Partagez
 

 ice dancers (jeu, 16h00)

Aller en bas 
AuteurMessage
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
ice dancers (jeu, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: ice dancers (jeu, 16h00) — Lun 18 Mai - 19:49

FT. @Carl

t'as donné rendez-vous à Carl via sa boîte aux lettres. la tendance est généralement plutôt à l'inverse : il te dépose des petits mots ou des cadeaux dans ta boîte aux lettres, et tu le remercies. mais là, l'invitation vient de toi, puisque vous en aviez parlé dans la salle d'observation. tu rejoins donc Carl à l'entrée de la patinoire, comme tu l'avais évoqué dans ton mot. salut Carl !, tu lances en t'approchant de lui. prêt pour notre balai sur glace ?, tu demandes dans un rire. tu peux pas t'empêcher de pouffer, surtout qu'il t'a avoué être aussi bon patineur que toi la semaine dernière. tu pousses la porte pour vous laisser entrer dans la pièce. tu te poses sur les banquettes situées à l'entrée après avoir pris une paire de patins dans les casiers prévus à cet effet. en enfilant ton premier patin, tu regardes Carl dans un sourire. au fait, t'avais raison. tu commences dans un sourire. apparemment, j'ai un admirateur secret., même si tu soupçonnes quand même que ce soit lui, le fameux admirateur secret. tu vois mal un autre candidat te déposer un mot comme celui que tu as reçu. et surtout, Carl risquerait de ne pas le prendre de la bonne manière si c'était quelqu'un d'autre que lui. c'était un mot super mignon d'ailleurs., tu remarques dans un sourire.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
ice dancers (jeu, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: ice dancers (jeu, 16h00) — Mar 19 Mai - 3:49

Carl vient d'effectuer son petit checking quotidien des boites aux lettres et depuis il sautille un peu partout, un gosse lâché dans un parc d'attractions serait à peine plus enthousiaste. S'il est tout excité c'est parce qu'il vient de trouver un mot de Rosamie lui étant personnellement destiné, il avait rien reçu de sa part depuis bien deux semaines et tout ce qu'elle lui avait déposé jusqu'ici c'était en réponse à un cadeau qu'il lui avait fait. C'est la première fois qu'il a droit à quelque chose de sa part qui n'ait pas aussi été offert à d'autres, là il sait que c'est vraiment qu'entre eux et cette exclusivité ça lui donne enfin un truc auquel se raccrocher car en ce moment les occasions se font rares. Carl il déplore de partager très peu de choses avec son binôme, de son côté il propose pas grand-chose non plus mais ça c'est parce qu'il a trop peur de se faire rembarrer. Tout le monde lui dit de freiner avec Rosamie et de la laisser respirer, et inconsciemment même s'il a pas envie d'écouter ses camarades ni d'affronter son problème c'est quand même un peu ce qu'il fait. Il sait qu'il doit pas s'emballer pour si peu mais le fait que Rosamie l'ait pris au mot pour son idée de l'autre jour ça le fait encore pas mal délirer dans sa tête Carl, ce genre de plans même si ça lui redonne le sourire et que cette semaine c'est franchement bienvenu c'est surtout bon à entretenir son épisode obsessionnel. Il se fait pas prier pour rejoindre la patinoire du coup, et pour l'occasion il a sorti sa tenue la plus casual car il s'en voudrait un peu de ruiner un jean en tapant un grand écart pas du tout voulu sur la glace. Il offre un sourire à @Rosamie qu'il retrouve à l'entrée du complexe, et il est vraiment pas aussi détendu qu'il l'aimerait là. « Toujours prêt à me ramasser une gamelle devant des millions de gens, je vis même que pour ça ! » il formule à son tour dans un rire clairement nerveux. Au moins il savent à quoi s'attendre tous les deux, ils se sont pas caché leur aisance inexistante sur des patins donc la première chute n'étonnera personne, et les suivantes non plus. Il commence à enfiler ses patins quand Rosamie le lance sur le sujet de l'admirateur secret évoqué la dernière fois, quand il entend ça il relève doucement la tête et tente de prendre son air le plus innocent. « Ah oui ? » il demande en préférant pas se dénoncer de lui-même, Rosamie a pas directement sous-entendu que ça pouvait être lui alors il attend de voir avant de se trahir. « Ça doit être quelqu'un qui t'aime vraiment beaucoup. » il suppose dans un sourire en coin avant de reposer ses yeux sur ses patins et quand il dit ça il sait très bien de quoi il parle, Carl. Apparemment le mot était super mignon, évidemment il est hyper content que Rosamie pense ça d'un truc qu'il a écrit de ses propres mains mais là encore il s'agit de pas trop le montrer. « Et il disait quoi ce mot ? » il se permet de demander et c'est l'occasion de voir si elle l'a lu une fois et l'a aussitôt oublié ou si ça l'a vraiment marquée, ce mot. Il est assez confiant pour le coup, pas un instant il envisage qu'il puisse être question d'un autre mot que le sien et qu'elle ait un admirateur dans ce chalet qui ne soit pas lui car à sa connaissance celui qu'il considère comme son principal rival ici n'est pas trop du genre à faire passer des messages via les boites aux lettres. Son deuxième patin enfilé il se hisse sur ses deux jambes et déjà son équilibre montre des signes de faiblesse, ça promet pour la suite. « Rosamie tu.. t'accepterais qu'on se donne la main au début ? » Son regard cherche le sien pendant que s'écoulent quelques secondes de silence qui lui paraissent assez longues puisque sa réponse n'est pas vraiment spontanée. « Le temps de prendre un peu nos marques sur la glace et tout. » il complète pour qu'elle s'imagine pas que tout ce plan là ça visait juste à se rapprocher un peu d'elle. Bien sûr Carl il espère que ce sera le cas mais il compte quand même pas trop dessus, et avant tout ce qu'il veut lui c'est passer un joli moment avec la philippine. Un moment rien qu'à eux comme ils en ont pas eu depuis longtemps, il demande que ça.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
ice dancers (jeu, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: ice dancers (jeu, 16h00) — Mer 20 Mai - 19:38

bon, Carl, il ne s'est pas mis sur son 31 dans l'optique de t'impressionner d'une manière ou d'une autre (de toutes façons, c'est apparemment pas avec ses skills de patineur qu'il va t'impressionner), il a mis un jogging et tu penses que c'est la meilleure idée qu'il ai pu avoir compte tenu de l'activité d'aujourd'hui. toi aussi, t'as pris un legging de sport et t'as décidé que ce serait suffisant pour supporter le froid une fois le cul solidement atterri sur la glace. grave erreur, mais tu gèreras ça plus tard. en tous cas, sa réponse à ta question te fait rire. il a l'air un peu nerveux Carl, et tu sais pas si c'est de patiner ou de patiner avec toi qui le met dans cet état. en tous cas, tu lui en tiens pas rigueur. faut bien que certains se dévouent pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de Thrown Dice, la cagnotte du gagnant ne va pas se remplir toute seule., cet argent, il tombe pas du ciel. il y a une cagnotte aussi importante parce qu'il y a de la pub, il y a de la pub parce que des personnes regardent et les personnes regardent parce que vous amusez tous la galerie. si c'est gratuit, c'est que tu es le produit. ça prend tout son sens aujourd'hui. tu enchaines sur le mot que tu as reçu de la part du fameux admirateur secret dont Carl t'a parlé la semaine dernière. tu hoches la tête positivement à sa première question. il émet une supposition et tu hausses les épaules. oui, apparemment., tu sais pas trop. le mot disait pas "je t'aime", même si c'était sûrement le message sous-jacent. ça te fait sourire quand même et lorsqu'il te demande ce que le mot disait, tu réponds. hm. quelque chose du genre "tu me fais sourire, même si tu ne dois pas le savoir" quelque chose de ce genre. tu l'as lu plusieurs fois, mais t'as plus les mots exacts en tête. bon, c'était plié en forme de coeur en plus. donc peut-être que t'as raison, oui., tu veux bien admettre qu'il y a de fortes chances pour que la personne qui t'a déposé ce mot soit très attachée à toi. tu tournes ton regard vers Carl. tu m'aurais envoyé ce genre de chose de manière anonyme ou tu l'aurais fait en signant ?, tu demandes dans un sourire. non parce qu'il semblait bien au courant quand même. et puis, tu vois que lui pour être aussi attaché à toi. j'suis curieuse, c'était un homme ou une femme ?, parce que la seule femme qui aurait pu déposer quelque chose de ce genre, c'est Izïa sûrement. ton regard se porte sur tes lacets que tu noues pour finalement te lever, rapidement suivie par Carl qui a du mal à garder l'équilibre, même statique. il te demande un peu hésitant si vous pouvez vous tenir la main pour démarrer. tu le regardes et prend ton temps pour répondre, histoire de le faire un peu flipper. t'as pas envie de le pousser à bout, mais t'as un côté taquin de temps en temps. tu finis par ne plus dissimuler le sourire en coin que tu galérais à contenir jusqu'ici. mais oui., tu lâches finalement, comme si c'était une évidence. tu lui tends la main pour qu'il l'attrape et fais en sorte de marcher jusqu'à la glace. une fois au bord, tu sais pas trop si t'as vraiment envie de te lancer dans ce pétrin mais t'essaies de rester forte. bon, maintenant que t'as les deux pieds sur la glace... qu'est-ce que tu dois faire déjà ? essayer de se souvenir de ce que Louis t'a dit... ah, bouger, ça peut être pas mal. bon, on essaie de rejoindre la rambarde ?, elle est à quelques pas. mais ça paraît très loin, là.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
ice dancers (jeu, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: ice dancers (jeu, 16h00) — Jeu 21 Mai - 21:06

Il sort pas franchement le grand jeu devant Rosamie car dans la perspective de s'éclater sur la glace il voit pas trop l'intérêt de se ramener bien fringué, et il croit plus depuis longtemps à ses chances de gagner des points auprès d'elle en s'octroyant un petit glow up vestimentaire. Et puis faut dire qu'il est encore sous le coup de sa discussion éprouvante avec Costa de la veille l'irlandais, le retour en force de certains de ses tourments lui coupe l'envie de se donner le moindre mal alors ce qu'il veut là c'est simplement se changer les idées et il pense que ce petit tête-à-tête givré avec Rosamie l'y aidera. Il sait pas si son binôme l'a senti ailleurs et affligé et que c'est la raison qui l'a motivée à concrétiser ce plan patinoire dont ils avaient parlé l'autre jour, en tout cas le simple fait de la voir adoucit son supplice. Carl il est pas trop chaud pour que la prod se fasse beaucoup d'argent sur son dos même si bon, il a conscience quand même que chacun ici contribuera aux recettes de la saison et que c'est une forme d'exploitation consentie à partir du moment où ils ont tous signé le même contrat au début. « C'est bon, j'crois que mes frasques leur font pas mal d'audimat déjà. » il souligne dans un sourire un peu forcé. Ça l'amuse pas tellement de se dire ça mais il sait que c'est vrai, alors autant l'admettre. Il est convaincu que la prod se moque bien que certains candidats se tapent une sale réputation dehors, tant que cette disgrâce peut leur profiter et qu'ils peuvent faire des bénéfices dessus. Rosamie se remémore le mot anonyme qu'elle a reçu la semaine passée, moins approximativement qu'il l'aurait pensé car il était vraiment pas certain que le message en question l'aurait marquée. « C'était plutôt tu me rends heureux, que tu le saches ou non. » il corrige d'une petite voix même si l'idée est là finalement, il va pas chipoter pour quelques mots pas tout à fait retranscrits comme il faut. Bon, là, il vient officiellement de se griller Carl mais ça allait bien finir par arriver ça. Rosamie ne semble de toute façon pas dupe quand elle lui demande s'il lui aurait envoyé un mot du même genre de façon anonyme ou s'il l'aurait signé. « Je peux faire les deux. Cette fois j'ai eu envie de me cacher et me demande pas pourquoi, j'en sais rien. » Il abandonne le laçage de ses patins quelques secondes pour relever la tête et la regarder. « Il est de moi ce mot, t'auras compris. » il finit par avouer en haussant les épaules. Le mystère n'en est désormais plus un même s'il est pas sûr qu'il en ait vraiment été un, un jour. Maintenant il attend de voir ce que Rosamie va en dire parce que ce mot il était quand même porteur d'un message fort venant directement du cœur du bonhomme, et il sait jamais vraiment si ses attentions la touchent ou si elle se sent plus obligée de dire que c'est mignon pour pas qu'il se vexe. Elle met aussi du temps à lui accorder qu'ils se tiennent la main pour commencer et il sait pas trop pourquoi, elle a l'air d'hésiter et en même pas tellement, c'est assez étrange et à ce moment-là les secondes qui s'écoulent sont interminables pour lui. Quand enfin il obtient ce qu'il espérait il expulse un soupir de soulagement, faut pas jouer avec ses émotions comme ça à Carl il est déjà pas trop épargné cette semaine. « Merci. » il souffle dans un léger sourire comme si Rosamie lui faisait une faveur en lui donnant la main et c'est clairement comme ça que lui le ressent. Ils ont jamais vraiment eu de contact physique tous les deux alors il est particulier ce moment, et c'est bizarre il pensait que ça lui procurerait plus de sensations que ça. En même temps Carl il a la tête ailleurs et quand elle lui propose de tenter de rejoindre la rambarde il met à son tour un moment avant de répondre parce que sa question parvient pas tout de suite à son cerveau. « Hm ? Euh oui. » il bafouille en hochant lentement la tête avant de s'élancer tout doucement sur la glace, bien cramponné à la main de la philippine. La rambarde est encore à plusieurs mètres d'eux et leur avancée parait bien hasardeuse, au même titre que leur équilibre qui tient pas à grand-chose. « Ça va toi ? On est toujours debout c'est suspect. » Il fait pas le malin Carl parce qu'il sent ses jambes très fébriles, d'un moment à l'autre l'un de ses patins peut vriller et lui avec donc il tâche de rester concentré sur leur objectif tout désigné. Mais y'a encore ces pensées envahissantes qui le quittent pas et cette question qu'il veut lui poser depuis qu'ils se sont entrés. « Au fait.. » il débute en tirant légèrement sur sa main pour l'arrêter et s'assurer d'avoir toute son attention pour ce qui va suivre. « Tu me l'aurais dit si tu préférais les filles hein ? » Ça tombe un peu comme un cheveu sur la glace mais Carl il rumine là-dessus depuis hier et il retrouvera pas sa tranquillité intérieure tant qu'elle aura pas dissipé ses doutes éveillés par Costa. Il le précise pas mais ce qu'il attend c'est une réponse qui soit la plus claire possible comme ça soit ils passent direct à autre chose, soit.. bon, qu'elle réponde déjà, ce sera un bon début et pour le moment Carl à part être pendu à ses lèvres il fait rien d'autre. Il a mis sa progression sur la glace en stand-by comme si tout reposait sur cette réponse qu'il attend et son regard évoque lui aussi un immense besoin de savoir.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
ice dancers (jeu, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: ice dancers (jeu, 16h00) — Sam 23 Mai - 19:38

il sourit malgré sa phrase concernant ses frasques et le ton cynique qu'il prend t'arraches un rire malgré toi. t'as pas pu le retenir et t'en es un peu gênée d'ailleurs. désolée, c'est la façon dont tu l'as dit..., tu te défends comme tu peux. mais c'est pas faux, la prod doit se frotter les mains d'avoir dans leurs rangs un candidat comme Carl. ils ne l'ont pas choisi par hasard, c'est certain. est-ce que c'est une bonne raison pour choisir quelqu'un, parce qu'on est sûr et certain qu'il fera l'audimat avec des frasques ? tu n'en sais rien, mais c'est fait et il y avait forcément une raison à cela. vaut mieux qu'ils parlent de toi pour tes chutes sur la glace, du coup. tu préfères voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide, c'est ton mojo de manière générale et c'est jamais une mauvaise idée. de toutes façons, c'est toujours le mieux à faire, surtout face à ce genre de situation. tu te doutes bien que ça n'amuse absolument pas Carl et c'est normal. mais d'un autre côté, malgré qu'il n'y puisse apparemment pas grand chose, il est quand même responsable de ses actes. jusqu'à preuve du contraire, en tous cas. lorsqu'il est question du message anonyme que tu as reçu la semaine dernière, tu retranscris à Carl ce qui t'es resté en mémoire de ce message et il corrige tes propos. tu hausses les sourcils, pas franchement surprise qu'il puisse être derrière ce mot. mais t'espères quand même qu'il n'a pas été fouiller de nouveau dans ta boîte aux lettres, malgré sa promesse de ne plus jamais faire une telle chose. alors t'attends qu'il te donne davantage d'explications, sans poser de questions. tu te doutes qu'il va s'expliquer de lui-même, il t'explique qu'il pourrait potentiellement te laisser des petits messages anonymement tout comme signés et il t'avoue ensuite être à l'origine du mot. ça m'étonne pas trop., tu réponds dans un sourire. ça reste un mot gentil et mignon. et tu le penses. des fois qu'il ai peur que tu l'interprète différemment maintenant que tu sais de qui il provient. tu te lèves et Carl te demande s'il est possible que vous vous teniez la main et forcément, tu oses lui faire une petite peur en lui faisant croire que t'es vraiment en train d'y réfléchir et de peser le pour et le contre. pour toi, c'est absolument pas anormal de se sécuriser mutuellement (ou s'entraîner l'un avec l'autre dans une chute) pour faire vos premiers pas sur la glace. il te remercie, l'air soulagé et tu balais ses remerciements de la main. non mais me remercie pas., tu siffles en riant. je te fais pas une grosse fleur là. tu remets les choses à leur niveau, parce que c'est franchement pas grand chose de ton point de vue. si ça peut vous rassurer mutuellement, c'est pas la mer à boire, loin de là. tu fais ton premier pas sur la glace et tu poses une question à Carl qui met un moment à te répondre. ça va ?, tu demandes dans un sourire. non parce que tu comprends pas pourquoi il se perd dans ses pensées tout à coup. pour qu'il soit inattentif à ce que tu dis, tu te doutes qu'il a quelque chose en tête parce que ce n'est pas dans ses habitudes. il est plutôt du genre pendu à tes lèvres, d'habitude. il fait lui aussi son premier pas sur la glace et vous avancez doucement. il te demande si ça va, parce que le fait que vous soyez tous les deux toujours debout, c'est absolument pas normal et il a raison. euh, on s'en sort., tu souris, amusée. bon, t'es pas à l'aise mais tu essaies de faire face au maximum. vous gérez bien pour l'instant. il commence ensuite un début de phrase et tu sens qu'il essaie de te retenir. faut pas faire ce genre de trucs, tu perds un peu l'équilibre d'un coup mais t'arrives à te rattraper pour lui faire face. il te balance une questions qui te fait froncer les sourcils. euh. bah oui., faut dire que leur discussion concernant ses sentiments à ton égard aurait été un bon moment pour lui en parler si effectivement, tu penchais plus pour des relations avec des femmes. pourquoi ?, tu demandes, un peu surprise par sa question. après, tu te doutes qu'il attend une réponse claire concernant ta préférence pour les femmes. je sais pas si je préfères les femmes. par contre, elles m'attirent autant que les hommes m'attirent. tu le caches pas du tout, c'est déjà de notoriété publique. donc j'exclus pas d'avoir une relation avec une femme un jour. tu hausses les épaules. t'as aucune honte à lui expliquer ça. c'est important pour toi de lui donner tous les éléments, surtout si ça le tracasse à ce point. maintenant, t'as pas non plus envie qu'il prenne en grippe tous les candidats et candidates de l'aventure sous prétexte qu'ils pourraient potentiellement te plaire. c'est pas la façon dont t'as envie qu'il vive son aventure. tu verras bien quelle réaction il va avoir, mais tu peux mettre les choses au clair si besoin.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
ice dancers (jeu, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: ice dancers (jeu, 16h00) — Lun 25 Mai - 20:14

La petite mention de ses écarts de conduite au sein du chalet fait rire Rosamie et face à elle, Carl reste un peu pantois. Lui ne l'a pas franchement dit sur le ton de l'humour mais visiblement il a un potentiel de comique insoupçonné l'irlandais, comme quoi il est jamais trop tard pour en apprendre sur soi-même. « J'ai pas eu l'impression que c'était si drôle. » il souffle en croisant son regard alors qu'elle s'excuse. Il se doute bien qu'elle voulait pas se moquer de lui Rosamie mais c'est un sujet sensible, d'autant plus lorsqu'il est abordé avec elle qui est visée par la plupart de ses incartades ici. Le coup de la boite aux lettres, ses séances d'espionnage et peut-être aussi d'autres trucs qu'il lui a pas dit. Alors non tout ça c'est pas drôle et c'est même un peu grave, mais il sait pas si Rosamie en prend conscience car jusqu'ici elle semble plutôt bien vivre la chose en se sachant pourtant épiée en permanence et en ignorant pas non plus qu'avec Carl son intimité est mise à mal à peu près tous les jours. « Tant qu'ils peuvent parler de ça et pas d'autre chose.. » il ajoute, l'air évasif tandis que son regard divague autour d'eux. Dans pas longtemps ils auront peut-être des trucs plus croustillants à dire sur lui que de commenter ses gamelles sur la glace ou sa petite routine de fouine dans le chalet, c'est ça qu'il sous-entend même s'il se garde bien de le formuler aussi clairement. Autant il a essayé de préparer le terrain avec certains camarades ces derniers jours, autant il le fera pas avec elle. Le voile tombe quant à l'identité de l'auteur du mot anonyme et sans grand surprise Carl se trahit tout seul cette fois encore. Elle est pas surprise et même si elle ne l'a jamais directement désigné elle a sûrement vu arriver cette chute gros comme une maison, Rosamie. C'était prévisible, même lorsqu'il se dissimule derrière un statut d'anonyme il ne trompe personne Carl. « Et moi je suis gentil et mignon ? » il demande spontanément avant de regretter aussitôt sa question. Si Rosamie se met à bafouiller au lieu de lui dire ce qu'il espère entendre il aura l'air malin. Elle comprend pas pourquoi il la remercie après qu'elle ait accepté de lui donner la main le temps de prendre leurs marques sur la glace mais ça c'est parce qu'elle est pas dans sa tête, elle réalise pas ce que ça symbolise à ses yeux ce contact de paume à paume. Carl il le voit pas seulement comme une fleur qu'elle lui ferait, y'a un vrai emballement silencieux de son côté car quand même, la fille de ses rêves lui tient la main il pourrait difficilement rester insensible à ça. Ça faisait bien un mois qu'ils avaient pas avancé en parfaite union tous les deux, depuis leur entrée dans le chalet en fait. Leurs premiers pas sur la glace s'avèrent laborieux mais leur équilibre fout pas aussi vite le camp qu'il l'aurait pensé, et il est vraiment pas loin de penser que la main de Rosamie a des pouvoirs et que c'est grâce à elle que ses jambes n'ont pas encore complètement flanché. Il secoue la tête dans un petit sourire quand elle lui demande si ça va, c'est pas tellement ce qu'il pourrait dire mais les mots ne sortent pas à ce moment-là. Et quand finalement il se décide à  lâcher ce qui le tracasse depuis la veille Rosamie face à lui semble vraiment se demander d'où ça sort. Elle est pas en mesure de dire si elle préfère les femmes et ça le perturbe un peu, c'est pas la réponse claire et sans équivoque qu'il espérait Carl. « D'accord. » il rétorque avec les sourcils légèrement froncés. Les femmes l'attirent autant que les hommes, cette info il sait pas comment la prendre et elle se trouve assez encombrante maintenant qu'elle est assimilée. La précision à la fin est pas tellement pour le rassurer non plus, mais à la limite elle ferme aucun porte Rosamie donc c'est pas si mauvais que ça pour lui. Le drame ça aurait été qu'elle penche totalement du côté des femmes parce que ça aurait foutu un beau bordel dans son petit scénario ça, la fille qu'il convoite est pas censée préférer les femmes parce que sinon il voit pas bien quelle place il pourrait se donner dans l'histoire. Il veut bien être imaginatif Carl, mais dans sa tête y'a pas moyen de changer les préférences amoureuses d'une personne. Il prend donc la nouvelle avec des pincettes et tâche de ne pas surréagir, même si ça tombe évidemment pas dans l'oreille d'un sourd et qu'il va surveiller ça de très près à l'avenir. « Costa avait l'air de dire que t'étais comme Michaela, alors que toi t'aimes tout le monde apparemment. » C'est ce qu'il préfère en conclure car c'est ce qui l'arrange, et pour le moment il met de côté la possibilité que Rosamie puisse se laisser tenter par une relation avec une femme un jour. L'ignorer il ne peut pas, mais considérer que c'est pas son problème tant que ça n'a pas eu lieu et que ça reste à l'état d'éventualité si par contre. Tout est bon pour se rassurer, là encore. « Mais si tu découvres que finalement tu préfères les femmes j'espère que tu me le diras. » il ajoute et si y'a bien un point sur lequel il espère avoir droit à son honnêteté jusqu'à la fin c'est celui-là. Parce que ce serait cruel de le laisser prendre en grippe un gars pour rien, et aussi de le laisser se noyer dans ses illusions alors qu'une info pareille changerait beaucoup de choses et forcément sa vision de leur histoire romancée dans sa tête. « Et par rapport à Costa.. on s'est fortement disputé hier. » il finit par avouer car ça aussi ça pèse lourd depuis la veille. Peut-être que Costa s'est empressé de raconter leur échange aux autres mais de son côté il a tout gardé pour lui, même Maci avec laquelle il aime bien débriefer de ses journées il ne l'a pas tenue informée. « Je crois qu'on est pas près de se reparler lui et moi. » C'est en tout cas l'impression que ça lui a laissé et après ce qu'ils se sont dit il pense vraiment pas que Costa lui adressera à nouveau la parole ici. Il va pas dire que ça le dérange tant que ça parce que des échanges comme celui d'hier il tient pas à en ravoir de si tôt, mais il peut pas s'empêcher de trouver ça un peu triste Carl maintenant qu'il est redescendu en pression.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
ice dancers (jeu, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: ice dancers (jeu, 16h00) — Mar 26 Mai - 13:28

il te fait remarquer qu'il n'a pas l'impression que sa remarque est si drôle que ça, mais toi, tu t'es marré parce que tu sais rien faire d'autre en réalité. tu rigoles un peu pour tout, même quand ça peut paraître bête. c'est une sorte de mécanisme d'auto-défense, qui te vient certainement de ta culture philippine. vous, vous souriez tout le temps, même quand il se passe des choses bien pourries autour de vous. un typhon arrive ? vous souriez. le typhon est passé et vous devez reconstruire la moitié des maisons ? vous souriez. même si entre temps, vous avez pleuré vos morts et avez encaissé les mauvaises nouvelles successives. le sourire chez vous, on ne le perd pas si facilement. alors les petites frasques de Carl, le fouillage de boîte aux lettres, c'est finalement pas grand chose après tout ce que tu as vécu dans ton pays natal. personne n'est mort, alors même si tu ne cautionne pas, tu arrives à mettre facilement les choses en perspective. surtout que t'as l'impression qu'il s'est quand même amélioré, et tu n'imagines pas une seconde qu'il épie tes moindres faits et gestes, pensant qu'il te laisse l'air dont tu as besoin. il laisse entendre qu'il préfère qu'ils parlent de ça plutôt que d'autres événements qui pourraient lui être associés au sein du chalet, et forcément, ça pique ta curiosité. tu lèves la tête vers lui, les deux mains sur tes lacets. tu penses qu'ils pourraient parler de quoi d'autre ? tu demandes, curieuse. est-ce qu'il a de nouveau fait de mauvaises choses, Carl ? forcément, tu te poses des questions. mais effectivement, cette parenthèse joyeuse pourrait (non sans mal) éclipser certains méfaits de Carl. en attendant, Carl, il a laissé un mot anonyme dans ta boîte aux lettres et forcément, ça t'a fait plaisir de recevoir ce petit mot. surtout qu'il était porteur d'un message qui t'a semblé très mignon. forcément, tu réitères que ce n'est pas parce que ça vient de lui que ça change quoi que ce soit à la teneur du mot et à la façon dont tu l'as pris. il te pose une question et ça te fait sourire. tu l'es, oui., tu confirmes dans un sourire. on peut pas dire que Carl, ce soit un mauvais bougre. il est pas méchant, il est pas non plus imbuvable, il est juste trop envahissant et un peu trop obstiné. mais il est effectivement mignon et gentil. il l'est beaucoup moins quand il décide de profaner ton intimité, c'est sûr, mais tu oses espérer que ça lui ai un peu passé. tu lui offres ta main, une fois que vous êtes tous les deux juchés sur vos patins et vous essayez de rejoindre une barrière qui pourrait vous permettre de vous tenir pour éviter de tomber trop souvent. ça se passe plutôt bien, jusqu'à ce que Carl décide de ralentir le mouvement pour te poser une question qui semble sortir de nul part. tu lui expliques ce que tu penses des relations avec les femmes et il semble comprendre ce que tu veux dire. il t'avoue que c'est Costa qui lui a parlé de ça, en appuyant sur le fait que tu étais comme Michaela. tu secoues la tête pour dire non. non, jusqu'à preuve du contraire, je ne suis pas homosexuelle., tu dis dans un sourire. tu hausses les épaules. bisexuelle, sûrement. t'en es pas sûre à 100% mais t'es parfaitement à l'aise avec l'idée que tu puisses l'être. t'as encore jamais développé de sentiments pour un homme, alors tu te dis que ça pourrait arriver avec une femme. il te demande de lui dire si jamais tu découvres un potentiel penchant pour les femmes et tu secoues la tête. euh, oui, si tu veux. tu comprends bien pourquoi il te demande de le prévenir, parce qu'il est conscient que si ça arrivait, tu ne pourrais pas t'intéresser à lui, jamais. alors tu es d'accord pour lui en parler si jamais tu découvrais quelque chose de ce genre, mais ça change de toutes façons pas ta façon de le voir et de l'apprécier : comme un ami. il t'avoue ensuite qu'il s'est disputé avec Costa. quoi ? pourquoi ? c'est pas tes affaires, t'aurais certainement pas du lui demander mais ça t'a surprise. tu sais que c'est pas le grand amour pour Costa du côté de Carl, parce qu'il représente a priori son plus grand rival, mais tu vois pas bien pourquoi ils pourraient se prendre la tête. enfin, réponds pas si t'en as pas envie. tu te corriges dans un sourire, en faisant un geste de la main pour lui signifier de laisser tomber cette histoire. ça s'arrangera si vous décidez de mettre de l'eau dans votre vin, j'imagine. t'espères en tous cas, parce que même si les deux sont radicalement différents, tu vois pas pourquoi Carl ne pourrait pas s'entendre avec l'italien un jour. pense quand même au fait que... il est possible que vous finissiez dans la même chambre un jour. alors... alors il ne vaut mieux pas rester fâchés trop longtemps. tu sais aussi qu'il est possible que tu te retrouves dans une chambre avec Jill et même si ça ne t'enchante pas, tu sais que ça pourrait arriver d'un moment à l'autre. y'a d'autres trucs, que tu veux me demander ? que vous parliez à coeur ouvert de ce qui peut potentiellement le gêner, c'est pas plus mal, ça vous permettra de passer un meilleur moment après. comme ça, y'a plus rien qui pèse sur sa conscience et ce sera sûrement plus simple.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
ice dancers (jeu, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: ice dancers (jeu, 16h00) — Jeu 28 Mai - 3:46

Elle comprend pas où il veut en venir Rosamie et c'est normal, sa remarque ne laissait rien entrevoir de très clair et cachait juste un gros sous-entendu dont il est le seul à connaitre le sens à ce moment-là. Carl il s'attend à ce que les trucs qui circulent sur lui dans ce jeu changent prochainement de ton avec ce qui risque de tomber, parce qu'il a bien senti après sa dernière confrontation avec Aera que son secret n'en serait plus un très longtemps. Qu'on se le dise il est pas prêt pour ça l'irlandais, y'aura jamais de bon moment à son sens pour faire éclater sa vérité et il est persuadé qu'il va encore faire les choux gras de la prod. Ça va bien se frotter les mains sur son dos mais il devrait avoir l'habitude maintenant, surtout qu'il a potentiellement été pris pour son potentiel attrape-clics. S'ils se sont amusé avec ses frasques jusqu'ici qu'est-ce que ça va être dans les prochains jours si son masque vient à tomber. « Oh, je pense juste qu'ils auront bientôt pas mal de trucs à commenter. » il répond dans un sourire sans entrer là encore dans les détails parce qu'il a pas envie que l'imminence de tout ça plane sur ce moment entre eux, ça le travaille déjà bien assez et ce qu'il voudrait là c'est penser un peu à rien Carl. Dans une démarche toujours un peu désespérée il part à la pêche aux compliments auprès de Rosamie et ça fonctionne puisqu'elle lui dit ce qu'il veut entendre, à savoir qu'il est gentil et mignon au même titre que le mot qu'il lui a laissé l'autre jour. Enfin non, ces mots-là elle ne les prononce pas, tout ce qu'elle fait c'est lui confirmer que c'est le cas et sur le moment il s'en contente très bien Carl. Il accueille même ce oui pas très spontané avec un grand sourire avant de faire de même avec sa main qui prend la sienne. La rambarde qu'ils visent semble encore loin, il sait pas du tout s'il parviendra à rester debout sur ses patins jusqu'au checkpoint mais il laissera pas son équilibre se faire la malle sans résister du mieux qu'il pourra en tout cas. L'idée c'est de pas perdre le peu de dignité qui lui reste sur cette glace si possible, et s'il pouvait éviter de s'étaler devant Rosamie faut avouer qu'il apprécierait aussi. Cela dit il ferait bien de faire gaffe car glisser est vite arrivé quand on ne maitrise pas très bien ses gestes, comme lorsqu'il la tire vers lui pour capter son attention et qu'elle montre ses premiers signes d’instabilité. En fonction de la réponse obtenue ses jambes auraient aussi très bien pu l'abandonner sous le choc mais ça va, il se prend qu'une moitié de claque aujourd'hui et encore il s'en sort vraiment bien. Rosamie affirme qu'elle n'est pas homosexuelle, plutôt bisexuelle du coup et il enregistre. C'est un peu perturbant mais il enregistre. Forcément dans sa tête elle n'était intéressée que par les hommes, c'est un élément qu'il n'avait pas du tout pris en compte pour la simple et bonne raison qu'il pouvait pas vraiment s'en douter. Il sait pas trop d'où ça sort, si c'est de notoriété publique que Rosamie n'est pas insensible au charme des femmes mais en tout cas Costa le savait lui, même s'il a pas hésité à la mettre dans la même case que Micha alors que la nuance est quand même importante entre les deux pour lui. « Je crois qu'il espérait me blesser ou me faire douter en me disant ça. » Ou sûrement les deux en fait. Il a réussi son coup Costa puisqu'il est allé lui poser la question dès le lendemain histoire d'en avoir le cœur net et surtout de vérifier qu'il était pas passé à côté d'une info très compromettante pour ses petites illusions. « Y'a des filles qui te plaisent ici ? » C'est une question qu'il ne peut pas retenir maintenant qu'il sait ça, mais il tentera de pas trop formaliser sur la réponse qu'il obtiendra. Il préfère se dire que ça n'est pas grand-chose tant que Rosamie lui balance pas cash qu'elle a un crush pour l'une des filles du chalet, et il doute franchement que ce soit le cas. Lui reste toujours focus sur le cas Costa qu'il compte bien continuer de surveiller malgré leur accrochage de la veille, et cette info à peine glissée éveille tout de suite la curiosité de Rosamie. Il sait qu'il est pas forcé de répondre s'il n'en a pas envie mais il en a limite trop dit pour faire demi-tour là, et à vrai dire Carl il prévoit de toute façon de survoler le sujet parce qu'il se voit pas donner tous les détails de ce qu'ils se sont dit comme ça. « C'est que.. c'est vraiment pas à ma gloire, ni à la sienne. » il soupire en détournant le regard pendant quelques secondes. Et ce qu'il espère c'est que Costa assumera aussi et tentera pas de se donner le beau rôle, car clairement ils y ont un peu laissé leur honneur l'un comme l'autre. Mais il est quand même prêt à admettre que c'est parti de lui Carl, parce que ça c'est un truc qui n'est pas contestable. « J'ai lancé les hostilités, si on veut, et il a riposté. Mais il s'en remettra bien mieux que moi ça c'est sûr, d'ailleurs à tous les coups il y pense déjà plus là. » Peut-être qu'il surestime les capacités de l'italien à passer outre l'affront qu'il lui a fait hier mais en même temps ça n'a pas trop pu le traumatiser, tout au plus l'énerver sur le moment mais c'est tout. Alors que Carl il digère pas encore le tacle qu'il s'est mangé, certains diront peut-être qu'il l'a bien cherché mais il considèrera jamais qu'attaquer les gens sur leur talon d'Achille est la réponse la plus adaptée dans ces cas-là. Il aurait mérité d'être remis à sa place bien comme il faut et c'est d'ailleurs un peu ce qu'il s'est passé, mais ce qu'il y a eu ensuite c'était de l'ordre du petit plaisir perso de Costa qui avait envie de le faire souffrir un bon coup et c'était tout sauf nécessaire. « J'ai même plus envie que ça s'arrange à ce stade. » il déclare dans un bref haussement d'épaules. Disons que ça lui demanderait beaucoup d'efforts de revenir vers lui et qu'il préfère investir son temps et son énergie dans autre chose, et puis Costa il doit l'avoir blacklisté de sa vie ici donc c'est peut-être dans son intérêt d'en faire autant maintenant. Carl il pourra trouver le sommeil en sachant ses rapports compromis avec quelqu'un dans ce jeu, il a jamais pensé que l'italien deviendrait son grand pote alors il peut accepter que ce soit une histoire qui ne connaitra pas d'heureux dénouement. Il ira pas jusqu'à dire que ça l'arrange mais au moins ça colle bien à son petit scénario, dans lequel Costa était son ennemi tout désigné depuis un moment déjà. Rosamie lui rappelle qu'il a quand même des chances de l'avoir un jour comme coloc de chambre et même si c'est une possibilité qu'il a déjà étudié dans sa tête ça l'inquiète pas outre mesure. « Et alors ? Si on doit dormir ensemble on le fera, on est pas forcés de parler pour autant enfin je pense pas.. si ? » Son regard curieux cherche celui de Rosamie, il en a peut-être pas l'air quand il jacasse autant Carl mais il peut aussi se montrer très fort au jeu du silence quand il veut. Alors c'est sûr, lui qui a l'habitude de rester à une distance raisonnable de l'italien ne le pourra pas vraiment s'ils sont amenés à partager leur chambre et c'est cette proximité avec laquelle il dealera le moins bien si elle doit leur être imposée un jour ici. « Oui il y a autre chose. » il confirme dans un léger hochement de tête et vu qu'il est lancé, là, autant qu'il en profite pour souligner un autre point qui le tracasse un peu mais qui cette fois n'a rien à voir avec l'italien ou les préférences de Rosamie. « T'as pas un peu l'impression qu'on se connait pas ? » il lâche spontanément en croisant son regard. Il ressent tout de suite le besoin de préciser ce qu'il avance parce qu'il se doute qu'elle pourrait ne pas comprendre s'il s'arrête là-dessus. « Je veux dire, on parle sans vraiment parler toi et moi. Et en fait j'ai le sentiment que si tu t'ouvres beaucoup plus à d'autres c'est parce qu'avec moi t'es pas très à l'aise.. » Et cette idée l'attriste assez, parce qu'il aimerait que Rosamie soit à l'aise pour parler avec lui aussi et pas uniquement de la pluie et du beau temps. Carl il est bien placé pour savoir qu'elle se livre pas mal à d'autres candidats Rosamie, pour avoir épié pas mal de ses discussions dans le chalet jusqu'ici via lesquelles il a d'ailleurs obtenu des infos la concernant qu'il n'aurait jamais pu avoir autrement vu que leurs échanges à eux restent superficiels en comparaison. « Je me trompe ? » il demande alors qu'ils n'ont toujours pas repris leur progression sur la glace. Si y'a bien un truc qu'il sait pas faire Carl c'est entreprendre deux choses à la fois, en l'occurrence parler et tenter de maintenir son équilibre il s'en sent pas capable donc il tente pas le diable.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
ice dancers (jeu, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: ice dancers (jeu, 16h00) — Jeu 28 Mai - 23:26

il explicite un petit peu, Carl, mais sans vraiment détailler le fond de sa pensée. t'es bien énigmatique tout à coup., que tu lâches dans un sourire complice. t'as pas envie de te prendre la tête, pas envie de te faire du mouron et d'imaginer que ça puisse potentiellement te concerner. non, ta théorie maintenant, c'est que ça puisse avoir un rapport avec son secret d'une manière ou d'une autre. sinon, tu espères qu'il t'en aurait parlé, comme il t'a parlé de la boîte aux lettres. le mystère concernant Carl, il est encore entier alors tu te dis que malgré toutes les pathologies que les candidats ont pu lui mettre sur le dos, son secret est encore bien loin d'être découvert, surtout si aucune de ces théories ne se rapproche de ce qu'il cache. alors que vous vous élancez sur la glace, Carl te restreint dans tes mouvements pour te poser une question que tu n'attendais pas. tu lui réponds, parce que t'as aucune honte de ce que tu es et de ce que tu pourrais ressentir un jour. même si pour l'instant, tu n'éprouves pas d'amour particulier pour un ou une candidat.e, tu ne te fermes pas à l'idée pour autant. c'est loin d'être un secret ici, que tu t'intéresses autant aux femmes qu'aux hommes. ça te surprend un peu, que Costa ai eu envie de lui faire du mal, qu'il ai intentionnellement lâché cette info pour lui causer du tort. ah bon ? tu lâches, surprise. enfin j'espère que ça te fait rien., non parce que t'as pas envie d'être réduite à ça. ton orientation sexuelle, elle ne changera pas quoi qu'il arrive. t'es pas maîtresse de ça de toutes façons. les questions affluent, la prochaine ne tarde pas à arriver. tu hoches la tête positivement tout en explicitant. oui, y'a de très belles femmes ici., tu réponds dans un sourire. Aera, Cami, Lejla, Kara, Roma, Izïa, Maci, Mica... en vrai, le casting est composé de très belles femmes et évidemment, t'es pas insensible à leurs charmes. t'as cité une bonne partie des candidates toujours présentes dans l'aventure, mais elles ont toutes quelque chose de différents et d'appréciable. elles sont toutes belles pour pleins de raisons différentes, et elles deviennent toutes de plus en plus belles au fur et à mesure que le temps passe. après, tu préfères quand même préciser quelque chose, parce que tu connais Carl et qu'il pourrait facilement faire une fixette sur l'une des filles sans que tu ne comprennes quoi que ce soit. après, encore une fois, je me vois avec personne. ça a pas changé., tu lâches en haussant les épaules. parce que t'as bien compris que Carl, il pouvait vite se sentir en danger face aux autres candidats de la maison. et s'il faut que tu précises les choses pour garantir la paix du gros ménage que vous formez ensemble, alors t'es prête à le faire. parce que t'as aucune envie que Carl se brouille avec la moitié du chalet parce qu'il est apparemment fou de toi. tu finis par demander des infos sur cette entrevue avec Costa qui s'est apparemment très mal passée un peu plus tôt dans la semaine, et Carl commence à développer un peu. oui, j'imagine., ça doit être glorieux pour aucun des deux, surtout s'ils ont décidé de se blesser mutuellement à coups de potins. il t'annonce qu'il a commencé les hostilités, mais que Costa s'en remettra bien mieux qu'il ne s'en remettra lui. tu hausses les épaules. je suis pas persuadée qu'il ai un coeur de pierre, tu sais., tu souffles dans un léger sourire. c'est pas pour le défendre ou pour prendre partie, mais tu doutes que ça l'ai laissé autant de marbre que Carl semble bien vouloir le croire. mais c'est possible qu'il ai pas pris les choses autant à coeur que toi. et ça, tu veux bien l'admettre. surtout si les coups portés à l'autre n'ont pas été égaux de chaque côté du conflit. tu ne connais pas la discussion qu'ils ont eu ensemble, alors tu te garderas bien de juger cette histoire. et surtout, tu connais la propension de l'irlandais à exagérer le trait, même si ce n'est absolument pas voulu et absolument pas conscient. alors tu évoques la possibilité que ça puisse s'arranger entre eux si chacun fait un effort, mais c'est apparemment pas dans les plans de ton admirateur secret pas si secret. ah ouais. à ce point., tu lâches en prenant conscience que quand même, pour que Carl souhaite en rester là, c'est que ça devait franchement être violent comme échange. ou alors, qu'il exagère encore plus que tu ne le pensais. mais tu penches quand même plus pour la première option. t'essaie quand même de mettre les choses en perspective, affirmant que s'ils sont amenés à être colocataires pour une semaine, les choses pourraient réellement se compliquer. il a l'air de pas trop comprendre le rapport, en te demandant s'ils sont obligés de parler. tu dois bien reconnaître qu'il n'a pas tort pour le coup. non, c'est sûr. mais est-ce que c'est le genre de colocation que t'as envie de vivre ?, non, tu ne penses pas. vous en avez parlé, des situations de colocation que Carl a pu vivre ces dernières années et il avait pas l'air très heureux de sa dernière colocation où apparemment il n'avait aucun lien et aucune discussion avec ses colocataires. enfin, j'imagine que tu préférerais rester avec Maci, ça doit être plus convivial. enfin, en tous cas, c'est la façon dont ils en parlent tous les deux, c'est aussi ce qu'ils montrent sur le réseau social. tu laisses une porte ouverte à Carl pour de nouvelles questions et il s'empresser d'enfoncer la porte ouverte que tu lui as proposé. cette escapade à la patinoire, elle est finalement beaucoup moins légère que ce que tu espérais. il te pose une question et t'avoue que ça t'étonne qu'il te demande ça. il se met à préciser les choses pour que ça puisse sembler plus clair, mais c'est effectivement ce que tu avais compris. il te demande s'il se trompe et tu hoches la tête. oui., tu réponds dans une grimace. je suis pas spécialement mal à l'aise avec toi. enfin, au début peut-être. mais là, je commence à reprendre un peu confiance et à essayer de passer outre tes bêtises. et c'est vrai, t'es sincère. mais là où t'as raison, c'est dans le fait que finalement, on se connaît pas. la preuve, il était pas au courant du fait que t'es aussi attirée par les femmes et pourtant, c'est pas quelque chose que t'as caché jusqu'ici. mais hm... tu sais pas comment aborder le sujet. t'as pas envie de le blesser. est-ce que t'as envie de me connaître ?, tu demandes dans un léger sourire. au fur et à mesure de ta phrase, le volume de ta voix a baissé, petit à petit. parce que tu sais pas quel effet cette question va avoir sur Carl. mais ta question, elle est légitime, pour toi, il est fou amoureux d'une idée qu'il se fait de toi et pas de la personne que tu es réellement. en fait, nos discussions elles portent souvent sur ce que les autres ont dit sur moi ou sur des choses qui concernent le jeu et rarement sur nous, en tant que personne., tu remarques en haussant les épaules. je dis pas que c'est de ta faute hein, bien au contraire, la faute elle est partagée. tu souffles dans un léger sourire, un peu mal à l'aise. en tous cas, je veux bien apprendre à te connaître plus. surtout que t'as officiellement dit à Carl la semaine dernière que tu ne comptais pas couper les ponts avec lui. alors autant commencer à se connaître un peu mieux. alors autant profiter d'être sur la glace pour faire ça. à chaque fois que l'un de nous tombe, il doit dire quelque chose sur lui. n'importe quoi, ta couleur préférée, ton plat préféré, ce que t'aimes porter le plus, ce qui te remonte le moral en deux secondes, n'importe quoi. t'espères que ça pourra potentiellement vous aider à aller de l'avant et dépasser tout ça. parce que t'as pas envie de le mettre sur le carreau Carl, mais c'est vrai que vous n'êtes pas si proches que ça, finalement.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: PATINOIRE-
Sauter vers: