Partagez
 

 update (sam. 14h00)

Aller en bas 
AuteurMessage
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
update (sam. 14h00) Empty
Message (#) Sujet: update (sam. 14h00) — Dim 26 Avr - 22:30

Update
14h00
@Cami

Louis il est sorti fumer sa clope tranquillement comme il peut faire une bonne dizaine de fois par jours. Il fume trop ici, l’effet de l’enfermement ça joue sur sa consommation. Son rythme devient aussi inquiétant que ceux qui liquident un paquet de clope entier en soirée. Lui c’est quasi devenu son rythme de croisière, il l’a bien remarqué mais il n’arrive pas à diminuer. Posté non loin de l’encadrement de la porte, il inspire ses dernières taffes en identifiant Cami allongée sur un transat’ près de la piscine qui profite des rayons du soleil un livre à la main. Il se tâte Louis. L’ambiance avait été catastrophique toute la semaine, incapables de se tolérer après leur accrochage du lundi matin ils avaient préféré ne pas s’adresser la parole et faire en sorte de ne pas avoir à le faire. Il avait eu le temps de ruminer tout un tas de trucs et de repenser à chacune de ses reproches mais il restait sur sa position. Elle avait tort. Point. Louis en plus de péter des plombs outrageusement il est têtu comme une mule, le genre de mec qui attend d’avoir une preuve concrète pour se faire convaincre du contraire. Lorsqu’il accepte de recevoir la preuve en question, bien évidemment. Pourtant cette fois-ci il sait reconnaître que c’est allé trop loin, des deux côtés mais surtout du sien. Il le sait parce qu’elle ne revient pas. Jouer de méchanceté gratuite pour avoir le dernier mot ça relevait d’une bassesse dont il avait honte et il savait que certaines paroles allaient lui être retranscrites mots pour mots. Cami était loin d’être en reste sur ce coup-là mais il savait quand même reconnaître que vu la façon dont elle l’avait viré il semblait que c’était à lui de revenir. Bon il la connaît, elle va feuler, mais il va tenter. Écrasant son mégot dans le cendrier abandonné par terre et expirant sa dernière volute de fumée, il s’avance jusqu’à être parfaitement positionné pour produire de l’ombre à la parisienne. Planté devant son transat, il attend qu’elle relève le nez de sa lecture semblant passionnante pour lui servir un « Ca va ? » décousu de toute circonstances comme s'ils s'étaient déjà salués au préalable et qu'il allait s'informer du temps qui passe.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
update (sam. 14h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: update (sam. 14h00) — Lun 27 Avr - 17:12

Cami est rapidement tirée de l'histoire glauque de Loulou Robert qui l'occupe depuis plus d'une heure. Il faut croire que ça aide d'avoir un journaliste connu comme père pour être facilement éditée et publiée. Une ombre l'arrache rapidement à son exposition aux rayons du soleil de l’après midi qui avait pour but de parfaire son teint de petite meuf clichée de Tel Aviv. Elle sait déjà de qui il s’agit sans avoir besoin de relever la tête pour avoir le candidat dans son champ de vision. L'entrée en matière est trop douce. Louis. Cami a tranquillement patienté cette semaine, attendant que la graine de son mignon « mon projet de vie c’était de rester avec toi » fasse effet, pour faire levier sur sa culpabilité facile lorsqu’il s’énerve trop fort. Ça fait bien longtemps qu’elle a cracké son code, à Louis, pour ne pas s’en servir, toujours prête à le cueillir en phase de redescente. Habituellement, c’était toujours elle qui mettait rapidement sa fierté en veilleuse en revenant parce que le fond de l’histoire était toujours futile. Cette fois, c’est à son tour de l’attendre parce qu'elle a encore certains de mots qui stagnent dans sa boîte crânienne, prêts à être réutilisés très prochainement. Cami n’a pas l’ambition de lui extirper des excuses, prenant en compte dans le calcul, l’ego de Louis et sa mauvaise foi, mais elle espère qu’il revienne déjà calmé, moins enclin à lui balancer tout ce qu'il déteste dans son comportement, tout ce qu'elle déteste chez elle. Il ne sait pas combien de fois elle a pris sur elle, pour pas cracher son venin, cette semaine, quand ils sont tous venus à tour de rôle lui parler de lui et qu'elle avait immédiatement en tête l'image de cet abruti avec ses bouteilles de vino tinto sous le bras. A la place, elle s'est contentée de répondre succinctement à leurs réponses. Les secondes s’étirent et elle redresse sa tête pour sortir du bouquin avec lenteur, accusant réception de son banal « ça va » d’un froissement de sourcils. C’est tout ? « Que me veut ton 1m80 de tendresse et de poésie ? » Cami demande d’une voix claire, directe histoire d’en venir à l’essentiel, réprimant bien évidemment un commentaire sur sa publicité mensongère. Elle ferme avec précaution et délicatesse son livre qu’elle cale contre son ventre pour lui faire comprendre qu’elle est particulièrement à l’écoute.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
update (sam. 14h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: update (sam. 14h00) — Mar 28 Avr - 10:13

Cami dès qu’il y a un rayon de soleil elle pointe le bout de son nez au grand air. Il n’est pas surpris de la trouver là, c’était presque un l’acquis. A défaut de se prendre un vent en y allant de manière classique il sait que pour récupérer son attention dans un sans faute il lui suffit de la priver de sa source de rayons UV. Sa technique avait déjà fait ses preuves lors d’innombrables occasions, notamment parce qu’une fois qu’elle est plongée dans ses bouquins il est difficile de l’en sortir. Cami c’est une rêveuse, il s’était souvent demandé quel genre d’histoires il se tramait sous sa boîte crânienne lorsqu’elle partait à dix mille lieux de leur monde. Elle traine à réagir et il identifie déjà son manège pour récupérer toute la fierté de la situation. Récupérant toute son attention, il réprimande un sourire au détriment d’une prise aux nouvelles platonique et décevante. Revenir comme s’il n’avait pas dépassé les bornes c’est sa spécialité mais c’est de connaissance commune qu’il a quelque chose à se faire pardonner. Une excuse formulée c’est beaucoup trop concret pour un égo aussi encombrant. Louis il allait d’abord renouer le contact, tourner autour du pot et peut-être glisser quelque chose avoisinant le regret. La punchline qu’il se reçoit lui arrive droit entre les deux yeux, ça sent la phrase peaufinée pendant les secondes de latence. Il se retient de toute blague en référence à sa bio made in Tinder, son instinct lui dit que la thématique est mal choisie. « T'offrir un peu de douceur. » Il hausse les épaules sous une prétendue évidence, comme si sa bio disait déjà l'essentiel. « Je sais faire parfois. » il ajoute un peu plus sérieux comme un début d'excuse, toujours planté devant elle. Louis il sait être calme entre deux orages, la preuve avec la première semaine où il avait topé la tête des edelweiss. Il s'était auto-félicité tellement ça l'avait étonné. « J'te promets de rester calme. » Il concède, paumes en évidence afin d'éteindre tous les warnings qui pourraient clignoter chez Cami.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
update (sam. 14h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: update (sam. 14h00) — Mar 28 Avr - 17:54

Y a sa connerie qui lui arrache malgré elle un rictus avant qu'elle ne roule des billes faussement saoulée par sa répartie à deux balles. Elle essaie de repousser le plus possible son mood aimable là. Cami, elle a jamais réussi à être comme lui, capable de redescendre aussi vite que ça, dans une décontraction la plus absolue pour revenir à la normale. D'ailleurs, elle se situe où la normalité pour eux maintenant ? Parce qu'elle n'a pas eu l'impression que cette discussion ait été plus constructive que la précédente, à cause de la frustration accumulée des deux côtés ou des mots employés. Elle feint un air aussi étonné que soulagé lorsqu'il annonce d'emblée qu'il vient en paix, ou presque. « Ah bah si tu promets, tout va bien alors » elle ne peut pas s'empêcher d'ironiser face à la prudence de Louis. C'est vrai qu'ils se sont toujours tenus à ce qu'ils se disaient, très régulièrement. Y a son côté enfantin qui lui demanderait bien de promettre de ne pas être méchant aussi, histoire qu'elle se sente un peu plus safe mentalement. « T'es plus en colère ? » sa voix fluette s'élève parce que Cami questionne quand même, histoire de prévenir la bombe si jamais elle a le malheur d'être maladroite. La môme se redresse, repliant ses jambes pour lui laisser un bout de transat à squatter, histoire qu'il la libère de son ombre tout en l'autorisant à empiéter sur son espace vital. Position en tailleur adoptée, ses prunelles cherchent les siennes. « Avant que tu ne me fasses des excuses en bonne et due forme » elle étire paresseusement ses mots pour voir ses réactions. Ses prunelles se braquant sur son visage à lui pour l'analyser. Y a ses rétines qui ont eu le temps de s'écorcher face à la nouvelle allure qu'il arbore depuis quelques jours. Elle ne s'y habitue toujours pas. « Ta nouvelle coupe, ça veut dire quoi ? un changement de vie ? » parce qu'elle s'interroge Cami, quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
update (sam. 14h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: update (sam. 14h00) — Mar 28 Avr - 23:06

Il veut la faire rire. Louis c’est sa technique pour se faire pardonner et ça le rassure sur quelque chose qu’il n’a pas brisé. Cami c’est une poupée, elle est fragile derrière ses grandes opales laconiques. Il sait qu’il y est allé trop fort, d’ailleurs ça le tue d’avoir autant de mal à digérer sa fierté. A défaut de se confondre en excuses il revient à tâtons, ignorant le malaise lorsqu’elle lui balance une de ses punchlines dont elle seule a le secret. Il ne l’a jamais formulé à voix haute mais ça fait partie des choses qu’il préfère chez elle, son petit côté passif agressif sous ses airs tranquilles. Ça le fait rire, alors il y répond avec aise tandis qu’elle ironise ses propos. On leur avait souvent reproché d’être des gamins; c’étaient des gamins. Dans leur groupe de potes leurs petites frictions étaient devenues célèbres sous forme de running jokes, ce qui avait le don de faire rire tout le monde sauf les principaux intéressés qui se complaisaient à s'unir dans l’adversité. Cami et Louis c’est deux enfants qui se chamaillent sans pouvoir se passer l’un de l’autre, animés par une complicité troublante. « Je ne suis plus en colère. » qu’il répond en calquant sa formulation de la façon la plus scolaire qui soit. Véritable formule magique qui lui donne accès au transat, et donc, à une conversation sous le signe de la paix. Lundi aussi ça avait bien commencé. « Merci mademoiselle. » Un petit sourire glisse sur ses lèvres tandis qu’il s’assoit sur le tissu tendu, pivotant sa tête de quelques degrés pour se soumettre au regard inquisiteur de la parisienne. « Mh ? » Interrogatif, il attend la sentence quelle qu'elle soit. Il passe sous silence sa requête d'excuses aussi, il faut qu'elle lui laisse le loisir de savoir caser ça quelque part l'air de rien. Evidemment elle aborde son crâne fraichement rasé. « Ca me tentait depuis quelques jours, j’crois que c’est l’enfermement ça m’a fait vriller. » L’idée lui avait plusieurs fois effleuré l’esprit à l’extérieur mais il s’était toujours résonné, persuadé qu’il en aurait pour des mois de regret. Cami elle sait à quel point c'est un sujet délicat et Louis il perd un peu sa confiance face à son regard sceptique. « T’en penses quoi ? En vrai. » Il veut son avis sans pincettes, parce que c’est celui qui l’intéresse le plus. Ca le ferait bien chier qu’elle lui dise qu’il a une bonne tête de gland. « T’aimes pas ? » il s’enquiert du verdict, passant une main sur son crâne déblayé.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
update (sam. 14h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: update (sam. 14h00) — Mer 29 Avr - 19:56

Cami, elle balise avec précaution le périmètre avec le maximum de questions histoire de tester la température. Elle se demande quand un peu s'il se moque d'elle, ses yeux se plissent de méfiance quelques secondes de plus avant de tenter un coup. « Tu ne m'en veux plus du tout ? » elle demande sur le même ton enfantin que précédemment. Elle lève la tête, le minois innocent lorsqu'il cherche son regard tandis qu'elle n'affiche que la douceur à laquelle elle l'a habitué. La parisienne ne se permettrait jamais de plaisanter sur ce sujet, encore moins aux yeux de tous leurs proches, mais il ne peut pas lui reprocher d'essayer d'obtenir subtilement un début de pardon. Elle expulse un léger soupir, vaguement désespéré. Ils s'octroient un moment de futilité quand la poupée se met à l'examiner cliniquement sous tous les angles. Parce que ce genre d'initiative solo/impulsion, elle ne sait pas forcément si elle doit bien l'appréhender. Cami, au fond, elle en revient pas qu'il l'ait privé de ce petit plaisir, parce que ça fait des années qu'elle le tanne pour qu'ils essayent. Ça la fait sourire de le laisser se poser des questions et d'interpréter son silence. Elle aime bien. « Ca change ta dégaine » elle constate, et ça la perturbe encore un peu même si cela fait déjà quelques jours. C'est con, mais il dégage quelque chose d'un peu différent. « Tu fais plus dur » Cami s'autorise à lui dire et croisant son regard. « Mais ça te va bien » répond la môme dans une objectivité qui pourrait surement être facilement remise en doute. De toute façon, ce n'est pas ce qu'il est venu chercher ici. « Tu sais, le seul moment dans ma vie où je ne t'ai pas trouvé beau » elle étire lentement pour prendre le temps de virer son livre, finissant sa vie sur le sol pour se reconcentrer sur le français. La parisienne lui a laissé assez de temps pour trouver sa devinette. « C'était lundi » amène Cami afin de lui permettre d'asséner une de ses vérités et de recentrer la conversation. Elle avait eu de lui arracher la tête, et lui aussi. C'était la première fois qu'elle s'était vraiment sentie écoeurée par son attitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
update (sam. 14h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: update (sam. 14h00) — Jeu 30 Avr - 12:00

Cami elle s’aventure un peu loin à lui demander s’il ne lui en veut plus du tout. La question est brave mais pour le bien de tous il ne va pas aller chercher la petite bête. Enchainer les discordes sans profiter des passerelles aurait couru à leur perte. Louis il savoure ces moments de souffle qu’ils se donnent, aussi courts soient-ils, c’était la petite nouveauté qui faisait germer l’espoir de la réconciliation. « C’est toi qui m’en veux. » Il réplique avec son air de gamin abusé, lui rejetant la balle de l’immaturité. Cette fois-ci c’était elle qui n’était pas revenue, une première à laquelle il aurait pu s’attendre. Il le sait que c’est plus compliqué que des mots qui ont dépassé la pensée. Cami elle lui en veut pour sa difficulté à comprendre, pour sa réaction sans dosage et pour Maya. Leur explosion avait provoqué une réaction inhabituelle chez Louis. La rétrospection. Il lui fallait ça pour se désamorcer et commencer à entamer son processus d’acceptation, prête à réviser quelques-unes de ses convictions. Le sujet reste quelques instants en lévitation, se retirant au profit de la futilité d’un deuil capillaire. Soucieux, chaque mouvement de la parisienne est analysé et interprété. « Tu trouves ? » Il s’enquiert d’avoir l’air dur, alerté à l’idée de devenir sa propre caricature. Cami elle a le pouvoir de balayer tous ses doutes avec une seule phrase, ça lui va bien. « C’est vrai ? » Ses sourcils se défroissent, laissant place à un sourire satisfait. « J’suis content que ça te plaise. » Il se laisse aller à la futilité de la formulation dans une légèreté rapidement avortée. Habilement, la parisienne rebondit pour replacer leur sujet en attente au centre des festivités. Il ne s’en étonne pas, Louis, ils n’ont fait que retarder l’évocation du problème alors évidemment leurs jolies courbettes ont une fin. « Je ne t’avais jamais vue me détester avant. » il constate après quelques longues secondes à retenir le silence, posant son regard dans le sien. Le bilan de leur confrontation était déplorable, c’était la première fois qu’il avait cru percevoir du dégoût derrière ses opales. « Certains mots ont dépassé ma pensée, je ne voulais pas te blesser. » Sincère sous son manque d’habilité, écrasé sous le poids de formulations qu'il associe à des mauvais feuilletons, ses prunelles semblent vouloir lui demander le pardon. Ces mots il les avait très clairement en tête et nul besoin de les rappeler, Cami saurait les retranscrire mieux que lui. Elle gardait tout dans un coin de sa tête, ça aussi ça l’avait toujours impressionné cette faculté qu’elle avait à lui paraphraser ses conneries dans leur exactitude. « Mais j'ai toujours pas réussi à encaisser la chute alors certaines de tes reproches... elles n'avaient pas lieu d'être. » Le regard lourd, il y sous-entend toute sa part de responsabilité, loin d'être résigné à entrer dans la safe zone tant qu'elle n'aura pas fait un effort. Il avait fait plusieurs choses par dépit plus que par envie mais elle s'arrêtait aux grandes lignes. « J'ai toujours trouvé ça cool ta façon de prendre les choses avec légèreté mais y a des trucs où je ne comprends pas. » Son corps exprime tout son désarroi, sourcils haussés, paumes ouvertes, mettant ses doutes à découvert. C'est un peu sa reproche générale d'ailleurs, sa façon de prendre les choses comme s'il dramatisait tout de lui-même.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
update (sam. 14h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: update (sam. 14h00) — Ven 1 Mai - 15:54

« J'suis pas objective » Cami souffle simplement lorsqu'il semble rassuré une fois son caprice capillaire déjà fait. Son avis est biaisé parce qu'elle le connait depuis trop longtemps. Elle avait juste un peu le seum quand elle y est allée de son petit commentaire sur le RS l'autre jour. Ça l'a d'ailleurs bien fait ricanner d'être suivie par d'autres candidats. Les parisiens reviennent sur la discussion de lundi. « Si, mais c’était pour des conneries » elle souffle dans un sourire qui s'étire lentement sur ses pulpeuses. Louis, elle l’a détesté pour des futilités. Elle ne s’en est jamais cachée, ses traits la trahissant toujours bien trop rapidement. Quand il venait la chercher dans sa chambre pour la tirer sans délicatesse par les chevilles hors de son lit, lui faisant abandonner son livre, pour un peu d’attention. Ou bien quand il lui promettait de rester avec elle à la soirée pour la chauffer à se préparer et qu’il s’évaporait à l’arrivée du moindre pote, la laissant se débrouiller avec une vingtaine d’inconnus. Elle ruminait pendant de longues minutes, préparait quelques phrases assassines qui tournaient en boucle dans sa petite boîte crânienne avant de se rendre à l’évidence : ce n’était pas si important. Louis continue et elle s’en étonne presque, pas habituée. « Laisse tomber s’il te plait » Cami se contente de dire, d'un mouvement vague de la main, parce qu’elle ne peut pas occulter l’ironie de la situation. Elle préfère qu’il s’en arrête là. Les excuses, elle les voulait juste pour l’ego, rien d’autre. C'est pas si important, ça encore. Louis annonce ne pas avoir digéré sa chute. Ses sourcils se froissent sous d’une contrariété évidente. « Ce n'était pas une bonne idée » elle souffle parce qu’ils le savent. Ils ont forcé les retrouvailles pour un crash prévisible. Cami a tout de l'enfant qui attend d'avoir l'occasion de protester face aux paroles trop raisonnées. « Je n’arrive pas à t’imaginer avec elle » ça sort spontanément, parce qu’elle ne peut pas s’en empêcher de revenir une énième fois sur le sujet. Cami, elle ne risque pas s’excuser de criser quand elle a l'image des deux, main dans la main. Ce n’est pas de la jalousie, juste de la déception. Ses lèvres se pincent lorsque les mots de Louis résonnent. Cami aimerait bien lui dire qu’elle y travaille mais c’est faux, préférant lui épargner un mensonge supplémentaire qu’il finira par découvrir plus tard. Elle ne s’est jamais vendue autrement, avec son air de paumée qui s’illumine et se passionne à la moindre idée. Louis, il n'a juste pas capté ce que ça impliquait sur le long terme, son insouciance et sa capacité à se mettre dans des situations de merde. « Pour la Corse » elle amorce avant de ramener ses jambes repliées contre elle. « Ce n’est pas une décision que j’ai pris à la légère » elle lui assure, même si c’est difficile d’y croire. « Je ne suis pas dis que ça allait être mon plan B, de glander au soleil pendant quelques années en attendant de voir comment ça se passe » souffle Cami en cherchant ses prunelles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
update (sam. 14h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: update (sam. 14h00) — Sam 2 Mai - 23:52

Les conneries en question Louis il les visualise bien. C’est bien ce qu’il disait, il ne l’avait jamais vue le détester pour de vrai. Le sourire de Cami lui est contagieux jusqu’à ce qu’il ne se décide à se repentir de ses torts. Il savait qu’il avait les mots durs mais il ne s’en rendait compte qu’une fois sur la redescente. Le pire c’est que tout avait été immortalisé comme s’ils étaient venus ici pour laver leur linge sale en public. Ils n’avaient franchement pas besoin de ça. A défaut d’être allé trop loin, Louis il lui tient à cœur de lui faire savoir qu’il a largement amplifié certains propos sous l’effet de la colère. La mauvaise foi de Cami sur le sujet avait mis son sang-froid à l’épreuve et c’est cette pointe d’agacement qui pique de nouveau lorsqu’elle lui demande de laisser tomber. « Bah non. » Il répond fermement dans une contestation rapide. Il continue, n’en faisant qu’à sa tête et parce que le dialogue ne va pas se faire seulement en fonction des exigences de la parisienne. Elle mentionne que ce n’était pas une bonne idée et il laisse échapper un rictus. « Sur le moment j’me suis dit que c’était du génie. » Avec du recul il se demande à quoi il s’attendait et ça le fait marrer d'avoir été aussi débile. Pourtant hormis cet énorme détail que représentait leurs retrouvailles chaotiques, il ne regrettait absolument pas d’être de la partie et quelque part il était même plutôt reconnaissant que ça l’ait motivé à postuler. Il s’éclatait bien ici, le seul bémol restant les caméras braquées sur eux 24/24h. Le sujet Maya revient sur la table sans avoir été convoqué et ses sourcils se froncent dans un léger agacement, comme si on lui reprochait quelque chose d’encore une fois injustifié. « Qu’est-ce que ça t’apporterait de te l’imaginer ? » Se faisant inconsciemment plus dur, ne comprenant pas pourquoi elle s’obstine avec une chose pareille, il braque sur regard dans le sien pour tenter de comprendre. Il n’en faisait pas tout un plat, lui. Le silence retombe et Cami récupère son attention en mentionnant l’île. Le caprice. Louis il n'a toujours pas digéré leur discussion animée du début de semaine ayant planté les graines du doute concernant certaines motivations de la parisienne. Il se tait, se faisant à l’écoute de ce qu’elle a à dire à ce sujet. Il reste un moment le regard figé dans ses opales, tentant d’y percevoir la flamme d’un mensonge ou une lueur lui permettant de se faire une idée au-delà des mots. Avec le temps il s’était conforté dans l’idée qu’elle n’y voyait qu’un moyen de chiller en vivant sa meilleure vie pour oublier ses responsabilités. « Alors pourquoi t'as pas rattrapé les choses quand c'était encore possible ? » Il pose ses interrogations calmement avec un regard qui transperce, à mi-chemin entre la curiosité et la reproche. « J’ai eu l'impression de t'y avoir obligée par la force des choses. » Pour une fois il aurait aimé qu'elle prenne les choses en mains. Cami il fallait qu'elle comprenne que c'était à elle de se bouger parfois et il aurait aimé qu'elle en prenne conscience un peu plus tôt. « C'est impossible de bien le prendre, j'étais super vexé. » il ajoute sur une touche plus légère, se redressant avec un petit sourire sur le coin des lèvres pour dédramatiser la situation. Il essaie de désamorcer l'air de rien parce qu'il sent que cet équilibre risque de vite repartir en avis d'orage.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: PISCINE EXTÉRIEURE-
Sauter vers: