Partagez
 

 human nature (lundi, 19h45)

Aller en bas 
AuteurMessage
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
human nature (lundi, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: human nature (lundi, 19h45) — Lun 1 Juin - 17:19


@roma
human nature


Carl il sait pas comment appréhender les gros chamboulements de cette semaine. Dans un sens il est pas mécontent de voir de nouvelles choses car cette pincée d'inédit fait du bien dans l'aventure, et puis cette histoire a fait tellement de remous qu'elle a un peu éclipsé sa révélation. Il craignait d'en entendre parler à tout-va alors ça le soulage l'irlandais, mais y'a quand même un gros problème qui se pose et qui l'angoisse pas mal : comment il va faire pour surveiller Rosamie sans salle de surveillance ? C'est le gros défi de sa semaine, survivre à la perte de ses habitudes et de ses repères, et ne pas partir en vrille à cause de tous les trucs que la philippine va vivre et dont il ne saura rien. Même si ce loft est clairement moins grand que le chalet il va pas pouvoir garder les yeux sur elle en permanence à moins de la suivre à la trace et ça ce sera pas franchement possible. Rosamie doit être plus disposée que jamais à prendre ses distances avec lui donc le forcing c'est à oublier pour cette semaine, et il peut déjà s'estimer heureux de ne pas avoir été séparé de sa princesse. Comme tout le monde il a pas été épargné par cette histoire de séparation mais au moins la philippine a fait le voyage avec lui, donc c'est pas la pire configuration non plus. On l'aurait ramassé à la petite cuillère Carl s'il avait été exilé loin d'elle et la prod voulait peut-être pas voir ça, dans un sens c'est sûrement un service rendu au public et aux autres candidats - mais pas à Rosamie, ça c'est sûr. La frustration se mêle à l'enthousiasme et ce sont deux sentiments qu'il est rarement amené à connaitre en même temps mais oui, son petit repère va vraiment lui manquer et pour compenser il va checker sa tablette encore plus souvent dans le but de louper aucun de ses posts ou de ses échanges sur le réseau social. Ils vivent toujours sous le même toit mais sans la salle de surveillance comme alliée c'est compliqué pour lui de se tenir aussi informé qu'il le voudrait, il a toujours cette trouille de rater un truc important qui la concerne. Et comme si c'était pas assez compliqué à gérer faut aussi que Rosamie soit interdite de poster des photos d'elle, les likes compulsifs et les commentaires de kikoo so in love il va les épargner à tout le monde du coup. Parce que si elle se met à poster des photos de paysages ça va beaucoup moins l'intéresser Carl, étrangement. En tout cas il a le fond d'écran de sa tablette en souvenir du bon temps où Rosamie pouvait inonder sa page de selfies et ça lui remonte un peu le moral, cette photo est toujours là pour lui redonner le sourire ou pour le dépanner à des fins, disons, plus libidinales. Un bien précieux dont il n'est pas près de se séparer et c'est précisément ce fond d'écran qu'il contemple quand Roma fait irruption dans son champ de vision, il relève alors la tête et le gratifie d'un sourire. « Ça fait bizarre sans les autres, non ? » il laisse entendre et c’est autant une remarque à lui-même qu’une vraie question pour le coup. Car bizarre il trouve que ça l’est lui, se retrouver à sept du jour au lendemain ça lui fait tout drôle à Carl et il a du mal à se dire qu’ils reverront pas les autres avant dimanche prochain. Enfin ça c’est si la prod leur cache pas un nouveau chambardement derrière et avec elle il s’attend à tout maintenant, il a bien compris que rien ne leur était acquis dans ce jeu et qu’à tout moment on pouvait leur retirer leurs repères et leurs attaches. Roma a pas fui à sa première réplique et ça tombe bien, parce que des questions il en a d’autres. « Toi aussi y'en a qui te manquent de l'autre côté ? » Ils sont ici que depuis un jour mais Roma elle a pas eu l'air de bien encaisser la nouvelle hier soir, d’après ce qu’il a pu voir et entendre en laissant comme à son habitude traîner ses yeux et ses oreilles dans le salon. « J'le garderai pour moi si tu me dis que t'es pas bien ici sans Gianni, ce sera notre petit secret si tu veux. » il glisse dans un léger sourire avant que ses yeux se reposent furtivement sur la tablette entre ses mains avec la photo de Rosamie toujours en plein écran. Y'a pas de honte à éprouver le manque de quelqu'un après un mois de cohabitation, tout du moins de son point de vue de gars encaissant pas très bien la distance avec des gens dont il a apprécié la compagnie pendant plusieurs semaines. La petite ref pas très subtile à Gianni c’est pour se mettre à jour parce qu’il est un peu paumé Carl, il a cru comprendre que l'italien l'intéressait ou qu'elle y était en tout cas très attachée mais ça il le savait pas alors forcément sa curiosité s'en donne à cœur joie là.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
human nature (lundi, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: human nature (lundi, 19h45) — Lun 1 Juin - 22:15

De base elle avait déjà du mal à passer outre la fin du prime. Entre les chroniques, le comportement d’Izïa et le départ de celle-ci… elle ne s’y retrouvait plus. Sans oublier le départ d’Ashley qui lui faisait de la peine également. En temps normal elle finirait pas rebondir. Et laisser son sourire habituel animer ses lèvres. Mais il a fallut qu’en plus de tout ça, elle se retrouve séparé d’une partie des gens qu’elle apprécie ici. Ça encore elle aurait pu le relativiser facilement, se dire que ce n’est que partie remise. Les inonder de son amour à travers le RS. Et c’est justement sur le RS que le coup de grâce est venu. Le message de Pavaan la met dans un état pas possible et ce malgré le discussion avec Rosamie. Elle arrive plus du tout à relativiser et les petites choses comme l’absence de certains, les non-dits avec Izïa ça la mine encore plus. Elle arrive pas à se focus sur autre chose que le négatif. Bien sûr elle s’attendait à ce genre de message de la part de Pavaan, du moins elle pensait que ça pourrait venir un jour ou l’autre. Mais même si elle l’avait imaginé, ça ne veut pas dire qu’elle était prête à cette éventualité. A affronter tout ce que ça remue en elle, ses peurs, la façon dont elle n’arrive pas à décrocher la pensée que ses filles pourraient être touchées part cette nouvelle. Y a trop de choses dans sa tête, pas assez de temps pour laisser place à sa bonne humeur habituelle. Alors elle se traine une tête bien moins accueillante que d’habitude, essayant de passer le temps en découvrant comme elle peut les nouveaux lieux de cette semaine particulière. Elle opte pour prendre un peu l’air dans le cour d’entrée un thé dans les mains. Elle se confronte à la présence de @Carl et même si elle n’a strictement rien contre le gamin, elle a qu’une envie c’est d’être seule. Elle va rester courtoise tout de même, ça reste Roma, le coeur sur la main. Elle va clairement pas lui sauter à la gorge pour lui demander de la laisser en paix. Elle arrive à détendre les traits de son visage et s’installe près de lui. « Si ça fait vraiment bizarre, quand on est habitué à voir graviter autour de nous des personnes, ça crée forcément un manque de ne plus les voir. » Elle lui répond avant de se détourner un peu de la conversation pour boire une bonne gorgée de son chaï. Elle observe les alentours et essaye de trouver le positif dans ce qui l’entoure, mais elle ne voit que ce qui va de travers. Le coussin qui a déjà une tâche sur sa tranche, le gros pot qui cache négligemment un défaut de dallage dans le sol, les nervures des murs. Le genre de chose qu'elle pourrait facilement trouvé beau et poétique  habituellement. Elle revient à la conversation quand Carl lui demande si certains lui manque de l’autre coté. Bien entendu, tous elle pourrait même dire. Elle arque un sourcil quand il lui parle de Gianni, il fait dans le commérage maintenant ? Sans lui répondre elle suit instinctivement le regard de Carl pour découvrir avec stupeur le fond d’écran de sa tablette, qui n’est autre qu’un selfie de Rosamie. Et là, ça fait tilt dans sa tête. Tellement préoccupé par tout ce qu’il s’est passé durant le prime et sur son RS, qu’elle en a oublié la demi-découverte du secret de Carl et son statut de stalker qu'il semble revendiquer comme s'il s'agissait d'un métier. Elle pince ses lèvres, pose sa tasse sur la table basse et tend sa main droite vers lui. « Donne moi ta tablette Carl. » Elle rigole pas, y a pas moyen qu’il se trimballe avec la tête de sa copine dans sa tablette. C’est pas possible. S’il faut elle va la lui confisquer pour qu’il ne puisse plus faire ce genre de chose. Elle comprend pas encore toute la portée de son secret et comme elle s'est attachée au bonhomme elle sera pas trop dure avec lui, mais le coup du fond d’écran c’est pas franchement une bonne idée. Surtout vu l’humeur dans laquelle elle se trouve. Elle agite la main devant lui, fronce un sourcil l’air de dire ‘ne me force pas à le répéter’. Elle a sortit sa grosse voix de maman, pour la première fois depuis le début de l’aventure.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
human nature (lundi, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: human nature (lundi, 19h45) — Mar 2 Juin - 16:33

Roma reprend son terme pour confirmer : c'est bizarre cette semaine. Les autres lui manquent aussi mais elle ne donne pas de noms, en même temps Carl lui en a pas demandé non plus. Ça le perturbe le bonhomme d'imaginer l'autre partie du groupe dans une autre ville, poursuivre leur aventure dans d'autres lieux, et surtout de pas pouvoir les voir y évoluer. Linz il a pigé que c'était en Haute-Autriche comme Hallstatt mais nettement plus haut, alors qu'eux se trouvent bien plus en bas - il a écouté pendant le prime pour une fois et puis il a fait ses petites recherches aussi parce qu'il a bien compris qu'il pouvait plus trop compter sur les autres pour éclairer sa lanterne et de toute façon celle qui avait réponse à tout ici est partie. Elle va lui manquer pour tout un tas de raisons Izïa mais faut avouer que c'était bien pratique de pouvoir tout lui demander, elle savait toujours combler ses lacunes dans un domaine et Carl il a un peu l'impression que c'est le cerveau de la saison qui s'en est allé dimanche. Il lâche sa tablette des yeux quelques secondes pour se concentrer sur Roma qu'il sent limite encore plus affectée que lui. « On les revoit bientôt, faut se dire ça. » il souligne dans un sourire pour s'en convaincre autant que pour la rassurer elle. Une semaine ça devrait passer vite mais il est quand même pas très serein quand il pense que deux candidats partiront sans avoir jamais vraiment remis les pieds au chalet, ou tout du moins juste quelques heures le temps du prochain prime. Cette pensée pas très réjouissante il la garde pour lui, Roma a pas besoin qu'il lui balance ses insécurités surtout que Carl il est assez persuadé d'y passer cette semaine. S'il saute pas il est au moins certain de finir sur le banc et ce sera pas tellement volé, c'est en tout cas ce qu'il suppose. Roma semble un peu ailleurs, pas vraiment ancrée dans cette conversation avec lui et il se demande s'il a bien fait de la lancer sur le sujet. Son but c'était pas la démoraliser avec tout ça, à la limite ils peuvent discuter d'autre chose pour se changer les idées si c'est trop compliqué pour elle. Il s'adapte Carl, ça le dérange déjà pas de passer du coq à l’âne d'ordinaire et c'est encore moins le cas quand le moral de ses camarades en dépend. « Roma t'as pas l'air bien. » il remarque dans une petite moue soucieuse et il espère qu'elle sait qu'il est là si elle ressent le besoin de parler. La séparation d'avec les autres ça doit pas mal la miner mais il soupçonne qu'il y ait autre chose, un truc qu'elle garde pour elle et qui commence à peser un peu trop lourd. Elle saisit pas la perche qu'il lui tend sur Gianni et là il comprend vraiment qu'un truc cloche, il sait pas si le problème vient de lui ou si Roma est simplement pas dans son assiette et donc pas très disposée à bavarder mais il sent qu'il ferait limite pas plus mal de se taire. Et puis là elle le prend franchement de court en exigeant qu'elle lui donne sa tablette, ça lui coupe même carrément la chique tellement c'est soudain. Il la fixe pendant plusieurs secondes sans prononcer un mot, mais sa main qui s'agite sous son nez pour insister ça débloque aussitôt sa parole. « Euh. T'as la tienne non ? » il demande en haussant un sourcil avant de verrouiller par réflexe l'appareil puis de le glisser dans l'intérieur de sa veste. Le ton qu'elle emploie lui plait pas trop, il veut bien être gentil mais il est définitivement pas fan du délire consistant à l'infantiliser à tout bout de champ. Le traiter comme un gamin ça va bien deux minutes, y'a qu'à lui qu'on se permet de donner des ordres ici. C'est pas parce qu'il est jeune qu'on en fait ce qu'on veut et là même s'il connait pas les intentions de Roma il se rend bien compte qu'elle s'adresse pas à lui comme elle en a l'habitude. « La mienne personne y touche. » il l'informe simplement puis il croise les bras. Il peut prêter des tas de trucs aux autres Carl, il a même proposé à Cami de venir piocher dans ses médocs quand elle en ressentirait le besoin mais sa tablette c'est un truc qui doit pas finir entre d'autres mains que les siennes. Depuis son entrée dans le jeu elle ne le quitte pas, y'a qu'une fois où il l'a oubliée dans sa chambre parce qu'elle chargeait et on l'a très vite vu se précipiter pour aller la récupérer. C'est bien plus qu'une tablette pour lui, les autres ont pas idée de tout ce qu'elle contient et en l'occurrence, Carl, il est pas du tout partant pour laisser qui que ce soit fouiller dedans. Marrant, quand on sait que ça le dérange pas de piller les effets perso des autres lui. Il quitte pas Roma des yeux et son regard à ce moment-là l'invite à cracher le problème s'il y en a un, parce qu'il comprend pas ce qu'elle attend de lui ni pourquoi sa tablette l'intéresse autant d'un coup.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
human nature (lundi, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: human nature (lundi, 19h45) — Jeu 4 Juin - 0:26

Elle cherchait la solitude et on pourrait croire que c’était plus facile de la trouver maintenant qu’il ne sont plus que sept. Mais c’est moins simple que ça. Peut-être parce qu’elle reste un peu ancrée dans ses habitudes du chalet, boire un thé sur la terrasse, chercher l’air libre. La présence de Carl ne la dérange pas outre mesure, c’est juste qu’elle n’est pas certaine d’être prête pour faire la conversation. Mais elle n’ira pas jusqu’à lui demander de s’en aller ou bien faire demi-tour pour le fuir, elle est pas comme ça Roma. Alors elle s’installe à coté de lui et essaye de suivre la conversation, sans être pour autant vraiment dedans. Elle lui répond sans être spécifique, avouant que l’autre partie du casting lui manque également et qu’elle trouve ça assez bizarre d’évoluer si loin d’eux. En même temps ça les pousse à aller vers d’autres personnes. Carl et elle ne sont pas si proches, mais ils ont partagé de très bons moments qui ne pourraient être qu’approfondis dans un endroit comme celui-ci. Enfin si Roma était de meilleure humeur. « Oui, enfin certains peut-être pas très longtemps. » Elle pense à voix haute, avec l’éventualité de deux départs en cette fin de semaine. Ce serait quand même assez bête de ne pas avoir profité de certaines personnes. Elle n’est pas inquiète outre mesure, mais essaye de ne pas trop y penser pour autant. Après tout elle pourrait très bien faire partie de ces deux personnes. Elle suit vraiment pas la conversation, ses pensées sont ailleurs et l’envie n’y est pas tellement faut dire. Carl il est pas dupe, en même temps il existe tout un monde entre la Roma solaire et celle presque éteinte de ce début de semaine. « Hm ? » Elle lui demande en retrouvant son regard. « Non, ça va, je suis dans mes pensées. » C’est tout. Elle va pas lui répondre pour sa référence à Gianni, parce qu'elle comprend pas d'où ça sort venant de lui. Venant de Cami, ou le reste de ses copines elle aurait comprit. Mais Carl, il es devenu concierge ? Ce qu’elle remarque par la suite la force à oublier ce qu’elle a dans la tête. Parce qu’elle a pas rêvé il a bien la tête de Rosamie en fond d’écran. Elle le sait intrusif avec elle et malgré le fait qu’elle se sente très proche de Rosamie elle n’avait jamais évoqué cette relation particulière avec Carl. Parce qu’elle ne voulait qu’on ne pense à lui que comme le gars qui envahit l’espace vital de Rosa. Il a bien d’autres choses à offrir, la preuve ils ont passés de très bons moments ensemble. Mais là, qu’elle est témoin de quelque chose vraiment limite elle peut pas le passer sous silence. C’est quand même assez particulier de se trimballer avec cette photo comme fond d’écran. En plus il lui semble que Rosa a été assez claire avec lui en lui demandant de prendre ses distances ? Alors elle a une attitude qu’elle n’a pas habituellement avec lui, prenant la voix qu’elle prend avec ses enfants. Et ça n’a rien à voir avec son jeune âge ou son comportement enfantin. C’est comme ça qu’elle réprimande, elle est toujours bloquée sur le mode maman quand elle doit remonter les bretelles de quelqu’un. Elle lui demande sa tablette, sans détour. Elle réalise pas tout de suite que c’est pas forcément la meilleure tactique. Elle s’impatiente en plus. Et voilà qu’il la ferme et la range dans la poche intérieur de sa veste. C’est mort pour la récupérer maintenant. « Tu peux pas garder la photo de Rosa en fond d’écran Carl. » Il comprendra pas pourquoi, parce qu’il est bloqué dans ce monde ou pour lui Rosa c’est la femme de sa vie. La demi-révélation parle de lui comme d’un stalker. Ce qui résume parfaitement le comportement qu’il a avec Rosa et donc qu’il a eut avec d’autres femmes. « Pourquoi tu as fais ça ? Elle est au courant ? » Elle demande, tentant de ne pas être trop fermée et dure avec lui, parce qu’elle sait que c’est principalement son état pas loin de la mini dépression qui la fait agir comme ça. Elle se dit qu’il faudra qu’elle soit patiente et qu’elle arrive à lui démontrer que c’est pas une bonne chose. C’est frustrant, parce qu’elle a qu’une seule envie, c’est de la sortir de sa veste sa tablette et de supprimer tous les fichiers en rapport avec Rosamie.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
human nature (lundi, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: human nature (lundi, 19h45) — Ven 5 Juin - 18:06

La remarque de Roma lui arrache une grimace de tristesse et d'appréhension, lui aussi a songé au fait que pour certains candidats le retour au chalet n'en serait pas vraiment un puisqu'ils accuseront encore le coup de deux départs en fin de semaine. À ce stade ça devient vraiment dur de laisser partir les gens et y'a quelque chose de presque cruel à ses yeux dans cette séparation quand il pense que les prochains sortants n'auront pas pu profiter de moments passés avec tous leurs camarades pour leur dernière semaine. Parmi lesquels possiblement leurs plus gros liens du jeu en fonction de comment les nominations puis les éliminations tomberont, mais il oublie pas que la répartition a été faite pour casser au maximum la dynamique des grandes affinités qui ont vu le jour jusque là. Carl selon comment il se positionne il parvient plus ou moins bien à comprendre où la prod voulait en venir et à y trouver des bons côtés, mais là il a vraiment du mal parce qu'il pense aux départs qui auront lieu dans un contexte de retrouvailles express compliquées et il sait d'avance que ce sera horrible. « Oui.. » il souffle simplement avant de faire remarquer à Roma qu'elle n'a pas l'air dans son assiette. Cette semaine il comprend qu'elle soit un peu déphasée vu que l'aventure se retrouve pas mal chamboulée et leurs repères avec, forcément, mais il s'inquiète quand même de la voir si renfermée car elle l'a pas habitué à ça Roma. Elle parait pensive et totalement déconnectée de la conversation qu'il tente d'initier depuis plusieurs minutes, plus il le constate et moins il a envie d'insister Carl parce qu'il a pas envie de lui imposer un échange dont elle ne veut pas. Elle dit que ça va mais il a du mal à la croire, il va juste pas remettre en doute sa réponse car elle est pas disposée à parler, il le sent bien. Ou c'est peut-être juste à lui qu'elle ne veut pas parler, il sait pas et il saura probablement pas. Il avait commencé à abandonner l'idée d'avoir cette discussion avec elle quand Roma est brusquement sortie de son repliement pour réclamer sa tablette, une démarche qui l'a pris totalement de court et qu'il a pas compris sur le moment. Non seulement c'est soudain mais en plus, Roma, c'est pas son rôle d'exiger ça de lui et c'est le rôle de personne à vrai dire. Si encore c'était pour la dépanner parce qu'elle n'a pas la sienne de tablette il pourrait envisager un petit geste même si ça lui coûterait de la filer à quelqu'un mais là c'est pas l'idée apparemment, et Carl il se demande quand même assez vite si c'est pas encore sa moitié d'intitulé récemment tombée qui lui vaut une telle réaction de sa part. On a bien compris que sa tablette il lui donnerait pas, mais ce qui l'intéresse là c'est de savoir pourquoi elle a ce besoin de la récupérer et ce qu'elle compte en faire surtout. Il capte que le problème, au final, c’est juste son fond d’écran qui lui plait pas du tout. « Et pourquoi je pourrais pas ? » il demande aussitôt d’un air dubitatif. Elle semble pas trouver normal que Rosamie figure de cette façon sur sa tablette mais Carl il saisit pas où est le mal, et il entend pas en changer simplement parce qu’elle lui demande car s’il commence à céder à toutes les directives qu’on lui donne il a pas fini l’irlandais, surtout en ce moment où c'est tentant de venir lui faire la morale sur des trucs qui étaient jusque là plus ou moins tolérés par tous. « J’aime trop cette photo, elle est tellement belle dessus. » il balance dans un sourire qui a pas le moindre effet sur elle. Non seulement c'est une très jolie photo mais en plus il aime penser que tout candidat est libre d’avoir le fond d’écran qui l'inspire. Lui c’est Rosamie, d’autres ce sera Hallstatt ou leur grand pote de l’aventure et voilà, à chacun sa petite touche perso. C’est pas comme si c’était une surprise en plus parce que Carl il a annoncé qu’il en ferait son fond d’écran y’a déjà plusieurs semaines, il a jamais caché que cette photo lui avait tout particulièrement tapé dans l’œil et c’est pourquoi il est incapable de s’en détacher depuis. Parmi tous les selfies de la philippine celui-là remporte vraiment la palme à ses yeux car la combo no make-up/lunettes/décolleté elle est juste ultime. Ce qu’il en fait c’est pareil, ça le regarde et c’est pas comme s’il s’en vantait non plus. Du coup oui Rosamie est au courant surtout qu'elle avait réagi à l'époque, il s'en souvient très bien Carl. « Elle le sait oui, j'avais prévenu sur sa page. » D'ailleurs ils sont tous censés le savoir mais peut-être qu'ils ont oublié ou considéré que cette lubie du fond d'écran lui était passée, mais c'était bien mal connaitre l'oiseau. Dans ses souvenirs particulièrement clairs Rosamie lui avait pas interdit de le faire, elle avait simplement jugé que des montagnes seraient plus adaptées donc pour le coup, Carl, il a pas l’impression d’avoir fait les choses dans son dos. Quelque chose lui dit que s’il avait mis une photo de Maci ou de Jill à la place ça n’aurait pas été la même limonade, étrangement. « Pourquoi c'est un problème aujourd'hui alors que cette photo ça fait des semaines qu'elle a pas bougé de ma tablette ? » il interroge Roma en gardant toujours le petit appareil planqué dans sa veste car il est méfiant maintenant Carl, il a l'impression que s'il le laisse trainer elle hésitera pas à lui prendre et à lui imposer un nettoyage dans ses photos. Que Roma trouve ça indécent seulement maintenant ça lui échappe, et Carl il est pas okay avec le fait de laisser les autres faire la police des tablettes. C'est sûrement par pure bienveillance envers son amie mais vis-à-vis de lui il sait que non, et venant de Roma faut avouer qu'il s'attendait à autre chose. Y'a un sacré fossé entre leur après-midi crêpes de la dernière fois et ce soir, et il croit savoir ce que ça veut dire Carl, hélas. « C’est quoi ton fond d’écran à toi Roma ? » Ça c'est une vraie question qu'il se pose, y'a pas d'intention de sa part de détourner la conversation ou quoi. Il est curieux Carl, jusque là il a pas fait gaffe aux fonds d'écran de ses camarades parce que c'est pas un truc qu'on peut ne serait-ce que facilement entrevoir à moins de regarder en permanence par-dessus leur épaule ce qu'il n'a -surprise !- jamais fait ici. Pour Roma il parierait bien sur ses filles, mais elle va peut-être le surprendre.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
human nature (lundi, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: human nature (lundi, 19h45) — Dim 7 Juin - 23:13

Elle est d’une humeur qui ne lui ressemble pas. Pas tellement expressive pour le coup. C’est le nuage qui se balade au dessus de sa tête qui le rend si peu affable. Elle qui a tendance à sourire à tout va ou pleurer de chaude larme quand ça va pas. Aujourd’hui elle a le coeur morose et pas l’envie de s’étendre sur le sujet. Elle aimerait pouvoir se glisser dans ses pensées et y faire le trie à la manière d’une archiviste. S’arrêter de temps en temps sur un souvenir oublié en espérant qu’il lui arrache un sourire ou un rire. Elle si positive ne peut pas s’empêcher de mettre le doigt sur le négatif. Comme quand Carl lui parle de revoir bientôt les autres candidats. Elle pense tout de suite que certains ce sera pour quelques heures tout au plus et c’est tout de même assez cruel. Elle remarque que Carl ça le touche, mais elle a pas sa compassion et bienveillance habituelle. Non, l’humeur n’est pas là. Alors elle détourne le regard et se laisse glisser sur ses pensées. Même quand il remarque qu’elle n’est pas comme d’habitude, ce qui n’est pas difficile à voir, elle élude et le rassure d’une manière pas tellement convaincante. Elle veut pas pas s’étendre là dessus. Avec personne aujourd’hui. C’est bien plus facile pour elle de s’engouffrer dans la faille que lui offre Carl. Ce fond d’écran qu’elle n’avait jamais remarqué jusqu’ici, bien qu’il passe sa vie avec cette tablette. Elle n’est pas du genre à laisser trainer son regard là dessus, parce que c’est perso. Mais quand la réalité de la chose lui apparait, bien sûr qu’elle pense à sa demi-révélation l’indienne. Et qu’elle associe ce fond d’écran à quelque chose de pas tellement anodin et certainement de malsain. Elle s’y prend mal, le nuage il est bien gris au dessus de sa tête et elle a pas l’attitude qu’elle devrait avoir avec Carl. Celle qu’elle a toujours eu, patiente et sage. Il va remarquer que ça dénote, parce qu’il remarque ce genre de chose. Carl, il est le genre à voir les détails que d’autres ne remarquent même pas. Elle est pas du tout d’accord pour de fond d’écran, qu’elle trouve totalement déplacé. Mais avec sa question, il lui rappelle que le Carl il se rend pas du tout compte de tout ça. Et ça temporise un peu son comportement un peu bourru. Bien sûr qu’elle est jolie sur cette photo, tout le monde a pu s’en rendre compte. C’est pas pour autant que Roma elle a une photo de Rosa comme fond d’écran. « Je trouve ça déplacé, je sais pas si ça avait été une photo de vous deux j’aurais trouvé ça mignon… mais là ça a quelque chose de fétichiste. » Elle lui répond en essayant de pas être trop cash, mais n’est pas tellement certaine d’avoir réussit là dessus. Elle mord sa lèvre inférieur, se rendant compte qu’elle s’est embarqué dans une histoire glissante. Et Rosa elle sait tout ça ? Est-ce qu’elle l’a vu ? Est-ce qu’elle consent ? C’est surtout ça qui est important dans l’histoire. Il lui dit qu’elle est au courant, parlant du truc qu’il avait mit sur sa page. Roma à l’époque elle connaissant pas tellement Carl et n’avait pas du tout pensé que c’était quelque chose de sérieux. Juste un compliment maladroit. Et s’il l’avait fait sur l’instant, elle n’aurait jamais imaginé que depuis tout ce temps il se trimballe encore avec la face de sa copine sur sa tablette. Elle répond rien, parce qu’il faudrait qu’elle en parle avec Rosa pour savoir si ça la dérange ou pas. La suite elle comprend pas tellement, elle arque un sourcil. Parce qu’il croit qu’elle n’aurait rien dit il y a quelques semaines ? Il doit faire référence à sa révélation. Et si l’info l’a certainement fait réagir plus vivement que si elle n’avait pas été révélé, Roma elle aurait demandé des explications si elle l’avait cramé avec la tablette lovée sur ses genoux, une Rosa plus vraie que nature comme image de fond. « Tu crois que c’est à cause de ton secret que je t’en parle ? » Elle lui demande, le sourcil décidément bien dans sa position arquée. « Je passe pas ma vie à regarder ce qu’il se passe sur ta tablette, je savais pas. » Et elle avait pas prit au sérieux l’histoire sur le RS. « Je crois que tu me connais assez pour savoir que j’aurais réagis là dessus la semaine dernière si j’avais vu entre deux crêpes que tu te trimbalais avec une version en photo de ma copine. » Le sourcil se détend, parce qu’elle veut pas être trop dur. Parce que dans sa tête Carl, il doit se dire qu’elle regrette de l’avoir rencontré. C’est bien ce qu’il lui avait dit non ? Elle, elle reste sur ses positions. Il a beaucoup de choses à offrir. Et le fétichisme de la photo d’une meuf n’en fait pas parti. « Ecoute, si Rosa ça la dérange pas j’en parlerais plus. Mais je pense que ce serait aussi bénéfique pour toi que pour elle, que tu changes pour une vue de Graz par exemple. » Elle lui propose en s’installant de manière plus confortable dans la canapé. « Je vais pas te mentir, je trouve ça hyper perturbant. Et clairement si Gianni se trimballait avec un fond d’écran qui me représente… j’aimerais pas plus. » Vu qu’il le mentionnait un peu avant. Elle l’aurait peut-être prit sur le moment avec humour, mais après elle se serait posé des questions et n’aurait pas aimé le délire. Parce que Carl il pense que sa réaction elle lui est destiné à lui personnellement. C’est le geste qu’elle condamne, pas la personne. « J’avais mis mes filles un moment, mais vu que ça me faisais trop de peine de les voir j’ai changé pour une vue de montagne. » Elle lui répond, sans trop comprendre s’il y trouve un intérêt particulier. Sans terminé son thé qui a refroidit, elle le réchauffera plus tard, elle pose sa tasse sur la table basse en face d’eux. Ses pensées s’égarent un moment avant de revenir sur Carl. Elle se positionne dans le canapé de manière à lui faire face. « Est-ce que tu pourrais changer de fond d’écran, ou tu t’en sens incapable ? » Elle trouve la patiente de s’y intéresser, essayant de se débarrasser de ce coté malsain qui la dérange. Le but c’est d’essayer de le comprendre. Il semble se foutre dans ce cercle vicieux, avoir un comportement qui dérange sans comprendre pourquoi. Elle espère qu’il comprend qu’elle en a pas finit avec lui, parce que si c’était le cas elle se serait contenté de prendre sa tasse et se barrer dans la cuisine. Elle n’aurait trouvé aucun intérêt à essayer de percer son mystère. Elle a cette conviction dans le coeur, qu’il est juste ce gamin (même s’il aime pas qu’on le dise à voix haute ou qu’on l’insinue) qui ne contrôle rien de sa vie. Un gamin perdu avec toutes ses idées et obsessions qui se bousculent dans sa tête. Et quand elle y pense elle regrette d’avoir été si directe tout à l’heure.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
human nature (lundi, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: human nature (lundi, 19h45) — Jeu 11 Juin - 0:16

Carl il voit vraiment pas le problème avec son fond d’écran, il sait qu’il a habitué les autres à des agissements franchement limite jusque là mais il capte pas à quel moment le fait que Rosamie trône sur sa tablette peut lui valoir un blâme. Pour lui c’est qu’une photo et en même temps, cette photo, il porte sûrement pas le même regard dessus que ses camarades parce qu’il est encore dans son monde l’irlandais en ce début de semaine, il trouve même complètement refuge dedans pour éviter au maximum les retombées de sa révélation qui devraient clairement pas tarder. Se trimballer avec la tête - et pas que - de sa princesse en permanence sur sa tablette ça le choque vraiment pas mais Roma, elle, ça la dérange à ce qu’il comprend. Elle trouve même ça déplacé et quand il entend ça Carl, ça lui irrite l’oreille sans parler du côté fétichiste qu’elle souligne juste après et qui tempère pas franchement sa remarque. Une photo de leur petit duo aurait été plus cute, ça oui il veut bien le croire mais il a jamais osé demander à Rosamie de taper la pose à côté de lui et c’est le genre de souvenir qu’il regrette un peu de pas avoir d’eux deux, quand il y pense. Parce qu’il arrive encore à peu près à se convaincre qu’ils sont liés par un truc à ce moment-là Carl, et dans un sens ça le rassure un peu que Roma les associe aussi naturellement la philippine et lui même si sa remarque, là, elle fait quand même pas trop plaisir. « T’es dure je trouve. » il rétorque dans un soupir, et ajoute « C’est pas un crime d’aimer une photo et de le montrer, enfin je crois pas. » Carl ça le vexe et il le prend grave contre lui, faut dire qu’un rien l’atteint déjà en général mais alors ces jours-ci il prend vraiment tout de travers. Autant l’espionnage il capte que c’est mal et qu’il déconne vraiment quand il s’y adonne, autant il voit pas pourquoi il se fait taper sur les doigts pour une photo qu’il a juste trouvé super belle et qu’il a voulu commémorer à sa manière. Il pensait honnêtement pas devoir un jour rendre des comptes pour un truc aussi bête mais Carl il a toujours un petit prétexte dans sa poche qu’il a plus qu’à sortir, et là il a déjà son petit argument tout trouvé. « À tous les coups cette photo elle a été repostée sur des tas de comptes fans et c’est un peu pareil en vrai, on peut voir ça comme.. un hommage à sa beauté, ouais, voilà. » Alors c’est sûr qu’il se contente pas toujours de la contempler cette photo mais ça Roma n’a pas à le savoir, et l’usage qui est fait de cette tablette c’est entre Carl et lui-même, pour ça il sait être particulièrement discret le bonhomme. S'il a aussi bonne conscience là c'est aussi parce que Rosamie est au courant, on pourra pas l'accuser d'avoir été fourbe sur ce coup-là et le fait d'avoir publiquement affirmé son intention d'en faire son fond d'écran sur la page de l'intéressée dès le départ prouve qu'il assume et ne perçoit pas le moindre mal là-dedans. Ça a l'air de l'étonner Roma qu'il fasse le parallèle entre cette gronderie hyper soudaine et sa moitié d'intitulé tombée récemment, comme si c'était pas du tout la tendance de lui tourner le dos à cause de ça en ce moment. « Bah oui, ça coïncide bien en tout cas. » il confirme dans un bref haussement d'épaules. Peut-être qu'effectivement elle a pas trop prêté attention à sa tablette donc cette photo n'a pas pu la choquer avant aujourd'hui, mais Carl on lui enlèvera pas de la tête que son discours est au moins un peu influencé par son statut de cyberstalker tombé officiellement quelques jours plus tôt. Faudra pas qu'il s'étonne si des trucs à peu près tolérés jusqu'ici deviennent soudainement le problème de tout le monde l'irlandais, aujourd'hui on exige de lui sa tablette et demain, ce sera quoi ? Roma en rajoute une couche et prétend que c'est perturbant, d'ailleurs si Gianni lui avait fait le même coup elle aurait pas été enchantée non plus par l'initiative. « Gianni j’suis sûr qu’il a une bouteille d’huile d’olive en fond d’écran lui. » Il sort ça comme il pourrait sortir n'importe quoi d'autre, c'est juste la première ref qui lui vient quand il pense au candidat. Mais on sent surtout qu'il s'en fiche pas mal Carl car lui il juge pas, c'est un choix perso sur lequel personne n'a son mot à dire à ses yeux et ce que Gianni peut mettre en fond d'écran de sa tablette c'est bien le dernier truc qui le concerne ici. «  Oh.. » il formule d’une voix attendrie mais triste, aussi, quand Roma laisse brièvement entendre qu'elle avait opté pour une photo de ses filles avant de l'enlever parce que ça lui faisait trop mal. C'est l'effet inverse que lui procure ce selfie de Rosamie chaque fois qu'il allume sa tablette, il retrouve automatiquement le sourire s'il l'avait perdu et rien que pour ça on devrait le laisser tranquille avec sa photo. Mais que ça le rende heureux c'est pas très important visiblement, parce que Roma a décidé d'y voir un problème et elle semble pas décidée de le lâcher avec ça. Elle lui demande s'il se sentirait capable d'en changer et ça le fait soupirer une nouvelle fois, parce qu'il comprend qu'il a pas fini d'en entendre parler. « Je sais pas Roma, tu m’en demandes vraiment beaucoup là. » S'en sentir capable c'est une chose mais le vouloir, c'en est une autre et Carl il met un peu sa bonne volonté de côté quand on vient lui prendre la tête dans le but de toucher à ses petits plaisirs. « Je crois que Rosamie elle prépare un truc et qu’elle va pas tarder à venir me parler, en fonction de ce qu’elle me dira peut-être que j’aviserai. Mais je promets rien, hein. » Même s’il veut pas croire que leur discussion à venir pourrait casser quelque chose il part quand même pas avec un super bon pressentiment, son secret ça doit pas la laisser indifférente même si sur le moment il est loin, très loin de s’attendre au raz-de-marée qui l’emportera dès le lendemain. « Y’a la photo de ma maman et de mon frère sinon.. » Il sort rapidement l'appareil de sa veste et se rend dans sa galerie avant de foutre en plein écran la photo en question qu'il avait évidemment enregistré. Il tourne la tablette vers Roma pour qu'elle visualise de quoi il parle mais il fait quand même gaffe de la tenir assez loin d'elle, sa méfiance ne le quittant plus. « Ça peut faire un joli fond d’écran aussi. » il balance sans grande conviction vu que là tout de suite il est un peu saoulé. Cette histoire de photo ça le gonfle parce que ça lui prouve une fois de plus que tout est exagéré ici et que souvent ce qu’il dit ou ce qu’il fait est mal interprété derrière. S’il avait dix ans de plus il est convaincu que ce serait différent et qu’on le reprendrait pas sans arrêt comme un gosse à qui on croit devoir apprendre la vie, alors il range sa tablette et fait lourdement retomber ses bras sur ses genoux, las. « Bref. T’es sûre que t’as pas besoin de parler Roma ? C’est pas bon de garder trop de trucs pour soi tu sais.. » il se permet d'insister, et il lui dirait bien de crier ou de casser des trucs si ça peut lui faire encore plus de bien que de parler sauf qu'il est pas certain que William apprécierait beaucoup qu'on abîme son loft tout neuf. Même s'il est un peu blasé son regard fait quand même comprendre à Roma qu'il est non seulement à l'écoute, mais aussi sincèrement préoccupé de la voir dans cet état.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Roma
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12051-romahttps://www.throwndice.com/t12053-roma 
human nature (lundi, 19h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: human nature (lundi, 19h45) — Dim 14 Juin - 14:59

Elle est un peu dure avec lui, parce qu’elle a pas la patiente de peser le pour et le contre et d’être aussi tolérante que d’habitude. Elle a trop de nuages noires au dessus de sa tête et clairement le faite que Carl n’arrive pas à comprendre que ça peut être problématique son fond d’écran ça n’arrange pas son humeur de chien. Mais elle tente d’être un peu plus compatissante au fil de la discussion, ce n’est pas sûr que sa marche. Vu que son esprit lui rappelle sans cesse que la vie, c’est clairement pas un cadeau. Alors oui elle est dure avec lui et elle s’en rend compte. Surtout quand il le formule à haute voix, ça la fait grimacer parce qu’elle se rend bien compte que ça ne lui ressemble pas. Elle veut pas le vexer, le brusquer ou lui faire avoir une idée négative de leur relation. Elle le secoue trop, elle a pas la bonne attitude, les bons mots. Elle se mord l’intérieur de la joue et expulse un petit soupir. Déjà parce que pour lui ça reste quelque chose d’anodin, mais ils savent tous que se trimballer avec la photo de Rosa sur sa tablette c’est pas un geste anodin. « T’as raison. » Elle aussi les épaules, formulant des excuses muettes dans son regard. « Je pense juste que tu te fais du mal en gardant ce fond d’écran. » Plus de mal que le bonheur que semble lui procurer la vue de ce jolie sourire et de ce décolleté présent. Comme elle lui dit, s’il s’agissant d’une petite photo à deux elle aurait certainement pas eut la même réaction. Et bien sûr qu’avec les réseaux sociaux y a plus tellement de notion de vie privée et qu’il y a certainement des tas d’autres gars qui sont en admiration devant cette même photo, mais la différence c’est que Rosa elle voit pas ces gars là tous les jours. Elle a pas connaissance de leur existence, elle ne met pas un visage dessus, une voix, une attitude et c’est clairement différent. « Hm, hm. » Elle répond simplement quand il parle d’un hommage à sa beauté. Elle n’y croit pas une seule seconde qu’il se contente d’utiliser cette photo comme un hommage, mais elle va pas trop l’embêter avec ça. Après tout Rosa est au courant et semblerait qu’elle laisse passer ce petit détail. Lui il pense que si elle lui parle de cette photo c’est parce qu’il y a eu cette demi révélation. C’est vrai que son attitude envers lui aurait pu changer du jour au lendemain avec ce genre de détails, mais justement pour l’instant ça reste qu’un détail et elle a apprit de son erreur avec Izïa, elle avait été tellement perturbé par son délire d’IA qu’elle était passé à coté d’une amitié. « Je vais pas te mentir, peut-être que j’aurais été moins dure avec toi sans cette révélation, mais je me serais pas gêné pour t’en parler. » Même si ce n’est clairement pas seulement pour ça qu’elle est si sévère avec lui, elle a trop de choses en tête qui la concerne pour faire preuve de son empathie habituelle et ça il peut pas le savoir si elle ne lui dit pas. Et justement elle est pas dans une humeur à se confier sur ses états d’âme. A la base elle cherchait solitude et silence. Mais elle essaye quand même de lui faire comprendre qu’elle en a pas vraiment contre lui, mais plus contre l’idée de mettre ce fond d’écran. Elle mentionne même Gianni, ce qui devrait lui faire plaisir vu qu’il avait eut dans l’idée de lui en parler au début de cette conversation. Ce qu’il lâche la surprend et elle elle se surprend elle-même à éclater de rire. Elle aurait même put se faire peur, tellement elle était pas prête à réentendre son rire solaire avant un bon moment. Mais cette idée qu’il aurait une bouteille d’huile d’olive comme fond d’écran ça la fait vraiment rire, elle en a presque les larmes aux yeux. « Ou un plat de Pasta. » Elle surenchère dans un petit rire qui commence déjà à s’évaporer quand elle mentionne son ancien fond d’écran: ses filles. Il faudra qu’elle le remercie pour ce moment de rire aux éclats, même si ce fut bref, ça lui a fait du bien d’avoir des larmes au coin des yeux pour autre chose que de la tristesse. Elle sait que ça va le saouler, mais elle a encore envie de parler de ce fond d’écran, parce qu’elle aimerait comprendre. Est-ce qu’il ne veut pas en changer ou plutôt ne peut pas ? Ça fait quand même une grande différence et s’il se situe dans la seconde catégorie ça prouve bien que c’est pas quelque chose d’anodin. Et c’est justement ça qu’elle aimerait pouvoir lui démontrer et elle comprend dans son soupire qu’il a clairement pas envie d’en parler. Ce n’est donc pas quelque chose d’anodin. Il a raison sur une chose, y a que Rosamie qui peut décider de tout ça. Et lui bien sûr. Alors elle fait machine arrière dans ce qu’elle avait l’intention de faire. Elle se contente de lui répondre d’un sourire qui en dit long. Elle ne va plus lui en parler. Qu’il règle ça avec Rosamie. Elle regarde la photo qu’il lui montre, observant bien qu’il est pas serein dans ses geste. « Je vais pas te prendre ta tablette Carl. » Elle le rassure d’un ton monocorde. Elle a bien comprit qu’elle avait été maladroite en essayant de lui forcer la main. La faute à ce foutu nuage qui se balade sans arrête au dessus de sa tête. « C’est une très belle photo. » Elle lui répond dans un petit sourire lointain. Ça ferait un bon fond d’écran, mais lui seul peut en décidé de toute façon. Elle valide d’un pouce levé avant de s’installer de manière plus confortable dans le canapé, quittant le contacte de son regard pour laisser le sien fureté sur tout et n’importe quoi. Il remet son état actuel sur le tapis et dans un premier temps elle ne réagit pas, laissant ses pensées voguer sur autre chose. Elle finit par expulser un petit sourire sur ses lèvres. « Je sais, mais je n’ai pas envie d’en parler pour l’instant. » Elle lui répond en s’intéressant de plus près à la tasse qu’elle a laissé sur le rebord de la table basse. « C’est gentil de t’en préoccuper. » Elle formule alors du bout des lèvres avant de se saisir de la tasse en question. « Je n’hésiterais pas à venir te voir si j’ai besoin de parler. » Elle termine alors en se levant précipitamment. Elle n’a pas le coeur à ça. Et elle espère qu’il ne va pas le prendre trop personnellement. Mais elle n’a pas le bon moral pour se préoccuper à fond des autres. Elle est dans sa période individualiste et tout ce qu’elle recherche c’est de se réparer assez vite pour retrouver cette fougue qu’elle avait au début de l’aventure. Bien sûr parler pourrait aider, mais pas aujourd’hui. « On se voit plus tard. » Elle arrive à formuler dans un petit sourire, déposant une légère caresse sur son épaule. Elle file direction la cuisine pour réchauffer son thé.

_________________
“Holy as the sunrise Clear as the water. I was so naive To think a man could be stronger than me. I am stronger, stronger.”
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISON 11 A 13 :: Treizième Saison :: Graz - semaine 5 :: Cour / Entrée-
Sauter vers: