-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur les baskets Nike Court Royale (du 38,5 au 49,5)
32.97 € 54.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Moriarty. (mardi à 8h30)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Moriarty. (mardi à 8h30) Empty
Message (#) Sujet: Moriarty. (mardi à 8h30) — Lun 4 Mai - 9:25

@Santo

Jill, elle a investi beaucoup de son temps en Presley et découvrir que ce petit parasite s’est fait la malle, ça ne lui fait pas plaisir du tout. Idem pour Kai qu’elle avait revendiqué comme son valet perso la semaine dernière et dont on n’a plus entendu parler jusqu’à son élimination sur le prime. Faut qu’elle se trouve un nouveau mignon. Un gars qui pourrait devenir son petit sidekick qui va bien à la manière de chez The Kooples comme elle en a déjà parlé à ses besties Cami et Lejla.Jill et –à compléter– en couple depuis deux semaines. L’affiche promotionnelle, elle en jette déjà, mais il manque le visage pour incarner la seconde partie du binôme. Dans le chalet, les pairing ont déjà eu le temps de se nouer. En fait, il ne reste plus que les boulets qui n’ont réussi à se trouver personne. Merci, mais non, elle n’est pas intéressée par l’idée de devoir se coltiner un Natéo jusqu’à la fin de l’aventure. Elle se ramène au RDV fixé par la prod’ à côté de la porte menant vers le SAS avec sa petite dégaine de veuve noire qui élimine tous les mecs avec lesquels on essaye de la relier. Santo devrait peut-être se méfier. Comme elle a été obligée de se lever tôt, elle n’est pas d’assez bonne humeur pour se montrer aimable lorsqu’il débarque à son tour. Elle lui jette un regard blasé d’avance face à la journée qui les attend. « perv. » elle lâche pour le principe à l’assistant chargé de s’occuper d’eux, refermant les menottes sur leurs poignets respectifs. Clic. Jolie Jill québlo avec ce plouc. « T’es droitier au gaucher ? » elle demande à Santo, se mettant à réfléchir à leur mode fonctionnement un peu trop tard. « Ça se passe comment s’il veut aller pisser ? Je dois la lui tenir ? » elle tente encore de grappiller des infos, mais l’assistant n’a pas l’air super coopératif à son égard. Apparemment c’est bon, il peut quand même y avoir quelques exceptions d’ordre pratique, mais ça ne rend pas la situation globale plus digeste pour autant. Il y a un petit moment de flottement après que la porte se soit refermée. Qu’est-ce qu’ils sont censés faire maintenant ? Ils ont l’air tellement teubés avec leurs bras qui s’entrechoquent au moindre embryon de mouvement. Se déplacer, ça va être un véritable enfer sur la durée. Jill, elle voulait profiter de la journée pour squatter la suite deluxe du roi et de la reine de la promo aka Santo et Rosamie, mais elle a trop la flemme de monter les deux étages qui les séparent de la chambre en question. Elle prend le lead de leurs déplacements pour faire quelques mètres en direction de la banquette du hall d’entrée. Typiquement le truc sur lequel personne ne pose jamais ses fesses, mais là, c’est un cas de force majeur le temps qu’ils s’habituent à leur nouvelle géométrie de groupe. « Alooors, t’es content de te retrouver menotté avec moi sur toutes tes copines ? » elle roucoule. Sale baratineur. Bon, officiellement il n’y a que Kara qui se trouve sur le dossier, parce que malgré ses gênes de latin lover il se fait nettement coiffer au poteau par ses deux petits potes Costa et Gianni en la matière, but still.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
Moriarty. (mardi à 8h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: Moriarty. (mardi à 8h30) — Lun 4 Mai - 20:09

Le réveil à l'aube en post journée d'anniversaire c'était pas un truc initialement prévu dans ses plans. Il se serait bien vu chiller dans le jacuzzi du haut de ses 23 ans, avec son égo au max, boosté par les messages de toute sa petite team. Au lieu de ça il se tapait le défi menottes de la Maslov, en juste retour de karma d'une rubrique qu'il avait volontairement pris à la légère. Santo il avait bien entendu certains s'offusquer pendant le prime, mais concrètement il s'en branlait un peu d'avoir joué avec le feu. C'était le genre de gars à qui il fallait préciser des limites claires, autrement il ne se soumettait pas. La récompense de sa petite provocation à la russe c'était une journée privilégiée avec NYC. Pas bien réveillé et les yeux encore rougis de la douche il avait débarqué au rdv les mains dans les poches, pas vraiment certain des détails techniques de l'opération. Jill elle avait l'air d'aussi bonne humeur que lui, déjà en passe d'insulter le gars de la prod. Boum, tchak, pas le temps d'aviser, menottés. Ah ouais comme ça c'est tout ? Il avait secoué son bras pour tester la validité du machin, pendant qu'elle gérait les questions techniques avec son agressivité passive. Gaucher. Détail, mais ça avait son importance pour leur coordination des prochaines heures. Santo il était pas encore d'humeur à faire des blagues de circonstance, et quand l'assistant les avait laissés en plan il s'était senti un peu con. Quels batards. Bonne humeur 1 + bonne humeur 2 enfin réunis pour une belle journée de couple. Santo il avait laissé à Jill le lead sur ces premiers instants, histoire de pas se lancer d'emblée dans une guerre d'égos. Mais fallait pas non plus qu'elle s'estime en droit de gérer sa petite journée comme une princesse sous prétexte qu'elle était la psycho-bitch du chalet. Tu veux pas aller prendre un petit déjeuner plutôt ? Ils s'étaient posés comme des cons sur l'une des banquettes de l'entrée, les bras un peu pendants comme des mômes qui savaient pas trop quoi faire de leurs gestes. Et puis Jill being Jill.... Trop content ouais. Santo aussi il savait sourire et roucouler sur demande. On va enfin apprendre à se connaître, on va former un super duo tu vas voir. A coup sûr ces niaiseries c'était le genre à la rendre allergique. Après ça on sera alliés t'es au courant ? Il poussait un peu le blond, mais tant qu'il en avait la possibilité ça le gênait pas de tirer sur la corde.

_________________
Moriarty. (mardi à 8h30) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Moriarty. (mardi à 8h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: Moriarty. (mardi à 8h30) — Mar 5 Mai - 18:12

Ils ont vraiment géré ce truc des menottes n’importe comment. Y’a zéro logique, alors que Santo lui confie être gaucher et qu’il se retrouve donc avec la mauvaise main emprisonnée. Elle lui jette un petit regard en biais, mi-excédée mi-flippée par le bordel que va être cette journée. « J’imagine que ça te permettra de te muscler l’autre bras. » elle lance en tâtant le biceps qui n’attend que ça, histoire de rééquilibrer le droit et celui qu’il utilise pour se toucher la nouille. Lui qui est si fier d’afficher sa carrure de BG des salles de muscu sur le RS, ça ne va pas lui faire de mal de retrouver un peu de symétrie physique. Ils s’échouent comme des débiles sur la banquette du hall d’entrée à l’initiative de Jill qui a décidé de faire genre qu’elle gérait la situation, alors que non, elle ne gère rien du tout. Elle n’arrive pas encore à capter ce qu’ils vont bien pouvoir glander pour les prochaines heures tellement ça l’angoisse de devoir se traîner ce plouc partout où elle va. « Je ne mange pas le matin. » elle déclare en faisant la princesse. Genre Santo, il ne compte pas et du coup il est privé de petit dej’ today sous prétexte que Jill n’a pas envie de le voir engloutir ses tartines à côté d’elle. Relax, ils vont y aller. Qu’il lui laisse juste un peu de temps pour digérer la situation. Elle a un de ses petits sauts d’humeur sortis de nulle part, se montrant soudainement toute ronronnante au moment de lui poser LA question qu’elle était bien obligée de glisser à un moment ou à un autre. Santo, il n’est pas au courant, mais il se trouve en plein casting pour le rôle du bouffon faire-valoir de son aventure, puisque Presley a abandonné alors qu’il se trouvait encore au stade des essais. Elle a besoin d’un remplacant et quand elle l’entend parler de duo, ça la fait doucement sourire. « Tu lâcherais Costa pour mes beaux yeux ? » Leur bromance toute pétée, ce n’est franchement pas quelque chose qui l’arrange dans la configuration relationnelle qu’elle essaye de créer. Jill, elle a envie d’être la number 1. « Btw, on ne traîne pas avec ce gars aujourd’hui. C’est mort. » Comme toutes les meufs, elle commence déjà à imposer un règlement à propos des sorties entre copain de son keum. Non pas qu’elle ait quelque chose à reprocher à Mr. Criminal, mais les deux ensembles, ils vont grave la souler et lui prendre la tête. « Je n’ai pas envie de vous écouter parler de Maradona pendant des plombes. » Les Napolitains, c’est des fiers et des obsessionnels. Ça va faire trente ans que le gars est rentré chez lui, mais ils ne veulent pas lâcher le morceau. « Tu traînes avec qui d’autre ici ? » Pour qu’elle check si elle valide ses potes ou non.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
Moriarty. (mardi à 8h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: Moriarty. (mardi à 8h30) — Jeu 7 Mai - 19:59

Elle jouait déjà à la petite conne Jill, alors que ça faisait à peine 10' qu'ils se retrouvaient menottés. Lui il était encore à moitié dans le coltar pour pouvoir réellement réagir. Il la laissait leader ce début de journée en faisant un semblant de décompte du nombre d'heures qu'ils avaient devant eux. Santo c'était un mec qui détestait être freiné dans ses initiatives. On n'avait jamais vraiment trouvé la formule pour le mettre sur stop ou pour l'empêcher de foncer tête baissée dans ses prochains plans, alors le fait d'être menotté là, c'était un peu too much. Son idée de petit déjeuner elle était aussi bullshit que l'envie de Jill de s'assoir sur une banquette de l'entrée. C'était une solution pour bien meubler sans se stresser. Ca t'arrive d'être d'accord avec un truc qu'on te propose ? Il avait lâché en posant son regard sur son visage. Jill elle faisait partie de ces gens qui disaient systématiquement non, pour ensuite retourner la situation à leur avantage. Ca le butait un peu Santo, même s'il affrontait le truc avec une certaine décontraction. En attendant il se retrouvait à la brosser un peu dans le sens du poil. Ca devait soulager son égo de petite princesse, et lui ça lui permettait de se foutre dans les baskets du désabusé. Santo il était assez bon pour jouer un rôle, jusqu'à un certain point. Il avait peu de patience quand on l'emmerdait trop, sauf que Jill elle avait aucun intérêt à le faire vriller aujourd'hui, vu leur situation... serrée. Elle en était déjà à imposer des petites règles de circonstance, avec son sourire d'aguicheuse. C'est qui Costa ? Il avait soufflé en se marrant. Les autres ils les associaient toujours parce qu'ils avaient cette manie commune consistant à s'emballer sur leur ville d'origine. Mais au fond ils avaient signé aucun pacte du sang dans l'histoire. Je te signale que pour l'instant y'a que vous les meufs qui avez signé des soit-disant accords. Izïa ou quelqu'un d'autre avait lancé ça au prime. Lui il avait été clair avec Elena, il avançait en solo ici. Et ça lui valait sûrement en partie de se retrouver accroché à Jill. Pourquoi, je passe un test ? Santo il se considérait pas trop comme un handicapé relationnel, mais dans un environnement restreint comme leur chalet il comptait pas non plus limiter ses interactions à cause d'elle. On va faire plus simple : impose trois règles pour la journée. C'est une opportunité unique à ne pas rater. T'as 15 secondes. Il était prêt à être conciliant sur certains aspects, fallait pas déconner, lui aussi il voulait arriver au bout sans avoir la sensation de s'être tapé un ulcère. Et Jill par son attitude forcément elle le provoquait bien, mais il se prenait au jeu.


hj: sorry pour l'attente, big days at work  Moriarty. (mardi à 8h30) 1f632

_________________
Moriarty. (mardi à 8h30) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Moriarty. (mardi à 8h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: Moriarty. (mardi à 8h30) — Ven 8 Mai - 17:26

« Quand tu me feras des propositions qui valent le coup, je serais peut-être plus conciliante. » elle glisse en posant son petit regard de chatte sur Santo. Jill, c’est vrai que ce n’est pas vraiment le genre à chercher à former un consensus. Elle vit sa petite life et impose ses propres choix pour être bien sûre que le monde continue de tourner autour d’elle. C’est une vraie princesse, la gamine, et elle exige d’être traitée en tant que telle. Elle roule des billes quand il fait le malin par rapport à son pote mozzarella. Ils sont toujours fourrés ensemble, les deux. Même s’ils ont trop de fierté pour s’avouer qu’ils ne se nomineront jamais, leur binôme semble beaucoup plus stable et solide que le pacte des quatre zouz qui a pop-up de nulle part. Jill, elle ne pige pas ce que Kara fout dans ce clan et limite, elle en veut à Santo de ne pas savoir gérer correctement les fréquentations de sa nana. « J’ai rien signé, moi. » Qu’il ne la confonde pas avec le club des prom queen, merci. Jill, elle a bien accroché avec Cami et Lejla, mais elle est beaucoup trop égoïste et digne pour se lancer dans ce genre de délires. D’ailleurs, personne ne lui a proposé de pactes de nominations et ils ont bien raison vu le peu de confiance qu’on peut placer dans ses décisions aussi contradictoires qu’aléatoires. Elle arque un sourcil quand il détourne sa question. Ça a l’air récurrent chez-lui comme technique, mais faut arrêter d’être parano. Elle cherche juste à savoir qui sont ses potes dans l’aventure, sans arrière-pensées. Elle zappe sa réplique, pour passer directement à ce qui suit. C’est un peu la fête alors qu’il y a tout un tas de règles random qui commencent à lui venir en tête. « Costa, il est out pour la journée. Je suis la seule à laquelle t’es autorisé à faire les yeux doux. » Ça devient gênant leur relation. On dirait un gosse qui cherche absolument à copier et à traîner avec son grand frère. Donc non, Jill, elle ne veut pas avoir à les supporter en duo. « C’est moi qui contrôle la télécommande dans la salle de projection… » Passage obligé dans cette région du chalet pour une journée en bonne et due forme avec Jill. Elle va lui balancer un petit épisode de Gossip Girl, il va la haïr. « Et tu réponds pour de vrai à toutes les questions que je te pose. » Là, elle entre un petit cheat code l’air de rien. Un peu comme lorsqu’on demande des vœux à l’infini à un génie en pensant être plus malin que tous ceux qui sont passés avant. Santo, il n’arrête pas de dévier les interrogations et on la lui fait pas à la môme, parce qu’elle utilise exactement le même stratagème. « Pourquoi tu n’as pas voulu répondre à la rubrique d’Elena ? » Il y a forcément une raison, comme de son côté, elle sait pertinemment pourquoi elle ne l’a pas fait. Tout le monde s’en tape de ce questionnaire (à l’acception des gens over-impliqués comme Carlito ne voyant pas plus loin que le bout de son nez). Ce n’est pas de citer un ou deux candidats qui va changer grand-chose. « Et je veux connaître tes réponses. » Les vraies.

_________________


Dernière édition par Jill le Sam 9 Mai - 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
Moriarty. (mardi à 8h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: Moriarty. (mardi à 8h30) — Sam 9 Mai - 14:21

Tu veux quand même pas qu'on aille direct s'enfermer au cinoche ? C'est bon ils avaient tous compris que c'était le petit ter-ter perso de Jill, mais y'avait des limites à l'obsession là. Surtout que Santo c'était pas son délire de passer 4h fixé face à un écran. Il doutait pas du fait qu'elle ferait du forcing pour qu'ils y squattent une partie de l'aprèm, mais il essayait au moins de repousser le truc. Ce qui le faisait nettement plus marrer par contre c'était de la provoquer sur cette question d'alliances. Parce qu'au chalet là y'avait des teams qui avaient l'air de s'être créées en marge des vraies équipes. Ils avaient appris ça l'air de rien au prime et depuis ça le travaillait pas mal Santo. En fait ça l'étonnait pas que certaines soient liées, mais il trouvait ça relou de formaliser ça au-delà de leur guerre des équipes. Ca faisait trop de liens croisés et il était convaincu que ça finirait par bien les niquer. Etonnant. Il lui avait lâché en souriant. Jill elle était peut-être maline mais elle avait sûrement trop d'égo pour vouloir s'associer à d'autres meufs. Même sa petite team avec Cami et Lejla, lui il n'y croyait pas trop. Ca sonnait plus comme une bonne opportunité dans laquelle elle s'était engouffrée, plutôt qu'un réel attachement. Il avait tourné la tête pour guetter son regard tandis qu'il lui offrait l'opportunité de définir trois règles pour la journée. Dans sa tête de mec habitué à évoluer en groupe c'était indispensable d'imposer des limites. Il préférait que certains trucs soient clairs d'emblée plutôt que de se lancer dans 40 débats au cour de la journée, parce que les débats avec lui ils se finissaient plutôt mal. Costa out. Ok, facile. Next. La salle de projection. Attendu. Ca se voyait que Jill elle cherchait une façon de le niquer avec sa dernière règle, elle avait un petit sourire un peu trop fier au coin des lèvres. Ca c'est tricher. Il avait sifflé en haussant les épaules. Santo il avait précisé ça juste pour avoir un avantage à dérouler juste après. Avant qu'elle ne s'attaque à son petit plan il avait levé un doigt pour signifier que c'était son tour. Quatrième règle imposée en scred : lui aussi il avait quelques règles. 1. Pas plus de deux heures dans la salle de projection. 2. Les repas ça sera un partage équitable de la préparation. Et 3... Pas de questions sur les indices. C'était trop facile sinon. Il avait déjà suffisamment de menaces sur sa gueule cette semaine pour se faire piéger comme un bleu par la règle de NYC. J'aurais répondu Costa en allié. Et pour le crush... Maintenant sans doute Kara. En S1 j'aurais dit Lejla ou toi. Ca le faisait bien marrer d'insister sur ça. Jill elle avait la parfait attitude des meufs qui le faisaient galérer quand il était ado, y'avait forcément un truc qui lui avait tapé dans l'oeil au début. Et maintenant ça l'intéressait de voir sa réaction. Pour l'allié j'ai répondu ce que je pense. Et pour le crush ça m'emmerdait, avec l'histoire du strip je voulais pas qu'on m'en parle toute la semaine. Alors ouais ils avaient pas eu la meilleure communication du monde avec Kara, mais franchement c'était une grosse blague. Ce truc allait forcément ressortir, vu qu'ils étaient que deux et que y'avait Jill dans l'équation. Sans ça, ils seraient sans doute passés inaperçus, comme la drink n'strip de Gigi. Ca t'emmerde pas qu'on te traite comme la gamine de l'aventure ? Bois pas trop, fume pas ça, blablabla. Elle savait ce que c'était d'essayer de se défaire d'une image. Santo c'était pareil, il s'en branlait de passer pour un con, mais il avait pas envie qu'on le réduise à des ragots.

_________________
Moriarty. (mardi à 8h30) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Moriarty. (mardi à 8h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: Moriarty. (mardi à 8h30) — Lun 11 Mai - 19:42

Jill, elle est partie du principe qu’elle était la seule censé établir ses petites règles. Elle n’a pas pensé à lui retourner la question, parce qu’elle est tellement égocentré que ça ne fait pas immédiatement sens dans son petit crâne que Santo pourrait également avoir ses propres exigences à lui imposer. Elle arque un sourcil quand il prend la parole avec son petit air de monarque hautaine vis-à-vis de la plèbe, avant que ça ne vrille du côté de la trombine faussement outrée. Deux heures dans la salle de projection, ce n’est rien. La môme, elle est obligée de faire du calcul mental pour revoir tout le plan schématique de sa journée. Le binge-watching, ça se prépare à l’avance et ça se comptabilise en séquences digne d’une performance d’athlétisme. Y’a peut-être moyen de s’enfiler trois épisodes de 40 minutes ou alors de se faire du 6x20 en allant du côté des sitcoms. Les séries HBO, elles sont beaucoup plus traitres avec deux malheureux épisodes max, franchement pas de quoi contaminer Napoli Jr. aux aventures de Ruth et de Jules dans Euphoria. Elle hoche sagement la tête. Les deux autres trucs, elle s’en tape un peu. Elle n’est pas assez teubée pour penser qu’il y a moyen de l’entuber en grattant des indices sur son secret aussi facilement. Ça ne faisait pas parti du deal. Les questions de Jill, il est déjà prévu qu’elles se concentrent sur une toute autre thématique. « Mais c’est normal que tu m’aies oubliée au profit de Kara, on s’est à peine parlés la semaine dernière. » elle geint un peu. Evidemment que si elle proposait des lap-dance ou des twerks gratuits, elle serait encore dans ses crushs à ce gland. Santo, un peu comme tous les mecs, il a la même capacité d’attention qu’un labrador. Il se focus uniquement sur ce qui se trouve juste sous sa truffe et zappe son true-owner easy, remuant de la queue pour n’importe quelle gow un minimum entreprenante envers lui à un instant T. Jill, ça la gonfle un peu d’ailleurs ce nouveau ship que l’ensemble des candidats a l’air d’acheter, même si elle essaye de ne pas trop le montrer. « Ah ouais, c’est vrai que ta méthode a beaucoup mieux fonctionné… » elle ironise quand il lui dit qu’il ne voulait pas qu’on lui parle de Kara toute la semaine. Santo, ce n’est franchement pas une flèche. Il s’est cramé tout seul en mentionnant le strip-tease sur le RS. Jill, elle n’a même pas eu besoin de lever le petit doigt pour s’amuser à les torturer avec cette histoire. Elle n’aurait jamais rendu public l’info, préférant nettement balancer des sous-entendus random et incompréhensibles comme elle l’a fait sur le prime avec Lejla. « Si ça m’embête. » elle rive son petit regard de nana chelou dans celui de Santo. « J’ai l’impression qu’on ne me prend pas toujours au sérieux. » Jill, c’est la gamine du groupe. Ok, elle joue à la princesse capricieuse, mais ils se comportent tous comme si elle était constamment en train de faire sa crise d’ado, quand bien même elle dit des trucs pas si cons. C’est agaçant à la longue, surtout qu’elle se sent quand même beaucoup plus éveillée sur certains points que des personnages tels que Carl, Maci ou Robocop. « Mais le phénomène inverse n’est pas forcément mieux. » Quand Jill se fait basher entre autres choses par quelques candidates ou Samson sur ses looks de prime, c’est franchement moyen. Faut pas oublier qu’elle n’a que dix-huit ans et toutes les insécurités qui vont de pair avec son statut de benjamine. Elle aimerait bien tous les voir à son âge, ça ne devait pas être très brillant… « Est-ce que ça t’emmerde qu’on t’associe sans arrêt à Gianni et Costa ? » Les fratelli, les mozzarellas etc. « Surtout que tu n’es pas considéré comme celui qui brille le plus dans le boy band… » elle ajoute avec son petit sourire de peste. Santo, c’est le gosse du trio. On le zappe plus facilement au profit des deux autres cumulant les gonzesses dans leurs harems. Lui, il doit se contenter de Kara. Et de Jill, un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
Moriarty. (mardi à 8h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: Moriarty. (mardi à 8h30) — Mer 13 Mai - 10:36

Jill elle jouait à la petite jalouse et Santo ça le faisait pas mal marrer. Au fond il pouvait dire la même chose vu qu'elle avait préféré se concentrer sur les Presley, Kai et Cie qui méritaient franchement pas leur attention vu qu'ils avaient fini par se barrer. Le gars il était intimement convaincu que leur petit 1:1 de la première semaine était plutôt annonciateur d'un bon match entre eux, même s'il aimait bien l'emmerder autant qu'elle y prenait goût. Jill elle avait un peu cette arrogance des meufs du haut Naples avec qui ils se mélangeaient rarement quand il était ado. Il avait aucune de ses références et en temps normal ils auraient sans doute jamais discuté, mais dans cet espèce de huis clos chelou il sentait qu'elle méritait qu'il se bouge un peu le cul pour essayer de capter ses intentions. En plus de ça Santo c'était aussi un mec ultra buté, et l'idée qu'elle le mette sur la touche, ça, il refusait catégoriquement. T'as de la chance tu m'as pour toute la journée. Il avait braqué son petit regard de malin sur elle avant de tirer sur les menottes pour la faire sortir de sa léthargie. Jill c'était évident qu'elle allait rebondir indirectement sur cette histoire de post. Mais fallait aussi capter qu'à ce moment là Santo il avait fait le bilan de ses meilleures chances pour pas passer pour un bleu. Imposer direct l'humour ça lui semblait pas mal pour qu'on commence pas à sauter sur l'opportunité des conclusions hâtives. Le gars il détestait qu'on dise des trucs random sur lui. Ok, il kiffait l'attention, mais il fallait qu'elle soit contrôlée. En même temps c'est pas comme si au bout de 2 semaines je te connaissais assez pour décrypter ce que t'aurais pu raconter. Ouais Jill elle se l'était joué smart girl avec ses petits sous-entendus jusqu'à la révélation du bail au prime, mais sans ça il avait zéro garantie de ce qui passait par sa tête. Jure que t'aurais pas fait ton petit show ? Il avait coulé un regard vers elle en haussant un sourcil. Jill elle était emmerdée par son rôle de benjamine aux quatre vérités, mais c'était aussi parce qu'elle avait cette capacité à lâcher des petites bombes inattendues. Moi je trouve pas ça déconnant ce que tu dis. Même si elle se la jouait connasse à le traiter d'édenté ou whatever. Au fond elle avait cette attitude qu'avaient les mecs entre eux, à pas se faire trop d'états d'âme sur ce qu'ils se disaient. Santo et ses potes ils avaient jamais eu vraiment de limites dans leurs remarques vis-à-vis des uns et des autres. Mais les meufs en général vous êtes toujours là à pas vouloir brusquer les équilibres. Il s'en branlait un peu de faire ses petites généralités de gars ayant grandi dans un monde avec une nette séparation hommes-femmes. En Italie c'était beaucoup plus clair. Les meufs avaient leurs groupes de meufs. Les mecs leurs groupes de mecs. Ca se mélangeait que quand il s'agissait de faire la teuf entre copains/copines. Et de son vécu Santo il avait vu des embrouilles que chez les meufs. Truc a dit ci, truc a dit ça. Lui ça l'emmerdait un peu ce phénomène. Toi t'arrives avec ton gun et tu fais crasher le système, forcément y'en a qui captent pas. Mais c'était aussi ce qu'il kiffait chez les filles de son quartier, Santo. Elles avaient une forme de brutalité verbale. C'était pas le même délire aux US où tout le monde semblait super faux. Le phénomène inverse ? Pour le coup il avait pas vraiment compris l'allusion. Santo ce complexe de l'âge il le comprenait à moitié. Il en avait un peu parlé à Cami la semaine dernière, parfois il avait l'impression de devoir redoubler d'efforts pour pas qu'on le zappe. Mais réciproquement il avait un tel melon qu'il remettait pas du tout en question sa place dans le jeu. Santo dans sa tête y'avait toujours un petit combat d'égo. D'un côté il voulait prouver qu'il s'en branlait des autres, mais d'un autre il avait ce besoin de se démarquer. Alors ouais, sa question elle tapait juste. Je serai peut-être le premier à faire tomber un secret t'en sais rien. C'était sa réponse à sa petite pique. Mais ouais, c'est pas l'association qui me dérange, c'est plutôt ma place là-dedans. Santo il avait toujours évolué en groupe, mais il avait jamais supporté l'anonymat au sein du groupe. Lui il avait besoin d'être au coeur de l'attention, d'être considéré. Et ça c'était intrinsèquement lié à son éducation un peu foirée. Y'a des gens que tu considères comme des vrais adversaires ? Ca il arrivait pas encore vraiment à le comprendre chez Jill. Elle avait l'air de s'en foutre de tout le monde, sauf de sa petite gueule. Du coup sa réponse naturellement ça aurait du être non. Mais en même temps si elle faisait état d'âme d'un certain malaise vis-à-vis de comment les autres la considéraient, peut-être qu'il se plantait.

_________________
Moriarty. (mardi à 8h30) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Moriarty. (mardi à 8h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: Moriarty. (mardi à 8h30) — Sam 16 Mai - 13:34

Jill, elle ne pige pas trop pourquoi les deux boulets lui ont inventé des objectifs chelou du genre de les afficher devant tout le chalet. Franchement, elle s’en tape royal de ce ship et c’est bien l’une des seules à ne pas donner son petit avis sur le duo santo/kara, faisant comme si ça n’existait pas auprès des autres candidats. Si on pouvait arrêter de la gonfler avec ça, ce serait parfait. Elle a déjà assez donné la semaine dernière avec le pire binôme ever toute saison confondue, carlito/rosamie et leurs échanges soporifiques. Alors eux, dans le genre zéro alchimie, on frôle le joey/rachel que les scénaristes de friends avaient pondu randomly au cours de la série. Jill, si elle se trouvait devant sa télé, elle aurait juste envie de les zapper. Dommage que l’option n’existe pas IRL, parce que ça lui économiserait tout un tas de eww internes qu’elle n’a de cesse de se répéter mentalement. « Non, ce n’était pas dans mes projets. » elle rétorque en exécutant un petit haussement d’épaules nonchalant. Le truc avec Jill, c’est qu’elle peut se montrer assez imprévisible. Elle vit sa petite life dans son coin à chiller dans la salle de projection, mais le moindre détail peut la faire vriller. Ce n’est pas le genre à s’écraser quand quelque chose l’emmerde. La môme, c’est un peu l’incarnation du concept exist loudly, elle s’invente un côté rien à branler et au-dessus de la populace, mais dans le fond, elle aurait sûrement finit par lâcher des infos pour essayer d’attirer l’attention ou pour se venger d’on ne sait quoi. C’est vraiment une petite morveuse quand elle s’y met, mais ça ne l’empêche pas de geindre à propos du fait qu’on la traite comme une gamine à ne pas prendre au sérieux tout ce qu’elle raconte. En fait, elle est assez déconcertante, à jouer sur plusieurs tableaux entre son honnêteté directe et son secret degré. C’est compliqué de piger parfois où elle place le curseur de l’humour, donc faut juste s’habituer à son pragmatisme chelou. « Je comprends pas, tout le monde se vexe pour un rien, ici. » dixit la nana qui a fait tout un sketch à Carl la veille, parce qu’il avait eu le malheur de l’ignorer sur un prime. Elle note quand même que Santo a l’air un peu plus à même de comprendre son mode de fonctionnement. Dans le fond, elle se plaint, mais elle sait bien qu’une petite poignée de candidats le trouvent divertissante avec son gun à bullshits/vérités. « Tu peux pas comprendre. » elle l’envoie bouler. Elle est complexe, Jill. Elle ne veut pas qu’on la considère comme la benjamine du groupe, mais ça la fait aussi chier de ne pas se sentir parfois aussi dorlotée qu’elle devrait l’être du haut de ses dix-huit ans. Elle lui jette un petit coup d’œil dubitatif. Santo, il a l’air de s’éparpiller un peu partout niveau chasse aux secrets. Elle le prend trop pour un teubé pour croire en ses chances de taper juste, mais faut avouer que la concurrence chez les fratelli est plutôt basse. « Tu t’avances pas beaucoup là, Gianni, à part essayer de chiner, il ne fait pas grand-chose. » elle balance d’un air égal. Et Costa c’est pareil, il a trop de meufs avec lesquelles dealer pour trouver le temps de passer au confess’, au contraire d’un Santo qui n’arrête pas d’essayer de faire son petit thug à vouloir braquer les cagnottes des autres contestants. « J’sais pas trop. Y’a des gens que je n’apprécie pas, mais de là à en faire mes rivaux… » Le concept de l’adversaire, il est trop particulier pour qu’elle balance une réponse au hasard. Ça implique un match, un petit 1:1 façon Rocky versus l’autre ruskov ou Serena contre Blair. Il y a un vrai affrontement quasi idéologique ou quelque chose à remporter à la fin. Jill, dans le jeu, elle n’a pas l’impression de s’être encore trouvée officiellement le personnage dont elle pouvait devenir l’antagosiste bad-ass. Elle ressent bien de l’animosité envers quelques meufs qui la blasent, mais elle a grave l’impression pour l’instant que c’est à sens unique et qu’elle vit ses délires en solo. « Par exemple, je ne suis pas sûre que Rosamie soit assez combative pour le rôle. » Ce n’est pas trop un scoop à ce stade de découvrir que Jill ne peut pas encaisser cette gow. Sauf qu’à l’heure actuelle, leur dynamique, c’est plus la môme qui lui tape dessus à la moindre occas’ et Rosa qui hoche la tête en souriant. Too nice pour tenir la distance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
Moriarty. (mardi à 8h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: Moriarty. (mardi à 8h30) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: HALL D'ENTRÉE-
Sauter vers: