Le Deal du moment : -28%
Ring Fit Adventure pour Nintendo Switch à ...
Voir le deal
59.98 €

Partagez
 

 awakening (mercredi, 15h25)

Aller en bas 
AuteurMessage
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
awakening (mercredi, 15h25) Empty
Message (#) Sujet: awakening (mercredi, 15h25) — Lun 15 Juin - 18:42


@michaela
awakening


Carl il a pas assuré la semaine passée, ses bonnes résolutions il les a laissé à Hallstatt parce que Michaela n’était pas derrière lui pour le pousser mais aujourd’hui c’est la reprise, aka le retour des courbatures et du dos en compote. Faut aussi le comprendre l’irlandais, il avait d’autres chats à fouetter ces derniers jours et le sport apparaissait clairement pas tout en haut de la liste des trucs urgents à gérer à Graz. Sa moitié d’intitulé ça a foutu un bordel pas possible dans ses relations et plus généralement dans son aventure, puisqu’il a récolté dans la foulée une nomination et une apparition vraiment pas surprenante dans les haches. Bref, pire évolution ever pour celui qui s’était accroché jusqu’au bout à l’illusion qu’il parviendrait à sauver quelques meubles dans la bataille. Il retrouve Michaela à la salle de sport qui s’apparente surtout à une salle de torture à ses yeux puisque c’est ici qu’il va laisser son énergie, ses poumons et sûrement aussi sa dignité pour le peu qui lui reste. C’est en jogging qu’il débarque Carl et les autres le savent, quand il porte ce vieux truc ça signifie qu’il va droit vers sa mort. « Ton élève préféré est arrivé, que le martyre commence ! » il lance d’une voix beaucoup trop assurée et ça lui va pas de faire le malin, surtout quand on sait qu’il risque de terminer la séance en pleine agonie à même le sol. « Bon j’pense que tu t’en doutes, j’ai pas été sérieux à Graz. Le sport c’était pas trop mon copain. » Il préfère être parfaitement honnête même si Michaela doit l’avoir un peu compris dimanche quand ils ont très vaguement évoqué leurs séances, clairement si Carl avait continué ses efforts loin d’elle il aurait pas trainé pour venir s’en vanter. « Mais t’inquiète j’ai pas pu m'empâter parce que l’appétit était pas trop là non plus. » il précise quand même et c’est une info qui se veut rassurante, mais qui le sera peut-être pas. C’était le strict minimum ses repas de la semaine à Carl, ses tracas ont pris tellement de place que ça a joué sur ses besoins les plus primaires mais qu’il fasse gaffe, à ce rythme il va finir par perdre un os. De toute façon avec tout le coca qu’il s’enfile s’il avait dû enfler il l’aurait fait depuis longtemps et c’est clairement pas pour garder la ligne qu’il s’est laissé convertir au sport à la base, on le sait. « On reprend en douceur hein ? J’suis pas échauffé ni rien, et je me rappelle même plus par quoi on commence d’habitude. » Une semaine à rien glander et il oublie tous ses acquis, c’est Michaela qui va pas être contente. Il est à peine arrivé qu’il fait déjà les cent pas dans la salle Carl, il sait pas quoi faire de son corps ça le stresse et pour évacuer ça il ressent le besoin de parler, peu importe de quoi. Mais y'a une discussion déjà amorcée entre eux qui ne demande qu'à se poursuivre, le sujet il est donc tout trouvé là. « Bon je voulais pas trop en parler dimanche mais tu sais que t’as fait péter une bombe en caftant à Rosamie pour le truc du balcon ? Je sais pas comment elle avait réagi devant toi mais moi je l'ai vue en pétard, tu l'aurais pas reconnue je pense. » Ça a été survolé pendant le prime parce que c’était ni le lieu, ni le moment pour replonger là-dedans mais il commence à avoir un peu de recul sur les événements Carl, en tout cas assez pour pouvoir en parler sans sentir son bide se tordre. Il se dit aussi que quitte à ce qu’elle soit au courant de tout ce qu'ils se sont dit autant qu’elle apprenne tous les détails de la bouche de quelqu’un qui l’a vécu vu qu'Elena est à peine revenue dessus au final, le moment où il a failli se jeter dans le vide mis de côté bien sûr car ça c'était couru qu'elle appuierait dessus. « J’suis sûr qu’en tendant bien l’oreille on pouvait nous entendre jusqu’à Linz. » il reprend d’un air détaché comme si ça l’affectait plus mais ça reste pesant, et sacrément douloureux quand il prend vraiment le temps d’y songer. Comme il a déjà pu lui dire il sait pas trop s’il est censé lui en tenir rigueur ou la remercier Micha, c’est particulier comme situation et elle l’a bien mis dans la merde mine de rien. Mais il est le premier à dire que la philippine méritait de savoir, d’ailleurs il lui demandera jamais de s’excuser contrairement à ce qu'elle a semblé croire dimanche. Et puis c’était sûrement un mal pour un bien finalement parce qu’elle avait besoin de ça apparemment Rosamie pour capter l’évidence qui était sous ses yeux depuis plus d’un mois. Leur discussion aussi c’était un mal nécessaire mais il parvient pas encore à se l’avouer Carl, ça reste un moment difficile dont il se serait personnellement bien passé même si ça a enclenché la fin de son épisode et contribué à rendre partiellement sa liberté à celle qui fut pendant cinq semaines la princesse du conte qu’il écrivait dans sa tête. Ça, c’est l’image que lui en avait mais aux yeux des autres c’était surtout la cible de pratiques dérangeantes de sa part.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
awakening (mercredi, 15h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: awakening (mercredi, 15h25) — Lun 15 Juin - 23:42

J'ai donné rendez vous à @Carl à la salle de sport, en début d'après midi. Il est grand temps qu'on reprenne nos petites sessions de coaching. Car clairement, la semaine passée, sans moi pour le pousser, y'a eu du laisser-aller. Et avec tout ce qu'il s'est passé, il a besoin d'un bon petit coup de fouet. Pas question qu'il se morfonde sur son triste sort comme il a très certainement pu le faire ces derniers jours. Non non. Il va falloir reprendre du poil de la bête. Alors quand je le vois débarquer, sans son jogging là, ça me fait plaisir. Un instant j'ai cru qu'il me ferait faux bond. " Ah te voilà. “ Mon élève préféré, j'sais pas, mais mon élève est bien arrivé en effet. Regardez le, il a limite prit la confiance, c'est bien. Il m'avoue alors ne pas avoir été très sérieux à Graz. Comment ? Qu'apprends je ? M'en voilà profondément choquée. Ou pas. « Mais t’inquiète j’ai pas pu m'empâter parce que l’appétit était pas trop là non plus. » Oh mais je ne m'inquiète pas pour son poids. A dire vrai, cela n'a jamais été mon but en tentant de lui faire un peu de sport. C'est surtout une question de confiance en soit. Ceci dit cela passe aussi par s'accepter physiquement. Si tu te sens mieux dans ton corps, tu te sentiras mieux dans ta tête aussi. En revanche ce qui est plus inquiétant c'est que l'appétit ait diminué. Signe de son état mental. ” C'est pas grave, maintenant t'es là, et on va pouvoir reprendre. Tu sais, je me suis dis qu'après quelques mouvements pour s'échauffer, on pourrait faire un peu de boxe aujourd'hui. Enfin, toi qui frappe, et moi qui encaisse. “ Oui qu'il ne prenne pas peur, je ne vais pas le cogner. Je parle de prendre des gants plats exprès, pour qu'il puisse frapper dedans. ” J'ai le sentiment que t'as pas mal de choses à évacuer, et ça pourrait te faire du bien. Qu'est ce que t'en penses ? “ Et en soit ce n'est pas franchement très compliqué. Et c'est un bon exercice pour évacuer toute la frustration, la colère, la douleur, ou que sais je qu'il peut ressentir en ce moment. C'est alors qu'il évoque le cas Rosamie. Et le fait que je sois à l'origine de son pétage de cable. ” Je sais. Je m'attendais à ce que ça pète, j'ai bien senti qu'elle en avait gros sur la patate. Alors ça ne m'étonne pas, les caractères comme les siens, je les connais bien, quand ça finit par exploser...Tous aux abris. “ D'ailleurs l'autre jour on en parlait avec Costa, déclarant qu'on aimerait bien la voir s'énerver. Bon, faut croire que c'est arrivé, mais malheureusement je n'étais pas là pour voir ça. Cela devait valoir le détour. Enfin sauf pour ce pauvre Carl... ” Je crois qu'elle avait besoin de ça pour ouvrir les yeux sur toi. “ Avant ça, elle se mettait peut être un peu trop des oeillères, préférant ne pas voir ce qui pourtant sautait aux yeux. ” Et tu sais, je pense que c'est un mal pour un bien tout ça. Parce que ça ne pouvait plus durer ainsi tu vois ? Cela devenait trop malsain. “ J'ai le sentiment qu'il se nourissait de son obsession, et qu'on aurait pu gravir des étapes supplémentaires là dedans. L'enfermement, la proximité, tout ça a dû amplifier le phénomène. ” Alors peut être que tu le vois pas comme ça pour le moment, parce que ça te fait un mal de chien, mais j'suis convaincue que vous aviez besoin d'en passer par là. " Je sens qu'il ne va pas forcément aimer mes propos, mais bon, il a l'habitude avec moi. Je ne suis pas là pour le ménager, je n'hésite jamais à lui dire le fond de ma pensée. Et peut être qu’inconsciemment c'est ce qu'il recherche, sinon pourquoi toujours revenir vers moi ?

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
awakening (mercredi, 15h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: awakening (mercredi, 15h25) — Mer 17 Juin - 19:06

Il est pas venu ici pour souffrir Carl, c’est ce qu’il se répète pendant qu’il prend le chemin de la salle de sport en sachant pertinemment ce qui l’y attend. Personne l’oblige à s’infliger ça pourtant, à tout moment il peut rompre le contrat qui le lie à Michaela mais ça voudrait dire anéantir tous les efforts faits jusqu’ici et ça franchement, ce serait trop bête. C’est pourtant un gars qui baisse vite les bras alors sa motivation faut l’entretenir en permanence, et faut aussi pas le lâcher en pensant qu’il saura se gérer tout seul car on voit ce que ça donne quand il est livré à lui-même avec ce corps dont il sait jamais trop quoi faire. Il est loin du fitness boy - surnom dont il s’affuble parfois devant les autres pour plaisanter - mais ce qu’il fait avec Micha ça sert pas non plus à rien, faut pas croire il transpire le bonhomme pendant leurs séances ce qui signifie bien qu’il se contente pas d’être là. Michaela lui propose après l’échauffement d’enfiler des gants de boxe car il aurait d’après elle pas mal de trucs à évacuer et elle croit pas si bien dire. « J’en pense que.. ouais, allez ! » C’est validé du premier coup même pas besoin d’aligner les arguments pour le convaincre, et pourtant taper dans des trucs n'a jamais été une façon pour lui de gérer son trop-plein d'émotions perpétuel et particulièrement intense dans des périodes comme celle-là. S’il s'employait un peu plus à sortir tout ça il pèterait sûrement pas aussi souvent les plombs Carl, à un moment donné forcément ça déborde et on a pu voir ce que ça donnait quand il passait proche de l’implosion. « Mais si j’y prends goût et que j’en fais ma nouvelle habitude tu laisseras pas dire que j'suis devenu violent hein. » C'est le Carl parano habitué à ce qu'on lui attribue toutes les dérives du monde qui s'inquiète là, la boxe ça reste un sport mais un gars comme lui qui s'y met il sait pas trop de quoi ça peut avoir l'air d'un point de vue extérieur. Il a pas envie qu'on dise de lui qu'il a franchi une étape de plus dans sa folie ou un truc du genre, si on peut le taxer de suicidaire parce qu'il enjambe une barrière il s'attend un peu à tout pour ça aussi. « J’aimais bien la boxe quand on en faisait à l’école, bon à part les gants qui puaient ça c’était horrible. » On leur faisait enfiler une chaussette sur chaque main avant de passer les gants et il a jamais su pourquoi Carl, mais il soupçonne du coup que l’odeur provenait de la combo chaussettes d'une propreté parfois douteuse + transpiration à l’intérieur des gants. Ça n’étonne pas Michaela que Rosamie ait perdu son sang-froid l’autre jour et apparemment elle aurait pu prédire que ça arriverait, connaissant bien les tempéraments comme le sien. À l’entendre c’était sûr que ça allait péter et Carl il s’en offusque presque parce qu’il a l’impression qu’on l’a laissé aller au casse-pipe sans l’avertir de ce qui l’attendait alors qu’il aurait pu se préparer mentalement au ras-de-marrée philippin qui viendrait l’emporter. « T’aurais dû me prévenir Micha ! Ça m’a choqué moi, je pensais pas qu’elle me tomberait dessus comme ça et surtout pas qu’elle se montrerait aussi dure. » La faute à son idéalisation de la philippine là encore, dans sa tête c’était impensable que Rosamie lève ne serait-ce que la voix sur lui tout comme il l'imaginait vraiment pas capable d'être vulgaire. Il en avait l’image d’une fille toute lisse qui pouvait pas tomber dans des écarts de langage pourtant communs et qui pouvait pas non plus perdre son calme ou le malmener, autant dire qu’il s'est bien fracassé la tronche en tombant de son petit nuage Carl quand il s’est retrouvé nez-à-nez avec une Rosamie en furie faisant peu de cas de ses sentiments. « Ouais ça a été le déclic. Elle avait pas voulu voir le problème jusque là et d’un coup c’est comme si elle voyait plus que ça. » Ce déclic il est un peu arrivé quand personne ne l’attendait plus, Carl en tête de liste. Il aura fallu attendre plusieurs semaines avant qu’elle accepte enfin de croire ce qu’on lui racontait sur lui car le fait d’avoir des yeux ça suffisait pas apparemment. Si Michaela lui avait pas parlé de l’épisode du balcon elle serait peut-être encore en train de vivre paisiblement son aventure avec l’irlandais sur son dos sans même s’en rendre compte. Sa coach évoque un mal pour un bien avant de ponctuer sa réflexion d’un terme qu'il affectionne pas des masses. « On peut pas dire que c’était très sain c’est clair.. » il admet, malgré tout conscient d’être allé loin et d’avoir à plusieurs reprises dépassé les limites du tolérable. C’était pas convenable ce qu’il faisait, même si pendant un temps ça n’a pas choqué grand-monde ni empêché ses camarades de le laisser agir. « Fallait passer par là pour que ça s’arrête et qu’elle soit libre mais pour moi c’est pas aussi simple. » Il voit toujours pas de dénouement heureux pour lui Carl, depuis cet échange ce n’est plus qu’une boule de peine et de frustration l’irlandais. Bien sûr qu’il s’en remettra, bien sûr qu’il l’oubliera, mais avant il va passer par une sale phase avec laquelle il était pas du tout pressé de renouer. Le deuil avant la guérison et puis l'inévitable rechute, ensuite. « J’avais besoin d’une cassure et elle est arrivée, j’aurais juste préféré que ça fasse moins mal quitte à prendre plus de temps pour passer à autre chose. » Plus c’est brutal et net, et plus il est radical dans sa façon de renoncer à la fille qu’il convoitait jusque là. Dans le cas de Rosamie il a quand même vu ses sentiments évoluer en un jour, le matin il s’était levé fou d’amour pour sa princesse et le soir il s’est couché complètement désillusionné et dégoûté après avoir opéré un volte-face de l'extrême dans son petit scénario. À partir de là in love de sa belle il ne l’était plus Carl, ça lui est passé d’un coup mais dire qu’il ne ressent plus rien pour Rosamie il en est pas encore capable aujourd’hui. « Tu t’en doutais toi qu’elle me nominait ? » il demande en effectuant des mouvements de jambes pour assouplir ses articulations sans même que Micha lui dise d’entreprendre quoi que ce soit. Micha qui semblait pas surprise dimanche quand il n’a pas eu droit à son bretzel, alors il suppose qu’il a été le seul guignol à n’avoir rien vu venir.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
awakening (mercredi, 15h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: awakening (mercredi, 15h25) — Jeu 18 Juin - 0:29

Je propose à Carl une petite séance de boxe. Alors ça le sort de ses habitudes, mais franchement, j'suis certaine que ça ne pourra lui être que bénéfique. Je m'attendais limite à devoir user d'arguments supplémentaires pour le convaincre, mais il accepte assez rapidement. " Cool. “ M'en voilà ravie. En revanche il s'inquiète de ce qu'on pourrait penser si jamais il y prenait un peu trop goût. Rho tout de suite. ” Tant que ça sort pas du cadre de cette salle de sport, t'as pas de soucis à te faire. “ Il pourra taper autant de fois qu'il veut dans un sac de frappe, no problemo. En revanche s'il se met à refaire la déco du chalet en envoyant tout valser, là je pourrais rien pour lui. Il m'avoue alors qu'il aimait ça quand il était gosse, lorsqu'il en faisait à l'école. Intéressant. Il part pas de zéro non plus du coup. " Ah ouais on vous enseignait la boxe à l'école ? C'est original. “ Je ne crois pas que ça soit si courant que ça. ” Mais t'inquiètes, ces gants là, ils sentent la rose. “ que je réplique amusée. Bon peut être pas en vrai, m'enfin je pense que ça devrait aller. Le bonhomme me reproche ensuite de ne pas l'avoir prévenu que la tornade Rosamie allait s'abattre sur lui. ” Tu crois franchement que ça aurait changé quelque chose que je te prévienne à l'avance ? “ La pillule aurait été plus facile à avaler ? J'en doute. Puis justement, c'était d'un electrochoc qu'ils avaient besoin tous les deux. Pas qu'on leur prépare le terrain à l'avance afin de faciliter les choses. ” Elle s'est vraiment montrée si dure que ça ? “ Où alors est ce qu'il exagère un peu les faits ? Après tout je n'y étais pas, je ne peux que présumer des faits. Et les quelques bribes qu'Elena a bien voulu laisser échapper. Comme le fait qu'il ait fait sa drama queen et menacé de sauter du balcon. Va faloir y revenir à un moment donné sur cet épisode d'ailleurs parce que c'est très perturbant. En tout cas il semblerait que ma petite mise au point avec la demoiselle, ça plus la révelation de son secret, ça lui ait permit d'enfin ouvrir les yeux sur les agissement plus que douteux de Carl. Mieux vaut tard que jamais. Enfin bon à mon sens leur petite explication, c'était nécessaire. Un mal pour un bien. Car cela ne pouvait plus durer ainsi. On virait dans le malsain. Au moins en a t'il conscience c'est déjà ça. ” Je sais. “ que pour lui, c'est plus dur que pour Rosamie. Que si ça signifie lui rendre sa liberté, de son côté, c'est un peu plus compliqué que ça. ” Cela veut dire que s'en est vraiment fini avec elle ? Ton obsession, envolée ? “ que je demande. Aussi simplement que ça ? Carl n'a pas été livré avec le mode d'emploi, alors c'est plus difficile de comprendre comment il fonctionne. C'est quand même fou de s'imaginer qu'un jour Rosamie peut être tout pour lui, et le lendemain, plus rien. ” J'imagine que maintenant, c'est un peu comme faire ton deuil. “ De sa relation imaginaire, de la Rosamie idéalisée, cette femme qu'il avait mit sur un pied d'estal dès le premier jour, et qui s'est vu se casser la gueule en deux secondes. C'est alors qu'il évoque la nomination de la demoiselle. Ah faut croire qu'il ne s'en est toujours pas remis. ” Ce que je trouve étonnant c'est qu'elle ne l'ait pas fais plus tôt. “ que je lui réponds cash. Oui, parce que je pense que c'était là la première fois qu'elle devait le désigner. Bon après je ne peux pas en être certaine, ce n'est qu'une supposition, ce n'est pas comme si on se confiait nos nominations. ” Tu ne peux pas tomber des nues quand même Carl. “ Il aurait dû le voir venir. Rosamie elle est sociable, gentille, populaire...Elle s'entends bien avec tout le monde ou presque. Et malheureusement pour lui, leur petite relation privilégiée, c'était surtout dans sa tête. Je le vois s'échauffer, bien bien. Maintenant passons aux choses sérieuses. Parce que je compte lui faire d'autres révélations concernant les nominations et peut être que ça lui donnera encore plus de motivations à extérioriser. Je file attraper les gants, et l'aide à les enfiler, parce que bon c'est pas forcément évident tout seul une fois que t'en as mis un. Une fois qu'il est prêt, je récupère le gant plat, pour qu'il puisse frapper dedans. ” Allez vas y, c'est le moment où jamais de te lâcher. " que je dis alors que je me mets en position.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
awakening (mercredi, 15h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: awakening (mercredi, 15h25) — Sam 20 Juin - 18:02

Michaela prétend qu’il a pas de souci à se faire et que violent sera pas la prochaine étiquette qu'on lui collera, ça le rassure et ça lui inspire en même temps un brin d’humour inattendu. « Justement je vais peut-être me rendre compte qu'en fait j'aime bien taper sur des trucs.. » il laisse entendre en l'observant du coin de l’œil tandis qu'un petit sourire nait au coin de ses lèvres. Il pense pas ce qu'il dit Carl c'est juste pour faire réagir sa coach et éventuellement la faire douter car il a l'avantage de bien se connaitre contrairement à elle. Lui il sait que quand il se laisse déborder par les choses c'est pas de cette façon que ça se manifeste, il doute pas que ça lui fera du bien d'évacuer tout ça par le biais de la boxe mais il pense franchement pas réitérer l'expérience en dehors de cette salle car c'est pas un nerveux l'irlandais. Là il y est invité alors il va le faire mais c’est tout, s’il avait dû péter des assiettes ou taper dans des portes pour se sentir mieux y’a longtemps qu’on l’aurait vu malmener le mobilier du chalet. « Et le badminton aussi mais ça j'aimais pas. » il précise pour les sports qu’il a eu l’occasion de pratiquer à l’école. « Personne voulait jouer avec moi, je finissais toujours en tête-à-tête avec le prof. » Et ça, ce sont pas ses meilleurs souvenirs de gosse. Alors qu’au basket on le foutait dans une équipe la question se posait pas, même si Carl c’est évident qu’il faisait pas office de valeur ajoutée peu importe où on le mettait. D’ailleurs il pense pas avoir besoin de dire qu’il était pas du tout de ces élèves qui misaient tout sur le sport car Micha doit sans mal pouvoir l'imaginer toute seule, il se destinait pas du tout à briller là-dedans comme nulle par ailleurs en fait. L’irlandais y’avait aucune matière dans laquelle il se démarquait, sa scolarité faisait aussi peine à voir que le môme maigrichon et haut comme trois pommes qu’il était, et ses notes n’en parlons pas. Il hoche énergiquement la tête quand Micha lui demande si ça aurait changé quelque chose qu’elle l’avertisse pour Rosamie, car lui le croit vraiment. « Bah quand même oui, je serais tombé d'un peu moins haut déjà. Parce que Rosamie avant qu'elle se mette à élever la voix je savais même pas qu'elle pouvait crier moi. » C’est que la philippine jusqu’ici elle les avait pas habitués à des gueulantes, l’option brute épaisse il la pensait pas intégrée chez sa princesse. Et bientôt Carl il va dire qu'il savait même pas qu'elle avait une voix tellement dans sa tête la philippine se limitait à ses jolies histoires dans lesquelles elle n’avait pas franchement le luxe de beaucoup s’exprimer. Y’a pas tellement de dialogues dans ses films à Carl, et quand y’en a on se doute un peu que ça part en répliques super mielleuses et pas du tout en prêchi-prêcha. Enfin bon l'idée est là et c'est sûr qu'il aurait aimé pouvoir se préparer mentalement à ce qui allait lui tomber dessus, parce qu'il était pas prêt pour ça le bonhomme, pas prêt du tout. « Elle a parlé de porter plainte.. » il souffle et c'est sa façon à lui de dire que oui Rosamie y a été franchement fort l'autre jour. Il s'en remet décidément pas Carl, si y'a bien un truc qui parvient pas à passer c'est ça parce que derrière l'acte y'a surtout l'intention et c'est ça qu'il retient lui. Il a pas peur d'éventuelles retombées judiciaires parce qu'il pense pas risquer grand-chose dans ce cadre et compte tenu de ce qu’il a fait, mais que Rosamie ait pu envisager d'en arriver là c'est ça qui est dur. Ça a été le gros tournant de leur échange d'ailleurs car c'est vraiment à partir de là que Carl a enclenché son turnover et que son petit scénario interne est passé en mode réécriture. Il est même pas content d’annoncer que son épisode est terminé parce qu’il le voit pas du tout comme la fin de son problème Carl, pour le coup ça signifie surtout que Rosamie va enfin retrouver une vie privée dans ce chalet et qu’il va de son côté arrêter ses conneries. « Je ressens plus le besoin de l'espionner ni rien, non. Tu me surprendras plus en train de faire ça, et puis la salle d'observation c'est fini aussi. » Ce qu’il glisse l’air de rien c’est très révélateur du fait qu’il peut passer d’un extrême à un autre en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. On parle quand même de son sanctuaire là, c'est comme s'il coupait en deux sa carte de fidélité parce qu’on le sait il passait énormément de temps dans la régie. Tous les jours on pouvait l’y trouver, c’est bien la preuve qu’il s’est jamais intéressé à autre chose qu’aux faits et gestes de Rosamie à travers les écrans mais quelqu’un en avait-il sérieusement douté ? « C'est même complètement ça ouais. » il approuve car c’est comme ça que lui en parle, comme d’un deuil à faire, mais c’est un terme qui lui parle uniquement pour ses histoires. Le deuil relatif à la mort il connaît pas, et peut-être que ça remettra les choses en perspective et qu’il emploiera un mot un peu moins fort pour désigner la fin de ses épisodes quand il aura été confronté à la perte réelle d’une personne. Elle y va pas avec le dos de la cuillère non plus Michaela quand elle déclare que c’est étonnant que la philippine ne l’ait pas nominé plus tôt. Ça répond à sa question mais elle lui en dit plus que ce qu’il avait besoin d’entendre là, ça lui met un coup quand même. « Ça en vrai on en sait rien.. » Lui aussi préfère partir du principe que Rosamie ne l’a pas soumis à la nomination avant la semaine dernière mais après tout il a pas la preuve de ça, il est même pas sûr qu’elle l’aurait admis devant lui si c’était en fait une tendance vieille de plusieurs semaines. Elle comprend pas qu’il se soit laissé surprendre, à l’entendre c’était parfaitement prévisible et Carl il se sent vraiment comme le dernier des imbéciles à ce moment-là pour s’étonner d’un truc que tout le monde avait apparemment vu venir à part lui. Il soupire lourdement. « Moi ça me choque et ça me blesse. Elle me met au même niveau que Jill maintenant, ça fout la honte. » Y’a quelque chose d’humiliant, pas dans le fait d'être indirectement comparé à l'américaine mais de se dire qu'il est tombé aussi bas dans son "estime" et que ça se soit joué en seulement une semaine qui plus est. Il a jamais été dans ses bonnes grâces Carl mais comme tout le monde il a un égo, un semblant de fierté, et ça fait mal d'être aussi peu considéré par quelqu'un qu'il a vraiment aimé de son côté même si Aera lui dirait que c'est pas de l'amour. Il vient de prendre l’initiative de s’échauffer tout seul comme un grand et à présent il va devoir sortir ce qu’il a dans le ventre, c’est un peu le projet du jour. Alors Il enfile un gant puis le deuxième aidé de Michaela avant de se positionner face à elle, sans trop savoir comment mettre ses mains ni quelle posture adopter. La boxe à l’école ça remonte à loin il en a rien gardé donc il compte un peu sur l’indulgence de sa coach au début, et dans un premier temps il va surtout partir en freestyle sans trop se soucier de bien s’y prendre. C’est pas le but de se prendre la tête de toute façon, il envoie donc un premier coup dans le gant plat fermement tenu par Micha et.. rien ne se passe en fait. « Euh.. t'as même pas un peu bougé. » il remarque un peu désappointé parce qu'il se savait mou mais pas non plus à ce point-là, à croire qu'il a vraiment aucune force dans les bras le bonhomme. Le regard scrutateur de Micha l’invite à persévérer et ça tombe bien, il prévoyait pas de s’arrêter sur un coup aussi foireux Carl surtout qu’il peut que faire mieux après ça. Y’a un peu plus de tripes dans le suivant, c’est loin de déséquilibrer sa coach mais ça commence à venir. « Ah ! Là t'as tremblé ! » On sent quand même qu’un truc le bloc et qu’il est pas à fond, peut-être parce qu’il sait pas trop ce qu’il vise et que taper dans le vide c’est pas hyper vivifiant. « J'ai le droit d'imaginer que c'est moi en face ? » il la questionne alors que les premières gouttes de sueur perlent déjà sur son front. Il a pourtant rien donné encore Carl, faut qu’il expulse tout ce qu’il a sur le cœur, dans le bide et dans la tête mais il se rend compte qu’extérioriser tout ça sera plus compliqué que prévu. C’est là, ça demande qu’à sortir, mais y’a une foutue barrière qu’il va devoir faire sauter avant.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
awakening (mercredi, 15h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: awakening (mercredi, 15h25) — Mar 23 Juin - 11:22

Peut être va t'il se découvrir une nouvelle passion pour frapper dans des choses. Mouais. " Je pense que si c'était le cas tu t'en serais rendu compte bien avant. " On va éviter de lui rajouter des tares à ce pauvre bonhomme quand même. Je ne sais pas si il pense me faire flipper mais bon c'est raté. Ainsi donc à l'école il exerçait la boxe et le badminton, pourquoi pas. En revanche il n'aimait pas, probablement parce qu'on ne le choisissait jamais. Un truc qui ne m'arrivait jamais surtout dans les trucs d'équipe. Faut dire que j'étais une valeur sûre si vous visiez la gagne. J'excellais peut être pas dans les autres domaines mais celui là, c'était le mien. " Laisse donc les souvenirs d'école derrière toi, c'est loin maintenant." Bon vous me direz avec son jeune âge, pas tant que ça. Alors que de mon côté j'ai l'impression que c'était il y a une éternité. Dans une autre vie. Carl estime ensuite que j'aurais dû le prévenir pour Rosamie. Qu'il puisse se préparer un minimum mentalement à ce qui allait lui tomber dessus. Au contraire il avait besoin d'un électrochoc, ça aurait peut être un peu trop diminué l'impact. Il ne la pensait même pas capable de crier. " Non mais dans ta petite tête je suis sûre qu'elle mangeait des arcs en ciel et faisait des cacas papillons. " Tout ça pour dire que sa vision de la demoiselle était complètement biaisé. Il ne la voyait pas telle qu'elle était mais plutôt comment il se l'idéalisait. Quand j'y pense ça pourrait être franchement vexant pour Rosamie. On pourrait se dire que ça puisse être flatteur tant d'intérêt sauf qu'au final ce n'est pas vraiment Rosamie qu'il aimait. Mais la vision qu'il se faisait d'elle. Et puis elle aurait pu se faire remplacer par n'importe qui à priori, alors au final ce n'est même pas comme si elle était spéciale. Elle s'est un peu trouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Je me demande si elle a été si dure que ça ou si ce n'est pas Carl qui exagère. Il me confie qu'elle a parlé de porter plainte. " Ah ouais quand même. " C'est allé loin en effet. " T'sais dans ce genre de situation on peut se laisser emporter par les émotions et dire des choses qu'on ne pense pas. J'en sais quelque chose. "  J'ai eu des disputes épiques avec mon ex. On a pu parfois aller très très loin dans les mots. Juste pour blesser. Juste pour piquer la ou ça fait mal. Le pire c'est quand tu connais la personne par cœur et que tu sais pile où frapper. On ne pense plus à rien dans ces moments là, y a la rage, la colère qui prend le dessus sur toute rationalité. En tout cas, ce petit épisode avec Rosamie a au moins eu le don de le calmer net, et à priori ses petits épisodes d'espionnages sont bel et bien derrière lui. Enfin en ce qui concerne Rosa du moins, car je me doute que son problème de stalkage ne s'est pas envolé comme par magie. " Tant mieux. Au moins Rosa pourra vivre sa fin d'aventure plus sereinement. " Et c'est une bonne chose. Alors oui certes de son côté, ça fait mal, et il lui faudra le temps de s'en remettre, mais bon ça finira par lui passer. Ce n'est pas comme si Rosa était l'amour de sa vie. Il évoque alors les nominations. Il a été choqué de constater que la demoiselle l'ait nominé. Si elle a pu le menacer de porter plainte, il trouve ça surprenant juste une petite nomination ? " Non on en sait rien, mais ça m'étonnerait beaucoup. " Qu'elle l'ait nominé les semaines précédentes. Il trouve ça choquant et blessant, d'autant qu'il est au même niveau que Jill à présent, la honte. Sympa pour l'américaine. " On est dans un jeu Carl, il ne faut pas prendre ça aussi personnellement. Et puis de toute façon, si Rosa c'est de l'histoire ancienne, tu ne devrais pas t'en préoccuper. Je ne pense pas que vous puissiez devenir ami, ni que ça soit sain de tenter de l'être. " Cela serait un coup à raviver les flammes. Bon allez, il n'a qu'à mettre tout ça à profit et l'extérioriser dans ses gestes. Une fois en position et prêt, il commence à frapper. Première tentative assez mollassonne. " C'est tout ? Tu peux faire bien mieux. " La deuxième tentative est un peu mieux. Il me demande alors s'il a le droit d'imaginer que c'est lui en face ? Hm. " Si ça t'aide...T'imagines qui tu veux, ton père, ton coloc, le facteur, n'importe qui, tous les gens qui t'ont fait du tort par le passé... " Chacun sa technique. " Ou même sans avoir besoin d'imagination, juste moi si ça te chante. Après tout je t'ai nominé ces deux dernières semaines. " que je glisse comme ça, l'air de rien. Si je cherche un peu à le secouer ? Très certainement. Allez montres que t'en as dans le ventre mon petit.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
awakening (mercredi, 15h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: awakening (mercredi, 15h25) — Ven 26 Juin - 19:10

Les souvenirs d’école qu’il est censé laisser derrière lui c’est encore méga frais pour Carl, déjà parce que ça remonte à quelques années seulement pour le tout jeune homme qu’il est mais aussi parce que sa scolarité a été beaucoup trop chaotique, à tous les niveaux, pour pas le marquer dans cette vie et probablement celle d’après. Y’a des trucs qui s’effaceront pas et qu’il est voué à se remémorer comme ça, de temps en temps. Et puis des épisodes très précis qu’il a un peu plus refoulé car y’a un certain traumatisme derrière, et clairement Michaela elle sait pas à quel balafré de la cour de récré elle s’adresse là. Il se contente d’un bref hochement de tête, l’air de dire que c’est effectivement à laisser de côté aujourd’hui. La mention des cacas papillon et compagnie ça lui arrache pas l’ombre d’un sourire, non plus. Carl il a l’impression qu’on vulgarise vachement ses obsessions alors que dans sa tête il est persuadé de s’accrocher à une fille par amour et pas seulement de l’idéaliser pour en faire une princesse avec zéro défaut et zéro caractère. C’est d’ailleurs ce qui avait outré Aera pendant leur dernière confrontation parce qu’elle concevait pas la moindre forme d’amour là-dedans, et c’est clair que c’est difficile d’entendre qu’on peut aimer quelqu’un qu’on ne connaît pas et dont on a une image parfaitement faussée pour coller à un scénario imaginaire à l’eau de rose. « Pfff n’importe quoi. » il souffle dans un léger froncement de sourcils avec sa mauvaise foi légendaire. Bon, ça le rassure un peu l’air étonné que Michaela affiche après ça quand il lui apprend que Rosamie a été jusqu’à envisager de porter plainte contre lui. D’après elle y’a des chances qu’elle l’ait dit sans le penser mais il est pas trop convaincu Carl, il lui a demandé confirmation sur le moment pour s’assurer qu’elle disait pas ça à la légère dans l’unique but de lui faire peur et il s’est avéré que non, c’était pas des paroles en l’air. « J’te jure qu’elle était sérieuse ! » Ça doit être difficile d’imaginer Rosamie à ce point dans l'abus mais il sait ce qu’il a entendu, il se souvient aussi du ton employé à ce moment-là et du regard qui accompagnait ces mots d'affirmation : la balle est dans ton camp. Ça l’a tué cette volonté de l’enfoncer encore plus comme si son problème était pas déjà une plaie à gérer au quotidien, elle le fera probablement pas à l’arrivée mais peu importe, ça a au moins été envisagé pendant cinq minutes et c’est déjà trop pour lui. Carl il s’adonnait à ces petites pratiques de creepy boy par besoin comme il l’a toujours dit alors forcément quand son obsession pour Rosamie s’envole ses besoins se font aussi la malle. Une bonne chose d’après Micha, qui s’imagine que la philippine va enfin pouvoir respirer. Il est pas trop d’accord pour le coup, parce qu’il voit pas en quoi c’était dur pour elle jusqu’ici et c’est pas de la mauvaise foi là par contre. « Justement je la trouve beaucoup moins tranquille depuis qu’on s’est expliqué et qu’il y a eu cette cassure. Avant ça elle voulait pas voir les choses donc sereine elle pouvait que l’être, non ? » Il hausse les épaules en croisant le regard de Michaela. Disons qu’il a du mal à entendre que pour elle c’était l’enfer alors qu’elle a reconnu avoir été dans le déni pendant plus d’un mois, ce qui l’a du coup protégée de tout ça et ce qui a, aussi, encouragé Carl plutôt que l’avoir dissuadé. « J’ai pas l’impression que son aventure était insoutenable en tout cas pendant cinq semaines. » Pas par sa faute, c’est ce qu’il veut dire et on lui enlèvera pas de la tête qu’on peut pas souffrir d’un truc qu’on refuse de voir et de considérer. C’est officiellement devenu un problème pour Rosamie la semaine dernière mais aujourd’hui il admet tout à fait que la pilule soit dure à avaler pour elle, ça il le contestera pas. Et puis il n’a pas trop le droit d’être blessé et choqué par la nomination de la philippine puisqu’ils sont dans un jeu dixit Micha, en plus de ça c’est plus censé l’atteindre vu que cette histoire est terminée. Carl si y’a bien un truc qu’il supporte pas c’est qu’on lui dise comment prendre les choses, clairement s’il veut bloquer là-dessus pendant dix ans c’est son problème. Alors il soupire, comme lorsqu’il se sent pas compris et c’est souvent que c’est le cas ici. « C’est pas parce que c’est fini que tout ce qui la concerne me passe au-dessus Micha, j’suis pas capable de renier les gens comme ça moi. Donc bien sûr que sa nomination elle me blesse et que je la prends personnellement. » En plus il croit savoir que c’était pas du tout un choix fait au nom du jeu et même si ça avait été le cas ça n’en aurait pas été moins révoltant pour lui. Carl il a le droit de retourner sa veste brusquement mais les autres non par contre, c’est bien connu. « J’ai toujours dit que je voulais pas être son ami et ça a pas changé. D’ailleurs si y’avait moyen de la revoir dehors je refuserais. » il déclare en toute honnêteté puisque ça ne l’aiderait pas du tout de garder ce genre de contact avec elle à l’extérieur, il tient pas à se faire du mal Carl et de toute façon y’a plus rien à tirer de leur relation à ce stade il l’a bien pigé. Le premier coup qu’il met dans le gant plat est loin de déstabiliser sa coach alors il concentre davantage de force sur le second, pour faire à peine mieux au final. Il peut visualiser qui il veut en face, Micha a rien contre et lui propose même des gens à prendre pour cible au cas où il serait à court d’idées de son côté. « Mon père jamais de la vie mais Boris.. j’avoue c’est tentant là. » Il a jamais rêvé de péter la tronche à son coloc mais pour l’exercice il veut bien l’imaginer Carl, alors il s’apprête mentalement à transférer l’image de Boris sur celle de Micha avec toute l’imagination dont il peut faire preuve. Sauf que c’est le moment que celle-ci choisit pour lâcher, dans le plus grand des calmes, qu’elle le nomine depuis deux semaines. Carl il en fait tomber un gant - mal scratché - tellement ça le troue sur place. Il ouvre de grands yeux effarés, et il espère franchement que c’est une blague. « T’es sérieuse Micha ? » Elle semble l’être c’est bien ça qui l’inquiète, et forcément y’a une question qui lui arrive très vite une fois que l’info est montée jusqu’à son cerveau. « Je peux au moins savoir pourquoi ? » il demande avec son air de mec hyper vexé, mais aussi sacrément perdu par cette révélation sortant de nulle part. Il remet son gant et sans prévenir il met toute la force qui peut dans un nouveau coup, bien plus puissant que les deux premiers mais sa motivation est déjà un peu morte. Carl ça l’amuse pas qu’on se serve de ce genre de choses pour lui filer un coup de boost, ses sentiments sur le moment ils passent à la trappe et il pensait être un peu plus ménagé que ça quand même. « Tu me balances ça normal, franchement c'est pas cool. » Un rien peut le faire vaciller Carl, faut pas oublier qu’il a zéro résistance face à ce genre de chocs que d’autres encaisseraient sans problème. Ce qu’elle veut c’est l’énerver pour qu’il lâche tout mais plutôt que de le stimuler ça le décourage le bonhomme, il était pas prêt pour cette claque. L’effet bashing contre sa tronche il l’a bien senti passer la semaine dernière et en fait il préfèrerait pas savoir qui y a contribué, parce que des déceptions de ce genre il s’en passerait bien en ce moment où il remet facilement tout en question.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
awakening (mercredi, 15h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: awakening (mercredi, 15h25) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SALLE DE SPORT-
Sauter vers: