Partagez
 

 swing life away. ( mardi - 8h00)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
swing life away. ( mardi - 8h00) Empty
Message (#) Sujet: swing life away. ( mardi - 8h00) — Lun 20 Avr - 22:26

@natéo

Elle n’arrive pas à rester en place. C’est pratiquement impossible pour elle de faire la grasse matinée depuis qu’elle a mis les pieds dans ce chalet. Il faut dire qu’elle n’a pas la meilleure chambre pour s’adonner à la paresse matinale non plus. À quatre, dans une pièce grande comme sa main, ça avait le don de l’étouffer. Mais encore une fois, elle tente de se plaindre le moins possible, parce que c’est entièrement de sa faute et elle le sait. Sa socialisation est lente. Elle y va un pas à la fois, ce n’est donc pas étonnant qu’elle ne soit pas la tête d’affiche du dernier prime ni qu’elle se retrouve dans la chambre un étoile. Ça lui convient, elle préfère ne pas faire de vague. Déjà, elle se sentait mal d’avoir eu une mini prise de bec avec Avalon juste avant son départ. Ça avait beau être le jeu, après cette première semaine, personne ne méritait réellement l’élimination. Lejla n’osait même pas imaginer ce que ça serait dans quelques semaines. Il faut définitivement qu’elle y mette un peu du siens pour arrêter d’être la fille inutile, comme l’avait mentionné Michaela dans la chronique d’Elena. Lejla, elle veut bien ne pas être le centre de l’attention, mais son égo accepte plutôt mal d’être qualifié d’inutile. Elle a besoin de se défouler. C’est pourquoi elle enfile ses espadrilles, prête à courir quelques kilomètres pour évacuer ce qu’elle a en tête. Pour s’oxygéner le cerveau, faire le vide. Toutes les raisons sont valides. C’est lorsqu’elle est sur le point de retourner vers le chalet que son regard se pose sur Natéo au loin, qui arrive dans la direction opposée, s’en allant surement à son tour vers Hallstatt. Elle le salue d’un signe de main alors qu’elle ralentit une fois arriver à sa hauteur. « Hey! » le souffle court, elle se penche doucement vers l’avant histoire de l’aider à retrouver sa respiration normale. « T’es un lève-tôt? Ou la personne avec qui tu dors ronfle et t’en pouvais plus? » elle demande alors qu’elle n’a aucune idée de qui partage sa chambre. Ça va être difficile de s’en souvenir comme les compositions changent chaque semaine. « J’allais retourner au chalet, mais je peux marcher avec toi encore peu. » S'il veut de sa compagnie. Elle se dit qu’elle n’est pas fatiguée au point de devoir regagner le chalet automatiquement. C’était une bonne façon de passer du temps avec le chef de son équipe. Elle doit bien l’avouer, elle ses connaissances étaient limitées au sujet de Natéo.
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
swing life away. ( mardi - 8h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: swing life away. ( mardi - 8h00) — Mar 21 Avr - 6:10


swing life away. ( mardi - 8h00) 200

Vous connaissez ces gens qui vivent ce calvaire, que peu importe l'heure à laquelle ils s'endorment, ils se réveillent toujours tôt. Et bien je ne fais pas partie de ces gens, lorsque j'ai besoin de dormir, je m'endors comme la belle aux bois dormants et je me réveille quand mon organisme est blasé de dormir. Exception ce matin. Mes paupières ne veulent plus coopérer, c'est le levée obligatoire. Comme je ne bois pas de café, je vais donc carburer à la bonne humeur. Je me décolle les yeux tranquillement et je fais tout pour ne pas réveiller Maci, je profite de ce silence. En dix jours, je n'avais pas encore exploré tous les coins du chalet et d'Hallstatt, donc je me dis que c'est ce matin que ça se joue. Dora l'exploratrice, Carte ouvre toi. À pas de souris, j'enfile des vêtements assez chauds pour la fraicheur matinale et je me glisse à l'extérieur du chalet. Je traverse le chemin sous terrain, aux allures de Poudlard. Je ne presse pas le pas à sa sortie, je suis ébahi par le panorama. Je ne peux comprendre que certains ont osé chiâler sur notre douillet chalet. En fait, plus j'y pense, plus c'est Poudlaresque ici, Pré-au-lard. Ça me plait beaucoup, proche thème pour la saison suivante? Pendant que je délire là-dessus, mes pensées ne sont pas préoccupés par les discussions quotidiennes sur les équipes, les défis, le prime et tout ce tracas. J'aperçois @Lejla qui s'approche à la vitesse jogging me saluant. J'apprécie qu'elle s'arrête pour me d'adresser quelques mots, après tout, depuis le prime, c'est #teamdiscretmaispasimmature, Salut! S'en suit d'un large sourire qui ne reflète pas ma courte durée de sommeil. Aucune de ces réponses en fait. Maci ne ronfle pas et je suis plutôt un oiseau de nuit. Je ne sais pas trop pourquoi je me suis réveillé si tôt, mais je n'allais pas combattre, j'ai décidé d'explorer. Les personnes qui trouvent le courage de se lever tôt le matin pour faire du sport se hissent dans mon top 5 des preuves de courage. Je me lève pour aller travailler et c'est l'unique raison. Je ne peux donc m'empêche de le souligner, T'as l'habitude de courir le matin comme ça? T'as toute mon admiration (rires) Elle reprend une eupnée, Oui ça me plairait, allons-y. Je ne peux garantir que j'ai encore en mémoire les détails de sa fiche de casting, j'en ai tellement lu. Mais en disant mes choix d'équipiers, je me suis rappelé de quelques détails marquants de la rancher. La preuve, j'ai le réflexe d'utiliser le terme rancher. Sans que ça ait l'air creepy, je me rappelle de quelques segments de ton casting. J'ai accroché facilement, quand j'étais plus jeune, je vivais en région rurale et je croisais des écuries/ranch. Et j'ai grandi sur de la musique country. Surtout du Shania Twain et Dolly Parton, dans ma phase adolescente du Carrie Underwood. Plein de signaux que j'étais gay dans le fond (rires) Cliché par dessus cliché, mais telle était la réalité. Le nid familial se résumait à hurler du Shania Twain, ma mère et moi, dans la cuisine. Ça et les quelques poules, la chèvre et nos chiens. Toute une photo de famille. T'as envie de me parler de ton cheval favoris?

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
swing life away. ( mardi - 8h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: swing life away. ( mardi - 8h00) — Jeu 23 Avr - 0:10

Elle a beau être à bout de souffle pour l’instant, Lejla c’est lorsqu’elle est au bout d’une course qu’elle se sent le plus énergisée. Comme si elle avait donné l’effort nécessaire pour oxygéner son corps et partir la journée du bon pied. C’est peut-être aussi l’effet de l’extérieur et de l’air pur qui agit sur elle. Ça la dépasse un peu, les gens qui passent leur journée à l’intérieur à végéter. Même plus jeune, elle ne tenait pas en place et préférait passer tout son temps dehors plutôt que de faire défiler les images sur un écran pendant des heures. Ce n’est donc pas étonnant qu’elle conserve ses habitudes même à l’autre bout du monde. Son attention est tournée vers Natéo, qui est à une distance raisonnable pour instaurer la discussion. « Ah, Maci est ta partenaire de chambre. Chanceux, elle met beaucoup de vie dans la place. » Elle l’échangerait bien contre Kaï si elle pouvait, bien qu’elle soit contente qu’elle et Cami aient réussi à se sortir des combles. Peut-être que la semaine prochaine, ce sera au tour de Lejla de descendre de quelques étages. C’est beau rêver. « L’air frais le matin, ça fait du bien. » Elle est presque à l’encourager à mettre un cadran pour se forcer à se lever tôt. Prochaine étape, elle va lui dire de venir courir avec elle. Quoiqu’en voyant sa réaction, il y a peu de chance que ça se produise. « Ouais, ça me fait du bien. Et encore, je vais courir encore plus tôt quand je suis chez moi. Habituellement je vois le soleil se lever. » S’il la trouve intense, c’est qu’il n’a pas tort. Lejla elle s’impose une routine pour se cadrer, sinon ça devient rapidement chaotique dans sa tête et dans sa vie. Elle emboite le pas pour retourner en direction du village, haussant les sourcils de curiosité. Habituellement, quand on dit qu’on ne veut pas être creepy, c’est que ce qui suit cette phrase l’est. Ok, c’est pas si pire. Lejla avait un peu oublié qu’il avait eu accès à des fiches avec les informations des castings de candidats. Lui et Kara avaient certainement une longueur d’avance sur eux tous. Lejla aurait bien aimé lire certaines fiches. « Quoi, tu chantais Man, I Feel Like a Woman et personne ne s’en doutait? » son rire taquin accompagne ses paroles alors qu’elle n’a pas trop de difficulté à s’imaginer la scène. « Si tu savais à quel point ça m’a marqué aussi, Dolly, Shania, Dixie Chicks… C’est un peu mon intro à la culture musicale américaine. Bon ça et mon pref, Johnny Cash. » Ça a une place particulière dans son cœur. Il n’est difficile d’imaginer que la gamine en elle éprouve un attachement émotionnel à ce qui l’a aidé à se mouler socialement à ce qui l’entourait à cette époque. Une part de son féministe vient de l’introduction aux paroles des femmes du monde country, sans aucun doute. « Izzy… » Izabela. Elle souffle avec une douce mélancolie lorsqu’il demande pour son cheval préféré. Elle s’ennuie Lejla, elle n’y peut rien. « Je ne sais pas par où commencer… Je ne veux pas t’embêter avec ça. » Ce qui est idiot, parce que s’il demande, c’est que ça doit l’intéresser. « On a un lien spécial elle et moi… On a eu des centaines de chevaux au ranch et honnêtement, je n’ai jamais autant connecté avec un être vivant qu’avec elle. » C’est gentil pour son ex ça. Le pire c’est qu’il ne serait même pas vexé Logan s’il l’entendait, il sait très bien l’attachement qu’elle a pour la jument. « C’était mon cadeau d’anniversaire pour mes dix ans. J’arrêtais pas de me plaindre que je n’avais pas de cheval juste à moi… » Caprice de gamine, surement. Robert, son beau-père, n’aurait jamais pu se douter à quel point son cadeau lui apporterait dans sa vie. « Elle est super têtue. Une rebelle dans l’âme, mais démontre une grande douceur, quand on sait comment l’approcher. » C’est Lejla, en bref. Ce n’était pas difficile à comprendre. De son caractère jusqu’à sa crinière, elles avaient beaucoup de points communs. « Et elle aussi, elle adore Dolly. » elle ajoute un petit clin d’œil. C’est vrai le pire, enfin, c’est ce que Lejla a toujours aimé se dire.
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
swing life away. ( mardi - 8h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: swing life away. ( mardi - 8h00) — Ven 24 Avr - 7:23

J'affiche un sourire lorsque Lejla mentionne le trait enjoué contagieux de Maci. C'est bien dit, c'est très vivant comme colocation avec elle. Je prononce colocation avec elle, mais je me répète sans cesse que je suis en colocation avec Maci et tous les membres de sa vie tellement elle me parle d'eux. Dédicaces à Mauricio, qui que vous soyez. J'ai une pensée pour la rancher qui occupe la chambre partagée avec trois autres candidats. Quelle pagaye. J'ai du faire une mission à la 007 dans le dressing pour ranger mon excès de vêtements, je n'imagine pas la chambre à quatre. Lejla ne le sait pas, mais mes prières à son égard sont envoyées. Toute mon admiration ne suffisait pas, elle ajoute que normalement, le levé du soleil l'accompagne dans sa course matinale. Je jalouse cette rigueur. Je pense que j'ai épuisé a life long réserve de rigueur au doctorat, il ne m'en reste plus. Si je n'arrive plus à dormir et que je me lève aux aurores, je saurai vers qui me tourner. Bien que je ne souhaite pas combattre à nouveau le réveil comme ce matin, c'est l'intention qui compte. On bifurque vers les reines du country et je suis soulagé qu'elle ne me trouve pas bizarre. Sa remarque me fait sourire, on dit qu'une mère le sait instinctivement un jour ou l'autre si son enfant est gay, faut croire que malgré tout, elle attendait ma déclaration. Je ne peux que seconder ses choix, Ta préférée de Shania et Dolly ce serait? Avoir su, Lejla aurait été invité à la mini discothèque la première semaine et elle m'aurait supporté devant l'adversité. Je sens par la suite, sa passion pour son cheval. Ses yeux s'illuminent. J'écoute avec attention ce que la brunette me raconte. Wow, vous avez l'air d'avoir une relation spéciale, c'est inspirant.   Le lien animal-humain me fascinera toujours. Je peux transposai ce que Lejla raconte au chien de ma mère, qui fait partie de façon intégrale de la famille. Je l'écoute la décrire avec minutie. C'est quasi son âme soeur cosmique. Elle termine sur une note humoristique, je réponds à clin d'oeil par un grand sourire. Maintenant que je sais qu'elle aime Dolly aussi, là ça va. Je l'aime aussi Izzy. On continue d'emboîter le pas, et puisque Lejla se livre aisément, j'en profite. Je saute sur l'occasion pour utiliser le seul vocabulaire équestre que je connaisse, Dans ton ranch, c'est de la selle anglaise ou western? Un ranch, ça sonne western, mais qui sait. Pas moi. Tu lui achètes la plus grande des praires à Izzy si tu gagnes le grand prix?


_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
swing life away. ( mardi - 8h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: swing life away. ( mardi - 8h00) — Dim 26 Avr - 18:31

Lejla n’est pas mécontente de sa petite rencontre matinale avec Natéo. En plus d’être de bonne compagnie, elle vient de se trouver quelqu’un avec qui parler country. Si on lui avait dit qu’elle pourrait argumenter sur les meilleures chansons de ses artistes préférés ici, elle ne l’aurait pratiquement pas cru. En dehors des États-Unis et du Canada, elle n’a pas l’impression que c’est un style musical apprécié. Pour elle, ça fait littéralement partie de ses racines d’adoption. Elle met donc quelques secondes à réfléchir à ses chansons préférées de Dolly et Shania, parce que c’est loin d’être un choix évident. « Pour Shania… That Don’t Impress Me Much. J’ai toujours aimé cette attitude un peu bad ass de femme qui ne se laisse pas impressionner par les belles paroles d’un homme. » Elle a toujours aimé cette chanson. Juste pour pouvoir dire haut et fort : Ok, so you’re Brad Pitt, d’un air complètement condescendant et indifférent. « Pour Dolly, je vais rester dans les classiques et dire Jolene. » Mais bon, honnêtement, une chanson n’est pas assez selon elle. « Et toi? » Elle veut bien connaître son petit palmarès perso. « Tu as grandi où? » il a mentionné une région rurale, ça l’intéresse. C’est grand le Canada, mais s’il écoutait du country, elle dirait peut-être les prairies. On a de la difficulté à l’arrêter Lejla quand on lui demande de parler de ses animaux, surtout quand il est question d’Izzy. Elle se dit qu’elle va surement l’emmerder avec ses histoires et c’est pour ça qu’elle n’a pas l’habitude de s’étendre sur le sujet. Mais Natéo il semble réceptif et ça a le don de lui coller un sourire au visage. « Oui, très spécial. Au moins tu ne me traites pas de folle. » Parce qu’elle a bien conscience que de dire qu’on entretient une relation spéciale avec son cheval peut paraitre étrange aux yeux des autres. Chez elle, c’est plutôt normal. « Western. Évidemment. » L’âme d’un cowboy un jour, l’âme d’un cowboy toujours, c’est ce que dirait Robert. Et elle et Kyle rouleraient des yeux pour démontrer leur exaspération face aux paroles de leur père/beau-père. Elle adore sa sagesse, mais ce qu'il peut être lourd parfois avec ses traditions. « Tu t’y connais? » S’il demande, c’est qu’il doit avoir une certaine connaissance. Elle laisse son rire raisonner sur leur chemin face au grand prix qu’elle offrirait à Izzy si elle gagnait. « Elle a assez d’espace, crois-moi. On a un domaine de plusieurs hectares. » Le ranch s’étend à perte de vue, ils n’ont pas besoin d’avoir encore plus de terre. « J’ai d’autres plans pour l’argent gagné. » elle marque le tout d’un clin d’œil, du genre que c’est un secret qu’elle ne peut pas lui révéler. « Toi, t’as déjà une idée de ce que tu ferais avec l’argent? »
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
swing life away. ( mardi - 8h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: swing life away. ( mardi - 8h00) — Dim 26 Avr - 22:00

C'était rassurant de jaser reines du country tout en se faisant réchauffer par les rayons du soleil. Ça apporte un peu de chez soi ici. Le premier choix de Lejla quant à Shania me fait sourire. C'est ce que j'adorais également de cette chanson, pouvoir s'approprier toute l'attitude de la chanson. Lejla se la joue prudente avec son choix de Dolly, Jolene. En même temps, on ne se trompe pas avec une chanson iconique comme celle-là. Juste au titre, les paroles défilaient aussitôt dans ma tête, jolene, jolene, jolene, jolene, jolene, please dont take my maaaaan. Ces titres me ramènent de chouettes souvenirs, donc je souris. Elle m retourne la question, et je saisi automatiquement le dilemme que cela amène, Pour Shania, j'y vais pour quelque chose de plus romantique, Forever and always. C'était notre chanson à mon ex et moi alors j'y suis un peu plus attaché. Tu dois apprécier Honey I'm home aussi. Pour lui balancer aussi, By the way rub my feet, give me somethi to eat', fix me up my favorite treat. Je rigole par la suite à ma tentative de suivre le rythme original. Pour Dolly, un classique aussi, Baby I'm Burnin'. J'ai essayé de la faire jouer un soir avec Rosa, Roma et Kara et c'était la pire erreur. Je secoue la tête, du genre ouff t'aurais du voir pour comprendre. Lejla s'interroge par la suite sur ma ville natale, J'ai grandi en Alberta, à Canmore jusqu'à mes seize ans. Ensuite, mes parents sont séparés et nous sommes atterris à Vancouver. On a adopté un mode de vie un peu plus cosmopolitain par la suite. Jusqu'à ce je déménage près du centre-ville et que ma mère s'offre un nid douillet en périphérie. Elle avait déménagé en Alberta puisque la vie de mon père s'y trouvait, mais en se séparant, elle revenu plus près de ses proches. Du coup, je ne vois plus mon père non plus, c'est rien de grave. Toi, tu comptes d'occuper du ranch de générations en générations? C'est plutôt l'idée que je me fais des ranchs. Ça et les bottes de cowboy. Le discours que Lejla porte sur sa relation avec sa jument, c'est plutôt beau à voir. Ça en dit aussi sur la personnalité de l'américaine. Lejla enchérie avec le style de monture, mon hypothèse était juste. Je ne suis pas une grand connaisseur. Je connais la selle western, parce que c'est ce que je croisais lorsque je suis suivais ma mère à des rodéos. Ce que je n'ajoute pas à la discussion, c'est que j'ai toujours eu la frousse de monter, j'ai peur de tomber. Moi j'appréciais aller voir les moutons, les poussins, les chiens, les chats, mais me percher sur un cheval, moins. Oh c'est chouette! Libre comme Spirit. (rires) La rancher reste discrète sur ses plans budgétaires avec le gros lot. Je suis surpris, mais je n'en tient pas rigueur. Je vais plutôt me venger et lui expliquant mes plans ennuyeux, Je commencerais par finir de payer l'hypothèque de mon condo. Et ensuite, je penserais à gâter mes proches. Aussi quétaine que ça, et je l'assume. Parce qu'au fond, c'est payant être médecin, mais je ne suis pas millionnaire non plus. Et un condo près de Vancouver, ce n'est pas non plus quelques miettes. Puisque personne n'a pris intérêt à mes plans ennuyeux, je m'accroche à une histoire plus pimentée, C'est quoi cette relation avec un ex fiancé, ex copain, celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-len-nom. Ça m'a rendu curieux de lire ça.



_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
swing life away. ( mardi - 8h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: swing life away. ( mardi - 8h00) — Jeu 30 Avr - 0:39

Natéo il triche un peu, puisque qu’à la base, on ne parlait que d’une chanson préférée de Shania Twain, alors Lejla elle avait fait une sélection exclusive, ne lui donnant qu’une seule chanson se classant à la fameuse place numéro 1. Parce que dans ce cas, elle aurait pu nommer l’album Come On Over au grand complet. Cet album, ces chansons-là, c’est sa jeunesse. L’introduction à ce qui serait sa culture, à une petite partie d’elle. Shania était au top avec cet album l’année que Lejla est arrivée aux États-Unis. Elle a appris les paroles en même temps qu’elle a appris à parler anglais. « Ok, ok, si on y va dans plus romantique, je dois ajouter You’re Still The One. » S’il peut en nommer plus une, voilà qu’elle se lance aussi. L’aspect nostalgie est un définitivement plus élevé avec celle-ci par contre. « Honey, I'm back, my head's killing me, I need to relax and watch TV » elle chantonne à la suite de Natéo pour rebondir sur l’intro qu’il a chantonnée. Elle a une voix de vieille casserole quand elle chante et n’a aucun sens du rythme, mais il pourra lui donner quelques points pour l’effort. « J’ai manqué ça. J’aurais définitivement apprécié tes choix musicaux. » même si elle comprend que les filles n’y ont pas vu de quoi faire la fête. L’amour de Natéo pour le country pousse Lejla a vouloir en apprendre plus sur ses origines, sa ville natale. « Ah mais toi aussi t’as grandi dans les Rocheuses! » elle n’arrive pas à cacher son enthousiasme en découvrant cette information. Différent pays, même chaîne de montagnes. Elle écoute la suite de son histoire, la séparation de ses parents et son père qui est plutôt absent de sa vie. Lejla est capable de connecter à certains niveaux avec ce dont il lui parle. « Et alors, tu préfères Vancouver ou parfois t’aimerais te retrouver du côté de Canmore? » Elle imagine qu’après tout ce temps, il ne considérait plus l’Alberta comme sa maison. Elle prend un moment pour réfléchir à sa question, parce qu’à la base, la réponse aurait été toute simple. Un oui franc, sans ambiguïté. Aujourd’hui… « C’était ça le but, oui. » de reprendre le ranch et de s’en occuper de génération en génération. « Nous sommes devenus co-propriétaires à tour de rôle quand nous avons atteint la majorité, mes demi-frères et moi. Après, il faut dire qu’il s’en est passé des choses depuis, mais ça reste quelque chose qui me tient bien à cœur. » Le ranch, c’était un peu toute sa vie, alors évidemment qu’elle voudrait y travailler et continuer d’y vivre jusqu’à ce qu’elle soit vieille. Elle a conscience qu’elle crée plus de questions reliées à sa réponse, mais elle n’a pas trop l’intention de s’étendre plus longtemps sur le sujet. « Ta mère faisait du rodéo? Ou elle est seulement une amatrice qui se contente de regarder? Et toi, t’en as déjà fait? » du cheval, elle parle. Son rire s’harmonise avec celui de Natéo lorsqu’il parle de Spirit, la référence étant adéquate à la situation avant de le questionner sur ses plans, si jamais il gagnait le jeu et l’argent.  « C’est gentil ça, je suis certaine qu’ils apprécieraient. » ses proches. Ils continuent de marcher dans le village, Lejla regrettant un peu de ne pas avoir de veste maintenant qu’elle ne court plus et que sa température corporelle a repris la normale. Elle bug un peu lorsque Natéo lui demande de parler de son ex. Ça sort un peu de nulle part pour le coup. Elle met même quelques secondes à se demander où il a entendu parler de ça, alors que jusqu’ici elle n’en avait parlé qu’à Jill. Puis elle se souvient à nouveau qu’il a eu accès aux fiches et qu’elle avait brièvement fait sa mention lors de son casting. « Hm… On peut prononcer son nom. Il s’appelle Logan. » Oui, il s’agit de son ex, mais elle ne veut pas l’enrayer de ses pensées et de sa vie de là à ne pas vouloir prononcer son nom. Puis, c’est elle la méchante dans l’histoire, donc c’est lui qui ne devrait pas vouloir prononcer son nom. Elle a bien compris que Natéo usait d’humour ici. « On s’est laissé… Je l’ai laissé il n’y a pas très longtemps. On était ensemble depuis plusieurs années et on était censé se marier cet été. Puis bon… J’ai changé d’idée » Elle s’attarde si peu sur les détails. C’est hyper récent aussi et ça la prend un peu au dépourvu d’en parler comme du small talk. Lejla, elle parle rarement ouvertement de ses petites embuches perso. Ça a souvent le don de la mettre mal à l’aise. Mais elle veut se forcer, parce qu’elle sait que Natéo n’a pas voulu mal faire en lui posant la question. « J’avais besoin de plus et j’avais envie d’être ici. Et l’option du mariage et ma participation à l’émission ne pouvaient pas aller ensemble. » Alors elle est ici et Logan est à Dubois, à continuer à travailler sur le ranch avec sa famille à elle. Et ça, le pire, qui la rend triste.
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
swing life away. ( mardi - 8h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: swing life away. ( mardi - 8h00) — Sam 2 Mai - 2:03

Ce que j'en comprends au final, c'est que Lejla et moi sommes des fans de cette musique et nous nous faisons subir un calvaire en ne pouvant qu'identifier une chanson. Ce n'est pas comme si nous parlions de one hit wonders, c'était succès après succès pour ses femmes. Lorsqu'elle nomme You're Still the One, je ne peux qu'acquiescer. Shania a une chanson épique pour tous les moods, c'est ce qui la rend fabuleuse. Je seconde!. À mon chant défaillant, Lejla me suit. Ça me fait sourire, ça me rassure, je me sens un petit peu plus à la maison. Te voilà donc invitée à la prochaine soirée. Je lui lance ça le sourire aux lèvres, mais avec l'intention sincère. À ma grande surprise, elle réagi à ma ville d'origine avec entrain. C'est bien la première candidate, les autres sont plutôt traumatisés des hivers canadiens. Et oui, et de près quand même. Ça faisait parti du décor. Il ne s'agit pas du même panorama, mais le chalet et l'ambiance de l'Europe de l'Est me rappelle l'air des montagnes et de la tranquillité. Cet état d'esprit est confronté à sa prochaine question, Je suis bien à Vancouver, ça me correspond davantage. Mais quand j'ai l'occasion, je vais respirer de l'air frais dans l'est de la province pour y retrouver le même calme. C'est ce que je trouve le plus simple. Je peux mener quasi une double vie, l'aspect métropolitain à Vancouver et la subtilité rurale chez ma mère. Toi tu te plais bien dans Wyoming? Des ranchs familiaux, c'est film hollywoodien worthy et c'est encore mieux lorsqu'il y a des rebondissements. J'apporte une attention particulière à sa réponse, elle me rend curieuse. L'important c'est que pour le moment vous partagez tous cette passion ensemble. Les familles nombreuses, ça me fait rêver, mais on croit toujours que l'herbe est plus verte chez le voisin. Des gros projets familiaux comme celui-ci, je n'ai jamais pris part à ça. Toutefois, cela créer des liens très unis dans mon notre petite cellule. Elle en faisait jusqu'à ses quarante je crois bien, mais elle s'est blessée au dos, donc elle ne peut plus monter. Elle s'ennuie beaucoup de ça. Elle s'est trouvé d'autres hobbies, mais elle continue d'assister à des évènements équestres. J'en ai déjà fait, mais je n'ai jamais eu la piqûre comme elle. J'ai toujours peur de tomber, c'est tout un jeu d'équilibre et de confiance. Je laisse échappé rire moqueur à mon égard. Je m'amuse à rester spectateur. Offrez-vous des cours à ton ranch? Au sujet de mes dépenses post TD si je gagnais, elle approuve. Je sens que mon approche humoristique a touché un tantinet une corde sensible chez Lejla. J'écoute avec attention les détails qu'elle accepte de me partager. Je sens un fil conducteur dans le casting cette année. Les mariages avortés, Lejla, Gianni et Roma qui a quelque chose de semblable. Ça me rappelle que je ne suis pas rendu là du tout dans ma vie. J'espère que tu es capable d'apprécier le moment présent maintenant que tu es ici. Je ne peux m'empêcher d'enchérir avec une question d'allure contradiction avec mon souhait précédent, Anticipes-tu ton retour à la maison?


_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SENTIER À TRAVERS LE VILLAGE-
Sauter vers: