Partagez
 

 verano (jeu. 18h30)

Aller en bas 
AuteurMessage
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
verano (jeu. 18h30) Empty
Message (#) Sujet: verano (jeu. 18h30) — Lun 4 Mai - 10:56

Verano
18h30
@Aera

Louis il a balancé hasardeusement l’idée d’une dégustation de vin la semaine dernière. La scène s’était déroulée de la façon suivante : affalé dans le canapé du salon, au paroxysme de son serial likeur mode, une publication d’Aera avait popé sur son feed par miracle. Si dans la vie il suffisait d’une demi-heure de battement à peine pour que son feed instagram se régénère ce n’était pas le cas ici, tuer le temps sur les réseaux sociaux devenant extrêmement difficile et blasant. Bref, comme s’ils ne picolaient déjà pas assez dans ce chalet il avait proposé une excursion vers le bar à la coréenne histoire d’arrêter de s’enterrer dans le futon du canap. L’inactivité ça le déprimait. Prenant place derrière le bar en maître de cérémonie dans un échos à leur mixologue de fortune, il esquisse un grand sourire à l’attention de la convoquée du jour. Croisée au petit matin, le rendez-vous avait été pris comme une évidence pour pallier à leur manquement de la semaine passée. La faute à Costa et sa partie de Fifa. « Alors ! Bienvenue bienvenue gente dame, prenez place. » Il met les formes Louis, l’accueillant en grande pompe les bras ouverts dans une invitation physique à le rejoindre. « Je vous ai convoquée en ce lieu solennel pour une expérience de haute voltige car… » Il marque une pause pour le suspens, l’air très concerné. « … j’ai trop bu de rouge la semaine dernière. » Il assène comme une vérité. Il n’y avait pas un jour où il n’avait pas picolé, son foie était en vrac et il lui fallait changer un peu de registre pour ne pas pencher sur un dégoût temporaire. Alors à défaut de se faire une bouteille sur la terrasse ou dans un endroit sympa ils atterrissaient dans l'atelier de mixologie du coin. « On va partir dans une variante. Un tinto de verano. » Il entend de là les problèmes : "quelle honte de mélanger du vin et de la limonade".  « En vrai je vais me faire caillasser pour faire ça mais tu vas voir, c’est suaaave. » Il décroche son meilleur accent espagnol pour l’occasion, joignant son pouce et son index qu’il porte à ses lèvres dans une mimique. « T'as déjà goûté ? »

_________________
bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera En ligne
verano (jeu. 18h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: verano (jeu. 18h30) — Lun 4 Mai - 23:35

Aera ne pensait pas que Louis était sérieux en parlant de lui faire tester des vins, mais il faut croire que si, à en juger par la proposition qu'il lui a faite ce matin de remettre à aujourd'hui ce qui aurait du se produire une semaine plus tôt, quand elle s'emmerdait au point de foutre des selfies ridicules sur sa page dans l'espoir d'attirer l'attention de quelqu'un et faire quelque chose d'elle. Ca ne fait rien, jeudi soir c'est un bon timing aussi, même si elle veut rester prudente pour ne pas finir soûle avant le secret santa auprès de son équipe. Encore que, c'est peut-être la technique de Louis : la faire boire au point qu'elle soit pas capable de retrouver le chemin. Si c'est le cas, il cache très bien son jeu en l'accueillant avec classe. « Woh, après une telle entrée en matière je m'attends à du haut niveau » elle se moque en prenant place sur le tabouret devant le bar. Aera, elle n'y connait pas grand-chose en vins, sa consommation se limite généralement au soju qui est probablement l'alcool le plus dégueulasse au monde mais qui a le mérite de bien faire le boulot. De façon générale, on ne boit pas de soju à moins d'avoir envie de noyer son chagrin dans de l'alcool. Louis a décidé de troquer le vino tinto par un tinto de verano et Aera n'a pas la moindre idée de ce que ça peut bien être. Il lui a déjà fallu un moment pour comprendre que vino tinto c'était du vin rouge, autant dire que là elle n'est pas dans son élément (étrange, elle qui aime pourtant tellement boire). « Suaaave. Je sais pas ce que ça veut dire mais ça me vend du rêve sur le papier » fait-elle, curieuse de s'ouvrir à une nouvelle expérience. « Non, jamais. Je sais même pas ce que c'est le tinto de verano, va falloir que tu m'expliques je pense. » Mais il est là pour ça après tout, c'est son travail non ? Et puis, c'est lui qui a proposé, c'est les risques du métier de devoir se taper une inculte qui, quand elle doit acheter du vin, prend le premier truc qui passe sous la main au supermarché en espérant que ça soit correct. « Dans tous les cas ça peut pas être pire que ma margarita de la dernière fois » elle commente, amusée par le souvenir de sa tentative foireuse de mixologie. Pas pour rien qu'elle a changé de carrière. « Faut agrémenter le tout d'un jeu. Ou au moins d'un truc pour mieux se connaître. » Elle se met en condition pour le Secret Santa ce soir. Et de toute façon, chaque fois qu'elle boit trop, elle s'avère avoir la langue bien pendue, autant dire que c'est tout bénéf pour le Français s'il veut lui soutirer des infos.

_________________

 how rare and beautiful it is to even exist.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
verano (jeu. 18h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: verano (jeu. 18h30) — Mer 6 Mai - 12:12

Aera c’est une des personnalités du chalet avec laquelle il a rapidement été en contact mais avec qui il n’a pas pris le temps le temps de creuser. Leur aventure avait démarré sur les chapeaux de roue, depuis le dernier prime ils commençaient à moins grouiller dans le chalet et ça permettait à chacun de prendre un peu plus de temps pour apprendre à se connaître. L’occasion parfaite pour caler ce fameux moment qu’il lui avait vendue comme un faussaire. Il lui sort le grand jeu et surtout ses grands mots, parce que Louis ce n’est habituellement pas le roi de la formulation. Du coup il raconte un peu n’importe quoi et il se marre lorsqu’Aera se lance dans une appropriation. « C’est exactement ça, ça veut dire que je vais te confectionner du rêve. » Il s’impressionne lui-même avec ses conneries, c’est génial. Le tinto de verano c’est bien pour commencer une soirée et varier les plaisirs, c’est léger et ça lui rappelle des souvenirs de vacances. « Alors en fait. » Il s’éclaircit la gorge parce qu’il aimerait qu’aucun micro ne puisse enregistrer ce qu’il s’apprête à dire mais il sait que c’est impossible. Il se ferait presque honte mais il est prêt à assumer, tout est dans l’attitude. Se redressant tel un barman qui a fait ses preuves depuis belle lurette il assène confiant sa recette de la honte. « C’est du vin auquel tu rajoutes de la limonade. » Certains diront qu’on le dilue mais il n’est pas prêt à assumer une telle offense envers la fierté culturelle nationale. Aera elle évoque ses célèbres magaritas avec la critique au bout des lèvres pendant qu’il s’affaire à leur servir leurs verres, agrémentant d’une rondelle de citron séché et divers toppings pour tenter un truc esthétiquement beau. « T’es dure, elles étaient nickelles tes margaritas. » Enfin sauf pour les amateurs quoi. « Un peu dosées mais sinon y a aucun intérêt. » Ça leur avait suffi à tous finir sens dessus dessous pour mieux faire connaissance. L’époque de la première semaine où ils galéraient encore tous à s’identifier lui semblait déjà loin. Pourtant avec Aera ils en étaient encore au stade du jeu pour briser la glace, comme quoi il n’est toujours pas trop tard. « Un jeu. Alors… » Il réfléchit parce qu’il se fait bienfaiteur de jeux pourris en ce moment. « J’ai. On doit chacun énumérer deux faits, un vrai et un faux. L’autre devine lequel est vrai et s’il se trompe il boit. S’il gagne l’autre boit. » Il a tenté d’être clair mais ses explications lui semblent toutes pourries. On ne fait pas mieux qu’un exemple pour illustrer ses propos. « Par exemple je te dis : à huit ans j'ai fugué de chez moi pendant plus de vingt-quatre heures et à 10 ans je signais mon premier autographe. Laquelle des info est vraie à ton avis ? » Aucune de ses intonations ne peut la mettre sur une quelconque piste, il y a mis grand soin pour rendre le jeu difficile.

_________________
bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera En ligne
verano (jeu. 18h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: verano (jeu. 18h30) — Jeu 7 Mai - 0:24

Louis la tease un peu avec son histoire de confectionner du rêve : il met un certain niveau d'attentes qu'il va maintenant falloir atteindre pour ne pas la décevoir. Elle n'est pas bien difficile Aera, un peu d'alcool, une bonne compagnie et elle considèrera qu'elle n'a pas perdu son temps, mais là Louis voit les choses plus grand. La révélation lui arrache un regard surpris – pas déçu, mais un peu perplexe. Aera est une bonne buveuse mais ses compétences en la matière sont limitées... pas assez cependant pour ne pas savoir que le vin c'est pas un truc qui se mélange. Un peu comme les glaçons dans le champagne, un truc qu'elle n'a jamais compris parce que ça dilue l'alcool, les bulles, tout. Du coup, le combo limonade/vin, là, comme ça, ça lui inspire pas grand-chose. « Du vin auquel tu rajoutes de la limonade... » elle répète, sans rien cacher de sa petite appréhension, mais si Louis, le caviste, juge que c'est bon elle veut bien lui faire confiance et tenter sa chance. Après tout, elle a bien bu le cocktail de Roma avec un alcool dont elle n'avait jamais entendu parler, c'est sa semaine découverte. Louis essaie de la rassurer sur la qualité de ses margaritas mais le regard entendu qu'elle lui lance ne trompe pas : elles étaient dégueulasses. Beaucoup trop de tequila et d'amertume, trop peu de sucre, elle s'estime chanceuse que personne n'ait fini à rouler par terre parce qu'ils étaient bien partis pour salement finir leur soirée. « Je sens que tu dis ça juste pour me faire plaisir. Mais je suis sensible aux compliments, du coup j'accepte. Je peux toujours en refaire, à l'occasion... » elle propose, même si elle espère pas voir autant de monde parce qu'elle n'a ni l'envie, ni la patience de jouer les barmaids pour tout le monde. Et puis, il faut qu'il y ait de l'enjeu derrière, boire c'est sympa, mais utiliser l'alcool comme prétexte pour découvrir des trucs sur les autres c'est mieux. Faut croire que Louis est sur la même longueur d'ondes qu'elle là-dessus, avec sa proposition de jeu. Elle sent que c'est le genre de truc innocent à la base, mais qu'avec sept ou huit verres dans le nez, elle va commencer à dire beaucoup trop de trucs que les gens ne devraient pas savoir et regretter le lendemain. Sans compter que le Secret Santa l'attend juste après et qu'elle préfèrerait ne pas débarquer complètement bourrée. Charge à elle de taper juste et de foutre Louis dans la merde pour sa propre soirée d'équipe. « Je vais dire que la première est vraie. Parce qu'elle est plus dingue, donc moins probable, donc y a plus de chances que ce soit ça. » La logique est foireuse et elle est encore sobre, autant dire que les choses s'annoncent plutôt mal. Avant même qu'il n'ait répondu, elle goûte à son fameux tinto de verano qui trône devant elle et lui fait des signes pour être bu. Deux gorgées, trois secondes pour se faire une idée, et elle finit par sourire. « Ok, ça va je valide. C'est vraiment bon. Pas que j'en doutais ou quoi, mais... » Un peu, quand même. « Du coup on considère que j'ai bu ma part quelle que soit la réponse. » Elle ne va pas se faire avoir aussi facilement, l'enjeu est de taille. « Ok à mon tour. J'ai été danseuse dans une boîte de nuit et j'ai fait de la chirurgie esthétique. » Elle plante son menton dans le creux de ses mains, le regarde fixement pour sonder ce qui se passe dans son esprit et se marre d'avance, indépendamment de ce qu'il répondra.

_________________

 how rare and beautiful it is to even exist.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
verano (jeu. 18h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: verano (jeu. 18h30) — Sam 9 Mai - 12:09

Il sent le jugement d’Aera qui ne se fait pas attendre sur la pratique très controversée du tinto de verano. Louis il assume moyen alors il tient à tout prix à se dédouaner d’un tel acte. Ce n’est pas un affront, juste une expérience pour la science. « Par contre là tu dois oublier que je suis caviste. Je suis mixologue pour les deux heures à venir. » c’est-à-dire un mec sans principe qui mélange tout et n’importe quoi en prétextant que c’est une super création de la maison. Il éclate un rire lorsqu’elle perce à jour son exagération concernant les magaritas. Ok ce n’étaient pas les meilleures qu’il n’ait jamais bues mais tout ce qui comptait à ce moment-là c’était de crever l’abcès pour apprendre à se connaître ; ce qu’elle avait plutôt bien réussi à faire. « Merci ça fait plaisir. C’est donnant-donnant. » Il articule sèchement comme s’il avait calculé son coup, concentré sur son dernier toping. Relevant théâtralement la tête, il feinte l’étonnement. « Ah tu parlais des magaritas ? Non merci. » Il riti doucement à sa petite vanne, sentant le besoin de rajouter au besoin. « Je rigole. » Parfois son second degré coince chez certains donc il se back-up. Ils se lancent dans un jeu et Louis il en a plein en réserve des comme ça, l’héritage de toutes ses soirées de beuveries étudiantes. Aera vise juste sur sa proposition, hochant la tête pour reconnaître son talent. « Perdu c’était la deuxième. J’ai tenté à l’époque mais j’habitais dans un quartier super résidentiel, c’était impossible de disparaître sans que quelqu’un t’ait vu passé. J’ai fail mon enfance rebelle. » Résigné, il hausse les épaules en se marrant. Il se revoit avec sa dégaine de petit gosse, un sac à dos rempli de gâteaux de goûter sur le dos, tenter de fuguer et passant juste pour un gamin perdu que tout le quartier vient aider. Pas besoin de rappeler à Aera les règles du jeu, elle plonge volontiers dans son verre. Lui aussi en fait de même, parce qu’il a soif. « Je ne te jugerais pas là-dessus. » Il concède parce que lui aussi au début cette histoire de limonade ça l’avait laissé sceptique. Au tour d’Aera. Il détaille involontairement son visage. Il sait qu’en Corée du Sud la chirurgie c’est une religion mais il n’y connait pas grand-chose en physionomie asiatique pour réussir à trancher la question. « T’as été danseuse dans une boîte de nuit. » Il est persuadé qu’Aera c’est ce genre de nana là, à avoir essayé plein de jobs rocambolesques. Dans son esprit ça s’inscrivait plutôt bien dans la lignée de croupière, allez savoir pourquoi. « Ca va bien avec ton côté croupière, nana de l’entertainment tout ça. » Il contourne le bar pour venir asseoir ses fesses sur un tabouret. « J'ai vomi sur les pieds d'un videur de boîte de nuit, ou j'ai déjà mixé un set dans une boîte de nuit. » Particulièrement facile celle-là.

_________________
bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera En ligne
verano (jeu. 18h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: verano (jeu. 18h30) — Sam 9 Mai - 22:40

Elle ricane, Aera, mais veut bien se prêter docilement au jeu parce qu'elle va pas cracher sur le fait qu'elle a un type qui lui prépare à boire. Il y a pire, comme vie. « La bonne nouvelle c'est que tu peux pas faire pire que moi » reconnait-elle dans un éclat de rire. Elle n'a pas été barmaid très longtemps, faut dire, et elle est bien mieux placée pour boire un cocktail que pour le faire, de la même façon qu'elle est plus efficace pour manger que faire à manger. On penserait que c'est une princesse, mais c'est seulement qu'elle n'est pas bien douée et qu'elle a le dosage lourd comme Louis a sans doute pu s'en rendre compte. Il la vanne ouvertement et, pas le genre à se formaliser pour si peu, elle se contente de rire à nouveau. « Quoi, tu veux des compliments c'est ça ? Tu manques d'affection dans ta vie et tu veux que je compense ? » elle se moque gentiment. C'est la réponse à sa critique des margaritas faites avec amour pour des inconnus un peu ingrats, tout de même. « Non mais j'ai compris le message, très bien, ça m'apprendra à être sympa » elle proteste, mais son sourire ne trompe personne sur son véritable état d'esprit : elle s'en fout complètement, ça l'amuse plus qu'autre chose qu'on critique son absence totale de talent. Elle espère juste que Louis se montrera plus doué qu'elle en la matière avec son idée bizarre de foutre de la limonade dans du vin (ou l'inverse, elle n'est pas tout à fait sûre). Elle pensait avoir bon en devinant la véritable info, mais il s'avère que sa logique est effectivement foireuse à ce point. L'idée d'un petit Louis rebelle est nettement plus marrante, mais elle veut bien concéder que l'une comme l'autre proposition étaient intéressantes. « C'est quoi cette histoire d'autographe alors, raconte ? » C'est pas le tout de balancer l'info, faut donner les détails croustillants derrière. « Tu trouves pas que c'est un peu une hérésie quand même cette boisson ? Oui, je sais, t'es mixologue ce soir mais quand même... ! » Pour la peine, elle reprend une longue gorgée de ce cocktail improbable, histoire de payer double tarif pour le fait de s'être trompée. Louis, à l'inverse, vise juste et elle affiche une moue boudeuse parce qu'elle pensait qu'il irait pour la deuxième réponse. La logique est pas déconnante, même si y a pas grand rapport entre danser dans une boîte et être croupière, mis à part le fait qu'ils s'exercent généralement la nuit. « Pfff je pensais que j'allais devoir défendre ma beauté naturelle après avoir été honteusement accusée à tort d'avoir fait de la chirurgie, tu gâches tous mes projets. » Elle secoue la tête, se marre et avale une nouvelle gorgée en guise de punition. A ce rythme-là, va falloir penser à préparer deux voire trois verres supplémentaires parce qu'elle n'est de toute évidence pas douée. Il lui offre deux nouvelles affirmations et elle le regarde, suspicieuse. « La première est tellement plus marrante que je vais forcément partir pour celle-là » qu'elle ricane, même si elle a pas un glorieux passé en la matière non plus. Au moins elle n'a jamais vomi sur les pieds de qui que ce soit, même si ce n'est pas une grande consolation. « J'ai jamais fumé de joint et j'ai jamais embrassé une personne du même sexe que moi » offre-t-elle comme nouvelles propositions, en posant son menton dans le creux de sa main, le regard fixé sur le Français.

_________________

 how rare and beautiful it is to even exist.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
verano (jeu. 18h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: verano (jeu. 18h30) — Dim 10 Mai - 22:11

Louis part sur un quiproquo et ça laisse libre court à l’imagination d’Aera pour cristalliser son manque d’affection. Il joue la victime avec son regard de chien battu à peine crédible. « T’as tout compris. » D’où le rendez-vous de ce soir, décidemment Aera on ne peut rien lui cacher. Le sujet rebondit de nouveau sur les fameuses margaritas des premiers jours et il s’en amuse. « Mais je t’ai dit elles étaient pas mal ! » Il insiste, riant de son manque de crédibilité flagrant. De toute façon elle ne reviendra pas sur sa conviction, il l’a bien compris. Ca l’amuse, pour lui c’était pas pire que toutes les potions étudiantes qu’il avait pu ingurgiter en cinq ans d’études. Aera a beau procéder à toute une réflexion concernant le jeu, elle tombe à côté de la bonne réponse. Évidemment il n’y a aucune technique efficace pour ce genre de chose, à moins que l’un des joueurs ne soit un très mauvais menteur. Inconcevable dans ce genre d’endroit, ils étaient tous pro dans l’art de protéger leur(s) petit(s) secret(s). « Quand j’étais gosse j’ai fait pas mal de skate, je faisais des compet’ et tout. C’est un petit milieu alors mon nom a commencé à circuler dès que j’ai commencé à gagner des prix. Un jour au skatepark y a un petit gamin qui est venu me demander un autographe. Au début j’pensais que mes potes me faisaient une blague mais pas du tout, donc j’ai pris son crayon et j’ai gribouillé une merde. » S’en était suivie son heure de gloire plus tard aux X Games et le gosse avait fini par bosser sur un gribouillis de petit frimeur histoire d’être crédible. « Donc Aera n’hésite pas si l’envie te démange, je suis tout à fait à l’aise avec ça. » Il conclut en prenant une posture un peu plus sérieuse, adoptant son plus bel air de frenchy prétentieux. « Oui justement d’où le fait d’être mixologue. Je suis en train de killer mon business là. » Ce n’était pas comme ça qu’il allait gagner en crédibilité. Louis donne sa réponse au dilemme d’Aera et elle semble déçue. Bah quoi ? Il comprend vite que c’est parce qu’il a raison et ça lui arrache un sourire triomphant. « Je risquais trop gros en pariant sur la chirurgie. » Déjà qu’il avait tendance à mettre les deux pieds dans le plat alors s’il pouvait s’éviter deux trois catastrophes clignotant comme des warning ça l’arrangeait. « Mais du coup, pourquoi, combien de temps ? T’as kiffé ? » Lui les danseuses de boîte de nuit ça l’avait fait toujours marrer une fois trop bourré, c’était le genre à notifier dans un rire pendant les deux premières minutes et à complètement zapper le bail. « Bonne réponse, évidemment. Un grand classique. » Naturellement les souvenirs de ce soir-là restaient flous. Aera propose son deuxième dilemme et, après une gorgée, son regard se pose dans le sien. « La première. » il esquisse un sourire malicieux, sûr de lui. « C’est interdit. » il explique, triomphant. Il sait que le cannabis est complètement prohibé en Corée, c’est d’ailleurs un risque de prison direct tellement ils prenaient ça hyper au sérieux. « En sortant j'ai pour projet d'adopter un beagle et de l'appeler Michel, ou bien je vais adopter un lapin nain qui s'appellera Civet. »

_________________
bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera En ligne
verano (jeu. 18h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: verano (jeu. 18h30) — Lun 11 Mai - 22:38

« C'est pas mal cette nouvelle coupe de cheveux » elle lâche en se marrant, parce que c'est le seul compliment qu'elle soit capable de lui sortir là tout de suite. « Voilà, j'ai épuisé mon stock pour l'année ». Elle hausse les épaules mais pose un regard amusé sur lui avant de secouer la tête. « C'est moche de mentir comme ça, mais je ne me vexerai pas parce que c'est vous qui savez pas apprécier un cocktail bien corsé » elle tente de se défendre. En vérité, ils étaient vraiment dégueulasses, mais elle n'avait pas prévu d'en faire pour la terre entière, et la deuxième tournée a été faite les yeux bandés. Le seul fait qu'elle ait réussi à en préparer un tient du miracle, c'est un effort qu'on ne peut pas lui retirer. Louis lui raconte son passif de skateur et elle doit reconnaître qu'elle l'imaginait pas pratiquer ce genre de sport. En fait, elle n'imagine pas grand-chose de Louis parce qu'elle le connaît si mal pour l'instant que c'est difficile de se faire une idée seulement en le regardant. « C'est mignon » elle souligne, quand il parle du gosse venu demander un autographe à la star, mais évidemment Louis en profite pour sortir une vanne qui casse tout le côté mignon de la chose. « Ouais dédicace moi un tee-shirt ou un truc comme ça, je dormirai avec et je le chérirai toute ma vie » elle raille, pas crédible du tout. Et puis Aera n'est pas une fangirl, à l'inverse de pas mal de Coréennes, et le concept de la célébrité c'est un truc qui l'a toujours dépassée. Si elle est un peu déçue qu'il ne se soit pas planté à la première tentative, elle a vite fait de passer au-dessus parce qu'elle ne se formalise pas de grand-chose. « Quoi, t'avais peur que je te foute une gifle en mode femme bafouée ? » elle demande dans un sourire. « Tu sais, chez nous c'est banal et je me serais pas vexée. Y a tellement de gens qui me le demandent, je m'en fous complètement. » Et certains ne la croient pas quand elle nie en bloc toute chirurgie, raison pour laquelle elle met un point d'honneur à foutre des photos d'elle jeune un peu partout pour prouver qu'elle est 100% naturelle. « J'étais barmaid à l'époque et ils avaient besoin d'une fille en urgence pour en remplacer une autre qui s'était blessée, du coup ils m'ont demandé de le faire. Ca a pas duré longtemps, à peine un mois, mais c'était un truc classe hein, pas de strip-tease ni rien. » Elle se sent obligée de préciser parce qu'elle ne doute pas que dans la tête d'un mec, danseuse en boîte se résume à se désaper le long d'une barre de pole dance, or dans le club en question, c'était plutôt des petits shows de temps à autre pour mettre un peu d'ambiance. Louis confirme la réponse et elle fait un petit geste victorieux avant de lui désigner son verre d'un signe de la tête. « Tu bois » commande-t-elle inutilement parce que, vraiment, ni elle ni lui n'ont besoin d'être encouragés pour le faire. « Enfin fais gaffe, je veux pas que tu me vomisses dessus du coup... » Un rire malicieux s'échappe d'entre ses lèvres, et elle secoue la tête quand il choisit la réponse pour elle – la mauvaise. Il devait sûrement se penser victorieux, avec sa connaissance sur la Corée du Sud, mais le problème c'est qu'il ignore sûrement qu'elle n'a pas vécu qu'à Séoul et que plus jeune, elle était le genre à faire pas mal d'expériences. « En Corée oui, mais à Londres non... » elle répond en laissant planer le suspense sur la fin de sa réponse. « J'en ai fumé pendant mon année d'échange. Pas un franc succès. » Aera se préfère ivre que défoncée et n'a de toute façon pas réitéré l'expérience une fois son année achevée pour les raisons qu'il a évoquées. Encore que quand on veut vraiment en trouver, comme partout, on en trouve à condition d'avoir les bons contacts. « Mmmh je vais dire la deuxième. Uniquement parce que je trouve ça mignon, les lapins. » Oui, elle fait partie de cette catégorie de personnes qui peut prendre une décision uniquement basée sur le niveau de mignonnerie. « J'ai déjà été blonde et j'ai un tatouage. » Facile. Très facile.

_________________

 how rare and beautiful it is to even exist.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
verano (jeu. 18h30) Empty
Message (#) Sujet: Re: verano (jeu. 18h30) — Ven 15 Mai - 18:13

« Et en plus tu te fous de ma gueule. »  Aera elle lui rit au nez et ça lui arrache un sourire amusé parce que, bon, cette coupe il s’y fait. … même si nier qu’il attend la repousse avec impatience serait mentir. La coréenne se fait avare en compliments et Louis ça le fait écarquiller des billes. « Pouah ah ouais t’as pas grand chose en réserve. Y a presque de quoi se vexer. » il ajoute avec un petit air mutin car, ça va, il ne va pas lui gratter des compliments comme un clochard. Au moins il prend ce qu’on lui donne contrairement à elle qui ne veut pas entendre que ses margaritas étaient pas mal. Louis, plus c’est corsé mieux c’est. E-ffi-ca-ci-té. « Mais je … ? » il fait mine d’être choqué et abdique en balayant le sujet d’un geste de la main. Ils en viennent rapidement au jeu et le voilà à flamber de l’autographe sauvage du skate-park. Avec quelques années de recul ça pouvait être considéré comme mignon effectivement, lui il en riait tant ça lui rappelait une époque pleine de prouesses dorénavant très loin derrière lui. « T’es une fan super dédiée c’est flippant mais pas de prob. Mon directeur de campagne Natéo te fera parvenir une version dédicacée du t-shirt d’Hallstatt. » Du deux en un, si ce n’était pas du génie qu’en était-il. Le tour passe sur Aera et Louis même avec sa maladresse légendaire il ne veut pas s’aventurer dans le thème chirurgie esthétique, c’est répertorié dans les sujets à problèmes ça. « On te le demande, carrément ? » il demande avec une dose d’étonnement. Les cultures. « Chez nous c’est vu comme une offense de balancer ça de but en blanc, ça veut dire que t’as eu besoin de te refaire pour pas être trop dégueu quoi. » Les mœurs tendaient à évoluer mais la réputation des français à prôner le naturel était véridique. « On associe ça à des clichés, en fait. Pour nous la chirurgie c’est grossier donc ceux qui en font ne le disent pas en général pour éviter le jugement qui va avec. » Avec toutes ces conneries de réseaux sociaux les choses commençaient à changer mais il attribuait plus ça à des effets générationnels plutôt que culturels. Bref, la véritable histoire d’Aera c’est celle de son expérience de danseuse en boîte de nuit. Louis direct il y associe l’image des boîtes moites et poisseuses où il avait déjà vu ce genre de phénomène, ce n’était clairement pas dans ses petits undergrounds technos parisien qu’il en croisait. « T’as kiffé ? » Il trouve ça purement mégalo mais après tout ils l’étaient tous un peu ici. « Du coup ça ressemblait à quoi ? Un truc comme ça ? » Coudes pliés, mains collées sur son torse, il ondule sur son tabouret dans un semblant de danse sensuelle. Aera elle le calme direct, il boit. « Fine madame. » Il s’exécute tranquillement et ricane sur la référence. « Aucun risque en pré-chauffe » Louis il avait bien plus d’endurance que ça. Son corps il en avait vécu des cuites hardcore. « C’est juste le début des festivités. » Parce que lui il savait déjà que l’alcool allait couler à flot avec les Schwartz, c’était annoncé. Sûr de lui, il se fait prendre à son propre jeu en ignorant une partie de l’histoire d’Aera. « Merde. » il siffle, secouant la tête sur le rythme de la défaite pour accompagner sa gorgée. « Ça te fait quel effet ? » Il demande avec un petit sourire en coin, prêt à se moquer de son histoire. « Gagné. Ouais c’est trop mignon. » Ca y est il va lui évoquer sa nouvelle lubie, évidemment super emballé par l’idée. « J’en ai vu un qui était tout petit comme ça » il mime une boule de la taille d’une pomme de terre avec ses deux mains « Noir et marron, tout touffu, j’ai grave envie d’en adopter un du style pour lui apprendre à faire des pirouettes et à répondre à son nom. » Louis c’était un peu son côté fils unique qui ressortait avec ce genre de trucs, il avait toujours rêvé d’avoir un petit compagnon le suivant partout pour lui éviter la solitude. Un lapin c’était en l’occurrence moins contraignant qu’un chien et il s'imaginait pouvoir lui apprendre des milliards de trucs plus débiles les uns que les autres. Il s’était déjà renseigné sur les modalités de la transportation en avion pour pouvoir le présenter à sa mère et tous ses potes s’il rentrait sur Paris. Civet c’était déjà son best, même s’il n’existait pas encore. « Hard ça. J’ai jamais vu aucun tatouage sur toi mais c’est souvent caché. » il plisse des yeux, excluant Costa de sa théorie très généraliste. « T’as déjà été blonde. » il conclut au bluff. « Il y a toute une histoire sur le tatouage qui est mal vu en Asie non ? » Il connaissait seulement l'histoire des yakuza au Japon mais s'imaginait très bien une généralisation culturelle vis à vis de ces considérations. « Je ne sais plus quoi inventer comme connerie. Est-ce qu'il y a quelque chose que tu veux savoir ? C'est cadeau. » Il a la flemme de lui sortir une nouvelle connerie alors bon, comme Aera il ne la connaissait pas plus que ça avant ce soir il se dit que c'est l'occasion de pousser le truc et de lui laisser le choix de la prochaine.

_________________
bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: BAR-
Sauter vers: