Partagez
 

 thought contagion (lundi - 3h00)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
thought contagion (lundi - 3h00) Empty
Message (#) Sujet: thought contagion (lundi - 3h00) — Lun 15 Juin - 13:21

Le prime vient de se terminer et je n’ai pas pu m’empêcher de verser quelques larmes suite au départ de Aera. C’est idiot, parce qu’avant d’entrer dans ce jeu, je n’ai jamais été aussi émotive. Surtout qu’elle n’a pas disparu, elle a juste été éliminé de l'aventure et on la reverra sûrement lors des dernières semaines au sein du jeu, malgré tout, je n’arrive pas à me dire que dans les prochains jours, je ne pourrais pas aller me confier à elle. J’avais besoin de lui parler, de Santo, de Costa ou encore même de mon secret qu’on n’a pas eu le temps d’aborder ensemble. Je ne m’attarde pas plus longtemps sur le prime, préférant aller prendre une douche en sentant que mes cheveux sont encore tous collant de la crème fraîche que je me suis pris à cause de Jill. Je sors de la douche, serviette autour de la taille et une autre enroulée dans mes cheveux avant de filer dans ma chambre pour y trouver quelques-unes de mes affaires qui n’ont pas bougé depuis plus d’une semaine. Quand je pénètre à l’intérieur, les traits de @Michaela se dessine devant moi. « J’ai une coloc de taille cette semaine. » C’est avec un petit sourire en coin, les yeux encore rougis que je m’avance vers elle pour la serrer dans mes bras et lui déposer un baiser sur la joue. « Faut savoir que je n’ai presque pas bu une seule goutte d’alcool à Graz, donc j’en conclue que c’est toi qui m’influence beaucoup trop de ce côté-là. » Je la taquine, parce que la raison qui fait que je n’ai pas bu autant qu’au chalet, c’est que je n’en ai pas trouvé l’occasion ou que je n’en avais pas l’envie. Faut dire que ma semaine a été assez morose et pleine de doute après avoir révélé mon histoire. Et que je commence tout juste à reprendre du poil de la bête. « C’était comment Linz ? » Parce que je n’ai pas encore eu le temps de savoir à quoi ça ressemblait de leur côté à eux. « Vous aussi, vous aviez le droit de vous mêler au peuple ? » Je fais référence au bain de foule qu’on adorait prendre avec Costa, pouvoir se mélanger à des personnes qui n’en avaient sûrement rien à faire de savoir qui on était, comme si on était plus au sein d’un jeu, mais bien dans notre vie de tous les jours même si les décors étaient clairement différents. Je m’installe sur le lit face à elle, me rendant compte que je ne lui laisse pas l’occasion de respirer, l’assaillant de question. « Bon dernière et surtout question hyper importante. Est-ce que je t’ai manqué ? » Je lui offre un sourire amusé, contente de pourvoir la retrouver et partager ma chambre avec Michaela qui arrive toujours à me sortir mes petites pensées négatives de la tête.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
thought contagion (lundi - 3h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: thought contagion (lundi - 3h00) — Lun 15 Juin - 19:58

Le prime s'est terminé sur l'élimination d'Aera et Lelja. Une Adler et une Schwartz, pas de jaloux. Très certainement les éliminations qui m'affectent le plus depuis ce début d'aventure. Enfin quand je dis “affecter”, faut pas croire que j'en ai versé une petite larme. C'est juste que contrairement à une Izïa ou un Natéo - où leurs départs ne m'ont fait ni chaud ni froid - et bien là c'est différent. J'aimais beaucoup leur compagnie et elles manqueront, c'est certain. Sinon mis à part ça, pour ma part le prime s'est déroulé relativement sans accroc. J'suis pas concernée par tous ces petits dramas entre candidats, ça me passe tellement au dessus. Et j'ai l'impression qu'il y'en a beaucoup qui prennent un peu trop tout à coeur. Genre, Maci qui nous a fait un petit craquage quand elle a apprit que Costa l'a nominé. J'ai aussi reçu mon petit collier noir, mais je n'en ai pas fais une montagne. Il faut savoir différencier le jeu de l'affect', mais c'est pas donné à tout le monde. Et alors concernant les histoires Gianni, Aera, Costa, Roma, j'suis un peu larguée je dois vous avouer. Je ne comprends plus qui aime qui, ils sont difficiles à suivre les bonhommes. Aera elle a quand même foutu le bordel, et paf, elle se casse laissant à Gianni devoir gérer ça tout seul. Bien vu. Bref, une fois le prime terminé, je me rends tout naturellement dans ma nouvelle ancienne chambre. Cette fois je vais la partager avec Kara, une information que j'ai accueilli avec plaisir. Et une nana de plus, me reste plus que Rosamie et Jill et j'aurais fais le tour de toutes les candidates. Je pourrais presque fais un classement à la fin, et les noter, de la meilleure à la pire colocataire. Tiens, d'ailleurs en parlant de coloc, là voilà qui débarque alors que je viens tout juste de finir de ranger toutes mes affaires de la valise. Et oui je n'ai pas perdu de temps, je déteste que mes affaires trainent. Kara est seulement vêtue d'une serviette enroulée autours d'elle. Vision enchanteresse. Si ce n'est ses petits yeux rougis, sûrement par le fait d'avoir pleuré. J'ai le droit à un calin et un bisou sur la joue, quel accueil. " Tu dis ça parce que je te dépasse d'une tête ? " que je demande amusée. Elle me notifie alors qu'elle n'a quasiment pas bu d'alcool à Graz, conclusion, je dois être l'unique responsable de son taux d'alcoolémie élevé en tant normal. " Tututu, je crois que tu m'as confondu avec ton autre copine, Aera. On sait bien que de nous deux, celle qui aurait pu avoir une mauvaise influence concernant l'alcool, c'était la demoiselle. Toujours la première à vouloir picoler. On l'a bien vu lors du prime, lorsqu'elle a initié un jeu à base de shots, et qu'ils se sont fait sévèrement remontré par Willy. " Je parie que ce soir elle va bien en profiter, et que demain elle va se taper la gueule de bois du siècle. “ que je rajoute amusée. Bon, en vrai, je ne sais pas comment se déroule les départs des candidats. Mais dans ma tête, je m'imagine qu'une grosse teuf les attende le soir, et qu'ils ne dormiront probablement pas de la nuit. Peut être que la réalité est toute autre, mais on a pas eu encore de retours d'anciens pour le savoir. ” C'était rafraichissant. Cela a fait du bien de voir un nouvel environnement, de nouvelles têtes...Car ouais, on a pu prendre des bains de foule aussi. Même si c'était frustrant de pas pouvoir leur taper la discut'. “ Interdiction de les approcher, tss. ” Mais je préfère le charme de Hallstatt. “ Si je dois choisir entre les deux, clairement, je vote pour Hallstatt. ” Et Graz ? J'ai cru comprendre que l'ambiance était pas ouf. “ Entre leurs mini déprimes et l'affaire Carl/Rosamie. C'est alors qu'elle me pose une dernière question. La plus importante. Est ce qu'elle m'a manqué ? J'esquisse un sourire. ” C'est d'avoir une coiffeuse attitrée qui m'a manqué. Regarde, mes cheveux sont devenus ternes sans toi pour en prendre soin. " N'importe quoi. " Mais ouais, peut être un peu. “ que je reprends finalement plus sérieusement. Pas trop non plus faut pas exagérer. ” Je suis vraiment contente que tu sois restée. Je te cache pas que lorsque j'ai vu tes adversaires, j'avais peur pour ton petit cul. “ Lui faire croire que j'étais parfaitement confiante de son retour serait un mensonge. ” En plus, on a pas vraiment pu discuter depuis la révélation de ton secret. Tu sais que c'est celui qui m'a le plus touché ? “ De tous ceux révélés jusque là. Probablement parce que c'est celui qui me touche le plus personnellement. D'autant plus venant d'Afrique du Sud, où ma famille a connu l'apartheid. ” Je peux pas m'empêcher de ressentir de la colère quand je pense à tout ça... “ C'est un truc qui me révolte au plus profond de mon être. Alors pour elle, j'imagine même pas, sachant qu'elle en a perdu son frère. ” J'étais la première dans la rue pour protester quand les poursuites ont été abandonné contre le flic qui a tué MIchael Brown. “ On avait été des milliers à Londres. ” Mais j'en avais pas entendu parler, pour ton frère... “ Limite j'en suis désolée. ” Je trouve que c'est bien ce que tu fais. Le message que t'essaie de faire passer. Et courageux. J'espère sincèrement que ça pourra faire bouger des choses. " Ne serait ce que ré-ouvrir le dossier de son frère. Lui rendre justice.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
thought contagion (lundi - 3h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: thought contagion (lundi - 3h00) — Mer 17 Juin - 22:30

Je me demandais quand est-ce que j’allais pouvoir enfin repartager ma chambre avec une fille après avoir été la colocataire de Carl à Graz et de Ashley avant lui. J’ai eu du mal à l’idée de partager ma chambre avec des mecs, surtout un de vingt ans mon ainé, mais j’ai fini par m’y habituer. Cependant, quand j’ai entendu sur le prime que je partageais ma chambre avec Michaela, j’étais aux anges. Pouvoir enfin me balader en culotte sans avoir peur d’être reluqué, quoique. Après ma douche, je file directement dans la chambre et j’offre un accueil digne de ce nom à la brune. Bisou et câlin, tout y passe. Faut dire qu’en plus d’être contente de partager ma chambre avec elle, je suis aussi heureuse de la retrouver après une semaine chacune d’un côté de l’Autriche. Je souris lorsque j’entends ses suppositions. « Non, j’ai dit ça parce que t’es la plus badass des colocs que j’ai eus. Je m’attends à ce que tu fasses des pirouettes et des loopings quand tu te réveilles le matin. » Ouais, clairement, j’ai envie qu’elle m’impression tous les matins de cette semaine, même si je ne suis pas sûre qu’elle soit 100% d’accord. Je lui expose le fait d’avoir consommé moins d’alcool lorsque j’étais à Graz et qu’elle serait donc coupable de mes si nombreuses gueules de bois ici à Hallstatt, mais elle met ça sur le dos de la coréenne. « T’as pas le droit de mettre ça sur le dos de quelqu’un qui est plus là ! » J’ai lueur triste qui passe un instant sur mon visage. C’est trop tôt pour que je parle d’elle sans ressentir un coup de cafard. Heureusement, les propos de Michaela concernant la susceptible consommation d’alcool de Aera dès ce soir arrive à me provoquer un rire. « T’as sûrement raison. » Connaissant le tempérament de la coréenne, elle ne va sûrement pas se laisser abattre par son élimination. Je m’intéresse davantage à la semaine de Michaela dans la ville de Linz qu’on n’a pas eu la chance de découvrir nous de notre côté, sauf en image. Elle explique qu’ils ont aussi eu le droit de se promener avec le public aussi, mais bien sûr, eux non plus n’ont pas pu discuter avec. « En même temps, je me vois mal m’exprimer dans leur langue bizarre. » Je ne suis vraiment pas fan, j’ai cette impression de me faire agresser à chaque phrase prononcée et je ne sais pas trop si les autrichiens sont super calés en anglais. « Je suis d’accord, Hallstatt l’importe haut la main. » En matière de décor, on est beaucoup dépaysée par ici. Dire qu’au début, j’avais du mal à m’acclimater et voilà que j’ai l’impression d’être de retour à la maison maintenant. Michaela ajoute le fait que l’ambiance n’était pas top à Graz et je peux que soupirer en y repensant. « Franchement, c’était pas mal compliqué au loft. On a tenté une petite soirée tous ensemble, mais on aurait dit que tout le monde attendait la petite étincelle pour exploser. » C’était plus malaisant qu’autre chose, heureusement qu’on a pu passer des bons moments en séparant le groupe. La réponse de la cascadeuse quant au fait que je lui ai manqué me fait bien rire, je me penche d’ailleurs pour passer ma main dans ses mèches de cheveux. « J’avoue va falloir que j’interviennes pour cacher tes gris là, ça devient critique. » Bien sûr, je la taquine, mais c’est elle qui a commencé. « Pareil, franchement, je pensais que j’allais sortir d’ici avec Carl. » Ouais avec toutes ses histoires de stalk et tentative de suicide, je ne pensais pas qu’il aurait trouvé son public à l’extérieur. Quand elle me confie que mon secret est lui qui l’a le plus touché, j’esquisse une moue reconnaissante. C’est normal, Michaela elle se sent concerné. Quand elle me dit qu’elle était dans la manifestation pour la mort tristement célèbre de Michael Brown, je ne peux pas m’empêcher d’être surprise. « Sérieux ? Y a eu des manifestations jusqu’à Londres ? » Je savais que ça avait touché tout les Etats-Unis à l’époque, mais je ne pensais pas que d’autres pays avaient eu le droit à leur propre marche. Ça me donne foi davantage à ce combat. « Malheureusement, le jour où on a voulu organiser une marche blanche pour mon frère avec tous les jeunes du quartier pour que les journalistes s'empare de l'affaire, on a fini en garde à vue au bout de vingt minutes. » L’interdiction de rassemblement avait étrangement été ordonné ce jour-là, puis les coups de pression sur ma famille ont commencé. Elle espère que je pourrai faire bouger les choses et une lueur passe dans mon regard. « C’est ce que je souhaite par-dessus tout, qu’on puisse lui rendre justice. Je sais que mon père pourra dormir l’esprit plus tranquille de savoir que ceux qui ont pris la vie de son fils sont derrière les barreaux. » Bien sûr, je ne m’arrêterai pas là, c’est tous les Etats-Unis qui doit évoluer.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
thought contagion (lundi - 3h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: thought contagion (lundi - 3h00) — Ven 19 Juin - 19:52

" Des pirouettes et des loopings, rien que ça...Tu me mets la pression. “ Elle risque d'être fortement déçue en se rendant compte que je dors et me réveille comme tout le monde hm. Je ne fais pas de saut périlleux dans mon sommeil, et à priori, quand je me lève, c'est les deux pieds en avant, rien de fou. ” De toute façon, quand je me lèverais tu dormiras probablement encore... Sauf si tu souhaites que je te réveille juste pour ça ? “ que je demande alors amusée. ” Disons 6h30, ça te va ? “ Je ne suis pas certaine qu'elle appréciera forcément. En tout cas moi ça ne me dérangerait pas le moins du monde de la secouer au petit main, y'a qu'à demander. ” Que veux tu, tu connais l'adage, les absents ont toujours torts. “ Alors bien sur que je mettrais son alcoolisme sur le dos d'Aera, c'était la victime toute trouvée. Bien plus crédible que moi qui la pousserait à la consommation. D'ailleurs je suis certaine que dès sa sortie elle va en profiter pour se mettre une murge connaissant la demoiselle. Chose que Kara approuve. On évoque le fait d'avoir pu prendre des bains de foules, et la frustration pour autant de ne pas avoir pu aborder les gens. De toute façon, elle se voyait mal s'exprimer dans leur langue bizarre. " Bizarre, bizarre, fais attention à ce que tu dis! “ C'est quand même de l'allemand, allemand qui est soeur du néerlandais...et ma langue maternelle, l'afrikaans c'est quoi ? Une langue germanique issue du néerlandais. ” Puis bon je ne doute pas qu'ils savent parler l'anglais aussi. “ On est pas dans un coin reculé du monde hein, je pense qu'en Autriche, ils savent parler anglais comme dans beaucoup d'autres pays. Ils doivent très certainement apprendre ça a l'école. Coté ambiance à Graz ça a eu l'air plus compliqué. Plus tendu. Ce qu'elle me confirme. ” Bah ce n'est que de l'histoire ancienne, maintenant vous avez retrouvé les meilleurs. “ Surtout en ma personne n'est ce pas. Les autres ils sont ok. Elle me taquine alors sur mes cheveux gris, mais bon elle a le droit après tout c'est moi qui me suis vanné toute seule. ” Bah ouais faut cacher tout ça, après tu te rends compte, je risquerais de faire mon âge. “ Et là mon dieu, non non. Comment je vais faire ? Faut que je continue de me fondre parmis eux à jouer la d'jeuns. ” Pour Carl ça m'étonne que moyennement qu'il soit sauvé. Je pense qu'il y'a une partie du public qui a dû s'attacher à lui et le trouver touchant, et une autre, qui doit bien aimer suivre ses péripéties avec Rosa. “ Et du coup l'un dans l'autre, il a fini premier des votes. ” Tout comme tu dois très certainement avoir ton fan club derrière toi. Tu crois qu'il ressemble à quoi ton public ? “ Allez amusons nous à deviner quel profil de personne serait susceptible de nous soutenir. J'évoque ensuite son secret. Obligé. D'autant que c'est un sujet qui me concerne de près, le racisme dans ma vie, j'ai déjà eu à y faire face bien des fois, trop de fois. Elle est étonnée d'apprendre qu'il y'a eu des manifs jusqu'à Londres pour l'affaire de Michael Brown. ” Oui on était des milliers, c'était un truc de fou. Les gens se sentent concernés." Bon je déplore qu'à un moment donné ça ait un peu dégénéré. A croire qu'il faut toujours des casseurs à chaque manif, des gens pour foutre le bordel, et faire dévier le sujet principal. Kara me raconte alors comment de leur côté quand ils ont voulu organiser une marche blanche on les a censuré. Ils ont fini en garde à vue immédiatement. C'est qu'ils ne devaient malheureusement pas être nombreux pour tous finir au poste. " En tout cas maintenant c'est sur que ton histoire va être bien plus médiatisée. Les salauds qui ont fait ça, ils ne doivent pas faire les malins en ce moment. " Je pense que ça doit chauffer en ce moment, j'imagine que suite à sa révélation ça a dû mettre un énorme coup de projecteur sur son histoire.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
thought contagion (lundi - 3h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: thought contagion (lundi - 3h00) — Lun 22 Juin - 23:01

J’attends de la part de la cascadeuse de la maison que chaque réveil se passe en fanfare, avec une petite séance privée de ses exploits physiques tel que des pirouettes et des acrobaties réalisables dans l’espace de la chambre. Sauf que cette idée, ça n’a pas trop l’air de plaire à la doyenne du jeu. Elle ajoute que je serais certainement encore endormie lorsqu’elle se lèvera. Je suis prête à parier le contraire, mais quand elle me souffle si à 6h30, c’est bon pour moi, je ne peux pas m’empêcher de faire une grimace. « Finalement, pas besoin de faire de folies au réveil, j’ai changé d’avis » Je me mets à rire, parce que clairement ce n’est pas une heure à laquelle j’ai envie de me lever, en sachant que je me couche généralement assez tard. Quand je mentionne la langue parlée par les autrichiens, voilà que Michaela se sent concernée, en disant que je ferais mieux de faire attention à ce que je dis. Je continue à rire. « Ça va, tu dois bien avouer que c’est loin d’être la langue la plus mélodieuse que t’ai entendu dans ta vie. » Je crois même que je préfère encore écouter la langue des vieilles tantines dans les rues de Harlem que celle des habitants de l’Autriche. Je lui raconte un peu l’ambiance assez chaotique du côté de Graz pendant une semaine où on a eu le droit à des disputes, mais aussi à des candidats un peu en dépression. Michaela souligne qu’on a retrouvé les meilleurs. J’imagine, qu’elle parle principalement pour elle. « C’est clair, en plus comme ils ont compris que tu me manquais trop, ils nous ont mis dans la même chambre. Trop sympa. » Je la taquine, mais il n’en demeure pas moins vrai que la brune est une des figures importantes du jeu et que j’adore être à ses côtés malgré notre petit accrochage qui fait parti du passé dorénavant. J’exprime le fait que je pensais sortir aux côtés de Carl, mais finalement il a fini premier des votes et je suis encore dans le jeu pour une semaine. Michaela, elle n’a pas l’air surprise de voir le britannique rester et elle me demande comment j’imagine mon public. Un petit blanc de quelques secondes s’installe alors que j’essaye d’imaginer la tête des personnes assez fan de moi pour prendre leur téléphone et voter pour sauver mes miches. « J’imagine déjà que c’est des moins de trente ans, peut être des personnes qui se sentent concerné par mon histoire et puis des mecs un peu chelou qui adore me mater au bord de la piscine en bikini. » Mes derniers propos me font ricaner. « Et toi, tu crois qu’il ressemble à quoi ton public ? » Quand Mica me parle de la manifestation pour Michael Brown à Londres, je suis époustouflée par ce qu’elle raconte. Je n’aurais jamais imaginé que les choses puissent atteindre des pays si éloignés l’un de l’autre et en même temps, la cause rassemble. « Ça me donne de l’espoir pour mon propre combat. » J’espère que mon histoire et celle de mon frère arriveront à rassembler autant de personne, en tout cas, cette émission va m’aider d’après Michaela qui pense que les flics coupables de la bavure ne sont certainement pas bien dans leur botte actuellement. « J’espère surtout qu’ils comprennent à quel point leur geste à eu un impact sur toute une famille, un quartier, une communauté. » Jusqu’ici, j’ai l’impression que d’avoir retiré une vie innocente n’a pas empêché ses types de dormir sur leurs deux oreilles. « Le pire, c’est que je pense aux familles de ses flics qui vont certainement devoir subir ça aussi. » Que ce soit leurs femmes ou même leurs enfants, si l’histoire est médiatisée, ils vont devoir vivre avec ça au quotidien. Je veux la justice, mais malgré tout, cette pensée me traverse souvent l’esprit.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
thought contagion (lundi - 3h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: thought contagion (lundi - 3h00) — Mer 24 Juin - 12:47

Très bien, elle veut avoir affaire à une Micha en monde je défonce la baraque le matin ? Pas de soucis. Mais pour ça va falloir qu'elle se lève de bonne heure la cocotte. Disons donc 6h30 ? Réaction immédiate, une grimace, et elle fait marche arrière. Finalement ça ira, pas besoin de faire de folies au réveil. " T'es sure ? Tu sais pas ce que tu vas rater... " Une Micha ronchon, à part ça, elle fait bien de pas se lever en même temps que moi. Kara déclare ensuite que l'autrichien, c'est pas franchement très mélodieux. Je fais donc l'outrée, me sentant directement visée. Pas que je parle l'autrichien, mais une langue approchante, du moins à l'oreille. " T'es en train de dire que tu trouves pas ma langue natale mélodieuse ? Je suis outrée. C'est si joli. skaam jou jong vrou " que je conclus en afrikaans. Ce qui veut dire à peu de chose près, honte sur toi jeune femme. Je rigole. " Bon ok, on a vu mieux... " Je veux bien l'avouer, ça va. En tout cas c'est une bonne chose qu'on soit à présent réunis, Kara peut retrouver les meilleurs, les vrais. Moi en l'occurrence. Balek de Santo & co. " Exactement, ils ont bien vu la détresse dans laquelle tu étais sans moi, alors ils ont répondu à ton appel. " Et de fait nous ont mit dans la même chambre. De quoi apaiser son coeur. On évoque ensuite le sort de Carl ainsi que le sien lors du prime précédent. Pas si étonnant que ça le sauvetage quand on y pense. Je m'amuse alors à imaginer quel type de public pourrait elle avoir. Moins de 30 ans. Concernés par son histoire. Et des mecs un peu chelou qui aiment la mater. Je réfléchis un instant lorsqu'elle me retourne la question. " J'imagine que je dois avoir une partie de la communauté LGBT+ avec moi. " Avec Natéo out depuis un petit moment, je suis la seule représentante de la cause. Je crois pas que dans le passé de TD, il y ait eu beaucoup de personnes ouvertement gays, encore moins qui aillent loin. " Peut être des mères de famille... " Est ce que la ménagère de -50 balais vote pour moi ? Aucune idée. Je ne suis pas non plus l'incarnation de la mère de famille conventionnelle. Idéale. Elles auront probablement plus d'attachement envers une Roma. " Je dois probablement avoir mon lot de types chelous aussi. " que je réplique amusée. J'ai peut être 40 piges, mais je ne crois pas avoir à envier quoi que ce soit auprès de ces petites jeunettes physiquement parlant. " Si ma participation pourrait aider ne serait-ce qu'un seul gamin un peu paumé, je serais satisfaite. " Pas que j'ai la prétention d'être un modèle, mais si mon parcours de vie, ma sexualité assumée, peut aider ne serait-ce qu'une personne, même d'un chouia, ça fera mon bonheur. J'évoque ensuite le cas Michael Brown, le fait que ça ait traversé les frontières, si bien que j'ai moi même participé à la manifestation ayant eu lieu à Londres pour protéger contre cette terrible injustice.  Cela lui donne de l'espoir pour son propre combat. " Je comprends. " qu'elle pense à la famille de ces flics, qui n'ont eut aussi probablement rien demandé, et sur qui va s'abattre probablement un déferlement médiatique. " Mais que ça ne t'empêche de mener à bien ce combat. " Même si je n'en doute pas une seule seconde. " T'es pas pressée de savoir ce qui nous attends là, dehors ? " De mon côté je le suis assez. Plus vite la fin approchera, plus vite on le saura.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: CHAMBRES 4 ÉTOILES-
Sauter vers: