Partagez
 

 portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 — Lun 4 Mai - 10:13



Sex sells, il paraît. C’est dans cette idée, et pour suivre l’exemple des deux beaux gosses de la saison, qu’Ashley a décidé de se foutre lui aussi à moitié à poil. Effet garanti ? Probablement pas. Mais en même temps, il aime bien aller nager à la piscine quand il a du temps à Londres et c’est pas tous les jours qu’il peut profiter de deux piscines dans la même baraque, alors il saisit l’occasion. C’est pas en faisant trois brasses qu’il va se créer une fanbase de ménagères de quarante ans, il en a bien conscience, mais ça peut pas faire de mal à sa réputation que de montrer que lui aussi il sait nager. Ashley c’est une triple threat à sa façon : il sait lire, cuisiner et nager. Personne n’avait vu ça cette saison. Une perle rare comme on en trouve plus et maintenant qu’il est débarrassé de son attelle et qu’il n’est plus attaché à personne, il peut barboter (parce que soyons clairs, c’est pas encore Michael Phelps non plus) tranquillement dans l’eau chauffée de la piscine intérieure. Une longueur de crawl, une longueur sur le dos, histoire de reprendre son souffle, c’est un vrai poisson, certes il est plus proche de la carpe que du combattant du Siam, mais il a jamais prétendu être une sirène. Après une dizaine de minutes à faire des allers-retours il commence à comprendre pourquoi les poissons rouges ont la réputation d’avoir une mauvaise mémoire, c’est abrutissant de nager sans but et de n’avoir d’autre distraction que ses pensées qui sont tournées vers les nominations qui vont tomber ce soir. Il s’attend à être nominé à nouveau, parce qu’une fois que les candidats ont pris l’habitude de vous nominer, ils n’ont plus trop de raison de ne pas le faire et puis, il n’a pas fait un score fabuleux, alors il représente pas vraiment une menace pour grand monde. Ça l’étonne guère mais ça le fait chier quand même, il préférait l’insouciance qu’il avait la semaine précédente quand il pouvait se reposer sur le confort de croire qu’il était en sécurité. Penser à tout ça le déconcentre et sa main vient heurter le rebord de la piscine ce qui le stoppe dans son élan et en sortant la tête de l’eau il voit @Aera qui le regarde, elle peut pas être là depuis bien longtemps, juste assez pour constater qu’il n’est pas prêt pour les Jeux Olympiques. “Tu comptes me rejoindre ou tu te contentes d’observer le pleco dans son environnement naturel ?” demande-t-il avec un sourire en se frottant les yeux pour enlever l’eau qui coule sur son visage.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: Re: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 — Lun 4 Mai - 23:08

Les températures ont beau remonter légèrement pour se stabiliser sur une agréable quinzaine de degrés au plus fort de l'après-midi, elles ne sont pas encore assez élevées pour donner l'envie à Aera de tenter sa chance dans la piscine extérieure, même si elle est chauffée. A la place, c'est vers la piscine intérieure qu'elle se dirige, priant intérieurement pour n'y trouver personne parce qu'elle n'a pas spécialement envie de parader en maillot de bain devant qui que ce soit. C'est pas tant une question de complexe qu'une question de pudeur culturelle. En Corée, on ne se montre pas, on dévoile un peu mais toujours dans le respect total et le maillot de bain, ça va un peu à l'encontre de ce principe. En pénétrant dans la pièce à la forte odeur de chlore, elle constate rapidement que ses maigres prières n'ont pas été exaucées : quelqu'un se trouve déjà dans l'eau et il ne lui faut pas longtemps pour réaliser qu'il s'agit d'Ashley, visiblement bien lancé dans un 50 mètres nage libre ou on ne sait quelle activité sportive. Aera, elle, n'est pas venue pour enchaîner les longueurs ; elle a toujours préféré barboter et faire un peu n'importe quoi dans l'eau, c'est son côté grande sportive devant l'éternel. Sa meilleure amie, Ji Won, est à l'inverse très sportive et très grande nageuse : généralement, c'est la seule capable de l'entraîner à la piscine avec elle et la forcer à faire des longueurs avec elle, munies de palmes pour se muscler les cuisses. Si elle s'y plie de mauvaise grâce, c'est uniquement pour lui faire plaisir et ne pas avoir l'air ridicule au milieu de nageurs accomplis mais qu'importe comment on regarde les choses, Aera n'est simplement pas une très bonne nageuse. Ashley sort la tête de l'eau alors qu'elle s'est approchée du rebord et elle lui répond d'un sourire. « Je sais pas je trouve ça plutôt marrant de te voir faire du sport pendant que je regarde » fait-elle, malicieuse comme elle l'est toujours avec lui. « Ok, je te rejoins, mais si ça te dérange pas je préfère que tu tournes la tête le temps que j'enlève mes vêtements, je veux pas choquer mes parents s'ils regardent l'émission. » Ils seraient capables de taper un scandale parce que leur fille se met en maillot de bain devant un mec, à croire qu'Aera n'a jamais rien fait de sa vie. Mais Ashley est un gentleman et lui offre la pudeur toute relative qu'elle peut avoir compte tenu des caméras le temps d'enlever pull et jean, et plonger (sans la moindre grâce) dans l'eau agréablement tiède. Le temps de quelques secondes, elle reste sous l'eau, effectue des grands mouvements de bras pour ne pas encore remonter à la surface, et elle n'y revient que lorsque l'air vient à lui manquer. « Rien de tel qu'un bain de bon matin » elle raille, parce qu'elle ne sait même pas ce qu'elle vient faire précisément ici et ne pensait pas partager ce moment avec quelqu'un, pas même Ashley. « C'est quoi ton excuse à toi ? T'étais jaloux de pas pouvoir te promener torse nu ? Tu sais que y a rien qui t'en empêche si ça te fait plaisir hein ? » elle se moque gentiment. C'est peut-être le coup de la nomination qui l'oblige à changer de stratégie, allez savoir ce qui peut bien lui passer par la tête. « Tu nages souvent à l'extérieur ? » Histoire qu'elle sache si elle a à faire à un champion de la natation ou, comme elle, quelqu'un qui aime simplement la légèreté que l'on peut éprouver à se trouver dans l'eau. « Ah, comment va ton poignet au fait ? » Le souvenir cuisant de la chute pendant le prime est encore bien imprimé dans l'esprit de la Coréenne et elle réprime un rire, parce qu'elle ne voudrait pas qu'il pense qu'elle se moque impunément de lui.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: Re: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 — Mar 5 Mai - 16:31

Ce qui est bien avec Aera c’est qu’elle ne prétend pas, elle cache pas que le sport c’est pas vraiment son activité préférée et même si elle est venue avec l’idée de nager, elle se prend pas au sérieux. “Ah je vois ! Tu fais du sport par procuration !” plaisante-t-il, lui aussi il ferait ça s’il pouvait garder la ligne sans avoir à s’exercer régulièrement. Quand Aera accepte de se joindre à lui mais lui demande de se retourner Ashley doit avouer qu’il est un peu surpris. Il comprend la pudeur, mais il est convaincu que les caméras ont déjà montré Aera dans des situations pires, si ses parents sont choqués facilement, il y a fort à parier qu’ils ont déjà failli tourner de l’oeil plus d’une fois quand les caméras ont chopé Aera au sortir de la douche ou autre. Qu’importe, il s’exécute dans un “Gotcha.” et retourne à sa brasse coulée le temps qu’elle puisse rentrer dans l’eau sans trop se presser. Ce qui, si elle est aussi frileuse que certains des amis d’Ashley, peut prendre un moment. Si c’est Maureen, il va finir épuisé, parce que la pauvre ne peut pas rentrer dans l’eau autrement qu’en y allant un orteil à la fois au risque de frôler la crise cardiaque. Quand il entend le bruit de quelqu’un qui saute dans l’eau il arrête sa longueur. Aera a été efficace. Ça le fait sourire quand elle le taquine parce que c’est devenu une petite routine, un jeu de ping pong verbal en tout bien tout honneur, qui n’a jamais mauvais fond. “T’as tout compris. Comme je ne suis plus un éphèbe, il me faut juste trouver une bonne excuse pour me déshabiller.” explique-t-il pas du tout sérieux. Il a pas le look digne du papier glacé de Gianni ou l’attitude de bad boy de Costa et ça lui convient bien. Il ressemble plus à un rat de bibliothèque qu’à un loup des discothèques et c’est probablement mieux comme ça. Il leur laisse les gamines de quinze ans qui vont accrocher des posters d’eux dans leur chambre, c’est vraiment pas sur ça qu’il compte pour rester dans l’aventure. “J’essaie d’aller à la piscine une à deux fois par semaine. Que ce soit pour enchaîner les longueurs ou pour utiliser le sauna après un peu d’effort.” explique-t-il franchement. C’est aussi une façon de se vider la tête, de ne penser à rien et quand ça ne marche pas, c’est un moment qu’il passe à réfléchir à de nouvelles méthodes de conservation pour des oeuvres difficiles, parce qu’il est un peu obsessionnel. À une époque il courrait pas mal, mais courir à Londres c’est un peu difficile, non pas qu’il n’y ait pas d’espace mais la pollution est tellement présente qu’il trouve ça presque désagréable. Alors il a choisi la piscine comme lieu d’exercice, le fait que celle qu’il fréquente dispose d’un espace bien-être n’est pas pour lui déplaire, il y va parfois même plus pour le réconfort que pour l’effort, mais il ne l’avouera jamais. Officiellement, ce n’est que la cerise sur le gâteau. Elle s’inquiète de l’état de son poignet, mais il n’a rien à signaler. “Ça m’a l’air d’aller, le médecin avait pas l’air trop inquiet et j’ai pas mal, donc, mon opinion d’expert c’est que je suis remis.” Tout roule. Y’a rien à voir, circulez. Il a choisi la piscine pour commencer la journée justement parce que l’eau est plus tendre avec les articulations que les sports en salle. On peut pas lui reprocher de ne pas penser à tout. “Ça se passe comment ta semaine loin de Rosamie ?” demande-t-il curieux, surtout parce que lui il a plus côtoyé Rosamie en quelques jours que depuis son entrée dans le jeu. Il irait même jusqu’à dire qu’il a été au contact de Rosamie pour deux.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: Re: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 — Mar 5 Mai - 20:19

« T'imagines si ça fonctionnait vraiment cela dit ? » elle relève dans un sourire, parce que ce serait l'avancée majeure de l'humanité depuis l'invention de l'électricité. Tous les addicts au sport compenseraient pour les gens comme elle qui ne font que manger et boire sans jamais voire le chemin d'un tapis de course, l'obésité serait guérie et tout le monde s'en porterait mieux. Franchement, ils tiennent l'idée du siècle, reste plus qu'à la concrétiser. Qui aurait cru que le Gallois et la Coréenne s'avèreraient être les candidats les plus brillants jamais vus depuis la création de l'émission ? Elle se marre toute seule de sa propre bêtise et attend sagement qu'Ashley se soit détourné pour retirer ses vêtements et se lancer dans l'eau. Elle a senti qu'il était un peu surpris, aussi se doit-elle de clarifier. « Je me douche jamais nue ici. Et se déshabiller devant un homme quand on n'est que deux dans une pièce, c'est pas très bien vu. » Au moins par ses parents, même si elle suppose que la plupart des parents coréens auraient la même réaction. Déjà qu'ils doivent criser de la voir en maillot de bain capturée et immortalisée par les caméras, elle ose pas imaginer s'ils la voyaient se désaper l'air de rien devant un autre candidat. « Même si ça peut sembler absurde, je sais. » Surtout dans leur monde, où la course à l'exhibition est de mise. Dans l'aventure, clairement, elle ne sera pas la candidate à choisir pour espérer se rincer véritablement l'oeil même si elle n'est jamais à l'abri d'un loupé. Tant qu'elle aura la possibilité de faire gaffe, elle le fera, pour résumer. « Tu parles, pense aux ménagères de 50 ans et plus, faut bien les faire un peu fantasmer. » Et elle doute que les Harriet du Warwickshire soient très réceptives au charme italien, comparé à celui terriblement britannique d'Ashley. Il en faut pour tous les goûts, elle songe, et dans l'ensemble elle doute qu'il y ait vraiment un mec dont elle n'apprécierait pas de le voir se promener torse nu toute la semaine même si elle trouverait le commentaire sexiste dans la situation inverse. Comme toujours, tout est question de perception. « Donc t'es à mi-chemin entre le nageur du dimanche et Michael Phelps, c'est ça ? » Elle, elle se situe plutôt dans la première catégorie, et c'est d'ailleurs au sauna qu'elle s'est rendue la première fois qu'elle a mis les pieds dans la pièce. Comme quoi, chassez le naturel... Aera fait quelques longueurs, histoire de prétendre qu'elle n'est pas venue uniquement pour le plaisir de parler avec Ashley, même si elle est toujours ravie de discuter avec lui. « Un nageur, un amateur d'art ET un médecin. Là tu vas définitivement conquérir les cœurs des 50 ans et plus ! » elle se moque avec facilité. L'avantage d'Ashley, c'est qu'il est réceptif à son humour et qu'il ne prend jamais les choses mal. Avec elle, vaut mieux : elle est du genre à avoir le sarcasme facile et il n'est pas rare qu'on se demande si c'est du sarcasme pur et dur, ou s'il y a un fond de vérité dans ce qu'elle dit. « Je suis contente que tu te sois pas fait trop mal cela dit. J'étais inquiète. Entre deux fous rires. » Elle se met à rire au souvenir de la scène très improbable du prime. Pauvre Ashley, désespérément à la conquête d'un téléphone noir qui aura apporté son lot d'emmerdes... à commencer par elle. « J'ai survécu 28 ans sans elle, je peux survivre sans elle une semaine de plus » elle confie en haussant les épaules. Ca l'emmerde, parce qu'elle apprécie beaucoup Rosamie et que c'est toujours agréable de passer du temps avec les gens qu'elle apprécie dans le jeu, mais clairement elle n'en mourra pas. Et puis ça lui donnera peut-être l'opportunité de parler avec d'autres personnes, élargir ses horizons. « T'étais déçu que je donne pas ton nom ? » elle demande, curieuse notamment parce qu'Elena a l'art et la manière d'instiller le doute chez les gens et a laissé entendre qu'il le serait.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: Re: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 — Mer 6 Mai - 19:57


“Si seulement… Tu sais qu’il y a une étude qui tendait à prouver qu’en se focalisant sur l’idée de faire des exercices pour les abdos, notre cerveau les faisait travailler ? Pas autant que si tu faisais vraiment les exercices mais que ça marchait.” Personnellement, il y croit pas du tout, mais il a jamais eu la volonté de tester la théorie en passant des heures à imaginer qu’il faisait des abdos et des pompes. S’il l’avait fait, peut-être qu’il serait taillé dans le marbre sans le moindre effort aujourd’hui. Dommage. “C’est pas absurde.” se contente-t-il de dire, parce qu’il comprend qu’elle respecte les moeurs et coutumes de sa culture, même s’il doit bien l’admettre, venir dans une émission aussi voyeurisme que Thrown Dice, c’était peut-être pas l’idée du siècle pour protéger sa pudeur. “Peut-être que je devrais me mettre à courir après des seniors alors ! FELICITY REVIENS !” crie-t-il en se retournant tour à tour vers les trois caméras qui entourent la piscine. Il a loupé son âme soeur et pourtant il a partagé sa chambre dès la première nuit. Quelle tristesse. Quant à sa pratique sportive, il est presque étonné qu’elle ait besoin de demander, tant la réponse paraît évidente. “T’as vu mon corps, je suis très clairement plus du côté de Michael Flop.” lâche-t-il dans une auto-dérision typiquement britannique. Et quand elle s’extasie de ses multiples casquettes professionnelles, il se sent obligé de la corriger. “Sois précise, même Kai savait que je suis pédiatre sur mon temps libre ! Mais pour séduire les vieilles je devrais peut-être me lancer dans la gériatrie. Et arrêter de les appeler les vieilles aussi, accessoirement.” Le problème qu’il va avoir Ashley c’est qu’il aura beau être l’amoureux des seniors, il sait -et tous le savent, c’est un secret de polichinelle- que les gens qui dépensent leur fric pour les sauver sont en grande majorité des jeunes qui sont ultra-investis dans l’aventure. Et ça l’étonne pas, il s’imagine pas des gens qui bossent “Je pense que c’est une des séquences que je ne vais pas chercher à visionner en sortant.” admet Ashley. Il est sûr de regarder le premier prime, de regarder certaines quotidiennes, mais le prime de dimanche où il s’est ridiculisé ? Non, il va passer son tour. Ses potes lui rappelleront bien assez qu’il s’est humilié à la télévision pour que le souvenir reste en mémoire. Aera dit pouvoir vivre sans Rosamie et la façon dont elle l’annonce le fait sourire. “J’ai jamais douté de ta survie, quelle force de caractère !” lance-t-il taquin. Il peut comprendre que ça soit chiant d’éviter quelqu’un pendant une semaine, surtout dans le cadre d’une émission d’enfermement, mais il trouve ça bien qu’Aera n’en fasse pas tout un plat. Ils se connaissent depuis trois semaines, ne plus pouvoir se passer les uns des autres à ce stade de l’aventure ce serait presque inquiétant, même s’il commence à comprendre pourquoi certains candidats dans le passé parlaient de se sentir co-dépendants de leurs camarades, il faut pas exagérer. “Je sais pas si j’irais jusqu’à dire déçu, un peu surpris que ce soit Rosamie, j’avais pas réalisé que vous étiez aussi proches.” explique-t-il sans mal, il aurait été moins surpris si elle avait répondu Costa, mais il suppose que comme il a été mentionné dans son potentiel crush, elle voulait varier les réponses. “Évidemment ça m’aurait fait plaisir que tu répondes mon prénom, mais je vais pas en faire une durite. Puis c’est le job d’Elena d’avoir des petits commentaires piquants et de foutre la merde. Alors je vois assez clair dans son jeu quand elle dit que parce que tu as pas répondu “Ashley” spontanément, t’es pas au courant qu’on s’entend bien.” conclut-il en levant les yeux au ciel. Elena est payée pour rendre les choses intéressantes et ça marche dans une certaine mesure, la preuve ils en parlent encore aujourd’hui. Est-ce qu’Ashley est aussi impulsif que d’autres candidats plus fougueux ? Non. Peut-être que c’est juste parce qu’il a un peu plus de vécu ou de recul que ceux qui s’énervent de ses petites manipulations. Il lui conseillerait presque d’essayer d’être plus subtile ou plus méchante, mais il aurait trop peur qu’elle le prenne au mot. “Je t’ai pas félicitée pour ton buzz qui a l’air d’avoir presque marché !” dit-il, honteux. Il manque à tous ses devoirs.


_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: Re: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 — Jeu 7 Mai - 10:29

Elle éclate de rire à l'improbabilité de cette étude, tellement absurde qu'elle serait même pas surprise que ça fonctionne vraiment. Elle n'essaiera pas, par manque de patience et parce qu'elle n'éprouve pas le besoin de développer ses abdos, mais elle serait curieuse de savoir quels sont les résultats, à défaut d'obtenir les mêmes que si elle faisait vraiment du sport régulièrement. « C'est encore un truc de pensée positive ça... » Un peu comme les effets placebo, avec ce côté y a que la foi qui sauve : le cerveau est une machine particulièrement complexe, et elle n'a aucune envie de s'aventurer sur ce terrain qu'elle ne maîtrise absolument pas. Le seul fait de parler de sport la met déjà hors de son domaine d'expertise, en dépit de toutes les occasions qui lui sont données d'en faire ici ne serait-ce qu'avec Michaela ou Rosamie. Non, elle préfère regarder les autres faire et les encourager, un peu comme elle le fait avec Ashley. « Un peu quand même » elle répond en désignant les caméras d'un signe de tête. Le seul fait de s'enfermer dans un endroit où elle est épiée H24 va à l'encontre de toutes ses tentatives pour préserver un semblant de pudeur mais ça ne fait rien, elle essaie quand même de s'y tenir tant qu'elle le peut. Ashley la prend au mot et Aera secoue la tête en riant. « J'ai dit la ménagère de 50 ans, pas le club du 3ème âge ! » elle répond, jamais à court de moqueries. Pauvre Felicity, dont personne ne sait pourquoi elle a abandonné si rapidement dans le jeu. Elle espère juste qu'il lui soit rien arrivé de grave, même s'ils l'auraient probablement appris. Dans tous les cas, clairement, c'était pas la cible qu'elle avait en tête pour Ashley même si l'idée a au moins le mérite de la faire ricaner. Il en va de même pour le sens de l'humour très britannique de son binôme, avec un corps dont elle, de son côté, estime qu'il n'a pas non plus à rougir. Avec un peu d'efforts on pourrait même avoir l'impression de voir un six-pack se dessiner. « T'as qu'à faire une session d'entraînement avec Micha, je suis sûre qu'en un rien de temps tu feras pâlir d'envie les fratellos. » Aka le mozzarella gang, même si ça a tout de suite moins de panache. La route est longue cela dit, mais Aera pense que ça tient plus de la personnalité que véritablement du physique : on repère plus facilement les hommes extravertis, ou très charismatiques, à l'inverse d'hommes plus réservés et discrets. Ashley fait assurément partie de cette deuxième catégorie et tant mieux ; c'est reposant de ne pas être sur ses gardes avec lui, et la confiance qu'elle lui accorde est bien plus grande que celle qu'elle accorderait aux italiens. « Il y a tellement de choses qui ne vont pas dans cette phrase que je ne sais même pas par où commencer » elle se moque, entre le pédiatre, la gériatrie, les vieilles, ça fait beaucoup trop d'informations qu'elle ne veut pas savoir. Il prend les choses avec philosophie, cependant, mais s'il ne regardera pas cette séquence à la fin, elle de son côté prendra grand plaisir à se refaire la scène en boucle, au ralenti. Ce qui n'est pas indispensable car elle est déjà gravée dans son esprit, mais c'est toujours marrant. « Dis-toi que tu viens de gagner ta place dans tous les bêtisiers des 20 prochaines années. On se rappellera de toi comme le candidat qui s'est vautré bourré pendant le prime » elle offre, histoire de trouver un truc positif à toute cette histoire. S'il voulait ne pas se faire oublier des vieilles, la mission est accomplie. « Je te remercie, je trouve aussi » fait-elle concernant Rosamie. Et la réponse qu'il lui donne a au moins le mérite de la rassurer, parce que si elle n'est pas venue avec pour ambition de ne jamais froisser les égos des uns et des autres, elle ne veut pas non plus blesser quelqu'un quand elle peut facilement l'éviter. C'est un jeu d'équilibre parfois difficile à manier, et elle ne doute pas que les choses se corsent de semaine en semaine, à mesure que les affinités se développeront. « Oui, on parle beaucoup elle et moi. » Rarement de choses profondes, maintenant qu'elle y pense – encore que – mais elle retrouve avec elle le genre de complicité qu'elle n'a qu'avec ses amies de Séoul. Et c'est un truc précieux pour Aera, surtout à présent qu'elle est privée de son groupe. « Si j'avais pu faire un top 3 t'aurais été dedans. » Et probablement à la deuxième place, d'ailleurs, parce qu'elle a beau bien s'entendre avec Costa, le degré de confiance qu'elle place en lui n'est pas comparable avec celui qu'elle accorde à Ashley pour le moment. Il mentionne son buzz et elle sourit avant de hausser les épaules. « Félicite moi quand je l'aurai trouvé » elle rétorque, même si elle se sait sur la bonne piste et pense que le prochain buzz sera le bon. « Faut juste que les étoiles s'alignent dans le ciel, Izïa est sur la piste de Carl, Maci sur la mienne, ça commence à devenir compliqué. » Mais elle pense que les choses se produiront comme elles le doivent, et si ça veut dire perdre son secret dès la troisième semaine, tant pis. « T'as avancé dans ton enquête ? » La sempiternelle question, qui revient semaine après semaine, mais il faut bien continuer de partager les infos entre binôme.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: Re: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 — Ven 8 Mai - 16:31


“Peut-être que je devrais me reconvertir, devenir un compagnon de fin de vie pour vieilles riches…” réfléchit-il tout haut en faisant une ou deux brasses. Ça serait probablement plus rentable que d’être conservateur de musée et ça lui laisserait beaucoup de temps libre, genre pendant la sieste, pour faire sa vie et continuer d’explorer sa passion. C’est peut-être pas une mauvaise idée. “Non, ça va aller, je crois que je préfère qu’on me connaisse pour autre chose que pour mon manque de graisse abdominale.” Même si cette autre chose c’est de s’être cassé la gueule. Être connu pour son physique c’est presque pire. Et si ça convient à Costa, Gianni et Santo, comme fondation de leur popularité, il n’y voit pas d’inconvénient. Il sait que Gianni ne voulait pas de l’image du beau-gosse de la saison, mais il n’a pas eu le choix. Le public l’a choisie pour lui. “Est-ce que tu m’accuses de mentir ?” demande-t-il mi-suspicieux mi-amusé parce qu’il admettra que sa phrase était loin d’être très consensuelle, mais qu’importe. Il faut bien que les spectateurs apprennent un peu à découvrir sa personnalité avant qu’il ne se fasse dégager pour de bon. “Ouais, je sais pas si c’est exactement ça que j’étais venu chercher en participant à l’émission je t’avoue…” remarque Ashley en faisant la grimace. Il est pas venu pour devenir une star de la télévision même s’il se dit que ça sera quelques mois marrants à vivre, il n’est surtout pas venu pour se ridiculiser et devenir la risée de la nation. Too bad, fallait y réfléchir avant de picoler. “Je pense qu’on devrait te décerner un titre de sainteté pour tous les supplices que tu as endurés…” remarque-t-il un brin moqueur, parce que franchement, pour l’instant l’aventure d’Aera, en dehors de sa banqueroute de la première semaine, c’est pas non plus le parcours du combattant. Si elle peut supporter l’éloignement de Rosamie, que tout le monde apprécie, là elle aura vraiment sa place parmi l’élite spirituelle de l’aventure. Quand elle lui confie qu’il aurait été mentionné s’il avait fallu qu’elle donne son top trois ça le fait sourire, il serait presque soulagé même s’il s’en doutait un peu, c’est pas si mal d’avoir la confirmation du trruc. Pour ce qui est de la féliciter prématurément… “Je préfère saisir toutes les occasions de te féliciter que j’ai, si ça se trouve tu trouveras pas son secret avant que je sois éliminé alors…” Ce qui, selon ses prédictions, ne saurait tarder. Il est pas défaitiste, il voit juste the writing on the wall. Il a été nominé la semaine dernière et a fait un score assez piètre, il ne représente un danger pour personne et s’ils étaient plus malins ils le garderaient jusqu’au bout pour avoir une personne facile à éliminer, mais ils préfèreront sûrement l’éliminer rapidement. Les Adlers parce que ça fera un Schwarz de moins, même si c’est pas le plus dangereux, les Schwarz parce que ça leur permettra de continuer l’aventure. Tant pis, il verra bien quand sa course s’arrêtera, même si ça doit être dimanche. “Vous avez déjà eu votre confrontation ?” s’enquiert Ashley curieux de savoir comment ça s’est passé pour elle. Il ne sait pas s’il a envie que son secret tombe pour en apprendre plus, ou s’il préfère l’idée qu’elle conserve sa cagnotte. Dans un cas c’est sa curiosité qui serait étanchée mais il serait un peu déçu pour Aera, dans l’autre il serait frustré d’être peut-être passé à “ça” d’en apprendre davantage sur son alliée des premiers instants. “Lentement mais sûrement. Le jour où j’aurais de nouveau de quoi buzzer, peut-être que je me lancerai immédiatement.” “Bizarrement je pense pas que Santo soit devenu millionnaire en devenant champion du monde de châteaux de cartes…” dit-il avec un sourire, les indices qu’ils ont reçu la veille sur les trois camarades qui avaient perdu des indices sur leur secret à cause du grimoire magique, se sont révélés moins parlants que ceux de la première semaine. Tout du moins aux yeux d’Ashley, pour certains c’est très probable qu’ils soient limpides, pour lui ils relèvent plus de l’eau boueuse. Parce que pour l’instant à part penser que Natéo est un pigeon voyageur, que Santo a fait fortune dans les châteaux de cartes et qu’Izïa est championne du monde du jeu des sept différences, il voit pas trop.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: Re: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 — Sam 9 Mai - 0:14

« T'es vraiment désespéré à ce point-là ? » se moque-t-elle gentiment. Il faudrait avoir vraiment touché le fond pour en arriver là, même si les vieilles en question sont peut-être riches. Elle croit pas qu'Ashley soit réellement intéressé par ce point, cela dit. « Du coup tu les accompagnerais comment ? » Elle espère juste qu'il parle pas d'un accompagnement physique, sans quoi y a moyen qu'elle rende son petit-déjeuner dans la piscine et ce serait vraiment dommage de ruiner définitivement sa crédibilité devant tout le monde. « Quoi, tu veux dire que le physique ne fait pas tout ? » elle porte une main sur son cœur, feint le choc total devant cette annonce qui tombe du ciel. Remarque, c'est pas faux : le physique ne fait effectivement pas tout, y compris pas dans ce jeu, même si on ne lui fera pas croire que le physique n'est pas un atout plus qu'un inconvénient compte tenu de l'audience qu'ils ont. L'hypothèse d'un rapprochement entre deux bombes vend probablement plus du rêve que les interactions spirituelles de deux personnes somme toute normales. Elle ne peut pas leur en vouloir, Aera, l'émission est censée être une distraction et quoi de plus naturel que de se passionner pour la vie sentimentale d'inconnus au point de croire qu'on a son mot à dire dans les relations qui se nouent ? « Moi, t'accuser de mentir ? Non, non, ta double spé gériatrie/pédiatrie me paraît tout à fait crédible » elle répond en riant, même si dans d'autres circonstances et avec un peu plus de naïveté elle l'aurait peut-être cru. Au moins sur l'une des spécialisations médicales. Mais travailler dans un musée, ça lui paraît nettement plus crédible venant de lui parce qu'il a vraiment le profil pour. Ce n'est pas qu'une question de physique (encore que), c'est aussi dans ce qu'il dégage, comment il parle ou se tient. La gueule de l'emploi. « Tu craignais de rester en arrière-plan, au moins t'as réglé la question une bonne fois pour toutes, je vois ça comme du positif moi ! » Et oui, elle dit ça surtout parce que ce n'est pas elle qu'on retrouvera dans tous les bêtisiers. Encore que, on ne sait jamais, si elle reste un long moment elle n'est pas à l'abri de se ridiculiser au moins autant que lui, voire même plus. Elle ne se définirait pas comme extrêmement maladroite, mais une chute bourrée est si vite arrivée... « Oui je trouve aussi, je suis d'ailleurs surprise qu'on me l'ait pas encore remise. Ca arrivera peut-être au prochain prime, va savoir » fait-elle d'un ton amusé. Elle apprécie Rosamie, c'est indéniable, mais pas au point de ne pas pouvoir se passer d'elle une semaine. Ils sont déjà jeudi, la moitié du chemin est faite, dans quelques jours elles pourront de nouveau se parler et rattraper le temps perdu. Qui sait, c'était peut-être tout ce dont elles avaient besoin pour consolider leur toute nouvelle relation. « Pourquoi t'es défaitiste comme ça ? Ca y est, t'as été nominé une fois tu penses que c'est fini pour toi c'est ça ? » Elle voudrait bien lui assurer qu'il se plante, mais Aera n'est pas Mme Irma et ne fait jamais de promesse dans le vent. Tout ce qu'elle croit, c'est qu'il est plus intéressant que d'autres candidats et mériterait qu'on lui laisse sa chance de le prouver. Quant aux différents buzz qui se succèdent depuis le début de la semaine... elle a pu alimenter de 5000£ la cagnotte de Carl (et voit ça comme un investissement sur le futur, puisqu'elle compte bien récupérer ce montant) et a été buzzée par Maci. « Non, pas encore, mais ça aura sûrement lieu aujourd'hui, demain au plus tard. » Et elle est curieuse de savoir ce qu'une fille avec qui elle n'a que rarement échangé peut bien penser avoir trouvé la concernant. « Peut-être qu'avant le prochain prime, je serai pauvre et sans secret. C'est moi qui devrais m'inquiéter, pourquoi on voudrait me garder si j'ai plus de secret ? » elle questionne, plus sincèrement qu'il n'y paraît. Elle sait bien que perdre son secret ne veut pas dire qu'elle est sur un siège éjectable, mais ça la rend tout de suite moins intéressante pour les autres. « Ouais, fais comme moi, un ninja juste après le prime, comme ça t'auras pas encore tout perdu avec ce satané grimoire ! » La technique a pas trop mal fonctionné pour elle, faut bien le reconnaître. « Ah bon ? Je sais pas, je trouvais ça plutôt bien pensé, au pied de la lettre comme ça... » elle répond en faisant mine de réfléchir avant de lancer un regard amusé dans sa direction. « T'as remarqué quelle pièce du jeu d'échec prenait l'autre pièce ? » Parce qu'elle oui, et même s'il n'est pas exclu qu'elle soit partie trop loin dans l'interprétation, sa vision se marie bien avec les autres indices.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley
Voir le profil de l'utilisateur   
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: Re: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 — Sam 9 Mai - 20:53

“Jouer aux cartes, leur faire la lecture, les amener au restau… T’as quand même pas cru que je proposais de me prostituer ?” fait-il les yeux ronds en ayant peur de comprendre ce qu’elle a saisi de sa plaisanterie. Vendre son corps, même s’il est parfois défectueux ? Jamais. “Je m’attendais pas à ce que tu le saches, c’est le privilège des gens beaux de pas s’en rendre compte !” fait-il l’air de rien, compliment à moitié voilé. Aera elle est belle, elle n’a pas toujours l’air de le savoir, mais c’est pas pour autant que ça change la réalité. Ashley ne sait pas si c’est un mythe ou une réalité que les gens “très” beaux ont la vie plus simple, mais il a lu une étude qu’il prouvait que certaines entreprises engageaient des gens visuellement agréables avec des diplômes moins élevés que des gens qui avaient des diplômes plus élevés et qui répondaient mieux à la description du job pour lequel ils postulaient. Ça fait réfléchir. “Ah ça… j’ai littéralement failli crever l’écran.” dit-il avec un rire jaune. Si seulement ils avaient été dans un téléfilm il aurait embarqué la moitié du crew avec lui dans sa chute, heureusement pour eux les caméras sont bien attachés aux murs et en hauteur. “Sainte Aera, sainte patronne des ?” demande-t-il parce qu’il n’arrive pas à trouver une cause qui collerait à la situation. Y’a bien les joueurs invétérés qui n’ont pas de saint; à sa connaissance, mais c’est un peu trop évident. Quand elle lui fait presque la morale il se dit qu’elle n’a pas encore été nominée et qu’elle ne comprend pas vraiment ce que ça fait d’avoir une cible dans le dos. Ou sur le front d’ailleurs, non, dans le dos, les gens lui ont tous souhaité bon courage la semaine dernière et sur le coup ça lui a fait plaisir, mais après réflexion, il peut pas s’empêcher de trouver ça un peu étrange. “Je suis pas défaitiste, j’ai vu l’émission c’est tout. Une fois qu’on atterrit sur le banc des nominés, c’est comme prendre un abonnement. Surtout quand on fait pas un score fabuleux. D’un côté les gens ne te voient pas comme une menace s’ils tombent contre toi, et de l’autre ceux qui ont hésité ou qui auraient hésité se disent que comme t’as été nominé une fois, c’est pas grave. Sociologiquement c’est très intéressant.” Il est sûr que des gens ont dû travailler sur le phénomène, mais s’il devait résumer, c’est un peu l’instinct grégaire de s’attaquer à ceux qu’on perçoit comme les plus faibles qui rencontre l’autorisation délivrée par une source extérieure d’agir. Pourquoi est-ce qu’on ne nommerait pas Ashley chaque semaine puisqu’il ne semble pas avoir conquis le public ? S’il reste avec un score médiocre, c’est pas grave, la semaine prochaine si je suis nominé, j’ai d’autant plus de chances de gagner. Aera essaie de relativiser la situation en montrant qu’elle pourrait bien finir sans argent et sans secret ce qui la rendrait indésirable dans le jeu. Ce qu’Ashley peut concevoir comme une position valide même si ce n’est pas forcément son point de vue. “Peut-être que personne dans le public ne voudrait te garder, mais tant que t’as la côte avec les candidats, je pense que t’as pas de souci à te faire.” Et il pense que la côte, elle l’a. Les gens de son équipe à lui semblent globalement tous apprécier Aera et dans son équipe elle a l’air d’avoir trouvé sa place, donc il ne la pense pas en danger immédiat. “La dernière fois que j’ai tenté le ninja il me l’a bien rendu avec une banqueroute…” lui rappelle-t-il en se laissant dériver un peu, dans la position de la planche, prêt à boire à la tasse à chaque fois qu’il respire ou fait le moindre geste. Elle reconnaît la brillance, que dis-je, le génie de son idée de secret pour Santo et il sourit bêtement en regardant le plafond. “Bon, bah, si tu penses à me créditer, tu peux buzzer, tu as ma bénédiction.” dit-il en levant un bras hors de l’eau pour lui adresser un pouce en l’air ce qui évidemment lui fait perdre en stabilité et il se retrouve obligé de faire volte-face pour ne pas avaler d’eau. C’est pas qu’il ne fait pas confiance à l’hygiène des candidats qui se sont baignés la veille, mais il y en a un ou deux qu’il soupçonne de sortir de la salle de sport et de piquer une tête en pleine phase de sudation. Pour revenir au secret de Santo et aux indices, il reste un peu perplexe. “Oui, mais j’arrive pas à savoir si c’est vraiment significatif ou non, c’est un peu l’imagine de base que l’on a d’une fin de partie non ? La reine qui met le roi en position d’échec et mat ?” Peut-être qu’il rate complètement le sous-entendu, peut-être que c’est parce qu’il est pas assez proche de Santo pour voir le lien que ça aurait avec sa vie, mais Ashley a du mal à voir où la symbolique se détache de la simple logique pour rejoindre la pertinence appliquée au jeu.

_________________
 
the devil you know
when in doubt i ask myself "what would jesus do ?" ▬ then i do the exact opposite. it's much more fun that way.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: Re: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 — Dim 10 Mai - 12:35

Elle ne peut pas s'empêcher de réprimer un rire parce qu'évidemment, c'est le premier truc auquel elle a pensé et elle est soulagée de savoir qu'il ne donnera pas son corps aux vieilles aussi facilement. « J'en sais rien, moi, t'aurais peut-être trouvé le grand amour auprès d'une octogénaire en étoile de mer » elle offre comme idée – très improbable, s'il en est. On se moque facilement d'Ashley et de son âge qui le place comme l'un des doyens du jeu, mais la vérité c'est qu'elle a presque autant d'écart avec lui qu'avec Jill et elle est persuadée d'avoir atteint le stade où sa vie ressemble plus à celle qu'elle pourrait être à 40 ans que celle qu'elle était à 18. Elle arque un sourcil devant ce commentaire qui ressemble à s'y méprendre à un compliment voilé. Ses lèvres s'étirent dans un sourire désabusé et la tentation de devoir lui expliquer que même dans son pays elle ne sera jamais assez belle est grande. Pourtant, elle colle aux critères locaux, mais dans un pays où la valeur est définie par le degré d'adhésion aux standards, c'est pas toujours facile de ne pas douter de soi et de son physique. Aera n'est pas exempte de complexes, à commencer par ses legs for days qui ressemblent à des bâtons, son absence de formes sensuelles ou son sourire qu'elle trouve ridicule. Il serait surpris, Ashley : d'avoir trop grandi dans le culte de la beauté, elle en oublie de se considérer comme belle. « Smooth, Ashley, dix points pour le compliment déguisé » elle élude dans un rire. Les discussions métaphysiques sur la beauté et le lien qu'elle fait inévitablement entre beauté et valeur pourraient durer des heures et même s'il est probablement la personne avec laquelle elle pourrait le plus échanger sur le sujet, il est encore trop tôt dans sa journée pour se lancer. « Sainte Patronne des mauvaises décisions » elle maugrée, parce qu'elle s'en veut d'avoir décroché le téléphone noir dans un geste réflexe alors qu'elle aurait largement préféré avoir un appel suivant, genre pour donner ses trucs de popularité ou ses nominations : elle assume tout ce qu'elle fait et même si elle ira pas se justifier auprès de la terre entière, elle n'aura aucun problème à s'expliquer si quelqu'un lui demande des comptes. Elle n'est pas venue pour l'expérience humaine, Aera, même si ça fait partie des choses importantes pour survivre ici, et elle ne ressent pas vraiment de culpabilité quand elle nomine. Better them than me. Ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas un peu désolée qu'Ashley prenne les choses comme ça, apparemment à cœur ce qui est logique puisque sa place est en jeu, mais à sa place elle se serait pas posé autant de questions. Elle se souvient de candidats qui ont été plusieurs fois d'affilée nominés et se sont retrouvés en finale, voire ont gagné. Ca ne veut pas dire grand-chose à ce stade parce qu'ils sont encore nombreux. « Tu peux aussi voir les choses différemment : on pense qu'en te nominant, ça permettra de faire sortir des candidats moins appréciés. » Oui, elle ne dit ça que pour le réconforter parce qu'elle croit pas que ce soit le cas, pas à ce stade en tout cas. Mais elle mentirait si elle disait qu'elle envisage pas un jour de nominer les personnes les plus appréciées dans le jeu pour faire sortir quelqu'un qu'elle apprécie moins : les gens voteront pour sauver leurs préférés. Elle espère juste que sa théorie s'appliquera pas trop tôt la concernant parce que ça la ferait chier de peut-être perdre son secret, pour se faire virer ensuite et cela même si elle a pensé au cas d'Avalon et au fait qu'une fois son secret révélé, elle n'avait plus grand-chose pour la retenir dans le jeu. Heureusement, Aera n'est pas Avalon, à en juger par Ashley qui pense qu'elle a la côte avec les autres. Elle rejette l'idée d'un geste de la main. « Je suis dans aucune catégorie de la popularité, j'ai pas de groupe d'alliance, mon équipe est décimée et pas du genre à la jouer collectif et si mon secret tombe, tout l'intérêt que je pouvais avoir aux yeux de certains s'envolera en fumée. » Elle dramatise à l'extrême, Aera, juste pour lui montrer que tout ça dans le fond ça ne veut rien dire et qu'elle a autant de probabilité d'être nominée que lui, juste pour des raisons différentes. « Non, non, tu vas te refaire, je suis bien assez occupée avec mes buzz » répond-elle sérieusement, même s'il s'agit dans ce cas précis d'un secret bidon. Elle veut simplement faire passer le message qu'elle n'est pas le genre à couper l'herbe sous le pied : y a un manque fondamental de mérite à faire ça. Elle préfère découvrir les secrets par elle-même et ne devoir sa réussite qu'à ses compétences en matière d'investigation. Elle s'est notamment montrée très attentive aux images pour le secret de Santo, apparemment plus qu'Ashley (à moins qu'elle soit simplement allée trop loin dans son délire, ce qu'elle n'exclut pas). « Sauf que c'est pas la reine qui met le roi en échec et mat dans cette image : c'est un pion. » Ses maigres connaissances en matière d'échecs lui ont permis de reconnaître ça. Et tout de suite, quand on part du principe que l'image concerne un pion, ça donne une autre dimension au reste. « Je te laisse tirer ce que tu veux de mes conclusions » elle ajoute dans un sourire. Faut croire qu'elle est pas aussi conne qu'elle le pense parfois, Aera.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 Empty
Message (#) Sujet: Re: portrait of an artist (pool with two figures) - david hockney - jeudi 10h20 —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: PISCINE INTÉRIEURE-
Sauter vers: