Partagez
 

 lundi vingt avril, 01h12 (+ cami)

Aller en bas 
AuteurMessage
Presley
Voir le profil de l'utilisateur   
lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) Empty
Message (#) Sujet: lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) — Mar 21 Avr - 17:05

@Cami

Il avait eu chaud au cul. Bon, c’est clair, vu le pourcentage de votes qu’il avait récolté, il n’est pas passé tout près de l’élimination, mais il ne s’est non plus pas sorti de cette première semaine tout à fait indemne. Il s’était ramassé la totale ; les remontrances les cartons jaunes, les haches, il avait été cité trois fois dans le top 3 de la face caméra, et pas pour les trucs les plus cools. Il était même devant Carl et Maci pour immature. Presley, ça le fume, ça. Il a bien capté que personne peut le supporter, mais du coup, ce qu’il a du mal à comprendre, c’est qu’il soit toujours là. A la fin du prime, il a un peu la tête dans le cul parce qu’il s’attendait vraiment à pouvoir reprendre directement l’avion direction chez lui pour reprendre sa petite vie là où il l’avait laissée à peine une semaine auparavant. Mais non, il est toujours là, que ça plaise ou non, et ça, c’est une bonne raison pour une bière de célébration. C’est pourquoi il se retrouve post-prime à la cuisine, parce que le bar, c’est loin, et qu’il a pas nécessairement envie de s’y attarder. Il se prend de quoi se désaltérer dans le frigo et tombe sur Cami, une de ces nombreuses personnes avec qui il n’a pas encore spécialement échangé, qui ne s’est jusqu’à présent pas spécialement fait remarquer (tant mieux pour elle, d’ailleurs), mais qui lui semble tout à fait sympathique. Le premier truc que Presley a remarqué cette saison c’est qu’une quantité monstre de candidats ont un prénom à quatre lettres, et en tant que presque génie des mathématiques, il ne lui avait pas fallu longtemps pour remarquer que Cami faisait justement partie ce de club-là. A sa plus grande surprise, d’ailleurs, parce que chez lui, Camille, ça ne s’écrit pas comme ça. « Tu veux un truc ? » qu’il lui demande en gardant la porte du frigo ouvert. Si elle est ici à cette heure-là, c’est nécessairement qu’elle vient chercher un truc. « J’peux faire des moelleux au chocolat s’tu veux. » Littéralement, le seul truc qu’il sait faire dans une cuisine. A part une omelette et des pâtes trop cuites, et encore.

_________________
THE DARK SIDE

moodboard -- all animals are equal, but some animals are more equal than others
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) — Mer 22 Avr - 1:35

Sa clope s'écrase dans le cendrier avant qu'elle ne s'autorise un petit détour par la cuisine avant de caper Presley et sa question à la réponse évidente. « J'ai faim » elle se contente de lui répondre mais Cami ne s'est pas encore décidé. Il se dévoue pour faire un gâteau au chocolat. Ah ouais ? « Là, maintenant t'es chaud ? » elle questionne parce qu'il est tard et la soirée a été vraiment longue. Sauf que finalement, la parisienne préfère ne pas lui laisser le temps de trop réfléchir à la chose et d'effectuer une petite marche arrière. « Je veux bien un gâteau du rescapé, aller» Cami enchaine parce qu'elle a la dalle et que ça lui convient carrément de chiller autour pendant qu'il s'affaire à côté. A partir du moment où elle a accepté son offre, y a déjà contrat donc elle attend patiemment qu'il commence le deal. « T'as des conseils à me donner pour aborder sereinement ma semaine de coloc avec Carl ? » elle demande ne sait-on jamais, des tips pour pas le faire trop partir en vrille. « Tu redescends niveau pression ? » elle lui demande avant de tirer une chaise pour se poser, il a fait un bon score Presley ce soir n'empêche. Ça devrait lui permettre d'être déjà un peu plus en confiance pour la suite. « Sinon t'as fait de l'urbex c'est ça ?» elle demande parce qu'elle a compris qu'il était blogger donc forcément ça induit dans sa petite tête qu'il pratique. Sur Youtube, elle suit juste un petit compte de français Gabriel & Corentin. « Moi aussi» elle glisse histoire de souligner le point en commun qui n'est pas courant. Cami, elle s'est fait pas mal de châteaux abandonnés en Ile de France avec son mec de l'époque. « Le plus chiant, c'est les chiens » elle commente, l'air de rien, parce qu'elle compte pas le nombre de fois où elle a vraiment du tracer à cause d'eux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Presley
Voir le profil de l'utilisateur   
lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) — Mer 22 Avr - 22:31

Cami ne traîne pas pour confirmer son intuition. Elle a faim. Ca tombe bien, parce que Presley s’apprête à se faire péter de moelleux au chocolat. Bah oui, après le stress du prime, il lui faut du sucre. Du coup, coup de bol pour Cami, elle va pouvoir se mettre les pieds sous la table et goûter à (l’unique) spécialité culinaire de Presley. « Ouais, ça prend pas longtemps à faire. » Il attend pas qu’elle lui dise si oui ou non, elle est intéressé, et se met à chercher ses ingrédients en ouvrant un à un chaque armoire en espérant trouver ce qu’il cherche. Chocolat noir, œuf, beurre, sucre, farine. Cami se laisse tenter par un gâteau du rescapé. Rescapé. Il aimerait bien pouvoir s’en offusquer mais il trouve que le surnom lui va plutôt bien, alors il se contente de hocher la tête, un faux air blasé sur son visage. « Attends, t’es pas vegan des fois ? » Parce que si oui, il risque de galérer. Elle reste dans les parages alors qu’il réunit ses derniers ingrédients et s’empare d’un saladier et d’une balance. C’est quand il s’abaisse pour régler le préchauffage du four qu’elle lui demande s’il a quelques conseils pour survivre à sa semaine en compagnie de Carl (bon, elle n’utilise pas ces mots-là, mais Presley est certain qu’elle les pense), et ça lui arrache un ricanement. Il inspire profondément avant de commencer à répondre, son regard s’attardant sur elle, alors que ses mains cherchent à l’aveugle de quoi faire fondre le chocolat. « Lui parle pas d’cul, ça l’perturbe. » Bon, ça l’étonnerait fort que ce soit le genre de sujet que Cami souhaiterait aborder avec lui, mais il la prévient, au cas où. « Et complimente son pyjama. Il en est hyper fier. » Vraiment un gamin, ce Carlyle. « Il ronfle pas, déjà, donc c’est d’jà ça d’pris. Pour le reste j’ai pas d’conseils, lui parle pas d’Rosamie et il devrait rester relativement silencieux. » Relativement, parce que Carl, sur une échelle de muet à moulin à paroles, il est plutôt du côté bavard. « Ca risque d’lui faire quelque chose de d’voir partager sa chambre avec une fille, par contre. » Il y a une première à tout.
En vrai, il est vache, parce que Carl, il l’aime quand même bien. C’est un type cool, et même s’il est parfois un peu (enfin, beaucoup) bizarre, il pense pas que le type ait de mauvaises intentions. Il est juste vraiment, vraiment resté coincé quelque part entre l’enfance et l’adolescence. Presley le considère un peu comme un allié, ici, et il se doute que c’est réciproque. De toute façon, ça l’étonnerait que Carlyle considère qui que ce soit pour un ennemi. Mais bref. Cami vient de lui confirmer qu’il fait de l’urbex, et ça, ça fait clignoter toutes ses alarmes. « C’est ça » qu’il lui répond, heureux comme un chiot devant le mamelon de sa mère, et avant même qu’il ait le temps de lui demander si elle aussi, elle le lui confirme. Presley allume le gaz pour faire fondre son chocolat, extrêmement heureux d’avoir pu trouver quelqu’un avec qui échanger sur sa passion. Elle lui dit que le plus chiant dans l’urbex, ce sont les chiens, et Presley pourrait pas être plus d’accord que ça. Jusqu’à présent, lui y a toujours plus ou moins échappé, mais ça lui est déjà arrivé d’explorer avec un pote qui lui s’est retrouvé avec un morceau de jean (et de chair, accessoirement) en moins. « Putain, tu l’as dit. ‘Fin c’est bon pour le cardio quoi. » Au cours des années, il avait perfectionné sa technique d’escalade de grillage pour pouvoir passer au-dessus le plus vite possible en cas de danger. « Une fois on s’est fait tirer dessus par des squatteurs. » Et ça, c’était pas cool non plus. Heureusement le type était tellement stone qu’il avait tiré plus mal qu’un stormtrooper dans un mauvais jour. « T’es française non ? T’explores par là-bas ? » La France, paradis des châteaux abandonnés. Enfin, pas uniquement.

_________________
THE DARK SIDE

moodboard -- all animals are equal, but some animals are more equal than others
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) — Ven 24 Avr - 17:46

Elle sent que Presley est déterminé, surement motivé par son propre estomac, mais elle s'accroche au bail en cours de route. Le candidat commence à s'organiser tout seul, tournant parfois autour d'elle parce que la parisienne est plantée en plein milieu de la cuisine. Il s'enquière de son régime alimentaire, sa tête s'agite, de droite à gauche pour lui signifier qu'elle ne sera pas un obstacle à son inspiration culinaire. « Non, mais c'est gentil de t'en inquiéter » elle roucoule avant de se mettre un peu en retrait. Cami l'écoute religieusement lorsqu'il lui dispense quelques conseils qui lui arrachent un léger rictus en coin. « T’as déjà essayé de lui parler de cul ? Pour dire quoi ? » elle se marre, parce que c’est ce qu’elle en conclut, à l’entendre. Autre mentra à intégrer : ne pas parler de Rosa. « Ça finira par lui passer » elle suppose en haussant les épaules, soit quand un agent de sécurité finira par venir le chercher, soit quand Rosa lui mettra le stop nécessaire dans ce genre de situation, parce qu'elle commence à devenir l'objet d'une obsession. « Heureusement qu'on a des lits séparés » elle peut pas s'empêcher tout haut, les sourcils inconsciemment froissés. La conversation dérive sur un autre sujet, l'urbex. Presley a l'air de tout suite plus s'animer et ça lui convient parfaitement, elle préfère ça plutôt que s'attarder sur des sujets qui vont tenir tout le monde en haleine pendant une semaine. « Et tu trouves pas ça stressant lorsque tu croises d'autres urbexeurs ?  » elle l'interroge parce que Cami n'apprécie jamais de se rendre compte qu'elle n'est pas seule sur les lieux. Y a toujours son coeur qui s'emballe de façon anarchique parce que tu ne sais jamais vraiment sur qui tu tombes ; casseurs ou explorateurs, la frontière est parfois difficile à capter. « Je ne me sens jamais bien dans ce genre de moment » elle avoue sincèrement. « J’ai fait pas mal de châteaux en Ile de France, oui » elle confirme en hochant de la tête, plus pratique pour elle géographiquement parlant. Cami avait également trouvé quelques articles sur l’exploration sauvages d’anciennes stations de métro cachées mais la parisienne avait trouvé cela bien trop glauque pour s’y aventurer. « Et toi ? C'est quoi ton délire ? » elle souffle alors que ses opales vertes cherchent les siennes. Un « Du coup tu te filmes, en excursion ? » s'expulse de ses pulpeuses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Presley
Voir le profil de l'utilisateur   
lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) — Sam 25 Avr - 1:51

Cami n’est pas vegan, et elle le remercie de s’être soucié de son régime alimentaire. « Bah c’est surtout que si tu l’étais j’pourrais pas faire grand-chose pour toi. » Il a jamais tenté les moelleux sans œuf ni beurre mais il s’imagine pas que ce serait une grande réussite. Il lui distille ses conseils de survie pour la semaine à venir, elle qui doit partager sa chambre avec Carlyle, son compagnon de chambre précédent. Evidemment, elle se demande directement comment il est est arrivé à lui parler de cul. « Bah quand j’ai vu à quel point les lits étaient rapprochés j’lui ai d’mandé s’il avait l’intention d’m’enculer. » Il dit ça dans le plus grand des calmes, alors qu’il s’affaire dans la cuisine pour trouver le matériel nécessaire à sa préparation. Après ça, le sujet n’avait plus vraiment être abordé, Presley il aime bien occasionnellement parler de cul, mais jamais avec les enfants. Concernant son obsession pour Rosamie, Cami a l’air de croire que ça lui passera, mais Presley en est vraiment pas certain. « Franchement j’crois pas, j’le vois pas s’calmer. » Lui il pense que Carl s’imagine déjà devant l’autel, et ça le fait un peu flipper. Rosamie, elle est super cool, c’est clair, et elle porte des sous-vêtements qui lui plaisent beaucoup, mais faut pas exagérer non plus. « Ouais nan d’façon j’crois pas qu’tu risques grand-chose. » Même s’ils devaient dormir à deux dans un lit pour enfants Presley est pas certain que Carl sache comment lui faire ne serait-ce plus qu’un bisou sur le front.
La conversation dérive sur l’urbex, et Presley est tout content de pouvoir discuter de ça avec quelqu’un d’autre que lui-même. Presque directement, elle lui parle des rencontres avec d’autres co-explorateurs (quand ils ont de la chance) ou autres fauteurs de trouble (quand c’était un peu moins le cas). Clairement, il connait le sentiment. D’entendre d’autres pas, d’autres paroles, et ne pas savoir à quelle catégorie les autres visiteurs appartiennent. Crier de l’autre bout du couloir pour essayer d’établir le contact, d’espérer une réponse, et puis surtout espérer pas avoir fait de connerie en signalant sa présence et sa position. Des mauvais rencontres, il en avait fait quelques-unes, et clairement, ces fois-là, il avait flippé. « Si c’sont d’autres urbexeurs en général c’est chill » qu’il lui répond en touillant dans son chocolat qui se met à fondre. D’ailleurs, c’est pendant une sortie qu’il avait rencontré son meilleur pote et, malgré les obligatoires réticences du début, leurs deux bandes avait fini par fusionner pour ne faire qu’une. Bon, ces derniers temps, c’était rare qu’ils partent explorer ensemble, mais le groupe aimait encore bien se rencontrer à l’occasion pour une bière ou l’autre. « Par contre si c’est pas l’cas ouais j’stresse à fond. » Difficile de faire autrement, quand vous tombez nez à nez avec un groupe de types dont les intentions et motivations sont inconnues. « Mais au final j’ai pas eu tant de mauvaises rencontres que ça. » A part le type qui a voulu les trouer et quelques bandes de junkies plus énervés que dangereux. Il touche du bois, parce qu’il a entendu des histoires dont il n’aurait pas voulu se trouver protagoniste. « Ouais, la France c’est le meilleur pays pour les châteaux. Faut faire gaffe à pas se ramasser de plafond sur la gueule par contre. » Ou de se retrouver un étage plus bas. Lui, il en a tellement fait que les châteaux, c’est plus trop son délire, à part ceux réputés hantés évidemment, parce que ça, ça plait à l’autre partie de son public. « J’aime bien les anciens parcs d’attractions, les parcs aquatiques, les zoos, enfin ce genre de trucs quoi. » Y’a un truc tellement glauque dans l’exploration de lieux pour enfants, ça lui parle. Il retire son chocolat du feu et commence à jeter ses ingrédients dans le saladier. « Ouais c’est ça, ‘fin c’est comme ça qu’j’ai commencé, maintenant j’suis plus dans l’délire paranormal, ‘fin ça dépend si j’tombe sur des bons spots. » L’urbex, c’est son premier amour, et de temps en temps, il faut qu’il y revienne. « Comment tu t’es r’trouvée là-dedans toi ? » Lui, c’était un pur hasard, en tant qu’ado débile il avait eu l’idée folle de s’incruster dans une usine désaffectée avec un pote, et ça l’avait plus lâché. Presley, il est curieux. Il dit pas qu’il n’y a pas beaucoup de gonzesses en explo, mais clairement, c’est une minorité.

_________________
THE DARK SIDE

moodboard -- all animals are equal, but some animals are more equal than others
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: lundi vingt avril, 01h12 (+ cami) — Dim 26 Avr - 22:39

« Je n’ai pas suffisamment de conviction pour l’être » annonce Cami en haussant les épaules. Faut vraiment y croire pour se contraindre autant. La candidate n'a pas le temps de s'attarder sur la question qu'il la souffle. Cami, elle éclate franchement de rire, prise de surprise par sa remarque sortie dans le plus grand des calmes. Elle peine à s'en remettre tellement elle ne s'y attendait pas. Carl a du vivre une petite crise cardiaque, le pire c'est qu'elle imagine qu'il a du fournir une réponse plutôt sérieuse et illustrée. « Belle entrée en matière dis donc » niveau premier contact, on ne peut pas faire mieux. « A quel moment t'as eu peur que ce soit le cas ? » elle souffle, amusée. La môme préfère changer de super, parce que le Rosa & Carl, ça ne les regarde pas trop. Cami s'installe confortablement, lui offrant quelques regards visant à s'assurer qu'il prépare bien leur gâteau. Elle hoche la tête quand Presley raconte ses rencontres pendant ses expéditions, c'est un peu la même. On sait jamais sur qui on tombe, surtout que la sortie du lieu est généralement super compliquée à effectuer. « T'es déjà venu en France faire un peu d'urbex ? » lui demande la poupée dans un sourire avant d'enchaîner. « C’est sûr, mais j’voudrai trop trouver un ancien hôpital mais c’est assez galère dans la région » lui explique la parisienne qui cherche toujours à explorer un HP encore en bon état si possible. Ça la gonfle les casseurs qui viennent juste pour tout saccager, elle ne comprend pas trop le plaisir qu'ils ont. Presley l'informe qu'il est plus du côté du surnaturel. Ca l'a toujours secrètement fasciné. « Ca implique quoi exactement ? » questionne la poupée. « Tu te poses dans ses lieux, avec pleins d’outils et tu essaies de détecter une présence ? » elle demande simplement pour mieux visualiser parce que ça ne lui parle pas. Comment elle s’est retrouvée là dedans ? « J’ai commencé avec ma bande de pote de lycée » elle lui explique. C'est de là que tout part. « Ils sont du genre hyper actifs, et y en avait un qui était passionné d'urbex » c’est comme ça que la parisienne a découverte cette pratique. Certains, dont elle, ont vraiment accroché, d’autres se sont arrêtés au premier essai pas trop concluant pour eux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: CUISINE-
Sauter vers: