Le Deal du moment : -49%
Coffret Hot Wheels Monster Trucks Circuit de course + ...
Voir le deal
25.49 €

Partagez
 

 don't tell a soul (mardi, 16h45)

Aller en bas 
AuteurMessage
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
don't tell a soul (mardi, 16h45) Empty
Message (#) Sujet: don't tell a soul (mardi, 16h45) — Lun 18 Mai - 16:18


@michaela
don't tell a soul


Ça fait bien une demi-heure qu’il est en roue libre sur le balcon Carl, littéralement allongé sur le ventre à tenter de capter la conversation entre Rosamie et Costa qui se joue sur la terrasse juste en-dessous de lui. Ce petit spot il est parfait parce que d’ici en tendant bien l’oreille il peut entendre des bribes de leur échange sans se faire remarquer, faudrait vraiment qu’il soit pas doué pour ruiner sa planque et les deux candidats s’imaginent sûrement pas qu’au-dessus de leurs têtes l’irlandais s'adonne à sa petite séance d’espionnage quotidienne. C’est pas bien ce qu’il fait Carl mais il a pas réussi à détourner son attention d’eux depuis le moment où ils les a vu papoter ensemble, et il pourra pas reprendre sa journée où il l’a arrêtée tant qu’il sera pas rassuré sur ce qu’ils se disent tous les deux. Si Rosamie le voyait elle prendrait certainement peur alors son intérêt c’est de pas se faire choper. Jusque là il entend rien d’alarmant mais tant qu’ils seront pas partis chacun d’un côté il sera pas tranquille Carl. Costa dans son esprit c’est le principal obstacle qui se dresse devant lui dans la conquête du cœur de la philippine alors il garde un œil sur lui en permanence, et ce serait étonnant que l’italien s’en soit pas déjà un peu rendu compte d'ailleurs. C’est limite s’il a pas la tête entre deux barreaux, dans le genre posture de stalker on a pas vu mieux jusqu’à présent et le dernier truc dont il ait besoin c’est de se faire surprendre par derrière clairement. Manque de bol pour lui c’est le moment que @Michaela choisit pour débarquer sur le balcon et ça il le réalise seulement en l’entendant se racler la gorge, sûrement pour annoncer sa présence. Ça le fait sursauter et le coude sur lequel il avait pris appui contre les barreaux lâche sous le choc. « Crotte ! » il expulse en se vautrant la tête la première, son menton heurtant le sol en bois. Pas plus sonné que ça il se redresse et croise le regard de Micha forcément désapprobateur devant un spectacle aussi navrant. C'est leur truc de se rencontrer sur le balcon apparemment, même si sur le moment cette drôle de coïncidence lui échappe. « Euh c'est pas.. » il commence la phrase la plus bateau à sortir dans un moment comme celui-là, mais il comprend qu'il peut pas se sauver là Carl. Fin du game pour lui, il s'est fait prendre et maintenant va falloir assumer comme un grand garçon. « Si en fait c'est complètement ce que tu crois. » Il aurait déjà pas la force de se défendre d'un truc aussi flagrant devant un autre camarade mais alors avec Michaela c'est vraiment perdu d'avance, même la meilleure excuse du monde il pourra pas lui faire gober. « Je voulais savoir ce qu'ils se disaient, j'avoue. C'est trop frustrant d'avoir les images mais pas le son alors j'me suis planqué là tu vois. » Ils c'est donc Rosamie et Costa et ça elle va le comprendre en s'avançant un peu, mais si possible pas trop parce que pour le moment il a pas été repéré par les deux concernés. « Vas-y tu peux m'incendier.. » il souffle en laissant tomber ses bras le long de son corps dans une gestuelle légèrement dramatique. « Et puis je suppose que tu vas leur dire aussi, franchement je t'en empêcherai pas. » Ça c'est vrai par contre, il suppliera pas Michaela de garder cet honteux secret pour elle si elle pense que Rosamie doit le savoir. La pauvre, elle a tellement pas conscience de ce que l'emballement de l'irlandais pour elle le pousse à faire. Le coup de la boite aux lettres il a déjà eu du mal à passer donc là il sait pas à quelle réaction il est en mesure de s'attendre, mais il recevra pas des applaudissements il s'en doute. « J'suis pitoyable hein. » En tout cas Carl il se fait pitié à agir comme ça mais c'est juste plus fort que lui, ces trucs ça le prend dans une impulsion et contre ça il ne peut rien. Si Rosamie finit par demander une injonction d'éloignement à la prod il aura vraiment tout gagné, d'ailleurs y'a son avertissement de l'autre jour qui plane toujours au-dessus de lui faudrait pas qu'il l'oublie. Et dire que le bruit courait la semaine dernière qu'il gérait bien les choses et voyait même le bout du tunnel, d'un point de vue extérieur c'est peut-être l'impression qu'il donne la plupart du temps mais ça prouve que les autres voient vraiment que la partie émergée du problème.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"



Dernière édition par Carl le Lun 18 Mai - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
don't tell a soul (mardi, 16h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: don't tell a soul (mardi, 16h45) — Lun 18 Mai - 20:09

Je marche tranquillement dans le couloir, destination la salle informatique, lorsqu'il y'a un truc qui m'interpelle sur le balcon. Je m'arrête dans ma marche, et recule, pour en avoir le coeur net. Je ne viens pas de voir ce que je crois avoir vu quand même... Je m'approche un peu plus et si. C'est bel et bien ce que je craignais. Carl, allongé sur le sol, en train d'apriori espionner ses petits camarades à la piscine. Venant de n'importe quel autre candidat, je dois avouer que j'aurais pu trouver ça assez comique. Une petite mission commando pour essayer de grapiller des infos croustillantes. Mais venant de lui ? Après qu'on ait apprit qu'il s'est amusé à fouiller la boite aux lettres de Rosa ? Cela a quelque chose de malsain. Je fais alors semblant de me racler la gorge, histoire qu'il remarque ma présence. Effet immédiat, il se vautre sur le sol, sous la surprise. Il a la parfaite réaction du mec qu'on vient de prendre en flagrant délit d'une connerie. Une tête de coupable. Je vois qu'il allait commençait à me sortir un baratin, du genre c'est pas du tout ce que je crois. Sauf qu'il se rend bien compte que niveau crédibilité on repassera. Je vois mal comment il pourrait m'expliquer son comportement, autrement que la vérité. Naaan mais j'étais en train d'admirer les petites fourmis qui marchent sur le sol là. Je me contente de lui lancer mon regard désapprobateur, les bras croisés. Du coup, il avoue tout. Il voulait savoir ce qu'ils disaient. De là où je suis, je ne sais pas qui il espionnait, mais je n'ai pas grand mal à deviner que Rosamie doit être de la partie. D'ailleurs je m'avance jusqu'à la rambarde, m'y accoude tranquille et regarde par dessus. Sans me préoccuper d'être discrète ou non. Rosa et Costa. Evidemment, qui d'autre ? Je sens que Carl doit avoir un gros coup de stress là, tant mieux, c'est le but. D'ailleurs la demoiselle me voit, je me contente de lui faire un petit signe de la main en souriant, comme si de rien n'était, avant de revenir plus à l'intérieur, loin du champ de vision des deux guguss. Le coeur de Carlito a du s'emballer là, lorsque j'ai salué Rosa, se demandant si j'étais partie pour lui balancer direct à la volée là qu'ils n'étaient plus seuls. En revenant, je lui fou au passage une petite tape sur le derrière du crane. Tiens prends ça, cela te remettra peut être les idées en place. Bon qu'on se calme, c'est juste une pichenette, c'est pas bien méchant. Comme je peux le faire à mon fils. " Ah Carlito...Qu'est ce qu'on va faire de toi sérieusement ? “ Je me le demande. ” Le coup de la boite aux lettres, ça ne t'a pas suffit ? “ Faut croire que non. ” Peut être que je devrais leur dire, ouais. “ Je n'ai pas encore statué là dessus. ” Franchement Rosa, elle est bien gentille avec toi. A sa place, je t'aurais déjà lourdé depuis bien longtemps. “ Je lui aurais clairement fait passer l'envie de recommencer ses conneries. Mais une chance pour lui, Rosa n'est pas moi. En même temps, si elle était moi, bah il ne serait sûrement pas tombé sous son charme. ” Tu ne peux pas faire ce genre de choses, t'en as parfaitement conscience au moins ? Alors je sais qu'ici, avec les caméras, le concept d'intimité est un peu biaisé mais merde, Carl. On espionne pas les gens comme ça. A la limite, tu me dirais que c'est pour tenter de grappiller des infos sur leur secret, ça passe. Voir juste jouer ta commère, mais on sait très bien qu'il ne s'agit pas de ça, n'est ce pas ? “ Non il n'est pas là pour tenter de découvrir un secret, ou obtenir des informations croustillantes sur un potentiel rapprochement. C'est plus malsain. ” Et puis qu'est ce que tu penses que ça va t'apporter de ce savoir ce qu'ils se disent? " A quoi ça va l'avancer ? Dis moi tout, je t'écoute.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
don't tell a soul (mardi, 16h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: don't tell a soul (mardi, 16h45) — Mar 19 Mai - 16:34

Décidément sa discrétion est à revoir, quand c'est pas un gars de la prod qui le chope ce sont ses camarades qui s'en chargent et franchement, Carl, il aurait gagné à choisir un autre moment que celui-ci pour jouer les fouines sur le balcon. En pleine journée il avait toutes les chances d'attirer l'attention d'un candidat passant dans le coin et avec Michaela ça rate pas, son petit numéro est loin de passer inaperçu aux yeux de la cascadeuse. Bon il s'est encore fait prendre comme un bleu mais ça à la limite il peut gérer, par contre si elle le grille auprès de Rosamie et Costa il va se retrouver sacrément dans la mouise alors il prie tous les dieux qu'il peut et auxquels il ne croit pas pour que Michaela soit plus discrète que lui sur ce coup-là. Carl il sait qu'il y a de grandes chances qu'elle le balance mais il apprécierait qu'elle le fasse après si vraiment ça la démange, histoire qu'il ait une chance d'arranger la vérité à sa sauce devant Rosamie quand il faudra assumer. Si elle l'alerte maintenant c'est foutu parce qu'il sera découvert sur les lieux même du crime, et il est franchement pas serein quand il la voit s'avancer sur le balcon puis s'appuyer contre le garde-corps. Pire, elle fait un signe qu'il imagine assez bien être destiné à la philippine et là son sang fait qu'un tour. « Hé tu fais quoi ?? » il panique à mi-voix alors que Michaela revient paisiblement vers lui avant de lui coller une petite tape sur la tête qu'il a pas vraiment volé. C'est le moment où il est censé s'en prendre plein la tronche, à force il commence à connaitre. Mais ça va cette fois il est pas trop malmené, Michaela semble avoir compris que les approches un peu trop brusques n'avaient pas tellement d'effet sur lui car faut lui dire calmement les choses et sans trop hausser le ton, sinon Carl il se braque et fait la sourde oreille. Elle se demande ce qu'on va bien pouvoir faire de lui et il est tenté de lui répondre rien, puis elle lui remet l'épisode de la boite aux lettres sous le nez comme il s'y attendait un peu. Depuis que Gossip TD en a parlé il sait que c'est un sujet qui peut revenir le hanter à tout moment, et aussi lui valoir pas mal de jugements dans ce chalet car Carl il est quand même passé du gars simplement bizarre au fouinard de boites aux lettres, potentiellement fouinard tout court car s'il peut mettre son nez là-dedans on a pas trop de mal à imaginer qu'il peut le mettre n'importe où. Rosamie est trop gentille d'après elle et il a tendance à penser la même chose, lui-même ne comprend pas comment elle peut conserver son calme face à toutes les conneries qu'il fait ici et qui la concernent directement. Alors d'accord elle est pas au courant de tout Rosamie, mais le peu qu'elle sait est déjà assez révoltant. « Crois pas, elle était pas très contente quand je lui ai dit pour la boite aux lettres. » Elle lui a semblé un peu contrariée l'autre jour mais c'est vrai qu'elle est rapidement passée à autre chose, comme si finalement c'était pas si grave. Et elle a même pas vérifié s'il s'était bien excusé auprès de Presley comme elle lui avait demandé, ce qu'il n'a évidemment pas fait. Carl on peut lui reprocher beaucoup de choses mais par contre il a été réglo avec elle, c'est un truc qu'il s'est empressé de lui dire dans un élan d'honnêteté qui le prend parfois et qui le pousse à se trahir quand il aurait pourtant toutes les chances de s'en sortir. Quoique c'est sorti dans un tweet alors tôt ou tard ça allait finir par se savoir, il était pas si safe. « Ça se fait pas j'suis d'accord. » il approuve honteusement car conscient il l'est Carl, faut pas croire. C'est une sale habitude dont il parvient pas à se défaire, il répond certes à des besoins qui échappent à son contrôle mais les notions de morale, de décence et plus généralement de bien et de mal ça lui parle. « Évidemment que c'est pas pour leurs secrets, j'ai renoncé depuis longtemps à l'idée d'en trouver un ici tu sais. » Il va pas se cacher derrière ça car personne ne gobera qu'il tentait d'intercepter un indice à travers leur discussion, d'ailleurs s'ils venaient à parler ouvertement de leur secret respectif il relèverait même pas Carl tellement il est loin des enquêtes qui animent actuellement le chalet. Michaela lui demande ce que ça lui apportera de savoir ce qu'ils se disent et il comprend que ça n'ait rien d'évident à ses yeux. « La question c'est pas tellement ce que ça va m'apporter, c'est plutôt ce que je vais rater si je suis pas ça de près. J'ai besoin de savoir ce qu'elle partage avec lui et de quoi ils parlent quand ils sont tous les deux, mais je m'attends pas à ce que tu comprennes Micha. Si t'es pas dans ma tête de toute façon tu peux pas. » C'est un truc qu'il aime bien sortir tant qu'il peut pas mettre tous les mots qu'il voudrait sur son problème et c'est vrai, si on décrypte pas son fonctionnement et sa façon de raisonner alors on peut pas le cerner. La clé elle est dans sa tête, si on comprend ce qui se joue là-dedans on comprend tout. « J'aimerais tellement qu'elle me regarde comme elle le regarde.. » il laisse entendre d'un air absent avant de se laisser glisser le long des barreaux pour poser ses fesses à même le sol. « T'as déjà été jalouse au point que ça te consume de l'intérieur ? C'est le pire sentiment, certains jours j'ai l'impression que je pourrais tuer pour que ça s'arrête. » Carl il vient encore de lâcher un mot malheureux qu'il va regretter après, c'est cousu, parce que Michaela elle lui est tombée dessus à bras raccourcis pour moins que ça l'autre fois. Il voit bien qu'elle bloque là-dessus et ça l'embête, avec toutes les étiquettes qu'il se coltine déjà il a pas besoin de celle du zigouilleur de Hallstatt en prime. « Me regarde pas comme ça, tu sais bien que je ferais jamais un truc pareil. » Il sait pas si ça sert à quelque chose qu'il le précise mais si elle a des doutes elle peut lui mettre une arme entre les mains pour voir ce qu'il en fera, et clairement la réponse c'est rien. Carl c'est pas un violent, encore moins un gars susceptible de commettre un crime passionnel mais son gros défaut c'est de jamais vraiment mesurer la portée de ce qu'il dit. Il peut pas se permettre de balancer n'importe quoi à la télé ni dans un chalet où la plupart des gens le regardent déjà de travers, il le sait mais visiblement ça le fait pas plus réfléchir.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
don't tell a soul (mardi, 16h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: don't tell a soul (mardi, 16h45) — Jeu 21 Mai - 2:37

Ah si je m'attendais à assister à une telle scène...Carl, à plat ventre, la tête dans les barreaux, en train de nous la jouer mission d'espionnage. Franchement, cette vision pourrait être assez comique si s'en était pas pathétique. Voir inquiétant. Je ne m’embarrasse pas pour aller jusqu'à la rambarde et voir de quoi il retourne. Je compte bien lui mettre un petit coup de stress au passage, ce qui est réussi. Je me contente de faire un petit salut, l'air complètement innocent à Rosamie. Carlito il s'inquiète, mais il a pas comprit que là je viens de lui sauver la mise. Maintenant ils n'ont plus de quoi de trouver ça suspect que le bonhomme traîne sur le balcon. Je repose mes prunelles sur lui, alors que je lui fait part de toute ma désapprobation sur le comportement que je viens de surprendre. La philippine elle est bien gentille avec lui, de mon côté je l'aurais lourdé depuis longtemps. Il me dit qu'elle n'était pas très contente du coup de la boite aux lettres. Tu m'étonnes, je me doute bien qu'elle n'a pas reçu la nouvelle avec plaisir. " Oh oui, j'imagine que ça a dû être terrible. Elle a mit quoi...5 minutes pour te pardonner ? “ J'ai un peu de mal à l'imaginer énervée Rosa. Ni rancunière. Elle a probablement plutôt cherché à lui trouver des excuses. Au moins, il reconnait que son comportement est inapproprié, c'est déjà ça. Manquerait plus qu'il me sorte des justifications à deux balles. ” De toute façon, si tu les cherches pas, tu risques pas de les trouver. “ Il m'agace avec son attitude défaitiste de bouuh je ne trouverais jamais un secret. ” Regardes Maci, elle était persuadée de ne jamais en trouver, et là voilà propulsée au rang des meilleures enquêtrices. “ Enfin bref, on s'en fou, on s'égare du sujet principal. Son besoin viscéral de savoir ce qui se dit entre Rosa et Costa. Il me sort l'argument classique du tu peux pas comprendre. Si je ne suis pas dans sa tête, je ne pourrais pas. Mon dieu encore heureux, je n'aimerais pas être là dedans. Mais il a raison, je ne pige pas. J'essaie pourtant, mais c'est compliqué. ” Et ta famille, est ce qu'elle te comprend ? “ que je demande alors. J'imagine qu'ils sont bien mieux placés pour ça. Le bonhomme se laisse alors glisser le long des barreaux, en mode complètement désabusé. Il aimerait que Rosa le regarde comme elle regarde Costa. ” Je n'ai pas l'impression qu'elle le regarde d'une manière particulière. " Je ne lui vois pas des yeux plein d'amour quand elle pose ses yeux sur l'italien, ni un regard plein de désir à lui en arracher les vêtements sur le champ. Il me demande alors si j'ai déjà été jalouse au point que ça me consume de l'intérieur. Il pourrait tuer pour que ça s'arrête. Ah oui. On en est là. Bon, je commence à le connaître le coco, lui et ses grandes paroles. Il ne ferait jamais réellement un truc pareil. " Alors arrêtes de dire des choses comme ça. “ que je lui intime. ” Tu devrais réfléchir un peu plus à la portée de tes mots parfois. “ Il ferait mieux de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de s'exprimer des fois, cela lui éviterait bien des ennuis. ” Et non, je peux pas dire que je sais ce que tu ressens... Bien sur que j'ai déjà été jalouse, mais jamais dans de tels extrêmes. “ Probablement une question d'amour propre. Moins t'as confiance en toi, moins t'as d'estime de toi, plus tu ressentiras de la jalousie. Y'a une citation que j'ai toujours trouvé à propos : ”La jalousie modérée est une preuve d'amour, la jalousie excessive est un manque de respect". Dans mon couple, on était jalouses, mais juste ce qu'il faut. En même temps, on était souvent séparées, à des milliers de kilomètres l'une de l'autre parfois, alors si on ne se faisait pas confiance, notre couple n'aurait pas tenu bien longtemps. " T'es sur que tu ne confonds pas la jalousie à l'envie ? " A mon sens, la jalousie va de pair avec la possessivité. La peur de perdre l'être aimé au profit d'un autre. Sauf qu'il n'y a pas d'eux deux à la base. Donc techniquement rien à perdre. Alors qu'il envie Costa. Enfin bon, jalousie, envie... Cela reste destructeur. " Tu crois qu'une fois qu'on connaîtra ton secret, ça nous aidera à mieux te comprendre ? " Est ce qu'on aura une prise de conscience ? Tout va s'éclairer d'un coup ?

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
don't tell a soul (mardi, 16h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: don't tell a soul (mardi, 16h45) — Ven 22 Mai - 0:56

Carl il en prend pour son grade et c'est mérité, ça lui apprendra à agir en plein jour à la vue de potentiels nombreux témoins et c'est limite un coup de bol pour lui que Michaela soit la seule à être passée dans le coin depuis qu'il est installé sur ce balcon. Il va décidément au devant de sacrés ennuis l'irlandais, ses petites habitudes commencent à se faire voir et bientôt il ne pourra plus du tout dissimuler ses tendances de fouine étant donné qu'être discret dans ce contexte est un luxe qu'il ne peut pas toujours s'octroyer. C'est plus simple dehors, ici en cohabitation avec une quinzaine d'autres personnes et avec des caméras un peu partout il peut pas trop espérer ne pas attirer l'attention quand il part dans ce genre de délires Carl. Michaela suppose que la philippine lui en a pas voulu plus de cinq minutes pour cette histoire de boite aux lettres et pour le coup il aurait pas tendance à se montrer aussi optimiste. « Je suis pas sûr qu'elle m'ait pardonné, elle est juste.. un peu passée à autre chose je crois. » Il a violé son intimité et ça c'est pas rien, c'est sûrement pas un truc que qui que ce soit pourrait tolérer donc Rosamie pour lui elle a mis ça de côté pour pas rester en boucle sur un truc qu'il a de toute façon fait et avoué mais elle oublie pas le comportement qu'il a eu. Alors oui c'est sûr qu'il pourrait se donner la peine de chercher quelques secrets au lieu de partir du principe qu'il trouvera rien Carl, mais capituler avant même d'entreprendre c'est un peu sa marque de fabrique. Il se pense pas équipé comme il faut alors qu'il a un cerveau comme tout le monde, il préfère juste se concentrer sur ses idées délirantes plutôt que sur des enquêtes qui lui filent mal au crâne sans qu'il ait ne serait-ce que réellement mis le nez dedans. « Ça demande beaucoup de réflexion et j'suis pas doué pour ça. » il balance dans un haussement d'épaules résigné. Réfléchir il sait faire mais raisonner, c'est déjà autre chose. Elle prend Maci pour exemple et à vrai dire il s'identifie pas trop à l'américaine qui est à ses yeux bien plus dégourdie que lui, sous plein d'aspects. « Maci elle est beaucoup plus intelligente que beaucoup de gens le pensent. Je suis fier d'elle, ce qu'elle a fait c'est brillant et puis je pense que ça va lui redonner un peu de motivation aussi. La dernière fois elle était toute triste et elle se demandait un peu si ça valait le coup de rester, ça m'a fait de la peine. » Il se soucie vachement du bien-être de sa coloc depuis leur discussion/cours de danse de l'autre jour, parce que ce jour-là Carl il a eu le sentiment d'être passé à côté de beaucoup de signaux qu'elle leur avait envoyé alors maintenant il garde un œil sur elle pour s'assurer qu'elle retrouve le goût de jouer et de vivre avec eux. Et s'il peut contribuer à ce que ce soit le cas il hésitera pas non plus. Michaela lui demande si sa famille le comprend et y'a comme un moment de flottement, un court instant durant lequel Carl s'égare un peu dans ses pensées. « Ils savent pas. Enfin si, mon frère il sait mais c’est tout. Mes parents je leur cache ce qui m'arrive depuis longtemps, je veux pas qu'il sachent ce que j'ai parce que ça ferait trop d'histoires. Alors je me suis arrangé pour qu'ils l'apprennent pas, même en venant ici je prends pas trop de risque. » Carl il a mis deux mots sur son problème y’a pas très longtemps et il s’est bien gardé de faire connaître le diagnostic à ses parents, qui n’ont d’ailleurs pas conscience de l’ampleur du phénomène. Il vit plus chez eux alors ils ont plus l’occasion de le voir à l’œuvre et c’est une bonne chose, et on pourrait croire qu’en faisant cette aventure Carl se condamne à tout leur dévoiler mais non, il se trouve qu’il a tout prévu pour ça. Blake a reçu des instructions très claires : éloigner les parents de l’ordi au moment de la révélation de son secret au cas où ils seraient dans les parages, c’est ça le deal entre eux et ça va clairement pas demander une organisation de dingue. L’avantage de pas avoir de télé à la maison c’est qu’ils peuvent pas choisir de le regarder quand ils veulent, ça limite sacrément les risques qu’ils soient impactés par tout ça. Et heureusement, parce que sa mère bien trop fragile aurait pas supporté de voir son fils affublé de tous ces troubles psy et des surnoms qui lui collent à la peau depuis le premier jour. Même s'il pense que Blake lui en aura forcément un peu parlé vu qu'il était censé la briefer de temps en temps sur son aventure pour qu'elle sache quand même ce qu'il devient dans ce trou paumé autrichien. « Elle le regarde toujours plus que moi. » il souffle alors que Michaela lui fait remarquer que son binôme regarde pas l'italien d'une façon particulière, tout du moins de son point de vue. Il sait pas trop Carl, peut-être bien qu'il a l'impression de voir un truc qui n'existe pas parce que ses craintes prennent le dessus et troublent un peu sa perception des choses. Toujours est-il qu'elle est plus proche de Costa que de lui, et cette impression on pourra pas lui enlever. « Je pense qu'on peut être jaloux et envieux. Mais je suis sûrement plus envieux que jaloux, t'as raison. » Envieux il passe même sa vie à l'être, quand il envie aux autres tout ce qu'il n'a pas, quand il rêve d'autres vies que la sienne ou d'être à une place qui ne lui reviendra probablement jamais. Mais la jalousie il connait bien aussi, en fait Carl il a parfois du mal à savoir où il se situe et comment nommer ce qu'il ressent étant donné qu'il lui arrive de perdre de vue la barrière entre ses rêves et la réalité. Michaela cherche à savoir si une fois son secret connu de tous ils pourront le comprendre et même s'il est incontestable que cette révélation apportera beaucoup de réponses sur son mode de fonctionnement super zarbi il irait pas forcément jusque là, Carl. « Vous aurez tous les éléments pour cerner mon problème mais me comprendre moi, j'suis pas certain que tout le monde puisse. » Et ça il préfère l'anticiper, parce qu'il sait que son secret donnera lieu à deux types de réactions bien distinctes avec sûrement, quand même, une réaction dominante qui ne sera pas celle qu'il espère. « Et tu sais je demande pas qu'on me comprenne, juste qu'on me laisse être qui je suis mais dans ce monde c'est compliqué. Être nous c'est compliqué. » Le nous il désigne les gens comme lui et c'est rare qu'il se voit comme appartenant à un groupe quand il est question de ça vu qu'il a toujours choisi d'affronter son problème tout seul. Comme si ce fléau il était l'unique mec au monde à vivre avec, bien sûr c'est pas le cas et des téléspectateurs se retrouveront sûrement dans tout ce qu'il racontera. Mais dans ce jeu c'est pas du tout assuré, il préfère pas parier dessus. On a compris qu'il était résigné à vivre avec ça toute sa vie alors l'acceptation pour Carl c'est bien plus important que la compréhension, et il espère vraiment que certains camarades lui accorderont ça. « Plus ça va et plus j'me dis que mon secret est limite trop évident pour être trouvé en fait. » il reprend tout en se relevant parce que les barreaux commencent à lui bousiller le dos mine de rien. L'évidence elle est forcément relative là, Carl il part du principe qu'on peut le percer à jour en menant un raisonnement tout simple mais d'abord il faut capter quelque chose, qui là encore se trouve un peu sous le nez de tout le monde mais peut-être trop, justement, pour être réellement considéré. « Et le tien, tu le sens comment là ? » il l'interroge car son secret à Michaela c'est un énorme point d'interrogation pour lui, il a pas l'ombre d'un début d'hypothèse la concernant et même s'il se mettait à chercher sérieusement il est à peu près sûr qu'il se creuserait la tête pour que dalle. En tout cas ils n'en ont jamais parlé tous les deux et il aimerait recueillir son ressenti car y'en a marre de parler que de lui, et puis s'il peut détourner l'attention du flagrant délit dont il vient de faire l'objet il est pas contre non plus. « Des candidats t'ont clairement fait savoir qu'ils étaient sur le dossier ? » Avec tous les buzz qui retentissent depuis deux semaines il perd un peu le fil des cibles du moment Carl, il visualise à peu près les candidats abonnés au confessionnel au même titre que lui mais Michaela il saurait pas dire si elle a de quoi s'en faire ou non.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
don't tell a soul (mardi, 16h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: don't tell a soul (mardi, 16h45) — Sam 23 Mai - 16:34

Carl ne se sent pas l'âme d'un enquêteur. Moi non plus, pourtant, ça ne m'empêche pas de continuer à chercher. Lui il me donne l'impression d'avoir baissé les bras avant même d'avoir commencé. Selon lui, ça demanderait beaucoup de réflexion, et il n'est pas doué pour ça. Est-ce vraiment le fond du problème ? " Et surtout de t'intéresser réellement aux autres. “ Qu'il le prenne pas mal, mais bon, je le trouve quand même énormément autocentré sur lui même et ses petits problèmes. S'il passait moins de temps à espionner Rosa, et plus à s'intéresser à nous, peut être aurait il des débuts de piste. ” Je pense qu'elle se sous-estime beaucoup aussi. “ Concernant Maci. Elle a peut être des lacunes dans certains domaines, des manques de connaissances évidentes en culture G, cela ne veut pas dire pour autant qu'elle n'est pas intelligente. ” Oui elle a eu un petit coup de mou, mais ça l'a reboosté, et puis entre ça et son nouveau statut de chef d'équipe, y'a de quoi. “ Elle a toute sa place dans le jeu, qu'elle n'en doute pas une seule seconde. Mais je peux tout à fait comprendre son ressenti dans le jeu, vis à vis des autres, même si je pense qu'il est erroné. Je ne crois pas qu'elle ait à s'en faire pour sa place de si tôt. Tout le monde l'adore. Pour en revenir au bonhomme - comme toujours - je m'intéresse à sa famille. A défaut que nous puissions le comprendre, est ce que sa famille de son côté y arrivent mieux ? Je suis quelque peu surprise lorsqu'il m'annonce qu'ils ne savent pas. A l'exception de son frère. Ce qui lui arrive est donc assez récent alors, à moins qu'il ne l'ai caché durant toutes ces années. Après tout cacher sa vraie nature est un truc que j'ai moi même fait durant des années. ” Comment ça tu ne prends aucuns risques ? Vous les avez séquestrés dans leur cave, et ils n'ont aucun accès au monde extérieur c'est ça ? " J'ai un peu de mal à voir comment à la suite de cette émission, ses parents ne pourraient pas apprendre ce qu'il leur a caché. A moins de vivre reclus au fin fond du monde, coupé de toute civilisation, sans réseau. Mais vu que son frère a posté un commentaire sur le RS, avec sa mère dessus en plus, j'en doute. Carl évoque alors Costa et la façon bien particulière dont la philippine le regarderait. Toujours plus que lui. Je trouve rien à répondre, je ne vais pas lui balancer des paroles vides, juste histoire de le rassurer. La connexion particulière qu'il s'imagine avoir avec Rosa, malheureusement pour lui, elle n'existe que dans sa tête j'ai l'impression. Ce qui ne l'empêche pas d'être consumé par la jalousie et l'envie. Ce ne sont pas des sentiments que je trouve très sain mais bon il n'a aucun contrôle là dessus. Pour que cela s'atténue peu à peu, il a besoin de gagner confiance en lui, avec le temps j'espère qu'il y arrivera. Je m'interroge alors sur son secret, est ce qu'une fois révélé, on arrivera mieux à le cerner ? A comprendre ses réactions ? Je ne peux pas prétendre savoir ce qu'il ressent. Ce “nous” je ne sais pas encore à quoi il fait référence. Je ne sais pas à quel point c'est compliqué ou non d'être lui dans ce monde. Mais je connais deux trois choses en matière d'acceptation. " Je peux pas prétendre savoir ce qu'il se passe dans ta tête, mais si il y'a bien un truc que je connais moi aussi, c'est le soucis d'être accepté pour ce qu'on est. “ Et à quel point ça peut faire souffrir quand on ne l'est pas. Quand on vous rejette, non pas pour quelque chose que vous avez fait, mais pour ce que vous êtes au plus profond de vous. Et y'a rien de pire quand ça vient des personnes qui sont censé vous aimer le plus au monde et réciproquement. Selon Carl, son secret est limite trop évident pour qu'il soit trouvé. Peut être. Moi aussi j'ai ma petite théorie le concernant. D'autant plus depuis les derniers indices révélés sur lui. Malheureusement ça restera à l'état de théorie tant que je serais privée de buzz. Et d'ici là quelqu'un aura sûrement trouvé, vu qu'il est un peu la cible de tout le monde. En même temps, c'est compréhensible, ça semble tellement à portée de main son secret, qu'on se dit tous, qu'on pourrait l'avoir. Sans parler qu'il a une cagnotte des plus alléchantes. Celui qui trouvera remportera clairement le pactole. ” Je le sens parfaitement en sécurité pour l'instant. D'autant que s'il y'a des personnes sur le dossier, ils sont vraiment très discrets alors. " Mon secret n'a pas eu l'air d'intéresser grand monde ces dernières semaines. Peut être que ça va un peu changer bientôt, car avec les 4 indices, ils y verront peut être une opportunité de gratter un peu de fric facile. Mais je dois avouer que j'aurais préféré que les gens s'y intéressent de manière spontanée.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
don't tell a soul (mardi, 16h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: don't tell a soul (mardi, 16h45) — Dim 24 Mai - 19:15

La chasse aux secrets c'est pas son truc, il s'en est jamais caché parce qu'il voit pas l'intérêt qu'il aurait à faire semblant d'enquêter dans son coin. On le verra certainement jamais se ruer sur le buzzeur, pas plus qu'il n'ira réclamer les indices qu'il a gagné au grimoire l'autre fois. C'est bête de pas saisir cette opportunité-là pour tenter de donner un nouveau sens à son aventure mais Carl il peut pas se forcer dans un truc qu'il sent pas, c'est comme ça. Pour Michaela le souci c'est peut-être qu'il s'intéresse pas réellement aux autres et quand il entend ça, Carl il voit un peu flou quand même. « Ça veut dire quoi, pour toi je m'intéresse à personne ici ? » il demande en haussant un sourcil car il aimerait comprendre le petit reproche qui semble se cacher derrière. Il anticipe déjà une réponse du genre si mais seulement à Rosamie et ça il pourra pas l'entendre par contre, parce que c'est pas vrai tout simplement. Des gens qui se regardent le nombril il peut en trouver sans problème dans ce chalet et il estime pas en faire partie. On peut lui mettre sa fixette sur la philippine sous le nez, ce qu’on pourra pas lui enlever c’est les liens qu’il tente de créer tous les jours avec les autres et parfois même avec des candidats qui ne lui offrent aucune ouverture à la base. Sa petite routine espionnage elle doit représenter 20% de ses journées à tout péter parce que ce serait impossible de passer tout son temps à s’illustrer là-dedans alors Michaela il comprend pas pourquoi elle veut le réduire à ça. C’est à croire qu’elle voit pas tous les efforts qu’il fait pour pas se laisser entièrement absorber par son problème. Et puis Carl il considère qu’on peut s’intéresser à ce que les autres cachent sans pour autant vouloir enfiler son costume d’enquêteur, pour lui c’est deux choses très différentes. Alors c'est sûr qu'à partir du moment où Maci qui se pensait aussi mal partie que lui comme enquêtrice trouve un secret il a plus trop d'excuse le bonhomme, mais ça le motive pas pour autant à se lancer là-dedans. Il sait que ça lui sera reproché par la suite mais il sait aussi que bientôt ce sera le cadet des soucis de tout le monde le concernant. « Tu trouves qu'on a bien fait de l'élire ? » Lui pense qu'ils ont pris la meilleure décision hier mais il sait pas comment ce nouveau mandat est perçu par les membres de l'autre team. Il croit pas non plus être autorisé à donner des infos sur comment s'est précisément déroulée cette réunion mais ce que tout ça lui inspire c'est qu'entre sa découverte de secret et son nouveau statut Maci a connu la meilleure évolution de la saison en l'espace de quelques jours. « Et t'aurais vu qui sinon comme chef convaincant chez nous ? » Peu de noms ont été envisagés avant que les rênes ne soient finalement confiés à Maci mais ça sa camarade ne le sait pas, et il est curieux de savoir qui à ses yeux aurait eu l'étoffe d'un chef chez les Schwarz. Michaela bloque un peu sur le fait que sa famille ne puisse pas apprendre ce qu'il cache malgré sa participation et l'exposition inévitable que celle-ci entraine et il comprend, il s'attendait de toute façon à devoir clarifier ça. « Non non, on a juste pas la télé chez nous. Enfin chez eux, maintenant. Et puis on vient d'un petit village où les émissions du genre font pas du tout parler à part peut-être dans la cour de récré et encore, alors c'est pas en allant chercher le pain qu'ils apprendront quoi que ce soit. Mon frère suit tout ça sur son ordi et voilà, eux ils sont mis au courant de très loin on va dire et pas de tout. » Ça doit être un peu plus clair comme ça du coup, et il sait pas sur quoi Michaela risque de trébucher en premier. Le fait qu'ils aient pas de télé peut-être, ça doit pas être très courant au vingt-et-unième siècle. Elle le relance pas sur le regard que Rosamie pose sur l'italien, sûrement parce qu'elle le trouve un peu ridicule à s'en faire pour un truc qu'il est un peu le seul à voir ici. Il a de toute façon pas besoin qu'on le conforte dans tous les films qu'il se fait Carl, à ce stade c'est bien le dernier truc susceptible de l'aider et Michaela doit l'avoir compris. Alors elle préfère le questionner sur son secret, et elle se retrouve dans ce qu'il dit lorsqu'il laisse entendre qu'il aimerait qu'on le laisse être comme il est à défaut qu'on cherche à le comprendre. Le fait de galérer à se faire accepter pour ce qu'on est Michaela connait bien et ça l'étonne pas, dans un sens ça le rassure un peu qu'elle puisse s'identifier à lui pour ça parce qu'il se dit qu'elle sera peut-être la plus à même de pas le rejeter quand tout tombera. Et en même temps il demeure réaliste Carl, leurs situations ont rien à voir et l'acceptation dans son cas elle pourrait être encore plus compliquée à obtenir qu'il se l'imagine. « Et pourtant toi t'es normale, y'a pas de vraie raison de pas t'accepter comme t'es. Je comprends même pas que ça puisse encore poser problème à notre époque ça. » Elle a pas précisé mais il se doute bien que ce qui a coincé pour elle c'est de faire accepter sa préférence pour les femmes. Il sait qu'elle revient de loin par rapport à ça Michaela et qu'elle a pas eu droit à la tolérance espérée dans son entourage le plus proche. Ils l'ont pas directement évoqué tous les deux mais Carl il a les yeux et les oreilles un peu partout ici, il l'a entendu en parler une fois et il a pas su s'empêcher d'écouter. « Côté indices t'es pas inquiète non plus du coup ? » il l'interroge alors qu'elle considère son secret très en sécurité pour le moment, sans être d'ailleurs capable de dire si des candidats sont ou non sur la piste de celui-ci. Carl il pourra clairement pas en dire autant, lui aussi il a vu des indices le concernant dévoilés sur le site mais vu l'attention que son secret monopolisait déjà ces indices ils peuvent tout changer. D'ailleurs il est pas back in confrontation avec Aera par hasard l'irlandais, ça n'a jamais autant chauffé pour ses fesses. « Ton goal c'est de le garder jusqu'au prime des révélations ou tu serais pas contre parler de tout ça maintenant pour être tranquille ensuite et avancer sans dans le jeu ? » Et accessoirement y laisser toute sa cagnotte mais l'argent il sait pas à quel point c'est important pour elle. Carl plus il sent son secret proche de tomber et puis il espère que ça aura lieu le plus tôt possible lui, et c'est assez paradoxal vu les réactions auxquelles il s'attend et qui le rendent pas super serein à l'idée de déballer son sac.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
don't tell a soul (mardi, 16h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: don't tell a soul (mardi, 16h45) — Jeu 28 Mai - 0:40

" Ce n'est pas ce que j'ai dis. Mais parfois tu te perds un peu trop dans ton obsession pour Rosamie. “ Alors bien sur qu'il s'intéresse aux autres aussi. Mais j'crois qu'il doit passer à côté de certaines choses aussi du coup. ” Regarde, j'pense que t'as mieux à faire pour occuper tes journées que rester le nez collé aux barreaux de ce balcon. “ Qu'il croit pas que j'ai oublié le pourquoi il est ici hein, attention. D'ailleurs je n'ai toujours pas statué sur son sort, si je dois prévenir Rosamie et Costa de ses agissements. Le verdict n'a pas encore été rendu. Même si dans le fond, si ce n'est pas moi qui le fait, gossip td ou elena, ou quelqu'un d'autre le fera. Rien ne reste jamais secret dans ce jeu. On ne peut pas échapper aux caméras. ” Bien sur, j'pense même que c'était le meilleur choix possible pour vous. “ Concernant le nouveau statut de capitaine de Maci. ” Sinon j'aurais peut être vu Gianni dans le rôle. Il a le charisme pour ça. " Mais bon je reste convaincue que de toute façon la californienne reste le meilleur choix. Après dans le fond, ça ne change quand même pas grand chose. Jusqu'ici, les chefs n'ont pas eu de décisions importantes à prendre tout seul. Fondamentalement, elle ou un autre, ça ne changera pas grand chose à la physionomie des équipes. Je suis ensuite assez perplexe face aux propos du bonhomme. Il a vraiment l'air de croire qu'il pourra passer entre les mailles du filet, que ses parents n'auront pas vent de son secret. Ne pas avoir la télévision c'est une chose. Mais il y'a tellement d'autres façons de l'apprendre. " Ils n'ont pas le téléphone non plus ? Tu penses pas franchement, que quelqu'un risque de leur dire ? Surtout si tu viens d'un petit village ou tout le monde doit se connaître. “ Suffit qu'un voisin tombe sur l'info, et paf vienne leur en parler. Ou alors qu'un proche, un ami, regarde le jeu, et les appelle pour en discuter. ” Et puis tu ne crois pas qu'ils seront curieux ? Qu'ils ne chercheront pas à savoir ce que tu caches ? “ J'imagine qu'on a du leur présenter le concept. Qu'il faut entrer avec un secret. Ou alors ils s'en foutent complètement de lui ? Si j'ai cru comprendre que c'était compliqué avec son père, il me semble en revanche qu'avec sa mère c'est différent. " Et puis ça se trouve, la presse va tenter de les contacter...Je veux pas briser tes illusions, mais j'pense pas qu'ils seront dans l'ignorance bien longtemps. “ Clairement il ferait mieux de se préparer à l'idée qu'ils apprennent la vérité, car ça va arriver, et plus vite qu'il ne le croit. Il est un peu naïf de penser qu'ils pourront échapper à ça, sous prétexte qu'ils n'ont pas la télévision, et qu'ils habitent dans un village où le concept de téléréalité est méconnu. A défaut de pouvoir comprendre réellement ce qu'il se passe dans sa tête pour agir de la sorte, je peux en revanche comprendre le besoin d'acceptation. Alors que pourtant, moi - par opposition à lui du coup - je suis normale. Il ne devrait même pas y'avoir de problème. J'imagine bien qu'il parle de ma sexualité. Bien que je pourrais aussi le lancer sur ma couleur de peau, parce que non contente d'être une lesbienne, j'suis une lesbienne noire. Ah je les cumule les tares pour certains. ” Moi non plus je comprends pas, mais pourtant la réalité est bien là. T'sais que dans la moitié des pays africains, c'est toujours considéré comme un crime ? Tu t'imagines aller en prison simplement parce que t'as tenu la main en public d'un autre gars ? Par endroit c'est même passible de la peine de mort... “ Je parle même pas des harcèlements, humiliations, et tabassages en bonne et du forme qu'ils subissent. C'est quelque chose qui a le don de me révolter profondément. Malheureusement je ne peux pas faire grand chose contre ça. Je m'estime juste chanceuse de pouvoir vivre dans un pays qui me laisse la liberté d'être qui je veux. D'aimer qui je veux. ” Si tu dis que moi je suis normale, ça veut dire que tu te considères comme anormal ? “ que je demande alors pour revenir à lui. ” Tu sais à mon sens la normalité ça n'existe pas...Le curseur est différent pour chacun. “ Qui peut dire ce qui est ”normal" et ce qui ne l'est pas ? On a tous nos spécificités. " Je suis plutôt sereine ça va. Pour rien te cacher, je ne suis pas certaine de les comprendre moi même alors... “ Concernant mes indices. Si moi même je pige pas, alors je vois pas comment de leur côté ils vont pouvoir relier les points...Enfin bon j'exagère un peu, je vois bien le lien quand même, ça ne sort pas de nul part non plus. Mais si je n'arrive pas à décrypter correctement mes propres indices, cela a tendance à m'inquiéter pour la chasse aux secrets, sérieux comment voulez vous que je trouve alors que je galère sur mes propres indices ? J'suis pas rendu. ” Je compte bien garder mon secret jusqu'au bout, c'est le but du jeu non ? Le protéger à tout prix, aller le plus loin possible avec... Franchement je verrais ça comme un échec si quelqu'un le trouve. " Oh oui la joueuse qui est en moi le verrait comme un gros échec. Mais si pour l'instant je suis putôt confiante, pourrais je en dire autant la semaine prochaine avec les nouveaux indices révélés ? Rien n'est moins sur.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
don't tell a soul (mardi, 16h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: don't tell a soul (mardi, 16h45) — Ven 29 Mai - 20:43

Rosamie prend une place considérable dans sa tête et il prétendra pas le contraire, il vit avec ça depuis plus d'un mois Carl et avant cet épisode y'en a eu d'autres donc sa condition il la connait bien. Ça le bouffe et y'a des moments comme celui-là où ça le fait même carrément partir en sucette pour combler un besoin qu'il se sent pas capable de réprimer. « C'est une obsession comme tu dis donc.. oui, c'est prenant et c'est bien ça le problème. » Le mot obsession est vraiment pas de trop ici et ça le rassure presque que ses camarades l'emploient naturellement pour parler de ce qui le ronge, c'est un truc qu'il contrôle pas et ils semblent tous l'avoir plus ou moins compris. « Tu sais je fais vraiment des efforts Micha, j'me doute que ça se voit pas forcément là tout de suite mais faut me croire. » Il veut pas que son aventure se résume qu'à ça alors il cherche à tisser quelque chose avec chacun de ses camarades histoire de pas avoir de regrets ensuite en étant passé à côté de gens géniaux. Ça le dévore quotidiennement mais contrairement aux apparences il se laisse pas faire le bonhomme, il semble encore loin de la guérison mais sa volonté de tisser des liens en dehors de celui auquel il s'accroche corps et âme -et surtout en vain- est déjà la preuve qu'il aimerait s'en sortir. Il sait que ce sera pas simple et que ça ne dépend pas de lui mais il pense avoir montré qu'il avait quelque chose à vivre ici à côté de sa lubie du moment aussi envahissante soit-elle. Elle a raison Michaela, il aurait sûrement mieux à faire que de l'espionner là et heureusement ça représente que trente minutes dans sa journée de vingt-quatre heures. « Mes journées elles ressemblent pas qu'à ça, tiens hier j'ai fait des crêpes avec Roma et puis j'me suis lancé dans des activités manuelles aussi ! En ce moment je confectionne mon tout premier collier avec des vieilles perles qui trainaient dans le grenier, ça me prend pas mal de temps mine de rien et je me rends compte qu'en m'occupant l'esprit de cette façon je pense un peu moins à Rosamie. D'ailleurs ce collier il est même pas pour elle. » Il suppose que c'est dans son intérêt de se trouver des petits projets de ce genre dans le chalet, tout comme à l'extérieur d'ailleurs. Carl il s'investit passionnément dans tout ce qui lui plait donc l'avantage c'est que ça laisse plus trop de place pour ses pensées obsessionnelles, de là à dire que son collier aura l'allure qu'il espère faut peut-être pas trop s'avancer mais on pourra pas lui reprocher de ne rien faire de ses dix doigts et de ne faire des cadeaux qu'à la philippine. « Mouais non, pas Gianni. » il réplique en remuant la tête quand elle évoque l'italien qui aurait fait un bon chef d'équipe aussi selon elle. Carl il est pas objectif quand il est question de Mister Thrown Dice, à choisir dans la team c'est peut-être bien le dernier nom qu'il aurait personnellement soumis pour succéder à Natéo. Enfin plutôt le dernier avant le sien, puisque c'était acté dès le départ que lui ne ferait pas partie des options. Michaela elle a vraiment du mal à concevoir que ses parents puissent échapper à sa révélation, le coup du village épargné par le phénomène de la télé-réalité ça la convainc pas trop. Elle cherche à le faire douter et ça marche, il commence à se dire qu'il a peut-être pas pris en compte tous les paramètres au final Carl et ça le fait stresser d'un coup. « Je sais pas si quelqu'un pourrait leur dire.. je préfère croire que non moi. » Comme d'habitude il se range du côté des pensées qui l'arrangent parce qu'il veut pas s’inquiéter pour ça en plus du reste, va déjà falloir qu'il gère les retombées de son secret ici donc dehors il a envie de penser que c'est plutôt safe et qu'il a pris assez de précautions avant de partir. « Ils connaissent rien aux jeux de ce genre, le concept des secrets par exemple ça leur échappe complètement. Faut dire que je suis pas entré dans les détails non plus, leur fils qui plaque tout pour faire de la télé c'était suffisant pour qu'ils posent pas plus de questions. » Même si ça leur plait de le croire en réalité Carl il n'a rien plaqué du tout, quand il s'est lancé là-dedans il n'avait déjà plus rien. Plus de job, aucune perspective d'avenir cohérente alors on peut pas tellement dire qu'il ait mis sa vie entre parenthèses pour faire cette émission. Cette décision sur un coup de tête ils ont trouvé ça navrant, à partir de là ils voulaient pas vraiment savoir ce que ça allait donner vu que l'idée à la base leur convenait pas des masses. « Arrête tu me fais peur ! » Les médias c'est un truc auquel il avait pas du tout songé, et franchement ça va pas le faire s'ils débarquent dans son petit village en Irlande pour y propager tous les sales trucs qu'on dit de lui. Il a pas besoin de ça Carl, c'est peut-être bien l'un des seuls endroits où il est pas vu comme un barjo aujourd'hui et il aimerait pas que ça change. Et surtout pas infliger ça à sa mère qui doit déjà dealer avec ses propres démons. Puis là il comprend pas qu'à leur époque ce soit encore possible d'être pointé du doigt parce qu'on préfère les femmes aux hommes ou inversement. Lui il a été élevé dans la tolérance que ce soit sur les questions de sexualité, d'ethnie ou de religion donc forcément il capte pas, à ses yeux y'a pas l'ombre d'un problème et il se rangera jamais derrière des courants dominants en carton. Michaela lui parle de prison et de peine de mort, et là c'est vraiment trop pour lui. « Mais c'est du délire ! Et après on s'étonne que des gens comme moi se réfugient dans leur propre monde, il est super moche le vrai monde comment tu veux vouloir y vivre.. » Il soupire longuement. C'est la réalité telle qu'il peut vraiment pas la voir, ça le révolte autant que ça l'attriste et ça lui donne aussi envie de replonger très vite dans ses doux rêves où tout ça n'existe pas. « Je sais pas trop non plus ce que c'est qu'être normal, je t'avoue. » il admet dans un haussement d'épaules. Carl il se considère comme quelqu'un de pas très conforme mais conforme à quoi exactement il sait pas trop, il sait juste que quelque chose cloche avec lui et que ça le rend pas apte à évoluer sereinement dans la société actuelle. Michaela confesse ne pas saisir grand-chose à ses propres indices et ça le surprend un peu, c'est bien la première fois qu'il entend ça. « Oh ? C'est plutôt bon signe ça non ? » Dans sa tête c'est un peu obligé de capter les indices qui nous concernent mais la prod a peut-être pris des libertés avec son secret, enfin si même Micha se demande comment il faut interpréter tout ça c'est vraiment pas gagné pour eux derrière. Le but du jeu ce serait de garder son secret jusqu'au bout mais lui suppose que chacun vise un peu le but qui l'arrange, y'en a qui miseront tout sur leur secret et d'autres, comme lui, qui se moquent un peu du moment où ça tombera vu que c'est de toute façon censé tomber. « C'est pas trop mon goal mais je comprends que ça puisse être le tien. » il souligne dans un sourire et respecte vraiment les motivations de sa camarade. Il lui souhaite de réussir et de pas connaitre l'échec qu'elle mentionne si c'est si important pour elle. « Tout le monde parle du prime des révélations mais c'est quoi en fait ? Et tu gagnes quoi si t'as conservé ton secret jusque là ? » Carl il débarque, il a dû regarder trois primes à tout casser dans sa vie avant de venir ici alors il visualise pas trop comment ça va se passer. Mais si c'est un tournant crucial dans l'aventure comme les autres semblent le dire y'a sûrement un enjeu, un truc déterminant à la clé en plus des révélations en elles-mêmes. Il se rappelle que Michaela a déjà éclairé sa lanterne une fois, à propos de Joe, alors il part du principe qu'elle s'y connait forcément mieux que lui concernant cette émission et sûrement des tas d'autre choses à propos desquelles il est aussi un peu largué.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
don't tell a soul (mardi, 16h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: don't tell a soul (mardi, 16h45) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: BALCON-
Sauter vers: