Partagez
 

 Sylar. (mercredi à 11h11)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Sylar. (mercredi à 11h11) Empty
Message (#) Sujet: Sylar. (mercredi à 11h11) — Mar 16 Juin - 20:34

@Maci

Jill, elle ne se tape pas la pire coloc de la baraque cette semaine. Maci, c’est vraiment la bonne poire par excellence et sa personnalité conciliante matche à la perfection avec la tendance tyrannique de la gamine. Elles se complètent bien d’une manière totalement fucked up où l’une glisse ses exigences lumière/réveil&co, pendant que l’autre opine du chef pour suivre toutes ces directives. Jill, elle se pointe dans la chambre selon le petit schedule qu’elle a communiqué à la californienne dès dimanche soir afin qu’elles fassent coïncider leurs rythmes de vie pour faciliter la cohabitation. La môme, elle ne veut plus de colocs qui la délogent de ses rencarts sous format rêves avec Timothée Chalamet à 6am parce qu’ils vont se faire un footing. C’est mort. Elle se montre donc intransigeante à propos de l’emploi du temps qu’elle leur a concocté. 11h, c’est leur petit moment cocooning après avoir avalé un snack matinal et s’être douchées. « Il est où le chat ? » elle demande en tamponnant ses cheveux encore mouillés après son passage dans la salle de bain. Rien à battre de Maci, Jill, elle est surtout intéressée par le gros matou roux qui semble avoir élu domicile dans le chalet, visitant régulièrement leur chambre cat-friendly. Bizarrement, derrière ses airs de nana détachée de tout et son insensibilité chronique, la gamine adore les chats. Ils partagent trop une vibe similaire à la sienne avec leurs attitudes de bestioles mi-attention-whore, mi-rien-à-branler quand t’essaye de les caresser et qu’ils te laissent en plan pour aller voir ailleurs. Elle se laisse tomber sur le lit pour gratouiller le dessous du menton de Garfield bis. « On peut pas changer son nom ? Alfred, ça fait grave pitié. » Ils doivent tous se foutre de sa gueule ses potes félins avec ce patronyme so 1940. On croirait le blaze qu’un vieille dame aurait pu donner à son chat en souvenir de son mari décédé. « C’est trop con que Lejla soit partie, ça aurait pu lui faire de l’entraînement pour s’habituer à sa future vie de célibataire 4ever. » La môme, elle la voit bien sa BFF se la jouer Bridget Jones sans mec, mais avec cinq chats histoire de profiter de la compagnie d’êtres vivants moins exigeants. Elle ramait total sur le bail Costa, donc Jill, elle ne sait plus trop quoi penser de ses capacités pour pécho à l’extérieur. C’était grave la loose d’avoir dû subir l’autre gland en train choper son overly-attached girlfriend en fin de prime juste sous leurs yeux. Un peu comme Maci qui fait aussi grave pitié depuis dimanche soir avec l’histoire à sens unique qu’elle partage avec Gianni (et l’ensemble des candidats de manière générale, qui en ont un peu rien à carrer de sa tronche). « T’as déjà pensé à t’en prendre un ? » Non pas qu’il ait un lien entre ce qu’elle disait y’a deux secondes et cette question, mais un peu quand même. Heureusement que Maci a son gosse à la maison pour se donner un peu de contenance dans son célibat qui s’éternise. Jill, elle est en quête d’un nouveau dossier amoureux à traîter, comme elle se fait un peu chier depuis le départ de sa grande copine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
Sylar. (mercredi à 11h11) Empty
Message (#) Sujet: Re: Sylar. (mercredi à 11h11) — Mer 17 Juin - 20:08

Jill elle a des habitudes dignes d'une petite vieille, Maci elle comprend pas trop mais bon, au final, ça lui coûte pas grand chose vu l'activité qu'elle a cette semaine. Au final ça a presque un côté un peu rafraîchissant de passer du temps avec une candidate qu'elle connaît peut et qui est visiblement réputée pour mener sa propre barque avec ses piques ultra-franches. En tous cas leurs dramas respectifs sont pas liés alors c'est cool, pas besoin de se justifier ou ménager qui que ce soit, Maci elle peut juste faire semblant que tout va bien après son espèce de petit coup d'émotion totalement sorti de nulle part à unfollow Gianni sur le réseau social pour gérer son truc dans son coin et ignorer ses problèmes perso. Elle fait chambre commune avec Jill et le chat, donc, vu que Alfred a décidé que Maci serait son humain attitré depuis leur retour. Ça lui va ça aussi à Maci, c'est un super plan de diversion et ça a un côté réconfortant. Elle est assise sur son lit à se brosser les cheveux dans son legging et son sweat venu tout droit du placard de lycéen de Danny, quand Jill débarque et réclame illico le chat. Maci indique une direction avec sa brosse d'un geste. « Là... je crois qu'il a faim, il arrête pas de miauler pour réclamer. Pire que Santo ! » elle fait avec un rire. Ces mecs là, toujours là pour zoner ou se faire bien voir quand ils ont besoin de quelque chose. Jill balance sa critique du nom du chat, qui laisse Maci un peu perplexe avant de hausser les épaules. « Ah bon. Comme tu veux, moi j'ai l'habitude de l'appeler Alfred. Tu voudrais l'appeler comment toi ? » Après tout c'était l'idée de Costa ça, et comme leur combine Batman et Robin a l'air d'être en carton total au final le chat aussi il a peut-être droit à être rebaptisé, même si ça va lui prendre du temps pour s'habituer à l'appeler autrement. Elle raille un peu Jill avec sa pseudo-pique envers cette pauvre Lejla qui n'a rien demandé, mais bon c'est sa pote alors ça se trouve ça l'aurait fait rire. En tous cas Maci elle a clairement un autre avis sur la question, surtout depuis ce prime. « Franchement Alfred il écoute et il juge pas, c'est pas si mal hein. Elle a peut-être bien raison Lejla d'habiter à la campagne avec ses animaux en fait, » elle fait en haussant les épaules. Pas de problème de relations toutes pétées ou de se faire avoir en bonne poire que tout le monde aime bien malmener pour rigoler sans penser à ses sentiments, au moins le chat, il est honnête, tout ce qu'il veut c'est dormir et bouffer. Justement elle en parlait avec Michaela et Cami, tiens, de ces histoires d'animaux. « Bah l'autre jour je me disais que j'aimerais bien qu'on adopte un chien à la maison mais il passerait vraiment trop de temps tout seul enfermé alors c'est pas trop un bon plan... » elle répond en grimaçant. Entre elle qui bosse, Oscar à l'école et papa qui est à côté de ses pompes et remarquerait même pas la présence de qui que ce soit quoi qu'il arrive, mauvais deal. Un chat par contre, ça vit sa vie, c'est sans doute plus réaliste. « Peut-être que je ramènerai Alfred si j'ai le droit. Oscar il serait content d'avoir un animal à la maison je crois, » elle ajoute avec un sourire en hochant la tête. Si on l'autorise et que personne ne le réclame à Hallstatt, bien entendu. Ça lui ferait mal au coeur de le laisser tout seul ici en partant, après tout ça. « T'en a chez toi ? » elle demande alors à Jill. Curieusement elle l'imagine mal avec des animaux de compagnie, la gamine, mais c'est peut-être une fausse idée. Elle donne pas l'impression d'avoir la patience pour ces trucs-là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Sylar. (mercredi à 11h11) Empty
Message (#) Sujet: Re: Sylar. (mercredi à 11h11) — Dim 21 Juin - 10:05

De base, côtoyer d’autres mammifères ne fait pas vraiment parti des projets de Jill. Elle est censée faire la gueule à tout le monde, mais dès qu’elle voit le chat, elle a des pulsions d’humanité qui lui donnent envie de gâtifier. Maci, elle est plutôt chanceuse de venir en lot avec l’autre boule de poils, parce qu’elle bénéficie d’une toute nouvelle forme de tolérance de la part de la môme qui ne peut plus saquer personne d’autre dans le chalet. C’est un peu comme quand t’essaye de chiner une milf en te mettant bien avec ses gosses pour te faire bien voir. Jill, elle temporise un max au niveau de sa mauvaise humeur dès que sa coloc lui pose des questions de grosse teubée de la vie, parce qu’elle veut continuer à pouvoir papouiller Alfred quand ça lui chante. « C’est une petite attention-whore, c’est pour ça qu’on accroche si bien. » elle expire sans trop préciser si elle parle du chat ou de l’autre gland egocentrique qui se retrouve avec bien plus de meufs qu’il ne le mérite autour de lui. Par contre le blaze-là, ce n’est plus possible. Choix de merde. « Morley. » elle décrète sans trop prendre la peine de voir si Maci valide le deux-centième nouveau nom donné à l’animal. « Tu connais ou pas ? » Sans doute que non. La réf, il n’y a que Jill qui a été à moitié élevée par la télévision qui peut la capter, mais ça la fait délirer l’easter-egg qu’elle est prête à confier à sa toute nouvelle pote privilégiée. « C’est une fausse marque de cigarette qu’on retrouve dans pas mal de films ou de séries. Regarde : même couleur. » elle souligne en soulevant légèrement le chat qui n’a rien demandé pour mettre en évidence sa fourrure orange/blanche façon vieux mégot. Et puis Morley, ça aura au moins le mérite de sonner un peu plus unisexe. Maci, elle lui sort la tirade des nanas désespérées à force de se faire jeter par les mecs, comme quoi un animal de compagnie, ça ne juge pas. Ça fait un peu pitié mine de rien, mais la môme ne bronche pas trop. « Eww. » elle balance face à l’idée de la candidate d’adopter un molosse. Jill, c’est le genre à rouler des billes de manière excédée quand elle entend un aboiement, définitivement plus cat-person que dans l’autre camp. « C’est trop needy un chien. Faut tout le temps le surveiller, le sortir, l’éduquer... Zéro indépendance. Pour le coup, c’est comme se retrouver québlo avec Carlito. » Et on est tous d’accord pour affirmer que la version Santo/Chat est bien plus appréciable. « J’ai un chat tout noir. Il s’appelle Salem. » Nouvelle petite référence pop culture puisque Jill n’existe qu’au travers des programmes qu’elle mate H24, enfermée dans sa chambre. « Mon père me l’a offert quand sa nouvelle famille 2.0 a emménagé pour faire passer la pilule. » Parce que la gamine, elle en avait strictement rien à péter de son grand frère flambant neuf. C’était même plutôt une plaie de se le voir imposer dans son environnement, donc il avait fallu trouver un truc pour calmer sa crise d’enfant unique perdant son statut de star de la baraque. « Ce serait cool si tu pouvais au moins le ramener lui… » Et puis ça va que Morley/Alfred, il va pas trop faire chier au contraire d’un Gianni tout récalcitrant à l’idée d’embarquer à l’intérieur de sa valise. « Quand tu t’es inscrite à l’émission, t’espérais rencontrer quelqu’un ? » elle demande puisque Maci, c’est un peu la neuneu sentimentale de la saison. C’est triste, parce que la meuf est aux antipodes des 3/4 des candidats qui racontaient ne pas croire en l’amour au sein du microcosme TD, mais au final c’est limite la seule à se faire ghoster sur ce plan-là. « Ou t’avais un goal particulier pour accepter de participer à une télé-réalité ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
Sylar. (mercredi à 11h11) Empty
Message (#) Sujet: Re: Sylar. (mercredi à 11h11) — Lun 22 Juin - 18:41

Maci elle se marre un coup à la proposition de nom de Jill pour le chat, ça sonne aussi ridicule que Alfred dans sa tête quand même. « Pffff, » elle lâche, avant de hocher la tête quand sa coloc lui demande si ça lui parle. Franchement elle avait pas entendu ce mot depuis hyper longtemps, calé dans un coin de sa tête de gosse de la banlieue hollywoodienne. « Oui je connais, mais tu vas chercher loin quand même, » elle fait avec un gloussement. Maci elle y aurait pas pensé d'elle-même en tous cas, même si c'est pas très flatteur pour ce pauvre chat d'être comparé à une vieille cigarette. Des trucs roux ou orange y'en a quand même plein d'autres qui sont plus valorisants qu'un mégot de clope. Le coup du chien, en vrai, Maci, elle dit ça, mais elle est assez d'accord avec Jill niveau arguments - ça collerait surtout pas à son train de vie et le pauvre, il s'ennuierait terriblement. « Ouais c'est cla- hé c'est pas cool ça ! » elle commence avant de s'offusquer un peu de la pique gratuite sur Carl. Bon, elle a pas forcément tort, Carl il donne un peu envie de s'en occuper aussi comme un petit chien mais pas nécessairement du même ton négatif qu'emploie la gamine en face d'elle. Cela dit c'est pas trop son mood de s'attarder sur des batailles comme ça à Maci, elle a pas les épaules pour donner des leçons de morale à la Rosamie. C'est marrant mais Jill avec son chat noir de sorcière, ça colle bien à l'image que Maci se fait d'elle. Même si elle aurait été tout aussi peu surprise de l'entendre dire qu'elle aime pas les animaux tout court. « Mais du coup t'es quand même contente de l'avoir avec toi, Salem ? » elle demande. Peut-être que les intentions de son daron ont pas forcément été bien interprétées dans son contexte familial un peu compliqué mais bon, le résultat est là, y'a son chat. « Dis donc après le clan des Halliwell tu me jettes pas de sort pendant la nuit hein, » elle raille un peu avec un sourire amusé. Jill elle se serait marrée avec Abbi et ses histoires de vaudou en saison 10. Ou peut-être pas, en fait, Abbi, elle était un peu trop exubérante pour que ça matche avec Jill, en mode magie blanche contre magie noire. Jill elle arrive avec sa question hyper dans l'air du temps sur la romance dans l'émission et Maci, elle hausse les épaules. « Bah c'était possible mais c'était pas non plus ma priorité. Enfin, forcément, t'as regardé Thrown Dice toi aussi, c'est possible que ça arrive quoi, mais je suis pas là pour ça en premier... » Surtout que Maci elle sait bien que de son côté c'est un peu galère, avec Maurizio ils avaient un peu évoqué que ça pourrait peut-être l'aider mais faut croire que c'est l'effet inverse qui s'est produit. « Bon après moi je leur avais dit à la prod hein que j'ai le crush facile mais bon ils ont pas dû trop écouter, » elle ajoute avec un rire las. Pas au level Carl, faut pas déconner, mais quand même. C'est hyper parlant qu'elle soit du genre coeur d'artichaut à ce point mais aussi seule depuis six ans. Niveau objectifs par contre elle toque pas à la bonne porte, Jill. « Pas vraiment... franchement je fais pas grand chose qui aie un but précis dans ma vie en général, » avoue Maci en haussant une nouvelle fois les épaules. Maci elle réfléchit pas beaucoup, ou juste après coup. Y'a plein de trucs qu'elle fait sous le coup du feeling ou de l'impulsion du moment, comme ça. « Mes collègues ont voulu que je passe les castings, et puis j'aime bien l'émission, alors c'est juste pour le fun tu vois. Et pour gagner un peu d'argent aussi, » elle précise. Histoire que ça serve un peu à quelque chose quand même, tout ça, et qu'elle puisse ramener de quoi au moins emmener Oscar à Disneyland une deuxième fois.  Encore faut-il qu'elle arrive à atteindre la demi-finale pour valider la cagnotte gigantesque qu'elle a réussi miraculeusement à amasser. Maci se retourne vers Jill en tailleur sur son lit, alors que Alfred semble vouloir les rejoindre pour chiller sur les matelas aussi. « Toi t'es jeune. Comment ça se fait que tu sois là ? T'as un super secret de fou à défendre ? C'était un pari avec tes potes ? Elle ressemble à quoi la Jill qui va rentrer chez elle après Thrown Dice tu crois ? » Elle a des tonnes de questions Maci, mais Jill c'est genre son opposé extrême. Et c'est quand même particulier de faire de la télé-réalité à peine sortie de l'école quand on voit la place que ça peut prendre chez les candidats comme chez les téléspectateurs, à les observer par écran interposé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Sylar. (mercredi à 11h11) Empty
Message (#) Sujet: Re: Sylar. (mercredi à 11h11) — Jeu 25 Juin - 16:40

Jill, elle se lance pépouze dans son activité de réattribution de noms pour animaux de compagnie désœuvrés. Alfred/Morley, c’est son premier client et elle compte proposer ses services pour renommer le pauvre Oscar qui se tape encore une fois un blaze de ieuv à l’initiative de Maci. Un petit Phinnaeus ou Maddox ambiance Julia Roberts/Angeline Jolie, ça claquerait nettement mieux sur la liste de la cantine de l’école primaire du gosse. Elle garde l’idée pour plus tard, histoire de ne pas trop abuser alors qu’elle vient déjà d’imposer son idée de patronyme concernant la boule de poils qui squatte le lit. Certains diront que la môme ne respecte pas du tout le chat en le nommant d’après un mégot, mais elle trouve que ça le fait grave de son côté. La candidate s’offusque deux secondes de la comparaison entre Carlito et un petit chiot tout needy, ce qui lui tire un sourire tranquille. « Pas cool, mais véridique. » Avec sa tronche de beagle qui a constamment l’air de venir de pisser sur le tapis, là. « Je l’adore. » elle souligne à propos de Salem qui doit être l’un des rares êtres vivants ne vivant pas dans une série ou dans un bouquin qu’elle parvient à supporter à 100%. Il est trop drôle avec son côté balek propre aux chats et super utile lorsqu’il s’agit de participer à des vidéos pranked Youtube comme le What the Fluff Challenge. « T’inquiètes, t’es pas la première victime sur ma liste. » elle affirme dans un rictus, comme si elle avait vraiment établis un ordre de candidats à éliminer façon Arya Stark. « Sauf si tu te mets à ronfler, mais pour le moment ça n’a pas l’air d’être le cas. » Pas le bon moment pour se chopper un rhume à cause de la clim. Avec sa gueule de psycho, Jill, elle a toujours l’air d’être sur le point de lancer un sort vaudou aux candidats qui ne lui plaisent pas assez. C’est son truc de s'évertuer à parfaire son image de gamine aux innombrables mystères et à l'aura inquiétante. Le genre dont il vaudrait mieux se méfier. Si elle devait balancer des sorts à ses colocs pour assouvir sa vengeance de sorcière blessée, y’a un paquet de monde qui passerait avant Maci et sa personnalité de petite nana chill. Jill, sans grande originalité, elle plonge la conversation dans une vibe gossip en tentant de gratter des infos au sujet des relations entre les candidats. Le délire Gianni/Maci, c’est un peu la nouveauté de la semaine que personne n’avait vu venir puisque la jeune femme se fait salement friendzoner depuis toujours. C’est triste quand on constate à quel point l’italien a l’air open pour tout un tas de bails entre Cami, Roma ou Aera afin de se créer de l’importance, tandis qu’elle reste exclue de ce cercle de gonzesse chinables. « C’est quoi ton genre de gars ? T’as un exemple célèbre ? » elle demande pour activer sa base de donnée interne d’entremetteuse, même si elle s’est royalement plantée sur le couple Costa/Lejla. « A part les metro BG ? » elle ajoute dans un sourire. I see you Maci avec les crushs pour des types tels que Gianni ou Natéo. La meuf, à tous les coups, elle droit craquer sur le genre David Beckham et Justin Timberlake à l’extérieur. Apparemment, la californienne fait aussi partie de la même team de touristes que Jill et Carlito qui se sentent largués face aux brother Napoli qui leurs teasent tout un délire pour justifier leur participation à l’émission. « Bof. Je n’ai pas non plus de raisons particulières. Mon demi-frère m’a défiée de m’inscrire en disant que je ne serais jamais sélectionnée et j’ai voulu lui prouver le contraire. » Jill, elle n’a aucune cause à défendre et même si l’argent serait appréciable, elle pourrait tout aussi bien faire sans. « La Jill qui va rentrer chez-elle, elle ressemble pas mal à celle d’il y a plusieurs semaines, honnêtement. » Zéro progression dans le personnage. La môme, elle le revendique haut et fort en jugeant les amours de Santo, sans capter que c’est un peu triste cette insensibilité à l’expérience et sa tendance à stagner dans son rôle de gosse capricieuse. « Tu comptes faire quoi en sortant de TD ? T’as des projets que tu aimerais concrétiser avec l’argent que tu pourrais gagner ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: CHAMBRES 3 ÉTOILES-
Sauter vers: