Partagez
 

 LES RETROUVAILLES DE TD12

Aller en bas 
AuteurMessage
Esaias
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11250-esaiashttps://www.throwndice.com/t11278-esaias 
LES RETROUVAILLES DE TD12 Empty
Message (#) Sujet: LES RETROUVAILLES DE TD12 — Sam 27 Juin - 16:58


LES RETROUVAILLES DE TD12 Que-faire-a-Paris-le-week-end-du-19-20-et-21-juin

SAMEDI 4 JUIN 2020 A 20h00 - PARIS


Cela fait un moment que tu te dis qu'il faut que tu te rendes à Paris pour voir tes potes Malcolm et Icare. Tu vis à Londres, c'est pas très loin. Mais faut dire que depuis la fin de l'émission, tu n'as pas arrêté de voyager. T'as passé beaucoup de temps au Moyen-Orient en compagnie d'Anaswara comme vous en aviez discuté pendant le jeu et on t'as contacté pour faire des shootings ou de la promotion de produits dans plusieurs pays du monde. T'es devenu influencer avec ta notoriété et c'était pas vraiment planifié. Ce qui fait que tu n'as pas avancé aussi vite que tu l'aurais souhaité sur ton projet pro. En plus de ça, t'es retourné dans ton pays natal pendant presque un mois. Tu as revu tes parents et tes anciens amis. Beaucoup d'émotion. Et puis t'as flirté avec une jolie norvégienne. Mais impossible d'établir une relation avec la distance. C'est pourquoi, t'étais encore célibataire lorsque cette nouvelle saison de Thrown Dice a débarqué sur les écrans. Mais à présent, c'est différent. La demoiselle a trouvé un emploi à Londres. Elle est clairement venu s'installer dans ton pays d'adoption pour toi. Et depuis un peu plus de deux semaines, vous ne vous lâchez plus. C'est le big love. Si bien que t'as décidé de l'assumer sur les réseaux sociaux. Et c'est ça qui a accéléré ta venue à Paris pour voir tes anciens compagnons d'aventures. Mais vous vous êtes dit, autant faire un rassemblement global entre anciens. April ayant également participé à votre conversation. Du coup, t'as posté un message sur votre groupe What's App TD12. Et beaucoup se sont dit favorables à ces retrouvailles. En attendant, t'es le premier présent au rendez-vous fixé par Icare. C'est lui qui a trouvé le lieu. Un incroyable rooftop parisien qui vient d'ouvrir ses portes nommé Le Perchoir Porte de Versailles. La vue est incroyable. Tu t’extasies déjà devant tandis que ta copine immortalise ce moment. Puis tu sens une main se poser sur ton épaule. Tu te retournes et te voilà face à @Icare. – Putain ce que ça fait plaisir de te revoir. – Tu l'enlaces aussitôt sans faire gaffe à s'il est venu accompagné ou non. T'es trop heureux de le retrouver. Il était venu à Londres quelques jours en fin d'année et tu l'avais hébergé dans ton nouvel appartement. Depuis plus rien mis à part des messages bien sûr. Cela faisait donc plusieurs mois que t'avais pas vu sa bouille et que t'avais pas pu ébouriffer sa masse capillaire, ce que tu t'empresses de faire histoire de l’embêter un peu. – La vue est incroyable. Tu connais tous les bons plans toi. – Tu déclares ensuite avant de constater que tu ne lui as toujours pas présenter la demoiselle qui se trouve à tes côtés. Où sont tes bonnes manières ?! – Voilà Hjørdis. – La demoiselle s'empresse de lui faire la bise à la française. Elle aime beaucoup ce pays et est enchanté de passer quelques jours ici. Elle t'as demandé comment s'habiller pour ce rendez-vous et tu lui as dis qu'une robe de soirée n'était pas nécessaire. Du coup, vous avez tous les deux optés pour une tenue assez simple et estivale. A savoir pantalon noir/chemise turquoise pour toi et mini-short en jean/haut blanc et chemise pastèque pour elle. Les bijoux que vous portez et chaussures de marques rattrapent un peu le côté décontracté. – Elle ne parle pas encore très bien l'anglais mais je peux traduire. – Tu précises car elle ne risque pas de beaucoup s'exprimer ce soir dû à la langue qu'elle ne maîtrise pas encore. – T'es venu seul, toi ? – Pour le moment il a l'air seul mais peut-être que Kenza est dans les parages et t'évites. C'est toujours pas l'amour fou entre vous faut dire. En attendant, il te semble reconnaître une tête au loin. Serait-ce @Faith ?

+ tenues


Dernière édition par Esaias le Jeu 13 Aoû - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
April
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t11853-aprilcoleman#291442https://www.throwndice.com/t11236-april 
LES RETROUVAILLES DE TD12 Empty
Message (#) Sujet: Re: LES RETROUVAILLES DE TD12 — Mer 12 Aoû - 14:35

Outre son manque cruel d’intérêt pour les saisons qui la concernent pas, April, ces derniers mois, elle a clairement pas eu la tête à suivre les aventures du nouveau batch de crétins enfermés dans leur chalet. Elle les a pas enviés, d’ailleurs, niveau cadre, même si entre la montagne et le sable, pour une meuf avec une patte mécanique, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Non, ces derniers mois, les liens avec Thrown Dice se sont limités aux textos occasionnels de @Icare en resoi auxquels elle zappe de répondre une fois sur deux avec le décalage horaire… et @Niels, évidemment. Pas exactement le détail le plus insignifiant que l’émission ait jamais apporté à son quotidien. Leur move sur la partie nord de la côte ouest du pays est à peine bouclé, alors que April a techniquement même pas encore rendu les clefs du gymnase qui l’a vue grandir pendant plus de vingt ans. Bye Cincinnati Gymnastics, elle lâche le full-time pour du mi-temps entre VEGA et un job fraîchement proposé avec le comité des Jeux Paralympiques pour le développement d'une potentielle future catégorie gymnastique. Moins de temps sur le praticable à aboyer des ordres, plus de temps en chemise pour bosser à la pérennité et l’accessibilité du sport pour les chanceux dans la team prothèse et autres handicaps. Mais plus de temps pour elle aussi, maintenant qu’elle a autre chose qui l’attend le soir qu’un appartement vide et un reste de pizza froide. L’appel de Icare-transmettant-le plan de @Esaias pour se retrouver sur Paris début Juin, il tombait pile avec un trip en Allemagne prévu juste avant, ça avait pas été trop difficile de le caler en chemin, même si faut avouer que tous les deux partageaient les appréhensions à l’idée de recroiser certaines têtes qui pourraient brusquer leur tranquilité. Non pas que ça puisse semer la discorde entre eux - parce que si c’était le cas ils en seraient sans doute pas là à l’heure actuelle - mais April elle a juste zéro patience pour les vieux plans narcissiques de Kenza ou les minauderies hypocrites d’Anaswara, et encore moins depuis qu’elles sont plus obligées de se croiser. À part Icare, Esaias et sa nouvelle meuf, à vrai dire, elle sait pas trop qui va se pointer, c’est un peu la surprise. April et Niels s’engouffrent dans l’ascenseur qui les mène au rooftop, main dans la main. April, planquer sa prothèse ça a jamais été un problème - elle s’en tamponne. Et ce soir fait pas exception, toutes jambes dehors avec ses baskets dans une combi légère noire un peu plus adulte que ses looks habituels, sous les regards surpris-slash-choqués-slash-intrigués d’à peu près tout Paris sur son passage. Non pas qu’elle soit du genre loquace d’une manière générale, mais revoir les gueules de leurs anciens camarades après un an, ça la fait cogiter. April finit par briser le silence dans l’ascenseur pour lever le nez vers @Niels. « Si ça devient chelou on se barre. Pour moi ou pour toi, » elle glisse discrètement en se rapprochant de son mec. De toutes façons si c’est le cas, l’un comme l’autre, ça leur prendra qu’une demi seconde pour capter sans trop rien dire. Comprendre ce que l’autre a derrière la tête, ça a jamais été un problème. Et April, un verre renversé ou une excuse à la con, c'est vite fait, c'est pas trop le genre à avoir des scrupules. Les portes s’ouvrent sur le rooftop néo-vintage peuplé de jeunes Français qui discutent sur fond de lo-fi, et April ne tarde pas à repérer les fauteurs de trouble de la soirée, qui sont visiblement occupés à se taper dans la main pour les voir arriver derrière. « Salut les loosers. » Elle balance de son habituel ton monocorde avant de laisser entrevoir un rictus asymétrique du coin des lèvres. Ses mains viennent taper dans celles de Icare et Esaias, toujours plus adepte d’un check un peu débile plutôt que des effusions d’affection, avant de laisser la place à Niels. « Je vous le présente pas, » elle plaisante, pince-sans-rire, avant de serrer la main de la blonde inconnue au bataillon qui se colle à Esaias, et se présente aussi. Un nom nordique, donc, sans grande surprise. Le premier truc qui traverse la tête de April, c’est que elle et Esaias, ils sont drôlement bien assortis, en mode numéro spécial couple de Vogue Norway. « Hey Hjørdis. April, enchantée. » Elle fait l’effort de la gratifier d’un léger sourire quand même, en plus de prononcer son prénom du mieux qu'elle peut, histoire de pas trop la traumatiser, détaillant quand même un peu ses traits discrètement comme toute meuf qui rencontre la nouvelle copine de son pote. Avant de se tourner vers Icare avec un sourire goguenard. « Il te bat. » Plus fraîche que le dragon qu’il se coltine habituellement, même si April, elle est peut-être pas très objective à ce sujet-là tellement Kenza et elle, elles ont cohabité mais elles vivent littéralement sur deux planètes différentes, histoire de rester dans le thème des analogies. En parlant du loup, pas de mère Kenza à l’horizon. « Tu t’es fait larguer ou elle voulait juste pas nous honorer de sa gracieuse présence ? » elle lâche l’air de rien de son ton excessivement sérieux. Entre Esaias ou potentiellement Malcolm dans les parages, pas sûr que Kenza fasse son apparition ce soir, mais elle peut encore être surprise. Elle peut pas s’empêcher de jeter un regard équivoque à Niels qui capte direct - rassurée que la nouvelle meuf que Esaias a ramené à leur soirée soit pas une hôtesse de l’air népalaise. April a pas besoin qu’il dise quoi que ce soit, le regard qu’il lui renvoie manque de la faire légèrement rire. Ils prennent place autour de la table dans un des canaps, pour attraper le menu et chercher la section sans alcool, une main sur la jambe de Niels assis à côté d’elle. Le FC Sobriété a officiellement débarqué, en espérant que leurs mocktails soient aussi stylés que le rooftop. Ils ont pas changé d'un poil en tous cas, si ce n'est le volume capillaire de Icare, jusque là ils reprennent les choses un peu là où ils les avaient laissées en termes de leurs amitiés avec ces deux-là.

(tenue)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Voir le profil de l'utilisateur   
LES RETROUVAILLES DE TD12 Empty
Message (#) Sujet: Re: LES RETROUVAILLES DE TD12 — Ven 21 Aoû - 12:42

L'invitation avait pop-up aussi vite qu'il avait posté sa photo sur insta. Voyager de London à Paris c'était pas vraiment la chose la plus compliquée du monde, pourtant il leur avait fallu quelques mois pour se bouger le fion et officialiser les retrouvailles. Même en vivant pendant plusieurs mois sur Londres, chez Kenza, ils n'avaient pas réussi à se croiser plus que ça, les deux potes. Les retours d'Esa au bled et sa well known bonne entente avec la marocaine avaient contribué à ces séparations forcées, tout comme le débarquement de Malcolm à Paname et son installation chez Lula s'étaient déroulés dans un espace temps parallèle au sien. Au fond, couper de Thrown Dice et de tout l'environnement people ça lui avait fait un bien fou, à Icare. Avec Kenz' ils avaient bien kiffé leurs semaines de voyage post aventure, à cheval entre le Maroc et des petites îles où se cramer la gueule sans retenue, mais le retour au pays avait aussi marqué le début d'un long process pour lequel il n'avait jamais été très prêt, le Suisse. Les choses avaient pas mal tenu, au fil des mois, avant la proposition d'un contrat avec MTV à l'approche du printemps qui avait accéléré leurs embrouilles. Retrouver le pas sur sa vie ça signifiait aussi se sortir d'une routine uniquement basée sur la salle de sport et quelques contrats freelance. Elle avait retrouvé son quotidien, Kenz', son taf, ses potes, son appart et ce qui faisait qu'elle évoluait depuis des années sous ce modèle de femme forte, autonome et indépendante. Avancer sans certitudes ça ne lui convenait pas forcément, lui. Il avait lâché sa coloc' légendaire, était à peine retourné en Suisse voir sa famille, s'était soutiré à des projets de ciné initiés avant Thrown Dice et avait donc inévitablement perdu le rythme et la structure de son quotidien pré-téléréalité. Icare, ce n'était sans doute pas le plus sain des gars, mais il avait toujours construit sa vie autour d'opportunités et de travail. Au fil des mois, l'épuisement de son job avait fini par lui manquer. Le challenge intellectuel autant que physique, l'aspect relationnel d'un projet à développer sur plusieurs semaines, le kif d'un gros cachet dans son porte-feuille à la fin du mois, les teufs et apéros improvisés en fin de set. Tout ça, c'était sa vie. Ce pour quoi il avait lâché son bled natal et s'était jeté dans la gueule du loup. Le déclic s'était fait lors d'un retour sur Paris à l'occasion d'un anniv d'un pote. A 29 piges il avait trop d'égo et de dignité pour évoluer simplement au travers de la vie bien cadrée de Kenz'. Une chose en entraînant une autre, ça s'était un peu barré en couilles. Si d'un côté il avait réussi à signer son contrat comme présentateur de certaines émissions MTV, d'un autre sa relation avec Kenz' avait fini par s'effriter et il était revenu s'installer définitivement à Paris. Ils évoluaient tous les deux dans une espèce de timezone cheloue, entre la rupture et les regrets, à se parler sans trop le faire, chacun buté sur sa position. Il pensait à ça, le brun, en débarquant l'air de rien au perchoir pour retrouver ses potes. Y'avait l'euphorie de revoir tout le monde, mais aussi pas mal de ressentis vis-à-vis d'une absence et de ce qu'elle représentait pour lui. La gueule blonde d'@Esaias n'était pas trop compliquée à distinguer dans la foule de petites frappes parisiennes. Ni une, ni deux, bras dessus bras dessous comme lorsqu'ils s'étaient laissés, le même sourire au coin des lèvres. Ca va vieux con ? Il avait bien mille truc à lui raconter, Esa, entre sa startup et la blonde qui semblait attendre des présentations. Nice to meet you ! Icare, the only one. Les conneries lui pendaient aux lèvres, au brun, bien content de se sortir la tête du studio le temps d'une soirée. Putain v'là les ricains. Dans un timing quasi parfait @April et @Niels s'étaient greffés à leur groupe avec leurs gueules nettement plus réservées. Ils devaient pas s'en taper tant que ça, eux, des apéros dans les endroits guindés d'une quelconque capitale avec beaucoup trop de startuppers et consultants en mal d'afterwork et de sunshine. Les tchek et accolades désordonnés avaient monopolisé un bon périmètre d'espace autour d'eux, attirant les regards curieux de certains occupants de la terrasse qui avaient fini par les reconnaître. Casquette revissée sur le visage ses épaules s'étaient soulevées au rythme de la question de la ricaine, sentant la même interrogation chez son pote. Statut "c'est compliqué" sur facebook. Son ironie souriante s'était rapidement effacée derrière une clope coincée entre ses lèvres. Pas mal d'embrouilles depuis quelques temps. Et un petit craquage en matière festif qui n'avait fait qu'envenimer les choses. Il n'en tirait ni fierté, ni honte, Icare, conscient que certaines choses feraient toujours partie de sa vie. Mais ça, personne autour de cette table ne le comprendrait réellement. Elle est à Londres, je suis à Paris. Et ça résumait plutôt bien la situation. Y'avait plus grand chose à dire sur ce chapitre là, dans tous les cas ils devaient tous être soulagés de ne pas voir pop-up Kenza et son assurance démesurée. Bon on tape dans du rosé nous ? Son regard avait accroché celui d'Esais et de Hjørdis, face au club des no-alcohol. J'ai trouvé le rooftop, je serai pas le premier à faire un debrief en 3' de ma vie depuis Thrown Dice je préviens. Il avait lâché ça l'air de rien en tirant sur sa clope avant de les abandonner pour récupérer une bouteille et des verres au bar. Malcolm et Lula devaient encore débarquer, mais ils ne seraient sûrement pas contre un verre bien frais. Y'en a qui ont total disparu, genre Faith et Barto, quelqu'un a des news ? Cul posé sur son fauteuil il commençait le service tandis que le serveur ramenait leurs mocktails au duo Cincinnati/Deutschland. Icare ici il naviguait comme un poisson dans l'eau, alors raconter sa vie à un moment de la soirée et taper de la moquerie gratuite envers ses potes d'une autre vie, ça l'impressionnait pas le moins du monde.  
(tenue)

_________________


i'm doin' fine
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: L'Europe-
Sauter vers: