Partagez
 

 folsom prison blues (mercredi - 14h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
folsom prison blues (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: folsom prison blues (mercredi - 14h) — Lun 4 Mai - 5:58

@santo

Il y a des journées plus passionnantes que d’autres. Le temps est facultatif ici. Si elle a finalement réussi à s’adapter à ce nouveau quotidien, Lejla a encore un peu de difficulté à accepter de ne rien faire de concret de ses journées. Elle a franchement l’impression de faire du sur-place par moment. Elle trouve difficile de ne pas avoir de but précis et de tâches à effectuer, comme si son cerveau n’assimilait pas forcément ce qu’était du temps de repos. Elle court tous les matins, mais ce n’est pas assez pour canaliser son énergie. Elle est en plus allée faire quelques longueurs à la piscine pour passer le temps et s’épuiser le corps et le cerveau un peu plus. Ça a fonctionné, le temps d’une petite heure et voilà qu’elle a l’impression d’être de retour à la case départ. Les cheveux encore mouillés qui détrempent son chandail au niveau des épaules, elle se traine les pas dans les couloirs à la recherche de quelque chose, quelqu’un avec qui passer du temps. Qui aurait dit qu’elle en serait là, après bientôt trois semaines. Elle a bien envie d’aller faire un tour dans la salle mystérieuse, mais ça ne fonctionne pas si elle est seule. Son regard finit par capter Santo et résonne dans sa tête comme étant sa combinaison gagnante. Ding, ding, ding. Il est l’heureux élu. « Je m’emmerde. » elle lui souffle pour toute introduction alors qu’elle atterrit dans son champ de vision sans grande subtilité. Le temps qu’ils ont passé ensemble sur le prime a rappelé à Lejla qu’elle appréciait sa compagnie et qu’ils devraient passer plus souvent du temps ensemble. « Tu veux bien venir avec moi dans la salle mystérieuse ? » ouais parce qu’elle avait bien un plan en tête, elle ne lui demandait pas de simplement la divertir. Elle attend plus ou moins sa réponse, qu’elle passe son bras sous le sien pour l’entraîner en direction de sa destination. Elle est toujours comme ça Lejla quand elle a quelque chose en tête. C’est plutôt difficile de la faire décrocher ou changer d’avis. Puis, qu’est-ce qu’il pouvait avoir de mieux à faire Santo, à 14h de l’après-midi un mercredi? Rien. Elle en était presque certaine. Le pire, c’est qu’elle n’est pas trop fan de jeu de société et tout. Mais comme elle est en manque d’inspiration niveau activité, elle se dit que ça peut passer le temps. « Alors, t’as réellement commencé à enquêter sur mon secret? » elle lui balance dans un petit sourire en poussant la porte de la salle. C’était ce qu’il avait laissé entendre lors du prime, mais elle ne s’avait pas trop s’il la faisait marcher ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
folsom prison blues (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: folsom prison blues (mercredi - 14h) — Lun 4 Mai - 13:09

@Lejla

Santo depuis qu'il était plus menotté à Jill c'était le plus heureux des hommes. Le mec il redécouvrait clairement le concept de liberté et il avait bien décidé de se faire une journée de totale chillance, aka soleil, apéro, bouffe, et toutes ces choses simples qui se complexifiaient quand il se traînait NYC derrière lui. Jill elle lui faisait peut-être les yeux doux mais ses 'perv.' et autres remarques à deux balles Santo il se les notait bien dans un coin. Dis pas ça on dirait Jill. Il avait affiché sa meilleure gueule de blasé face à une Lejla qui prenait dangereusement les pendants de NYC. Lui il était prêt à s'attaquer aux rayons de soleil autrichiens, mais une Lejla sauvage dans son champ de vision ça ne s'ignorait pas. Mais en largement plus polie. Il avait fini par lâcher en se marrant. Le mec il en revenait toujours pas d'avoir du négocier des trucs basiques comme, se lever d'un canapé, aller boire un verre de Coke, etc etc. Bref du coup c'était un oui à l'exploration de la salle mystérieuse. Il avait même pas eu le temps de clairement approuver l'initiative que Lejla l'embarquait derrière elle. Bras dessus bras dessous comme deux bons explorateurs. Elle risquait d'être déçue si elle s'attendait à un truc de ouf, lui il y avait foutu les pieds deux trois fois mais ne s'y était jamais trop attardé. Ca avait surtout été son repère juste avant le buzz de Presley, parce qu'il cherchait d'une manière ou d'une autre un signe pour confirmer son idée. J'ai des petites suppositions ouais. Il avait confirmé en braquant son regard sur elle. Santo ça le faisait bien marrer de jouer à l'enquêteur affûté. Il avait certes écopé d'un échec par rapport à Presley, mais il avait au moins eu l'envie de le confronter, et ça c'était priceless. Mais j'attends des indices de la prod. Ou de ta part. Le mec papillonnait un peu, avec son sourire en coin. En vérité il avait globalement adopté une attitude rentre-dedans par rapport à ses recherches. S'il avait des questions à poser Santo il le faisait. Il attendait pas vraiment qu'on lui apporte des infos au détour d'une conversation. Je te propose un jeu. A chaque lancer de dé on balance une info qui nous concerne et en rapport avec la prédiction. Aucune idée de l'allure que ça prendrait, mais l'idée lui plaisait bien. Puis vu qu'on parlait de prédictions futures, ça laissait libre cour à l'interprétation. Fallait pas abuser, il se tapait déjà un triple malus du point de vue privacy de son secret cette semaine. OK cool. Ce coup-ci il avait pas laissé le temps à Lejla de réagir. Chacun son tour. Dans l'idée, c'était à lui de commencer. Alooooors... Ah. Le coup de foudre. Il l'attendait pas celle-là. Santo il avait relevé son visage pour mater la réaction de l'américaine. Je crois qu'un coup de foudre ça arrive qu'une fois. Et je pense l'avoir déjà eu. L'italien il avait une vision assez claire du couple, de l'amour, de toutes ces choses là. Pour lui, la passion, le coup de foudre, c'était un truc adolescent. Une fois devenus adultes ils se confrontaient à une autre réalité, beaucoup plus terre à terre et ancrée dans les problématiques du quotidien. Mais peut-être qu'elle avait un autre avis sur ça, Lejla, avec son mariage avorté.

_________________
folsom prison blues (mercredi - 14h) Hpic8mN
la paranza dei bambini


Dernière édition par Santo le Lun 4 Mai - 13:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
folsom prison blues (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: folsom prison blues (mercredi - 14h) — Lun 4 Mai - 13:09

Le membre 'Santo' a effectué l'action suivante : lancer de dés


'Plateau de Jeu' :
folsom prison blues (mercredi - 14h) WQRRrbyt_o
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
folsom prison blues (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: folsom prison blues (mercredi - 14h) — Mer 6 Mai - 5:44

Le but n’était pas de se faire subtile, mais bien de capter l’attention de Santo, et tout semblait avoir bien fonctionné. Il la compare à Jill et tout ce qu’elle trouve à répondre c’est… « Eww » dans une imitation presque parfaite, les traits de son visage se contractant entre le dégout et l’exaspération. Il est où son Oscar de la meilleure actrice. « Ça s’est bien passé votre journée avec les menottes ? » attachés l’un à l’autre entre la guerre et l’amour, la ligne est mince. Elle veut bien avoir son point de vue sur la conséquence qu’ils se sont récoltée au prime et le résultat de celle-ci. Elle demande ça avec toute innocence, et finalement, peut-être que Jill est réellement en train de déteindre sur elle. Il faut qu’elle arrête de trainer trop souvent avec l’américaine. En attendant, Lejla elle entraine Santo qui n’a pas été trop difficile à convaincre de passer l’après-midi avec elle. Comme ça il a des petites suppositions sur son secret. Intéressant. Elle, elle est complètement clueless aux trois quarts des candidats, mais elle ne va pas l’admettre, de peur de passer pour une petite joueuse. Elle sait qu’elle doit s’y mettre plus activement, surtout rendue à ce stade-ci du jeu. « Tu ne poses plus de questions. Comment tu veux que je te donne des indices. » elle lui reproche, alors qu’elle était la première à lui dire qu’il posait trop de questions le soir de leur première rencontre à la piscine. « Moi aussi j’enquête sur le tiens. » Faux. Mais peut-être que c’était aujourd’hui qu’elle allait s’y mettre. Elle a bien conscience de n’avoir aucune crédibilité, ayant quand même envie de jouer le jeu. Ils ne tardent pas à gagner la salle mystérieuse, s’installant près du fameux jeu qui leur donnerait une vue sur leur avenir supposément. Lejla elle se retient pour ne pas toucher à la plaquette immédiatement lorsqu’ils sont devant, comme une enfant qui doit se montrer patiente avant de jouer. Santo étant le joueur qu’il est, il ne met pas de temps à ajouter une petite complexité à ce qui se dresse devant eux. « C’est bon. Par contre, je crois qu’on a le droit de jouer une seule fois chacun. » C’était dans les règles de la salle, il lui semblait. Et depuis quand elle laissait des petites règles lui indiquer quoi faire. « Enfin, on s’en fout du règlement. » Elle était prête à accepter les avertissements de la prod si jamais ils se font prendre. Elle suit donc du regard Santo qui le devance alors qu’elle était prête à le faire en premier. Bon, ok. Coup de foudre, rien de moins. Elle vrille son regard en sa direction pour battre des cils de façon bien exagérée, du genre pour lui prouver débilement que le coup de foudre était justement devant lui. Ok, c’est bon, elle arrête et elle veut bien écouter ce qu’il a à dire, ça l’intéresse. Lejla elle n’est pas totalement en accord avec ce qu’il dit, bien qu’elle respecte sa vision du sujet. « Mais t’en es pas complètement certain ? Pourquoi tu dis ça ? C’est quoi ta vision de l’amour ? » elle veut bien creuser un peu. C’est elle qui pose beaucoup de questions pour le coup. Le truc, c’est qu’elle sait qu’elle va devoir aussi s’ouvrir sur le sujet, parce que c’est du donnant-donnant avec Santo. « Je ne suis pas d’accord. En fait, je ne crois pas trop au coup de foudre. C’est trop utopique, tout comme le concept de l’âme sœur. » Ça l’avait toujours laissé un peu perplexe, bien qu’elle peut comprendre que lorsqu’on est amoureux de quelqu’un, on pense réellement qu’il est la seule personne qui te fera sentir ainsi. « Mais je crois en l’amour, tantôt passionnel, une autre fois compréhensif et attentionné... même si je l'avoue, je suis peut-être un peu désillusionné sur le sujet en ce moment. » elle ne s’avance pas plus, elle sait qu’il va la relancer, ça se voit alors qu’elle le fixe, haussant les épaules l’air de dire that’s life. « Ok, à mon tour. » elle annonce sans se faire attendre. Un sourire se dessine sur ses lèvres face à ce qui est dévoilé. D’accord. Elle prend quelques secondes pour réfléchir, histoire de ne pas balancer n’importe quoi et jouer le jeu de façon honnête. « Je crois qu’à première vue, on peut me percevoir comme une personne impulsive. Un peu rebelle, je fais souvent à ma tête et je ne suis pas fan des limites qu’on peut m’imposer. Pourtant je me laisse rarement m’emporter d’une impulsivité. Comme ma participation à Thrown Dice, c’était loin d’être une impulsion, un caprice. Je l’avais en tête depuis un petit bout de temps. » elle se montrait généreuse là, qu’il en profite Santo pendant qu’elle se montrait bavarde. « En fait, si on prend la citation telle quelle, je dirais que ce n’est pas l’impulsivité qui pourrait me conduire à ma perte, mais ma volonté à vouloir prouver mon point, peu importe les conséquences. » elle termine par ajouter, y allant peut-être d’une trop grande introspection pour le coup. Elle n’est pas certaine d’être capable d’aller trop loin dans ce sujet. Alors qu’il ne s’étonne pas si elle ne lui donne pas accès à plus loin que cette confession.


Dernière édition par Lejla le Mer 6 Mai - 6:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
folsom prison blues (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: folsom prison blues (mercredi - 14h) — Mer 6 Mai - 5:44

Le membre 'Lejla' a effectué l'action suivante : lancer de dés


'Plateau de Jeu' :
folsom prison blues (mercredi - 14h) BvXkb6QO_o
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
folsom prison blues (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: folsom prison blues (mercredi - 14h) — Jeu 7 Mai - 23:52

Il avait feint une grimace à son imitation du ewww de Jill. Terriblement réaliste, mais ils pouvaient s'accorder sur le fait qu'une NYC leur suffisait parfaitement au chalet, pas vrai ? En parlant du loup...  Wonderful. On a signé un pacte du sang nous aussi. Fallait bien qu'il souligne le fait que toutes les meufs de la baraque semblaient faire des petites alliances pendant qu'eux, les 4 pauvres clampins, restaient sur le carreau. Et après on osait venir emmerder les mozzarelle quand ils semblaient un peu trop potes. Il l'aimait bien Lejla alors il pouvait lui offrir toute l'attention qu'elle voulait. Si elle voulait qu'il lui pose des questions il allait pas se gêner, Santo. C'était à peu près ce qu'il laissait transparaître au travers de sa mine déconfite, à entendre son accusation. Tatata c'est toi qui m'as lâché toute la semaine dernière pour aller faire goûter des Oreos à Costa... Elle allait pas renverser les tendances, la petite Lejla. Santo il adorait jouer avec elle. C'était facile de traîner avec Lejla, elle avait du répondant, de l'humour et une part de discrétion qui lui rappelait une personne qui lui était chère. Mais même s'il se posait beaucoup de questions à son sujet il estimait être encore loin du compte. Ca l'avait fait sourire d'entendre qu'elle enquêtait sur lui. A vrai dire il n'avait aucune idée de la véracité de l'information, mais après tout pourquoi pas. Des indices allaient tomber, ils s'entendaient bien, c'était légitime. Profites, tu m'as pour toi toute seule, c'est le moment. Il avait déjà ouvert le plateau et posé ses petites règles, lui. Par contre, il avait apparemment zappé la moitié des consignes, comme d'habitude. Elle avait pas passé une journée menottée à Jill pour s'en foutre du règlement, Lejla. Lui aussi dans l'idée il s'en foutait, mais là c'était quand même trop frais pour ne pas résonner comme une menace. Bon on verra. Ils auraient peut-être assez à se dire sur leurs premiers lancers. Même si le coup de foudre, au premier abord, c'était pas ce qu'il aurait voulu avoir. Lejla elle pouvait papillonner autant qu'elle le voulait et lui arracher un sourire, mais son opinion à ce propos elle était assez biaisée. Je saurais pas te dire exactement, mais... je pense que l'amour c'est du respect. Santo il y avait pensé pas mal de fois, parce que ses quelques potes à Miami captaient pas qu'il ait du mal à s'engager avec quelqu'un. Et j'ai une vision assez classique de la chose. Vieillir à côté de quelqu'un que je respecte, avec qui j'ai des enfants que je vois grandir. Il avait eu sa chance, maintenant le temps était passé et il devait s'en conformer. Ma copine, quand j'étais ado. On a eu une histoire courte mais super intense. J'ai envie de croire que c'était ça mon coup de foudre. Parce que je me vois pas revivre un truc comme ça envers quelqu'un d'autre. Y'avait eu trop de conséquences, à cette passion. En premier lieu, le môme. Ses yeux s'étaient posés sur le visage de l'américaine, parce qu'elle avait l'air de vouloir rebondir sur ces affirmations. Santo il savait qu'avec ses 23 ans tous récents il avait pas grand chose à dire à propos de l'Amour. Mais il avait ses petites convictions du mec qui était devenu papa et qui n'arrivait plus vraiment à concevoir le monde d'une autre manière. Pourquoi ça a pas marché toi ? Dans son monde, les couples se défaisaient très peu. Y'avait cette habitude et cette complaisance qui s'installaient. Vu que les jeunes n'aspiraient à rien de grand, le concept de famille ça leur suffisait. C'était ça, leur achievement. Par contre, là où elle l'intéressait encore plus Lejla c'était sur son interprétation du destin. Le napolitain il avait braqué son regard sur elle et y'avait pas mal de questions qui resurgissaient de sa déclaration. Et du coup, c'est quoi le point que t'as voulu prouver en t'inscrivant à Thrown Dice ? Elle avait abordé la question, elle devait se douter que ça ouvrait un boulevard pour son esprit curieux. Santo, de base, il n'était pas très causeur. Mais si on le poussait il se prenait au jeu et il pouvait se révéler généreux en retour. Ca date de quand cette envie de t'inscrire ? A ses yeux il était là l'élément le plus fascinant dans ce jeu. Chacun y venait avec sa petite interprétation personnelle, selon son secret et ses attentes.

_________________
folsom prison blues (mercredi - 14h) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
folsom prison blues (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: folsom prison blues (mercredi - 14h) — Mar 12 Mai - 20:46

Santo n’a pas l’air de trop, trop apprécier son imitation de Jill que Lejla qualifierait pourtant de parfaite. C’est quoi, leur journée attachée l’un à l’autre ne s’était pas bien déroulée ? Elle fronce lorsqu’il mentionne un pacte, ne comprenant pas pourquoi il mentionne ça comme si elle était impliquée dans un arrangement elle aussi. « Ah ouais ? J’aimerais bien être inclus parce qu’il n’y a pas de pacte pour moi en tout cas. » elle lâche un peu nonchalante pour lui faire comprendre que ses suppositions n’ont pas lieu d’être. Et elle plaisante aussi, elle ne veut pas être incluse. Elle est bien au courant que certaines candidates avaient parlé d’un accord entre elle, mais Lejla elle se considérait plutôt solo pour le coup. Jill et Cami, elle les adore, et probablement qu’à ce stade-ci de l’aventure, elle les protégerait si elle le pouvait, mais ça s’arrête là. Il n’y a pas de promesse sur la table. Alors Santo, il n‘a pas de quoi s’inquiéter, ni d’être jaloux de leur girl squad ou whatever. En parlant de jalousie. « C’est pas de ma faute si t’as pas été réceptif quand j’ai essayé de flirter avec toi dans la piscine la première semaine. T’as manqué ta chance. » elle lui balance comme une évidence en mettant tout le focus sur lui, évitant ainsi de parler de cette histoire d’oreo avec Costa. Dire qu’elle avait réellement flirté avec Santo était un peu poussé, elle était surtout en période d’adaptation dans l’aventure et à sa façon de lui soutirer de l’info, mais elle aime bien jouer sur le détail, c’était plus drôle ainsi. D’ailleurs, quand il lui dit qu’elle peut profiter parce qu’elle l’a pour lui toute seule, elle ne se retient pas pour lui balancer toute sa malice d’un coup d’œil, son sourire coordonné à celui-ci. « Je suis chanceuse, je vais en profiter. » au-delà du sous-entendu grossier qui l’amuse bien, elle se dit que c’est effectivement le bon moment pour en apprendre plus sur Santo et creuser quelques théories de secret potentiel. Il faut qu’elle prenne cette chasse aux secrets plus sérieusement, surtout que tout le monde semble avoir une longueur d’avance sur elle. Les buzz résonnent non-stop cette semaine. Ils se lancent donc au jeu établi par Santo à la base, reliant les prédictions un peu débiles du plateau de jeu à des concepts et perceptions qui s’appliquent à leur réalité. Et toute cette conception du coup de foudre pour Santo l’intéresse réellement. C’est peut-être une façon à elle de rattacher ses propres perceptions sur le sujet et de vouloir s’offrir une certaine comparaison. Elle acquiesce lorsqu’il parle de respect, de sa vision classique de l’amour, d’un couple. Elle trouve que pour son âge, il a une maturité bien plus élevée que bien des hommes qu’elle a fréquentés dans sa vie. Peut-être trop ? « Je connais pas votre histoire, à ton ancienne copine et toi, mais en t’écoutant parler, est-ce que tu recherches à la retrouver elle pour vivre la suite de votre histoire, d’une certaine façon ? » elle sait qu’il a un enfant et par association, elle se doute que la mère est cette copine qu’il vient de lui mentionner. « Vous êtes encore en contact, elle et toi ? Ça s’est mal terminé ? » Elle ne veut pas se faire indiscrète et s’il ne veut pas en parler plus, elle ne va pas forcer la note. « Ça ne veut pas dire que de tomber amoureux égalerait à revivre ce que tu as vécu dans le passé. Ça peut être complètement différent et épanouissant. » elle le fixe un moment, un sourire doux s’invitant sur ses lèvres, pour marquer son conseil qu’elle aimerait croire, mais qu’elle n’est pas encore prête à mettre en application. Elle parle, elle parle, mais quand on regarde où elle en est dans sa vie amoureuse, elle n’est pas la mieux placée pour offrir des conseils. La grande question, pourquoi ça n’a pas fonctionné entre Logan et elle ? « On a pas eu de coup de foudre Logan et moi. Je l’ai rencontré je devais avoir dix ans. Il est le meilleur ami de mon demi-frère plus vieux, Jason, et comme un troisième fils pour mon beau-père. Ma mère l’adore aussi. Il était un peu le parfait american teenager que tu vois dans les séries télé. J’avais un crush sur lui pendant un petit bout de temps, mais j’étais plus jeune et j’avais plus l’impression qu’il me voyait comme une sœur qu’autre chose. » un peu weird de dire ça maintenant, quand elle pense à la façon dont leur relation a évolué, mais il lui a lui-même avoué que c’était de cette façon qu’il la percevait dans ce temps-là. « Puis j’ai vieilli, j’ai fait quelques conneries entre temps. » elle laisse quelques secondes de silence, pour mettre une certaine emphase sur ce mot sans réellement en dire plus, un sourire amusé sur les lèvres. « On s’est fréquenté un peu, quand j’avais dix-huit ans, mais c’était rien de sérieux. On a réellement commencé à sortir ensemble deux ans plus tard. » elle ne sait pas pourquoi elle lui dresse le portrait d’ensemble de sa relation qui n’est pas si intéressante, quand elle s’écoute parler. Deux personnes qui ont gravité dans le même espace pendant presque dix-sept ans. « C’est comme si c’était normal, d’être ensemble. Il m’apportait une stabilité qui fonctionnait avec la vision familiale que je voulais atteindre, même si avec du recul, je pense que c’est quelque chose que je m’imposais. Pour faire plaisir, peut-être. » elle a l’impression que dans cette version de l’histoire, elle est beaucoup trop cartésienne et raisonnée. Ce n’était pas aussi facile de faire un portrait de leur relation. Logan, elle l’avait réellement aimé. Et elle n’a pas l’impression de le laisser entendre lorsqu’elle parle de lui ici. C’est peut-être une forme de protection pour elle, et pour lui. « Ça a résonné avec moi quand tu parlais de respect un peu plus tôt. Tu vois, je respectais trop Logan pour continuer à me voiler la face et réellement continuer notre relation. Sur papier, c’était la chose à faire, l’épouser. C’était bénéfique pour moi, une sécurité pour l’avenir. Travailler ensemble sur le ranch qui est assez profitable, avoir des enfants et être entouré de nos proches et tout. » C’était surement ce qui la rendait le plus triste Lejla. De mettre un X sur cette vie, même si au fond, elle n’avait pas réellement envie de la vivre. C’était un des nombreux conflits internes avec lequel elle vivait au quotidien. « Je vais toujours l’aimer, d’une certaine façon. Mais j’étais plus amoureuse. Et c’est là que je devais me respecter aussi. Moi. » Lejla, elle s’oublie souvent dans tout. En amitié, en amour, en famille. Face aux autres, face à sa place en communauté, dans la société. Ça va au-delà de sa relation amoureuse. « Il doit vraiment me trouver hypocrite s’il m’entend parler, quand je suis ici, à vivre ma best life et que je l’ai laissé avec un court préavis. Mais si je lui avais dit avant, il aurait essayé de me retenir… et peut-être que ça aurait fonctionné. » qui sait. Elle est portant en paix avec sa décision et ne regrettait pas d’être dans cette émission, même si ça apporte son lot de doutes et d’angoisses. Elle hausse les épaules, se rendant compte qu’elle a dû l’assommer avec ses histoires. Elle ne pensait pas qu’elle allait se lancer dans un tel récit aujourd’hui. Depuis qu’elle en a parlé avec Louis, elle a l’impression qu’elle est plus capable de s’ouvrir sur le sujet, ce qui n’est pas une mauvaise chose. « Sinon, c’est beau l’amour. » elle finit par ironiser, parce qu’elle n’est jamais si à l’aise à parler autant d’elle d’un coup. Elle est pourtant sur une lancée aujourd’hui. Si Santo voulait récolter de l’info sur elle, c’était son jour de chance. C’était censé être l’inverse à la base. Qu’est-ce qu’elle est venue prouver en participant à Thrown Dice ? Elle se doutait bien qu’il n’allait pas laisser l’info l’échapper. Elle passe la première question d’abord, simplement car elle est plus évidente à répondre. « J’y avais pensé la saison dernière. Je n’y étais pas encore prête et j’avais pas osé faire les castings finalement. » comme elle lui disait, elle n’était pas une personne nécessairement impulsive. Puis il y avait les conséquences à prendre en compte. Elle s’arrête un moment avant de finalement revenir sur sa question précédente. « Il y plusieurs choses que je veux prouver avec ma participation. Je ne vais pas te mentir, il y en a un qui est directement lié avec mon secret. Si je te le dis, je vais devoir trouver une façon de te faire taire. » elle retrouve un peu de malice en voulant le distraire de ce point dont elle parle. Ça ne servait à rien de mentir, mais elle ne pouvait pas être complètement honnête non plus. « En général, j’avais aussi envie de vivre. De me déstabiliser un peu. Voir autre chose que le ranch. Parce que c’est tout ce que je connais, depuis vingt-deux ans. » En fait, depuis toujours. La partie d’avant, elle ne la connait pas vraiment non plus. « Et toi, est-ce que t’as quelque chose à prouver en étant ici ? Autre que l’argent et la volonté de gagner, qu’est-ce que tu penses que ça va t’apporter quelque chose Thrown Dice ? » Santo il est tout en stratégie ici, mais elle se dit que ses motivations ne peuvent pas être que monétaires, non ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
folsom prison blues (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: folsom prison blues (mercredi - 14h) — Ven 15 Mai - 9:45

Santo depuis hier il se plaisait bien à parler de cette histoire d'alliances chelou qui regroupait la moitié du chalet. C'était peut-être un peu l'attitude de Jill qui déteignait sur lui mais il avait bien envie de foutre son nez là où on ne l'attendait pas, et lâcher des petites phrases un peu bullshit comme ça à propos de pactes du sang ça le faisait pas mal marrer. En tout cas Lejla elle avait l'air autant sur le carreau que sa pote et ça l'étonnait pas des masses. Elles avaient formé leur petit trio d'apparence avec Cami, qui résonnait pas vraiment avec l'autre groupe de zouz. T'es prête à quoi pour en faire partie ? Il avait coulé un sourire espiègle vers elle pour la provoquer un peu, autant qu'elle le provoquait à propos de leur pseudo dragouille dans la piscine en week 1. Je suis juste plus subtil que Costa... Elle en savait rien Lejla au fond, peut-être qu'il avait développé un mini crush envers elle mais qu'il osait pas l'avouer... En fait, d'un côté, c'était pas vraiment faux, Lejla il la trouvait super attirante. Mais Santo pour tomber dans les filets tendus d'une meuf il avait besoin qu'on le provoque. Il était trop habitué au caractère de merde des napolitaines, avec leur égo surdimensionné et leurs allures de princesses. Et vu qu'il croyait pas vraiment à l'amitié homme-femme, n'importe quelle femme cool qui entrait dans son cercle sans le bousculer passait direct dans une pseudo catégorie d'attirance platonique. Santo ça lui allait très bien de jouer au mec et d'avoir son petit groupe de meufs avec qui il s'entendait bien, mais concrètement tout était limpide dans son esprit. Pour l'instant y'avait que Kara qui l'avait poussé dans ses retranchements. Jill aussi, un peu, mais différemment. Et ça s'arrêterait là. De toute façon toutes ces sensations elles faisaient pas mal écho à ce qu'il lui racontait à propos de son ex. Santo il avait vécu une grosse histoire d'amour et ça l'avait complètement renversé. Avec le recul n'importe quelle personne aurait pu lui dire que c'était qu'une histoire d'adolescents, et concrètement c'était le cas. Mais dans sa tête il s'imaginait jamais revivre un truc comme ça. Ca l'avait frappé de tous les côtés et il n'en ressortait pas sans séquelles. Être père c'était une énorme fierté, mais être père à l'autre bout du monde parce que t'avais pas calculé l'éventualité que ta meuf tombe enceinte avant ton départ planifié, c'était autre chose. Ca il le dirait pas à Lejla, parce qu'il avait la sensation qu'elle ne comprendrait pas vraiment son point de vue sur la question. Elle avait été la seule à réagir à vif à sa publication pseudo macho sur les réseaux donc il comptait pas ouvrir un boulevard de critiques. Santo le discours du padre qui abandonne son gosse il l'avait déjà entendu, et ça le mettait en rogne autant que ceux qui le pointaient du doigt. Je pense pas que ce soit possible que ça reprenne entre nous. Il avait lâché un simple sourire. Ca fait trop longtemps. Elle a reconstruit sa vie. Et il lui en voulait pas pour ça. Ils pouvaient s'en vouloir mutuellement pour plein de raisons, mais pas celle-ci. On a essayé de faire marcher la relation malgré la distance, au début. Je devais rentrer, ou elle devait venir. Mais au final... le temps a parlé. Y'avait pas grand chose de plus à dire à ce propos. Santo pour la première fois il s'était fait piéger par un truc pour lequel il n'était pas du tout acteur. C'était arrivé malgré lui et il avait du accepter cette part de réalité là. On reste en contact pour le petit. Il avait beaucoup de mal à aborder le sujet de façon franchement détendue. Santo il avait fait son bilan des choses. Ils étaient ados quand ils s'étaient aimés, et voir cet amour se déliter aussi vite qu'il ne s'était construit, ça avait été une sacré claque. Ca va te sembler con, mais dans ma structure des choses, j'ai pas l'impression de mériter de pouvoir rencontrer quelqu'un d'autre. Il avait eu sa chance. Il avait eu cette possibilité de se construire la vie qu'il voulait, ça avait foiré et maintenant il n'avait qu'à suivre le cour des choses sans trop se poser de questions. Son respect il resterait toujours intimement lié à elle. Quelles conneries ? C'était à son tour de soupeser les mots de Lejla. Elle avait insisté sur ces mots alors lui forcément ça le faisait tiquer. Santo il se retrouvait pas mal dans certains éléments de sa description. Le fait d'évoluer dans un même milieu, notamment. Son ex et lui ils s'étaient connus juste avant de se mettre ensemble, mais au fond ils connaissaient par coeur leurs environnement respectifs. C'était facile de s'engager, dans ce contexte. Mais ça l'étonnait toujours de voir à quel point les perspectives de vie pouvaient évoluer, de l'un à l'autre. Lejla et lui ils venaient sans doute de milieux fermés, mais elle avait un désir d'émancipation qu'il n'avait pas. Dans ses mots, ce qu'il lisait, c'était une frustration envers cet environnement qui avait toujours été une évidence. Ca faisait aussi écho à ses raisons de participer. Même si certaines devaient rester sous scellé. Mais attends du coup tu te revois revenir à ta vie d'avant, après cette parenthèse ? Parce que Lejla elle avait envoyé un gros doigt d'honneur à ce qu'elle avait pris du temps à construire. Ils t'en voudront pas tes proches ? Logan, c'était une autre question. Y'avait pas que lui dans l'équation. Son monde à Lejla il avait l'air ultra articulé autour de cette famille, de ce travail. Alors est-ce qu'elle se voyait retomber dedans alors qu'elle venait d'avouer son désir d'émancipation ? Moi je pense que tu devrais me donner un indice. Ce serait fair. Toi t'en as trois sur mois cette semaine. L'égalité des chances faut qu'elle se joue à tous les niveaux. Santo c'était le pire pour jouer au forceur par rapport aux indices. Depuis qu'il avait décidé de zapper le grimoire il était conscient que ses chances de récolter des infos sur les autres étaient hyper limitées. Alors lâcher son petit sourire en coin en plongeant ses yeux gris dans ceux de Lejla c'était une technique totalement assumée pour arriver à ses fins. Moi j'ai un truc à dire. Il assumait pleinement sa participation pour l'argent et la compétition, mais il était aussi là pour une raison précise. La télé ça le faisait marrer, ça rentrait totalement dans son délire de petit mégalo de la génération réseaux sociaux. Mais il s'était pas pointé pour être un simple spectateur de sa propre aventure. Par contre, je sais pas encore ce que ça va m'apporter. Et ça c'était un truc sur lequel il se prenait pas mal la tête. Parce qu'il avait zéro moyen d'anticiper les conséquences de sa présence dans le jeu. Ca l'inquiétait souvent, mais il ne regrettait absolument pas.

_________________
folsom prison blues (mercredi - 14h) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Grande évasion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SALLE MYSTÈRIEUSE-
Sauter vers: