Partagez
 

 Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55

Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 Empty
Message (#) Sujet: Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 — Lun 4 Mai - 9:12



C’est la deuxième nuit qui se prépare et Ashley est pas si mal dans cette chambre. En réalité, il trouve que toutes les chambres sont bien, même si la cinq étoiles est peut-être un peu plus spacieuse et donc confortable, il n’a pas encore passé une nuit horrible dans les chambres de prestige inférieur. La salle de bain c’est une autre histoire, celle qui correspond à son niveau de réussite dans l’aventure est clairement moins bien que celle qu’il avait la semaine dernière ou la première semaine. Rien que pour ça il espère remonter un peu en grade parce que les chiottes au milieu de la salle de bain, c’est pas super glamour. Puis Ashley il aime bien prendre des douches et le fait de n’avoir qu’une baignoire, surtout quand il se voit assez mal se prélasser dans un bain alors que les candidats vont et viennent dans la salle de bain, ça le saoule un peu. Il est en train de se brosser les dents quand Cami débarque pour aller se coucher elle aussi. Ou peut-être qu’elle se prépare à aller faire la fête dans la mini-discothèque, qu’est-ce qu’il en sait ? “Prêteàêtreatt…” commence-t-il avant de se rendre compte que c’est vraiment pas pratique et de cracher le dentifrice sous l’eau qui coule dans le lavabo. “Pardon. Je disais donc : prête à être attachée à Gianni demain ?” se reprend-il parce qu’ils ont tous les deux écopés d’une sanction de la part d’Elena Maslov. Ashley serait du genre à trouver ça injuste d’être puni à la place de Roma, parce qu’elle n’a pas répondu comme la chroniqueuse voulait, mais il avait trouvé ça drôle l’an dernier quand Elena s’amusait à torturer les innocents alors il se sent pas l’âme d’être hypocrite et de venir râler maintenant. Même si Roma mériterait qu’on lui tire les oreilles pour ne pas avoir joué le jeu. Au pire, elle répondait quelque chose qu’elle ne pensait pas vraiment, quelle importance ? Y’avait toujours une chance sur deux pour qu’Elena modifie sa réponse.


_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 Empty
Message (#) Sujet: Re: Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 — Lun 4 Mai - 21:33

Ses prunelles s'accrochent à son poignet dénué de montre, dans une habitude qu'elle n'arrive pas à faire disparaitre. Peu importe, elle commence déjà à enfiler sa tenue de combat avant de se rendre à la salle de bain. Cami, comme une enfant, adresse un petit coucou de la main à Ashley handicapé par son dentifrice, comme si ça la privait également de la parole, dans un mimétisme assez stupide. Elle se concentre pour tenter la traduction avant de lui lancer un regard "j'ai rien compris". Un sourire s'étire sur ses pulpeuses avant qu'elle ne dodeline de la tête. « Ouais, ça me fait marrer en vrai » répond Cami sincère. C'est juste une journée en vrai. Ils ne vont pas en mourir. La poupée ne fait pas parti de ceux super attachés à leur liberté dans tous les sens du terme au point de mal vivre ce moment à deux. Elle se dit qu'à partir du moment où elle est ici, faut jouer le jeu jusqu'au bout. La seule difficulté qu'elle voit est le réveil imposé par la production pour commencer la punition de la russe. « Je préfère ça plutôt que perdre une partie de ma cagnotte » elle constate, facile à vivre, sans trop relever qu'elle n'est même pas à l'origine de tout ça. En même temps, elle ne peut pas en vouloir à Kai, déjà parti et ne compte pas gaspiller son énergie à râler pour 24 heures. « Je me demande juste si ça va être gênant un peu avec Gianni torse nu à côté tout le temps » elle laisse entendre alors qu'une moue s'installe sur ses traits. Apparemment elle est la seule à le penser, que c'est super bizarre ici. Quand y a un vrai contexte, à la piscine, ou pendant un jeu qui dure une petite heure, elle ne dit pas non, c'est marrant, mais là, ça risque d'être pendant la majeure partie de la journée. Il faut savoir que Cami est très facilement mal à l'aise, ça la rend encore plus maladroite qu'elle ne l'est, se confortant encore plus mentalement dans sa position de teubé de service pas trop capable de gérer. Elle risque surement de se déter à accrocher ses opales à un point fixe pour se sentir plus confortable. « Et toi ? » elle glisse en retournant la question à Ashley qui va avoir Rosamie toute la journée accrochée à son poignet sachant qu'en plus ils avaient découvert qu'elle l'avait nominé la semaine dernière. « Vous n'allez pas vous quitter cette semaine avec Rosa en plus » elle souligne parce qu'ils également un plan à trois avec Micha mercredi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 Empty
Message (#) Sujet: Re: Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 — Mar 5 Mai - 1:17

Cami vit la sanction d’Elena sans trop de peine et c’est pas plus mal. Ashley ne croit pas qu’Elena, sous ses airs de grande méchante, ait un mauvais fond. Elle veut juste dynamiser l’émission, que personne ne puisse se reposer sur ses lauriers et pour ça, il doit bien reconnaître qu’elle fait du bon boulot. “Ils ont voulu faire mousser la ménagère… Les latin lovers à poil tout ça.” dit-il avec un clin d’oeil, référence à l’une des premières vraies conversations qu’ils ont eu et durant laquelle Gianni n’avait pas eu l’air de trop apprécier que Cami fasse référence à lui en utilisant ce terme. “J’imagine qu’on pourrait dire que c’est bien que pour une fois ce soient les mecs qui sont réduits à leurs plastiques…” C’est peut-être complètement faux, mais il voit bien des groupes de gens se réjouir du fait que les filles ne sont pas sexualisées outre mesure et que l’émission prend le contre-pied de la société et met l’accent sur les corps d’hommes pour une fois. Il est juste content que ce soit pas lui le sujet de ce gage. Être un 6 n’a jamais eu autant de bon qu’en ce moment. Quand elle lui retourne la question, Ashley pondère une seconde sa réponse. “J’aurais préféré perdre une partie de ma cagnotte. Mais c’est facile à dire quand j’ai pas un sou en poche.” constate-t-il. Si ça se trouve c’est même de sa faute si Elena a décidé de les sanctionner tous ainsi plutôt que de leur retirer de l’argent. Elle a vu sa cagnotte à la profondeur abyssale et s’est dit que ce ne serait pas une sanction pour lui si elle retirait du fric. Comme quoi, le système est toujours contre les pauvres, même quand c’est avec de l’argent fictif que la grande majorité d’entre eux ne touchera pas. Elle note qu’il va passer beaucoup de temps avec Rosamie et il opine. “Le répète à personne, mais j’ai un plan secret pour la faire tomber amoureuse de moi et devenir l’ennemi mortel de Carl. Et ce plan consiste à me greffer à elle H24.” explique-t-il d’un ton qui se veut tout à fait sérieux mais le sourire en coin. Il aime bien Rosamie, mais il se voit pas la courtiser, surtout si ça veut dire se mettre Carl à dos. Allez savoir pourquoi, lui qui n’a jamais voulu d’enfant, il se retrouve à avoir envie de prendre Carl sous son aile. C’est peut-être parce qu’il est un peu maladroit en société et qu’Ashley pense pouvoir l’aider à corriger certains de ses travers, mais au fond ça reste un mystère. “Ton rencard c’est avec qui déjà ?” demande-t-il parce qu’il a un peu la mémoire floue de cette soirée, ou du moins de ses détails. Il a déjà eu du mal à se souvenir d’avec qui il serait en date parce qu’il y avait deux noms à retenir, alors se rappeler des duos des autres, c’était juste pas envisageable sur le coup.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 Empty
Message (#) Sujet: Re: Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 — Mer 6 Mai - 20:09

Ashley fait référence à l'une des premières soirées ici. Elle secoue sa tête de haut en bas. « Tu vois que j'avais raison la première semaine » elle siffle pour s'accorder un peu de crédit. Ça va, elle peut se le permettre, y a pas son latin lover de demain dans les parages pour s'en offusquer. Pas de remontrance en vue. Son instinct était pas si à la ramasse que ça. « C'est exactement l'image que la production essaie de lui coller en ce moment » elle glisse parce que cela semble plutôt clair. Elle imagine que ça doit bien les gonfler d'être assimilés à toutes les meufs du chalet chaque jour de la semaine. Ashley était plus chaud pour une sanction financière. Ah ouais, pas d'accord le frérot. « T'es dans le rouge ? » elle s'informe dans il lui fait comprendre qu'il frôle la banqueroute apparemment. Elle suit jamais le compte Cami, c'est un truc fictif, pour une fois dans sa vie qu'elle n'a pas la dépense facile et qu'elle économise, ça lui fait presque du bien. Ashley se retrouve avec Rosa pour plein d'occasion. « Oulah tu te positionnes sur un gros doss là » elle ronronne. « T'aimes vivre dangereusement » elle se contente avant de choper sa brosse pour démêler sa trop longue tignasse. Vaut mieux pas se mettre entre Carl et sa Rosa, c'est sûr. « Avec Aera, pour un date 100% meuf » elle lui répond dans un sourire. « J'sais pas trop si elle est déçue d'être avec moi parce que j'suis compliquée à chiner » elle blablate. Parce qu'elle est la seule à avoir eu une fille en guise de partenaire pour la soirée. La parisienne est en tout cas satisfaite, y a grave moins de pression et d'espace lié à une éventuelle interprétation par les autres. Elle compte y aller en toute détente à son date féminin. « C'était comment le premier date de ta vie ? » lui demande Cami dans un sourire. « D'ailleurs tu t'es bien remis d'hier ? » enchaine la parisienne, parce qu'il a fait que se vautrer hier. C'était un peu l'animation en filigrane de la soirée limite. Cami, elle a vraiment observé de loin la chose, elle avait un blaser blanc à respecter quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 Empty
Message (#) Sujet: Re: Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 — Jeu 7 Mai - 19:28


“J’ai jamais dit que t’avais tort ! C’est Gianni qui a dit qu’il voulait pas de l’image de latin lover et qu’il préférait qu’on lui attribue l’image de la jolie fille… non, bref, tu vois ce que je veux dire !” Il s’embrouille un peu dans ses explications mais c’est parce qu’il est un peu tard et qu’il est levé depuis sept heures et qu’en plus la douleur lancinante dans son poignet l’épuise. Ou c’est juste que sa langue a fourché, au choix. “Et ils vont pas avoir de mal à y arriver, entre le strip-tease forcé, la journée attaché à toi et le date. Cette semaine il va avoir une chronique rien que pour ses histoires de coeur présumées.” remarque-t-il un peu navré. C’est triste que voir que la production peut être aussi prévisible que Cami l’avait prédit dès la deuxième ou troisième journée dans le chalet. Ils mettent en avant le mec beau et italien dans le stéréotype du latin lover, parce que c’est pas compliqué, pauvre Gianni, Ashley sait qu’il préfèrerait être montré sous un jour plus intéressant… “Je suis aussi pauvre qu’on peut l’être dans cette émission. Ce qui est bien chiant quand t’aimerais bien buzzer…” marmonne-t-il un peu saoulé. Il est pas sûr de qui il buzzerait, ni de s’il aurait visé juste mais le fait de n’avoir pas l’option de buzzer l’agace prodigieusement. Cami semble dire qu’il prend des risques avec ses plans machiavéliques concernant Rosamie et ça le fait sourire. “Tu crois qu’un jour je vais me réveiller avec Carl au bout de mon lit avec un couteau ?” La question se pose, même s’il y croit pas une seconde. Il ose espérer pour Carl qu’il serait plus discret dans sa façon de préparer son coup. Le tuer en direct à la télé, ça serait de très, très mauvais goût. Cami lui annonce être avec Aera et il fait un rapide calcul pour vérifier qu’il va pas dire une connerie. “Oh, comme Jill et Roma ! Y’a tellement plus de filles que vous êtes deux couples féminins et que j’ai un double-date à moi tout seul.” remarque Ashley en faisant le compte. Il sait que Natéo est en date avec Costa, ce qu’il trouve franchement marrant parce qu’il a pas l’impression que Costa soit super à l’aise avec l’idée et qu’il aurait préféré être avec n’importe quelle fille plutôt qu’avec Natéo. “Chiner c’est la façon jeune de dire choper ?” demande-t-il pour être sûr de pouvoir converser avec elle sans passer pour un con. Imaginer que ça veuille dire complètement autre chose et qu’il commence à tenir un discours vachement moralisateur sans le vouloir. Non, il préfère éviter ce genre de faux-pas. Elle lui demande à quoi ressemblait son premier rencard et il éclate d’un rire tonitruant parce qu’il n’a pas pensé à ça depuis tellement longtemps qu’il est surpris que ça lui revienne aussi vivement en tête. “Imagine, Ashley, quatorze ans, déjà un mètre quatre-vingt mais… cinquante-cinq kilos maximum, qui invite Leah la fille de devant lui en cours de maths, au cinéma pour voir Little Women et qui se fait friendzoner à la fin du film parce qu’elle décide qu’elle veut être comme Jo March et ne pas être amoureuse… Gros traumatisme.” plaisante-t-il sur la fin, surtout quand il a toujours été convaincu, parce qu’il a vu comment elle regardait le film, que c’est uniquement parce qu’elle a eu le coup de foudre pour un jeune Christian Bale, qu’elle ne voulait pas sortir avec lui. Au final il est sorti avec sa meilleure amie Sara. Un mal pour un bien. “J’ai même pas eu mal à la tête ce matin, le poignet c’est pas encore tout à fait ça mais ça ira.” répond-il mi-fier, mi-ennuyé. Avant de décider qu’il est temps qu’il pose la question qu’il veut poser depuis quelques jours mais qu’il n’a pas trouvé le courage de prononcer. Même s’il sait déjà qu’elle ne répondra pas. “C’est quoi votre histoire avec Louis ?” Faut le comprendre, tout le monde en parle, personne ne sait et il est juste curieux.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 Empty
Message (#) Sujet: Re: Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 — Dim 10 Mai - 0:07

« T'as des pistes de secret déjà ou pas ? » elle questionne l'air de rien, histoire de se renseigner pour savoir s'ils ont des targets communes. Le candidat semble avoir comme fausse target de love story Rosa d'ailleurs. La parisienne secoue la tête de droite à gauche. « Non j'plaisante of course » elle glisse quand ils en viennent à parler de Carl. « Je pense qu'il commence à se faire une idée en plus en ce moment, t'as pas l'impression ? » elle étire avec paresse en brossant sa longue tignasse. Il semble un peu moins sur sa Rosa et tant mieux, ça lui permet de s'ouvrir un peu plus aux autres. Carl, elle l'aime vraiment bien, il a l'air d'être vraiment sensible et profondément attentionné avec les autres. Parfois un peu trop mais bon. Cami hoche la tête, pouce en l'air pour lui faire comprendre que son dico de jeune est bien à jouer, qu'il ne s'inquiète pas avant de poser une question dans le thème de la semaine. Ashley lui raconte son premier date. Elle a jamais compris l'espèce d'attraction pour le cinéma dans ce genre de cas, c'est tellement pas pratique pour échanger sans gêner les autres tout en essayant de capter le film, surtout vu le prix des places ciné de nos jours. Il s'est apparemment fait recaler. Une petite moue s'installe sur son visage, c'est nul comme chute ça. « T'es pas sérieux ? Tu me sors ça comme fin ? » Elle s'étonne dans un sourire. « Et il a réagit comment l'Ashley de quatorze ans alors du coup ? » elle se marre juste pour la suite. « Et du coup ta première histoire d'amour, c'était comment ? » elle questionne dans une suite plutôt logique. Ashley la questionne sur Louis. « Y a pas une histoire de malade derrière » Cami prévient parce que chacun semble y aller de son petit fantasme personnel à les imaginer dans un rôle qui n'est pas le leur. Il risque de lui sortir un "c'est tout ?" qui sera elle imagine justifié. « On se connait depuis une dizaine d'années » elle pose le contexte en essayant de n'être pas trop répétitive mais ce sont toujours les mêmes questions qui tombent depuis deux jours. Elle imagine que les téléspectateurs ne doivent plus en pouvoir de la voir amorcer les mêmes phrases à tout le monde. « On a trainé dans la même bande de super potes pendant longtemps » elle glisse pour le faire comprendre que ce n'est plus tellement d'actualité maintenant. Evidemment il y a des subtilités qu'elle ne lui confie pas, comme elle pourrait le faire avec une Roma ou bien une Kara. Ashley, elle ne le connait pas suffisamment pour disserter sur sa vie en étant complètement semaine ou même à l'aise. « Avoue, tu es déçu » elle glisse en le regardant avant d'afficher un léger sourire. « Tu t'imaginais quoi ? » Cami l'interroge, pas certaine de ce qui peuvent renvoyer. C'est vrai que Louis et Cami, ils ont la capacité d'un enfant de cinq ans pour gérer leur différend alors ça laisse pas mal place à l'interprétation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 Empty
Message (#) Sujet: Re: Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 — Lun 11 Mai - 4:08

Cami et lui ont-ils les mêmes cibles ? Honnêtement il n’en sais rien et pour ce que ça change. Il est de loin la personne la moins menaçante du jeu quand il s’agit de la chasse aux secrets avec sa cagnotte à 0. Mais ça l’empêche pas de mener ses enquêtes diligemment. Faudrait pas non plus se laisser aller. “J’ai des théories relativement plausibles sur Jill et sur Izïa et j’ai une idée complètement saugrenue sur Gianni. Et toi ?” demande-t-il quand même, histoire de se rassurer, de se dire que toutes ses cibles ne sont pas prises par d’autres joueurs qui ont l’opportunité de buzzer à n’importe quel moment. Quand elle mentionne le fait que Carl a l’air de s’être résolu à l’idée que ça ne marcherait pas avec Rosamie, Ashley est perplexe. “Pas vraiment… qu’est-ce qui te fait dire ça ? Tu l’as entendu dire un truc ?” Ça expliquerait son intuition, lui il trouve pas qu’il y ait de grand changement. Il se dit que Carl peut probablement perdre son intérêt rapidement, aussi rapidement qu’il l’a gagné, mais il n’a pas encore vu de signe avant-coureur. Quand elle lui demande comment Ashley a vécu son premier râteau, en gros, il rigole. “Il était dégoûté, mais il s’en est vite remis quand la meilleure amie de la fille lui a dit qu’elle était déçue qu’il ne l’ait pas invitée elle.” Il n’en dira pas plus, parce qu’il voudrait pas que Sara regarde l’émission et se sente trahie qu’il en parle au monde entier. “Ma première histoire d’amour sérieuse, c’était avec celle que j’ai épousée quand je vivais en Italie. Ça a duré un an mais c’était un tourbillon. Toi, t’as déjà été amoureuse ?” demande-t-il. Sara est sa première amourette, ils étaient amoureux mais ils avaient quatorze ans, on est amoureux au bout de trois heures à quatorze ans. Claudia c’était sa première véritable histoire d’amour, le genre qui marque. Elle lui parle de sa relation avec Louis et même si Ashley, un peu suspicieux, est convaincu qu’elle lui donne la version éditée qui ne contient pas les informations les plus intéressantes, il est obligé de répondre : “Un peu, j’avoue.” quand elle lui demande s’il est déçu. “Je sais pas j’espérais un truc bien juteux, une histoire du genre, vous êtes sortis ensemble, il t’a demandé ta main et du jour au lendemain il a disparu pour ouvrir une cave en Corse.” explique-t-il dans ce qui pourrait paraître le début d’un mauvais téléfilm de Noël, où Louis jouerait le fils du Père Noël qui cachait son identité et a dû rentrer en “Corse” pour aider la fabrique à jouets. “Enfin, c’est pas grave, je vais m’en remettre. Je crois.” dit-il beaucoup trop mélodramatique pour que ce ne soit pas une exagération de premier ordre.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 Empty
Message (#) Sujet: Re: Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 — Jeu 14 Mai - 1:33

« J’attends l’inspiration divine très clairement en ce moment » annonce Cami pour lui faire comprendre que ça va, ça vient. Elle construit pas trop ses idées, c’est juste des pulsions en mode « oui ça pourrait être ça » testons. Dans tous les cas, elle préfère la jouer comme ça que perdre sa thune à coup de banqueroute du grimoire. Si elle buzz, ça serait vraiment en mode feeling sans son argumentation de juriste qui a passé sa tête dans son code une journée avant de pondre un truc à peu près potable. Ils effleurent rapidement le sujet Carl/Rosa. « J’ai l’impression qu’il en parle un peu moins » avance Cami avant de commencer à entamer l'étape brosse à dent elle aussi. « Ou alors peut être qu'on en parle moins » elle rectifie, parce que c'est clairement eux qui donnent de la force à ce phénomène en l'amplifiant, le nourrissant. Elle met ça sur le fait qu'ils soient h24 ensemble tous, ils deviennent fous et n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent. Cami préfère leurs histoires perso, comme celle d'Ashley par exemple. Elle se retient d'écarquiller les yeux parce qu'elle était tellement pas au courant. « Tu sais ce qu'elle devient ? » demande Cami lorsqu'il lui parle de son ex femme. « C'était comment ton mariage en Italie du coup ? » la parisienne questionne, parce que les mariages de son côté, c'est un gros délire. « Tu l'as enlevé à bord d'une Vespa rouge pour l'emmener jusqu'à la mairie ? » elle plaisante en croisant ses opales. « Oui plusieurs fois, mais c'était très court et pas forcément hyper intense non plus » Glisse la môme pas trop adepte du vivre vite et trop fort. « Je suis bien trop indécise pour me lancer à corps perdu dans des histoires passionnées qui finiront mal » elle concède. De toute façon, si elle devait quote la série 10 pourcents, les trois premières années sont une comédie romantique, c'est qu'après que l'amour commence. Ashley est forcément un peu déçu de sa réponse, battements de cils en prime de la part de la parisienne qui assume totalement sa réalité. « On en a déjà deux qui ont planté leur moitié avant le mariage, faut varier un petit peu » elle glisse dans un sourire. Niveau drama juste avant l’autel, ils étaient plutôt servi avec Gianni ou Lejla qui avaient leur propre passif sur le sujet. « Si un jour un mec me fait ça, il se prend tout le Mossad de Paris sur le dos » elle ronronne dans une once de vérité en imaginant la réaction de ses grands frères devant l'honneur bafouée de la petite dernière qui n'a pas hérité de l'impulsivité commune à toute sa famille. Une histoire qui finirait particulièrement mal pour le fuyard clairement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 Empty
Message (#) Sujet: Re: Susanna at her bath - Francesco Hayez - Lundi 22h55 — Sam 16 Mai - 11:12

Ashley n’est pas convaincu de pouvoir dire que Carl parle moins de Rosamie parce qu’il n’a pas assez d’informations pour juger de la chose, mais peut-être qu’elle a raison, peut-être qu’ils en parlent moins et que du coup Carl en parle moins aussi parce qu’on le suscite moins sur ce sujet. “Peut-être qu’il a juste compris qu’on voulait pas tous l’entendre chanter les louanges de Rosamie quand on essaie d’avoir une conversation avec lui.”suggère Ashley pas très sûr de lui. C’est une explication qui tient la route même s’il n’est pas certain que Carl a le recul suffisant pour se rendre compte que certaines personnes sont agacées par la façon absolutiste qu’il a de parler de Rosamie. Ashley trouve ça mignon même si parfois c’est aussi un peu gênant parce que Carl va droit dans le mur mais qu’il continue d’accélérer. Autant défoncer le mur en même temps. Cami lui demande s’il a des nouvelles de Claudia et il opine. “Elle est en charge d’une galerie d’art à Florence, on s’appelle deux ou trois fois par an. Les anniversaires, ce genre de choses.” explique-t-il sans problème. Ils sont restés en bons termes, le genre de divorce à l’amiable comme tout le monde en rêve. Ils s’aimeront toujours mais d’une façon très platonique, de cet amour qu'on a pour les gens dont on a vu le meilleur et le pire. “Imagine une bande de copains qui font une grosse fête sauf qu’une des filles a une robe de cocktail blanche et qu’il y a un gros gâteau à la fin. Et ma Vespa était vert pâle.” précise-t-il parce que ça a son importance. Leur mariage a duré deux jours, deux jours de bringue intense et ils sont tous sortis de là avec la gueule de bois du siècle. Ashley est aussi sorti de là avec la bague au cou, littéralement parce qu’il ne supporte pas de porter une bague à son doigt. Il porte toujours sa chaîne à laquelle est attachée son alliance d’ailleurs. “Je peux comprendre. Comment tu vas savoir si une histoire ne finira pas mal ?” demande-t-il quand même parce qu’il la comprend, l’envie de se protéger et de pas s’emballer pour une amourette est tout à fait normal, mais si elle ne se donne jamais toute entière, comment sait-elle que ce n’est pas un des éléments qui font foirer ses relations. Une espèce de serpent qui se mord la queue, un cercle vicieux. “Entre ça et les divorcés, on est peut-être pas la saison de l’amour.” admet-il avec un petit rire désabusé. Et même s’il a l’impression que certaines personnes se tournent un peu autour, pour l’instant en dehors de Carl et de son coup de foudre pour Rosamie, il n’a pas l’impression que les gens soient venus pour se caser. Il ne doute pas que ça changera d’ici quelques temps parce que les saisons progressant les couples se forment toujours, mais pour l’instant il n’a pas à regarder ses camarades se bécoter et ça lui va bien. “J’espère que vous avez compris Messieurs !” dit-il en s’adressant aux caméras pour les téléspectateurs qui doivent pas manquer de trouver Cami jolie et intrigante et qui espèrent peut-être se glisser dans ses draps. Il vaut mieux être sûr de pas lui faire un coup de travers sinon c’est la guerre.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SALLE DE BAIN 3 ÉTOILES-
Sauter vers: