Partagez
 

 old flavours (lundi, 13h30)

Aller en bas 
AuteurMessage
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
old flavours (lundi, 13h30) 	 Empty
Message (#) Sujet: old flavours (lundi, 13h30) — Lun 15 Juin - 17:29


@rosamie
old flavours


Il peine à sa remettre de la soirée de la veille Carl, il s'était encore jamais heurté à autant d’émotions en une soirée c'était un vrai roller coaster ce prime, sûrement du jamais vu dans l’histoire du programme tant ça a pété dans tous les sens. Dans la valse des trucs moches qu’il a vu ou appris y’a son sauvetage qui se démarque comme unique post twist positif et qui tient pour le coup du miracle, en vrai il pourrait carrément s’en réjouir si Aera ne s’était pas envolée à côté. Il a le triomphe modeste à cause de ça car c’est le deuxième pire scénario de ces nominations qui s’est concrétisé après son propre départ auquel il a échappé et il sait toujours pas comment d’ailleurs. C’est dur, très dur parce qu’il espérait avoir une discussion avec elle et ce sera pas possible. Y’a des choses qu’il aura pas pu lui dire et ça l’attriste de penser qu’elle est partie avec sûrement de fausses idées le concernant. Parce qu’il a clarifié pas mal de choses avec les gens de son groupe la semaine dernière Carl mais au final, Aera, y’a encore des infos qu’elle a pas sur lui et sur sa cyber activité. Et d’ailleurs certaines infos lui étaient personnellement réservées, le genre d’infos qu’il se verrait confier à personne d’autre et qu’à l’arrivée il va donc garder pour lui. Mais y’a une autre discussion qui s’impose cette semaine et Carl, depuis près d’un quart d’heure il cherche la philippine dans tous les recoins du chalet sans savoir où elle va finalement apparaître. Il passe en mode chasseur de vérités l’irlandais et vu qu’elle lui a pas épargné son honnêteté l’autre jour il compte sur elle pour dire clairement les choses cette fois aussi, histoire qu’il sache si Rosamie a décidé de le prendre en grippe pour se venger car c’est ce qu’il commence à penser. Alors, parano ou pas le bonhomme ? Ce qui est sûr c’est qu’il doit passer pour un con Carl à se faire nominer par celle qui était tout à ses yeux y’a encore pas si longtemps, et dire qu’elle a tenté de l’endormir à la fin de leur douloureuse discussion pour qu’il ne puisse pas voir arriver la grosse douille qu’elle lui réservait, c’est peut-être ça le plus dur à avaler dans le fond. Rosamie il finit par la localiser dans le jacuzzi, tranquillement en train de barboter et il est pas pris d’une once d’hésitation sur le coup. « T’aurais pu prévenir que c’était la guerre. » il lance en venant prendre appui sur le bord du bain à remous. Les vingt mètres de distance pas négociables il en a rien à battre à ce moment-là et c’est même pas de la mauvaise volonté, il y pense réellement plus. Y’avait pas cette distance entre eux dimanche dans le salon et elle en est pas morte alors ça va, elle doit pouvoir survivre à cet échange qu’il lui impose à son tour puisque la dernière fois c’est lui qui s’est laissé entraîner dans un sacré traquenard. Son regard la fixe avec insistance alors qu’il s’apprête à revenir sur le moment du prime qui l’a vraiment mis à terre, bêtement symbolisé par un ridicule bretzel qu’il aura attendu en vain. « Je pensais pas que t’irais jusqu’à me nominer tu vois, quand tu voulais que ça s’arrête en fait t’espérais surtout me renvoyer chez moi avoue. » C’était pas clair mais maintenant ça l’est, c’est en tout cas comme ça qu’il interprète cette nomination Carl parce qu’il a franchement du mal à le voir comme un choix par dépit et à pas le prendre hyper personnellement. Il se demande depuis combien de temps elle le nomine comme ça en douce, si c'est une toute nouvelle tendance ou si ça fait partie de son plan pour l’évincer de son aventure suggéré il y a plusieurs semaines déjà. Elle y va pas avec le dos de la cuillère en tout cas car balancer des trucs qui font mal puis soumettre son nom sûrement dans l’espoir de le faire dégager c’est hardcore, quand elle veut se débarrasser de quelqu’un elle fait pas semblant Rosamie. « Tu me files des haches aussi pendant que t’y es ? Juste pour savoir. » Au point où il en est c’est peut-être mieux qu’il sache à quoi s’attendre pour ça aussi vu qu’apparemment tous les coups sont permis. Est-ce qu’il a droit au full pack bashing de sa part aussi ? Forcément il se le demande parce qu’en une semaine il a gagné sa place sur le banc et dans le classement des haches, que certains s’acharnent ça l’étonne pas mais y’a sûrement plus de monde derrière qu’il osait le croire au départ. Il oublie pas que Reese a pété les plombs et leur a filé dix haches d’office mais le reste, les huit haches authentiques, elles sont bien venues de quelque part. « On doit vraiment gonfler tout le monde pour terminer dans les haches n'empêche tous les deux. » il commente dans un soupir un peu las car elle aussi a vu sa popularité descendre en flèche récemment à en juger le fameux classement. Il était temps que ça s’arrête cette histoire et c’est sûrement pas elle qui dira le contraire. « J’ai hâte que tu sortes de ma tête Rosamie. » il balance en toute transparence, et carrément amer. Même si son besoin de l’espionner à tout bout de champ s’est calmé il se considérera guéri lorsqu’il ne pensera plus du tout à elle, et ça c’est pas encore gagné. C’est triste mais il aimerait l’oublier Rosamie histoire de ne plus souffrir parce que la croiser tous les jours reste compliqué, il veut plus qu’on lui en parle mais c’est le premier à aborder le sujet ou à venir la confronter parce qu’il a des tas de trucs à extérioriser Carl. Sa frustration c’est comme ça qu’il la revendique lui, pas dans les nominations ou autre chose non Carl il a besoin d’en parler, de cracher ce qu’il a sur le cœur même si tout le monde n’est pas forcément disposé à l’écouter.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
old flavours (lundi, 13h30) 	 Empty
Message (#) Sujet: Re: old flavours (lundi, 13h30) — Lun 15 Juin - 23:16

tu te détends et t'as clairement besoin de calme. la soirée a été difficile, le voyage a été (encore une fois) long. t'es crevée, et dans ces moments là, y'a que l'eau qui peut réellement te soulager. c'est ironique, non ? parce que l'eau, c'est aussi ce qui t'a obligé à quitter ton île, mais tu l'aimes quand même. t'as pas peur de l'eau, tantôt impétueuse et tantôt contrôlée. alors tu barbotes, histoire de pouvoir réfléchir tranquillement, faire un bilan interne de ce qui est en train de se jouer cette semaine au chalet. c'est si reposant d'entendre les bulles remonter dans l'eau et éclater une fois à la surface, ce remous qui détend le corps et l'âme. tu fermes les yeux, tu te laisses aller à revoir certaines scènes positives de ton aventure ici. et puis finalement, une voix te tire de ton demi-sommeil. tu ouvres un oeil, tu sais pertinemment qui t'a parlé. tu ouvres le deuxième, hausse un sourcil. tu vois pas bien où il veut en venir pour le coup. pardon ? tu demandes, pour qu'il répète ou qu'il explicite. tu prends sur toi pour ne pas lui faire remarquer qu'il est largement trop près de toi, mais tu doutes qu'il y ai vraiment besoin de cette distance à présent. tu le sens que Carl est en train de se détacher de toi et c'est tant mieux. il explicite finalement, tu comprends mieux pourquoi il parlait de guerre. t'as fait le lien, c'est bon, t'as compris. tu prends une longue inspiration. tu sens tes muscles commencer à se raidir, et t'étais pas censé sortir de ce jacuzzi dans cet état-là. tu vois bien sur son visage qu'il a l'air dégoûté et un peu en colère. ça s'entend aussi un peu dans sa phrase. il te demande d'avouer, alors tu hausses à nouveau un sourcil. c'est ce que t'as envie de croire ? tu demandes en le regardant droit dans les yeux. en réalité, c'est juste que j'avais aucune raison de nominer quelqu'un d'autre que toi à Graz. tu hausses légèrement les épaules. finalement, t'as des choses à reprocher à Carl et à personne d'autre au chalet. même Jill, t'a fini par passer sur ses mensonges qui ont bien failli foutre un bordel monstre dans ta relation avec Carl pour rien. finalement, t'aurais peut-être dû laisser faire, ça aurait peut-être été plus simple de gérer derrière. et puis, Jill, t'a eu une conversation plus agréable qu'avec Carl finalement, la semaine dernière. donc ouais, dans un sens, t'as raison. c'est juste que le cheminement de pensée est pas celui que semble te prêter Carl. tu t'entends bien avec Louis et tu le connais à peu près autant que Carl. alors à choisir, tu te voyais pas mettre le nom de Louis dans tes nominations. de toutes façons, c'est un jeu et à un moment donné, t'es obligée de voter contre des personnes que tu apprécies, alors tu essaies de faire en sorte que ce soit cohérent et logique dans ton cheminement de pensée perso. c'est dommage pour ceux qui finissent dans ton choix, mais tu essaies toujours de faire au mieux. t'as aussi fait des choix en sachant pertinemment qu'ils ne passeraient pas, juste pour ne pas avoir trop d'impact. il aborde le sujet des haches et tu restes de marbre. tu hoches la tête. je t'ai attribué une hache, oui. tu avoues sans sourciller. parce que t'as pas envie de lui mentir et de lui faire espérer des trucs. ouais, tu l'as nominé, tu lui as donné une hache. il la méritait à tes yeux et t'as pas l'impression d'avoir eu tort. ça lui fera certainement du mal d'apprendre ça, mais t'as aucune envie de lui cacher la vérité. t'es transparente depuis le début lorsqu'il t'es demandé de dévoiler tes nominations ou de donner des noms. c'est ta stratégie perso et apparemment, ça a porté ses fruits au tout début de l'aventure mais maintenant ça te dessert plus qu'autre chose. tu le prends pas particulièrement mal, ta personnalité ne convient pas à tous les membres du chalet et tu peux volontiers le concevoir. t'es pas persuadée que cette histoire te desserve plus que ça, mais tu veux bien croire que tu peux gonfler les gens. apparemment. après, y'a plus l'embarras du choix non plus., c'est pas pour le rassurer, mais vous commencez à devenir un comité très restreint. alors forcément, les relations les plus proches priment sur le reste et c'est un secret pour personne que t'es pas la meilleure copine de tout le chalet non plus. tu m'as pas donné de hache ? tu demandes, légèrement surprise parce qu'après la vague de méchanceté que Carl s'est mangé la semaine dernière, t'en aurais pas attendu moins de sa part. ça aurait été de bonne guerre, vraiment. il a hâte que tu sortes de sa tête, tu peux pas t'empêcher d'esquisser un sourire amusé. je comprends. tu souffles en hochant légèrement la tête. ça peut prendre des semaines, des mois ou ça va être rapide selon toi ? il doit bien savoir à peu près Carl, il se connaît. après, c'est clair que les conditions sont différentes qu'en dehors du chalet, alors forcément, tu te doutes que c'est pas si facile de te sortir de sa tête.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
old flavours (lundi, 13h30) 	 Empty
Message (#) Sujet: Re: old flavours (lundi, 13h30) — Mer 17 Juin - 1:00

Cette histoire de distance soi-disant indispensable et pas du tout négociable c’est un peu n'importe quoi parce que Rosamie quand il se pose tout près elle en zappant les vingt mètres censés se trouver entre eux elle se met pas à étouffer subitement, c’est même tout juste si elle amorce une réaction. Là-dessus c’est Carl qui gagne parce qu’il avait certainement raison le bonhomme quand il disait que la distance ici c’était pas trop possible, comment ils pourraient rester à plusieurs mètres l’un de l’autre en permanence tout en vivant sous le même toit, faudra lui expliquer. En tout cas lui il a direct rejeté le fait de se mettre à calculer soudainement tous ses déplacements pour être sûr de pas empiéter sur l’espace vital de la philippine, il a toujours du respect pour elle ça bouge pas mais faut pas trop lui en demander non plus. Ils ont encore des trucs à régler tous les deux et ça ils pourront le faire qu’en se parlant, Rosamie elle aimerait l’évincer de son aventure d’un claquement de doigts mais c’est pas si simple. Elle a dû comprendre qu’il serait toujours inévitablement dans ses pattes ici donc le nominer c’était se donner une petite chance supplémentaire de le dégager du game et de sa vie, surtout. En tant que joueur Carl il doit pas la déranger mais en tant que coloc c’est sans doute une autre histoire. Le truc c'est que le public a pas l’air très chaud pour adhérer au projet d’éloigner l’irlandais, il ira pas lui demander mais il suppose qu’elle doit être doublement dégoûtée des résultats du coup Rosamie. Affronter le départ d’une amie qui méritait clairement pas de sortir, et à côté se coltiner au moins une semaine de plus un gars qu’elle peut plus voir, bonjour la déprime. Elle prétend n’avoir eu aucune raison de soumettre un autre nom que le sien du côté de Graz et il a sa réaction habituelle consistant à soupirer. Quand même, Rosamie elle le considère aujourd’hui plus problématique qu’une Jill faiseuse d’histoires à ses yeux c’est pas rien et c’est surtout le signe qu’elle a atteint le fameux point de non-retour avec lui. Il a encore ce regard très insistant qu’il pose sur elle, cherchant toujours des réponses. « Et la raison de me nominer c’était laquelle ? » Il voudrait la vraie raison Carl, et pas qu’elle se contente de lui sortir que c’est plus possible qu’il l’espionne, que c’est trop grave ce qu’il a fait. Tout ça il le sait déjà et elle a forcément remarqué qu’il en avait un peu fini avec sa routine de dérangé du ciboulot - quoique, Rosamie, elle a tout de même eu besoin de cinq semaines pour capter l’étendue du délire alors que ça la concernait personnellement. Qu’elle ait des choses à lui reprocher il peut comprendre, mais le projet c’était de combler un trou dans ses nominations ou elle avait également l’espoir de le faire sortir, c’est ça qu’il voudrait savoir. La vraie raison, donc, c’est ce qu’elle a spontanément filé à William pour justifier son choix là où lui, par exemple, est contraint de nominer des candidats qu’il connait trop peu. Le manque d’affinités pour lui c’est une raison valable de soumettre un nom et Carl il est étrangement beaucoup plus serein en désignant ces candidats-là qu’en allant taper dans ceux avec qui il a pu se friter, parce qu’il aime pas se dire qu’il règle en quelque sorte ses comptes comme ça. Rosamie c’est un peu ce qu’elle a fait avec lui et ce qu’elle continuera sûrement à faire jusqu’à enfin réussir à le faire sauter, à moins que cette semaine elle l’épargne pour ne pas toucher à Santo mais il croit pas que ça l’arrêtera cette histoire de binôme. « Ah oui d’accord on en est là. » il constate une nouvelle fois désabusé quand elle lui confirme lui avoir donné une hache. Okay il note Carl, c’est autorisé entre eux et pourtant lui a beaucoup de mal à envisager l’idée de foutre des haches à quelqu’un qui a longtemps trôné au sommet de ses edelweiss. C’est vrai que c’est jamais le dernier pour passer d’un extrême à un autre l’irlandais mais y’a des limites qu’il rechigne pour le moment à dépasser, histoire de rester à peu près en phase avec le Carl transi d'amour qu'il était y'a encore pas si longtemps. « J’pensais être le roi des retournements de veste mais t’es pas mal non plus dans le genre. » il souffle pendant qu'il vient tremper le bout de ses doigts dans l'eau remuante. De son côté c’est assumé puisque c’est comme ça que se termine chaque épisode, il passe d’une phase à une autre sans transition lorsque toutes ses illusions s’écroulent mais il est pas capable d’un tel turnover du point de vue du jeu par contre. Rosamie elle a manifestement décidé de l'attaquer sur tous les terrains possibles après leur discussion tendue qui s’est fini dans les larmes pour elle, et en mental breakdown pour lui, d'où le fait qu'il parle d'une guerre qu'elle lui aurait déclaré. C’est soudain mais c’est à l’image de sa prise de conscience hyper tardive, elle ouvre les yeux vingt ans après tout le monde alors pour compenser elle réagit au quart de tour à grands coups de nominations et de haches. Et puis c’est dans la continuité de la violence de ses mots de l’autre fois aussi, ce qui le conforte un peu plus dans l’idée qu’il a également bien fait d’ouvrir les yeux sur celle qu'il avait idéalisé dans sa tête. « Les haches c’est pour les candidats qu’on apprécie pas, ou le moins. » il souligne d’un air las et ça tombe bien, Rosamie elle l’a toujours apprécié à très petite dose et puis c'est bien connu qu'elle aime tout le monde ici. Tout le monde sauf lui du coup. Ce qu’il comprend surtout c’est qu'elle l’a officiellement relégué au plus bas de ses liens, déjà qu’avant il pouvait pas se targuer d’y être très bien classé. « Moi je t’estime encore trop pour ça faut croire. » Et ça le tue réellement de l’admettre même si les aveux de la philippine remettent quand même les choses en perspective. Pas de hache donc de son côté, pas encore tout du moins car ça devient effectivement compliqué de désigner des gens à qui en refiler et si faut envoyer péter sa logique il peut le faire. Y’a pas de scrupules à nominer ni à attribuer des haches ici donc il gagnerait sûrement à ranger les siens Carl, à ne pas être le seul abruti donnant encore dans le sentimental et l’affectif quand la plupart ne pensent déjà plus qu’au jeu et à leur intérêt perso. Rosamie lui demande d'estimer de combien de temps il aura besoin pour venir définitivement à bout d'une obsession comme celle-là et pour en avoir traversé des tas ces dernières années il est capable de fournir une réponse Carl, et d'être même assez précis sur la chose. « Ça dépend de l’intensité de l’épisode, avec toi je m’attends à la durée classique. 2-3 semaines je pense. » il balance à la louche. Comme il a pu le confier à Louis l'autre jour y'a des filles sur lesquelles il flashe, et d'autres pour qui il développe un truc tellement fort que s'en détacher prend beaucoup plus de temps. Il a déjà pas mal perdu les pédales dans ce jeu mais il aurait pu vriller encore plus sévèrement dans sa tête pour Rosamie. Ça peut faire peur de l'imaginer plus atteint encore mais quand il est au summum de son intensité il n'en est pas pour autant dangereux Carl, la différence elle se joue à l'intérieur donc c'est lui qui la subit mais pour la fille ça ne va rien changer. « En arrivant ici j’émergeais à peine d’un épisode hyper compliqué, ça devait faire trois semaines que j'avais sorti la dernière fille de ma tête. Trois semaines de répit c'est tellement rien. » il soupire de plus belle et la suite on la connait, la prod l'a fait rentrer avec Rosamie et en une heure il avait replongé le bonhomme. Il savait à quoi il s'exposait en venant dans ce jeu, qui plus est dans un cadre tout nouveau pour lui qui avait juste toutes les chances de le perdre dès les premières heures et de le pousser à se chercher immédiatement des repères auxquels se raccrocher. Et son repère de la première heure il est devant lui, là. Ah quelle époque. « Elle aurait été très différente ton aventure si j’avais pas plané au-dessus avec mon obsession délirante ? » il se risque à lui demander en faisant couler un regard plus ferme qu'à son habitude vers elle. Il est pas serein pour la réponse, après tout Rosamie elle lui a bien avoué l'autre fois qu'elle regrettait leur rencontre et il est certain qu'elle le pensait, alors ce serait un peu la suite logique à ses yeux de lui reprocher d'avoir au moins en partie gâché son expérience à Thrown Dice. La question n'est pas vraiment posée dans ce sens parce qu'il continue de vouloir se protéger de certaines vérités trop frontales, bêtement alors que ça l'aiderait juste à se détacher encore plus vite.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
old flavours (lundi, 13h30) 	 Empty
Message (#) Sujet: Re: old flavours (lundi, 13h30) — Mer 17 Juin - 23:44

tu joues carte sur table avec Carl, il est venu chercher des réponses et t'es parfaitement disposée à les lui donner. t'aurais pas été fanfaronner sur tes nominations si la production n'avait pas fait en sorte de les dévoiler, mais maintenant que c'est fait, tu n'as aucun problème à en parler. t'as toujours été transparente et tu veux continuer à l'être, même si ça va pas faire plaisir à Carl. alors lorsqu'il te demande la raison de sa nomination, tu hausses les épaules avant d'énumérer tes choix. je suis trop proche de Costa, Roma et Kara pour penser à les nominer individuellement, Louis est cool même si on est pas spécialement proches. Jill a été nominée avec toi, sans surprise. et j'ai pas passé le meilleur moment de ma vie sur ce balcon non plus. et tu te doutes que je ne vais pas me nominer. donc par élimination, on arrive assez rapidement à Carl et Jill pour les nominations de Graz. y'avait plus de pour que de contre à nominer Carl, finalement. il te pose une nouvelle question sur les haches à laquelle tu donnes une nouvelle réponse limpide. ça a l'air de le heurter. tu vois pas quoi répondre à sa remarque, alors tu restes muette. t'as le droit de faire ça, après tout. tu vois pas pourquoi tu te serais gênée alors que le mec a passé des semaines à t'espionner et que t'es tombée de haut la semaine dernière. à force de lui laisser le bénéfice du doute, t'as fini par passer totalement à côté de tout ça et la chute a été encore plus dure. il semble oublier Carl, il minimise totalement ses actions mais toi, t'oublies pas que c'est quand même grave ce qu'il fait. il avait aucun droit de t'espionner dès le début comme il l'a fait. il estime que t'es très douée pour retourner ta veste et tu hausses un sourcil. je vois pas en quoi j'ai retourné ma veste. tu lâches d'un air interrogateur. tu lui as rien promis, à Carl et t'es même pas censé lui parler de ton classement. au lieu de ça, tu lui donnes tes raisons et tu lui permets d'avoir les réponses qu'il veut avoir de ta part. il plonge le bout de ses doigts dans l'eau, tu le regardes faire sans réagir. ton regard ne le quitte pas et il énonce le principe du classement de popularité. oui. tu confirmes. tu connais les règles du classement, tu sais que c'est en fonction des affinités des uns et des autres. et t'es retombé dans mon estime. tu avoues, non sans mal. parce que c'est pas facile de dire ça à quelqu'un. Carl, tu l'avais jamais mis dans tes haches avant la semaine dernière, il était toujours présent quelque part dans un classement positif. sauf que maintenant, t'es pas franchement très disposée à avoir de bonnes relations avec lui. juste ce qu'il faut pour ne pas mettre les autres candidats mal à l'aise et ne pas laver votre linge sale en public. t'as pas envie d'être méchante gratuitement non plus, mais t'as pas envie de le conforter dans son délire d'idéalisation non plus comme tu n'as pas cessé de le faire depuis le début de l'aventure sans jamais rien capter. tu te rends bien compte que certaines de tes paroles ont du être totalement amplifiées dans la tête de Carl. t'as été patiente quand même, t'as passé sur l'histoire de la boîte aux lettres et t'étais pas tenue de le faire. quelqu'un d'autre aurait mis fin à ses illusions dès cet instant, mais t'es restée là, comme une nouille à t'excuser de ne pas partager ses sentiments. y'a aussi le fait que ça devient difficile de donner des haches aux autres. parce que les liens se resserrent. t'es déjà obligée de mettre des haches à des gens que tu apprécies, même si tu n'es pas particulièrement proche d'eux. tu lui retournes sa question et il t'avoue ne pas t'en avoir donné. ça te rassure pas tellement, ça veut dire que ta côte de popularité est en fait plus basse que celle de Carl. très bien. ça aurait été logique, pourtant. tu admets sans aucun problème cette fois. et tu lui en aurais pas voulu, il avait toutes les raisons de te mettre 3 haches sur le dos et pourtant, il ne l'a apparemment pas fait. tu t'attends à ce que cette discussion inverse la tendance de toutes façons. tu seras pas surprise d'être dans le top des haches la semaine prochaine une nouvelle fois. ta descente aura pris plusieurs semaines, mais elle est difficile à encaisser, beaucoup plus que tu ne veux bien l'admettre. ce qui t'intrigue, toi, c'est que maintenant qu'il a amorcé son passage à autre chose, tu veux savoir combien de temps ça pourrait prendre. il s'attend à une durée qu'il décrit comme classique. bon, deux à trois semaines, donc jusqu'à la fin de l'aventure, à peu près. tu hoches légèrement la tête, l'air de dire que t'as compris. tu imprimes l'information, mais tu ne doutes pas que Carl se fasse discret vis-à-vis de toi au cours des prochaines semaines, à moins qu'il ai encore des points à éclaircir avec toi. mais tu vois pas trop ce qu'il reste, maintenant qu'il sait tout sur sa place dans tes rendus à la production. il te parle d'une histoire compliquée dont il sortait à peine en arrivant dans le jeu et tu fronces légèrement les sourcils. compliquée ? tu demandes, question ouverte parce que tu te doutes qu'il pourra pas t'en dire beaucoup plus. c'est trop proche de son secret pour qu'il puisse en parler librement. ou du moins, c'est ce que tu imagines là. il te pose une question sur ce qui aurait changé dans ton aventure s'il n'avait pas été là. tu sais pas trop ce qui aurait pu changer, à vrai dire. je sais pas si je serai restée aussi longtemps. c'est le premier truc qui te vient en tête. toute cette histoire, elle a sûrement joué d'une manière ou d'une autre dans ton avancée dans l'aventure. forcément, ça aurait été différent. surtout maintenant. parce que t'aurais pas eu cette discussion sur le balcon, parce que t'aurais pas fondu en larmes en imaginant Carl se jeter par dessus le garde fou. parce que cette discussion là, elle n'existerait pas et que ça t'arrangerait franchement. t'as pas honte de tes nominations et de ton classement, ils sont justifiables. mais t'as honte de la façon dont t'as agit avec Carl la semaine dernière parce que c'est vraiment pas la personne qu'il a vu sur le balcon que t'as envie d'être. sûrement plus facile à gérer, mais j'aurai peut-être été moins intéressante aux yeux des autres et du public. tu conclus finalement. je te demande pas ce que ça aurait changé si je n'avais pas été là. tu lâches comme si c'était une évidence. parce que Carl aurait juste été obsessionnel vis-à-vis d'une autre candidate. au choix, Aera, Cami ou Lejla.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
old flavours (lundi, 13h30) 	 Empty
Message (#) Sujet: Re: old flavours (lundi, 13h30) — Ven 19 Juin - 19:13

Rosamie énumère les raisons qu’elle avait de ne pas soumette la plupart des noms Graz la semaine passée et assez vite elle en arrive au sien, désormais mis sur un pied d’égalité avec Jill puisqu’ils récoltent une nomination de sa part tous les deux. Elle lui fait aussi remarquer que leur discussion sur le balcon n’a pas franchement été une partie de plaisir pour elle et il peut pas s’empêcher de la ramener Carl à ce moment-là, partagé entre un sentiment de semi révolte et d’affliction. « J’veux bien te croire mais c’était de ton initiative cet échange, et la façon dont ça a évolué aussi ça t’appartenait. » il laisse entendre en retenant un soupir. La logique derrière sa nomination il peut plus la nier même s’il encaisse vraiment pas bien cet énième coup qu’elle lui porte. Ça le foudroie la façon dont Rosamie s’est retournée contre sa pomme ces derniers jours, elle le dit pas mais il reste aussi persuadé qu’il y avait la volonté de se débarrasser de lui derrière. C’est le plan de toute façon et c’est loin d’être la seule à souhaiter ça, Carl il a senti le vent tourner pour lui en l’espace de quelques jours et aujourd’hui y’a très peu de candidats qui peuvent le regarder en face et lui assurer qu’ils ne le nominent pas. Il dit pas qu’il mérite pas les jugements qu’on lui porte, ce qu’il regrette c’est qu’on ait attendu tout ce temps pour lui dire que ce qu’il faisait était mal. On peut pas le laisser faire sa petite vie de stalker pendant un mois puis décider que c’est grave à partir du moment où son intitulé vient officialiser les choses, c’est pas cohérent pour un sou. Au final y’a peut-être pas autant de candidats qu’il le pense qui ont décidé de le basher pour ça car y’a encore un peu de bon sens dans ce chalet mine de rien, mais ceux qui le prennent pas en grippe pour ce qu’il est suivent quand même la tendance par facilité alors à l’arrivée il voit pas trop la différence lui. Le plus dur c’est de regarder autour de lui et de constater qu’il n’a presque plus personne sur qui compter ici, et pour qui il compte, non plus. Rosamie il sait bien qu’elle l’a jamais considéré autant qu’un Costa ou une Kara et pendant longtemps il arrivait à peu près à dealer avec cette idée, mais récemment elle est partie dans de sacrés extrêmes elle aussi, comme si le fait d’avoir été aveugle pendant des semaines se devait d’être compensé par cette violence qu’elle lui destine aujourd’hui. Pour enfin donner l’impression de réagir puisqu’elle n’a écouté personne avant ça quand il était pourtant bienvenu de le faire, vraiment Carl il pige pas comment c’est possible de changer de visage comme ça. C’est même plus une prise de conscience là, c’est une métamorphose et il aimerait bien retrouver la Rosamie tolérante qui voulait soi-disant l’aider. Mais il suppose que ça fait partie des trucs qu’elle a dit sans vraiment le penser, comme ce qu’il s’apprête à déterrer là. Il va opérer un retour en arrière de six semaines Carl parce qu’il le faut et parce qu’il a besoin de la confronter à ses beaux discours des débuts. « De toutes façons le temps n'enlèvera pas une chose : on est arrivés ici ensemble. T’es la première personne avec qui j'ai eu l'occasion de discuter, et ça, c'est un lien indéfectible. » Il a même pas eu besoin de l’apprendre par cœur cette réplique, à partir du moment où elle l’a formulée c’est parti s’ancrer dans sa tête pour ne plus jamais en bouger. Il a fondé pas mal de ses illusions là-dessus Carl, en comptant sur ce fameux lien qui n’était pas censé se fissurer sauf que c’est pas ce qu’il s’est passé. On lui a vendu une belle histoire qui a tourné au fiasco, on lui a présenté leur duo comme un truc solide qui survivait à toutes les épreuves du jeu, ses propres frasques comprises. Et aujourd’hui il est franchement dégoûté de voir qu’en fait c’était rien de plus que des mots en l’air et que Rosamie elle a vite oublié ses grandes paroles du début d’aventure. « Indéfectible.. » il rappelle avec un regard dur, pour pas montrer qu’en vrai il est surtout très triste de se remémorer ça. C’était l’une de leurs toutes premières discussions dans le jeu et il avait été question de rester en contact dehors, de se revoir malgré la distance.. quand il regarde où ils en sont maintenant il peut que constater qu’il ne reste plus rien de tout ça, et franchement ça fait mal parce que lui il y a cru. « T’as menti Rosamie. » C’est même pas le temps qui a ruiné tout ça, c’est elle qui a foutu un gros coup de pieds dans les fondations de leur lien déjà sacrément fragilisées par les agissements de l’irlandais. Si elle avait voulu sauver les bases elle aurait pu le faire Rosamie mais elle tenait pas à lui laisser quoi que ce soit il le sait, ça s’est vu autant que ça s’est entendu la semaine dernière. Forcément après ce petit flashback qu’elle aura sûrement pas vu venir il s’attend à ce qu’elle dise que son comportement ça rendait juste impossible le maintien de leur lien mais ce sera pas très recevable ça, comme le fait d’avoir baissé dans son estime pour justifier la hache qu’il a bouffé de sa part. « Euh quoi ? » Carl ça le fait marrer mais nerveusement, là il est vraiment pas loin de la laisser en plan dans son jacuzzi tellement ça le gave cette mascarade. « Quelle estime ? Arrête franchement. » il balance d’une voix ferme qu’on a très rarement l’occasion d’entendre chez lui. « Au mieux t’étais contente de m’avoir pour trouver des fleurs et des merdouilles dans ta boîte aux lettres, et puis pour t’assurer des edelweiss et des louanges auprès des autres parce que tu savais très bien que j’te mettais sur un piédestal. Pour toi j’étais mignon de loin avec mes attentions hyper niaises mais pour avoir droit à un peu de considération en retour je devais sacrément gratter on va pas se mentir. J’ai été un élément du décor dans ton aventure pendant des semaines et si tu m’avais vraiment estimé t’aurais eu beaucoup plus de scrupules à réagir comme tu l’as fait à Graz. Je crois vraiment que t’aimes pas blesser les gens et que c’est pour ça que t’as craqué ensuite, c’était sincère j’en doute pas, mais sur le moment t’as prouvé que t’étais pas le moins du monde attachée à moi parce qu’on tourne pas le dos aussi violemment aux gens qu’on estime. Même s’ils font des bêtises. » C’est bien simple il l’a pas reconnue Rosamie et pour qu’il soit proche de donner finalement raison à quelqu’un comme Jill qui lui a présenté la philippine comme une fille fausse se servant de lui et loin d’être aussi extraordinaire qu’il pouvait le penser c’est que vraiment l’image qu’il en avait s’est fracassée pendant leur dernière discussion. Y’a plus de princesse, plus de fille parfaite, Carl il peut plus s’accrocher à l’image qu’il en avait car ce qu’il a vu l’autre fois matche vraiment pas avec ça. Encore aujourd’hui elle lui balance ses petites vérités à la tronche concernant les nominations et les haches sans manifester d’émotion, avec détachement ou insouciance il sait même pas mais c’est tout simplement trop, en fait. Elle aurait trouvé normal qu’il lui file au moins une hache et il secoue lentement la tête pour marquer là encore sa désapprobation et ce fossé toujours plus grand entre eux. « Non justement, ça l’aurait pas du tout été pour moi. » Y’a pas de logique pour lui à associer du jour au lendemain quelqu’un pour qui il a eu des sentiments hyper forts à un symbole censé représenter tout l'inverse. Il a beau avoir été déçu et blessé et l’être d’ailleurs toujours il se voyait pas partir là-dedans Carl, se venger par des haches alors que Rosamie il pourra objectivement jamais la détester. Il pensait pas non plus qu’elle irait jusque là mais ça maintenant ça la regarde, il sait à quoi s’en tenir et peut-être que du coup il cessera d’être logique à son tour quand il saura plus à qui attribuer ses haches. De toute façon ça rejoint ce qu’il a souligné juste avant, le fait de se retourner contre quelqu’un qu’on estime même si les sentiments ont changé ça ne trouve pas le moindre sens dans son monde. Rosamie réagit à l’histoire compliquée dont il sortait avant d’atterrir dans ce jeu et qu’il vient tout juste de survoler. Il va lâcher des détails du coup puisque ça semble l’intéresser et parce qu'à ce stade, Carl, il estime n’avoir vraiment plus rien à cacher. « C’est forcément compliqué quand t’es raide dingue de la maman qui t’emploie comme au pair et chez qui tu vis avec ses enfants, et son mari, au point d'en perdre la tête. Enfin ça devient compliqué quand elle le découvre surtout, et que t’es forcé de faire une croix sur elle parce que t’as brusquement plus de boulot et plus d'endroit où vivre. Il a fallu trouver une colocation en vitesse sur Brighton parce que je voulais pas quitter la ville, mais Angela je pouvais plus la voir ni l’approcher et ça aussi c’est dur comme cassure. » Différent de celle qu’il a connu avec Rosamie mais aussi éprouvant si ce n’est même plus, car non seulement il a rien vu venir Carl mais en plus de ça il a pas eu le droit de s’expliquer ni rien. Elle l’a foutu dehors et le lendemain il était remplacé et sa chambre de nouveau occupée. Sale histoire donc. Avec Angela c’était le même genre d’épisode qu’avec la philippine, même si bien plus intense, car ça se jouait dans la vraie vie avec la proximité du fait de vivre sous le même toit. Ces épisodes-là sont les moins simples à gérer que ce soit quand ils commencent, quand il est en plein dedans ou quand ça se termine et c’est l’une des raisons qui fait que Carl veut plus du tout faire au pair - comme y'a aucune chance qu'on le retrouve dans un programme du genre un jour, merci bien. Dans chaque famille une nouvelle obsession, ça vraiment il peut plus. Il lui demande en quoi son aventure aurait été différente s’il ne l’avait pas mêlée à son délire obsessionnel et elle répond très honnêtement qu’elle ne serait peut-être pas restée aussi longtemps sans ça. « C’est le moment où t’es censée me remercier alors. » il remarque d’une voix détachée et évidemment pas sérieux. Lui n’est pas convaincu d’avoir contribué à maintenir Rosamie en jeu avec ses conneries et même si c’était le cas il attendrait aucune reconnaissance de sa part car elle s’est retrouvée dans une situation sacrément merdique par sa faute, c’est pas possible de le nier ça. Ils ont tous à un moment ou à un autre existé sur le dos d’un autre candidat, en le voulant ou non, c’est une réalité. Personne ne s’est frayé un chemin tout seul dans cette aventure car ils se sont tous retrouvé imbriqués dans au moins une histoire depuis le début, que ce soit un début de romance, une embrouille ou un bon gros drama comme le leur c’est autant de petits feuilletons dont le public s’est délecté au fil des semaines. « Moins intéressante ? » il relève intrigué car il croit honnêtement pas avoir rendu Rosamie très intéressante à travers son idéalisation et en l’ayant même réduite à l’image d’une fille super lisse soi-disant ses défauts. Intéressante elle l’était sûrement bien plus en dehors de leur histoire qui n’en était pas vraiment une mais il comprend ce qu’elle veut dire, c’est juste pas le terme que lui emploierait. « Cet épisode aurait eu lieu avec simplement une autre fille, y’a que la fin qui aurait sûrement été différente. » il confirme car dans une autre réalité Carl il serait peut-être entré dans cette aventure avec Cami avant de développer un big crush pour elle comme il l’a fait avec Rosamie. Et pour la fin différente qu’il évoque il voit plusieurs possibilités : soit il se serait fait sortir par le public bien plus tôt, soit Louis l’aurait envoyé à l’hosto parce que bon espionner sa meuf c’est moyen, soit Cami aurait très vite cassé ses illusions car ça fait aucun doute qu’à la place de la philippine elle aurait pas mis autant de temps à réagir. Dans tous les cas son obsession aurait connu une fin prématurée alors si, mine de rien ça aurait pu tourner très différemment avec une autre mais le truc c’est que c’est tombé sur Rosamie, et qu’aujourd’hui c’est son deuil d’elle qu’il doit gérer et pas celui d’une autre. « J’te dis que j’ai hâte que tu sortes de ma tête mais en vrai je veux pas passer trop vite à autre chose, j’ai peur d’embarquer une autre candidate dans mes histoires. » Un deuxième épisode dans cette aventure c’est le pire truc qui pourrait lui arriver mais là Carl il s’inquiète quand même un peu pour rien. Il a lui-même statué sur deux ou trois semaines de deuil avant d’en finir véritablement avec ça, alors que deux semaines c’est même pas sûr que ce soit le temps qu’il lui reste à tirer ici.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
old flavours (lundi, 13h30) 	 Empty
Message (#) Sujet: Re: old flavours (lundi, 13h30) — Dim 21 Juin - 14:12

Carl ne met pas longtemps à réagir à ce que tu lui racontes concernant la logique derrière tes nominations. tu poses ton regard sur lui. fuir son regard et fuir cet échange ne t'apportera rien de plus que de soutenir son regard et répondre à ses interrogations. tu ne connaissais pas cette facette de Carl, revendicateur face à son statut d'opprimé. il a raison, en soi, de commencer à se rebeller parce que t'as été injuste et vraiment méchante avec lui. t'étais choquée, t'as des circonstances atténuantes aussi de ton côté, mais tu n'avais pas le droit de le fustiger et d'être aussi vindicative avec lui. mais c'est tellement plus facile de retourner la situation que de reconnaître tes torts. les torts, ils sont partagés. ma réaction était en rapport avec tes actes, alors cesse de faire comme si tu étais la victime dans l'histoire s'il te plaît. tu balances, calme dans ton jacuzzi. Carl a l'air d'oublier que tout ça est une réaction en chaîne qui démarre avec ses agissements à ton égard. je t'ai pas forcé à m'espionner et il fallait mettre les choses au clair entre nous. ça ne m'a pas plu, tout ce que j'ai appris de la bouche des autres. y'a ça aussi, le fait que tu aies appris tout ça de la part d'autres personnes et que Carl ne t'en ai pas parlé de lui-même. il l'a fait pour les boîtes aux lettres et ça aurait dû te mettre la puce à l'oreille. je veux bien reconnaître que je n'ai pas été tendre avec toi et que j'ai pas forcément bien géré la situation, mais je crois qu'il n'y avait pas de bonne manière de la gérer. tu finis par lancer en plongeant ton regard dans le sien. tu vois pas comment cette situation précise aurait pu être bien gérée. si tu avais fait comme tu l'as fait jusqu'à présent, les choses ne se seraient pas arrangées pour autant. t'aurais préféré que je fasse comme si rien ne s'était passé et fais en sorte de te ghoster pour le reste de l'aventure et après ? tu demandes en soutenant son regard. parce que ça aurait pu être une autre issue et t'es pas certaine que ça soit une bonne solution non plus. parce que si les choses s'étaient bien finies entre vous, tu restes persuadée que ça n'aurait pas été plus simple pour Carl de tourner la page après l'aventure. il a beau dire le contraire, t'en crois pas un mot. Carl te balance ensuite un espèce de citation et tu fronces les sourcils. tu mets du temps à comprendre de quoi il s'agit, mais Carl appuie sur le caractère indéfectible et finit même par te dire que tu as menti. tu affiches un air choqué, vraiment tu t'attendais pas à ça mais effectivement, tu te rappelles rapidement de votre première discussion. Carl, tu ne le connaissais pas et tout ce que tu voyais, c'était un gamin perdu au milieu d'une foule d'inconnus en quête de repères. tu les pensais vraiment, ces paroles, persuadée que Carl serait un pilier dans ton aventure et que votre statut de binôme dans l'aventure aurait du sens. ça n'a pas été le cas. tu te rends compte aussi que tu as malheureusement, sans le savoir, mis du beurre dans les épinards de son fantasme dès les premiers instants. tu soupires, effectivement, tu as menti sans même t'en rendre compte. t'as pas fait en sorte que ce lien soit indéfectible. j'ai pas menti. tu te défends rapidement. il t'a mis un sacré coup là et t'as plus les idées très claires. j'espérais que ça se passerait de cette manière. et c'est vrai, t'étais loin d'imaginer la suite des événements quand vous avez passé les portes du chalet pour la première fois. tu n'imaginais pas ça. on a effectivement pas été aussi proches que j'aurai pu l'espérer. mais reconnais que c'est pas simple d'être proche de toi. ok, c'est sûrement dur ce que tu viens de lui dire là, mais faut qu'il prenne conscience que t'es pas juste une grande méchante. on en a déjà parlé à la patinoire, effectivement on est pas si proches que ça mais comme je te l'ai dit, toutes nos discussions portent sur des choses qui ne nous ont pas permis de nous rapprocher. et ça, tu l'invites pas. il a toujours été question de machin a dit que t'as dit ça, j'ai fouillé dans ta boîte aux lettres, je t'aime sans savoir qui tu es. alors dans tout ce foutoir de sentiments, de on-dit et de méfaits, il a été difficile de capter qui il était vraiment Carl. et lui, t'es pas sûre qu'il ai cherché non plus à beaucoup te connaître. il a préféré passer par des moyens détournés pour en apprendre plus sur toi. lorsque tu évoques la baisse d'estime que tu as pour lui depuis que tu as appris ses agissements, il se met à rire nerveusement. il te demande d'arrêter et tu vois pas bien pourquoi il te dit ça. il ne tarde pas à expliciter, faisant référence à ses cadeaux dans ta boîte aux lettres et au fait qu'il n'a jamais été pour toi qu'un élément de décor dans ton aventure. tu fermes les yeux une seconde, tu expires d'un coup par le nez. tu le laisses finir quand même mais t'as aucune envie de reconnaître tes erreurs. t'as pas envie d'être la personne qu'il décrit et pourtant, tu ne peux pas lui donner totalement tort non plus. mais ça t'énerve qu'il te balance tout ça comme si t'avais jamais été sincère avec lui et comme si tu n'avais jamais eu un minimum de considération pour lui. tu te mets à genoux dans le jacuzzi, histoire de te sentir un peu moins petite face à lui. ça te permet aussi de trouver la confiance nécessaire pour répondre à ça. tu fonctionnes peut-être de cette manière, mais c'est pas mon cas. je t'estimais, et ça a rien à avoir avec les edelweiss et le reste. c'est pas avec des cadeaux et des points dans un classement qui ne signifient pas grand chose qu'on obtient quoi que ce soit de moi. alors certes, ça fait plaisir de recevoir des attentions mais en aucun cas je me suis servie de toi dans le but d'en obtenir. parce que c'est ce qu'il a l'air de penser, alors tu préfères mettre les choses au clair. maintenant, j'ai réagis comme j'ai pu face à ce que j'ai appris. ça t'a pas plu, ça m'a pas plu non plus. mais si j'en avais rien à carrer de toi, je ne serai pas là en train de te parler. et tu l'aurais laissé sur cette terrasse à se débrouiller avec son malêtre bien avant qu'il ne décide de se la jouer hara-kiri. je suis pas ta mère et j'ai le droit d'être déçue lorsque tu fais des conneries plus grosses que toi. parce que c'est le cas, finalement. et y'a qu'une mère pour tout pardonner à son enfant. les liens comme l'amitié, ils peuvent survivre un certain temps mais à partir du moment où la confiance est rompue, y'a plus grand chose à sauver. et de ton côté, t'as le droit d'être déçu aussi. tu précises. tu te rassois dans le jacuzzi. t'es tendue comme un string et c'est franchement pas ce que tu recherchais à venant te ressourcer ici. en tous cas, vu son état actuel, t'aurais pas vu d'un mauvais oeil le fait qu'il te donne une hache comme les autres l'ont fait. pour lui, ça ne paraît pas logique alors tu hausses simplement les épaules. qu'est-ce que tu pourrais répondre à ça ? il fait bien ce qu'il veut Carl. s'il n'a pas envie de t'enfermer dans le classement des personnes les moins appréciées plus que tu ne l'es déjà, c'est cool mais ça changera rien du tout. et lorsqu'il fait référence à une autre histoire, tu t'intéresses parce que tu te demandes ce qu'il s'est passé. c'est là qu'il te parle de son employeuse, dont il est tombé raide dingue et qui a fini par le jeter comme un malpropre à l'instant où elle a compris ce qu'il faisait. tu ne feras pas de commentaire, tu connais pas les tenants et les aboutissants de cette histoire et t'as envie de juger personne. ça ne te concerne pas, mais tu comprends qu'effectivement, Carl n'est pas passé au stade supérieur avec toi, que la marche a déjà été franchie avant ça. d'accord. tu souffles sans rien ajouter de plus. ça t'a permis de comprendre des choses. Carl, son dévolu peut se poser sur n'importe quelle femme, quelque soit son âge apparemment. y'a apparemment pas de critère. et lorsqu'il te demande dans quelle mesure ton aventure aurait été différente s'il n'en avait pas fait partie, tu sais pas trop quoi répondre parce que t'en sais rien. ça ne s'est pas produit, ça ne se produira jamais alors c'est difficile d'imaginer ça, mais tu te prêtes à l'exercice. il évoque le fait que t'es censée le remercier et tu sais pas trop quoi faire de ce trait d'humour inopiné. ça te fait pas rire, toi. tu te serais bien passée de tout ça, même si ça signifiait que tu n'allais pas aller bien loin. ton but, ce n'était pas de gagner, c'était de parler de ton secret et il t'a aidé là-dedans. mais s'il n'avait pas été là, t'aurais sûrement eu d'autres histoires qui t'auraient rendues intéressantes aux yeux des téléspectateurs ou tu aurais peut-être réussi à te faire remarquer autrement, d'une bonne façon. il relève d'ailleurs le fait qu'il ai participé à l'intérêt des téléspectateurs à ton égard et tu hoches la tête pour appuyer tes propos. ouais. tu réponds simplement, parce que tu penses pas avoir besoin de développer. c'est évident que cette histoire, elle a fait jaser dans le monde entier et que l'encre ne doit pas cesser de couler depuis votre discussion de la semaine dernière. mais cette saison de Thrown Dice aurait sûrement été tout aussi polémique si tu n'avais pas été là. Carl le reconnaît lui-même : il aurait jeté son dévolu sur une autre femme de l'aventure. c'est bien ce que tu imaginais, alors tu hoches simplement la tête. tu savais que t'aurais raison sur ce scénario alternatif. il te dit finalement qu'il n'aimerait pas passer à autre chose trop vite, de peur d'embarquer quelqu'un d'autre dans son délire. tu veux bien croire ça. je comprends. tu souffles. tu comprends ça, tu te doutes que c'est pas quelque chose qu'il souhaite. j'avoue que j'ai pensé à cette éventualité et je m'en voudrais. tu avoues sans mal. parce que t'as aucune envie de mettre quelqu'un d'autre dans ce pétrin et t'as pas non plus envie que Carl se prenne deux stop en l'espace de deux mois. je sais pas quoi faire pour toi... tu lâches finalement. t'aimerais bien l'aider à faire en sorte que ça n'arrive plus ici voire plus tout court, mais t'es impuissante face à ça. aller voir un psy reste sa meilleure option, mais il est catégorique sur le sujet.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
old flavours (lundi, 13h30) 	 Empty
Message (#) Sujet: Re: old flavours (lundi, 13h30) — Mer 24 Juin - 2:52

Sa réaction était pas disproportionnée et il peut s’en prendre qu’à lui-même vu qu’il a sérieusement déconné à la base en faisant ce qu’il a fait. C’est ce qu’il comprend Carl, et il lui en faut pas plus pour livrer la conclusion suivante : « Donc c’était mérité que je m’en prenne plein la tronche vu que j’suis pas capable de contrôler tout ça. » En se basant sur ce qu’elle dit, vu qu’apparemment il a fait trop de conneries pour être autorisé à la ramener et à souligner qu’elle est montée un peu trop dans les tours l’autre fois. « Je pense pas que ça justifiait que tu sois aussi virulente mais okay écoute. » C’est tout pour lui, il veut même pas entendre ce qu’elle pourra répliquer à ça car il est saoulé comme il l’a rarement été par quelqu’un ici. Il avait besoin d’une cassure Carl mais ça aurait pu aussi marcher si Rosamie avait été un peu moins rustre, il se serait peut-être juste détaché en deux temps. Rosamie il croit savoir qu’elle se sent mal en plus par rapport à leur dernier échange, c’est un truc que d’autres lui ont rapporté tout récemment en pensant que ça adoucirait ses propres tourments mais du coup il retrouve pas cette prétendue culpabilité devant lui aujourd’hui, c’est étrange. Elle assume d’avoir été trop brutale face aux autres seulement, et puis lui envoyer dans la tronche qu’il fait sa victime par exemple c’est tellement pas digne de la Rosamie pour laquelle il a craqué six semaines plus tôt. Il est blessé et elle veut pas l’entendre, et c’est comme si elle avait décidé de vraiment pas lui faciliter son deuil, en fait. Il soupire lourdement face à sa prochaine question, car à ce stade Carl il essaie même plus de cacher que cette discussion le gonfle au plus haut point. « Bon laisse tomber. » sont les seuls mots qui franchissent la barrière de ses lèvres alors qu’il avait commencé à formuler une toute autre réponse dans sa tête. Il pourrait également tenter de se défendre du manque d’honnêteté dont elle l’accuse à demi-mot mais ça c’est pareil, ça le fatigue d’avance. Rosamie qui affirme ne pas avoir menti ça rentre par une oreille et sort directement par une autre aussi, il tenait vraiment à lui rappeler ce qu’elle avait dit au tout début dans l’espoir de réveiller un truc chez elle mais non, il se passe rien là. Elle fait la choquée et de son côté, Carl, il a la tronche du mec qui ne croit vraiment plus en rien. « Pas simple d’être proche de moi ? » il relève en connectant son regard à celui de Rosamie, et il constate que ça tire encore à balles réelles aujourd’hui. Elle a osé. Il croit pourtant être un gars accessible qui a tenté à plusieurs reprises de créer un truc avec elle, peut-être pas comme il fallait mais de son côté y’a eu un certain nombre de pas effectués dans sa direction. Il l’a jamais sentie très réceptive Rosamie, il va pas mentir, elle s’est beaucoup plus ouverte à d’autres qu’à lui et son impression d’avoir ramé pendant des semaines dans le vide elle lui semble bien fondée là. Carl il comprend qu’il s’y est pris comme un pied pour obtenir l’attention de sa belle mais c’était à prévoir. Le coup des petits mots, des petits cadeaux et compagnie ça signifie apparemment pas grand-chose pour elle et c’était pas la bonne stratégie pour tenter d’exister à ses yeux manifestement. « Oui j’avais capté que ça te laissait plutôt froide mes petites attentions, c’est pour ça que j’ai arrêté du jour au lendemain. » Elle s’en était rendue compte au moins ? Il est pas du tout persuadé de ça. Une fois il a forcé comme un malade avec un mot anonyme pour finalement s’entendre dire que c’était mignon après coup, et c’est quand il a vu le peu d’intérêt qu’elle portait aux trucs qu’il déposait dans sa boîte que Carl a préféré arrêter le supplice. Se taper tout un détour pour aller cueillir des fleurs à l’autre bout de Hallstatt qui finiraient probablement à la poubelle le soir-même c’est pas trop le goal qu’il voulait poursuivre ici, et d’ailleurs c’est officiel il fait plus de cadeau à personne comme ça il économise son temps pour des choses et des gens qui en valent vraiment la peine. « Ma mère tu la laisses en dehors de ça par contre ! » il s’écrit en se redressant d’un coup alors que Rosamie n’a rien dit d’offensant. C’est simplement un mot qu’il veut pas voir mêlé au présent échange et aussi une comparaison qui n’a pas lieu d’être selon lui. Il réalise après plusieurs secondes qu’il a disjoncté pour un truc qui justifiait pas trop qu’il s’emporte et ça révèle bien l’agitation nerveuse à laquelle il fait face en ce début de semaine. Là il est pas loin de chier une pendule pour un mot employé un peu trop à la légère, ça va loin. « Désolé. » il souffle avec le regard baissé de celui qui a honte. Honte de se laisser encore sacrément déborder alors que le plus dur est officiellement derrière lui, honte aussi d’avoir levé la voix sur Rosamie alors qu’il a lui-même mal vécu quand elle l’a fait l’autre jour. « J’suis un peu à cran. » Et ça le saoule. Il veut pas être ce genre de cocotte minute prête à imploser à tout instant Carl, c’est pas comme ça qu’il veut gérer son deuil. La cohabitation risque de devenir vraiment tendue s’il prend le même chemin que Jill, apparemment décidée à extérioriser au max sa frustration plutôt que de dealer avec toute seule. Carl il peut pas se permettre de faire subir ses phases tumultueuses aux autres, pas après avoir annoncé qu’il n’y avait plus d’histoire avec Rosamie. La suite lui appartient et n’est pas censée se répandre largement autour de lui, il va devoir se contenir ou transformer tout ça en bonne énergie par le biais du sport mais devenir une boule de haine ça va vraiment pas le faire. Son cœur est brisé, d’accord, mais y’a plus que lui que ça concerne à présent et il en a vu d’autres comme il le confie après ça à la philippine qui demande des précisions sur le dernier épisode qu’il a connu avant d’atterrir dans ce jeu. Et finalement maintenant qu’elle tient l’histoire dans les grandes lignes elle réagit à peine, il sait pas si ça servait à quelque chose au final d’entrer dans les détails et de lui parler d’Angela. Y’a encore pas si longtemps il refusait d’évoquer ce nom-là Carl et pourtant ça fait un moment que son deuil de la maman anglaise est fait. Cette femme lui a complètement retourné la tête sans rien entreprendre de spécial envers lui, il dira pas comment elle a découvert qu’il nourrissait tout un délire autour d’elle mais la comparaison avec la claque qu’il s’est pris l’autre jour elle est impossible. Avec Rosamie il est tombé de haut mais il s’est relevé, alors qu’avec Angela il savait même plus pourquoi il se levait les jours d’après. Ça l’a exterminé cette histoire et si ça n’a pas matché avec ses colocs c’est aussi parce qu’il était pas disposé à tisser quoi que ce soit avec eux à ce moment-là. Carl il préfère dire qu’on l’a pas intégré mais faut voir la grosse loque qu’il était en arrivant à l’appart aussi, ça devait pas être folichon pour eux de cohabiter avec un zombie. Ils ont pas été très cool avec lui c’est une évidence mais la vérité c’est qu’il est aussi parti dans un énorme délire paranoïaque les concernant parce qu’il était dans une période de sa vie où il pouvait plus se fier à personne ni croire en rien. Un mood qu’il arborait aussi pendant les castings, quand il s’est ramené en mec tout paumé après avoir décidé sur un coup de tête de tenter l’aventure. Et sans en avertir ses colocs, en plus. Près de deux mois plus tard il se demande encore comment ça a pu marcher pour lui d'ailleurs, et ça restera le grand mystère de cette saison. Il est honnête quant au fait que cet épisode aurait vu le jour, avec Rosamie ou une autre ce qu’il avait beaucoup de mal à reconnaître au début. Elle s’en souvient peut-être pas mais c’est une question qui s’est déjà posée et qu’il avait essayé de contourner, car à l’époque il était pas du tout question de donner à la philippine les clés pour comprendre ses obsessions. Ces vérités-là il les lui doit aujourd’hui, c’est aussi une façon pour lui de clôturer à peu près proprement l’épisode car juste lui rendre sa liberté ça lui paraît pas suffisant. Ses questions à Rosamie elles sont légitimes, tout comme ses craintes à l’image de celle qu’elle partage avec lui. « T’y serais pour rien toi. » il l’informe simplement. C’est pas du tout souhaitable qu’une autre candidate se retrouve embarquée dans les délires de l’irlandais mais si ça arrivait Rosamie n’aurait pas à s’en vouloir, la rechute elle est écrite de toute façon faut juste prier pour qu’elle n’ait pas lieu ici car ça ferait beaucoup. « T’avais rien demandé non plus au départ.. » Carl il demande évidemment pas la permission avant de s’éprendre d’une fille, il contrôle pas quand ça le prend et c’est comme ça que des demoiselles terminent parfois sans même le savoir dans le rôle principal de ses petits scenarii. Rosamie elle l’a pas vu venir mais elle l’a senti passer par contre, même si elle a réussi à fermer les yeux dessus pendant un temps à la grande incompréhension de tous. Il répond pas quand elle déclare vouloir l’aider car il ne la croit plus vraiment et de toute manière les mains tendues en ce moment il est pas disposé à les saisir. Faut le laisser gérer son deuil tout seul Carl, et surtout pas penser qu’il compte sur l’aide de qui que ce soit car il attend plus rien des gens d’ici. L’aider c’est pas le nominer notamment, à partir de là la messe est dite. « T’en as pensé quoi d’ailleurs de ma vérité dimanche ? » il demande en allant chercher son regard. C’est une question qu’il avait pas dans l’idée de lui poser mais ça lui revient d’un coup, alors qu’à cela ne tienne ils peuvent bien revenir là-dessus aussi. « Mon plus grand regret. » il précise si elle voit pas de quoi il parle car ça fait partie des trucs qui se sont trouvé un peu noyés dans l’effervescence de fin de prime. Il a pas l’impression que beaucoup de monde ait relevé ce qu’il a dit et c’est sûrement pas plus mal, car il a dû passer pour une sacrée girouette Carl ce soir-là.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: JACUZZI-
Sauter vers: