Partagez
 

 (week 4, mon) music of the heart (+ aera)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 4, mon) music of the heart (+ aera) Empty
Message (#) Sujet: (week 4, mon) music of the heart (+ aera) — Lun 18 Mai - 12:25

music of the heart
week 4, monday - 4:12pm
+ @aera

Maci depuis la révélation un peu coup de poing à double tranchant elle cherche un peu comment faire pour rendre les choses plus faciles pour Aera. Elle la connaît pas trop et c'est sans doute ça le pire dans le fait qu'elle ait accidentellement mis le doigt sur son secret comme ça sans lui avoir jamais trop trop parlé, elle a l'impression de tirer un peu avantage de tout ça sans être passée par la case présentations et ça la fout un peu mal de voir que ça a engendré un moment aussi intense et probablement douloureux pour Aera. Maci elle a fait de son mieux dans la cuisine avec ses skills de pâtisserie pétés pour faire des cookies au chocolat, et elle débarque avec un plateau avec deux verres de lait en mode Desperate Housewife pour trouver Aera près de la cheminée. « Tu es occupée ? » elle glisse à la candidate avec un petit sourire en passant la tête par la porte de l'étage. Maci s'approche pour poser son plateau sur la table basse. « J'ai essayé de les faire en forme de palmiers mais ça a pas trop marché... » elle fait avec un rire en regardant la forme misérable de ses cookies qui limite l'air tendancieux vu comme ça. Oups. Non, dans sa tête, c'est des palmiers, même moches. «   Je voulais juste qu'on discute un peu. De n'importe quoi ! » fait Maci en s'asseyant sur la banquette. Son histoire ça l'a touchée, elle, la pauvre fille qui a eu la chance de jamais être trop emmerdée dans sa vie d'une manière générale à des milliers d'années lumière de s'imaginer que des atrocités pareilles pouvaient exister. Aera elle l'impressionne quand même. «   Ça va mieux depuis l'autre jour ? » commence Maci, avant de se reprendre. « Enfin, on est pas obligées de parler de ça si tu veux pas hein ! Tiens par exemple, on mange quoi en Corée comme plats locaux ? Y'en a pas trop près de chez moi des restaurants coréens, et puis ça vient juste d'être à la mode et tout, et faut aller jusqu'à Norwalk pour en trouver alors j'y suis encore jamais allée... » Ouais faut dire que Aera elle a sans doute pas envie de revenir sur son secret et que le combo confrontation et révélation c'était déjà bien assez, même pour Maci la spectatrice qui a même fini par chialer comme une madeleine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
(week 4, mon) music of the heart (+ aera) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 4, mon) music of the heart (+ aera) — Lun 18 Mai - 19:52

Sans surprise, elle n'est pas bonne à grand-chose aujourd'hui Aera. Elle mettra ça sur le compte du manque criant de sommeil qu'on devine à la vue de ses cernes, mais elle a passé sa journée à déambuler ça et là sans savoir quoi faire d'elle ni avec qui. En ce moment, elle est partagée entre le besoin d'être entourée et l'envie d'être seule, sans que les deux éléments soient mutuellement exclusifs. Quand elle parle à quelqu'un, elle rêve que de retrouver le silence et quand elle est seule, elle cherche désespérément quelqu'un à qui parler. Elle a compris que tout le monde ou presque était dans la retenue avec elle et si elle donne le change parce qu'elle a l'habitude, ça la gonfle de voir les gens marcher sur des œufs ou se retenir de poser les questions qu'ils ont en tête. Faut pas s'y tromper, elle est touchée de leur respect, mais il s'avère que son secret – qui n'en est plus un – après l'avoir caché pendant trois semaines elle aurait presque envie de pouvoir en parler ouvertement, de raconter des bribes de son état d'esprit ou de ce qu'elle a vécu, mais personne lui demande de le faire si bien qu'elle garde le silence. Elle a trouvé refuge sur la banquette à côté de la cheminée, sa tablette entre les mains tandis qu'elle déroule le fil d'actualité du réseau social sans même vraiment capter ce qu'elle voit. Maci fait une apparition surprise, un plateau de cookies et de verres de lait entre les mains. « Du tout » elle répond à l'Américaine avec un sourire, avant de se décaler pour lui laisser de la place. « Tu fais bien de le préciser, le doute était permis ». Elle se moque comme elle le ferait à chaque fois : sans aucune malveillance. « Tu les as faits spécialement pour moi ? » Parce que si oui, Maci entre directement dans son top 5. Faut savoir qu'Aera n'aime rien tant que manger et boire, et quelqu'un qui lui fait à manger forcément ça lui fait marquer des points auprès d'elle. « Bien sûr » elle fait en hochant la tête. Elles n'ont pas eu l'occasion de vraiment le faire jusqu'à présent, et maintenant elles sont liées par un truc spécial et improbable : celle qui a trouvé le secret et celle qui l'a perdu. Elle suppose que Maci fait référence à la révélation dans sa question et comme toujours, Aera se contente de hocher la tête. C'est pas entièrement vrai, mais elles ne se connaissent pas assez pour qu'elle puisse se décharger émotionnellement sur elle. Non, ça ne va pas mieux, elle continue d'accuser violemment le coup et se prend beaucoup trop la tête quand tout le monde est sûrement déjà passé à autre chose. « Ca me dérange pas d'en parler, tu sais. » Une litote dans le plus pur style d'Aera pour ne pas avoir à dire qu'en fait, elle aurait bien envie d'en parler justement, surtout que Maci a déjà eu le droit à un échange plus détaillé auprès d'elle dans le confessional. « On mange... beaucoup de trucs différents. Souvent épicés voire très épicés, beaucoup de légumes, de la viande, des produits de la mer... Si un jour tu vas dans un resto coréen, ce sera certainement pour un bulgogi, c'est notre barbecue traditionnel. » Rien que d'en parler, elle crève de faim. Aera attrape un cookie et découvre sans surprise qu'en dépit de sa forme étrange, il est excellent. « T'as pas à te sentir mal tu sais. D'avoir trouvé mon secret. J'aurais préféré que ça se produise plus tard mais que ce soit toi ou un autre ça change rien. » D'autant qu'elle a été extrêmement précautionneuse avec elle, en plus de faire preuve d'une énorme empathie dont tout le monde aurait pas été capable.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 4, mon) music of the heart (+ aera) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 4, mon) music of the heart (+ aera) — Mar 19 Mai - 17:32

Maci rigole un peu quand Aera se moque gentiment de ses cookies, c'est la première à constater le désastrer et combien ils sont horribles. Mais ils sentent bon alors c'est déjà ça. « Ouais... en fait ça fait un moment que je me dis que je veux discuter avec toi alors je me suis dit que c'était le minimum de ramener le goûter, » elle explique en hochant la tête. C'est un peu ce qu'elle fait quand elle veut parler avec Oscar, les confidences et les papotages ça passe toujours mieux avec un truc à grignoter, surtout quand c'est sucré. « Mais je suis pas très douée en pâtisserie alors tu peux laisser ceux qui sont trop cuits ! » elle fait en écartant du bout des doigts quelques cookies un peu roussis sur les côtés, restés trop longtemps trop proches des parois du four sans doute. Maci elle se retient de trop poser des questions directes à Aera parce que au final ça la regarde pas, c'est son histoire à elle et elle veut pas la forcer à parler si elle a pas envie. Mais apparemment Aera lui donne un peu le feu vert, même si Maci est pas 100% sûre du sens de la réponse. « Du coup c'est une bonne chose... ? » elle tente en plissant les yeux d'un air paumé quand Aera lui dit qu'elle est d'accord pour aborder la question de son secret. Maci ça lui rappelle surtout un autre truc. « J'ai parlé avec Carl vendredi, on s'est raconté tous les trucs qui nous embêtent et ça fait du bien alors si tu veux faire pareil tu peux venir quand tu veux ! » elle ajoute en hochant la tête. Elle aussi quand elle lui a parlé de ses petites angoisses stupides ça lui a fait du bien, mais finalement comparé au secret d'Aera Maci elle se sent un peu nulle d'avoir chouiné la semaine dernière. Forcément en trempant son cookie dans son lait la conversation devait absolument aborder le sujet bouffe. « J'adore trop ce qui est épicé ! Mais genre le vrai épicé du piment, pas genre la moutarde qui pique le nez, ça ça me fait pleurer. Et ohlala j'ai fait manger à Louis un jalapeño frit mercredi, t'aurais dû voir sa tête c'était trop drôle. » Elle raconte tout ça au fur et à mesure que sa pensée se déroule avec entrain - non parce que la tronche de Louis qui croque dans le piment en essayant de faire le mec face à Maci, ça valait son pesant d'or. « Ohhhhh un barbecue, ça me donne trop faim, » elle lâche en pensant au barbecue coréen en question. Bon dans sa tête c'est encore un peu américanisé comme idée mais si y'a de la viande grillée et des trucs épicés ça peut pas être mauvais. Au final quand Aera dit cash que Maci devrait pas trop s'en faire sur son buzz, c'est con mais ça lui retire quand même un poids. « D'accord, » souffle Maci en hochant la tête. Ça lui retire pas trop la culpabilité qu'elle a ressentie quand elle a écouté son récit, cela dit, même si le buzz et les secrets, c'est que le jeu. « En fait je crois que j'ai pas trop pensé à combien ça devait être difficile d'être obligée de parler de tout ça devant tout le monde alors que tu nous connais pas trop, jusqu'à la révélation... » Pourtant Maci elle essaie quand même de penser autant aux autres que possible mais peut-être que c'est sa propre expérience qui conditionnait son idée des révélations. Faut dire que l'histoire de Aera, c'est clairement un truc qu'elle n'aurait jamais pu envisager, Maci et sa petite bulle, si elle n'avait pas lu cette coupure de presse par hasard. « C'est super courageux de venir ici en tous cas. Nous à côté on doit avoir l'air de gros touristes quand on se plaint des caméras ! » elle essaie de rigoler un peu parce que c'est pas totalement faux, en plus, outre le fait que ce courage en question, ça l'intimide toujours un peu autant que ça l'impressionne. Si y'a bien quelqu'un qui a le droit de se foutre d'eux s'ils osent se plaindre du regard du public, c'est bien elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
(week 4, mon) music of the heart (+ aera) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 4, mon) music of the heart (+ aera) — Jeu 21 Mai - 12:30

« Oh t'étais pas obligée de venir avec quelque chose, tu peux me parler quand tu veux tu sais » elle répond dans un sourire. Evidemment, qu'on vienne la voir avec de la nourriture ça reste un gros plus et ça la met dans d'excellentes dispositions mais, vraiment, c'est pas indispensable et encore moins pour Maci qui n'a jamais été autre chose qu'adorable même sans avoir pris le temps de réellement lui parler depuis le début du jeu. « Au moins t'es capable de cuisiner quelque chose, c'est toujours mieux que mes propres compétences en la matière... » Elle a arrêté de se voiler la face voilà bien longtemps, quand chaque fois qu'elle tentait de cuisiner un truc ses potes fronçaient le nez et trouvaient les excuses les plus ridicules pour qu'ils finissent par aller au resto. Elle n'est pas bonne derrière les fourneaux et elle n'aime pas ça. Aera hausse les épaules, parce qu'elle peut pas vraiment dire que c'est une bonne chose, c'est seulement qu'elle sait les questions que son histoire peut susciter et elle n'a jamais eu de problème à satisfaire la curiosité des autres là-dessus. Paradoxalement, si affectée soit-elle, elle a toujours l'air extrêmement détachée de son propre passé, peut-être parce qu'elle l'a découvert comme une spectatrice passive. « J'imagine que oui » finit-elle par répondre avant de se concentrer sur ses cookies. Maci est mignonne, à lui proposer de les rejoindre Carl et elle pour parler des trucs qui l'embêtent, mais c'est pas son genre à Aera. Elle a beau être extravertie et toujours prête à discuter de tout de façon générale, elle est aussi le genre à jamais vraiment dire quand elle ne va pas bien. C'est un principe familial, c'est comme ça qu'on l'a éduquée et elle en a toujours gardé cette habitude de se taire. « C'est cool, merci Maci » elle répond finalement, même si elle ne la prendra pas directement au mot, c'est toujours plaisant de savoir qu'elle pourrait si elle le voulait, que d'autres gens n'ont pas de problème à l'inclure dans leurs propres activités de leur plein gré. C'est rassurant. Maci est enthousiasmée par la cuisine épicée, et Aera songe qu'elle serait au paradis si elle venait en Corée parce qu'ils n'ont pas la même notion que le reste des gens de ce qui est épicé et ce qui ne l'est pas. Son propre palais est depuis longtemps désensibilisé et à moins de manger le piment le plus fort du monde, y a pas grand-chose qui peut la perturber niveau bouffe. « Oh le pauvre ! Il savait à quoi il devait s'attendre ou tu l'as pris par surprise avec le jalapeño ? » Elle aurait bien aimé voir ça, Aera, même si de son côté elle a totalement validé le choix de région pour son propre date : la cuisine italienne est vraiment, vraiment bonne. Maci a l'air toujours un peu mal à l'aise, même quand Aera essaie de la rassurer, et si elle comprend pas vraiment pourquoi elle se sent aussi mal, elle trouve ça mignon de la voir à ce point inquiète de la blesser. Ca lui rappelle la confrontation et combien Maci avait l'air plus affectée qu'elle par ce qu'elle pensait être son secret – à juste titre. « Tu sais j'en ai plus souvent parlé avec des inconnus qu'avec mes amis, je suis habituée. » Même pendant les castings, elle en parlait avec tellement de nonchalance qu'on aurait cru qu'elle s'en foutait, alors que c'est un peu moins simpliste que ça. Maci dit qu'elle est courageuse et elle sait déjà qu'elle pourra pas s'empêcher de la corriger sur le sujet, comme si ça l'emmerdait profondément qu'on lui associe ce mot. En fait, c'est surtout un problème de pourquoi on l'associe à elle. Y a pas d'histoire de courage dans ce qu'elle a vécu et ce qu'elle a fait depuis, et même si elle comprend que d'autres voient les choses de cette façon, elle a pas senti une seule fois qu'elle l'était. « Pourquoi tu trouves ça courageux ? » elle demande en prenant le contrepied. Peut-être que c'est elle qui se braque pour rien, et que la réponse de Maci l'aidera à comprendre. « En soi j'ai rien fait de spécial : j'ai passé un casting et j'ai été sélectionnée. Venir ici c'est un peu comme des vacances, ça demande pas vraiment de courage. Et puis c'est pas comme si j'étais venue avec un message à délivrer, une cause à défendre ni rien. Alors oui, les caméras c'est parfois difficile à gérer, probablement plus que pour les ¾ des candidats ici, mais à part ça... » Elle aurait pu garder son secret jusqu'à la toute fin et ne pas lui donner plus d'importance qu'elle ne le fait aujourd'hui, parce que c'est un détail dans son parcours ici, pas un objectif ou une cause. « Et puis j'ai pas le monopole de la tragédie, je suis sûre que tout le monde a eu son lot d'histoires difficiles. Genre toi, quel moment a été le plus difficile pour toi dans ta vie ? » Elle suppose que c'est lié au père de son fils, mais finalement elle a si peu parlé avec Maci qu'elle réalise qu'elle ne sait absolument rien d'elle.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 4, mon) music of the heart (+ aera) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 4, mon) music of the heart (+ aera) — Ven 22 Mai - 18:35

Maci rigole quand Aera lui prête des qualités de pâtissière, parce que franchement elle a de la chance que ces cookies soient mangeables, ça arrive pas souvent. « Ohlala mais moi des fois c'est la cata surtout en pâtisserie... j'aime bien rajouter des trucs un peu comme j'aime au fur et à mesure au lieu de suivre la recette et c'est souvent un désastre ! » elle fait en gloussant. Maci c'est un peu ça sa vie, elle a ses rêves et ses plans et puis en plein milieu elle se laisse un peu porter par ce qui l'inspire et elle se retrouve toujours dans des situations improbables ou à faire des trucs incroyables sans le faire exprès. Se rappeler de la tête qu'a tiré Louis quand elle l'a défié avec le piment la fait aussi toujour autant rire. « Il se doutait que c'était du piment mais pas comme ça ! La tête qu'il a fait, en plus il essayait trop de faire genre tout allait bien c'était trop drôle. » Heureusement qu'ils sont dans une émission télévisée, c'est sûr que la séquence est déjà culte dehors, Maci elle va bien s'empresser d'essayer de mettre la main sur la vidéo dès qu'elle foutra le pied dehors, juste pour se marrer un bon coup à nouveau. Forcément que la discussion s'oriente sur le secret d'Aera, qui n'en est plus un. Maci dans sa spontanéité elle lui propose même de se confier si elle en a besoin un jour, sans trop réfléchir au fait que c'est peut-être pas forcément le kiff de tout le monde ni de toutes les cultures, elle et sa petite bulle californienne. Aera semble aussi buter sur sa remarque sur le courage et sa question ça la paume un peu pendant quelques secondes. Maci essaie de remettre de l'ordre dans sa tête pour essayer d'expliquer son idée mais ça risque fortement de sortir en vrac comme d'habitude. « Bah... je veux dire tu aurais pu genre aller en vacances n'importe où ailleurs sans caméras ou devoir re-raconter et revivre tout ça mais t'as quand même choisi de venir ici, alors que tu savais que ça serait compliqué... moi je trouve qu'il faut du courage pour pas fuir ni choisir la facilité. » C'est un peu ça ce que ça lui inspire, Aera, son secret, le fait qu'elle ait choisi de venir participer à Thrown Dice en sachant très bien que le contexte même d'une émission de télé-réalité risquait de lui faire revivre des moments qu'elle préfère sans doute laisser dans un coin et ignorer. Ça la largue un peu Maci quand Aera lui demande son moment le plus tragique de sa vie, parce que quoi qu'elle dise, c'est rien. « Sans doute quand Ben est venu frapper à ma porte pour me donner l'uniforme et les médailles de Danny. » Elle souffle en se remémorant brièvement ce jour-là. Six ans plus tôt, la sonnette de la porte d'entrée du bungalow, Ben en uniforme avec une expression qui voulait déjà tout dire et la casquette à la main. Maci préfère pas trop s'attarder dans ses souvenirs. « Mais je trouve ça pas trop comparable, enfin, on a tous des trucs tristes et tout mais bon... » Clairement entre un deuil et une agression aussi virulente que celle qu'a subie sa camarade elle devrait même pas parler. « Et puis moi tu vois y'a peu de chances que je croise genre le fantôme de mon mari en allant me brosser les dents, genre coucou c'est moi je suis revenu, » elle plaisante en faisant des gestes de marionnettes avec les mains en louchant un peu, avant de rigoler un coup. Clairement sa venue à elle elle a rien de courageux, elle a juste eu du bol, comme d'habitude. Des vacances tous frais payés organisées par ses collègues dans un contexte idyllique et des caméras dont elle se contrefiche et se joue même parfois, Maci l'entertainer. Elle a un soupir avant de se fendre d'un sourire alors que leur discussion lui inspire autre chose. « En tous cas, moi je suis jamais sortie de Californie et puis j'ai un peu grandi et je vis encore dans le même type de quartier avec les mêmes types de personnes alors... je découvre un tas de trucs grâce à vous tous, des choses terribles comme des choses géniales, je crois que j'ai jamais autant appris de choses ma vie ! » Des tonnes de trucs qu'elle aurait jamais soupçonné ou juste vu dans les films ou à la télé. À écouter leurs histoires, Maci elle prend conscience d'un tas de trucs et elle a l'impression de prendre en sagesse chaque jour supplémentaire dans le chalet malgré elle. « Alors merci... » elle finit par glisser avec un sourire, avant de croquer dans un cookie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
(week 4, mon) music of the heart (+ aera) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 4, mon) music of the heart (+ aera) — Sam 23 Mai - 12:57

Ca lui ressemble bien, à Maci, de ne pas complètement suivre une recette et d'obtenir un désastre en retour et Aera peut pas réprimer un rire à l'imaginer dans sa cuisine en train de cuisiner un truc simple et transformer le tout en une cata. Mais c'est l'intention qui compte, dans le fond. « Tant que t'as tué personne d'une intoxication alimentaire, c'est le principal » elle rigole gentiment. Ca c'est un truc qui pourrait lui arriver à elle et ça a toujours rendu sa mère dingue parce qu'elle désespère de voir un jour sa fille acquérir des compétences de femme au foyer. Mais entre ses compétences lamentables dans la cuisine, son incapacité chronique à faire le repassage et son aversion profonde pour le ménage, elle a clairement pas misé sur le bon cheval, sa mère. Aera n'ambitionne de toute façon pas de suivre le même chemin qu'elle et elle l'a jamais caché : elle est pas faite pour être une mère au foyer, ça la rendrait dingue même si on peut pas dire que son boulot actuel apporte grand-chose à la société. C'est seulement qu'elle a pas envie de se confirmer au schéma prédéfini de ses parents, peut-être par esprit de rébellion, le même qu'elle avait à l'adolescence et qui, s'il s'est tempéré depuis, est toujours bien présent quand elle retrouve sa famille. « Je l'imagine bien, le brave Louis qui fait son fier alors qu'il a du avoir envie de mourir avec autant de piment dans sa bouche » elle ricane en regrettant de ne pas avoir vu ça de ses propres yeux. Ca lui donnerait presque envie de retenter l'expérience avec ses épices à elle, juste pour voir s'il survivrait. Elle sait pas si la cuisine française est épicée, mais elle peut clairement pas l'être plus que la coréenne. Elle est mignonne, Maci, à lui trouver du courage là où elle est surtout opportuniste. Certes, elle pensait pas que devoir raconter son histoire à des inconnus serait si difficile mais le truc c'est que dans son quotidien elle le vit avec un relatif détachement et ne le laisse pas prendre le pas sur sa vie. Les caméras ici, c'est peut-être le truc qui la pèse le plus pour des raisons évidentes, mais elle ne doute pas que d'autres personnes ont des histoires bien plus difficiles à raconter. Elle n'a pas le monopole de la tragédie, Aera. « C'est gentil. Après c'est des vacances où je peux gagner de l'argent à la clé alors le calcul était vite fait » elle plaisante même si c'est pas entièrement faux. Elle a l'opportunité de gagner plus en quelques semaines qu'en quinze ans, et surtout elle ne serait pas venue si elle ne s'en était pas sentie capable. Maci parle de sa vie à elle et Aera se fige dans une expression de surprise. Les traits de son visage s'adoucissent presque immédiatement et elle se sent d'autant plus mal qu'à ses yeux, ce qu'elle a vécu surpasse nettement ses propres drames. Elle ne sait pas pourquoi, mais elle était persuadée que le père de son fils s'était simplement tiré, elle n'avait jamais compris qu'il était décédé et encore moins qu'il était dans l'armée. « Tu plaisantes ? Moi je trouve pas ça comparable mais parce que pour moi ce que t'as vécu c'est bien pire ! » Pas qu'elles soient dans un concours de drame, mais quand même. « Je peux pas imaginer l'horreur de perdre l'homme qu'on aime et le père de son enfant, comme ça, du jour au lendemain... » Même si elle n'a jamais été amoureuse, elle n'a pas de mal à imaginer la douleur que ça peut faire de perdre quelqu'un avec une place si importante dans sa vie. Déjà qu'elle aurait l'impression qu'on lui arrache un bout de son âme si elle devait perdre une de ses amies alors... « Tu veux bien me parler de lui ? Votre histoire, comment vous vous êtes connus, comment vous étiez ? » elle demande, précautionneuse parce qu'elle ne veut pas la forcer à se remémorer des souvenirs et les partager avec elle si elle n'en a pas envie. Mais Aera c'est une romantique dans le fond, derrière son côté cynique, et elle aime bien entendre des histoires qui ont été heureuses, même si la fin est tragique. Ca lui permet de se raccrocher à la possibilité que ça lui arrive un jour, à elle aussi. Elle laisse entrevoir un sourire devant les remerciements de Maci, et peut pas s'empêcher de penser qu'elle ressent la même chose. Elle a tellement vécu dans un microcosme ces dernières années qu'elle s'est fermée au reste sans même s'en rendre compte. Etre ici, c'est se rappeler que tout le monde a une histoire, un passé, une vie et une culture différentes. C'est un peu une leçon d'ouverture et de tolérance, pour peu qu'on ait envie de regarder les choses sous cet angle. « T'as déjà eu envie de quitter ton quartier, voire la Californie ou t'y restes parce que tu t'y plais? » après tout, tout le monde n'a pas envie de se construire ailleurs et le fait de se sentir bien où on est c'est un luxe particulièrement rare.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 4, mon) music of the heart (+ aera) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 4, mon) music of the heart (+ aera) — Dim 24 Mai - 18:02

Aera nuance un peu ce que raconte Maci en minimisant clairement ce que sa participation incarne pour la Californienne, faut avoue qu'elle a pas tort. « Oui c'est sûr mais bon... » souffle Maci, toujours décidée de camper sur sa position - parce que c'est bien ce que la Coréenne lui inspire et ça risque pas trop de changer comme ça au détour d'une seule conversation. Et puis tout ça c'est pas mutuellement exclusif. Toutes ces histoires de secrets Maci ça lui rappelle un autre truc qu'elle peut pas s'empêcher de balancer. « Tu sais que j'avais une autre idée pour ton secret ? J'ai lu un truc sur ces adolescentes qui sont si fans de leurs stars qu'elles font des trucs hyper dingues genre les suivre partout en taxi, ou genre j'ai lu un truc sur une fille qui s'est même coupé un bout de doigt une fois pour attirer l'attention d'un chanteur ! » elle raconte avec entrain. C'était quand même moins difficile à lire que le Burning Sun ou tous les articles sur la politique de tel ou tel pays, et ça lui parle un peu plus surtout, c'est sans doute pour ça qu'elle a un peu mieux compris. Sauf que cette théorie un peu farfelue, elle a clairement associé ça à Aera sur la simple base de ses origines et ça s'est avéré être hyper fumeux. « Mais en fait ça collait pas trop trop avec toi je trouve, et puis je voyais pas trop le lien avec les indices que j'ai eus, et t'as tous tes doigts alors je me suis dit que c'était pas ça. » Pour le coup elle avait eu du flair, et puis à partir du moment où aucun des mots qu'on lui a donné avec le grimoire n'avaient de lien logique, c'était vite parti aux oubliettes, outre le tempérament d'Aera qui semblait pas trop aller dans ce sens. Le clash de leurs histoires et leurs expériences il arrive là, alors que Aera semble trouver la disparition d'un proche certes très cher plus difficile qu'une violente agression, alors que Maci elle pense plutôt le contraire. C'est peut-être juste que les drames qu'elle n'a pas expérimentés lui semblent horriblement difficiles à imaginer. En tous cas Aera elle veut entendre la love story Danny et Maci et cette dernière rigole un coup. « Oh tu sais c'est pas très intéressant ! » Une histoire banale de banlieue américaine comme une autre. Mais bon elle se fait jamais prier quand faut parler de Danny. Ça lui fait toujours plaisir de se rappeler de ces années ensemble - maintenant qu'elle a fait son deuil, Maci, elle se sent surtout très chanceuse d'avoir croisé sa route plus qu'autre chose. « On était à l'école ensemble, enfin Danny il avait deux ans de plus que moi, et puis moi quand j'avais quatorze ans avec mes copines on essayait un peu de traîner avec sa bande parce que c'était cool tu vois. En plus on habitait tous dans le même quartier et tout. Et puis depuis le début je le trouvais troooop mignon » elle commence avec entrain. Maci quand elle raconte ces histoires elle fait toujours ça avec une certaine animation, entre les modulations de sa voix et la gestuelle, le sourire aux lèvres. « Danny c'était le genre de gars tu vois, il avait pas besoin de faire quoi que ce soit pour qu'on l'aime bien et qu'on le respecte. Il était gentil et serviable mais quand quelqu'un jouait au con il avait toujours le mot pour l'arrêter, et surtout, tout le monde obéissait, » elle décrit un peu, partant dans son petit portrait clairement hyper idéalisé de son mec. Non pas que Danny aie secrètement été un sale type, c'était vraiment un gars bien, mais Maci dans ses souvenirs et sa petite bulle elle a un peu tendance à exagérer. Si bien que Danny, depuis sa disparition, il est devenu un peu un saint et un héros chez elle. « Bref... moi bah j'ai toujours été moi, je savais pas trop comment lui parler et puis j'étais un peu le clown de la bande, alors pendant longtemps j'ai cru qu'il s'en fichait un peu et que j'étais juste une fille parmi les autres. Et puis pendant mon année de sophomore, et puis avant que j'arrête d'aller à l'école, il m'a demandé de l'accompagner au bal de promo et puis voilà. » Et voilà, huit ans de relation qui faisaient que commencer. « Bon bah deux ans après y'a eu Oscar et on s'est mariés quand j'ai eu dix-huit ans du coup. Et puis il s'est engagé dans l'armée parce qu'on galérait un peu et que c'était une voie facile. Mais en fait je crois qu'il aimait vraiment ça. » Ça a toujours été le genre de type qui va aider les mamies à mettre leurs courses dans le coffre de leurs voitures ou qui allait aider un gamin perdu dans un centre commercial. Danny son pays lui a pas fait de cadeau mais il était au-dessus de ça, trop soucieux des gens pour tomber dans un cercle vicieux de haine vis à vis de sa patrie. Maci continue, lancée dans son récit en suivant le fil de sa pensée. « Il voulait faire un truc en lien avec le médical et comme étudier c'était trop cher c'était plus facile d'être formé sur le tas tout en travaillant et tout. Et y'a six ans, bah son escouade a été envoyée en Af-afgha-AFGHANISTAN ohlala je sais jamais le dire du premier coup, et puis... voilà... » Voilà, fin. Même après six ans elle aime toujours pas trop parler de mort avec des mots directs, dans une espèce de superstition stupide, mais Aera elle comprendra avec le reste des infos d'avant. Maci rigole un coup et s'exclame. « Ohlala je parle vraiment trop ! Mais voilà toute l'histoire. » Juste un autre cas de high school sweethearts qui se passent la bague au doigt après une grossesse adolescente pas trop prévue, mais Maci, elle a quand même eu de la chance. Danny c'était un gars bien et son père a toujours été là pour l'aider et soutenir ses choix, à sa princesse. Sa question à Aera, après que Maci l'aie remerciée de contribuer à l'ouverture de ses horizons, ça la laisse un peu perplexe. « Bah... c'est mon quartier, c'est là que j'y ai grandi et que mon fils y grandit aussi... mais en fait je me suis jamais trop posé la question parce que j'ai jamais eu le choix. » La question s'est jamais posée pour de simples raisons de moyens financiers. « Même si je voulais je pourrais pas partir... ou alors je pourrais pas aller très loin. » Peut-être quelque part dans le coin, dans la ville d'à-côté peut-être, mais entre devoir s'assurer de garder un salaire décent, faire attention à ce que Oscar voudrait aussi et devoir s'occuper de papa, un déménagement là ça sonne surtout comme une grosse migraine. « Tu voudrais aller quelque part toi ? Ou tu te vois rester en Corée toute ta vie ? » elle lui glisse à son tour. Aera elle doit sans doute avoir un peu plus de libertés pour bouger et aller ailleurs, peut-être loin de toute cette lourde histoire et de l'opinion publique qui a pas l'air de faire de cadeau même aux victimes.

(ohlala ce pavé déso flaq)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
(week 4, mon) music of the heart (+ aera) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 4, mon) music of the heart (+ aera) — Lun 25 Mai - 20:44

La théorie initiale de Maci à son sujet lui arrache un éclat de rire, parce que c'est en même temps tellement probable de sa seule nationalité, et tellement improbable quand on la connait. Encore que c'était pas con, comme idée : elle était tellement hystéro adolescente, elle aurait carrément pu développer son côté fangirl crushant à mort sur un des mecs de SS501, mais c'était pas vraiment dans sa nature quand ça concernait des gens qu'elle connaissait pas. A croire que même ado, elle avait assez de bon sens pour se tenir éloignée des kpop idols. Ji Won aurait pu l'être, par contre. Elle se rappelle encore la quantité astronomique de posters dans sa chambre, ça la faisait toujours rire. « Ouais non, je suis pas une sasaeng, clairement » elle précise en riant. Et elle est trop précieuse pour se couper un doigt de toute façon. Mais Maci a tapé juste sur le côté coréen de la chose, elle croit bien qu'il y a que chez elle qu'on se tape des obsessions à ce point délirantes sur des idols. Par contre, elle est intriguée de savoir qu'elle a reçu des indices sur elle. « T'as eu quoi comme indices ? Tu les as demandés parce que tu t'intéressais à mon secret ou c'était juste au pif ? » Ca la rassure un peu, faut admettre : elle était un peu amère que ce soit quelqu'un à qui elle parle si peu qui trouve son secret là, comme ça, en tapant par hasard dans le mille. Elle sait que ce n'était pas le secret le plus difficile à trouver – y a qu'à voir comment elle galère sur le cas Carl – mais c'était pas non plus flagrant quand on connaît pas ce monde ou cette culture. Du coup, savoir qu'elle a eu des indices même s'ils étaient pas très clairs, ça la réconforte un peu : Maci y a mis un peu de recherche, quand même. « Effectivement j'ai encore bien tous mes doigts » elle confirme en levant ses mains comme pour le lui prouver. Mais ce qui l'intéresse, là tout de suite, c'est d'en savoir plus sur la vie de Maci. C'est dingue qu'après plus de trois semaines de cohabitation elle en sache si peu sur elle, et quasiment rien de la bouche de la principale intéressée. Elle entend souvent des trucs, Aera et les garde jusqu'à les ressortir au moment le plus opportun, quand y a une utilité derrière comme d'en apprendre un peu plus sur la Californienne. Elle dit que son histoire avec Danny n'est pas très intéressante mais elle plonge les deux pieds dedans, fascinée comme elle l'est toujours quand on lui parle d'histoires d'amour. C'est sûrement parce qu'elle l'a jamais vécu elle-même, que les rares fois où elle a développé des sentiments, ils n'ont jamais atteint ce stade et qu'elle déplore un peu de devoir se satisfaire des histoires des autres. Mais Aera, elle est passionnée par ce qu'elle entend, elle voit totalement les scènes qui se dessinent devant ses yeux au rythme de l'histoire que Maci raconte. C'est une jolie histoire, malgré la fin tragique, et elle est triste que Maci ait perdu son grand amour pour l'intérêt de son pays. Chez elle, l'aspect militaire est présent, pas omniprésent, mais ancré dans tous les esprits parce qu'officiellement ils sont toujours en guerre contre leur frère ennemi du nord, et elle peut pas dire qu'elle n'a pas un peu angoissé quand son frère a fait son service militaire à la DMZ, mais c'est rien de comparable. Il n'a jamais véritablement été au combat pour défendre son pays, il n'a jamais été réellement en danger, et surtout il est revenu vivant de son expérience militaire. Maci, c'est une fille solaire, pétillante, le genre qui te donne un sourire même quand t'es au fond du trou. Qu'une fille comme elle ait pu connaître le deuil de cette façon, surtout avec son fils si jeune, ça lui fait mal pour elle. « Du coup tu l'as eu à quel âge Oscar ? C'était voulu ou un heureux accident ? » Elle essaie de remettre la timeline correctement dans son esprit, mais elle devait pas être bien vieille. Un peu comme Santo, en fait. Faut du courage pour avoir des enfants si jeune, déjà qu'à presque 29 ans elle imagine même pas la perspective de devenir mère pour les prochaines années, à côté Maci a embrassé le rôle comme elle le pouvait et visiblement avec succès si l'on en juge par le RS. « Je suis admirative » elle admet sans la moindre gêne. « Que tu sois capable d'élever ton enfant toute seule, même si je me doute que tu dois avoir du soutien autour de toi, et que tu sois toujours aussi solaire... je sais pas comment tu fais. » Elle est vraiment impressionnée et c'est pas un truc qui lui arrive très souvent, à Aera. Elle qui est facilement blasée de tout, elle se laisse parfois toucher par des histoires, des personnalités sans trop savoir pourquoi. Maci n'a pas l'air d'envisager de déménager et la coréenne se contente d'acquiescer. Si elle est bien où elle est, à quoi bon tenter de chercher mieux ailleurs. « Je sais pas trop. J'ai envie de bouger bien sûr, voyager, tout ça, mais je sais pas si je pourrais rester indéfiniment loin de Séoul. » C'est chez elle, après tout. Même dans tout ce que sa ville lui a apporté de pire, y a que là qu'elle peut vraiment se sentir parfaitement à sa place. Ca ne veut pas dire qu'elle essaiera pas ailleurs, juste pour en être sûre ou se donner une chance d'enfin se tirer de tout ce qu'elle rattache désormais à sa ville natale. « T'as pas envie de voyager, toi ? Faire découvrir le monde à Oscar ? » Et si elle dit non, ce sera une réponse parfaitement acceptable à ses yeux, parce que savoir apprécier son propre microcosme, c'est déjà incroyablement chanceux.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 4, mon) music of the heart (+ aera) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 4, mon) music of the heart (+ aera) — Mer 27 Mai - 16:11

Sa deuxième théorie bizarre, Maci, elle avait eu vite fait de l'invalider grâce aux indices. Mais même sans ça y'avait quand même un sacré truc qui clochait, et ça a le mérite de faire rigoler Aera quand elle lui explique le topo. Maci lâche un rire en guise de réponse aussi tellement ça paraît saugrenu maintenant. Mais clairement ses indices, à Maci, elle les a utilisés parce qu'elle était déjà sur le coup avec sa lecture miraculeuse. Elle hoche la tête avant de répondre. « Bah du coup après avoir lu ça, j'ai utilisé mes indices pour essayer de confirmer au cas où... parce que bon je me suis dit ça se trouve c'est pas ça du tout et je l'aurais vite compris si on m'avait donné des mots genre euhh... "casserole" ou "chèvre" ! » elle fait en gloussant un peu. C'est vrai que ça aurait pas mal discrédité l'histoire qui prenait forme dans sa tête de recevoir des trucs qui n'avaient rien à voir. Pourtant c'est pas la championne niveau mise en relation d'idées un peu conceptuelles. « Je dis n'importe quoi mais bon t'as compris quoi. J'ai eu une liste de mots du coup... y'avait genre "éclat" et "nocturne", et deux autres dont je me rappelle pas. » Au final rien qui ne l'avait vraiment découragée à tenter sa chance, et voilà. Elle a quand même joué le jeu des indices avant d'appuyer sur le bouton, Maci, c'est le moins qu'elle puisse faire, surtout quand elle était à la base pas très confiante en ses capacités. La discussion passe de la perception du secret d'Aera qu'a Maci à sa propre histoire avec Danny, et elle est jamais contre raconter tout ça, en bonne pipelette qui tarit jamais d'éloges ou de mots un peu grandioses quand il s'agit de redorer le blason de feu son mari. En soi elle compense pas grand chose en plus, c'est pas comme si elle essayait de planquer copieusement une relation abusive, elle a juste tendance à tellement arrondir les bords que Maci, elle les rabote totalement. La question Oscar, c'est aussi rapidement expédié. « J'avais dix-sept ans... c'était pas vraiment prévu mais en fait une fois que j'ai su bah je me suis pas trop trop posé la question. » Non pas qu'il ait pas été désiré - elle se permettrait jamais de dire un truc pareil, et encore moins à la télé - mais c'est juste arrivé un peu plus tôt que prévu. Autant Maci que Danny avaient été ravis d'accueillir la nouvelle quand ça leur est tombé dessus. Clairement leur histoire elle est pas hyper surprenante pour des Américains des quartiers pauvres, une espèce de combo entre puritanisme catholique, déscolarisation, zéro éducation sexuelle et un manque d'accès à des soins médicaux à des prix abordables. Maci décoche un sourire un peu gêné lorsqu'Aera s'exclame sur son train de vie en haussant les épaules, les joues un peu roses. « On a pas grand chose alors je fais du mieux que je peux pour qu'on soit heureux, j'imagine, » elle répond simplement. Elle fait comme toutes les meufs dans sa situation, elle survit, et Maci elle a l'avantage capital de ce tempérament happy-go-lucky qui fait office de cache-misère quand ça va pas. Aera, elle avoue pas trop savoir si elle pourrait totalement quitter la Corée, et Maci elle peut que acquiescer à ça. « Ouais je comprends... » elle souffle en hochant la tête. Même si elle pouvait et qu'elle le voulait Maci elle est pas sûre de pouvoir gérer s'aventurer hors de la Californie, hors de ses repères, surtout toute seule avec Oscar. Par contre pour ce qui est de voyager de manière ponctuelle elle a déjà quelques plans. « J'aimerais bien qu'on aille au Mexique d'abord. La famille de Danny vit près de Juárez et ils ont jamais rencontré Oscar et tout parce qu'ils peuvent pas passer la frontière... et puis après peut-être aller voir comment c'est au Myanmar. C'est là-bas que ma maman a été adoptée mais je sais pas grand chose là-dessus, » elle raconte, avant de grimacer. « Ça coûte cher alors bon je vais devoir faire encore plus d'efforts pour qu'on puisse faire ça. » Va falloir qu'elle ressorte d'ici avec un chèque ou ça prendra peut-être quelques années bonus avant de pouvoir cocher ces deux cases. Maci reste silencieuse un instant en croquant dans un nouveau cookie, avant d'en revenir au sujet des secrets, mais dans un autre registre. « Tu avances sur le secret de Carl ? Vous avez pu discuter pendant les confrontations quand même ? » elle fait, la mine un peu concernée. Pas qu'elle essaie de gratter des indices - elle laisse largement ce secret à Aera qui a visiblement pas mal bûché sur le sujet - mais pour partager la chambre de Carl et avoir discuté avec le gosse, il a l'air sacrément torturé sur le sujet. « J'ai l'impression que ça le soulagerait beaucoup si quelqu'un le trouvait. » Et il a l'air d'être assez en paix avec le fait que ce soit Aera qui le découvre alors peut-être que ce serait un moment gagnant pour tout le monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
(week 4, mon) music of the heart (+ aera) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 4, mon) music of the heart (+ aera) — Jeu 28 Mai - 19:47

Elle le dira pas ouvertement à Maci parce qu'elle voudrait pas la blesser, mais elle est soulagée, Aera, de savoir que le secret lui est pas entièrement tombé du ciel, qu'elle l'a recherché sérieusement, qu'elle a eu des indices qu'elle a réussi à exploiter et que tout ça, c'est pas juste un coup de chance. Elle avait déjà du mal à accepter le fait que son secret ait été découvert par quelqu'un ne lui ayant jamais vraiment adressé la parole, mais ça la rassure de savoir qu'elle était pas à ce point transparente qu'on puisse tout découvrir sans même lui parler. « Si t'avais eu casserole, t'en aurais peut-être conclu que mon secret était mon incroyable talent pour la chanson » elle fait en se marrant. Elle est plutôt au clair sur ses talents, et la chanson, au même titre que la cuisine, n'en fait pas partie. Elle, ses talents c'est jouer de la guitare, manger comme quatre sans prendre un gramme et avoir survécu à toutes les soirées où elle a fini ivre morte. Puis y a les talents dont elle parle pas. Avoir survécu tout court. S'être reconstruite, même si c'est encore bancal et qu'elle doit accepter l'idée qu'elle sera jamais vraiment la même. « C'est marrant, parce que forcément connaissant mon secret je vois la connexion avec mes indices, mais elle est pas non plus flagrante. » Ce qui est le but d'un indice, maintenant qu'elle y pense. Mais ça en dit long sur tout ce qu'elle pense tirer de ceux qui sont tombés sur les autres, et qui l'amènent sur des pistes probablement foireuses. « Mais du coup t'étais sur la piste de mon secret de base ? T'as volontairement demandé des indices sur moi ? » Ca l'intrigue tout ça, parce que clairement elle se serait jamais méfiée de Maci et du fait qu'elle soit sur son cas. Elle a envie de comprendre le cheminement qui s'est fait dans sa tête et l'a amenée au confessionnal la semaine précédente. La discussion dérive sur l'Américaine et son histoire d'amour, l'arrivée de son fils et l'admiration que ça suscite en elle de voir un petit bout de femme assumer le poids de la maternité quand elle, même avec dix ans de plus que Maci à l'époque, elle s'en sentirait incapable. « Comment ils ont pris la nouvelle, vos parents ? » Comme toujours, Aera a une tonne de questions et le sentiment de trop parler d'elle quand elle préfère largement se concentrer sur les autres et leurs vies. Dans sa tête, même dans un pays aussi... moderne (?) que les Etats-Unis, une teen pregnancy devait pas être facile à faire entendre à des parents toujours inquiets de voir leurs enfants dans des situations difficiles. Avoir un enfant, c'était aussi renoncer à beaucoup de libertés, sacrifier pas mal de son futur pour aimer un être de façon inconditionnelle, et c'est peut-être parce qu'elle est encore un peu trop égoïste, Aera, qu'elle éprouve autant d'admiration pour des filles comme Maci ou Roma. « Je crois pas que l'argent rende nécessairement heureux, quand il s'agit d'une famille. » Ca ne l'étonne pas que Maci fasse tout pour rendre heureux son fils avec les moyens du bord, et c'est peut-être pour ça qu'elle est probablement une meilleure mère que bien des femmes qui oublient la priorité de base : inculquer des valeurs et apprécier les petits moments de bonheur qu'on peut obtenir du simple contact avec l'autre. Maci lui parle de ses projets de voyage et ça la fait sourire. « C'est important pour toi la famille ? » elle en déduit. Aller voir celle de son mari, remonter les traces des origines de sa mère, tout ça, ça l'amène à penser que Maci fait partie de ces personnes-là et ça la rend un peu envieuse dans le fond, parce qu'elle n'a jamais eu ce lien-là avec la sienne dont elle est globalement le fardeau. « Que tu repartes avec ou sans chèque, tu pourras peut-être capitaliser sur ta notoriété ici pour gagner un peu d'argent et concrétiser ces projets » elle suggère, sans avoir la moindre idée de comment entreprendre ça. Rosa pourrait peut-être lui donner des conseils sur le sujet, elle a l'air d'en savoir plus que tous les autres réunis. « Oui j'avance, petit à petit, mais à ce stade je crois que je procède surtout par élimination... » elle reconnaît dans un rire. Elle évoque ses théories à Carl, et il les détruit les unes après les autres, ce qui lui permet au moins de voir plus clair dans la direction à prendre. Quant à affirmer qu'il en serait soulagé... « C'est pas le mot que j'emploierais » elle se contente de répondre. Y a des discussions qu'ils ont eues et qui laissent à penser que le soulagement ne serait pas sa première réaction, mais à ce stade ça ne regarde que Carl et elle, et elle veut respecter l'aspect confidentiel de leurs discussions. « Mais je crois que quitte à choisir, de tous les candidats, il préfèrerait que ce soit moi qui le trouve. » Et pas seulement parce qu'elle y met tellement d'énergie que ça devient un peu ridicule.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: COIN BANQUETTES & CHEMINÉE-
Sauter vers: