Partagez
 

 while the memories fall asleep (lundi, 1h53)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
while the memories fall asleep (lundi, 1h53) Empty
Message (#) Sujet: while the memories fall asleep (lundi, 1h53) — Lun 4 Mai - 18:51

Aera emménage encore une fois dans une nouvelle chambre. Après avoir commencé par le 5 étoiles et subi une rétrogradation à la 3 étoiles, elle est désormais dans un entredeux avec une chambre dont elle juge au premier coup d'oeil qu'elle ne fait pas une différence majeure avec la précédente. La bonne nouvelle vient en revanche de la troisième personne avec laquelle elle la partagera : @Kara. Encore une fille, ce qu'elle préfère de loin parce qu'Aera est plus pudique qu'on ne se l'imagine. Elle est d'autant plus contente de partager sa chambre avec qu'elle a rapidement compris un peu plus tôt pendant le prime que quelque chose n'allait pas et sa piètre tentative de la détromper n'a pas fonctionné. Aera s'estime plutôt perspicace quand il s'agit de juger de l'humeur des autres et sans vouloir se montrer intrusive, elle a quand même envie de s'assurer que sa coloc va bien. Après s'être précipitée sur le buzzeur – ce qu'elle attendait impatiemment depuis des jours – et laissé l'excitation de la soirée redescendre, elle ne met pas longtemps à réaliser qu'elle parviendra pas à s'endormir. Sans avoir la moindre idée de l'heure (1h30 ? 2H ? Plus ?) elle guette le moment où la porte s'ouvrira. C'est finalement ce qui se produit alors qu'elle commençait à croire qu'elle passerait sa première nuit seule et Aera, dont seule la tête n'est pas couverte par sa couverture, tient à faire passer le message qu'elle est bien réveillée. « C'est à cette heure-ci qu'on rentre ? » elle se moque, comme si elle était la chaperonne reloue chargée de contrôler les faits et gestes de l'Américaine. Elle se redresse pour s'adosser au dos du lit, et tend les bras pour désigner la chambre. « Tadam, t'es avec moi, ta future meilleure alliée du jeu » elle ajoute, en référence à la chronique d'Elena. Rien à foutre que ce soit pas ce qu'elle est vraiment dit, Aera part du principe que cette fois-ci, tout est vrai et elle le vit plutôt bien. Kara est une révélation depuis la semaine dernière, après avoir passé la première semaine à ne pas trop savoir sur quel pied danser avec elle, et elle compte bien profiter de cette semaine de colocation pour approfondir leur nouvelle connexion. « Bon, c'est l'heure du débrief. Il s'est passé quoi tout à l'heure ? Et me dis pas que ça va, c'était marqué sur ta tête que ça allait pas. » Elle a juste pas voulu faire de commentaire devant tout le monde pour pas la mettre dans une position compliquée. « C'est par rapport à cette histoire de strip tease avec Santo ? » Elle, ça l'a fait plutôt marrer, parce qu'il faut bien pimenter un peu son quotidien dans le jeu – elle irait pas jusqu'à dire que c'est de leur âge, mais elle doute pas qu'elle aurait envisagé la même chose à vingt-deux ans, et Santo est pas le candidat le plus laid du jeu. Elle tapote son lit pour enjoindre Kara à s'y asseoir et l'idée de papoter même à cette heure de la nuit lui fout un peu de baume au cœur – clairement, c'est pas de trop.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
while the memories fall asleep (lundi, 1h53) Empty
Message (#) Sujet: Re: while the memories fall asleep (lundi, 1h53) — Lun 4 Mai - 23:44

Après ma petite crise de nerf du prime, j’avais fini par sortir pour aérer l’esprit et Santo a fini par me rejoindre. On a discuté, pris le temps de monter des plans contre l’équipe adverse et surtout de se fendre la poire un peu. Un petit moment qui m’a aidé à faire redescendre la pression. J’ai pris les choses très à cœur et même si je pensais pouvoir me tempérer dans ce genre d’aventure, finalement mon caractère reprend souvent le dessus. Avec tout ça, je n’ai même pas pris la peine de regarder avec qui je partageais ma chambre cette semaine. Santo ne savait pas non plus, tout ce qu’il savait, c’est que je gardais la même chambre que la semaine dernière. Ça c’est plutôt cool, ça m’empêche de devoir changer tout mon bordel de place. J’espère juste ne pas devoir me coltiner une semaine de plus Louis, pour le bien de sa personne. C’est qu’il pas assez tapé sur les nerfs toute la semaine passée. Je monte donc au premier étage, faisant un passage express dans la salle de bain pour me démaquiller. Une fois rafraichie, je pénètre dans la chambre que j’occupe et c’est la petite tête de Aera qui apparaît. Un large sourire s’étire sur mes lèvres en la voyant, je ne pouvais pas rêver meilleure compagnie. Elle me fait une petite remontrance qui me fait rire. « Même après autant d’années, je me fais toujours gaulée en faisant le mur. » Je continue à rire avant de m’asseoir sur mon lit et de me pencher vers ma valise pour récupérer mon pyjama. J’ai besoin d’être à l’aise et bien que cette robe soit agréable à porter, j’ai envie de retrouver le doux coton de mon short de pyjama. « Je suis super contente, ça me changera des blagues foireuses de Louis tous les soirs. » Je m’en rappellerais clairement de cette semaine cauchemardesque passé à ses côtés. « Et pour une fois Elena n’a pas modifié mes propos. » C’est bien la jeune femme que j’ai désigné comme une future alliée, suite à la conversation qu’on a eu à la patinoire et qui m’a ouvert les yeux sur les qualités de la jeune femme que j’ai appris à découvrir. Bien sûr, elle veut comprendre mon comportement durant le prime et je sais que je ne pourrais pas y échapper ses prochains jours, la plupart des candidats étant particulièrement curieux. J’arrête de chercher mon pyjama et me concentre sur la brune qui m’invite à s’asseoir sur son lit. Je sautille, m’installant à ses côtés. « Non, ça n’a rien à voir avec le strip tease qu’il a fait, même si je pense que ça a contribué à tout ça. » Ouais, je ne peux pas le nier, les gens n’arrivent plus à me dissocier de cette petite soirée qu’on s’est fait. « J’étais déjà énervé à cause de l’abandon de Presley et après j’ai mal pris les paroles de Michaela quand elle a dû répondre à la question de William. » Je hausse les épaules, ne sachant plus trop si ça valait tellement la peine de prendre tout ça tellement à cœur. « C’est juste que ça m’énerve que par rapport à ce strip-tease, quand on en parle à Santo, c’est pour parler de lui comme un baratineur, prêt à faire tomber toutes les meufs dans ses bras. » Parce que j’ai entendu ça pas mal de fois de la bouche de certains candidats pendant le prime. « Alors que moi, j’ai le rôle de la meuf qui craque forcément pour lui. En 2020, on croit encore les meufs vivent principalement pour l'amour d'un mec. » Je soupire, avant de me mettre à sourire. C’est vrai que je l’apprécie Santo, peut-être même plus que la plupart des autres mecs de l’aventure. Ce n’est pas pour autant qu’on doit forcément parler d’amour ou de connerie dans le genre. « Enfin bref, c’est une accumulation qui m’a fait vriller, mais c’est bon, c’est passé. »

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
while the memories fall asleep (lundi, 1h53) Empty
Message (#) Sujet: Re: while the memories fall asleep (lundi, 1h53) — Mar 5 Mai - 12:51

Aera est ravie de savoir que Kara valide le choix de colocataire, et surtout qu'Elena n'a pas modifié ses propos. Ca la réconforte un peu, après avoir passé le prime coincée dans la case insupportable de l'anonymat, à voir son nom ressortir nulle part. Ca changera pas sa façon de faire parce qu'elle calcule pas ses interactions avec les autres, mais ça pousse à la réflexion quand même. Est-ce que c'est parce qu'elle ne parle pas avec assez de monde ? Possible, même si ce serait dommage de s'arrêter à ça, parce que les gens auxquels elle parle, c'est avec moins de superficialité. « Cool, je suis contente de savoir que tu le penses » elle répond avec un sourire. Mais ce n'est pas ça le plus intéressant : c'est plutôt de savoir si Kara s'est remise de sa petite montée de tout à l'heure où il aurait fallu être aveugle pour pas capter qu'il y avait un problème. Aera a forcément supposé que c'était lié à Santo et l'histoire du strip tease qui a l'air d'avoir soulevé l'intérêt de pas mal de gens (elle la première). Elle se prête rarement au jeu des rumeurs, dans le sens où elle n'ira pas colporter des rumeurs et préfère les vérifier directement auprès de la source, mais ça ne l'empêche pas d'écouter avec attention ne serait-ce que pour savoir quelles affinités commencent lentement mais sûrement à se développer, à qui elle doit prêter plus d'attention, et toutes ces choses dont elle ne pensait pas avoir besoin jusqu'à se retrouver dans ce jeu où un rien prend des proportions dingues. Kara s'explique et Aera hoche la tête, compréhensive. Bienvenue dans le 21ème siècle, où les doubles standards sont plus présents que jamais et où une femme se définit nécessairement par rapport à ses relations avec les hommes. Ca la blase d'entendre ça, même si c'est courant et qu'en Corée, c'est tout le temps comme ça. Le test de Bechdel est un échec permanent dans son pays, où on ne valorise une femme que par rapport à ce qu'elle apporte à un homme – et pire, dans le cas où elle réussirait, elle se ferait systématiquement descendre. Elle suppose que c'est pareil dans plein de pays mais elle espérait que dans ce jeu, ils seraient tous assez ouverts d'esprit pour se sortir de ce genre de clichés. « Je comprends. Le pire c'est que tu peux pas gagner : si t'essaies de te justifier on te dira que tu prends les choses trop à cœur, si tu dis rien on mettra des mots et des pensées pour toi... Y a aucune solution qui fonctionne. » Elle aussi en a pris conscience ce soir, encore une fois grâce à Elena et sa façon subtile de distiller juste de quoi provoquer un peu de drama dans le jeu. « Et quand bien même il te plairait, qu'est-ce qu'on s'en fout, tu te résumes pas à ta relation avec un candidat, quelle qu'elle soit. » Elle, elle trouve qu'ils iraient bien ensemble, mais elle trouve surtout que Kara a une personnalité bombesque et vaut bien mieux que d'être juste associée à Santo, si cool soit-il. « Tu sais que moi aussi ça commence à me gonfler ? Je sais pas si t'as capté pendant la rubrique d'Elena, on est en train de lentement mais sûrement me faire passer pour la nana à fond sur Costa et qui va mal vivre le fait qu'il plaise aux ¾ des meufs. » Elle ricane, secoue la tête parce que dans le fond elle est même pas surprise. Faudrait quand même pas imaginer qu'une fille puisse juste passer du temps avec un mec parce qu'elle l'apprécie, allons, mieux vaut enjoliver tout le truc et évidemment faire d'elle l'amoureuse transie qu'elle n'a jamais été, avec personne. « A croire qu'à notre époque, on a pas le droit de flirter innocemment avec un mec sans que ça prenne des proportions dingues. Et c'est jamais les mecs qui ont le mauvais rôle dans l'histoire. » Kara sera probablement la seule à qui elle en parlera, parce qu'elle avait besoin que ça sorte mais qu'elle est assez tranquille sur sa relation avec Costa pour pas chercher à la justifier à tout bout de champ. Elle sait seulement que si à un moment ça va trop loin dans les insinuations, elle remettra les choses au clair par principe, comme elle l'a fait avec Kara la semaine précédente. « T'inquiètes, je comprends » elle hoche la tête, encourageante. « Je devrais pas le dire mais je suis limite contente que Presley et Kai soient partis, c'est mieux pour notre équipe » elle lâche, jamais le genre à jouer les faux culs sur ce genre de sujet.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
while the memories fall asleep (lundi, 1h53) Empty
Message (#) Sujet: Re: while the memories fall asleep (lundi, 1h53) — Mer 6 Mai - 1:42

En retrouvant Aera dans ma chambre, je suis plutôt rassurée de plus devoir la partager avec l’autre boulet et aussi contente, parce que j’apprécie réellement la jeune femme dont j’ai d’ailleurs donné le nom comme future probable alliée. Si au début on n’avait pas tant discuté que ça, la conversation en tête à tête qu’on a pu avoir m’a fait découvrir une personne et une personnalité que j’apprécie réellement. Je discute très facilement avec elle et j’arrive à exprimer mes émotions sans devoir faire attention à mes propos ou en me préoccupant de savoir si elle me prend au sérieux ou non. C’est pour cette raison que je lui raconte la raison de ma petite crise lors du prime et que je lui déballe assez facilement ce que je ressens. Parce que je trouve tout ça injuste, de devoir me justifier sur mes non-sentiments pour Santo. C’est encore et toujours le même problème qui revient dans ce jeu tout comme à New-York, dans mon petit quartier. Aera comprend parfaitement mon état d’esprit lorsqu’elle affirme que de toute façon, que je réagisse ou non, les gens trouveront toujours quelques choses à redire. Je soupire en entendant ses propos, parce que je le sais que trop bien tout ça. « C’est bien pour ça que je m’en veux d’avoir réagi, parce que de toute façon les gens pensent ce qui veulent, ça ne sert à rien de vouloir se justifier. » Si certains auront compris ma colère envers Michaela, d’autres penseront simplement que je me suis fâchée parce qu’elle a évoqué le nom de Santo, ce qui est loin d’être la vérité. Aera continue en disant que même si Santo me plaît et que je ne résume pas qu’à ça, je ne peux pas m’empêcher de réagir impulsivement. « Mais il ne me plaît pas ! » Je me rends compte que j’ai haussé la voix et encore une fois, surréagi. « Enfin il est gentil et plus le temps passe, plus je trouve qu’il est mignon, mais ça s’arrête là. » Pas sûre que ce que je viens de dire m’aider davantage à défendre ma cause. « Je ne sais pas, c’est juste que ce n’est pas pour moi toutes ses histoires. Dans la vie de tous les jours, je n’accorde pas trop de temps aux mecs. » Peut être que ma façon d’agir avec Santo peut créer de l’ambiguïté aux yeux des autres. A part mes frères, je suis surtout entourée par ma bande de copines. Aera me raconte à son tour ce qui ne lui a pas plu pendant le prime et je reste attentive à ce qu’elle dit. Bien sûr, c’est la rubrique de Elena qui fou encore et toujours la zizanie. Un sourire malicieux se dessine sur mes lèvres lorsqu’elle ajoute qu’on ne peut pas flirter innocemment avec un mec. « Donc y a quand même eu du flirt entre vous ? Je suis désolé mais sur ce coup-là, je ne suis pas plus évolué que les autres, je veux tout savoir. » Mon côté gossip ressort vachement, je suis à cheval sur ce lit, pratiquement sur elle et prête à la chatouiller si elle ne veut pas m’en dire plus. « Punaise, moi qui pensais créer la fanbase Rosa/Costa, maintenant je vais devoir choisir entre vous deux. » Comme si j’avais mon mot à dire à la place de Costa. Je me calme assez rapidement, alors qu’elle ajoute qu’elle est plutôt contente du départ de Kai et Presley. Je hausse les épaules, pas aussi heureuse qu’elle. « J’ai eu une conversation avec Presley la semaine passée, il me disait qu’il était motivé pour l’équipe, donc je t’avoue que j’ai pris son abandon un peu comme une trahison. »

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
while the memories fall asleep (lundi, 1h53) Empty
Message (#) Sujet: Re: while the memories fall asleep (lundi, 1h53) — Mer 6 Mai - 23:40

« Non. Mais si t'es ne serait-ce qu'un peu comme moi, tu supportes pas que les gens pensent des trucs faux et t'as besoin de remettre les choses au clair. » Droite dans ses bottes, avec le défaut de sa qualité, Aera ne se prend pas la tête tant qu'on ne l'accuse pas à tort. C'est un principe de base, un besoin viscéral que les gens ne se méprennent pas sur ses intentions et elle a le sentiment que Kara est un peu pareil : c'est un truc de femmes fortes. C'est du moins ce qu'elle a envie de penser. Que personne ne vienne les emmerder avec leurs conneries, parce qu'elles remettront les choses (et les gens) à leur place pour faire passer le message. Elle sourit de ses propres pensées – un peu stupides, mais l'heure n'aide pas à réfléchir normalement. Kara tente de se défendre, et faut dire que sa façon de faire n'aide pas à convaincre Aera qu'elle n'a pas un petit faible pour Santo. Ca l'amuse, plus qu'autre chose, parce qu'ils ne font rien de mal et qu'à ce stade du jeu, de toute façon, on ne parle pas de sentiments, juste d'un intérêt pour quelqu'un, voire d'un léger crush. C'est innocent et ça fait passer les journées plus vite, si tant est que ce soit nécessaire, elle va certainement pas la juger sur ça. « Oh tu sais, moi je m'en fous. Je suis là pour les potins, mais je vais pas aller creuser le sujet avec toi si tu dis que y a rien derrière ». Elle a le sentiment que si c'est la première discussion qu'elles ont sur le sujet, ce ne sera pas la dernière. C'est peut-être parce qu'elle se retrouve pas mal en Kara, même si elle est un peu moins brusque dans sa façon de dire les choses, mais elles partagent le même genre de franchise, la même attitude face aux autres... et elles sont visiblement plutôt des filles à copines qu'à mecs. Encore un point commun. « Pourquoi tu leur accordes pas trop de temps ? Y a une raison particulière ou t'éprouves juste pas le besoin de te caser avec quelqu'un ? » Sait-on jamais, peut-être que derrière son côté abrasif se cache un cœur brisé qui s'est pas tout à fait remis ; elle pourrait pas dire qu'elle comprend, parce qu'elle l'a jamais vécu, mais ça la surprendrait même pas à dire vrai. « Toi aussi t'es plutôt une girls' girl ? » On a tendance à penser, sans la connaître, qu'Aera préfère la compagnie des hommes, ou bien que c'est une connasse de service qui plantera un couteau dans le dos de toutes ses potes. Ca ne pourrait pas être plus éloigné de la vérité : c'est une fille à filles, Aera, et sa loyauté une fois acquise est inébranlable si on lui donne pas de raison de la remettre en cause. Elle est l'oreille attentive, l'épaule sur laquelle pleurer, la confidente à qui demander conseil et fera toujours passer ses copines avant les mecs, sans le moindre débat possible. Kara – un peu comme elle – a compris ce qu'elle avait envie de comprendre de ce qu'Aera lui a raconté par rapport à Costa. Elle éclate de rire en secouant la tête. « Y en a eu deux fois plus avec Gianni et visiblement personne n'a rien remarqué ! » elle raconte, amusée par les raccourcis faciles qu'on a tendance à faire. « De façon générale, j'aime bien flirter parce que ça n'engage à rien et que c'est marrant. Il s'avère que Costa fonctionne de la même façon. Voilà, tu sais tout ce qu'il y a à savoir sur mon amour dévorant pour lui : il est inexistant. » Elle espère juste qu'on arrêtera d'insinuer des trucs sur elle du genre, parce qu'au début c'est amusant, mais que passé un certain stade c'est gonflant, surtout quand on finit par ne plus la réduire qu'aux mecs avec lesquels elle parle. « Ta fanbase Rosa/Costa est safe, tu peux y aller » fait-elle en riant. Tout le monde sait qu'ils s'entendent bien et vu leur physique, on ferait pire comme couple potentiel. Aera veut bien adhérer à toutes les fanbases, de façon générale, y a d'autres duos qu'elle associe spontanément même si à ce stade du jeu, clairement, ça ne veut rien dire. Personne ne se connait assez pour développer ce genre de sentiments. L'abandon de Presley lui est un peu passé au-dessus, de même que celui de Felicity, de même que l'élimination de Kai. C'est même mieux, parce qu'elle aurait été obligée de les nominer semaine après semaine tellement ils ne partagent rien, tandis que maintenant, elle a toutes les raisons du monde de se tourner vers l'équipe adverse pour piocher des noms à donner en pâture ; ça lui donne l'impression de ne pas être la pire coéquipière du monde. « Ouais je comprends. Après il avait peut-être des raisons particulières pour avoir abandonné, un truc dans sa vie perso ou je ne sais quoi. Mais bon, c'est con de t'avoir vendu son implication pour abandonner derrière. » Elle ne pleurerait pas le départ de grand monde, à ce stade, mais les leurs encore moins. « T'as prévu un truc cette semaine pour l'équipe ? » Histoire de fédérer les membres restants.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
while the memories fall asleep (lundi, 1h53) Empty
Message (#) Sujet: Re: while the memories fall asleep (lundi, 1h53) — Jeu 7 Mai - 14:13

Aera comprend exactement ce qui m’a fait vriller lors du prime et ça me rassure, parce qu’à force je pensais que mon petit coup de sang pouvait encore plus conforter les gens dans l’idée qui se passe quelques choses avec Santo. « C’est exactement ça, je m’en fou qu’on pense du mal de moi, mais y est hors de question que je laisse quiconque inventer des trucs faux me concernant. » Je deviens plus nerveuse cependant quand elle dit que même si Santo me plaît, ce n’est pas grave. J’ai beau essayer de me sortir de tout ça, j’ai l’impression que plus j’ouvre la bouche et plus je m’enfonce. Donc je lui dis simplement que ce n’est pas mon genre d’accorder du temps aux mecs. Suffit de voir mes relations avec la gente masculine à l’extérieur, on comprendrait tout de suite où je veux en venir. Je n’ai eu qu’une seule relation qui a duré deux mois et j’avais à peine seize ans, après ça, j’ai surtout connu des hommes de passage avec qui passait du bon temps brièvement, mais jamais rien de concret. Aera me demande la raison à ça et j’accroche son regard, cherchant en même temps comment je vais bien pouvoir lui expliquer ça. « Tu sais, je vis qu’avec des hommes et s’ils sont mes modèles pour beaucoup de choses, ils ne le sont pas vraiment en matière d’amour. Depuis la mort de ma mère, mon père adore flirter avec la moitié des femmes célibataires de l’église qu’on fréquente et mes frères ils ne sont pas vraiment très sérieux avec leurs copines. » Je ne vais pas donner plus de détails à la télé concernant leurs infidélités ou je risque de ne pas les retrouver en un seul morceau en rentrant, mais Aera est assez intelligente pour comprendre ce que je veux dire par ‘’sérieux’’. J’ajoute alors en haussant les épaules : « Je sais que je serais pareil. Donner de l’espoir à un mec, lui prendre tout ce qu’il a à m'offrir et à l’arrivé, lui briser le cœur. J’ai aucune envie d’être ce genre de filles, alors je préfère toujours couper court avant qu’il y ait trop d’attachement des deux côtés. » Je me connais et je suis du genre à m’auto-saboter dans des relations qui virent dans quelques choses de trop sentimentale. La coréenne me demande alors si je suis plutôt une fille à fille, ce qui me fait sourire en validant ses propos de la tête. « Ouais, par contre en amitié, je donne tout. Je suis très loyale et je peux devenir vraiment ta pire ennemie si tu me trahies. » Là, c’est clairement un autre extrême, je donne mon cœur et mon âme à mes copines, elles savent qu’au moindre problème, je serais toujours là. « C’est pour ça que je t’ai désigné comme une future alliée, t’as l’air d’être assez similaire niveau amitié. » Je ne pense pas me tromper en disant ça à Aera, elle a l’air d’être quelqu’un de très loyale en plus d’être quelqu’un de sincère. Je perds mon sérieux quand on vient à parler de potins, parce que je suis bien embêtée de ne plus savoir la fanbase que je dois rejoindre entre celle de Rosamie/Costa ou celle de Aera/Costa. Sauf que Aera me facilite les choses puisqu’elle m’informe qu’à part un peu petit jeu de flirt, il ne se passe absolument rien entre eux. Je fais une petite moue dubitative, avant de rire. « Bon j’espère quand même qu’un couple va se former avant la fin de l’émission, parce que là y a rien à se mettre sous la dent. » Ça va deux minutes les histoires de Carl qui est amoureux de Rosamie alors qu’il la connait depuis deux minutes, là on veut voir de la passion. On en vient à parler de l’abandon de Presley et elle lui trouve des circonstances atténuantes, mais je reste sur mes positions. Je prends toujours ça pour une trahison. Elle me demande si j’ai prévu un truc pour l’équipe cette semaine. « Ouais, une petite soirée chill pour qu’on se rapproche tous, histoire d’éviter un autre abandon. » Peut être que c’est parce que Presley ne se sentait pas assez soudé aux groupes qu’il a décidé de se barrer, donc je ferais mieux de tout faire pour que tout le monde se sente à sa place.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
while the memories fall asleep (lundi, 1h53) Empty
Message (#) Sujet: Re: while the memories fall asleep (lundi, 1h53) — Ven 8 Mai - 22:08

Elle peut pas s'empêcher de sourire face à Kara. Sans aller jusqu'à dire qu'elle est mieux placée que personne dans le jeu pour la comprendre, elle sait aussi qu'elles se ressemblent plus qu'on ne peut l'imaginer. « Exactement. Que les gens ne t'aiment pas, ça n'a pas d'importance, mais tu veux pas qu'on raconte des conneries sur toi. » Histoire de résumer en quelques mots toute la problématique qui se pose pour elle. Dans le fond, l'histoire avec Santo n'est pas bien grave : de la façon dont elle voit les choses, Aera estime qu'il y a deux possibilités. Soit ils développent une relation tout ce qu'il y a de plus amicale, soit ça évolue dans une autre direction. Dans un cas comme dans l'autre, la seule chose qui compte c'est que Kara ait la possibilité de rétablir la vérité brute. L'Américaine se confie sur l'environnement dans lequel elle évolue, entourée d'hommes qui sont loin d'être des modèles. Aera n'a pas connu ça : son frère est un type droit comme elle, et pas vraiment le genre à tromper sa copine. Son père a épousé son premier amour, et si elle doute qu'ils soient vraiment heureux, ou bien amoureux, leur couple tient la route. Mais privée de ces modèles-là, pas étonnant que Kara ait une vision biaisée des choses. « T'as perdu ta mère jeune ? » Parce que c'est aussi ça qu'elle a retenu, Aera : une mère partie peut-être trop tôt, à un moment où Kara aurait sans doute eu besoin d'une présence féminine dans sa vie pour contrebalancer la vie de ses frères. Mais pour tout ce qu'elle déclare, Aera a surtout le sentiment, peut-être erroné, que si elle prétend ne pas s'attacher aux hommes, c'est surtout un moyen de se protéger elle. Elle peut pas dire qu'elle connaisse le sentiment ; elle n'a jamais été amoureuse, jamais attachée au point d'avoir peur de mettre son cœur à nu, mais ça ne veut pas dire qu'elle n'a pas apprécié être avec ses ex, qu'elle n'a pas eu de sentiments pour eux, même quand ce n'était qu'une forme de tendresse née de l'habitude. « T'as peur de leur briser le cœur ou de risquer de briser le tien ? » elle demande avec douceur. Kara n'est pas une petite chose fragile à protéger, tout comme elle, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de vulnérabilité en elle. Elle veut pas tout associer aux hommes, comme si les émotions féminines ne pouvaient être attachées qu'à leurs rapports aux hommes, mais c'est forcément la première chose qui lui vient à l'esprit. « Je suppose que c'est parce que j'ai une approche différente dans mes relations, mais de mon côté même si je sais que ça ne débouchera sur rien de sérieux, j'essaie quand même. Au cas où. » Ca n'a jamais été bien probant jusqu'à présent, faut dire, et elle n'a aucun conseil pertinent à donner à Kara. Elles ne se connaissent pas assez, même si la connexion établie entre elles depuis la semaine dernière lui semble de plus en plus tangible. Aera s'efforce de ne pas trop transférer son propre comportement en Kara, parce qu'elles sont différentes, ne serait-ce que de culture, de milieu, de personnalité et cela même si elle se reconnaît en elle sur certains points. Elle répond d'un sourire au commentaire sur l'amitié. « Ouais, je suis assez similaire » elle admet sans difficulté. Aera a toujours valorisé l'amitié plus que l'amour dans sa vie, et elle est convaincue que l'amitié est avant tout une forme d'amour, à l'exception qu'elle demande un investissement différent, émotionnel plus que physique, et qu'elle est plus capable de donner l'un que l'autre. Ses amies représentent tout pour elle, sans doute parce qu'elle a jamais trouvé ça avec sa propre famille et qu'elle a fini par substituer son groupe à des sœurs. Pour elles, elle ferait littéralement tout et mesure leur degré d'amitié de la façon suivante : elle cacherait un corps pour elles, sans poser la moindre question. « Je pourrais survivre sans jamais connaître l'amour dans ma vie mais je pourrais pas survivre sans mes amies. » Ca n'a rien de mélodramatique ou d'exagéré. Elle est factuelle dans son approche : ses amies ont toujours, toujours été là sans jamais la juger, sans jamais chercher à planter de couteau dans le dos ; leur lien est indéfectible. Peut-être qu'elle trouvera un truc similaire dans le jeu, même si évidemment moins fort parce qu'il n'y a pas le même passé, mais si elle devait se prêter au jeu des devinettes, elle dirait que Kara est la candidate idéale et elle est rassurée de savoir que la réciproque semble être également vraie. Les potins leur offrent une ouverture vers plus de légèreté, surtout parce qu'elles ne sont pas concernées par ces histoires de couples. Aera encouragera toutes les histoires qui se créeront sous ses yeux, à défaut de les vivre elle-même, mais elle ne saurait pas dire sur qui miser pour le moment. « Tu mises sur qui ? » elle demande, consciente qu'elle aurait du mal à répondre à cette même question elle-même. Rosa/Costa, ça semble logique, peut-être un peu trop justement. Elle préfère les trucs improbables, comme Kara et Santo, mais elle a le sentiment qu'il vaut mieux qu'elle se taise sur ce coup-là, des fois que sa coloc' aurait envie de l'étrangler dans son sommeil en guise de vengeance. « Tu sais quoi, on devrait jouer les cupidons : repérer les couples potentiels et les pousser dans les bras les uns des autres. Ca me plairait bien ça. » Elle tourne la tête vers Kara, amusée par sa propre proposition. C'est pas con comme idée, cela dit. Ca aurait le mérite de mettre beaucoup d'action dans le jeu et c'est bien tout ce qui intéresse le public, finalement. « Cool, ça me plaît bien une soirée chill » elle fait à la réponse de Kara. Et si l'équpe Schwarz est encore au complet, elle a le sentiment que les Adler sont sur la route de la win et rattraperont sans peine leur retard maintenant que les maillons faibles ont été sortis. « Je pense que t'as choisi les bonnes personnes dans ton équipe. J'aurais bien pris une ou deux personnes de l'autre côté en plus, mais dans l'ensemble je nous trouve redoutables. » En toute modestie.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
while the memories fall asleep (lundi, 1h53) Empty
Message (#) Sujet: Re: while the memories fall asleep (lundi, 1h53) — Dim 10 Mai - 0:42

Ce que j’aime avec Aera, c’est qu’elle est loin d’être dans le jugement et semble même au contraire comprendre mes réactions. Je constate même que l’on possède des similitudes aux niveaux de nos de personnalités respectives. C’est pour cette raison que j’arrive à me confier à elle plus facilement qu’aux autres, alors qu’on ne s’est rapproché davantage que la semaine passée, je lui accorde rapidement ma confiance sur certains sujets. Comme le fait de lui confier que mes modèles sont exclusivement masculins et qu’en matière d’amour, ils ne sont pas tellement irréprochables. Elle me demande alors si j’ai perdu ma mère jeune, je secoue la tête de bas en haut pour confirmer ses propos avant d’ajouter, pour compléter ma réponse : « J’avais environ trois ans, elle a lutté pendant longtemps contre un cancer avant de baisser les armes. » Je ne dis pas ça pour la dénigrer, au contraire, mon père me raconte souvent comment elle s’est battue comme une acharnée pour remporter la victoire contre la maladie ou comment elle faisait semblant d’aller bien devant mes grands frères alors qu’elle souffrait le martyre. Je n’ai jamais douté de son courage que je retrouve un peu chez chaque membre de ma famille. J’explique à Aera la raison pour laquelle je ne veux pas envisager d’être en couple, ne voulant pas briser des cœurs inutilement, je préfère me passer de l’étape relation sérieuse. Aera rebondit là-dessus en me demandant si j’ai peur de leur briser le cœur ou de briser le mien. Mon sourire s’étire davantage, regardant le mur face à nous, soudainement pensive. « Je dirais un peu des deux. Ce n’est vraiment pas pour moi les relations amoureuses. » Je hausse les épaules, mon discours est un peu fataliste, mais c’est surtout parce que je ne donne pas tant d’importance aux sentiments à l’extérieur de ce jeu, dans mon quartier, ce n’est pas vraiment le plus important. Aera me donne son propre point de vue sur ses relations passées que j’écoute attentivement. « T’as connu beaucoup d’histoire ? » Pas que je l’accuse d’être une croqueuse d’hommes, mais juste pour savoir si sa façon de procéder a été plus productif que la mienne en matière d’hommes. On est tout de même d’accord sur un point : on fait passer les copines avant les mecs, un crédo féministe comme j’aime les entendre. Elle m’explique qu’elle peut survivre sans l’amour d’un mec, mais absolument pas sans celui de ses copines. « On d’accord et puis au fond, c’est juste un autre stade de l’amour non ? Ce qu’on ressent pour nos potes, c’est fort aussi. » En tout cas moi je les aime fort mes copines, même si on ne se le dit pas assez souvent. Malgré tout, les histoires de couples restent un sujet vraiment passionnant à mes yeux et nous voilà à chercher des couples à former au sein du jeu. Alors que je continue à chercher des ships intéressant au sein du jeu, Aera a la bonne idée de jouer les cupidons. « Mais c’est trop cool comme idée, je marche direct. » Bon par contre la subtilité et moi ça fait deux, donc elle a intérêt d’avoir des plans bien ficelés si elle veut que ça puisse marcher. « On devrait caser les deux vieux ensembles. » Je parle bien sûr de Ashley et Michaela. Je ne sais pas s’ils s’entendent tous les deux, mais le simple fait qu’il soit les plus âgés du jeu me suffit pour imaginer un rapprochement. Je parle à Aera de la soirée assez posée que je prépare pour l’ensemble de l’équipe et elle m’encourage dans ce sens-là, me déclarant même qu’elle est assez contente de mon choix en matière d’équipe, même si de son côté, elle aurait bien un ou deux noms à ajouter. « Crois-moi si j’avais pu faire un choix direct, Rosamie déjà serait sûrement pas de l’autre côté, ni Izïa. » Mes deux copines qui sont chez l’ennemi, mais que j’ai quand même promis de protéger malgré tout.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
while the memories fall asleep (lundi, 1h53) Empty
Message (#) Sujet: Re: while the memories fall asleep (lundi, 1h53) — Dim 10 Mai - 13:02

Aera affiche une moue désolée en apprenant la disparition de sa mère, et surtout les circonstances, mais elle s'efforce de gommer la compassion de son visage parce qu'elle sait qu'à la place de Kara, elle supporterait pas ça. Faut dire qu'elle superpose toujours compassion et pitié, et qu'elle a trop de respect pour elle-même pour autoriser qui que ce soit à la regarder avec pitié. « Je suis désolée d'apprendre ça. Ca n'a pas du être facile de te construire sans ta mère » elle déclare, hésitant à trop rentrer dans le sujet parce que chacun vit le deuil différemment et qu'elle veut préjuger de rien, comme toujours. Elle peut comparer qu'avec ses propres connaissances, et malgré toute la difficulté qu'elle a à parler avec sa mère, elle sait aussi que grandir sans modèle féminin aurait rendu les choses bien plus compliquées pour elle. Mais Kara a d'autant plus de mérite d'être la fille qu'elle est aujourd'hui : une fille no-nonsense, no-bullshit, un peu badass sur les bords. Elle lui fera pas part de ces compliments trop vite, histoire que ça lui monte pas à la tête, mais quand l'occasion se présentera de le faire, Aera ne manquera pas de lui dire tout ce qu'elle pense d'elle. Elle sourit au commentaire que fait Kara, à croire que les relations amoureuses sont faites pour certains et pas pour d'autres. Elle met ça sur le compte de son âge, elle est encore toute jeune Kara, elle voit probablement les choses un peu trop en noir et blanc au lieu d'embrasser toutes les nuances d'une relation sentimentale. Le fait est qu'on ne choisit pas une relation amoureuse, on choisit une personne (ou ça nous tombe dessus, c'est selon), et que la volonté de Kara ne pourrait pas empêcher les choses de se produire. Arrivé un certain point, on finit par arrêter de lutter contre l'idée et accepter le fait qu'on sera pas plus malheureux si on est avec quelqu'un. « J'espère que tu rencontreras quelqu'un qui te fera changer de perspective sur le sujet alors » elle répond doucement, un sourire délicat sur ses lèvres. C'est bien tout le mal qu'on peut souhaiter à quelqu'un. Aera, en tout cas, a hâte de voir comment la connexion Kara/Santo sera amenée à évoluer dans le jeu même si c'est pour ne se concrétiser que sous une forme amicale. « Quelques unes » elle reconnaît en haussant les épaules. Trois, quatre, en plus de toutes les histoires avortées ou mortes dans l'oeuf. Trois, quatre qui ont plus compté que les autres, disons, même si Aera n'est pas une fille particulièrement sentimentale ni nostalgique. A chaque fois, ça s'est fini pour des raisons qu'elle estime bonnes, ou cohérentes. « Aucune qui m'ait durablement impactée, même si c'était sympa le temps que ça a duré. » Ca peut paraître dur, comme constat, mais elle n'a jamais été amoureuse de ses mecs et la tendresse et l'affection ne laissent pas les mêmes marques qu'une histoire dévorante et passionnée. « Je suis pas un cœur de pierre, hein. Je pourrais tomber amoureuse, c'est juste que c'est jamais arrivé jusqu'à présent » elle s'empresse de préciser. Bien sûr qu'elle pourrait tomber amoureuse et c'est tout ce qu'elle se souhaite, pour bien des raisons, mais elle se demande parfois si ça se produira pour elle ou si elle sera condamnée à prétendre aimer quelqu'un pour essayer d'adhérer à un schéma traditionnel jusqu'à la fin de ses jours. Elle hoche la tête, assez d'accord avec Kara. L'amitié, c'est une autre forme d'amour et c'est au moins aussi important. « Carrément. Et puis c'est plus fiable et ça demande moins de contreparties. » Comme d'accepter d'être à ce point vulnérable qu'elle prendrait le risque d'avoir le cœur brisé, par exemple. Elle n'a jamais pris son cercle amical pour acquis, mais elle sait aussi qu'elle n'a pas besoin de jouer de jeu avec eux. La proposition de matchmaking semble plaire à Kara, même si sa première proposition arrache un rire à Aera. « Rassure-moi, t'es au courant que Micha aime les femmes non ? » elle demande, parce que c'est vraiment de notoriété publique. Si adorable soit Ashley, elle doute que même lui réussirait à la faire changer de bord. « Par contre, Roma et Ashley... » elle suggère, histoire de donner un duo en pâture pour commencer leur nouvelle activité de Cupidon. Ils iraient bien ensemble. Roma irait bien avec tout le monde cela dit, donc c'est pas forcément très révélateur elle suppose. « Ouais, si on pouvait récupérer des gens Rosamie serait dans ma liste direct. Et s'il faut penser stratégique, plutôt qu'Izïa je mettrais une Cami ou un Gianni. » La meuf popu et le beau gosse du jeu. Leur team serait totalement imbattable, même si elle est persuadée que déjà sans eux, ils ont une grosse équipe.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
while the memories fall asleep (lundi, 1h53) Empty
Message (#) Sujet: Re: while the memories fall asleep (lundi, 1h53) — Dim 10 Mai - 18:10

Parler de ma mère ou de son décès ne me procure pas autant de peine que les gens peuvent le penser, c’est un peu parler de quelqu’un que je n’ai pas eu le temps de connaître, c’est toujours assez lointain. On ressent beaucoup de difficulté chez mes frères qui ont du mal à parler de ma mère sans ressentir de la tristesse, faut dire qu’ils étaient bien plus vieux et que sa mort a eu un impact sur leur vie. Aera se montre désolé pour moi et se dit que ça n’a pas dû être facile de se construire sans ma mère. « Je ne sais pas, je pense que mon père a vraiment réussi à m’inculquer toutes ses valeurs, c’est vrai qu’une mère ça a manqué chez nous, mais il a vraiment toujours tout fait pour jouer les deux rôles. » J’admire mon père, parce qu’il a vraiment réussi à gérer du tonnerre. D’autres jeunes de mon quartier ont eu la chance de grandir entourer d’un père et d’une mère, ça n’a pas empêché qu’ils tournent mal. Alors que mes frères se sont toujours tenus à carreau. On en vient à parler des relations amoureuses et je ne me sens juste pas d’être en couple avec une autre personne pour l’instant. Ça arrivera peut-être quand je serais plus vieille et plus mature, en attendant, je me porte très bien avec moi-même. Aera me souhaite de rencontrer quelqu’un qui me fera changer d’avis sur la question, je me contente de hausser les épaules, pas très sûr de vouloir la rencontrer cette personne. Contrairement à moi, Aera a connu quelques relations amoureuses. Elle reste assez vague au début, mais mon regard se montrant insistant, elle développe en me disant qu’aucune de ses relations ne l’a vraiment impactée, même si ça été agréable le temps que ça a duré. C’est bien pour ça que je ne souhaite pas tenter l’expérience, avoir une relation pour dire d’être avec quelqu’un ça ne me ressemble pas. Aera n’est juste jamais tombé amoureuse d’un de ses mecs. « Mais alors c’est quoi qui t’as donné envie de te mettre avec eux si t’as jamais été vraiment amoureuse ? » C’est là toute mon interrogation, au sujet des couples. Ça ne me viendrait jamais à l’idée d’être fidèle à un mec dont je n’ai aucun sentiment, mais là encore, il doit y avoir une explication. Au moins, on est d’accord pour dire toutes les deux qu’on privilégie l’amitié à l’amour. Mais comme on est des filles et qu’on a toute envie de se mêler de ce qui se passe, on a envie de jouer les cupidons. On cherche des couples à créer au sein du jeu et le tout premier que je propose, se sont les deux doyens de l’aventure. Sauf que Aera me confie que Michaela préfère les femmes. J’éclate de rire. « Sérieux ? » On va dire que je le savais, mais pas vraiment. « Qu’est-ce que tu crois, bien sûr que j’étais au courant. » Pas du tout. J’ai raté cette information, mais faut dire qu’on m’a obligé à lire les castings de tous les candidats et qu’il y en a beaucoup que j’ai plus survolé que lu intégralement. Elle propose Roma et Ashley. « Je la préfère encore avec Gianni. » Ashley, il n’est pas fait pour ma copine, je n’arrive vraiment pas à adhérer à ce ship. Je confie à Aera que j’aurais adoré pouvoir récupérer Rosamie et Izïa dans l’autre équipe, tandis qu’elle, elle aurait plutôt préféré avoir Gianni ou Cami à la place de ma copine Izïa. Je fais une petite moue. « Si on reste sur un choix stratégique, c'est une mauvaise idée de vouloir avoir Cami avec nous. Elle voudra toujours défendre sa copine Lejla, Louis et Gianni. Elle est déjà trop liée avec ceux de son équipe je trouve. » Bon, on parle comme si on avait un réel choix à faire, mais en vrai, on ne sait pas trop sur quel pied danser avec la production qui arrive toujours à nous proposer des trucs qui chamboulent tout dans le jeu.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: CHAMBRES 4 ÉTOILES-
Sauter vers: