Partagez
 

 Belief (lundi S3 - 10h00)

Aller en bas 
AuteurMessage
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Belief (lundi S3 - 10h00)  Empty
Message (#) Sujet: Belief (lundi S3 - 10h00) — Lun 4 Mai - 12:22

@kara
La parisienne s'extrait facilement de ses draps, plutôt fraiche pour un lendemain de prime et passablement de bonne humeur. Cami capte Kara en mode retraite spirituelle sur la terrasse. Un signe de la main plus tard, elle file en cuisine pour faire couler du café et préparer des tartines supplémentaires pour la candidate, histoire de pallier à ses éventuels excès de la veille. Elle a rien de la bâtarde égoïste même de bon matin. Ça doit être l'esprit famille nombreuse ça, à préparer du rab qui ne sera jamais perdu dans tous les cas. Elle refait son apparition, un plateau tremblotant entre les mains pour transporter le tout. Concentration extrême pour ne rien faire tomber. « Pas trop la gueule de bois ? » elle ronronne alors glissant ses opales sur Kara, parce que hier, elle a enchaîné quelques verres si sa mémoire ne la trompe pas. A vrai dire Cami est l’une des seules à rester parfaitement sobre pendant les primes pour rester toujours pleinement consciente et maître de ses émotions surtout quand on essaie de la provoquer à travers les différentes rubriques. Ça la ferait trop chier de vraiment s'énerver pile au moment où les audiences sont le plus importantes dans la semaine et que personne ne puisse louper ce moment de faiblesse. Même dans tous les cas, elle est plus en mode névrosée fébrile contrariée que vraiment en colère dans tous les cas. « Je t’ai fais quelques tartines » annonce Cami en déposant le plateau sur la table en bois avant de s’installer en face d’elle avant de commencer à se rouler une clope. Par souci de cohérence, elle n'en propose pas à l'ancienne sportive en face d'elle, cela relèverait du blasphème. « T’es en mode chill là ? » questionne Cami histoire de savoir si elle va devoir faire un petit stage de gestion de la colère à Kara. Elle ne voudrait pas que son oeuvre culinaire se renverse sur le sol si elle touche à un sujet sensible éventuellement. « Ça t’importe ce que les gens pensent de toi ? » souffle sérieusement la parisienne en croisant les opales de la candidate.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
Belief (lundi S3 - 10h00)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Belief (lundi S3 - 10h00) — Lun 4 Mai - 19:34

Malgré l’heure tardive à laquelle je me suis couchée, le trop plein d’émotion de la veille m’a empêché de bien dormir malgré la compagnie de Aera qui fut très agréable. J’ai donc abandonné le lit très tôt, enfilant au passage un peignoir pour aller m’en griller une. J’avais réussi depuis le début de l’aventure à ralentir ma consommation de nicotine, mais depuis le prime d’hier, j’ai l’impression d’enchaîner les clopes à une vitesse déconcertante. Installée depuis quelques minutes sur la terrasse, je fais signe à plusieurs candidats qui passent pour vaquer à leur occupation dont Cami. Perdue dans mes pensées, je suis surprise par l’arrivée une dizaine de minutes après de la parisienne avec un plateau plein. Je la fixe, plaquant un petit sourire sur mes lèvres, bien que ma mine fatiguée ne doit pas lui donner une bonne impression. Elle me demande si je n’ai pas la gueule de bois après les quelques verres que j’ai enchaîné hier plus sur les nerfs qu’autre chose. « Non, je crois qu’après la cuite que je me suis mise la dernière fois avec Santo, je suis immunisée à vie contre l’alcool. » C’est vrai que j’ai fait plutôt fort ce jour là et j’ai eu du mal à m’en remettre du lendemain. Les quelques verres que j’ai bus hier n’ont pas joué sur mon état ce matin. Mon sourire se veut beaucoup plus franc lorsqu’elle m’annonce qu’elle m’a fait quelques tartines. « Rappelle-moi pourquoi tu ne fais pas partie de mon groupe de bff ? » lui dis-je, en plaisantant. J’ai beau adoré Roma, Rosamie et Izïa, aucune d’entre elles ne m’a jamais offert un petit-déjeuner après une soirée mouvementé. C’est que Cami gagne vachement de point à mes yeux. Tandis que j’attrape une tartine que je fourre dans ma bouche, elle me demande si je suis en mode chill. J’imagine qu’elle fait référence à la petite colère que j’ai piqué la veille. De toute façon, je ne vais pas y échapper tout au long de la semaine, autant m’y préparer. Je lève les mains en l’air pour me dédouaner à ses yeux. « Promis, aujourd’hui je suis en mode peace and love avec tout le monde. » Et puis, je suis bien trop crevée pour m’énerver de nouveau. Elle me questionne sur l’importance du regard des autres. Je ne peux pas m’empêcher de ricaner. « J’ai l’impression de me faire psychanalyser. » Je reprends un peu plus sérieusement. « Non, en temps normal je m’en fou de ce que je peux véhiculer comme image, mais je n’aime pas qu’on donne une fausse image de moi malgré tout. Je crois surtout que j’ai un peu trop d’égo mal placé. » Je hausse les épaules avant de plonger mon regard dans celui de Cami. « T’avais pas l’air ravie non plus du comportement de Louis hier. » Malgré ma petite crise, je suis restée assez concentré sur ce qui se passait autour de moi et j’ai bien senti que Cami était assez irrité par le comportement du français qui est assez fort pour provoquer, ayant partagé pendant une semaine ma chambre avec lui, je sais de quoi je parle.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Belief (lundi S3 - 10h00)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Belief (lundi S3 - 10h00) — Mar 5 Mai - 21:50

« Je ne sais pas comment tu fais, il me faut une journée entière pour m’en remettre » elle murmure parce qu’elle gère super mal les lendemains parsemés de maux de tête. Finalement l’alcool c’est pas trop son kiffe pour des raisons pratiques, quand tout le monde commence tranquillement au vin qui n’est pas casher, elle est obligée d’attaquer direct par un cocktail qui fait bien plus mal sur le long terme. Kara lui rappelle en plaisantant qu'elle ne fait pas partie des élues de son coeur. Cami se contente de quelques battements de cils trop douloureux face à ce poignard comme remerciement alors qu'elle la nourrit. « Parce que je ne t’ai pas laissé une suffisamment bonne impression la première semaine, il faut croire » elle siffle en plaisantant, même si elle sait que c’est vrai. Cami, au début, elle laisse des trainées mitigées parce qu’elle est incapable de se positionner sur ce qu’elle renvoie comme image. Elle passe finalement pour la gentille un peu chelou ou limitée parfois. Puis elle ne sait pas mettre à l'aise les gens en mode super avenante donc elle arrive à comprendre tout ça finalement. « Cesse de me dénigrer, j’adore être une psy en carton » elle ronronne en se marrant parce que c’est vrai, elle pose souvent des questions à deux balles mais osef. Ils sont là pour se connaitre non ? Après si elle veut, elle peut se focus sur l’incident litigieux au lieu de sa réaction, mais pas sûre que cela lui plaise plus. « T'es ma première patiente ». Elle se fait attentive quand sa camarade lui parle de son image et d'une pointe d'ego. Un sourire s'étire lentement sur ses pulpeuses avant que ne s'expulse un : « J'ai l'impression qu'il y a pas mal de fierté ou d'ego mal placé cette saison t'inquiète » c'est un réel constat. Kara revient sur le sujet Louis d’hier. Elle hoche la tête tout simplement en plongeant ses prunelles dans les siennes. « Il m’a saoulé hier » avoue la parisienne en toute franchise. « Au bout d’un moment je trouve que la frontière en provocation et réalité se brouille » lui explique Cami. C'est comme cela qu'elle le ressent, ça lui gêne pas d'en parler. « Avant j'étais sur un piédestal, maintenant, je n'ai même pas de place » elle a été sévèrement rétrogradée au point qu'il nie super facilement son existence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
Belief (lundi S3 - 10h00)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Belief (lundi S3 - 10h00) — Mer 6 Mai - 2:55

Cami ne semble pas avoir la même aptitude pour ne pas subir les effets difficiles de l’alcool les lendemains. Pour ma part, ce n’est plus un problème depuis bien longtemps. « Petite nature va. » que je lui dis, me moquant gentiment d’elle, même si des grands gaillards peuvent également avoir la gueule de bois. Même pour la remercier de ce petit-déjeuner surprise, je ne peux pas m’empêcher de la titiller un peu. Elle pense ne pas m’avoir fait bonne impression pendant la première semaine. « Je t’assure qu’à partir de maintenant, j’ai une très très bonne impression sur toi. Et pas seulement parce que tu m’as fait quelques tartines. » C’est vrai que j’ai pris plus de temps pour la découvrir la semaine passée et que je me faisais une idée assez faussée sur Cami. Elle est très sympathique et avenante, des qualités qu’on ne retrouve pas forcément chez tout le monde. Elle commence à me poser des questions sur ma perception de mon image à travers le regard des gens et je prends d’abord ça à la rigolade, me demandant si elle ne serait pas en train de m’analyser. Elle me désigne comme sa première patiente. « Je vais en profiter, si tu savais le prix des soins aux States. » On est loin du système français en matière de remboursement des soins, donc si elle veut faire la psy gratuitement avec moi, je ne me vois pas refuser. Elle conclue mes propos en disant qu’il y a pas mal d’égo mal placé au sein du jeu et j’acquiesce d’un signe de tête tandis que certains noms m’apparaissent. « Tu trouves que c’est une mauvaise chose, d'avoir beaucoup d’égo ? » me captivant pour la réponse de la parisienne, je croque de nouveau dans la tartine qu’elle a pris soin de me faire. A mon tour, je m’intéresse aux réactions qu’elle a eu hier à l’encontre de Louis. Ce qu’elle m’explique m’a l’air vachement compliqué et je ne suis pas sûre de tout saisir en ce qui les concerne. Je me contente de hausser les épaules. « Je ne sais pas comment tu fais pour le supporter. » Ouais, parce que moi je ne peux clairement pas. « J’ai hésité plusieurs fois à l’étouffer pendant son sommeil la semaine passée. » que je lui déclare, sans trop savoir si elle va s’en amuser ou au contraire, s’en offusquer. « En tout cas, j’ai vraiment envie de savoir ce qui vous lie tous les deux. » Je ne sais pas s’ils nous laissent dans le vague dans l’intérêt de leur secret ou pour justement nous amener vers des mauvaises pistes, mais ça m’intrigue vachement de connaître la nature de leur relation.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Belief (lundi S3 - 10h00)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Belief (lundi S3 - 10h00) — Jeu 7 Mai - 0:47

La parisienne sourit simplement, heureusement que les tartines ne sont pas l'élément déclencheur sinon c'est triste pour elle. « C'était quoi l'image que t'avais de moi au début ? » Cami embraye histoire de capter ce qu'elle arrive à dégager de loin. Cami, elle quitte son habit de meuf insécure pour inverser les rôles. Kara évoque les frais médicaux, c'est vrai que les USA et la sécu, c'est pas une super belle histoire d'amour. Ça lui fait juste un peu plus aimer la France et son système solidaire. « Ouais, j'en doute pas, j'ai maté récemment une série de chez vous qui en parlait, the Resident, tu connais ? » elle demande à Kara. Une sorte de Greys Anatomy pas du tout glamour pour le coup tournant autour des bénéfices des hôpitaux américains concernant les soins et les courses aux assurances déterminant la priorité de certains patients. La parisienne secoue la tête de gauche à droite pour lui dire que non, ce n'est pas une mauvaise chose. « Il en avoir faut pour survivre » souffle Cami. C'est un moteur pour se bouger au début, se battre pour soi. « Mais ça peut rapidement devenir un frein, je trouve » complète la môme en regardant l'américaine finissant une tartine. « Tu t'es jamais empêchée de faire quelque chose par ego ou fierté ? » S'excuser quand il le faut ? Demander de l'aide peut être ? Les exemples peuvent être assez nombreux. Les deux dérivent rapidement sur le cas Louis. Cami, elle se fait toujours attentive lorsqu'il est question de lui. Au fond, ça la frustre, cette image qu'il peut renvoyer, si loin de sa réalité à elle. « La théorie des apparences est contre lui » admet Cami dans un sourire lorsque Kara lui demande comment elle fait pour le supporter. « Même s'il aime surement jouer au con ici, Louis c'est vraiment un mec super loyal et droit avec ses proches » lui dit Cami avec franchise. « Il s'est occupé de moi parce que j'étais incapable de le faire » elle illustre. Au début, Cami, elle se demandait si c'était pas ses traits portant l'exil qui avaient titillé un petit syndrome du héros chez le français avant de comprendre qu'il était juste comme ça. Des deux, il est le plus sérieux et responsable, même si ça se voit pas comme ça, d'un premier coup d'oeil, à toujours la calmer avec son putain de pragmatisme quand elle panique ou part en vrille dans un gros délire. La poupée l'écoute avec attention, croisant ses opales le temps de quelques secondes, froissant inconsciemment ses sourcils. « Qu'est ce que tu aimerais savoir concrètement ? » finit par lui demander Cami en buvant une nouvelle gorgée de café. Peut être qu'elle peut y répondre à ses questions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
Belief (lundi S3 - 10h00)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Belief (lundi S3 - 10h00) — Jeu 7 Mai - 14:59

Cami me demande ce que je pensais d’elle au tout début et même si je n’ai pas trop envie qu’elle prenne mal ce que je vais lui dire, je me montre toujours honnête. « Tu connais les clichés qu’on se fait sur les parisiennes, je pensais que t’étais une meuf hautaine et nombriliste. » On va pas se mentir, c’est vraiment ce que j’ai cru aux premiers abords, mais maintenant que je la connais un peu mieux, Cami est loin d’être comme ça. Et puis après tout, ce n’est pas une vraie parisienne, alors que peut être les clichés sont vrais pour celles qui sont réellement nées à Paris. On en vient à parler de la difficulté de soigner aux US et elle me parle d’une série venant de chez nous qui en parle, mais le nom ne me dit pas grand-chose. « Tu m’excuses, mais niveau série, je suis grave communautaire. Si 60% des acteurs ne sont pas noirs, je ne m’y intéresse pas. » Ça a l’air raciste comme ça, mais c’est juste que je comprends les délires des personnes qui vivent les mêmes choses que moi. Un exemple très simple, Friends, c’est le genre de série qui me parle pas du tout tandis que Living Single, la série plagiée par Friends d’ailleurs, je me sens beaucoup plus concerné par les problématiques exposés dedans en tant que femme noire. Je lui confie que j’ai beaucoup d’égo et si elle pense qu’il faut en avoir, mais que ça devient très vite un frein. Je ne peux qu’approuver ses mots, d’ailleurs elle me demande si je me suis déjà empêché de faire quelques choses par égo. « Oh tellement de choses, mais ce n’est pas pour autant que je changerais. » Je n’ai aucun regret à ce sujet, même si m’excuser ou aller vers une personne en mettant ma fierté de côté m’aurait sûrement aidé à plusieurs reprises, je n’en ai pas le moindre regret, se sont mes décisions. On bascule sur le sujet de Louis et si pour ma part j’ai beaucoup de mal à supporter le jeune homme, Cami semble vraiment lui porter beaucoup d’affection. Elle me ferait presque changer d’avis à son sujet, sauf que j’a la semaine de colocation en tête avec lui et je me dis que ça risque d’être pas mal difficile d’apprécier l’ancien boucler à sa juste valeur. Je ne sais pas si elle en dit trop ou pas assez à son sujet, mais je suis très intriguée parce qu’ils cachent tous les deux. Elle me demande ce que j’aimerais savoir concrètement. « C’est quoi pour toi Louis ? Ton mec ? Ton ex ? Une sorte de meilleur ami ? » Je pense que c’est déjà plus simple de commencer par-là, pour avoir déjà une première idée de ce qui se passe entre eux.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Belief (lundi S3 - 10h00)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Belief (lundi S3 - 10h00) — Sam 9 Mai - 20:45

La réponse de Kara lui arrache un air surpris qui n'est pas feint. « Sérieux ? » elle se marre. Parce que Cami, c'est limite si elle préfère ce genre de réponse, loin d'être repoussée à l'idée d'incarner la parfaite connasse parisienne. « D'habitude on me prend pour la meuf mims un peu conne mais sympa » elle lui raconte. Ca l'a toujours un peu saoulé d'ailleurs. Mais c'est vrai qu'on a souvent pensé que son incapacité à se sentir réellement à l'aise cachait un peu de mépris à la parisienne. Bref, Cami, elle est vraiment loin de se vexer dans tous les cas, que Kara se rassure. En attendant la parisienne essaie de lui faire comprendre qu'elle sait également ce qu'il se passe de son côté. Ses opales trop claires se posent sur le minois de la candidate. Ça l'amuse en interne parce qu'elle aussi, au fond, elle est la première à avoir saigné les séries israélienne de Netflix. « Tu regardes quoi comme série ? » elle rebondit tout naturellement avant de lui proposer de jouer cartes sur table avec elle histoire de capter ce qui peut titiller sa curiosité et l'assouvir dans la mesure du possible. Kara lui demande simplement ce que Louis est pour elle avant d'émettre ses propres suppositions. « C'était un de mes meilleurs potes » elle répond à Kara en hochant la tête. Cami et Louis, ils ont toujours partagé la même bande de potes depuis un bail. « Y a eu plus pendant un certain temps » La poupée glisse en croisant les prunelles curieuses. « Je n'ai pas besoin de te faire de dessin j'imagine » énonce la môme dans un sourire. Elle sait déjà que Louis a eu la bonne idée de faire état de leur vie sexuelle publiquement en balançant à Micha qu'il avait déjà couché avec elle. Cami s'était contentée d'accueillir un peu sèchement la nouvelle lorsqu'il était venu lui en parler, l'air de rien, avec son air nonchalant collé au visage. Elle n'avait cependant pas cillé plus que nécessaire préférant lui demander de lui faire part en amont de ce genre d'initiatives de merde qui pourraient entacher son image dehors, auprès de ses parents qui n'ont pas forcément besoin d'être au courant de toute son intimité ou du reste. « Et maintenant, c'est juste en stand-by » elle avoue en croisant le regard de Kara en haussant les épaules. Forcément y a eu un avant/après. Et ce n'est pas vraiment la parisienne qui est décisionnaire de la suite, enfin c'est ce qu'elle aime se dire, pour laisser peser toute la responsabilité sur le français. « Ils sont comment tes potes à l'extérieur ? » l'interroge la parisienne en commençant à se rouler une deuxième clope à peine le cadavre de la première dans le cendrier. Elle déplace un peu sa chaise afin d'être sûre de ne pas enfumer la sportive en fonction du vent actuel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
Belief (lundi S3 - 10h00)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Belief (lundi S3 - 10h00) — Dim 10 Mai - 13:52

C’est à mon tour d’être surprise par les propos de Cami, car elle m’avoue qu’on a souvent l’habitude de la prendre pour la fille mignonne et sympathique, mais un peu teubé. Ce n’est carrément pas l’image que je me suis fait d’elle, même pas un seul instant. « Ah ouais ? Non, j’ai vu direct que t’avais rien d’une nunuche si ça peut te rassurer. » En tout cas, elle n’a pas trop l’air de mal prendre les premières impressions que j’ai pu avoir sur elle et c’est cool, ça m’aurait plutôt fait chier qu’elle le prenne mal. Pour illustrer nos propos sur les services de santé aux Etats-Unis, Cami tente de me parler d’une série qui ne me parle absolument pas. Je lui confesse qu’en matière de série, je suis plutôt du genre à suivre celle où la communauté afro-américaine est plus largement présente. Elle me demande alors de lui donner les quelques noms de séries que je regarde. « Je suis à mon quatrième visionnage du prince de bel-air, sinon en série récente avant de rentrer dans le jeu, je regardais Power et Insecure. Je vais devoir rattraper tous mon retard d’ailleurs en rentrant. » Pendant que nous on est dans le jeu, la vie continue à l’extérieur et je sais qu’en rentrant, je vais devoir rattraper beaucoup de chose et pas qu’en matière de série. Pour le moment, je tente plutôt de me mettre à jour dans la relation de Cami et Louis, en commençant par le début. Qu’est-ce qui sont l’un pour l’autre. Elle m’explique d’abord qu’ils ont été meilleurs amis, le fait qu’elle en parle au passé m’intrigue grandement. Elle se montre très honnête en m’expliquant qu’il y a eu bien plus entre eux et qu’aujourd’hui c’est un peu suspens les concernant. Je comprends bien mieux les réactions que Cami a pu avoir pendant le prime, tout comme celle de Louis qui fait le mec relax, mais qui agit en conséquence de ce qu’il y a eu avec la parisienne. Tout s’assemble dans mon cerveau et même si je suis loin de détenir leur secret, j’ai pourtant beaucoup mieux saisi ce qui se passe entre eux. « Et toi, qu’est-ce que tu voudrais qui se passe une fois ce jeu fini avec Louis ? » Est-ce qu’elle veut simplement revenir sur un lien d’amitié ou au contraire, tenter quelques choses pour de bon avec lui ? Parce qu’elle a plutôt l’air d’attendre que la décision vienne de lui, ce qui n’est pas forcément la meilleure idée au monde. Elle change de sujet me demandant comment sont mes potes à l’extérieur. Je ne souris rien qu’en imaginant ce qu’ils sont tous en train de faire pendant mon absence. « Ils sont plutôt bruyant et toujours à s’attirer des ennuis, mais ce sont aussi des personnes sur qui tu peux vraiment compter et tout dire, sans te sentir jugé. On est une petite bande qui dure depuis le collège et on se prend souvent pour les rois du monde. » Mon sourire s’élargit au plus je parle d’eux, sentant une drôle de sensation apaisante m’envahir. Je pourrais tellement tout donner pour eux, c’est vraiment ma deuxième famille à mes yeux. « Et toi alors, rassure-moi, ils ne sont pas tous comme Louis ? » Non parce que vraiment en supporter un s’est déjà compliqué alors j’imagine pas deux ou plus comme lui.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Belief (lundi S3 - 10h00)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Belief (lundi S3 - 10h00) — Lun 11 Mai - 21:27

Cami dodeline de la tête comme une gosse avec une certaine vivacité pour lui faire comprendre que c'est vrai, même si elle ne comprend pas trop. Un sourire s'étire sur ses pulpeuses quand elle lui parle de rattraper le temps perdu une fois dehors. « T’as peur de louper des trucs en étant coincée ici ? » Cami lui demande d’ailleurs. Kara, elle pose une bonne question. Cami s’octroie quelques secondes avant de poser un premier constat. « J’en sais trop rien, encore plus quand je vois qu’ici ça ne se passe pas forcément bien » L’expérience est biaisée parce que les deux cobayes ont trois d’âge mental lorsqu’il s’agit de communiquer entre eux, trop obnubilés par l’idée d’avoir le fin mot de l’histoire. Elle n'occulte toujours pas les trucs assez sales qu’ils se sont balancés la dernière fois qu’ils se sont parlés à l’extérieur. Cami, elle ne sait plus forcément comme l’aborder sans se sentir menacée par une explosion de colère ou de fierté, elle avance complètement aveugle sur ce terrain super miné. « Y d’autres variables à intégrer dont on ne se souciait pas avant » elle confie à Kara pour justifier l’utilisation du passé. « La distance d’un Paris/Ajaccio a entrainé un éloignement de nos vies aussi » elle explique. Cami, elle s’était barrée de Paris pour s’installer au soleil avec lui et des potes, la môme était ensuite revenue dans son berceau pour lui laisser de l’espace. Elle ne souhaite pas continuer à se la jouer poupée sans volonté qui se ballade au gré des envies de chacun. La parisienne lui offre une oreille attentive lorsqu'elle évoque sa petite bande. « Je connais ça » elle se permet de commenter parce que Kara lui décrit des sensations familières concernant ses potes. La loyauté, l'absence de jugement entre autres. « Tu en rêves tous les jours de Louis » elle étire narquoise quand l’américaine l’utilise en guise de référence négative, décidant de ne pas intervenir. Louis serait bien capable de lui balancer qu’il sait gérer tout seul l’image qu’il peut renvoyer auprès des autres et qu'elle ne doit pas s'en mêler. « Je pense que ma bande de potes ressemble un peu à la tienne » Cami s'avance dans un sourire. « Pas mal de conneries mais toujours là en back up, peu importe les circonstances » elle énonce, même s'ils se sont tous un peu éparpillés géographiquement, ils répondent tous présents, peu importe les petits conflits internes entre chacun. Ils arrivent à mettre tout ça de côté. « Quelle est la personne qui te manque le plus ? » lui demande Cami en cherchant son regard avant d'inspirer sur son bâton cancérigène quelques secondes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
Belief (lundi S3 - 10h00)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Belief (lundi S3 - 10h00) — Mer 13 Mai - 18:26

Cami me demande si j’ai peur de louper des choses à l’extérieur et je souris, prenant un petit temps avant de répondre.  « En dehors de mes séries, je ne sais pas. Sûrement des soirées d’anniversaire, des moments avec mes proches et les sermons du dimanche à l'église, mais rien qui me fait regretter d’être ici. » Des soirées et des délires avec mes amis, j’en aurais pleins d’autres en sortant d’ici. Par contre, la chance d’être dans cette émission, c’est unique et faut qu’on mesure tous notre chance d’être ici. « Et toi, des choses en particulier que tu manques ? » Peut être des événements par rapport à son taffe ou un truc familial, je ne sais pas si Cami très active dans sa vie à l’extérieure. J’en viens à demander à Cami ce qu’elle désire réellement avec Louis. Parce que c’est bien sympa de le laisser décider pour eux deux, mais elle doit bien avoir un point de vue aussi. Et pourtant, elle semble plutôt larguée sur le sujet. Elle constate que l’ambiance n’est pas au beau fixe au sein du jeu et puis la distance entre les deux villes. Ne connaissant rien de la France, je ne sais si la distance qu’elle évoque est une histoire de quelques heures ou bien plus. « C’est loin Paris de sa ville à lui ? » Je ne sais même plus comment elle a appelé cette ville, ma mémoire étant vraiment sélective sur ce genre de détail. Elle me demande de lui décrire un peu ma bande de pote et je résume assez rapidement les liens solides qui nous unissent tous dans ma petite bande avant de lui retourner la question, sans oublier d’envoyer une petite pique de nouveau à l’encontre de Louis. Bien sûr, la parisienne le remarque et je hausse les yeux au ciel en ricanant quand elle me dit que je rêve chaque jour du bouclé. « Mais tellement, d’ailleurs attends-toi à un triangle amoureux parce que je suis folle de lui moi aussi. » J’ironise grossièrement, avec les gestes de pimbêches qui vont avec. Je préfère encore devenir nonne que d’envisager quoi que ce soit avec cette andouille, même si je ne le déteste pas autant que je le laisse penser. Il est juste lourd. Je me concentre de nouveau sur Cami qui affirme que sa bande à elle est assez similaire à la mienne. Si c’est réellement le cas, c’est qu’elle doit être bien entouré elle aussi et c’est ça le plus important. D’avoir des personnes sur qui compter. J’entame ma dernière tartine lorsqu’elle m’interroge sur la personne qui me manque le plus à l’extérieur. Je ne prends pas bien longtemps à réfléchir à ma réponse, prenant quand même le temps d’avaler le morceau que j’ai en bouche avant de lui répondre. « Même si j’adore mes potes, celui qui me manque énormément c’est mon père. Je n’ai pas l’habitude d’être aussi loin de lui et quand c’est le cas, il trouve toujours une excuse pour m’appeler et savoir si je vais bien, même si c’est aussi pour m’hurler dessus. » Je ris à mes propos avant de reprendre, sans trop savoir pourquoi je me confie autant. « Il est très dur en apparence, mais c’est loin d’être le cas. Il s’inquiète pour mes frères et moi sans arrêt. Il donnerait tout pour notre bonheur. » Je continue de sourire, pensive et nostalgique de toutes ses années à ses côtés. « Bref, et toi ? Qui te manque le plus ? »

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: TERRASSE-
Sauter vers: