Le Deal du moment :
OCEANIC Ventilateur sur pied – Hauteur ...
Voir le deal
21.99 €

Partagez
 

 another day of sun. (mercredi - 14h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
another day of sun. (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: another day of sun. (mercredi - 14h) — Lun 1 Juin - 21:47

@Cami

Il fait beau, quand même assez chaud et elles ont une ville à leur disposition. Tout est possible pour Cami et Lejla, qui ont quand même passé une heure à évaluer leurs options en mode fainéantes sur le canapé. Après ses premières vingt-quatre heures à l’humeur mitigé, Lejla avait fini par passer par-dessus son sentiment de décalage complet pour essayer de profiter de cette nouvelle partie de l’aventure. C’était une nouvelle occasion de sortir de sa zone de confort, il fallait la saisir. Finalement, l’idée d’aller prendre un bain de soleil au parc sonne comme la meilleure option. Elles ont embarqué avec elle, une couverture quelques trucs à grignoter et évidemment, des cocktails dissimulés dans des bouteilles d’eau réutilisables. On ne fait pas un semblant de pique-nique sans avoir quelque chose à boire, non ? Non ? Lejla, elle assume complètement. Elle n’a pas besoin que la production vienne lui faire la morale. Elles sont comme en vacances, après tout. « Ici, c’est parfait. » elle décrète en délimitant leur petit territoire avec l’étendue de la couverture. C’est limite pas étonnant de la retrouver dans le parc alors qu’il y a une ville à explorer. Elle tente tout de même de retrouver un contact avec un semblant de nature. C’est peut-être ça qui la dépasse, et qui fait qu’elle ne se trouve que très peu de repères dans un environnement urbain. « Est-ce que ça ressemble à ce genre d’ambiance, à Paris ? » elle questionne, ayant l’impression d’être un enfant qui s’informe sur la vie. Elle a vu des photos, des références dans les films, sur le web, mais clairement, elle n’a jamais mis les pieds à Paris, ou ailleurs dans le monde, à l’exception de Sofia et des USA. Puis elle veut bien connaître le petit monde de Cami, ce qui berce ses journées. « C’est quoi tes endroits préférés ? » elle tente de la visualiser sa petite Cami, qui flotte dans les rues de la ville, entre le stresse du quotidien et l’effervescence des soirées avec ses potes dont elle lui a déjà parlé. Une vie si différente de la sienne. Étirant ses jambes devant elle pour profiter de la chaleur des rayons sur sa peau, elle replace ses lunettes soleil sur le bout de son nez avant de saisir une des bouteilles d’eau et donner l’autre à sa copine. Il manque que Jill qui serait là à se plaindre non-stop et le plan serait partait. « Tu trouves que je suis inaccessible, toi ? » elle finit par demander, parce que ça lui tourne dans la tête depuis le prime de dimanche et qu’elle a de la difficulté à décrocher. Le simple fait d’avoir été mentionné en deuxième position, à égalité avec Izïa lui était un peu resté dans la gorge. Elle a de la difficulté à se positionner face à cette image qu’on peut avoir d’elle. Et ça la dérange surement d’autant plus que c’est quelque chose qu’on lui a reproché à l’extérieur et dans le passé à plusieurs reprises. Elle demande à Cami, parce qu’elle lui fait confiance, sachant qu’elle sera honnête envers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
another day of sun. (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: another day of sun. (mercredi - 14h) — Mer 3 Juin - 1:28

Cami, ça la fait bien marrer de voir Leila remplir ses fausses bouteilles d'eau pour y mettre les cocktails qu'elles ont préparé plus tôt. Ses opales s'accrochent aux siennes. « Non, y a une effervescence là-bas qui s'explique pas » elle balance. Paris, ça rend un peu surex sur le long terme. « Mais tu viendras un jour, non, histoire de t'en rendre compte par toi même ? » elle glisse tranquillement lorsqu'elles commencent à s'installer. Comme une enfant, elle se laisse tomber avant que sa tête ne trouve un appui confortable sur les jambes de Lejla. « C’est simple, si tu me cherches à Paris, je suis généralement dans un café » elle glisse à Leila dans un sourire. Cami, c’est le genre de fille qui a besoin de s’établir dans un QG pour qu’on s’occupe d’elle comme d’une petite habituée. Elle a toujours aimé réviser sur ces tables trop petites avec son ordinateur et ses codes, lui donnant l’impression d’être une grosse intellectuelle quand Marius prenait le temps de lire par dessus son épaule en lui apportant son café allongé avant de lui demander pourquoi elle perdait son temps à se prendre la tête avec du droit. « J’ai toujours été du genre à aimer me poser seule avec un bouquin en terrasse » elle amène. « Je pense que c’est très culturel » elle glisse dans un sourire, le côté errer en terrasse dès qu'il y a un brin de soleil. « Ou sinon quand je sors, je vais au Djoon, c'est une sorte de boîte plutôt électro » elle lui explique dans un sourire. « Le truc où t'en sors jamais trop clean » la môme se marre. Mais Leila, faut qu'elle visualise une Cami arrachée, ça lui arrive assez rarement, qui essaie de gérer un Louis complètement défoncé, tout en sautillant sur de l'électro. Histoire de garder le rythme. Ce genre de soirée qui se finit avec son tel qui s'éteint faute de batterie, un Uber qui les refuse au regard de l'état de mort avancée de Louis, et un retour sur une trot' électrique ou un vélib avec Cami aux commandes pour les ramener en vie. Elle pédalait pas mal pour monter jusqu'à Belleville afin d'arriver jusqu'à chez lui. Heureusement qu'ils n'étaient pas suffisamment lucides pour se rendre compte de la situation. Le genre de soirée où un gros débriefing est nécessaire le lendemain, après l'aspire et un bon verre d'eau à midi au réveil. « Autant te dire que ton pote, il me doit au moins trois ou quatre vies » plaisante Cami avec un sourire en parlant du frenchie. C'est généralement chaud quand elle arrive à être la plus responsable des deux. « Et toi ? » elle relance. « C'est où que tu te sens bien ? » ronronne Cami en croisant les prunelles de sa copine qui revient sur cette histoire d'awards. « Pas du tout » elle glisse cash. « T'es bien trop mims pour être inaccessible » balance la parisienne dans un sourire. « Les gens qui votent ne te connaissent pas, laisse tomber » elle la rassure simplement. C'est pensé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
another day of sun. (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: another day of sun. (mercredi - 14h) — Ven 5 Juin - 17:25

Elle ne peut pas comprendre l’effervescence à laquelle fait allusion Cami lorsqu’elle lui parle de Paris. Elle peut se l’imaginer, y rêver, peut-être même s’y projeter d’une certaine façon, mais ça reste inaccessible à ses yeux. Où ça l’était jusqu’à maintenant. « Ouais, j’aimerais bien. » elle dépose l’idée dans un coin de sa tête, se disant que ça pourrait être une possibilité, tout en se disant qu’il y a beaucoup de conditions pour que ce soit réalisable. « Je vais peut-être voyager un peu, après TD. Tu vas m’héberger si je viens à Paris ? » elle demande, même si elle se doute de la réponse. Enfin, elle l’espère. L’après-jeu commence à se retrouver sur toutes les lèvres à ce stade de l’aventure. C’est un incontournable. Plus le moment approche, plus on sent les remises en question et les possibilités s’entrechoquer. Elle laisse la tête de Cami s’appuyer sur ses jambes, la main de Lejla venant naturellement se glisser dans ses cheveux pour jouer distraitement dans ceux-ci. Elle se fait un portrait de la jeune femme qui lit sur la terrasse d’un café, n’ayant aucune difficulté à peindre le tableau dans sa tête. C’est surement plus romancé dans ses pensées, mais ça lui plait, ça s’accorde avec la Cami qu’elle connait ici. « Je t’imagine bien, oui. À faire tourner les têtes de ceux qui viennent s’asseoir à côté de toi, alors que t’en as rien à faire, trop concentrée dans ton livre pour leur porter de l’attention. » elle souffle, amusée par cette image. La suite l’interpelle un peu plus. Sortir, ne pas être complètement clean. « Attends, là, on va définitivement devoir y aller si je viens te visiter. » elle baisse les yeux vers la jeune femme, son sourire s’accordant avec le pétillant de son regard. Elle ricane face à la remarque concernant Louis, parce que là aussi, elle n’a pas de difficulté à la croire. « Et toi, tu lui en dois combien ? » elle ajoute avec une certaine malice, se disant qu’il doit y avoir un retour du balancier, imaginant cette dynamique entre les deux. Elle prend quelques secondes de réflexion quand la question lui est retournée, bien qu’au fond, celle-ci est une évidence. « Quand je monte mon cheval, toute seule, au pied des Rocheuses. » et ce n’est que lorsqu’elle le mentionne qu’elle se rend compte à quel point ça lui manque. À quel point elle est nostalgique. Elle n’en parlait plus vraiment, de sa vie au ranch, parce qu’elle avait elle-même l’impression d’être blasée de parler de son quotidien et de ce qui rythme ses journées banales. Il y a quand même de la marge entre le fait qu’elle était prête à la prochaine étape de sa vie, et celle de complètement renier ce qu’elle avait été et avait aimé durant la majorité de sa vie. Alors elle se dit qu’elle a le droit, d’être nostalgique. Elle déteste douter, Lejla. Tout comme elle déteste prendre trop au sérieux cette histoire d’awards qui a quand même réussi à lui tourner la tête depuis dimanche. Elle sait que Cami a raison. Elle n’est pas la première à le lui dire. Tout comme Santo l’avait mentionné lundi, et comme Louis lui avait dit il y a quelques semaines maintenant. Ça ne donnait rien de se préoccuper de l’opinion externe. « Je sais. » elle est assez rationnelle pour le comprendre, par contre, pour l’assimiler et arrêter d’y penser, c’est autre chose. Tout le monde a des insécurités après tout. « C’est juste que ce n’est pas la première fois qu’on me fait ce genre de commentaire. Genre, Logan me le disait tout le temps. Alors, voilà, ça m’agace plus que ça ne le devrait. » elle ajoute avant de boire une gorgée du cocktail dissimulé qui est un peu plus fort qu’elle pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
another day of sun. (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: another day of sun. (mercredi - 14h) — Dim 7 Juin - 1:10

Cami, bizarrement, elle profite de la question pour prendre quelques secondes de recul par rapport à sa situation. Ses opales flirtent avec celles de Lejla avant de se laisser aller à une première confession difficile à expulser même pour elle-même. Surement parce que cela concrétise l'éventuel mur qu'elle pourrait se prendre en sortant d'ici. « Sans te mentir, je n'ai pas l'idée de retourner vivre Paris » déclare Cami très franchement avant de prendre ses aises sur les genoux de sa pote. Même si la situation est compliquée, elle a toujours dans un coin de sa tête l'idée de vouloir le squatter à nouveau comme elle l'avait déjà fait auparavant, dans un faux espoir qu'elle n'arrive pas à enrayer. Cela a souvent été comme ça. Cami qui s’emballe, Louis qui la ramène sur terre à sa manière, dans un duo à l’équilibre trop précaire. « Je vais essayer de me greffer à Louis pour retourner à Ajaccio » elle annonce dans un sourire très léger. Son plan est encore en pleine ébauche mais elle veut y croire. Elle sait qu'il faudra un peu de temps par contre. « Mais on s'organisera une virée là bas » propose la môme, parce que Cami, elle aura toujours un pied à terre dans sa ville chérie grâce à sa grande famille. « On se fera des grosses soirées t’inquiète » elle se marre quand Leila semble super emballée par le Djoons qui les fait toujours vriller. Ils n’avaient pas trouvé un équivalent aussi violent en Corse, surement parce qu’ils s’étaient un petit peu calmés pendant le déménagement. « Je lui dois tout » énonce la parisienne dans une phrase vraiment pensée que seul l'intéressé serait capable de comprendre. Le minimum qu’elle puisse faire, c’est s’occuper de le gérer en soirée, cela ne compensera jamais l’énergie et le temps qu’elle lui a longtemps volé. Leurs potes s’étonnaient toujours de la patience de Louis à son égard qu’elle prenait pour acquise de son côté. Son attention est captée par ce qu'elle lui dit. « C'est pas trop dur ici de ne devoir presque jamais dealer avec la solitude ? » glisse la parisienne. Cami essaie de la rassurer pour lui dire qu’on s’en fout des autres. « Le mec avait qui tu allais te marier te disait que tu étais inaccessible ? » elle répète sans trop saisir la chose. « Tu penses souvent à lui ici ? » questionne la parisienne dans un sourire. Toutes les deux, elles n’ont jamais abordé ce sujet directement. Ce qu’elle sait, elle le tient d’une Jill saucée d’avoir pu essayer sa bague de fiançailles super lourde. « Ce n’était pas trop difficile de gérer le pote de ton frère ? » souffle Cami de son doux soprano en cherchant ses opales trop claires. Elle imagine un tableau compliqué, surtout à la suite de leur rupture. Dès le début, ça sentait un peu le plan foireux son affaire clairement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
another day of sun. (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: another day of sun. (mercredi - 14h) — Mer 10 Juin - 6:16

Quand Lejla demande si elle va pouvoir venir squatter chez Cami si jamais elle débarque à Paris dans un futur proche, elle est loin de se douter de la réponse qu’elle lui donnera. Dans sa tête, elle demandait, mais c’était évident qu’elle allait l’accueillir. Elle la fixe un moment, quelques battements de cils en suspens alors qu’elle laisse l’info faire son bout de chemin dans sa tête. Elle a compris la suite lorsque Cami lui fait son aveu, ce qui maintenant fait du sens. « Ça fait un moment que tu y penses ? » elle questionne, sa main caressant doucement les cheveux de son amie. « Vous en avez parlé, de l’après ? » elle ajoute pour compléter ses interrogations et comprendre ce qui fait qu’elle en est venue à prendre cette décision. Ce n’est pas quelque chose dont elle avait déjà discuté avec la belle, ni même Louis dans le passé. En fait, depuis quelques semaines, Lejla elle préfère ne pas aborder le sujet de leur duo en général, non pas parce qu’elle ne se sent pas à l’aise, ça fait longtemps qu’ils ont passé ce stade d’ambiguïté des débuts, mais plus parce qu’elle a l’impression que tout le monde ne fait qu’aborder leur relation, et Lejla elle préfère nouer des liens avec chacun d’entre eux au singulier. « Enfin, c’est une bonne nouvelle. » elle souffle, ses lèvres se retroussant d’un sourire léger, comme pour approuver la décision. L’important, c’était qu’ils soient heureux, tous les deux, à ses yeux. Ensemble ou séparé, elle se souciait de leur bonheur personnel. S’ils pouvaient se retrouver dans tout ça, elle n’y voyait que du positif. Pour ce qui est des plans de Lejla, ce n’est pas très grave, même si l’idée l’emballe bien. « Mais tu sais, j’ai aucune idée de ce à quoi ressemblera l’après pour moi. Alors on peut attendre avant de faire des plans. » Pas qu’elle n’a pas envie de revoir Cami. C’est juste plus compliqué qu’ils ne peuvent s’imaginer. Son envie de voyager pourrait s’accrocher, mais c’est loin d’être réaliste de commencer à envisager où elle sera quand les caméras ne seront plus fixées sur elle. Elle hausse les épaules, repoussant les insécurités de l’après, alors qu’elle n’y est pas encore. Elle pourra faire face à la musique en temps et lieu. Quand Lejla demandait combien de vie Cami devait à Louis, elle lançait la pique avec une certaine légèreté. Elle capte bien à la réponse de la jeune femme qu’une signification plus grande s’y cache derrière. Elle pèse les mots, avant de finalement lui demander « Il représente quoi Louis, à tes yeux ? » elle ne veut pas la définition typique, le lien qui les unit et tout le blabla que les autres peuvent demander. Elle veut la perception de son amie, comment elle le voit quand elle pense à lui là, maintenant. Lejla, elle a parfois l’impression d’avoir une vision erronée du français, parce qu’ils ont accroché dès leurs premières minutes ensemble. Louis est définitivement une de ses personnes préférées dans ce jeu, sans le moindre doute. Elle est son meilleur public, le trouve hyper charmant et approuve généralement tout ce qu’il peut dire ou faire, dans la limite du raisonnable. Elle sait que ce n’est pas raisonnable, mais elle s’en fout un peu, car elle ne le connait que dans le cadre de cette émission. Pour Cami, c’est complètement différent. Et c’est ça qui l’intéresse. Elle s’attarde à sa fausse bouteille d’eau, se laissant quelques secondes pour penser à cette solitude qu’elle a abordée et dont Cami soulève un bon point. « Moins que je l’aurais pensé. » puis à Hallstatt, c’était facile d’aller courir ou partir se promener dans le village seule. Ça l’avait aidé, même si oui, par moment, elle aurait aimé pouvoir décrocher un peu plus. Lejla elle capte l’incompréhension sur les traits de Cami lorsqu’elle parle de son ex. « Je sais que dit comme ça, c’est un peu étrange. On avait vraiment des problèmes de confiance, au début de notre relation. Enfin, plus lui que moi. Faut dire aussi qu’il a connu tous mes hauts, et surtout mes bas. » elle n’en a pas honte, comme elle en a parlé avec Santo plus tôt cette semaine, lors de leur confrontation. L’image qu’ils ont d’elle ici, c’est l’image de la Lejla 2.0. La version numéro 1, elle n’avait clairement pas la même réputation. Et lorsqu’ils se sont retrouvés, quand Lejla avait dix-huit ans, Logan avait de la difficulté à voir au-delà des perceptions et de ce qui la précédait. « Au début, c’était moi qui lui courais après pour le convaincre de me laisser une chance. Après toutes ces années, on pourrait dire que les rôles se sont inversés. » autant au début elle mettait son cœur sur la table, autant à la fin, elle laissait miroiter une version qu’elle n’avait plus envie de personnifier. Est-ce qu’elle pense souvent à lui depuis qu’elle est ici ? « Trop. » difficile de faire autrement. « Mais je ne reviendrais pas sur ma décision. Je ne l’aimais plus. » elle tranche de façon honnête. Elle le dit et le redit, si elle avait été de l’avant avec ce mariage, ça aurait été pour toutes les mauvaises raisons. « Ils te diraient que c’était moi qui étais difficile à gérer. » elle ajoute en s’en amusant, imaginant assez facilement Jason et Logan sortir les pires histoires à son sujet. « J’ai plus foutu la merde avec d’autres de leurs potes bien plus qu’entre mon frère et lui. » elle n’a même pas idée, Cami. « On s’est fréquenté on and off pendant un bon moment en secret, avant de réellement officialiser la relation. Justement parce qu’on n’avait pas envie de décevoir qui que ce soit si ça ne fonctionnait pas. » la grande ironie, maintenant qu’ils connaissent la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
another day of sun. (mercredi - 14h) Empty
Message (#) Sujet: Re: another day of sun. (mercredi - 14h) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISON 11 A 13 :: Treizième Saison :: Linz - semaine 5 :: Parc-
Sauter vers: