-64%
Le deal à ne pas rater :
TACKLIFE T8 800A – Démarreur de Batterie de Voiture
35.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 (week 5, mon) on the floor (+ michaela)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 5, mon) on the floor (+ michaela) Empty
Message (#) Sujet: (week 5, mon) on the floor (+ michaela) — Lun 1 Juin - 13:56

on the floor
week 5, monday - 3pm
+ @michaela

Maci au final elle s'en est pas trop mal sortie au prime, même si c'était mal barré et que c'est parti en sucette avec la rubrique d'Elena. Elle a gratté sa petite floppée d'awards qui n'ont pas manqué de l'émouvoir, dans sa robe, même si clairement encore une fois si y'avait pas eu ses copains habituels elle serait encore passée inaperçue tellement on a l'air un peu d'oublier qu'elle existe, tous trop occupés à se dragouiller sans jamais vraiment l'admettre. Mais bon nouveau village, nouvelle semaine, elle a fait un score pas trop dégueu et Louis est revenu lui aussi alors ça va. Maci explore un peu les environs accompagnée de Michaela, et quand elles poussent cette porte du loft, Maci pousse un cri de surprise. Franchement elle s'attendait à tout sauf à ça. « T'as vu ça, c'est une pièce à cascades ici ! » elle s'écrie en tirant le poignet de Michaela pour l'attirer à l'intérieur. C'est trop bizarre tout est penché mais rien ne bouge, c'est une drôle de sensation. « Vas-y prends la pose je prends une photo les autres ils vont rien comprendre, » elle glousse en sortant sa tablette, prête à shooter une Michaela dans une pose hyper tordue l'air de rien, si elle oriente correctement son appareil photo. Les Gaz machin ils vont pas en revenir. « Vous utilisez des trucs comme ça des fois sur les tournages ? » elle demande alors en posant la tablette dans un coin pour essayer d'avancer sans glisser, mais en pantoufles, c'est dur. « Pourquoi tu crois que les gens ont voté pour nous pour l'amitié improbable ? Je trouve pas ça si dingue que ça, je comprends pas. » Elle change un peu de sujet comme de chemise mais ça l'avait un peu laissée perplexe, bien que l'award Maci elle l'avait volontiers accepté. C'était pas vexant, au contraire, ou peut-être que c'était sensé l'être, allez savoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 5, mon) on the floor (+ michaela) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, mon) on the floor (+ michaela) — Mar 2 Juin - 18:37

Se voir téléporté dans une nouvelle ville au beau milieu de la nuit, ça m'a fatigué. On est tous un peu décalqué du voyage, mais aussi excité par la découverte des nouveaux lieux. Je vois ce déménagement comme une bonne chose. J'adore découvrir de nouveaux trucs. Cela nous changera de notre quotidien plan plan, où on avait fait le tour de toutes les activités possibles. Du coup avec Maci là on explore le loft, et ce qu'il a nous offrir. On ouvre une porte, et on tombe sur une drôle de pièce. Le décors est penché. Maci s'excite déclarant que c'est une pièce à cascades. Mouis. J'suis pas bien convaincue de trop ce que je pourrais y faire, si ce n'est me casser la gueule. Mais en tout cas c'est rigolo comme endroit. " J'aurais plutôt dit une pièce à chutes, pour remplir le bétisier ! “ La demoiselle me demande de prendre la pose, j'avance doucement, en m'agrippant aux divers objets que je trouve. Même avec mes tennis, ça glisse de ouf. D'ailleurs j'arrive assez vite sur le mur, limite je me le serais prit en pleine tronche si je n'avais pas mis mes bras pour amortir. Je fais du coup semblant de marcher sur le mur, alors qu'elle prend une photo. Une fois le cliché pris, je me retourne et appuie mon dos contre le mur, pour prendre une position plus à l'aise pour lui répondre. ” Non pas vraiment. Enfin il arrive parfois qu'ils inversent le décors, pour faire semblant qu'on marche sur le plafond ou le mur mais c'est tout. “ Mais je ne l'ai personnellement jamais fait. Maci s'interroge sur le trophée qu'on a obtenu ensemble lors du prime. Mon seul award pour ma part, le je ne sais combien de son côté. L'amitié la plus improbable. Franchement je le prends volontiers. D'autant qu'à mon sens cela n'est en rien péjoratif. Et puis c'est vrai que c'est un peu improbable, même si la californienne de son côté n'a pas tout à fait l'air d'accord. " Probablement parce qu'on a deux personnalités très différentes l'une de l'autre. “ Au début du jeu, je ne pense pas qu'on était le duo le plus évident. " T'as des copines qui me ressemblent un temps soit peu à l'extérieur ? " que je demande alors. ” Mais regarde, ça nous a permit de récolter 1000£ et ce magnifique collier de l'amitié. “ que je réplique amusée, en sortant de sous mon tshirt, le fameux collier reçu suite à notre victoire. Il représente une moitié de coeur, Maci étant supposée avoir l'autre. C'est niais au possible, mais je trouvais ça drôle, alors je l'ai mis. " Me dis pas que je suis la seule à l'avoir mit, tu me briserais le coeur. " Clairement. ” Allez vas y, à toi de prendre la pose. " que je dis en tendant le bras pour qu'elle me file sa tablette.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 5, mon) on the floor (+ michaela) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, mon) on the floor (+ michaela) — Mer 3 Juin - 19:25

Maci, dans sa tête cette pièce c'est pour faire des cascades dignes des meilleurs films d'action, mais Michaela elle est plus terre à terre en soulignant la dangerosité de l'endroit. Maci hausse les sourcils comme si elle venait de réaliser un truc important. « Ah ouais faut que je fasse attention je vais encore passer pour une quiche moi... » elle souffle avant de glousser un coup. C'est encore un coup à se manger une grosse gamelle qui va faire jaser Gossip TD ça encore. Michaela se prend quand même au jeu à taper la pose et Maci joue le rôle de la photographe, les jambes presque en grand écart et le dos tout courbé pour avoir le meilleur angle possible et une photo satisfaisante. « Trop classe. » Elle glisse en voyant le résultat avec un petit sourire. Leur award commun, Maci elle l'a volontiers accepté parce que bon ça reste du fric et qu'elle est contente de partager le titre avec Michaela, mais faut avouer qu'elle sait pas trop ce qu'il y a de surprenant là-dedans. Une différence de caractère, propose sa camarade. « Ouais peut-être. Apparemment c'est improbable que je sois copine avec Costa aussi, et à côté on me donne le trophée de celle qui est attachante, franchement moi je sais plus trop quoi penser, » elle répond en haussant les épaules. Mais peu importe, elle a ses jolis trophées et c'était pas des titres trop vaches alors ça lui convient comme ça. Mais c'est vrai que dehors elle a pas trop de potes comme Michaela. « Hmm. Non pas vraiment ! Genre Maurizio c'est Maurizio. Si je devais comparer il est plutôt un peu comme genre un mix entre Natéo et Jill. » Le genre grande gueule commère mais toujours bienveillante et toujours opé pour les soirées de n'importe quel type. « Ils sont comment toi tes amis dehors ? » Michaela elle doit fréquenter plein de sportifs ou de gens hyper badass dehors c'est obligé. Mais le pendentif bien sûr que Maci le porte, ça lui tient à coeur, il était juste dissimulé sans son décolleté pourtant quasi-inexistant. « Bah non je l'ai aussi regarde ! » elle fait avec un sourire en extirpant le collier de sa cachette. « C'est quand même plus classe que les tee-shirts de Louis ! Mais je rigole, tout ça ça fait plein de souvenirs je serai contente de tout ramener chez moi. » Ouais elle taquine un peu mais même si c'est moche ça la touche quand même de se dire que bientôt ça sera les seuls trucs matériels qu'elle aura avec elle qui la relie à tous ces gens qu'elle a croisés. C'est à elle de prendre la pose alors Maci donne sa tablette à Michaela avant de grimper sur une chaise. « Attention... » Elle est un peu ambitieuse là, mais elle veut juste sauter de la chaise sur le sol pour voir ce que ça fait comme photo. Sauf que ce qui aurait pu être un bond stupide vire à la cata et elle se retrouve à glisser jusqu'en bas de la pièce sur les fesses pour presque venir se cogner aux genoux de Michaela. « OUILLE » lâche Maci avant de se fendre d'un grand rire spontané tellement elle doit avoir l'air bête. « Pfff eh bah la voilà la séquence bêtisier, je vais avoir un gros bleu sur les fesses maintenant, » elle lâche en gloussant avant de se relever péniblement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 5, mon) on the floor (+ michaela) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, mon) on the floor (+ michaela) — Jeu 4 Juin - 22:17

" Je crois que tout le monde finira par se casser la gueule tôt ou tard dans cet endroit. “ qu'elle ne s'inquiète pas, elle ne sera sûrement pas la seule à fournir des images pour le bêtisier. Même moi y'a des chances que je fasse un petit vol plané si je fais pas attention, c'est que ça glisse drôlement. On ne se rend pas compte, mais une inclinaison de 30° mine de rien, c'est beaucoup. Je prends alors la pose pour mademoiselle, qui prend son rôle de photographe très au sérieux. Elle s'interroge ensuite sur la signification des awards. Enfin plus particulièrement celui qu'on a reçu ensemble. Elle ne sait pas trop quoi en penser. Limite je la sentirais presque vexée, alors que y'a pas de quoi. Elle met en perspective qu'en plus à côté de ça elle a obtenu le trophée de la plus attachante. ” Je vois pas trop le parallèle entre les deux. Et puis justement, c'est peut être parce que nous, on est à l'opposé d'attachant. Genre la première fois qu'on nous voit, j'suis pas certaine que la première réaction qu'on est c'est de vouloir nous faire un gros calin. “ que je réponds amusée. ” Réjouis toi plutôt de tous les trophées obtenus ! On a pas tous eu cette chance. “ Je lui demande d'ailleurs si elle a des amis comme moi. Elle me répond que non. ” Ah tu vois. “ Cela confirme donc l'improbabilité. Bon après, des gens comme moi, ça ne court pas les rues non plus, c'est certain. Je rigole lorsqu'elle parle de Maurizio comme d'un mix entre Natéo et Jill. ” Et bah, on doit jamais s'ennuyer avec lui. “ Mais ça j'avais déjà pu le comprendre de nos précédentes discussions. Elle me retourne ensuite ma question, comment sont mes amis à l'extérieur ? ” Je me suis fais pas mal de potes dans mon milieu, donc forcément, la plupart ce sont des sportifs, junkies de l'adrénaline comme moi. Après j'suis très sociable alors j'ai des amis de tout horizons. Une de mes plus proches amies, elle ressemblerait plutôt à Roma tu vois. " J'ai besoin de contrastes, je peux pas trainer qu'avec des gens qui me ressemblent non plus.  Je lui expose ensuite mon collier, qui représente une moitié de coeur. Ce qui veut dire que Maci possède l'autre partie de mon coeur. Mais j'espère qu'elle l'a mit elle aussi, ça serait la honte s'il n'y avait que moi. Mais elle le sort elle aussi de son tshirt, bien bien. " Attention, t'en prends soin, je t'ai donné la moitié de mon coeur... “ que je blague. En réalité c'est mon ex qui a toujours gardé une partie. D'ailleurs c'est elle qui a la clé de mon coeur, littéralement tatoué sur elle. Et maintenant c'est au tour de la demoiselle de taper la pose. Je prends la tablette, prête à la mitrailler. Houla, elle est bien ambitieuse à grimper sur la chaise comme ça. Et surtout à en sauter...Forcément ce qui devait arriver arriva, sa réception n'est pas maîtrisée, et je la vois glisser jusqu'à moi. Cela se passe trop vite que je n'ai pas le temps de l'éviter. ” Et moi tu m'as cassé un genou. “ au moins, en plus je pouffe de rire, alors clairement ça se voit qu'elle m'a pas fait mal. " Mais regarde ! J'ai réussi à te capter à temps, je pense que la photo est réussi. " que je dis en lui tendant la main pour l'aider à se relever. Je lui montre alors la tablette, j'ai réussi à capturer ce petit laps de temps où elle était suspendue dans les airs.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 5, mon) on the floor (+ michaela) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, mon) on the floor (+ michaela) — Sam 6 Juin - 14:40

Ces interrogations sur cet award des amitiés improbables, ça fait surtout cogiter Maci. Elle l'a pas mal pris sur le coup, mais maintenant qu'elle y réfléchit elle sait plus trop quoi en penser alors autant demander son avis à Michaela qui saura l'aiguiller. Elle souligne le fait que elle et Costa ne soient pas exactement du genre attachant ni dans la démonstration d'affection positive comme elle peut être, et ça a du sens. « Peut-être, » acquiesce Maci en hochant la tête d'un air pensif. Avant de hausses les épaules avec un sourire. « Bah, ouais, on s'en fiche, on a eu des sous ! » Et leurs super colliers, alors bon elle devrait pas trop réfléchir, ça lui va pas à Maci, les interrogations métaphysiques. « Ouais je sais je pose trop de questions... » elle répète en rigolant. Ces trucs d'image d'elle-même et d'opinion publique, ça la fait cogiter puissance dix, elle y peut rien, mais Michaela a raison, elle devrait juste pas trop s'en soucier. Sa description de Maurizio fait réagir Michaela, et Maci lâche un gloussement. « Il aurait fait fureur ici ! » Clairement il aurait été sur tous les fronts pour dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas et se battre bec et ongles pour ses potes, un profil idéal pour ce genre de délires. Manque de bol ils ont écopé de Maci, la California girl avec un crâne un peu creux. La description des potes de Michaela, d'abord Maci hoche la tête, parce qu'elle l'imagine bien avec tous ces sportifs. Mais une Roma, ça la surprend un peu. « Ah d'accord ! C'est vrai que je pensais pas que tu avais des amis genre, calmes, tu vois. Moi je t'imagine dehors toujours en mouvement à faire plein de trucs et de sports et grimper des montagnes et tout, » elle fait en faisant des gestes pour mimer tout ça. Le genre à aller faire 150 kilomètres de vélo et 10 kilomètres de nage tous les week-ends pour le fun. Michaela ironise avec son pendentif et Maci rigole en faisant un geste de la main. « Ouhhhhhh » elle lâche en lui envoyant un bisou volant histoire d'entretenir la vanne. Autant Michaela elle est branchée nana, autant y'a jamais eu une once d'ambiguïté depuis leur première discussion alors ça la fait rigoler, à Maci. Elle entreprend son idée chelou de prendre une photo en sautant d'une des chaises fixées au sol et forcément ça se transforme en catastrophe alors qu'elle finit sur les fesses à glisser dans les pattes de Michaela. C'est tellement ridicule que Maci part dans un fou rire incontrôlé, assise par terre. « Ohlala je sais pas pourquoi j'ai fait ça je suis bête alors. J'ai l'impression d'avoir pris une vague sur la tête à la plage, » elle fait entre deux éclats, une main sur le ventre. Mais apparemment son sacrifice aura été productif et la photo est réussie. Elle attrape la tablette pour y jeter un oeil. « Trop bien ! Ça fait vraiment un drôle d'effet, trop chouette, » s'exclame Maci avant de se relever pour s'adosser contre le mur. « Tu t'es déjà blessée en faisant une cascade ? C'est quoi genre le pire qui te soit arrivé ? » elle lance à Michaela. En tant que cascadeuse elle doit avoir plein d'histoires dingues, Maci a jamais croisé de cascadeuse auparavant alors ça l'intéresse ce genre de bails. « J'espère que c'était pas mon roulé-boulé dans tes jambes quand même ! » Maci elle au pire elle aura un bleu sur les fesses mais on peut pas vraiment appeler ça une blessure de guerre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 5, mon) on the floor (+ michaela) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, mon) on the floor (+ michaela) — Mar 9 Juin - 22:51

La Maci elle réfléchit trop. Elle va même réussir à bouder sur un trophée qui n'est même pas péjoratif. Puis d'abord c'est le seul que j'ai obtenu, alors qu'elle arrête donc de se poser des questions là dessus. " Pire qu'une gosse. “ que je réplique en plaisantant. Et pourquoi, et pourquoi. Parce que et c'est tout. Réjouissons nous de l'argent et du magnifique collier obtenu. Concernant Maurizio. ” Cela ne l'intéressait pas de participer ? “ Après tout ils auraient pu tenter de participer à deux. Bon après j'imagine qu'il faut avoir un secret derrière à défendre. Puis à voir si elle connait quelqu'un d'autre de confiance pour garder son fils. ” Y'a quelqu'un d'autre dans ton entourage à qui t'aurais pu confier Oscar ? “ que je demande alors. ” Et s'occuper de ta mère ? “ Maci est alors surprise que je puisse avoir des amis comme Roma. Dites donc, elle est pas un peu contradictoire la demoiselle ? Y'a deux secondes, elle nous jouait l'étonnée qu'on soit considérées comme amitié improbable, et maintenant, c'est improbable que je puisse copiner avec des personnes différentes de moi ? ” L'un n'empêche pas l'autre. “ que je dis en rigolant. ” Non mais j'sais faire des activités tranquilles aussi. Regarde ici je fais que ça. “ On ne peut pas dire que ça soit très palpitant. Après je peux quand même me défouler un peu physiquement, avec le mur d'escalade, la patinoire, la piscine et autres, mais ce n'est pas non plus la folie. Puis la jeune femme entreprend de nous faire une petite figure, en sautant de la chaise. En soit, c'est pas grand chose, sauf qu'avec une inclinaison à 30° c'est pas la même histoire. Résultat des courses, elle se vautre lamentablement, et glisse jusqu'à mes pieds. On en rigole toutes les deux. " J'sais pas...Mais franchement...Tu m'as refais ma journée là. “ que je dis toujours hilare. Allez on se calme. Je regarde ma tablette, et constate que malgré tout, j'ai réussi à prendre une photo plutôt cool. Comme quoi ça valait le coup sa petite cascade. Finalement elle se relève, et s'adosse contre le mur, comme moi, c'est plus sage. On a finit par reprendre nos esprits, et elle me questionne sur la dangerosité de mon métier. ” Oh bah c'est que je risque de boiter durant des jours là quand même. “ Ben voyons. ” Se blesser, c'est la hantise de tous les cascadeurs. “ Ce n'est pas le risque de souffrir qui nous fait peur, mais plutôt qu'une blessure nous empêche de travailler. Notre corps c'est notre outil de travail. On se pète une jambe, et on est bon pour être sur la touche un moment. ” Alors on est très à cheval sur la sécurité, on s'amuse pas à prendre des risques inutiles. “ Parfois je peux en prendre, mais jamais dans le cadre de mon travail. Je laisse mon côté casse-cou de côté. ” La plupart du temps, je ressors avec quelques contusions, des bleus par ci par là, mais rien de bien grave. “ Cela c'est monnaie courante. ” Après le risque zéro existe pas, alors je me suis déjà blessée ouais. Entorses, quelques côtes cassées... Des trucs plutôt légers, mais qui sont super chiants quand ça t'immobilise longtemps. J'ai dû me faire opéré du pied une fois, ça m'a mit hors jeu un moment. Y'a rien de pire quand tu dois passer des mois à devoir mettre ta carrière entre parenthèses. C'est assez flippant en plus, parce que tu te demandes si tu vas récupérer complètement, si on va pas te mettre au placard... “ Je dirais pas que cela a été les pires mois de ma vie, mais très certainement les plus longs. Ne plus pouvoir pratiquer d'exercice physique, pour quelqu'un comme moi c'est juste la mort. ” Mais sinon je crois que mon accident le plus impressionnant, c'est lorsque j'ai dû sauter d'une voiture en marche. Je devais me réceptionner sur une autre voiture. Mes souvenirs sont assez flous du moment, est ce que c'est moi qui ait merdé, est ce que c'est la voiture qui roulait pas à la bonne vitesse...Quoi qu'il en soit, ça a foiré, et je me suis fais éjectée .J'me suis violemment mangé le sol. Encore heureux les voitures ne roulaient pas très vites. Mais je suis restée inconsciente plusieurs minutes. Au final, j'ai eu de la chance, je m'en suis sortie juste avec quelques contusions et une légère commotion cérébrale. 10 jours plus tard j'étais de nouveau d'attaque. " Prête à en découdre, ce n'est pas ça qui allait m'arrêter.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 5, mon) on the floor (+ michaela) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, mon) on the floor (+ michaela) — Ven 12 Juin - 18:51

C'est vrai que Maci elle lui a proposé à Maurizio de venir avec elle, mais c'était quand même bien plus complexe que ça. « Non lui il s'en fiche un peu de Thrown Dice. Et puis il a pas vraiment de secret à proposer, » elle résume en haussant les épaules. Et le voyage à payer pour les castings. Et le fait qu'il aurait aussi fallu trouver comment excuser leur participation jointe, sachant qu'ils auraient sans doute connu le secret l'un de l'autre. Et finalement, heureusement qu'il n'était pas intéressé, il lui sauve la vie avec papa et Oscar. « Mon père tu veux dire ? Non je pense pas. Enfin, Oscar aurait pu aller chez ma collègue Karen, il va à l'école avec sa fille et tout, mais mon père... c'est un peu difficile. » Maci affiche une petite grimace. Ça la surprend assez que personne ne lui ait posé de questions sur son père jusque là, faut croire que c'était plus facile de se focaliser sur son gamin ou feu son mari que sur son père. « Il a plus toute sa tête alors il faut le surveiller. On a une aide à domicile qui vient quand je travaille et que Oscar est à l'école, mais pour le reste je pouvais pas demander ça à n'importe qui... » C'est éprouvant, de s'occuper d'un patient atteint d'Alzheimer. Maci elle ferait n'importe quoi pour son père mais des fois elle se surprend à désespérer quand elle l'observe et repense au fait que jamais plus elle ne pourra avoir une conversation avec lui, et que son seul rôle c'est de d'assurer qu'il vive confortablement en attendant... le reste. La fin, parce que y'a pas grand chose d'autre, sans remède. C'est son père, et elle se voyait pas demander ce genre de service à quiconque d'autre que Maurizio, qui est venu donc poser ses valises à la maison pour veiller sur tout le monde à sa place. Michaela elle lui étale les preuves de sa versatilité avec ses fréquentations et en lui rappelant que dans le jeu, elle reste calme, et ça arrache un petit rire à Maci. « Oh ouais évidemment. Enfin ici c'est pas comme si t'avais trop le choix en même temps... » En huis clos dans un chalet elle est un peu limitée dans ses possibilités, Michaela. « Peut-être que si tu demandes à la prod on te laissera aller escalader la montagne ! » ajoute Maci avec un gloussement. Histoire d'avoir un peu plus de challenge que le mur d'escalade du sous-sol, si jamais. Ca ferait de belles images pour les redifs, en plus. Les histoires de cascades de Michaela, Maci, elle les écoute en buvant ses paroles tellement elle trouve ça hyper cool et inspirant, ce genre de style de vie. Elle, elle est à des années lumières d'inspirer ce genre de trucs aux gens, cette espèce de force tranquille d'une meuf qui peut faire un peu tout et n'importe quoi et s'en sortir haut la main avec honnêteté et volonté. Forcément les blessures, elle imagine bien que c'est super tendu. « Ouais j'imagine bien... une fois y'a Yvette, une des dames qui s'occupe du ménage dans le magasin, qui a glissé sur le carrelage dans les zones de livraisons des surgelés, elle s'est cassé le bras et pouvait plus travailler du coup, bah ça a été super dur pour elle, vu qu'elle était pas payée à temps plein et tout. » C'est la seule comparaison un peu ridicule qu'elle trouve Maci, avec son grand talent pour trouver des parallèles avec sa propre petite bulle pour vraiment saisir le fond des expériences des autres. « Enfin c'est sans doute même encore pire pour vous du coup mais je comprends, » elle précise en hochant la tête. Elle, y'a bien que si elle se pète un bras qu'elle pourra pas bosser, mais Michaela, elle doit faire attention à absolument tout. Son aventure avec cette voiture en mouvement arrache à Maci une inspiration alarmée. « Ohlala... » elle souffle, avant de poursuivre sur ce que ça lui dit. « Franchement tu m'impressionnes. C'est vraiment trop cool, moi je trouve qu'on pense pas assez aux cascadeurs et au travail que vous faites quand on parle de films et tout. Les gens, ils adorent les acteurs, mais au final c'est aussi grâce à des gens comme toi que le film est réussi, » elle pense un peu tout haut. Maci et sa passion pour la télé et le cinoche et sa fascination pour Hollywood ça date pas d'hier, alors quand ça met en lumière les coulisses d'un film réussi, surtout venant de quelqu'un comme Michaela, elle est scotchée. Un peu plus et ça lui donnerait presque envie de faire pareil même si après avoir fini sur les fesses quelques minutes plus tôt, elle donne pas cher de sa peau. « Quand on rentrera chez nous, tu me tiendras au courant de tes prochains films et je resterai jusqu'au bout du générique pour voir ton nom et t'applaudir ! » elle fait avec un sourire. Ça lui fera encore plus plaisir de dépenser un peu d'argent pour aller au ciné si elle sait que ça soutient sa pote de près ou de loin. Et Maci elle sera hyper fière de voir le nom de sa pote au générique, pile le genre de trucs à raconter auprès des voisins ou à la caisse du magasin ensuite. « Après les compétitions de skate de Louis, tu vas voir je suis prête à parier que Oscar va vouloir tout savoir sur le métier de cascadeur quand je vais rentrer, » elle ajoute avec un rire. Lui dès que y'a un truc un peu stylé avec des gens cool pour lui faire connaître leur activité, il va plonger dedans les deux pieds en avant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
(week 5, mon) on the floor (+ michaela) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, mon) on the floor (+ michaela) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISON 11 A 13 :: Treizième Saison :: Linz - semaine 5 :: Salle inclinée-
Sauter vers: