Partagez
 

 guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30)

Aller en bas 
AuteurMessage
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) — Lun 20 Avr - 16:57


@michaela
guilty feet have got no rhythm


Il a relu l'article de Gossip TD en long et en large ce matin et non, vraiment, il comprend pas ce que @crazy_natou alias Nanatalia a voulu dire quand elle a mentionné des vibes à la Joe Goldberg le concernant. D'ailleurs ce type, qui c'est ? Carl en a pas la moindre idée mais ça fait plusieurs jours que ce nom-là lui trotte dans la tête sans qu'il soit capable de dire qui c'est et surtout de mettre un visage dessus. S'ils avaient accès à un moteur de recherche sur leur tablette il aurait direct effectué une recherche à partir du nom en question parce que c'est perturbant d'être comparé à quelqu'un et de pas avoir la moindre info sur cette personne. Carl sait pas si la comparaison est flatteuse ou non du coup, vu le ton du tweet y'a peu de chance mais tant qu'il saura pas qui est ce fichu Joe Goldberg il pourra pas trancher sur la question. Du coup il se met en tête d'identifier ce gars avant ce soir et pour ça il va devoir trouver quelqu'un qui a la ref qui lui manque. Vu qu'il sait pas si c'est un vrai mec ou un perso tiré d'un film ou d'un bouquin il sait pas du tout à qui s'adresser, c'est un peu la galère et peut-être qu'il devrait pas se prendre la tête en fait. La majorité des candidats dans ce chalet ont dix fois plus de références que lui, Felicity comprise, alors il risque pas grand-chose à demander au premier candidat venu car il apprendra forcément quelque chose même si c'est pas ce qui l'amène au départ. Il part donc à la recherche de la première personne qui se présentera et c'est sur Michaela que ça tombe ce matin, c'est pas de bol pour elle. « Coucou ! Je peux te déranger un petit moment ? » il demande tout sourire en se présentant devant elle alors que Michaela est tranquillement installée sur le balcon avec une tasse entre les mains. Déranger est certainement le mot qui convient, de toute façon Carl a beau y mettre les formes il ne tombe jamais bien. « J'ai besoin de tes lumières, en fait j'ai repensé aux trucs que Gossip TD a relayé sur son blog et je comprends vraiment pas ce qu'un tweetos a écrit. Pourquoi j'enfermerais Gianni dans le sous-sol, ça a pas de sens.. » Il se ramène avec une préoccupation digne d'une cour de récré, ça risque de faire tout drôle à la candidate qui doit déjà le regarder un peu de travers avec tout ce qui se raconte sur lui depuis quelques jours. « Tu sais qui c'est toi ce Joe Goldberg ? C'est pas un meurtrier j'espère, moi je tue pas de gens en tout cas. » Je les enferme pas non plus dans des sous-sols c'est quoi cette histoire, elle a fumé Nanatalia. La petite précision comme quoi il tue pas de gens c'était sans doute pas nécessaire, si ça avait été le cas il serait logiquement pas ici à moins de s'être jamais fait choper mais connaissant Carl s'il doit avoir du sang sur les mains un jour il se trahira dans la minute. « Déjà qu'Elena s'est amusé à bidouiller mes réponses pour faire croire que j'aime pas Gianni, ça fait beaucoup là quand même. Il va vraiment croire que je le déteste, ça m'embête. » Et Carl remarque même pas qu'il s'adresse à la candidate à partir de laquelle est née sa prétendue obsession pour les pyjamas, également mentionnée par Gossip TD. Michaela doit se dire qu'elle aurait mieux fait d'aller boire son café ailleurs, ça lui aurait évité d'être accostée par l'irlandais avec ses questions pas profondes tout juste bonnes à donner mal au crâne. « Toi t'es d'accord avec les internautes, tu trouves que je suis creepy ?.. J'en ai marre d'entendre ce mot, c'est comme Presley l'autre jour qui a commenté ma page.. Pourquoi je fais peur aux gens, je comprends pas. » Quand il dit qu'il comprend pas c'est vrai, il se prend beaucoup la tête par rapport à ce qui circule à son sujet ces jours-ci et quand il voit l'ampleur que ça peut prendre sur les réseaux - plusieurs centaines de likes pour le fameux tweet qu'il a pas compris - il se dit que son image doit vraiment pas être belle à l'extérieur. Soit la production le fait passer pour un taré en manipulant les images, soit elle a pas besoin car il le fait très bien tout seul et il s'en rend même pas compte.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) — Lun 20 Avr - 18:15

Je suis tranquillement installée sur l'un des canapés du balcon, une tasse de café en main. Je profite de la magnifique vue qui s'offre à moi. Mon esprit vagabonde, loin, très loin de ce jeu. Je sursaute légèrement lorsqu'une voix vient troubler mes songes. Je retourne direct dans la réalité. @Carl se trouve devant moi, et me demande s'il peut me déranger un instant. Le tout dans un grand sourire. Comment voulez vous lui dire non? " Salut. Dis moi tout, que se passe t'il ? “ Clairement quelque chose le préoccupe, et pour une raison étrange il a besoin de mes lumières. C'est peut être la sagesse de mon grand âge ça. Je l'écoute alors m'exposer ses tracas. Gossip Girl. Il ne comprends pas pourquoi il enfermerait Gianni dans un sous sol, ça n'a pas de sens. Ah, à l'évidence il ne comprend pas le second degré. Il continue en me demandant si je connais ce fameux Joe Goldberg ? Pas un meurtrier il espère, parce qu'il tue pas les gens lui, se sent il obligé de mentionner. Heureusement qu'il me le dit, ça me rassure tout de suite. Moi qui pensait que j'avais affaire à un sociopathe qui s'amuser à découper ses victimes dans son garage, m'en voilà soulagée. ” Tu fais bien de le préciser, j'aurais pu en douter. “ Blague Carlito, blague. Bon sauf qu'il ne les saisit pas apparemment, alors je vais quand même rajouter. ” Je plaisante. “ Voilà. Je ne sais pas pourquoi là tout de suite, je pense au personnage de Sheldon Cooper dans Big Bang Theory, le type qui comprend jamais l'ironie. Il ferait un bon Sheldon non ? ” Pour être tout à fait honnête, j'suis pas certaine de savoir qui c'est ce Joe non plus... Mais je crois avoir entendu ma fille m'en parler une fois de cette série, You. “ C'était le hashtag qui allait avec le post. ” J'imagine que c'est le perso principal.  “ Par déduction. " Me semble que c'est genre un type solitaire, charmant en apparences, et qui fait des fixettes sur des nanas. Jusqu'à les..." Je fais une petite grimace et avec mon doigt je mime comme si on me tranchait la gorge. " Peut être que du coup sa spécialité c'est d'enfermer des gens au sous sol. “ que je réplique en haussant les épaules. Peut être que ça viendrait de là sa référence. ” Mais c'est juste un bon mot, pour faire de l'humour. Faut pas prendre ça au sérieux. " Puis c'est les réseaux sociaux quoi. Tout le monde dit tout et n'importe quoi. Ce qui ne réflète pas forcément la réalité. Bon sauf sur moi, évidemment, faut qu'ils balancent que je sois grand-mère, j'aurais préféré un truc bidon qui soit faux plutôt. En tout cas, ça a l'air de perturber le bonhomme que Gianni puisse croire tout ça. " Je crois qu'il s'en fou Gianni, tu sais. “ Y'a que Carl pour prendre au pied de la lettre tout ce qui se dit. ” Au pire si ça te tracasse tant que ça, mets les choses au clair avec lui. “ Plutôt que de t'en plaindre auprès de moi. Bah ouais rien ne vaut une confrontation directe, plutôt que d'aller récolter par ci et là les avis des autres. Qu'est ce que j'en sais ce que Gianni pense de lui ? Lui seul peut le savoir. Tu vas le voir, tu lui dis ”Gianni, je suis vraiment désolé tu sais, j'ai jamais dis tout ça, je t'aime bien hein. J'ai jamais pensé à t'enfermer dans le sous-sol, je te jure, je suis pas un psychopathe. “ Je l'imagine tellement dire un truc du genre. « Toi t'es d'accord avec les internautes, tu trouves que je suis creepy ?.. J'en ai marre d'entendre ce mot, c'est comme Presley l'autre jour qui a commenté ma page.. Pourquoi je fais peur aux gens, je comprends pas. » Hm je constate qu'il est passé à côté du fait que c'est justement le mot que j'ai utilisé pour le décrire dans la rubrique d'Elena... Je l'ai cité dans le candidat que je sentais le moins, et mes propos n'ont pas été déformés le moins du monde. Après je peux comprendre que ça lui soit passé au dessus, il doit être auto-centré sur lui et son petit groupe de personnes qui gravitent autours de lui. Comment la jouer ? Comment lui répondre ? Mais non t'es pas creepy mon petit Carlito, t'es juste spécial, mais ça fait ton charme. Mouais non. Le pauvre, s'il est venu juste pour entendre des propos réconfortants et qu'on le brosse dans le sens du poil, il ne s'adresse pas à la bonne personne, clairement. Y'a Rosamie pour ça. De toute façon, je n'ai jamais trouvé que c'était aider quelqu'un que de lui mentir, lui dire simplement ce qu'il veut entendre pour lui faire plaisir et pas le blesser. Ce n'est pas comme que ça que tu te remets en question et que t'avances dans la vie. " Allez viens t’asseoir, ça sera mieux pour parler quand même. “ Plutôt qu'il reste planté debout là devant moi avec toutes ses questions existentielles. ” Pour être honnête, c'est vrai que t'es un peu flippant dans ton genre. Comme lorsque tu me demandes ce que je porte comme pyjama, c'est chelou comme question tu trouves pas ? “ Cela peut porter à confusion. Mais j'imagine que dans sa tête, c'était complètement innocent. " Et t'as toujours plein de mots gentils et mignons à dire à tout le monde..." Ce qui en soit n'est pas une mauvaise chose. Mais c'est pas un peu too much ? " Parfois j'ai l'impression de lire un enfant. “ Je parle pour ses remarques sur les réseaux sociaux. Je dis pas ça méchamment, c'est juste mon ressenti. ” Et puis y'a ton attachement excessif à Rosa au bout de quelques jours... “ A la place de la demoiselle, je serais déjà en train de flipper. " J'ai l'impression que si elle partait demain du jeu, tu serais effondré. “ J'ai pas raison ? Carl serait perdu. Vous me direz, il a l'air déjà pas mal paumé. ” T'sais je crois que ton problème c'est que t'es trop innocent pour ce jeu. Tu vas te faire bouffer si tu t'endurcis pas un peu. " Si le mec il se met déjà dans ses états pour quelques réflexion lors du prime ? Et bien, il n'est pas au bout de ses peines. Va falloir qu'il apprenne à mieux gérer ses émotions et à prendre du recul.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) — Mer 22 Avr - 16:58

Carl en est rendu à demander à Michaela d’éclairer sa lanterne au sujet du fameux Joe parce que ça le tracasse beaucoup trop de pas savoir de qui il s'agit. Ce nom-là lui parle pas du tout mais comme il regarde pas la télé et qu’il lit pas non plus c’est pas très étonnant et ça l’arrangerait à vrai dire que le type soit purement fictif, il vivra sûrement mieux la comparaison en sachant ça. Si on l’avait associé à Charles Manson par exemple il en dormirait plus la nuit Carl, l’idée d’être comparé à un monstre lui est insupportable alors faut espérer que ce Joe est pas un tueur en série bien réel dont la spécialité était d’enfermer ses victimes dans des sous-sols. Ce serait glauque, quand même. Il a toujours pas la référence pour ça mais il sent qu’il a bien fait de s’adresser à Michaela, elle a l’air de savoir pas mal de trucs. C’est pas un adepte du second degré Carl alors il perçoit pas du tout ce qu’elle dit comme une blague au départ, heureusement qu’elle lui dit assez vite que c’en est une et qu’elle le laisse pas croire qu’elle doute du fait qu’il ne tue pas des gens durant son temps libre. « C’est pas très drôle. » il lui fait remarquer dans une petite moue contrariée. Michaela lui fait savoir qu’elle est pas sure de pouvoir l’aider à identifier Joe, mais You ça lui parle par contre, et apparemment c’est une série ce truc. « You ? Je connais pas du tout. » Il regarde pas de séries Carl comme ça c’est réglé, la fille de Michaela en revanche c’est pas la même histoire. Elle lui aurait parlé de You et c’est donc comme ça que Michaela connaîtrait, quand il entend ça il sait qu’il a vraiment frappé à la bonne porte. « Oh je vois, et elle a quel âge ta fille ? » il lui demande car c’est une info qu’il a pas encore la concernant, il se doutait que Michaela était maman mais c’est tout, il en sait pas plus. Joe pourrait donc être le personnage principal de la série et mauvaise nouvelle pour Carl, le gars serait du genre à zigouiller les filles sur lesquelles il fait une fixette. « Quelle horreur ! » il s’exclame en ouvrant de grands yeux horrifiés. C’est donc à ce mec-là que tout le monde le compare ? Ça lui fait vraiment pas plaisir de le savoir, encore un truc qu’il aurait mieux fait d’ignorer jusqu’au bout. Michaela lui dit de le prendre avec humour mais il voit pas à quel moment il est censé rire là, ça se voit que c’est pas elle qui souffre de la comparaison avec ce type. « Pas prendre ça au sérieux t'es marrante toi ! On me compare à un gars qui tue des filles apparemment, c'est horrible.. » Il s’en remet pas Carl, c’est un vrai choc pour lui. Y’a donc des gens qui s’imaginent qu’il va finir comme ce Joe et tuer Rosamie, ou Gianni, il sait même pas. Justement il a pas encore saisi l’occasion d’en parler à l’italien mais ce serait bien qu’il le fasse, histoire de dissiper tout malentendu éventuel. Y’a peu de chances que Gianni se sente en danger avec lui cela dit, en tout cas c’est pas vraiment ce qu’il ressent quand ils sont amenés à se croiser ou à échanger quelques mots tous les deux. « Peut-être bien qu'il s'en fiche oui mais moi ça m'embête parce que je lui ferais jamais de mal à Gianni, à lui comme à personne d'autre d'ailleurs. » C’est vraiment pas dans ses projets de l’enfermer dans le sous-sol ou de le pousser dans les escaliers, comme a pu le suggérer Elena. Il est zarbi et imprévisible mais il fait pas ce genre de choses, Carl. Michaela l’invite finalement à s’assoir pour qu’ils puissent parler sérieusement, elle le prend alors entre quatre yeux et lui avoue qu’il a un côté flippant en prenant pour preuve ce qu’il a posté sur sa page l’autre jour. Quand il lui a demandé ce qu’elle portait pour dormir il pensait vraiment pas choquer qui que ce soit, mais visiblement c’est pas très bien passé. « Mais c'est pas flippant ça, je suis curieux moi c'est tout. Ça t'a gênée toi ? » Elle dit que c’est chelou et il se remet en question pendant quelques secondes. Il était loin de se douter que ses petites interventions sur le réseau social étaient décryptées à chaque fois, d’après elle il se montrerait même tellement gentil et mignon que c’en deviendrait dérangeant. « Et alors c'est pas bien d'être gentil ? Quand j'écris un truc je le pense tu sais, c'est pas pour avoir l'air mignon ou j'sais pas quoi. C'est vrai que j'aime bien commenter ce que les autres postent mais j'ai jamais de mauvaises pensées en le faisant.. Tu me crois j'espère ? » Il pose un regard inquiet sur la candidate, avant qu’elle ajoute un truc qui le fait automatiquement soupirer. « Roh mais je suis pas un enfant, j'en ai marre d'entendre ça. » Décidément ses camarades ont le chic pour l’infantiliser, et ça il supporte pas Carl. Il a déjà du mal à se sentir adulte, c’est pas en lui mettant sous le nez qu’il se comporte comme un gosse que ça va l’aider. Y’a certainement une part de vrai là-dedans mais lui ne veut simplement pas l’entendre comme ça. C’est son comportement envers Rosamie qui est un peu pointé du doigt maintenant, et si y’a un sujet sensible sur lequel faut pas trop le piquer cette semaine c’est bien celui-là. Son attachement pour la philippine est excessif d’après Michaela, et sur le moment il le prend super mal. « Pourquoi excessif ? J'y peux rien moi si j'aime déjà beaucoup Rosamie.. » Comment ne pas l'aimer en même temps ? Elle est parfaite Rosamie. Carl se sent personnellement attaqué avec tout ce qu’il entend, il a l’impression que tout ce qu’il fait c’est mal alors que Michaela n’a sûrement que de bonnes intentions en lui disant tout ça. Elle évoque la possibilité que Rosamie puisse quitter brutalement l’aventure et ce qu’il ferait dans cette situation, sans se tromper pour le coup. « Évidemment que je serais effondré, c'est un peu normal non ? Peut-être même que je partirais avec elle, on est un binôme après tout. De toute façon la question se posera pas parce qu'elle va aller super loin Rosamie, tu verras. » Faut lui souhaiter que son point de vue évolue avec le temps mais pour l’heure il envisage pas de continuer son aventure sans elle, il se voit même plus comme un candidat à part entière Carl, dans sa tête ils sont indissociables l’un de l’autre et sans Rosamie il n’existe tout simplement pas ici. Dans le fond Carl il sait très bien qu'elle en ferait pas autant pour lui mais chut, il a pas envie de penser à ça tout de suite. Son problème c’est qu’il serait trop innocent pour survivre dans ce jeu. « Et comment on s'endurcit alors Michaela ? Si tu peux m'apprendre moi je suis partant, mais tu sais y'a des trucs qu'on pourra jamais changer chez moi. » Comme le fait qu’il s’attache rapidement aux gens, c’est dans sa nature, personne ne peut rien contre ça. Il gagnerait à prendre un peu confiance en lui et à mûrir, mais pour le reste hélas y’a pas trop d’évolution possible. « Tu te rends compte quand même, en une semaine j'ai gagné la pire réputation du jeu. Ça me rend triste franchement, ici j'ai cru que je pourrais être moi-même mais au final ça coince comme à l'extérieur. Vous cherchez pas à comprendre comment je fonctionne, pour vous tout ce que je fais ou dis c'est juste flippant. Vous avez que ce mot-là à la bouche de toute façon. » Il croise les bras, c’est bon il boude Carl. Il a la tête farcie avec tout ce qu’il a entendu, y’a rien de positif à en tirer c’est ça le pire. C’était sûr de toute manière qu’il encaisserait pas bien les choses vu sa susceptibilité légendaire. « Même Rosamie je crois qu'elle commence à trouver que vous avez raison, et c'est ça le plus triste en fait. » il ajoute le regard baissé et un air triste peint sur son visage. La discussion qu’ils ont eu en début de semaine l’a pas mal secoué et une part de lui reste dans le déni pour certains trucs, l’autre part quant à elle se fait doucement à l’idée que Rosamie ne s’intéressera jamais à lui comme il l’aimerait mais pas sûr que ce sera suffisant pour qu’il revienne à la raison et arrête de gonfler tout le monde avec ça.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) — Mer 22 Avr - 22:16

Ma remarque n'était pas tellement censée être drôle, mais plutôt souligner l'absurdité de ses propos. Mais bon ça lui passe au dessus, ce n'est pas grave. Passons. Il veut savoir qui est ce fameux Joe. Je ne suis pas certaine de la réponse, mais je pense que c'est le personnage principal de la série You. Personnellement je ne l'ai jamais regardé, mais j'ai déjà entendu ma fille en parler. Malheureusement pour Carl, le perso est un type flippant, un psychopathe qui tue des nanas dont il fait une fixation dessus. Je peux comprendre le rapprochement, même si là on est carrément à l'extrême. " Une série parmi tant d'autres sur Netflix. “ Par contre si là il me dit qu'il ne connait pas Netflix je m'inquiète. Quel âge à ma progéniture ? " Elle est plus vieille que toi, elle a 24 ans. " Et oui le bonhomme pourrait être mon fils. Je crois savoir qu'il a 20 piges. Pas le plus jeune de l'aventure, mais presque. En tout cas, c'était peut être pas une bonne idée de lui dire qui était ce fameux Joe, car ça l'horrifie d'autant plus. Mais bon que voulez vous, on me demande moi je réponds. Puis il aurait bien fini par le savoir à un moment donné ou un autre. Surtout en questionnant les autres là dessus.    " Mais tu t'en branles mec ! Ce ne sont que des haters sur les réseaux, ils passent leur temps à cracher leur venin et descendre les gens. Ce sont juste des gros frustrés derrière leur ordinateur, qui rêveraient d'être à notre place. “ Comment lui faire comprendre que ça n'a pas la moindre importance ? ” Tu la connais cette nana ? Non, donc pourquoi s'en préoccuper ? En plus j'suis certaine que pour chaque commentaire négatif, t'en as un positif en face. Sauf que ça, ils vont pas te les montrer, parce que bah, c'est pas intéressant pour la rubrique. “ Faut les comprendre c'est normal. Ils ne vont pas publier les ”Carlito, je t'aime ! T'es trop chou ! On t'adore ! “. Cela n'a pas d’intérêt. Ils ne vont diffuser que les singlants, ceux qui vont te piquer, avec une dose d'humour. Il ne faut surtout pas qu'il s'arrête là dessus. Mais en tout cas si ça l'inquiète que Gianni puisse penser qu'il ait une dent contre lui et bien qu'il aille le voir et qu'ils en parlent ensemble, ça sera plus simple. ” Je te crois, je te crois. “ Qu'il ne ferait jamais de mal à qui que ce soit. Enfin peut être sauf à lui même. Qu'on se le dise, Carl, il est quand même un peu creepy, malgré ses protestations. J'évoque l'épisode du pyjama, vu que ça a été cité dans les tweets. ” Oh il m'en faut plus pour me gêner tu sais. Mais c'est peut être nous qui avons trop l'esprit mal placé. “ Je veux bien le concevoir. Trop d'innocence en lui, pas assez en nous. Mais il espère que je le crois quand il me dit qu'il est réellement gentil et qu'il pense tout ce qu'il dit. Un vrai bisounours. Il a l'air inquiet que je puisse penser que ce n'est pas sincère. ” Si si c'est bien d'être gentil... Mais personnellement je n'ai pas l'habitude de rencontrer quelqu'un d'aussi gentil. Du coup, forcément, on se méfie. “ On se dit qu'il y'a un truc louche quelque part. J'ai peut être été trop habituée aux connards. ” Mais je te crois quand tu dis être sincère. “ Peut être que je fais la une belle erreur. Peut être qu'il se fout complètement de notre gueule depuis le début, et qu'il joue très bien son jeu. Mais je pense pas. Et je me suis toujours considérée comme quelqu'un qui arrive plutôt bien à cerner les gens. Il soupire quand je le compare à un enfant, à l'évidence je ne suis pas la première à lui dire. ” Je croirais entendre mon fils. “ que je réplique amusée. Il déteste quand je l'infantilise, mais en même temps, il restera mon bébé - même si paradoxalement je ne l'ai jamais connu bébé. ” Et avant que tu te le demandes, il a 17 ans. “ J'anticipe sa question. Au final entre 17 et 20 ans, c'est pas non plus énorme. Même si à 20, t'es censé avoir aquéris un peu plus de maturité. J'en viens ensuite à évoquer le sujet sensible. Rosamie. C'est probablement ce qui fait en grande partie qu'on le trouve ”creepy". Son attachement excessif pour elle. Il n'a pas l'air d'avoir avec le mot excessif. Mec, quand même... Surtout quand je l'entends confirmer mes propos, qu'il serait effondré si elle venait à partir, qu'il envisagerait même de partir avec elle. Whaaaat? Sérieusement ? On en est là ? Ah ouais... " Normal ? Hm non, ce n'est pas le mot que j'utiliserais... Je comprends que tu l'aimes bien Rosa. Je l'aime beaucoup moi aussi, qui ne l'aimerait pas ? “ J'suis team Rosa aussi, y'a pas de soucis. ” Mais tu la connais depuis genre quoi...trois minutes ? J'ai l'impression que dans ta tête t'as déjà pensé à votre future maison et combien d'enfants vous aurez... “ C'est pas vrai ? En tout cas une chose est sure, s'il continue sur cette lancée, Carl il va se faire bouffer tout cru. Il faut qu'il s'endurcisse. Comment ? Telle est la question. " La vie t'endurcit. “ Il n'a peut être pas traversé beaucoup d'épreuves compliquées dans sa vie. Bon ce n'est pas cette réponse qui va l'aider, ça lui fait une belle jambe hein. Mais de mon côté, quand on te fou à la porte à 17 piges, je peux te dire que ça t'apprends tout de suite la vie. Mais peut être que son problème c'est qu'on l'a rabaissé tellement de fois, qu'aujourd'hui son capital confiance est proche du zéro. ” Bien sur que tu vas pas changer tout de toi, personne te le demande d'ailleurs. Mais faudrait que t'apprennes à mieux gérer tes émotions. A prendre du recul. Si t'es blessé à la moindre réflexion, même venant de la part de parfaits inconnus, mec... Tu vas t'effondrer. Et je te parle même pas de l'extérieur, à quel point ça sera dix fois plus violent. “ Avec tous les haters à l'extérieur ? Direct faut qu'il s'éloigne le plus possible des réseaux sociaux, et qu'il parte s'installer dans un coin reculé où il ne verra personne. ” Tu sais ce qui pourrait être bien pour toi ? Et je déconne pas, mais c'est te mettre au sport. “ Tout de suite on va dire ça y'est la Michaela a encore frappé, elle veut foutre tout le monde au sport. Le moindre prétexte est le bon, sauf que quoi qu'on en dise, je suis persuadée que ça peut aider. ” Le sport ça aide énormément pour la confiance en soit. “ Qu'on ne vienne pas me dire le contraire, c'est prouvé. ” Et particulièrement les arts martiaux. Genre la boxe. Je pourrais t'aider là dessus. “ Rien ne me ferait plus plaisir que de l'aider à gagner en assurance. Parce que là, clairement, ça pèche. Il nous fait son petit caliméro. ” Ah ouais ? Et explique donc moi pourquoi on ne t'a pas nominé ? Pourquoi t'es premier dans le classement des candidats qu'on voudrait apprendre à mieux connaître ? Pourquoi t'as été jugé “intéressant” par beaucoup d'entre nous ? “ Qu'il me le dise monsieur je suis le mal aimé à la pire réputation du jeu. ” C'est bien plus que je ne peux en dire pour moi par exemple. “ Donc c'est bon tranquille. Quand à sa dulcinée ? ” Essaie de te mettre deux minutes à la place de Rosa. Tu te rends compte de la pression de malade que tu lui mets dès le début ? “ Il en a conscience ? Franchement je ne voudrais pas être à la place de la demoiselle. Elle a limite littéralement le pouvoir de le détruire en deux deux si elle voulait. ” Même si c'est ce que tu ressens, tu devrais peut être y'aller mollo avec les grandes déclarations et la jouer plus...cool. " Conseil d'ami pour éviter qu'elle ne prenne ses jambes à son cou. Je ne sais pas si il se rend compte, mais j'essaie de l'aider le Carlito. Alors ouais, je ne suis pas la plus délicate qui soit, mais justement il a besoin d'être un peu bousculé le bonhomme.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) — Ven 24 Avr - 18:13

C'est bien ce qu'il pensait, il risquait pas d'avoir la référence pour Joe parce que le type est tiré d'une série qu'il a juste jamais regardé. Le titre lui dit rien, apparemment ça passe sur Netflix et là il comprend, y'avait vraiment aucune chance qu'il tombe un jour par hasard dessus et ça pour une raison toute simple. « J'ai pas netflix. » il l'informe et il pourrait ajouter qu'il regarde pas vraiment la télé en fait, mais ça apporterait strictement rien à la discussion en cours alors ça il le garde pour lui. Il lui lance quand même un regard l'air de dire qu'il connait Netflix, au cas où elle serait amenée à en douter parce que bon Carl est à la ramasse sur un paquet de trucs mais il vit pas non plus dans une grotte alors il est évidemment pas passé à côté du phénomène. « Et elle s'appelle comment ? » il l'interroge tout naturellement au sujet de sa fille maintenant qu'il sait qu'elle a vingt-quatre ans. Michaela a l'âge d'être sa mère en fait, il avait pas du tout vu les choses sous cet angle jusqu'ici. Mais ça va, ça le perturbe pas trop. Ça craint par contre d'être comparé à un tueur, même si le gars en question est un personnage de série ça n'en est pas moins irritant pour Carl. On aurait pu le comparer à n'importe quel type et c'est à une sorte de psychopathe qu'on choisit de l'associer, fallait pas s'attendre à ce qu'il le prenne bien. Ça l'agace autant que ça l'affole, il comprend pas ce qui lui vaut une telle image au bout d'une semaine car autant qu'il sache il a tué personne lui. Michaela saisit pas pourquoi il accorde autant d'importance à un tweet, d'après elle c'est rien de plus qu'un message de hater comme on en trouve des tas sur les réseaux et elle pense qu'il y a aussi beaucoup de trucs positifs qui circulent le concernant qu'on lui montrera simplement pas parce que ça fait pas de drama. Carl il aimerait beaucoup croire à tout ça, mais à partir du moment où il a pas la preuve que 100% des tweets à son sujet ne sont pas du même acabit il est obligé de douter. « Oui d'accord mais.. elle a quand même eu 400 likes et 140 retweets à son truc si j'me souviens bien, c'est autant de gens qui sont d'accord avec ce qu'elle dit. Moi je trouve ça énorme et quand j'écris un truc sur les réseaux y'a pas autant de monde qui réagit. » Peut-être parce que c'est pas un troll qui s'amuse à déverser sa haine sur les réseaux en profitant de l'anonymat que ça lui offre, forcément avec ses commentaires de bisounours il passe un peu inaperçu quand il s'exprime quelque part. Carl il accorde beaucoup d'importance aux chiffres qu'il voit passer, et il considère qu'à partir du moment où un tweet a buzzé beaucoup de gens soutiennent l'idée exprimée. En suivant sa logique y'a donc plusieurs centaines de personnes qui peuvent déjà pas l'encadrer et c'est que le début, il sait bien qu'à la prochaine intervention de Gossip TD il s'en prendra encore plein la tronche parce qu'il est juste la cible idéale pour ces trucs-là. Michaela suggère qu'ils puissent avoir l'esprit un peu trop mal placé, par rapport à l'histoire du pyjama qui semble avoir offusqué pas mal de monde. « Bah oui peut-être.. » Il osait pas trop le dire Carl, mais franchement ses camarades et les internautes ont le chic pour voir le mal partout. Il avait zéro arrière-pensée en postant ça et ça le peine de constater que les autres puissent en douter et lui attribuer des intentions qu'il n'a pas. Comme l'autre jour quand Kara a écrit qu'il avait certainement la main dans son slip en contemplant les photos de Rosamie, il est tellement en dehors de tout ça Carl qu'il lui a fallu plusieurs minutes pour comprendre où elle voulait en venir. « Merci de me faire confiance, ça me touche. » il reprend dans un sourire quand Michaela dit croire en sa sincérité. Peut-être qu'il s'emballe un peu et que c'est pas tellement une déclaration de confiance, mais c'est comme ça qu'il a envie de le voir, lui. Elle lâche ensuite un truc qu'il voit pas du tout venir, comme quoi il a pas fini d'en apprendre sur les uns et les autres. « T'as un fils aussi ? Donc t'as deux enfants ?? On dirait pas ! J'veux dire physiquement ça se voit pas, t'es.. enfin voilà quoi. » Il s'embourbe un peu là alors c'est mieux s'il s'en tient à ça et renonce à l'idée d'exprimer ce qu'il a en tête car de toute évidence les mots lui manquent. Michaela devrait en principe saisir où il veut en venir derrière ses propos un peu maladroits, c'est un compliment même s'il est pas fichu de le formuler comme ça. Il lui confirme après ça que le départ de Rosamie l'affecterait beaucoup, au point que la question de son abandon se poserait dans un tel cas de figure. Il est honnête Carl, il envisage pas son aventure sans elle aujourd'hui et il voit pas ce qu'il fera dans le jeu si son principal repère n'y est plus. Pour lui c'est normal à partir du moment où ils forment un binôme qu'ils fonctionnent à deux jusqu'au bout, mais Michaela l'entend pas trop de cette oreille. Elle conçoit quand même qu'il puisse beaucoup aimer Rosamie, après tout elle aussi porte la candidate dans son cœur. « Personne, c'est juste obligé de l'aimer. » il réplique aussitôt car il peut vraiment pas imaginer l'inverse, et elle remarquera que c'est pas l'objectivité qui étouffe l'irlandais. Il va pas mentir Carl, bien sûr qu'il s'est déjà vachement avancé au sujet de Rosamie et lui dans sa tête. Il s'est imaginé plein de trucs dont il verra jamais la couleur mais ça c'est pas grave, y'a des tas de choses dont il rêve qui se réaliseront jamais et ça l'empêche pas de dormir la nuit. Bon pour les enfants c'est Michaela qui s'emballe par contre, il est pas allé jusque là. « Non quand même pas, enfin.. la maison oui ça m'est peut-être arrivé d'y penser mais pas les enfants. Je suis pas sûr d'en vouloir un jour moi. » On rappelle le job de Carl ? Faut le croire quand il dit que c'est pas épanouissant de s'occuper des gosses des autres, ça lui a coupé l'envie d'avoir les siens même s'il n'en a à vrai dire jamais tellement rêvé. C'est loin d'être son goal ultime à Carl, il aura pas l'impression d'avoir raté sa vie si ça ne se fait jamais. « Mais tu sais ça veut rien dire pour moi de s'être rencontrés il y a une heure ou il y a un an, c'est pas ça qui compte. Rosamie j'ai pas besoin de la connaitre depuis longtemps pour savoir que c'est celle qu'il me faut. » Son âme sœur, la fameuse, celle qu'il a cru trouver tellement de fois dans sa vie alors qu'il n'a que vingt ans. Cette fois c'est la bonne il a envie d'y croire Carl, il s'est pourtant mangé un sacré râteau il y a deux jours mais pas de quoi anéantir complètement ses illusions il faut croire. « Ah. » il se contente de répondre lorsqu'elle laisse entendre que c'est la vie qui endurcit. Il sait pas trop quoi faire de cette info, tout ce qu'il pense à ce moment-là c'est qu'il a sûrement pas assez de vécu pour que ça puisse s'appliquer à lui donc ça lui sert pas à grand-chose. Michaela croit savoir ce qui lui serait bénéfique : se mettre au sport. Il soupire lourdement en entendant ce mot auquel il est allergique, pour preuve il est pas encore remis du concours de lancers francs avec Jethro et Ashley.. et ça c'était il y a une semaine, quand même. « Oh non tu vas pas commencer avec ça ! » Les arts martiaux, la boxe, il se voit tellement pas là-dedans Carl. Elle insiste et il a vraiment l'impression qu'elle a du temps à perdre, car dans le genre cas désespéré il se pose là. « Mais Michaela au point où j'en suis tu crois vraiment que le sport peut m'aider ? Regarde-moi sérieux. » Il a rien d'un sportif Carl, ni le physique, ni le mental alors Michaela ferait sûrement mieux de prendre en charge des candidats qui ont un minimum de marge d'évolution. Lui il part de très loin, même en allant au bout du jeu elle aura pas le temps d'arriver à quelque chose avec lui donc vraiment, il lui conseille d'abandonner tout de suite l'idée. Sa réputation dans le chalet et à l'extérieur est pas belle à voir après seulement une semaine, mais Michaela estime qu'il a vraiment pas de quoi se plaindre entre les sapins qu'il a récolté, les candidats qui l'ont jugé intéressant et le fait d'avoir échappé aux premières nominations. Mouais, là-dessus il émet quand même quelques réserves. « T'en sais rien si personne m'a nominé, j'ai peut-être échappé au premier banc de justesse. Je suis même assez sûr de ça en fait. » À la limite ce sont surtout les nominations de cette semaine qui ont tendance à l’inquiéter, car au même moment la semaine passée tout le monde n'avait pas encore d'opinion à son sujet mais maintenant que son nom est sérieusement entaché il peut sans doute commencer à craindre pour ses fesses Carl. « Y'a peut-être quelques personnes qui m'aiment bien mais y'en a aussi beaucoup d'autres qui pensent que je suis barjo. Et même sans que ce soit forcément méchant, ça se voit que certains se demandent ce que je fous là. » C'est peut-être difficile à croire mais aux dernières nouvelles Carl a réussi son test psychologique au même titre que ses camarades, car on imagine pas trop la production foutre un mec potentiellement dangereux dans l'aventure avec tous les risques que ça impliquerait de prendre. Michaela semble dire qu'elle n'a pas beaucoup brillé en comparaison, et il est pas trop d'accord avec ça. « Tu sais c'est pas parce que tu figures pas sur un podium que t'es pas intéressante ou que les autres veulent pas apprendre à te connaitre. Dans ton cas j'te garantis que tu coches ces deux cases-là ici. » Il sourit pour appuyer ses propos car il pense ce qu'il dit. Concernant Rosamie elle lui demande de se mettre à sa place pour considérer la pression de malade qu'il fait reposer sur elle depuis plusieurs jours. « Mais je veux pas lui mettre la pression moi.. » il souffle en baissant la tête. « J'te jure que si je pouvais je la libèrerais de tout ça et je subirais mon truc tout seul. » Il hésiterait même pas une seconde. Il l'a entrainée dans cette histoire il s'en rend bien compte mais son intention n'a jamais été de compliquer son aventure et ses rapports avec les autres, car il se doute bien qu'on doit la bassiner à longueur de temps avec ça. Elle lui dit d'y aller mollo avec ses grandes déclarations, sans savoir qu'il s'est ouvert à Rosamie lundi et que ça a pris une tournure assez dramatique. « Rosamie veut pas de moi de toute façon, c'est elle qui me l'a dit. Ce que je ressens elle le partage pas et y'a de grandes chances que ce soit jamais le cas. » Elle devait pas être au courant alors voilà, c'est dit. Vu la vitesse à laquelle les choses circulent dans ce chalet c'était qu'une question de temps avant que tout le monde soit au courant et à vrai dire Carl accepte que ça se sache. Ce qu'il veut pas voir s'ébruiter par contre c'est ce qu'il a avoué à Rosamie au sujet de la bêtise qu'il a faite, alors il espère sincèrement qu'elle n'en parlera pas et que ça ne fuitera pas non plus dans une rubrique ou dans un tweet. « C'est toujours la même histoire qui se répète, j'ai vraiment la poisse ou j'suis vraiment trop bête. » Ou les deux si ça se trouve. Il se laisse tomber sur l'un des fauteuils dans un soupir, avant de tourner la tête vers Michaela dont il apprécie la franchise depuis le début de cet échange. « Tu laisserais tomber à ma place ? » il lui demande comme si de son côté il avait le choix et pouvait annuler son coup de cœur pour Rosamie d'un claquement de doigts. C'est évidemment pas le cas, Carl maintenant qu'il est mordu d'elle il pourra pas s'en détacher facilement mais il suppose que tout le monde pense que c'est facile et qu'il a simplement à se dire que c'est foutu pour pouvoir passer à autre chose. Il sait que Rosamie ressentira jamais la même chose et qu'il obtiendra rien en continuant de s'accrocher à ses illusions, mais c'est pas comme s'il avait la possibilité de se raisonner. Les autres appellent ça une obsession mais lui le voit plutôt comme une prison. Il peut pas se sortir tout seul de cet état, c'est vraiment pas si simple.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) — Sam 25 Avr - 23:14

Carl n'a pas Netflix. C'est tout à fait son droit. De mon côté on partage un abonnement pour 4. Chacun à son profil et tout le monde est content. Enfin c'est mon ex qui paye, faudrait peut être qu'à un moment donné je me prenne mon propre abonnement, je ne sais pas. Parfois, je me surprends à aller sur son profil, juste histoire de voir ce qu'elle a regardé... Et je me l'imagine, sur notre canapé, en train de mater un fim sous son plaid. Sans moi. Et cela me rend infiniment triste. " Santana. “ Le prénom de ma fille. J'essaie ensuite de convaincre Carl de laisser tomber cette histoire de tweet. De ne pas trop y attacher d'importances. Sauf que c'est difficile de lui faire entendre raison. D'autant plus lorsqu'il me balance les chiffres des retweets et des likes. Sérieux il a remarqué et retenu ça ? Je n'y ai pas prété la moindre attention. ” Carl...Oublie ce tweet...tu ne peux pas te permettre d'accorder autant d'importance à de parfaits inconnus qui ne te connaissent pas le moins du monde. “ Voyez comment il réagit pour des propos venant d'anonymes, alors imaginez comment ça doit être quand les critiques peuvent venir de proches. " On ne peut pas faire l'unanimité auprès de tout le monde, c'est comme ça. Y'en a qui vont t'adorer, y'en a qui vont te détester...Faut l'accepter, c'est le jeu. “ Même Rosa qui a toute ses faveurs, et qui doit paraître parfaite à ses yeux, bah j'suis certaine qu'elle a aussi son lot de détracteurs à l'extérieur. On en a tous. C'est impossible de plaire à tout le monde. Impossible. Quoi qu'il en soit, je veux bien le croire quand il me déclare être sincère, et ne pas avoir d'arrières pensées lorsqu'il dit toutes ces choses gentilles. Je veux bien te faire confiance Carlito, alors t'as pas intérêt à te foutre de ma gueule. Puis il s'étonne qu'en plus d'avoir une fille, j'ai aussi un fils. On dirait pas ! Pourquoi, à partir du moment où t'as subis une grossesse ou deux, t'es obligé d'en garder les stigmates sur ton corps, comme les rondeurs qui vont avec ? M'enfin regardez le qui s'embrouille, il est mignon. Je le prends comme un compliment va, dans le genre j'suis bien roulée. Bon sauf qu'en vrai j'ai pas de mérites, puisque mon corps n'a pas du tout subis la moindre grossesse. ” T'sais je connais plein de nanas qui ont retrouvé la ligne après une grossesse...T'as qu'à regarder Maci. “ Une brindille. ” Mais pour ma part, j'ai triché, j'ai adopté. “ Je ne les ai peut être pas mit au monde, pour autant je les considère comme mon sang. La discussion suit son corps et on envie au sujet sensible. Rosamie. Selon lui, tout le monde est obligé de l'aimer. Très objectif le coco. Mais je ne veux pas le contrarier, alors je ne vais pas le contredire. De toute façon, oui, faudrait être difficile pour ne pas l'apprécier. Je le vois déjà en train de s'imaginer un futur avec la demoiselle, avec la baraque, les gamins qui courent partout. Ah, la maison oui, mais peut être pas les mioches. ” Ce sentiment aura tout le temps de changer. “ Il n'a que 20 ans, c'est normal que pour l'instant, ça ne le botte pas trop. Mais en vieillissant, nos envies évoluent avec nous. J'écoute alors Carl me comptait comme quoi Rosa, c'est la femme qu'il lui faut. Ah oui quand même. ” Mais t'es tu demandé, est ce que tu es la personne qu'il lui faut ? “ Parce que c'est bien beau que ça soit, soit disant la femme dont il a besoin. Mais y'a pas que lui dans l'histoire, y'a pas que ses sentiments et besoins qui comptent. Faudrait peut être s'inquiéter de ce que Rosa ressent de son côté. Et en toute objectivité, j'suis pas certaine qu'il soit l'homme pour elle, mais bon. Je ne vais pas non plus prétendre savoir ce qui est le mieux pour la demoiselle. En revanche, je pense savoir un truc qui pourrait l'aider, le sport. Alors je sens déjà les protestations venir, mais qu'il m'écoute donc. ” Bah oui je t'ai bien regardé justement. Je ne vois pas où est le problème. T'as peur de quoi ? En plus l'avantage en partant de zéro, c'est que tu ne peux que progresser. ‘ Sa marge de progression est donc énorme. Je ne laisserais pas tomber si facilement, non non. " Mais peut être que tu te complais dans ta situation, et que tu préfères jouer à la victime. Parce que c'est bien beau de dire, bouuuh je suis mal aimé, bouuuh je suis un incompris, mais si tu te secoues pas un peu, ça ne changera jamais. “ Ce n'est pas en passant ses journées à se plaindre que les choses vont se bouger. ” Le sport, ça aide pour le mental. “ Mon but c'est pas du tout de lui sculpter un corps d'athlète. Mais de renforcer son mental. Et comme on dit, un esprit sain, dans un corps sain. ” On pourrait commencer tranquillement. Des mini objectifs à réaliser chaque jour. Rien que ça je te garantis que t'en ressentira une certaine satisfaction. Crois en donc mon expérience. “ Ecoutes donc tatie Mica, elle sait mieux que toi. Après je ne vais pas le forcer s'il ne veut pas, mais franchement je vois pas de quoi il a peur. Cela ne coute rien d'essayer. Au pire, il se tape quelques courbatures, la belle affaire. Voilà qu'il continue à nous faire son caliméro, dans le genre il a une sale réputation, beaucoup de gens l'aiment pas, on le pense barjot, blablabla. Voilà même qu'il tente de me rassurer concernant ma propre popularité. Il est mignon, mais ce n'est pas ce que je recherchais. ” T'en sais rien, regarde moi, je t'ai pas nominé. “ Alors qu'il devait surement me mettre aussi dans le lot des gens qui le voient comme barjot. ” Et puis on est qu'au début du jeu, t'as tout le temps de redorer ton image si tu crois qu'elle est si terrible que ça. " Oh oui, les opinions auront largement le temps de se faire et se défaire. Je lui demande alors si il a conscience de la pression qu'il met sur les épaules de Rosa. Je dois avouer qu'il me touche le bonhomme, il me fait un peu de peine, d'autant plus lorsqu'il m'apprend que Rosa lui a dit ne pas vouloir de lui. Limite je lui ferais un calin là, n'importe quoi. Je comprends que ce n'est pas la première fois que ce genre de choses arrivent. Aurais il tendance à s'amouracher des nanas aussi facilement ?  " Carl...T'as que 20 ans. Tu peux pas déjà être désabusé, t'auras tout le temps de trouver la bonne. “ Il est encore super jeune. Il a tout le temps devant lui. Pourquoi se prendre déjà la tête maintenant avec ça. Il devrait plutôt profiter de sa jeunesse oui. Si je laisserais tomber à sa place ? Hm... Bonne question. ” Tu sais...Quelque part je peux te comprendre. “ Il va peut être pas s'y attendre à celle là. ” Je crois au coup de foudre, pour l'avoir moi même vécu. Zoey. Quand j'ai posé mes yeux pour la première fois sur elle ...je sais pas, mon coeur a fait un bond. Elle m'a adressé la parole, elle souriait - un sourire ravageur - et on m'a perdu. Je ne sais même pas ce qu'elle racontait, j'écoutais pas tant elle me troublait. Je crois qu'on s'est vu genre que 5 minutes, mais dès qu'elle est parti, j'avais qu'une pensée en tête, la revoir. Je saurais pas te dire, mais j'ai su qu'à ce moment là, ma vie avait été chamboulée. “ Le genre de truc que tu penses qui n'arrive que dans les films. Bah je l'ai vécu. ” Je te cache pas que j'ai galéré, parce qu'à l'époque elle était maqué avec un type... Mais ça ne m'a pas arrêté. Je savais qu'on était faites pour être ensemble. “ Et dans le fond elle aussi, elle voulait juste ne pas se l'avouer, vis à vis de son petit copain. Sauf qu'à un moment donné, elle ne pouvait plus se voiler la face, et à quoi bon ? " Et j'avais raison, parce qu'on a adopté deux magnifiques enfants, et elle est devenue ma femme. “ Oui dans cet ordre, la légalisation du mariage n'étant qu'assez récente. ” Bon la fin est moins heureuse mais... " Oui parce qu'il y'a un divorce au bout, mais bon, ça n'enlève pas les 19 années de relation. " Alors est-ce que tu devrais laisser tomber ? “ De mon côté, si j'avais laissé tombé dès le début, ma vie aurait été complètement différente. Sauf que dans ma situation, le coup de foudre était mutuel, alors que dans son cas...Malheureusement j'ai l'impression qu'on est plutôt sur du sens unique. " Je ne sais pas... Tu devrais peut être prendre un peu de recul. Lui laisser du temps. Apprendre à vous connaître réellement. Faire les choses dans l'ordre, tu vois ? Parce que là t'as grillé toutes les étapes direct. Tu peux pas passer de “bonjour, moi c'est carl, à ”je te veux, t'es la femme de ma vie" en deux secondes. C'est le meilleur moyen pour faire fuir qui que ce soit."

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) — Mar 28 Avr - 4:14

Il part à la pêche aux infos avec Michaela ce matin, tout ce qu'il peut apprendre à son sujet est bon à prendre et l'idée c'est de compenser le fait qu'ils se sont pas beaucoup parlé la semaine passée. Carl a lui-même avoué qu'il osait pas trop venir vers elle car ses regards lui laissaient penser qu'elle ne l'aimait pas trop, mais ça c'est encore un délire parano qu'il s'est fait tout seul dans sa tête à partir d'un rien, on commence à le connaitre. Il enregistre une info de plus, sa fille s'appelle Santana et maintenant il va s'agir de voir combien de temps Carl va mettre avant de l'oublier car y'a des trucs qu'il est pas capable de mémoriser même avec la meilleure volonté du monde. « T'étais assez jeune quand tu l'as eue, je me trompe ? » il lui demande alors qu'il tente de faire le calcul en même temps dans sa tête. Santana a vingt-quatre ans et sa mère doit pas être loin de la quarantaine même si on lui donnerait facilement dix ans de moins donc ouais, super jeune en fait. Il est en boucle sur cette histoire de tweet et Michaela aimerait vraiment qu'il mette ça de côté car ce n'est ni plus ni moins que l'opinion d'un inconnu qui ne le connait pas réellement. Il hoche doucement la tête pour marquer son approbation par rapport à ce qu'elle dit, même si ce qui va suivre va pas trop aller dans ce sens. « J'ai pas besoin de connaitre les gens ou que les gens me connaissent pour être affecté par ce qu'ils disent tu sais, ce serait trop facile. » Inconnu ou pas quelqu'un quelque part l'a pris en grippe et rien qu'en sachant ça il est pas tranquille, ça le travaille alors que ça devrait pas, il est bien d'accord. Quant au fait de ne pas être apprécié de tout le monde c'est pas une surprise pour lui, et malgré son besoin de reconnaissance c'est pas tellement ça le souci, à la limite il peut vivre en sachant qu'il fait pas l'unanimité Carl. « Mais j'accepte ça, j'ai juste du mal avec les étiquettes qu'on me colle au bout d'une semaine ici. Aujourd'hui on me compare à Joe le fanatique meurtrier et demain ce sera quoi ? » il lance en croisant son regard car il sait déjà plus où donner de la tête avec tout ce qu'on raconte à son sujet - et dire qu'il pensait qu'on lui accorderait un certain répit par rapport à tout ce qu'il a l'habitude de se manger à l'extérieur. Il en apprend de tous les côtés aujourd'hui, maintenant il doit intégrer que Michaela a pas un mais deux enfants et mine de rien ça fait toute la différence pour lui. Il se noie un peu en voulant formuler ce que ça lui inspire mais l'idée est là, et comme elle dit c'est pas si rare de retrouver la ligne après une grossesse, Maci y est parvenue aussi. « Oh. » il lâche sous l'effet de la surprise quand Michaela lui confie avoir adopté. Sur le moment il sait pas trop comment réagir à l'info, mais finalement il se met à sourire. « Ça te tenait à cœur j'imagine ? » il suppose sans être bien sûr de savoir où il met les pieds, là. Ce qu'il espère c'est que Michaela a pas dû tristement renoncer au fait de devenir maman naturellement avant de se ranger du côté de l'adoption, en découvrant sa stérilité ou quelque chose du genre. Y'a aussi des femmes qui rêvent de donner un foyer et de l'amour à des enfants qui n'ont pas eu de chance et il préfère penser qu'elle en fait partie. C'est drôle parce que Carl de son côté nourrit pas du tout l'envie d'avoir ses propres enfants un jour, un sentiment qui a tout le temps de changer d'après sa camarade. « Bof j'suis pas sûr. J'en ai un peu ma dose des enfants tu sais.. ou alors c'est simplement les enfants des autres, j'en sais rien en fait. » Son expérience comme au pair lui a révélé pas mal de choses sur lui-même dont il avait pas forcément conscience avant de se lancer là-dedans. Il pensait être doté d'un minimum de patience par exemple, mais il s'est rendu compte qu'il pouvait vite atteindre les limites de celle-ci avec un môme un peu trop turbulent. Pour ce qui est d'être la personne qu'il faut pour Rosamie, non, c'est pas une question qu'il s'est posé à vrai dire. Il remue doucement la tête. « Je veux pas me demander ça parce que je sais très bien à quelle conclusion je risque d'arriver. » C'est assez vite vu, avec le peu d'estime qu'il se porte Carl est pas du genre à se voir comme l'homme idéal pour qui que ce soit parce qu'il a quand même conscience du boulet qu'il est, faut pas croire. Rosamie mérite certainement mieux mais c'est pas parce qu'il se dira ça que s'en détacher deviendra plus simple. Et vu que c'est pas du tout susceptible de l'aider il y pense pas, c'est encore mieux. Michaela semble décidée à le convertir au sport et c'est la mode en ce moment dans le chalet, il aurait dû le voir venir. « J'ai pas tellement peur, j'ai surtout la flemme. » il lui avoue sans détour. Ça a pas l'air d'effrayer sa camarade de savoir qu'il part de zéro, au contraire, elle visualise tout de suite les possibilités de progression. « C'est censé être moi ça ? » il demande alors qu'elle se lance dans ce qui semble être une imitation pas franchement flatteuse, pour le coup. « J'me complais dans rien du tout, je pense juste que tu vas perdre ton temps avec moi mais si tu crois pouvoir me changer ne serait-ce que mentalement alors.. okay, je veux bien essayer. » Bingo. Carl aura pas mis longtemps avant de céder mais avec lui faut toujours se méfier, il peut dire un truc aujourd'hui et son contraire le lendemain, c'est donc pas encore acté cette histoire. « Mais tu viendras pas te plaindre à ton tour quand il faudra m'évacuer sur un brancard dès que j'aurai couru cinq minutes ! » Si elle sait pas de quoi il parle elle peut toujours demander à Ashley, le gallois a eu l'occasion de le voir à l’œuvre la semaine passée et a pu admirer son manque d'endurance. Michaela se donne tellement de mal pour le convaincre qu'il culpabiliserait de décliner son offre ce qu'il s'abstient donc de faire, et y'a des chances qu'on soit amené à le voir transpirer d'ici quelques jours du coup. « C'est bon je t'engage comme coach. Juste, quand tu dis qu'on commence tranquillement c'est vraiment tranquille hein ? » Il préfère s'assurer qu'elle place pas de trop grandes attentes en lui dès le départ car ce serait franchement optimiste de penser qu'il se mettra vite dans le bain, Carl. Quand il dit qu'il part de loin c'est réel, la dernière fois qu'il s'est dépensé physiquement ça devait être au collège et déjà à l'époque il en foutait pas lourd. Il hausse brièvement les épaules lorsqu'elle prétend qu'il aura l'occasion de redorer son image plus tard dans l'aventure. « On verra bien, mais j'suis pas aussi confiant que toi. » Y'a de grandes chances que les étiquettes dont on l’honore depuis une semaine lui collent un bon moment à la peau, et comme il semble pas tellement décidé à changer son attitude ça risque d'être effectivement compliqué de s'en défaire. À vingt ans il peut pas se permettre d'être désabusé selon elle, et il a aussi tout le temps de trouver la bonne. Ces mots l'irritent un peu, forcément puisqu'ils heurtent ses petites convictions. Rosamie et lui c'est écrit, il veut vraiment rien savoir. « C'est pas parce qu'elle ressent rien pour moi que c'est pas la bonne, Rosamie. » il formule sérieusement. Carl il persiste à penser que si leur rencontre a eu lieu c'est forcément pas pour rien, encore un coup du destin si on l'écoute. Lui il est bien placé pour savoir que les sentiments à sens unique ça existe, c'est pas la première désillusion qu'il connait en amour et cette fois comme toutes les autres il se persuade malgré tout qu'il a trouvé l'élue de son cœur. Le fait de s'être mangé la réalité en pleine face l'autre jour ça l'empêche pas de continuer à y croire, et c'est sûrement ça le plus triste en fait. Michaela lui raconte par quoi elle est passée avant de conquérir une certaine Zoey - info à propos de laquelle il réagit pas tout de suite - et sans s'en rendre compte tout ce qu'elle dit l'encourage à poursuivre sur sa lancée et à ne surtout pas baisser les bras avec Rosamie. Il est pas près de passer à autre chose Carl quand il entend ça. « Tu vois ! J'ai raison de garder espoir alors ! » il s'exclame en bondissant sur place. Michaela s'est pas découragée malgré les obstacles qui se sont trouvés sur sa route et il s'identifie complètement à son vécu, comme lui elle était convaincue d'avoir trouvé sa moitié et comme lui elle s'est accrochée à cette idée aussi longtemps qu'elle a pu. Et visiblement ça a fini par payer, comme quoi persévérer c'est souvent ça la clé. « Merci Michaela, grâce à toi je sais que c'est pas du tout perdu. Par contre c'est quoi cette fin beaucoup moins heureuse ?.. » Il comprend pas trop là par contre, elle lui raconte tout ça pour au final lui conseiller de prendre du recul et de laisser du temps à Rosamie. Faire les choses dans l'ordre et pas s'emballer, il lui semble pourtant que c'est pas non plus ce qu'elle a fait avec Zoey, donc il voit pas pourquoi ce côté précipité et forceur s'appliquerait qu'à lui. « Non, non. Je peux pas parce que j'suis pas le seul à qui elle plait, tu comprends ? Si je m'efface je vais juste laisser plus de place aux autres et ça c'est pas possible. » Il lui cache pas que savoir que d'autres gars sont potentiellement intéressés l'inquiète beaucoup. C'est juste bon à faire ressortir son côté jaloux et possessif et on peut pas dire que ça ait joué en sa faveur dans le passé, mais ça se saurait si Carl était du genre à apprendre de ses erreurs. « Si je peux pas être avec elle y'a pas de raison que quelqu'un d'autre le puisse. » il reprend en fixant l'horizon devant lui. Faudrait pas que cette réplique sorte de leur discussion car ça pourrait ne pas arranger son image dans le chalet et en dehors, on risque encore de souligner son côté creepy alors qu'il peut juste pas vivre avec l'idée qu'un autre gars réussisse là où il aura échoué. Ce serait pas la première fois qu'on lui piquerait une fille qu'il convoite juste sous son nez et le risque est bien réel ici il le sait, mais il se mettra pas en retrait pour que ça profite à d'autres, faut pas trop rêver.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"



Dernière édition par Carl le Ven 1 Mai - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) — Mar 28 Avr - 16:58

Au vu de l'âge de ma fille, et du mien, tout le monde présume toujours que je suis devenue mère super jeune. C'est une erreur courante et compréhensible. Qui pourrait s'imaginer spontanément que c'est parce que j'ai adopté une adolescente ? Personne. Moi même je ne m'étais pas imaginé ça, avant que ça me tombe dessus sans prévenir. " Tu te trompes, j'avais 28 ans. “ Bon là il doit être encore plus perdu, mais il ne tardera pas à comprendre que c'est parce que j'ai adopté, et non mit moi même au monde un petit être. Je n'ai pas contribué à augmenter la population de ce monde. On continue ensuite de parler de cette histoire de tweet, à mon sens on en parle depuis bien trop longtemps d'ailleurs. C'est accorder beaucoup d'importance à quelque chose qui ne devrait pas en avoir. ” C'est leur donner trop de pouvoir. Mais le détachement, ça s'apprend, avec le temps. “ Je dis pas qu'il deviendra complètement insensible à ce que les gens pensent de lui, mais avec le temps, je pense qu'il apprendra à prendre du recul sur tout ça. Et ne s'inquiéter que des choses qui comptent vraiment. Ne pas se laisser déstabiliser par des crétins derrière leur écran de téléphone. ” On nous colle tous des étiquettes, je sais que c'est nul, mais c'est comme ça. “ A partir du moment où j'ai du mettre un pied dans ce jeu on a dû me coller l'étiquette de la lesbienne métisse. ” Tu devrais concentrer ton énergie de manière plus productive, genre dans le jeu par exemple. “ Plutôt que de ressasser en boucle ces quelques mots. Passe à autre chose mec. Le disque va se rayer. Je lui confie alors avoir adopté, voilà donc l'explication de mon statut de mère si tard. Je n'ai pas 50 piges en vrai, peut être se demandait il si je n'avais pas menti sur mon âge. ” Oui, c'est ce qu'on voulait. Y'a tellement d'enfants dans le besoin, que ça nous paraissait égoïste de se lancer dans des procédures coûteuses et compliquées juste pour transmettre son matériel génétique... L'ADN ça ne fait pas tout. “ J'en sais quelque chose, quand je vois mes propres parents. ” Quand tu vois ce que certains ont pu déjà endurer alors qu'ils n'ont que quelques années d'existence...Cela te brise le cœur. “ Je te jure, sur le moment j'aurais eu envie de tous les adopter. Malheureusement tu ne peux pas. On ne peut pas sauver tout le monde. De son côté, Carl n'a pas l'air prêt pour endosser le rôle de père de si tôt. Mais il est tellement jeune, il a tout le temps pour changer d'avis. " Tu sais à ton âge, je ne me voyais pas non plus mère. Encore moins adopter une adolescente à problèmes... Alors tout peut arriver, crois moi. “ Oh oui la vie ne manque pas de surprises. ” Tu sais, quand je vois les enfants de mes amis...Moi aussi j'ai parfois envie d'en prendre un pour taper sur l'autre. “ que je rajoute amusée. Qu'est ce qu'ils peuvent être insupportables parfois. A tout le temps crier. ” Tout est différent quand ce sont les tiens. “ Enfin remarquez, j'ai déjà eu aussi envie de prendre l'un des miens pour taper sur l'autre, mais chut. On a quand même plus de patience. Bon revenons en sur le sujet du jour, et qui fâche. Rosamie. Sa magnifique et douce Rosamie. La femme qui est faite pour lui. Dont il a besoin. Mais peut on dire que la réciproque soit vraie ? ” Et tu ne penses pas que c'est important d'écouter ses besoins à elle ? “ Ou faut il se préoccuper juste de Carl et ses besoins ? Je lève les yeux au ciel lorsque je l'entends me dire qu'il a la flemme de se bouger. Ce n'est pas une réponse acceptable ça. ” Ecoute, laisse donc me préoccuper moi même de comment j'ai envie de dépenser mon temps. “ Lui il pense que ça sera une perte de temps, moi je crois pas. Dans tous les cas ça sera instructif, j'en suis certaine. Voilà même qu'il parle d'être évacué au bout de 5 minutes sur un brancard. ” Tu verras, j'suis sure que tu te surprendra toi même. “ Mais oui. ” Enfin...Tu me caches pas une quelconque maladie qui contre indiquerait le sport hein ? “ On est d'accord que c'est juste un gros flemmard sans prédisposition physique ? Que c'est surtout une histoire de volonté ? C'est que je ne voudrais pas nous le tuer quand même, car je n'étais pas au courant qu'il avait un pépin physique. ” Ah, voilà, c'est ce que je veux entendre ! “ que je déclare alors toute souriante, victorieuse, en l'entendant dire qu'il m'engage comme coach. " Mais oui t'inquiètes, à pas de bébés. " On commencera doucement. Des exercices dont je serais persuadée qu'il pourra réaliser. Le but c'est de ne pas lui tuer sa confiance hein. Si je le crève au bout de dix minutes tout ceci n'aura servi à rien. Je sais ce que je fais. En plus, s'il gagne un peu confiance en lui, ça ne pourra lui être que bénéfique vis à vis de sa relation avec Rosa. Qui encore une fois, est la bonne selon lui. Même si ce n'est pas réciproque. Un peu un raisonnement étrange non ? J'ai un peu de mal à voir comment quelqu'un peu être la bonne si elle en a rien à faire de ta gueule...Je ne vois pas ce qu'elle pourrait lui apporter, du coup. Je laisse couler, et lui partage un pan de ma vie. Je lui raconte dans les très grandes lignes comment a débuté ma relation avec Zoey, mon ex femme. Et là je le vois sautiller sur place tout heureux. Oh boy, je crois que j'ai fais une connerie là. Pourquoi je lui ai raconté mon histoire ? Merde, le but, ce n'était pas qu'il continue à s'accrocher désespérément à tout ça. D'un autre côté je me voyais pas la jouer complète hypocrite. " Attends, attends... Dans mon histoire, y'a quand même une grosse différence. “ Qui n'est pas négligeable. " Le coup de foudre était mutuel. “ C'est juste qu'il lui a fallu du temps pour l'accepter. ” Et tu vois, je pensais que c'était la bonne, et au final...Regarde, aujourd'hui on est divorcés, et maintenant dès qu'on s'adresse la parole c'est pour s'écharper. “ Le conte de fées s'est envolé pour laisser place au cauchemar. Alors je lui conseille d'y aller mollo. De faire les choses dans l'ordre. Mais non non, il veut pas. Il ne veut pas laisser l'opportunité à d'autres de se rapprocher d'elle. Ok, je rajoute possessivité sur la liste de ses nombreuses qualités... ” Je te dis juste de la jouer plus...relax. Moins intense. Moins flippant. “ N'ayons pas peur des mots. ” Et non pas comme si tu jouais ta vie dès que tu lui parlais. Tu veux pas la faire fuir, pas vrai ? Parce que là pour l'instant, mec, tous les indicateurs sont au rouge. Faut que tu revois tes positions. " Il a pas capté que son attitude du début là, ça marche clairement pas ? Peut être qu'il va falloir qu'il revoit son approche non? La remise en question, il connait ? Sauf que je n'étais pas prête pour la suite... « Si je peux pas être avec elle y'a pas de raison que quelqu'un d'autre le puisse. » Je prends un temps d'arrêt pour assimiler cette phrase. Je ne rêve pas, il vient bien de prononcer ces mots ? " Non non Carl...Tu peux pas dire ce genre de choses, mais t'es fou ou quoi ? “ Est-ce qu'il se rend compte de la portée de ses propos ? Et après il se plaint de son image ? Mais ce n'est clairement pas en lançant des bombes pareilles qu'il va la redorer, c'est moi qui vous le dis. Et en plus c'est une mentalité que je n'apprécie, mais alors pas du tout. ” T'as conscience de ce que tu dis au moins ? Alors quoi, si toi tu ne peux pas être heureux, elle n'a pas le droit de l'être ? “ C'est grosso modo ce qu'il raconte là. ” En fait, t'es un p'tain d'égoïste en vrai ?  “ Il est où le Carl a la soit disant gentillesse incarnée ? ” Pour ton bien, je ne saurais trop te conseiller de ne plus jamais redire ce genre de paroles, à personne. “ Même si je pense que le mal est déjà fait. On est filmé. Cela pourrait très bien lui retourner en pleine gueule. ” Et surtout pas à Rosa. “ Parce que si ses chances d'arriver à ses fins étaient déjà minimes, mais là, avec ça, il creuse sa tombe direct. Vraiment j'espère pour lui que ça restera entre nous et que ça ne sera pas reprit pour l'afficher en public. ” T'as aucuns droits sur elle, elle ne t'appartient pas. Elle est libre de faire ce qu'elle veut, et toi, t'as pas ton mot à dire là dessus. On est d'accord ? " Est-ce qu'on s'est bien comprit toi et moi ? Je peux te filer des claques si tu veux que ça rentre mieux dans ton petit crâne.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) — Ven 1 Mai - 2:43

Michaela l’informe qu’il se trompe et Carl tombe des nues, il a du mal à assimiler qu'elle avait vingt-huit ans quand elle a eu sa fille. Dans sa tête c’est un peu la pagaille à ce moment-là parce qu’il regroupe les infos qu’il a obtenues juste avant pour en arriver à une conclusion vraiment déroutante. « Mais attends vingt-huit et vingt-quatre ça fait.. cinquante-deux ans ?! Oh la vache tu les fais vraiment pas ! » Il est pas très fort en maths Carl mais il est quand même capable d’effectuer une addition sans erreur, et en même temps se tromper là-dessus aurait été assez inquiétant. Si y'a bien un truc sur lequel il s'est pas attardé c'est l'âge de ses camarades, pour certains il a bien une idée même si c'est pas forcément très précis dans sa tête tandis que pour les autres c'est le flou complet. Et à vrai dire Michaela il était pas trop sûr de l'âge qu'il fallait lui donner avant de savoir ça, parce qu'elle a la maturité d'une personne qui a pas mal de vécu mais physiquement il a du mal à la situer beaucoup plus loin que la trentaine. Ça fait plusieurs minutes qu'elle tente de lui faire entendre raison au sujet du tweet qu’il parvient pas à se sortir de la tête, c’était d’ailleurs ça à la base le point de départ de cette conversation. Faut croire que ça lui suffit pas à Carl d’avoir pu identifier le fameux Joe, il a aussi besoin de comprendre pourquoi d’illustres inconnus l’ont dans le pif au bout d’une semaine de jeu. C’est sûrement pas les raisons qui manquent pour ça, et il donnerait tout pour que ça le touche moins. Michaela préconise de se détacher de tout ça mais comme elle dit ça s’apprend, c’est pas un truc dont n’importe qui est capable en claquant des doigts. « J'suis peut-être juste trop jeune. » il formule avec peu de conviction car il sait pas si c'est une question d'âge, en fait. Y'a des gens bien plus jeunes que lui qui encaissent carrément mieux les critiques donc c'est surtout sur lui-même qu'il devra tâcher de travailler s'il veut être moins impacté à la longue par ce genre de choses. Il sait bien qu’il est pas le seul à se coltiner une étiquette à peine l’aventure commencée, mais y’a pas beaucoup de candidats qui peuvent aujourd’hui s’assoir à sa table et prétendre qu’ils s’en prennent aussi plein la gueule depuis quelques jours. « On pourrait pas nous laisser le temps de nous révéler plutôt que nous mettre direct dans des cases, j'sais pas moi. » Enfin à choisir il préférerait largement être réduit à ses origines comme les italiens du chalet ou catalogué comme le Bachelor du programme à l'image de Natéo plutôt que subir la comparaison avec un perso connu pour trucider des nanas, qu’on se le dise. Michaela lui conseille de concentrer son énergie dans le jeu et ça le fait sourire, elle a pas l’air de savoir à qui elle s’adresse. « Genre pour les secrets ? Non non je vous les laisse, j'suis pas équipé pour en trouver un seul. » Les secrets font pas trop partie de ses préoccupations du moment parce qu’il part du principe qu’il arrivera à rien de toute façon, par contre si demain on lui demande de s’investir pour son équipe il le fera parce que cette partie-là du jeu le motive beaucoup plus. Il comprend mieux pourquoi il s’est autant embrouillé sur l’âge de Michaela maintenant qu’il sait que sa camarade a adopté deux enfants. Ça lui permet aussi d’apprendre dans la foulée qu’elle a fondé une famille avec une autre femme et cette info passe comme une lettre à la poste auprès de Carl, ça s’inscrit tellement dans la normalité pour lui qu’il y réagit pas. Elle dit s’être rangée du côté de l’adoption par choix, parce qu’elle ne souhaitait pas se lancer dans de longues procédures alors qu’il était plus simple de donner un foyer à des enfants dans le besoin. Ça lui fait un petit truc dans le cœur d’entendre ça, ce qu’elle a fait Michaela ça force vraiment l’admiration pour lui. « C'est une trop belle histoire ! » il déclare dans un tendre sourire, mais il bloque quand même sur un truc qu’il entend. Le fait qu’elle ait adopté une adolescente à problèmes, parce que ça le renvoie un peu à son propre vécu. Carl a enchaîné beaucoup de familles d’accueil en l’espace de deux ans alors des gosses à problèmes il en a connu, certains ont même sacrément usé sa patience. « Oh. Elle était turbulente Santana quand tu l'as accueillie ? Ça s'est arrangé j'espère depuis. » À vingt ans il est de toute façon bien loin de visualiser son avenir avec des enfants Carl, il changera peut-être d’avis d’ici une dizaine d’années mais pour le moment il est vraiment pas tenté par l’idée. « J'ai déjà du mal à me sentir vraiment adulte alors je crois que c'est pas demain la veille que je me ferai appeler papa. Et puis pour faire des enfants faut être deux, et moi je suis tout seul. » Et opter pour l’adoption comme elle ne sera pas une option parce qu'il aura jamais le courage de se lancer dans des démarches compliquées tout seul Carl, même dans quelques années quand il se sera - espérons-le - un petit peu endurci et stabilisé dans sa vie, il ira vers la simplicité autant que possible. Ils auront pas mis longtemps avant d’aborder le sujet Rosamie et il doit bien reconnaître qu’il préfère pas se demander s’il pourrait être un garçon pour elle. Au fond de lui il connaît sûrement déjà la réponse à cette question mais ce serait trop dur à admettre, Carl il a besoin de pouvoir continuer à croire aux histoires qu’il se fait dans sa tête alors il veut pas s’infliger un retour aussi brutal à la réalité sachant qu’on l’a déjà pas trop ménagé cette semaine. Ne pas être la personne qu'il lui faut ça veut en quelque sorte dire s'accrocher pour rien, et il en est pas au stade où il peut accepter ça. Ce qu’il veut c’est qu’on le laisse croire à ce qu’il a envie de croire et qu’on arrête de vouloir piétiner ses illusions à tout prix. Lui tant qu’on vient pas compromettre le scénario qu’il s’écrit il est heureux, même s’il s’imagine plein de trucs qui sonnent faux l’important c’est que dans sa tête ça trouve un sens. « Si, c'est important. Va pas croire que j'en ai rien à faire. » Il a avoué à Rosamie qu’il voulait être avec elle lundi, sans le moindre détour, mais il lui a pas expressément demandé de l’aimer en retour par contre. C’est pas dans ce schéma-là que s’inscrit son début d’obsession pour la belle philippine, c’est même beaucoup plus complexe que les autres semblent le penser. Carl c’est pas qu’un gars épris d’une fille qu’il connaît à peine, et pour lui c’est beaucoup plus important que Rosamie reste un cœur à prendre plutôt qu’il parvienne à en faire sa petite amie un jour. Il sait que c’est pas près d’arriver ça, et il a besoin qu’elle reste disponible pour que l’image qu’il s’en fait dans ses rêves ne bouge pas. Il est aussi tellement influençable qu’il finit par céder pour le sport, Michaela aura mis moins de cinq minutes à le convaincre de s’y mettre et pourtant à l’origine c’est vraiment pas quelqu’un d’axé là-dessus. Elle s’en rendra très vite compte d’ailleurs, il a l’endurance et la réactivité d’une limace alors leur première séance risque d’être bien drôle à voir. « Abuse pas quand même ! » il lui lance dans un rire quand elle dit qu'il pourrait même se surprendre lui-même. Carl il voit pas trop ce que tout ça va lui apporter mais il se laisse entrainer là-dedans sans trop rechigner parce qu'il a besoin d'occuper son temps dans le chalet autrement qu'en restant le nez collé à sa tablette h24. C'est à ça que ressemblent ses journées pour le moment et c'est pas une bonne chose, et même s'il en doute ça lui fera pas de mal de se dépenser un peu. « Non j'ai pas de problème de santé qui m'empêcherait de faire du sport, enfin je crois pas. » Il a pas l'air bien informé mais c'est juste qu'il fuit les médecins comme la peste depuis plusieurs années, alors qu'il est plutôt conseillé de faire des bilans de temps en temps. La dernière fois qu'il est allé consulter c'était pour ses migraines donc rien de contre-indiqué pour le sport à condition bien sûr qu'une crise se déclenche pas juste avant. Michaela lui assure qu'ils débuteront doucement, sûrement consciente qu'il va pas falloir le brusquer au début. « Ça marche, on fait ça quand du coup ? J'voudrais pouvoir me préparer psychologiquement et puis peut-être emprunter une tenue à quelqu'un parce que mes fringues sont pas trop adaptées je t'avouerais. » Il a pas de jogging donc il va devoir s'en faire prêter un, cela dit avec sa morphologie de skinny boy il risque d'avoir un peu de mal à dénicher des fringues dans lesquelles il flottera pas mais bon c'est pas un défilé de mode qui l'attend Carl alors à la limite s'il se ramène en ayant l'air de rien c'est pas bien dramatique. Michaela partage avec lui l'histoire de son couple, et savoir qu’elle avait elle aussi jeté son dévolu sur une fille plutôt inaccessible à la base lui redonne beaucoup d’espoir pour Rosamie et lui. Son but n’est probablement pas de le maintenir dans les idées qu’il se fait mais c’est pourtant bien l’effet que ça produit sur lui, au point qu’il se rêve maintenant dans une aussi belle histoire d’amour que celle de Michaela. Elle insiste toutefois sur le fait que leurs histoires sont très différentes, car dans son cas à elle l’attirance était réciproque. Il hausse légèrement les épaules, pas tellement freiné par ce qu’il entend là. « Mais tu l'as pas su toute de suite qu'elle avait aussi craqué sur toi, si ? » il demande pour tenter de se rassurer, surtout. Il croit pas avoir la moindre chance de voir un jour ses sentiments partagés par Rosamie mais évidemment dans ses rêves il fait pas que lui courir après, il est question de couple et d'avenir ensemble. C'est pas parce qu'il se met ce genre d'idées folles dans la tête qu'il croit les voir un jour se concrétiser Carl mais c'est clair qu'il cracherait pas dessus, si son coup de cœur pour Rosamie s’avérait finalement réciproque la réalité rejoindrait la fiction et il serait le plus heureux du monde. « Oh non.. j'aime pas les histoires avec une fin triste. » Ça le peine d'entendre que le couple Michaela et Zoey n'a pas tenu et que leur histoire s'est même soldée par un divorce. « Il s'est passé quoi ? » il l'interroge pour tenter de comprendre ce qui a raté parce qu'elle pensait avoir trouvé la femme de sa vie quand même, ça aurait pas dû tourner au fiasco selon lui à partir de là. Pour Michaela tous les indicateurs sont au rouge avec Rosamie alors il gagnerait vraiment à être moins extrême, mais c'est pas si simple. « J'suis au courant que je m'y prends comme un manche, pourtant j'te jure j'aimerais faire les choses bien cette fois.. » Cette fois.. Carl il a pas la possibilité d'appuyer sur un bouton et de faire disparaitre son excessivité comme ça. Il s'est embarqué dans un sacré truc dont il aura du mal à se sortir, et le souci c'est que Rosamie risque de l'avoir un bon moment sur son dos avant de piger comment l'aider à couper court avec son obsession. « Mais s'il te plait je veux vraiment plus entendre ce mot-là. » il ajoute d'un air abattu parce que ses camarades lui sortent à toutes les sauces qu'il est flippant, il en peut vraiment plus. « Tu me le dirais si Rosamie te parlait de quelque chose à propos de moi ? Si elle décidait de prendre ses distances sans que je le sache, par exemple. » Michaela c'est sa copine alors elle s'est peut-être confiée à elle, et si ça peut lui éviter d'aller encore écouter aux portes lui ça l'arrange parce que c'est quand même pas évident de mettre ça en place sans se faire griller. Quand il dit qu'il sait pas trop s'y prendre il blague vraiment pas Carl, en témoigne cette phrase balancée à la volée qui fait juste bondir sa camarade. Sa réaction se fait vraiment pas attendre, et s'il avait su il se serait contenté de penser ça très fort dans sa tête. « Non. Je suis pas fou. » il lâche avec une certaine dureté dans le regard et en insistant sur le pas. Ça l'irrite d'entendre ça, c'est trop facile selon lui de balancer qu'il est dingue simplement parce qu'elle entend un truc qui lui plait pas. Costa l’a aussi pris entre quatre yeux pour le faire un peu redescendre sur terre mais il lui est pas rentré dedans comme elle ce matin. L’idée c’est apparemment pas de le ménager histoire de faire entrer tout un tas de trucs dans son crâne, sauf que ce genre d’approche brutale n’a jamais tellement fait ses preuves sur lui. Tout ce qu’elle risque d’obtenir là c’est qu’il se braque ou n’en fasse qu’à sa tête. « C'est pas ce que j'ai dit roh.. » Il comprend pas ce qui lui arrive Carl, il capte pas ce qui est si problématique dans ce qu'il a dit parce qu'au moment de prononcer ces mots il était absorbé par ses pensées et donc loin de se rendre compte qu'ils pourraient être compris de cette manière. « Mais.. pff. » il soupire avant de rouler des billes. J'suis égoïste maintenant, super. Michaela lui conseille de pas reformuler ce genre de propos à la légère et surtout pas devant Rosamie, et ça le fait soupirer une nouvelle fois. « Oui bah Rosamie j'suis sûr qu'elle comprendrait que j'ai pas dit ça avec de mauvaises pensées.. » Carl fait les cent pas sur le balcon, il parvient rarement à conserver son calme quand on le réprimande et à partir du moment où il estime pas mériter ça il est pas capable d'accueillir les pluies de remontrances sans rien dire. « Et puis elle m'engueulerait pas comme toi tu le fais, pff. » Il est absolument pas sûr de ce qu'il avance mais il a envie de croire que Rosamie saurait comment prendre ce qu'il vient de dire, qu'elle y verrait pas de mauvaises intentions de sa part et tout au plus des propos un peu maladroits. « Bien sûr qu'elle est libre j'ai jamais dit le contraire, j'ai pas non plus dit qu'elle m'appartenait.. mais bon t'as décidé que si apparemment. » Elle revient à la charge en lui faisant bien savoir qu'il a aucun droit sur elle, et quand elle lui demande s'ils sont d'accord il remue catégoriquement la tête pour lui signifier que non, sûrement pas. Il est pas d'accord avec la façon dont elle présente les choses alors il va pas acquiescer pour lui faire plaisir. « Moi je rêve que d'un truc tu sais, c'est d'avoir une place dans son cœur. Je le vivrais mal si cette place revenait à quelqu'un d'autre oui je l'avoue, surtout si ça arrivait sous mon nez là j'te dis même pas ce que ça me ferait.. » Il a au moins l'honnêteté de le dire, et il pense pas que ça signifie pour autant que Rosamie lui appartient. Il marque une pause le temps d'ordonner ses pensées parce qu'il y a plein de trucs qu'il aimerait dire là, il sait juste pas dans quel ordre s'y prendre. « Elle mérite qu'on l'aime pour toute la vie Rosamie, pas autre chose, et je sais que je peux lui donner ça.. Si quelqu'un se soucie de son bonheur crois bien que c'est moi, alors c'est clair que je resterai pas forcément les bras croisés si je vois qu'un truc se passe avec un autre parce que les mecs aujourd’hui ils sont bons qu'à faire souffrir les filles et si elle souffre moi je souffre. Mais c'est mon droit hein, je peux me battre pour elle si j'en ai envie ça te concerne pas je crois. » Il sait pas trop dans quoi c'est susceptible de le conduire mais s'il faut agir pour préserver tout ça il le fera. Et il est plein de ressources l'irlandais faut pas croire, elle serait étonnée de savoir tout ce qu'il a déjà fait pour s'interposer dans des trucs qui lui convenaient pas trop. « Mais va lui raconter que j'ai dit qu'elle avait pas le droit d'être heureuse si tu veux, c'est pas comme si mes chances étaient grandes déjà.. » Il tente même pas de l'attendrir avec un regard de chien battu, si Michaela décide de présenter les choses sous cet angle à Rosamie il sait qu'il pourra rien contre ça. Il sait aussi pour quoi il risque de passer cette fois, et ça le désole d'avance. « Celui qui a pas le droit d'être heureux c'est plutôt moi j'ai l'impression. » Il croise les bras et c’est bon il boude Carl, ça l’a trop saoulé de se faire enguirlander pour un truc mal interprété selon lui. C’est encore un coup à lui coller une sale étiquette et ça le gonfle, mais pas un instant il se remet en question par rapport à ce qu’il a dit étant donné que dans sa tête ça sonnait vraiment pas comme un truc de dingue.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) — Dim 3 Mai - 17:26

Et voilà, Carl nous fait des petits calculs et il en déduit que j'ai 52 ans. Selon lui je ne les ferais pas. Je ne suis pas certaine de savoir comment le prendre. Bordel, encore heureux que je ne les fais ! Imaginez qu'il me balance que 50, ça se tient, c'est cohérent. " Ah tu sais comment parler aux femmes toi... “ que je réplique en souriant. Je le reprendrais tout à l'heure. Il comprendra bien assez vite que puisque j'ai adopté, non je ne suis pas aussi vieille. Bien que j'serais heureuse si j'avais encore ce physique dans dix piges. Il continue ensuite de se plaindre, de l'image qu'on renvoie de lui à l'extérieur. On ne va pas non plus épiloguer mille an sur le sujet, c'est ainsi, faut apprendre à faire avec. Je lui conseille plutôt de rediriger toute cette énergie vers le jeu. Mais voilà qu'une fois de plus il proteste, et déclare être mauvais pour la recherche des secrets, il nous laisse ça. Donc genre, il va même pas essayer ? ” Tu ne comptes même pas essayer ? Mais non je ne pensais pas qu'à ça. Le jeu ne consiste pas seulement en la recherche des secrets tu sais. “ Il y'a bien d'autres aspects du jeu qui mériterait son attention. Je lui raconte ensuite mon histoire, sur l'adoption de mes enfants. Cela a l'air de l'impressionner. Une trop belle histoire. En même temps faudrait être sans coeur pour trouver qu'elle n'est pas belle cette histoire. Ou juste être mes parents. Carl me demande alors si ma fille était sources de problèmes. ” Si elle était turbulente ? Tu parles d'un euphémisme. Elle nous provoquait tout le temps, elle répondait, elle faisait le mur, elle n'écoutait pas grand chose... A l'école je t'en parle même pas. “ On a déjà été convoquées plusieurs fois dans le bureau du directeur. ” Mais fort heureusement, elle a fini par se calmer oui. Une fois qu'on a gagné sa confiance. Quand elle a comprit qu'on irait nul part. “ Elle est devenue moins invivable. Elle n'est pas non plus devenue la petite fille modèle, mais on a eu des considérables progrès. De son côté, Carl n'est pas prêt pour être père, et c'est pas demain la veille qu'il le sera. " C'est parfaitement normal de ressentir ça à ton âge. T'as toute la vie devant toi. A 20 piges, on doit profiter de sa jeunesse, très loin de toutes ces considérations. “ Il n'est clairement pas le seul célibataire de la planète a 20 ans. Peut être quand il en aura 40 on pourra commencer à s'inquiéter, mais là pas de quoi. Concentrons nous plutôt sur le présent, et ce qu'on peut faire pour lui dans l'immédiat. Je propose de le coacher. ll finit par accepter, en même temps on ne peut rien me refuser. J'espère juste qu'il n'a pas un problème de santé qu'il me cacherait qui l'empêcherait de pratiquer des activités physiques. Je voudrais pas le tuer. Mais il me rassure à ce propos, non à priori ça va. Il me demande alors quand on commence. ” Je te laisse demain pour t'y faire et on commence vendredi ? “ J'suis sympa voyez je lui laisse une journée de repos. Le temps qu'il se prépare psychologiquement et tout. ” Je te proposerais bien une de mes tenues, mais j'suis pas certaine que le style leggin  moulant ça t'aille très bien. “ que je réplique amusée lorsqu'il déclare ne pas avoir les vêtements adéquats. ” Mais j'suis sure qu'un des gars pourra te dépanner. “ Revenons en à Rosemarie. Si j'ai su immédiatement que ma femme avait aussi craqué pour moi ” Si. Pour ça que je ne me suis pas découragée, parce que j'étais convaincue que le sentiment était réciproque. “ Je sais que ce n'est pas ce qu'il voulait entendre, mais c'est la vérité. Je ne vais pas réécrire l'histoire juste pour le rassurer. Même si j'adorerais pouvoir la réécrire, surtout la fin. Car on a pas eu la happy ending. Il trouve ça trop triste. Et moi donc. Que s'est il passé ? Tiens, c'est le premier à me demander frontalement les raisons de ma rupture. Peut être parce que les autres sont plus délicats, et ont bien vu que c'était un sujet sensible. ” Elle m'a quitté. “ que je me contente de répondre, sans plus de détails. ” D'accord, d'accord, je ne le dirais plus. “ qu'il est flippant. Si je lui dirais si Rosa comptait prendre ses distances ? Si elle me parlait de lui ? ” Je te dirais...ce que tu dois savoir. “ Ni plus ni moins. Je peux pas lui promettre que j'irais lui balancer tout ce que Rosa pourra me confier. Je fonctionne pas comme ça. De mon côté, je ne voudrais pas qu'elle aille répéter tout ce que je pourrais lui dire, donc ça marche dans les deux sens. Mais si y'a une information que j'estime qu'il aura besoin de savoir, là ok. Et puis là, y'a une petite phrase, jetée l'air de rien par Carl...qui a le don de m'irriter. De me faire hisser mes poils. Du coup ma réaction ne se fait pas attendre. Il se prend une soufflante le Carlito. Et j'ai l'impression qu'il n'en a pas tellement l'habitude de ça. Regardez le avec ses pfff, ses soupires, ses ”rosa elle me parlerait jamais comme ça". Et honnêtement, contrairement à ce qu'il avance, j'suis pas certaine que Rosa comprendrait ses propos. " Peut être, mais c'est parce qu'elle est trop gentille Rosa. “ Concernant le fait qu'elle ne l'engueulerait pas. Pas de chance pour Carl, moi je ne le suis pas, trop gentille. ” Et c'est pas forcément te rendre service que de l'être. Parfois un bon coup de pied au cul ça fait pas de mal. “ C'est imagé évidemment. Je ne parle pas de le violenter physiquement. Je l'écoute ensuite me donner ses explications. Il me dit que tous les mecs aujourd'hui ne sont bon qu'à faire souffrir les filles. ” Peut être qu'elle devrait se mettre aux femmes alors. “ Quoi, il m'a tendu la perche là. En plus je ne plaisante qu'à moitié. ” Mais attends, donc si je résume...Tous les hommes sont des connards, sauf toi ? T'es le seul qui saura la rendre heureuse, parce que les autres ne seront bons qu'à la faire souffrir ? “ Je suis désolée mais ce que je comprends de son speech. ” Pour quelqu'un qui n'a soit disant pas une très haute opinion de soit je te trouve bien présomptueux... “ C'est un peu en contradiction non ? Mais je comprends bien dans le fond ses craintes. Genre qu'un candidat comme Costa puisse mettre son grappin sur elle. Que ça ne soit qu'une histoire sans lendemain. Physique. Sauf que Rosa elle est libre d'être qui elle veut, et pas seulement ”la femme d'une vie". Mais apparemment elle est destinée qu'à un seul homme, et n'a pas le droit de s'amuser. " T'es libre de faire ce que tu veux Carl. “ S'il veut se battre, foutre des batons dans les roues des autres mecs, grand bien lui fasse. ” N'oublies juste pas que Rosa aussi, et qu'elle est assez grande pour prendre ses décisions toute seule, sans que t'interfères dans ses relations. “ Parce qu'il aura décidé qu'un tel n'est pas bien pour elle. ” Si tu veux qu'elle s'éloigne, c'est le meilleur moyen. “ Parce que je doute qu'elle apprécierait qu'il s'en mêle et tente de faire fuir les autres candidats. Et voilà monsieur boude. Il est vexé. Y'a que la vérité qui blesse n'est ce pas ? Peut être que je devrais l'appeler Caliméro plutôt. ” Mais non je vais rien dire... " Je soupire. De toute façon il n'a pas besoin de moi pour se griller tout seul. " Crois le ou non mais j'essaie juste de t'aider. Tu comprendras que c'est pour ton bien que je te dis tout ça. " Même si là tout de suite il n'en a pas l'impression. Et qu'il doit se dire qu'il aurait mieux fait d'aller demander à quelqu'un d'autre la signification de ce Joe. Mais moi je crois qu'au contraire, il a besoin qu'on le bouscule un peu.

Spoiler:
 

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: guilty feet have got no rhythm (mercredi, 12h30) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: BALCON-
Sauter vers: