Partagez
 

 midlife (ven, 11h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
midlife (ven, 11h) Empty
Message (#) Sujet: midlife (ven, 11h) — Mer 17 Juin - 12:14

@Rosamie

Pourquoi ne pas se faire un spa pour arrêter de ruminer sur ces histoires d'élimination ? Santo c'était un peu son délire du matin, pour étouffer la gueule de bois de la veille et cette espèce de fatigue chronique qu'il se traînait derrière lui à force d'alterner les phases d'ultra excitation et d'ultra réflexion. Il avait traîné Rosa dans le délire, parce qu'elle se méritait bien un sauna d'anniversaire, la môme. Depuis deux semaines ils s'étaient à peine captés, d'une part à cause de la séparation évidente aux deux coins de l'Autriche, mais aussi parce que - rendus à 12 - c'était difficile de passer un moment réellement en tête à tête avec quelqu'un. A force, le chalet était plus vide que rempli, et toutes les individualités avaient tendance à se rejoindre pour laisser défiler les journées. Leur cercle se restreignait progressivement et, pour la deuxième fois, l'incertitude autour du résultat du prime de dimanche se faisait ressentir. Santo il se demandait surtout de quoi seraient faites ses journées s'il en venait à partir du jour au lendemain. Par extension il se demandait aussi où étaient Lejla et les autres. Aera, elle semblait assez logiquement être rentrée en Corée. Elle était entourée de son fameux groupe de potes dont elle leur avait plusieurs fois parlé. Lejla, c'était différent, il en était certain. La route jusqu'aux demi était limpide, il ne manquait pas grand chose, et pourtant l'objectif final lui semblait encore trop loin. Ca l'emmerdait de s'épuiser à penser à ces trucs là alors que ses propres objectifs étaient déterminés depuis un bout de temps. Le sauna, c'était une façon de se vider la tête et de retrouver l'évidence des discussions qu'ils avaient toujours pu entretenir avec Rosa. T'espérais en retirer de quoi de cette aventure ? A part pouvoir parler de ton secret. Ses yeux gris s'étaient braqués vers elle tandis qu'il fermait la porte derrière lui, dégageant sa serviette pour rester en short de bain. By the way. Je l'avais pas. Son visage s'était fendu d'un sourire. Elle savait bien à quoi il faisait mention, vu les questions incessantes qu'ils s'étaient amusés à s'échanger à propos de leurs secrets au fil des semaines. Santo c'était un maladroit, il avait du mal à aborder ce sujet là et savoir réellement quoi en dire. La seule avec qui c'était plus évident c'était Kara, parce que son histoire faisait pas mal écho à son vécu. T'irais où, si tu devais définitivement partir des Philippines ? Elle lui avait déjà dit quelques fois que ça pouvait être un plan, d'ici quelques années, de voir le monde. Mais si elle le faisait avec sa famille ça apportait d'autres contraintes, et vu ce que chacun racontait de son propre pays elle devait commencer à se poser des questions sur sa destination idéale, Rosa.

_________________
midlife (ven, 11h) Street-Art-a-Napoli-il-Nuovo-Murale-di-Jorit-a-San-Giovanni-a-Teduccio-6khh9w2ljt0414jift723yhad22p174pe2gs7nkm2es
“mihi mori lucrum”
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie En ligne
midlife (ven, 11h) Empty
Message (#) Sujet: Re: midlife (ven, 11h) — Ven 19 Juin - 20:54

ça fait un moment que t'as pas mis les pieds dans le sauna, où la chaleur rappelle un peu le destin de la planète. c'est trop chaud et si c'est bon pour quinze minutes, ça ne peut pas l'être de manière continue. on passe au hammam, et là, c'est typiquement ce que craignent les scientifiques, une parfaite représentation de ce qui pourrait arriver aux Philippines et qui vous tueraient tous. tu ne considères pas ça comme un entrainement, parce qu'il manque l'humidité qui rend le mélange explosif. tu considères ça comme une opportunité de renouer avec un Santo que tu n'as quasiment pas vu depuis plusieurs semaines. c'est qu'il t'a manqué l'Italien et ses questions appuyées pour essayer de démêler le mystère que tu semblais représenter. alors que tu te retrouves dans la chaleur apaisante du spa, Santo te demande ce que tu voulais retirer de cette aventure. vaste question. tu réfléchis une seconde en dénouant ta serviette pour la poser à côté de toi, te retrouvant en maillot dans la cabine. en dehors de ça, c'était aussi une manière de me tester. de faire une petite cure detox instagram, de m'éloigner de ma famille, de rencontrer d'autres personnes et de sortir un peu de mes croyances vis-à-vis de l'occident. parce que tu savais pertinemment que t'allais tomber sur une majorité d'occidentaux, de gens venant de pays du Nord, qui vivent dans des pays plus accueillants et plus propices à des vies plus faciles. Santo, son vécu est à l'opposé de tout ce que tu t'étais imaginé, de tout ce qu'on t'avait dit. tu savais que tout n'était pas rose parce que ça ne l'est jamais, mais tu n'imaginais pas ça. mission réussie. tu conclus dans un sourire. parce que t'as pas abandonné, t'es toujours là après plus d'un mois et ton aventure a juste commencé à basculer très récemment. c'était plutôt un long fleuve tranquille jusqu'ici, tu dois bien le reconnaître. et toi, c'est quoi le but premier ? avoir de l'argent pour ta famille ? l'aveu de Santo te fait sourire, un brin amusée. j'avoue, je savais qu'il serait pas facile à péter ce secret. t'es arrivée avec la conviction que si tu n'égrainais pas les indices, personne ne pourrait le trouver parce que ça reste un sujet nouveau et complexe. alors t'as fait en sorte qu'on puisse le trouver, tu l'as rendu le plus accessible possible sans le donner gratuitement non plus. surtout, t'es contente d'avoir eu le luxe de choisir qui pouvait potentiellement y avoir accès. et j'aurai aimé que tu le trouves, j'étais pas contre. Santo il savait que tu ne voulais pas que n'importe qui le découvre, et tu l'estimes suffisamment capable de le respecter et d'essayer de le comprendre pour lui accorder l'opportunité de le saisir. t'as répondu à toutes ses questions le plus honnêtement possible et t'as fait en sorte de l'aiguiller de la même manière que tu as aiguillé Costa. sa question, elle est difficile et elle t'arrache un léger soupir. ça te paraît défaitiste, si je te dis qu'il n'y a nul part où aller ? tu demandes avec la plus grande honnêteté. si je pars définitivement, ce sera avec ma famille et je vois aucune alternative. on en a discuté avec Cami et... y'a trop de critères à respecter. c'est con, mais c'est comme ça. tu peux pas partir définitivement en laissant ta famille derrière toi. c'est la chose la plus importante au monde à tes yeux. mais j'avoue que l'Europe, pour quelques années, ça me tente. mais j'irai là où je pourrai aller avec une nationalité comme la mienne. parce que l'Europe, t'as bien conscience qu'on y rentre pas comme ça. il t'a fallu faire des pieds et des mains pour avoir un visa pour aller passer les castings : une lettre de la production qui appuyait les raisons de ta venue, des lourdeurs administratives, des contrôles dans tous les sens pour s'assurer que tu n'étais pas là pour épouser le premier anglais que tu croiserais... être Italien, t'as l'impression que ça te dessert ou que ça t'aide, dans la vie ? tu demandes, curieuse d'avoir son avis sur le sujet.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
midlife (ven, 11h) Empty
Message (#) Sujet: Re: midlife (ven, 11h) — Dim 21 Juin - 23:20

Santo ça lui faisait péter une durite interne l'idée que Cos soit sur le banc des nominés. Evidemment c'était un truc auquel ils s'étaient préparés, mais dans sa tête ça ne faisait aucun sens. S'il y en avait un qui devait aller loin, c'était Costa. C'était lui le stratège, le plus sensé. Le blond, à son niveau, il s'était convaincu qu'il finirait par se faire squizzer après avoir déconné d'une manière ou d'une autre. Et après leur dispute de l'autre jour, la perspective de le voir partir dimanche le rendait dingue. S'enfermer ici, avec Rosa, c'était aussi une manière de faire retomber la pression. Elle aussi elle se retrouvait pour la première fois sur le banc de touche. Un cheminement qu'ils finiraient tous pas faire, un de ces quatre. Santo, à défaut de vouloir réellement l'interroger sur son secret, il préférait poser des questions qui s'en approchaient. Il n'avait pas cette empathie nécessaire à poser les bonnes questions, mais il s'intéressait suffisamment aux personnes pour chercher à comprendre leur manière de penser. Elle, au-delà de ce qui l'avait poussée à venir parler de sa situation, et de celle de milliers d'autres personnes, il voulait surtout comprendre comment elle se projetait, ici, aujourd'hui, là-bas, demain. Et du coup, ça va impacter comment ton retour ? Peut-être que ça ne l'impacterait pas du tout. Rosa, depuis le début elle lui disait qu'une fois rentrée aux Philippines elle se contenterait de reprendre ses études, passer ses examens et arracher son diplôme. Non, l'argent c'est pas le but premier. Il pouvait bien lui dire ça, aujourd'hui. Ses lèvres avaient laissé couler un sourire. C'est plus compliqué que ça. Mais elle le saurait bien assez vite, Rosa. Parce que Santo il avait une cible sur sa gueule depuis quelques semaines. Et à l'approche des demi-finales il voyait la perspective de valider sa cagnotte se déliter doucement. Cos était tellement à fond dessus, il me faisait marrer. Inconsciemment, en voyant son fratello se dédier à 100% à cette recherche en premier lieu, il s'était un peu détourné du truc. De toute façon, Santo il était buté sur une idée que Cos avait apparemment mentionnée, mais qui n'avait rien à voir avec l'intitulé final. Mais c'était marrant, ce jeu des questions réponses. Il avait lentement allongé ses jambes devant lui, avant de braquer ses yeux gris sur Rosa. D'ailleurs, t'as pas d'autres questions ? Peut-être, qu'au fond, c'était un truc qui faisait marrer que lui, de pousser la confrontation aussi frontalement. Et à défaut de pouvoir la questionner sur son secret Rosa, il cherchait d'autres voies pour s'imaginer où elle serait, d'ici quelques mois ou années. Quels critères ? A ce niveau, il captait pas des masses Santo. Partir des Philippines, il pouvait bien saisir que ça la dérange, comme lui ne s'était jamais vu partir de Naples. Mais pourtant, à l'entendre, c'était aussi la seule issue face à l'évidence d'une catastrophe écologique. Londres ? Pour voir ta petite Roma. Il ne lui proposait pas Naples, vu le portrait qu'elle devait s'en faire avec leurs différentes descriptions. Naples c'était pourtant magnifique. La mer, le volcan, l'horizon, les ruelles, l'orange du coucher de soleil, le bordel des enfants qui criaient, le linge qui pendait entre les bâtiments. Y'avait rien de plus beau. Mais rien de plus hostile pour un étranger. Ni l'un ni l'autre. Déjà parce que je me sens pas vraiment italien, je me sens napolitain. Ca, c'était évident. Même à Miami j'ai pas vraiment traîné avec beaucoup de ricains. Mes potes, c'est surtout des italiens comme moi. Les gars du resto, les potes de potes déjà installés depuis un moment. Et puis j'ai jamais eu l'impression de vouloir prouver un truc qui nécessitait de remettre en question qui j'étais. C'était sans doute une question d'égo. Mais de façon plus terre à terre, un italien aux US c'était juste un italien, un pizzaiolo, un mec de plus dans le paysage. Rien de vraiment bouleversant.

_________________
midlife (ven, 11h) Street-Art-a-Napoli-il-Nuovo-Murale-di-Jorit-a-San-Giovanni-a-Teduccio-6khh9w2ljt0414jift723yhad22p174pe2gs7nkm2es
“mihi mori lucrum”
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie En ligne
midlife (ven, 11h) Empty
Message (#) Sujet: Re: midlife (ven, 11h) — Lun 22 Juin - 22:53

qu'est-ce que ça va changer ? tu hausses les épaules, incapable de répondre quelque chose qui puisse s'approcher de la réalité. la vérité, c'est que t'en sais rien. qu'est-ce que Thrown Dice va t'apporter ? ta cagnotte est officiellement dans le négatif (manquerait plus que tu doives payer la production à la sortie), ton secret est révélé, tu es sur le banc des nominés... j'imagine que ça va seulement m'apporter de la visibilité. bonne comme mauvaise., tu réponds en haussant les épaules. ton regard se pose sur les pommettes de Santo. c'est que la chaleur commence déjà à se faire ressentir. la vérité, c'est que tu sens que ça va pas t'apporter grand chose, cette aventure. tu sais que tu ne fais pas l'unanimité à l'extérieur et que ton message a sûrement été brouillé par ta discussion avec Carl. t'as été une vraie connasse, et tu doutes que l'audience l'oublie de si tôt. j'ai un peu peur de retourner aux Philippines, pour être totalement honnête., tu souffles dans un léger sourire. d'un côté, t'as hâte, parce que y'a tes parents et les jumeaux, mais de l'autre, tu ne sais pas quel pays tu vas retrouver. il s'est passé un événement majeur pendant ton absence, et t'as peur des conséquences de cet événement. de ton côté, tu le questionnes aussi, parce que tu te demandes ce qu'il cherchait à accomplir, à prouver ou à obtenir en venant ici. mais ce n'est pas l'argent qui a motivé sa venue, il te l'indique directement. il précise que c'est plus compliqué que ça. tu hoches la tête. de toutes façons, tu te doutes que c'est une quête commune, quelque chose qui doit concerner autant Santo que Costa. il est ensuite question de ton secret, et Santo, tu sais qu'il a laissé à Costa le loisir d'essayer de le trouver. au lieu d'engager une bataille avec son frère, il s'est consacré à d'autres choses. il avait des tonnes d'idées., tu confirmes dans un léger rire. à chaque début de confrontation, Costa balançait une idée que tu commençais par déconstruire totalement pour le remettre sur la bonne voie comme tu le pouvais. c'était pas facile non plus pour toi, d'essayer de tout lui dire sans trop en dire. mais finalement, tu te félicites (et tu félicites Costa) d'avoir réussi à lui donner les bonnes clefs pour qu'il les utilise au mieux. tu pensais à quoi, toi ? tu demandes, curieuse de savoir ce que Santo pouvait bien avoir en tête concernant ton secret. parce que tu sais qu'il a pensé à des choses Santo, que tu as été sa première cible avant qu'il ne change d'avis pour laisser le champ libre à son complice de toujours. tu souris, un sourire tendre et amusé à la fois à l'évocation de votre petit jeu de questions-réponses. je suis totalement d'accord., tu réponds dans ce même sourire. ça t'amusait ce petit jeu entre vous, notamment parce que vous tombiez toujours bien à côté, tous les deux. et lorsqu'il te demande si tu as des questions, tu secoues la tête. ce serait pas hyper équitable..., tu souffles dans un sourire alors même que tu en as à peu près douze en tête. est-ce que c'est quelque chose que vous avez fait ensemble ?, tu demandes en plongeant ton regard dans le sien. t'as l'impression que c'est un lourd secret, et t'arrives pas à cerner quoi. peut-être que tu te plantes, sur toute la ligne. d'un côté, tu te demandes si leurs secrets sont réellement si connectés, au point d'être un secret commun. la vérité, c'est que t'as plutôt l'impression que chacun a une partie d'une histoire. tu sais pas, t'as l'impression d'avoir un gros point d'interrogation au dessus des têtes de Costa et Santo, alors même que tu te sens assez proche d'eux. t'es d'ailleurs assez proche d'eux pour parler de tout ça, pour aller explorer des questionnements assez profonds sur vos doutes, vos futurs respectifs. et il est question du tien, le manque d'opportunités frappantes pour tes parents et toi-même.il faut que ce soit un pays où on parle l'anglais, mais où mes parents pourraient être employables. avec leur niveau de diplômes, c'est vraiment compliqué. mon père est devenu comptable, mais si tu le changes de pays, c'est plus les mêmes lois et tout, il serait perdu. et ma mère, elle a trouvé un travail en tant que secrétaire., tu hausses les épaules. je crois qu'ils ont pas trop envie de partir en laissant Bayani derrière eux. tu expires un peu bruyamment, un sourire las sur les lèvres. y'a plus grand chose à laisser derrière, mais tes parents sont quand même attachés aux souvenirs, certainement encore plus que vous. tu n'oses pas imaginer ce que c'est, pour des parents, de perdre un enfant. tu hoches la tête lorsque tu entends les syllabes de Londres et de Roma s'aligner ensemble. c'est l'évidence même. d'une part parce que le genre d'écoles que tu aimerais intégrer sont à Londres et à Paris. et à Londres, y'a des personnes qui sont chères à ton coeur, dont Roma et Michaela. Costa, tu l'y vois plus quand toi t'y seras, alors tu l'exclues direct de l'équation. carrément !, tu lâches dans un large sourire. ça te ferait kiffer de voir régulièrement Roma et ses filles. ça te ferait kiffer de partager leur petite vie lorsqu'elle acceptera de partager un peu de celle-ci. y'a Mica aussi, ça me ferait plaisir de la revoir., tu souffles dans un large sourire. des gens que t'as envie de revoir ici, y'en a quelques uns. t'as pas envie que ce soit la fin dimanche et t'as pas envie non plus que ça s'arrête là. tu penses que tu reverras certaines personnes, après l'aventure ?, tu demandes dans un sourire. tu penses à Kara, c'est évident. mais tu penses aussi à toi, tu serais vraiment pas contre revoir Santo s'il en avait envie aussi. finalement, vous avez beau ne pas avoir grand chose en commun, vous avez quand même super bien accroché tous les deux. en tous cas, c'est la manière dont tu vois les choses à ton niveau. Santo, il fait partie de tes candidats préférés dans cette aventure. tu lui demande ce qu'il pense de sa nationalité et sa réponse ne t'étonne pas vraiment. tu hoches la tête. Santo est attaché à son territoire, il fait preuve d'un certain chauvinisme depuis le début de l'aventure vis-à-vis de Naples donc t'es pas surprise le moins du monde. que sa nationalité n'ai aucune incidence, ça t'étonne pas tellement. il est persona non grata dans aucun pays et même si tu ne doutes pas qu'il y ai tout un tas de clichés sur les italiens, ça reste une nationalité qui ne te semble pas trop difficile à porter. tant mieux, vraiment. tu souffles dans un sourire. qu'il n'ai pas à nier qui il est, qu'il n'ai pas eu besoin de changer, c'est sûrement le plus important. de toutes façons, tu vois mal un autre Santo que Santo, il est trop vrai pour ça.

Spoiler:
 

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   En ligne
midlife (ven, 11h) Empty
Message (#) Sujet: Re: midlife (ven, 11h) — Ven 26 Juin - 11:52

Peur pour toi ou pour la situation aux Philippines ? Il avait bien capté qu'il s'était passé un truc dernièrement, Rosa en avait parlé ouvertement à certains et dans un chalet comme le leur les conversations étaient rarement totalement secrètes. De toute façon, depuis le début c'était dans son intérêt de raconter la situation qui régnait dans son pays, elle ne s'en était jamais vraiment cachée la philippine. Tu penses revenir pour les demi, si par hasard tu pars avant ? Ca c'était une question qui revenait aussi souvent dernièrement. Et Santo ça le butait complet de savoir Cos sur le banc des nominés, alors, d'une manière ou d'une autre, il avait besoin d'aborder le sujet. Rosa, ce matin, elle paraissait un peu défaitiste. Mais c'était peut-être le contexte du SPA qui jouait, ils commençaient clairement à être étouffés par la chaleur et ça ne rendait pas leurs visages des plus expressifs. Aucuns regrets d'être venue jusqu'ici, du coup ? Ses lèvres s'étaient déliées en un sourire. Son secret était suffisamment impactant pour que sa participation au jeu soit justifiée. Ma toute première idée c'était que t'étais une extrémiste écologique, surtout après le décès de ton frère et de ta grand-mère. Et j'pensais que le fait que tu sois modérée dans tes messages sur instagram c'était pour te protéger. Il avait haussé les épaules. A vrai dire il était un peu resté buté sur ça pendant toute la durée des ruminations de Cos, finissant par se détacher du sujet au profit d'autres secrets. Franchement on s'en branle que ce soit équitable à ce stade du jeu, non ? Toujours trop juste Rosa. Fallait qu'elle se mouille un peu. Ouais, entre autres. Mais bon, dit comme ça ça ne voulait sans doute pas dire grand chose. Tu sais j'ai un peu grandi avec Cos donc on a fait des tas de trucs ensemble. Il arborait son plus grand smile de fier emmerdeur. Santo c'était le spécialiste pour entre-ouvrir une porte et la refermer juste derrière. Il aimait bien la provoquer Rosa, surtout vu son absence considérable de cagnotte, il pouvait légitimement jouer avec le feu sans vraiment craindre les conséquences. Comme à leur habitude ils évoluaient en ping-pong, un coup son histoire à lui, un coup son histoire à elle. D'un côté il saisissait bien les limites au voyage qu'ils se foutaient, avec sa famille, surtout parce que Santo gardait cet attachement viscéral à ses propres racines qui l'empêchaient lui-même de réellement se créer des perspectives ailleurs. Mais en même temps, son fatalisme il était criant. Rosa ça se voyait qu'elle voulait découvrir le monde. Sur ce point là ils étaient radicalement différents. Lui, il aurait préféré crever à Naples sous une éruption du Vésuve que de quitter sa terre définitivement. Va falloir monter un plan là Rosa. T'as - au pire - deux jours pour trouver une solution à ça. Stop au fatalisme. Il avait claqué des doigts en braquant ses yeux sur elle. Santo il était plein d'énergie, au besoin. Se concentrer sur els histoires des autres c'était une manière de se détourner de ses propres petites pensées négatives. Il sentait le poids de l'inquiétude prendre le dessus sur sa légèreté des derniers jours et Rosa elle tombait à pic pour lui permettre de s'évader de ses petits problèmes. Honnêtement, je pense pas dans l'immédiat. J'ai trop de trucs à gérer à Naples en rentrant. Rentrer à la maison ça ne se résumait pas juste à retrouver ses proches, Santo il se traînait des trucs depuis trop longtemps pour que la situation se résolve aussi facilement. Mais ça pourrait être cool, à terme. Cette discussion, il l'avait déjà eue avec pas mal d'entre eux. Passez nous voir à Naples, pour qu'on vous montre la ville après vous avoir autant tannés avec. Ce serait une belle manière de mettre un coup de projecteur sur toutes les beautés dont ils n'avaient pas fait état lors des dernières discussions, plutôt orientées sur le contexte dans lequel ils avaient grandi. Piscine ? Il faisait d'un coup beaucoup trop chaud dans cet espace restreint et à quelques minutes près Rosa allait lui faire une syncope, vu la couleur de ses joues.



Spoiler:
 

_________________
midlife (ven, 11h) Street-Art-a-Napoli-il-Nuovo-Murale-di-Jorit-a-San-Giovanni-a-Teduccio-6khh9w2ljt0414jift723yhad22p174pe2gs7nkm2es
“mihi mori lucrum”
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SPA :: SAUNA-
Sauter vers: