Partagez
 

 future nostalgia experience (lundi, 2h20)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
future nostalgia experience (lundi, 2h20) Empty
Message (#) Sujet: future nostalgia experience (lundi, 2h20) — Lun 20 Avr - 17:20

FUTURE NOSTALGIA EXPERIENCE.
W / @Roma

Alors voilà, c'est à ça que ressemblait un prime, un vrai. Des rubriques qui mettent le feu aux poudres, des questions orientées qui viennent subtilement attiser la flamme pendant que sur le réseau social étaient livrées des batailles rangées entre candidates et chroniqueuses. Gianni ne pouvait pas dire qu'il était déçu de l'expérience, il avait même trouvé ça plutôt divertissant du début à la fin, comme n'importe qui aurait probablement trouvé ça long et indigeste s'il n'y avait pas eu ces quelques ascenseurs émotionnels pour dynamiser la soirée. D'accord, certains candidats avaient semblé plutôt mal le vivre, mais l'italien avait toujours été le genre à voir un peu de positif même dans les situations les plus mal engagées. Certains diraient qu'il était trop déconnecté émotionnellement, à la rigueur un peu optimiste sur les bords, et lui qu'il savait simplement se détacher quand c'était susceptible de l'atteindre trop personnellement. Ce soir, il avait comme chacun tendu l'oreille pour se rendre compte qu'on ne leur avait pas menti et que la production n'avait pas l'intention de leur faciliter la tâche, y compris dans leurs rapports les uns avec les autres, mais quand Roma avait commencé à vouloir s'expliquer sur ce qu'Elena avait laissé entendre, il avait préféré attendre la fin de la soirée pour en discuter. Il avait bien vu à son regard que tout ça la gênait, mais elle aurait tort de s'inquiéter de ce qu'il pouvait en penser, parce que Gianni avait encore assez de recul sur son aventure pour savoir que même si elle avait dit toutes ces choses, même si elle avait certains aprioris sur lui après leur discussion de l'autre jour, il ne pourrait pas lui en vouloir de s'être montrée franche. Il l'avait dit durant son casting, il avait toujours préféré les vérités un peu rudes aux mensonges un peu trop doux. Et puis, Gianni n'était pas quelqu'un qu'on avait pris l'habitude de ménager, toute sa vie on l'avait pressé comme un citron récalcitrant à donner un peu de jus. Alors il savait en arrivant que les rubriques s'en donneraient à cœur joie et que ce serait à peine différent du reste. Et tandis que les éliminations étaient venues ponctuer un prime déjà sous haute tension, l'italien s'était faufilé à l'extérieur du salon pour prendre la direction des escaliers où il avait passé un moment à discuter avec Jill, avant de rejoindre leur chambre. C'est finalement en ressortant de là une bonne heure plus tard pour aller récupérer la veste qu'il avait oublié dans un coin du salon qu'il tomba sur Roma, avec qui il espérait justement pouvoir s'entretenir avant d'aller se coucher. « Eh, tu restes avec moi une minute ? » Il proposa lorsqu'il l'intercepta sur la mezzanine qui donnait sur tout l'intérieur du chalet et ne faisait pas un lieu trop déplaisant pour une petite conversation. « Je voulais revenir sur la rubrique d'Elena. Tu sais, tes réponses et tout ça. » Tout ce qu'elle avait exprimé lorsque la chroniqueuse l'avait visiblement plongée dans l'embarras en sous-entendant plusieurs choses à son sujet, lorsqu'elle avait apparemment modifié une partie de ses réponses. « Je te crois, quand tu dis qu'elle a déformé certains de tes propos. Mais t'inquiète pas, même si c'avait pas été le cas, j'aurais été assez grand pour comprendre. » Il précisa dans un sourire, histoire d'apaiser d'éventuelles craintes. Ils se connaissaient depuis quelques jours, le courant était bien passé mais elle ne lui devait rien et ça valait pour sa susceptibilité qu'elle n'était pas obligée de ménager. « Ce qu'elle a dit par rapport au mariage, c'est parce que j'ai confié à Santo que j'étais parti de chez moi alors que j'étais techniquement fiancé. » Il n'avait pas cru bon de le préciser lors de leur dernier échange, alors qu'il en parlait paradoxalement avec une certaine transparence, mais il préférait qu'elle ait tous les éléments pour comprendre le raisonnement de la chroniqueuse. « C'est une histoire compliquée, mais maintenant tu sais pourquoi je t'ai dit que j'étais pas un cadeau. » Il s'amusa, s'accoudant à la rambarde d'un air songeur. Au moins, elle saurait qu'il n’exagérait pas la dernière fois.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma En ligne
future nostalgia experience (lundi, 2h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: future nostalgia experience (lundi, 2h20) — Mer 22 Avr - 15:03

Le prime avait plutôt bien commencé. Une bonne ambiance, une jolie robe, un coupe de champagne. La compagnie avait été à la hauteur à la présence de Gianni. Et puis les chroniques ont défilées et l’ambiance à commencée à se tendre. Bien sûr elle savait ce que pouvait être ce genre de soirée et n’avait pas non plus l’espoir que ce soit de tout repos, mais elle n’avait pas anticipé à quel point la chronique de la Maslov pouvait être hard. Ce n’est même ce qu’elle a pu entendre la concernant, du peu qu’elle en a entendu, qui l’a laissé quelque peu décontenancé à la fin du prime. C’est le taux de véracité de ses propres paroles qui ont été déformées à gogo par une Elena décidément en forme pour le premier « vrai » prime. Les allusions à sa relation avec Gianni, l’invention totale sur une des questions. Elle était pas prête pour un prime comme ça, c’est certain. Elle avait prit tout ça à la légère et ne se ferra pas avoir au prochain. Au moins, maintenant elle sait à quoi s’attendre et à défaut de prendre ça à la légère elle saura se blinder d’une carapace de sourire. Le temps à filé comme jamais, elle pensait se diriger directement vers la salle de bain après le prime pour retirer maquillage et désillusion en même temps. Au lieu de ça, elle est trainé dans la cuisine, le front marqué par la réflexion. Elle essaye de comprendre l’interêt télévisuel que ça pourrait avoir, foutre la merde entre elle et Gianni. Mais là pour le coup, ne comprenant pas tout des commentaires à ce sujet, elle se retrouve un peu bête avec son verre d’eau et son regard qui tente de dessiner les contours des montagnes qu’elle ne peut plus distinguée dans la nuit. Finalement c’est presque au bout d’une heure, pas qu’elle en est conscience, qu’elle se décide à se rendre à l’étage de sa chambre. Direction le dressing pour quitter sa robe, mais sur le chemin elle rencontre Gianni, qui lui non plus n’est pas encore couché. Elle lui offre un sourire, ne pensant pas s’attarder plus que ça, vu l’heure tardive. Il lui propose de rester un peu avec elle et même si la fatigue se lit dans ses yeux, elle se laisse aller. « C’est d’accord. » Qu’elle murmure du bout des lèvres en s’approchant de lui. Cette Elena est à l’esprit de tous et ça doit lui plaire plus que de raison cette histoire. L’idée même que certains candidats pourraient en perdre le sommeil, ça doit la faire sourire, d’un sourire machiavélique. « Ah oui, la fameuse Elena. » petite rire de circonstance. Il apaise certaine de ses inquiétude en lui disant qu’il la croit, tempérant la situation en ajoutant que de toute façon il l’aurait comprit. C’est vrai que ce qu’à dit Elena n’était pas aussi terrible qu’on pouvait le penser. C’est simplement ouvert à tellement d’interprétation et c’est là que ça pouvait être compliqué. « Je sais bien, même si ça me rassure quand même de l’entendre. C’est juste que ça m’a prise par surprise. » Elle avait pas su comment réagir, elle ne voulait pas en faire trop non plus sachant que ça ferait plaisir à l’auteure de ses mensonges, mais elle ne pouvait pas non plus réprimer ses sentiments et oublié le fait que ça la tracassait réellement. Y a une zone d’ombre dans cette histoire et elle arrive pas à démêler le vrai du faux. Il anticipe sa question en lui révélant un détail qu’elle n’était pas prête de comprendre toute seule, vu qu’elle n’avait pas eu l’info jusqu’à elle. Il était techniquement fiancé. Tout s’éclaircissait d’un coup. Elle s’était joué d’eux magistralement. « Elle est vraiment forte. » Qu’elle se contente de dire pour le moment. Elle réussit à créer le chaos en se servant du vrai pour dire du faux. Magistral. « Je comprend mieux oui. » L’histoire du gars qui est pas un cadeau. Elle ne connait pas les tenants et les aboutissants de cette histoire et ne sait pas si elle est tellement légitime de poser la question. Il a quitté sa fiancé et ça fait de lui quelqu’un de mauvais ? Qu’est-ce qu’elle devrait pensé d’elle alors ? « Je vais pas te juger tu sais, ta vie t’appartient et puis je connais pas toute l’histoire. » Elle comprend juste qu’il a peur de l’engagement certainement, mais les choses sont certainement plus complexe. « Tu sais que c’est obligatoire de se marier ? » Elle lui demande dans un petit sourire taquin, c’est juste que tout le monde se met tellement la pression sur le mariage. Sa fiancé ou ex-fiancé n’est certainement pas de cet avis. Elle pourrait la plaindre, mais elle ne la connait pas. Alors que Gianni elle le connait assez pour compatir. « De toute façon même si tu avais dans l’idée de me séduire pour m’épouser, y a un petit hic. Je suis pas sûre que ce soit possible sachant que techniquement je suis déjà… mariée. » Ce qu’elle lui dit c’est sur le ton de la confidence, bon la Maslov va certainement s’amuser à déformer encore cette histoire, mais elle a apprécié qu’il lui parle même brièvement de son histoire. Elle en fait autant, mais brièvement. Alors c’est qui le cadeau dans l’histoire ? C’est ce que semble vouloir dire le regard qu’elle lance à l’italien. La nana déjà mariée ou le mec qui abandonne sa fiancé avant le mariage ? Le score est serré quand même.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
future nostalgia experience (lundi, 2h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: future nostalgia experience (lundi, 2h20) — Jeu 23 Avr - 20:58

Le chalet était quasiment silencieux à cette heure, la plupart des candidats ayant rejoint leur chambre depuis un petit moment pour débriefer le prime maintenant que la tension était retombée, et ça tombait bien parce que Gianni comptait se poser un instant au calme avec Roma pour revenir sur un épisode qui avait semblé la perturber. Pour une première, il est vrai qu'Elena n'avait pas fait semblant en modifiant les réponses des uns et des autres pour semer la discorde entre les candidats, et l'italien en avait aussi fait les frais même s'il n'estimait pas que ce changement soit vraiment préjudiciable. Il pensait avoir d'assez bons rapports avec Ashley jusqu'ici pour pouvoir en discuter tranquillement avec lui s'il en avait envie, et de toute façon ce n'était pas comme si qui que ce soit risquait d'avoir arrêté son point de vue sur les autres au bout d'une semaine. Et pourtant, il avait bien vu dans le regard de Roma que ça l'avait embêtée qu'il puisse croire qu'elle ait donné son nom comme celui du candidat qui l'inspirait le moins, surtout pour les raisons invoquées par la chroniqueuse. En réalité, au milieu de toutes ces informations qui rendaient difficile de dissocier le vrai du faux, l'italien avait sans doute douté de cette réponse plus que de n'importe quelle autre, parce qu'ils étaient entrés ensemble et qu'il aurait été un peu surpris qu'elle cite son nom alors qu'ils s'entendaient bien. Un peu ennuyé aussi, même si Gianni avait la capacité de se détacher émotionnellement de pas mal de choses et que c'était peut être une chose qui le protégerait de quelques désillusions dans un jeu fait de secrets et de faux semblants. Mais certaines choses étaient symboliques, et c'était le cas du lien invisible qui s'était tissé avec Roma le soir de leur entrée. Alors oui, ça l'avait rassuré d'avoir confirmation que les mots d'Elena n'étaient pas ceux qu'elle avait prononcé, et il la croyait sur parole, aussi conscient soit-il pourtant d'avoir certains torts qui justifieraient qu'elle se méfie de lui. « Je crois que c'était qu'une question de temps avant qu'ils décident de mettre le bazar, les premiers jours où tout le monde est sympa et apprend à se connaître c'est sûrement pas ce qui leur fait faire le plus d'audiences. » L'italien songea tout haut, voyant ça comme un passage obligé dans une émission où ce qui fonctionnait le mieux, c'était sans doute les embrouilles et les malentendus. Et ça lui allait tant que ça restait divertissant, car c'était aussi le rôle des rubriques de redistribuer les cartes. Quant à l'avortement de son mariage, il est vrai qu'Elena n'était pas passée à coté de l'information et que ça avait plutôt servi son propos dimanche. Et que Roma ne semble pas le juger à ce qu'elle savait de cette histoire, ça ne l'étonnait pas, elle qui lui semblait être la dernière personne ici à pouvoir s'arrêter à ce genre de choses. « Ce serait un peu long à raconter, de toute façon. Et tu sais ce qu'on dit, y'a toujours deux versions dans ces cas-là. » Il se fendit d'un sourire entendu, laissant entendre tout et son contraire, parce que ce n'était pas une nécessité d'en parler maintenant et que ça l'intéressait beaucoup plus de tourner autour du sujet avec légèreté. Les discussions vraiment sérieuses, en général, il les évitait consciemment. « Sans blague ? Ce serait donc pour ça que quand on dépasse un certain âge les parents commencent à tourner en boucle. Capisco meglio ! » Son ton se voulait aussi ironique et son air aussi amusé que ceux de la candidate. Lui parlait principalement pour les siens, et parce qu'en Italie on accordait beaucoup d'importance à l'idée de s'unir devant Dieu et de fonder une famille, mais ça semblait être une vérité pas loin d'être universelle, malgré tout. Et la confession de Roma ne l'étonna peut être qu'à moitié, au fond, ayant déjà cru comprendre que ce n'était pas nécessairement évident avec le père de ses filles, qui ne s'en occupait pas en son absence mais faisait peut être toujours partie de leur vie malgré tout. Roma était donc toujours mariée, et il hocha doucement la tête. « Wow, okay. Effectivement, là, ça complique tout. » Il nota d'abord dans un sourire complice, voyant bien qu'elle arrivait à en rire, ce qui était peut être le signe que la situation n'était pas si douloureuse ou alors qu'elle donnait bien le change. Pourtant, elle avait deux enfants et il ne pouvait occulter que ça devait compliquer les choses. « Donc, on a une femme mariée et un type qu'est bientôt censé l'être, et la production qui les fait entrer ensemble. Tu crois qu'on tient enfin leur logique ? » En réalité, il n'en savait rien de si la production avait pu décider de les faire entrer ensemble parce qu'ils avaient vu dans leur situation respective quelque chose d'intéressant à exploiter. Quelque part c'était même comme s'il l'avait pressenti dès le départ. Elle, ses deux filles, le père dont elle ne parle pas vraiment, ou juste à demi-mot. « J'imagine qu'en l'état on fait pas vraiment une bonne pub au mariage, tous les deux. » Il reprit dans une grimace rieuse, puis songeuse, un peu forcé d'avouer qu'entre lui qui prenait le large avant les préparatifs et elle qui semblait dans une situation pas tout à fait traditionnelle, ils n'allaient pas se faire des potes du coté des puristes de cette institution. « Séparée mais toujours mariée, donc ? C'est peut être pas encore perdu, si ? » Il ne savait pas s'il devait le lui souhaiter, si c'était ce qu'elle voulait, mais si c'était le cas alors bien sûr qu'il espérait pour elle que ça s'arrange. Il était peut être bien la dernière personne dont on réclamerait des conseils en la matière, mais il savait ce que c'était qu'aimer, Gianni. C'était juste parfois ce qu'il y avait de plus compliqué en soi.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma En ligne
future nostalgia experience (lundi, 2h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: future nostalgia experience (lundi, 2h20) — Sam 25 Avr - 15:59

Il ne faut pas qu’elle oublie qu’ils se trouvent dans un jeu télévisé. Le but de celui-ci est de créer des situations qui vont rendre accro les téléspectateurs. Intrigue autour des secrets, défis en tout genre et surtout création de conflits avec la mise en lumière des chroniques du prime. Elle s’est beaucoup trop installé dans la bonne humeur ambiante, celle des premiers jours. Parce qu’elle s’entend avec tout le monde ou presque, parce qu’elle a pas de mal à aller vers les gens. Mais oui ce n’est qu’un jeu qui compte bien rapporter de l’argent en audimat. Et Gianni lui il en a totalement conscience, c’est peut-être pour ça qu’il a prit les choses de manière totalement détachée. Elle fera mieux la prochaine fois Roma, elle peut pas promettre de ne pas être touché, mais elle pourra au moins tenter de ne pas réagir, de ne rien montrer. « C’est sûr, mais tant que je suis pas un dommage collatéral moi ça me va. » C’est peut-être égoïste de penser qu’on pourrait l’épargner elle et pas les autres. C’est surtout illusoire et elle le sait très bien. C’est le coup du prime qui la fait penser de cette façon. Parce qu’au fond, plus on parle d’elle, plus elle a de chance de rester dans l’aventure et d’aller le plus loin possible. C’est pas pour autant qu’elle va se lancer dans une « romance » qui fera parler la Maslov et bien d’autres. C’est pas le but de sa venu ici. Au moins maintenant elle sait ce qui a nourri les délires d’Elena, une conversation dont Roma n’était même pas le sujet principal, elle comprend mieux certes mais si elle pouvait ne plus se retrouver au milieu de tout ça ce serait pas trop mal. Elle connait pas l’histoire de sa fiancé, l’histoire de ce mariage avorté ou non peut-être simplement reporté. Mais elle va pas le juger. Certains le feront très bien à sa place. Ce qui l’intéresse c’est ce que peut lui dire Gianni et pas les histoires qui peuvent découler de ce qu’il a dit à telle ou telle personne. Il a raison quand il dit qu’il y a toujours deux versions et ça lui fait penser à sa propre situation. Elle se dit même que si quelqu’un pouvait entendre les deux versions principales de son histoire, elle apparaitrait peut-être comme la méchante. Alors que dans sa version à elle, elle porte la cape et les collants. Elle ironise en lui rappelant son devoir de se marier ou du moins c’est ce que semble penser une grosse partie de la population. Que le mariage c’est obligatoire et qu’il devra en passer par là un jour. Elle pense différemment, cette pression sociale lui sort par les yeux. Elle rigole. « Non mais sérieusement si tu n’as pas envi de te marier, tu ne le fais pas. » Elle imagine sans trop mal que la situation est plus complexe que ça, puisqu’il s’était engagé. La prochaine fois qu’il ne s’engage pas s’il ne se sent pas prêt à sauter le pas. Y a de forte chance que ce soit son père ou sa proche famille qui a forcé les choses. « Ce serait pas la patineuse américaine d’ailleurs ? » Sa future-non-femme ? Il aurait eu peur de ne pas être à la hauteur niveau salto arrière sur la glace, peut-être. Encore une fois elle est clairement la plus mal placée pour le juger. Vu ce qu’elle vient de lui avouer, son statut de femme mariée. Il a fuit un futur mariage, elle n’a pas eu le courage de le faire avant les noces. Est-ce que ça fait d’elle une mauvaise personne ? Peut-être que ça y contribue. « Je sais, tu es déçu. » Qu’elle arrive à ironiser, parce que si on pense à l’idée de la Maslov, il aurait pour but de la séduire dans le but d’un mariage qui n’aura finalement pas lieu. Mais puisqu’il elle est déjà mariée, ça complique forcément les choses. Maintenant son son plan tombe à l’eau il doit être déçut, c’est certain. « Ah oui, ils doivent se dire qu’on pourrait s’échanger quelques conseils sur des parfums de pièce montée. » Elle prend ça à la rigolade, mais ce n’est pas bête ce qu’il dit. Peut-être qu’ils peuvent s’apporter quelque chose. Mais s’il s’attende à ce que Roma le réconcilie avec sa peur de l’engagement, ils se sont fortement trompée de personne. Elle a beau être mariée, ça veut pas dire qu’elle croit en l’institution du mariage. Et il pense pareil. « Moi qui espérais devenir l’égérie d’un créateur de robe de mariée en sortant d’ici. » Encore de l’humour, pour ne pas aller au fond des choses. Mais oui ils font une très mauvaise pub. Et vu ce qu’elle a dit à Cami sur l’accouchement elle risque pas de se retrouver à faire la pub de la nouvelle marque de couche culotte à la mode non plus. Elle hausse les épaules quand il parle de son mariage. Y a plus rien à sauvé entre son mari et elle. Pas d’amour, certainement plus d’affection non plus. Et même s’ils ont deux filles en commun, ça ne les rapproche pas pour autant. Au contraire, ça les divise. « Honnêtement ? Non, il y a rien à sauver dans notre mariage. Et même si c’était le cas, je voudrais pas me lancer là dedans. » Le mariage c’est pas pour elle, elle l’a découvert un peu tard. Elle aime beaucoup trop sa liberté. Et même si certains mariage ne riment pas avec réduction des libertés personnelles, elle c’est comme ça qu’elle l’a vécu. Ce qui l’a vacciné pour longtemps.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
future nostalgia experience (lundi, 2h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: future nostalgia experience (lundi, 2h20) — Mar 28 Avr - 3:04

Il y avait forcément quelque chose de vicieux dans le fait d'être filmé en continu et de voir la production instrumentaliser chacun de ses échanges dans le but de faire de l’audience, mais Gianni voyait ça comme l'envers du décor d'un jeu qui offrait un certain nombre d'avantages sur lesquels il n'irait pas cracher. Lui qui rêvait d'aventure, qui voulait faire un truc un peu fou qui lui donnerait l'impression d'avoir repris le contrôle de sa vie n'avait pas hésité quand on lui avait présenté le concept de l'émission, ni quand on lui avait rappelé que son intimité appartiendrait à des dizaines de caméras en quêtes d'images jugées intéressantes par une armée de monteurs sous-payés qui carburaient à cinq heures de sommeil et huit tasses de café par jour – okay, on ne lui avait pas présenté les choses comme ça mais c'est l'image qui lui était venue à l'esprit. Alors il n'allait pas s'étonner que la finalité de tout ça soit de faire du buzz, quitte à égratigner leur susceptibilité au passage. C'était le début et ceux qui n'avaient pas encore pleinement conscience de ce qui les attendait avaient juste besoin de se faire à l'idée que les chroniqueurs n'allaient pas vraiment faire dans le sentiment, mais d'ici peu sans doute que tout le monde aurait pris l'habitude de ces vagues d'émotions déferlant à chaque prime. C'était le seul moyen de vivre ça à peu près sereinement et Gianni n'avait aucun doute que Roma, la première, s'habituerait à ce qu'on cherche à mettre le bazar dans les relations. La leur, celles des autres, et finalement ça leur offrait l'occasion de se parler. « J'irai pas évoquer délibérément notre relation auprès des autres, si ça peut te rassurer. Je m'en voudrais qu'on t'associe d'entrée de jeu à un mec. » Il tenta de la rassurer, un fin sourire en guise de promesse tacite qu'il n'irait pas de lui-même entretenir la flamme des convictions d'Elena si ça risquait de la mettre mal à l'aise. Gianni était franc et éludait rarement une question s'il n'avait pas des raisons valables de le faire, mais il disait vrai quand il lui assurait que ça l'emmerderait pour elle qu'on créé tout un buzz alors que Roma avait largement de quoi faire parler d'elle même sans ça. Et puis, il ne pouvait pas occulter que dans le genre profil qui dénote, le sien faisait un peu tache à coté de la mère de famille posée et sérieuse. C'est aussi pour ça qu'il n'avait pas effleuré la question la semaine passée, et pour ça qu'aujourd'hui il gardait une certaine légèreté en le faisant. Il n'avait pas envie que Roma croit devoir lui accorder le bénéfice du doute parce que le feeling avait tout de suite été bon, et il aimerait un jour qu'elle puisse entendre toute l'histoire et décider de ce qu'elle en pensait. « Je suis là, non ? Ma décision c'est déjà comme si je l'avais prise. » Celle de vivre pour lui et de voir plus tard ce qu'il pouvait faire pour tout réparer auprès de ses proches. Gianni se moquait de passer pour un lâche, si c'était la question il aurait filé là où personne n'aurait pu le retrouver et encore moins le voir à la télé, et il savait ce que ça avait représenté pour lui de partir. « Je suis même pas contre le mariage. Juste contre l'idée de le faire sans en avoir envie. » Et ça aurait été plus simple qu'il en prenne conscience plus tôt, seulement c'est en ayant Virna sous les yeux jour après jour qu'il avait compris que c'était là qu'il faisait une connerie et prenait le risque de la rendre malheureuse. « Non, c'est une fille que je connais depuis presque toujours. Son père bossait comme jardinier là où j'ai grandi, ils vivaient pas très loin et en grandissant on a passé de plus en plus de temps ensemble. Alors on s'est rapprochés. » Idylle typique entre deux jeunes gens qui s'étaient connus gamins puis apprivoisés à l'âge des premiers émois. « Enfin, histoire assez classique. » Il sourit, songeant qu'il s'était passé un peu plus de vingt ans depuis le début de cette histoire et qu'elle s'était mêlée à force à toutes les autres. « Quand j'ai connu cette américaine, on était en pause. Parce que j'ai jamais cru aux relations à distance. » Donc quand il était parti étudier à New York, chacun avait poursuivi sa route en se promettant de vivre les histoires qu'ils auraient à vivre, même si ça voulait dire potentiellement ne plus jamais se retrouver. Et si le résultat n'était pas vraiment glorieux, Roma, elle, avait franchi une étape de plus que lui. Un mariage toujours d'actualité, et Gianni se sentit un peu idiot de ne pas avoir compris plus tôt alors qu'il avait pas mal d'éléments sous le nez depuis le départ. Et ça le désolait de comprendre que là aussi, ça semblait compliqué. « J'attends que t'ailles te coucher pour me jeter dans le vide, je veux pas t'infliger ça. » Il parvint quand même à s'amuser, l'air écrasé sous la déception, sentant qu'elle en avait peut être besoin et que quelque part, c'était plus simple d'ironiser quand de toute façon ça donnait sûrement assez de grain à moudre à la production comme ça. « Ou alors c'est leur façon de nous dire qu'ils nous voient comme deux paumés qui rentrent pas vraiment dans les cases qu'ils avaient prévu et qui du coup ont des chances de se trouver des atomes crochus. » L'italien théorisa, amusé, et l'air d'envisager sérieusement que la production ait pu penser que ça donnerait un binôme intéressant, à défaut qu'ils aient chacun une situation personnelle hyper claire. Lui avec son mariage avorté et Roma avec un mariage bien réel et une séparation, pour un maximum de confusion. Et ça l'intriguait forcément parce qu'il se rappelait de ce qu'elle lui avait confié la dernière fois, et de cet homme qui n'avait pas vraiment l'air de faire partie de sa vie. « C'est pas une question d'envie, alors. » Ou de manque d'envie plutôt, qui expliquait qu'elle n'ait pas divorcé. Et ça pouvait être beaucoup d'autres choses, des principes, une religion, ou quelque chose de plus intime encore sur lequel elle ne se voyait peut être pas se confier. « C'est un statut confortable ou pesant, d'être théoriquement mariée dans un jeu pareil, où ça jase sans arrêt ? » Il scruta son regard, l'air curieux, parce que Roma tenait sans le savoir une carte premium qui lui vaudrait peut être d'être plus épargnée que d'autres au jeu des rubriques qui voulaient que des rapprochements aient déjà lieu, à quelques jours du début. Il n'en savait rien, mais elle lui donnait l'impression de voir un bon coté à la situation et d'aimer faire son bonhomme de chemin sans qu'on l'embête avec ce genre d'histoires, alors qui sait.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma En ligne
future nostalgia experience (lundi, 2h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: future nostalgia experience (lundi, 2h20) — Mer 29 Avr - 1:56

C’est vrai qu’elle préférerait qu’on parle d’elle pour parler d’elle et pas parce qu’elle est proche d’un homme dans le jeu. C’est certain, mais ce n’est pas le problème. C’est juste qu’elle s’était mal préparée à ce prime finalement. Elle a beau avoir mis une jolie robe, elle n’était pas prête pour ce qui les attendait. C’était naïf de penser que le prime se déroulerait tranquillement sans aucun rebondissement notable qui pourrait mettre le feu aux poudres. Maintenant elle sait à quoi s’en tenir, même si elle ne put promettre de réussir à ne pas trop prendre les choses à coeur. Ce qui est certain c’est qu’elle n’ira pas crier au scandale, maintenant qu’elle est totalement consciente des rouages vicieux de ce genre d’émission. Roma, elle regardait pas plus que ça l’émission. Et pour être totalement honnête, malgré la renommée mondiale de celle-ci elle connaissait pas avant d’arriver à Londres. C’est nouveau pour elle. « J’ai confiance en toi. » elle formule dans un soupir, peut-être qu’elle devrait faire preuve de plus de méfiance à son sujet, mais pour le moment elle a décidé de lui accorder sa confiance. Et d’ailleurs c’est bien dommage qu’ils ne soient pas dans la même équipe, ça aurait été bien utile de l’avoir à ses cotés. Parce qu’elle a beau apprécié une grande partie de son équipe et être proche de beaucoup d’autres eux, la confiance n’est pas forcément acquise pour tous. Et quelque chose lui dit que la réciproque devrait s’appliquer sur ce sujet, puisqu’il lui confie son statut de fiancé qu’il avait avant d’entrer dans le jeu. Bien qu’elle ne soit pas l’unique personne à connaitre ce détail important de la vie de l’italien, c’est quand même signe qu’il lui accorde au moins un peu de confiance. Elle ne va pas le juger, surtout que les histoires de mariages ça peut vite devenir quelque chose de compliqué. L’histoire elle la connait pas, elle la concerne pas, alors elle se contente de distiller quelques conseils qu’elle est plutôt mal avisée à donner. Elle hoche la tête à la positive, c’est vrai que sa présence ici ne laisse pas vraiment de doute quand au déroulée de ces fiançailles avortées. Ce qu’il dit par la suite la gêne un peu. « C’est sûr. » Qu’elle se contente de dire timidement. Elle enchaine rapidement sur la fille en question, émettant l’hypothèse qu’il pourrait s’agir de l’américaine dont il lui a déjà parlé. Roma fait sauce route puisqu’il s’agit d’une jeune femme de chez lui, une italienne qu’il semble connaitre depuis toujours ou presque. Elle n’a pas besoin de réfléchir longtemps pour s’imaginer le tableau. « Et j’imagine que vos parents ont fantasmé une union possible avant même que vous soyez en âge d’y penser ? » Ils se sont aimés c’est certain. Mais la pression familiale peut parfois faire prendre des décisions qu’on n’aurait pas forcément pris tout seul. En ce qui concerne l’américaine c’est une relation qui a eu lieu pendant que celle avec son italienne était en pause. Elle comprend qu’ils ont certainement été ensemble un bon nombre d’année, se séparant et se retrouvant autant de fois qu’il leur était possible. Peut-être que le destin veut lui dire quelque chose et qu’il n’a pas écouté attentivement. En mettant sans cesse d’autres femmes sur son chemin. Elle ne fait qu’approuver ses dires. Les relations à longue distances sont souvent vouée à l’échec à ce qu’il parait, pas qu’elle ai tenté l’expérience. De son coté ce n’est pas la distance qui a mit fin à son mariage, enfin pas celle des kilomètres. Parce que oui il y avait une certaine distance entre eux deux, pire encore une incompréhension qui ne voulait plus lâcher leur couple. Roma, elle faisait que subir jusqu’à ne plus pouvoir supporter la situation. Il est évident que cette nouvelle a du lui briser le coeur, lui qui prévoyait de la séduire pour lui mettre la bague au doigt. « C’est trop attentionné. » Qu’elle lui répond dans un petit rire nerveux. En tout cas leur situation respective laisse penser que la production avait vraiment de la suite dans les idées. Elle y voit plus clair que jamais, mais préfère se lancer dans des suppositions humoristiques dans le but de se détendre un peu. Cette conversation à la don de la ramener quatre ans en arrière et c’est pas vraiment de tout repos. Elle rigole doucement. C’est sur que niveau statut amoureux y a certainement pas plus paumé qu’eux deux. « Ça tient la route. » elle lui dit un petit sourire tendre sur le visage. Pour son mariage il n’y avait rien à sauvé, elle n’était pas divorcé pour autant, c’est une histoire pour plus tard celle-là. C’est plus compliqué qu’une question d’envie, de motivation ou autre, mais elle ne rentrera pas dans les détails ce soir. Alors elle se contente d’hocher la tête à la positive, puisqu’il y a de ça, mais pas que. La question qui suit, elle l’aurait pas anticipé. Surtout que bon, jusqu’ici elle en pas parlé alors elle pouvait pas vraiment se poser la question. « T’es le premier à qui j’en parle en faite. » C’était pas un secret, c’est juste que c’est quand même plus simple de dire qu’elle est séparée et officiellement célibataire plutôt que d’entrée dans les détails sanglants de son mariage. « J’imagine qu’on le saura bien vite. » Une confidence qui n’en restera pas une bien longtemps. En théorie ça devrait jaser. Qu’est-ce qu’elle fait là ? Déjà que c’est une mère de famille et maintenant on apprend qu’elle est mariée ? « Je suis pas sûre que ce soit un statut très confortable. C’est comme portée un cible sur le dos. » Parce qu’on aurait tendance à penser qu’on laisse de coté la mère de famille, mariée, des rubriques à cancans. Mais au contraire, elle pense que certains pourraient se lâcher sur la critique. D’ailleurs ça vaut aussi pour lui. « Tu le vis comment toi ? Parce que tu sais que toute cette histoire de fiancée « abandonnée » fait de toi une cible non ? » Elle met des guillemets sur abandonnées, parce que c’est l’image que vont se faire beaucoup de gens. Elle en robe de mariée, lui hyper élégant qui saute par la fenêtre pour échapper au mariage.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
future nostalgia experience (lundi, 2h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: future nostalgia experience (lundi, 2h20) — Sam 2 Mai - 6:34

Exister à travers un rapprochement, ça semblait presque aller de paire avec le jeu des rubriques qui se plaisaient semble-t-il à accentuer la moindre entente qui pouvait voir le jour. Et c'était une chose à laquelle Gianni était plus ou moins préparé, lorsqu'il imaginait que la télé, ça vendait sûrement pas mal de rêve et d'idylles prémâchées à ses téléspectateurs. Pour autant ça l'emmerderait pour Roma qu'on ne voit qu'après ça au bout de quelques jours, comme s'il n'y avait pas de détails plus intéressants sur lesquels se concentrer que le type avec lequel elle avait fait son entrée et avec qui le courant passait bien. Gianni n'irait jamais se plaindre qu'on puisse parler de lui, mais c'était une chose d'être capable de supporter tout ce que cette émission essaierait de vendre pour un peu d’audience et une autre d'en jouer quitte à ce que ça éclabousse Roma qui n'avait rien demandé. L'italien n'était pas inconscient du fait qu'elle avait des enfants, une vie sans doute plus stable que la sienne, alors sauter à pieds joints dans la brèche qu'il voyait s'ouvrir dans le but de tirer avantage de la situation, ça ne lui disait trop rien. Il était honnête, pas du genre à passer par mille chemins quelle que soit la question qu'on lui posait, mais à la façon dont ce premier prime avait semblé la toucher, il pouvait voir qu'elle était un peu moins à l'aise que lui à l'idée que ses propos soient régulièrement déformés. Alors ça avait un certain symbolisme, de lui promettre qu'en ce qui le concernait il n'irait pas en rajouter, comptant bien assez sur les chroniqueurs pour creuser là où ça leur paraissait intéressant de le faire. Et à sa remarque, son sourire s'étira sur un coin de ses lèvres, alors que ses yeux fixaient les vitres face à eux. « Ça veut dire que je t'ai pas encore fait regretter ce que t'avais confié sur ton futur binôme d'entrée durant ton casting. » Elle avait parlé d'un repère, lui d'une alliée, et au bout du compte ils s'en tiraient bien si on considérait qu'il n'y avait pas eu de fausse note durant leur première semaine d'aventure, dans les vraies conditions du jeu cette fois. Roma pouvait avoir l'air différente de lui, mais s'il avait voulu s'entourer que de personnes qui lui ressemblaient alors il n'aurait sûrement pas quitté Manduria. Et cette histoire de confiance, ça soulevait forcément quelques questions maintenant qu'ils avaient intégré deux équipes opposées, et parce qu'ils étaient aussi dans un jeu où la plupart d'entre eux auraient sûrement choisi d'avancer seul autrement. Il n'avait pas vraiment envie de penser au moment où elle aurait peut être à voter contre lui, le désavantager ou tenter de le faire sortir. Ça arriverait probablement, mais à quoi bon troubler l'instant présent face à autant d'inconnues. Quant à la décision d'échapper aux préparatifs d'un mariage qu'il savait voué à se tenir pour de mauvaises raisons au départ, il ne l'avait pas prise de gaîté de cœur et ça n'était pas tout le temps facile, d'évoquer le sujet avec un tant soit peu de recul quand pour lui, c'était encore frais. « Pas exactement. Mes parents l'ont toujours traitée avec bienveillance parce qu'elle était ma petite-amie, mais je crois qu'ils s'attendaient pas à ce que ça devienne vraiment sérieux. Elle était pas de notre milieu, plus affranchie que la plupart des autres filles, alors disons que ça leur aurait pas déplu que je finisse par croiser la route d'un meilleur parti. » Mais bon, ça, c'était parce que c'était toujours plus facile d'expliquer que son fils s'était entiché d'une fille du milieu que d'une fille qui avait fait ses études dans une fac publique. C'était ni plus ni moins que le jeu des apparences, en réalité Gianni savait que si ses parents avaient voulu qu'il arrête de la voir, ils auraient trouvé un moyen et l'histoire se serait tassée. « Ce que j'ai souvent fait, d'ailleurs. Mais je dois être un peu contrariant parce que moi, les héritières toutes propres sur elles, ça m'emmerde un peu. » L'italien précisa, l'air amusé, se retenant d'ajouter qu'à l'hôtel c'était plus souvent les filles de l'accueil ou celles du restaurant à qui il décrochait ses sourires, un peu blasé des filles qui avaient traversé le pays pour prendre un peu de bon temps. Il y avait toujours eu quelque chose chez Virna que n'avaient pas les autres, comme la promesse d'une aventure beaucoup plus palpitante et dénuée de sécurité, et probablement que s'ils ne s'étaient pas connus aussi jeunes, ils auraient été heureux plus longtemps. Il se demandait maintenant si le mariage de Roma avait connu une destinée similaire, ou si comme lui il y avait aussi pas mal d'autres facteurs qui s'en étaient mêlés. Et il aimerait creuser la question avec sa franchise habituelle, seulement quelque chose dans sa manière d'en parler lui faisait dire que ça n'était pas une évidence pour elle de le faire. L'humour, c'était une façon d'alléger l'atmosphère et de lui faire sentir que ça lui allait aussi, si elle préférait qu'ils se contentent d'effleurer le sujet. « J'espère que tu laisseras un joli dessin sur ma tombe, pour que tout le monde sache que j'ai connu une vraie artiste de mon vivant. » Son père trouverait la plaisanterie douteuse, mais qu'importe. La mort, ça n'avait rien de mystique pour un type comme lui malgré son éducation religieuse et il avait surtout envie de lui faire sentir qu'ils n'étaient pas obligés d'avoir une discussion sérieuse. Comme au sujet de cette histoire de binôme d'entrée dont ils n'auraient peut être jamais le fin mot de l'histoire, si ça se trouve. Roma confia qu'il était le premier à qui elle en parlait, et l'italien posa sur elle un regard concerné. « Pas de confessions nocturnes avec Aera la semaine passée, donc ? » Il esquissa un sourire, façon là encore d'effleurer le sujet avec une légèreté sans doute bienvenue étant donné l'heure et l'endroit. Et le point sur lequel il se questionnait, c'était le regard qu'elle posait sur sa situation à l'échelle du jeu, et alors que ça ne devait pas être si commun, des candidates techniquement séparées de leur conjoint mais toujours mariées sur le papier. Avantage ou inconvénient, quand on vivait sous l’œil des caméras et selon le bon vouloir de la production ? D'après Roma, c'était une cible qu'elle portait en permanence et l'italien pouvait le concevoir. « Si c'est le regard des autres qui t'inquiète, considère que tu t'en fous. » Parce que quelles que soient ses raisons, elle était là au même titre que les autres et elle ne devait rien à personne sur les choix qu'elle avait pu faire ou les chemins qu'elle avait pu suivre. Et il trouvait logique qu'elle lui retourne la question. « Moi, plutôt bien. Ça me déplairait pas qu'on voit plus loin que ce détail, mais si j'avais pas été prêt à assumer j'aurais pas rendu des millions de personnes témoins de ma fugue. » Le choix de mot était volontaire, clairement exagéré maintenant qu'il avait déjà partagé certains détails, mais il savait que c'est ce qu'on risquait de retenir dans un premier temps. Comme Roma qui devait craindre qu'on s'arrête à ce qui était encore inscrit sur un bout de papier, quand pourtant rares étaient les histoires qui tenaient en quelques lignes et nombreuses celles qui mériteraient plusieurs tomes. « On est là, on assume. » Il assura, sourire aux lèvres, accoudé à la rambarde et le regard planté dans le sien, trouvant le moment plutôt opportun pour ce genre de pacte entre deux contre-publicités ambulantes pour le mariage.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: MEZZANINE-
Sauter vers: