Partagez
 

 there's only one (vendredi, 15h10)

Aller en bas 
AuteurMessage
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
there's only one (vendredi, 15h10) Empty
Message (#) Sujet: there's only one (vendredi, 15h10) — Lun 20 Avr - 20:22


@aera
there's only one


Quand il se balade à l’extérieur du chalet Carl a pas l’impression d’être si loin de chez lui. Ici les arbres ressemblent à ceux qu’il peut voir en Irlande, même chose pour les fleurs, c’est un environnement qui lui semble étrangement familier alors que c’est pas la porte à côté pourtant l’Autriche. Il s’attendait à être un peu plus dépaysé que ça, surtout quand il a su qu’on l’envoyait dans un village entouré de montagnes, dans sa tête c’était limite un séjour au sport d’hiver qui l’attendait. Mais la neige est pas franchement au rendez-vous à cette période de l’année et le printemps a la même senteur que partout ailleurs, faut vraiment qu’il s’aventure dans le village et qu’il tombe sur une pancarte avec des mots écrits en allemand pour ressentir l’effet de la distance. Mais il a pas prévu de descendre jusqu’à Hallstatt aujourd’hui, il préfère faire le tour du domaine et cueillir quelques fleurs qu’il déposera dans la boîte aux lettres de Rosamie comme il en a maintenant pris l’habitude. Il trouve son bonheur et constitue alors un petit bouquet avec de jolies couleurs, il espère que ça lui fera plaisir. Mais en chemin il repère aussi une pierre à la forme très évocatrice qu’il se sent obligé d’emporter aussi, car elle est bien trop jolie pour rester à sa place au milieu d’autres pierres quelconques. Sur le moment il envisage de glisser la pierre avec les fleurs mais il se dit que ça fera peut-être trop alors il décide de la garder pour lui mais il veut faire part de sa trouvaille aux autres par contre, ça c’est pas négociable. Carl est beaucoup trop fier pour ne pas partager ça avec ses camarades alors il rentre en courant pour montrer sa petite pierre à tous ceux qu'il croisera, comme un enfant tout content du dessin qu'il viendrait de faire. Il se précipite sans vraiment réfléchir au deuxième étage et le premier visage qu'il identifie est celui d'Aera, assise sur la banquette près de la cheminée et visiblement concentrée sur sa tablette. Carl s'en approche et ouvre sa main sous le nez de la candidate pour lui exposer son contenu. « Aera regarde, j'ai trouvé une pierre en forme de coeur ! » il l'informe dans un sourire emprunt de fierté alors que ses yeux naviguent entre ladite pierre et Aera, pour checker si elle semble plutôt émerveillée par ce qu'il lui montre ou tout l'inverse. Et apparemment sa pierre fait son petit effet auprès de sa camarade, il est content du coup Carl. « Je devrais faire un voeu tu penses ? » il demande en prenant un air subitement sérieux. Chaque occasion est bonne pour faire un voeu aux yeux de l'irlandais, alors c'est plus un prétexte qu'autre chose pour pouvoir en faire un de plus là. « C'est passé ton anniversaire ? Si tu la veux je te l'offre, mais promets-moi d'en prendre soin par contre. La nature n'a pas créé une si jolie chose pour qu'elle finisse comme vulgaire presse-papier ou je sais pas trop quoi. » Ça s'appelle comme ça non les trucs qu'on met sur des feuilles pour pas qu'elles s'envolent ? Il se souvient que son père avait un truc comme ça sur son bureau mais c'était pas une pierre, c'était une sorte de petit trophée en marbre et il s'est toujours demandé d'où ça venait d'ailleurs. « Tu fais collection de quelque chose toi ? » il reprend en s'asseyant finalement sur la banquette à ses côtés, en tenant toujours chaudement sa petite pierre dans le creux de ses deux mains. « Je collectionne pas les cailloux, je pense juste à ça là. Quand j'étais petit je collectais toutes les sortes de feuilles que je pouvais trouver dans le bois à côté de chez moi et dans le village. J'avais un porte-vues où je rangeais tout ça précieusement, c'était comme un trésor pour moi ! » Il est passé où ce porte-vues d'ailleurs ? J'espère que papa l'a pas fichu au feu. Ce qu'il a pu bassiner tout le monde avec ses feuilles Carl, dans le village tout le monde savait qu'il en faisait collection et pour cause il se ramenait dans le jardin des gens pour demander s'il pouvait inspecter les feuilles qui s'y trouvaient. Ça a duré quelque chose comme deux ans, avant qu'il se prenne de passion pour autre chose et toute sa vie n'est qu'une succession de lubies abandonnées au profit d'autres lubies. Avec Carl rien ne dure jamais éternellement, peu importe le domaine il y a toujours une cassure à un moment donné qui le fera aller vers autre chose.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
there's only one (vendredi, 15h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: there's only one (vendredi, 15h10) — Mar 21 Avr - 11:21

Aera est plongée dans sa couverture hebdomadaire des réseaux sociaux des candidats, confortablement installée sur l'une des banquettes, littéralement au coin du feu qu'elle sent chauffer derrière elle. Il ne lui manque plus qu'un thé et son monde serait idéal en tout point, mais la créature de fainéantise qu'elle est ne daignera pas se lever pour satisfaire cette ultime envie et coller au cliché parfait de la touriste de montagne. Contrairement à d'autres candidats, Aera ne passe pas son temps sur le réseau social de l'émission, pas parce qu'elle a mieux à faire mais parce que de façon générale elle ne l'utilise que rarement pour y raconter sa propre vie. Son instagram stagne à 120 photos depuis qu'elle l'a ouvert y a au moins 7 ans, et elle trouve même qu'elle est relativement productive depuis son entrée dans l'émission. Elle aime bien cela dit regarder ce que les autres postent, liker, commenter, et capitaliser sur ce moyen pour nouer d'autres formes de relations que celles qu'elle a nouées jusqu'à présent. Elle manque sursauter quand une main s'ouvre juste devant elle pour révéler une pierre. Aera lève les yeux pour découvrir @Carl et sa voix surexcitée face à sa grande découverte. Instinctivement, ses lèvres s'étirent en un sourire doux, ses yeux se plissent et elle a envie de rire devant cet entrain incroyable pour une découverte qui n'est finalement pas révolutionnaire. Carl lui fait l'effet d'un enfant s'émerveillant du monde chaque fois qu'il en aperçoit un nouvel élément ; s'il a 20 ans, il pourrait tout aussi bien en avoir huit qu'elle songe en acquiesçant. « Wow, il est canon en forme de cœur comme ça ! » Ca ne lui fait probablement pas le même effet qu'à Carl, mais elle veut bien admettre que c'est une jolie trouvaille. A sa question, elle marque une moue hésitante. « Je ne sais pas... c'est une tradition dans ton pays ? » demande-t-elle, curieuse d'en apprendre plus sur... d'où vient-il déjà ? L'Irlande ? Automatiquement les paysages verts et les leprechauns avec leurs pots d'or lui viennent en tête. Elle n'y a jamais mis les pieds, même pas quand elle habitait à Londres lors de son année universitaire. On a bien tenté de la convaincre d'aller à Dublin pour fêter la Saint Patrick mais l'approche de ses examens l'a poussée à se montrer un peu plus sérieuse et ne pas finir dans un état pitoyable sur le caniveau à 3h du matin dans la capitale irlandaise. « Mais si t'as envie de faire un vœu, fais-le ! C'est ton état d'esprit qui fera qu'il se réalisera ! » En vérité elle n'en a pas la moindre idée, mais elle s'en voudrait de gâcher ce qui semble être une si bonne humeur. Il a l'air de s'être remis du prime de dimanche, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. On dirait un petit oisillon qu'un rien pourrait blesser et qu'il faut protéger à tout prix, si bien que le voir dans cet état, en plus de lui faire tirer des conclusions sans doute hâtives et hasardeuses, l'a inquiétée. « Mon anniversaire est le 16 août » l'informe-t-elle avant de secouer la tête. « C'est adorable, mais je suis vraiment tête en l'air et je risquerais de l'oublier quelque part, mieux vaut l'offrir à quelqu'un qui saura en prendre véritablement soin. » Elle espère seulement que son refus ne sera pas mal pris par le jeune homme. « Pourquoi ne pas l'offrir à Rosamie sinon ? T'as l'air de bien l'aimer. » Smooth and subtle, Aera. Mais elle n'est sans doute pas la seule à avoir remarqué qu'il semblait particulièrement l'apprécier. Peut-être un coup de cœur ? Et un véritable, en plus. Adorable. Carl vient s'asseoir à côté d'elle et elle se décale un peu pour lui laisser plus de places. « Mmh non pas vraiment. J'ai pas trop la patience pour ce genre d'activités. Mais si je devais collectionner un truc, ce serait sûrement des vinyles. » Elle en a bien quelques uns dans son appartement, mais certainement pas de quoi en faire une collectionneuse. Que Carl en revanche fasse des collections ne la surprend pas le moins du monde, pour une raison qui lui échappe. Elle peut très bien l'imaginer mettre ses feuilles dans son porte-vues avec l'extase d'un petit garçon face à un truc qui le dépasse. « Pourquoi t'as arrêté de les collectionner ? » demande-t-elle alors.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
there's only one (vendredi, 15h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: there's only one (vendredi, 15h10) — Jeu 23 Avr - 19:42

Ce serait sûrement pas raisonnable de croire que le destin a mis cette pierre sur sa route pour une raison particulière, mais Carl voit des signes un peu partout alors il est vraiment pas loin de penser que la nature cherche à lui envoyer un message, cet après-midi. Il tombe sur une pierre en forme de cœur pile la semaine où son petit cœur est en souffrance, il a quand même beaucoup de mal à se ranger du côté d'une coïncidence, sur le moment. Et en même temps il reste prudent parce qu'il s'est pas mal emballé jusqu'ici, faudrait pas qu'il se fasse encore plus de mal. Carl c'est un vrai romantique et aussi un gars qui a l’œil pour les petits détails quand il passe en mode observation intensive. La plupart des gens n'auraient même pas remarqué la forme de cette pierre mais lui y'avait vraiment aucune chance qu'il puisse passer à côté sans la remarquer, c'est comme si elle s'était mise à briller subitement parmi toutes les autres pierres et lui avait crié de l'emporter avec lui. C'est donc ce qu'il a fait, et maintenant il est pressé de montrer ça à ses camarades parce qu'il pense pas qu'ils verront quelque chose de plus incroyable que ça aujourd'hui. Aera a le privilège de découvrir sa trouvaille la première, et il est trop content de voir que ses yeux pétillent presque autant que les siens en contemplant la pierre. Bon, c'est quand même pas très comparable mais ça la laisse pas indifférente et c'est bien ça le plus important. « Mais oui j'aime trop ! » il reprend dans un grand sourire avant de lui demander si d'après elle c'est la peine qu'il fasse un vœu. Aera parait intriguée par ce qu'il lui sort, à tel point qu'elle s'interroge sur l'éventualité qu'il puisse s'agir d'une tradition en Irlande ce à quoi il s'empresse de répondre en secouant la tête. « Oh non pas du tout. Je trouvais juste que cette pierre avait un côté un peu.. magique, alors j'me suis dit pourquoi pas faire un vœu. Mais c'est peut-être un peu bête de penser comme ça, j'en sais rien.. » Il doute maintenant Carl, c'est souvent comme ça lorsque les gens ne vont pas dans le même sens que lui et le coupent dans son élan d'enthousiasme. Il reste planté là à hésiter pendant plusieurs secondes, faire un vœu ou ne pas en faire un.. et c'est finalement Aera qui tranche pour lui. Elle est d'avis qu'il doit pas se priver d'en faire un si c'est ce qu'il souhaite, avant d'ajouter que c'est son état d'esprit qui permettra que son voeu se réalise et ces paroles pleines d'optimisme lui redonnent le sourire. « Oui tu dois avoir raison ! Bon alors.. » Carl s'accorde un petit instant de réflexion pour décider quel vœu il va faire, c'est pas une décision qu'il compte prendre à la légère alors ça nécessite forcément un petit entretien avec lui-même. Il hésite, mais vraiment pas longtemps. Les yeux fermés il sert fortement la pierre dans le creux de sa main et énonce ce qu'il voudrait voir se réaliser dans sa tête. Une fois que c'est fait il rouvre les yeux et capte le regard d'Aera, à laquelle il est fier d'annoncer que « C'est bon j'ai fait mon vœu ! J'espère vraiment qu'il se réalisera. » Et si sa camarade dit vrai il ne tient qu'à lui d'adopter le bon état d'esprit pour rendre ça possible. Carl il sait pas trop quoi faire de sa pierre maintenant qu'il a accompli son petit rituel, alors il propose de l'offrir à Aera pour son anniversaire ou pour une autre occasion, tout dépend de quand tombe celui-ci. Bon le 16 août apparemment, autant dire que c'est pas demain. « C'est dans super longtemps, on sera même plus ici je pense en août. » il remarque alors qu'elle se dit trop tête en l'air pour ne pas risquer d'oublier sa pierre quelque part. Il vaudrait mieux qu'il l'offre à quelqu'un d'autre selon elle, et Carl il est quand même un petit peu peiné de voir qu'on refuse son cadeau. « D'accord pas de souci.. » il réplique dans un petit haussement d'épaules alors qu'une moue un peu triste se dessine au coin de ses lèvres. Ça s'arrange pas tellement quand Aera suggère qu'il l'offre à Rosamie, en soulignant le fait qu'il a l'air de bien l'aimer. C'est le moins qu'on puisse dire, ça. « Je l'aime beaucoup oui, mais.. non. Je peux pas lui offrir un truc en forme en cœur, pas en ce moment. » Il lui a déjà ouvert son cœur à Rosamie, mais elle n'en a pas voulu. Il craint de n'être pas très bien reçu avec sa petite pierre alors il prendra pas le risque de s'enfoncer encore plus, ce serait une bêtise de faire ça après la discussion qu'ils ont eue. « Tant pis je vais la garder pour moi, ça me fera un souvenir d'ici. » il conclut dans un sourire avant de faire glisser la pierre dans la poche de son jean. Il évoque la collection de feuilles qu'il faisait quand il était beaucoup plus jeune, une lubie parmi tant d'autres, alors qu'Aera dit ne pas avoir assez de patience pour ça. Elle précise quand même que si elle devait collectionner quelque chose ce serait des vinyles et il ouvre de grands yeux ébahis en entendant ça. « Des vinyles ? C'est une trop bonne idée ! » Carl se demande pourquoi il n'y a jamais pensé, ça doit être tellement cool de parcourir les record shops à la recherche de nouvelles pièces pour sa collection. Peut-être qu'il s'y mettra en sortant tiens, ça peut très bien être ça sa prochaine lubie après tout. « Y'a un magasin vraiment cool à Brighton, ça s'appelle Snoopers Paradise. Ils vendent des vinyles et plein d'autres trucs vintage, j'aime bien y aller quand j'ai du temps libre. T'aimes quoi comme genre de musique du coup ? » il lui demande histoire de visualiser à quoi pourrait ressembler la collection de vinyles d'Aera si elle décidait d'en lancer une un jour. De son côté Carl a délaissé son porte-vues et ses feuilles il y a bien longtemps, et y'a plusieurs raisons à ça. « Parce que mon père trouvait ça un peu débile à l'époque, et puis j'ai eu ma première console de jeu aussi, alors à partir de là j'ai un peu mis de côté ma collecte de feuilles j'avoue. » Il devait avoir huit ans quand sa mère s'est ramenée un jour avec une PlayStation 3 entre les mains, sans se douter qu'elle créerait une nouvelle addiction chez l'irlandais et qu'il se lèverait la nuit en douce pour saigner Devil May Cry 4 et GTA IV. Alors qu'il est assis sur la banquette au côté d'Aera, Carl la détaille du regard en s'attardant tout particulièrement sur les traits de son visage. La beauté de la candidate le fascine depuis qu'elle a posté la toute première photo sur sa page, elle était pas maquillée dessus il s'en rappelle très bien. « Je sais pas si j'ai le droit de te le dire avec tout ce qu'on raconte sur moi, mais t'es l'une des plus belles filles de cette saison je trouve. T'es genre, vraiment très belle. » Il bouge pas d'un centimètre sur la banquette pendant qu'il l'observe et heureusement, faudrait pas qu'il rende ce moment plus embarrassant qu'il ne l'est possiblement déjà pour sa camarade. Il a pas du tout l'intention de la gêner en lui disant ça Carl, il a simplement pas encore saisi l'occasion de lui faire savoir à quel point il la trouve jolie et il considère que le moment est plutôt bien choisi pour ça là. Elle doit un peu s'en douter Aera de toute façon, il a laissé des petits commentaires sur sa page qui allaient complètement dans ce sens et elle avait d'ailleurs répondu au premier d'entre eux, ce qui lui avait fait bien plaisir.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
there's only one (vendredi, 15h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: there's only one (vendredi, 15h10) — Ven 24 Avr - 17:29

C'est fou, cette capacité qu'il a à s'émerveiller de ce que beaucoup se contenteraient d'ignorer. Il a un regard d'enfant, du moins avant que le monde ne s'évertue à brosser un portrait plus sombre des choses et ne les désillusionne définitivement. Alors Aera tente elle aussi de s'émerveiller, même si c'est avec beaucoup moins de passion et qu'elle n'a pas l'habitude de voir des signes dans son quotidien. « Tu l'as trouvée où ? » demande-t-elle, songeant qu'il s'est probablement perdu dans les interminables sentiers du village pour tomber sur un truc comme ça. « Le plus important, c'est que toi tu y crois. Si tu trouves que c'est une belle coïncidence de tomber sur une pierre en forme de cœur et que ça te donne envie de faire un vœu, franchement fais-toi plaisir. On a tous besoin de rêver un peu de temps en temps. » Bien sûr, elle est trop cartésienne pour faire de même, malgré les quelques rares exceptions traditionnelles de Corée. De façon générale, Aera ne croit pas trop ni aux vœux ni aux superstitions, mais elle peut comprendre que d'autres aient envie de penser que le destin met des signes sur leur passage pour les guider. Son destin à elle, s'il existe, n'a visiblement pas compris le message et la plupart des signes mis sur son chemin l'ont fait aller droit dans le mur, mais Carl a l'air d'y croire vraiment et de vouloir voir la beauté des choses partout ; c'est une capacité admirable, elle l'envie presque d'en être capable. Le cadre aide aussi : plus facile de s'imaginer un côté un peu magique dans un cadre comme celui-ci, entouré de nature, dans un chalet au beau milieu de nulle part ou presque, plutôt que dans le goudron et les gratte-ciels de Séoul. Carl finit par suivre son conseil et elle le regarde faire son vœu en se demandant ce qu'il peut bien demander. Oh, elle a une petite idée sur la question, qu'elle gardera pour elle-même parce qu'elle ne voudrait pas gâcher le moment. « Cool, j'espère aussi pour toi qu'il se réalisera. » Sauf s'il a demandé à ce que Rosamie tombe amoureuse de lui, mais là encore elle ne veut pas gâcher son grand moment de magie, et elle gardera son scepticisme pour elle. Son anniversaire est effectivement dans longtemps, quoiqu'elle ne fasse pas partie de ces catégories de personnes à s'en réjouir particulièrement : elle aime recevoir des cadeaux, parce que sans être matérialiste elle aime le côté surprise, mais pour le reste elle se passerait volontiers des dizaines de messages qui se matérialisent une fois par an expressément à cette occasion, quand le reste du temps ces mêmes personnes ne daignent pas prendre de ses nouvelles. « Oh non, je pense que je serai rentrée à Séoul depuis un moment ! » Ce qui ne veut pas nécessairement dire qu'elle aura remisé au placard son expérience dans le jeu. Qui sait, elle aura peut-être noué des relations assez sincères pour survivre à la fin de l'aventure et se prolonger dans le monde réel. Ca lui donnera une raison de voyager à travers le monde pour retrouver les anciens candidats et concrétiser ces liens sans la pression du jeu derrière. Carl a l'air un peu déçu qu'elle n'accepte pas son cadeau, et elle lui offre un sourire désolé. « Oh je suis désolée je veux pas te faire de peine. C'est juste que si j'offrais un cadeau à quelqu'un, je voudrais pas que la personne le perde par inadvertance tu comprends... » Ce n'est même pas le problème de ce qu'elle en ferait, car cela impliquerait qu'elle ne l'oublie pas quelque part et étant donné qu'elle perd bijoux et téléphone environ dix fois par jour, elle n'ose imaginer ce qui arriverait à cette pierre qu'elle ne porterait pas sur elle. Carl semble être assez perspicace pour comprendre que son truc avec Rosamie commence à prendre une tournure discutable, nul doute qu'il aura eu le message de bien assez de personnes pour ne pas qu'elle se joigne au cortège. Elle aurait pourtant bien des choses à dire sur le sujet, parce qu'elle a été un peu comme lui dans le passé, à s'emballer dans sa tête pour pas grand-chose, et qu'elle sait que c'est un moyen de compenser avec quelqu'un d'autre ce qu'on cherche en soi. A la place, elle se contente d'acquiescer, un sourire compréhensif aux lèvres. « Mais oui, garde-le pour toi, il te rappellera toujours ce moment de ton aventure, ce sera un beau souvenir à conserver ! » Carl a l'air emballé par l'idée qu'elle fasse collection des vinyles – ce qu'elle ne fait donc pas, pas encore du moins – et mentionne une boutique de Brighton. Elle n'a pas la moindre idée de ce à quoi la boutique peut ressembler mais ne peut que partager son enthousiasme débordant. « Ah j'adore ce genre d'endroits, on trouve toujours des trucs sympas. » Quant au style de musique qu'elle préfère... « Oh tu sais, j'écoute pas mal de choses, mais en majorité de la musique coréenne. On appelle ça la kpop, je crois que c'est devenu assez populaire dans le reste du monde aussi... » Certains groupes ont vu leur popularité exploser, ce qu'elle déplore un peu parce qu'elle aime son pays, sa culture, mais n'aime pas l'idée que des étrangers tentent de s'approprier quelque chose qu'ils ne comprennent pas vraiment ou qu'ils idéalisent à fond. A croire qu'être coréen, c'est le nouveau truc à la mode quand ça fait partie de sa vie depuis toujours. « Mais j'aime bien le rock occidental aussi. Celui des années 70. » Parce que c'est principalement sur ces musiques qu'elle a appris à jouer de la guitare, notamment l'indémodable Stairway to Heaven qui est à la guitare ce que la lettre à Elise est au piano : la base. « Tu joues beaucoup aux jeux vidéos du coup ? » Ca c'est bien un truc qu'elle a jamais capté, l'engouement pour le fait de rester des heures devant sa télé à tuer des gens ou on ne sait quoi. Comme tout le monde, elle a testé quelques jeux et aime bien Pokemon, mais à part ça, elle doit bien reconnaître qu'elle est profondément inculte sur le sujet. Carl lui fait l'effet du type qui n'a pas le moindre filtre et se contente de dire les choses comme elles lui traversent l'esprit. Ce qui ne l'empêche pas de marquer un moment d'étonnement quand il la complimente sur sa beauté sans prévenir. Elle se met à rire, d'un rire doux, et penche la tête. « Bien sûr que t'as le droit de le dire, je connais pas une fille qui n'aime pas qu'on la complimente. » Elle le gratifie d'un sourire lumineux. « Merci Carl, c'est adorable. » Oh, elle n'est pas particulièrement surprise, parce qu'il l'a mentionné une fois ou deux en commentant sa page sur les réseaux, mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il balance ça comme ça, sans préambule. « Et ça me rassure un peu aussi, je dois dire. » Parce qu'elle a bien conscience qu'elle n'a pas une beauté commune, et que beaucoup de gens sont peu réceptifs à ce genre de physique. En Corée, bien sûr, c'est une autre histoire mais comme toujours, tout est question de culture et de standards qui varient d'un pays à l'autre. « Te prends pas trop la tête avec ce que les gens racontent sur toi. C'est déjà tellement compliqué d'être soi-même, si tu dois en plus t'adapter, ne pas être trop ceci ou cela, tu vas vite perdre pied » conseille-t-elle avec douceur. Il faut dire que Carl donne l'impression qu'un rien pourrait le briser et elle est bien la dernière personne à vouloir le voir perdre ses repères.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
there's only one (vendredi, 15h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: there's only one (vendredi, 15h10) — Dim 26 Avr - 20:49

C'est la découverte de sa semaine cette pierre, et y'a fort à parier qu'après son passage par le coin cheminée Carl se rendra un peu partout dans le chalet pour la montrer à un maximum de candidats. Il est fier comme un gosse, c'est pas tous les jours qu'il a un truc cool à exposer aux autres et c'est bête, mais parmi les rares choses qui l'auront fait sourire cette semaine on trouve donc une pierre qui aurait très bien pu ne jamais attirer son œil s'il avait pris un autre chemin cet après-midi. Justement Aera lui demande où il l'a trouvée et il est ravi de voir que sa petite trouvaille intéresse autant quelqu'un ici. « Au niveau du sentier, tu sais, en sortant du village. » il formule dans un petit sourire alors qu'elle l'encourage à faire des vœux et à voir des signes là où il veut en voir si ça lui fait plaisir, comme elle dit tout le monde a besoin de rêver alors Carl doit pas se priver de le faire. Ça le touche d'entendre tout ça, parce que le fait de s'émerveiller pour les petites choses c'est une vraie habitude chez lui mais c'est aussi un truc que les gens ont tendance à trouver franchement niais. Il est pas très profond comme gars Carl mais ça fait rien il est heureux comme ça, et visiblement y'a quelques personnes à qui ça pose pas de problème. « Wow, merci, au moins avec toi j’ai l’impression que je peux être simplement moi. » Il regrette pas d'être venu la trouver avant tous les autres, car clairement il s'attend pas à une réaction comme la sienne partout où il ira parader avec sa petite pierre dans ce chalet. Aera elle le laisse rêver et croire en des trucs un peu perchés, contrairement à d'autres qui n'hésiteraient pas à piétiner ses illusions et ses croyances et rien qu'avec ça elle effectue une remontée fulgurante dans le classement de ses candidats préférés. Son vœu étant fait, il n'a plus qu'à croiser les doigts pour qu'il se concrétise et histoire de pas se porter la poisse il le garde bien évidemment pour lui. Il enregistre la date d'anniversaire d'Aera même s'il est pas du tout certain qu'il aura l'occasion de lui souhaiter en personne, étant donné que cette aventure a peu de chance de s'éterniser jusqu'en août. Elle pense effectivement être rentrée à Séoul d'ici là, et ça lui fait penser à un truc qu'il doit lui demander depuis plusieurs jours. Carl saisit donc l'occasion d'éclaircir un point resté un peu flou dans son esprit, ça l'empêche pas de dormir mais quand même, il aimerait être fixé là-dessus. « Justement l'autre jour avec @Maci on se demandait, Séoul c'est en Corée du Nord ou en Corée du Sud ? » C'est le moment où il passe pour le gars pas très cultivé qu'il est mais Aera devait de toute façon pas trop s'attendre à ce qu'il soit bourré de connaissances, il pense pas. « La géo c'est pas notre fort, moi j'ai su y'a seulement quelques jours que l'Autriche c'était en Europe et Maci elle a confondu le nom d'un pays avec celui d'un pokémon. Ça te donne une idée de notre niveau. » Il laisse échapper un petit rire car il a conscience de la calamité qu'il est Carl, c'est même un truc qu'il assume haut et fort parce qu'il a vraiment pas la prétention de faire croire à qui que ce soit qu'il en a dans le ciboulot. Aera s'excuse de ne pas accepter son cadeau, et lui explique qu'à sa place elle n'aimerait pas que la personne à qui elle offrirait quelque chose soit amenée à l'égarer. Il hoche légèrement la tête, signe qu'il assimile bien ce qu'elle lui dit. « Oui oui je comprends, t’en fais pas. » il reprend dans l’esquisse d’un sourire. C'est pas très grave et puis mine de rien Aera vient de le sensibiliser parce qu'il a pas trop envie que cette pierre se perde quelque part, faut bien le dire. Il s'abstiendra également de la déposer dans la boite aux lettres de Rosamie, ça lui rendrait pas du tout service cette semaine il le sait bien alors il va attendre un peu avant de lui envoyer des messages aussi peu équivoques. Il s'est bien grillé en début de semaine alors maintenant il fait gaffe, car il voudrait pas qu'elle fasse une overdose de lui et de ses cadeaux. Faut qu'il la laisse un peu respirer, c'est pas facile mais il le faut. Cette pierre il va donc la garder pour lui, et d'après Aera c'est la meilleure décision qu'il puisse prendre. « Ça me fait penser que j’ai pas encore été à la boutique de souvenirs, faudrait que j’y aille un de ces jours parce que je voudrais trouver un truc à ramener à ma maman et à mon frère. » Papa je sais pas sûr de lui ramener un truc, il saura pas l'apprécier de toute façon. Pour sa mère et Blake il songe à quelque chose qui symbolisera vraiment son passage par Hallstatt, donc un souvenir mieux qu'une pierre trouvée entre le chalet et le village, si possible. Il sait pas si Aera se lancera un jour dans la collection de vinyles mais il est charmé par l'idée en tout cas, et s'il devait un jour s'y mettre aussi il sait déjà dans quel magasin de Brighton il se rendrait pour dénicher des petites pépites. Ils ont en commun leur amour pour les shops de ce genre, visiblement. « C’est clair, et y’en a plein des petites boutiques comme ça à Brighton ! Oh, tu crois qu’ils embaucheraient un mec comme moi pour vendre des vinyles et d’autres trucs ? Je suis pas sûr de continuer en tant qu’au pair en sortant. » Carl il est déjà en train de songer à ce qu'il fera après parce qu'il croit pas faire long feu ici, alors il a pas intérêt à trainer pour décider de la suite selon lui. C'est pas la première fois qu'il envisage de tenter sa chance comme vendeur mais demain y'a des chances qu'il pense à autre chose, il a pas du tout tranché sur la question et reste parfaitement indécis sur la vie qu'il veut mener. Aera lui parle de musique coréenne, la kpop comme elle l'appelle, et ce mot-là fait tilt tout de suite dans l'esprit de l'irlandais. « Ça me dit quelque chose ! C'est principalement des groupes, non ? Je connais pas trop mais moi de toute façon je suis pas très difficile en musique, j’aime à peu près tout. Tu me feras écouter un morceau de kpop sur ta tablette du coup ? » il demande avec un intérêt non feint parce que ça le rend curieux, et il est jamais fermé à l'idée de découvrir de nouvelles choses qui plus est quand ça peut lui permettre de partager quelque chose avec une camarade. Elle l'interroge sur la fréquence à laquelle il joue aux jeux vidéo, et il va pas pouvoir mentir et prétendre que c'est totalement derrière lui. « J’y joue pas mal ouais, enfin aujourd’hui moins qu’il y a quelques années car forcément avec le boulot c’est pas simple. Mais je m'en lasserai jamais, d'ailleurs j'suis trop content que la production ait pensé à mettre une console dans la salle de jeux. » Il le précise pas mais il est surtout branché informatique aujourd'hui, c'est ça qui lui bouffe le plus clair de son temps maintenant. « Si tu penses que je suis une sorte de no life croisé avec un geek bah t'es pas totalement loin du compte, en fait. » il ajoute, conscient de l'image que ça peut renvoyer de lui et conscient aussi de la mériter. Il sait pas trop dans quoi il s'engage Carl après ça, il est tenté de dire à Aera ce qu'il s'emploie à sous-entendre assez lourdement sur sa page depuis quelques jours mais il est pas sûr que le moment soit très bien choisi pour ça. Il a aussi assez peur de ce qu'elle pourrait penser de lui avec l'image déjà pas très flatteuse qui lui colle à la peau, mais finalement il règle assez vite la question dans sa tête, faut croire que c'est juste censé sortir. Elle dit que c'est adorable et aussi que ça la rassure, et il est franchement surpris d'entendre ça. « Ça te rassure ? Je vois pas pourquoi, y’avait vraiment aucun doute à avoir là-dessus. » Elle est magnifique Aera, elle a jamais croisé de miroir ou quoi ? Il peut pas non plus croire que personne ne la complimente jamais comme il vient de le faire, c'est quand même une beauté qui saute aux yeux et dont il est difficile de détourner le regard. Après quoi elle lui conseille de ne pas se prendre autant la tête avec ce qui se raconte sur lui, et il entend bien que c'est important d'être soi-même, il sait juste pas comment faire pour que chaque truc qui fuite à son sujet le heurte pas en pleine face. « J’arrive pas à faire en sorte que les choses m’atteignent pas.. » il souffle avant de baisser la tête. C'est un grand sensible Carl alors les critiques, les moqueries, les regards de travers.. tout ça c’est compliqué à endosser dés le début de l’aventure. Il a pas les épaules assez larges pour supporter tous ces trucs qui lui tombent dessus sans vaciller, même si c'est évident qu'il fait rien non plus pour contrer le phénomène. « Tu te soucies du regard des gens et de ce qu'on peut penser de toi ? » il demande et se redresse pour la regarder dans les yeux en même temps qu'il formule sa question. Aera semble pas si atteignable que lui par ces choses-là, elle a l'air de se situer nettement au-dessus du qu'en-dira-t-on mais ça veut pas pour autant dire qu'elle est pas sensible, y'a différentes façons de l'être et toutes les personnes sensibles sont pas susceptibles de se briser en deux au moindre truc qu'elles entendent comme c'est son cas.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
there's only one (vendredi, 15h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: there's only one (vendredi, 15h10) — Mar 28 Avr - 11:16

Aera fronce les sourcils, surprise du commentaire que fait Carl. « Pourquoi, c''est pas l'impression que t'as avec tout le monde ? » elle demande, et songe que s'il répond par la négative quelque chose en elle se serrera. C'est son côté défense des veuves et des orphelins, mais elle a toujours été le genre à traiter les gens avec empathie, surtout quand ils sont sensibles comme lui et de toute évidence facilement affectés par le regard des autres. Elle sait bien que personne ne peut vraiment être qui il est, encore moins dans ce jeu où chacun défend aussi sa place et son secret, mais l'idée de devoir être autre chose pour pas être mal perçu des autres la dérange profondément. « Carl, il faut toujours que tu sois toi-même, d'accord ? Tout le monde aimera pas forcément ta personnalité ou te trouveront bizarre ou je ne sais quoi, mais ça fait rien parce que tu sauras que ceux qui t'apprécient le font parce qu'ils te connaissent. » L'authenticité d'une relation, c'est tout ce qu'Aera cherche dans son contact avec les autres. Elle a pas envie de perdre son temps à se faire passer pour une autre, ou donner une image calculée et parfaite sur le papier ; elle préfère de loin exhiber ses défauts et forcer les autres soit à l'accepter avec, soit à l'ignorer. Dans un cas comme dans l'autre, elle aura au moins le sentiment que c'est pour ce qu'elle est sincèrement, et elle voudrait que Carl embrasse la même vision des choses par peur de le voir trop vite blessé autrement. La question de géographie lui arrache un rire, premièrement parce qu'elle croit bien qu'on la lui a jamais posée, deuxièmement parce que ça ne la surprend pas de Maci d'avoir confondu un pays avec un Pokémon. « C'est en Corée du Sud. En fait la Corée c'est censé être un seul grand pays à la base, mais il y a une guerre depuis des décennies entre le nord et le sud et on n'a pas le droit d'aller en Corée du Nord sauf cas exceptionnels et très contrôlés. Pour nous, le Nord, c'est l'ennemi. Par exemple, je pourrais être emprisonnée pour avoir des contacts fréquents avec un Nord Coréen sans autorisation, à cause de la sécurité nationale. On est toujours en guerre avec eux officiellement, et c'est une dictature » elle raconte, contente de pouvoir échanger avec des étrangers sur le sujet pour la première fois depuis son arrivée dans le jeu. Pas qu'au quotidien elle ressente le poids de ce conflit véritablement, d'autant que les relations entre les deux pays commencent à dégeler, mais son petit frère a sûrement une vision différente des choses parce qu'il a du faire son service militaire et qu'à ce jour encore, il refuse d'en parler. Ils abordent des sujets plus légers, comme d'aller visiter la boutique de souvenirs pour trouver des cadeaux. Aera n'en est pas encore à ce stade, elle le fera le jour où elle sera nominée, histoire de pas manquer l'occasion, mais ça lui semble un peu prématuré pour le moment. « Tu vis seulement avec ta mère et ton frère ? » elle demande, dans une vague tentative de percer le mystère Carl pour lequel elle commence à avoir des théories sans avoir la moindre certitude d'être dans le vrai. « Tu penses leur ramener quoi alors ? Des spécialités locales, ou de la déco ? » Aera ramènera probablement un truc à coller sur le frigo à ses parents qui n'approuvent de toute façon pas sa participation au jeu. « Elle en pense quoi ta mère, du fait que tu participes à Thrown Dice ? » Ca la rend curieuse de savoir si d'autres candidats ont des parents aussi réfractaires que les siens. Sa relation avec eux n'est clairement plus ce qu'elle était et ça n'a jamais été aussi flagrant que maintenant. Ca la rassurerait de savoir qu'elle n'est pas la seule dans ce cas-là. Carl semble passionné par l'idée des vinyles, et ça amuse Aera qui a vraiment le sentiment qu'il s'émerveille d'un rien et que c'est touchant de voir ça. « Pourquoi ? T'aimes pas être au pair ? Mais oui, je vois pas de raison pour que tu ne sois pas embauché si t'es assez motivé. » Elle veut pas se montrer défaitiste devant lui, même si elle pense que c'est peu probable s'il n'a pas un intérêt particulier pour la musique, ni la moindre expérience en ventes. Allez savoir, le monde est rempli de surprises. Il a l'air intéressé par la musique coréenne et Aera hoche la tête. « Y a beaucoup de groupes aussi, même si y a des solistes très connus. Et quasiment tous les groupes ont été formés après avoir été des espèces d'apprentis pendant des années pour se former en chant, en danse etc. Mais c'est un monde impitoyable. » Elle peut pas s'empêcher d'avoir un peu d'amertume quand elle en parle, parce que le monde de la kpop lui semble moins reluisant qu'il ne prétend l'être et qu'elle a pu le vérifier par elle-même. « Tu sais que j'aurais pu devenir une kpop idol ? » elle raconte avec un sourire moqueur tant l'idée lui semble ridicule. « On m'a approchée pour des auditions, justement pour devenir apprentie. Mais j'ai pas voulu, déjà parce que je sais danser mais je sais pas du tout chanter, et puis parce que ça m'intéresse pas plus que ça... » Aera vit très bien sans notoriété et n'ambitionne pas de devenir une superstar, dans quelque domaine que ce soit. Elle pourrait parler des heures du fonctionnement de son pays, tant dans sa partie guerre que sa partie culturelle, mais mieux vaut qu'elle évite histoire de pas emmerder les personnes qui sont prêtes à l'écouter. Carl parle de sa passion pour les jeux vidéos et elle n'est absolument pas surprise parce qu'il ne la frappe pas comme un gars très extraverti à préférer sortir entre potes. Elle pourrait se tromper, bien sûr, mais de toute évidence vu ce qu'il raconte ce n'est pas le cas. « Et alors ? Tant que toi t'y trouves ton compte, tu fais bien ce que tu veux. Si t'aimes jouer aux jeux vidéos, tant mieux c'est le principal ! » Aera va pas juger quelqu'un sur le fait qu'il aime les consoles, ou n'importe quoi d'autre, c'est pas sa place et elle est pas assez irréprochable, sur rien, pour se permettre de faire le moindre commentaire là-dessus. Carl semble surpris qu'elle soit rassurée et elle songe que c'est peut-être le moment idéal pour offrir de quoi réconforter le candidat. « Je peux te raconter un secret ? » Elle sourit. « Je suis née avec un fort strabisme et j'ai du faire beaucoup, beaucoup de rééducation jusqu'à l'adolescence pour remettre la pupille normalement. Ca m'a beaucoup complexée parce qu'on se moquait de moi. Maintenant je m'en fiche un peu, même si ça se voit quand je suis très fatiguée, mais je vis dans un pays où le culte de la perfection et de la beauté sont très pesants » elle explique, ravie de pouvoir montrer à Carl que dans le fond, tout le monde est vulnérable à quelque chose. « Dans mon pays, aujourd'hui, pour les standards locaux j'ai un physique quasiment idéal et ça me vaut beaucoup de commentaires, mais à l'étranger... genre dans cette émission, j'ai pas l'impression d'être jolie parce que je pense que les gens préfèrent les filles plus occidentales. » Ce qui n'est pas très grave, parce que les standards de beauté ne veulent absolument rien dire, elle en est la preuve vivante, mais s'entendre dire de la part de quelqu'un qu'on la trouve belle, ça fait toujours un peu de bien à l'égo parce qu'elle a été élevée comme ça et que c'est ancré en elle maintenant. Carl est probablement le candidat le plus sensible du jeu et elle en a la certitude quand elle l'entend expliquer qu'il se laisse atteindre facilement. Elle peut le comprendre, et n'a pas l'ambition d'essayer de changer ça en lui parce que ça demande des compétences qu'elle ne possède pas. « Alors fais-en une force. Tu sais c'est rare de trouver des gens aussi sensibles et honnêtes que toi, c'est des qualités qui se perdent et toi t'as la chance d'avoir ça. Accepte ce que tu penses être un défaut, et fais-en une force en l'assumant complètement. A côté de ça, je sais que t'as plein de qualités qui découlent de ta sensibilité » elle tente de le rassurer, sans avoir la moindre certitude d'y parvenir vraiment. Ca demande beaucoup, beaucoup de travail pour prendre conscience de ce genre de choses et clairement, elle a l'impression de dire des trucs bateaux. « Au pire si quelqu'un te pose problème, t'as qu'à venir me voir et je m'en occuperai » offre-t-elle avec un sourire complice. Comme dirait Ashley, une noyade est si vite arrivée... ! A la question qu'il pose, elle secoue la tête. « Plus maintenant. Enfin je dis ça... la chronique d'Elena a montré que je l'étais plus que je le pensais, mais de façon générale non, je m'en soucie pas vraiment. » Ce qui, ici, est sans doute un atout ; excepté qu'il semble être partagé par les ¾ des candidats, à moins que tous mentent sur eux.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
there's only one (vendredi, 15h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: there's only one (vendredi, 15h10) — Jeu 30 Avr - 20:42

Aera lui demande s'il a pas l'impression de pouvoir être lui-même avec tout le monde et il hoche légèrement la tête pour lui signifier que c'est effectivement pas un sentiment qui le suit auprès de tous ses camarades. « Oh ça non. » il expulse simplement avant de soupirer. Mais c'est la même chose à l'extérieur à vrai dire, où les gens ont aussi tendance à pointer du doigt sa façon d'être un peu trop facilement à son goût. Être soi-même dans ce jeu il va finir par croire que c'est un luxe pas donné à tout le monde parce qu'il aura pas mis longtemps avant de récolter des regards de travers et des réflexions sur tout ce qu'il dit ou fait Carl. Il les cherche certainement un peu mais il trouve qu'ils ont quand même le chic pour mettre super vite les gens dans des cases ici. Aera est d'avis qu'il doit rester lui-même quoi qu'il lui en coûte, et tant pis si sa personnalité dérange ou qu'on le trouve bizarre. Il est d'accord avec ce qu'il entend Carl, et c'était pas du tout son projet de se caler sur ce que les autres attendent de lui à vrai dire parce qu'il veut pas perdre de vue qui il est à la base dans un contexte déjà pas mal fake. « Oui. De toute façon j'veux pas être quelqu'un d'autre juste pour me manger un peu moins de remarques dans la tronche, j'ai pas envie que ma famille me reconnaisse pas. » En admettant que quelqu'un le regarde en ce moment en Irlande, Blake éventuellement mais pour les autres il en est vraiment pas certain. Alors non Carl s’assiéra pas sur son authenticité, sa réputation est faite de toute manière ici donc il va continuer son petit bonhomme de chemin et il verra bien comment les choses évoluent pour lui, mais il fera clairement pas grand-chose pour contrer le phénomène déjà en marche. Et puis c'est pas tellement sa faute si les gens voient le mal partout et acceptent pas qu'il puisse rêver ou aimer un peu trop. Il fait part de ses grosses lacunes en géographie à Aera, qui lui permet enfin de répondre à cette question restée sans réponse depuis son exploration du grenier la semaine dernière - car Carl n'a bizarrement pas songé à élucider ça tout seul en se rendant à la bibliothèque où il aurait à coup sûr trouvé l'info comme quoi Séoul se trouve en Corée du Sud. Elle lui détaille la situation là-bas et lui apprend qu'une guerre dure depuis de nombreuses années entre le nord et le sud du pays. Carl il aurait pas pu se douter de tout ça, lui ne savait même pas que la Corée du Nord était sous dictature alors il prend des notes dans sa tête parce que c'est hyper intéressant même s'il y comprend pas grand-chose. « Oh donc les nord-coréens sont les méchants et vous êtes les gentils. » il conclut avec une vision des choses bien enfantine du conflit dont Aera vient de lui parler. Du point de vue de la Corée du Sud le Nord c'est l'ennemi elle vient de le dire, mais sûrement que ça marche aussi dans l'autre sens en fait. « C'est pas cool ces guerres, pourquoi y'a des pays qui se déchirent comme ça.. » il remarque plus pour lui-même, c'est une réflexion qu'il se fait à voix haute parce qu'il capte pas toutes ces histoires de conflits, la géopolitique tout ça, ça le dépasse tellement. Ça lui fait un peu peur aussi, notamment quand Aera dit qu'elle risquerait la prison si elle venait à échanger régulièrement avec un nord-coréen. Ça craint franchement. Il préfère parler d'autre chose parce que c'est pas bon pour le trouillard qu'il est de rester là-dessus, alors il évoque sa volonté de faire prochainement un petit tour chez Petra pour y trouver des souvenirs à ramener à sa famille. Il parle que de sa mère et de son frère, alors Aera s'imagine qu'il vit seulement avec eux deux. Il secoue doucement la tête. « Non moi je suis à Brighton aujourd'hui je vis plus du tout à la maison mais quand c'était le cas y'avait mon père aussi, on était quatre. Sauf qu'avec lui on se parle plus trop, c'est un peu tendu. » Un petit duel interne se met en marche pour décider s'il doit oui ou non continuer, et révéler pourquoi les rapports avec son père sont ce qu'ils sont aujourd'hui. Mais bon Aera est vraiment gentille avec lui et il lui fait déjà confiance, à partir de là il se sent à l'aise pour lui révéler des trucs perso qui n'ont trouvé leur place dans aucune conversation jusqu'à présent. « Il m'a jamais pardonné d'avoir rendu mon petit-frère paraplégique. » il précise finalement alors que ses lèvres se tordent en une légère grimace. « C'était un accident pourtant. » Et ça lui tient vraiment à cœur de le souligner, vu qu'il sait pas du tout ce qu'Aera peut penser de ce qu'elle vient d'entendre. Carl a pas la plus grande facilité du monde pour parler de ça, c'est un sujet qui fait mal parce qu'il symbolise à la fois le jour où la vie de toute la famille a basculé et aussi celui où son père l'a plus jamais regardé de la même façon. Pour en revenir aux souvenirs il est pas encore trop décidé sur ce qu'il va leur ramener. « Bonne question ! Pour mon frère un truc qui se mange je pense parce que la bouffe c'est sa vie, et pour ma maman je voudrais quelque chose qui la fera sourire parce que ça arrive pas souvent ça. » Et paradoxalement lui ça le fait tendrement sourire de penser à sa maman qui a un peu perdu sa joie de vivre y'a un paquet d'années de ça, bien avant l'accident qui a coûté ses jambes à Blake et la naissance des tensions intrafamiliales. « Elle en pense que c'est un peu n'importe quoi, elle était déjà pas trop fan du projet de devenir au pair mais comparé à la télé c'était l'idée du siècle pour elle je crois de garder des gosses en fait. » À choisir elle aurait encore préféré qu'il remballe pour deux ans à Brighton quitte à devoir changer de famille tous les trois mois comme il l'a fait jusque là, elle sait qu'il s'épanouissait pas trop là-dedans mais si y'a bien un monde dans lequel elle estime qu'il a rien à faire c'est la télé-réalité. Justement Aera rebondit sur la possibilité qu'il puisse tenter sa chance comme vendeur à sa sortie, supposant qu'il n'aime pas plus que ça son job d'au pair. « Ça a jamais été une vocation pour moi, j'ai trouvé que ça pour m'éloigner un peu de l'ambiance pesante de la maison. Tu sais c'est mal payé et les familles sont parfois beaucoup moins cool qu'elles le laissent croire dans leur annonce, j'ai été déçu plus d'une fois. » Il lui parlera peut-être une autre fois des rapports compliqués qu'il a eu avec certains parents et enfants, et de toutes les fois où on lui a fait savoir qu'il valait mieux qu'il se trouve une autre famille d'accueil parce qu'il était en total décalage avec ce qu'on attendait de lui. L'univers kpop il connait pas du tout Carl, par contre Aera elle a l'air de savoir un tas de trucs là-dessus donc il sait qu'il va encore apprendre pas mal de choses grâce à elle et ça le rend tout content. Discuter avec les autres c'est vraiment mieux qu'ouvrir un bouquin ou allumer la télé, les infos arrivent de tous les côtés il a plus qu'à se servir. « Impitoyable, comment ça ? » il demande un peu surpris parce qu'il ne voit que le côté strass et paillettes lui, il se doute pas de tous les trucs qui peuvent se passer en coulisses et de la pression qui peut être mise sur les épaules des artistes - ou idols plutôt, comme dirait Aera. « Non jure ?? » Il en revient pas d'entendre qu'elle aurait pu elle aussi se faire une place dans ce monde-là, l'opportunité lui a été donnée apparemment puisqu'elle lui confie avoir été approchée pour des auditions dans l'optique de devenir apprentie, sauf que ça l'emballait pas. « Et tu pouvais pas juste être danseuse dans un groupe, c'est obligé de chanter ? De toute façon si t'es pas devenue célèbre grâce à ça tu peux compter sur cette émission pour te propulser super haut je pense, y'a des candidats qui restent très connus après leur participation je crois mais bon.. c'est peut-être pas ce que tu recherches toi remarque ? » La célébrité c'est peut-être pas du tout ce qui intéresse Aera, lui par exemple se fiche bien de marquer le programme par son passage et si on doit l'oublier très vite il le vivra bien. C'est plutôt son frère qui aimerait bien gratter un peu de notoriété sur son dos parce qu'il voudrait devenir l'adolescent handicapé le plus connu du Royaume-Uni, au moins ça. Aera juge pas sa passion pour les jeux vidéo et c'est peut-être bien la plus grosse source d'indulgence qu'il pourra trouver dans ce chalet. « Y'a des gens qui disent que les jeux vidéo ça rend violent et tout mais moi j'suis pas d'accord. J'ai jamais tapé dans quoi que ce soit perso, et encore moins dans quelqu'un. » Ça lui est déjà arrivé de s'énerver pendant une partie quand son perso s'est fait buter tout près du but qu'il visait, mais de là à se munir d'une arme dans la vraie vie et aller tuer des gens non, sûrement pas. Ses yeux s'écarquillent alors que la voix d'Aera vient lui chatouiller les oreilles. « Oh oui ! J'adore les secrets. » il déclare dans un grand sourire, qu'il perd cependant au fur et à mesure qu'Area évoque le strabisme avec lequel elle est née et qui lui a valu de nombreuses moqueries, et il découvre dans un même temps le culte de la beauté régnant en Corée du Sud dont il n'avait là encore pas du tout conscience. Son regard s'attarde pendant quelques secondes sur les yeux de sa camarade. « Dis donc ça voit pas du tout, ta rééducation a vachement bien fonctionné ! Mais c'est triste qu'on se soit moqué de toi pour un truc comme ça.. je suis sûr que t'étais très belle en plus même avec ton oeil pas parfait. » Area ajoute que chez elle son physique s'inscrit tout à fait dans le modèle de perfection recherché et ça lui inspire automatiquement une question, à Carl. « Pourquoi t'as pas tenté de devenir Miss Corée du Sud du coup ? T'aurais gagné à coup sûr. » Ça fait vraiment aucun doute pour lui. Il grimace un peu en entendant Area mettre en doute sa beauté dans ce jeu en comparaison avec des filles plus occidentales. « J'te garantis que tu fais partie des plus belles filles de cette saison, dans le top 3 direct. » Dans le sien certes car là c'est surtout lui que ça engage, mais y'a aussi de fortes chances qu'elle soit dans celui du public et des autres candidats. « Moi j'ai toujours trouvé les asiatiques trop jolies et je sais pas vraiment pourquoi, vos cheveux ou vos yeux peut-être. J'ai grandi dans un petit village où y'avait pas du tout d'étrangers alors la première fois que j'ai vu une fille qui ressemblait pas du tout à celles que j'avais l'habitude de voir en Irlande j'ai été genre.. subjugué. Elen qu'elle s'appelait, ses parents venaient du Laos. » C'est la même Elen que celle dont il a parlé à Maci la dernière fois en soulignant justement le fait qu'elle lui ressemblait un peu. Il s'est pas encore étendu sur la relation qui l'a lié à Elen en revanche, et c'est toujours pas aujourd'hui qu'il va le faire car y'aurait beaucoup trop de trucs à en dire, ça mériterait presque une discussion entière là-dessus. Les mots d'Aera lui font du bien, et pendant quelques instants Carl arrive à croire que sa grande sensibilité est un atout et qu'il peut en faire une force comme elle le dit. Sauf qu'il retrouve très vite ses idées beaucoup moins optimistes, et la conviction qu'être émotif à ce point-là peut pas lui apporter beaucoup de bonnes choses. « Je sais pas si c'est vraiment une chance, ça me met souvent dans des situations très compliquées d'être hypersensible tu sais. » Ce qu'il vit en ce moment vis-à-vis de Rosamie ça découle notamment de cette grande émotivité qui lui a joué déjà énormément de tours dans sa vie, mais bien sûr il n'y a pas que ça, car les grands sensibles comme Carl ne développent pas tous des sentiments aussi rapides et aussi forts que c'est le cas pour lui depuis quelques jours avec son binôme. Aera est vraiment une crème avec lui, voilà qu'elle propose de s'occuper des gens qui pourraient lui poser problème dans l'aventure. Ça lui va droit au cœur, entre Izïa et elle il se sent comme enrobé dans un cocon protecteur avec l'impression que deux anges gardiens veillent sur lui ici. « Trop gentil ! Mais je veux pas te causer des problèmes ici moi. » C'est vraiment la dernière chose qu'il souhaite, il est pas question que la bienveillance d'Aera se retourne contre elle à cause de lui et du fait qu'il est pas foutu de se sortir des problèmes dans lesquels il se met tout seul. Et en même temps si Carl se retrouve en difficulté il pourrait être tenté de lui en parler parce qu'il a rarement le courage de monter au front tout seul pour arranger les choses, et y'a encore pas mal de trucs qu'il est pas capable d'entreprendre sans qu'on lui tienne la main pour le faire. Aera ne se laisse pas autant atteindre par ce qu'elle entend la concernant même si elle reconnait que l'intervention d'Elena l'a pas laissée très insensible, et il réagit aussitôt. « J'ai eu l'impression que la chronique d'Elena avait pas touché beaucoup de monde dimanche, malgré le bruit que ça a fait. C'est parce que vous étiez tous préparés à ce qu'elle manipule les réponses ou c'est juste moi qui surréagit pour rien ? Parce que ça m'a un peu choqué quand même de voir à quel point elle déformait les choses, on m'avait pas prévenu que ça se passerait comme ça. » Carl n'est pas un fidèle téléspectateur du programme à la base, alors il connait pas le principe de cette chronique et puis comme il a pas non plus écouté grand-chose le premier soir il savait pas du tout à quoi s'attendre dimanche. Ce qui est sûr c'est qu'il était loin de se douter qu'Elena chercherait à faire autant d'histoires après juste une semaine de jeu, elle semble vouloir semer le drama un peu partout et avec Carl elle est sûre qu'elle obtiendra toujours une réaction. « Le fait que t'aimes pas trop Kara et qu'elle te le rende bien, c'est Elena qui l'a inventé ou y'a vraiment un truc qui passe pas entre vous deux ? » il finit par lui demander en prenant peut-être pas les pincettes qui s'imposent, il en sait rien en fait. Carl il se base sur ce qu'il a entendu dimanche pour supposer qu'il y a potentiellement un début d'inimitié dans l'air entre ses deux camarades, mais ça c'est si Elena a pas monté l'affaire de toutes pièces et ça a quand même l'air d'être le genre à faire ça. Il se méfie et préfère demander directement à Aera histoire qu'elle puisse rectifier les choses si elles ont besoin de l'être, parce que dans ses souvenirs elle trouvait Kara trop cliché en tant que nana venant d'Harlem, et de son côté Kara aurait pas été contre la voir nominée parce qu'elle la considérait pas comme sa copine. Tout ça c'est ce qu'on leur a servi dimanche, et à titre personnel Carl espère que la chroniqueuse a inventé des petites tensions entre elles parce qu'il a pas envie qu'Aera ait de problèmes avec qui que ce soit ici comme il a pu le dire tout à l'heure, que ce soit par sa faute ou non.

cette longueur je suis confuse troll2

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
there's only one (vendredi, 15h10) Empty
Message (#) Sujet: Re: there's only one (vendredi, 15h10) — Ven 1 Mai - 12:40

Aera répond d'un sourire encourageant, parce qu'elle sait ce que c'est de pas vouloir que ses proches ne la reconnaissent pas en la voyant à la télévision. Ca, et qu'elle ne saurait même pas comment être quelqu'un de différent de ce qu'elle est : elle est trop authentique pour ça, dans tout ce qu'elle a de qualités et de défauts, avec ses particularités, son passé, son comportement. Et elle sait qu'elle serait déçue si elle découvrait que des personnes avec qui elle pensait avoir créé de vrais liens ici s'avéraient être des imposteurs capables de se créer une identité juste pour... quoi ? Un jeu ? De l'argent ? De la notoriété ? Aera s'attache facilement aux gens, mais il lui faut du temps pour accorder sa confiance, alors se rendre compte qu'elle s'est trompée sur le compte de certains, ça lui ferait mal. Heureusement, Carl n'a pas l'air de faire partie de cette catégorie-là, bien au contraire, et c'est pour ça qu'elle se sent plus libre de parler avec lui et de ne pas avoir à réfléchir à l'image qu'elle renvoie. « Je comprends ça, et je trouve ça mieux que de te faire passer pour ce que tu n'es pas. Une fois que le jeu sera fini, on reprendra tous nos vies même si certaines seront un peu différentes, faut pouvoir se regarder dans une glace... En tout cas, moi j'en ai besoin. » Même si Carl a ses particularités et qu'il ne fera jamais l'unanimité dans un jeu tel que Thrown Dice, il aura au moins la satisfaction de savoir qu'il n'a pas cherché à plaire à tout le monde en se donnant un genre. Pas qu'elle l'en pense capable de toute façon, et ça n'a rien à voir avec une question d'intelligence : plutôt une question de sensibilité, qu'il semble avoir en quantité et qui le ramènera toujours à ce qu'il est véritablement. Il la rend curieuse, ou plutôt elle s'intéresse à lui et à son secret, pas pour le plaisir de prendre une cagnotte, la satisfaction d'avoir réussi à en trouver un, plutôt parce qu'elle a acquis la certitude que son secret offrirait bien des clés de compréhension sur la personne qu'il est, et pourquoi il est capable de virer obsessionnel pour une fille qu'il n'a rencontrée que deux semaines plus tôt. Tout est lié, pour elle, et elle sait que tout le monde le verrait différemment si ses suspicions se confirmaient. A sa simplification sur la géopolitique coréenne, Aera étouffe un rire : si seulement les choses étaient aussi simples que ça, et qu'on pouvait se contenter de séparer en deux camps, l'un bon et l'autre mauvais. Dans la réalité, les choses sont nettement plus complexes et dépend comme toujours de la perspective. Nul doute que son pays a fait des choses peu recommandables dont on entend moins parler, et qu'aux yeux des Nord-Coréens, ce sont eux les méchants de l'histoire, à grand renfort de propagande. Elle a toujours été curieuse de connaître la vie là-bas, même si elle ne cherchera pas à satisfaire particulièrement cette curiosité. Elle a entendu quantité d'histoires sur des déserteurs et la quête à un semblant de liberté, autant d'histoires qui lui font froid dans le dos. « On s'est retrouvés au milieu d'un conflit qui ne nous concernait pas vraiment après la Deuxième Guerre mondiale et on est devenus un enjeu pendant la guerre froide, entre les pays alliés et les pays communistes qui soutenaient les Soviétiques. Les tenants et les aboutissants sont plus compliqués que ça, mais en gros c'est pas nous qui avons choisi le conflit, on est surtout des pions dans un truc qui nous dépasse. » Et elle trouve ça franchement désolant, parce qu'on arrive à des conclusions qui sont erronées, comme beaucoup de pays en Asie ; on oublie les origines des conflits, on va à la simplification à l'extrême. Elle ne s'attend pas à ce que Carl comprenne vraiment, déjà parce que ça nécessite de s'intéresser à la géopolitique, et parce qu'elle non plus ne comprend pas tout alors que le conflit la touche directement, du seul fait qu'elle soit Coréenne. Il faut croire que Carl se sent en confiance avec Aera, assez du moins pour lui confier quelque chose qu'il semble n'avoir confié à personne d'autre, sans quoi elle en aurait sûrement entendu parler. D'abord surprise, elle tente bien vite de contrôler les expressions de son visage parce qu'elle ne voudrait pas le blesser alors qu'il s'ouvre à elle. « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Enfin si tu as envie d'en parler, je te force pas, ça ne doit pas être facile comme situation... » Mille questions traversent son esprit, et elle voudrait bien en savoir plus, Aera, persuadée que ça aussi ça l'aiderait à mieux comprendre le candidat. « La vraie question finalement, c'est est-ce que ton petit frère te tient responsable ou non... » Elle ne peut pas imaginer la difficulté d'une telle situation et comprend mieux pourquoi il a laissé sa famille pour s'installer en Angleterre, même s'il ne s'épanouit pas autant qu'il le voudrait probablement, à en juger par ce qu'il raconte. Elle pensait que ses propres histoires de famille étaient complexes, mais une fois mises en perspective, elles n'ont rien à voir avec celles de Carl et ça lui fait prendre conscience de combien elle les prend pour acquis, au point de se montrer parfois ingrate même si les relations entre eux sont tendues. « Ta mère ne veut pas que tu sois à la télé ? Ou elle a peur pour toi ? » Parce que la différence peut paraître subtile, mais elle a beaucoup d'implications. Sa propre mère n'a été mise au courant que très tardivement et Aera lui a laissé le soin d'annoncer la nouvelle à son père pour s'épargner une nouvelle engueulade. Autant dire qu'elle n'a pas soutenu la décision et si elle l'avait pu, elle aurait mis tous les moyens en place pour l'empêcher de participer, pas tant par peur pour elle que par honte de voir la vie de leur famille potentiellement exposée. Aera, elle a fait la paix avec ce que ses parents pensent d'elle, parce qu'ils ont jamais fait l'effort de vraiment la comprendre, mais elle espère que pour Carl, les intentions de sa mère soient plus nobles que celles de ses propres parents. « Je peux imaginer oui, et puis il faut avoir une patience infinie avec les enfants... Clairement je pourrais pas » elle répond en riant. Sa propre patience est très limitée de façon générale, alors avec des gosses dont il faut s'occuper sans arrêt, elle aurait sans doute vrillé et foutu le camp dès qu'elle le pouvait. Mais ça la surprend pas que Carl soit au contact d'enfants, même si ce n'est visiblement pas une passion pour lui. Elle n'a pas forcément envie de s'étendre sur le monde impitoyable de la Kpop, ou de toute forme de célébrité en Corée, parce que y a tellement de choses à dire qu'elle saurait pas par où commencer, et surtout que ça l'affecte encore aujourd'hui quand bien même elle n'a jamais intégré ce milieu. Aera fait mine de réfléchir avant de se lancer dans un semblant d'explications et de rester sur l'aspect apprentissage. « Tu t'entraînes pendant des heures, des années durant, on te pousse dans tes retranchements physiques et mentaux, et tu n'es pas sûr de pouvoir intégrer un groupe à la fin. Et une fois que tu es finalement choisi pour devenir une idol, tu n'as aucune liberté : tout est contrôlé, ce que tu dis, comment tu t'habilles, comment tu vis, ce que tu manges. C'est énormément de sacrifices, et le jeu en vaut pas la chandelle. C'est pour ça que j'ai pas donné suite. » Et cela, même si sur le papier elle avait au moins tous les critères physiques pour devenir une superstar coréenne... pour ce que ça aurait changé pour elle, franchement, elle est contente d'avoir échappé à ce futur-là. « Il faut savoir tout faire, même si dans un groupe chacun a son rôle, entre danseuse, rappeuse, chanteuse. Moi je ne sais que danser, et même ça je suis clairement pas une pro. » Elle secoue la tête à la mention de la notoriété. « Je suis pas dans le jeu pour la notoriété, j'aurai pas de problème à retourner à ma vie une fois l'émission terminée. » A vrai dire, elle ne sait même pas ce qu'elle est venue chercher ici, à part une distraction, peut-être un peu d'argent aussi. Mais Aera a la tête sur les épaules et assez d'humilité et de respect pour elle-même pour pas tomber dans le cliché de la candidate de télé-réalité qui cherche juste un moyen de se faire connaître. « Qu'est-ce qui t'a poussé à participer à l'émission toi ? » elle demande, à peu près certaine que comme elle, il n'est pas venu ici pour devenir célèbre. Elle apprécie leur discussion et pas seulement parce qu'elle le trouve touchant ou qu'il flatte son égo en vantant sa beauté ; c'est aussi parce qu'il est assez ouvert et sincère pour qu'elle se permette à son tour de lui confier des trucs qu'elle n'a dit à personne dans le jeu depuis leur arrivée. Comme par exemple son strabisme, qui ne la complexe plus comme avant à présent qu'elle a terminé sa rééducation, mais qui donne une bonne idée de ce que l'Aera adolescente a pu être. Elle se met à rire à la seule mention d'un concours de beauté, clairement c'est pas ce qu'elle cherche, sa beauté n'a pas grande valeur pour elle parce qu'elle n'en fait rien et n'a pas l'intention de l'utiliser. Si aux yeux des Coréens, elle est à peu de choses près la perfection physique, ça ne l'immunise pas contre les complexes qu'elle continue de se trouver ou le refus catégorique de l'exploiter et donc de cautionner la mentalité de son pays sur le physique. « T'es mignon. La beauté, c'est comme tout le reste : c'est une question de perspective. Selon la personne qui la voit, l'appréciation peut varier. Toi, tu trouves les asiatiques jolies, et y en a d'autres qui diront qu'ils les trouvent laides. Et puis les gagnantes de Miss Corée sont souvent refaites de partout parce que c'est très répandu chez nous la chirurgie esthétique, et je veux pas me comparer ou me rabaisser par rapport à des filles qui sont refaites, même si je respecte leur choix. » Sans doute qu'elle aussi aurait fait de la chirurgie si elle n'avait pas eu des gênes avantageux d'entrée, ne serait-ce que pour rentrer dans le moule et les standards attendus de son pays. Carl marque clairement des points, entre les compliments mais aussi la gentillesse dont il fait preuve, à ne pas vouloir qu'elle se crée de problèmes en le défendant. « T'inquiètes pas pour moi va, je sais me défendre. » Et c'est dans sa nature, à Aera, de prendre soin des gens qui n'ont pas la chance d'être aussi sûrs d'eux qu'elle et se laissent atteindre facilement par les autres. Elle l'a dit pendant les castings : elle défend la veuve et l'orphelin, prendra toujours leur partie même si ça lui vaut d'être aliénée par d'autres. « Mais si certains te posent problème, tu peux venir m'en parler, je peux te garantir qu'ils le feront pas une deuxième fois. » Ce n'est pas un côté qu'elle a eu l'opportunité de montrer jusqu'à présent, mais à présent qu'elle a décidé unilatéralement de protéger Carl, elle n'hésitera pas à sortir les griffes pour s'assurer qu'on lui pose pas de problème. Il mentionne la chronique d'Elena, qui a visiblement marqué les esprits de tous et elle secoue la tête. « Certains prétendent qu'ils se foutent complètement de l'avis des autres. Et peut-être que parmi eux, y en a qui disent la vérité, mais je suis sûre que pour une majorité c'est qu'une façade et que y a des trucs qui les ont blessés. Moi je l'ai pas très bien prise, par exemple, parce que j'étais pas préparée. Maintenant que je sais comment ça se passe, je vais aussi passer au-dessus et faire ma vie comme si de rien n'était, mais ça veut pas dire que y aura pas des trucs qui m'affecteront. » Parce qu'elle est humaine et possède sa propre sensibilité sur certaines choses. Elle sait que y a des trucs qu'on pourrait dire sur elle qui la feraient chialer direct, mais elle doute que quiconque dans ce jeu ait l'opportunité de la connaître assez bien pour savoir où taper pour faire mal. Quant à Kara... Aera sourit. « Complètement inventé de mon côté, j'ai aucun problème avec elle et on s'est expliquées d'ailleurs, juste pour qu'il n'y ait pas de malentendu. Après peut-être qu'elle préférait effectivement me voir nominée plutôt que quelqu'un d'autre, mais on s'est pas trop parlé la première semaine donc c'est pas horrible de dire ça, je trouve que c'est assez logique... » Elle espère seulement que la chronique du prochain prime foutra pas la merde, la première fois a du suffire à tout le monde et notamment Carl. « J'espère qu'elle s'en prendra pas à toi cette fois, la Maslov, je trouve ça nul de jouer sur tes insécurités. » Elle, elle sait déjà que tout ce qu'on pourra dire lui passera au-dessus, mais c'est parce qu'elle a appris à cacher sa sensibilité. « Et puis au pire, tu m'as moi, si elle raconte que j'ai parlé en mal de toi tu sauras tout de suite que c'est pas vrai » elle tente de le rassurer.

Spoiler:
 

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: COIN BANQUETTES & CHEMINÉE-
Sauter vers: