Partagez
 

 right behind you baby (sam, 15:00)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
right behind you baby (sam, 15:00) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: right behind you baby (sam, 15:00) — Mar 28 Avr - 23:13

la mode, une passion ? on peut dire que oui. t'as toujours aimé t'apprêter et t'as toujours trouvé des astuces pour varier les styles. quand t'étais plus jeune, vous vous échangiez des fringues, avec tes copines, histoire de pouvoir composer des looks différents sans lâcher le peu d'argent de poches que vous aviez à l'époque. et c'est de cette manière que t'es devenue influenceuse : en postant des photos sur un nouveau réseau social quasiment inconnu de tes tenues réalisées avec les vêtements des copines et les tiens, c'était juste pour toi à la base. t'as pas trop compris comment ça a pris cette ampleur, mais ça t'a plu, forcément. avoir de plus en plus de messages, avoir un nombre de followers croissant, de l'attention. comment une ado peut résister à ça ? tu acquiesces. oui, c'est devenu une passion que j'ai bien cultivé., et c'est sûrement ça la clef. déceler ce qu'on aime, s'y accrocher, approfondir. elle a l'air confiante quant à ta réussite professionnelle dans le domaine que les opportunités t'auront permis d'avoir. ça te fait sourire. j'espère. après ça fait pas tout, la réussite professionnelle., la société met trop ça en avant, et t'es pas très d'accord avec ça. c'est une occupation, un moyen de pouvoir payer ses impôts et de se construire aussi, mais c'est pas tout, à tes yeux. surtout, ce n'est pas la seule manière de se définir en tant que personne. tu te rends comptes que tu ne sais même pas ce qu'elle fait dans la vie, Aera. tu fais quoi dans la vie, d'ailleurs ?, non parce que c'est quand même une grosse partie de la vie de quelqu'un, en terme de temps. alors t'es curieuse de savoir à quoi Aera passe ses journées. quant à toi, tu lui enverras de quoi se vêtir sans problème. tu penses déjà à la manière dont ça pourrait se passer pour qu'elle puisse y trouver le plus de satisfaction possible. elle a l'air toute contente de cet échange de bons procédés, et faut dire que t'es assez excitée par l'idée, toi aussi. ça te fait sourire, ça t'amuse tout ça et surtout, ça te fait plaisir de voir autant d'enthousiasme face à cette proposition. elle te parle de ses marques préférées et lorsqu'elle te demande si t'en connais parmi ces trois tu acquiesces. je connaissais Style Nanda et Lucky Chouette, mais je connaissais pas KYE ! je regarderai en sortant de là., tu dis en souriant. j'ai pas beaucoup de pièces coréennes je crois. j'en trouve sur des sites d'occasion de temps en temps mais c'est pas ce que j'ai le plus., tu avoues en souriant. de toutes façons, je te ferai des photos de tout et tu me diras ce qui te plaît, je serai sûre de te faire plaisir comme ça !, tu dis dans un sourire complice. tu comptes bien ajouter de quoi la surprendre dans tes colis, mais tu préfères d'abord connaître un peu plus ses goûts avant de lui envoyer tout et n'importe quoi. de ton côté, t'as évidemment hâte de découvrir les produits de beauté que ta copine coréenne pourrait te faire découvrir aussi. mais pour l'heure, un sujet d'actualité ressurgit : Carl. elle espère ça va s'arranger. tu hoches la tête. moi aussi, vraiment., tu lâches dans un sourire. merci., tu ajoutes. mine de rien, elle a été une oreille attentive et compréhensive face à tes choix dans cette situation. c'était pas simple de gérer tout ça de ton côté. et puis, ses conseils étaient les bienvenue et te confortent dans tes choix : tu dois penser à toi et tu ne dois rien à personne. t'es surprise d'apprendre qu'Aera non plus n'a jamais été amoureuse. c'est dingue, c'est la deuxième personne avec qui tu parles de ce genre de choses et le résultat est le même : pas d'amour du côté d'Izïa comme de celui d'Aera. toi qui pensais être un cas isolé, tu te retrouves presque à faire partie d'une norme au sein de cette aventure. elle t'avoue que ça l'angoisse parfois et tu acquiesces. tu comprends un peu, parce que tu te demandes toi-même si c'est un sentiment que tu pourrais être amenée à ressentir un jour à ton tour. je comprends cette appréhension. je me dis que c'est sûrement pas moi qui ai un souci particulier, juste que j'ai pas rencontré quelqu'un qui en valait la peine., t'essaies de te rassurer comme tu peux. mais c'est vrai que jusqu'ici, t'es pas tombée sur la crème de la crème dans tes relations amoureuses. comment ça, tu réfléchis trop ?, tu demandes finalement, parce que t'as relevé ça et que ça t'intrigues. elle te parle ensuite de ses crushs et de sa possible obsession. ça te fait sourire. t'as appris de tes erreurs, c'est déjà cool., tu lâches dans un léger rire. t'espères qu'elle ne fait plus rien d'idiot pour des mecs, ce serait dommage. elle te demande si tu te laisseras séduire par quelqu'un ici. tu hausses les épaules. aucune idée. l'avenir nous le dira., mais t'enticher de quelqu'un au cours de tes quelques semaines de présence ici, ça te semble presque irréaliste. même si t'as déjà eu plus de conversations pertinentes et intéressantes avec l'ensemble des candidats qu'au cours de ta vie avec des personnes de ton quotidien. c'est fort, quand même. en tous cas, je suis bien contente de participer à cette aventure, parce que ça me donne l'opportunité de rencontrer des personnes qui me semblent vraiment intéressantes., tu dis dans un large sourire. et t'en fais partie, évidemment., tu lâches dans un sourire complice. Aera, elle fait partie des gens que tu commences à vraiment apprécier dans cette aventure. bon, et toi, tu penses quoi d'un potentiel rapprochement avec quelqu'un dans l'aventure ?, tu lui lances un sourire complice. t'es intéressée par ce qu'elle pense des relations intimes et puissantes qui semblent se créer dans cette émission au fil des saisons.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
right behind you baby (sam, 15:00) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: right behind you baby (sam, 15:00) — Mer 29 Avr - 23:07

« C'est cool, d'en avoir fait une passion » elle note, consciente qu'elle revient toujours aux mêmes discussions avec les gens et que ça met toujours plus en lumière le fait qu'elle n'en a pas, de passion, et que c'est chiant d'être à ce point boring qu'elle peut même pas parler d'un truc dingue avec des étoiles dans les yeux. Sa vie est tout ce qu'il y a de plus moyenne, y a peut-être que son secret qui la fait se démarquer et encore, à bien y réfléchir elle s'en passerait largement pour ne garder que la normalité de son quotidien. Elle a des choses à raconter, Aera, sur ce quotidien, pas que des trucs ennuyants, mais rien dont on sent qu'elle y met énormément de cœur. Thrown Dice, c'est sa façon à elle de tromper l'ennui de sa routine, de faire, voir, découvrir d'autres choses. Peut-être de prendre enfin la baffe qu'elle attendait désespérément, réaliser qu'elle est pas faite pour rester en Corée et ferait mieux de prendre le large ailleurs malgré son attachement à son pays et sa vie là-bas. C'est pas comme si son pays lui avait rendu son attachement pour lui, de toute façon. « Ca dépend où j'imagine... Chez moi c'est le premier critère auquel on accorde de l'importance. La réussite professionnelle. C'est sacré, même plus que la beauté, même si au final ça va de paire. » Mais faut dire que chez elle, les étudiants se suicident parce qu'ils révisent jusqu'à 5h du matin, oublient leur vie et sacrifient tout pour espérer finir au sommet de la chaîne alimentaire et enchaîner sur un boulet au sommet de cette même chaîne et reproduire le même schéma. Elle caricature, bien sûr, c'est pas non plus l'empire corporate qu'elle a tendance à avoir en tête, mais c'en est pas si éloigné que ça. « Je suis croupière dans un casino de Gangnam. C'est le quartier des riches. » Logique, du coup, d'y trouver un casino, puisque que pourraient faire les riches mis à part dépenser leur argent en espérant que la chance leur sourie ? En réalité, ce ne sont pas les riches qu'on trouve dans son casino, plutôt la classe moyenne voire basse, à la recherche d'un peu de bonheur dans leur quotidien morose sous la forme de jetons à échanger contre de l'argent sonnant et trébuchant. Bien sûr, leurs projets échouent presque toujours mais ça n'en reste pas moins passionnant, d'assister à la chute perpétuelle façon Sisyphe contraint de faire rouler sa pierre jusqu'au sommet de la montagne encore et encore. « Mon objectif, c'est d'animer les tables de jeu, distribuer, attribuer, compter et encourager les gens à rester le plus longtemps possible pour dépenser leur argent. » La dernière partie n'est pas directement incluse dans sa fiche de poste mais à quoi bon se voiler la face : elle est surtout là pour ça, et il s'avère que c'est un truc qu'elle fait particulièrement bien. La perspective de recevoir des colis de vêtements de Rosamie a le mérite de faire sa journée – et probablement d'autres futures journées, quand elle recevra ces fameux colis – et elle la gratifie d'un sourire lumineux. « J'ai hâte de voir ce que tu m'enverras ! Et de faire mon choix dans ta garde-robe ! D'ailleurs on peut se préparer ensemble demain si tu veux ? Et peut-être même que tu me laisseras jeter un coup d'oeil à ta garde-robe ? » elle demande, la moue innocente. En vérité Aera sait déjà ce qu'elle portera le lendemain, parce qu'elle a passé une demi-heure ce matin à réfléchir à la question. Là où la plupart se contenteront d'enfiler les premières fringues passant à portée de main, elle préfère avoir tout anticipé et s'assurer d'être présentable. Elle hoche la tête quand Rosa mentionne sa perspective sur l'amour. « T'es encore toute jeune, c'est aussi pour ça. La plupart des mecs sont pas prêts pour une fille comme toi. » Elle sourit, consciente qu'elle tient le discours le plus stupide de la création parce que l'amour n'a rien à voir avec l'âge... et pourtant. L'amour, ça se limite pas au coup de foudre passionnel façon Carl, elle voit ça plutôt comme une histoire qui se construit dans le temps avec des affinités, des aspirations, et des souvenirs qu'on partage. Difficile de trouver ça quand on se cherche encore soi-même. « Je me protège. Beaucoup trop. Et à force de pas laisser les hommes rentrer complètement dans ma vie, je finis par me lasser d'eux et je tombe pas amoureuse et c'est un cycle infernal. Un de mes ex m'a dit qu'il en avait eu marre d'essayer de faire tomber mes barrières et que ça en valait pas la peine. Je peux pas vraiment lui en vouloir. » Elle a ses raisons de pas réussir à les faire tomber, ces barrières, même si elle n'exclut pas la possibilité que quelqu'un finisse par lui donner envie de le laisser pleinement rentrer dans sa vie. Ca demande sûrement beaucoup trop de temps et d'investissement pour en valoir la peine, mais c'est de sa faute à elle plus qu'à celle des hommes. Aera laisse entrevoir un sourire complice quand Rosa mentionne les personnes intéressantes, dont elle fait partie, qu'elle rencontre dans le jeu. Elle acquiesce à son tour, partage pleinement cette opinion. « Je crois que je sous-estimais à quel point j'avais besoin de m'évader de la Corée et de faire de nouvelles rencontres » elle confie d'un ton amusé. Et pour l'instant, il faut reconnaître que les rencontres oscillent entre intéressantes et passionnantes selon les candidats, mais Rosamie est parvenue à se glisser tout en haut de cette liste. Ce n'est pas la seule, bien sûr, mais elle fait d'ores et déjà partie de ces piliers auxquels elle envisage de se raccrocher aussi longtemps qu'elle le pourra. A la question qu'elle pose, elle laisse échapper un rire. « Y a des mecs qui pourraient me plaire, je vais pas mentir, mais ça n'irait sans doute pas plus loin que des flirts innocents. Je sais bien qu'il ne faut jamais dire jamais et que je pourrais me laisser surprendre par le contexte qui rend tout plus intense blablabla, mais si je suis incapable de baisser la garde dans mon quotidien, je doute réussir à le faire ici. » Sans compter qu'elle n'est pas venue pour ça, et que si jamais elle devait être séduite pour de vrai par quelqu'un, sans parler d'amour, il faudrait une connexion très forte – de celles qu'elle pourrait pas avoir sans parler de son secret, ou connaître celui de l'autre. « S'il devait y avoir des rapprochements entre candidats, tu miserais sur qui ? »

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
right behind you baby (sam, 15:00) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: right behind you baby (sam, 15:00) — Jeu 30 Avr - 22:42

les critères de réussite sociale, ils sont bien différents selon les pays et Aera t'en parle bien. c'est vrai que chez toi, certains métiers sont plus plébiscités que d'autres. tu penses au métier de marin, qui est le métier phare aux Philippines. ils sont respectés, très respectés. mais vous avez des critères bizarres : le nombre de maitresse qu'un homme peut avoir est un critère de réussite sociale. ironique, dans un pays aussi conservateur que le vôtre. je sais pas ce qui est le plus important chez nous., tu dis en réfléchissant. déjà, y'a une question de langue, je dirais. on parle anglais et philippin, et ceux qui ne parlent pas anglais sont forcément stigmatisés., c'est ça de vivre dans une archipel bilingue. ceux qui ne parlent qu'une langue sont mal barrés en société. après y'a aussi une question de beauté. en vrai, tu parlais de blancheur de la peau et c'est vrai aussi aux Philippines. beaucoup de femmes et d'hommes se tartinent de crèmes blanchissantes qui leur détruit la peau. et c'est triste. en réalité, avec ta peau claire, ta taille et ton corps, t'es presque le fantasme de la société. et pourtant, tu fais pas d'efforts particuliers parce que t'as aucune envie de te détruire la santé avec ce genre de produits. même si en réalité, la beauté est pas un critère pour les relations amoureuses. le critère principal des femmes philippines, c'est la richesse. enfin, quand le critère, c'est pas que y'a une grossesse hors mariage et que la famille fait tout pour que t'épouse le père. le critère principal des femmes peut paraître totalement fou, et ça donne une mauvaise image des femmes, certainement. ah, et pour un homme, y'a le nombre de maitresses qu'il a., tu lâches finalement, d'un air un peu dédaigneux, parce que c'est quelque chose qui t'agace profondément. c'est d'une telle hypocrisie. Aera évoque ensuite son métier. elle travaille dans un casino. elle te détaille ses missions au sein de son entreprise et tu acquiesce en l'écoutant. effectivement, la dernière mission est certainement la plus importante. d'ailleurs, on dit que c'est pour cette raison qu'il n'y a pas de fenêtre dans la plupart des casinos : pour ne pas savoir depuis combien de temps on y est. ça te fait sourire, qu'elle ai une vision aussi clair de son véritable rôle au sein du casino où elle travaille. c'est bien, elle est objective. et ça va, c'est un métier bien vu en Corée ?, tu demandes, histoire de saisir si c'est quelque chose qui fait d'elle quelqu'un qui a réussi ou au contraire, qui nuit à son image. du coup, tu sais mélanger les cartes comme personne. non ?, question ultra pertinente. c'est vrai qu'il y avait des questions plus intéressantes à poser, mais ça te fascine tellement, ces gens qui arrivent à mélanger un paquet de cartes en seulement une seconde, alors que toi tu les tords dans tous les sens et finit par les abîmer. t'as même déjà vu un gif où quelqu'un mélangeait des jetons d'une seule main en deux secondes et t'étais super impressionnée par cette espèce de performance. t'as compris la mécanique, mais ça te semble impossible à faire à ton niveau. alors tu imagines qu'Aera a ce genre de dextérité là, et ça te fascine totalement. en tous cas, Aera a l'air toute excitée de recevoir quelques uns de tes vêtements et te propose de partager l'avant-prime avec toi et de regarder un peu ce que la garde robe que tu as emmené ici (une valise beaucoup trop grosse et trop lourde) peut bien contenir. ah mais c'est qu'elle en a, de bonnes idées, Aera. tes lèvres s'étirent dans un large sourire. alors là, avec grand plaisir !, t'aimes beaucoup les avant-prime, surtout quand c'est avec quelqu'un que tu apprécies comme Aera. et puis, ça te stresse un peu ce prime qui approche, alors ça te fera du bien de décompresser avec ta copine coréenne. histoire de passer un bon moment avant de rentrer dans ce qui pourrait bien se transformer en arène. et puis, tu vas avoir le choix. j'ai ramené la moitié de mes fringues préférées. ouais, tu parles bien là uniquement de tes préférées. t'as déjà commencé à réfléchir à ce que t'aimerais porter pour ce prime ?, tu demandes. est-ce qu'elle porte toujours des robes près du corps ? ou est-ce qu'elle a toute une panoplie de fringues qu'elle a déjà sélectionné en faisant sa valise pour chaque prime jusqu'à la fin de l'aventure ? vous discutez ensuite de l'amour et la phrase d'Aera te fait sourire. t'es amusée et touchée à la foi, tu plisses les yeux, le regard pétillant. c'est tellement gentil., tu souffles. en vrai, je pense que c'est surtout les philippins qui sont pas prêts pour moi., tu lâches dans un rire. et c'est vrai, t'as une vision très différente des autres philippins des relations amoureuses et de l'avenir. à l'inverse de la majorité des philippins, tu ne veux pas d'une grande famille avec pleins d'enfants. t'as pas envie d'avoir des relations non-protégées sous prétexte que l'église ne vous pousse pas à utiliser des préservatifs. sans vouloir être condescendante, tu penses que ta carrière y est pour beaucoup là-dedans. parce que tes followers ne viennent pas forcément que des Philippines et que tu ne dialogues pas qu'avec des personnes de ton pays. alors au début, ça a pas mal bousculé des croyances. ça a même remis en question pleins de choses, mais t'as fini par te créer ta propre opinion des choses, à force d'avoir des tas d'opinions différentes sur des tas de sujets. de son côté, Aera explique avoir du mal à s'ouvrir totalement aux autres. tu acquiesces. tu vois ce qu'elle veut dire, c'est difficile de se livrer totalement et d'avoir assez confiance pour faire ça. par contre, son ex, il a été violent quand même. wow. franchement, je trouve ça violent quand même., t'es un peu choquée qu'un mec ai osé dire que ça n'en valait pas la peine. pour toi, ça sonne franchement comme elle n'en valait pas la peine. rassure-moi, tu sais que t'en vaux la peine, hein ?, tu lui demandes. parce que, même tu l'as peu côtoyée finalement Aera, tu vis pas avec elle depuis très longtemps, tu découvres quelqu'un de franchement très intéressant au fur et à mesure des discussions. alors t'es pas d'accord : elle en vaut la peine. chacun en vaut la peine. vous avez tous un bagage, vous êtes tous uniques. de son côté, elle est contente d'être dans cette aventure parce qu'a priori, elle en avait besoin. tu vois, ça vaut le coup de louper les fleurs de cerisiers, finalement., tu siffles dans un sourire complice. c'est pour cette raison que t'as choisi de postuler à Thrown Dice : le choix des candidats. c'est toujours des personnalités intéressantes, des secrets tout aussi intrigants et les relations qui se tissent entre les candidats sont incroyables à regarder. si t'étais devant ton écran, là, maintenant, tu serais certainement scotchée par la profondeur des discussions entre les candidats. parce que toi, jusqu'ici, t'as la chance d'avoir de superbes discussions, toujours enrichissantes. de son côté, Aera reconnaît qu'elle pourrait se laisser séduire par certains candidats, mais que ça n'irait probablement pas très loin. au mieux, ce sera du flirt. ça te fait sourire. est-ce que c'est pas pour baisser un peu ta garde, que t'es là, quand même ?, tu demandes, en faisant référence à son secret. parce que c'est quand même pas anodin de venir dans ce genre d'émission et de dévoiler au monde un secret. tu sais pas quelle teneur peut bien avoir le secret d'Aera, mais tu te dis que ça pourrait bien être une des barrières qu'elle ne baisse jamais en temps normal. quant à sa question sur les relations entre candidats, tu réfléchis un peu. tu sais pas trop ce qu'il en est du côté des autres candidats. c'est pas que ça t'intéresse pas, mais t'es pas toujours au courant de tout non plus. ceci dit, t'as entendu parler d'un strip-tease. Kara et Santo, peut-être ?, c'est possible, après tout. ils formeraient un duo assez explosif et ça te plairait pas mal de les voir flirter ensemble sous vos yeux. une idée, de ton côté ?, tu demandes dans un sourire malicieux.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
right behind you baby (sam, 15:00) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: right behind you baby (sam, 15:00) — Sam 2 Mai - 23:49

Rosamie partage les valeurs de la société philippine et elle trouve ça effrayant, Aera, même si finalement elle peut la rejoindre sur pas mal de choses. La peau blanche, c'est un truc d'asiatique, clairement, elle sait que c'est pareil au Japon aussi. Probablement que de la même façon que pendant des siècles, les Occidentaux valorisaient la peau blanche parce que ça signifiait qu'on ne travaillait pas à l'extérieur grâce à sa richesse, les Orientaux ont une vision similaire : c'est signe de puissance, d'avoir la peau claire. Elle aurait tendance à dire que c'est plutôt génétique et qu'on n'y peut pas grand-chose, que ça veut rien dire et qu'elle a juste eu de la chance à la loterie, mais ce sont des visions qui restent très ancrées culturellement. Elle s'étouffe à moitié à l'idée qu'on félicite un mec pour le nombre de maitresses qu'il a : c'est pas à l'opposé de la religion chrétienne, ça ? A moins qu'elle ait loupé l'épisode où la religion se confronte aux vicissitudes des hommes et leur besoin de dominer les femmes en asseyant leur puissance sexuelle, ce qui est visiblement le cas aux Philippines. C'est navrant, et ça va à l'encontre de tout ce qui compte pour elle, ne serait-ce qu'un semblant de respect pour les femmes. « Je vais pas mentir Rosa : ce que tu me dis ça me vend pas du rêve » fait-elle en éclatant de rire. Mais elle suppose que quand on grandit dans un pays, on finit par voir les choses avec le prisme de son éducation, c'est vrai pour elle aussi et des trucs qui horrifieraient des étrangers lui paraissent acceptables. A en juger par la moue de Rosamie cependant, la question des maîtresses semble lui poser au moins autant de problème qu'à elle. « Rien que l'idée de me dire que mon mec couche avec trente femmes à côté, ça me pose un problème fondamental... » elle souffle en levant les yeux au ciel. Elle qui a déjà du mal à s'ouvrir aux hommes, elle n'ose même pas imaginer si elle apprenait qu'elle se faisait tromper. Encore que n'étant pas du genre à partir en live, elle se contenterait d'une extrême froideur et d'une grosse dose de sarcasme histoire de faire passer le message avant de se casser et ne plus jamais le revoir. Voilà au moins une chose à laquelle elle a échappé... jusqu'à présent. Qui sait ce que l'avenir lui réserve ; elle a si souvent entendu ses amies lui raconter leurs déboires incluant généralement de la tromperie, à croire que c'est le mal du siècle. Elle secoue la tête à la question de Rosa. « Non, pas vraiment. C'est pas très prestigieux, mais je m'en fiche, je le fais pas pour rentrer dans les ambitions de mes parents, juste pour payer mes factures à la fin du mois. » Et parce que c'est marrant, d'observer ce microcosme de jour comme de nuit et d'en tirer des conclusions sur la nature humaine en extrapolant un peu. Ses parents ont manqué s'étouffer quand elle leur a dit ce qu'elle faisait, encore plus que quand elle était vendeuse dans une boutique de fringues ou barmaid. Ils voient ça comme un travail vicieux, qui n'apporte strictement rien à la société et Aera ne peut pas vraiment les contredire là-dessus. « Oh j'ai des collègues bien plus doués que moi, mais je dirais que dans l'émission oui, je suis probablement celle qui manie le mieux les cartes. Encore heureux ! » Elle se fend d'un nouveau rire, parce qu'il n'y a aucun prestige à tirer de cette compétence particulière mais que ça a l'air d'intriguer les gens, comme s'il y avait un truc fascinant à mélanger les cartes. « Cela dit je vais briser le mythe, mais dans mon travail, on utilise des sabots automatiques, les cartes passent rarement dans mes mains directement. » Ce qui réduit encore plus l'intérêt du talent qu'elle a appris à manier les cartes, la plupart du temps sur ses moments de pause avec ses collègues plutôt qu'en réelle pratique auprès des clients. Le rendez-vous est pris pour se préparer ensemble le lendemain, ce qui lui arrache un sourire éclatant, ravie de pouvoir partager ce moment avec quelqu'un d'autre, plus encore quand elle l'apprécie autant que Rosamie. « Génial, j'ai hâte » elle s'exclame en frappant ses mains ensemble. « En fait j'ai déjà une petite idée, une robe rouge que j'ai rarement l'occasion de porter... mais on verra, peut-être que je vais me laisser séduire par une de tes robes ! » Parce qu'elles font à peu près la même taille, et sont définitivement du côté des fines, Aera ne s'inquiète pas trop quant à l'idée de rentrer dans les fringues de Rosa. Même si celle-ci a un côté casual, elle est persuadée que, comme elle, elle a également apporté des vêtements un peu plus travaillés pour les primes. « Ca c'est possible aussi, vu ce que tu m'as raconté » fait-elle en réponse à son commentaire sur les Philippins. « C'est pour ça que le fait de participer à l'émission c'est bien pour toi, ça t'ouvre sur de nouveaux horizons masculins. » Aera lui adresse un sourire complice, et se demande qui parmi tous ces candidats pourrait lui taper dans l'oeil. Elle soupçonne que Costa soit en tête de sa liste (au grand désarroi de Carl) mais se réfrène de partager la pensée avec elle histoire de ne pas relancer le semblant de polémique autour d'un triangle amoureux pour l'instant imaginaire. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'on verrait pire comme couple. Rosamie semble avoir un avis très tranché sur le commentaire de son ex, et Aera est obligée de se marrer parce que forcément, raconté comme ça sans tout le contexte, c'est difficile de ne pas penser que le mec est un connard fini. En pratique, la situation était un peu plus compliquée que ça, et elle tient à défendre son honneur au moins un peu. « Je sais que j'en vaux la peine, t'inquiètes pas. C'est un type bien et il a tout fait pour que ça fonctionne, mais malgré tous ses efforts j'ai jamais réussi à tomber amoureuse de lui. Il ne l'a pas dit en pensant à mal, il était surtout triste et déçu. Et surtout il parlait de notre couple, pas de moi. » Aux dernières nouvelles, Han So est marié et sa femme attend un enfant, autant dire que c'est sans doute pour le mieux, et qu'il n'aurait jamais eu ça avec elle. « Le jour où je pourrai librement parler de mon secret, tu comprendras mieux » elle annonce calmement. Elle ne doute pas qu'il en ira de même pour elle avec les secrets des autres, qui révèleront les pièces manquantes de bien des puzzle. Elle acquiesce au commentaire de Rosa : oui, ça vaut le coup de louper la floraison des cerisiers même si elle aime particulièrement ce moment. Elle avait grand besoin de changer d'horizon et de rencontrer de nouvelles personnes. Thrown Dice est sans doute un bien étrange moyen d'atteindre cet objectif, mais jusqu'à présent ça fonctionne plutôt bien. « Je sais pas Rosa... » elle admet en soufflant. « J'y crois pas vraiment. » Pas tant qu'il y aura des secrets, un jeu, des caméras, de l'argent et des personnes dont les motivations pourraient s'avérer être bien différentes de ce qu'elle espérait. Rosa mentionne Kara et Santo en rapprochement et elle hoche la tête. « Y a pas eu une histoire de strip tease entre eux ? » Elle sait plus où elle a entendu parler de ça, mais même si la combinaison lui semble improbable, elle se dit que finalement, pourquoi pas. « Je serais tentée de dire Gianni et Roma. Je soupçonne Roma d'avoir un faible pour Gianni, mais tu gardes ça pour toi. » Sourire complice. Ce n'est qu'une hypothèse, elle n'a dans le fond absolument rien pour l'étayer.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: BIBLIOTHÈQUE-
Sauter vers: