Partagez
 

 two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03)

Aller en bas 
AuteurMessage
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) Empty
Message (#) Sujet: two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) — Mar 5 Mai - 5:55


two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) Surprise%2Bbitch

Quand je fais défiler mes options pour passer le temps aujourd'hui, je repense à la patinoire. J'oserais dire, l'emblème canadien ici. À ma grande surprise, la plupart des candidats savent patiner et je perds toute mon unicité. Je termine mon déjeuner, j'enfile des vêtements plus appropriés et j'emboîte le pas vers l'extérieur. À Vancouver, j'ai l'habitude de stimuler mes fibres musculaires plusieurs fois par semaine. Et ici, c'est plutôt en mode relaxe. Et je laisse la #fitnesslife à Micha et ses acolytes. J'avance vers la patinoire l'esprit léger, prêt à glisser sur la glace, à la Disney on ice. Je freine à l'entrée, je vois que la zone est déjà occupée par the queen herself. Je me l'avoue, je ne portais pas l'attitude de Jill dans mon coeur au début de l'aventure. Chacun de notre côté, on a conservé cette distance sans trop savoir pourquoi. Où peut-être qu'elle avait une raison en fait. Je me dis que le court moment de la semaine passée, méritait une suite. Je m'approche, Si ce ne serait pas madame la reine des edelweiss. Ce n'était pas rien de triompher au sommet de la popularité. Je m'approche davantage pour prendre le temps de me glisser dans mes patins. Après près de trois semaines sous le même toit et seulement quelques mots d'échanger, j'appréhende le contact, mais lorsque je l'observais de loin, je m'esclaffais à ses réponses bien dosées. Plus j'y pense, plus je me questionne pourquoi le destin ne nous avait pas réuni encore. Parce que c'est connu, derrière chaque grande femme, se cache son ami gay. C'est une règle non écrite au lycée, dans la bande de filles impertinentes, il y a l'autre. On s'en fou toujours de lui, mais y'a l'autre. Du genre Sharpay Evans et l'autre. Ça ne me dérange pas d'être l'autre de Jill si c'est pour me marrer 24h sur 24h. T'as pas d'acolyte aujourd'hui, c'est louche. Je la rejoins sur la glace et je suis déjà prêt à recevoir une de ses remarques aiguisées. Une légende dit que le meilleure moyen de desarçonner quelqu'un, c'est d'accueillir ses flèches et continuer sans broncher. Ainsi soit-il. Tu passes sous le radar, y'a trois indices sur ton secret sur le site officiel et personne ne te buzz. Tu sais ce que j'en comprends de ses indices, tu vas rire. J'comprends que t'as essayé de faire croire que t'as fait un voyage humanitaire en plantant des arbres, mais tu ne faisais que te prendre en photos et photoshoper le reste. Bam. (rires)  La chasse aux secrets actuellement, c'est flou pour moi. Je n'irai pas buzzer à ma première intuition, je veux une certitude. Et ce n'est pas les quatre phrases échangées avec @Jill jusqu'à présent qui soutiennent mon délire.

Spoiler:
 

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) Empty
Message (#) Sujet: Re: two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) — Mer 6 Mai - 11:55

Ça va faire un petit moment que Jill patine oklm. Elle commence même à se les geler, puisque ça n’existe pas vraiment le réchauffement climatique dans les patinoires. Elle envisage de retourner dans le chalet, mais il y a Natéo qui débarque en patins pour faire son canadien sur la glace. Remarque, elle n’est pas non plus en reste de son côté. Même sans que ce soit le sport national, New York a toujours eu sa petite team au sein de la NHL. Le climat se prête pas mal au hockey pendant la saison hivernale et tu trouveras toujours des clients pour une petite baston à base de crosses dans le triangle formé par Boston/NYC/Chicago. En fait, cette zone des US, c’est un peu le Westeros IRL de Game of Thrones. Ils se considèrent comme des gens du nord, mais t’as le free folk canadien qui les prend à la rigolade avec les températures qu’ils connaissent de leur côté de la frontière. Jill, elle ne le calcule pas trop Natéo au début. Ce n’est pas parce qu’elle a quelque chose contre lui, c’est juste son mode de fonctionnement. Elle joue à la princesse en le laissant se démerder pour amorcer une conversation digne de son intérêt. Sauf que le gars, il s’y prend un peu comme un manche. Ou comme un génie, c’est à débattre. Elle pivote son joli petit minois pour le jauger de loin. « Mon truc, c’est plutôt les haches à vrai dire. » Officiellement, elle n’a jamais été dans ce classement, mais ça ne saurait tarder avec le départ de Kai et de Presley. Le truc, c’est qu’à sa connaissance, elle n’a encore jamais reçu d’Edelweiss non plus. « Tu confonds avec Cami. » Espèce de Newfie. La candidate, elle est déjà beaucoup plus crédible à la tête de ce classement, puisqu’il y a pas mal de gens qui doivent suffisamment l’apprécier pour lui filer des Edelweiss au contraire d’une Jill qui fait chier. Elle se rapproche et freine de manière maîtrisée avec ses patins, arrivée à sa hauteur. T’inquiètes Vancouver, je gère. « Je suis trop fatiguée pour gérer mes sidekicks. Je leur ai donné une journée de congé. » Lejla, Cami, Carlito... Bref, peu importe l’acolyte qu’il lui prête, y’en aura pas today. Après avoir dû se coltiner Santo toute la journée de mardi, Jill elle en a enough des interactions sociales pour toute sa semaine. Un sourire s’installe sur ses lèvres pendant qu’il commence à parler des indices qui ont été lâchés la semaine dernière. Y’a bien Presley qui a essayé de se frotter à son secret, mais elle l’a tellement traumatisé lors de leur confrontation en jouant avec lui qu’il a préféré abandonner l’aventure. « Qu’est-ce que tu attends pour aller me buzzer ? » Il n’est peut-être pas si loin de la vérité dans le fond. En plus, c’est la mode en ce moment de venir tâter le gros bouton rouge du confessionnal pour s’acheter une existence dans le game. « J’ai vraiment envie qu’on me buzz. » elle lâche en plantant ses petites prunelles de psycho dans celles de Natéo. Ouais, Jill, elle n’attend que ça de se faire bais… euh buzzée. « Tu le sens safe ton secret ? » Aucun indice sur Natéo n'a encore fuité, mais ça ne veut rien dire. Tout le monde est en danger en soit et peut-être que certains candidats rôdent un peu trop près de ce qu'il a à cacher dans l'émission.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) Empty
Message (#) Sujet: Re: two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) — Jeu 7 Mai - 4:24

Notre Jill nationale me repère au loin pour corriger l'info. Ah ouais? Et y'a qui te les file ces haches? Le concept des haches pour moi, jusqu'à présent c'était pour ceux que je n'ai pas vraiment côtoyer dans le chalet. Je n'ai pas eu d'accroche avec aucun candidat alors c'est plutôt des haches lancées au hasard. Mais je suis curieux de voir qui elle nommera. Parce que dans ce jeu de télé-réalité, tout est une question de perceptions. À sa prochaine remarque, je rigole un peu, parce qu'au fond elle a raison. J'ai parlé trop vite et confondu. C'est un compliment ou pas? À elle de voir. Je confonds peut-être. Mais t'es peut-être la reine des Edelweiss dans mon coeur, so. Elle s'approche et s'arrête de façon maîtrisée, je reste impressionné. Bon que j'arrête de penser que je suis le seul capable de patiner, ça mène nulle part. Ils sont choyés, un peu de répit. Et c'est lequel ton sous-fifre favoris? Y'en a un plus fidèle que les autres? Jill, je l'aperçois souvent avec les mêmes personnes donc il y a forcément quelques préférences. Mon premier jet sur son secret l'a fait sourire, ce que je fais à mon tour. T'as raison, je ne sais pas ce que j'attends. Je fais ça ce soir dans ce cas. Le sarcasme règne, alors qu'au fond, je ne pense pas deviner aucun secret alors autant y aller par pur hasard. Et ça dit bien être son genre à Jill de falsifier un voyage humanitaire pour Instagram. Elle a peut-être été admise dans une école super réputée après ça. T'es en manque d'attention? Je dis ça, mais j'aimerais bien qu'on me buzz aussi. Parce que je n'ai tellement rien dit qui se rapproche de mon secret que je m'esclafferais de leur hypothèse. Mais au fond j'ai besoin d'attention aussi. Au moins pour apparaître dans une des chroniques, s'il-vous-plait? Pour l'instant ouais. Quand des indices sur mon secret apparaîtront sur le site, je le serai  peut-être un peu moins. Personne ne buzz les gens qui ont des indices dévoilés alors à quoi bon. Je n'ai pas assez suivi les saisons précédentes pour avoir si au final les indices sont révélateurs, mais jusqu'à présent les candidats se fient davantage leur propre enquête. T'es sur la piste du secret de quelqu'un toi? Ça m'intéresse, car l'américaine me paraît redoutable. J'ai peut-être aussi juste peur qu'elle m'assassine durant mon sommeil. Jill est probablement ici pour reproduire Les dix petits nègres d'Agatha Christie. Deuxième piste de secret. Je chasse cette idée. Tu te plais chez les Adler?

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) Empty
Message (#) Sujet: Re: two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) — Ven 8 Mai - 6:11

En soit, Jill, elle n’en sait rien de si elle reçoit réellement des haches. Disons qu’elle anticipe le prime de dimanche soir, parce que maintenant que Presley et Kai sont partis, elle ne voit pas comment elle pourrait y échapper. C’est un peu la réponse facile de filer son nom, comme ça l’était pour ces deux glands. Jill, elle ne cherche pas à se faire apprécier. Elle est imbuvable avec tout le monde, donc y’a bien un moment où ça va la rattraper. En soit, elle s’en tape. Si y’a moyen de gratter du fric, elle est preneuse. 3000£ juste parce qu’elle dit la vérité au lieu de jouer aux hypocrites, on ne peut pas rêver mieux niveau argent facile. « J’en sais rien… Ashley, Rosamie, Izïa, Aera… » elle tente de deviner en balançant les noms des candidats avec lesquels elle a peu d’affinités. Le seul dont le classement de popularité a été dévoilé jusque maintenant, c’est Louis. Mais c’est son pote (ou un truc comme ça) donc il l’a citée dans une autre catégorie. « Toi ? » elle ajoute dans un sourire en cherchant son regard pour le mettre mal à l’aise. Jill, elle n’en aurait rien à carrer si c’était le cas. Elle ne prend pas le jeu au sérieux, même si elle risque de le lui faire payer juste pour le principe. « Non, je les ai tous aussi bien dressés les uns que les autres. » elle ironise dans un sourire à propos de sa bande de mignons. Et du coup, pour s’assurer une fidélité égale de la part des uns et des autres, le secret c’est de ne pas montrer de préférences. Ça se voit que Natéo, il n’est pas habitué à gérer une armée de sous-fifres et que c’est pour ça que ses petits potes Gianni, Louis&co sont en train de se faire la malle pour aller pécho de la gow. « Toujours. » Jill, elle assume parfaitement sa personnalité d’attention-whore. Elle a vraiment envie d’être la petite star du confess’, comme elle l’a déjà expérimenté avec Presley la semaine dernière. De son côté, Natéo a l’air plutôt à l’aise à propos de son secret. « Je n’ai pas de target. » Jill, elle y va au feeling, dealant avec un peu tout le monde et personne à la fois. Elle attend l’illumination au contact d’un candidat ou en voyant les indices distribués par la production. « T’as pas envie d’aller buzzer, toi ? » En ce moment, ça se presse au confessionnal de toutes parts. « Carl, il est tellement tordu, qu’on lui prête toutes les maladies mentales possibles et imaginables. Avec ses conneries, il va finir par se faire des couilles en or. » 5000£ à chaque erreur, sa cagnotte va très vite grimpée, d’autant plus vu les trucs random qu’on lui sort parfois pour justifier sa personnalité wtf. « T’as pas envie d’aller poser ton diagnostique ? » Entant que médecin, il est peut-être le mieux placé pour piger ce qu’il se passe dans les cerveaux du petit duo des chelou de la saison, aka Carlito et Izïa. Jill, elle pensait que les docteurs étaient intelligents avec leur x années d’études au compteur : pour le moment, elle est plutôt déçue de Natéo. « Tu regrettes de ne pas m’avoir dans ton équipe, Degrassi ? » elle demande dans un petit sourire lorsqu’il vient l’interroger sur les Adler, personnalisant la question avec le surnom qu'elle vient tout juste de lui dégoter. Ouais, non, il doit en avoir rien à branler de sa tronche. Elle n’a pas le souvenir d’avoir été particulièrement bien classée dans la liste du candidat. « Je suis contente, on a tous les gens cools de la saison. » Kara, Costa, elle-même… Là où ça déconne, c’est avec les nanas comme Aera ou Roma que Jill n’encaisse qu’à moitié. Faudrait les troquer contre ses deux copines Lejla et Cami pour que ce soit parfait. « Qu’est-ce que t’as prévu pour ce soir ? » elle se renseigne. Jill, elle voit tout et elle sait tout. Elle a entendu des schwartzie parler de leur petit meeting tout pété qui doit avoir lieu plus tard dans la soirée et ça l’intrigue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) Empty
Message (#) Sujet: Re: two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) — Sam 9 Mai - 7:12

À la réception des prénoms de ces quatre candidats, je me dis que j'aurais préféré savoir à qui elle les attribue ses haches. Mais je vais me satisfaire de cette version, ça m'indique qu'elle est n'est pas trop compatible avec les candidats plus posés. Ce serait réducteur de tous les mettre dans le même panier, mais ce quatuor se regroupe bien dans le même spectrum.  Jill tente de me coincer en cherchant mon regard et me demande si je lui en attribue aussi, je joue la comédie, Oh mais jamais. Je détourne le regard pour rétablir la vérité, Bah peut-être une fois en fait. C'est simple, je donne une hache à cinq Adler de façon aléatoire, sauf à Kara. Je ne verrais pas pourquoi j'inventerais des excuses, c'est simple à justifier et ce n'est pas une hache qui contribue réellement au classement de popularité. Du côté de ses subalternes, Jill me dit qu'ils sont parfaitement dressés, pas de place pour avoir un favori. Et t'as appris ça où à être une leader chevronnée comme ça? Probablement dans une série télévisée, surtout que depuis le début de l'aventure, j'associe Jill à une fille de Scream Queens. En manque d'attention? Toujours. Shooking. Ça tombe bien parce que je suis ici pour lui en donner. Soudainement, elle fait la secrète Jill, elle n'a pas de cible pour la recherche des secrets. Même moi qui n'a aucune idée de ce qu'il fait dans le secret hunting, j'ai des proies. On attend peut-être tous d'avoir le secret tout cru dans le bec de la production avec des indices par dessus des indices. Non y'a trop de buzz cette semaine, j'veux que le mien soit mémorable. Elle enchaîne, Ouais et bien je trouve ça un peu dommage pour lui, c'est un peu too much de lui coller tous les troubles mentaux comme ça. Je ne le trouve pas si bizarre Carl, et clairement ceux qui le buzz n'ont jamais croisé de gens avec la pathologie qu'ils lui étiquettent. Non, je les laisse se vider de leur cagnotte avant. Mais puisque la brunette semble intriguée, je me fais un plaisir de lui partager mes impressions cliniques, Honnêtement je ne suis pas surpris qu'Izïa est une forme de choc post traumatique. Et pour Carl, s'ils veulent lui coller un trouble de la personnalité, il m'apparait plutôt dans le spectre de la personnalité dépendante. Soumissions, attachement, besoin d'être pris en charge. J'espère que ça lui donne envie d'aller le buzzer à son tour. À sa prochaine question, je lui donne tout ce qu'elle veut entendre, Un peu je t'avoue. Quand j'entends comme Lejla et Cami te kiffent, ça me donne envie de te connaître aussi. On n'a pas de bad ass de notre bord. Une dose massive d'attention? La voilà. Je veux l'amadouer la Jill. Mais là, à dire que les Adler regroupe les plus cools, c'est abusé. Les gens quoi? Les gens chiants, aaah ok. Là j'ai compris. L'issu du prochain prime tranchera officiellement si une équipe a l'avantage sur l'autre. Je me demande comment les Adler reprendront leur retard en Cliffords avec si peu de membre désormais. Et clairement la production se fou de notre gueule avec les prix exorbitants des avantages. Mission espionnage 101, Jill me demande ce que j'ai de prévu pour la soirée des Schwarz jeudi. C'est qu'elle est renseignée. Ça ne sert à rien que je t'en parle, c'est sûrement toi le sbire désigné cette semaine pour venir faire un apparition à notre soirée? Petit clin d'oeil à Santo, Roma et Presley qui ont tenté l'infiltration la semaine passée. Kara elle a prévu quelque chose elle?

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) Empty
Message (#) Sujet: Re: two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) — Lun 11 Mai - 14:02

« Il n’y a personne que tu n’apprécies pas ? » elle s’étonne lorsque Natéo avoue se la jouer plutôt aléatoire au moment de la distribution des symboles. Les haches, c’est normalement réservé à ça, mais faut croire que Jill, c’est la seule petite peste à s’être dégotée des gens qu’elle ne pouvait pas blairer dans l’émission. Ou du moins, la seule à assumer clairement ses non affinités avec les autres candidats. Il lui demande où elle a appris à devenir une leadeuse chevronnée. « Ça me vient naturellement faut croire. » Jill, ce n’est pas une vraie petite patrone. Personne ne la suit dans ses plans foireux et elle vit vraiment sa life en parallèle dans le chalet, malgré ses soirées entre copines avec Lejla et Cami. Le truc, c’est qu’on peut se méprendre en la considérant comme une mini reine des abeilles à cause de sa tendance à accaparer beaucoup trop l’attention. C’est que du flan dans le fond. Elle est sûrement beaucoup plus solo et en danger que la majorité de ses concurrents. Même Carlito, il doit avoir une place bien plus sécure que la sienne vu comment tout le monde cherche à le protéger avec son pète au cerveau. Elle cherche à se rencarder sur le diagnostic que pose le médecin de l’aventure sur le garçon. Ah bah voilà, merci Dr. Natéo. Jill, ça va faire deux semaines qu’elle souligne la personnalité dépendante de Carlito et elle ne pige pas trop certains buzzs, tel que celui d’Izïa/l’ordinateur sur patte -censé posséder pourtant un accès direct à Wikipédia au niveau de ses neurones- qui a réussi à lui trouver un trouble borderline. Jill, elle approuve d’un petit signe de la tête, mais elle ne compte clairement pas allé buzzer. Elle est un peu spéciale sur le sujet, mais disons que si elle doit péter un secret, elle veut que ce soit pour quelque chose de complexe que personne n’aura vu venir. La môme, elle veut pouvoir se la jouer et marquer les esprits, plutôt que de s’attaquer aux proies faciles à la mode. « Continue de me flatter et je te donnerais peut-être des sapins. » elle annonce dans un petit sourire tranquille, puisque ça a l’air de lui importer ces histoires de côtes de popularités. Ça lui fait plaisir que Natéo lui dise qu’il souhaite apprendre à la connaître et qu’il aurait aimé l’avoir dans son équipe. Ce gars, elle n’arrête pas de le clasher parce que c’est dans sa nature de new yorkaise de se moquer de ses voisins canadiens, mais il est plutôt chill. « Par contre moi, je ne suis pas sûre de vouloir passer après tous tes boys. » Jill, ça l’a bien faite marrer cette compo d’équipe qu’il s’est fabriqué à base de BG susceptibles de devenir ses mignons : Gianni, Louis, Ashley… Elle se fout un peu de lui, mais faut admettre qu’il a plutôt bien géré alors que les trois derniers départs ont eu lieu chez les Adler. « Spotted… » elle expire dans un sourire tranquille. « Elle a organisé un secret santa… » Et là, Jill, elle plante un regard équivoque dans celui de Natéo, parce qu’elle non plus elle n’a pas compris le principe de fêter Noël au mois de mai. Kara, elle est vraiment en train de péter un plomb à cause de l’enfermement, mais ça devrait être tranquille ce petit échange de cadeaux. « T’as pas idée de ce que j’ai dû faire pour trouver ce que j’allais offrir. » elle bullshit en arquant un sourcil. Ouais non, elle est juste allée fouiller dans les affaires de Santo pour lui piquer un caleçon. Ça a lui a littéralement demandé deux minutes d’effort, mais quand les autres verront le cadeau, y’aura de quoi se poser des questions. « Qu’est-ce que je ne ferais pas pour essayer de m’intégrer… » elle soupire, comme si ça lui importait réellement de se faire des potes ici et de se la jouer esprit d’équipe. « Tu la vis comment cette nouvelle nomination ? » La gamine, elle ne veut pas se moquer ou quoi. Elle est vraiment sincère pour le coup. C’est la seconde fois qu’il se fait nominer, elle peut comprendre que ce soit difficile à encaisser quand on n’a pas une réputation de psycho-bitch comme elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Natéo
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12061-ohnateohttps://www.throwndice.com/t12045-nateo#301715 
two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) Empty
Message (#) Sujet: Re: two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) — Jeu 14 Mai - 5:07

C'est rare que je n'appérice pas quelqu'un. Me laisser indifférent c'est autre chose. Toi y'a qui qui t'énerve? Si Jill semble surprise que je ne dirige pas mes haches vers des candidats en particulier c'est qu'elle a des idées en tête pour moi. Et sournoisement ça me permet de satisfaire ma curiosité initiale de connaître les affinités ou non de Jill. L'américaine enchaîne ensuite avec son talent innée de leader, à la Madison Montgomery. Avec la chronique de Crystal sur les impressions du public à savoir quel Adler pourrait remplacer Kara, je serais curieux de voir la proportion de gens qui ont voté Jill. Elle a la trempe pour se faire un bad bitches club, à la Taylor Swift. Les sujets s'enfilent pour attirer sur l'intérêt que je lui porte. Si tu m'en offres, je t'en offre aussi. Deal? Je partage son sourire, alors que je me demande si à chaque fois qu'elle sourit, c'est qu'elle se moque de moi. Mais peu importe. J'imagine que c'est le deal le moins intéressant qu'elle a entendu de sa vie. T'inquiète, ils ne représentent plus une menace pour toi. C'est du passé. Que je laisse échappé sur un ton amusé. Je ne suis pas dupe, j'ai clairement capté que mon charme est efficace à -2 sur les candidats de la saison. Changement de cap niveau stratégie. Si Jill souhaite que mes yeux soient rivés sur elle, ainsi soit-il. Gianni m'a ranconté que tu lui avais attribué la mission de te trouver un mec ici? Ça avance? Alors que les idées pour de futures soirées de Schwarzies fusent, l'américaine me sort que Kara organise un Secret Santa cette semaine. Je fronce les sourcils de confusion, c'est plutôt kitsch de sa part, je suis surpris. Elle est vraiment en manque d'idée faut croire. La prochaine activité c'est une berceuse avant le sommeil? J'échappe un rire moqueur, quittant le regard de Jill. Le Secret Santa ne colle pas à première vue avec Kara, mais ensuite je pense à son background chrétien, le lien qui l'unit à sa famille. C'est peut-être quelque chose de spécial pour elle finalement.  Jill rajoute qu'elle a du faire l'inimaginable pour trouver un cadeau à apporter, je peux comprendre. À moins d'être créatif, c'était plutôt limité comme option cadeau au chalet. Quoique la boutique souvenirs à Hallstatt peut être une option, une belle boule à neige de Noël. Ça t'intéresse vraiment de t'intégrer? Je veux dire, trouves-tu ça important d'être acceptée dans un groupe? Parce que parfois, les gens qui nous laisse croire qu'ils n'accordent aucune importance au sentiment d'appartenance, sont ceux qui s'en nourrissent le plus. Elle enchaîne sur le résultat des nominations qui sont tombés hier, avec ma présence sur le banc des nominés pour la deuxième semaine. Je me réjouie que cette fois, j'en discuterai avec quelqu'un qui le vit aussi. Parce que c'est attentionné de me demander comment je vis ça, mais quand ça vient d'un candidat qui a été safe depuis le début de l'aventure, c'est moins crédible. Je suis déçu, je pense que je suis une cible facile pour le moment. Je n'ai pas d'alliances solides. Par contre, je suis impatient de voir si j'ai le support du public à nouveau. Si oui, je pense que les candidats me verront enfin comme une menace. Et toi? Si je survis à cette deuxième nomination, je crois que les candidats comprendront que le public me soutient et que ce serait risqué d'être nominé à mes côtés. Mais bon, ça c'est ce que je me dis pour me consoler. Selon ton intuition, qui est éliminé ce dimanche?

_________________
❝ wild beasts wearing human skins❞ you were not born of stardust, darling, stardust was born from you, it’s why the stars feel your sorrow and aching heart.
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) Empty
Message (#) Sujet: Re: two bitches ice skating - jill (s3, jeudi 13h03) — Dim 17 Mai - 8:58

Un petit sourire passe sur ses lèvres. Quels candidats l’énervent ? Natéo, il doit vraiment se regarder le nombril pour avoir loupé toute l’animosité qui se trouve en cours de développement entre Jill et Rosamie. C’est vrai que pour le moment, c’est encore relativement à sens unique puisque la benjamine se créé cette petite rivalité dans son coin, mais y’a bien un moment où ça va finir par péter. Cette nana, elle ne peut se laisser tyranniser 24/7 en continuant à sourire, elle va bien finir par chercher à riposter. Même Carl commence à prendre la confiance et à s’agacer parfois du comportement de petite peste de Jill, donc ce n’est qu’une question de temps. Le truc, ça va vriller à la West Side Story. Les Jets vs. Les Sharks. Jill et ses copines vs. THE Alliance à la stratégie aussi discutable qu’agaçante. « La vrai question, ce serait plutôt de me demander qui ne m’énerve pas ? » elle balance dans un sourire amusé. C’est vrai qu’elle peut vite se montrer blasée par ses petits camarades, Jill. Cela dit, elle se trouve grave tolérante vu les conneries qu’ils lui sortent parfois. « Entendu. » elle ronronne quand ça commence à partir en mode échange de sapins. La môme, ce n’est pas trop le genre à réfléchir pendant des plombes au moment de s’atteler aux côtes de popularité. Elle le fait vraiment au feeling, sans chercher à réfléchir stratégiquement de qui se trouve dans son équipe. Elle distribue les symboles selon ses affinités, donc pour le moment Natéo se trouve encore sur la banc de touche le temps qu’il la convainc une bonne fois pour toute qu’il vaut la peine qu’elle l’upgrade. Faut quand même noter sa capacité à parler avec Jill et à parvenir à la distraire en adoptant un ton similaire au sien. « Ah. T’as définitivement renoncé à essayer de pécho dans le chalet ? » elle ricane lorsqu’il lui dit que ses boys, c’est de l’histoire ancienne. Il était trop drôle ce gars avec son gaydar quelque peu défaillant pendant la première semaine, à checker l’hétérosexualité de tous les mecs un minimum mignon de la saison. « C’est dommage. » elle fait mine, alors qu’en soit, elle en a strictement rien à carrer de sa vie amoureuse/sexuelle. « Il t’a raconté quoi ? » elle lâche en fronçant les sourcils lorsqu’elle apprend que cette petite bite de Gianni s’est lancé dans la mission de lui dégoter un mec. Euh. Nope, Jill, elle n’a rien demandé. Elle est très bien dans son célibat actuel comme elle n’a de cesse de le répéter à tout le monde. Se dégoter un copain dans le jeu, c’est aux antipodes de ses goals perso. « Bah bonne chance pour qu’il y arrive. » C’est mission impossible le truc. Elle lui a très clairement dit qu’elle voulait sortir avec une version d’elle-même au masculin et elle n’a pas trop l’impression que ce soit actuellement disponible en rayon. Jill, elle ne fait pas genre que le Secret Santa est une idée de génie pour se mettre bien avec sa team. Kara qui cherchait des déco de noël plus tôt dans la matinée, c’était franchement pathétique. Elle n’a pas trop pigé. Non pas que ça la dérange de participer à une soirée chill et posée, mais le thème la laisse particulièrement dubitative en plein mois de mai. « Non, je m’en fous. » elle répond dans un haussement d’épaule lorsqu’il lui demande si ça l’importe de s’intégrer dans le groupe. Disons que Jill, elle est plutôt complexe sur la question. D’un côté, elle a parfois l’impression d’être un peu à l’écart ce qui la gonfle, mais on ne peut pas dire qu’elle fasse de gros efforts pour changer la situation. Ça l’arrange peut-être dans un sens d’être cette gamine au-dessus des autres avec sa lucidité et son honnêteté à toutes épreuves comme une héroïne de série tv. « Je dois clairement ma nomination à ma personnalité. » Parce qu’elle est relou, maussade, voir même parfois cruelle dans ses rapports avec les autres. A voir si c’est mieux d’être considéré comme une personne sans alliance ou comme la petite brat de service. « Je suis aussi une cible facile. » Jill, elle est bien partie pour se taper tous les trucs nazes et controversés de l’émission à l’image de Presley et de Kai avant elle. Zéro surprise de se voir nominée et ça ne lui fait d’ailleurs pas grand-chose. Natéo lui demande qui risque de se faire éliminer selon son avis et elle arque un sourcil. Comment se faire des potes 101. « Ashley, il est un peu chiant, non ? » elle balance direct, sans y mettre les formes. Elle n’a rien contre le gars en soit, mais ils vivent vraiment sur deux planètes différentes avec leurs personnalités divergentes. C’est un peu les antipodes de la saison et pas juste au niveau de leurs âges respectifs. Cela dit, si Jill avait son mot à dire, ce ne serait pas lui qu’elle souhaiterait voir partir, mais ce n’est pas la question. « Ce n’est pas le genre de personnage qu’on s’attend à voir dans une émission de télé-réalité. Il ne cadre pas trop dans l’ambiance, à part quand il est bourré donc bon… » Tellement gênant btw l’épisode sur le prime. A priori, c’est celui qui est le moins susceptible d’avoir une grosse fanbase derrière lui, mais peut-être qu’elle se plante et qu’il y a plein de petits étudiants en histoire de l’art qui kiffent à mort quand il leur rabâche les oreille à propos de peintures du XIXe siècle…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: PATINOIRE-
Sauter vers: