Partagez
 

 21st century girl (lundi, 00h53)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
21st century girl (lundi, 00h53) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: 21st century girl (lundi, 00h53) — Mar 28 Avr - 11:40

Aera sent que Michaela est pas à l'aise pour développer le sujet, et ne peut s'empêcher de se demander malgré tout ce qui a pu se passer pour qu'elle ait l'air à ce point blessée. Peut-être que son ex l'a trompée ? C'est forcément le premier truc qui lui vient en tête. Elle se demande aussi si ça a un rapport avec son secret, mais elle aura au moins la délicatesse de ne pas insister. « D'accord. En tout cas si un jour t'as envie d'en parler, n'hésite pas, paraît que je suis une oreille attentive. » C'est du moins ce que ses potes disent toujours et la raison pour laquelle elle est celle à laquelle on vient raconter ses problèmes dans leur bande. Elle hoche la tête face au commentaire de sa colocataire. Aera n'a jamais regretté d'avoir mis fin à leur relation, parce que leurs attentes étaient de toute évidence très différentes. Il paraît qu'il a retrouvé une copine depuis et que tout se passe pour le mieux, elle lui a sans doute fait une faveur finalement. « Si ça ne tient qu'à moi, en petit comité, mais mes parents sont très tradis donc ils inviteront probablement des centaines de personnes, y compris que je ne connais pas. Après je crois que nos mariages sont un peu différents par rapport à ce que vous connaissez. » Elle n'a jamais autant pris conscience des différences que depuis le début du jeu. Chez elle, les mariages sont rapides, à la chaîne, et les désirs des mariés n'ont qu'une importance relative. Elle préfère largement le côté romantique de mariages qu'elle voit dans les quelques séries américaines qu'elle a regardées, mais il y a peu de chance que ça se produise si elle se marie avec un Coréen. Michaela confie son expérience et elle la regarde avec de grands yeux écarquillés. Ca lui paraît monstrueux de parler de sentiments pour quelqu'un comme contre nature – du moins quand c'est parce que la personne est du même sexe. Aera est désolée pour elle, qu'elle ait eu à vivre ça, mais elle suppose que c'est aussi ça qui a forgé la personnalité de sa colocataire. « C'est horrible, je suis désolée pour toi. J'espère qu'en arrivant en Angleterre t'as enfin pu te sentir libre d'aimer ouvertement des femmes. » Elle sait que le Royaume-Uni est traditionnellement très ouvert sur la question – peut-être parce que son propre point de comparaison est la Corée – mais elle ne doute pas que Micha ait pu aimer plus librement. « Et t'as jamais été intéressée par les hommes ? T'as jamais testé ? » Parce que la question peut aller dans les deux sens finalement : est-ce qu'elle s'est posé la question d'aimer les hommes ? Après tout, la bisexualité est de plus en plus admise et acceptée dans le monde. Bon, probablement pas chez elle. « Si, un peu... Mais c'est parce que j'ai vécu à l'étranger. Autrement j'aurais jamais remis vraiment en question tout le carcan culturel dans lequel j'ai grandi tu comprends ? » C'est difficile à expliquer correctement, mais pour quelqu'un qui ne connait rien d'autre, il ne s'interroge pas sur le fait que ce soit correct ou non, ça fait simplement partie de ce qu'il connait. La Corée n'est pas un pays très fermé en soi, mais on n'imagine pas à quel point les choses sont différentes ici. « Je vais pas mentir, je dis pas non à voir les candidats se balader torse nu toute la journée ici » elle plaisante, même si dans le fond c'est pas faux : elle dirait vraiment pas non. Après tout, pourquoi est-ce qu'elles devraient être les seules à se faire reluquer, pourquoi ne pas inverser un peu la tendance ? Michaela lui parle de ses enfants, de son statut de grand-mère et Aera comprend qu'ils sont donc adoptés, ce qui tout de suite lui paraît beaucoup plus clair. Par contre, adopter une fille de 12 ans à 28 ans... C'est comme si elle, là tout de suite, faisait la même chose et elle est tellement loin du seul concept d'avoir des enfants, qu'elle ne peut même pas imaginer adopter une pré-adolescente. « Tu la connaissais avant de l'adopter ? » elle demande, parce que finalement les éléments de réponse de Michaela ne font que soulever davantage de questions. « Tu ne voulais pas adopter de bébé ? Ou en avoir un biologique ? » Elle voudrait pas paraître impolie, mais la vie de sa coloc' est pas commune, ça appelle vraiment à essayer d'en savoir plus.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
21st century girl (lundi, 00h53) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: 21st century girl (lundi, 00h53) — Mar 28 Avr - 19:16

" Je retiens. “ Qu'elle est une oreille attentive. On sait jamais, si l'envie me prend de me confier à ce sujet. Même si ça me parait peu probable. D'autant plus dans les circonstances actuelles, avec le jeu, et le fait qu'on ne puisse pas tout partager. Y'a des trucs qui devront attendre pour que cela prenne tout son sens. A dire vrai, même en ayant toutes les cartes en main, y'a toujours des trucs pour moi qui n'ont pas de sens, m'enfin... L'attention se reporte sur Aera, et ses envies de mariage. Comment voit elle la cérémonie ? ” Ils sont différents comment ? " C'est toujours intéressant de connaître les us et coutumes de chacun. A quoi ressemble un mariage en Corée du sud ? De mon côté, on ne peut pas dire que j'ai pu avoir quelques exemples à travers la télévision ou le cinéma. On peut se faire une idée des mariages aux USA surtout...mais en Corée ? Pas vraiment non. Je l'interroge ensuite sur son orientation sexuelle, ou plutôt si elle a déjà été tenté par une expérience avec le sexe opposé. Non, jamais. Pure hétéro, ou dû à son éducation ? Ou les deux ? Je lui confie alors une petite part de ma propre éducation. De mes merveilleux parents. Qui m'ont bourré le crâne avec leurs convictions. Leur ignorance. Le pire c'est qu'à l'époque, ils avaient pas la moindre idée de ce que justement j'étais en train de traverser...Que leurs paroles faisaient tellement echo en moi. Que lorsqu'ils déversaient leur dégoût, leur intolérance, c'est à moi qu'ils s'en prenaient directement. Aera se dit désolée pour moi. Elle espère qu'au moins une fois au Royaume-Uni, j'ai pu enfin me sentir libre d'aimer qui je voulais. " T'auras toujours des abrutis pour te regarder de travers, ou t'insulter... “ Ou pire, malheureusement. ” Mais oui...En arrivant en Angleterre, j'ai pris la décision que plus jamais je ne me cacherais. Plus jamais je ne renierais qui je suis... Pour personne. “ Quitte à m'attirer des ennuis, parfois. Mais il était hors de question de refaire un pas en arrière. De retourner dans le placard. Et l'avantage, c'est qu'en Angleterre, ils sont bien plus ouverts que chez moi. Plus tolérents. ” Si ça fait chier des gens, c'est leur problème. " Pas le mien. Je ne vais pas éviter d'embrasser ma femme en public, parce que oh mon dieu, ça pourrait mettre quelques personnes mal à l'aise. Quand à savoir si j'ai déjà été intéressée par les hommes...Et bien..." J'avais un petit copain au lycée. “ que j'avoue. ” Il allait à la même église que nous. Un bon petit chrétien. Mes parents l'adoraient, et lui il m'aimait depuis genre, toujours. Alors j'ai fini par accepter de sortir avec lui. Il était gentil, et puis, je me suis dis que peut être moi aussi je finirais par l'aimer, avec le temps. “ A l'époque, je ne souhaitais rien d'autre plus que tout au monde. Que je sois “normale”. Que je colle au parfait petit schéma que mes parents se sont fait dans leur tête. Que je sois une fierté pour eux. Mais j'ai finis par comprendre que ça n'arriverait jamais. Que peut importe mes efforts, je ne pourrais jamais renier qui je suis au fond de moi. " Mais on a jamais rien fait ensemble, j'veux dire à part s'embrasser et le laisser me tripoter de temps en temps... “ Ce qui était déjà trop en soit, j'en ai conscience. ” Il m'a quitté quand il a découvert que j'étais un peu trop proche de ma meilleure amie... “ Mais il l'a prit étonnement bien mieux que je ne l'aurais cru. Il a finit par avouer qu'il s'en était toujours douté. Limite si ce n'est pas lui qui s'est excusé pour notre relation. Il m'a même promit de garder mon secret, parole qu'il a tenu. Un gars bien. J'aurais pu tomber sur un connard, qui par vengeance, aurait pu s'amuser à lancer toutes sortes de rumeurs sur moi. Mais non. Il a même endossé toute la responsabilité de l'échec de notre relation auprès de mes parents. Toujours histoire de garder les apparences. ” Ah et y'a cette fois aussi..Des années plus tard, une fois parfaitement à l'aise avec mon corps et ma sexualité, on a eu cette idée stupide avec mon pote gay...On se demandait ce que ça ferait...L'alcool aidant...Bref, pire partie de baise, ever. “ que je rajoute cette fois avec humour, en rigolant. Franchement ça a été une catastrophe de bout en bout. Je pense que c'est la pire partie de jambes en l'air que l'histoire de l'humanité ait jamais connue. A ne pas reproduire chez vous. En même temps deux gays ensemble...Pire idée du siècle. Cela se serait peut être un peu mieux passé avec un type qui savait ce qu'il faisait, m'enfin. ” On a décidé qu'il allait s'en tenir aux queues et moi aux vagins, ça vaudrait mieux. “ Pour tout le monde. Oui, il ne faudra pas qu'elle s'en offusque, je peux avoir un langage un peu cru. Et je suis très à l'aise avec ma sexualité à présent, donc ça ne me gêne pas d'en parler. ” Je comprends, oui. C'est difficile de remettre en question quelque chose qu'on t'as inculqué toute ta vie. Que tu considères comme...normal. “ J'en sais quelque chose. ” Mais je pense que c'était encore plus difficile avant...Je veux dire maintenant, à l'heure d'internet, c'est plus facile d'avoir une vision de ce qu'il se passe à l'extérieur. “ Bon sauf dans les pays où justement l'accès à l'information est compliquée. Voir bourrée de propagandes. Censurée. Après oui, rien n'est plus fort que de constater directement par soit même les différences. Sur un sujet plus léger, les mecs, Aera me confie que ça ne la dérangerait pas de voir les candidats se balader torse nu toute la journée. Je souris, bien sur, sacrée coquine. " Bon allez c'est décidé, dès demain, on se ballade tous à moitié nus alors. “ que je réplique en plaisantant. Comme ça on contente tous les publics. Non ? Bon ok...C'est pas la bonne émission pour ça. Ici, on a des conversations d'adulte, voyez. Elle m'interroge sur mon désir d'adoption. Se demandant très certainement qu'est ce qui peut pousser une femme à préférer adopter une adolescente plutôt que d'avoir un bébé, son bébé. Il est vrai que c'est difficile à comprendre, pour beaucoup. ” Non je ne les connaissais pas. “ Ce ne sont pas les enfants d'une amie décédée ou que sais je. ” Avoir un enfant biologique ça posait la question de savoir qui serait la “vraie” mère. On ne voulait pas que ça puisse être source de conflits... Mais on y a longuement réfléchi. “ On l'a envisagé sérieusement pendant un temps. ” Puis on s'est dit qu'au final on était un peu égoïstes...Pourquoi forcément vouloir donner la vie, quand y'a tant d'enfants qui n'attendent que ça, un foyer et de l'amour ? J'ai repensé à mes parents...On partage le même ADN, et pourtant, ce n'est pas ça qui en font de bons parents. Loin de là. “ Ce n'est pas l'ADN qui fait tout. ” Après je te cache pas, qu'à la base, on comptait adopter un bébé, ou un enfant en bas âge...Et un seul tu vois. “ A la limite on se disait, un ou deux ans, ça passe. Pas plus. ” Mais la vie nous réserve parfois des surprises. On est tombé sur ces deux là, un frère et une soeur... “ C'était un peu comme une foire, c'est triste à dire, mais y'a un événement d'organisé, où tu rencontres plein d'enfants, et après tu fais ton choix. Un peu comme dans un catalogue. ” A cause de son âge, elle avait déjà abandonné l'idée d'être recueillie. Et elle aurait très certainement été séparée de son frère. “ qui lui n'avait que 5 ans, et donc plus de chance de se trouver un nouveau foyer. ” J'sais pas...Il s'est passé un truc. Je saurais pas t'expliquer le pourquoi du comment. Ils nous ont touché, au plus profond de notre être. “ Pourtant sur le papier ils ne vendaient clairement pas du rêve. Ni en vrai d'ailleurs, Santana étant une gosse rebelle, avec un cruel déficit de confiance aux autres, qui m'a insulté dès la première rencontre. Et Juanito, il ne parlait vraiment pas beaucoup. ” On nous a tous prit pour des folles...Et on l'était très certainement, je peux te dire qu'ils nous en on fait voir de toutes les couleurs, mais j'aime me dire que c'est le destin qui les a mis sur notre route. "

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
21st century girl (lundi, 00h53) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: 21st century girl (lundi, 00h53) — Mer 29 Avr - 22:36

Elle a l'impression qu'elle a jamais autant parlé de son pays que depuis qu'elle est ici et pourtant, Aera est pas la fille la plus patriote du monde en dépit de son attachement. C'est sans doute qu'elle a été aux premières loges pour assister à l'envers du décor de tout ce qui en fait sa notoriété et que ça l'a un peu refroidie. Il n'en reste pas moins que c'est plaisant de pouvoir partager ses pauvres connaissances sur le pays avec des personnes qui seraient peut-être même incapables de situer la Corée sur une carte. Pouvoir expliquer des traditions ou des façons de faire, et en quoi ça change d'autres pays. Le mariage, c'est l'exemple parfait parce qu'on a toujours tendance à s'imaginer le truc hollywoodien, ou bien l'église et une immense fête après ça. En Corée c'est un peu moins glamour à moins d'avoir soit beaucoup d'argent, soit de la célébrité. Mais Aera n'ayant ni l'un ni l'autre, elle ne doute pas que son mariage sera sûrement plus traditionnel. « C'est pas vrai pour tout le monde bien sûr, mais généralement nos mariages sont un peu à la chaîne. On se marie dans des halls de mariage, y a d'autres couples dans les salles d'à côté qui se marient, et on se presse un peu pour que les suivants puissent enchaîner dans le bon timing. Y a pas vraiment de réception, juste un repas, et en deux/trois heures tout est fini. Pas forcément ce que j'imagine pour moi, je dois reconnaître. » Elle secoue la tête, consciente que dit comme ça, le mariage en Corée ne vend pas du rêve. Aera est convaincue que pour elle, ce serait un peu différent. Déjà parce qu'elle n'imagine pas absolument se marier avec un Coréen, et ensuite parce qu'elle a envie que cette journée, ce soit une journée de princesse, et donc de la faire traîner en longueur et en profiter. « Il était comment, ton mariage ? » Est-ce que Michaela a eu l'impression d'être une princesse pendant le plus beau jour de sa vie ? Elle sait pas pourquoi, elle l'imagine pas accorder tant d'importance que ça au côté romantique de la chose, mais c'est peut-être parce qu'elle cache bien ce côté de sa personnalité. Sa colocataire se livre un peu plus, d'abord sur l'Angleterre et ce que ça a changé pour elle au moins dans sa vie sentimentale, puis sur ses expériences masculines. Aera écoute, captivée par ce qu'elle raconte parce que y a pas à dire, elle est assez charismatique pour donner envie de l'écouter non stop et qu'elle a l'air d'avoir une vie bien remplie avec beaucoup de couches et de sous-couches, de nuances et d'avis sur plein de choses. Ca la fascine, Aera : son propre vécu est un peu plus limité, à tout point de vue, et elle adore en apprendre plus sur la vie des autres, les épreuves qu'ils ont traversée ou bien les petits détails qui paraissent anodins mais qui en révèlent plus que tout le reste sur la personne avec laquelle on échange. « C'est ta meilleure amie que t'as épousée du coup ? » Juste pour bien situer tout le truc. « T'as l'air d'avoir eu pas mal d'expériences, je trouve ça cool d'explorer sa sexualité pas seulement pour être fixé mais pour pas passer à côté de quoi que ce soit. Faudrait plus de gens comme ça » elle lâche, un peu perdue dans ses propres pensées. Clairement, Aera sera pas la bonne personne pour explorer d'autres pans de sa sexualité, l'actuelle est déjà bien assez complexe à gérer, mais elle admire ceux qui le font et assument sans s'intéresser à ce que les autres penseront d'eux. « Oui, les choses changent. Même chez moi, y a des plus en plus de couples gays qui s'affichent un peu plus ouvertement, mais le truc c'est qu'on est pas très en avance niveau culturel et on a tendance à rester bien ancrés dans nos traditions. Après je peux pas dire que j'ai déjà regardé une femme en me disant qu'elle m'attirait, donc j'ai envie de penser que je suis hétéro par choix et pas pour me conformer à la norme locale. » Elle hausse les épaules. Faut bien reconnaître que jusqu'à présent elle s'était surtout jamais posé la question, et que le fait d'en parler ne provoque pas en elle la moindre révélation sur le sujet. « Ca me va bien personnellement. Sauf moi. Je me balade pas à moitié nue. » Là encore, parce qu'elle n'a pas été éduquée comme ça ; la pudeur fait partie de leurs habitudes en Corée et même l'Angleterre n'a pas changé ça. Et Aera n'est pas assez à l'aise avec son corps pour l'exhiber, encore moins devant des hommes, comme ça, juste pour le fun. Si la BBC cherche à faire de l'audimat avec de la peau nue, clairement, elle va pas y contribuer. Elle écoute l'histoire de l'adoption des enfants de Michaela, passionnée par le récit, franchement fascinée par le fait d'adopter non pas des bébés mais des enfants, voire des ados. Elle trouve que ça demande un gros côté sacrifice, mais c'est sûrement parce qu'elle voit ça de son prisme à elle : elle veut devenir mère et vivre toute l'expérience de A à Z. Pas maintenant, mais quand elle s'en sentira prête. Adopter quelqu'un de plus âgé, c'est passer à côté de tout le début, comme si on tronquait une partie de la relation. Visiblement, Micha n'a pas eu ce problème-là et tant mieux ; il faut des gens comme elle dans ce monde, Aera en a la certitude, pour contre balancer les filles tradi comme elle. « Je trouve ça touchant la façon dont t'en parles. Je peux totalement imaginer le truc, créer un lien fort avec quelqu'un qui a probablement espéré toute sa vie être aimé et pensait qu'elle aurait jamais ça. » Elle offre un sourire à sa coloc. « Ils doivent se sentir un peu chanceux, surtout comparé à d'autres enfants comme eux qui n'ont jamais trouvé de parents. C'est beau ce que vous avez fait, parce que combien de personnes feraient le choix d'adopter des enfants plus âgés ? Je sais que j'en serais incapable de mon côté, alors je trouve ça d'autant plus cool. » Elle tourne de nouveau la tête vers Micha. « Ils te manquent pas trop ? » Question probablement stupide, comment imaginer qu'un enfant manque pas à sa mère. « Tu dois avoir une sacrée bonne raison d'être ici pour accepter de laisser tes enfants pendant potentiellement plusieurs mois. » Ou peut-être pas, finalement, Aera portera pas de jugement là-dessus, encore moins compte tenu du fait qu'elle n'y connaît rien. Mais elle a le sentiment que Micha est pas ici juste en quête de son quart d'heure de gloire. Autant en avoir le cœur net. « Qu'est-ce qui t'as poussée à participer à l'émission du coup ? »

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
21st century girl (lundi, 00h53) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: 21st century girl (lundi, 00h53) — Ven 1 Mai - 18:16

Cela m'intéresse de connaître les traditions dans le reste du monde. A chaque fois que j'ai voyagé, j'ai toujours essayé de m'imprégner le plus possible de la culture locale. Je n'ai jamais eu la chance de me rendre en Corée du Sud (enfin après tout ce que j'entends, ais-je vraiment envie d'y mettre les pieds ?), alors c'est toujours plaisant d'en apprendre un peu plus. Comment se déroulent les mariages ? Un peu à la chaîne. Plus comme une corvée administrative. Pas très romantique tout ça. " Mais comment tu peux y faire entrer des centaines de personnes du coup ? “ que je demande amusée. N'a t'elle pas dit que connaissant ses parents, ils inviteraient la terre entière ? Cela ne va pas un peu à l'opposé de cette approche du coup ? Aera me demande alors comment était mon mariage. ” Comme toutes les petites filles peuvent le rêver... Bien que je t'avouerais que dans notre couple, ce n'était clairement pas moi la romantique des deux. Cela n'aurait tenu qu'à moi, on aurait expédié ça à la mairie, une petite réception avec quelques proches, et basta. “ Je voulais un truc simple, intimiste. Mais ma moitié n'était clairement pas de cet avis. Son mariage, elle se l'était imaginé depuis ses 10 ans. Alors je n'allais pas briser ses rêves. ” Mais qu'est ce qu'on ne ferait pas par amour... “ Ah je te jure. ” Mes beaux-parents étant friqués, ils ont tenu à tout payer. “ Cela me gênait au début, mais j'ai finis par accepter, comprenant que de toute façon, il ne servait à rien de lutter, c'était une bataille perdue d'avance. ” On a loué cet espèce de...manoir, avec une salle de réception immense. La cérémonie a eut lieu à l'extérieur, sur le domaine...C'était au bord d'un lac. Un cadre rêvé, comme t'en vois à la télé. “ Autant vous dire que ça a dû leur couter un bras. Mais rien n'était trop beau pour leur fille adorée. Comme quoi, y'a des parents qui sont prêt à tout pour le bonheur de leur enfant. Alors que pourtant au tout début, ils ne voyaient pas d'un très bon oeil notre relation. D'autant plus qu'à cause de moi, elle a quitté ce type charmant...celui qui incarnait le gendre idéal. Mais au bout du compte, quand ils ont vu que leur fille était heureuse avec moi, ils ont réalisé que c'était ça le plus important. C'est à ce moment là qu'ils m'ont accueillis comme l'un des leurs. " On devait bien être une centaine de personnes, ils sont très nombreux dans ma belle famille. “ Un quart des invités devaient être les miens, et le reste c'était de son côté. J'ai quand même quelques cousins qui sont venus depuis l'Afrique du Sud, et ça m'a sacrément touchée. ” Ce qui est drôle, c'est qu'au moment d'échanger nos voeux, il s'est mit à pleuvoir. On a dû expédier le truc, pour se dépêcher de se mettre à l'abris. “ Certains auraient pu y voir un mauvais présage. On a préféré en rigoler. Tout ne peut jamais être parfait. ” Au final, j'suis contente qu'elle ait insisté parce que, c'était quand même un p'tain de mariage. " Dans la démesure certes, mais bordel, après tout cela n'arrive qu'une fois dans une vie. Enfin...ce n'est censé arriver qu'une fois. De toute façon, je l'ai décidé, je ne me remarierais jamais. Aera se demande alors, si justement, c'est ma meilleure amie que j'ai épousé, celle que je connaissais depuis ma plus tendre enfance.  " Ah non, pas du tout...Nos parents étaient très proches. Même paroisse, même croyances...Lorsque les miens ont apprit pour nous deux, ils ont immédiatement appelés les siens et...disons qu'après ça, elle ne m'a plus jamais adressé la parole. “ Mais je peux la comprendre. Elle ne voulait pas prendre le risque d'être abandonnée comme mes propres parents l'ont fait. J'imagine qu'elle m'a tout mit sur le dos. Que c'est moi qui l'avait séduite. Que je l'ai détourné du droit chemin. Que c'était une erreur et que ça ne se reproduirait plus jamais. Juste une expérience d'ado. Alors elle a préféré sauver sa relation avec ses parents, plutôt que la nôtre. Je l'ai vécu comme une trahison. Elle m'a brisé le coeur. Mon premier chagrin d'amour. Mais au final, avec du recul, je lui en suis reconnaissante, car sans ça je n'aurais jamais pu rencontrer Zoey. Ni vivre cette histoire d'amour incroyable, ou adopter ces deux magnifiques enfants. ” Parait qu'aujourd'hui elle est mariée à un type, et qu'elle a trois enfants. Faut croire qu'elle n'est jamais sortie du placard. “ On se confiait tout. Et honnêtement, je peine à croire qu'elle ait perdu subitement tout attrait pour les femmes. Mais après peut être qu'elle aime sincèrement cette homme, je ne sais pas. Je m'en fou. Elle a fait ses choix, j'ai fais les miens, et c'est aussi bien comme ça. Aera trouve ça bien que j'ai exploré ma sexualité, ne me fermant à rien...Il devrait y'avoir plus de gens comme ça. C'est bien vrai.  ” Je suis un peu comme ça pour tout. Je ne veux pas passer à côté de la moindre expérience. “ Ma curiosité est sans limites. Y'a qu'à voir, je suis bien dans cette émission aujourd'hui. ” L'essentiel c'est que les mentalités progressent. J'aime à croire qu'un jour on vivra dans un monde où chacun pourra être libre d'être qui il veut. Sans risquer de se faire juger, insulter, agresser pour ça... “ Malheureusement je pense que je ne vivrais pas assez longtemps pour y assister. Dans certaines parties du monde, on en est encore très loin. C'est fou les disparités qu'il peut y'avoir entre certaines populations. Mais y'a un dénominateur commun, c'est que ce sont les femmes qui en pâtissent le plus souvent. ” Dommage. “ que je réplique amusée lorsqu'Aera déclare que tout le monde peut bien se promener à moitié nue, tant que ce n'est pas elle. De toute façon on est en Autriche, ce n'est pas franchement le climat le plus adapté pour ça. Je lui raconte ensuite l'histoire de l'adoption de mes enfants. C'est vrai que ce n'est pas commun. Qui aurait l'idée d'adopter une pré-ado ? Une pré-ado à problèmes en plus ? La jeune femme trouve ça touchant. De son côté, elle serait bien incapable de faire ce qu'on a fait. ” Ils ont mit un moment avant de nous accepter. Surtout Santana. Au début, elle nous à mit la misère...Et je peux te dire qu'elle n'a pas fait semblant. “ Allant même jusqu'à avoir des propos très blessant. ” Parce qu'elle avait l'habitude que ça ne marche pas avec les familles. Qu'on finisse par l'abandonner au bout du compte. Comme tous les gens qu'elle a rencontré, sa mère biologique la première. “ Elle a alterné entre les foyers et vivre avec sa mère. Qui n'a cessé de faire des allers retours en prison. En lui promettant à chaque fois de changer. Avant d'être mise à l'ombre pour un bon moment. ” J'imagine que c'était une sorte de test...Quand elle a finit par comprendre qu'on irait nul part, elle s'est calmée. Et on est devenu une vraie famille. " Cela ne veut pas dire que cela a été de repos pour autant. Elle ne s'est pas tout à coup transformée en bisounours. Du coup, avec tout ça, et mon attachement certain pour ma progéniture, Aera s'imagine que je dois avoir une sacrée bonne raison pour m'éloigner d'eux aussi longtemps, qu'ils doivent beaucoup me manquer. " Tu sais, ils sont grands maintenant. Santana, elle a sa propre vie et Juanito, il peut très bien se débrouiller sans moi quelques semaines. Alors bien sur qu'ils me manquent, mais je pense que c'est moins difficile pour moi, que pour une Roma ou une Maci par exemple, où ils sont plus petits. “ Globalement qu'on se le dise, ça ne va pas changer grand chose à leur vie que je disparaisse quelques temps. ” Et à la vérité, avec mon métier, la séparation on a l'habitude...Il peut m'arriver de m'absenter plusieurs semaines pour un tournage. “ Alors je ne pense pas qu'on puisse me décerner le trophée de la mère de l'année. " Même si c'est différent, parce qu'on a le téléphone, la visio et qu'ils peuvent venir parfois quelques jours... “ Selon la localisation, cela peut leur faire des vacances. Il n'en reste pas moins que l'éloignement est quand même là. Même si ma femme a globalement été conciliante, et d'un énorme soutien parfois cela a pu être source de conflits et de tensions. ” Et c'est mon fils qui m'a inscrit et poussé à participer...C'est un grand fan du jeu. Et il peut se montrer très convainquant lorsqu'il le veut. Disons que je traverse une mauvaise passe, et qu'il s'est dit que j'avais besoin d'un nouveau challenge. “ Plutôt que je broie du noir et m'isole de tout le monde. ” Et toi, pourquoi t'es là ? " On a tous des raisons différentes, quelles sont les siennes ?

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: CHAMBRES 3 ÉTOILES-
Sauter vers: