Partagez
 

 (week 6, tues) all i have (costa)

Aller en bas 
AuteurMessage
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 6, tues) all i have (costa) Empty
Message (#) Sujet: (week 6, tues) all i have (costa) — Lun 15 Juin - 17:28

all i have
week 6, tuesday - 9:23pm
+ @costa

Maci c'est le coup de blues post-prime qui l'envahit ce soir alors que tout le monde vaque à ses petites occupations et qu'elle se retrouve solo sans rien à faire de sa soirée. Finalement juste s'isoler c'est peut-être pas plus mal, copiner avec des gens qui ne la voient que comme un obstacle encombrant elle a pas envie et c'est hors de question d'aller faire quoi que ce soit pour croiser la route de Gianni et ses mille dossiers qu'il veut gérer en même temps. Elle se dirige naturellement vers les combles, le plus loin possible de toute agitation potentielle, croisant la route de Alfred qui zone au premier étage en passant, qu'elle attrape pour l'emmener avec elle. Finalement c'est dans la discothèque que Maci lance une de ses playlists de sa tablette, avant de se laisser tomber sur une des banquettes avec le chat sur le ventre. Y'a quelques minutes qui se passent dans le silence uniquement comblé par la musique et les ronronnements du chat, avant que Maci commence à forcément ouvrir sa bouche. « Tu t'en fous toi. Toi tout ce que tu veux c'est de la pâtée et des caresses, le reste tu t'en fiches, c'est pour ça que tu m'écoutes, » elle parle en regardant le chat lové sur elle, alors qu'elle est limite allongée sur la banquette. « T'as bien raison tiens, Maurizio, il doit bien rigoler devant sa télé, en mode, mais je t'avais dit Maci, tu tombes que sur des connards, blablabla. Toi aussi tu trouves que je fais des mauvais choix ? Ou c'est juste que j'ai pas de chance ? » Le chat la regard avec un oeil à moitié ouvert en guise de réponse, avant de planter ses griffes dans la chair de son estomac à travers son tee-shirt pour venir lui pétrire le bide avec ses pattes, lui arrachant un sursaut. « Aïe. Franchement t'es pas très doué pour donner des conseils, Alfred, mais bon, au moins t'écoutes et tu juges pas, ça c'est cool, » elle souffle dans son délire de discussion avec le chat roux qui préfère surtout ronfler en ronronnant sur son ventre, tous les deux dans la discothèque vide sur fond mélancoliques des meilleures balades de JLo. Dans son monologue Maci elle a même pas capté que @Costa a poussé la porte de la pièce. 5, 4, 3, 2, 1, elle va passer pour une folle encore une fois c'est parti.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 6, tues) all i have (costa) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, tues) all i have (costa) — Mar 16 Juin - 14:19

Cos, il a lâché Cam et sa robe de mariée captable à l'autre bout du village pour se mettre à la recherche de Robin, qu'il a à peine revue une ou deux fois au détour d'un couloir, depuis la fin du prime. Il fait un détour par la cuisine, où il récupère un petit paquet de fiocchi di neve alla Poppella que Santo s'est amusé à essayer de refaire. Rien à voir avec les originaux qu'ils s'enfilaient par dizaines à Naples quand ils étaient plus jeunes, la recette est bien trop secrètement gardée dans la pâtisserie, mais suffisant pour faire naître la nostalgie ensoleillée chez les deux mômes. Il en bouffe trois rien que sur le trajet aux multiples détours qu'il aligne jusqu'à ce que de la musique attire son attention. Il la piste jusqu'à la mini discothèque, dont il ouvre silencieusement la porte. La mélancolie qui s'échappe des notes le renseigne directement sur le mood de Maci, qu'il aperçoit assise là, au milieu de tout, avec Alfred. Il l'observe une seconde, tandis qu'elle parle toute seule, d'une voix trop étouffée pour qu'il ne comprenne autre chose que l'essence. Lorsqu'elle finit par s'apercevoir de sa présence, il fait mine de toquer à la porte. « C'est ici le club des cœurs brisés ? » il souffle avec un sourire complice, qui prendra ou pas. S'il se permet, c'est parce que techniquement, il est un peu dans la même merde que Maci, avec cette histoire disproportionnée de baisers qui s'échangent à tout va. La différence, c'est lui le prend moins à cœur qu'elle ne semble le faire. Probablement parce qu'il s'est conditionné à penser que tout ça, c'était fini, temporaire, juste le temps d'une ellipse chelou dans sa vie. Costa, c'est pas non plus un mastermind des émotions. Il a pas mal de lacunes à ce niveau-là, trop habitué à tout appréhender à travers le prisme de son cerveau et de sa capacité à raisonner. Prétendre que ça ne lui a rien faire, ça serait mentir, mais il a toujours été de ceux-là, de ces serre-les-dents-et-sois-un-homme-mon-fils, en toutes circonstances, les plus triviales comme ici aux plus complexes. Même auprès de Santo, il a juste haussé les épaules avec désinvolture avant de passer à autre chose. A vrai dire, la seule pour qui il a fait l'effort de développer un tant soi peu, par intérêt commun pour le sujet, c'est Kara. « Qu'est-ce que tu fais là toute seule ? » il note finalement après s'être approché et installé dans un fauteuil à côté d'elle. Machinalement, il avait posé les fiocchi di neve sur leur petite table et avait tendu la main vers Didi pour lui offrir des grattouilles auxquelles il finissait par s'habituer, mais c'était sans compter le coup de griffes que le chat tente de lui mettre. « Presque toute seule, pardon Alfred » il grimace. Il a changé d'allégeance, Alfred, ça y est. Enfin, Alfreda. Elle qui lui collait au cul en permanence il y a encore une semaine, elle s'était trouvé son nouvel humain préféré. C'est pas plus mal, lui ça le branche pas trop de devoir prendre soin d'un chat en permanence, il a autre chose à foutre. Et puis, ça a l'air de lui faire plaisir, à Maci. « ça va mieux ? » il demande simplement, en posant les yeux sur elle. Depuis le prime. On la voit peu, Mace, depuis, elle s'isole, il le voit bien.

_________________
Editer mon profil ZjbKsHQ
pour devenir un enfant j’ai mis dix ans. pour te mettre une balle dans la tronche, je mettrai pas plus d’une seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 6, tues) all i have (costa) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, tues) all i have (costa) — Mer 17 Juin - 17:32

Maci elle est dans sa petite bulle à parler au chat. Ça a un côté réconfortant de parler dans le vide, même si Alfred il est pas très loquace. Au moins elle sait que personne risque de lui faire de remarque ou de se foutre d'elle, c'est l'interlocuteur parfait pour vider son sac. Elle process encore un peu le flot d'infos et de vagues qu'elle s'est pris dans la tête dimanche, à son rythme de croisière un peu lent comme d'habitude, mais elle en a vu d'autres. Costa quand il se pointe, elle est toujours pas trop dans le mood pour parler à un être humain, encore moins lui, même si il a quand même pas atteint le level de Gianni. Sa blague la laisse de marbre et elle se contente de hausser les épaules affalée dans son canap avec le chat, sans quitter la bestiole des yeux. « Si tu le dis, » elle soupire en guise de réponse. Si c'est ça il peut repartir lui, tout le monde l'a vu à bécoter Aera en fin de prime. Elle peut aussi changer l'intitulé du club pour celui de ceux qui se sont sans doute fait bien entuber par la Coréenne avec ses minauderies et ses airs de fausse BFF de tout le monde, cela dit, vu comment elle a pris parti pour Costa quand Gianni lui a fait son petit coup de serial loveur - c'est à dire quasiment pas. Mais bon Costa il a l'air de s'en tamponner donc tant mieux pour lui. Maci elle a trop d'empathie et d'altruisme pour que ça la laisse de marbre, leurs combines, en plus d'essuyer personnellement les coups en bonus. « Je parle avec Alfred. Il m'aide pas trop mais il écoute bien, » elle répond à la deuxième question de Costa, comme si c'était pas déjà évident. Bon le chat une fois qu'il aura tapé sa sieste et mangé son repas il va clairement la larguer pour une demi-journée avant de revenir demander de l'attention, mais Maci ça lui va, ça fait office de doudou. Et si ça va mieux depuis le prime, clairement, même elle elle en a aucune foutre idée. « Je sais pas trop. » Toujours aussi déçue par Gianni et ses combines et lasse qu'on se paye sa tête tout le temps depuis le début, ça c'est clair. Amère envers Aera qui lui a tout spécialement fait son laïus au sujet de son crush tout ça pour aller roucouler avec deux jours plus tard, mais clairement ça serait pas la première fois qu'on l'entube comme ça, Maci. Trop lente, trop naïve, trop gentille, elle finit toujours par se faire avoir et ou se faire doubler. Costa il a un peu pris aussi avec le prime. Maci se prendre ça dans la tête alors qu'elle a débarqué confiante au prime pour rigoler avec lui, elle s'est surtout sentie super bête et humiliée. Même son discours quand elle est sortie suite à la chronique d'Elena il lui a fait zéro effet tellement c'était froid et centré sur lui et son jeu et pas vraiment sur ce que ça lui a fait ressentir à elle. En vrai il a pas tort, c'est le jeu, et elle aurait accepté tout ça sans broncher si ça avait pas été le festival de l'humiliation publique. Elle prend cher un peu toutes les semaines avec Elena, mais là y'a eu une bonne douzaine de gouttes d'eau qui ont déboulé en même temps et là elle recolle un peu les morceaux du vase qui a explosé. Mais bon, elle est aussi un peu nulle pour faire la tronche très longtemps, même si elle va pas recommencer à bondir et rigoler dans tous les sens du jour au lendemain. « Et toi ? » elle lui renvoie. Ces histoires avec Aera ça lui inspire ce que ça lui inspire à Maci, mais Costa aussi il doit cogiter, ou peut-être pas du tout, et tant mieux pour lui. Peut-être que c'est juste ça, ce qui cloche entre Maci et les 90% du chalet, elle prend les trucs à coeur et elle vient pas là pour juste se faire du fric en piétinant les gens, c'est pas du tout son délire. Si elle doit se faire jeter une bonne fois pour toutes, au moins elle partira fidèle à elle-même, cette Maci même qui finit sur le banc des nominés et qu'on prend et qu'on jette comme un mouchoir usagé quand y'a besoin de mettre l'ambiance ou faire la cuisine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 6, tues) all i have (costa) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, tues) all i have (costa) — Ven 19 Juin - 23:30

Maci, il n'arrive pas à percevoir si elle est en colère contre lui ou si elle est au fond simplement triste de tout un tas de choses que personne n'a su ou voulu percevoir jusque-là. Son accueil limite glacial, pour elle, le renseigne sur la galère que ça va être de la cheer up un peu mais il ne se démonte pas. De toute façon, Cos il n'est pas connu pour sa discrétion, ni pour sa capacité à laisser les choses se régler d'elles-mêmes, avec le temps et toutes ces conneries. Le temps, ça l'emmerde,  et même lui, il le laisserait pas gérer sa vie à sa place. La situation avec Maci, elle ne lui plait pas. Parce que les trois phrases qu'il lui a lâchées en deux-deux au prime, c'était la réalité mais c'était pas grand chose non plus, rien de très concret parce qu'il y a plein de trucs qu'il peut pas encore dire, rien qui doit lui parler réellement non plus, à elle, qui est si loin de ce genre de préoccupations. Sa version, elle ne changera pas, et il ne compte pas la supplier de lui pardonner ou essayer de se racheter, parce qu'à ses yeux, ça reste du jeu, et pas de l'humain, comme il le lui a dit. A refaire, il referait pareil. Toujours sans plaisir, toujours par dépit, mais pareil. Mais malgré tout, ça ne lui fait pas rien de la voir déprimée depuis deux jours, que ça soit entre autres à cause de ça ou non. Parce qu'à côté du jeu et de la nomination, il existe quand même, l'humain. Et l'humain Costa, il a toujours été prévenant et attentif, au milieu des centaines de défauts qu'on lui trouver. Il est juste capable de faire une douloureuse et peut-être trop drastique et simple part des choses. « Je sais pas trop » il répond à son tour, en toute honnêteté. Mais le truc, c'est que son je ne sais pas trop, il a transité rapidement, beaucoup plus rapidement que prévu, de tout ce qu'il s'est passé au prime à la conversation qu'il a eu la veille avec Santo. Pendant un moment, la pression du jeu, de l'enfermement, des autres, des petits enjeux qu'il avait toujours considérés comme négligeables de leur vie en huis clos, avait eu raison de ses défenses et percé une micro-faille dans son armure blindée, pour le laisser en proie à pas mal d'interrogations sur sa manière de gérer son jeu et, surtout, l'impact que ça pouvait avoir sur les autres. Mais la vie, la vraie vie, sa vie, en fait, avait vite repris le dessus, parce que Costa reste Costa et que sa seule ambition, en dehors de lui-même, elle est et a toujours été l'amour de sa vie : Naples. Et Santo, c'est Naples. Et tout ce qu'ils se sont dit, à moitié clairement à cause des secrets qu'ils doivent encore garder, ça lui trotte pas mal dans la tête, ça lui inspire mille et une choses, ça le frustre aussi et ça le fait flipper. Mais tout ça, pour l'instant, ça ne regarde qu'eux, et au bout de compte, ça ne regardera jamais qu'eux. Alors il préfère se concentrer sur ce qui est réel pour l'instant, ici, parce qu'il a tendance à ne pas assez le fait, Cos, trop négligeant de sa petite vie insulaire au chalet. « Je suis préoccupé par une pote qui ne va pas hyper bien en ce moment, elle s'isole un peu, je crois qu'elle se sent pas toujours à sa place là où elle est. » il se lance un peu en freestyle, sans la quitter du regard. Maci, depuis le début, on la sent parfois un peu paumée au milieu des autres, à l'instar de cette fameuse fois, en pleine réunion Schwartz, où elle avait eu l'impression de venir d'une autre planète. Il sait pas trop à quel point elle nourrit ce sentiment, ni depuis combien de temps, mais il a l'air d'avoir muté en la troisième évolution depuis le prime. Il peut imaginer qu'elle a envie d'être un peu seule, Maci, de prendre ses distances pour retrouver son équilibre et en même temps, lui, ça le rend fou les choses qui stagnent et ça le rend fou, les gens qui dépriment. « Je suis probablement pas la personne à qui elle a le plus envie de parler pour le moment, mais je prévois de lui apporter des pâtisseries typiques de chez moi made by Santo pour adoucir un peu son humeur et lui proposer de parler de ce qu'elle a dans la tête. » Même s'il sait bien que dans la tête de Maci, ça ne fonctionne certainement pas comme ça. Elle peut pas en même temps lui en vouloir et remettre en question leur complicité et en même temps l'utiliser comme amortisseur à la place d'Alfred. C'est pas dissociable, ces deux états de fait. Mais c'est sans compter sur Costa et sa technique de rital à lui ramener des petites douceurs aux odeurs d'amande. C'est ce que sa madre disait toujours : la nourriture apaise toutes les tensions et guérit tous les maux. Aussi, il glisse finalement les fiocchi di neve vers elle.

_________________
Editer mon profil ZjbKsHQ
pour devenir un enfant j’ai mis dix ans. pour te mettre une balle dans la tronche, je mettrai pas plus d’une seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 6, tues) all i have (costa) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, tues) all i have (costa) — Lun 22 Juin - 18:16

C'est un peu le bordel dans sa tête à Maci, même si parler avec Carl ce matin et se confronter à sa propre expérience avec Rosamie, ça a un peu eu un effet de miroir qui l'a un poil calmée. Entre ça, et les nominations complètement foireuses de la semaine, Maci, elle sait plus si elle doit rester fâchée, triste, ou être en colère contre elle-même de ressentir tout ça alors qu'elle va devoir sans doute se mettre dans la même situation qu'un Costa ou une Rosamie malgré elle. Alors forcément rester squatter dans la discothèque vide avec Alfred et JLo c'était sa meilleure solution pour gamberger un peu sans embêter les autres. Manque de bol, Costa a décidé de venir mettre son grain de sel, et ça non plus ça aide pas, elle sait toujours pas quoi en penser. C'est honnête, sa réponse, elle en sait rien. Par contre que Costa dise lui aussi qu'il sait pas comment se sentir non plus, ça la surprend un peu, et Maci détourne le regard d'Alfred et du plafond un instant pour croiser celui de Costa. « Il s'est passé quoi dans ta tête quand Elena a tout déballé ? » elle demande. Ce truc avec Aera y'avait de quoi s'agacer aussi, ça se trouve lui aussi on l'a roulé dans la farine. Sa réponse ça veut bien dire que les bails de Gianni et Aera, ils l'ont quand même pas laissé de marbre, lui qui se prétend grand joueur stratège avec ses nominations. Ils ont quand même bon dos les candidats joueurs et stratèges pas là pour la romance, limite Maci c'est la seule qui assume complet le fait d'avoir évoqué l'idée en venant ici et c'est aussi celle qui se prend un stop historique en se faisait royalement ghoster. C'est quand même ironique de vouloir tellement s'intégrer et être appréciée pour se faire autant avoir derrière. « Elle sait plus quoi faire. » Elle souffle en guise de réponse à son espèce de question détournée à la troisième personne. Maci elle vient comme elle est, on l'ignore, elle fait des efforts, on l'ignore, et quand elle daigne enfin faire comprendre qu'elle en a marre, on vient lui reprocher de prendre la tête pour rien aux gens, faut savoir. Elle regarde Costa qui parle des gâteaux qu'il a ramenés avec son air de meuf paumée. « Je suis sensée croire que c'est sincère et pas stratégique du coup ? » Franchement elle sait plus là, un coup c'est un joueur, un coup c'est son pote, maintenant Maci elle a beau être une bonne poire comme il faut, elle sait plus quoi faire ni quoi penser. « À chaque fois qu'elle fait un pas en avant y'a toujours un truc pour l'attirer trois pas en arrière, » elle résume en détournant à nouveau le regard. « C'était humiliant, » elle ajoute en reposant son regard sur Costa d'un air las. Que ça soit le jeu ou pas, que ça ait été de la chance ou pas, le mood est tombé direct et elle s'est vraiment sentie conne sur le coup. Surtout qu'elle était vraiment nominée, c'est pas comme si sa voix était partie dans le vent, elle jouait sa place. « Mais je comprends. Avec ces histoires de binômes je vais devoir moi aussi nominer des gens que je n'ai pas envie de nominer et c'est frustrant. » Elle a pas encore fixé sa décision mais par élimination avec les gens qu'elle refuse catégoriquement de citer, ça lui laisse pas un tas d'options. Et ça invalide tellement son sentiment du prime que ça l'agace encore plus. Maci, elle est pas venue là pour la compétition, si on estime que gagner un chèque, c'est pas vraiment compétitif. Elle est là pour s'amuser et rencontrer des gens avant tout, comme absolument toute sa vie à l'extérieur. Elle laisse un silence un instant, avant de se redresser un peu pour attraper un des petits gâteaux que Costa a ramené et mordre dedans sans rien dire. Autant elle l'ouvre quand il faut pas, Maci, mais dans ces situations c'est le court-circuit et elle sait jamais quoi faire ou quoi dire sans qu'elle se sente idiote.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   
(week 6, tues) all i have (costa) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, tues) all i have (costa) — Mer 24 Juin - 20:04

Dans sa tête, il s'est passé trop de choses, pendant le prime, au moment des petites révélations d'Elena. Cos, son problème, c'est qu'il est sans cesse tiraillé entre sa mégalomanie douce, qui ouvre des boulevards entiers de vexation potentielle, et le fait qu'il soit enfermé depuis vingt ans dans un mode d'évolution où les réponses émotionnelles sont, sinon à proscrire, au moins à canaliser, catalyser, maîtriser,  parce que ça serait prendre trop de risques inutiles au regard de toute la pression qu'il fout sur ses propres épaules, de toujours tout gérer pour que personne n'ait à le faire. Lui-même, il est régulièrement paumé entre énervement viscéral et froideur calculée, lorsque sa sociabilité s'efface au détriment d'une contrariété. Costa, il avait sept ou huit ans quand il a compris qu'il ne pouvait compter que sur lui-même et sur ses propres capacités à s'en sortir. Il a mûri bien trop vite, sans jamais réellement se laisser le temps de le faire, si bien que tout l'équilibre qu'il aurait pu construire dans ses réactions a cédé la place à des mécanismes de défense parfois extrêmes, parfois totalement dépersonnalisés. Il a ses réactions de môme qui a grandi trop vite, exprimées à travers ses frasques d'adulte toujours sur le fil. « Des trucs vraiment pas beaux à voir » il admet, avec un sourire désabusé. De la lassitude, de la déception, de la vexation d'ego surdimensionné, de la colère, de la moquerie, tout un tas de trucs qu'il doit à ses instincts naturellement impulsifs, naturellement sanguins, maîtrisés à grand peine. Au quotidien, il a appris à très peu se mettre réellement en colère, Costa, si bien qu'il passe directement au stade pétage complet de plombs lorsque ça arrive, à fracasser des têtes, à disparaître pendant des jours sans donner aucune nouvelle, à passer une nuit entière à tirer sur la même vieille poutre en bois pourri dans les hangars désaffectés de San Gio. Il ne laissera jamais ça arriver ici. Le seul moyen d'arriver à l'atteindre suffisamment, de percer assez ses murailles, ça serait de s'attaquer à Santo. « Mais en comparaison avec ce qui compte le plus pour moi, c'est pas si grave au fond, je relativise, c'est en restant focus que je me gère » il souffle. Il n'est pas là pour alimenter les ragots du Daily Mail, il n'est pas là pour laisser deux mois de vingt-neuf ans de vie l'impacter à ce point, il n'est pas là pour quoi que ce soit d'autre que son secret, sa révélation, et ce qu'il en fera par la suite, à vrai dire. Il n'a jamais promis la Lune à qui que ce soit ici, il a toujours laissé une certaine distance émotionnelle entre les autres et lui, parce que c'était plus simple comme ça. Même Aera, elle passait son temps à lui faire remarquer qu'il ne lui donnait que des demi-réponses, que leur relation était inégale, elle se méfiait en permanence parce qu'elle ne savait pas à quoi s'attendre avec lui. Dans un sens, il ne devrait pas s'étonner que quelqu'un finisse par être blessé. « Je n'ai jamais été stratège avec toi en dehors des moments de jeu » il relève en fronçant les sourcils. Déjà parce que dès le début, il a directement été clair sur le fait qu'il était là pour jouer et rien d'autre. Et aussi parce qu'il ne s'amuse pas à réfléchir ses relations. S'il y a bien une chose sur laquelle il est incapable d'être calculateur, ce sont les liens qu'il tissent. Costa, il est bien trop grégaire, bien trop dans un besoin perpétuel d'être entouré, bien trop aimant des gens qui rentrent réellement dans sa vie pour arriver à baratiner là-dessus. Les candidats qu'il apprécie ici, il les apprécie pour de vrai, même s'il ne le montre peut-être pas toujours de manière hyper expressive. Il opère des stratégies pour tout le reste de sa vie, la moindre chose est passée à l'analyseur, et ça, c'est tout ce qui lui reste de fondamentalement réel. « Tu n'es pas la seule personne que j'apprécie dont j'ai dû donner le nom à un moment, ce n'était pas fait avec plaisir mais c'est comme je vous claquerais tous des +4 au dernier tour au Uno sans hésiter. » Dans sa tête, c'est aussi débile que ça. Comme il les ferait raquer s'ils tombaient sur l'une de ses propriétés au Monopoly, comme il leur ferait des tacles saignants au foot, comme il aurait bluffé comme un porc au poker. Pour lui, il n'y a aucune différence à partir du moment où ils jouent les uns contre les autres. Maci, il l'a simplement nominée. Il ne l'a pas éliminée d'office, il ne l'a pas écrasée pour le plaisir, il ne s'est pas amusé à la foutre au plus bas, il l'a nominée. Le fondement le plus basique du jeu. « Pour moi ça ne change rien au niveau amical, tu vois ? Tu pourrais me nominer toutes les semaines depuis deux mois, tu resterais une femme super et j'aurais continué à te filer systématiquement des sapins comme depuis le début. » Mais Maci, elle est extrêmement émotive, comparée à lui et dans un contexte comme celui dans lequel ils ont appris à se connaitre, c'est difficile de faire la part des choses. De dissocier ce qui relève de l'amitié et du jeu. C'est difficile de ne pas te dire que lorsque quelqu'un te nomine, ce n'est pas nécessairement parce qu'il ne veut plus te voir dans son environnement immédiat. Ce qui le touche le plus, au fond, c'est sa façon de détourner les yeux avant d'avouer que c'était humiliant. « Si j'avais su que ça te blesserait, je t'en aurais parlé avant » il soupire, acceptant sans peine de reconnaître ce point-là. Cos, il n'y a, en dehors de Santo, que deux ou trois personnes qu'il préservait à tout prix de la nomination, même si, encore une fois, dans sa tête, aucune nomination ne mérite justification à partir du moment où tu choisis de prendre le jeu pour ce qu'il est, c'est-à-dire un jeu. Peut-être que c'est lui qui est trop pragmatique, ou trop cynique, mais il ne le considérera jamais la chose autrement. Sa vie, elle est clairement pas ici. Il a déjà trop dans la tête pour s'encombrer de tout ça, même si ça veut dire évoluer en dehors des règles implicites des nominations de certains. « A ce stade, on peut plus faire autrement » il hoche la tête, le corps retombant contre le dossier de son fauteuil. Lui y compris. Déjà parce qu'il doit éliminer d'office deux binômes plutôt qu'un seul. Ensuite parce qu'il a le malheur de bien s'entendre avec globalement tout le monde et que le hasard a voulu que les deux candidats dont il se sent le moins proche (la différence d'âge n'aide pas), sont respectivement son binôme et celui de Santo. Il laisse couler quelques secondes, la laissant manger en silence, l'air un peu pensif, avant d'attraper à son tour un des fiocchi di neve. « Ton meilleur ami, il avait mis un jour sur ton RS qu'on avait rien compris et qu'on te voyait pas comme tes proches. » il dit finalement, suivant machinalement le fil de ses réflexions jusqu'à se rappeler ce mot qu'il avait posté il y a quelques semaines. « Comment ils te voient, eux ?Ceux qui te comprennent ? » Ceux qui la font pas reculer de trois pas à chaque fois qu'elle en tente un en avant, apparemment.

_________________
Editer mon profil ZjbKsHQ
pour devenir un enfant j’ai mis dix ans. pour te mettre une balle dans la tronche, je mettrai pas plus d’une seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
(week 6, tues) all i have (costa) Empty
Message (#) Sujet: Re: (week 6, tues) all i have (costa) — Dim 28 Juin - 16:16

Maci elle fait la gueule parce qu'elle subit un peu son too much d'émotions du prime mais en vrai Costa, c'est pas son plus gros problème. Il est même un peu victime de ce bordel, à faire son jeu de son côté dans un style complètement différent d'une Maci qui est là pour se faire des potes et s'amuser avant tout. Mais au final, de tout ça, ces deux histoires de premier abord différentes, ils peuvent sans doute en tirer des trucs chacun de leur côté. Maci pince les lèvres à sa réponse sur ce qu'il a pensé de cette histoire avec Aera et Gianni - sincèrement elle sait pas trop si elle doit être surprise ou pas du tout. D'un côté à sa place Maci elle aurait aussi sans doute hyper mal pris ce bazar, mais d'un autre, c'est Costa. « T'as le droit d'être blessé et de garder le cap sur ton objectif tu sais. C'est pas complètement incompatible je trouve. » Elle expire en venant gratter le haut du crâne de Alfred. Elle, elle apprend un peu à la dure que tout le monde interprète pas le jeu comme elle, mais y'a aussi peut-être un effet inverse pour Costa qui a l'air de pas s'autoriser à montrer d'émotion sous couvert de son secret. Lui qui est si stoïque depuis le début, il s'est autorisé à montrer un peu ce qu'il avait sur le coeur à Aera qui visiblement en avait assez peu à foutre pour aller bécoter Gianni sans protester, y'a de quoi être touché, secret ou pas de secret. Quant à leur espèce de clash culturel intra-ludique, forcément, Maci elle est échaudée. À s'entendre répéter que tout n'est qu'un jeu et que les liens qu'il nouent sont pas sensés durer, et qu'il nomine sans scrupules parce que c'est un stratège et tout le bazar, faut bien admettre que son move avec la bouffe, c'est aussi hyper suspect. Limite Maci elle a un peu l'impression qu'on se fout de sa gueule encore avec toutes ces infos conflictuelles. Un coup ça nomine et c'est le jeu, un coup finalement non c'est pas le jeu et il est sincère, faudrait savoir quand même, ça a pas trop l'air d'être clair dans sa propre tête à Costa, alors comment peut-il attendre que quelqu'un comme Maci comprenne. C'est un peu le jeu quand ça l'arrange pour l'instant surtout. Mais elle est trop fatiguée pour s'aventurer là et c'est beaucoup trop le bordel dans sa tête qui peut pas accumuler trop d'infos à la fois alors elle laisse tomber. « D'accord, » elle souffle d'un ton pas tout à fait convaincu. Il lui fait même son petit laïus à base de comparaison avec le Uno et ça aussi ça lui fait surtout hausser les sourcils sans savoir quoi en dire. Parce que bon, un +4 au Uno ça a jamais potentiellement voulu dire qu'on veut la foutre dehors. Une nomination, surtout individuelle et surtout au début du jeu, dans la tête de Maci, elle entend surtout, "si elle finit par faire sa valise et rentrer chez elle et potentiellement plus jamais nous voir alors pas de chance mais tant pis". Le sentiment de rejet il a rien à voir avec piocher 4 pauvres cartes de Uno. Non pas que Maci vienne pas avec son lot de contradictions perso mais là elle a pas grand chose qui se connecte, c'est vraiment pas du tout un raisonnement qui a du sens pour elle. « Bah j'aimerais bien être comme toi franchement. » Elle hausse les épaules. Ne pas se laisser emporter quand on lui fait comprendre à répétition qu'elle est pas indispensable et invisible, quand elle passe de la petite meuf qui essaie de passer une bonne soirée à la bonne poire qui s'est encore fait bolosser par ses pseudo-potes et son crush qui la ghost depuis le premier jour de jeu. Ça serait bien pratique d'être anesthésiée de tout ça mais c'est pas pour ça qu'elle est là et ça a jamais été sa tasse de thé. « Enfin. Être nominée ça fait jamais plaisir mais ça aurait été genre Kara ou Jill ça m'aurait été égal. Je pensais pas du tout que toi tu en étais là, surtout quand on passait une bonne soirée et tout. Je me suis sentie super bête sur le coup. » C'était surtout ça le truc blessant, plus qu'une nomination un peu nulle qui l'aurait vexée dix minutes quand on lui aurait dit avant de passer à autre chose. L'espèce d'humiliation sur la place publique sous les feux des projecteurs pile quand elle rigolait bien avec son pote, y'aurait pas pu avoir pire scénario. « Enfin bon pour le coup Aera elle t'a battu à plates coutures par contre, t'as de la chance, » elle rajoute avec un soupir. Question foutage de gueule elle a trouvé la championne quand même, et c'est pas faute d'avoir entendu Jill les avertir à ce sujet - mais comme Jill critique un peu tout le monde, c'était passé un peu inaperçu jusque là. Limite Maci elle se demande maintenant ce qu'elle a pu prendre pour elle de la part de la Coréenne pendant leurs petites réunions alliance jacuzzi, ça devait être un festival pour en venir à se permettre des coups de pute comme ça. Maci parler de ses problèmes ça la calme toujours un peu, à peu d'exceptions près, et elle finit par se relever pour entamer les biscuits apportés par Costa qui lui pose une question à dix milliards sur la question de ses potes. Maci ouvre les yeux un peu ronds en haussant les épaules. « J'en sais rien, c'est à eux qu'il faut demander je crois, » elle fait, sans trop savoir quoi répondre à ça. Si c'est ce que eux ils voient, y'a pas de raison pour qu'elle sache ce qu'ils ont dans la tête. Mais elle essaie un peu d'extrapoler faute de mieux. « J'imagine qu'ils me prennent au sérieux. Que je suis pas invisible et qu'ils se posent la question "qu'est-ce-que Maci en penserait ?" quand ils doivent faire ou dire des trucs qui me concernent, quoi. » Au lieu de genre, la laisser parler de son crush comme une ado attardée à Elena pendant six semaines sans jamais aborder le sujet ni même lui faire comprendre qu'on a prêt attention à ce qu'elle raconte. Au lieu de jouer les mentors pro de la drague à la pousser à faire un effort supplémentaire pour se rapprocher de son crush pour juste aller le bécoter trois jours plus tard. Au lieu de la pousser à subir un gage de jeu d'alcool stupide alors qu'elle avait clairement dit ne pas vouloir participer à ce genre de délire cinq minutes plus tôt, au lieu de venir expressément s'asseoir à côté d'elle pour rouler un patin à son crush à 20 centimètres de sa tronche tout en sachant exactement ce qu'il en était. Des petits trucs comme ça, qui s'accumulent depuis le début du jeu, elle en a noté plein, mais c'est maintenant que ça pète, parce qu'elle en a assez, et que dehors, ses amis, les vrais, ils lui font pas ces plans foireux. « Mais ils sont pas beaucoup, ces gens-là, dehors. » Clairement Maci elle subit un peu son côté naïf et écervelé alors que peu de gens, ici ou dehors, prennent la peine de passer outre cette première impression, mais avec sa famille et son petit noyau dur de gens de confiance, elle s'en fiche un peu, elle a assez à faire et des endroits où aller pour s'en détacher - pas ici. Mais ça commence un peu à peser ce manque d'estime général qu'elle se mange depuis le début, à la faire se sentir comme un boulet en trop ici chaque semaine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: MINI DISCOTHÈQUE-
Sauter vers: