Le Deal du moment :
15% de remise sur une sélection Xiaomi ...
Voir le deal

Partagez
 

 SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] — Lun 15 Juin - 1:18

Il y a eu beaucoup trop d'actions pour la soirée, elle songe quand William lui demande à son tour de choisir. Comme elle l'avait dit à Rosamie, et sans la moindre hésitation, elle annonce « vérité » en réponse à la question.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] — Lun 15 Juin - 1:22

@Michaela prévoit pas de s'excuser d'avoir balancé à Rosamie qu'il l'a espionnée sur le balcon et ça tombe bien, c'est pas du tout ce qu'il lui demande. « Elle avait le droit ouais, je t'ai même dit que tu pouvais lui en parler si tu voulais. » il répond simplement dans un haussement d'épaules parce que de son côté y'avait pas tellement de reproche, et quand elle suppose que ça s'est pas très bien passé il expulse un long et profond soupir. « Je préfère pas en parler. » Pas ce soir, pas ici mais si le public lui offre la possibilité de rester elle aura droit à un petit debriefing si elle le souhaite, il veut juste pas se pourrir la tête lors de son potentiel dernier prime avec ça. Michaela évoque brièvement son petit coup de déprime, comme elle dit, et il esquisse un sourire rassuré en entendant que c'était rien de grave. Des coups de blues ils en traversent tous, tant que ça n'a pas affecté l'ensemble de sa semaine ça l'inquiète pas outre mesure et ça semble pas être le cas alors il retrouve sa tranquillité intérieure avant qu'elle vienne approuver le fait que Costa ferait un très bon méchant dans un film. Il se contente d'en sourire parce qu'il veut pas repartir dans une hostilité injustifiée envers l'italien, surtout pas maintenant qu'ils sont enfin capables de se parler calmement, sans tension sous-jacente - en tout cas pour lui. Carl il tente de garder ses yeux et ses oreilles un peu partout pendant le prime mais c'est compliqué, y'en a qui règlent leurs comptes sur le réseau social (encore), d'autres qui apprennent des choses vraiment pas cool à travers la rubrique d'Elena ou via un collier qu'on leur remet entre les mains, c'est un peu le foutoir et l'ambiance dans le salon est plus du tout la même qu'en début de soirée. Michaela prend mieux qu'il le pensait la nomination de Costa et c'est plutôt cool, il admire sa facilité à dealer avec ce genre de choses. @Maci qui quitte le prime et qu'il imagine fortement affectée ça lui fait vraiment trop de peine, par contre. Elle est pas non plus épargnée par les trucs rapportés par la russe et il ose pas imaginer la peine qu'elle doit ressentir là, son cœur se serre à l'idée de la savoir aussi triste. Il décide de pas la retenir, pas plus que de lui courir après parce qu'il aimerait pas forcément qu'on lui impose une présence dans un moment pareil, lui. Si elle sort c'est qu'elle a besoin d'être seule et il respecte ça Carl, l'air de ce salon doit être devenu soudainement irrespirable pour la pauvre Maci et malheureusement il connait bien ça. Il se reconnecte au prime lorsque Michaela revient sur cette histoire de nominations en binômes, lui demandant au passage la configuration qui l'arrangerait le plus. « Quelqu'un de safe jusqu'ici, genre Cami ou Gianni. » il laisse entendre avec peu de conviction dans la voix parce qu'il a du mal à s'imaginer en binôme avec quelqu'un lors des prochaines nominations dans la mesure où sa sortie lui semble imminente, là. « Et toi ? » il lui retourne naturellement la question avant que le prénom de Rosamie soit une nouvelle fois mêlé à leur discussion, mais cette fois en tant que cible ratée de Micha. Sur le moment il se demande pourquoi c'est mort et puis il se souvient que le secret de la philippine a été découvert quelques jours plus tôt, comme quoi ça l'a vraiment pas marqué le bonhomme. « Euh. » il bégaie quand Michaela revient sur son acte complètement stupide de l'autre jour, à savoir manquer de sauter du balcon dans un élan désespéré ou dans une tentative de reprise de contrôle de sa personne, on sait pas trop. « Si, enfin non, c'est pas une blague, mais.. je sais même pas quoi en dire en fait. » Il renonce au fait de justifier un truc injustifiable, clairement. Carl il saurait pas vraiment dire ce qui lui a pris alors il s'abstient de se trouver de nouvelles excuses car y'a rien qui puisse le disculper d'un tel geste. C'est grave, et il peut sans doute s'estimer heureux de pas avoir récolté un rendez-vous forcé chez le psy du programme après cet épisode franchement lamentable. L'activité se poursuit dans le chaos général et @Rosamie écope d'une action ayant encore une fois à voir avec les nominations, décidément ça l'inspire William. Elle est censée filer un bretzel aux candidats dont elle n'a pas donné les noms cette semaine et à ce moment-là il s'attend à recevoir son petit bretzel Carl, plutôt logique. Ou pas. Il suit du regard le déplacement de la philippine à travers la pièce et rencontre un énorme bug interne quand elle ne s'arrête pas devant lui. Gné, il est où mon bretzel ? C'est le choc. Il pensait pas affronter lui aussi le genre de vérité qui a secoué Maci un peu plus tôt mais visiblement la prod a décidé de tuer une à une leurs petites convictions. Là il réalise qu'en coulisses ce qui se joue contre lui est encore plus moche que ce qu'il croyait. « Oh la vache. » Il accuse le coup Carl, de toutes les nominations qu'il pensait avoir récolté cette semaine il était loin de miser sur celle de Rosamie. Naïvement il s'était dit qu'elle lui épargnerait au moins ça mais même pas, c'est une désillusion de plus mais peut-être la désillusion de trop celle-ci par contre. « Je l'avais pas vu venir ça. » il soupire puis s'enfonce dans son bout de canapé, et c'est bon il a la gerbe. Intérieurement il est en surchauffe Carl, c'était le truc à pas lui dire dans la position qui est la sienne ce soir alors qu'il risque sa place. Il lance un regard affligé à @Rosamie qui devrait capter que ça passe pas, mais alors pas du tout et que c'était vraiment pas la peine de se confondre en excuses l'autre jour pour lui faire ce sale coup par derrière. Parce que forcément cette nomination après leur vif échange sur le balcon et dans le contexte actuel de son aventure elle pique sacrément, et ça lui prouve surtout que Rosamie elle a atteint le stade où elle peut carrément plus vivre sous le même toit que lui. Le message est passé, et il a jamais autant prié pour un plot-twist magistral où contre toute attente il resterait dans le jeu en fin de soirée. C'est à son tour de choisir entre une action à réaliser et à une vérité à dévoiler mais franchement il a plus trop envie de jouer Carl, alors il met vraiment aucune bonne volonté à faire son choix ou plutôt à le communiquer à William car il est fait depuis longtemps. « Vérité. » il balance d'un air las avant de croiser les bras.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] — Lun 15 Juin - 1:23


SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 49y6gvbP_o


@Aera, tu as choisi de dévoiler une vérité que voici.


Vers quel candidat, que tu regrettes de ne pas avoir appris à connaitre ou sur le tard, voudrais-tu faire un pas si tu restais en jeu ?


Tu remporteras 2000£ si tu réponds à la question posée.
Si tu refuses d'y répondre tu perdras 5000£.
Le Maître peut également te retirer une somme d'argent personnalisée si ta réponse lui semble incomplète.


SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 49y6gvbP_o


@Carl, tu as choisi de dévoiler une vérité que voici.


Quel restera ton plus grand regret si ton aventure venait à s'achever ce soir ?


Tu remporteras 2000£ si tu réponds à la question posée.
Si tu refuses d'y répondre tu perdras 5000£.
Le Maître peut également te retirer une somme d'argent personnalisée si ta réponse lui semble incomplète.
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] — Lun 15 Juin - 1:26

Elle s'attendait à une question à la con, impliquant Costa ou Gianni histoire de bien accentuer le malaise, mais elle obtient une question plutôt simple. « Cami, parce qu'elle m'a fait comprendre cette semaine que j'allais pas assez vers les gens, même quand eux de leur côté ont tenté de faire un pas vers moi. » Pas de grande surprise, vu la teneur de leur discussion, et l'isréalienne saura au moins que si Aera doit partir ce soir, cet échange n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] — Lun 15 Juin - 1:28

Lejla, ce n’est pas qu’elle tente de justifier le comportement de Jill de ce soir, en fait, elle l’agace plus qu’autre chose aujourd’hui. Mais c’est peut-être sa façon d’être un peu trop protectrice envers sa protégée, justement. Mais c’est vrai qu’il y a toujours eu quelque chose en elle faisait qu’elle était plus conciliante que les autres envers la benjamine, parce qu’elle avait, parfois, l’impression de la comprendre. Évidemment, ça vient soulever des interrogations du côté de ses deux acolytes, @Cami lui demandant si elle était comme ça quand elle était ado et @Louis qui enchaîne. « Pas exactement comme ça. Mais j’avais un goût pour la provocation, parce que parfois, t’as l’impression que c’est de cette façon que tu arriveras à te faire entendre. » même si c’est loin d’être la bonne façon. Elle s’arrête là, parce qu’elle ne compte pas leur faire l’analogie de Lejla quinze ans, sur ce prime, ce soir. Il y a la chronique d’Elena et pour le coup, elle a l’impression que ça vient de foutre la merde et pas qu’un peu. Enfin, Lejla ne se sent pas trop concernée. « Je lui ai parlé pendant 10 minutes et c'est tout ce qu’elle retient ? Elle est parfaite celle-là. » elle rigole face à cette façon magistrale de foutre la merde en quelques minutes. Ça relève de l’exploit, honnêtement. « Je disais que j’aimais pas trop la ville, et que j’étais une fille de campagne, avec la paix… et les poneys. » elle explique à @Cami encore le sourire qui traine sur ses lèvres. Pour ce qui est du reste, elle ne s’en fait pas trop avec ce qu’elle a dit. Effectivement, son petit crush sur Costa n’a jamais réellement été un secret, tout comme elle s’amuse de cette supposition concernant sa relation avec Santo. Elle et lui savent exactement où ils en sont l’un face à l’autre. Le reste, les rumeurs, ça la fait bien rire. C’est quand même le gros bordel sur le prime pour le coup. Elle a l’impression que c’est hyper tendu. Avec @Roma qui vient prendre place de leur côté et à qui Lejla se contente de lui offrir un sourire empathique, n’ayant pas l’impression d’être assez proche d’elle pour la réconforter. Ou y’a Maci qui a quitté le salon, Louis qui décide d’aller à sa rescousse. Lejla elle se sent un peu perdue. Honnêtement, rendu-là, elle a juste envie de connaître les résultats des nominations. Et à cette pensée, c’est l’angoisse qui lui remonte à la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] — Lun 15 Juin - 1:32

Il arqua un sourcil amusé à la remarque de @Roma, qui lui intimait de ne pas se faire de films après qu'elle ait donné son nom pendant cette histoire de vérité, qui se voulait un peu racoleuse il faut le dire. Et ce, même s'il savait que si quelqu'un était capable de prendre du recul et de pas tomber tout droit dans le piège qu'essayait de lui tendre la production, c'était elle. « J'éviterai, promis. » Il souffla dans un petit sourire taquin, juste parce que c'était plus confortable en l'état de laisser planer une certaine légèreté quand les primes voyaient souvent la tension monter et que ce soir, entre ces histoires d'actions/vérités et les rubriques, on n'allait sûrement pas leur faire de cadeaux. Moment que choisit justement William pour lancer son tirage au sort et leur annoncer que les nominations de cette semaine auraient lieu en binôme, sans qu'il sache tellement quoi en penser si ce n'est que ça allait se corser. Parce que très vite, il n'eut plus vraiment la tête aux enveloppes, aux nominations et au reste, lorsque l'intervention d'Elena le laissa légèrement déboussolé. Pas parce qu'il était surpris qu'elle saute sur l'occasion de leur asséner ses commentaires habituels, mais parce que la façon dont elle mentionna l'épisode du baiser avec @Aera lui valut de pousser un soupire bruyant tandis qu'il la chercha du regard pour s'assurer que ça allait, ou à défaut, qu'elle était suffisamment bien entourée pour se changer un peu les idées. Il s'y attendait, Gianni, à ce que ça foute la merde. Dès qu'il avait su pour son rapprochement avec @Costa, dès qu'il avait mesuré tout ce que ça impliquait d'autre. Il suffirait d'entendre la chroniqueuse évoquer ses confessions à Cami au sujet de Roma pour comprendre que c'était loin d'être simple et que s'il avait pu, il aurait probablement évité de foutre le bordel à tous les niveaux. Il n'avait pas envie de regretter son geste, pourtant, ni l'impulsion derrière ce baiser parce que la dernière chose qu'il voulait, c'était en plus de faire sentir à Aera qu'il l'avait mise dans cette situation pour un truc qui voulait absolument rien dire. Mais il n'avait pas plus envie de blesser ou de donner à qui que ce soit l'impression qu'il s'était payé sa tronche, parce que c'était simplement pas lui. Son regard hébété croisa celui de @Roma, et son cœur se serra sous les mots qu'il l'entendit prononcer. Si elle se sentait ridicule, lui se sentait vraiment con. Et il détestait l'idée qu'elle ait eu connaissance de tout ça de cette manière, quand c'était une chose qu'il espérait un peu naïvement réserver pour le moment où ils pourraient vraiment parler. C'était sous-estimer la capacité d'Elena à s'enfoncer dans la première brèche qu'on lui ouvrait, et il le savait, mais voir Roma comme ça ça lui foutait une putain de boule au fond du ventre. Et le fait que @Rosamie leur offre à tous les deux un accès à la loveroom, forcément, sonnait comme une triste ironie. Gianni resta silencieux, la gorge nouée, tandis qu'un peu plus loin il lui avait aussi semblé apercevoir @Maci quitter le salon précipitamment. Tout au fond de lui, il craignait d'y être aussi pour quelque chose vu ce qu'Elena avait aussi décortiqué à ce niveau-là, et n'avait pas besoin de ça. C'est con, parce qu'il n'avait de compte à rendre à personne et qu'un mois plus tôt ça ne lui aurait fait ni chaud ni froid qu'on puisse prêter attention à cette histoire, mais aujourd'hui c'était plus compliqué que ça et on s'attachait parfois au point de se prendre au jeu, quand on vivait comme eux dans un contexte pareil. « Attends, reste... » Il demanda dans un souffle, son regard suivant Roma tandis qu'elle quitta sa place pour aller s'installer à hauteur de Cami et Louis. Qu'elle ait aucune envie de rester à coté de lui, ça lui faisait prendre conscience que c'était pas une discussion dans la loveroom ou ailleurs – si tant est qu'elle ait encore envie d'aller où que ce soit avec lui – qui suffirait à arranger les choses. Et ça l'emmerdait au point qu'il mit peu de conviction dans l'action qu'il réalisa, levant les yeux au ciel au commentaire de @Louis, que son ultime provocation avait visiblement rendu poète. Seule la remarque de @Cami parvint à lui tirer un léger sourire. A ce stade, même de savoir que @Rosamie l'avait nominé quand il se pensait en bons termes avec elle lui passait un peu au-dessus de la tête. Parce que c'était le jeu, et aussi parce que c'était moins déstabilisant en l'état que le reste.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] — Lun 15 Juin - 1:33

« Pas la peine d'utiliser le conditionnel hein, William. » il balance toujours aussi convaincu que le public va lui filer son ticket de sortie et qu'en ce qui le concerne cette aventure va bel et bien s'achever. Quant à son plus grand regret c'est compliqué parce qu'il en a plusieurs Carl à ce jour, mais il va répondre sous le coup de l'émotion forte qu'il est en train de vivre, un mélange de frustration, de tristesse et de honte. « D'être tombé sous le charme de Rosamie, clairement. » il énonce entre ses dents parce que le coup du bretzel symbolisant la nomination qu'elle lui a foutu dans les pattes il le digère pas. C'est un peu le coup de grâce, le truc qui l'achève mais qui confirme aussi qu'il a bien fait de lâcher l'affaire avec elle. Il a eu sa dose Carl c'est bon, qu'on ne lui parle plus de la philippine et de ses pirouettes hypocrites parce que pour s'excuser elle est forte mais pousser les gens dans le SAS après leur avoir brisé le cœur elle a aucun problème avec ça apparemment. Sa petite vérité dite il retourne s'assoir avant de faire ce qui s'impose assez dans ces circonstances : soupirer, encore et toujours.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
William Quincy-Clifford
Voir le profil de l'utilisateur   
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] — Lun 15 Juin - 1:37


@Aera, le Maître te remercie pour ton honnêteté.
Tu remportes la somme de 2000£.



@Carl, le Maître te remercie pour ton honnêteté.
Tu remportes la somme de 2000£.



SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 8XRsD1dz_o


@Cami, c'est à toi de choisir : préfères-tu réaliser une action ou bien dévoiler une vérité ?


SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 8XRsD1dz_o


@Lejla, c'est à toi de choisir : préfères-tu réaliser une action ou bien dévoiler une vérité ?
Revenir en haut Aller en bas
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] — Lun 15 Juin - 1:37

« J'aime bien terminer ce que je commence » il souffle d'un air mystérieux. Il parle pas du fait qu'il a trouvé réellement pendant la deuxième confrontation et que la troisième n'était que protocolaire, pour pouvoir valider son buzz, ni du fait qu'il avait fait la promesse débile à Rosamie de trouver son secret, comme le grand chevalier blanc qu'il est. Santo, il complète en glissant que ça l'a déjà amené chez les flics, cette histoire d'action ou vérité et ça fait rire @Maci. « Sombre époque » il s'amuse, à voix basse, basculant la tête de gauche à droite. Pas qu'une fois, qu'il s'est retrouvé chez les flics pour des conneries en tout genre, rien qui ne nécessite réellement d'être raconté parce qu'il y a du trop trivial comme du vraiment débile. La moitié du temps, il était défoncé, faut dire. « C'est vrai que Robin a eu un passé compliqué » il se marre en se rappelant de sa petite histoire sur le moment où elle bossait dans une boutique d'herbe médicinale. ça, plus le vol de vernis, elle commence à aligner un casier judiciaire plutôt fourni, la Maci, c'est elle qui devrait intégrer la camorra. Il est mal placé pour parler vu que les flics de San Gio connaissent sa vie par coeur, mais l'imaginer voler un vernis comme si elle braquait une banque nationale, ça l'amuse. Elle s'extasie sur Audimat/Alfred qui vient rôder près d'eux. « Il t'a adoptée » il note en gratifiant Didi de petites grattouilles sous le menton. Il finit par s'y habituer, à cet animal, malgré son inexpérience totale en la matière. Maintenant qu'il a plein de cibles pour amasser le plus d'attention possible, il colle un peu moins Costa mais il aime bien lui rappeler de temps en temps qu'il est son esclave. « Je te jure que je la colle sur mon mur en rentrant chez moi » il réplique direct, en fonçant comme d'habitude tête baissée dans toutes les conneries qu'on lui lance. Son poster de Maci, il le garde précieusement, un peu comme le bracelet de Cami. Elles essaient de lui faire passer un message ou un truc comme ça, à poser leur marque, il sait pas trop. Cos, il est soumis à son tour à une action qui pue un peu du cul mai qu'il assume sans sourciller et sans trop d'état d'âme. Ses nominations, il n'a aucun problème à les donner à voix haute, parce que c'est facile pour lui de distinguer jeu et affinités. N'empêche, quand il revient près de Maci, il lui présente un air scrutateur. parce qu'il attend ce qu'il va se passer. Et ça ne rate pas. Elle pige pas, elle est blessée, elle se lève à toute vitesse pour se barrer et l'air de rien, ça le secoue un peu, Costa, ça l'emmerde qu'elle réagisse comme ça, même s'il avait vu le truc venir dès qu'il a capté qu'il allait devoir lui donner un collier. Et ça ne s'arrange pas quand Elena la ramène pour balancer absolument tout ce qu'il s'est passé durant la semaine, en commerçant en force. Il sourcille en direction d'@Aera, machinalement, interdit, vaguement étonné, figé comme une statue. Il espérait pouvoir parler avec elle à un moment durant le prime, et plus encore en sachant qu'elle est nominée, une fois encore. Il s'attendait pas à devoir le faire dans ce genre de conditions. Costa, il est saoulé. Juste saoulé. Il était archi content de retrouver les Linz, et au final, il serait bien resté de l'autre côté pépouze à écraser des canettes avec son front avec Louis. Entre Maci et Aera, et probablement tous ceux qui vont se retrouver greffés à tout ça, il a juste envie de tous les envoyer chier avec leurs états d'âme à deux balles. C'est exactement pour ça qu'il a débarqué dans ce jeu en partant du principe qu'il en aurait rien à branler de personne à part Santo. Parce que ce genre de trucs, là, ça le gonfle profondément. « Vaffanculo » il soupire avant de finalement se lever et de s'incruster au bar où il s'enfile deux verres, puis un troisième. Il zappe un peu le reste du prime, Louis qui file sur les traces de Maci. Quand il parvient à se calmer un peu, il choisit sans l'ombre d'une hésitation à qui il allait parler en premier. Question de fierté. Il sort du salon sur les traces de @Maci qu'il retrouve assise avec Alfred. Il n'a pas la moindre idée de ce qu'il va bien pouvoir lui dire, mais ça le touche plus qu'il ne l'aurait cru de la voir pleurer à cause de lui. « Maci » il amorce en se posant à côté d'elle, les yeux tournés vers elle, l'air soucieux. « Je suis désolé si je t'ai blessée. Avant même d'apprendre à vous connaitre, je m'étais établi des critères stricts pour les nominations, et peu importe sur qui ça tombait, en termes d'affinités. Parce que c'était nécessaire, d'une certaine façon tout est lié à ma raison d'être là, mon secret, et que c'est ce qu'il y a de plus important au monde pour moi. » ça va probablement pas lui parler des masses, mais c'est pourtant la vérité. Les affinités, c'est relégué au troisième critère, le dernier. Le dernier recours. C'est pas la première fois qu'il s'est retrouvé à nominer quelqu'un qu'il apprécie. « Pour moi les nominations, c'est du jeu. C'est pas de l'humain. C'est pas un choix qui convient à tout le monde, je le sais, mais c'est le mien. Au début c'était facile, mais maintenant, ça tombe forcément sur des gens importants. ça ne change rien au fait que tu es une nana géniale et que ça me ferait profondément chier que tu partes ce soir. » Il conclut doucement là-dessus parce que c'est important qu'elle le sache, étrangement. Cos, il simule rien dans les relations qu'il entretient avec les autres, tout est réel, y compris son amitié pour Maci. Mais le problème, et il ne l'a caché, c'est qu'il des ambitions bien plus grandes que le jeu. Même si ça veut dire faire des choix dans ce genre-là. Il essaie de capter son regard mais c'est compliqué. Alors il finit par poser ses lèvres sur le sommet de sa tête. « On se voit tout à l'heure, ok ? » Il voit pas ce qu'il pourrait lui dire de plus, si ça se trouve dans sa tête elle a qu'une envie c'est de le claquer jusqu'à ce qu'il s'évanouisse, alors il n'insiste pas davantage. Déjà que ça le fait un peu chier de devoir justifier ses nominations alors qu'ils sont tous là pour ça, il a pas envie de l'énerver encore plus. Il finit par retourner dans le salon et tant qu'il est dans les besognes chiantes dont il se serait bien passé, il aligne les pas jusqu'à se planter face à @Aera, chopant deux verres au passage dont un qu'il glisse dans sa main. Si elle n'avait pas été nominée et aussi susceptible de sortir du jeu d'ici peu, il aurait laissé tomber pour ce soir. Mais il sait aussi qu'il aurait regretté sa mauvaise humeur si elle était sortie. « Moi qui pensais te retrouver tranquillement, ce soir » il note simplement avec un sourire distant. Costa, il est plus surpris que réellement énervé, même si ça serait mentir de dire qu'il n'est pas saoulé par tout ça. Il pige pas trop ce qu'il s'est passé, il pige pas trop dans quelle situation pourrie il s'est foutu. Et sa réponse à tout ça, instinctive, viscérale, c'est le retrait. D'instinct, il a zigouillé toute réponse émotionnelle qu'il aurait pu avoir, mécanisme purement défensif qu'il a toujours eu la sale manie d'utiliser sans réellement le maîtriser. « Ecoute, le drama ça m'intéresse pas, je suis content de te revoir et voilà. Mais s'il y a des trucs que tu veux me dire, fais-le. » il lâche finalement, sans quitter son visage de son regard sombre. Clairement, elle a passé une semaine mouvementée, et plutôt agréable faut croire et il sait pas comment se positionner par rapport à ça, coincé entre son mécontentement et l'indifférence qu'il s'efforce de conserver. Et il s'en fout Cos, vraiment dans le fond, s'il doit s'en foutre, il s'en foutra, c'est pas un problème. Mais la situation telle qu'elle est, avec un pseudo drama entamé et dont il fait partie, ça, ça le gonfle.

_________________
Editer mon profil ZjbKsHQ
pour devenir un enfant j’ai mis dix ans. pour te mettre une balle dans la tronche, je mettrai pas plus d’une seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] — Lun 15 Juin - 1:38

« Action please William » demande sobrement la môme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06]  - Page 12 Empty
Message (#) Sujet: Re: SIXIÈME PRIME, S.13 - [14/06] —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SALON-
Sauter vers: