Partagez
 

 (week 5, tues) te guste (+ gianni)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 5, tues) te guste (+ gianni) Empty
Message (#) Sujet: (week 5, tues) te guste (+ gianni) — Lun 1 Juin - 14:40

te guste
week 5, tuesday - 10am
+ @gianni

Il fait hyper beau quand elle se lève, dans sa chambre super classe avec ses copines, ça suffit à mettre Maci de bonne humeur. Y'a des dix mille awards - bon okay, juste quatre d'entre eux - qui trônent sur sa valise et elle enfile juste une petite robe d'été à imprimés, les pieds dans ses sandales à paillettes. Le matin elle a pas forcément honte de se montrer sans maquillage ni rien, elle a connu pire, mais elle se contente de s'attacher les cheveux et se laver la figure et les dents, la musique dans ses écouteurs histoire de se mettre dans le mood pour la journée. Y'a JLo qui chante sur un rythme de Latin trap et Maci, elle déboule un peu dans la cuisine en se tortillant en rythme - pour ça, fort heureusement, elle est assez gracieuse - mais aussi en chantonnant en espagnol en même temps - moins agréable à entendre. C'est dos à la porte qu'elle arrive en virevoltant les bras en l'air pour se diriger vers son petit dej. « Que tú puedes ser Bad Bunny but I'm Jenny from the - » Pause dramatique, comme dans la chanson, pour se regarder dans le reflet du four avec une attitude de diva complètement pétée, clin d'oeil à elle-même et finger guns. « - you know my name, » elle termine, avant de se retourner et... tomber sur Gianni les bras dans l'évier qui fait la vaisselle. Maci elle arrache ses écouteurs avant de devenir rouge pivoine parce qu'il a sans doute assisté à son petit spectacle ridicule et si y'a bien un candidat face auquel elle veut pas passer pour une quiche c'est bien lui. « Oh, pardon ! » elle bafouille en posant sa tablette sur le plant de travail et s'approcher de l'évier à son tour. « Tu veux de l'aide ? » elle demande, histoire de pas trop laisser le temps au candidat de poser des questions sur son rituel musique du matin et pas retourner le couteau de la tehon dans la plaie. Elle avait presque oublié que c'est les mecs qui doivent s'occuper des corvées cette semaine, mais en vrai c'est pas trop un délire à elle, elle est trop habituée à tout faire à la maison. « Je sais que y'a un gage et tout mais bon c'est pas une raison quoi. Ohlala la montagne en plus... Santo il a pris la fuite ou quoi ? » elle fait d'un ton un peu outré avant de se fendre d'un rire. Elle l'imagine bien ce roublard à se défiler ou trouver des prétextes pour éviter la corvée de vaisselle de la veille. Surtout que là y'en a pour sept personnes et c'est pas jojo à voir. Maci elle attrape quand même un torchon pour sécher les trucs au fur et à mesure avant même qu'on l'autorise. Maci elle a un peu pris la conf et elle a enfin réussi à passer outre pour arriver à parler à Gianni mais au final ils fréquentent pas du tout le même type de groupe, faut croire. « Ça va tu t'ennuies pas trop avec nous ? » elle glisse alors avec un sourire. Il a ni Costa, ni Rosamie, ni surtout Roma qui a l'air de jurer que par lui aussi alors forcément peut-être qu'il se fait chier coincé avec eux. Maci elle comprend pas trop d'ailleurs, Elena elle lui a répondu honnêtement mais c'est elle qui s'est pris la remarque sur une pseudo-fixette alors que l'Indienne est pire dans le genre. Maci c'est juste une proie facile faut croire, en plus de sans doute pas du tout être la personne que Gianni préfèrerait voir débarquer le matin en chantant faux dans la cuisine. Des crush qui mènent à rien elle en a eu mais bon ça pique toujours un peu d'avoir l'impression d'être un fantôme ou au mieux un accessoire dans cette histoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
(week 5, tues) te guste (+ gianni) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, tues) te guste (+ gianni) — Mar 2 Juin - 15:44

Gianni savait pas trop s'il avait juste une tête à gage ou s'il manquait de chance pour qu'à chaque fois ce genre de trucs lui tombent dessus – d'abord la semaine passée à moitié à poil et maintenant cette histoire de corvées – mais heureusement à ce stade de la semaine il arrivait encore à y mettre de la bonne volonté. Ça aurait peut être le mérite de faire mentir un ou deux clichés, comme celui qui voulait qu'un mec qui en plus avait de l'argent soit forcément démuni devant une brosse à vaisselle. Heureusement que son étiquette de type bon à marier était là pour contre-balancer le reste et qu'il mettait du cœur à l'ouvrage même à dix heures du matin. C'était une façon d'avoir la conscience tranquille lorsqu'il irait se promener dans les rues de Linz. L'italien se saisit alors d'un bol qu'il entreprit de laver lorsqu'il fut tiré de ses pensées par l'entrée pour le moins enthousiaste de Maci, dont il aurait pu reconnaître le grain de voix même sans se retourner mais en direction de qui il pivota la tête d'un air amusé. Clairement pas la pire manière de poursuivre sa corvée, même si à la voir comme ça il parierait pas sur le fait que ce soit sa manière de l'encourager. La candidate parut au contraire surprise et un peu gênée de tomber sur lui, lui valant de mouver la tête dans un petit sourire. « Pourquoi tu t'excuses ? C'était cool, moi j'ai pas l'habitude qu'on m'accompagne en rythme pendant que je fais la vaisselle. » Il s'amusa, histoire de lui faire comprendre qu'il était pas gêné. S'il avait pas peur de les faire tomber en se penchant au dessus de l'évier il aurait probablement enfilé ses propres écouteurs, et dans ces moments-là il se coupait aussi de tout ce qui l'entourait. « C'est sympa mais te sens pas obligée, il me reste plus grand chose. » Il reprit doucement, lorsque Maci s'approcha pour lui proposer un coup de main. C'était digne d'elle et l'idée lui tira une expression un peu plus douce, mais elle n'avait pas à l'aider sous prétexte qu'elle l'avait surpris les mains entre deux assiettes sales, c'était déjà pas un truc qu'il irait demander sans cette histoire de gage, alors il voyait aucun mal à ce qu'elle lui fasse juste la conversation. « C'est notre faute, hier soir avec Santo on a veillé tard et on a repoussé le moment de faire la vaisselle jusqu'à tomber de fatigue. Pour ça, on est bien des mecs. » L'italien se fendit d'un rire puis haussa les épaules, songeant qu'ils étaient sûrement ceux que ça étonnait le moins, au fond. Non pas qu'ils prennent pas le chose au sérieux, c'était plutôt l'inverse, mais quand ils commençaient à délirer ensemble c'était toujours un peu compliqué de revenir sur la terre ferme pour faire face à une montagne de vaisselle. « On se relaie, et là il est parti se doucher. Même si ça fait une demi-heure et qu'à mon avis à l'heure qu'il est il se boit un café en ville pour se donner du courage. » L'idée lui tira un nouveau sourire plus amusé, jugeant que si c'était le cas il pourrait pas lui en vouloir d'y avoir pensé le premier, la perspective étant nettement plus séduisante que de rester planté devant l'évier il est vrai. Maci se saisit finalement du torchon et sécha les assiettes à mesure qu'elles ressortaient propres. « Merci. Je te cuisinerai un truc spécial pour la peine, tu choisiras. » Et c'était pas une proposition en l'air, surtout quand on connaissait Gianni et son rapport sacré à la bouffe. La cuisine, c'était clairement la partie qui lui valait de se prendre le plus au jeu cette semaine alors il le ferait de bon cœur. Sa question lui fit reposer son regard sur Maci, et d'arquer un sourcil amusé. « Tu demandes ça parce que j'ai l'air d'une âme en peine devant mon évier ? » Il glissa, l'air rieur, comprenant bien que c'était pas le sens de sa question. « Non, je me plais dans notre petit groupe. Y'a quelques personnes que je regrette de pas avoir avec moi, mais c'est pour tout le monde pareil. J'ai de très bons potes ici aussi. » Peut être autant d'un coté que de l'autre à ce stade, en plus de plusieurs candidats qu'il appréciait mais qu'il connaissait peut être un peu moins sur le papier, à l'instar de Maci qu'il était content d'avoir l'occasion de découvrir autrement. C'est sûr, il aurait apprécié d'être entouré de Roma, Costa et d'autres, mais il se considérait proche de plusieurs personnes ici. De toute façon, Gianni, il se sentirait toujours un peu incomplet tant qu'il serait ici. « Et toi, t'es contente d'être tombée avec nous ? » Il lui retourna la question avec l'intuition qu'elle encore plus que lui devait se plaire à Linz, pour la savoir proche de candidates comme Cami ou Michaela, et même si de l'autre coté il y en avait aussi avec qui elle semblait très bien s'entendre. « Ça te fait combien d'awards du coup, au total ? Trois, quatre ? » Il glissa dans un sourire entendu, repensant au prime et au fait qu'il avait perdu le fil entre tout ce qui s'était enchaîné dans un laps de temps finalement assez court. Il n'avait plus le record en tête mais ça le surprendrait pas qu'elle en soit pas loin, d'autant plus qu'à part cette histoire d'amitié improbable qui le laissait un peu perplexe ses prix semblaient tous coller à sa personnalité, il faut le dire.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 5, tues) te guste (+ gianni) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, tues) te guste (+ gianni) — Mer 3 Juin - 18:53

Maci elle déboule dans son petit délire perso, la musique dans les oreilles à se prendre pour JLo en tapant des poses improbables au fil des paroles de la chanson, alors quand elle est stoppée net par la présence de Gianni et croise son regard elle devient rouge vif. La honte, elle va encore passer pour une cruche comme d'habitude, adieu sa crédibilité de nana pseudo-classe qui fout le camp direct. Lui ça le fait marrer visiblement, ça arrange pas trop ses affaires ça. Maci lâche un rire nerveux. « Ouais mais bon je chante quand même faux alors je vais pas te faire subir ça, » elle souffle d'un air confus à moitié désabusé à moitié gêné. Personne mérite de faire la vaisselle sur fond de braillements de Maci en espagnol. Ces gages Maci, à chaque fois elle rigole un peu sur le coup mais en vrai elle trouve toujours ça un peu décalé. Après passer la semaine torse nu au risque de choper froid, les corvées. Cette fois, elle trouve ça un peu abusé que Gianni se coltine tout le sale boulot alors qu'elle pourrait se la couler douce, c'est rigolo cinq minutes mais en vrai ça la dérange un peu. Alors elle vient attraper de quoi donner un coup de main avant même que Gianni ne dise quoi que ce soit. « Non non c'est normal ! » elle glisse avec le sourire pour alléger la tâche de son côté. Maci elle gère un peu mieux son crush qu'au début du jeu quand elle pouvait pas aligner deux mots face à Gianni sans bafouiller comme une grosse quiche, mais bon quand il parle elle se surprend quand même à se paumer un peu dans ses pensées, les yeux rivés sur son visage comme hypnotisée l'espace de quelques secondes. En espérant que ça soit pas trop creepy ou elle va finir ridiculisée comme Carl. Gianni explique l'absence de Santo, son collègue de corvées, et elle lâche un petit rire en imaginant le tableau des deux gars avachis dans le canapé à se regarder dans le blanc des yeux au lieu de se motiver. « Oh bah tu sais des fois je fais pareil. On peut pas tous être parfaits, en plus c'est chiant la vaisselle alors je comprends. » Elle hausse les épaules, avant de se fendre d'un rire joyeux au tacle gratos sur son camarade italien. « Santo Santo Santo. Incorrigible celui-là, » chantonne presque Maci en rigolant. N'empêche qu'elle l'imagine très bien prendre la poudre d'escampette quand il s'agit de corvées, ça colle au personnage. Il a de la chance que Maci soit là pour faire sa part du boulot et le couvrir un peu, tiens. Elle s'exécute avec son torchon, alors que Gianni la remercie avec une proposition qui surprend Maci autant qu'elle la déroute. Elle affiche une mine étonnée, déstabilisée pendant une seconde, avant de bégayer un peu une réponse à sa proposition. « Oh. C'est vrai ? Tu veux vraiment faire ça ? » Avant de se rendre compte que c'est vraiment nul comme réponse, mais bon, depuis le début du jeu Gianni il vit un peu sa vie avec Roma, Lejla et Aera alors la moindre trace d'un semblant d'intérêt pour sa personne, ça la prend de court. Maci finit par se passer une main sur le front pour se reprendre. « Je veux dire. Ça me ferait plaisir de goûter à ce que tu cuisines ! » elle corrige avec un large sourire. T'emballe pas Maci c'est pas non plus un date qu'on te propose là. Elle se raccroche un peu à ce qu'elle a, Maci, au point où elle en est un rien est déjà un gros pas en avant. Sa réaction à sa question sur leur groupe lui arrache un petit gloussement en secouant la tête. « Mais nooon. Enfin, un peu, mais c'est pour ça que je viens t'aider aussi. » Il fait pas pitié à proprement parler mais ça la fout mal de le laisser tout faire quand elle est là pour donner un coup de main. C'était pas vraiment ça le fond de sa question. « Non non je me disais juste que y'a l'air d'y avoir plus de gens que t'aimes vraiment bien dans l'autre groupe quoi. » Elle va pas commencer à balancer des noms Maci, mais elle fait quand même gaffe à essayer de gratter des infos sans foutre complètement les pieds dans le plat avec sa subtilité légendaire. Son ton peut un peu trahir le fond de sa pensée, alors que ses yeux font des crochets discrets pour observer les expressions de Gianni, avant qu'il ne lui retourne la question. « Oh ouais très, moi j'ai eu de la chance quand même. Mais bon c'est difficile de satisfaire tout le monde je pense. Enfin j'imagine. » Elle aurait bien aimé avoir Louis et Carl dans leur groupe par exemple mais avec quatorze candidats il fallait bien que la production fasse des choix. Sa remarque sur les awards lui arrache un petit gloussement avant de compter. « Euhh... attends y'avait quoi déjà. Attachante, exça-ex-cen-trique, la meilleure enquêtrice - ouais bon celui là moi il m'a fait rigoler quand même... ah oui et l'amitié improbable avec Michaela aussi. C'est ça, quatre ! » Elle trébuche un peu sur un des mots mais répond d'un air enjoué. Ces awards ça la rend hyper fière Maci, comme une espèce d'artefact de ses rêves d'ado qu'elle a abandonnés avec le temps, à se prendre pour une star récompensées. « Ça t'impressionne ? » elle nargue un peu avec un air goguenard. « Non je rigole. » Faudrait pas qu'elle passe pour une prétentieuse qui plus est. Mais bon c'est vrai que ça fait plaisir d'avoir été récompensée pour des trucs sympa - cela dit le délire sur l'amitié elle comprend pas trop trop. « En plus de Michaela y'avait aussi Costa dans le classement des amitiés improbables, faut croire que les gens trouvent ça bizarre que je me fasse des amis, je sais pas, » elle fait avec un nouveau rire un peu désabusé en haussant les épaules. Ah oui quand les filles font des alliances ou des réunions girl power au prime tout va bien mais Maci qui se fait des potes c'est si inconcevable que ça ? Attachante mais pas trop quoi, l'histoire de sa vie et sans doute la raison exacte pour laquelle elle en a sans doute pas fini avec les nominations. « Enfin toi t'es genre Mister Thrown Dice, c'est moi qui devrais être impressionnée plutôt, » lâche Maci avec un sourire amusé en levant le nez d'un air faussement intimidé, son torchon à la main. Il l'a pas volé son trophée, si on lui demande son avis, mais bon ça c'est pas vraiment utile de le répéter, Elena s'acharne assez comme ça sur elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
(week 5, tues) te guste (+ gianni) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, tues) te guste (+ gianni) — Jeu 4 Juin - 23:38

L'apparition de Maci toute en chanson dans la cuisine, c'était le genre de trucs qu'on voyait pas tous les jours et pas le pire spectacle auquel on puisse assister quand on avait les mains dans un évier rempli de vaisselle et pas tellement de potentielles distractions. Il pouvait voir qu'elle ne s'attendait pas à avoir un public, mais lui trouvait la scène plutôt amusante et Maci d'une compagnie de toute façon rafraîchissante, et ça lui faisait du bien de pouvoir porter son attention sur autre chose que ces maudites assiettes. « C'est vrai que je peux vachement te juger après ma performance incroyable pendant la première réunion Schwarz... » Il souffla dans un rire léger, croisant son regard sans savoir si la confusion qu'il y décelait venait du fait qu'elle hésitait à se foutre de sa gueule, ou si elle n'en avait juste aucun souvenir. « Me dis pas que t'as oublié, Maci, ça me vexerait. » Son interprétation en italien, à la table du resto où ils étaient tous assis à réaliser les gages écrits de la main de Natéo. Clairement, il y avait mis toute son auto-dérision, conscient qu'il y avait des talents avec lesquels on naissait et que le chant ne faisait pas partie des siens. Et ça ne l'étonnait pas que Maci tienne à le décharger d'une partie de ses corvées, et même si depuis hier l'italien s'efforçait de le prendre avec philosophie. Ça l'emmerdait un peu de devoir passer quand il pourrait mettre ce temps à profit pour profiter plus longtemps des environs, mais cette fois au moins il pouvait garder ses fringues. « Tu sais, on n'y peut pas grand chose. Vous êtes plus nombreuses, plus riches, meilleures dans la chasse aux secrets... On a plus qu'à s'incliner et s'estimer heureux que vous acceptiez encore de dîner à la même table que nous. » Il glissa dans une moue amusée, le ton un peu dramatique pour la forme parce que c'était jamais que la vérité, et qu'Ophélia n'avait rien inventé. Costa et lui en parlaient l'autre jour, les mecs avaient du souci à se faire depuis un petit moment, entre le fait qu'ils soient moins nombreux au départ, les abandons et les alliances féminines à cause desquelles ils allaient probablement se faire sortir les uns après les autres. Ça, ça le faisait beaucoup plus chier que le reste, mais il pouvait pas y faire grand chose à part se rendre indispensable pour qu'elles aient des scrupules à le nominer. Non pas qu'il irait jusque là, quoi que. « C'est qu'on peut pas s'empêcher de se sentir un peu escroqués, en étant que deux ici alors qu'ils sont trois à Graz. » Il prétexta dans un rictus, songeant qu'il n'y avait peut être que si on l'avait collé avec Carl qu'il aurait été tenté d'être plus studieux. Rien de personnel, juste qu'à choisir il aimait mieux partager ce genre de corvées avec un Santo, un Costa ou même un Louis qui avait la déconne facile. Gianni étira un sourire mutin lorsqu'elle rebondit au sujet de Santo. « C'est pour ça qu'on l'aime. Et je lui fais confiance pour se trouver un alibi auprès d'une jolie petite citadine. » Après tout, contrairement à Hallstatt où la plupart du temps ils ne croisaient personne en dehors des Klaus, Emre et les autres figurants de leur petit monde un peu factice, ici les rues étaient beaucoup plus animées. Il plaisantait, cela dit, mais c'était quand même pas désagréable de retrouver un peu de la vraie vie, même si c'était qu'en substance. Et s'il n'envisageait pas de profiter de l'aide de Maci sans la remercier, sa réaction à sa proposition le désarçonna un peu, tirant à l'italien un rire surpris. « Bah, je... oui ? Certo, je te le proposerais pas si ça devait m'embêter. » Et peut être qu'elle réagissait comme ça parce qu'il pouvait donner l'impression de cuisiner un peu pour tout le monde, en tout cas cette semaine, mais ça n'en était pas moins une démarche sincère et reconnaissante. « Cool, on fera ça. Si j'avais pu te proposer autre chose je l'aurais fait, mais c'est encore le domaine où je suis le plus sûr que ça tournera pas au cadeau empoissonné cette histoire. » Il avoua, dans un rire silencieux. L'inviter au resto, il y avait pensé mais ça aurait une saveur différente de savoir qu'il n'aurait pas à payer le repas, à choisir peut être que ça avait plus de sens de lui préparer quelque chose qui aurait le mérite de venir de lui. Il s'amusa de sa prochaine remarque, comprenant bien que même si c'était pas ce qu'elle avait voulu dire elle devait quand même avoir un peu pitié, au fond. Et c'est sûr, il devait pas avoir l'air tellement épanoui à dix heures du matin en train de faire la vaisselle, quand il pourrait prendre le soleil sur le balcon. Finalement, le fond de sa question l'intriguait beaucoup plus. « Qui est-ce que j'ai l'air d'aimer vraiment bien dans l'autre groupe ? » Il glissa, lui lançant un regard amusé. C'était pas bien difficile d'imaginer quels noms lui venaient à l'esprit et ça l'amusait de rentrer dans son jeu et de la taquiner. Il ne faisait pas un secret de ses affinités à ce stade, alors elle avait pas besoin de passer par des moyens détournés si elle voulait obtenir une information précise. Il n'était quant à lui pas surpris qu'elle se dise contente de se retrouver avec des candidats dont elle semblait proche. « Bon mais, imagine que tu puisses revenir à la fin du prime et décider des six candidats que t'emmènes avec toi une semaine. Tu pars où, et avec qui ? Aucune délimitation géographique, tu peux tout imaginer. » Ça l'intéressait de se faire une idée des choix qu'elle aurait fait, tant au niveau des candidats que du cadre qui n'aurait peut être rien à voir avec les paysages autrichiens. Est-ce qu'elle aurait choisi un endroit qui lui parle, proche de chez elle ? Ou un coin qu'elle aimerait visiter ? Gianni fit allusion aux awards remportés par Maci et songea que c'était sans doute l'un des plébiscites de la soirée, sans que ça l'étonne une seconde. « Que t'aies gagné un huitième des awards à toi toute seule ? Bien sûr que ça m'impressionne. » Il assura, sourire au coin des lèvres. Peut être qu'au départ il avait abordé la cérémonie avec un certain recul mais voir qu'à l'arrivée une fille comme Maci raflait plusieurs prix que pour la plupart il lui aurait aussi sûrement décerné, c'était plutôt parlant. « T'as découvert un secret, je suis pas surpris qu'on te perçoive comme une enquêtrice de talent. 'Faut juste que toi t'acceptes l'idée que c'était pas de la chance. » Il avait bien senti qu'elle n'y croyait pas trop, quand elle avait buzzé Aera et était tombée juste, mais ça voulait juste dire qu'elle ne croyait pas encore autant en elle que les autres semblaient le faire. « J'ai plutôt l'impression que c'est une question de personnalités, peut être qu'ils considèrent que les vôtres sont un peu aux antipodes les unes des autres. Je sais honnêtement pas trop ce qui se passe dans la tête des gens qui votent pour ce genre d'awards... C'est peut être juste parce que c'est des Adler ? » Il tenta, pas sérieux une seconde. C'était pas comme si les équipes avaient quoi que ce soit à voir avec les affinités qui pouvaient se nouer, et Gianni ne trouvait pas plus curieux l'amitié entre une Maci et une Michaela, qu'entre une Jill et un Carl. C'était une question de point de vue et lui ne recherchait pas non plus toujours la compagnie de ceux qui lui ressemblaient. Sa remarque au sujet d'un de ses awards lui tira un sourire amusé. « Entre ça, le bourreau des cœurs et la semaine à moitié à poil, je vais finir par avoir peur de sortir d'ici. » Il railla avec légèreté, pour avoir fini par intégrer le genre d'image qu'il cultivait auprès d'une partie du public féminin à l'extérieur et dont ils avaient déjà longuement plaisanté avec Costa. Autant s'en sentir flatté, c'était sûrement pas pire qu'autre chose. « Heureusement que mon secret c'est que je suis un tueur en série, ça risque d'en refroidir plus d'une. » Il capta le regard de Maci puis se fendit d'un sourire entendu, avant de se rappeler qu'ils étaient toujours dans la cuisine. « Okay, c'est peut être pas le genre de vanne à faire quand on est entourés de couteaux. » Il souffla après un rire, levant les mains d'un air innocent histoire qu'elle n'aille pas croire qu'elle avait invité un pur psychopathe à sa Murder Party, quand même.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 5, tues) te guste (+ gianni) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, tues) te guste (+ gianni) — Sam 6 Juin - 19:25

Sa petite performance ça rappelle à Gianni son propre épisode de poussage de chansonnette pendant leur première réunion d'équipe. Maci avait presque oublié, surtout parce qu'elle a l'impression que c'était limite une autre vie tellement c'était y'a longtemps dans le jeu. Mais maintenant qu'il le dit, ça lui revient très bien. « Ah oui c'était quoi déjà, Belle a chaud, Belle a chaud, quelque chose comme ça, » elle baragouine avec un rire, avant de se défendre d'avance sur la prononciation approximative. « Oui bon je parle pas italien ! » Elle s'en rappelle bien maintenant, avec Santo qui débarque comme un idiot et le verre de vin qu'elle a malencontreusement renversé à moitié sur la table à moitié sur Rosamie quand Gianni s'était adressé à elle avec son clin d'oeil là. Même elle elle s'est améliorée depuis, maintenant elle fait des phrases. « Mais tu chantais très bien qu'est-ce que tu racontes. » Ou c'est peut-être son cerveau de nana qui crush à fond qui embellit son souvenir mais ça peut pas être pire que ses performances sur du JLo, en plus il avait joué de la guitare pour parfaire l'image déjà pas mal reluisante qu'il colporte pour Maci. Cette histoire de gage ça réveille Maci et ses réflexes de nana qui fait toujours passer le confort des gens avant les blagues télévisuelles - ils l'ont bien vu avec cette histoire de semaine torse nu, elle avait clairement pas les mêmes inquiétudes que le reste des nanas du casting, dans son éternel décalage. Le commentaire exagéré de Gianni sur les filles et leur supériorité arrache à Maci un rire alors qu'elle s'empare du torchon. « Pff n'importe quoi. » Ça en dit long sur le taux de sérieux que Maci accorde à ces données. « Les cagnottes, les secrets, ça veut rien dire tout ça ! » elle fait en haussant les épaules. Au final c'est le public qui décide en plus, alors à quoi ça sert d'avoir une cagnotte énorme ou d'être plus nombreuses si les gens préfèrent voter pour les mecs, ils sont peut-être plus intéressants à observer. Gianni soulève aussi le fait qu'ils ne soient que deux à Linz contre trois de l'autre côté et Maci lâche une exclamation. « Ah ouais c'est vrai ! Eh bah raison de plus pour que je t'aide alors ! Comme ça vous êtes tous à égalité, » elle rétorque avec un large sourire satisfait de nana qui a prouvé par A+B qu'elle devait absolument donner un coup de main. De toutes façons c'est Maci, il lui faut plus que ça pour la faire fuir sur ces trucs-là. Pas comme Santo qui a déjà trouvé des combines pour échapper aux corvées visiblement.  L'image que Gianni dépeint de Santo dans le village à fuir la vaisselle en allant draguer une jolie Linzienne lui arrache un rire franc. « Je le vois bien esquiver pour payer sa tournée de cocktails à une jolie fille en racontant ses exploits d'enquêteur tiens, » elle ajoute en hochant la tête. Si il les entendait quand même. Mais connaissant un peu Santo Maci mettrait sa main à couper qu'il rigolerait avec eux. Ça va quand même un peu plus vite quand elle s'attaque à sécher la vaisselle propre, et Gianni il balance comme ça son offre de repas qui la prend de court. Ouais elle gère pas trop mal mais faut pas faire des trucs comme ça sans prévenir, Maci, elle bug. Sa première réaction est totalement bancale et Gianni il a l'air aussi paumé, mais elle essaie de se reprendre et de répondre un minimum naturellement. C'est pas un date Maci, si tu t'étais pas pointée dans la cuisine ce matin pour aider jamais ça lui aurait traversé l'esprit, t'emballe pas. « Je pourrai observer la préparation ? J'aimerais bien apprendre des nouvelles recettes... » elle glisse un peu timidement lorsqu'il valide le rendez-vous. Ça lui donnerait aussi un peu moins l'impression de juste débarquer les pieds sous la table. Maintenant qu'elle y pense c'est des trucs qu'elle aurait dû initier depuis des semaines, Maci, elle aurait dû essayer de gratter un moment pour discuter dans un meilleur contexte avec Gianni, mais manque de bol elle subit un peu son côté complètement paumé quand son crush est dans les parages et son manque général de confiance en elle, surtout comparée au reste des nanas qui gravitent autour de Gianni depuis le début. Il essaie de lui tirer les vers du nez quand elle lui demande si il aurait pas préféré être à Garz, et bon, si il veut des noms, elle va répondre, tant pis. « Euh bah... Roma ? » elle glisse avec précautions. Tout le monde a bien vu qu'ils se tournent autour depuis le premier jour, comme si Roma avait un peu marqué son territoire dès leur arrivée. Maci ces bails ça la paume encore plus, c'est pas pour rien si elle a jamais trop osé dire quoi que ce soit à part rougir et bafouiller comme une ado. Déjà qu'elle galère toute seule alors si en plus on lui donne l'impression de marcher sur les plates-bandes d'une autre meuf elle est pas en paix, et tant pis si c'est elle qui en fait les frais. Elle sait pas trop pourquoi elle s'exécute et balance un nom parce que y'a neuf chances sur dix qu'elle entende pas un truc qui va lui plaire mais telle est la vie qu'elle a décidé de mener, Maci, et tant pis. Gianni lui propose de constituer sa propre équipe et elle cogite une seconde, les yeux dans le vide devant elle pendant un instant. « Six ? Bah Cami, Michaela et Louis déjà, et ensuite.. oh mais c'est hyper dur ! » elle s'exclame avec un rire. Ouais six c'est trop limité et elle a pas envie de faire de choix, c'est chiant. « Costa, Carl et puis toi je dirais ! Ou Santo. Mais bon c'est l'équipe Schwarz qui prime quand même. » Ou alors ils peuvent se battre et elle emmène le gagnant, mais bon Gianni avec son statut de camarade d'équipe et ses beaux yeux il part avec un peu plus d'avance que Santo-qui-fuit-la-vaisselle, faut avouer. La destination par contre, Maci elle a pas besoin de trop réfléchir. « Je vous emmènerais chez moi. On irait à Redondo Beach, tu peux te promener et y observer les lions de mer, ils font la sieste au soleil sur la plage des fois, et puis c'est bordé par un grand parc c'est chouette. Et puis le soir on mangerait dans mon jardin avec mes amis. » Elle imagine un peu le tableau avec un sourire sur le visage, les yeux perdus dans l'image mentale qu'elle se fait de cette troupe sur une de ces plages qu'elle connaît si bien, avant de croiser le regard de Gianni à nouveau. « Et si on reste dehors jusqu'à neuf heures et demie le soir, y'a le feu d'artifice de Disneyland qu'on peut voir depuis chez moi. » Elle appellerait ça presque une journée typique chez Maci si ses journées typiques n'étaient pas plutôt rythmée par les bips réguliers de la caisse du Walmart et du bruit de l'imprimante à tickets de caisse. Elle déconne un peu à se la jouer avec ses trophées mais Gianni il apporte une info supplémentaire quant au nombre d'awards qu'elle a reçus qui arrache à Maci une expression surprise. « Un huitième ? J'avais pas trop pensé ça comme ça c'est vrai que ça en jette vu sous cet angle, » elle fait avec une expression perplexe et amusée à la fois. Gianni aussi il a le même discours que Cami ou Michaela sur sa chasse aux secrets à lui attribuer plus de mérite qu'elle ne devrait, alors quand il affirme que c'était pas la chance, elle rigole un peu. « C'était quoi alors ? Le destin ? » Y'a pas trente-six autres options. Si elle avait pas lu cet article jamais ça lui aurait traversé l'esprit. Pour ces awards d'amitiés improbables qui la laissent toujours autant perplexe cette semaine, Gianni apporte un peu le même type de réponse que Michaela, avant d'ajouter le facteur équipe que Maci avait toujours pas calculé. « Ah oui sans doute ! La vilaine concurrence ! » elle raille d'un ton exagéré avec un rire. Bon oui, elle prend son rôle au sérieux avec ces équipes mais c'est en tout fair-play. Ça la fait rire en tous cas que Gianni déplore ces gages à répétition et l'image qu'on lui colle. Non pas qu'elle irait contester son titre ni la vague de fans qu'il doit déjà avoir dehors, parce qu'elle est très bien placée pour comprendre, victime du charisme de l'italien, mais l'image lui arrache un gloussement. « Il faudra faire très attention aux autographes que tu signes au cas où une fan aurait l'idée de te tendre un formulaire de mariage ! » elle fait en roulant des yeux pour accentuer le sensationnalisme de cette idée. Avant de se corriger, histoire qu'il commence pas à penser qu'il a affaire à une Carl au féminin avec des idées tordues pour lui mettre le grappin dessus. « Non je rigole. J'ai lu une histoire comme ça qui s'est passée je sais plus où en Asie. Un type qui a essayé de piéger une chanteuse* comme ça mais tout ce qu'il a récolté c'est un coup de pied aux fesses par les vigiles apparemment, » elle précise avec un rire. Pas trop de risque avec Maci, elle doit sans doute même être le parfait opposé de Carl à raser les murs et laisser la place aux autres filles avant elle avec son crush. Si en effet il était tueur en série, en tous cas, ce serait une sacrée brochette. « Ohlala après Carl qui stalk et Costa et Santo qui braquent des banques on se croirait dans un mauvais film d'horreur ! » elle rigole avant de grimacer. « Si c'était le cas je serais sans doute une des premières victimes alors je peux garantir que c'est faux vu que je suis encore vivante, » elle ajoute en plissant le nez et en secouant lentement la tête en posant une assiette sèche sur le plan de travail à côté d'elle. Elle se fait pas d'illusions elle sait qu'elle est un peu naïve et du genre à croire un peu n'importe quoi quand il s'agit de la bonne foi des gens alors clairement, dans un slasher, c'est elle la première blonde qui va se faire attraper.

* true story sifflee looool
allez vla les pavés le retour hellno

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
(week 5, tues) te guste (+ gianni) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, tues) te guste (+ gianni) — Mar 9 Juin - 16:08

Sans doute que personne n'aurait eu la démonstration de ses (très relatifs) talents de chanteur sans ce défi en pleine réunion Schwarz et pour lequel il s'était pour le coup donné à fond, mais ça avait le mérite de lui donner le sourire, de repenser à ce moment qui paraissait un peu à des années lumière aujourd'hui. « Bella Ciao. C'est un hymne à la résistance italien. » Il confia dans un sourire amusé, captant après coup un détail qu'il partagea. « Y'a une série espagnole qui l'a repris y'a pas longtemps, je pensais que tu connaîtrais peut être mais j'ai aucune idée de si ça s'est exporté jusqu'à chez toi. » Il avait fait ce raccourci parce qu'il savait qu'elle était familiarisée avec la langue espagnole mais ça lui paraîtrait dans le même temps assez énorme que la série ait fait parler d'elle jusqu'aux States – peut être parce que lui y avait prêté attention comme tout le monde en Europe mais sans pour autant s'être pris de passion pour elle. Le compliment de Maci lui valut de secouer la tête et d'étirer un sourire un peu incrédule. « Je t'assure que le souvenir que j'en garde est beaucoup moins mémorable, ça fait pas partie des trucs que j'irai mater en replay en sortant. » Si tant est qu'il ressente le besoin de se repasser certaines séquences avant au moins un petit bout de temps, parce qu'il s'imaginait mal se replonger dans l'aventure si tôt après en être sorti pour tout ce qui pourrait faire qu'il aurait sûrement d'autres choses à penser. Et parce que ça aurait une autre saveur de décider de se repasser quelques moments symboliquement importants à l'échelle de son aventure lorsqu'il serait de nouveau plongé dans la vraie vie et un peu nostalgique de tout ça. Maci, en tout cas, ne semblait pas partager le point de vue d'Ophélia sur la suprématie féminine au sein du jeu. « Depuis le début t'as l'air calée sur les anciennes saisons, on retrouvait un peu les mêmes dynamiques ou pas du tout ? » Un déséquilibre dans les effectifs féminins et masculins, énormément de buzzs, des candidats pleins aux as et des secrets vers qui tout le monde avait un peu tendance à s'orienter. Lui, il avait suivi certaines saisons notamment parce qu'à l'époque c'était plus simple pour lui de dégager du temps pour le faire, mais il sentait que Maci était la plus susceptible d'avoir des réponses et il trouvait l'image amusante. « C'est sympa, merci. » Il ajouta, sourire aux lèvres, lorsque Maci lui assura que c'était la moindre des choses de lui filer un coup de main vu qu'ils partaient avec un léger désavantage sur ceux de Graz. « Je compte proposer à Santo de se faire un resto à deux à la fin de la semaine, mais faudra qu'on sorte aussi tous ensemble pour vous remercier d'être cool avec nous, jusqu'ici. » Non pas qu'il en doutait avant que la semaine ne démarre, mais il voyait bien que les filles n'avaient pas trop envie d'en rajouter entre la vaisselle et le reste, là où c'aurait pourtant été tentant de les embêter un peu. Il travaillait aussi bien dans l'hôtellerie que dans la restauration alors il était un peu imperméable à la pression autour de ce genre de corvées, mais il trouvait ça cool comme ambiance. Quant à Santo, il n'avait pas ménagé ses efforts depuis la veille alors même s'il devait être en ville et en charmante compagnie, il irait plus volontiers lui réclamer des détails que le culpabiliser. « Ça va pas arranger ses affaires, au Santo... » Il remarqua, dans un petit sourire amusé. Santo, ça ne l'étonnait pas qu'il intéresse aussi bien une Kara qu'une Jill dans l'aventure, et d'un autre coté c'était un jeune fougueux qui avait sans doute bien conscience qu'il avait largement le temps de penser à se mettre avec quelqu'un. Si tant est qu'on puisse tellement voir ce jeu comme un crash test sentimental, ce qui était plus susceptible d'être le cas de Carl que d'aucun d'entre eux sans doute. Maci parut quant à elle d'abord un peu surprise par sa proposition, sans qu'il sache trop s'il avait dit dit ou fait une connerie ou si c'était juste parce que l'initiative l'avait étonnée, mais l'italien finit par hocher doucement la tête. « Bien sûr, comme ça tu m'aiguilleras directement sur ce que t'aimes ou pas. On sera juste un peu plus à l'étroit qu'au chalet... » Mais ça, c'était un détail et pas ce qui l'empêcherait de retrouver ses réflexes une fois affairé en cuisine, et dans le pire des cas le fait d'avoir fait ses armes dans celles d'un restaurant l'avait familiarisé avec ce genre de proximité physique. Vous n'aviez pas vraiment fait le job si on n'avait pas failli vous crever un œil avec un couteau et c'est aussi pour ce genre d'ambiances vivantes et conviviales qu'il aimait ce milieu. Pas sûr toutefois que Maci soit aussi à l'aise, à voir comment il avait toujours un peu l'air de l'embarrasser quand il était dans le coin. Gianni avait bien essayé de démystifier l'image qu'elle semblait s'être faite de lui, mais la jeune femme paraissait toujours un peu plus troublée en sa compagnie qu'avec les autres. Il crut ainsi déceler un sous-entendu derrière sa remarque sur les candidats de Graz et voulut en savoir plus tout en comprenant lorsqu'elle mentionna Roma que ça n'avait décidément rien d'anodin. Il étira un sourire un peu confus, pas sûr de savoir ce qu'elle attendait exactement. « C'est vrai, elle est sûrement celle dont je me sens le plus proche ici. Et la séparation est un peu tombée au pire moment. » Pour elle, pour lui aussi qui se sentait impuissant de la savoir en proie à tout ce que les derniers jours avaient du remuer, tant concernant la découverte de la moitié de son secret que suite à l'intervention de son mari sur sa page. Il doutait un peu que ce soit ce que Maci avait en tête, mais c'était aussi parlant que le reste à ses yeux et ça l'embêterait qu'on commence à réduire sa relation avec Roma à ce qu'il avait pu confier à Cami à demi-mot. Il y avait plein de trucs qu'il avait déjà insinué dans des rubriques que personne avait tellement relevé, alors pour lui c'était assez naturel et peut être rassurant de dédramatiser la chose. Il se montra finalement curieux de se faire une idée du groupe que Maci aurait emmené avec elle cette semaine si on lui avait laissé le choix, et acquiesça dans un petit sourire. « Pas mal, comme groupe. Des fêtards et des tempéraments plus calmes, c'est plutôt équilibré comme ensemble. » Lui aurait échangé un ou deux noms pour que le groupe soit vraiment représentatif de ses préférences à ce stade, mais c'était bien parce que ça lui permettait de se faire une idée de celles de Maci qu'il lui avait posé la question. Son cadre idéal tel qu'elle le lui présenta, lui, pouvait difficilement être plus attirant. « Des lions de mer, sérieux ? Et on peut nager avec eux ou c'est pas conseillé ? » La question était beaucoup plus sérieuse qu'en apparences, il fallait connaître sa passion pour la natation pour ne pas s'en étonner et forcément Maci était parvenue à piquer sa curiosité. Mais c'est la suite, et cette mention inattendue à Disneyland, qui fit briller son regard d'enthousiasme. « Wow, tu sais que j'ai encore jamais été à Disney ? Ma première fois ce sera en sortant d'ici, mais ce sera probablement plutôt en France. » Une idée qui lui tira le même sourire chaleureux que la première fois qu'ils avaient parlé d'y aller avec Aera, parce que ça tenait pas d'un petit projet pour l'italien qui avait bien dit qu'il comptait profiter et vivre pour lui en sortant – quand il était probable qu'on le retrouve entrain de courir tous les manèges à sensation du parc et tester tous les stands de bouffe, fidèle à lui-même, donc. Maci parut un peu étonnée de poser un regard différent sur ses multiples sacres aux awards, tirant à Gianni une expression amusée. « Tu sais déjà où tu vas les mettre ? » Ils avaient plaisanté avec Roma sur l'idée qu'il lui faudrait peut être investir dans une cheminée si elle ramenait beaucoup de statuettes, mais peut être que Maci avait déjà une idée de ce qu'elles feraient des siennes. « Tout dépend de si t'y crois ou non. » Il reprit, dans un sourire, au sujet de cet award de la meilleure enquêtrice pour lequel elle semblait encore un peu s'étonner après coup, quand de son point de vue le top 3 était logique. Le destin, vaste question et ça l'intriguait assez d'avoir l'avis de Maci. « Bah ouais, ça la fout mal de la part de notre cheffe de pas montrer l'exemple, quand même... » Son visage se teinta d'un air mutin, parce que c'était juste pour la taquiner et clairement pas lui qui irait lui reprocher d'avoir des affinités avec des membres de l'équipe adverse. Il n'y avait qu'à voir cette semaine où les frontières étaient tellement floues entre les teams que personne ne savait plus tellement quelle valeur leur accorder. Lui n'avait pas vraiment à se plaindre de ses awards, si ce n'est qu'il allait finir par croire que c'était pas le bon plan d'annoncer d'entrée de jeu son célibat, quand depuis le début on avait tendance à lui coller un peu la même image – sans qu'il s'en offusque vraiment parce que tout ça, c'était aussi très télévisuel comme concept. La façon dont Maci reprit la parole eut en tout cas le mérite de lui tirer un rire et une expression un peu surpris, avant qu'elle ne développe le fond de sa pensée. « C'est complètement dingue comme histoire. » Il souffla, entre deux éclats de rire incrédules. « Et le type pensait s'en tirer à bon compte, avec une épouse qui avait rien demandé ? Ç'aurait presque été ingénieux si c'était pas terriblement stupide. » Il n'aurait probablement même pas imaginé qu'on puisse être aussi déterminé, quand ça ne devrait pourtant pas l'étonner compte tenu du nombre de trucs débiles qu'il avait pu avoir avec le temps. « Du coup, je vais suivre ton conseil et quand même faire attention. J'ai pas fait tout ça pour me retrouver enchaîné à une fille que je connais pas, déjà que c'est pas toujours bien vu dans mon milieu de pas signer de contrat de mariage. » Mais ça, c'était aux antipodes de sa conception du mariage et complètement anti-romantique, pour lui qui de plus en plus s'imaginait braver les conventions et convoler un beau jour pour vivre un mariage simple et intimiste, sur un coup de tête, histoire que ce jour lui ressemble vraiment. C'était pas du tout ce qui se serait passé avec Virna, il le savait, et justement ça ne lui avait fait réaliser que plus tôt que la situation était loin de lui convenir. Sa plaisanterie autour de sa potentielle casquette de serial killer fut sans surprise accueillie avec malice par une Maci pas impressionnable. « C'est pas ce que j'imaginais non plus quand on m'a dit que la prod' aimait bien faire dans le sensationnel. » Il s'amusa, songeant que dit comme ça les filles n'avaient pas l'air franchement en sécurité au milieu de tous ces futurs repris de justice. « Non, moi je suis sûr que t'es trop maligne pour te faire attraper par un tueur sanguinaire. T'as monté tout un macabre scénario pendant la soirée Cluedo et tes talents d'enquêtrice sont maintenant avérés. Je te verrais plutôt tenter de me coincer après une chasse à l'homme haletante. » Dans l'hypothèse où ce serait toujours lui, le tueur en série de l'histoire. « T'en penses quoi, tu te verrais me passer les menottes et me lire mes droits ? » L'image lui tira un sourire en coin, tandis qu'il acheva de laver une assiette. Il rajouterait bien qu'il ne serait pas facile ni coopératif comme prisonnier, mais ça c'était son coté sang chaud attaché à sa liberté, Cami avait bien vu qu'il n'était déjà pas toujours facile à vivre avec juste une menotte au poignet.

Spoiler:
 

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 5, tues) te guste (+ gianni) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 5, tues) te guste (+ gianni) — Mer 10 Juin - 20:18

Gianni corrige sa prononciation approximative de la chanson qu'il leur a offerte lors de la première réunion d'équipe et Maci lâche un rire un peu gêné. C'était hyper bancal, elle espère quand même qu'il l'a pas mal pris ou quoi. « Ah oui ça sonne un peu mieux quand c'est toi qui le dis. Mais j'avais jamais entendu ! Elle est bien cette série ? Si c'est en espagnol en plus c'est pratique pour nous. » Clairement si c'est pas trop vulgaire ou graphique pour un môme de onze ans c'est le genre de programme qu'elle se fera un plaisir de mater avec Oscar en VO, histoire qu'il entraîne son oreille autrement qu'entre copains latinx ou en Facetime avec sa abuela. Gianni lui donne pas trop cher de sa petite chanson même si dans la tête de Maci c'était très bien - à savoir si c'est de la modestie ou qu'elle a vraiment un peu embelli la chose dans ses souvenirs biaisés de son crush, ou un peu des deux. « Si tu dois regarder un moment en replay, je te recommande le date que j'ai eu avec Louis, je lui ai fait manger un jalapeno frit. T'aurais vu sa tête ! » elle raconte avec un rire en y repensant. Pauvre Louis, il a pris cher quand même, mais ça fait partie des petits moments un peu random en toute légèreté qu'elle a préféré depuis le début, faut avouer. Elle s'attaque donc à la vaisselle avec Gianni avec plaisir, alors qu'il aborde ces histoires de guerres idiotes entre mecs et nanas, et Maci réfléchit un instant en creusant un peu dans ses souvenirs de fan de l'émission. Mais y'a rien qui sort, ou alors c'est qu'elle y pense pas. « Pas trop non... enfin y'a toujours des petits groupes et tout mais qu'ils essaient de séparer les filles et les garçons et puis avoir autant de filles par rapport à peu de garçons je me rappelle pas avoir vu ça je crois. Du coup je sais pas trop à quoi m'attendre. » Maci elle base pas mal de trucs sur ce qu'elle sait de l'émission, les gages, les rebondissements à attendre, ça l'aide un peu à pas trop freak out à chaque truc qui leur tombe dessus et puis elle veut maximiser son temps dans le jeu. Visiblement, elle a pas encore eu le mémo pour éviter la nomination, mais après un secret trouvé et un poste de chef d'équipe on peut pas tout avoir. Visiblement Gianni a pas l'air de trop se plaindre de leur gage, si il compte remercier les filles du groupe avec une soirée. « Je voulais organiser un truc tous ensemble avant le prime, ça tombe bien ! J'ai pas encore décidé de quoi et où par contre. Comme j'ai pas pu faire de réunion d'équipe cette semaine et tout. » Maci elle vit un peu pour ces trucs en société bourrés de petites conversations et éclats de rires, sans non plus vouloir monopoliser l'attention, et sauf quand ça part en sucette sous le coup de l'alcool. C'est le genre qui puise son énergie dans les interactions humaines les plus pures possible, alors quand y'a un truc à organiser pour avoir tout le monde autour d'elle, elle est là. « En tous cas si y'a quelque chose que tu voudrais faire comme réunion ou comme soirée moi je veux savoir ! Tu fais quoi d'habitude dehors toi quand tu vois tes amis ? » elle ajoute avec un regard vers le candidat. Elle avait bien dit à Rosamie et Cami qu'elle risquait de venir demander leur avis aux membres de l'équipe pour pas se planter et qu'ils se fassent chier ou soient pas à l'aise, alors autant commencer par Gianni. Ça la surprend pour le coup qu'il propose ce genre de truc en tête à tête, même si elle essaie de pas trop se faire d'espoirs - Maci faut pas lui laisser la moindre brèche, elle s'engouffre au moindre signe d'une once d'optimisme et d'espoir, enthousiaste au max pour un rien. Alors là y'a son crush qui lui propose un moment en face à face avec lui et elle peut pas s'empêcher de trépigner intérieurement, affichant son meilleur sourire malgré elle. « Trop cool, j'ai trop hâte ! Mais sinon on pourra attendre d'être rentrés hein. Enfin, si on est encore en jeu d'ici là... » Mais là à ce moment-là elle est un peu sur son petit nuage alors même cette pensée elle arrive pas à l'atteindre là où ça la touche habituellement. Limite elle rebondit légèrement sur ses pieds à se dandiner sur un air inaudible, avant de poser la question qui tue sur Roma. Quelle idée, aussi, de dire ça. « Ah, » elle se contente de dire, sa mini-danse sur ses talons ralentissant lentement pour complètement s'arrêter. Tu t'attendais à quoi, Maci ? T'aurais mieux fait de rien dire. Carl il a peut-être raison finalement, à rester dans son petit monde imaginaire, surtout que c'est pas comme si c'était vraiment une surprise. Depuis la première minute ils sont fourrés ensemble, Maci elle se surprend à se paumer un peu dans ses pensées à envier leur petit binôme qui s'est trouvé illico et se dire qu'elle aurait peut-être pu avoir plus de chance qu'en arrivant dans le jeu avec le seul gars déjà fixé sur quelqu'un, avant de secouer légèrement la tête. T'es nulle Maci, Louis il est très cool et t'es pas venue là pour ça. Y'a sa porte de sortie qui arrive avec ce changement inespéré de conversation, parce que Maci sinon elle sait pas quoi dire, surtout que Roma elle la connaît pas trop et elle sait pas vraiment ce qu'il se passe avec ses histoires perso, et là ça risque juste de la déprimer encore plus de se comparer encore. De se dire que quand elle elle était pas très bien on a pas vraiment remué ciel et terre pour venir lui parler, à part Louis qui était le principal incriminé. Elle se lance dans son petit univers dans lequel elle sélectionne que ses copains en priorité pour aller quelque part dans le monde, ça lui plaît bien mieux comme idée que de s'auto-flageller sur l'échec cuisant de ce crush qu'on va encore lui ressortir à toutes les sauces. « Oui hein ? » elle répète avec un sourire quand Gianni valide son petit groupe. Même son scénario vacances il est hyper rodé, comme si c'était un truc qu'elle avait déjà planifié et re-planifié dans sa tête des dizaines de fois. « Noooon surtout pas ! C'est interdit de les approcher, c'est dangereux. C'est énorme ces trucs, et ils ont des grandes dents pointues, tu risques de te faire mordre ! » elle s'écrie en ouvrant grand les yeux lorsque Gianni évoque les lions de mer. C'est bien connu qu'il faut les laisser tranquilles ces grosses bestioles. Son scénario, il se termine sur le feu d'artifice qu'ils peuvent voir gratos depuis son bout de jardin, et Disney ça fait tilter Gianni autant qu'elle. « Ah oui ? Bah tu sais moi la première fois que j'y suis allée c'était l'année dernière alors que c'est juste à côté alors bon. Mais si jamais tu veux visiter celui de Anaheim tu sais où me trouver ! Enfin, plus ou moins. » Ouais bon, Santa Fe Springs c'est un trou paumé finalement et la région de L.A. c'est grand mais si jamais, Maci, elle est toujours opé pour ce genre de plans. « California Adventures ça y'a pas en France ! » elle ajoute avec un grand sourire comme si c'était l'argument ultime. Ils doivent avoir sans toute leur parc spécifique aussi là-bas mais bon elle vend son attraction locale comme elle peut. Quant à ses awards, c'est vrai que les quatre trophées ils prennnent un certain espace, et son bungalow trois pièces c'est pas exactement un palace. « Euh... quelque part dans mon salon je crois. J'y ai pas trop réfléchi. J'ai pas beaucoup de place, et puis le manteau de la cheminée c'est le spot de Danny et personne d'autre. » Elle adore ses trophées et elle a toujours rêvé d'en recevoir, que ce soit dans Thrown Dice ou dans une autre carrière, mais ça vaudra jamais Danny et jamais elle pourrait le laisser partager son spot avec des trophées d'une émission de télé. Celui de la meilleure enquêtrice, y'a deux options, la chance ou le destin. Gianni affirme que ce n'était pas le premier, en tous cas. Ça la laisse pensive, à Maci. « Peut-être que c'est ça alors. » Elle a dit ça pour rigoler mais maintenant elle se pose des questions, sans doutes idiotes, comme d'habitude. Maci elle rigole aussi un peu avec ces histoires d'amitié avec des Adler, mais maintenant que Gianni en rajoute une couche, elle commence à se demander si y'a pas une part de vérité là-dedans. « Rohhh... tu crois que ça donne une mauvaise image de moi ça ? Enfin c'est pas des alliances ni rien mais bon... enfin maintenant c'est trop tard je vais pas les envoyer balader comme ça hein ! » elle fait en haussant les épaules. Maintenant c'est ses potes alors c'est foutu mais bon ça veut pas dire qu'elle prend pas ces équipes au sérieux, ou elle aurait pas accepté le rôle de cheffe. Maci elle profite pour un peu drop une anecdote glânée au hasard histoire d'alimenter la conversation sans passer pour une écervelée pour la millionième fois, et ça a son petit effet, tout comme quand elle a lu ce truc pour la première fois. « Ouais hein ? De ce que je me souviens, ils ont vite cramé son petit manège et il s'est fait jeter dehors avec une interdiction de revenir voir cette fille en session d'autographes à vie ou un truc comme ça. Heureusement pour elle ! » elle explique avant de lâcher un gloussement. Une histoire un peu dingue. « Mais oui c'est stupide. Mais bon tu sais les gens un peu trop fans de quelqu'un ils font des trucs un peu idiots des fois. Moi je me dis que ce type il devait se sentir vraiment terriblement seul pour faire un truc aussi désespéré... » elle lâche quand même d'un air pensif. Elle peut pas s'empêcher de se demander ce qui a pu pousser ce gars à en venir jusque là, même si c'était répréhensible. Et d'un côté, la position de la fille, elle comprend beaucoup aussi, à une échelle différente. Gianni plaisante pour conclure cette blague et ça inspire à Maci une question tout à fait sérieuse. « Ça consiste en quoi ces contrats ? J'en entends tout le temps parler dans les films mais moi j'ai pas fait ça et personne nous a rien proposé quand je me suis mariée. » Peut-être que c'est un truc d'Européens, ou de riches qui vivent dans un château, allez savoir. Elle, elle a signé son bout de papier et c'était fini, Maci Bennett était devenue Maci Diaz. Ils ont expédié une cérémonie à l'église christianisme oblige avec une jolie robe blanche d'occasion, un repas avec la famille et les copains dans le jardin, et voilà, pas de budget, pas de gros délire américain comme dans les films. Ça la fait rigoler ces histoires de serial killer aussi, même si Gianni il a pas l'air d'être d'accord avec la petite interprétation de Maci en blonde qui se fait buter en premier, pourtant probablement le scénario le plus pertinent. « C'est parce que je suis trop attachante pour qu'on ose m'assassiner ! » elle raille avec un rire. Ouais bon on repassera parce qu'en attendant elle s'est tapé une nomination et y'en a sans doute une deuxième qui lui pend au nez. Paye ton côté attachant. Il lui demande de s'imaginer dans le rôle des forces de l'ordre mais sa métaphore elle tape à côté, Maci a pas connecté les neurones dans son petit mode premier degré. « Te lire quoi ? Je lis pas trop de livres moi j'avoue. C'est ça qu'ils font les flics quand ils arrêtent quelqu'un ? Je comprendrai jamais rien à la loi moi, » elle lâche d'un air pensif et circonspect. Elle imagine des policiers lire une histoire à leurs détenus en garde à vue chaque soir avant de s'endormir et ça lui arrache un rire amusé. « Mais moi je passe rien du tout, si tu m'approches avec un couteau je hurle et je griffe ! » elle s'exclame avec un rire en lui donnant un coup de torchon sur l'épaule. Au cas où Gianni aurait un doute sur le style de Maci, c'est à dire, pas subtil pour un sou. Elle sait pas si elle serait capable de mettre en place des stratégies pour que quelqu'un tombe dans ses filets mais faire du bruit ça c'est sa spécialité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISON 11 A 13 :: Treizième Saison :: Linz - semaine 5 :: Cuisine / Salle à manger-
Sauter vers: