pu échapper à quelqu’un. Who cares sans déconner ? « Non, on fera tout ce que tu veux. » elle ronronne à l’attention de maître Gianni en continuant de grimper les escaliers en toute innocence. Elle le laisse prendre le commandement de la chambre et de ce qui s’y passe. Elle veut même bien jouer aux ingénues et le complimenter sur ses choix de bouteilles pour lui faire plaisir, bien que ce ne soit pas dit qu’elle se montre très crédible sur la longueur dans ce rôle. Jill, elle arque un sourcil lorsque Gianni ramène le sujet Rosamie de nulle part. Euh da fuck dude ? Qu’est-ce qu’elle vient foutre dans la conversation celle-là ? Elle vrille son regard sceptique en direction du candidat, parce que c’est vraiment une blague dans sa tête de vouloir les mettre au même niveau peu importe la discipline concernée. Est-ce qu’on se trouve encore sur la semi-bénédiction qu’elle vient de lui octroyer pour se rincer l’œil ou de leur colocation à venir en règle générale ? Ok, elle est super canon la gonzesse, mais le physique ça ne suffit pas. Il y a toute une attitude à savoir adopter et Jill, elle règne en maître dans le domaine de la Lolita affriolante qu’on aimerait bien déballer comme un petit bonbon acidulé. Elle joue et elle imite, même si au final on n’est jamais trop sûr de si elle a vécu tout ce qu’elle essaye de vendre. « Bah j’sais pas, c’est quoi ses faits d’armes ? » Va falloir la rencarder un peu sur la concurrence, Jill, parce que là, elle ne voit pas trop ce que la jeune femme a pu faire pour lui laisser une aussi bonne impression. Elle a l’air un peu chiante Rosa quand même. « Ça va, t’as de la marge normalement. » elle souffle quand il cherche à se comparer à Jethro. Enfin qu’il ne s’emballe pas trop vite, on le compare à l’autre tâche boring af qui s’est fait virer au bout d’une semaine. Il n’y a pas de quoi se vanter. Ce n’est pas comme si Jill avait pu partager sa chambre avec les vrais mecs BG populaires du chalet tels que Santo ou Louis. Faudrait vraiment que Gianni possède un vice caché qui se révèle juste lorsqu’il se trouve dans sa version nocturne pour se faire rétamer par Jethro. Genre Fiona dans Shrek qui se transforme en ogre tout moche au coucher du soleil. La version IRL, ça doit être péter en dormant ou un truc dans ce goût-là. « Cela dit, il était plutôt accommodant… » Faut bien lui accorder ça niveau points bonus. Donc si Gianni pouvait aussi se la jouer bonne poire et la laisser vivre sa petite life comme elle l’entend, ça serait idéal pour leur semaine de cohabitation. Jill, elle essaye d’aborder la vie amoureuse du candidat intramuros sans grande subtilité. Il n’a pas l’air de capter tout de suite, alors il lui retourne sa question qu’elle ignore volontiers. C’est un peu quand elle veut avec sa personnalité de sale gosse. De toute façon non, elle n’a personne à inviter. Cimer le directeur des castings qui n’a sélectionné que des boulets ou des fuckboy, il n’y a donc pas grand-chose qui pourrait réellement l’intéresser. Elle se retient de rouler des billes, pour venir préciser sa pensée à la place afin de l’aiguiller. Roma. Tu sais, celle avec laquelle on n’arrête pas d’essayer de t’affilier, même si vous faites genre que vous ne voyez pas où on veut en venir. C’est bon, tout le monde les a déjà cramés. Il n’y a pas que Jill qui se fait des films, parce qu’après avoir parlé de ce même sujet avec Carl la semaine dernière, Elena est venue en quelque sorte appuyer ses propos grâce à sa chronique. « Pourquoi, elle ne te plait pas Roma ? » elle vient demander avec son petit sourire de peste qui veut avoir le lead dans la conversation et obtenir les infos qu’elle est venue chercher. A force, on va finir par croire qu’elle est une sorte de sbire de la Maslov, propulsée dans le game pour interroger ses camarades sur les sujets qui fâchent. « C’est difficile à dire à ce stade, il n’y a rien qui est encore très stabilisé. » elle répond lorsqu’il lui demande de parier sur un couple potentiel. Surtout quand t’as une gamine qui essaye de créer ses propres bails en venant foutre le doute sur les liens qui ne lui reviennent pas. « A part toi et ta douce, je ne vois pas. » C’est définitivement le binôeme sur lequel elle irait miser, même si ce n’est pas nécessairement celui qu’elle aimerait voir se former. « Si tu devais me shipper avec quelqu’un, ce serait avec qui ? » elle roucoule en cherchant son regard. Qu’elle sache un peu où on la place niveau relationnel. Y’a Cami qui lui a proposé Kai la semaine dernière, mais on ne peut pas dire que Jill se soit sentie convaincue par la marchandise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
Agent Smith. (lundi à 1h15) Empty
Message (#) Sujet: Re: Agent Smith. (lundi à 1h15) — Mer 29 Avr - 19:10

La bouteille de vin, c'était histoire de briser la glace mais surtout de se faire une idée de ce qui lui serait ou non permis durant cette semaine de cohabitation. Parce qu'elle n'avait pas l'air trop chiante, Jill, mais qu'il faudrait avoir la berlue pour ne pas voir qu'ils étaient plutôt différents, tous les deux. Et lui, il n'avait pas trop envie que ça parte du mauvais pied entre eux pour une bouteille qu'il pourrait tout aussi bien s'enfiler à un autre moment. « Tu dois être vachement sûre de ton coup pour penser que je vais pas mal l'interpréter. » L'italien lui lança un regard entendu lorsque les propos de Jill résonnèrent un instant autour d'eux. Pas vraiment son air le plus menaçant ni celui qui irait mettre une femme mal à l'aise à l'idée d'arpenter ces couloirs seule avec lui, même s'il venait théoriquement de proposer à une fille de dix-huit ans d'immiscer de l'alcool dans leur chambre à coucher. Il arrivait qu'il fasse passer un message à travers un regard sans équivoque, et dans ces cas-là il savait être étonnamment transparent sur ce qui l'animait. Mais la plupart du temps, il emmagasinait les choses sans trop prendre la peine de montrer à quel point ça pouvait parfois le travailler. Ici, Jill n'avait pas vraiment à craindre qu'il se fasse des idées, si un type comme Carl y aurait peut être vu l'espoir d'une promesse un peu folle, lui savait à peu près où il mettait les pieds. Ce qui ne l'empêchait pas de tâter le terrain, à nouveau, peut être pour voir jusqu'à quel point elle était susceptible de le suivre avec son second degré et son humour parfois curieux. Peut être aussi parce que ça l'amusait et qu'il aimait bien l'imaginer s'interroger maintenant qu'il avait évoqué Rosamie et son ancienne colocation avec la candidate. « Elle est sexy. » Il lança, après une seconde, comme si ça faisait le moindre doute ou que Jill risquait de le contredire sur ce point. Du moins, ça l'étonnerait un peu, car il devait y avoir ce truc entre filles qu'il y avait aussi entre mecs. Un genre de solidarité féminine, quelque chose qui faisait qu'elles aient plutôt envie de se tirer vers le haut plutôt que se casser du sucre sur le dos quand un mec faisait remarquer qu'il n'était pas insensible au charme d'une de leurs consœurs. Quoi que maintenant qu'il y réfléchissait, Jill lui donnait plus l'impression d'un électron libre qui se moquait un peu de tout ça. « Drôle, aussi. Et ça c'est un truc qui passe toujours bien avec moi. » Il eut un demi-sourire, en l'observant du coin de l’œil. Gianni était plutôt bon public, et quelqu'un par qui même un truc un peu weird avait toutes les chances d'être bien accueilli. Parce qu'il aimait la spontanéité bien plus qu'il aimait la bienséance. Et maintenant, c'était lui qui se demandait où il se situait par rapport au dernier colocataire de la jeune femme, qui même s'il n'avait fait qu'un court passage dans le jeu avait très bien pu la marquer pour pas mal de raisons. Apparemment, il pouvait espérer l'éclipser sans trop de mal. Même si elle le disait accommodant, et ça c'était un détail qui méritait des précisions. « Accommodant jusqu'à quel point ? Genre, il te laissait te doucher la première le matin, ou il s'asseyait sur son lit pendant que tu lui faisais un défilé de tenues pour le prime ? » L'idée était amusante, en tout cas, et c'était le genre de trucs que Gianni se verrait bien faire aussi. Le spectacle ne serait pas désagréable, mais ça lui plairait aussi et surtout de pouvoir donner son avis. Non pas qu'il soit calé en mode féminine, mais il devait soigner son apparence en permanence entre l'hôtel et les mondanités qui lui cassaient souvent les pieds mais qui au moins lui donnaient une excuse pour parader dans de beaux costumes. « Parce que je suis pas contre me porter volontaire. Plus pour les fringues que pour la douche, même si ça peut se négocier. » Maintenant elle savait qu'elle pourrait profiter d'un jury personnel si besoin, et même si en tant que mec il aurait sûrement des goûts un peu différents de ses copines. Et il y avait en plus assez peu de chances qu'elle ait un autre public que lui cette semaine, l'italien ne voyant pas vraiment de raisons qui pousseraient un de leurs camarades à leur rendre une visite spontanée, d'autant plus que leur chambre serait loin de présenter assez d'intérêt pour ça. Mais Gianni voyait où elle voulait en venir maintenant qu'elle évoquait Roma, sans qu'il comprenne exactement ce qu'elle voulait lui faire dire. A ce stade, ce genre de trucs le dépassaient un peu alors c'est dans un haussement d'épaules qu'il énonça. « Si, mais à ce stade je pourrais dire ça de pas mal de monde, ça signifie pas grand chose. » C'était clairement pas une réponse qui lui conviendrait, mais Gianni trouvait ça précipité et n'était même pas sûr de savoir si elle parlait physiquement ou bien au-delà de ça, comme il le croyait. Avec Roma le courant passait bien et elle l'intriguait, mais il ne pouvait pas envisager une dimension romantique à un stade où il n'était même pas encore question d'amitié avec qui que ce soit. Elle le disait elle-même, se caser était sûrement la dernière chose dont quelqu'un avait envie en débarquant dans un jeu pareil au vu de toutes les contraintes que ça représenterait, et en à peine quelques jours l'enfermement n'était même pas encore assez pesant pour faciliter les rapprochements. « C'est la prod' qui t'a demandé de jouer les entremetteuses ? » Il demanda d'un air amusé à l'idée qu'elle n'ait peut être tout à fait le profil sur le papier, mais que ça semble être une chose sur laquelle elle s'était déjà sérieusement penchée. « Comme ça, je dirais Presley. Mais c'est un peu la réponse facile. » L'italien souffla, indécis et pas certain que deux tempéraments comme les leurs feraient si bon ménage que ça. Alors, il planta son regard dans le sien, prêt à endosser son costume d'entremetteur lui aussi, au moins pour une minute. « C'est quoi, ton genre de mec ? Il faut qu'il ait quelles qualités, ton prince charmant ? » Parce que c'est là qu'il fallait commencer, dans l'ordre, histoire de savoir s'ils avaient ça en magasin.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Agent Smith. (lundi à 1h15) Empty
Message (#) Sujet: Re: Agent Smith. (lundi à 1h15) — Ven 1 Mai - 16:44

Elle croise le regard de Gianni. « Tu dois être vachement naïf pour penser que je ne l’ai pas fait exprès. » elle ronronne avec ses petits airs de chatte s’étant dégotée une pelote de laine avec laquelle s’amuser. Command fratello. la passion de Jill dans la vie, c’est de balancer ce genre de petite phrase suggestive à des mecs de dix ans de plus qu’elle pour tester leurs réactions. Elle tend des perches et abandonne dès que ça commence à mordre à l’hameçon. C’est un peu tout son paradoxe de petite nana compliquée, qui tourne le dos à un mec dès qu’il commence à lui montrer des signes d’intérêts. Jill, elle veut surtout être le centre de l’attention, sans avoir à donner quoique ce soit en échange. D’ailleurs, ça la gonfle un peu quand il se met à parler soudainement d’une autre gonzesse. Rosa, elle n’a rien à foutre dans cette conversation, surtout que la môme, elle a du mal à voir le rapport. Qu’est-ce qu’elle peut avoir de bien intéressant ? Elle est sexy. Wow, super l’argument, Jill est grave impressionnée là. Comment va-t-elle réussir à surpasser une telle qualité ? « Ce n’est pas la number one de ma liste. » elle lâche en haussant les épaules. Rosamie, entant qu’influenceuse, elle sait bien comment gérer son image. Elle poste les bons clichés sur le RS et t’as toute une armée de petites bites comme Gianni qui se laisse endormir par l’effet de ses filtres Instagram. En vérité, tu filerais ses moues et son habilité à adopter les bonnes postures de pseudo top-model à des gonzesses comme Aera ou Cami, ça bouleverserait tout le classement actuel des bonnasses de la saison. « J’espère que t’auras quelque chose de plus profond à raconter sur moi à ton prochain coloc. » elle souligne dans un petit sourire. Du genre qu’elle est fun et qu’elle en a de la tête, plutôt que de se concentrer sur le joli petit cul qu’elle se tape en pyjama. Ah. Rosa serait drôle de surcroit. Faut croire que Jill a zappé le second degré de la jeune femme tout à l’heure, lorsqu’elle s’en prenait à Elena Maslov pour sa chronique. Elle ne répond pas, se contentant d’un regard équivoque pour qu’il pige le fond de sa pensée. Elle s’en tape un peu de passer pour une connasse auprès de Gianni. Il y a bien un moment où faut être honnête et admettre que Rosamie, ce n’est pas non plus la caution gros délire de la saison. Il n’y a pas de solidarité féminine qui tienne, d’autant plus qu’elle a un peu du mal à l’encaisser cette gow depuis ce soir. Elle l’a soûlée à l’ignorer royalement sur le prime, donc maintenant c’est dead pour elle. Disons que Jill, ce n’était vraiment pas la candidate à zapper, même une seule fois, pour se la mettre dans la poche. « Un peu de tout ça. » Jethro, c’était vraiment la bonne pâte par excellence. Il ne bronchait jamais, malgré toutes les conneries qu’elle lui sortait. Jill, elle s’arrête avec son petit sourire vis-à-vis de ce qui suit. Attends Gianni, t’es en train d’essayer de flirter avec moi ou je me fais des idées ? Elle n’arrive pas trop à piger si c’est une manière de se comporter européenne, parce que la plupart des candidats marchent sur des œufs avec elle à cause de son âge. Aux US, elle est plutôt habituée à l’absence totale de subtilité et d’ironie de la part des jocks de son lycée, donc elle ne s’est pas trop où placer la dernière réplique du candidat. « Qu’est-ce qui se passe du coup si on veut prendre notre douche en même temps ? » elle roucoule alors qu’il fait genre que ça va être compliqué de la laisser y aller en première. « On trouve un autre genre de compromis ? » Du style ce qui est à toi est à moi. Quitte à déjà partager un lit, autant pousser le truc au max de ses possibilités. Elle ricane un peu en se remettant à marcher. Bon, faut pas non plus s’éparpiller. Gianni, il a des vrais bails qui l’attendent dans le chalet, à l’image de Roma. « Peut-être. » elle rétorque quand il lui demande si la production l’a chargée de jouer les entremetteuses. Quoi qu’avec Jill, il va vite se rendre compte que c’est plutôt l’inverse. Ce n’est pas le genre à hésiter à foutre la merde dans les couples de la saison. En fait, elle a envie de tout driver selon ses petites envies et former les ships qui lui plaisent. Elle prend quand même le temps de faire un petit sondage auprès de Gianni pour son cas perso. « Presley ? » elle répète, dubitative. « Pourquoi est-ce que vous essayez tous de me caser avec des boulets ? » D’accord, Jill est légèrement relou sur les bords, mais elle considère tout de même mériter mieux que cet OVNI sur pattes. Cimer les ships qu’on lui propose, d’autant qu’elle commence à se poser des questions puisqu’il s’agissait apparemment de la réponse facile et évidente. « Déjà, je préfèrerais qu’il ne croie pas en l’existence des petits hommes verts et des fantômes. » C’est la step 1, non négociable. Du coup, Presley, il est déjà exit direct. « Et je ne suis pas non plus branchée prince charmant. » Genre les gentils garçons propre sur eux, ça l’emmerde. Jill, avec sa personnalité chaotique, elle veut du sale et qu’on la malmène un petit peu, parce que c’est ce dont elle a besoin entre ses manières de précieuses et son ego surdimensionné. « Un gars un peu arrogant et sûr de lui, ça ne me dérangerait pas. Charismatique, impertinent… En fait, je crois que j’aimerais me dater moi-même. » Ouais, voilà. Un Jill au masculin, ce serait parfait s’il a ça en magasin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
Agent Smith. (lundi à 1h15) Empty
Message (#) Sujet: Re: Agent Smith. (lundi à 1h15) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: ESCALIERS-
Sauter vers: