Partagez
 

 sunset (lun, 20h00)

Aller en bas 
AuteurMessage
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie En ligne
sunset (lun, 20h00) Empty
Message (#) Sujet: sunset (lun, 20h00) — Mar 19 Mai - 13:23


après une petite journée tranquille, reposante après un prime encore plein de surprises, tu t'apprêtes à sortir. t'as bien envie d'aller profiter du soleil qui commence tout juste à pointer le bout de son nez sur Hallstatt. t'aimerais que ça se réchauffe un peu, parce que ça ne serait clairement pas du luxe d'avoir un peu plus de chaleur dans cette région qui paraît particulièrement froide, sortie de tes Philippines natales. le choc thermique, tu l'as absorbé, mais t'es quand même pas encore fan de la situation météorologique de ce pays dont tu ne connais qu'une minuscule partie. t'es incapable de dire si l'Autriche, c'est grand, mais l'aperçu que tu en as comporte quand même des avantages : pour toi, c'est dépaysant et en plus de ça, c'est beau. parce que des montagnes, vous en avez aux Philippines mais les paysages sont tout de même totalement différents de ceux-ci. t'as entendu parler d'une plateforme, sur laquelle il est possible de contempler le village alors t'as bien envie d'aller en profiter, regarder le coucher du soleil depuis celle-ci est une expérience que tu as envie de faire. le ciel commence à changer pour des couleurs plus rosées et tu te dis qu'il est donc grand temps de prendre le funiculaire pour rejoindre les hauteurs. emmitouflée comme toujours dans ta doudoune, tu files dans la direction qu'on t'a indiqué et tu te retrouve rapidement devant une plateforme triangulaire sur laquelle tu t'avances doucement. t'as pas peur du vide, ou en tous cas, tu n'as pas connaissance de cette peur. au bout du triangle, une silhouette se dessine au fil de tes pas. tu découvres Gianni, emmitouflé lui aussi. salut ! tu viens admirer le coucher du soleil, toi aussi ?, tu demandes en t'approchant pour le rejoindre. tu regardes en bas et effectivement, la vue sur Hallstatt est imprenable. on ne t'avait pas menti, le paysage est spectaculaire. wow, c'est haut, quand même., tu souffles en posant ton regard à l'horizontal. tu viens souvent, ici ? parce que si toi, tu n'as encore jamais mis les pieds sur cette plateforme, tu te doutes que le lieu est certainement beaucoup plus prisé par les autres candidats. si on t'en a parlé, c'est que ça a plu à certains de tes camarades ici. c'était comment, ton prime ?, tu demandes dans un sourire. t'as retenu les informations essentielles, celles qui te concernent, comme toujours. c'est impossible de tout retenir, les choses se passent trop vite et il y a souvent trop d'agitation.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
sunset (lun, 20h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: sunset (lun, 20h00) — Mer 20 Mai - 5:40

L'air avait beau se réchauffer un peu, donnant l'illusion d'un semblant de printemps, il fallait se trouver à hauteur de la plateforme en début de soirée pour sentir que ça n'était pas encore demain qu'ils rangeraient leurs vestes chaudes au fond de leur valise. Contre toute attente, il s'habituait au fait de goûter ici à un climat légèrement différent de celui dont il profitait chez lui, et l'italien voyait même en ça un bon entraînement dans l'hypothèse où il repenserait légèrement sa vie à Manduria à sa sortie. C'était le genre de pensées qu'il pouvait avoir quand il cherchait à se vider la tête en profitant du paysage, mais Gianni mentirait s'il disait que tout ça, ça ne le forçait pas à porter un regard critique sur sa vie en dehors d'ici. Sur les dernières années, et la façon dont pas mal de choses auraient sûrement été différentes s'il n'avait pas trouvé autant de réconfort dans le fait de s'accrocher à certains repères, même quand ça n'était pas toujours une bonne idée. Il retournait ça dans sa tête comme pas mal d'autres choses, inspiré par ses conversations avec les uns et les autres, sur leurs choix, leurs envies et leurs projets. Il trouverait ça étrange, dans le cas contraire, de passer autant de temps avec eux sans que leurs échanges ne l'impactent. Son regard se perdit dans l'immensité du ciel, ses bras croisés sur son torse comme pour contenir la chaleur de sa veste, avant qu'une voix ne s'élève et ne l'incite à se retourner pour découvrir Rosamie, qu'il accueillit dans un sourire. « Oui, j'ai toujours trouvé que c'était un spectacle fascinant quel que soit l'endroit depuis lequel on l'observe. » Ce ciel de feu, il pourrait l'admirer un moment sans s'en lasser alors même que Gianni n'était pas connu pour être quelqu'un de particulièrement patient, toujours plutôt tourné vers l'action, prêt à sauter d'un bout à l'autre d'un gouffre plutôt que susceptible de passer dix minutes à évaluer si la distance était raisonnable. Ça avait quelque chose d'énigmatique, un coucher de soleil, et ça lui donnait envie de prendre le temps. « Tu crains rien, et je dis pas ça juste parce que je te laisserais pas basculer dans le vide sans réagir, je suis pas encore assez stratège pour te laisser dans cette situation. » Il glissa d'un air amusé, au moment de poser les paumes de ses mains sur la rambarde. Il imaginait mal qui que ce soit se mettre délibérément en danger, mais à cette hauteur on ne savait jamais à quel point quelqu'un serait à l'aise ou non. « De temps en temps. Je trouve les lieux plutôt propices à la réflexion. » Il avait évoqué la vue juste avant, mais cette espèce de quiétude empreinte de mystère, il la trouvait agréable. « Toi, qu'est-ce qui t'a donné envie de monter ? » Gianni questionna, dans un sourire, pour avoir compris à sa façon de découvrir les lieux et leur situation qu'elle n'y était pas familière. Il faut dire qu'ils n'étaient pas tout près du chalet, et que tout le monde n'irait pas prendre le funiculaire simplement pour observer un coucher de soleil depuis un point aussi stratégiquement intéressant. Mais elle l'avait fait, quelle que soit ce qui l'avait conduite ici. Rosamie l'interrogea sur le prime de la veille, et l'italien reposa son regard sur l'horizon. « Pas si terrible si on se concentre sur les dilemmes, parce que comparé à d'autres je sais que je suis pas à plaindre. La soirée a redistribué pas mal de cartes, rien que dans les nominations. » C'est sûr, il aurait préféré garder son droit de nominer et ne pas perdre par deux fois de l'argent, mais certains avaient écopé de trucs plus handicapants, alors il ne s'était pas plaint comme il aurait pu le faire si ça avait été plus critique. « T'as pu aborder le prime plus sereinement, finalement ? » Il reposa sur elle un regard concerné, se rappelant leur discussion de l'autre jour et l'appréhension de la jeune femme. Il ne parlait pas tant des bonus et malus pour le coup, parce que c'était jamais que le jeu. Mais dans une dimension un peu plus personnelle, parce qu'il savait que Rosamie était le genre de personne à s'impliquer émotionnellement et que ces rendez-vous ne ménageaient pas toujours les plus sensibles.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie En ligne
sunset (lun, 20h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: sunset (lun, 20h00) — Jeu 21 Mai - 0:09

tu observes autour de toi, le paysage qui s'offre à tes yeux. un peu de neige, des énormes monticules de pierre, de la végétation. tout ça, c'est très différent de ce que tu peux trouver aux Philippines dans des paysages qui se rapprochent de ceux-ci. ça se rapproche, mais ça n'a quand même absolument rien à voir. chez toi, y'a pas de neige, chez toi, c'est surtout des volcans, actifs ou non et ça paraît beaucoup moins haut que les montagnes au coeur desquelles vous vous trouvez. alors t'es subjuguée par ce que la terre est quand même capable d'offrir, par ce qui existe. t'en as vu, des paysages différents au cours de tes voyages mais ça restait quelques jours à droite et à gauche en Asie du Sud-Est, donc t'as franchement pas vu grand chose de ce qui existe réellement. alors tu te reconnais assez dans ce que t'énonces Gianni à l'égard du coucher de soleil qu'il est apparemment venu regarder, lui aussi. c'est fou, hein, comment il a besoin de rien pour être toujours sublime., c'est vrai, au bord d'une plage, au milieu des grattes ciels, sur une plateforme panoramique au milieu de la montagne ou à la campagne, c'est toujours aussi beau. tu sais que t'as de la chance de pouvoir profiter de ça, de t'arrêter deux secondes pour souffler et juste contempler l'univers à l'oeuvre. tu t'approches de la rambarde pour regarder par dessus, tu t'aperçois que c'est quand même particulièrement haut. tu commentes ce que tu vois et bien évidemment, Gianni s'empresse de plaisanter. tu le reconnais bien là, ton tout premier coloc. t'es surtout encore dans ma team, ça t'empêche de me pousser dans le vide. tu lâches pour continuer sur la plaisanterie. après, il aurait une sale réputation. et puis, après t'avoir sauvé d'une pneumonie, je pense que le public n'apprécierait pas le geste. tu ajoutes dans un rire. quoi que, le public a pas l'air de te porter particulièrement dans son coeur au vue des quelques tweets que t'as vu passer sur Gossip TD. t'as pas particulièrement peur pour autant, au pire tu te retrouveras éliminée mais ce n'est pas excessivement grave. t'espères juste que t'auras eu l'opportunité de parler de ton secret avant ça. et puis, temps que tes camarades t'apprécient, les votes des téléspectateurs et le peu d'estime qu'ils te portent ne comptent pas réellement. tu apprends que Gianni se rend de temps en temps ici, arguant que c'est un bon endroit pour réfléchir. tu veux bien le concevoir sans trop de peine. ah ouais ? tu penses à quoi quand tu viens ici ?, tu le questionnes, parce qu'il reste énigmatique l'italien, derrière son humour à toute épreuve. quant à toi... tu souris, amusée. j'ai été voir les avis sur TripRoomator, et ils disaient que c'était vraiment canon, reposant, grandiose..., en l'absence d'internet, les avis sur lesquels tu peux compter, ce sont ceux des autres candidats. alors t'as décidé d'écouter et d'essayer. et même si c'est loin, c'est pas extrêmement grave. tu changes de sujet, pour aborder le prime et t'es ravie d'apprendre que Gianni avait passé un plutôt bon moment. pas de grand danger à déplorer, et un dilemme qui était facile. tant mieux, parce que c'est jamais évident ce genre de choses. pauvre Izïa, elle a pas de chance., parce qu'elle est la cible de deux voix contre elle avant même le début des nominations, autant dire que son destin est quasiment scellé, surtout qu'elle est déjà sur la sellette depuis un moment. t'as retenu ça comme une information importante, parce que ça t'ennuie pour ta copine. t'as pas envie de la voir partir prématurément. une fois que j'ai été dedans, ça a été. c'était pas trop difficile à gérer cette fois. pas de gros drama, pas de dilemme trop difficile, rien à déplorer en somme. t'as perdu un peu d'argent, t'en as aussi gagné un peu et un indice a été révélé sur ton secret. je me demande quand même toujours à quelle sauce on va être mangés la semaine prochaine., non parce que c'est quand même impressionnant le nombre d'activités que la production a dans son chapeau. vous êtes toujours surpris. positivement ou négativement. je me dis qu'on est jamais à l'abri de rien. et j'ai quand même envie de remplir au moins un objectif. parler de ton secret, juste ça. c'est ton seul objectif réel. gagner, ce serait cool, mais c'est pas ton but premier. t'y vois évidemment des avantages et tu cracherais évidemment pas dessus.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
sunset (lun, 20h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: sunset (lun, 20h00) — Ven 22 Mai - 3:48

S'il ne se considérait pas comme quelqu'un de facilement impressionnable, Gianni avait toujours été plus fasciné par ce genre de ciels que par n'importe quoi d'autre. Chez lui, il n'y avait pas souvent autant de nuages pour refléter cette lueur rougeâtre qui accrochait la rétine, en ça le ciel de ce soir était peut être plus proche de celui de New York, bien qu'il soit convaincu qu'on puisse observer un spectacle depuis n'importe où sans que ce soit jamais tout à fait le même. C'était précisément ça, qui lui plaisait. « C'est le genre de photos que tu postes sur instagram en dehors d'ici ? Des paysages un peu poétiques, qui donnent envie de voyager. » Ça ne le surprendrait pas vraiment, il imaginait assez Rosamie chercher à capter la beauté qui l'entourait parce que c'était ce que sa personnalité renvoyait. « Si je suis complètement à coté de la plaque, on pourra pas m'accuser de faire secrètement partie de tes followers. » Il lâcha dans un rire, ayant compris qu'elle était plutôt reconnue sur les réseaux sociaux et donc que ce ne serait techniquement pas si étonnant que l'un d'entre eux fasse partie de sa fanbase d'avant l'émission. Clairement, ce serait bizarre, et en dépit de l'image qu'on se plaisait à lui coller Gianni n'avait pas trop le profil – encore moins sans l'assumer dès le départ – sur ça Rosamie pouvait être rassurée. Et s'il lui assura qu'elle pouvait s'approcher du bord sans crainte de le voir tourner les talons s'il lui arrivait quelque chose, la remarque de la jeune femme lui rappela un détail. « On est dans la même team ? J'ai pourtant entendu dire que t'avais vendu ton âme aux Adler. » Ses lèvres se fendirent d'un sourire amusé et Gianni lui lança un petit regard, intrigué par ce tweet relayé par Gossip td qu'en réalité il n'avait pas pris beaucoup plus au sérieux que le reste. Il y repensait juste et l'occasion était trop belle de se montrer curieux, après tout ça n'était pas comme si qui que ce soit pouvait s'étonner que des liens forts se créent en dehors des équipes. Lui aussi, il appréciait plusieurs candidats de l'autre coté, probablement même qu'il avait noué autant de liens d'une équipe à l'autre et en ça il soulevait la question avec une certaine légèreté. « C'est vrai, tu m'as sûrement évité quelques complications. Comme à la production, d'ailleurs, eux aussi devraient t'en être reconnaissants. » Il fit remarquer, d'un air entendu. Pas sûr toutefois que c'aurait été tellement bien vu qu'un candidat chope la crève après avoir passé une semaine avec rien sur le dos. Il imaginait facilement des associations leur tomber dessus au moindre truc un peu limite, même si sa connaissance de cet univers s'arrêtait là. Non pas que ça l'aurait de toute façon empêché de se traîner d'un bout à l'autre du chalet, il aurait bien trop détesté l'idée de disparaître des écrans pour un truc déjà indépendant de sa volonté, ça n'aurait fait que le rendre encore plus déterminé à montrer qu'il en fallait beaucoup plus pour l'abattre. « Pas mal de trucs. A l'après, le plus souvent. A la vie que j'ai laissé derrière moi et que je suis pas sûr de retrouver, ou pas entièrement. » Il n'en faisait pas un secret, pour le coup, il lui était difficile de ne pas penser à la vie qui suivait son court pendant qu'ils étaient ici et aux décisions qu'il lui faudrait peut être prendre après l'aventure. Non pas qu'il n'ait pas déjà pris la plus décisive, mais ça soulevait d'autres questions. « Et tu t'es dit que t'allais venir l'observer de tes propres yeux. Comme quoi, ça a pas mal de bons cotés, la colocation. » Il releva dans un sourire pensif. « T'avais déjà testé ? » Elle ne serait pas la première dans ce cas, et pour ne l'avoir de son coté jamais fait au sens propre du terme – il y avait cela dit pas mal de situations dans sa vie qui auraient pu, de près ou de loin, s'apparenter à une colocation – il était toujours curieux de se nourrir de ce genre d'expériences. Et s'il n'y avait pas grand chose à dire sur le prime qu'il avait passé, ils relevèrent que certains candidats n'avaient pas été épargnés. « J'aurais sûrement fait le même choix à la place d'Ashley, mais ouais, c'est pas de chance. » Même si la chance n'avait pas grand chose à voir dans ce qui n'était au fond qu'une question d'affinités ou de stratégies personnelles, mais se choper deux voix d'office sur un dilemme, ça l'aurait ennuyé autant qu'Izïa sans doute. Rosamie, elle, semblait en définitive avoir passé un prime tranquille, même s'il notait qu'elle n'était pas plus sereine face à la suite. En fait, elle voyait déjà plus loin que lui. « Cet objectif, c'est lié à ton secret ? » C'est ce qu'il lui semblait comprendre, imaginant que c'en était un pour beaucoup, d'en parler, de se raconter au travers de ça, peu importe ses raisons. « J'ai tendance à pas trop voir venir ce genre de choses, mais on est passés en une semaine d'un jeu de devinettes à des dilemmes parfois corsés, je suppose que tout est possible. » Il songea, sans savoir à quoi s'attendre et même si en l'état ça lui convenait assez. Il s'inquiéterait le moment venu s'il avait des raisons de le faire, mais il était aussi venu pour le jeu alors quoi que la production leur réserve il pourrait le gérer.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie En ligne
sunset (lun, 20h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: sunset (lun, 20h00) — Sam 23 Mai - 22:24

la question de Gianni te fait sourire. tu ne voyages pas assez souvent pour pouvoir te permettre de poster ce genre de photos assez régulièrement. alors il a raison, on ne pourra pas l'accuser de faire partie de tes followers. et au pire, ce serait juste bizarre et c'est pas grave. surtout que c'est pas le genre de mec à te vouer un culte. clairement, de tous les candidats présents du chalet (en dehors de Presley qui était effectivement un de tes followers), celui qui aurait été le plus susceptible de faire partie de ta communauté, c'est Carl. alors sa remarque te fait rire et tu prends le temps de répondre à sa question avec quelques détails. ça arrive, mais c'est assez rare., tu expliques dans un sourire. je voyage genre une à deux fois par an dans d'autres pays. du coup je poste les photos quand je rentre. et puis je poste des paysages des Philippines quand je vais quelque part. mais c'est tout. c'est pas le genre de photos que je fais le plus., celles que t'as le plus aimé montrer, c'est celles de la Birmanie. les temples y sont magnifiques et les paysages sont incroyables de manière générale. t'aimes bien montrer des gens, aussi, surtout. les personnes qui vivent dans le pays en question, parce que finalement, ce sont eux qui t'intéressent le plus. alors tu demandes toujours l'accord de ceux que tu photographies pendant tes voyages, et généralement, t'as le droit à de beaux sourires chaleureux, à l'image des gens que tu rencontres et qui sont ravis de te voir débarquer. la Birmanie, c'est un super exemple, parce que comme tu le disais à Maci, ce sont les gens les plus chaleureux que tu aies rencontré jusqu'ici. il essaie de te rassurer en te disant qu'il ne te laissera pas t'écraser plusieurs centaines de mètres plus bas et sa remarque te fait rire. tu sais que le deuxième prénom de Kara, c'est Satan ?, tu plaisantes à ton tour. je pensais que c'était un détail qu'elle n'avait révélé qu'à moi., tu ris. forcément. ça n'échappera à personne que tu es proche de la plupart des Adler encore présents dans l'aventure. mais t'as aussi des gens que tu apprécies chez les Schwartz. plus ça va, et plus les éliminations sont difficiles parce que l'étau se resserre sur les différentes relations que tu t'es fait ici. mais effectivement, t'as l'impression d'être moins proche des membres des Schwartz que des Adler. t'y es pour rien, les affinités se sont développées de cette manière. tu ne peux pas le nier, en tous cas. mais c'est vrai, en dehors de Jill, j'apprécie beaucoup tous les Adler., tu hausses les épaules. t'as pas honte de ça, c'est pas excessivement grave. surtout que les équipes risquent de s'arrêter bientôt, parce que vous allez bientôt arriver à un moment où il n'y aura plus grand monde dans les deux équipes, donc ça ne voudra plus dire grand chose. par contre, il est d'accord avec ton argument sur la pneumonie. je devrais gagner le droit d'être immunisée pour la peine., tu lâches dans un rire. t'es absolument pas sérieuse, parce que tu sais bien que ça ne fonctionne pas de cette manière. il t'annonce penser à sa vie après sa sortie de l'aventure et tu hoches la tête. tu comprends bien, parce que les quelques nouvelles qui t'arrivent de l'extérieur te font réfléchir à ça aussi. tu parles de tes fiançailles ?, tu demandes dans un sourire, tu n'avais pas connaissance de tout ça avant que Gossip TD n'en parle en l'associant à Lejla. tu ne jugeras pas Gianni pour ça, tu ne vis avec les autres candidats que depuis quelques semaines et tu ne connais pas leurs relations à l'extérieur. surtout, de manière générale, tu fais tout ton possible pour ne jamais juger les autres. cette décision, elle est importante et elle aura des conséquences. s'il l'a prise, tu imagines qu'il y a de bonnes raisons. t'es parfaitement consciente que des relations s'arrêtent tous les jours et que les torts sont souvent partagés. la conversation dérive ensuite sur les raisons qui t'ont poussé à monter jusqu'à cette plateforme et forcément, il voit juste sur les suites de ta découverte grâce à TripRoomator aussi appelé "bouche-à-oreille". tu hoches la tête, et il soulève les bons côtés que peuvent présenter la colocation. il te demande si t'as déjà essayé ce mode de vie et tu fais non de la tête. enfin, sauf si tu considères que vivre avec tes parents, ton frère et ta soeur, c'est de la colocation., tu lâches dans un rire. bon, ça s'en rapproche à pas mal d'égards finalement. tu aides à financer le loyer de votre appartement, vous êtes tous adultes maintenant et vous choisissez de vivre ensemble au lieu de prendre tous des appartements séparés. même si ce serait de toutes façons compliqué de gérer cette organisation là financièrement. et toi ?, tu demandes dans un sourire, intéressée par le vécu de Gianni à ce sujet. concernant Izïa et ses voix d'avance contre elle aux nominations, Gianni t'avoue qu'il aurait fait le même choix qu'Ashley. c'était sûrement le mieux à faire. c'est juste qu'elle a pas de chance d'avoir été dans cette combinaison à cette place. c'est vrai, il fallait que ça tombe sur elle. c'est pas le choix d'Ashley qui est problématique à ce stade. de ton côté, les dilemmes ont été sans réelles conséquences. t'avais pas envie de révéler trop d'indices, parce que t'avais envie d'handicaper le moins de personnes possible avec ton choix. t'es comme ça, certainement beaucoup trop gentille avec tout le monde. tu évoques tes objectifs concernant ton aventure et forcément, Gianni souhaite creuser le sujet. il te pose une question et tu hoches la tête, il a vu juste. je voudrais juste pouvoir en parler avant de partir. je veux bien laisser la victoire si ça me permet d'en parler., à ce dilemme là, ta réponse est toute trouvée. l'argent, y'en a d'autres qui en ont plus besoin que toi. et même si tu l'utiliserais correctement (en donnant à des associations entre autres), tu penses quand même que ça pourrait changer le destin de certains de tes camarades et que ça pourrait rendre leur vie meilleure. t'espères juste que cet argent, il ira pas à des gens qui n'en ont pas véritablement besoin. concernant le contenu des primes, il t'avoue ne pas voir les différentes activités venir. oh, moi non plus., tu le rassures. c'est sans doute ce qui fait la popularité de Thrown Dice : c'est toujours surprenant., tu ris légèrement. mais j'ai hâte de voir la suite autant que je la redoute.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
sunset (lun, 20h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: sunset (lun, 20h00) — Lun 25 Mai - 4:58

Même s'il avait voulu lui faire croire qu'il suivait assidûment ses activités sur les réseaux sociaux en dehors d'ici, Gianni aurait sûrement eu du mal à être crédible étant donné qu'il les utilisait peu en dehors de quelques photos postées au gré de ses envies, par souci de temps mais aussi parce que prendre une bière avec des potes, c'était le genre de choses qu'aujourd'hui il préférait garder pour lui. Mais il comprenait que ce soit différent pour Rosamie, et parce qu'il y avait sûrement des tas de choses plus intéressantes qu'elle avait l'occasion de mettre en avant sur sa page. « Quel genre d'autres photos tu postes, alors ? Des trucs du quotidien, ce genre de choses ? » Il demanda suite à sa confession, curieux de s'en faire une idée un peu plus précise maintenant qu'il paraissait évident qu'il ne comptait pas parmi les (sans doute nombreuses) personnes à suivre ses aventures à l'extérieur. « Ta fanbase risque de se démultiplier maintenant que t'es ici, ça te fait pas trop peur ? » Il étira un sourire amusé. Rosamie n'avait pas l'air de quelqu'un que c'était susceptible d'inquiéter, elle avait sans aucun doute la tête sur les épaules et qui plus est, elle devait avoir l'habitude. Peut être même que l'exposition qui allait de paire avec ce genre d'émission l'impactait différemment des autres, lui offrait un recul que tous n'avaient pas et lui permettrait plus facilement d'appréhender ce qui viendrait après. Non pas qu'il imagine qu'on ferait d'eux des stars durant les mois qui suivraient leur sortie, c'était pas le but recherché ni quelque chose qui lui avait fait envie quand il s'était lancé, quand bien même il avait consciemment décidé d’apparaître à la télé et que c'était pas non plus dénué de symbolisme. Sa remarque au sujet des apparentes affinités de Rosamie avec la team Adler tenait plus de la plaisanterie qu'autre chose, d'autant plus qu'il ne pouvait nier ses propres liens avec les membres de l'équipe adverse. Parce qu'il était loin de laisser cette histoire de teams influer sur ses relations dans le jeu et n'irait pas renoncer à l'idée de s'intéresser à quelqu'un pour si peu. « Elle a tombé le masque pendant notre date, je l'ai compris quand elle a sorti la robe rouge avec l'intention évidente de m'envoûter. » Il précisa en riant, évidemment sur le ton de la plaisanterie et parce qu'aussi sensible avait-il été à la tenue de Kara ce soir-là pour toutes les raisons qui faisaient qu'un type comme lui savait simplement apprécier la vue d'une belle femme, il n'avait jamais envisagé ce date dans une dimension romantique et l'avait plutôt vu comme un moyen d'apprendre à se connaître. « J'apprécie aussi les Adler, même si j'ai des affinités plus prononcées avec certains. Comme dans notre team, finalement. » Alors ce n'était pas lui qui irait s'étonner qu'on puisse apprécier des membres des deux équipes, d'autant plus que viendrait sans doute un moment où ça ne voudrait plus dire grand chose, au même titre que les alliances. Les groupes, ça viendrait juste foutre la merde au moment où chacun aurait à faire des choix, alors autant décider dès maintenant de ne pas se limiter à ça. « Je suis pas sûr qu'une troisième candidate immunisée cette semaine ce soit tellement bon pour nos affaires, à nous autres. » Il prit un air amusé, sans tellement envisager que Rosamie puisse être particulièrement en danger, cela dit. Lui n'aurait de toute façon pas le droit de nominer et vu le nombre de cas particuliers sur ces nominations, ça risquait d'être compliqué. Confiant profiter du fait de venir ici pour réfléchir, notamment à ce qui viendrait après tout ça, l'italien hocha doucement la tête. « Entre autres, oui. Dehors certains connaissaient mes raisons mais il y a des discussions qu'il me faudra quand même avoir, notamment parce que c'est une décision qui pourrait aussi en amener d'autres. » Et là où ça n'était pas forcément possible d'en parler avant son départ parce qu'il avait tenu à en discuter d'abord avec Virna, il savait qu'il devrait le faire aussi avec sa famille, qui une fois tout ça terminé le comprendrait peut être mieux. Et mettre un terme à ces projets de mariage parce qu'il n'aurait pas pu le rendre heureux, ça sous-entendait aussi reconsidérer plusieurs choses, et ses choix de vie en général. « Ta participation, elle changera quelque chose à ta vie actuelle ? » Il demanda en retour, croyant savoir qu'ils étaient plusieurs à savoir qu'ils ne pourraient pas reprendre la leur là où ils l'avaient laissé ou sans y faire quelques aménagements. Certains venaient avec ce genre d'idées en tête et voyaient l'aventure comme un moyen de provoquer ce changement, d'autres en prenaient conscience à mesure qu'elle leur offrait un recul différent sur les choses. Sans compter qu'avoir ce genre de discussions avec des personnes dont l'état d'esprit se trouvait proche du sien le confortait de plus en plus dans l'idée qu'il lui faudrait changer certaines choses. Peut être un autre des avantages d'une colocation comme la leur. Rosamie confia n'avoir jamais précisément goûté à ce genre d'expériences, et il étira un sourire. « Et ça te fait parfois envie, de prendre ton indépendance ? D'avoir ton intimité, ton organisation, et plus de liberté. » Il ne prétendait pas que c'était un choix qu'on avait systématiquement, mais peut être qu'elle y avait déjà pensé, comme on pensait souvent à voler de ses propres ailes. C'est un besoin que lui avait eu et qui lui avait très jeune donné soif d'émancipation, ensuite les choses s'étaient enchaînées. « C'était pas vraiment de la colocation non plus, même si dans l'idée y'avait un peu de ça. Ça m'aurait pas déplu d'essayer, en tout cas. » Même s'il était assez conscient pour savoir qu'il n'était pas toujours facile à vivre et que vivre en couple avec une fille lui avait déjà demandé de s'adapter et de faire des efforts. Qu'il avait fait de bon cœur à l'époque, mais c'était motivé par ses sentiments pour elle et ça n'aurait peut être pas été la même chose avec des colocataires. Au sujet d'Izïa, l'italien se contenta de hocher la tête, ayant pu observer que comme d'autres elles faisaient partie des candidates très liées à ce stade du jeu. Il n'avait donc pas de mal à imaginer que la situation ne soit pas idéale pour Rosamie, sachant que les départs deviendraient plus difficiles à mesure qu'ils avanceraient. Sa précision l'aida à comprendre ses motivations, la principale touchant à son secret et son envie d'en parler. « Ce serait libérateur pour toi qu'il soit découvert prochainement ? Ça t'offrirait cette tribune que tu recherches ? » Il avait comme le sentiment que c'était peut être le scénario qui lui conviendrait le mieux, avant même celui de peut être aller au plus loin avec un secret intact. Il pouvait se tromper, mais Rosamie semblait plus attachée à l'idée de pouvoir se livrer, et dans certains cas peut être que le plus tôt était aussi le mieux. Il acquiesça. « J'ai un peu suivi d'anciennes saisons mais pas assez pour pouvoir m'attendre à quelque chose en particulier. Ce qui est pas plus mal, je me dis. » Il aimait autant débarquer ici en étant susceptible d'être vraiment surpris, c'était aussi l'intérêt de cette aventure à ses yeux.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie En ligne
sunset (lun, 20h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: sunset (lun, 20h00) — Lun 25 Mai - 14:59

tu n'es pas contre parler de ton métier, de ce que tu fais. le compte instagram que tu gères, il en dit beaucoup sur toi, ton quotidien, ce qui t'animes, ce qui est important. et c'est aussi une porte ouverte sur un secret qui n'en est pas un à l'extérieur. tu sais que tu prenais un risque en venant ici, parce que tu savais qu'il y avait une toute petite chance pour qu'un autre candidat fasse partie de ta communauté, celle qui est active, celle qui regarde tes publications, qui lit, qui s'informe. mais tu vois bien que ce n'est pas le cas et c'est tant mieux. sinon, ton secret serait déjà tombé dès les premières semaines. alors tu réponds à la question de Gianni, posant tes yeux sur son visage. surtout des looks, ma soeur me prend en photo dans divers endroits à Manille pour alimenter ma page. après je prends aussi les lieux où je vais faire mon shopping, les petites friperies où je me rends au quotidien, des photos qui ont un rapport avec mes valeurs. c'est assez diversifié en vrai. c'est vrai que t'as pas le feed d'une instagrameuse classique. y'a aussi des selfies, j'avoue., tu souffles dans un rire. parce que bon, t'as l'habitude de poster ce genre de photos de temps en temps. ça ressemble pas trop à mon compte sur le réseau social de Thrown Dice, finalement. ici, j'ai pas de calendrier éditorial, je fais au feeling avec ce que j'ai. tu hausses les épaules, y'a une démarcation très claire entre tes deux comptes. t'es sur les réseaux sociaux, toi ? tu demandes dans un sourire. la question suivante, elle est légitime. mais tu fais non de la tête. non, ça risque de pas changer grand chose en réalité., t'es plus à un ou deux millions près. quoi que t'as aucune idée de ce que tu vas trouver en rentrant chez toi, peut-être que tu vas rentrer avec vingt millions de followers, t'en sais rien. j'espère juste que ce seront des gens vraiment intéressés par ce que je raconte de moi, de mes valeurs. sinon, ça n'a pas grand intérêt. et t'es totalement sincère vis-à-vis de ça. ta communauté, tu l'as bâtie sur ces bases et t'as aucune envie d'avoir des followers pour avoir des followers, c'est pas ce qui t'intéresse. je cherche pas à être plus populaire qu'avant, en tous cas. tu notes dans un sourire. c'est pas pour ça que t'es venue et c'est pas ce que t'as envie qu'on pense de toi. même si en réalité, n'importe qui peut te prêter des intentions qui ne sont pas les tiennes. c'est pas grave, tu t'en contentes. t'en as rien à carrer de ce que peuvent penser les gens. vous commencez à plaisanter concernant Kara lorsqu'il est question de ta préférence pour les Adler et Gianni renchérit. et alors, t'as vendu ton âme finalement ?, tu l'interroges dans un rire. tu imagines très bien ta copine Kara sans une belle robe rouge. elle est canon, cette femme. Gianni réagit de son côté, il a aussi des affinités dans les deux teams, comme tout le monde ici. je crois qu'on est tous un peu des vendus, alors., tu lâches dans un rire. alors oui, s'ils devaient t'arracher à ta team, ça changerait pas grand chose pour toi. tu ferais autant d'effort que pour les Schwartz et tu continuerais à côtoyer tes anciens coéquipiers. tu reviens ensuite sur les événements de la semaine dernière, et réclames une immunité. forcément, Gianni est pas forcément chaud pour ça, surtout que les nominations paraissent déjà difficiles cette semaine. plus ça va, et plus c'est compliqué à gérer. tu vas finir par perdre des gens qui sont importants pour toi et ton aventure, et ça ne t'amuse pas. zut alors. tu commentes dans un sourire amusé. c'est pas grave, je me contenterai de ma non-immunité. tu hausses les épaules, faisant mine d'être un peu déçue de devoir te contenter de ce statut-là. tu sais pas trop ce que ces nominations te réservent, mais tu ne te sens pas encore particulièrement en danger, même si tu n'es absolument pas à l'abri d'une surprise. Gianni évoque un peu sa sortie, ce qui pourrait changer et tu l'interroges sur les raisons qui lui font penser ça. cette histoire de fiançailles rompues, ça laisse planer des doutes concernant le secret de Gianni. est-ce que c'est lié ? t'en as aucune idée. j'espère que ça va aller, en tous cas., c'est tout ce que tu lui souhaites. après tout, ce sont des choix qui lui appartiennent et personne n'a quoi que ce soit à redire vis-à-vis de ça. personne ne mérite d'être enchaîné dans une relation qui ne lui convient plus. y'a rien qui justifie un jugement. de manière générale, ça fonctionne aussi pour à peu près tout. tu penses que vous êtes tous maître de votre propre destin et que c'est quelque chose qui vous appartient de modifier si vous en avez envie et les opportunités. concernant la vie après, t'es assez terre à terre sur ce sujet. non, ça changera rien. enfin, je ne crois pas. t'es pas à l'abri de te faire emprisonner à ton retour, si jamais le Président en a décidé comme ça. t'es pas non plus à l'abri de te faire enlever si tu retournes au pays avec 100K en poche. t'es à l'abri de rien, mais t'es confiante quand même. t'essaies de pas penser à ce qui pourrait t'arriver quand tu rentreras. en tous cas, ça ne changera rien à ta vie quotidienne en général, t'en es certaine. c'est juste une jolie vitrine pour moi, mais je doute que ça ai de réelles conséquences. tu ajoutes, même si c'est totalement inutile. peut-être que je me trompe, j'en sais rien., tu hausses les épaules. t'as aucune idée de ce que ça pourrait changer réellement. la discussion qui suit va dans le même sens que la précédente, parce que ton indépendance, si tu gagnes cette aventure, c'est peut-être quelque chose qui pourrait faire changer ta vie du tout au tout. j'y ai pensé, je dois bien l'avouer. peut-être que si c'est le cas, j'irai m'installer ailleurs qu'aux Philippines pour faire ce que j'ai vraiment envie de faire de ma vie. mais je me vois mal laisser ma famille derrière moi là-bas., tu avoues dans un sourire. on a traversé trop de choses ensemble, et j'ai pas envie de les laisser dans ce pays. vous avez fait front tous ensemble, depuis toujours et t'as aucune envie de les laisser dans un pays avec un gouvernement qui commence à sérieusement puer du cul, sur une île vouée à disparaître, ils méritent mieux que ça. donc je pense que je resterai chez mes parents pendant encore quelques années. finalement, j'ai la liberté qu'il me faut, de bonnes relations avec eux et je suis vraiment contente de les avoir dans ma vie. parce qu'il est certain que certains événements auraient pu leur coûter la vie. enfin, on verra si je remporte l'aventure. t'as pas envie de faire de plans sur la comète, parce que tu n'es absolument pas sûre de gagner cette saison de Thrown Dice et de pouvoir inverser le cours de vos vies à tous. de son côté, Gianni avoue qu'il n'a pas fait de colocation non plus, mais qu'il aurait bien aimé tenter l'expérience. tu hausses les épaules. il est jamais trop tard, tu peux tester si t'en as envie., maintenant qu'il est libre comme l'air, il va pouvoir faire ce qu'il veut de sa vie. des choses pour lui, et uniquement pour lui. c'est ensuite de ton secret qu'il est question et Gianni te couvre de questions concernant ton soulagement d'en parler. tu hoches la tête. tellement libérateur. et puis, j'ai pas envie qu'il soit découvert pendant un prime ou quoi. j'ai envie de pouvoir en parler, qu'il ai le temps de susciter des réflexions. et t'es très sérieuse vis-à-vis de ça. pour toi, c'est important qu'il ai son heure, que les téléspectateurs aient le temps de digérer les informations, de les comprendre et de se faire leur propre opinion. t'as aussi envie qu'ils fassent des recherches, qu'ils s'informent par eux-même. j'ai envie que les gens prennent conscience de certaines choses. juste ça, ce serait déjà fou., tu souffles dans un sourire. t'as envie de le garder jusqu'au bout, ton secret, toi ? tu demandes, parce que chacun doit avoir des envies différentes vis-à-vis des secrets. chacun a son propre vécu et envie de partager son secret au moment où cela leur paraît le plus opportun. pour toi, ce moment, il est venu et t'as franchement envie que ça pète vite. l'italien t'avoue ensuite ne pas avoir regardé les autres saisons assidûment et ne pas savoir à quoi s'attendre. ça doit limiter tes appréhensions, j'imagine. une conjecture qui semblerait logique. ça risque de devenir de plus en plus intéressant et de plus en plus dur., tu préviens quand même.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
sunset (lun, 20h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: sunset (lun, 20h00) — Mer 27 Mai - 20:58

Gianni se faisait maintenant une idée plus précise de ce qui faisait l'activité de Rosamie à l'extérieur, et le fait que ce soit un monde relativement obscur pour lui qui ne passait pas assez de temps sur les réseaux sociaux pour les voir autrement que comme un moyen de s'informer ou de prendre des nouvelles de ses proches trouvait faisait qu'il trouvait ça intéressant, qu'on puisse y développer tout un fond de commerce. « La mode c'est une passion pour toi, c'est ça ? » Il demanda, l'air curieux. C'est ce qu'il lui avait semblé comprendre et il n'avait pas vraiment de mal à l’imaginer lancer des tendances sur les réseaux sociaux et être suivie et prise pour exemple par des milliers de gamines. « En même temps, Hallstatt, c'est pas vraiment la capitale du style. Je suis pas sûr qu'ils voient débarquer des influenceuses tous les jours. » Il s'amusa, pas certain que le tourisme local tienne tellement à ce genre de choses quand le paysage se suffisait en soi à lui-même. Cela dit, ça lui donnerait presque une idée. « Tiens, j'ai un défi pour toi. Chiche de prendre la relève de Samson cette semaine et d'improviser une fashion police sur ta page ? Pas forcément en entier, mais au moins les tenues de dimanche que t'as préféré. Je suis sûr que ton point de vue créera moins d'indignation que le sien. » Gianni étira un sourire plus joueur, à peu près sûr que si quelqu'un risquait de jouer le jeu surtout quand ça touchait à quelque chose qui a priori semblait la passionner, c'était bien Rosamie. Et il trouverait ça plutôt drôle de l'imaginer dans ce rôle, surtout après la façon dont certains commentaires de Samson avaient pu faire réagir. Le regard d'une femme serait sûrement beaucoup mieux accueilli et les plus susceptibles apprécieraient sans doute le tact dont elle était assurément pourvue. « J'y suis mais je poste assez peu de choses. C'est surtout un moyen de rester en contact avec l'une de mes sœurs, qui vit dans le nord de l'Italie. » Il avait comme n'importe quel frère le besoin de s'assurer que tout allait bien pour elle et quelque part, c'est vrai, la vie qu'elle s'était offerte en décidant de voler de ses propres ailes, quelque part ça le faisait aussi rêver. Il aimait son sud natal mais il pensait de plus en plus à voir d'autres choses, ne serait-ce que parce que ça deviendrait compliqué d'y rester en s'y sentant depuis longtemps étouffer et en visualisant son avenir ailleurs, de plus en plus. « T'as déjà eu à faire à certaines dérives, sur les réseaux sociaux ? Ou les gens sont généralement bienveillants ? » C'est ce qu'il semblait comprendre quand elle parlait d'une communauté intéressée par ses valeurs et les messages qu'elle essayait de faire passer, mais il suffisait de voir comment certains internautes s'offraient le droit de critiquer et de juger rien que parce que les observer depuis un écran devait les faire se sentir tous puissants. Au sujet de Kara, il est vrai que la tenue dans laquelle il l'avait découverte à l'occasion de leur date ne lui avait pas déplu, mais en même temps il aurait fallu être difficile pour s'en plaindre. « J'ai failli, mais je suis resté focus. Il en faut un peu plus pour me faire perdre la tête, surtout sobre. » Il prétendit, amusé. Il avait surtout appréhendé ce date avec une certaine décontraction, l'idée étant ce soir-là de découvrir Kara dans un contexte qui faciliterait les confidences. Et le fait d'avoir sympathisé avec des membres de la team adverse lui paraissait de toute façon inévitable, ne serait-ce que parce qu'ils ne se baladaient pas tous avec un bandeau de couleur autour de la tête pour leur rappeler à quelle équipe ils appartenaient. Et encore heureux, Gianni avait les intérêts de la sienne à cœur mais ça n'allait pas jusqu'à organiser ses relations en fonction d'elle. C'était sans doute pareil pour tout le monde. « Contre qui ça t'embêterait le plus de te retrouver nominée à ce stade ? » Ils venaient de parler d'immunité mais pour la savoir déjà assez proche de plusieurs candidats, il songeait qu'elle devait avoir une petite idée du pire cas de figure qu'elle pourrait rencontrer dans ces cas-là. Les relations avaient beau être encore neuves, des affinités commençaient à se créer et chacun en avait conscience, les départs seraient de moins en moins évidents à mesure que le jeu avancerait. Il se confia ensuite sur la manière dont il pouvait parfois réfléchir à l'après, et le fait est qu'il était bien décider à se réapproprier sa vie, même si ça voulait dire provoquer des changements. « Je crois qu'honnêtement j'ai déjà fait le plus dur. » Il répondit, dans un sourire vague. Bien sûr sa participation soulèverait plusieurs questions et il les gérerait en temps et en heure, mais c'était déjà pas une petite décision d'avoir mis fin à son histoire, même alors que le temps où il était pleinement heureux lui paraissaient littéralement remonter à une autre vie. C'est peut être pour ça qu'il était temps de voir la vérité en face. Rosamie confia de son coté que sa participation ne changerait pas grand chose à la vie qu'elle menait dehors. « Et c'est quoi le premier truc que tu te vois faire, à ta sortie ? Quand on nous relâchera et qu'on redécouvrira un monde sans caméras ni micros. » Il n'allait pas prétendre que ça ne lui manquait pas, à lui, d'avoir son intimité et de ne pas se sentir épié dans chacun de ses faits et gestes. Il arrivait bien à le gérer pour l'instant parce qu'il se savait capable de faire abstraction de ces détails, mais c'était pas l'aspect du jeu qui l'avait attiré et sa liberté, il y était profondément attaché. Rosamie, elle, ne paraissait pas particulièrement pressée de prendre son indépendance et Gianni concevait que certains vécus familiaux puissent resserrer les liens de telle sorte qu'on ne se verrait pas forcément mettre de la distance entre ses proches et soi. « L'important c'est que tu t'y sentes bien. » Il assura, convaincu que c'était la seule question qui devait se poser. « C'est pas la peine de partir si c'est pour le regretter ou réaliser que c'était trop tôt, et puis ça a l'air de bien se passer avec tes parents, c'est pas forcément donné à tout le monde. » Lui n'avait pas toujours eu des rapports extrêmement évidents avec les siens en dépit de la façon dont ils s'étaient toujours aimés. C'était aussi dans son cas une question de milieu, où vous aviez souvent l'impression de devoir rendre des comptes à la terre entière, et il n'avait pas l'impression que Rosamie éprouve la même pression en vivant auprès de ses parents. Sa prochaine remarque lui tira un sourire, parce que lui la verrait assez bien aller au bout, même si c'était un point de vue inspiré par à peine quatre semaines de cohabitation. « Je suis pas sûr qu'après ça j'aurais pas surtout besoin de retrouver mon espace vital. » Il s'amusa, quant à l'idée de potentiellement tester une colocation à sa sortie. Ça aurait été amusant quand il était plus jeune, aujourd'hui c'était plus forcément d'actualité et probablement que vivre avec une quinzaine de personnes pendant plusieurs semaines ferait émerger d'autres envies, quand bien même il se nourrissait aussi de la présence des autres et en prenait de plus en plus conscience ici. Rosamie finit par se confier sur son besoin de voir son secret être découvert suffisamment tôt pour lui offrir le temps et l'occasion de pleinement en parler, et il comprit que pour elle ça allait décidément au-delà de la perspective de l'amener au bout. Elle avait envie de faire réagir et de réveiller les consciences, peut être, et c'était de bonnes raisons de vouloir lever le voile sur ce qu'on cachait. « J'espère que ça se passera comme tu le veux alors, et que tu pourras faire passer ton message. Mais je crois qu'on s'intéresse à ton secret, alors t'en seras peut être bientôt libérée » C'est ce qu'il lui souhaitait si c'était le mieux pour elle qu'il tombe à ce stade, que ce soit Costa ou quelqu'un d'autre qui le découvre, et parce que ça semblait lui peser d'une manière qu'il n'arrivait pas encore exactement à déterminer. Elle lui retourna la question, et il souffla. « Ça me déplairait pas de l'emmener le plus loin possible, mais d'un autre coté je peux pas dire que ce serait pas plus simple de pouvoir en parler librement et me livrer un peu différemment, sans plus devoir rester vague auprès de personnes à qui j'aimerais assez offrir toutes les pièces du puzzle. » C'était surtout ça, parce que lui n'était pas tant venu pour faire réfléchir à certaines choses que pour se raconter, et faire qu'on comprenne peut être mieux ce qui l'avait mené ici. Il aimerait que ses relations dans le jeu puissent gagner une profondeur appréciable, et plus juste devoir se contenter d'effleurer certains sujets avec retenue. « C'est ça. Et j'imagine que depuis le temps ils ont trouvé la formule pour qu'une saison fasse parler, si ça se corse d'un coup ça voudra sûrement dire qu'ils trouvaient ça encore trop calme. » Mais entre les buzzs, les premiers clashs et le fait que les nominations deviendraient cette semaine plus difficiles, ça se corserait quoi qu'il arrive.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie En ligne
sunset (lun, 20h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: sunset (lun, 20h00) — Jeu 28 Mai - 20:53

Gianni, il te pose une question à laquelle il a déjà sûrement la réponse. la mode, c'est ta passion et si tu pouvais en faire ton métier (autre qu'influenceuse), tu serais la fille la plus heureuse du monde. après, t'as quand même de l'éthique et des principes, alors t'irais pas préconiser de fabriquer des vêtements composés de plus de plastique (neufs, on s'entend). toi, à travers ta passion, t'as aussi envie de changer les choses. alors tu hoches la tête, tout en répondant quand même à la question. oui, c'est une passion. sa phrase te fait rire, en réponse à ce que tu lui as expliqué quelques secondes auparavant. on sait pas. ptêtre que le look doudoune de montagne, pilou-pilou motif marmotte et autres, ça va faire fureur à un moment. t'y crois pas trop, mais si ces trucs se vendent, c'est que ça doit bien plaire à quelqu'un et que des gens doivent aimer porter ça. toi, t'es bien contente d'avoir trouvé ta doudoune orange, mais tu sais que t'auras sûrement assez peu d'occasions de la porter de nouveau. alors tu risques de faire en sorte de la filer à une bonne oeuvre avant de quitter l'Autriche pour d'autres cieux. si ça peut faire le bonheur de quelqu'un, tant mieux. il finit par te donner un défi et tu fronces légèrement les sourcils, t'écoute. te la jouer Samson, toi ? tu réfléchis un peu à ce qu'il te dit, et effectivement, en donnant les tenues qui t'ont le plus fait kiffer de la semaine dernière, ça te plaît. pourquoi pas ? allez !, tu lâches dans un sourire. faut juste que tu te poses une heure et que t'essaies de grappiller des photos auprès de la prod. ça doit pas être trop difficile non plus. sinon, tu feras de tête avec les souvenirs que t'as du prime. t'es pas mécontente de donner ton avis, sans aller clasher tout le monde par pur esprit de contradiction. c'est pas quelque chose que t'as l'habitude de faire, mais tu veux bien essayer, surtout si ça peut faire gagner quelques points bonus aux Schwartz. de son côté, Gianni t'avoue n'utiliser les réseaux sociaux que pour rester en contact avec une de ses soeurs. c'est clair que c'est l'un des objectifs premiers derrière la création de ceux-ci, alors t'es pas surprise qu'ils soient utilisés de cette manière. je trouve que c'est une bonne manière de les utiliser., même si t'as bien conscience qu'on s'en branle, au fond, de ton avis sur les différentes utilisations des réseaux sociaux. mais finalement, ça rejoint pas mal la question que Gianni te pose ensuite. est-ce que t'as vu des dérives ou est-ce que les gens sont bienveillants. tu hausses les épaules. ça dépend des gens, très honnêtement. y'a des personnes merveilleuses, très bienveillantes et puis y'a des trolls, des harceleurs, des gens que t'as pas très envie de rencontrer dans la vraie vie quoi. avec dix millions d'abonnés et un physique qui peut plaire, forcément t'as eu à gérer des dérives. j'ai eu des soucis à certains moments. du harcèlement moral, du harcèlement sexuel..., si t'avais ton téléphone professionnel, t'aurais pu lui montrer quelques messages que tu as déjà reçu ou que tu es en train de recevoir à l'heure actuelle sur Instagram. j'ai appris à plus trop faire attention à ça., parce que tu prenais les choses trop à coeur, et que maintenant, t'as décidé que ça n'en valait pas vraiment le coup. tu veux bien dialoguer avec les gens quand les choses ont un sens et qu'il y a un vrai débat. pas quand les menaces ou les reproches sont totalement gratuits. après, je dis pas que c'est pas grave. ça l'est et pour certaines personnes, ça peut être dévastateur. alors faut pas prendre ça à la légère et alerter des proches., toi, c'est ce que t'as fait quand les choses ont pris trop d'ampleur vis-à-vis de ce que tu pouvais supporter. finalement, pour toi, c'était pas très grave, mais tu sais que d'autres situations le sont. tu fais aussi passer un petit message d'intérêt public là, parce que c'est devenu vraiment commun, les gens qui se suicident suite à du harcèlement sur les réseaux sociaux ou ailleurs, alors c'est quelque chose dont il faut parler. mais c'est pas ton message principal ici, c'est pas celui que tu veux faire passer en priorité, même s'il mérite qu'on s'y attarde. sa remarque sur Kara te fait rire, mais tu choisis de ne pas répondre, parce qu'il te semble que vous avez fait le tour du sujet. la discussion sur les affinités mène à une question qui te laisse un peu sans voix. difficile, comme question., tu souffles dans un sourire. certainement contre Izïa, Roma, Kara et Aera., généralement, ils sont cinq nominés. ce sont elles, celles dont tu es la plus proche. après honnêtement, plus ça avance et plus ça va devenir difficile. que ce soit elles ou d'autres. et t'es tout à fait sincère. ça te ferait chier qu'un Carl parte prématurément, ça te ferait chier que Costa ou Santo plient bagages vers l'Italie comme ça te ferait chier de ne pas avoir pu découvrir plus amplement Cami, Louis ou Lejla. même si des affinités commencent à se créer, c'est de plus en plus difficile de nominer les uns et les autres parce qu'ils ont tous des qualités et ils sont tous intéressants. c'est qui tes quatre némésis ? il avoue qu'il pense avoir fait le plus dur, tu hoches la tête. parce que si le plus dur, c'était de renoncer à son mariage et d'aller s'exposer devant des caméras, alors il a effectivement parcouru la majorité du chemin. mais tu connais pas, les raisons pour lesquelles il est là, Gianni, et tu serais incapable de juger. t'as juste envie que quelqu'un perce son mystère et qu'il se passe quelque chose. quant à ce que t'as envie de faire une fois sortie d'ici, c'est une bonne question. prendre une douche sans maillot de bain ?, tu réponds dans un rire. faut dire que c'est quand même quelque chose de contraignant, ça. peut-être que tu devrais en faire abstraction, de ton maillot de bain, juste aller sous la douche comme tu le ferais en temps normal mais t'as pas à l'aise avec les caméras dans cet environnement précis. tu sais pas dans quelles mains ces choses là peuvent tomber et quel impact ça pourrait avoir sur ta vie. et toi ? tu demandes, curieuse de savoir ce qu'il va bien pouvoir te répondre de son côté. en tous cas, tu seras ravie de revoir tes proches, après quelques heures de vol. tu pourras à nouveau les serrer dans tes bras, avoir des discussions à coeur ouvert, parler de l'aventure et répondre à leurs potentielles questions. ils en font partie, de ton secret, et t'espères bien qu'ils seront fiers de ton parcours et de la manière dont tu as finalement été leur porte-parole. alors t'as hâte de retrouver votre appartement, de les retrouver eux et de retrouver la vie que tu as laissé derrière toi. et effectivement, il a raison Gianni dans ce qu'il te raconte concernant le bon moment pour prendre son envol. pas trop vite, histoire d'être sûr. tu hoches la tête. oui, j'ai vraiment une famille super., une famille qui t'a toujours soutenue et qui te soutiendra toujours. une vraie famille, soudée et que tu ne voudrais pas risquer de perdre. que tu ne supporterais pas d'abandonner. alors la colocation avec eux, ça risquait de durer et ce, même si tu gagnais cette aventure. de son côté, Gianni pense qu'il aura besoin de se retrouver en tête à tête avec lui-même et tu ne trouves pas ça anormal, au contraire. tu acquiesces. surtout que ça fait quelques semaines que tu dois plus avoir de pacte avec tes colocs... ouais, tu insinues carrément que Gianni pourrait être en manque. parce que lors de votre semaine de colocation, vous avez fait un pacte et que c'était quand même un truc super flexible. là, il doit pas s'y retrouver de la même façon. même si au fond, t'en sais rien. ça dépend beaucoup des colocataires. tu avoues sans mal - parce que c'est pas la première fois que t'en parle, que t'aimerais que ton secret sorte plus tôt que prévu. et forcément, Gianni te souhaite que ça arrive. on verra. j'espère qu'ils seront plusieurs sur le dossier bientôt, que ça aille vite. parce que tu laisses pas l'exclusivité à Costa. ton secret, tu l'égraines petit à petit, dans chaque discussion et y'a finalement assez peu de réactions. c'est peut-être pas assez évident, mais t'essaies vraiment de donner des éléments qui puissent être interprété. mais forcément, c'est beaucoup moins simple quand on connaît ton passé, ton vécu, les épreuves que tu as traversé et la façon dont tu es considérée aujourd'hui. Gianni, de son côté, il a quand même un peu envie de commencer à se livrer aussi. et son secret, comme les autres, l'handicape dans cette démarche. tu connais bien ça, parce que tu peux pas parler de pas mal de sujets et que t'es contrainte au silence. t'es finalement assez directe lorsque les choses commencent à tourner trop près de ton secret, histoire de donner encore des indices supplémentaires. je comprends, ça., tu souffles dans un sourire. si t'as envie d'offrir toutes les pièces du puzzle, c'est sûrement aussi parce que t'as pas peur des réactions des uns et des autres, non ? parce que y'a ça aussi, ça doit entrer en ligne de compte dans ce genre de décisions. toi, t'as pas peur des réactions que ça va susciter. ça va juste rendre les conversations potentiellement plus intéressantes, ça va aider à construire des relations saines et au pire, on te collera une étiquette de donneuse de leçons. c'est pas grave, tu prends. t'es pas exempte de défauts non plus, et tu ne comptes pas le prétendre. en tous cas, ça suscitera certainement des réactions et t'as hâte de ça. surtout que ça permet à la prod de continuer de vendre des spots publicitaires au milieu de son programme. alors il a raison Gianni lorsqu'il dit qu'ils doivent connaître la formule qui créé l'audimat. chaque candidat est choisi pour un destin particulier, à n'en pas douter. franchement, j'ai l'impression que ça commence à franchement devenir intéressant à regarder là., c'est fini, le temps des présentations. maintenant, l'heure est vraiment à la découverte de ce que pensent et cachent les autres. le tout, entre-couper de soirées alcoolisées, de jeux d'ados débiles et de beaucoup de personnalités très différentes les unes des autres. tu verrais qui, dans le rôle du suiter et qui dans le rôle de la wifey ?, tu demandes. t'emprunte clairement le vocabulaire des casteurs. ou du moins, ce qui en est décrit dans Unreal. et même si vous êtes loin d'une émission comme le Bachelor, c'est clair que les fantasmes des téléspectateurs, des uns et des autres commencent à se réveiller concernant une potentielle relation de couple au sein du chalet.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: HALLSTATT SKYWALK WELTERBEBLICK-
Sauter vers: