Partagez
 

 Elle Driver. (samedi à 17h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Elle Driver. (samedi à 17h) Empty
Message (#) Sujet: Elle Driver. (samedi à 17h) — Mar 19 Mai - 10:41

@Cami

Ce n’est normalement pas dans sa vibe à Jill de se faire des après-midi au spa entre copines. Bizarrement, l’idée de se faire dorloter, ça la stresse plus qu’autre chose. Avec sa petite personnalité de meuf pas tactile, elle ne pige pas l'intérêt qu'il peut y avoir à se faire tripoter par une personne inconnue pendant plus d'une demi-heure. Faut vraiment être chelou pour trouver ça relaxant. Cami l’a informée qu’elle comptait s’y rendre plus tard dans la journée et Jill, elle lui a lancé ce drôle de regard l’air de se demander pourquoi elle a pensé qu’elle en aurait quelque chose à foutre. Depuis quand leur relation commence à sonner comme celle du duo Rosamie/Aera et leur passion commune pour les crèmes de jours ? Pourtant, vers 17h, elle vient tout de même zoner dans le sous-sol du chalet pour se rendre à son petit rdv détente et bichonnage, faute d’avoir trouvé une activité plus intéressante pour s’occuper. Elle s’installe sur un transat, pas trop sûre de comprendre ce que ça fout dans un spa mais elle n’est pas experte en la matière, pour attendre Cami avec son allure de petite queen. Elle accueille la parisienne d’un regard stoïque lorsqu’elle débarque enfin dans la pièce. « Finalement, je me suis dit que tu me devais bien un soin. Pour t’excuser de ne pas m’avoir citée dans ta dream team lors de la chronique d’Elena. » Il y a moyen que sa réponse ait subit quelques légères modifications, mais Jill elle s’en tape. Elle mérite qu’on la traite à sa juste valeure, comme une princesse dans cette baraque. Faut dire que Lejla l’habitue mal à surmonter ses soucis d’ego surdimensionné en lui apportant régulièrement son petit déjeuner au lit dans le cadre de leur colocation de la semaine. « Et un chocolat chaud aussi, pour le traquenard que vous m’avez tendue mardi. » elle glisse en désignant du menton le coin de la pièce où se trouve le kit préparation comfort winter drink. Jill, elle ne s’est toujours pas remise de l’intervention des trois boulets qu’elle a dû se coltiner il y a quelques jours. Tellement gênant et une mauvaise utilisation de son temps. « J’espère que tu comptes aussi donner des cours à Santo ? » Elle n’est pas trop convaincue par ses talents en séduction jusqu’à maintenant. « Louis aussi devrait rejoindre la classe, parce que dans le genre… » Elle roule des billes avec théâtralité. Elle ne va pas mentionner l’épisode bodyshot avec Maci puisqu’apparemment c’est devenu un sujet sensible, mais c’est plutôt parlant pour jauger le level du gars en la matière. « Ça s’est passé comment entre vous ? T’as tout de suite craqué sur sa lourdeur et ses fringues de plouc ? » Curieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Elle Driver. (samedi à 17h) Empty
Message (#) Sujet: Re: Elle Driver. (samedi à 17h) — Mer 20 Mai - 21:32

Cami se fait une après midi spa, juste parce que c'est un bon endroit pour chill au chaud. La benjamin se montre un peu perplexe face à la proposition, la parisienne n'avait pas insisté plus que nécessaire. Elle débarque et retrouve sa petite rebelle. Cami lui offre un regard attentif, rictus sur les lèvres en attendant qu'elle finisse son petit manège. Jill lui reparle de la rubrique d’Elena, un sourire s’étire sur ses pulpeuses en haussant les épaules dans une certaine nonchalance. « Je ne te savais pas aussi sensible » déclare Cami de sa voix tranquille avant de lui préparer son petit chocolat chaud. « On oublie toujours que tu n’as que dix huit ans » elle admet. Cami, à son âge, elle était pleine d’insécurités, elle l’est d’ailleurs toujours. Jill, c’est clairement un bébé qui oscille entre besoin d’attention et envie de troller. Elle essaie toujours de se montrer mega patiente. « Tu t’imagines où dans dix piges ? » elle demande. « Tu râles quand on ne s'occupe pas de toi, et une fois qu'on le fait, tu te plains encore » constate la poupée. « Quelle éternelle insatisfaite » elle fait mine de soupirer. « Tu veux que je lui donne des cours ? » elle titille dans un sourire. Cami, elle a clairement autre chose à faire que de donner des cours de drague à Santo, initialement, c’était principalement pour irriter Jill. Ca a fonctionné, elle estime que sa mission est remplie. La parisienne n'a jamais pris la chose au sérieux. Ses opales flirtent avec le minois de l'américaine avant de lui tendre sa boisson chaude. « Il semblerait que ses techniques marchent pourtant » elle glisse dans une certaine lucidité. « Tu ne trouves pas ? » elle souligne. Jill ne peut pas s’empêcher de reparler de Louis et de ses fringues de ploucs. Elle n’irai pas la contredire sur le sujet, trop habituée à le voir déambuler en jogging tous les jours, même les soirs de primes. « J’étais super désespérée et c’était le seul mec que j’avais sous la main disponible de la bande » elle ironise en roulant des billes, se calant sur le même mood d’expression que Jill : la moquerie et le bullshit. Elle espère que cela lui convient comme réponse, parce qu’elle est au max. « Mais je me suis reprise depuis » elle continue en ronronnant. Satisfaite ? « Et toi ? A partir de quel moment tu décrètes que cela ne se passera jamais avec quelqu'un ? » interroge la parisienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Elle Driver. (samedi à 17h) Empty
Message (#) Sujet: Re: Elle Driver. (samedi à 17h) — Ven 22 Mai - 19:52

Jill, elle n’est pas arrivée à maturation. C’est encore une adolescente, qui doit gérer tout un tas de bouleversements sur le plan biologique et social qu’elle ne capte qu’à moitié. Elle débarque de sa banlieue upper-middle-class des conflits plein la tête, parce qu’elle n’a pas encore eu le temps de se positionner du haut de ses dix-huit ans. Elle est constamment partagée entre la sensation d’être invisible quand on l’ignore et celle d’étouffer lorsqu’on l’infantilise. C’est clairement le bordel et pas mal de candidats ne pigent pas l’état d’hypersensibilité permanent dans lequel elle se trouve encore bloquée. Savoir regarder dans le rétroviseur pour observer l’ado mal dans sa peau qu’on était y’a plusieurs années, ce n’est pas donné à tout le monde. Jill, elle a hâte de passer à autre chose, mais elle sait aussi en profiter parfois. Genre comme là, patientant calmement, le temps que son chocolat chaud débarque sur un plateau d’argent. « Tu veux dire quand j’aurais ton âge ? » elle demande avec un sourire narquois. C’est presque le cas dans le fond. Dix ans, c’est ce qui la sépare de plusieurs candidats tels que Maci, Costa ou Aera. Y’a un sacré gouffre. « Mariée à Timothée Chalamet et en passe d’obtenir mon second Emmy Award. » L’intervalle, il est trop grand pour que Jill parvienne vraiment à se projeter. Surtout que là, il s’agit des premières années d’une vie professionnelle qui demeure encore dans le flou le plus total. La môme, elle ne sait même plus si elle la troll avec sa réponse ou si elle est sérieuse puisqu’elle s’est récemment découverte une passion pour l’acting. « Tu penses pouvoir te re-glisser dans ta vie pépouze à ta sortie ou t’envisages déjà des changements ? » Parce qu’il n’y a pas besoin de compter dix ans pour ramer à s’inventer un avenir. Cami, elle avait déjà l’air d’avoir débarqué dans son boulot comme une touriste, donc ce n’est pas dit qu’elle souhaite y rester ad vitam æternam. TD, c’est souvent un tremplin. Ou un déclencheur, une occasion de bouleverser sa vie. A la fin de l’aventure, ils se verront tous offrir beaucoup de nouvelles opportunités. Chaque saison, il y a même des débiles qui lâchent tout, changeant carrément de continent pour suivre leur nouvel âme sœur made in reality-tv. « Il n’a pas de techniques. » elle glisse à propos du plus jeune des fratelli de son air peu convaincu. Cet abrutit, il se contente juste d’exister avec son air désabusé. Jill et Kara, elles se laissent entuber en pensant que c’est un gars chill et marrant pour passer le temps dans le chalet en comparaison des autres spécimens disponibles. Il a surtout la chance de ne pas trop souffrir de la concurrence dans leur tranche d’âge, parce que ce n’est pas Carlito qui va lui voler tous ses bails. « Je comprends mieux. » elle lâche dans un sourire face à la réponse de Cami concernant son bf. Par contre, elle bugge un peu sur la question qui suit, Jill. Elle n’a pas trop l’impression d’avoir déjà expérimenté le phénomène, mais faut aussi admettre que ce n’est pas trop le genre de problèmes qui se posent lorsqu’on développe principalement des crushs pour des types imaginaires. « Quand le gars se met à parler ? » idk, Cami. C’est compliqué. Jill, elle le décrète automatiquement, parce qu’elle n’est pas aussi prête à avoir un mec et tout ce qui va avec qu’elle essaye de le faire croire en flirtant avec tout ce qui bouge. « Quand t’aimes quelqu’un, tu te vois vraiment passer toute ta vie avec lui ? » Genre. Comment ça se passe ? Pour Jill, se mettre en couple, ça sonne comme engager à tout jamais son existence avec un individu sans possibilité de retour en arrière. Y’a vraiment une idée d’enfermement dans son imaginaire qui ne la branche pas le moins du monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Elle Driver. (samedi à 17h) Empty
Message (#) Sujet: Re: Elle Driver. (samedi à 17h) — Lun 25 Mai - 0:46

La perche tendue avait été rapidement saisie. « Facile celle-ci, Jill » elle se contente de glisser quand la benjamine met en avant leur différence d'âge. Hâte de la voir galérer à vingt cinq piges. Jill évoque l'acting. Cami ne sait vraiment comment l'aborder. « Il sort pas déjà avec la fille Depp lui déjà ? » Elle veut pas détruire ses rêves mais il a l'air bien booké le semi frenchie. Son minois se redresse, écoutant la question de Jill. « Ma vie me convient très bien pour l'instant » glisse Cami. Les seuls changements qu'elle pourrait faire dépendent éventuellement de Louis. Sauf qu'elle évite de lancer Jill sur un énième sujet trop facile pour elle. Globalement la parisienne est bien dans ses pompes. « J'attends pas après une télé-réalité pour faire des ajustements » décrète Cami. Sa participation, c'est juste un bonus appréciable mais elle ne vient en rien structurer sa vie d'après ou l'impacter réellement. La môme aborde son aventure avec une distance presque inhabituelle dans son quotidien. « Et toi ? Tu vas t'en servir pour décrocher le premier rôle dans un soap ? » glisse de sa voix fluette avant qu'elles n'abordent l'air de rien le sujet relatif à l'acteur principal de la petite vie de Jill dans le chalet. « Il faut croire qu'il n'a pas besoin d'en avoir » se marre la parisienne en s'installant à ses côtés, une fois le biberon dans les mains de la capricieuse. Cami, elle est plutôt sérieuse dans les questions sui suivent. « Va falloir à un moment laisser sa chance à quelqu'un » se contente de répondre Cami. Jill, elle a le temps à dix huit piges de voir venir la chose d'ici là. « Dehors » elle précise, parce que Cami, elle ne la pousse pas dans les bras de fratello junior sérieusement. La leçon de drague, c'était du bullshit qui lui servira pour plus tard si elle le souhaite, n'ayant rien pour incarner le rôle de Cupidon ici. Kara préféra surement s'en charger. Ce n'est pas vraiment la vie ici, mais dehors, c'est sa réalité à Jill. Y a un moment où elle se fatiguera et s'étonnera de rien n'avoir construit de vrai, de tangible. Les opales de Cami s'accrochent à celle de Jill lorsque sa question raisonne. La môme hoche la tête de droite à gauche. « Non, pas forcément » elle énonce dans un haussement d'épaule. Cami, ça n'a jamais été son cas, c'est peut être pour cela que rien n'a jamais fonctionné comme elle le souhaitait finalement. « Quand tu aimes quelqu'un, ça peut simplement dire qu'il est la personne avec qui tu veux partager le plus de moments, pour profiter de l'instant présent » elle glisse, super ancrée dans le présent, s'étend toujours refusé à penser dans le futur. « Un couple, c'est le bagne pour toi ? » elle demande en souriant, Jill, elle donne l'impression qu'il s'agit d'un engagement éternel et inviolable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Elle Driver. (samedi à 17h) Empty
Message (#) Sujet: Re: Elle Driver. (samedi à 17h) — Mer 27 Mai - 18:05

La môme, elle hausse les épaules, pas franchement concernée par le statut matrimonial du Timothée. Elle n’en a rien à branler de l’autre blondasse au pedigree intéressant. Tu parles qu’elle ne va pas faire long feu avec ses petites moues de gosse hautaine qui se prend trop au sérieux, en comparaison d’une Jill sauvage bien plus amusante. Elle cherche à gratter des infos auprès de Cami sur son après-TD, des idées déjà bien en tête. Parce que forcément, quelque part dans l’équation, y’a Louis qui doit zoner. Jill, elle se demande comment ça va se passer. Qui va enfin décider de faire des concessions pour réintégrer la vie du second. Elle n’arrive pas trop à piger leur dynamique, parce qu’ils ont le don d’esquiver ses questions. Ce n’est pas comme une Lejla qui lui balance d’elle-même toutes les nouveautés de sa vie sentimentale de candidate de télé-réalité. Elle se retient un peu de rouler des billes pour marquer sa frustration, parce que Cami, elle doit bien savoir dans le fond de quels ajustements elle voulait parler. « T’es un peu sortie avec d’autres gars depuis Louis ? » Son job à l’ambassade ou whatever, elle n’en a franchement rien à carrer. Jill, elle aimerait comprendre ne serait-ce que depuis combien de temps ils ne se fréquentent plus ces deux boulets. « C’est dans mes plans, oui. » Genre. Depuis trois semaines, lorsqu’elle s’est inventé ce projet aux côtés de Jethro, paix à son âme. Comme toutes les filles qui n’ont pas envie de se fouler, Jill a décidé qu’elle voulait devenir actrice. « Tu crois que ça me correspond ? » elle cherche à se rencarder auprès de sa toute nouvelle conseillère d’orientation. Cami, elle s’est créé un petit rôle de coach pour détourner l’attention de la môme. C’est bien beau de se focus sur Santo, mais il y a d’autres domaines qui requièrent ses advices personnalisés. Jill récupère sa tasse de chocolat chaud, feintant de ne pas entendre les pics concernant le fratello. C’est sa technique hautement mature d’ignorer toutes les questions ou réflexions qui la font chier. Elle n’arrive pas trop à s’intéresser aux mecs. Enfin. Pour de vrai et non de cette étrange façon un brin superficielle qui domine la plupart de ses échanges randoms avec la gente masculine dans le chalet. Elle ne sait pas trop si et quand ça changera. Peut-être qu’elle a besoin de grandir et d’évoluer, peut-être qu’elle est juste trop insensible et autocentré pour s’intéresser à quiconque d’autre qu’elle-même. « Oui. Mais j’ai une excuse. » elle glisse dans un léger sourire lorsque Cami lui demande si être en couple s’apparente au bagne de son point de vue. « Je tiens pour responsable mes parents et toutes leurs conneries avant qu’ils ne décident enfin de divorcer. » C’était pas très joli à voir. Jill, elle a du mal à croire en l’amour sincère avec ce couple en carton qui lui a servi de modèle pendant toutes les premières années de son existence. Aucun scrupule à tout leur mettre sur le dos. « Je crois que ça m’a dégoûtée. » Peut-être l’un des seuls trucs honnêtes qu’elle sort depuis le début de l’aventure. Elle n’arrive pas à se voir amoureuse, Jill. Ce n’est pas un sentiment qu’elle s’imagine éprouver un jour, comme si y être insensible était inscrit dans son code génétique. « T’aimerais te marier ? » Pas forcément avec l’autre gland, mais plus de manière générale. C’est dans son délire de se promettre amour et fidélité forever ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Elle Driver. (samedi à 17h) Empty
Message (#) Sujet: Re: Elle Driver. (samedi à 17h) — Sam 30 Mai - 0:46

La benjamine revient à la charge concernant le français qui semble obsédé ses pensées dès qu'elles sont ensemble. La réponse à sa question semble plutôt évidente. « Non, j'attends le bon » elle ironise en croisant les opales de Jill. Cami, elle a toujours eu depuis longtemps cette image de meuf super niaise en amour, toute douce et mims alors qu'elle est en réalité la première à aborder la chose avec légèreté et insouciance. Mais ça l'amuse un peu de jouer de son image de meuf biberonnée à Disney depuis le berceau, comme Jill dans son personnage de petite brat. Comme à l'instant quand elle lui expose ses envies de fame et de paillettes à la sortie. « Le but c'est que ça te plaise, on s'en moque un peu que ça te corresponde ou pas » répond Cami. La vérité est également qu'elles ne se connaissent pas assez, sûrement parce que Jill refuse de jouer le jeu donc elle se voit mal affirmer ou infirmer. « Oublie pas qu'une fois que t'es une starlette, c'est fini l'intimité et la tranquillité » elle prévient. Cami en tout cas, elle aspire à retomber dans l'anonymat après Thrown Dice pour retrouver son ancienne vie et ceux qui la composent. Jill l'éclaire justement un peu plus sur sa petite life en dehors des murs du chalet en évoquant ses divorces de ses parents.« Ils ne se parlent plus du tout ? » questionne la parisienne. « T'es pas obligée ni conditionnée pour reproduire le même schéma » rappelle simplement la poupée de sa voix fluette. Dans tous les cas, elle reste persuadée que Jill tombera plus tard sur une personne qui la fera changer d'avis sur la question. Là, à dix huit piges, elle n'est juste pas prête et c'est normal. Jill lui parle mariage. Vaste débat. La môme s'octroie quelques secondes de réflexion. « Non. Je n'accorde pas de symbolique à la chose » répond tranquillement Cami. Elle n'y voit rien de particulier, si ce n'est l'occasion de faire une fête avec tous ses proches, mais dans ce cas là, pas besoin de faire un passage forcé devant le maire. Avec sa mif, ça reste un gros point de désaccord cette histoire, comme si elle n'arrivait pas à accrocher à ce point de leur culture, de son éducation et qu'elle le faisait exprès. Cami ne voit pas cela comme une prison mais simplement comme sans intérêt. « Mais si c'est essentiel et nécessaire pour l'autre personne » elle amorce en douceur même si elle a suffisamment confiance en son bon goût pour ne pas être avec une personne tant en demande de formalisme et de solennités. « Je pourrai éventuellement réviser ma position » elle laisse en haussant les épaules. « Et j'ferai un contrat de mariage en béton » elle plaisante qu'à moitié, pour avoir passée tout un semestre à avoir étudier le droit de la famille, elle préfère suivre les conseils de leur prof. « Je ne te retourne pas la question, ça dégoute non ? » elle glisse simplement. « Tu penses que t'arriveras sincèrement et durablement à te lier avec des gens d'ici ? » questionne Cami en croisant ses opales.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
Elle Driver. (samedi à 17h) Empty
Message (#) Sujet: Re: Elle Driver. (samedi à 17h) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SPA-
Sauter vers: