Partagez
 

 (week 6, mon) i'm gonna be alright (cami)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) Empty
Message (#) Sujet: (week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) — Lun 15 Juin - 15:16

i'm gonna be alright
week 6, monday - 2:34pm
+ @cami

Elle s'est posée au bord du lac dans l'herbe au soleil, Maci. Depuis la veille, et vu que Jill c'est pas vraiment sa passion de papoter avec sa coloc, elle passe surtout le plus clair de son temps un peu à l'écart histoire de gérer ses propres trucs toute seule, souvent accompagnée par Alfred, son doudou attitré pour le reste de l'aventure. Le prime ça l'a usée, autant la première semaine de déprime elle l'avait mise beaucoup sur le coup de la nouveauté et du mal du pays, mais là Maci elle a essuyé coup sur coup encore une fois, dévoilant un peu les couleurs des uns et des autres et de leur facilité à oublier qu'elle aussi, elle ressent des émotions, et elle fait pas juste office de potiche dans le chalet. Là en l'état que ce soit Costa ou Gianni ou tous ceux qui se sont bien essuyés les pieds sur sa tête en se disant que "c'est Maci c'est pas grave elle dira rien", elle a pas envie de voir leurs têtes. Heureusement Aera est partie la veille parce que ça aurait bien rajouté une bonne couche pour qu'elle se sente hyper conne et qu'on lui rappelle à quel point elle s'est fait entuber sur toute la ligne avec sa sociabilité. Elle est assise là à éplucher une mandarine sur ses genoux quand les froissements du tissu lui indiquent que Cami n'est pas trop loin dans sa robe - l'une des rares personnes qu'elle tolère voire veut vraiment dans son entourage à l'heure actuelle. Maci laisse échapper un petit rire en la voyant arriver dans sa robe de mariée. « J'ai déjà couru dans une robe comme ça avec un tas de jupons. C'est chiant, je te le conseille pas du tout, » elle balance comme ça sans aucun contexte, avant de ponctuer sa déclaration d'un gloussement léger. « Tu veux une mandarine ? » Elle tend un des fruits à sa copine à côté d'elle. Ce gage il est stupide quand même, mais ça reste gentil. Par contre elle a eu vent du clash entre Louis et Gianni en passant, et ça ça lui fait moins plaiz. Faut croire que Maurizio il avait vraiment raison quand il disait qu'elle tombe que sur des enfoirés, Maci. « Je suis désolée que Lejla soit partie, » elle glisse à Cami avec un petit sourire navré en passant. C'était un peu la BFF de Cami et Louis là qui s'est fait évincer, ça la peine un peu pour ses potes que leur grande copine se soit vue éliminer au profit de Maci parmi d'autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) — Mer 17 Juin - 17:09

La parisienne capte la silhouette de sa pote posée pas trop loin. Finissant sa clope, elle file directement la rejoindre d'un pas un peu pressé. « Avoue, je suis ridicule, c'est bon » elle geint quand la candidate se marre lorsqu'elle fait son apparition en mode Madame Blanche. Cami s'étonne encore lorsqu'elle passe devant un miroir de la tenue dramatique qu'elle va devoir se traîner toute une semaine. « Le blanc, c'est ma couleur pref à la base, mais je sens le début d'un trauma poindre » elle amène tranquillement avant de prendre place aux côtés de la candidate. Ses opales se posent sur Alfred qui ronronne à côté de Maci en se frottant à l'une de ses jambes. « Tu vas l'adopter, le cat après l'aventure ? » demande Cami comme ça, en acceptant dans un sourire pour la remercier, que Maci la nourrisse. « J'ai toujours voulu avoir un golden retriever » elle annonce comme ça. La môme veut toujours pleins de choses clairement. « T'en penses quoi ? » elle demande. « Mais on m'a dit que c'était trop mainstream » Genre Louis quoi. A la place, il veut lui offrir un lapin qui rongera leurs fils électriques sans leur offrir trop d'affection, heureusement que y a toute une symbolique derrière ce tout nouveau projet. « Je crois que ce que j'aime chez les Golden c'est qu'ils son fidèles à mort concernant leurs maîtres qu'ils élèvent quasiment au stade de divinité » complète la môme. C'est surtout ça qui lui plait, leur caractère. Cami pivote légèrement vers Maci et  esquisse un léger sourire. « Ca aurait été toi, ça m'aurait blasé pareil tu sais Maci » elle répond quand elle s'excuse pour le départ de Lejla, comme si elle était responsable. Maintenant, elle aimerait bien que Louis et Maci cessent de se trouver en même temps sur le banc des nominés une troisième fois consécutive, ça risque vraiment de la faner cette histoire, de voir encore ses affinées toutes exposées aux votes du public. « A ce stade, on a tous mérité notre place » lui répond Cami dans un sourire. « Même Aera, je ne me sentais pas spéciale proche d'elle, mais ça m'a fait quelque chose de la voir partir » amène la môme assez sincère dans l'aveux. En plus, les deux avaient réussi à avoir une discussion plutôt franche et sereine la semaine dernière pour une fois, c'est dommage qu'elles n'aient pas pu prolongé ce nouveau mouvement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) — Jeu 18 Juin - 12:52

Maci lâche un rire en voyant la tronche désabusée de Cami dans sa grosse robe. C'est quand même nul comme gage, même si ça aurait mieux valu de foutre tout le monde en costumes ridicule que de déclencher les cataclysmes du drama qui s'est déroulé sous leurs yeux. « Ça te va très bien mais bon c'est super chiant surtout pour bouger ou faire quoi que ce soit sans tout faire tomber sur ton passage... » elle commente. Elle est jolie Cami dans sa robe mais c'est pas pratique, elle en sait quelque chose. Alfred squatte avec elle cet aprem, il ronfle au soleil à côté d'elle, alors qu'elle partage son en-cas avec sa copine. Elle avait jamais trop pensé à adopter le chat, en fait, c'est la première fois qu'on lui évoque l'idée. « Je sais pas trop. Tu crois que je peux ? Ça serait nul de le laisser tout seul ici si y'a personne pour s'en occuper... » Peut-être qu'il a des propriétaires dans le coin et qu'il retournera juste chez eux dès qu'ils seront tous partis, mais si c'est un pauvre chat errant, Maci, elle a besoin que d'un mot pour l'embarquer avec elle dans ses bagages. Par contre les chiens, ou même les animaux en général, franchement, elle est pas trop spécialiste. Cami elle a même la race de décidée et tout. « J'y connais pas grand chose, » elle avoue en haussant les épaules. De là à savoir ce que ça représente, telle ou telle race, en dehors des grandes lignes des trucs que les films lui ont un peu montré, elle y est pas. « Y'a quelques gars quand j'étais au lycée qui avaient des pitbull ou des chiens un peu agressifs pour faire peur aux gens mais sinon on est pas trop un quartier à chiens... » Globalement personne a le temps ou le fric pour s'occuper d'un chien, c'est surtout les gosses sans domicile fixe ou les gars qui sont mêlés à des combines pas nettes qui ont besoin d'asseoir un peu leur autorité qui font ça. C'est pas exactement le quartier avec les jolies maisons entourées de clôtures blanches et aux pelouses bien entretenues qui vont jouer dehors au frisbee avec leurs labradors. La description du Golden Retriever rêvé de Cami lui arrache un rire. « Parce que Louis il sait pas faire ça ? Faut qu'il travaille un peu ! » elle glousse en guise de blague. Cela dit le truc d'être portée aux nues, c'est clairement pas ça dont elle a besoin, Maci. « Moi il me faut quelqu'un qui puisse me dire quand je fais n'importe quoi quand même. » Comme Cami lors de leur réunion d'équipe plus tôt aujourd'hui. Comme Danny le faisait aussi, dans un mélange entre adoration et protection, qui faisait qu'il faisait de Maci meilleure qu'elle ne l'était toute seule. Le départ de Lejla, ça a sans doute peiné Cami, qui passait pas mal de temps avec elle, mais sa copine elle hésite pas à la rassurer quand même. « Ouais mais moi je suis encore là. N'empêche que je suis quand même désolée pour Lejla. » Ça va pas empêcher Cami de regretter son départ, peu importe qui serait resté. Là en l'occurrence Maci fait partie des gens qui ont indirectement contribué à son départ, mais même sans être nominée elle aurait sans doute tenu le même discours. « Ouais c'est bizarre on est plus beaucoup... » elle souffle en croquant dans un quartier de mandarine d'un air pensif. Elle va pas aller dire qu'elle regrette Aera parce qu'elle en a toujours un peu gros sur le coeur avec cette impression de s'être royalement fait avoir ou qu'on l'ait encore utilisée comme le fair-valoir de quelqu'un malgré elle, mais le chalet qui se vide, c'est un drôle de feeling. La fin est hyper proche. « Tu crois que ça va nous inspirer quoi, la révélation de ton secret ? » elle demande alors, bondissant un peu d'un sujet à l'autre, mais toujours en lien avec l'issue de la saison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) — Sam 20 Juin - 13:20

« S'il n'a pas de maître, je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas » elle avance parce que la parisienne a toujours en tête les spots publicitaires de la spa : non à l'abandon qui la font toujours bader. Une Brigitte Bardot du 16ème clairement. « Oscar serait content non en plus ? » elle argumente. Maci semble comparer Louis à un golden, la poupée fronce ses sourcils face à l'incompréhension de la remarque. « Je ne veux pas que Louis me suive aveuglément » laisse simplement entendre Cami. En plus, c'est plus elle qui est le labrador du français que l'inverse, si on s'intéresse uniquement aux faits. « J'espère que ce n'est pas l'image que je renvoie, sinon ça craint » elle murmure quand même, Louis, elle l'aime dans son indépendance, dans sa capacité à lui dire non et sa faculté à la suivre dans ses gros délires sans la juger.  La parisienne se fait attentive à la suite. « Il était comment ton mari ? Dans sa personnalité je veux dire » questionne du coup Cami en rebondissant sur ce que venait de lui dire la candidate. « T'as l'air de faire rarement n'importe quoi » ponctue la poupée. « J'espère que tout le monde reviendra lorsque ce sera possible » annonce de façon assez idéaliste Cami, au moins pour avoir l'occasion d'expliciter son secret. Ça la frustrerait de devoir se contenter d'un simple intitulé balancé par la production, elle a besoin des détails pour essayer de tout capter. « Honnêtement j'en sais rien » elle avance lorsque Maci évoque la révélation de son secret. Cami, elle ne craint pas trop ce moment, c'est limite si elle ne l'attend pas histoire de se libérer du mystère qui entoure parfois ses réponses et ses vérités. « Peut être que l'image que vous avez va changer, mon secret, c'est juste moi je ne sais pas trop comment te l'expliquer » elle tâtonne avant d'esquisser un sourire. « T'aurais peur de découvrir quoi toi ? C'est quoi les limites de l'acceptable te concernant ? » questionne la môme en lui lançant un regard en biais. « Tu serais capable de t'éloigner fortement d'un candidat si tu te rendais compte qu'il t'avait pas mal menti ? » elle explicite, par exemple, en cherchant son regard. Cami, elle a toujours intégré qu'ils étaient tous dans un jeu, et que ses attachements se feraient malgré ses secrets de chacun, puisque la variable a été acceptée. Mais en discutant avec Santo, elle avait commencé à piger que tout le monde n'était pas dans le même état d'esprit alors forcément, Cami commence un peu à sonder son entourage pour savoir à quoi s'attendre le jour où elle serait obligée de se révéler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) — Lun 22 Juin - 15:19

C'est clair que si elle revient à la maison avec un animal dans les bras y'en a un qui sera aux anges. Ça la fait sourire de penser à la réaction d'Oscar, qui doit de toutes façons être en train de lui envoyer toutes ses ondes mentales à travers sa télé pour qu'elle saute le pas. « Ouais je pense, » elle valide en hochant la tête. Sa plaisanterie avec Louis était pas trop sensée être prise au sérieux, mais Cami elle a l'air de cogiter quand même. « Je rigole, t'inquiètes, » lui glisse Maci en posant une main sur son bras histoire de la rassurer. Cami et Louis c'est plus que ça quand même, même si elle connaît pas les détails pour l'instant, ils l'ont tous bien compris. Et elle peut comprendre l'idée du golden retriever aussi, parfois elle aimerait bien vivre dans un cadre où elle pourrait avoir ce genre d'envies aussi, Maci. Forcément quand on lui demande de parler de Danny c'est toujours tout un truc. « Danny... Danny c'était le genre qui avait pas besoin de faire d'effort pour qu'on l'aime et qu'on le respecte, tu vois. Tu sais on a souvent une image un peu... toxique des gens populaires au lycée, mais Danny lui, il était populaire, mais il avait pas besoin de faire des trucs stupides pour. » Elle commence alors que ses yeux dérivent un peu vers l'horizon du lac avec un sourire en repensant à ces années-là. Maci, elle exagère plein de trucs sur Danny, surtout quand ça touche à l'armée et les conditions de sa disparition, comme si elle devait trouver une explication logique à tout ça, une espèce de destin funeste qu'il avait de partir en sauvant des vies et qui justifierait la douleur que ça a engendré. Mais cette image qu'il avait déjà quand ils étaient ado, elle l'a pas inventée. « C'était le gars que tout le monde admirait, tout le monde voulait toujours son avis ou sa validation sur plein de trucs, même si c'était pas du tout le genre grande gueule. Mais il avait jamais peur de faire comprendre aux autres quand ça allait trop loin, et il avait juste besoin de dire un mot ou d'un regard pour qu'on respecte ce qu'il avait à dire. » Clairement l'inverse total de Maci qui a jamais vraiment brillé en société à part pour faire marrer les gens avec ses étourderies, et que peu écoutent vraiment. C'est aussi ça qui l'a attirée vers ce gars, outre le fait que absolument tout le monde le kiffait. « Moi j'ai toujours été fascinée. C'était un peu ma boussole. » Les deux faces de leur petite pièce qui a complètement paumé son équilibre maintenant qu'il est plus là pour la guider ni la rassurer, le fait qu'elle perde facilement les pédales et sache jamais comment on perçoit ce qu'elle fait ou dit, c'est aussi une espèce de conséquence même après six ans d'absence. Maci elle est revenue à sa version lycéenne d'elle-même dans son corps et sa tête d'adulte et elle est paumée. Cami a pas l'air de trop se formaliser sur son secret, et le fait qu'elle le définisse comme une partie d'elle, ça suffit amplement à Maci pour être sûre que ça risquera pas de lui poser de problème. Niveau tolérance on peut difficilement faire mieux, ou pire, parce qu'elle frôle quand même avec le statut définitif de bonne poire. « Franchement... je crois que je m'en fiche. Enfin, pas que je m'en fiche de ton secret, mais je pense que y'a peu de trucs qui pourraient me faire peur maintenant. Enfin je crois, que je sais qui tu es, quoi, tu vois ? » elle essaie d'expliquer avec un sourire en croquant dans un nouveau quartier de mandarine. Y'a franchement peu de choses qu'elle pourrait ne pas accepter. À une exception près. « Ça dépend sur quoi je crois. Genre si on me ment sur des trucs qui me regardent pas pour protéger un secret ça m'est égal, et puis je comprends. » Cacher une situation familiale, ou s'inventer une vie, au final, ça les regarde eux, et ça change pas grand chose à l'instant présent. « Mais si on m'a menti pour m'utiliser ou se moquer de moi, je crois que c'est ça, le seul truc que je pourrais pas accepter. » Elle l'a assez subi ici, dehors, même son secret il transpire de tout ça, alors qu'elle y trouve quand même une note positive malgré tout. Maci elle sait même pas se défendre alors devoir encore passer par cette phase humiliante de se rendre compte qu'elle s'est encore fait rouler dans la farine, ça va finir par l'achever d'épuisement psychologique. « J'espère que ça sera le cas de personne parce que j'ai assez fait mon cirque devant les caméras pour toute une vie moi, » elle ajoute en lâchant un gloussement équivoque. C'est bien parce qu'elle déteste accaparer l'attention pour des choses négatives qu'elle est pas du genre à râler, mais y'a un équilibre à tout, et ça lui a bien pété à la figure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) — Mar 23 Juin - 18:10

Cami lui offre une attention qui n’est pas feinte, clairement touchée par les mots de Maci lorsqu’elle parle de Danny et de tout ce qu’il représentait pour elle. Ça la fait un peu bader, ça doit être son côté emphatique à la con qui pop up de temps en temps sans prévenir. « A quel moment tu t’es dis que ça serait avec lui que tu allais faire un bout de sa vie ? » qu'elle la fasse rêver, Cami, elle a besoin de ça de temps en temps. « Et maintenant ? Tu es ta propre boussole ? » elle souffle de sa voix fluette. Ça, Cami pouvait comprendre parce qu'elle avait le même genre de sensation avec Louis. Elle lui avait souvent dit sur un ton de fausse logeuse avec une certaine dose d'humour qu'il avait tout pour être son étoile polaire. Les deux dérivent sur le secret de l'israélienne qui lui dit simplement que son secret, c’est simplement elle. Cela ne va pas chercher plus loin et donc Maci lui balance qu’elle n’a rien à craindre. « On se connait, t'inquiète » elle assure à la candidate dans un sourire. La môme l’écoute avec une attention presque religieuse, relevant l'espèce de trauma que semble se trainer Maci depuis quelques temps. Louis et Cami en avaient déjà parlé entre eux, du mood de leur cheftaine concernant son intégration avec les autres sans trouver de véritable solution. « On s’est déjà servi de toi auparavant ? » elle demande parce que Maci, elle a l’air super méfiante à croire que ce n’est pas la première fois. « Et t’as vraiment l’impression que c’est le cas ici ? » Cami assène en croisant ses opales. L’israélienne n’était pas revenue sur ce qu’il s’était passé pendant le prime simplement pour la laisser retomber un peu en pression. Elle sait que cela peut être irritant si tout le monde appuie sur le même sujet qui est encore brûlant. La môme tend son index à Alfred pour l'y inviter à se frotter sa petite tête afin de réclamer les vrais câlins par la suite. « C’est surtout le truc avec Aera et la façon dont cela a été exposé dans la chronique non ? » la môme précise en la regardant. Ça, Cami, elle peut comprendre que l'enchainement ait pu lui donner l'impression d'être prise pour une conne. « Te prends pas la tête Maci, la moitié des gens tu les reverras pas en dehors » elle lui glisse en haussant les épaules. Elle trouve cela trop bête de se pourrir comme ça l'instant présent et d'oublier de kiffer son aventure. « Ou par le biais de trois pauvres photos instagram » elle tempère dans une certaine ironie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, mon) i'm gonna be alright (cami) — Mer 24 Juin - 16:41

Pendant deux minutes à parler de Danny et se replonger dans ses années ado, alors que son visage restera toujours imprimé dans sa mémoire et dans tous les souvenirs de ces années-là. C'est un peu ça, d'épouser son amour d'enfance, et au final de ne connaître que lui - entre treize et vingt-deux ans, pour Maci, tout transpire Danny. Cami elle pose toujours des questions qui font mouche, entre le côté agréable de parler de ça, parce que Maci, elle adore ça, et la petite introspection pas trop complexe. « Je sais pas trop. Sans doute quand je me suis rendue compte que c'était réciproque ? » elle tente. Elle y a jamais trop pensé, Maci, c'est une meuf qui a toujours un peu vécu au jour le jour, jusqu'à Oscar. Peut-être ce soir où Danny s'est pointé à la sortie de son cours d'espagnol pour lui demander si elle voulait l'accompagner au bal de promo, quand elle a capté que sa fascination et son crush allait dans les deux sens, après trois ans à l'observer de loin et à fréquenter le même cercle de potes. « Parce que avant ça c'était surtout mon gros béguin d'ado, quoi. Et j'ai jamais été très douée pour planifier quoi que ce soit... » elle précise en haussant les épaules, avec un petit sourire. Tout lui tombe dessus, à Maci. Et maintenant ? « Maintenant... bah je mange une mandarine assise au bord d'un lac avec un chat et ma copine en robe de mariée. » Elle sait pas trop quoi dire d'autre, en fait. Ça explique pas mal son niveau de meuf paumée sans son mec. Non pas qu'elle se débrouille pas toute seule mais y'a des trucs qui étaient bien plus simples à traverser avec Danny. « En vrai c'est compliqué. Je sais que mon équilibre il est avec mon fils et mes meilleurs amis, c'est eux qui m'aident, maintenant, mais je dois aussi juger de plein de trucs par moi-même et c'est pas toujours facile. » L'histoire des nominations avec Costa, tout ce truc autour de Gianni et globalement la confusion générée par cette impression chelou de pas vraiment être à sa place malgré ses efforts, c'est Maci, l'éponge émotionnelle qui sature parce que personne ne l'a guidée pour éviter les flaques d'eau. « Heureusement que vous êtes là, » elle glisse avec un petit sourire en se laissant un peu tomber sur l'épaule de Cami pendant une demi seconde. Michaela, Cami et Louis, clairement, si ils étaient pas là pour se coltiner ses états d'âme et ses questions à la con ou pour lui dire quand elle merde, ça fait longtemps qu'elle aurait abandonné, ou qu'elle se serait fait jeter dehors. Cette impression désagréable d'être juste un instrument ou un faire-valoir des autres, c'est loin d'être la première fois qu'elle la ressent, sauf que d'habitude, elle a toujours mieux à faire pour trop perdre de temps à s'en soucier. « Je crois. Je m'en rends jamais compte sur le coup, en fait... et à part ça, j'ai aussi tendance à me retrouver dans des situations un peu bizarres parce qu'on abuse souvent de ma bonne foi. » Son côté naïf, elle en est hyper consciente, mais Maci, elle y peut rien. C'est juste une bonne poire qui aime bien se convaincre du bien fondé des intentions du monde entier, ou que tout ira pour le mieux, et qui finit par se ridiculiser malgré elle. Forcément, le truc avec Aera, c'est exactement sur cette corde que ça tire. « Un peu. » Le buzz sur Michaela, même si c'est ridicule en comparaison, et surtout leur conversation avant que tout explose, Maci elle a l'impression d'avoir sauté à pieds joints dans une embuscade encore. Ou d'avoir déclenché une espèce de vendetta contre sa tête où le but c'est de lui couper l'herbe sous le pied le plus possible, allez savoir. Cami, elle a raison, ils ont tous raison, mais c'est encore trop tôt pour que son coeur se taise un peu. « Je sais. » Elle souffle en baissant le nez, un peu honteuse de se mettre dans ces positions-là devant des milliers de téléspectateurs. « Merci, » elle glisse à Cami avec un petit sourire en posant brièvement sa main sur son bras en guise de contact. Cami, elle veut pas déménager à L.A. par hasard ? Maci là maintenant ça la fait un peu chier de se dire qu'elles vont rentrer chacune chez elles sans savoir quand elle pourra revoir sa copine et entendre ses petits bouts de sagesse quand elle a besoin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: LAC HALLSTÄTTERSEE-
Sauter vers: