-49%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur la machine à café automatique Saeco PicoBaristo SM5473/10
449 € 880 €
Voir le deal

Partagez
 

 RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA

Aller en bas 
AuteurMessage
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA Empty
Message (#) Sujet: RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA — Mer 27 Mai - 23:02

apparition du Maître sur l'écran du salon.
tous les candidats viennent de s'y réunir.


À tous les candidats,

Il y a peu, un habitant a déclenché l'alarme des secrets. Cet habitant, c'est @Santo.
Santo pense avoir découvert le secret de @Kara.

Mais a-t-il réellement mis le doigt sur son secret ? Si c'est le cas, il remportera la totalité de sa cagnotte personnelle. Et si il s'est trompé, il lui reversera les 5000£ mis en jeu lors de la confirmation de son buzz.

C'est l'heure de la révélation.
Santo, quel secret penses-tu avoir découvert ?
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA Empty
Message (#) Sujet: Re: RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA — Mer 27 Mai - 23:43

Il ne tirait aucune fierté de cette révélation. Santo il s'était traîné quelques heures en autarcie, dans l'attente que le Maître les appelle dans le salon. Ca l'emmerdait de savoir que Kara était mal. Ca l'emmerdait qu'ils se soient embrouillés. Et ça l'emmerdait d'en arriver là pour un putain de secret. Leur confrontation avait été courte mais un peu trop intense. Il ne s'y attendait pas. En vrai, ça lui avait foutu les boules. Il avait pas mal hésité à valider, lui qui ne s'était fait aucun réel états d'âme depuis le début. Mais il s'était posé des principes, en participant à ce jeu. Santo c'était pas un gars habitué aux pas en arrière. Toute sa vie tournait autour d'avancées, tête baissée, vers des objectifs relativement flous. Sa présence ici c'était l'incarnation même de son incapacité chronique à réfléchir deux secondes avant de faire des choix. Alors il ne comptait pas revenir en arrière pour elle. Il ne l'avait pas fait pour Jill, alors que sa validation ne tenait à rien. Il ne le ferait pas pour Kara, dont il était convaincu d'avoir saisi les contours de l'histoire. Elle lui avait peut-être permis de contraster son idée initiale, mais il n'en restait pas pour autant dubitatif de certains éléments. Au fond, il s'en foutait de lui filer 5k, ça lui serait sans doute plus utile qu'à lui par la suite. Mais il ne voulait pas insulter ce qu'elle était venue prouver, comme il n'aurait pas voulu qu'on le fasse avec lui. Il savait qu'à un moment ou un autre ils auraient du s'expliquer, en marge de cette confrontation. Santo il débarquait avec ses poumons encore remplis de nicotine, concentré comme il ne l'avait pas été auparavant. Kara fuyait son regard et lui-même avait du mal à la chercher. Il avait posé un instant ses yeux sur ses mains pour réfléchir à la formulation sur laquelle il se prenait la tête depuis un moment, et puis finalement il avait lâché sa petite bombe. Je pense que t'es venue dénoncer les violences policières subies par ta famille. Et notamment par ton frère Sean, qui en est décédé. Pour le reste, elle connaissait son idée. Ca a influencé ton engagement pour la cause afro-américaine et ta volonté de délivrer un message dans cette émission, pour essayer de faire évoluer la situation. Il avait finalement aligné ces mots sans ciller, avant de poser son regard sur elle.

_________________
RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA Empty
Message (#) Sujet: Re: RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA — Mer 27 Mai - 23:56

Santo a confirmé son buzz. Je sais qu’il est temps pour moi de me rendre dans le salon afin de savoir si le secret le plus recherché de la semaine a enfin été trouvé. J’ai une boule à l’estomac, mais je sais que ce moment est important et que je ne peux pas me louper. J'ai ce besoin de dire les choses depuis le début, même si je prie intérieurement de pas m’effondrer devant les autres. J’ai promis à mes frères que je serais forte et que j’honorerai notre histoire. Je m’assois sur le siège face à tous les autres habitants, mais pour me donner de la contenance, mon regard fuit les contacts visuels, surtout celui de l'italien. Il donne donc ce qu’il pense être l’intitulé de mon secret et je n’arrive même pas à sourire. « Connaissez-vous les points communs entre Michael Brown, 18 ans, Philando Castile, 32 ans, Tamir Rice, 12 ans, Stephon Clark, 23 ans et mon frère, Sean Mills, 29 ans ? » L’évocation de son nom me fait m’arrêter quelques secondes, baissant le regard un instant avant de me reprendre. « Ils étaient tous noirs, sans casier judiciaire et ils ont tous été abattus injustement par la police. » Il est temps pour moi de tout raconter. « C’était le treize janvier de l’année passée. Je rentrais avec mon grand frère de mon entraînement, c’est lui qui m’a fait adorer l’athlétisme, alors il s’impliquait beaucoup dans ma carrière et surtout dans mes périodes de doutes. On était plus qu’à 500 mètres de chez moi quand une voiture de police s’est arrêtée pas très loin de nous. On n’a même pas eu le temps de comprendre ce qui se passait qu’ils étaient déjà autour de nous à nous braquer avec leurs armes. J’étais terrorisée, Sean lui, il arrêtait pas de me dire que tout allait bien se passer, mais je savais que c’était faux. Il me poussait derrière lui pour me protéger des flics, comme s’il savait ce qu’il allait se passer. » Je m’arrête un instant, sentant mes larmes mourir sur mes lèvres. J'ai pas pas pu m'en empêcher. Je reprends, la gorge serrée. « Mon frère a voulu sortir ses papiers d’identités et là un flic a crié qu’il avait une arme. Ils ont tous tirés. Mon frère a pris au total neuf balles et il est mort sur le coup. J’ai eu plus de chance que lui, puisque j’ai pris une seule balle, en plein dans le genou. Ils ont appelé les urgences, mais ils n’ont même pas eu un peu de considération pour nous. Ils se fichaient complètement de l’état de mon frère et le fait que j’étais en train de me vider de mon sang sur ce trottoir. Pire encore, ils ont reçu un appel d’une autre patrouille qui disait avoir attrapé le mec qu’ils recherchaient. Vous savez ce que l’un d’eux a dit à son collègue ? C’est qu’on finit par tous les confondre les negros entre eux. » Je ris nerveusement. « J’ai su plus tard que la police recherchait un mec qui avait braqué une épicerie et le signalement c’était celle d’un homme noir, de plus d’1m80 avec un sweat noir. Ce qui correspond effectivement à 70% des mecs de mon quartier. En plus de perdre mon grand frère, on m’a annoncé à l’hôpital que la balle dans mon genou était logée dans l’os et impossible à retirer, au risque de ne plus pouvoir utiliser ma jambe. Je n’ai pas de cicatrice, parce que pas d’opération. Sauf que la douleur, elle ne m’a jamais quitté et j’ai dû renoncer aux jeux olympiques. » Au final, ce détail me semble tellement futile à côté de la mort de mon grand frère, cependant je sais que je devais donner cette explication après être resté très vague avec tous les candidats sur cette blessure. « Le plus dur ça été d’affronter le regard de mon père. Je ne connais personne d’aussi fort que lui, il est resté digne tout le long de l’enterrement de Sean, mais il est plus le même depuis. Il a dû enterrer ma mère et puis maintenant mon grand frère. Il ne mérite pas ça. » Je donnerais tout pour pouvoir le serrer dans mes bras à cet instant, mais il n’est pas là et moi, je dois tout raconter dans les moindres détails. « Ma famille n’a jamais reçu la moindre excuse de ses quatre policiers qui étaient présent ce soir-là. J’ai contacté une association new-yorkaise qui m’a beaucoup aidé cette année et envers qui je me sens très redevable. On a déposé plainte surtout pour que la faute soit reconnue. Un mois avant les castings pour l'émission, le verdict est tombé. Ils ont tous été acquittés. C’est la raison de ma présence dans ce jeu, médiatiser ce qui est arrivée à ma famille pour demander réparation, pour que le nombre de famille détruite à cause des violences policières cesse et aussi pour faire comprendre combien c’est dur d’être noir dans ce pays qui est considéré comme la première puissance mondiale. » Je n’ai jamais menti à personne en disant que j’étais là pour faire passer un message, c’était la stricte vérité. « Les noirs ne constituent que 6% de la population aux Etats-Unis. Chaque année des milliers de personnes sont tués par la police et on dénombre 23% de noirs parmi ses personnes tués par des flics. Ce chiffre augmente chaque année un peu plus. Ils disent être là pour nous protéger, mais ils passent leurs temps à nous contrôler systématiquement, à user de la violence contre nous à la moindre occasion. J’attendais simplement des excuses de leur part, un geste envers un père qui a perdu son fils ainé, une sœur qui pleure son frère et dont le rêve a été brisé, mais on a eu que du mépris à la place. Nous sommes traités comme des moins que rien, comme si notre demande auprès de la justice n’était pas légitime. Mes ancêtres bien avant moi ont dû faire face à tant d’injustice et ils sont battus pour que nous ayons tous les mêmes droits. Le combat est loin d’être gagné, mais j’ai décidé de me battre tout comme eux pour faire changer les choses. » Frottant mon visage d’un geste de main rapide, je ravale le peu de salive qui me reste. « L’intitulé exacte de mon secret est qu’à cause d’une bavure policière, j’ai perdu mon frère et j’ai dû abandonner mon rêve de jeux olympiques. Félicitation Santo, tu mérites plus que la misérable cagnotte que je te laisses, mais c’est comme ça. » J’essaye de me forcer à sourire, mais je n’en ai pas la force. Je quitte simplement la pièce qui est soudainement devenue trop oppressante. J’ai besoin d’être seule pour accuser le coup.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA Empty
Message (#) Sujet: Re: RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA — Jeu 28 Mai - 0:20

Kara, le Maître est perplexe. S'il ne fait aucun doute que Santo s'est sensiblement rapproché de ton secret, il semblerait que tu aies pris la liberté de lui attribuer l’entièreté de sa découverte alors qu'il manquait aux yeux du Maître un élément qui n'a pas été mentionné au cours de la confrontation. En cas de doute, il convient de contacter le Maître qui t'aurait conseillé de n'accorder que la moitié de la découverte de ton secret, simplement d'après les éléments avancés par ton camarade.

Le Maître ne tranche donc pas encore sur l'issue de ce buzz et ses éventuelles conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA Empty
Message (#) Sujet: Re: RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA — Sam 30 Mai - 23:46

@Santo, en découvrant une partie du secret de Kara, tu remportes la moitié de sa cagnotte soit la somme de 625£. Le Maître te félicite même si le gain est moindre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA Empty
Message (#) Sujet: Re: RÉVÉLATION N°12 - SANTO/KARA —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SALON-
Sauter vers: