Partagez
 

 s*x education (vendredi, 16h25)

Aller en bas 
AuteurMessage
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
s*x education (vendredi, 16h25) Empty
Message (#) Sujet: s*x education (vendredi, 16h25) — Lun 29 Juin - 18:26


@michaela
s*x education


Carl il a pris une grande décision et pour le moment y’a que Jill qui est au courant, il peut d’ailleurs s’estimer heureux que ça n’ait pas fuité vu comme les choses vont habituellement vite dans ce chalet. Et puis l'américaine, c'était pas la dernière des commères non plus. C’est un projet très sérieux dont il a pas osé parler aux autres de peur d’être jugé et de récolter de nouvelles étiquettes pas très glorieuses,  mais dans sa tête l’échéance approche et avec elle le grand moment qu’il a si longtemps imaginé en attendant de passer par là lui aussi. Forcément il est assailli de questions le bonhomme, on peut pas dire que les hentai piqués à Graz lui aient vraiment fait comprendre la vie et comment marchent ces choses-là. Le sexe c’est pas dans un bouquin qu’il va l’appréhender, il a besoin qu’on partage avec lui son expérience, qu’on lésine pas sur les images et sur les mots crus, faut qu’il soit mentalement prêt le garçon parce que c’est pas censé être un non-événement comme l’avait très justement souligné l’autre noob de la saison. À ce stade c’est une coach dont il pense avoir besoin pour le mettre en conditions et aussi étonnant que ça puisse paraître c’est Michaela qu’il a choisi pour endosser ce rôle. C’est déjà sa coach de sport alors elle peut bien porter la double casquette. Il se rappelle d’un truc qu’il avait entendu en laissant comme d’habitude traîner ses oreilles dans le chalet, Micha elle a déjà franchi le pas avec un homme donc elle est pas moins bien placée qu’une autre à ses yeux pour lui parler de ces choses-là. Il sait pas trop encore comment il va lui présenter le projet mais le but c’est qu’il soit opérationnel le jour J Carl, qu’il ait pas trop d'hésitation devant la pro qu’il ira voir. Il se ramène tout penaud dans la salle de projection où il a repéré sa camarade un peu plus tôt et ça va elle a pas encore choisi son film, il va donc pouvoir en profiter et la cueillir dans un moment où elle s’attend assurément pas à la sollicitation qu’il lui réserve. « Micha on peut parler toi et moi ? » il débute d’une voix vacillante, car même si le truc est mûrement réfléchi dans sa tête faut encore qu’il crache le morceau et annonce ce qui l’amène. Le suspense est pour le moment toujours de mise. « J’aurais besoin de toi pour un truc très particulier et surtout très perso, mais je veux pas te choquer » Cette crainte exprimée n’annonce rien de bon, elle devrait le sentir. Jill l’avait traité de petit tordu, il se demande du coup si Michaela sera plus compréhensive et honnêtement il l’espère, car c’est pas rien ce qu’il s’apprête à lui dévoiler. « Alors voilà j’en ai parlé qu’à Jill mais en sortant normalement je vais faire ma première fois avec une, euh.. tu sais les filles qu’on paie pour ça ?.. » Il ose pas sortir le terme prostituée Carl, de peur que ça sonne comme un truc péjoratif dans sa bouche alors qu’il a un profond respect pour les travailleuses du sexe. Sans elles il serait probablement coincé avec son statut de puceau pour l’éternité, et se dire qu’il va payer pour ça apparemment ça lui pose pas de problème à l’irlandais. Il fait beaucoup plus gaffe au résultat qu’à la façon de l’obtenir mais il ira pas non plus s’en vanter après on s’en doute. « Je veux découvrir le monde du sexe depuis assez longtemps et là je suis grave décidé, j'en ai vraiment envie. Sauf que je stresse à mort et que je sais pas comment m’y prendre, j'ai peur de tout foirer. » Son regard d’ors et déjà affolé se raccroche à celui de Micha, qui doit le voir venir à des kilomètres là avec ses gros sabots. « Tu crois que tu pourrais me coacher pour ça aussi ? T’as fait des trucs avec un gars déjà il me semble, moi j’ai jamais rien fait avec personne à part un petit bisou. Je pars vraiment de zéro tu vois ? » En faire un pro avant l'heure ça parait difficile mais il appréciera au moins de recevoir quelques conseils avisés, histoire qu’il ne s’engage pas là-dedans complètement à l’aveugle. Micha elle comprendra qu’il est plus possible de le dissuader et qu’il attend pas une approbation de sa part, le projet il est validé c’est la phase de préparation qui est maintenant enclenchée. « Je me retrouve devant la fille et après ?.. Oh et comment je m’habille ce jour-là ? J’angoisse c'est bon ! » Carl sa hantise c’est de rester bloqué avec le pantalon sur les chevilles à pas savoir quoi faire, surtout qu’il a pas encore décidé s’il allait y aller dans la démarche d’une perte de virginité assumée ou s’il allait garder cette info pour lui quitte à pas la jouer très réglo. Mais dans tous les cas ce sera mieux pour lui qu’il sache un minimum à quoi s'attendre et comment procéder car faut pas oublier que Carl il a des pensées déconnantes parfois ainsi qu’une logique toute flinguée alors si on le laisse gérer ça tout seul et partir en totale impro le moment venu on court sûrement droit vers la catastrophe.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
s*x education (vendredi, 16h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: s*x education (vendredi, 16h25) — Lun 29 Juin - 22:41

Cet après midi, j'ai décidé de m'octroyer un petit moment cinoche. Regarder pépouze un film, pas prise de tête. J'ai bien envie de mater une comédie légère tiens. Alors je suis en train de zapper entre les différents films, lorsque je vois @Carl dans mon champ de vision. Je m'apprêtais à lui demander si mater une comédie ça l'intéressait, lorsqu'il me coupe l'herbe sous le pied et me demande d'emblée si on peut discuter. Houlala. Aurais-je fait un truc de mal ? Il a prit la mouche pour quoi cette fois ? Ah non, rien avoir. Il a besoin de moi pour quelque chose. Un truc très particulier, et très perso, mais il ne veut pas me choquer. Euuuh, c'est le moment où je dois commencer à paniquer là ? Surtout quand on sait qu'il a certaines déviances... Et sa voix vacillante, son hésitation, tout ça, c'est clairement pas fait pour me rassurer. " Euh, d'accord. “ que je réplique, pas tout à fait confiante, mais vas-y, balance tout. J'espère qu'il exagère et que c'est moins grave que ça en a l'air. Je l'écoute alors. Il en a déjà discuté avec Jill (hm choix étrange de confidente, mais ok), et tenez vous bien...Il compte à la sortie de ce jeu engager une prostituée pour perdre sa virginité. Ah. Je comprends mieux maintenant ce qu'il avait voulu dire lors du prime par ”son cas est déjà réglé". C'est donc ça. Mon dieu. " Je vois, hm. “ J'attends un peu la chute en fait là. Limite espérant qu'il me balance qu'il se fou se ma gueule en vrai. Sauf que bon, il a l'air on ne peut plus sérieux le bonhomme, et il semblerait que je ne sois pas au bout de mes peines en fait. Y'a plus. Il a grave envie de sauter le pas, il semblerait que ça le démange depuis un bon petit moment, mais problème, ça le stress à mort et il n'a pas la moindre idée de comment s'y prendre. Oh non Carl, je te vois venir là. Tu vas pas me demander ça ? Et...si. Non content d'essayer de le coacher sportivement et un peu mentalement, maintenant voilà qu'il souhaite que je devienne sa coach en matière de cul. Moi. Micha. La seule lesbienne de l'aventure. Celle qui est probablement la moins calée en matière de rapports hétérosexuels. Je crois que si j'étais en train de boire j'aurais recraché tout le contenu sous la surprise. Voilà maintenant qu'il argue que j'ai déjà fais des trucs avec un gars. Hm, comment il sait ça lui d'abord ? Il m'espionne aussi ? Je crois en avoir parlé qu'à deux seules personnes...ou plus ? Oh p'tain, ça serait pas ce moment dans le dressing avec Rosamie ? Où on a échangé beaucoup de trucs très personnels ? Sans parlé qu'on s'est dévêtues aussi pour se changer. Et pendant ce temps quoi, y'a Carlito qui était en train de matter dans la salle d'observation ? Vous savez quoi, je préfère ne pas savoir c'est trop dérangeant. Puis là n'est pas le sujet. Y'a plus important pour l'heure que lui faire une énième remontrance sur son côté stalking. Puis là il est en train de me faire de très sérieuses confidences, il se livre à moi comme jamais le Carl là. Mais je crois que j'aurais préféré qu'il évite. Y'a des trucs parfois qu'on a pas besoin de savoir, et je crois que ça, ça en faisait parti tiens. Alors là c'est le moment où je peux prendre mes jambes à mon cou et partir en courant ? Malheureusement, non. Mais j'y pense très fort, voyez. Je me considère pourtant comme quelqu'un de très ouverte sur le sujet de la sexualité mais là ? Il va peut être un peu trop loin. Là je suis en train de m'imaginer mon propre fils venant me voir avec les mêmes interrogations et intentions derrière la tête...Oh mon dieu pourquoi je fais ça, non non, sortez moi cette image de la tête. Dire que je pensais passer une après midi tranquille, en toute innocence...Ah clairement, j'étais pas prête pour ça. Il a réussit l'exploit à m'en faire perdre presque la parole tiens. Quel comportement adopter ? Des secondes passent, avant que je n'ouvre finalement la bouche. C'est qu'il faut que j'intègre toutes ce nouvelles données. ” Donc...Si je résume. “ Pour être bien sure d'avoir vraiment tout saisi. ” Une fois l'émission terminée et ta liberté retrouvée, tu comptes mettre à profit l'argent gagné pour te faire dépuceler par une nana que t'aurais payé. “ Jusque là, j'ai bon ? ” Et donc tu t'es dis que MOI, Micha, lesbienne reconnue et assumée, serait la mieux placée pour te filer des conseils dans cet..." Comment le définir ? " ...extravagant projet. “ Je fais attention à mon choix de mots pour ne pas le heurter. ” Je crois que lorsque tu m'as espionné, t'as raté le moment où je disais que ça avait été la partie de baise la plus catastrophique de l'histoire de toutes les parties de baise. “ Excusez mon vocabulaire. Mais ça va, j'suis pas Rosamie, ça doit moins le choquer de m'entendre utiliser un vocabulaire un peu plus cru. ” Alors je crois pas être la mieux placée pour ça..." J'suis pas franchement la plus calée sur l'anatomie masculine, et comment se servir de ce qu'il a entre les jambes. Manquerait plus qu'il me demande une démonstration sur comment foutre un préservatif. Non y'a pas de bananes dans les parages (enfin il en a pas remmené quand même hein ?) " ...mais admettons. “ Le domaine dans lequel j'excelle en revanche c'est le plaisir féminin. Mais j'suis même pas certaine qu'on en soit là. On parlerait plutôt de son propre plaisir là. C'est à dire qu'on parle quand même d'aller voir une prostituée pour ça, alors je doute que son objectif premier soit de l'envoyer au septième ciel. ” On peut d'abord s'arrêter deux minutes sur cette information loin d'être anodine que tu viens de me balancer. “ Parce qu'il me balance ça un peu comme si c'était genre normal. Mais surtout acté. ” T'as la queue qui te démange tant que ça pour que tu veuilles en arriver à cet extrême ? “ Il est désespéré à ce point ? ” Tu veux vraiment te souvenir de ta première fois comme d'un rapport monnayé ? “ Sérieusement ? ” Tu ne préférerais pas que ça se passe avec quelqu'un qui veuille réellement de toi ? “ Oui alors là je m'attends à ce qu'il me balance que personne ne voudra jamais de lui blablabla. ” Et d'ailleurs, tu comptes t'y prendre comment pour engager cette nana ? Tu comptes la trouver où ? " Il a poussé la réflexion jusqu'où ? Il compte trouver un bordel ? Trainer dans la rue le soir dans les quartiers adéquat ? Ou alors il compte mettre à contribution ses talents dans l'informatique pour se trouver une escorte sur le net ?

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
s*x education (vendredi, 16h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: s*x education (vendredi, 16h25) — Mer 1 Juil - 19:58

Son projet à Carl, il repose sur plusieurs semaines de réflexion et il y songeait déjà avant de venir s’enfermer dans ce jeu. Ça fait un moment qu’il envisage de passer par une pro parce que ça le rassure, sous différents aspects. Déjà c’est son job à la fille en question et à partir du moment où il raque elle peut pas être trop regardante, il sera un client parmi tant d’autres et peut-être même pas le plus repoussant du lot en plus. Ce qui le rassure aussi c’est de se dire qu’au mieux si ça se passe bien il pourra retourner la voir pour s’exercer et au pire, si c’est pas trop à la hauteur de ses attentes, il pourra reprendre sa vie ôté de son pucelage et juste plus du tout fréquenter ces filles-là. Pour lui y’a plein d’avantages à faire sa première fois dans ces conditions mais il s’attend pas à ce que les autres adhèrent à son délire, à l’inverse de son secret qu’il espérait faire accepter là il pense que c’est vraiment trop perché pour que la plupart puissent comprendre ses motivations. Il doit passer pour un mec vraiment désespéré Carl mais il s’en fiche, c’est comme ça qu’il a décidé de procéder et il a jamais été aussi sûr de vouloir entreprendre quelque chose. Y’a tout un tas de trucs auxquels il a déjà pensé pour ce grand moment qui approche, mais y’en a aussi un paquet d’autres pour lesquels il est pas du tout préparé et la sortie étant maintenant proche pour tout le monde y’a une alerte en lui qui se déclenche pour lui dire de se grouiller de régler tout ce qu’il peut l’être tant qu’il a encore un peu de temps. C’est des trucs qu’il tient pas à devoir gérer dans l’urgence même si parfois c’est rien que des détails comme sa tenue, mais ce qu’il veut surtout c’est qu’on le guide et qu’on lui dise clairement ce qui l’attend. Sans embellir la réalité, sans lui promettre que ce sera une explosion de plaisir si y’a peu de chance. Faut pas qu’il aborde ça de façon trop abstraite et encore moins utopique le moment venu, et donc ça va être le rôle de Michaela d’apporter les infos et le réalisme nécessaires pour préparer au mieux le bonhomme. Micha qui s’étonne d’être l’élue aujourd’hui, et qui a surtout besoin de récapituler tout ce qui vient de lui tomber dessus car la nouvelle semble avoir un peu de mal à passer. « Ouais t’as tout bon. » il lui confirme alors qu’elle revient sur son ambitieux projet dans les grandes lignes. Carl il vient de se griller tout seul en évoquant la confession qu’elle avait faite à Rosamie sur son unique expérience hétéro mais ça révèle quoi, au final ? Juste qu’il a écouté aux portes pour capter une discussion incluant la philippine dans le dressing une fois, comme il l’a fait avec beaucoup d’autres de ses échanges ailleurs dans le chalet. C’était pendant sa routine de fouine et c’est assumé depuis un bail, il aurait juste pu s’armer d’un peu de subtilité au lieu de l’utiliser comme argument comme ça face à Micha. « Hum, et pourquoi c’était catastrophique déjà ?.. Je me souviens plus. » Et ça c’est vrai, il se rappelle pas des détails or c’est potentiellement un truc susceptible de lui arriver aussi dans pas longtemps donc y’a un vrai intérêt à lui rafraîchir la mémoire là-dessus. Mais bon c’est perso pour Micha et elle considère peut-être qu’en avoir parlé une fois c’est suffisant. « Oh mais.. » Ça sent mauvais là, elle commence à dire qu’elle pense pas être la mieux placée pour l’aider alors qu’il a vraiment tout misé sur elle dans son plan. « Allez s’te plait Micha ! Je sais pas à qui demander sinon.. » il l’implore de son regard apitoyant. Si Micha lui claque la porte qu’il croyait entrouverte au nez c’est foutu pour sa petite préparation et ça devra se jouer à l’impro, ce qu’il aimerait vraiment éviter vu ce qu’il est capable de faire de son corps dans un moment d’angoisse. Nul besoin de rappeler l’épisode du balcon, à ce jour encore dans toutes les mémoires. « J’avais aussi pensé à Maci mais t’as l’air plus à l’aise sur le sujet, et puis toi tu penses déjà un peu que j’suis fêlé donc je prends moins de risques. » Alors que Maci c’est bien la dernière à le juger depuis le début, et autant sa moitié de secret est plutôt bien passée avec elle, autant il voulait pas risquer de la choquer parce qu’il l’a moins habituée à ses délires que Micha. Et justement, Micha, au lieu de répondre à ses interrogations elle lui balance les siennes, des trucs qui semblent surtout lui être posés pour qu’il remette en question la tenue même de son projet. Elle parle d’extrême, lui y voit surtout sa seule option de découvrir le sexe dans cette vie mais effectivement, c’est avant tout un problème de queue qui le démange le bonhomme. « Bah oui je viens de te dire que j’en avais envie, à un moment donné j’me contente plus trop de mes mains moi. » Too much informations là encore mais c’est une précision qu’il trouve légitime. Carl c’est pas qu’un branleur dans le jeu, tout seul les plaisirs sont limités et c’est redondant en possible c’est un peu ce qu’il veut dire. « Je veux être dépucelé et elles doivent gagner leur vie, donnant-donnant tu vois ? » S’il écoute Micha il va apparemment regretter d’avoir fait sa première fois comme ça, mais Carl il sait pas trop ce qu’est une première fois convenable et ce qui n’en est pas une. C’est sûr que payer pour ne plus être puceau ça fait pitié mais c’est pas ça qu’il retient lui, sauf que forcément ses petites certitudes elles sont un peu ébranlées par le ton dénigreur de sa coach qui semble savoir mieux que lui ce qu’il lui faut. « Tu trouves que c’est la honte toi ? » il lui demande histoire qu’elle dise clairement les choses si c’est vraiment ce qu’elle pense. Jill avait pas été tendre non plus, il s’attendait pas à ce qu’on applaudisse son tout nouveau délire Carl de toute façon mais parfois il aimerait qu’on le laisse faire des projets sans forcément considérer que c’est claqué parce que ça sort de sa tête. Faire ça avec quelqu’un qui voudrait de lui il demande que ça Carl, mais il doit signer où pour ça du coup ? « T’es marrante Micha j’vais attendre combien de temps avant que ça m'arrive un truc pareil ? » Carl c’est pas le mec que les filles rêvent d’emmener avec elles dans la loveroom style Gianni, non lui il est tout juste bon à servir de pote de secours quand le pote officiel est pas dispo. Il sait qu’il ne plait pas aux filles, il sait qu’il n’a pas grand-chose pour lui et il sait aussi qu’il en a marre de courir après des trucs qui n’arrivent qu'aux autres. « Enfin bon.. » Idée vaseuse en approche, Micha n’est pas prête pour la suite. « Tu peux toujours me dépanner toi sinon, vu que Jill est partie. » il suggère calmement et ça le gêne même pas, à ce stade il est prêt à étudier toutes les options possibles Carl et s’il peut économiser son fric dans cette affaire il va pas dire non le garçon. Alors quoi, Michaela se dévoue ou bien ? Des fois y aller au culot ça porte ses fruits mais ça va pas plaire à sa coach il le sent et il peut d’ailleurs déjà la voir faire les gros yeux. Et pour ce qui est de trouver une pro il sait pas exactement où il va aller pour ça mais il est persuadé que ça lui prendra pas beaucoup de temps avant de régler cette question-là, en deux clics sur le net le tour devrait être joué. « Dans GTA t'en trouves dans les rues après une certaine heure ou dans des clubs, c'est un peu la même chose dans la vraie vie non ? J'suis quasi sûr qu'il y en a à Brighton moi, genre dans les quartiers un peu craignos. » Et au pire il fera un peu de train, ça le tuera pas et il considérera que ça vaut largement le déplacement. Lui visualisait plutôt ça dans une caravane isolée en pleine forêt mais franchement il prendra ce qu’on lui donne Carl, tant qu’à l’arrivée il paie quand même pour un truc à peu près clean. « Mais en vrai ça coûte combien, tu sais toi ? Parce que si je valide pas ma cagnotte je suis un peu à sec moi dehors. » Carl il a jamais été aussi proche de valider son fric mais à tous les coups il va se foirer juste avant la ligne d’arrivée, effleurer la demi-finale, balancer sa deuxième moitié de secret et repartir bredouille comme c’est sûrement écrit depuis le début dans le scénario. Alors c’est clair que dehors c’est un peu la dèche qui l’attend le bonhomme, plus de boulot et de très petites économies qu’il est censé investir dans une nouvelle recherche d’appart vu que la coloc avec les trois gus de Brighton il souhaiterait la quitter dès que possible. Officiellement il est même plus dedans Carl, sa chambre a forcément été relouée en près de deux mois mais ça le rassure de penser comme ça plutôt que de s’avouer qu’il aura plus du tout d’endroit où crécher quand il sortira.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
s*x education (vendredi, 16h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: s*x education (vendredi, 16h25) — Jeu 2 Juil - 1:42

Carl, il ne cessera de me surprendre. J'étais bien loin de me douter en me levant ce matin que mon après midi allait tourner de cette manière. A parler de prostituées, de pseudo role de coach, ainsi que de ma propre vie sexuelle. Parce que là, regardez, il me demande pourquoi ma première et unique fois avec un mec s'est révélée catastrophique. " Normal, je ne suis pas allée jusqu'à donner des détails. “ Y'a quand même une limite en matière d'intimité non ? De ce qu'on peut ou non partager. ” Quand tu mets deux gays ensemble, c'est rarement une bonne idée. “ Donc je n'ai pas besoin de lui fournir plus de détails car ça ne l'aidera en rien. Sa situation est complètement différente. Je lui confie donc - m'enfin je ne croyais pas avoir à le faire - ne clairement pas être la mieux placée pour lui donner des conseils en la matière. Il rale, me supplie, allez quoi, je pourrais faire un effort. Il ne sait pas à qui d'autre demander. Il avait bien pensé à Maci pendant un temps, mais il s'est dit que je serais plus à l'aise sur le sujet. Puis bon, je le vois un peu plus réellement, que la demoiselle qui n'a dû assister qu'à ses bons côtés. ” Maci ?! “ Mais genre à quelle heure il pourrait penser à elle pour ça. ” Cela serait la gênance absolue pour elle, alors t'as raison, laisses là en dehors de tout ça. “ Elle serait complètement mortifiée la pauvre. Quand je pense déjà que l'autre jour, elle m'a intimé de me taire quand j'ai parlé de plan à trois, ou alors qu'elle a préféré passer sous silence la question coquine du test psychologique qu'on faisait... Clairement là ça serait beaucoup trop pour elle. Surtout avec son fils qui la regarde. Mais avant qu'il soit question de lui donner le moindre conseil sur comment se comporter dans une situation où il serait à poil, je veux revenir d'abord sur un truc qui me parait essentiel. Très loin d'être anodin, même s'il passe ça comme si ce n'était pas grand chose. Il compte faire sa première fois avec une travailleuse du sexe. Et genre, ça le dérange même pas de balancer ça à la télévision, tranquille le mec. A croire que le sentiment de honte, ou de gêne, il ne connait pas. En tout cas, clairement, c'est qu'il doit être vraiment désespéré pour vouloir en arriver là. Il semblerait qu'il en ait marre de se contenter de ses mains. Merci, maintenant j'suis en train de l'imaginer se branler toutes les trois minutes, comme un ado en rut. Elle vient de là la pénurie de sopalin que j'ai constaté l'autre jour ? ” La masturbation a ses limites, on est d'accord. “ Je veux bien le concevoir. Je suis très bien placée pour le savoir. La vérité, c'est qu'il est pas le seul que ça démange. Depuis le divorce, je n'ai rencontré personne. Et ça commence à faire long. Mais j'suis clairement pas désespérée au point de vouloir me donner à n'importe qui. Alors que lui il a l'air de s'en foutre comme de l'an 40. Tant que la personne a un vagin, ça lui conviendra. Donnant/donnant, c'est ça ouais. Bientôt il va me dire qu'il rend service aussi hm. Il me demande alors si je trouve que c'est la honte. Il me connait, je compte pas l'épargner pour lui faire plaisir. ” Bah ouais, pas toi ? Cela n'a pas franchement l'air de te gêner. T'as conscience que maintenant, dehors, tout le monde sera au courant de ton petit projet ? Cela ne te dérange pas ? “ Généralement, les mecs qui vont aux putes, ils ne s'en vantent pas. Ils se gardent bien d'en parler aux autres, car clairement, ce n'est pas un truc dont ils sont fiers. Franchement, il ne préférerait pas faire ça avec une nana qui serait un minimum intéressée ? Ok, mais combien de temps devra t'il attendre encore ? J'ai bien envie de lui balancer que s'il arrêtait de stalker les nanas derrière son ordi, et qu'il allait plutôt leur parler directement, ça serait peut être différent, mais je dis rien. Mais de toute façon il me laisse pas le temps de répliquer, parce que là il vient de sortir une connerie encore plus énorme que lui. Que je le...dépanne ? Pardon ? J'ai bien compris ce qu'il vient de me demander là ? Comme ça, en toute détente, il me suggère de le dépuceler. Limite comme s'il me demandait de le dépanner de 5 balles. Franchement c'est une blague, on est entré dans la quatrième dimension c'est ça ? Je n'ai même pas envie de lui expliquer à quel point c'est mal - pour tout un tas de raisons - ce qu'il vient de me demander. ” Ma foi, pourquoi pas. Alors comment on s'y prend ? Tu veux qu'on fasse ça là, tout de suite ? Tant qu'à faire qu'on ne perde pas de temps. “ Bah ouais, plus vite ça sera fait, plus vite on en sera débarrassé. Il pourra le rayer de sa liste des choses à faire. Voilà même que je commence à me déshabiller, retirant mon pull, comme si ça y'est, j'étais sérieuse et prête à y'aller. Avant de finalement le frapper avec. Non mais faut pas déconner, il croit quoi lui ? ” C'est la dernière fois que tu me demandes ça, je te préviens. “ Ah il m'a gonflé là. Je veux bien être gentille mais j'ai mes limites. Je lui demande d'ailleurs où il compte aller pour régler sa petite affaire. Ses réponses m'effraient de plus en plus. Dans GTA?? C'est ça sa référence ? Le jeu où tu peux écraser les prostituées après avoir fait ta petite affaire avec dans la voiture ? ” Zoner dans des quartiers craignos de nuit, je vois je vois...Un plan qui ne peut que bien tourner. “ Franchement, qu'est ce qui pourrait mal se passer ? Voilà même qu'il me demande le prix. ” Oh t'inquiètes pas pour l'argent, vu ce que tu me décris, t'auras largement les moyens. “ Pas besoin de valider une cagnotte à Thrown Dice pour ça. Sauf s'il a l'intention d'engager des escorts de luxe. ” Mais ôtes moi d'un doute Carl...T'as conscience, que t'es en train de me parler de commettre un acte illégal ? Que tu peux risquer une amende, voir la prison pour ça ? Je suis à peu près certaine d'avoir lu un article l'autre jour comme quoi à présent en Irlande, les clients s'exposaient à des poursuites. Une loi visant à éradiquer la traite des humains et à protéger les femmes. “ Après y'a toujours l'éternel débat, est ce que ça les protège vraiment, et non pas au contraire les expose à d'avantage de risques ? " Tu sais au moins que la plupart de ces femmes, elles font ça sous la contrainte, elles sont exploitées? “ Je ne lui apprend rien quand même ? Elles débarquent dans le pays, pleines d'espoirs, avant de se rendre compte qu'elles ont été dupées et qu'on les foute de force dans un bordel. ” Honnêtement, je pense pas que t'ais besoin d'en arriver là. T'as l'air de dire que personne ne voudra jamais de toi, mais moi ça j'y crois pas une seule seconde. Surtout après ta participation dans ce jeu. Tu vas susciter de l'intérêt auprès de certaines filles, crois moi. La célébrité, ça change certains rapports. " Vu dans le milieu dans lequel j'évolue, je suis bien placée pour le avoir. " Tu veux même que je te dise ? J'suis prête à parier qu'il y'en a qui seraient même prêtes à te payer pour être celle qui dépucellera le fameux Carl de TD. " Je n'ai pas l'impression qu'il se rende compte de l'impact que sa participation va avoir.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
s*x education (vendredi, 16h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: s*x education (vendredi, 16h25) — Sam 4 Juil - 21:10

Micha elle en revient pas qu’il ait songé à refiler le rôle à Maci avant de se rabattre sur elle, alors que Carl s'il avait pensé à sa chef d’équipe à la base c'est parce qu’elle a été mariée et a eu un enfant, ça va même pas chercher plus loin que ça. Dans sa tête c’est quelqu’un d’équilibrée sur le plan sexuel même s’il sait pas du tout où elle en est dans sa vie aujourd’hui par rapport à ça, et de toute façon il a assez vite convenu avec lui-même que cette barrière hautement intime ne sauterait jamais entre eux car Maci il s’en voudrait de la mettre mal à l’aise avec ses histoires de première fois tarifée. Il est limite trop proche d’elle pour se dévoiler autant, avec Jill et Micha c’est plus facile même s’il s’expose du coup à des réactions à la hauteur de leurs deux tempéraments de feu. Elles savent pas appréhender les choses de façon neutre toutes les deux, alors Carl au moment où il en parle à Micha il sait d’avance qu’elle va pas se contenter de l’écouter et de lui dire si oui ou non elle accepte de l’aider. La masturbation c’est clair qu’il en a fait le tour et qu’il aspire à vivre les choses en dehors de son imagination, qui est d'ailleurs aussi un peu rouillée maintenant. « Surtout que depuis deux semaines.. » il commence à formuler sans réfléchir et puis il capte qu’il peut pas sortir un truc pareil, alors il se ravise dans un sourire parfaitement embarrassé. « Non rien. » C’est mieux comme ça et ce serait bien s'il pouvait toujours se rendre compte des bêtises qu'il s'apprête à sortir histoire de les avorter dans l’œuf à chaque fois. Apparemment Carl il devrait avoir honte de son projet, dixit Micha qui lui rappelle que des millions de gens l’écoutent là. « Ouais et alors ? » il demande franco en braquant son regard intrigué mais pas du tout impressionné vers elle. « Je croyais qu’on s’en foutait de l’opinion d’illustres inconnus Micha, faudrait savoir. » C’est pas elle qui lui disait au début de pas faire attention aux critiques qu’il se mangeait de la part des tweetos car y’aurait toujours des gens pour le pointer du doigt ? Que son projet devienne le sujet de discussion numéro un dans les bars ou  fasse de lui la risée des réseaux sociaux à ce stade il s’en tape pas mal, s’il assumait pas Carl il en parlerait pas du tout et il en ferait son honteux petit secret. S’il voulait pas que ça se répande dans ce chalet c’est uniquement parce que ses camarades peuvent être très relous et trouvent pour la plupart facilement à redire sur ce qu’il est, ce qu’il fait et ce qu’il dit depuis sept semaines. Micha il lui fait confiance et c’est aussi pour ça qu’il lui en parle, maintenant ce qu’il espère c’est de pas le regretter. Il plane complètement le bonhomme en suggérant que sa cascadeuse de camarade se charge du boulot comme si ça se proposait comme ça, et sans évidemment y voir un quelconque caractère malaisant. Il pourrait être son fils et en plus de ça elle aime les femmes, mais peu importe dans sa tête c’est une association qui fonctionne. Et Micha elle lui fait miroiter pendant quelques secondes que ça arrivera, avec un tel niveau d’acting que Carl peut y croire sans problème. Elle commence même à se désaper sous ses yeux sauf que ça va un peu trop vite pour lui d’un coup, il est pas prêt le garçon pour un dépucelage dans l’urgence. « Euuuuh ça m’arrange pas trop parce que j’ai un caleçon pas terrible là et puis on a pas de quoi se protéger alors.. » Deux excuses qu’il trouve plutôt valables pour devoir malheureusement décliner cette offre instantanée, mais le pull qu’il se prend en pleine tronche lui remet bien vite les idées en place et les mots de Micha achèvent quant à eux de le ramener sur terre. Il s’est fait berner comme un bleu qu’il est Carl, son premier degré aura sa peau un jour. « Aïe ! Ouais d’accord c'était trop beau aussi.. » il soupire et en face de lui la doyenne digère pas du tout ce qu’elle vient d’entendre. Carl il a sûrement intérêt à surveiller ce qu’il dit s’il veut avoir encore de quoi se branler ce soir, et pour le coup là il comprend qu’elle blague pas. « C’est bon Micha le prends pas comme ça ! Franchement ce serait un honneur pour un mec comme moi de.. »  Son cerveau lui dit là encore de la boucler pour son propre bien. « Bon oublie, okay ? » Vaut mieux parce qu’il a pas envie de la mettre en pétard, et de toute façon il a bien compris que ses chances de parvenir à quoi que ce soit avec une fille ici resteraient à 0. Il a pas eu l’ombre d’un ouverture depuis le début alors Carl il croyait pas réellement voir sa situation se décoincer subitement, foutu pour foutu il a juste vu un coup à tenter là mais son fail était attendu. « Euh ? » Pourquoi Micha lui parle d’acte d’illégal tout d’un coup, il capte pas le revirement de leur échange et son ton passé du simple dénigrement de son petit projet au jugement complet de ce qu’il a prévu de faire en sortant. Elle lui parle d’une loi passée en Irlande et ça a beau être sa terre natale il possède pas l’info, et à la limite il se sent même plus tellement concerné. « Te fatigue pas je compte faire ça en Angleterre de toute façon. » il l’informe simplement car il a pas parlé de Brighton pour rien juste avant, il y vit mais il se demande si elle est au courant du coup. L’Angleterre, donc, où le racolage est passé en délit il y a quelques années même si ça aussi il l’ignore Carl. Faut bien comprendre qu’il se pose pas ce genre de questions lui quand il part dans un tel projet, et de toute façon aujourd’hui il a décidé de tout prendre par-dessus la jambe pour pas se laisser bouffer par son stress. « Micha j’ai déjà avoué que j’avais falsifié une ordonnance à la télé tu sais. » il reprend dans un haussement d’épaules et c’est bon, il est pas en train de dire qu’il va buter quelqu’un en sortant non plus. Ça le saoule ce côté moralisateur chez Micha qui ressort un peu trop facilement lorsqu’il est question de lui, quand il lui a demandé de lui apprendre plus ou moins la vie c’était pas dans ce sens-là. Carl tout ce qu’il demande c’est qu’on le dépucèle et quand il envisage de payer pour obtenir ce qu’il veut il se dit pas derrière qu’il va contribuer à un business sombre et à l’exploitation de nanas contraintes à vendre leur corps. Parce que c’est Carl justement, tout ça il y pense pas. Ça le choque qu’elle retourne tout le truc contre lui comme ça, elle lui fout des doutes et des scrupules dans la tête qu’il est même pas censé avoir et elle honore pas du tout le rôle qu’il a naïvement voulu lui donner. Un rôle important, sur lequel il comptait beaucoup alors forcément il est déçu. C’est officiel il a misé sur la mauvaise coach, en fait son projet il aurait mieux fait de pas lui en parler vu la tirade qu’il se coltine sur des trucs le dépassant complètement en tant que petit gars désirant juste tirer un coup pour devenir un grand garçon dans sa tête. Alors Carl il en pense quoi de toutes ces infos qui lui parviennent et dont il avait absolument pas besoin au passage ? Et bien pas grand-chose. « C’est triste pour elles mais là t’essayes de me donner mauvaise conscience et c’est pas cool, parce qu’à la base je viens pas du tout pour entendre ce genre de choses moi. » Son projet il n’en a parlé qu’à deux personnes dans ce chalet et là tout de suite Jill lui manque beaucoup. Elle s’était contentée de le traiter de tordu et c’est une réaction qu’il accepte beaucoup mieux que celle de Micha là, parce qu’il en peut plus Carl qu’on débatte toujours de ce qu’il dit ou de ce qu’il fait sous prétexte que c’est un gamin et qu’il sait pas trop où il va. À chaque fois il se dit qu’il confiera plus rien à personne et pas longtemps après il se refait avoir comme un gros noob, faut dire qu’il cherche aussi lui. « T’étais peut-être au courant de tout ça mais moi non. » il ajoute dans un soupir. Sa ref à Carl c’est un jeu vidéo, c’est dire le niveau de réalisme du gamin. Bref il vient de se taper tout un speech sur pourquoi c’est mal et pourquoi ça craint alors il est lessivé le bonhomme et pas du tout disposé à défendre son projet. C’est simple il a plus douze ans alors y’a personne qui peut lui dire ce qu’il a le droit de faire ou de pas faire de sa vie, ici comme à l’extérieur. Il fait ce qu’il veut en fait, et Micha c’est son aide qu’il a sollicité pas son approbation donc il trouve que ça va un peu trop loin. « Je t’ai demandé de m’aider à appréhender la chose parce que je stresse un truc de malade mais si ça te dérange de prendre part à un projet de ce genre alors on laisse tomber et je t’embête plus avec ça. » Carl ce qu’il essaie de lui dire c’est qu’elle pouvait aussi très bien l’envoyer bouler dès le départ, si elle veut pas l’aider qu’elle le dise simplement mais tout ce blabla c’était pas trop la peine. « Mais j'te savais pas aussi rabat-joie. » il glisse quand même parce que derrière le garçon mort de trouille y'avait surtout un bonhomme motivé et excité de concrétiser son projet avant qu'elle vienne tout piétiner avec ses remarques et ses questions qui prennent la tête. Micha y’a un truc qu’elle considère pas assez c’est que sa décision est prise et que c’est pas en lui faisant la morale pendant un quart d’heure que le bonhomme reverra ses positions sur la question. Il va y aller voir sa pro, sans même se soucier de ce qu’il encourt parce que c’est comme ça qu’il veut entreprendre la chose et qu’on puisse le juger pour ça il s’en tapera bien le moment venu quand il fera sa petite affaire. Ce sera peut-être super décevant et il en aura peut-être pas du tout pour son argent mais au moins il aura été au bout d’un truc qu’il a annoncé, sans se défiler pour la première fois de sa vie. Micha l’informe sur l’intérêt qu’il risque de subitement susciter chez une partie de la gent féminine à l’extérieur grâce à ce programme, et donc d’après elle c’est pas utile de prévoir le coup avec une prostituée vu ce qui l’attend. « Tu parles de filles intéressées par ma soudaine notoriété en fait, pas vraiment par moi. » Il trouve quand même que ça donne pas très envie lui. Franchement entre faire sa première fois avec une pro qui le connaîtra sûrement pas et qui le traitera comme n’importe quel client, et une groupie fantasmant sur l’idée de dépuceler le gros weirdo de Thrown Dice saison 13, le choix est vite vu pour lui. Carl il galère pas depuis des années pour finir avec une fille qui s’en tape de sa tronche et qui n’en a qu’après sa petite célébrité, il est désespéré mais il est pas aussi con et il se respecte quand même un minimum même si ça saute pas aux yeux. Il peut pas s’empêcher de rouler des yeux face à ce qu’il entend parce que ça le consterne en fait. « Justement Micha je veux pas qu’on se retourne sur moi pour ça. Je veux pas être Carl de TD dehors, je veux être ce que j’ai toujours été : juste Carl. » Ce sera certainement trop en demander au départ mais Carl de toute façon ça reste un romantique, il tombera jamais dans les bras d’une fille s’il la sent intéressée et la bonne nouvelle c’est qu’en ayant fait cette aventure son radar à hypocrites commence à être vraiment bien rodé. « Mais sérieux tu trouves ça moins pathétique de baisser mon froc devant une fille qui m’aurait jamais calculé si j’avais pas fait ce jeu ? » Il tente de se convaincre en son for intérieur qu’il vaut quand même mieux que ça mais peut-être qu’il se goure Carl, et que c’est le seul moyen qu’il aura jamais de devenir une option envisageable pour toutes ces filles dehors qui ne le regardaient pas avant de voir sa tronche apparaitre dans Thrown Dice.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
s*x education (vendredi, 16h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: s*x education (vendredi, 16h25) — Dim 5 Juil - 22:18

Je ne pensais pas que je serais en train de parler masturbation avec Carl, mais apparemment on en est là. Je conçois que ça a ses limites, il me rétorque surtout depuis deux semaines. Mec. Tu peux pas dire des choses pareilles. Il s'en rend compte, mais trop tard. " Une chance que je n'ai jamais été ta coloc. “ Dieu merci, et que ça n'arrive pas dans le futur, s'il vous plait. Je n'ai pas envie de le surprendre dans des petites activités nocturnes. Parce que comme dirait Jill, eww. Personne n'a envie de voir ça. Il me demande alors si je trouve que c'est la honte. Désolée, mais oui. Et ça n'a pas l'air de l’embarrasser le moins du monde de son côté. Il me relance mes propos dans la figure, alors quoi, maintenant l'opinion d'illustres inconnus a une importance ? Le contexte n'est franchement pas le même. ” Il n'y a pas que d'illustres inconnus qui peuvent regarder ." Allo, t'as pas un frère, des parents ? Qu'il ne me ressorte pas sa théorie complètement stupide comme quoi sa famille vit recluse dans un coin paumé et qu'elle n'entendra absolument rien de ce qui a pu se passer dans ce jeu. " Sans parler que je ne suis pas certaine que ça va t'aider auprès des filles d'avouer ça publiquement. “ Ne veut il pas une chance avec les nanas dehors ? Je peux me tromper, mais je pense que c'est plutôt un bon argument pour qu'elles prennent leurs jambes à leur cou. Et puis là c'est le pompon. Carl me demande si je veux pas le dépanner. Le dépuceler. Comme si c'était une petite demande de rien du tout. Là c'est clairement la demande de trop. Il veut la jouer comme ça ? Alors je fais mine d'être partante, et de carrément faire ça tout de suite. Le connaissant, il serait capable de le croire, tellement il est premier degré et ça n'y manque pas. L'effet escompté est réussi. Il bafouille, panique quelque peu et me sors des excuses bidons comme quoi il n'aurait pas le bon caleçon (lol) ni de quoi se protéger. Finalement il se mange mon pull dans la tronche. Je rigole plus là. " On oublie ouais. “ Vaut mieux pour lui s'il veut encore pouvoir réussir à se branler et avoir une quelconque chance d'avoir des enfants dans le futur. S'il croit que sa proposition était flatteuse, elle ne l'était clairement pas. J'évoque ensuite le fait que non seulement d'être moralement condamnable, ça peut l'être aussi pénalement. Clairement pas un argument valable auprès de lui, d'autant qu'il me parle du fait d'avoir déjà falsifié des ordonnances et avoué publiquement. Décidément j'en apprends tous les jours. Je n'ai même pas envie de lui demander le pourquoi du comment. Il me dit ça pour me faire comprendre qu'il s'en fou de violer la loi ? Je préfère ne pas relever. On ne va pas entrer là dedans. De toute façon, légal ou non, il est clair que ça ne lui posera pas de soucis. J'évoque les conditions de vie affreuses de la plupart des prostituées. Celles qui évoluent dans la rue, dans des bordels, des salons de massage en tout cas. Carl, il trouve que je ne suis pas cool avec lui.  Il n'était pas venu pour entendre tout ça, lui il voulait juste des conseils en matière de cul. Il préfère rester un parfait ignorant concernant la condition féminine. Faire sa petite affaire, sans se préoccuper deux minutes de la nana qu'il aura entre les jambes. Limite en se disant qu'il l'aide aussi. Alors franchement, il ne me savait pas aussi rabat-joie. " Rabat-joie ?! que je répète. Il est sérieux là ? Non mais il s'attendait à quoi franchement ? Que je lui dise, ”oh génial Carl, bonne idée, tu vas enfin pouvoir devenir un homme. Alors maintenant si tu veux bien t'y prendre, il faut... “. En plus, s'il était venu uniquement pour des conseils, pourquoi dans ce cas, me parler de son projet d'aller payer pour ça ? Pourquoi ne pas occulter cette partie ? Pourquoi ne pas venir tout simplement en mode “Tu sais, j'crois être prêt pour passer à l'acte, pour perdre ma virginité. Mais j'y connais que dalle, et ça me fait flipper à mort. T'aurais pas des conseils ?”. La discussion aurait probablement prit une tournure complètement différente. Mais non. Il me parle d'aller trainer dans des quartiers chelou pour aller faire sa petite affaire...Et après ça l'étonne que je ne sois pas emballée par le projet ? Je suis une rabat joie ? Il est vraiment dans son monde Carl parfois. " Excuses moi d'être un peu plus éclairée que toi sur ce qui se passe dans le monde. La vie c'est pas un jeu vidéo Carl. “ Faudrait peut être qu'il mette un peu plus le nez dehors. Ou qu'il s'intéresse tout simplement à ce qui se passe autours de lui. ” Alors désolée de t'apprendre que les nanas dont tu parles, elles ne font pas ça juste histoire d'arrondir un peu leurs fins de mois difficiles. Y'a d'ailleurs de grandes chances que le fric que tu leur donneras, elles n'en verront que peu ou pas du tout la couleur et qu'il sera pour leur mac. “ Cela me désole un peu que je doive lui apprendre ça. ” C'est peut être pas des trucs que t'as envie d'entendre, mais tu dois le savoir. “ C'est trop facile de faire l'autruche et se mettre des œillères. Tutututu j'entends rien je veux pas savooiiir. Laissez moi tirer mon coup en paix. Et d'ailleurs, pourquoi passer par une prostituée, quand maintenant avec sa notoriété, il risque d'en intéresser un peu plus des nanas ? Je pense qu'il n'aura pas de mal à en trouver une qui serait d'accord. N'est ce pas ce qu'il recherche ? Le faire avec la première venue ? Ah non, ça a l'air de le déranger. Quelque part c'est tant mieux. Cela veut dire qu'il a encore un peu d'estime pour lui. Sauf que son discours est quand même assez contradictoire, j'ai du mal à le comprendre. " Donc là ça te pose un problème, mais pas de payer pour ça ? Ou de m'utiliser, moi ? “ Parce qu'il croit que je m'intéresse à lui de cette façon peut être hm ? Alors que petit un, il pourrait être mon fils, petit deux, c'est me demander d'aller contre nature, sans parler du manque de respect flagrant. ” Mais j'suis d'accord, Carl. Tu vaux mieux que ça. Mais tu vaux mieux aussi que de faire ça avec une nana qui en aura rien à faire de toi. Le problème c'est que tu n'as pas envie d'entendre qu'une fois dehors, tu puisses réellement plaire à une fille. C'est comme si t'avais déjà laché l'affaire, et ça me désole. “ Vraiment. Cela me tue qu'il ait une si piètre opinion de lui. " Je sais que tu ne m'as pas demandé mon avis, mais tu l'as quand même. J'essaie juste de t'aider. " Peut être que je m'y prends très mal. Que je suis trop brusque avec lui. Mais il faut qu'il se rende compte que dans le fond, moi je ne veux que son bien. Si j'en avais rien à faire, je ne serais pas là à essayer de lui faire comprendre que son futur projet il est foireux. Je ne sais pas dans quel univers il puisse croire que ça l'aidera. ” Alors oui, tu t'en fous, mais moi je te le dis, je pense que ça serait une erreur de faire ça. ” Mettons de côté l'aspect c'est moralement discutable, ça contribue à l'exploitation de la femme, tout ça tout ça. Il y'a tellement d'autres raisons pour lesquelles ça ne me parait pas bien. Pour lui. " Parce que tu vas perdre ta virginité avec une prostituée, et après ? Si ça te plait un peu trop, n'y a t'il pas le risque que tu recommences ensuite ? Encore et encore ? C'est la porte ouverte à avoir une sexualité flinguée ça. “ Parce que c'est le risque. Que ça ne s'arrête pas à une seule fois. Surtout en se rendant compte que c'est si facile. Un petit billet, et la nana fera tout ce que tu veux. Et c'est le seul modèle qu'il connaîtra. ” Et ça te sera d'autant plus compliqué après d'avoir une vraie relation, saine, avec une femme. “ Il aura un rapport tellement biaisé avec les femmes. Déjà qu'il doit conjuguer avec pas mal de ses problèmes, il va se compliquer d'autant plus la vie. ” Penses-y au moins, s'il te plait. ” Je veux juste qu'il réfléchisse deux minutes à ce que je dis, et qu'il ne soit pas complètement fermé.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
s*x education (vendredi, 16h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: s*x education (vendredi, 16h25) — Jeu 9 Juil - 20:05

Il est pas gêné de parler masturbation et première fois à la télé Carl, et cette absence de honte elle interpelle franchement sa coach qui juge bon de lui rappeler que les gens qui le regardent ne sont pas uniquement des inconnus dont il peut se permettre d’ignorer l’opinion. Sa seule réaction à ce moment-là c’est de hausser les épaules, on peut pas dire que ça l’affole mais on l’a aussi vu plus détendu. « Mon frère je pense pas que ça le choquera beaucoup. » il formule sans être totalement convaincu de ce qu’il avance, mais ça l’étonnerait quand même que le gosse s’en offusque vu son ouverture d’esprit sur un paquet de choses pour son jeune âge. En ce qui concerne ses parents la question se pose pas à partir du moment où Blake est censé faire le job, car c’est évident que son père approuverait pas l’idée et qu’il préfère pas devoir gérer une telle révélation auprès de lui. Il trouverait encore le moyen de mettre ça sur le dos de sa mère vu qu’à ses yeux toutes ses déviances viennent d’elle, alors ouais faut espérer que son frère a pas merdé. Micha elle l’a pas cru l’autre fois quand il a dit que ses proches étaient autant que possible préservés de ses frasques donc il va éviter de revenir dessus. Pourtant le coup de la télé qu’ils n’ont pas c’est vrai, comme la mission qu’il a filé à Blake et dont il n'a pour le moment aucune garantie de la réussite. Micha garde en travers de la gorge sa petite proposition et il comprend que c’est dans son intérêt de plus du tout la ramener, là. Il pensait pas à mal Carl mais forcément en présentant les choses sous cette forme il avait aucune chance de pas se prendre un refus sec et outré. À aucun moment il a voulu lui manquer de respect, ça l’embête et en même temps il s’enfonce. C'est un truc de plus qui n’aurait pas dû sortir de ses pensées déconnantes, et la conclusion de tout ça c’est que son pull qu’il s’est reçu en pleine poire il l’a pas volé le bonhomme. Elle rebondit pas sur l’ordonnance falsifiée et ça tombe bien, il a pas trop envie d’expliquer une nouvelle fois pourquoi il l’a fait. C'était débile même si ça lui a permis de faire cette aventure avec l’esprit beaucoup plus serein car sans ses triptans il sait pas comment il aurait géré Carl. Le rabat-joie glissé à l’attention de sa coach il passe vraiment pas par contre, mais c'est la réaction qu'il s'attendait à recevoir. Micha il l’aime beaucoup mais quand elle vient lui prendre la tête sur de vrais problèmes de société alors qu’il est le gars le moins informé de ce chalet il se sent limite pris au piège, et il aime pas ça. « Moralisatrice tu aimes mieux ? » il propose car à ses yeux ça marche aussi. Le sortir de son ignorance comme ça pour le faire culpabiliser il trouve que ça craint lui, en plus d’être pas du tout ce qu’il lui demande à l’origine. C’est sans doute important d’en parler et de rappeler que ça existe mais Carl il est clairement dépassé par tout ça, son projet il repose sur beaucoup d’ignorance et d’insouciance donc l’étiquette de complice que Micha veut lui coller il comprend pas d'où elle sort. C’est un peu comme si on venait lui reprocher d’acheter des fringues faites par des gosses au Bangladesh, c'est réel et il faut pas fermer les yeux dessus sauf que l'irlandais est très loin de ce genre de préoccupations dans sa vie de tous les jours. Ça lui passe au-dessus car sa conscience n’est pas du tout éveillée sur ces sujets-là, et sûrement qu’une part de lui ne souhaite pas non plus le voir ni l’entendre parce que ce monde est bien assez moche comme ça de son point de vue. « Mais je veux pas savoir.. » il souffle en détournant le regard alors qu’elle juge au contraire important qu’il entende tout ça. Il veut rester dans son ignorance Carl, et il est toujours hyper frustré quand on cherche à l’en sortir de force alors qu’à la base il a rien demandé. « Ça fait des années que je regarde plus du tout les infos sur internet Micha parce que c’est bourré de trucs qui m’angoissent ou qui me donnent mal au crâne. La politique, les conflits entre pays, les disparitions d’enfants, les catastrophes naturelles.. bien sûr que je me sens mieux dans mes jeux vidéo quand je vois tout ça. » Ses jeux c’est pas la vraie vie et c’est pour ça qu’il aime y passer autant de temps. C’est son échappatoire, c’est là qu’il trouve refuge et qu’il peut aussi extérioriser les pulsions qui restent profondément enfouies quand il évolue dans la réalité avec les autres gens. Les meurtres et les guerres dans ses jeux ils sont pas réels alors il les tolère sans problème, c’est quand il quitte ce monde virtuel et qu’il passe une tête dans le vrai monde qu’il a tendance à se sentir vraiment mal. Y’a beaucoup de gens pour dire que dans sa tête ça tourne pas rond mais il pense un peu la même chose de cette planète Carl quand il s’attarde ne serait-ce que deux secondes sur ce qu’il refuse de voir en temps normal. Ce monde il part en sucette tous les jours et après on se demande pourquoi il aime tant se raconter des histoires où tout est beau et rose. Carl il peut même pas projeter de faire sa première fois avec une pro sans entendre parler de loi qu’il risque de violer et de souteneur qu’il va certainement enrichir, clairement il s'attendait pas à ça. Ce qui suit lui arrache une grimace alors qu’il dépose un regard navré sur Micha. « Je voulais pas t’utiliser ! C’était proposé n’importe comment et je suis désolé, mais s’te plait doute pas du respect que j’ai pour toi. Et pour les femmes en général. J’te jure que je suis pas comme ça. » Il s’attend à ce que ce discours ne passe pas compte tenu de son statut revendiqué de stalker, mais faut savoir faire la part des choses. Carl il a souvent envoyé valser le principe de vie privée mais il n’a jamais manqué délibérément de respect à une femme, ni même consciemment en fait. Micha elle a l’âge d’être sa mère et quand il y pense il se sent piteux de lui avoir proposé ça, et c’était tout aussi nul d’adhérer à l’idée d’Elena sous le nez de Jill dimanche en y allant pas de main morte sur les sous-entendus douteux. C’est pas un mauvais type l’irlandais, il a juste un cerveau dont il sait pas se servir et une langue malheureusement bien pendue. Elle se désole qu’il aille à la facilité alors qu’avec un peu de patience il pourrait sûrement plaire à une fille dehors, mais ce qu’il retient surtout là c’est qu’elle voudrait l’aider. « Évidemment je préférerais le faire avec une fille qui me plait et à qui je plais mais alors quoi je suis censé rester frustré au cas où ça m’arrive un jour et me retenir jusque là ? Désolé mais je m’en sens pas capable. » Carl il a vingt ans et il en a marre d’attendre, c’est aussi simple que ça. Il veut vivre ses fantasmes pour de vrai et il le dit sans honte aujourd’hui. Il croit pas que ça fasse de lui un gros dégoûtant, c’est juste un gars travaillé par ses hormones qui a besoin de tremper son biscuit parce qu’il va faire une syncope à force de travailler son imagination sur la question. Recourir à une travailleuse du sexe pour lui c’est un moyen comme un autre de faire ses premiers pas dans ce qu’il appelle le monde des plaisirs et il est même persuadé que ça aura des avantages sur le moment. Son projet Carl il y croit, il estime même que c’est la meilleure idée qu’il a eu durant ces cinq dernières années, au moins. « Elle pourra m’apprendre des tas de trucs et pour elle je serai un client à part entière donc j’le vois comme ma meilleure option aujourd’hui, sincèrement. Mais je la traiterai bien tu sais, je compte pas du tout abuser de ma position ni de la sienne. » Ça rejoint un peu ce qu’il a avancé plus tôt et ce pour quoi il lui a demandé de le croire, mais il trouve important de le dire au cas où ses intentions ne seraient pas claires. Carl c’est bien le genre à se ramener avec des fleurs et des chocolats pour mieux faire passer la pilule de son statut de gros noob en plus. C’est comme ça qu’il soudoyait ses profs à l’époque pour gagner le droit de rester dans la classe à la récré et s’éviter ainsi la confrontation tant redoutée avec les autres élèves. Ces filles-là il les respecte pour le boulot qu’elles font, il capte maintenant que c’est pas forcément leur choix et qu’on peut en arriver à vendre son corps sous la contrainte. C’est bien qu’il en prenne conscience mais il se sent pas très bien maintenant Carl, c’est une réalité qu’il estime ne pas avoir besoin de connaître juste avant de concrétiser son projet. Car ça change rien à ce qu’il prévoit de faire, mentalement il est déjà parti trop loin dans son délire pour pouvoir faire marche arrière et reconsidérer la chose. S’il était pas sûr de lui sur ce coup-là et surtout sûr de vouloir entreprendre les choses dans ce sens il serait venu demander son avis à Micha et non son aide. Une aide qu’il n’obtiendra probablement pas à l’arrivée et c’est pas de bol, ça va partir en impro du coup et c’était le scénario le moins souhaitable. Elle insiste et souligne qu’il fait une erreur, avant d’exprimer ses craintes sur les conséquences qu’un tel acte pourraient avoir sur lui. Micha elle redoute qu’il développe une sexualité débridée en débutant de cette façon et c’est assez légitime, c’est clair qu’il choisit pas la voie la plus safe pour se lancer. « Si j’y prends goût comme j’ai pas de fric je peux très bien me chercher une euh.. comment on appelle ça déjà, une sex friend ? Y'a moyen d'en trouver sur les applis de rencontres non, c'est pas ce que tout le monde fait plus ou moins aujourd'hui ? » C’est nouveau ça, on sait pas trop d’où il le sort ni si ça lui vient d’un coup ou s’il y pense depuis un moment sans le dire. Et en même temps à qui il confierait un truc pareil, si ce n’est à Michaela dans la continuité de cet échange déjà passablement incommodant. « Sur un malentendu elle se rendra peut-être compte qu’on a plus à partager que nos fluides corporels et hop j'aurai une copine. » il balance sans y croire et on le sent quand même perdu Carl, ça s’entend qu’il sait plus trop ce qu’il dit et que les craintes soulevées par Micha lui embrouillent un peu les idées. Mais il veut pas voir le mal où d’après lui il n’y en a pas, et les conséquences à l’heure actuelle il désire pas trop y penser. Si ça lui plait et qu’il sent qu’avec ça ses épisodes lui foutent la paix y’a effectivement des chances qu’il se jette un peu à corps perdu dans une nouvelle dérive pour offrir un peu de répit à son cœur. Ça n’a jamais été sain ce qu’il faisait de toute façon donc ça prendra juste une autre forme, et si ça va trop loin et bien ce sera à lui et à lui seul de gérer ça. S’il veut faire n’importe quoi de sa vie ça le regarde le bonhomme. « En vrai tu crois que c’est possible de pas aimer ça ? » il l’interroge d’un air soucieux. S’il devait s’engager dans ce projet avec une seule crainte ce serait celle-là, parce que Carl il s’est imaginé beaucoup de choses dans sa tête jusque là mais il sait pas exactement ce qui l’attend, ni l’effet que ça lui fera vraiment. Le risque d’être déçu de sa première fois comme des tas de gens il sait qu’il existe même s’il préfère se convaincre que tout se passera bien, mais une découverte comme celle-ci remettrait beaucoup trop de trucs en question. Si l’amour et le sexe ne sont pas faits pour lui il sait pas trop ce qu’il est supposé attendre de cette vie, du coup.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Michaela
Voir le profil de l'utilisateur   
s*x education (vendredi, 16h25) Empty
Message (#) Sujet: Re: s*x education (vendredi, 16h25) — Dim 12 Juil - 0:29

Cela ne choquerait pas beaucoup son frère d'apprendre qu'il compte faire sa première fois avec une prostituée. Et bah. Je ne sais pas si c'est très rassurant ou non. Car cela veut aussi dire qu'il est habitué des frasques du bonhomme. Alors il ne serait plus à ça près n'est ce pas. Carl me traite ensuite de rabat joie. Apparemment on est pas fun si on ne l'encourage pas dans ses délires. Moralisatrice, c'est mieux ? " Pas franchement non. “ Car cela a une connotation bien péjorative. Enfin bref, on s'en fou, là n'est pas la question. Puis il pense bien ce qu'il veut de moi, ce n'est pas pour autant que je changerais de comportement. Il se plaint, parce qu'il ne voulait pas savoir tout ça. Voilà des années qu'il se coupe de ce qu'il se passe dans le monde, pour son petit confort personnel. Et après, il trouve qu'il n'est pas égocentrique hm ? ” Et bah...Encore heureux que tout le monde ne fait pas comme toi, sinon le monde se porterait d'autant plus mal. “ Encore heureux qu'on est pas tous à s'enfoncer la tête dans le sable, histoire d'ignorer tous les problèmes qui nous entourent. Qu'il y'en a qui se sentent concernés, et tentent de faire évoluer les choses à leur manière. Plutôt que de fermer les yeux comme lui. Et puis il ne veut pas entendre tout ça, mais il aime jouer à des jeux vidéos violent...Allez savoir. Je le trouve assez contradictoire parfois. Comme lorsqu'il n'accepterait pas de coucher avec une nana - qui serait surtout intéressée par sa célébrité - mais qu'en revanche, avec une juste intéressée par son fric, oui. Ou avec moi, qui n'est intéressé par ni l'un ni l'autre, mais qui serait sympa de lui donner la charité, voyez. Je n'ai qu'à m'oublier un instant pour lui faire plaisir. Il s'excuse, c'est sorti n'importe comment, il ne voulait pas me manquer de respect. Et d'ailleurs il en a du respect pour les femmes, faut pas croire. Il a juste une notion bien particulière du respect j'imagine. Parce que celui de la vie privée par exemple, ça il s'en tamponne le coquillard. ” D'accord, d'accord, je te crois. “ Disons que je sais qu'il ne le fait pas sciemment. Et qu'il ferait mieux de réfléchir avant de parler, mais c'est un truc qu'il n'a toujours pas capté. ” Je crois juste que tout ça aura le temps de changer une fois que tu seras dehors. Tu verras bien comment ça se passe. " Concernant le fait de se trouver une vraie nana qui lui plairait avec qui le faire. Pourquoi prendre des décisions hâtives ? Peut être une ribambelle de nanas ont craqué pour lui, qu'est ce qu'on en sait ? Je l'écoute ensuite me dire que sa travailleuse du sexe, elle pourra lui apprendre plein de trucs.  " Tu sais que tu ne vas pas à un cours d'éducation sexuelle hein ? “ Depuis quand les prostituées sont des profs ? Il croit qu'elle va être là, aux petits soins avec lui, pour lui dire, oui vas y, fait comme ça, fait comme si, c'est bien... Elle voudra probablement plutôt qu'il se dépêche pour qu'ils en finissent oui. J'ai l'impression qu'il a un peu trop de grandes attentes, il risque d'être fort déçu le bonhomme. A moins qu'il ne tombe sur la perle rare qui saura le traiter avec délicatesse et se montrer patiente envers lui. ” Ta seule excuse de ne pas y retourner ça serait que tu n'ais pas de fric ? Oh boy... “ Autant dire qu'il va y être tout le temps alors s'il ressort de ce jeu avec un peu d'argent. Parce que clairement ça lui sera complètement abordable. Voilà maintenant qu'il me parle de sex friends. Je croyais que personne ne voudrait de lui ? Faut savoir à un moment donné. Et comme ça sur un malentendu, paf, il pourrait peut être avoir une copine, ni vu ni connu. Mais qu'est ce qu'il me raconte...Il est sacrément perché quand même. ” Je ne crois pas qu'une sex friend serait très adapté pour toi. Car cela sous entend de ne pas s'impliquer émotionnellement parlant. “ Et je doute qu'il arrive à dissocier le physique des sentiments. Y'a qu'à voir il vient de raconter que ça pourrait se transformer en une vraie histoire. " A croire que ton but ultime dans la vie c'est d'avoir une copine. Tu ne crois pas que tu devrais...comment dire... plutôt faire un travail sur toi même avant de te lancer là dedans ? “ Mais non. Parce que de l'aide il n'en veut pas. Et changer, non plus à priori. Cela demanderait une tros grande introspection sur lui même. Ce n'est clairement pas ainsi qu'il va évoluer dans la vie. Si c'est possible qu'il n'aime pas ça ? ” Y'en a qui n'aiment pas du tout ça...Mais c'est très rare. Et vu ta passion pour la branlette, je m'inquiète pas trop pour toi. “ Alors peu de risques qu'il découvre que finalement le sexe ce n'est pas fait pour lui. ” Après faut pas t'attendre à une explosion de feu d'artifice à ta première fois. “ Surtout vu les conditions dans lesquelles il compte faire ça. J'suis d'avis que ça sera vite plié, surtout vu son empressement pour la chose. Trois minutes inoubliables, youhou. Je soupire alors. ” Comme je sais que t'écoutes rien ni personne, et que t'es borné de fou...Qu’apparemment, rien ne pourra t'empêcher de mener ce projet à bien...Tu peux au moins me faire la promesse que t'iras pas trainer dans des quartiers louches la nuit ? Y'a des façons plus...sures de faire ça. Avec des nanas qui font réellement ça pour le fric. Après ça coute plus cher, mais si ça peut t'éviter des ennuis... “ Il serait une cible facile dans la rue. Puisqu'il a l'air on ne peut plus sérieux et décidé dans son projet, autant qu'il fasse les choses bien et dans un cadre plus sécurisé, que dans une vieille fourgonnette ou entre deux buissons. En plus la nana risque d'être plus réceptive à son cas. Car oui, il y'en a qui font ça aussi par choix, même si c'est plus rare. ” Et si vraiment tu ne trouves personnes d'autres pour des conseils...Une fois dehors on peut en reparler. Mais pas ici. " Pas alors qu'on est filmés. Parce que lui ça ne le gêne pas tout ça, mais moi oui. Mes proches regardent. Mes enfants. Probablement ma nièce qui est encore très jeune. Des oreilles innocentes. Alors je n'ai pas besoin que des vidéos de ça circulent sur le net. Mais oui, je suis prête à lui donner deux trois conseils s'il le faut, car il m'a l'air franchement désemparé, et ne pas avoir la moindre idée de ce qu'il faut faire.

_________________

Winning Isn’t Everything Rubbing It In The Faces Of Your Enemies Is Also Important
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SALLE DE PROJECTION-
Sauter vers: