Partagez
 

 regrets and stuff (ven, 16h15)

Aller en bas 
AuteurMessage
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
regrets and stuff (ven, 16h15) Empty
Message (#) Sujet: regrets and stuff (ven, 16h15) — Lun 29 Juin - 20:41


tu la connais bien cette salle, notamment parce que t'y as passé un long moment avec Louis lorsque vous étiez séparés dans deux villages distincts. t'as appris à connaître certaines parties de sa vie, et ce mec, il t'a touché dans sa façon de voir le monde et surtout, de voir Cami. tu te voyais dans son récit, à parcourir l'Argentine en amoureux, vivre de belles expériences à deux et ça t'a clairement fait quelque chose de découvrir cette partie de sa vie. tu fais glisser tes doigts sur la roue pour commencer à faire défiler les années lorsque tu entends la porte s'ouvrir derrière toi. tu te retournes pour faire face à Gianni. un sourire vient éclairer ton visage et tu l'accueilles en faisant un pas vers lui. ça va mieux ? tu demandes, parce que t'as pas eu l'occasion de passer beaucoup de temps avec lui la semaine dernière et que ton tout premier colocataire a pas passé la meilleure semaine de sa vie. on aurait vraiment dû fêter nos anniversaires ensemble., tu souffles dans un sourire en coin. ça ce serait sans doute bien passé, parce que personne n'aurait sûrement osé faire de commentaire désobligeant à ce moment là. ça te fait quel âge ?, tu demandes dans un sourire, parce que tu sais pas vraiment quel âge peut avoir l'italien. c'est pas quelque chose auquel tu fais vraiment attention. est-ce que y'a une année que tu considères comme étant la meilleure année que t'ai vécu ? c'est que tu ferais presque un interrogatoire. ça t'inspire cette histoire, on dirait. au fait, je pense pas que tu marqueras pas les esprits., tu souffles dans un sourire en plantant ton regard dans le sien. je pouvais juste pas mettre Jill dans cette catégorie. ça te fait légèrement rire, parce que la gamine, c'est sûr qu'elle va rester dans les esprits avec son caractère de merde.

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
regrets and stuff (ven, 16h15) Empty
Message (#) Sujet: Re: regrets and stuff (ven, 16h15) — Mer 1 Juil - 4:58

Cette salle l'intriguait pas mal, parce qu'elle ressemblait plus à un décor de film de science-fiction qu'à autre chose mais que la perspective d'un petit bond dans le temps, même juste en théorie, lui déplaisait pas. Il savait pas tellement ce qu'il ferait une fois planté devant la console parce qu'il venait pas avec une idée arrêtée sur l'année vers laquelle il voyagerait s'il en avait le moyen, mais c'était précisément l'idée d'improviser qui lui plaisait. A son arrivée, Gianni tomba sur une Rosamie déjà affairée à prendre les commandes de la salle, et la perspective de profiter des lieux en étant accompagné le botta beaucoup plus. Il s'approcha, observa les années qui défilaient sur l'écran puis étira un sourire un peu surpris par sa question. Il comprit après une seconde qu'elle devait faire allusion à la semaine passée, et à son mood en dents de scie. « Ouais, toutes ces histoires m'ont un peu plombé, mais au final ça s'est tassé et c'est pas plus mal. » Il l'avait jamais caché, il était pas venu pour faire dans ce genre de drames et avait pas très bien vécu qu'on fasse toute une montagne d'un baiser et change tout à coup d'attitude avec lui, et pour ça la semaine avait pas été tout à fait évidente, mais il avait mis tout ça de coté et se concentrait sur ce qui en était ressorti de positif. « C'est clair, avec un peu de chance les plus réticents à participer à ma fête d'anniversaire auraient fait abstraction de ma présence et seraient venus pour toi. » Il glissa d'un air amusé, pas convaincu que la fête aurait été aussi chill que celle dont ils s'étaient pris à rêver à la piscine avec Costa, mais c'était pas la semaine idéale et c'est bien pour ça qu'il n'avait rien organisé. « Mais finalement j'ai fêté ça sobrement et ça m'a suffi. Avec ma famille je serai de toute façon sûrement pas épargné une fois dehors. » Les connaissant ils devaient déjà avoir tout prévu, et ce serait pas la pire manière de tous les retrouver d'autant plus que ça permettrait d'adoucir un peu les choses avec son père, avec qui il avait prévu d'avoir une discussion à son retour. « A toi de me dire, tu me donnes combien ? » Il répliqua, un rictus au coin des lèvres, alors qu'il lui semblait de son coté que Rosamie avait quatre ans de moins que lui. Gianni fit quelques pas à travers la pièce, prenant un air pensif lorsque la philippine reprit la parole. « Je sais pas trop, mes meilleurs souvenirs sont plutôt éparpillés sur deux décennies. Mais 2017, ça reste rattaché à des moments vraiment chouettes. » Il souffla dans un sourire imperceptible, croisant son regard au moment de l'interroger à son tour. « Et toi ? Tu serais plutôt du genre à vouloir revivre des moments qui t'ont rendu heureuse ou à remonter le temps jusqu'à une époque qui t'a toujours fascinée ? » Parce que lui, il était pas certain qu'il aimerait tant que ça revivre un passé qu'il aurait plutôt tendance à vouloir laisser à sa place, même pour en changer des fragments, et s'il avait l'opportunité de découvrir des époques qui lui étaient totalement inconnues, là il était possible qu'il se laisse tenter. Sa prochaine précision l'amusa, et Gianni haussa doucement les épaules. « T'inquiète, c'est pas comme si je comptais surfer sur la vague du succès en sortant. Ça me ferait un peu chier qu'on m'oublie au bout de deux mois, mais je crois qu'on a tous conscience que cette pseudo célébrité a une durée de vie limitée. » Alors il avait pas pris pour lui la réponse de Rosamie, au contraire, parce qu'il attendait pas de cette émission qu'elle le fasse connaître au départ, beaucoup trop attaché à sa tranquillité pour ça. « Jill par contre, ils auraient tort de pas la caster dans une de ces émissions où plein de candidats d'anciennes télé-réalités cohabitent ensemble. » L'idée lui tira un rire silencieux, parce que c'était encore celle qu'il imaginait le mieux durer dans ce genre de milieu à sa sortie. Elle était jeune, elle manquait pas de tempérament, c'était le profil idéal. « C'est quoi, la réponse qu'on a donné à ton sujet qui t'a le plus ennuyée ? » Il demanda, vrillant vers elle un regard curieux.

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Rosamie
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12050-rosamie 
regrets and stuff (ven, 16h15) Empty
Message (#) Sujet: Re: regrets and stuff (ven, 16h15) — Ven 3 Juil - 18:52

il met un peu de temps à te répondre, Gianni et tu comprends aisément pourquoi. faut dire que tu sors cette question de nulle part comme première interaction avec lui, et ça doit sûrement être assez déstabilisant. tant mieux., tu souffles dans un sourire. je suis contente que ça se passe si bien avec Roma, même après tout ça. tu continues alors que ton sourire s'agrandit au fil des mots. t'es contente pour ton amie, parce qu'elle mérite de trouver le bonheur et de vivre une relation amoureuse qui lui corresponde et qu'elle veuille réellement vivre. l'indienne, elle n'a pas eu la chance de choisir la personne qu'elle a épousé et même si elle n'arrête pas de vous dire que son mari est un homme bon et que tout ceci est une histoire de caste, tu te doutes qu'elle n'a jamais éprouvé beaucoup d'amour pour cet homme. alors une relation avec Gianni, qui ne soit contrainte par rien du tout, c'est tout ce que tu souhaites pour elle. tu abordes ensuite le sujet de l'anniversaire, parce que Gianni est né seulement une journée avant toi et ne l'a pas fêté parce que cette semaine d'anniversaire n'était vraiment pas sa meilleure semaine au sein de Thrown Dice. tu le comprends totalement, par ailleurs. ce n'était pas ta semaine préférée non plus, mais tu n'as pas renoncé à ton anniversaire pour autant. tu fronces les sourcils à la réponse de Gianni concernant votre hypothétique fête commune. y'a tant de personnes que ça qui t'en ont tenu rigueur ? ça te surprend quand même. au-delà de Roma et de Maci, tu vois pas bien qui pourrait lui avoir tourné le dos pour un truc pareil. ça ne te concerne pas, alors t'as tout simplement fait comme si ça n'avait jamais existé en dehors de tes discussions avec Roma. t'as pas envie de verser dans ce genre de drama, t'as suffisamment de ceux que tu as été forcée de créer pour éloigner Carl et son adoration malsaine de toi. tu souris à l'évocation de sa famille. c'est comment les anniversaires dans ta famille ? tu demandes dans un léger sourire. Santo t'a déjà parlé des anniversaires à Naples, mais tu te dis qu'il existe peut-être des variantes selon les régions ou selon les familles. alors que tu l'interroges sur son âge, il te renvoie l'ascenseur pour te laisser deviner. tu le jauges du regard pour essayer de lui donner un âge, mais c'est pas une discipline dans laquelle tu excelles particulièrement bien, à ta connaissance. je sais pas... je dirais que t'es proche de la trentaine... tu hésites, tu t'avances pour le regarder sous toutes les coutures. vingt-neuf ans ? tu tentes dans un sourire en levant ton regard vers lui. l'âge de Costa, en somme. dans l'idée, ça ne te choquerait pas tellement et tu te dis que ça doit sûrement être dans ces eaux-là. il fait sûrement partie des plus vieux de l'aventure, à ce stade, Gianni. faut dire que les plus âgés ont vite été évincés de l'aventure au profit de personnes plus jeunes, preuve que les téléspectateurs ne doivent pas être très âgés non plus. en tous cas, parce que la salle l'exige, tu lui demandes quelle année a été la plus heureuse pour lui et il finit par te donner une année que tu t'empresses de reporter sur la roue de la salle. c'est ton début de relation avec Virna ? tu demandes dans un léger sourire en te retournant légèrement vers lui pour sonder sa réaction. t'en sais rien, tu penses comprendre sans vraiment comprendre réellement. tu connais pas assez Gianni pour savoir à quoi peut réellement correspondre cette année, surtout qu'en 365 jours, il a pu se passer un certain nombre de trucs. la question de l'italien, elle est intéressante. tu marques un temps de pause et tu prends le temps de réfléchir une seconde à la question. c'est dur. tu commentes dans un léger rire. je crois que je préférerai remonter dans le passé pour revivre mes bons moments genre mon enfance, pouvoir revoir mon frère et ma grand-mère... parce qu'aller dans une autre époque, c'est aussi se heurter à un pan d'histoire compliqué et à des moeurs que j'ai pas envie de subir. t'as aucune envie de vivre les colonisations successives des Philippines, c'était des moments difficiles. et avant ça, t'es pas sûre de vouloir vivre l'époque où les gens étaient tous dans des tribus opposées les unes aux autres. en tant que femme, c'est pas super intéressant tout ça, finalement. t'aurais envie d'aller dans une autre époque, toi ? de voir un événement en particulier ? tu demandes, curieuse. parce qu'en soit, tu ne doutes pas que certains moments de l'histoire soient super intéressants à vivre et tu comprendrais une certaine fascination de la part de Gianni. tu abordes ensuite le sujet du questionnaire, qui a entraîné beaucoup moins de drama que tu l'aurais cru au sein du chalet. Gianni ne te tiens pas rigueur pour ce que tu as dit de lui et ça te rassure un peu. tu acquiesces. y'a des candidats de Thrown Dice qui sont encore super connus dans ton pays ? tu demandes parce que chez toi, l'émission n'est pas beaucoup regardée, notamment parce qu'elle ne passe pas à la télé. dans un pays aussi conservateur que le tien, Thrown Dice, ça ferait mauvais genre. t'es assez d'accord avec le postulat de l'italien concernant la brat de l'aventure. pas sûre qu'elle veuille s'abaisser à des trucs pareils, ceci dit. quoi que, on parle de Jill quand même. des émissions genre les Texans à Miami, ça doit pas lui faire peur du tout du haut de ses dix-huit ans. elle foutrait un sacré bazar dans ce genre d'émission, avec sa répartie à toute épreuve et son intelligence hors-norme. tu prends une seconde pour réfléchir à la question de Gianni. Cami qui regrette d'avoir fait l'effort d'apprendre à me connaître. tu souffles dans un sourire ennuyé. tu hausses ensuite les épaules. j'imagine que je l'ai mérité. ça ne t'a pas plus surprise que ça, finalement. et toi, c'est quoi le truc qui t'a le plus ennuyé ? tu poses ton regard sur Gianni, tu poses tes mains sur la console en poussant à peu près 10 boutons différents de tes doigts. finalement, le questionnaire, c'était moins difficile que les awards, pour moi. la façon dont on te voit à l'extérieur, ça t'a un peu plus atteinte que le reste. et y'a certains awards qui t'ont quand même un peu vexée, même si t'as trop de fierté pour le reconnaître. ce sont des décisions trop unanimes, prises par beaucoup trop de gens. c'est en contradiction totale avec ce que tu prétends concernant les haters et le reste, mais t'es plus à une contradiction près dans cette aventure.

Spoiler:
 

_________________
the past is gone
sing with me, sing for the year. Sing for the laughter, sing for the tear. Sing with me, just for today. Maybe tomorrow, the good Lord will take you away. Dream on!


Revenir en haut Aller en bas
Gianni
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12109-giannihttps://www.throwndice.com/t12052-gianni 
regrets and stuff (ven, 16h15) Empty
Message (#) Sujet: Re: regrets and stuff (ven, 16h15) — Mar 7 Juil - 2:38

La remarque de Rosamie au sujet de Roma lui tira un sourire, parce que la façon dont les choses s'étaient apaisées et avaient évolué entre l'indienne et lui depuis plusieurs jours, c'était ce qu'il avait le plus envie de retenir de tout ça. Roma n'avait pas accordé à cette histoire plus d'importance que lui l'avait fait mais ça n'avait pas empêché Gianni de vouloir la rassurer, dès qu'il avait pu, et elle savait aussi que ce qu'il cachait ne viendrait rien changer à ce qui se nouait entre eux. « J'ai pas eu l'occasion de te remercier, pour l'accès à la loveroom. Je sais que t'as du un peu hésiter sur le coup, mais ça nous a permis de vraiment nous parler et c'est ce dont on avait besoin à ce moment-là. » Il souffla doucement, parce que ça lui tenait à cœur de lui exprimer sa reconnaissance après que cet échange avec Roma à l'issue de l'avant-dernier prime leur ait permis de se dire les choses, ce qui n'aurait pas été possible de la même manière s'ils n'avaient pas pu s'isoler quelques heures. Elena était visiblement restée sur sa faim, mais lui ne regrettait rien de cette discussion qui l'avait incité à laisser tomber sa pudeur pour mettre des mots sur ce qui comptait. Cette histoire d'anniversaire, ça avait un peu intensifié le manque de ses proches, mais il savait que c'était que partie remise et il aimait autant que Rosamie ait pu fêter le sien tranquillement. « Non, juste Maci. » Il releva, sans trop savoir comment se positionner vis à vis d'elle depuis plusieurs jours. Ça s'était apaisé, du moins il en avait eu l'impression quand ils en avaient discuté ensemble, mais il avait pas été surpris outre mesure qu'elle ait nominé son binôme ou décrété qu'il était sa pire rencontre. « Mais la même semaine on s'est un peu pris la tête avec Louis, et Carl s'est découvert une passion pour mon ex. T'as du l'entendre hier, quand on était dans les jardins. » Et ça le mettait un peu mal à l'aise d'évoquer le sujet avec Rosamie, mais elle était aussi celle qui pouvait le mieux comprendre que ça lui puisse le gêner, tout ça, et que le dernier truc dont il ait eu besoin la semaine passée c'était que Carl lui balance des remarques sur son ex. « Toi, ça va ? » Il reprit dans un sourire concerné, et parce que lui aussi désirait s'assurer que les choses s'étaient apaisées pour elle, après la révélation de son secret qui avait du remuer beaucoup de choses, le départ d'Aera, cette histoire avec Carl et le fait qu'elle aussi, elle avait fêté son anniversaire loin des siens. Rosamie, elle était un peu comme lui, elle montrait pas facilement quand quelque chose l'affectait, alors cette question, c'était aussi une manière de l'inviter à se confier si elle en avait envie. Sa question valut à ses traits de s'adoucir, l'italien affichant un air songeur. « Vivant, festif, toujours un peu bruyant. C'est l'occasion de se réunir à vingt autour d'une table, de manger, boire et danser jusqu'à ce que les plus vieux et les plus jeunes aillent se coucher pour laisser que ceux en âge de refaire le monde jusqu'à quatre heures du matin. En général y'a toujours un cousin un peu pompette pour lancer un jeu idiot ou une de mes sœurs pour me coller la honte en ressortant une anecdote que j'aurais préféré oublier. » Une pensée qui lui tira un sourire, parce que ces moments-là il les chérissait pour un tas de raisons mais surtout parce que sa famille, ça avait toujours été son moteur, peu importe leurs différends, la manière dont ils avaient parfois pu s'affronter. Chez lui, on ne savait pas aimer à moitié et il faisait pas exception à la règle. Ses proches, c'était tout pour lui et parce que ses parents s'étaient saignés aux quatre veines pour leur offrir à ses sœurs et lui la vie qu'ils avaient aujourd'hui, il était prêt à tout pour eux, à désormais une exception près : son bonheur, il le ferait plus passer après celui des autres. « Presque. Vingt-huit. » Il ajouta, l'air amusé. « Mais depuis que je bosse dans l’hôtellerie je serais pas surpris que ma ride du lion soit plus marquée qu'avant. » En réalité c'était surtout la barbe qui depuis quelques années lui donnait l'air mature et lui se préférait aussi définitivement avec, même si on imaginerait pas toujours en le voyant à coté de ses sœurs qu'il était le plus jeune de sa fratrie. Non pas qu'il le soit de toute façon dans sa tête, beaucoup trop protecteur depuis toujours vis à vis d'elles. Sa réponse à la question de Rosamie fut quant à elle sincère et relativement logique, même s'il pouvait pas encore lui expliquer à quel point. « Non, Virna et moi on s'est connus plus jeunes, notre relation a duré sept ans. » Et trois ans plus tôt, leurs meilleurs moments étaient déjà passés. Ils avaient commencé à s'attacher différemment, comme deux êtres animés d'une affection et d'un respect profonds l'un pour l'autre, mais plus par des sentiments amoureux. « Y'a trois ans, je suis sorti d'une passe compliquée. Et là où t'as raison, c'est qu'elle a été présente pour moi du début à la fin. » Il souffla finalement, dans un fin sourire, et parce que c'était jamais que la réponse la plus honnête qu'il puisse lui donner. A ce stade, il le savait, il risquait pas grand chose à faire preuve de transparence parce qu'il jouissait d'une chance relative vis à vis des indices dévoilés depuis le début de l'aventure et qu'étant joueur, ça l'incitait à vouloir rééquilibrer un peu les choses. Il se confiait, de la même manière qu'avec Roma dans la loveroom. Elle avait été la première à savoir, pour lui, et ça comptait à ses yeux d'avoir pu lui dévoiler cette facette de ce qu'il était aujourd'hui, même s'il y avait des choses qu'il ne pouvait encore que survoler. Gianni fit ensuite preuve de curiosité à l'égard de Rosamie, dont il imaginait en effet qu'elle revivrait volontiers un passé qui lui permettrait de retrouver les êtres qu'elle avait perdu. « Et ça te ferait peur, de potentiellement risquer d'altérer le présent en revivant le passé ? » Il demanda doucement. Il savait pas dans quelle mesure lui serait tenté d'altérer le court des choses s'il se retrouvait face à quelqu'un qu'il avait perdu, mais il supposait que ça lui serait difficile de garder pour lui ce qu'il savait de la suite. C'est pour ça qu'à choisir, il préférerait éviter de remuer certaines choses. « Mais je suis d'accord, plonger dans un passé qui est pas le sien c'est prendre le risque de pas aimer ce qu'on découvrira. C'est pour ça que j'irais pas très loin, à choisir. Dans les années 80, pour voir mes parents jeunes et tomber amoureux l'un de l'autre, par exemple. Même si ça craignait pas mal chez nous à l'époque. » Une époque trouble entre politique déviante et néo-fascistes avec du sang plein les mains, clairement pas l'époque la plus heureuse de l'Italie moderne. « Finalement, c'est peut être pas un mal que personne ait encore trouvé le moyen de construire ce genre de machine. » Parce qu'il n'y avait pas de décision sans risque à partir du moment où on choisissait d'explorer le passé et que de son point de vue, leur époque était loin d'être parfaite mais le passé méritait pas non plus toujours d'être déterré. La réponse que Rosamie avait donné à son sujet au questionnaire l'avait pas vexé, en tout cas. « Pas vraiment, je sais pas si c'est parce qu'à ma connaissance y'a pas eu tant d'italiens que ça et que c'est logiquement ceux dont on parlerait le plus. Mais je suis pas aussi calé sur l'émission que certains de mes potes, moi je pourrais être assis à coté d'un ancien candidat et pas le reconnaître, tandis qu'eux seraient là à taper leur selfie. » Ah, ses potes, qu'est-ce qu'ils pouvaient passer comme temps devant ce genre d'émissions après le taff ou quand ils rediffusaient les quotidiennes au milieu de la nuit. Il afficha une moue amusée au sujet de Jill, puis inclina la tête à la confession de la philippine. « Pourquoi mérité ? J'ai jamais eu l'impression que c'était tendu entre Cami et toi. Vous êtes sûrement deux des personnes les plus tranquilles, ici. » Autrement dit, il les imaginait pas vraiment se prendre la tête et il y avait peut être une explication plus rationnelle à la réponse de la française, comme le fait que pas mal d'entre eux aient répondu par défaut ou juste cité le candidat avec lequel ils avaient le moins d'affinités. « Peut être le fait que Maci estime que je suis sa pire rencontre, même si elle a aussi répondu qu'elle aurait aimé apprendre à me connaître plus tôt. » Il expira à son tour, l'air pensif. « C'est une fille que je trouvais chouette, que j'ai voulu voir devenir cheffe de notre équipe parce que je pensais tout comme vous que ça l'aiderait à prendre confiance en elle, et avec qui j'ai passé de bons moments avant toute cette histoire. Alors qu'elle ait ou non donné mon nom parce que c'est ce qu'elle pense, j'ai trouvé ça un peu fort. » Et ça l'avait légèrement ennuyé dans le sens où, conneries ou pas, elle aurait pu donner le nom de quelqu'un qu'elle connaissait moins si c'était pas censé être sérieux. Et dans l'hypothèse où elle le pensait vraiment, ça lui ferait regretter d'avoir voulu apaiser les choses alors que sa réaction était injuste depuis le départ et qu'il pouvait pas croire qu'elle en ait pas eu conscience. « Parce que ça venait du public ? » Il demanda, curieux, lorsqu'elle évoqua les awards. « Le fait d'être connue sur les réseaux sociaux, tu penses que ça te rend plus sensible à l'image que les gens dehors peuvent avoir de toi maintenant que notre sortie est proche ? » C'était possible, même si Rosamie donnait l'impression d'avoir réussi à mettre de la distance entre l'avis de certains followers un peu extrêmes et elle-même. Cette aventure, c'était un peu comme la prolongation de son job à l'extérieur, finalement, sauf que cette fois le contrôle sur son image c'est d'autres personnes qui le détenaient.

Spoiler:
 

_________________

☾ we’re all kind of weird
and twisted and drowning.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SALLE A REMONTER LE TEMPS-
Sauter vers: