Partagez
 

 can I kick it? (mar, 19h45)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
can I kick it? (mar, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: can I kick it? (mar, 19h45) — Lun 20 Avr - 22:17

@roma @presley

Regardez. Santo il avait croisé Presley et Roma en mode random près du jardin. Il s'était bien dit deux secondes qu'il interrompait peut-être une discussion, mais lui à partir du moment où il fumait une clope à proximité de deux autres personnes il considérait qu'il avait une certaine légitimité à rejoindre le cercle. Puis bon, entre Roma et son carnet et Presley et sa tablette en train de faire des montages, ça devait pas refaire le monde. Les allemands se font une petite private party. Les allemands c'était les Schwarz. Par définition : leurs ennemis. Au fond du fond il s'en battait les couilles de voir toute la joyeuse petite team filer vers le village comme une bande de mômes satisfaits. Y'avait même quelques retardataires qui apparaissaient comme des fleurs et pressaient le pas pour rejoindre le rendez-vous de leur chef. Ca vous dit un tour en ville ? Ca le faisait marrer plus qu'autre chose Santo, de suivre le groupe en mode filature. Il avait beau garder son sérieux la plupart du temps, de temps en temps son âme de post-ado reprenait le dessus. Puis bon s'ils étaient là tous les trois c'était aussi qu'ils avaient rien de mieux à faire. Le napolitain il prenait son rôle de premier choix de l'équipe à coeur. Surtout après avoir passé la soirée avec Kara et s'être tapé une gueule de bois monstrueuse. L'idée d'équipe c'était encore un vague concept dans sa tête, mais s'il s'agissait de donner aux autres une fausse impression d'intérêt, ça lui suffisait. Presley et Roma, sans trop savoir pourquoi, ils l'avaient suivi dans sa petite balade. Au fond ils avaient juste l'air de trois potes qui allaient profiter de la fraîcheur du soir au coeur de la citadelle. Sauf qu'à part des soirées, des dîners et des concours de circonstances, Presley et Roma le napolitain il les connaissait pas des masses. C'était peut-être juste sa manière à lui de briser la glace et d'aller au-delà des quelques impressions. Vous pensez qu'ils disent quoi sur nous ? Eux fallait se rappeler qu'ils se tapaient Felicity. Santo il restait sur son idée comme quoi les darons de l'aventure ils devaient avoir un beau secret à protéger... Mais quand même. C'était pas d'emblée le maillon fort sur lequel parier. Carlito il doit être terrorisé par Michaela déjà. Bon, ça c'était facile. L'italien avait braqué successivement son regard gris sur Roma, puis Presley, et ils s'étaient tranquillement posés à une table du resto local.

_________________
can I kick it? (mar, 19h45) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
can I kick it? (mar, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: can I kick it? (mar, 19h45) — Mar 21 Avr - 16:32

Tranquillement entrain de dessiner dans le jardin elle se retrouve interpellée par un Santo qui semble avoir quelque chose derrière la tête. Elle suit son regard pour observer la moitié des candidats qui se dirige semble-t-il au même endroit. Elle serait presque entrain de se plaindre de pas avoir été invité quand elle se rend comte que là, elle est entouré que de gars de son équipe, donc elle pouvait pas faire partie de l’excursion. Elle sait pas de quoi il en retourne pour l’instant, mais tout ce qu’elle sait c’est que Kara elle a même pas débouché une bouteille pour son équipe, alors si c’est un genre de team building à l’américaine là, ils sont pas dans la merde. « Et nous alors ? Elle est où notre soirée ? » Non non, elle est pas du tout envieuse. Elle chercherait presque Kara du regard pour lui dire ‘regarde, regarde ce que fait l’autre équipe’ d’un air accusateur. Mais pas le temps d’aller la chercher, parce que l’idée de Santo est quand même cent fois plus intéressante, une petite virée en ville histoire de suivre l’ennemie. Elle observe @presley, pas encore certaine si elle peut l’appeler son allié. Mais bon ça devrait faire l’affaire. « Traquons les ! » Elle n’exagère pas du tout. Mais là, alors qu’elle glisse son carnet dans la poche arrière de son jean elle essaye de se mettre dans la peau de Daryl de The Walking Dead et trouver les traces de leurs passage. C’est pas vraiment difficile, puisqu’ils ne sont même pas un groupe très ordonnés et que certains retardataires leur donne la piste idéal. Y a quelque chose de très sérieux dans cette histoire, elle aimerait bien faire l’idiote et tout mais en vrai elle est tellement dans la peau de la nana qui traque son gibier qu’elle aurait presque peur de respirer trop fort là. Et puis en même temps elle a pas tellement de choses à dire à ces deux gars là, ils se connaissent pas vraiment. Santo à pas l’air d’un mauvais bougre et ils pourraient certainement tenir une conversation intéressante. Mais pour ce qui est d’Elvis elle préfère pour l’instant le laisser dans son délire. Elle est passé à autre chose, c’est pas le problème. C’est juste que s’il commence encore à la sortir des trucs débiles, elle pourrait perdre patience. « Ils ont certainement peur, parce que clairement on est tous des bons. » Ils ont l’atout Felicity, elle impose le respect et ce serait pas totalement idiot de penser qu’elle connait quelques sorts utiles. Ils prennent place à une petite table pour trois, Roma elle avait pas prévu de manger si tôt, mais va certainement falloir s’y coller histoire de garder leur couverture. Bon clairement ils sont pas si discret hein. « J’aurais du prendre des lunettes de soleil. » Et un journal xxl pour faire genre « discrétion ». « Pas si Rosamie lui tient la main. » Bon en vrai les gossip c’est pas son délire Roma, mais fait confiance à ses potes pour pas prendre la mouche si certains en parlent durant le prime par exemple. Cette histoire entre Carl et Rosa, c’est quelque chose. Et ça les regarde, elle veut pas mettre son nez dedans. Pour l’instant elle peut pas faire mieux, elle sent bien que Santo il veut du croustillant. Elle, elle est surtout là pour le fun de la situation.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Presley
Voir le profil de l'utilisateur   
can I kick it? (mar, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: can I kick it? (mar, 19h45) — Mar 21 Avr - 23:42

L’un des passe-temps favoris de Presley depuis son entrée dans l’aventure est de crafter des memes pixellisés pour alimenter sa page réseaux sociaux Sur base de ça, personne pourrait dire que ce type-là à, un jour dans sa vie, obtenu un diplôme de design graphique. Ca le fait marrer, Presley, il se dit que son père, depuis chez lui, doit être dépité. Il n’y connait rien à la technologie et encore moins à ce qui est beau ou agréable à regarder. Là, il pourrait faire une blague de mauvais goût à propos de sa mère, mais non, parce qu’aux yeux de Presley, c’est bien la seule chose pour laquelle son père a fait preuve de bon sens dans sa vie. Mais même son père, boomer aux goûts de chiottes, serait capable de dire qu’esthétiquement, ses memes ne valent rien. Ce qui ne l’empêche pas de cracher sur son diplôme et de continuer inlassablement à les utiliser pour illustrer son aventure. C’est ce qu’il est occupé à faire quand il se fait happer par un @Santo en mode Ethan Hunt, et qui lui fait lever les yeux de sa tablette. A côté de lui, @Roma, qu’il n’avait jusqu’à présent pas encore remarquée. Il lui adresse un signe de la tête avant de reporter son attention sur l’espion en chef. Il regarde dans la direction que lui montre l’italien et il plisse les yeux (technique approuvée par des générations de myopes). Au loin, menée par docteur Natéo, une joyeuse petite bande en route vers le village. « On dirait une secte » qu’il remarque alors que quelques retardataires pressent le pas pour ne pas perdre de vue leur suprême leader.
Santo leur propose de les prendre en filature et cette idée l’enthousiasme immédiatement. Ca l’emmène dans un délire Totally Spies. « Bon, Roma, toi t’es Alex. » Parce qu’elle aime bien être gentille avec tout le monde et que la combinaison jaune lui irait bien. Santo, il le voit bien en Sam, mais ce serait reconnaître qu’il est l’intelligent de la bande, et ça, ça le fait un peu chier. « Santo, t’es Clover, et moi, j’suis Sam. » Voilà, c’est mieux. « Bon, si tu trouves mon secret, tu pourras être Sam. » Pas avant. En vrai, Presley se dit bien que son secret pètera un jour ou l’autre, mais si tôt dans le jeu, c’est pas cool. Il se demande s’il a reçu des indices en plus de ceux révélés à tous les candidats, et si non, il n’a aucune idée de comment Santo est parvenu à imaginer avoir trouvé son secret. Mais pour l’instant, il n’y pense pas. Il saura bien assez tôt de quoi il en retourne.
Le trio se met en route ver le village, sur les pas de la team Schwarz gaiement en route vers dieu-sait-où. Santo leur demande s’ils ont une idée de ce qu’ils doivent dire sur -soyons honnêtes- l’équipe la plus badass, et Roma y va de sa petite théorie. « Peur de toi ? Ca m’étonnerait. » il dit ça sans agressivité aucune, c’est juste que ça l’étonnerait beaucoup si demain il apprenait que qui que ce soit redoute Roma, ses dessins et ses origamis. De tous les candidats, elle est sans doute dans le top 3 de ceux qui se font (pour l’instant) le mieux voir, et Presley ne voit aucune raison de la craindre. En revanche, c’est vrai que chez les Adler, y’a deux-trois lascars qu’il est content de voir de son côté plutôt que dans l’autre.
Ils prennent place à une table et Presley se laisse aller avec le courant, prenant leur mission d’espionnage beaucoup à cœur, plus par ennui que par réel intérêt pour l’étude des faits et gestes de l’équipe adverse. « Honnêtement j’crois qu’tout l’monde peut potentiellement terroriser Carlyle. » Il esquisse un sourire en entendant la réponse de Roma. Il se dit que si un jour, Carl en arrive à ce point-là dans sa relation avec Rosamie, il aura du mal à s’en remettre tant son cœur aura certainement battu fort pendant l’étreinte. « J’lui ai dit qu’j’l’aiderais à s’la mettre dans la poche mais c’était avant qu’il devienne creepy. Et qu’elle déclare sa flamme à Costa surtout. » Celle-là, il l’avait pas du tout vue venir.

_________________
THE DARK SIDE

moodboard -- all animals are equal, but some animals are more equal than others
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
can I kick it? (mar, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: can I kick it? (mar, 19h45) — Jeu 23 Avr - 22:50

C'était cool de voir qu'il était pas le seul à s'ambiancer sur cette idée de filature. Roma et Presley l'avaient suivi et les trois Adler se baladaient avec des semi têtes de fouines dissimulées par des démarches nonchalantes. Ils formaient un trio atypique, tous les trois. Entre Presley et Roma qui s'adressaient moyennement la parole en temps normal, et lui qui vaquait en électron libre entre les deux. Il les connaissait pas des masses mais ça le gênait aucunement, Santo c'était pas le genre de mec à se formaliser des relations sociales. Il pouvait tenir tout un chemin jusqu'au resto sans ouvrir sa gueule et se sentir tout à fait à l'aise dans son silence. C'est qui Clover ? Il avait levé ses yeux vers Presley. De quoi il lui parlait l'autre. D'un côté ça le faisait marrer de voir le brun ramener son secret sur la table. Tu flippes ? Sourire en coin. T'en penses quoi Roma, 1 point pour Santo ou 1 point pour Presley ? Clairement un pour l'italien.  Y'avait eu trop peu de buzz pour l'instant et Santo il tenait à en faire partie. Pour lui ça faisait partie de l'expérience Thrown Dice, d'essayer de claquer des secrets. Surtout quand les indices étaient aussi chelou que celui de Presley. En attendant il avait fini de cramer sa clope et l'avait écrasée dans un cendrier du village, après s'être fait engueuler par un mec de la prod il y a deux jours. Marrant qu'ils nous aient toujours pas remarqués. Pas si futés ces allemands. Pour Santo ça faisait pas de doute qu'ils étaient allemands. Y'avait une rivalité historique entre leurs deux peuples et il s'était jamais formalisé de perpétuer la tradition. D'ailleurs ça sort d'où ces noms d'équipes ? C'était le premier truc qui l'avait marqué. Il avait peut-être raté une info, mais ça l'intriguait depuis l'autre soir. Leur filature en attendant elle était arrivée à bon port. Et les trois ils faisaient genre, l'air de rien, en se calant à une table pas trop loin. Moi j'ai les miennes. De lunettes. Il arborait un petit sourire moqueur, mais fallait pas oublier que le mec vivait H24 au soleil. Il était conditionné à les avoir toujours sur lui. C'est vrai qu'elle a l'air de kiffer Costa. Bizarre ce choix. Quitte à choisir un italien fallait choisir Gianni. Regardez Natéo leur file des papiers. Bat les couilles des histoires de coeur. Ce qui le faisait marrer c'était d'écouter aux portes de la team et de découvrir leurs petites combines. Roma t'as 2 minutes pour t'approcher discrètement et essayer de capter de quoi il s'agit. Allez TOP. Il lui avait même glissé ses lunettes de soleil pour la peine. La filature fallait la jouer jusqu'au bout. Et si besoin ils étaient en background pour l'aider.

_________________
can I kick it? (mar, 19h45) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
can I kick it? (mar, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: can I kick it? (mar, 19h45) — Sam 25 Avr - 18:50

« Alex ? » Elle sait pas trop de quoi il parle là, il aurait pu quand même citer un meilleur trio non ? « J’aurais plutôt dit que toi t’es Ron. » En parlant de Presley. « Santo c’est Harry, et forcément je suis Hermione. » C’est quand même plus stylé que le trio, Alex, Sam, Clover. Enfin si on oublie la romance entre Ron et Hermione, elle vient d'y penser là. Et clairement ça va pas coller cette histoire. Santo connait pas plus que Roma, ça la rassure. L’italien il est sur le secret de Presley et voilà que ça lui demande de compter les points. Elle s’en fiche Roma, tant qu’ils partent pas à la découverte de son secret à elle. En plus Presley lui il a buzzé aussi quelqu’un cette semaine. Donc ? « Un point pour moi, parce que je suis plus belle que vous ? » Demande-t-elle sur le ton de l’humour histoire de se sortir de ce truc de point là, elle a pas envie de se trouver au milieu d’un combat de coq là. « Bon je vous donne 0,5 chacun, ça va ? » Parce qu’ils tatent du buzz et c’est quand même une bonne chose. Personne ne remarque leur présence, elle sait pas si c’est de la stupidité comme le suggère Santo ou simplement qu’ils ne savent pas qui fait parti de leur équipe ? C’est peut-être les deux. « Ils pensent peut-être qu’on est dans leur équipe. » Qui sait. Roma, elle avait presque oublié que Santo était dans la sienne tout à l’heure alors bon, c’est assez probable. Ou bien il n’y a qu’elle qui s’est pas encore faite à la compo des équipes, entre ce qu’elle avait fantasmé et la réalité y a quand même un grand écart. Il lui arrive de penser que Cami par exemple est dans son équipe, comme elle l’aurait souhaité. « Il me semble c’est en rapport avec l’emblème autrichien, l’aigle noir. » C’est ce qui avait été dit dans le prime, mais pas certaine de savoir si c’est une traduction littéral de l’emblème ou un mantra. « Finalement je donne le point pour Santo. » Elle finit par dire quand Presley à du mal à croire qu’on puisse avoir peur de Roma. S’il pense qu’elle n’est pas une candidate redoutable et qu’il y a pas de raison de la craindre, il a encore rien comprit lui. Donc le point va a Santo. Elle fronce le nez, légèrement agacée. Elle émet le souhait d’avoir ses lunettes de soleil histoire de passer plus inaperçu, l’italien lui il a pensé à tout. A moins qu’il ne les enlève jamais de son nez ? Ils parlent de Carl qui a certainement peur de Mica. Comme de tout le monde semblerait penser Presley. « Sauf de moi j’imagine. » Elle ironise sur un ton léger. Il va encore pensé qu’elle est susceptible alors qu’elle ne fait que relever l’incohérence de ses propos. Passons. Maintenant ça parle de Rosamie et Costa. Elle sait pas ce qu’il en est. Rosa lui a rien dit, même si elles sont coloc, donc elle imagine que c’est encore une rumeur ça. Une rumeur qu’elle ne va pas alimenter. Elle préfère se concentrer sur la tâche que lui lance Santo, aller découvrir ce qu’il se cache derrière cette histoire de petit papiers. « Challenge accepted. » dit-elle dans un clin d’oeil avant de se couvrir le regard des lunettes de Santo. Bon Roma, elle est pas du tout discrète, déjà parce qu’elle porte des fringues de couleur et en plus elle se prend trop pour un agent secret, mais en mode jeu de gamine quoi, donc niveau discrétion on fait mieux. Elle arrive tout de même à s’approcher de la table en mode je là pour nettoyer les poussières qui traines. Elle se trouve encore loin d’eux, mais elle arrive à entendre les conversations sur cette histoire de papier mystère. Hm, c’est une affaire sérieuse. Elle revient l’air de rien, manquerait plus qu’elle siffle. De nouveau à sa place, elle descend un peu les lunettes sur le bout de son nez, le regard grave. « Bon les gars, l’heure est grave. » Rien que ça ? « On a hérité d’une chef d’équipe complètement claquée, là. » Kiss, Kara on t’adore. « Il a organisé un jeu. Des défis, qu’il a imaginé et écrit sur des bouts de papiers. » Des bouts de papier. Elle insiste sur les derniers mots. Est-ce que Kara elle prendrait le temps de faire ça ? Non. Déjà que pour l’instant il y a pas de truc organisé pour eux. « On devrait se commander un truc non ? » Pour faire genre ils sont là pour bouffer pas se renseigner. Elle regarde Presley, pour l’inciter à appeler le serveur. Ils pourraient même se prendre un truc mystère, l’interêt c’est juste d’avoir un truc à bouffer.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Presley
Voir le profil de l'utilisateur   
can I kick it? (mar, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: can I kick it? (mar, 19h45) — Dim 26 Avr - 2:32

« Bah Clover c’est la blonde dans Totally Spies. » Personne a l’air de capter sa référence et il est lowkey vexé. Petit, il avait un crush sur Sam, mais à l’époque c’était pas un truc dont il pouvait être super fier parce qu’en tant que garçon c’était pas spécialement le genre de dessin animé qu’il était censé aimer. Avec le recul, et quelques années en plus, il s’est rendu compte que tous les gamins de son entourage décalaient pas non plus devant Sam, Alex et Clover quand ça passait à la télévision, mais qu’aucun d’entre eux n’avait les couilles d’avouer aux autres qu’ils kiffaient les mater niquer des mères avec leurs rouges à lèvres laser. Mais ça doit être un truc spécifique à la francophonie. Si ça se trouve, ça passait même pas là où Santo et Roma ont grandi et les deux autres doivent le prendre pour un con. Bah, il s’en fout, il a l’habitude. Roma, elle, a plutôt en tête la bande de sorciers d’Harry Potter. Lui Ron, Santo Harry, Roma Hermione. Tiens tiens. Il se flanque à rire. « J’sais qu’tu m’adores, Roma, mais pas besoin d’me déclarer ta flamme si vite, on peut prendre le temps d’apprendre à s’connaître t’sais. »
Santo lui demande s’il flippe pour son secret, et à Roma sur qui elle parierait pour la découverte d’un secret. « J’ai l’air de flipper ? » Le fait est que lui n’est pas fort convaincu par le secret pour lequel il a buzzé Jill, mais il sait bien que si Santo a décidé de confirmer le sien, si tant est qu’il l’a fait, il aurait beau flipper tant qu’il veut que ça ne changerait pas grand-chose au déroulement de la suite. « Ca t’fait pas chier d’essayer d’contenter tout l’monde tout l’temps ? » qu’il demande à Roma quand elle lui accorde à chacun un demi-point. Lui, il adore ce genre de questions, et ça lui pose aucun souci d’y répondre, quitte à vexer l’un ou l’autre. Il a l’impression que Roma est constamment en train de se retenir de dire ce qu’elle pense pour ne pas s’attirer les foudres ou la mauvaise humeur de l’un ou de l’autre, et ça, ça le fait chier. Il se complait dans les petits chaos qu’il parvient à créer ça et là et il se dit qu’il se ferait bien chier et surtout qu’il dépenserait bien trop d’énergie s’il devait se préoccuper de n’irriter personne à chaque fois qu’il ouvre la bouche pour dire quelque chose. « Chhhht… Ils suivent leur gourou. » Il sait pas pourquoi il voit la team Schwarz comme une secte mais c’est à ça qu’ils lui font penser, là, en route vers une destination inconnue, le regard rivé vers leur chef. Le trio accélère le pas pour ne pas les perdre de vue. « Heureusement qu’ils ont pas Felicity, elle leur aurait d’jà fait une crise cardiaque. » Et ça, il en a discuté avec Michaela, ça ferait pas de la bonne pub pour l’émission. Santo pose une question sur le nom des teams, à laquelle Roma répond, et il se contente de hocher la tête pour confirmer ce qu’elle vient de raconter, parce qu’il n’y a pas grand-chose à rajouter. La team noire et la team aigle. Y’en a un des deux qui sonne plus classe que l’autre, on vous laisse deviner laquelle. Roma prend la mouche parce qu’il vient de dire à Roma que ça l’étonnerait que les Schwarz ait peur d’elle, et décide d’accorder le fameux point qu’elle refusait d’attribuer deux minutes plus tôt, à Santo. « Aaaaaah, enfin. » Suffit de la piquer un petit peu pour qu’elle montre un peu de caractère. Il note ça dans son petit carnet mental. Ils s’installent à une table et Roma regrette de ne pas avoir pris ses lunettes de soleil, alors que Santo, visiblement toujours préparé à chaque éventualité, s’est prémuni des siennes. Presley l’observe les enfiler, un sourcil haussé. Lui, les lunettes de soleil, c’est typiquement un truc qu’il oublie neuf fois sur dix, et encore plus les soirs d’avril en Autriche, pendant lesquelles, en général, leur usage n’est pas vraiment nécessaire. Ils parlent deux secondes de Carl, et Roma lui renvoie une deuxième petite pique quand il dit que n’importe qui pourrait terroriser le gamin. « Ouais nan, sauf de toi » il lui emboîte le pas avec un sourire au coin des lèvres.
Santo prend le rôle du chef d’expédition et lance un défi d’espionnage à Roma, qui accepte sans rechigner on se cachant derrière les lunettes teintées de l’italien. Les Schwarz sont occupés à chipoter avec des bouts de papier et cela les intrigue beaucoup, d’où la première mission de reconnaissance de Roma, qui revient très rapidement avec des informations croustillantes au sujet de l’équipe adverse. L’heure est grave, qu’elle dit, et ça arrache un rire bref à Presley qui ne peut décidément pas s’imaginer que l’heure soit si grave que ça. « Ils t’ont pas cramée ? » qu’il lui demande. Si pas, leurs petits papiers doivent vraiment les passionner. Elle a l’air de regretter que Kara ne leur organise pas de petit jeu du genre, et franchement, Presley, lui, ne s’en plaint pas du tout. « Et ils coopèrent ? » Ca c’est surprenant, parce qu’il se dit que dans la bande, il doit bien y’en avoir au moins un ou deux que ça n’enchante pas spécialement de jouer à une version un peu chiante et sans alcool d’action ou vérité. Roma demande s’il ne serait pas temps de se prendre un truc à manger et elle lui lance un regard l’air de dire que c’est à lui de s’en occuper. En temps normal, il monterait directement au créneau pour lui dire qu’elle n’a qu’à commander elle-même, si elle a fait, mais la réalité fait qu’il a sans doute bien plus la dalle qu’elle et qu’il se ferait donc un plaisir de faire appel au menu mystère pour qu’on leur apporte de quoi se sustenter. « J’suis sûr ça va être un truc immangeable. »

_________________
THE DARK SIDE

moodboard -- all animals are equal, but some animals are more equal than others
Revenir en haut Aller en bas
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
can I kick it? (mar, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: can I kick it? (mar, 19h45) — Dim 26 Avr - 2:32

Le membre 'Presley' a effectué l'action suivante : lancer de dés


'Menu mystère' :
can I kick it? (mar, 19h45) SsPN1sUv_o
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
can I kick it? (mar, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: can I kick it? (mar, 19h45) — Lun 27 Avr - 10:46

Presley il leur sortait des références inconnues au bataillon. Santo pour la petite histoire il avait rarement le droit de mater les dessins animés quand il était môme. Il passait ses après-midi chez ses grands-parents et la télé était pas vraiment synchronisée sur ces chaînes là. Ca l'avait pas mal poussé à sortir pour s'amuser. Il était pas plus branché Harry Potter. Mais il avait fermé sa gueule à ce propos pour pas passer pour le rabat-joie de service. Mais non, ils finissent ensemble Hermione et Ron ? C'était la seule vraie compréhension qu'il avait de l'échange. Le blond il avait un retard certain à rattraper en matière de pop culture, mais par contre ça l'empêchait pas de prendre cette affaire de filature au sérieux. Sur le chemin ils se balançaient des petites vannes de circonstance, surtout parce que leur équipe avait pas mal buzzé cette semaine. Santo ça le dérangeait pas vraiment de buzzer et d'aller au bout des confrontations, au risque de perdre de la tune. Il savait que ça valait le coup et qu'à terme ça finirait par payer. Une ou deux tentatives pour un secret pété et une belle cagnotte récupérée, ça valait bien l'investissement de 5k. L'argent c'était ce qui conditionnait sa participation à Thrown Dice, mais sortir de l'aventure avec à peine plus que ce qu'il avait à son arrivée c'était pas possible. Ce serait comme un échec. Le mec avait une vision exponentielle de la réussite et il était prêt à se cramer en partie pour ça. Vous l'avez vue Felicity cette semaine ? Ca va pas ça. A croire qu'elle leur faisait faux bond la vieille. Depuis que les Teams avaient été créées elle avait disparu. Finalement posés au resto (et peu discrets) y'avait plus qu'à. Les autres étaient pas si loin mais pas non plus assez près pour qu'ils réussissent à capter leurs conversations. Santo ce qui l'intéressait le plus dans l'histoire c'était cette connerie de papiers. Il avait pas faux Presley quand il désignait Natéo comme leur gourou. Apparemment de son côté il avait raté deux trois explications sur les noms des équipes. En même temps l'Autriche ça avait jamais été son pays de prédilection. Déjà parce qu'il l'associait trop à l'Allemagne et que dans la gueule des italiens les allemands restaient des putain de nazis. Et surtout parce qu'on n'en parlait jamais de l'Autriche. Pour lui c'était signe de total désintérêt. T'as qu'à buzzer quelqu'un pour rejoindre le groupe des gens menaçants Roma. Il avait balancé ça avec un mince sourire scotché aux lèvres. Ca mettrait tout le monde d'accord et Ron et Hermione arrêteraient peut-être de se chamailler comme un vieux couple. Finalement elle était partie en mission, Roma. Pas vraiment discrète avec ses lunettes de soleil en pleine soirée autrichienne, mais bon. La scène était quand même marrante et au fond Santo il avait bien hâte que les Schwarz les crament. Dans sa tête les ennemis devaient se sentir menacés. C'était loin d'être le cas ici, mais c'était juste une extrapolation ridicule de ses idées fantasques. Les bâtards, vous croyez qu'une consigne a été donnée aux chefs ? La conclusion de la trouvaille de Roma elle était là. Natéo il avait peut-être trouvé un moyen de faire grimper exponentiellement les points des siens. Ca devait être une vieille tactique ou mission donnée aux chefs, pour récompenser leur implication. Il en venait même à se demander si le cap ou pas cap de Kara de sa soirée de hier venait pas de là. Santo il se remettait à peine de sa gueule de bois, donc l'idée de se relancer dans des défis ça le branchait moyen, mais en même temps ça lui plaisait pas de se faire discréditer par une idée aussi banale. Le plat apporté à Presley avait l'air franchement dégueu. Ah mon pote bon courage. Putain la cuisine italienne lui manquait déjà. Fallait espérer que ce qu'ils avaient commandé avec Roma serait moins terrible. Tu nous le finis en entier ? Dans sa tête à Santo si les Schwarz se lançaient des défis c'était pas pour rien, alors il reproduisait le schéma indirectement avec ses deux coéquipiers. Au fond c'était un peu son rôle de bras droit de prendre les choses en main sur le terrain. Bon alors c'est quoi le plan pour faire tomber leur équipe ? Il voulait aussi un peu capter comment réfléchissaient les deux autres. Dans tous les cas, c'était des informations utiles. A défaut de servir à l'équipe ça l'aiderait peut-être lui à mieux les cerner pour la châsse aux secrets.

_________________
can I kick it? (mar, 19h45) Hpic8mN
la paranza dei bambini


Dernière édition par Santo le Lun 27 Avr - 16:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
can I kick it? (mar, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: can I kick it? (mar, 19h45) — Lun 27 Avr - 10:46

Le membre 'Santo' a effectué l'action suivante : lancer de dés


'Menu mystère' :
can I kick it? (mar, 19h45) BkbWSSKE_o
Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
can I kick it? (mar, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: can I kick it? (mar, 19h45) — Lun 27 Avr - 18:36

Les totally spies ? Elle connait pas et préfère cent fois son analogie sur Harry Potter qui doit quand même avoir une portée bien plus universelle pour le commun des mortelles non ? Traduit en tellement de langue, sur tous les écrans de cinémas, faut quand même le vouloir pour pas connaitre cette saga. Tout ce qu’il retient Presley c’est que dans son analogie à elle, ils sont amoureux. Non. Elle hoche la tête dans un petit rire. « Désolée, tu m’a cramé. » Elle qui voulait faire preuve de subtilité à ce sujet. « Donc du coup on est d’accord que t’es le beau-père de mes filles maintenant ? » Ron lui, il aurait pas dit non à Hermione si elle avait déjà eu des gamins avec Viktor Krum par exemple. Santo lui il a pas l’air de connaitre et Roma elle peut pas s’empêcher de le regarder de manière suspicieuse. Il a vécu au moyen âge ou quoi ? Ne voulait pas l’accabler, vu qu’elle connait pas sa vie, elle se contente d’hocher la tête à la positive. « C’est genre le couple de l’histoire quoi. » Tout le monde déteste Harry et Ginny toute façon, donc ouais.
Les deux ont buzzé cette semaine, dont Santo qui s’amuse à essayer de trouver le secret de Presley. Du coup forcément on demande à Roma de compter les points et ça la gave passablement alors elle se contente d’attribuer un demi point à tout le monde. Presley y trouve à redire, forcément et y va de sa petite hypothèse sur Roma. « On va dire que non. »  Elle se contente de lui répondre, levant les yeux au ciel. Il a pas capté que ça la gavait, rien de plus. Pas une façon pour elle de se faire apprécier de l’un comme de l’autre. Le froisser Presley, elle a rien à carrer. Ça parle du « talon d’Achille de l’équipe », Roma elle pense que ça peut être un atout, mais tout le monde semble penser le contraire.. « Je crois qu’elle se sent pas très bien. »[  Elle dit Roma sans trop être sure à propos de Felicity. Elle l’a vu passer un peu trop de temps dans son lit, donc y a moyen qu’elle se sente pas en pure forme quoi. Elle doit pas faire peur à l’équipe adverse Felicity, tout comme Roma si on écoute ce que peut dire Presley. Forcément là, niveau point ça change la donne. Et le petit il est content. « Bien vu Harry. »  Elle répond à Santo dans un petit rire. Mais si elle buzz un jour, c’est certainement pas pour prouver à Presley qu’elle peut être menaçante. Non, c’est juste qu’elle imagine pas participer à ce jeu sans aller se frotter au buzzer à un moment donné.
Elle part en mission incognito avec les lunettes de l’italien sur le nez, on a fait plus discret mais semblerait que ça passe cette histoire de Ninja/agent secret qui va découvrir les secrets de l’équipe adverse. « Sont trop occupés par leurs papiers là. »  Donc non, elle a pas été cramé, en tout cas on dirait pas. Peut-être qu’ils sont tous déjà bourré ? « On dirait oui. » Elle répond en hochant la tête à la positive tout en faisant glisser les lunettes sur son nez pour les relier et les rendre à Santo dans un clin d’oeil de remerciement. « C’est sûr, en les motivant comme ça à faire des « défis » ça montre leur implication. » Pas bête le Natéo. Pas bête du tout. Presley semble plus sceptique sur cette histoire. Toute façon il doit s’occuper de commander de la bouffe. Il tente le menu mystère. Quand ça arrive sur le bout de la table Roma, elle a qu’une envie c’est d’aller se réfugier dans les toilettes pour vomir son quatre heure. « Désolée, mais pour le coup je vais pas aider à finir l’assiette. » dit-elle en faisant le v de la victoire avec les mains. « Végétarienne. »  Imagine elle serait tombé sur ça avec Ashley la dernière fois. Quelle horreur. Elle préfère largement le Rhum, qui arrive par trois. Un truc hyper fort si on en croit le serveur. « Santé, ça t’aidera peut-être à faire passer les trippes. »  Qu’elle annonce en rigolant. Le plan ? Elle a pas de plan Roma. « Dégommer tous les secrets ? » C’est déjà ça. Elle laisse le reste de la stratégie aux autres.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: RESTAURANT D'ALTITUDE-
Sauter vers: