Partagez
 

 give & take ( mardi - 21h00)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
give & take ( mardi - 21h00) Empty
Message (#) Sujet: give & take ( mardi - 21h00) — Lun 18 Mai - 20:48

@gianni

Trop paresseuse pour aller mettre son maillot de bain, mais ayant envie de profiter du calme de la piscine intérieure, Lejla avait décidé de prendre la direction de celle-ci, se disant qu’elle pourrait juste se tremper les pieds. Sa tasse de thé à la main, sage comme tout cette semaine, alors qu’elle a décidé de couper sur sa consommation d’alcool face aux événements de la semaine dernière. Pas qu’elle a honte, elle a fait bien pire dans sa vie pour se retourner la tête à cause de ça, mais elle se dit que GossipTD n’a peut-être pas tort en disant que ce n’est pas le meilleur exemple à donner. Elle ne va pas arrêter de boire pour autant, mais cette petite pose ce n’est pas de trop non plus. Elle roule le bas de son jeans pour ainsi plonger ses pieds nus dans l’eau chaude. L’ambiance est paisible et clash considérablement avec les bruits de ses colocataires au quotidien. Si elle avait de la difficulté au début, après un mois, elle se sent beaucoup plus à l’aise qu’elle ne l’aurait même imaginé. Le sentiment de se sentir à sa place, comme si ça lui prouve qu’elle avait cette étape à vivre dans sa vie, repoussait les angoisses qu’elle avait pour le après. Elle préfère se concentrer sur le présent. Sur cette aventure, et l’impact positif qui ressortira peut-être de tout ça. Parce que Lejla c’est une optimiste, si elle n’est pas complètement convaincue de ce qu’il lui arrivera personnellement post-TD, elle ose encore croire que sa participation pourra véhiculer le message qu’elle porte avec elle. Elle relève la tête lorsque la porte s’ouvre, pas surprise de perdre sa solitude après seulement quelques minutes, pour accueillir l’arrivée de Gianni avec un sourire. C’est bon, il peut venir lui tenir compagnie, elle n’y voit aucun problème, l’invitant même d’un signe de main pour qu’il prenne place à ses côtés. Ils ont plusieurs choses à discuter, elle et lui, de toute façon. « Mon fiancé. » elle déclare d’entré de jeu, l’amusement dans le regard. C’était bien ça les rumeurs à leur sujet, non ? Qu’ils étaient en fait fiancés l’un à l’autre et que leurs histoires respectives n’étaient qu’une couverture pour cacher leur secret. Ce qu’il ne faut pas entendre tout de même. « N’empêche, tu m’as un peu volé mon histoire. Moi je pensais être original et me démarquer des autres avec ma fuite récente. » il fallait avouer que la coïncidence était particulièrement marquante. Dans un sens, même si elle sait qu’elle n’est pas la première à se désister de ses fiançailles, on dirait que ça la rassure de savoir que Gianni est passé par une gamme de sensation similaire à ce qu’elle a pu vivre, même si elle se doute bien que leur histoire contient plusieurs différences. « Est-ce que tu doutes parfois ? D’avoir pris la bonne décision ? » elle veut bien s’accrocher à certains points de repère, voir si elle est complètement à l’ouest avec sa vision concernant sa séparation.
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
give & take ( mardi - 21h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: give & take ( mardi - 21h00) — Mar 19 Mai - 5:18

Si d'ordinaire il passait plus volontiers du temps à l'extérieur quand il voulait retrouver le plaisir de nager, en soirée il n'était pas rare qu'il descende aux sous-sols, où la température de l'eau ne tranchait pas aussi radicalement avec celle des lieux. Comme ce soir, où dans l'hésitation de savoir s'il passerait la prochaine heure à l'intérieur du bassin ou en profiterait pour terminer le bouquin qu'il avait commencé, il avait embarqué avec lui tout le nécessaire pour se décider une fois sur place. A cette heure le chalet paraissait déjà plus silencieux qu'en journée, et ça laissait du temps pour réfléchir, à l'aventure, au sens que ça avait d'être ici, au fait aussi qu'à mesure que les semaines passaient il voyait approcher un peu plus la date de son anniversaire. Et que pour lui, c'était un jour qui voulait tout dire et rien dire à la fois, parce que tout ce qu'il avait construit ces presque vingt-huit derrières années n'avait pas pu effacer les questions sans réponse, le flou qui encore aujourd'hui entourait une partie de sa vie. C'était bizarre, d'être aussi convaincu de certaines choses et aussi perdu quand ça touchait à d'autres. Gianni avait peut être bien erré plus longtemps que prévu dans les sous-sols et s'était finalement décidé à pénétrer dans l'enceinte de la piscine, qui n'était définitivement pas le pire endroit où s'échouer à cette heure. D'autant plus qu'il nota après une seconde que les lieux étaient occupés. La luminosité n'aidant pas, il n'avait pas immédiatement reconnu Lejla, mais lorsqu'il arriva à sa hauteur c'est un sourire qu'il étira. Visiblement, elle était surtout venue se détendre et pas nécessairement profiter du bassin, tandis que son arrivée lui inspira une remarque de circonstances. Forcément, c'était tentant de faire écho à ces rumeurs balancées par Gossip Td et qui, très franchement, l'avaient plutôt amusé. C'était le raccourci facile, et eux des cibles de choix au vu des similitudes entre leurs deux situations. « Enfin, on doit plus se cacher. » Il se fendit d'un sourire amusé, au moment de retirer ses chaussures et de retrousser son jean pour s'asseoir à coté d'elle sur le bord du bassin. Finalement, pas vraiment l'une de ses deux options de départ, c'était bien la preuve qu'il était toujours mieux avisé d'improviser. Il pourrait toujours se baigner plus tard. « Je crois que tu devrais plutôt accuser la production, va savoir si y'a pas une sombre histoire de quotas là-dessous. » L'idée prêterait presque à sourire, en plus de rejoindre pas mal des discussions qu'il avait pu avoir depuis le début de l'aventure. Parait-il qu'on les sélectionnait tous parce qu'ils rentraient dans un certain nombre de cases intéressantes aux yeux de la production, faisant d'eux des instruments qu'ils n'auraient ensuite qu'à mettre en scène pour inspirer toutes sortes de sentiments aux téléspectateurs. Une perspective qui ne l'enthousiasmait pas tellement, elle, mais il avait signé en connaissance de cause. « J'aurais jamais pensé que quelqu'un ici pourrait se mettre à ma place. » Il avoua doucement. Il était convaincu que d'autres le pouvaient aussi dans une autre mesure, mais c'était un peu particulier de savoir que Lejla était exactement dans la même situation, avec tout ce que ça impliquait. Sa question résonna une seconde autour d'eux, avant que Gianni ne tranche, profondément sincère. « Non, parce que c'était la seule que je pouvais prendre. Et parce que ça aurait été plus facile de juste continuer comme avant et que pour ça, je suis convaincu que j'ai eu raison d'agir. » Parce qu'il avait pris une décision difficile sur le moment mais qui éviterait à deux personnes de souffrir, si ce n'est plus, et que pour ça il ne pouvait pas concevoir s'être trompé. Pas alors que ça lui avait demandé de renoncer à des illusions réconfortantes, et à la seule personne qui sache tout de lui et soit toujours restée. « Et toi ? » Il n'avait pas le sentiment qu'elle ait des regrets, peut être pour d'autres raisons, mais il pouvait se tromper. « Ça faisait combien de temps que vous étiez fiancés ? » Il ajouta, se demandant jusqu'à quel point leurs vécus se rejoignaient.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
give & take ( mardi - 21h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: give & take ( mardi - 21h00) — Jeu 21 Mai - 20:39

Jouer sur ce lien imaginaire qui unissait Gianni et Lejla simplement basé sur le fait qu’ils avaient tous les deux laissés des fiançailles derrière eux avant de s’engager dans une émission de télé-réalité était exactement le genre de chose qui amusait fortement Lejla. C’était à ce point absurde et improbable qu’elle pouvait presque comprendre pourquoi certains téléspectateurs s’étaient aventurés dans cette hypothèse. Malheureusement, elle était désolée de briser leurs rêves, mais ils se plantaient de A à Z, les pauvres. « J’en pouvais plus de tout ce suspense. » elle souffle avant de répondre à son sourire, ne s’étonnant pas qu’ils soient sur la même longueur d’onde face à ce délire. Reste que c’est surprenant de voir les similitudes de chacune de leur histoire, comme s’il l’un s’était inspiré de l’autre pour raconter la sienne. « Ça ne m’étonnerait pas non plus. Ils se sont dit que ça ferait parler. » elle ne devait plus se laisser surprendre face au pouvoir qu’avait la production et à quel point ils n’étaient que des marionnettes. Elle n’était pas du genre à s’en faire trop à cause de ça, elle savait ce pour quoi elle avait signé, ça ne l’empêchait pas de faire remonter quelques insécurités lorsqu’elle portait une trop grande attention au portrait global. « Le pire, c’est que je ne me souviens pas en avoir beaucoup parlé durant mon casting. » surement parce qu’au moment qu’elle s’était retrouvée devant la production à répondre à leurs questions, la rupture était encore beaucoup trop fraîche pour être capable d’étaler les détails. Elle s’était contentée de donner les grandes lignes, de la façon la plus détachée possible. Ce qui lui convenait. Après plusieurs semaines, et encore plus de questions à ce sujet, elle avait maintenant une certaine facilité à en parler. Elle sentait que ça le serait encore plus avec Gianni, comme il pouvait comprendre d’une certaine façon, ce par quoi elle était passée. « Moi non plus. Au moins, on sait que l’un comme l’autre, qu’on ne se juge pas à ce propos. » elle serait mal placée pour faire la morale, bien que de façon générale, Lejla n’est pas le genre de personne qui fera des remontrances à qui que ce soit. Elle est plus dans le laisser-aller à la base. Vivre et laisser vivre. Puis elle aborde le sujet du doute. De se remettre en question face à sa décision. Ils avaient beaucoup de temps ici pour réfléchir, pour se repasser divers scénarios en rafale, et ce serait de mentir de dire que certains de ces scénarios avaient un dénouement bien différent. Elle écoute Gianni attentivement, transposant ses paroles sur sa propre relation, acquiesçant d’un simple signe de tête pour lui affirmer qu’elle comprenait ce qu’il voulait dire. Même pas besoin d’y aller dans les détails. La composition de cette facilité à rester là où ils étaient simplement parce que c’était… facile, elle comprenait, oui. « Pareil. Je doute pas d’avoir pris la bonne décision, pour moi, même si je sais que pour lui et pour ma famille, j’ai clairement fait une grosse erreur. » parce que la perception de ce qui était bon pour elle jouait une grande différence ici. Elle, elle savait qu’elle ne l’aimait plus, et que de l’épouser, c’était uniquement parce que c’était facile et ça lui apportait la sécurité de son avenir. Lejla, elle n’aurait pas réussi à s’épanouir pleinement dans cette relation au-delà de ce qu’ils avaient vécu. C’était de se prendre elle-même dans un piège, dont elle aurait eu encore plus de difficulté à s’en sortir après le mariage. « Donc je ne regrette pas, mais je ne peux pas dire que je suis heureuse d’avoir mis fin à la relation. Je n’étais plus amoureuse… mais il fait intégralement partie de ma vie. C’est un énorme changement. » en participant à l’émission, en mettant fin à sa relation avec Logan, en quittant le ranch indéfiniment, Lejla mettait un gros point d’interrogation sur une feuille blanche. Et elle n’est pas certaine d’avoir la réponse, encore aujourd’hui. Elle fixe ses pieds qui pataugent dans l’eau durant quelques secondes, pensive, mais étonnamment sereine. Pas d’angoisse pour elle aujourd’hui, elle en a décidé ainsi. « Un an et demi, je crois. » c’est horrible, mais vite comme ça, elle ne se souvenait même plus de la date de leurs fiançailles. « Mais c’était un point récurrent dans notre relation. Je n’étais pas surprise quand il a sorti la bague. » même si aujourd’hui, elle se dit qu’elle n’aurait jamais dû l’accepter. Ça n’aurait rien changé, si ce n’est qu’elle lui aurait peut-être fait de mal, à Logan. « En même temps, on a été ensemble officiellement pendant presque sept ans, et on se connait depuis que j’en ai dix. Le mariage, les enfants, c’est le genre de sujets que tu finis par aborder à un certain moment. » elle normalise la chose, bien qu’ils en ont surement discuté encore plus longuement qu’un couple dit normal. « Et toi ? J’ai cru comprendre que vous avez été ensemble pendant longtemps, non ? T’as fait quand la grande demande ? » elle était surement là, la plus grande différence. Parce que Lejla, elle n’avait jamais été celle qui voulait profondément en elle de ce mariage. Elle n’avait qu’accepté, pour toutes sortes de raisons qui ne lui semblaient pas valides, même si elles étaient compréhensibles.  Alors que Gianni, il était celui qui avait fait la demande, s’ils ont suivi la façon traditionnelle (et super archaïque) de faire les choses. À moins qu’il l’avait fait pour faire plaisir, lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
give & take ( mardi - 21h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: give & take ( mardi - 21h00) — Ven 22 Mai - 21:14

C'était pas bien difficile de s'amuser de cette situation, d'autant plus que Gianni s'attendait un peu à ce qu'on leur imagine à Lejla et lui un passif commun dès qu'il avait su que leur vie sentimentale était un peu dans le même état. Maintenant qu'il y repensait, ça devait pas courir les rues, des candidats qui échappaient à un mariage pour venir s'enfermer dans une télé-réalité. Pourtant, ça devait typiquement être le genre de scénarios à la fois romanesques et un peu mélodramatiques dont la production devait raffoler, pas étonnant qu'on ait fini par trouver commode de les associer l'un à l'autre. Et ça le faisait sourire, parce que c'était clairement pas pire que de l'imaginer polygame – pour le coup, totalement opposé à sa vision des relations amoureuses et son rapport aux femmes. « T'inquiète, on est tranquilles. Ils sont tous sur d'autres dossiers. » Il glissa dans un sourire mutin, songeant que si c'avait du être vrai ils n'auraient probablement même pas été inquiétés de si tôt, ce qui rendait ça un peu plus cocasse. Et c'est sûr, ça lui faisait se poser quelques questions sur la façon dont la production devait y trouver son compte, d'une manière ou d'une autre, comme pour chaque profil ou association susceptibles de faire parler. « Quand Gossip td dit qu'elle a mené son enquête, tu crois qu'elle veut dire qu'elle a été cuisiner nos proches ou juste décortiquer nos réseaux sociaux ? » Il envisagea, dans un rire. Ce détail-là aussi l'avait amusé, en partie parce qu'il se l'imaginait depuis le début sous les traits d'un type un peu geek avachi depuis son ordinateur entrain de manger des chips. Peut être parce que c'était le contre-pied parfait de l'image que tendait à renvoyer la chroniqueuse, ou que ça lui plaisait de penser qu'on n'avait pas le moyen d'aller fouiller dans sa vie pour potentiellement tout étaler ensuite sur un blog. Il y avait des choses dont il préférerait parler lui-même, sans intermédiaire susceptible de bafouer son histoire, ça le ferait chier qu'on le prive de ce droit. La précision de Lejla, elle, le fit tiquer. « Même chose pour moi. Tout le monde a l'air de croire que c'est parfaitement anodin pour moi d'en parler en sachant qu'elle me verra à la télé, mais ils n'imaginent pas le respect que j'ai pour elle. » Peut être que c'était pareil pour Lejla, qu'elle aussi préférerait qu'on ne se méprenne pas sur ses intentions vis à vis de son ex. La sienne savait qu'il était ici, elle était même la seule à en avoir su autant avant son départ parce qu'il savait qu'elle n'essaierait pas de le retenir et qu'entre eux les choses étaient claires depuis même avant ça, et s'il n'avait plus l'intention de s'empêcher de vivre pour quelque chose qui ne leur avait fait que du tort, il n'irait jamais la dénigrer ni l'attaquer auprès de quiconque. C'est vrai, entre eux ça n'avait pas été tout rose, mais il n'était pas le genre de type à saquer ses ex par orgueil ou fierté mal placée, sachant qu'en plus ici il n'était pas du tout question de ça. Et forcément, savoir qu'un bout au moins de leur histoire était similaire, ça lui donnait l'agréable impression que Lejla pouvait comprendre, voir peut être plus loin que ce que l'histoire semblait raconter. « C'est un peu con à dire, mais si t'as envie d'en parler... même pas forcément que maintenant, sache juste que ce sera toujours possible. » L'italien ponctua ses paroles d'un sourire sincère, désireux de lui offrir la possibilité de se confier plus en détails par la suite si c'était plus facile face à quelqu'un qui pouvait se mettre à sa place. Il ignorait dans quelle mesure sa situation était peut être liée à ce qu'elle cachait, peut être que ça n'avait aucun rapport, mais dans tous les cas il n'était pas le genre à reprendre une main qu'il avait tendue. Et que sa réponse fasse écho à la sienne en ce qui concernait d'éventuels doutes, ça ne l'étonnait qu'à moitié. Il y avait juste un détail qui différait de son histoire à la sienne. « Comment tu lui as annoncé ? » Parce qu'il croyait comprendre que ça ne s'était pas fait dans le calme, ou du moins que le concerné ne s'était pas fait une raison. « Et ta famille, ils se sont jamais doutés que cette relation te rendait peut être pas heureuse ? » Parce qu'il supposait que pour elle aussi, c'était peut être la perspective de se voir faire sa vie avec quelqu'un qui ne la rendait pas heureuse qui avait motivé sa décision. Parce que c'était la raison la plus valable à son sens, et qu'il avait compris un peu tard que personne ne devrait s'imposer une histoire qui ne l'épanouissait pas, peu importe la raison. « Je connais ça. D'un coté tu te vois pas faire ta vie auprès de quelqu'un pour qui t'as pas ou plus de sentiments, et de l'autre tu sais que c'était pas le meilleur équilibre que tu pouvais trouver, mais que c'en était un quand même... » Il passait encore par ce genre de questionnements, sur comment il allait écrire une nouvelle page de sa vie en ayant tout à coup une liberté d'action qu'il n'avait plus connue depuis des années. Ce n'était même pas juste le fait de voir une pression considérable tomber de ses épaules, c'était aussi tout le reste. Car c'est toute sa vie qui allait reposer sur un nouvel équilibre, et c'est pour ça qu'il lui apparaissait de plus en plus évident qu'il aurait du mal à la reprendre en l'état, là où tout avait commencé et s'était fini. Lejla était donc fiancée depuis un an et demi lorsqu'elle avait pris la décision de mettre un terme à sa relation, et ces fiançailles n'étaient semble-t-il pas une surprise à l'échelle d'une histoire de long terme. « Donc à un moment donné de votre relation, ça t'aurait pas paru impensable de l'épouser ? C'est le fait que ce soit devenu tout à coup concret qui t'a fait réaliser que c'était pas ce que tu voulais ? » C'est qu'il lui semblait comprendre, et là encore ça rejoignait aussi un peu sa propre histoire. Parce que Lejla avait raison, il était lui aussi resté longtemps avec son ex. « Presque huit ans, en comptant les pauses qu'il nous est arrivés de faire parce qu'on était tellement jeunes quand on s'est connus que je crois qu'on a manqué d'un peu de maturité au début. » Ils n'étaient sortis ensemble que lorsqu'ils avaient quitté l'adolescence, mais Virna et lui s'étaient connus plus jeunes et le fait de si bien se connaître n'avait pas forcément rendu ça plus simple, au contraire. « On avait déjà effleuré le sujet du mariage parce que c'était aussi la suite logique, quelque part. Mais on voyait aussi que les choses se détérioraient entre nous et que c'était de plus en plus l'affection qu'on s'était toujours portés plutôt que des sentiments amoureux qui nous faisaient rester ensemble. » Il s'était brièvement épanché sur le sujet auprès d'une ou deux personnes ici, mais ça lui coûtait toujours un peu de reconnaître que le moment où il avait fait sa demande n'était pas le moment où il avait été le plus amoureux. C'était pas du tout le cas, même, et c'était bien le problème. « Ma demande... je l'ai faite dans un endroit et un contexte un peu particuliers. » Il glissa dans un sourire entendu, sans en dire beaucoup plus parce que c'était pas un petit détail et que ça suffirait déjà à expliquer pas mal de choses. « C'était y'a un peu plus de deux ans, et depuis ce jour-là on n'a pas vraiment mené la vie d'un couple sur le point de se marier. » A plus d'un niveau en tout cas, et même s'ils s'étaient souvent raccrochés à l'illusion d'une vie un tant soit peu épanouissante. Elle ne l'avait pas été, parce que c'était simplement pas une vie. « C'était pareil, pour vous ? » Ou est-ce que de son coté tout avait suivi son court normal jusqu'au moment où elle avait préféré tout arrêter ?

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
give & take ( mardi - 21h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: give & take ( mardi - 21h00) — Mer 27 Mai - 5:55

Quand Gianni évoque la possibilité que Gossip TD ait enquêté du côté de leurs proches, Lejla doit avouer qu’elle n’y avait même pas pensé à cette éventualité. Dans un sens, elle imagine mal ses proches répondre aux questions d’une chroniqueuse random du web qui fait dans les potins. « Nos réseaux sociaux, j’imagine. Il y a certainement des photos de mon couple qui trainent sur internet quelque part. Et shocking news… Ce n’est pas toi qui te retrouves sur les photos ! » elle énonce d’une voix dramatique comme si elle faisait lever le rideau sur le plus gros secret de la saison, venant finalement démentir ce qu’elle avait laissé croire quelques secondes plus tôt. « Dans tous les cas, Gossip TD a beaucoup de temps libre. Mais j’ai toujours pensé que c’était la fille de la saison 8. Celle qui avait passé son adolescence à jouer la Gossip Girl, version pauvre. » elle ne se souvient plus de son prénom, mais c’était celle qui avait couché avec le loser dont Jill et elle discutaient l’autre soir. Bref, ce n’est pas le sujet ici. Même s’ils ne sont pas liés par un secret quelconque, Gianni et Lejla pouvaient se comprendre sur plusieurs niveaux étant donné la similitude de leurs deux histoires. C’était normal pour les autres de se montrer curieux concernant leurs relations respectives, ce n’en était pas moins difficile pour eux d’en parler au quotidien. « C’est tellement ça. » elle souffle, totalement en accord avec ce qu’avance l’italien, projetant ses paroles sur sa propre relation. « J’ai aussi beaucoup de respect pour Logan, pour ce que nous avons vécu ensemble. Il fait intégralement partie de ma vie depuis que j’ai 10 ans. Bon, à l’époque, il en avait un peu rien à faire de moi, mais ça prouve qu’il est super important. Qu’on soit ensemble ou non. C’est ce que je commence à comprendre, maintenant que je l’ai laissé. » Le temps, c’est ce qui permet de pousse l’introspection un peu plus loin et réaliser ce qu’on avait et ce qu’on a perdu. Lejla elle ne reviendrait pas en arrière. Elle l’a dit souvent, ça faisait un petit bout de temps qu’elle n’était plus amoureuse de lui et qu’au final, l’épouser aurait été une erreur. Il faut lui laisser assimiler que sa vie ne sera peut-être plus jamais la même. Mais ça, ce n’est pas uniquement parce qu’elle a décidé de ne pas l’épouser. C’est un petit détail, finalement. Une conséquence de ses choix qu’elle assumait entièrement, même si ça apportait son lot d’insécurités pour l’avenir. Elle apprécie la suite, la façon dont Gianni lui offre son écoute, si jamais elle a envie de se confier, ça fait du bien de l’entendre. Il y a quelque chose de rassurant à savoir que quelqu’un peut comprendre. Elle dépose sa main sur son épaule dans un geste pour démontrer sa reconnaissance. « Merci, j’apprécie beaucoup. L’inverse s’applique aussi, si jamais. Un point de vue féminin c’est bien aussi. » elle ajoute dans un sourire bienveillant. Il peut toujours en parler avec ses potes italiens, bien qu’elle se dise que son avis, ou juste son écoute peut lui être utile quand il a envie de laisser sortir ce qu’il retient dans la limite du possible. Parce que c’était un peu ça le problème ici. Il pouvait être difficile de s’exprimer librement. Et si Lejla veut conserver son secret le plus longtemps possible, elle trouve parfois super contrariant de ne pas pouvoir en parler ouvertement. Gianni lui demande comment elle a annoncé qu’il n’y aurait pas de mariage. « De façon super lâche, un soir, une fois que ma décision était prise et que je savais que je voulais participer à l’émission. Il connaissait mes raisons, le pourquoi je faisais ça. Je ne lui ai jamais caché ce qui m’animait, mes convictions et ce pour quoi j’avais envie de me battre. Alors il ne pouvait pas prétendre être surpris dans un sens. Il me connait par cœur. Et il le voyait bien depuis plusieurs mois que je n’avais plus cette petite flamme d’amour en moi. » elle contrôle ses mots, pourtant ils représentent bien la complexité de ce que représentait cette rupture. C’était une question de sentiments par moment, mais de bien plus au niveau de la prise de décision. « Il était colère. Je crois qu’il aurait aimé être capable de me raisonner. De me faire rester. » et comme elle l’avait d’ailleurs mentionné à Santo, peut-être que si elle lui avait laissé du temps, il aurait réussi. Elle préfère le dénouement actuel, celui où elle pousse son idée jusqu’au bout en participant à l’émission. « Je ne sais pas pour toi, mais moi, je crois au mariage, je veux me marier un jour. Alors de voir que j’étais sur le point d’épouser une personne dont je n’étais plus amoureuse, juste parce qu’il… allait m’apporter quelque chose en retour. Je ne pouvais pas aller de l’avant. » plus la date du mariage approchait, plus c’était inconcevable pour elle. Elle se dit qu’elle parle peut-être trop. Elle n’en sait rien. « Et toi, elle l’a pris comment, quand tu lui as annoncé que c’était terminé ? » des larmes, des cris, de la compréhension ? Il y avait beaucoup d’options possibles dans une telle situation. Au contraire de Lejla, c’était peut-être une décision commune. La question sur sa famille la touche un peu plus. Elle sait à quel point elle a pu les décevoir, peu importe si Kyle lui dit que tout le monde s’ennuie d’elle a la maison lorsqu’il lui a écrit sur les médias sociaux aujourd’hui. Elle se dit qu’il voulait simplement lui faire plaisir. Il a toujours été le plus compréhensif de la bande. Avec Robert, par moments. « Je sais même pas si j’irais jusqu’à dire que je n’étais pas heureuse. J’avais certainement envie de plus et je crois qu’ils le ressentaient tous par moment. Dans mes paroles ou dans mes gestes. Je crois que je ne communiquais pas assez ce que je ressentais. La pression qui commençait à s’accumuler sur mes épaules. Je voulais leur faire plaisir. » elle termine par lâcher faiblement pour admettre que la faute ne leur revenait pas. C’était elle qui s’était montrée clémente avec les années. Lejla, elle s’était oubliée dans tout ça. Et le changement, le mouvement qu’elle fait dans sa vie, elle le fait pour elle, bien que le but final la dépasse largement. « Tu as déçu des gens, quand t’as décidé de venir ici ? » elle pourrait parler de la fin de ses fiançailles, mais elle décide de poser sa question de façon plus large, histoire de toucher à l’effet qu’a eu sa participation à l’émission sur ses proches. « Oui et oui. » elle répond simplement en haussant les épaules, pour indiquer qu’à un moment elle l’aurait bien épousé Logan. Au début, lorsqu’elle ne voyait que lui et qu’ils avaient arrêté de jouer les enfants. Quand Lejla avait arrêté de faire n’importe quoi et qu’elle lui avait enfin laissé une chance. « Il m’aurait demandé de l’épouser lorsque j’avais vingt-deux ans et les choses auraient peut-être été bien différentes. Mais on a attendu, on ne se sentait pas pressé par le temps. La routine s’est installée… » et il peut saisir la suite. Elle écoute attentivement les détails que lui offre Gianni sur sa relation, huit ans, quand même, encore une fois, un autre point qu’ils avaient en commun. « Vous aviez quel âge lorsque vous vous êtes connus ? » elle ose demander avant de le laisser continuer. Elle accroche à sa façon de décrire la détérioration de leur relation, confondant affection et sentiment amoureux, ce qui arrive souvent au bout d’un moment. Et plusieurs s’en contentent. Peut-être qu’elle aussi aurait été capable de s’en contenter, si elle était restée. Elle fronce les sourcils lorsqu’il parle de sa demande, une partie d’elle étant piquée de curiosité maintenant qu’il a donné un petit sneak peek. « Laisse-moi deviner, tu ne peux pas en dire plus ? » elle s’amuse face à cette information vague. C’est bon, ce n’est pas comme si Lejla n’avait pas glissé sur certaines infos pour se faufiler dans ses explications. Il faisait de son possible, elle voyait bien qu’il était le plus transparent possible avec elle et ça faisait du bien d’avoir ce genre de conversation. « C’était un plus un contrat qu’une preuve d’amour ? » elle lui demande, pourtant il peut bien comprendre que c’est ce qu’elle ressentait aussi. Son sourire en témoigne pour toute réponse à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
give & take ( mardi - 21h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: give & take ( mardi - 21h00) — Jeu 28 Mai - 21:54

Lejla mentionna l'idée que des photos de son couple puissent potentiellement traîner sur internet dans l'hypothèse où cette Gossip td voudrait vérifier ses petites théories depuis chez elle, et l'idée éveilla sa curiosité. « Et alors, il est comment cet ex-fiancé ? » Il demanda, dans un sourire. Puisqu'il était maintenant avéré que ça n'était pas lui qu'on risquait de voir apparaître sur ces photos, ça l'intéressait de s'en faire une idée plus précise, sans nécessairement que ça veuille dire avoir droit à une description poussée. Juste comment il était, si c'était un gars bien de chez elle un peu comme il avait tendance à se l'imaginer, ou s'il cultivait un style plus inattendu. Il y pensait parce que son ex n'était peut être pas exactement la représentation qu'on se faisait sur le papier de la femme italienne type, physiquement du moins, parce que pour le reste elle en était au contraire la parfaite incarnation. « Ouais, je me souviens un peu de cette fille. Mais tu penses qu'une ancienne candidate aurait rien de mieux à faire que de s'intéresser à nos petites histoires ? Parce que si non, 'faudrait peut être prévenir ceux qui s'attendent à goûter à la célébrité en sortant. » L'italien se fendit d'un rire, parce que ça ferait sens mais que d'un autre coté ça en dirait long sur la façon dont l'après pourrait les propulser une demi-seconde en tant que nouvelles coqueluches de la presse people pour finalement les voir tous retomber dans l'oubli en moins de temps encore. Non pas que ce ne soit pas précisément l'idée en ce qui le concernant, il n'avait aucune intention de jouer sur cette notoriété parce qu'il n'était pas là pour ça, mais tout le monde ne venait pas avec les mêmes objectifs et certains étaient peut être davantage attirés par l'attention des médias et les paillettes. Et s'il arrivait depuis le départ à évoquer la fin de son histoire en ayant conscience que c'en ferait une source de curiosité dès qu'il avait mis un pied dans le jeu, c'était la plupart du temps toujours en substance, avec ce rien de pudeur qui l'empêchait de complètement se livrer. Avec Lejla, c'était peut être plus facile du fait de leur situation et de ce qui faisait qu'inconsciemment il ait l'impression qu'elle pourrait mieux comprendre, mieux saisir peut être pourquoi venir ici et parler de tout ça, c'était loin d'être le choix facile au départ. « Tu penses que tu pourrais rester amie avec lui ? » Parce que c'était le genre de question qui se posait forcément tôt ou tard après une rupture, tout du moins quand les choses s'étaient terminées de telle sorte qu'on n'excluait pas immédiatement cette possibilité. « Moi, j'ai toujours pensé que ce serait compliqué, de retrouver ce genre de relation avec quelqu'un avec qui il y a eu quelque chose d'aussi fort qu'une passion amoureuse. Et je suis convaincu que ça finirait par devenir tout bonnement ambigu. » Parce que si les choses avaient évolué dans un sens, ça lui paraîtrait difficile de faire machine arrière en partant du principe que parce qu'il n'y avait plus de sentiments amoureux, une forme d'amitié pourrait émerger des cendres d'une relation. C'était peut être lui qui n'avait jamais vraiment su faire dans la demi-mesure et encore moins en amour, mais autant une fille qu'il avait aimé continuerait de compter d'une certaine manière, autant il n’appellerait pas ça de l'amitié parce que c'était loin d'être comparable au genre de relation qu'il pouvait avoir avec ses vrais amis. Et parce qu'il appréciait sans doute l'idée qu'il puisse y avoir avec Lejla cette forme de compréhension qu'il ne s'attendait pas à trouver à son arrivée, Gianni tint à lui offrir l'occasion de se confier si un jour elle en ressentait l'envie. Ça lui paraissait normal, de profiter du fait qu'ils expérimentent un peu la même chose pour se donner les moyens de mieux le vivre, peut être, en ayant quelqu'un vers qui se tourner. « Je manquerai pas de m'en souvenir, merci. » Il souffla dans un sourire, sans encore savoir jusqu'à quel point il pourrait tôt ou tard en avoir besoin, mais reconnaissant à Lejla de lui en offrir la possibilité en retour. Et puis elle n'avait pas tort, un point de vue féminin c'était loin d'être négligeable, après tout si leur situation tendait bien à prouver une chose, c'est que cette envie de se réapproprier sa vie et ses choix, ça pouvait vous prendre que vous soyez un homme ou une femme. Elle se confia sur les circonstances qui entouraient le moment où elle avait pris cette décision, et Gianni comprit que ça s'était décidé bien en amont, mais que c'était pour autant tombé comme un couperais tranchant sur une histoire vieille de plusieurs années. Parce que ça avait probablement toujours l'air un peu soudain, sur le moment, même quand on savait à quel point c'avait été réfléchi. « Donc quelque part, ta décision tu l'avais prise depuis longtemps mais c'est la perspective de faire cette émission qui t'a donné l'impulsion qu'il te manquait. Comme si ça avait sonné le bon moment, celui qui te donnerait le courage d'aller au bout de ce que tu voulais. » C'est ce qu'il lui semblait comprendre et ça ferait écho à sa propre décision, nourrie depuis assez longtemps pour qu'il n'ait plus été capable de la repousser, pour que tout à coup ce qui le retenait de le faire ne lui ait plus paru que dérisoire, face aux raisons qui l'incitaient à agir. Ça avait comme débloqué quelque chose en lui, lui avait jeté la réalité à la figure dans un sentiment d'urgence mêlé à l'impression que s'il avait pu prendre des décisions à la con dans sa vie, celle-là ne pouvait être que bonne. « Ça te faisait peur, qu'il puisse potentiellement réussir ? » A la faire rester, à la convaincre que c'était le mieux à faire parce que ça l'aurait été pour lui. Même pas forcément par orgueil, mais parce qu'un homme qui souffre pouvait parfois faire n'importe quoi pour retenir une femme, que ce soit pour les bonnes ou les mauvaises raisons. Et c'était le piège, de se laisser attendrir parce qu'un homme abattu, c'était toujours un spectacle désarmant. « C'est pareil pour moi. Me marier, c'est pas un truc que j'ai envie de faire simplement parce qu'une partie de moi s'y sentirait obligée et qu'une autre aurait l'impression que ça lui offrirait la tranquillité sur un plateau, celle de rentrer enfin dans le bon moule. » Il confia, sincère, avec le besoin peut être de faire la paix avec la façon dont à un certain moment il avait pu voir ça comme la facilité. Aujourd'hui, il le savait, il n'y aurait pas pires raison de le faire et c'était pas comme ça qu'il rêvait les choses lui non plus. « Je crois que j'ai envie que ce soit le truc le plus évident et le plus viscéral que j'ai jamais éprouvé, le moment où j'aurai envie de faire ma vie avec quelqu'un. » Pas une histoire de convenances ou de loyauté, mais une envie profonde de se lancer dans l'aventure avec la bonne personne. Il était prêt à se confronter à tous les inconnus et à toutes les incertitudes rien que pour se laisser la plus petite chance de ressentir cette évidence. « Elle était pas tellement surprise elle non plus, parce qu'on se rendait pas heureux et qu'elle en avait conscience autant que moi. Mais il a fallu qu'elle accepte que cette fin-là serait irrévocable, et ça a été le plus dur. Parce que j'ai traversé plus de choses avec elle qu'avec qui que ce soit d'autre, et que ça aussi ça compte une fois que tu fais le bilan d'une relation. » Alors ça n'avait pas été évident de tirer un trait sur ces années, quand bien même ils étaient assez lucides l'un et l'autre pour voir que ce qu'ils avaient encore d'un couple aux yeux des autres s'envolait quand ils se retrouvaient tous les deux. Sur la fin, l'attachement était encore réel mais les sentiments eux avaient disparu, et si c'était pas le constat le plus agréable à faire, c'était aussi le plus révélateur. Et ça lui parlait forcément, quand Lejla évoquait ce défaut de communication avec les autres, y compris ses proches, quand ce qu'on éprouvait comme crainte de décevoir rendait parfois difficile de mettre des mots sur ce qu'on ressentait. « T'as quand même pu te confier auprès de quelqu'un, dans les moments où la pression était la plus forte et où tu pouvais avoir besoin de l'évacuer ? Ne serait-ce qu'auprès d'une amie, ou d'une connaissance. » Se confier auprès de sa famille, c'était pas nécessairement le plus évident dans ces cas-là parce qu'ils étaient ceux qui avaient le plus à cœur de croire que nos décisions nous rendaient heureux et que c'était pas toujours simple de les détromper. « Mon père, principalement. C'est pas d'hier qu'à ses yeux j'ai pas toujours fait les bons choix et c'est pour ça que j'ai voulu retarder le moment où on aurait cette discussion, parce que je savais qu'en venant ici il serait bien forcé d'entendre mes raisons. » Et quand on connaissait son père, un homme juste mais particulièrement bûté, on savait que c'était pas toujours une mince affaire de lui faire admettre qu'une situation était désespérée même en lui mettant les éléments sous le nez. C'était dans sa nature de jamais renoncer, de toujours croire que parce que lui s'était relevé de tout, il ne tenait qu'aux autres de faire des efforts pour que ça s'arrange. Gianni ne voulait pas d'une discussion stérile avec lui, parce qu'il savait que sa venue ici aurait un impact beaucoup plus important. Lejla, elle, confia qu'elle se serait bien vue épouser son ex-fiancé à un moment donné de leur histoire, et il tiqua lorsqu'elle mentionna la routine. « Et tu penses que vous marier plus tôt, ça aurait empêché à cette routine de s'installer ? » Il demanda, en l'observant. Lui n'en était pas convaincu, songeant que ça n'aurait peut être eu pour effet que de retarder l'échéance. « Moi je pense que quand on est convaincu d'avoir trouvé la bonne personne, la routine on la combat comme on combattrait n'importe quel obstacle. C'est si on n'a pas cette envie-là qu'on a peut être rien à faire ensemble. » Et il pesait chacun de ses mots, quand bien même il avait le sentiment que Lejla était aussi prête à l'entendre que lui l'avait été à se l'avouer. « A la fin de notre histoire, mon ex et moi on passait de moins en moins de temps tous les deux, et ces moments-là me manquaient plus comme ils pouvaient me manquer avant. Quand on était ensemble, c'était comme si on se voyait pas, et je crois que ça me faisait plus de mal de la savoir tout près sans savoir quoi lui dire, que de la savoir loin. » Et c'est quand il avait pris la pleine mesure de la situation qu'il avait ouvert les yeux et compris que c'était pas pour les bonnes raisons qu'il était resté tout ce temps, que c'était pas par amour ni même parce qu'il n'envisageait pas de vivre sans elle. Au contraire, il avait brusquement réalisé que sa vie serait la même qu'elle en fasse partie ou non, qu'elle soit là ou ailleurs, qu'il soit tout pour elle ou juste le type qu'elle avait aimé. C'est de là qu'était parti le déclic. « On avait une quinzaine d'années. Ça aurait pu être ma toute première mais j'avais trop d'orgueil pour m'avouer qu'elle me plaisait. » Il avoua doucement, dans un léger rire. A plusieurs égards elle avait été la première fille pour lui, même si ça n'avait pas été techniquement le cas parce qu'il s'était voilé la face un moment avant de faire le premier pas. La suite lui tira un sourire en coin, plus joueur. « Pas sans te faire disparaître, alors on va peut être éviter. » Évidemment qu'il y avait des choses qu'il se contenterait d'effleurer, au moins encore quelques temps avant de décider qu'il pouvait se montrer plus éloquent. Il voulait bien se mettre en danger, mais pas juste comme ça, parce qu'il aurait relâché sa vigilance. Et il était convaincu que Lejla pouvait comprendre, elle dont il devinait qu'elle ne pouvait pas complètement se dévoiler non plus. « D'une certaine manière, même si c'est pas le mot que j'emploierais. Ça avait rien d'officiel, c'était plus qu'un truc que tu paraphes en bas d'une page. » Plus que juste une question d'honneur, et la vérité c'est qu'il ne saurait même pas comment l'appeler. Parce que ce qui avait motivé cette demande, rares étaient sûrement ceux qui pourraient le comprendre. « J'en conclus que pour toi, oui. » Ça faisait sens avec ce qu'elle insinuait déjà tout à l'heure, et Gianni dut réprimer les questions qui se frayèrent un chemin jusqu'à ses lèvres. Parce qu'elle en avait déjà beaucoup dit, qu'il s'était confié en retour pour que l'échange soit équitable mais qu'il voulait lui faire sentir qu'ils n'étaient pas obligés de creuser plus loin pour l'instant, surtout alors que sa proposition de l'écouter le moment venu serait toujours valable.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
give & take ( mardi - 21h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: give & take ( mardi - 21h00) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: PISCINE INTÉRIEURE-
Sauter vers: