Partagez
 

 hauteur. (mer. 19h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
hauteur. (mer. 19h) Empty
Message (#) Sujet: hauteur. (mer. 19h) — Mer 17 Juin - 22:46

Hauteur.
Mercredi – 19h00
@Jill

Extirper Jill de sa salle de projection fut déjà une mission en soit, celle de la sortir du chalet encore plus. Elle avait beau râler la gosse, Louis il était persuadé qu’un peu de nature et d’air frai lui ferait du bien. Tout le monde se résignait à la laisser dans son coin, en teenage princess qu’elle était, sauf que lui il voyait surtout une brat désorientée par la perte de son point de repère. Jill elle s’était renfermée comme une huitre, déjà qu’elle n’était pas avenante de base, c’était presque si chacun ne se risquait pas à ses quatre vérités à chaque mot qu’ils lui adressaient. Ce genre d’attitude, Louis, il n’en a absolument rien à foutre. Elle peut jouer au chiot enragé tant qu’elle veut, lui il a décidé qu’ils iraient voir les hauteurs d’Hallstatt aujourd’hui et en la trainant jusqu’au funiculaire il estime déjà avoir réussi l’exploit. Enfin, c’est surtout parce qu’il s’est vendu pour le reste de la soirée en lui promettant tout ce qu’elle voudrait. « J’espère que pour une fois tu me trouves bien sapé. » il souligne, parce que son qualificatif de plouc elle peut l’adonner à un autre pour cette semaine, il l’a laissé à la location avec ses joggings. Bratie elle s’était montrée visionnaire en commençant à le questionner sur le mariage la semaine passée et il avait rapidement éludé la question, comme il le faisait à chaque fois sur le sujet. Le mariage ça ne l’intéressait pas, et la redondance avec laquelle ce sujet revenait sur le tapis avait le don de l’angoisser. D’ailleurs, Jill, elle méritait bien une petite réponse. « La réponse c’était non. » il glisse comme s’il avait fait de la rétention d’information jusque-là. Il n’assumait pas de se projeter aussi loin pourtant, quelque part, le mariage c’était un réconfort à sa possessivité démesurée. Ses prunelles s’échappent vers les hauteurs qui commencent à s’offrir au travers du plexiglas, avachi sur le banc en bois. « Avoue c’est beau. » il vrille ses prunelles vers elle. Jill c’est le genre de sale gosse qui aurait normalement profité de ce moment pour envoyer des Whatsapp SOS à ses potes pour survivre à cette activité de boomer. Eww, trop de nature. Elle est reloue à ne pas démordre de son attitude de gosse qui en veut au monde entier. « Tu peux pas faire la gueule jusqu’à dimanche non plus, j’pige pas en plus t’as été chiante avec elle sur le prime. » Lejla elle n’avait pas perdu la face malgré les acidités de Jill, la gosse il l’avait soupçonnée de vouloir blesser mais il ne pigeait rien à sa susceptibilité d’adolescente en crise. « Tu regrettes ? » il demande ça avec un début de sourire, s’attendant à recevoir les hostilités de sa brat domestique.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
hauteur. (mer. 19h) Empty
Message (#) Sujet: Re: hauteur. (mer. 19h) — Sam 20 Juin - 18:10

Louis, il se prend un peu pour le daron qui essaye d’imposer une sortie randonnée à sa gosse. T’inquiètes que Jill, elle connait le concept pour l’avoir déjà expérimenté avec son géniteur et qu’elle a appris à négocier habilement un passage chez son sushi préféré en revenant de ballade. En échange, l’autre plouc, il va encore se retrouver à devoir mater Charmed en sa compagnie ambiance Orange Mécanique avec les yeux gardés ouverts à l'aide d’écarquilleurs pour paupières afin qu’il ne loupe rien. La môme se la joue solo les trois-quarts du temps, mais ça lui plait bien d’avoir une oreille attentive pour recueillir son avis à propos de l’avenir du ship Cole/Phoebe. Il n’en a sûrement rien à foutre Louis, mais il a été désigné pour suivre les aventures des sœurs Halliwell, comme Santo avant lui s’était retrouvé forcé à se coltiner du Gossip Girl. N’empêche qu’ils devraient se sentir flattés, parce que ce n’est pas une Rosamie qui se verrait convier dans la salle de projection pour mater des séries. La meuf, elle aurait sûrement un avis tout pété sur les épisodes, du genre à trouver Serena grave cool alors qu’elle est super relou. Team Queen B. « Ouuuh, j’ai oublié de te dire : Mazel tov ! » elle roucoule en zieutant son smoking après avoir hoché la tête pour valider le nouveau look. « Petit chanceux, t’as même pas eu besoin de te débarrasser de ton bout en trop pour pouvoir épouser Cami… » Jill, elle mime une paire de ciseau avec son regard de gosse psycho, bien qu’elle ne soit pas au jus de l’état du prépuce de Louis. Heureusement. Elle ne sait pas trop s’il est au courant, mais vu comment la parisienne a l’air de ne pas déconner avec la religion, ça va être tout un bordel pour lui s’ils décident un jour de passer l’étape finale de leur relation. A priori, ça n’a pas vraiment l’air d’actualité vu ce qu’il lui sort ou à quel point ils se chinent au ralenti, mais sait-on jamais. « Tu t’entendais bien avec ses parents ? » elle cherche un peu à se renseigner entant que directrice de la fanbase du couple camouis en éternel quête de ce qui peut déconner chez-eux pour qu’ils ne renouent pas une bonne fois pour toute. C’était marrant deux secondes, mais là, elle commence à s’impatienter, Jill. Faut pas non plus oublier qu’avec le départ de Lejla et la fin officielle de sa mission d’entremetteuse entre la candidate et Costa, elle se trouve à la recherche d’un nouveau job pour occuper ses journées dans le chalet. « Mmmh. » elle expire en jouant à la meuf pas convaincue quand il veut la forcer à admettre que le paysage est à couper le souffle. Jill, elle est à moitié avachie contre la vitre du funiculaire, embarquée à l’intérieur de la cabine plus ou moins contre son gré. Elle fait mine de ne pas s’intéresser, mais c’est plus pour le principe que parce qu’elle est réellement insensible face à tout ce qui l’entoure. Comme d’hab, elle lève son majeur quand il souligne qu’elle ne peut pas faire la gueule toute la semaine avec son petit smile de brat. « Regarde à quel point mes fuck you sont devenus fancy. » Elle agite le doigt en question, dorénavant orné de la bague de fiançailles de Lejla qu’elle a oublié de lui réclamer. Jill, elle s’est un peu approprié l’anneau sans aucune gêne, mais c’est surtout un moyen pour elle de savoir qu’elles vont se revoir pour quand la jeune femme aura décidé où elle compte jeter la bague en mode full drama. « Avec Cami, elles n’avaient d’yeux que pour toi, j’ai pas compris. » Normal que la môme ait cherché à montrer clairement son désappointement, comme à chaque fois qu’on oublie de s’intéresser à elle. Elle ne regrette pas trop sa crise tout à fait justifiée dans sa tête d'attention-whore maladive, même si ça peut sembler débile et immature. « Par contre ce qui me fait chier, c’est l’élimination dans ces circonstances. » Lejla elle sort de son bus en provenance de Linz et hop, on lui demande de re-dégager. Not cool.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
hauteur. (mer. 19h) Empty
Message (#) Sujet: Re: hauteur. (mer. 19h) — Lun 22 Juin - 0:51

Son smoking il fait toujours autant d’effet même après trois jours de parade. Il n’a pas mis longtemps avant de se débarrasser des chaussures qui lui ont filé des putain d’ampoules, habitué à ses Vans usées ou toute autre paire s’identifiant à des sneakers. Après un mois et demi de vie commune Jill aura quand même fini par valider au moins une fois son look sans qu’il n’ait à le réclamer et qu’elle approuve par pitié. Il avait donc fallu qu’on lui impose un costume dans lequel il se sentait à l’étroit et qu’il avait manqué de déchirer en tentant une session skate, se résignant dans une sérénade de jurons et s’isolant griller clopes sur clopes pour se calmer. Il réprime une grimace à son petit mime qu’il préfère ne même pas s’imager. Jill elle a un vrai problème à considérer l’intimité d’un homme. « T’as rien retenu des leçons qu’on t’a enseigné. Lejla t’aurait dit d’être gentille. » il rappelle. « Regarde sous ton oreiller. » il hausse les sourcils pour la teaser, un sourire moqueur glissant sur ses lèvres. Il dissimule un changement de smile à la mention des parents de l’israélienne. La gosse il l’a pistée depuis le début, elle est perspicace. Personne ne misait vraiment sur elle, tout le monde se concentrant sur les snippers du buzz, mais Louis il l’avait à l’œil depuis la semaine une. A force de se goinfrer de séries jusqu’à l’overdose elle est entrainée à démêler les intrigues avant même qu’elles ne commencent. Il s’attendait à un coup d’état avec la brat, personne ne pouvant se vanter d’être dans la capacité d’anticiper un seul de ses mouvements et il la voyait bien leur débusquer un secret pour le plaisir de leur signaler qu’ils étaient tous des glands. « Tu me connais je m’entends bien avec tout le monde. » Il lui sort un grand smile parce que Jill et Louis c’est les deux target au potentiel -apparemment- dérangeant de la saison. Ou truc du genre. Louis il s’estime quand même plus sociable que Bratie, mais il devait effectivement y avoir un truc commun pour qu’ils s’affichent comme les BFF de Lejla. Peut-être que, elle, elle avait la réponse à tout ça. « Après est-ce que les gens s’entendent bien avec moi. Ha-HA. » Suspens. Jill, son ado d’adoption, elle n’est pas super emballée par le paysage. Tout ce qui l’intéresse c’est son majeur à plusieurs carats. « T’as upgradé, il va falloir être sur du qualitatif plutôt que du quantitatif maintenant. » Une bratinette de qualité. « Ok attend. Admettons tu te fiances demain, tu choisis qui ? Ca peut être n'importe qui. » Question pop-culture pour lui faire plaisir, aller, avant de se prendre un taquet de Jill vexée. Bichette. « Ca va j’étais à deux doigts de me faire tej’, t’avais pas d’yeux que pour moi toi ? » Sans cœur cette gamine. Ça le fait marrer son besoin d’attention permanent. « Tu l’as préoccupée toute la soirée. » il note quand même pour qu’elle se rende compte de son égoïsme à ce propos. « Y a d’autres moyens que de faire des caprices pour attirer l’attention des gens. » il cale ça en guise de piste de réflexion, comme si elle allait vraiment considérer ce qu’il est en train de dire. Ça l’a gonflé, lui, de voir comment Lejla avait réprimé son malaise pour des conneries alors que ce soir-là c’était le sien. « Ouais ça craint. » et c’est un euphémisme. Louis il l’avait eu super mauvaise dimanche soir, préférant s’isoler un temps pour digérer la nouvelle. « Tu t’es attachée à elle comme une grande sœur ? » il demande par curiosité pour le point de vue de Jill.  « C’est pas pour pister ta mif, c’est une vraie question. » il la calme direct avant qu’elle s’emballe.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
hauteur. (mer. 19h) Empty
Message (#) Sujet: Re: hauteur. (mer. 19h) — Mer 24 Juin - 20:28

« Ewww. » elle lâche avec emphase lorsque Louis commence à vouloir se la jouer petite souris chelou qui lâche des bouts de prépuce à la place de billets verts. Nope, c’est bon, Jill elle va faire sans. Par contre, il devrait peut-être envisager de déposer son petit cadeau sous l’oreiller de Rosamie afin de lui réveiller le cerveau à propos de la communauté juive pas du tout sous-terraine du chalet qu’elle aurait complètement zappé à ce qu’il paraitrait. La môme, elle débarque avec ses petites questions gênantes concernant la famille de la douce moitié de Louis. Là, elle est carrément en train de se fabriquer un film dans son cône, dont la première scène serait l’arrivée du gars et son allure mi-goy, mi-plouc pour la présentation aux parents de Cami. Elle l’observe avec son regard de meuf dubitative qui n’adhère que moyennement à l’idée que tout le monde le kiffe avec sa tronche de gland. « Et je suis sûre qu’ils t’ont encore plus apprécié lorsque t’as décidé d’enlever leur princesse sur ton île paumée... » Oui, parce que dans le monde de Jill la ricaine, la Corse, ça reste une tâche négligeable sur sa mappemonde. Elle ne connait pas du tout ce spot géographique et s’imagine donc un Louis conversant avec son poto-ballon sur la plage comme Tom Hawks dans Cast Away. Il est malin, parce qu’il commence à lui parler paysage en mode small talk pour détourner son attention. La gamine, elle tombe direct dans le panneau en se laissant happer par l’occas de lui montrer le diamant qu’elle a eu gratos grâce à une Lejla sous tequila. « En omettant le fait que je ne veuille pas d’un fiancé qui risque de me tirer vers le bas… » elle rappelle façon note en bas de page, parce qu’ils commencent tous à lui inventer de nulle part des désirs de romances. Comme elle a déjà pu le dire, l’engagement 4ever, ce n’est pas un concept qu’elle trouve très rassurant à l’instar de pas mal de monde. Elle est même à peu près sûre que Louis doit se dire que sa copine était beaucoup plus bandante à l’époque où elle n’avait pas encore de bague au bout du doigt. « Aaron Paul. » Best crush ever. Légèrement plouc dans Breaking Bad dans ses jeans taille XXL, mais totalement handsome IRL. Et comme elle l’a écrit en phrase d’intro de son profil sur le RS… « Mon but dans la vie, c’est qu’il en vienne à m’appeler sa bitch. » elle glisse dans un petit sourire, avant qu’il ne la lance sur le prime. « Non, je t’avais déjà trop eu sous les yeux pendant la semaine. » Dixit Jill, qui l’avait collé faute de copines avec lesquelles effectuer ses petits instants socialisation nécessaires à son bien-être façon jauge de besoin dans les Sims. Elle l’avait franchement mal pris de ne voir personne débarquer de son côté du canapé. Pas une Lejla ou un Santo pour l’accueillir dignement. Avec son égoïsme surdimensionné, elle n’arrive pas trop à capter la configuration particulière de la soirée à base de possible élimination de certains candidats. Faut aussi avouer que la môme, elle est tellement habituée aux nominations, qu’elle est à présent immunisée face à tout ce que ça implique. Elle ne rebondit pas sur la réflexion de Louis, préférant faire la sourde oreille à propos de son comportement de sale gosse. « En quelque sorte, ouais. » Lejla, c’est surtout la première personne ici à avoir tout de suite capté comment elle fonctionnait et peut-être la seule à pouvoir l’accepter dans son intégralité. Il y en a d’autres comme Louis qui se montent assez coulants face à sa personnalité de merde, mais ce n’est pas le même degré d’intimité. « C’était sérieux quand t’avais donné son nom pour le truc des crushs lors des premières semaines ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
hauteur. (mer. 19h) Empty
Message (#) Sujet: Re: hauteur. (mer. 19h) — Ven 26 Juin - 2:26

Il éclate un rire à son « ewww. » balancé exactement comme il s’attendait à l’entendre, se réjouissant de son accomplissement. Elle est prévisible Jill avec ses réactions de petite pestouille domestique. Quant à lui il se sent d’humeur à prétendre que tout le monde l’apprécie, parce que l’ironie c’est toujours rigolo. Il se retient de pas trop insulter son île à Hicksville banlieue proche new-yorkaise là. « T’as tout compris, ils viennent en vacances à la maiz. Viens on fera shabbat tous ensemble. » Cam était venue lui rapporter un jour que Jill était juive, ça ne lui avait fait ni chaud ni froid le concernant mais apparemment c’était important. Encore quelque chose qui lui échappait, pourtant il était renseigné sur le sujet depuis le temps. Louis il s’était fait embarquer dans toutes les traditions et célébrations, soumis à son lot d’expérimentations et souvent retrouvé commis dans sa propre cuisine à préparer le nécessaire pour accueillir shabbat. Leur terrasse c’était devenu le point de ralliement de toute la communauté d’Ajaccio, comme il le ronchonnait parfois au moment de rusher au supermarché casher avec Cami en chef de file. « Et je t’apprendrai à nager. » Il conclut avec sa petite attaque pointée d’un smile, parce que Jill à part la piscine municipale avec des brassards elle doit pas connaître grand-chose. Il l’a décrété. Il questionne sur son futur fiancé idéal, comme ça, sans raison valable juste pour lui faire plaisir. Ou peut-être parce qu’il se laisse embarquer dans les délires de la môme quand il est avec elle, déjà pas surélevé par sa propre maturité. « Sérieux ? » il demande étonné, portant un jugement palpable sur son choix. Et no comment sur la façon dont elle veut qu’il la traite, c’est vraiment un délire de gosse qui traine trop sur les réseaux ça. « Tu kiffes les tox’ ? » Vive les raccourcis -surtout venant d’un skinhead débutant- mais le gars il n’avait pas la dégaine la plus healthy du monde dans sa vision focus Breaking Bad. « Tu veux pas d’un fils de toi ? Genre un mec popu qui te propulserait en haut des tabloïds et tu t’en débarrasserais après. Attend comment t’appelles ça déjà ? … un mec kleenex. » Comme d’hab il avait du mal à la suivre Bratie, en plus de ça elle est ingrate. « Si j’avais su je t’aurais abandonnée en ville sale gosse. » il lui offre son majeur avant qu’elle ne dégaine le sien. Il s’était donné tellement de mal pour la maintenir à flots la gamine, elle qui était habituée à la présence d’une Lejla super tolérante. Et surtout super arrangeante et patiente, qualités qu’il ne possédait pas. « T’as prévu de la revoir en dehors de la bague ? Ou tu la ranges dans le même panier que nous tous ? » Il demande en esquissant un petit sourire laissant place à un ricanement. « Tu te souviens de ça ? » Jill elle a vraiment une mémoire de dingue pour ces conneries. « Ouais on a bien accroché direct. Elle m’avait mentionné aussi, tu dois t’en souvenir. » Forcément. Il la soupçonnait d’avoir un petit carnet, c’était pas possible d’être aussi vif sur le sujet. « J’aime bien les filles accessibles et pas prise de tête. Ça m’a pas étonné qu’elles soient potes avec Cami. … et toi bien sûr. » il mentionne histoire d’inclure la gosse et son égocentrisme demandant. Il exclut les compliments plus perso parce que Jill c’est pas non plus la meilleure oreille à qui confier ce genre de bails, évitant de lui formuler directement que, oui, Lejla était son type. Cami l’avait même senti, en bonne connaissance de l’animal, marquant subtilement son territoire et freinant toute ambiguïté potentielle. « Mais tu sais bien, je n’ai qu’un crush depuis le premier jour. » Bah oui. Il la matait dans le télescope comme un perv/Carl.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: FUNICULAIRE-
Sauter vers: