Partagez
 

 la ritournelle (vendredi, 21h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
la ritournelle (vendredi, 21h) Empty
Message (#) Sujet: la ritournelle (vendredi, 21h) — Lun 4 Mai - 7:48

@Maci

Santo c'était pas un adepte de cinoche, au contraire, il devait y avoir foutu les pieds cinq fois à tout casser. Trois ou quatre avec les potes, quand ils étaient gamins et que l'hiver napolitain leur offrait un temps vraiment trop traître (rare), et puis une avec Luci', parce que la société voulait que ce soit romantique, d'inviter sa copine au ciné. Au fond du fond il aimait bien, une fois plongé dans le film il se laissait totalement absorber. Santo ce qu'il préférait c'était les films d'action, les explosions, les gansters, les conquêtes de l'espace. Tous ces trucs là qui le sortaient un peu de son quotidien et lui éclataient le cerveau. Avec les potes ils s'étaient déjà fait des courses-poursuites en scooter dans la ville juste pour imiter certaines images de films, gaz à fond, en slalom entre les bagnoles. Ca lui manquait pas mal cet aspect là de Napule : son insouciance. Il avait grandi trop vite, entre l'arrêt de l'école, le môme et son départ à Miami. Santo c'était pas un mec habitué à faire des caprices, parce que lui il avait jamais vraiment eu de choix à faire. Du coup, quand on lui offrait le choix il savait vite prendre une décision et s'y tenir. Il avait un peu de l'éternel insatisfait, parce qu'il était super exigeant envers lui-même, mais il n'était pas du genre à faire payer ses petits débats internes aux autres. Là, quand Maci lui avait proposé d'aller mater un film ensemble, il avait pas dit non. Même s'il trouvait ça cool, une fois sur le fait accompli, le ciné ça restait une certaine perte de temps pour lui. Au quotidien, dehors, il avait toujours mieux à faire. Un film c'était un luxe qu'il s'accordait pas. Mais en Autriche franchement il avait pas d'excuse. Et puis il était aussi toujours partant pour emmerder un peu California girl. Ok tu choisis mais pas un truc prise de tête. Il avait placé le gros bol de popcorn salés entre eux. Exit les drames et les trucs historiques. Flemme. Et pas de truc trop big love romantique. Il avait aussi précisé avec son petit sourire de gamin. Santo il était clairement pas prêt à se montrer à l'écran en train de mater une comédie de Noël d'Hollywood.

_________________
la ritournelle (vendredi, 21h) Hpic8mN
la paranza dei bambini


Dernière édition par Santo le Mer 13 Mai - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
la ritournelle (vendredi, 21h) Empty
Message (#) Sujet: Re: la ritournelle (vendredi, 21h) — Mar 5 Mai - 13:44

Maci elle s'accroche à recoller les morceaux et essayer de se remettre sur pied toute seule comme une grande pour repartir sur son tempérament habituel. Ça lui arrive pas souvent ces moments un peu down, surtout à la maison où elle a sa petite routine rarement perturbée, alors se confronter à Thrown Dice et à tous ces gens qu'elle connaît mal, c'est perturbant, elle sait pas vraiment comment s'y prendre - et là depuis le prime elle a aussi l'impression de rien faire comme il faut. Un peu laissée sur le carreau alors que tout le monde se fait ses petites alliances, et Maci elle reste sur le quai alors que le train se barre parce qu'elle a pas trouvé comment composter ton billet. Elle a croisé Santo devant la salle alors qu'elle s'était décidée à aller voir un film, pour  lui proposer de venir aussi. Il a eu l'air un peu réticent au début pour finalement accepter, et maintenant lui remettre la décision du choix du film. « Rohhh d'accord. » Pas prise de tête c'est facile, parce que c'est vraiment pas le genre de film que Maci apprécie - si il faut un peu trop réfléchir ou que ça touche un sujet duquel elle n'a jamais entendu parler, elle est paumée. Pas de truc romantique, plus dur. Maci elle aime bien ces trucs-là. « Tu regardes quoi toi d'habitude ? » elle demande en s'enroulant sur son fauteuil sous sa veste en laine, pieds nus, en zappant dans le catalogue avec la télécommande. « Ça fait longtemps que j'ai pas été au cinéma moi. Ah si, j'ai emmené Oscar voir Coco, c'est vrai. » Elle réfléchit tout haut en cherchant une idée, alors que Santo il tape limite déjà dans le popcorn avant même que ça commence - non pas que ça l'étonne, Danny il faisait pareil. Un truc de mecs sans doute. « Ohhh, Le Terminal. Je l'avais regardé avec mon papa quand j'étais au collège ! » elle s'exclame en s'arrêtant sur le titre. Mais bon pas sûre que ce soit le genre de truc qui parle trop à Santo. Elle avait bien aimé, ce côté solidarité entre des gens de plein de pays différents, et puis c'était drôle aussi. Même si elle a toujours pas trop compris si la Cracosie c'est un vrai pays ou pas. « Ça te va ? Bon y'a un peu une histoire d'amour dedans mais ça va c'est pas genre le truc le plus important du film ! » Et puis Diego Luna il est mignon aussi, mais ça si elle le dit elle va encore passer pour une quiche. Elle lui a toujours trouvé un faux air de Danny, tiens. « Enfin peut-être que tu préfères un truc de super-héros ou je sais pas. » Les mecs aussi ils regardent vraiment pas les mêmes trucs. Maci elle est pas très difficile mais son répertoire de machins d'action il est tout de suite plus limité si on sort des classiques à la con genre Fast and Furious ou Transformers qui étaient hyper populaires quand elle était à l'école.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
la ritournelle (vendredi, 21h) Empty
Message (#) Sujet: Re: la ritournelle (vendredi, 21h) — Mer 6 Mai - 9:57

Maci c'était la parfaite petite victime à embêter. Sa California girl, égérie des coins les plus craignos plébiscités dans les films. Santo, au fond, il la comprenait pas mal sur certains points, même s'ils avaient pas la même culture et les mêmes références. C'était facile de discuter avec elle, facile de l'emmerder, facile de rigoler. Par contre il l'avait encore jamais vue avec sa petite mine soucieuse. Un peu trop concernée par cette décision de s'enfermer au salon cinoche. Pour Santo y'avait aucun réel intérêt à s'isoler là, sauf à s'appeler Jill. Lui, il aimait être au coeur de l'action. Là où régnait l'agitation, pour pouvoir guetter les indices et les histoires peu glorieuses à ressortir en monnaie d'échange. Je regarde pas de films d'habitude. Un vrai emmerdeur, avec sa bouche en coeur. Il avait amorcé un sourire et haussé les épaules, totalement à l'aise dans sa position. Imposer les critères et se désolidariser, c'était un mindset qui le bottait bien pour la soirée. Ca parle de quoi le Terminal ? Fallait qu'elle soit indulgente Maci, il partait d'un niveau un peu zéro. En fait, Santo il faisait partie de ces rares gens que ça emmerdait sincèrement de mater des séries ou des films. Il avait aucune patience et aucune motivation à aller au bout d'une histoire fantasque. La fiction, ça lui parlait pas. Ou alors fallait vraiment qu'il soit complètement immergé dans le délire, un peu à la façon des F&F qu'il était allé voir avec ses copains quand il était môme. Mais même là, il avait pas vu toute la série. Non non vas-y on lance le Terminal. De toute façon c'était sa soirée ciné, alors Santo il se pliait à ses désirs. Pourquoi t'aimes bien ce film ? Lui ça le dérangeait pas vraiment d'être spoilé, ce qui l'intéressait vraiment c'était de comprendre ce qui faisait accrocher les autres. Et pourquoi t'as décidé de t'isoler ici ce soir ? Ca, c'était la vraie question. Maci elle avait l'air d'aimer le monde autant que lui. Alors ouais, peut-être qu'à terme un peu de calme ne faisait de mal à personne, mais still, un soir sacrifié en pleine semaine, c'était pas franchement ses plans habituels.

_________________
la ritournelle (vendredi, 21h) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
la ritournelle (vendredi, 21h) Empty
Message (#) Sujet: Re: la ritournelle (vendredi, 21h) — Mer 6 Mai - 16:21

Maci ça la choque d'entendre que Santo regarde pas de films du tout. « Rien du tout ? Rien de rien ? » elle s'exclame doucement en ouvrant des yeux ronds. Ça la dépasse, mais c'est sans doute une histoire de culture. « C'est fou ça. Mais c'est peut-être parce que j'ai grandi pas loin d'Hollywood. » Chez elle ils sont nourris au cinéma, même si elle est pas une grande connaisseuse. C'est la base quoi, y'a quand même un paquet de mômes de la banlieue de LA comme elle qui sont passés par l'étape "je veux devenir une star de cinéma". Résumer le film simplement c'est un peu flou parce que ça fait longtemps qu'elle l'a pas vu, mais elle essaie de se rappeler. « C'est l'histoire de ce gars là, qui se retrouve coincé dans le terminal d'un aéroport aux États-Unis parce qu'il a plus de visa mais que y'a une espèce de guerre dans son pays et que son passeport ne marche plus non plus... » explique Maci avec ses mots approximatifs à elle. « Et puis il rencontre plein de gens et il se passe plein de trucs, mais je vais pas tout te raconter ! » Ouais autant préserver un peu la surprise, surtout que Santo semble okay avec le choix du film. Maci hoche la tête et appuie alors sur play avec un « D'accord » discret. Vendu, c'est bon. Pour ce qui est de ce qu'elle aime dans ce film par contre là c'est plus facile que résumer l'histoire. Elle se souvient exactement de ce que ça lui a inspiré à l'époque. « Je l'aime bien parce que ça parle d'amitié et de soutien entre des gens qui viennent de plein d'endroits différents. Et puis c'est drôle aussi, mais pas genre vulgaire ! » Ces gens dans l'aéroport qui ont pas beaucoup de moyens, ont tous une histoire différente et des origines variées, mais qui se rassemblent autour du personnage principal pour l'aider à survivre dans le terminal et rentrer chez lui, et même séduire la jolie hôtesse de l'air, elle a toujours trouvé ça hyper cool. Santo il a pas l'air hyper intéressé par contre parce qu'il vire vite sur les questions perso qui ont rien à voir avec le film. Maci hausse les épaules sans trop rien laisser transparaître. « Bah juste pour regarder un film comme ça. Pourquoi t'as accepté de le regarder avec moi, toi ? » elle lui fait pour retourner la question. C'est fait pour ça la salle de projection non ? Quelles que soient les raisons l'ayant poussée jusqu'ici parce qu'elle veut emmerder personne avec ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
la ritournelle (vendredi, 21h) Empty
Message (#) Sujet: Re: la ritournelle (vendredi, 21h) — Ven 8 Mai - 1:02

Et voilà c'était ça la réaction des gens qui le faisait marrer Santo. Non, rien. Enfin genre quand j'ai été voir des films au ciné ça m'a plu, j'étais dedans et tout. Mais sinon c'est pas du tout du tout un réflexe. Il avait tourné sa tête pour croiser le regard de Maci. Et je crois pas que ça ait un lien avec Hollywood. Tous les gens trouvent ça bizarre en général. Ne pas voir de film c'était comme ne pas écouter de musique, un espèce de concept inconnu au 21ème siècle. Mais la vérité c'était surtout que ça s'inscrivait dans des cercles d'habitudes, de contextes sociaux. J'ai jamais trop maté la télé, enfin sauf les dessins animés quand j'étais vraiment gamin, et j'ai pas d'ordi donc bon. L'équation elle était vite faite. En attendant il avait lancé Maci sur l'histoire du film pour la faire un peu parler. Elle avait cette gueule qu'il lui avait jamais vue et Santo ça l'étonnait pas mal de sa part. Il avait écouté sa description, accepté le script à la manière d'un grand critique, et même continué à piocher dans le pop corn alors que les génériques étaient même pas lancés. Mais il était pas encore focus, il pensait trop à ses mots et ça lui évoquait des questions random. Tu crois qu'on est dans un espèce de Terminal ici du coup ? Ca faisait un peu écho à son ressenti. Plein de gens des quatre coins du monde, des amitiés qui se tissaient, un peu d'humour et (presque) rien de vulgaire. Peut-être qu'on pourra plus jamais repartir. Il alignait un peu les conneries en zieutant son visage à elle, toujours fermement convaincu qu'un truc se tramait. Et c'était limite si elle le recalait pas quand il lui demandait - avec toute sa subtilité - si un truc clochait. Ce concept d'évitement des réponses il le maîtrisait ultra bien lui, alors elle pouvait pas appliquer ce jeu à son propos. Bah parce que tu m'as proposé. Je trouvais ça cool. Mais apparemment là c'était le moment où il fallait fermer sa gueule, parce que Maci avait à nouveau tourné son visage sur l'écran et les premières images apparaissaient. Attends Maci Maci super important mets pause !! Merde, ça lui était revenu. Il avait braqué sous son nez son poignet avec le bracelet qu'elle lui avait laissé pour son anniversaire. A la façon d'un frérot ou mauvais pote ultra envahissant. Putain je suis trop con je t'ai pas dit merci! C'est pour ça que t'es vénère ? Boum, un point pour Santo qui avec la subtilité d'un gorille avait réussi à ramener le sujet qui l'intéressait initialement, tout en faisant marrer la californienne à coup d'un bisou sur sa joue.

_________________
la ritournelle (vendredi, 21h) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
la ritournelle (vendredi, 21h) Empty
Message (#) Sujet: Re: la ritournelle (vendredi, 21h) — Sam 9 Mai - 14:31

Maci dans sa tête déjà c'est fou que Santo regarde pas de film mais son âme d'ado qui rêve de devenir actrice et de fouler les dalles du boulevard à Hollywood est hyper choquée. Il a l'air d'avoir l'habitude que les gens réagissent comme ça cela dit. « Ah bon d'accord. » Elle lâche l'affaire, toujours aussi sceptique. Chez elle tout le monde connaît quelqu'un dans le milieu, c'est obligé, que ce soit parce que l'abuelo de untel est jardinier chez telle star ou parce que la gamine du coin de la rue a fini extra sur le tournage de tel film. Tous ses potes à l'école ils sont tous passés par une phase "on finira par fouler le tapis rouge des Oscars". Son idée de film parle pas du tout à Santo du coup mais son petit résumé semble faire tilt. La comparaison est évident et Maci hoche la tête. « Oui un peu c'est vrai ! On vient tous d'endroits différents, on se fait des potes et puis à la fin on finira tous par rentrer chez nous. » Elle aime se dire qu'à la fin, Viktor reste quand même en contact avec Joe, Gupta et Enrique. Elle aime aussi se dire que Enrique et Dolores vivent heureux avec beaucoup d'enfants et que Viktor, il était pas sensé finir sa vie avec Amelia, elle qui lui a préféré son beau pilote déjà marié malgré leur feeling mutuel. Maci c'est une rêveuse mais y'a un côté un peu terre à terre dans ce film qui le rend encore plus crédible, pour elle. Santo il raconte n'importe quoi avec son truc de jamais repartir. « Ah non moi je peux pas rester c'est pas possible ! Il va falloir trouver une combine pour me trouver un visa, comme dans le film... mais tu vas voir c'est drôle. » Elle s'insurge un peu mais ça la fait un peu rire quand même. Maci elle va retourner dans son pays comme Viktor pour retrouver sa famille et c'est tout. Ses copains aussi ils rentreront chez eux, et pour l'instant niveau Amelia c'est clairement bien mal barré, déjà qu'elle peine un peu à se faire respecter. Maci sursaute quand Santo se met à brailler de mettre le film en pause et elle manque de faire tomber la télécommande dans la précipitation. « Quoi quoi quoi quoi ? » Y'a un problème ou quoi ? Mais non, il lui fout son bras sous le nez avec le bracelet tissé qu'elle lui a donné en guise de cadeau d'anniversaire. « Oh ! Mais non n'importe quoi. J'avais oublié en plus que je t'avais laissé ça dans la boîte aux lettres. Et puis joyeux anniversaire d'ailleurs ! » Franchement ça lui était complètement passé au travers ce bracelet, avec la semaine qu'elle a eue, et c'était vraiment le cadet de ses soucis. « On en faisait plein avec mes copines quand on était petites. Je savais pas quoi faire d'autre alors bon... » elle fait en haussant les épaules. Elle était même étonnée de savoir encore comment faire depuis le temps. C'est pas le cadeau du siècle mais bon c'était assez petit pour être glissé dans la boîte aux lettres et puis c'est un truc un peu de chez elle, dans un sens. « Et puis je suis pas vénère qu'est-ce que tu racontes ! » elle s'exclame alors en le poussant légèrement d'un coup sur l'épaule. Maci elle s'énerve pas. Elle gère ses trucs autrement, en général dans son coin de son côté en mode time out - surtout comme là quand c'est surtout entre elle et ses émotions plutôt que les autres. Une vraie éponge émotionnelle, qui sature une fois de temps en temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
la ritournelle (vendredi, 21h) Empty
Message (#) Sujet: Re: la ritournelle (vendredi, 21h) — Dim 10 Mai - 9:29

Lui le Terminal tel que décrit par Maci il le voyait un peu comme un maxi Thrown Dice. En extrapolant y'avait même les caméras, parce qu'à l'aéroport son gars là il devait être aussi espionné de partout. Comme eux. Et alors il se passe quoi après ? Ils restent potes ? Santo il était pas trop du genre à respecter les règles. Il s'en fichait de connaître la fin d'une histoire avant d'appuyer sur play. Au contraire, il aurait tout donné pour pouvoir anticiper certaines choses. Sa petite manie perso de l'ultra-contrôle elle était super mise à mal quand des perspectives inattendues débarquaient dans son champ de vision. Il avait pas de mal à faire des choix, mais il détestait l'incertitude. Et à l'échelle de leur petit cinéma sympa là il se demandait ce qu'il en serait de ces amitiés. Mais bon c'était le début du film et peut-être que Maci elle voulait pas trop penser à ça pour l'instant. Ok j'arrête les questions. Il avait fini par se la fermer et allonger ses jambes devant lui, remontant la capuche de son sweat pour se glisser dans un mood de détente. Sauf que d'un coup il avait repensé à un truc, et Maci elle était pas vraiment au bout de ses peines. Santo, pour le faire redescendre, il fallait y aller au coup de massue. Il avait toujours eu du mal à canaliser ses émotions. Surtout quand ça impliquait de se concentrer sur un élément fixe. Il était peut-être curieux de nature, mais c'était surtout un emmerdeur de première. Et l'expression surprise de Maci elle valait toutes les exclamations du monde. Mais merci en vrai ça m'a fait grave plaisir. En plus c'était le premier truc que je recevais dans ma boîte au lettre... Si on m'avait pas dit d'aller y faire un tour j'aurais totalement zappé. Elle était mims Maci avec ses petites joues colorées et ses yeux rieurs. Ca se voyait qu'elle en avait déjà marre de lui, elle avait misé sur le mauvais numéro pour l'accompagner dans sa soirée de chill. J'sais pas, une intuition. Mais si tu le dis... Allez vas-y remet play. Il avait mille autres tactiques pour essayer de comprendre un peu mieux son mood mélancolico-pas-déconneur. (...) Ouais c'était cool mais j'suis deg qu'on comprenne pas ce qu'il se passe après. Franchement 2h de film pour qu'au final le type et la nana se séparent comme ça, aucun sens. Le Viktor il valait mieux que ça quand même. T'aurais fait quoi comme fin toi ? Un truc un peu plus romantique sans doute. Ou peut-être qu'au fond elle était dans le réalisme aussi, Maci. C'était illusoire de se dire que malgré des semaines (mois?) dans un endroit le gars réussirait à ressortir de là totalement transformé. Lui il en avait plein des exemples comme quoi la distance était délétère pour les relations.

_________________
la ritournelle (vendredi, 21h) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
la ritournelle (vendredi, 21h) Empty
Message (#) Sujet: Re: la ritournelle (vendredi, 21h) — Lun 11 Mai - 13:11

Il en pose, des questions, Santo. Maci elle se contente de lui adresser un sourire plus ou moins énigmatique. « Tu verras ! » elle fait histoire de le faire taire. C'est un peu le but d'un film non, de découvrir l'histoire au fur et à mesure ? Ils ont pas passé 5 minutes que Santo s'exclame et lui fait appuyer sur pause, croyant que Maci lui fait la tête parce qu'il l'a pas remerciée pour son cadeau d'anniversaire ou un truc comme ça. Franchement Maci elle est pas si chiante, tant que ça fait plaisir elle se fiche bien qu'on vienne s'extasier pour lui dire merci. Mais que ce soit le premier truc trouvé dans la boîte aux lettres de Santo lui arrache un sourire. « Ah oui ? Bon bah je suis encore plus contente d'avoir trouvé un truc alors. » Au moins ça aura un petit souvenir positif supplémentaire associé à ce petit machin fait à la va-vite avec les restes de ses compétences de tisseuse de quand elle avait dix ans. Il a l'air satisfait de sa réponse pour finalement reporter son attention sur le film, et miracle, elle arrive à garder Santo concentré pour quasiment toute la durée du truc. Mais forcément à la fin, comme toujours au ciné, tout le monde y va de sa petite théorie. Alors qu'au final c'est pas un film très compliqué. « Ouais c'est vrai. Mais bon comme ça tu peux t'imaginer la fin que tu veux, tu vois ! » répond Maci à la remarque de Santo sur la fin un peu ouverte en queue de poisson. Viktor qui finit par réussir à avoir son dernier autographe, puis rentre chez lui et laisse ses potes aux States. « Mmh... moi la fin je l'aime bien comme ça, mais j'aurais bien aimé les voir genre, des années plus tard tous ensemble à New York dans un parc, et genre Enrique et Dolores ils ont des enfants et tout, et aussi que Gupta aille pas en prison parce qu'il est trop cool. » Genre, s'assurer que les amis qu'il s'est fait dans le terminal, ils sont toujours là des années plus tard, même s'ils se voient une fois par an genre. Et puis le sort de Gupta est quand même le truc le plus inquiétant dans toute cette histoire. « Et genre à la fin ils se séparent tous et puis au moment de traverser la route, Viktor il voit Amelia de l'autre côté et elle lui sourit, et puis bim, écran noir ! » elle continue dans son petit délire de fin alternative. Un peu ouverte aussi comme fin, mais Maci elle a jamais trop su se positionner sur Amelia et Viktor, en fait. Ils étaient mignons dans le film mais ça clochait. « Mais tu vois je crois que c'est mieux que Amelia elle retourne avec son pilote à la fin. Parce que l'histoire c'est pas vraiment un truc romantique, c'est plutôt une histoire d'amitié et de solidarité, et Viktor il aime trop son pays pour la suivre et tout. Amelia elle était trop pas prête à suivre le pilote, déjà marié en plus ! » elle explique dans son flot de pensées désorganisées. Alors peut-être que la bonne solution c'est qu'ils se retrouvent plus tard, à des moments différents de leurs vies ? Mais bon c'est juste un film, pas de quoi trop se casser la tête. « Elle ressemble à quoi ta fin à toi ? » fait Maci alors pour retourner la question à Santo. Elle est curieuse de savoir ce qu'il imaginerait pour en faire un film à son goût, surtout.

(dans ma tête on est vendredi soir btw, ça colle avec ton planning ? looool)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
la ritournelle (vendredi, 21h) Empty
Message (#) Sujet: Re: la ritournelle (vendredi, 21h) — Jeu 14 Mai - 14:23

Santo il pouvait pas vraiment se satisfaire d'une fin comme ça. Il avait réussi à rester focus pendant tout le film, malgré le bol de pop corn qui s'était vidé à la moitié et malgré la terrible soif qui lui avait attaqué la langue. Au fond il s'était pas mal pris au truc, l'histoire était sympa et il avait eu envie de voir s'il s'en sortait, ce Viktor. Sauf qu'il aimait bien quand la fin annonçait vraiment une fin, qu'on lui laissait pas cette possibilité de trop réfléchir au truc. Santo parfois il aimait juste qu'on lui impose une vision des choses, surtout quand il avait pas matière à bouleverser les situations. Là en l'occurence il avait pas les cartes en main pour aller voir le réalisateur et lui proposer sa petite fin alternative perso. Du coup il était un peu frustré, comme tout bon gars qui pouvait pas se contenter de dire qu'il avait kiffé. Dans ce contexte l'opinion de Maci elle comptait pas mal. C'était elle qui avait voulu voir le film, alors il devait y avoir un truc symbolique qui lui plaisait derrière. Santo il avait braqué son regard vers elle tandis que la lumière se rallumait progressivement. Sa version des choses à West Coast c'était le bond dans le temps, x années plus tard et tout le monde cool avec tout le monde. Dans sa petite analyse perso ça voulait surtout dire qu'elle aimait bien être rassurée. Maci elle avait peur qu'on l'ait poussée pendant 2h à croire un truc qui allait s'effriter juste après. L'amitié, c'était un truc vrai. Et cet attachement entre Amelia et Viktor il était tel qu'Amelia l'aurait pas zappé, des années plus tard. Ok j'aime bien. Un vrai happy end quoi. C'était bien une fin made in meuf ça. Et ça l'étonnait pas vraiment que Maci elle s'accroche à ce genre de suppositions. Mais j'aime bien ton idée sur l'amitié et la solidarité. Santo c'était le genre de principes qui résonnaient dans ses valeurs. Au fond ça l'arrangeait bien de se dire que des années plus tard les situations pouvaient être inchangées. A sa petite échelle il se projetait sur un éventuel retour à Napoli, et la possibilité de revoir tous ses potes où il les avait laissés. Moi j'aurais bien aimé voir le retour de Viktor dans son pays. Genre voir la situation, voir si sa famille va bien, tout ça. Les autres personnages au fond il s'en branlait pas mal. Santo il avait le mythe du héros, toute son attention elle était alpaguée par le personnage principal. Mais bon ça aurait sans doute donné une autre histoire. Ca faisait pas vraiment sens avec le reste du film. Tu crois que ça sera comment, quand on partira d'ici ? Il en venait un peu straight to the point à ce qui l'intéressait dans cette petite métaphore mentale qu'il avait construit, entre le huis clos d'aéroport et le huis clos de Thrown Dice. Dans 5 ans on se retrouvera tous ? Au fond c'était un peu pareil. Amelia et tous les autres, ils savaient rien de Viktor. Ils connaissaient que le Viktor de l'aéroport, avec ses vulnérabilités et sa détermination. Mais est-ce qu'ils auraient tous le droit à ce happy end ? Ou est-ce qu'ils finiraient un peu par se zapper, comme pouvait le laisser supposer une fin aussi ouverte ?

Citation :
sorry j'avais pas vuuuuu ta réponse  la ritournelle (vendredi, 21h) 1f624 et yes nickel pour vendredi j'ai changé la date du coup :heart:

_________________
la ritournelle (vendredi, 21h) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
la ritournelle (vendredi, 21h) Empty
Message (#) Sujet: Re: la ritournelle (vendredi, 21h) — Sam 16 Mai - 14:51

Maci elle est tellement impliquée dans les personnages qu'ils ont suivi pendant deux heures, dans son éternelle dynamique d'épong émotionnelle, quand Santo parle de la famille et des amis de Viktor dans son pays ça la laisser perplexe. Ça lui parle pas du tout, même si l'idée de suivre le personnage dans son pays d'origine ça lui semblerait être marrant en soi. « Même si on les a pas vus de tout le film ? » elle l'interroge, sa tête se penchant d'un côté de son air paumé habituel. Elle s'est attachée aux copains du Terminal Maci, les autres, ceux hors-écran, elle y a même pas pensé jusqu'à ce que Santo en parle. « Moi je me demande surtout comment ça se fait que personne de son pays ait essayé de lui téléphoner pendant tout ce temps. Moi ça m'aurait inquiétée quand même de pas voir revenir quelqu'un pendant si longtemps, tu crois pas ? » elle continue un peu sur cette lancée. Genre il a pas d'amis ni de famille qui vont s'inquiéter pour lui ou quoi. Maci si elle venait à rester coincée ici elle sait déjà que Maurizio serait trop déter à remuer ciel et terre pour la faire rentrer à la maison, ou même juste à s'assurer qu'elle va bien. Papa lui il peut pas trop faire ça, c'est limite si il se rappelle qu'il a une fille la plupart du temps, mais Maurizio, accompagné d'Oscar, sans hésiter. Maci hausse les épaules à la question sur l'après-Thrown Dice. « Bah on va tous rentrer chez nous avec nos valises et reprendre le travail et voilà. Pourquoi, tu crois que ça sera un peu différent toi ? » elle lance, encore une fois loupant totalement jusqu'où Santo veut en venir. Elle est comme ça Maci, éternellement coincée dans le présent et ce qu'on lui montre, alors quand on lui laisse entendre que y'a d'autres trucs dehors ou qu'on la fait réfléchir sur un futur incertain, c'est l'erreur 404 et elle est perdue. « Je sais pas j'ai pas trop réfléchi à ça. » Pour elle c'est juste temporaire, Thrown Dice, mais elle est quand même là pour rencontrer des gens et se faire des potes, dans un sens, et c'est là qu'elle fout le doigt sur tout le paradoxe qui s'est installé dans sa propre tête depuis un bon bout de temps. « On habite tous dans des pays différents alors c'est dur d'imaginer je trouve. » Elle, en tous cas, avec son salaire de misère, son père malade et ses économies à accumuler le moindre coupon de réduction du supermarché pour économiser 10 dollars par mois, elle va pas pouvoir bouger des masses pour retourner voir les copains. « Mais moi la porte de ma maison est toujours ouverte pour vous tous, même si Santa Fe Springs c'est pas très intéressant... et qu'il faudra se partager le canapé et peut-être dormir par terre aussi... mais bon peu importe y'a toujours des solutions. » Elle affiche un sourire comme pour recouvrir un peu la boîte de Pandore de questions sans réponses qu'elle laisse de côté, comme d'habitude. Son optimisme à toute épreuve, il est bien là pour pas qu'elle s'encombre de son quotidien difficile, mais aussi parce que faut pas se leurrer, elle a clairement pas les capacités intellectuelles pour se poser des questions existentielles trop longtemps sans faire une pause. Mais ça encore, c'est dans l'optique où on voudrait bien s'encombrer d'elle comme boulet même hors de l'aventure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SALLE DE PROJECTION-
Sauter vers: