-27%
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro
205 € 279 €
Voir le deal

Partagez
 

 Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00)

Aller en bas 
AuteurMessage
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) — Lun 29 Juin - 23:29

@maci
La môme aperçoit Maci assise dans le salon en mode concentration ultime. Cami pose une main sur son épaule pour annoncer sa présence et éviter de lui faire peur. Un sourire s’étire sur ses pulpeuses lorsqu’elle croise ses opales. « Tu prépares la prochaine soirée d’équipe ? » elle demande parce qu’elle a l’air vachement focus Maci avec son petit calepin pas loin. C’est soit ça, soit elle cherche un secret. « Tu veux pas qu’on se fasse un jeu de rôle, ça pourrait être sympa » Cami lui propose l’air de rien en s’installant en face d’elle pour lui exposer son petit business plan, en guise de bras droit de Daenerys pour la guider et la mener à faire des choix éclairés. On s'est tous comment ça finit mais bon. En ce moment, elle a de l’imagination à revendre faut dire qu’elle gère plusieurs bouquins en même temps, les histoires s’entremêlent et les personnages se confondent. « Comme dans les films, des lycéens qui se donnent rendez-vous dans dix ans » elle amorce le sujet avant d’y aller un peu plus franco. « Je m’imaginais bien en ancienne membre du club de musique, clarinettiste  de préférence, qui a fini par se mettre en couple avec le skateur/junky de l’époque aka Louis qui n’a pas trop évolué depuis. Au moins ça me donnerait l’avantage sur nos embrouilles, vu que tout est un peu grillé là haut, je gagnerai souvent » elle commence en plantant le décor. Cami, elle part en vrille cette semaine complet. A qui le tour ? « Gianni, ça serait l’ancien footballer populaire, trop beau qui aurait fini par se faire les ligaments croisés, les sportifs se font toujours ça, fin de carrière et reconversion dans le mannequinat. Il se serait marié avec une prof de yoga trop mims d’une ville voisine aka Roma » la môme propose en s’imaginant la suite sans trop de difficulté. Quelques secondes de silence pour ménager un petit suspens. « Carl, je le vois bien petit geek amoureux de la cheerleader de l’époque, Rosa, avant d’être repéré par les services de police gouvernementaux lorsqu’ils auraient voulu le rechercher pour avoir craqué une plateforme érotique payante dans ce style, du coup il travaille pour la cyber sécurité du gouvernement anglais. Tout le monde à la soirée flipperait qu’il sorte des doss sur eux » elle balance dans un sourire en inventant des intéractions qu’ils devraient tous essayer de jouer pour rendre l’exercice intéressant. « J’ai même des idées pour l’autre team, attends » ça s’emballe sec du côté d’Israël mais ils l’inspirent tous. Elle songe à toquer à la porte de Netflix une fois qu’elle aura fini son petit speech. « Santo et Costa, c’étaient les brutes avec leur petit gang qui terrorisait le lycée. Les footballeurs faisaient souvent appeler à eux pour régler leurs problèmes, Gianni, c’était grave un habitué d’ailleurs. Santo aurait eu quelques problèmes avec la justice qui l’aurait empêché de finir ses études mais il vit maintenant une histoire passionnée avec Jill, une girl next door trop smart à l’époque, pas du tout intéressée par son côté bad boy. Il se murmure qu’elle l’a séduit à ce moment en le menaçant de le castrer s’il continuait son cinéma. Maintenant il bosse dans la boutique rétro mais hyper tendance de location de DVD de Jill, mélangeant perso et pro » elle souffle en essayant de citer un peu tout le monde pour intégrer le plus de personnages à sa nouvelle série. Maintenant qu'elle a réglé le cas de fratello junior, il faut circonscrire l'avenir du plus grand. « Costa aurait un peu mieux fini, marié à Aera, petite maison en banlieue, à faire croire à ses gosses qu’il deale dans le quartier alors qu’il est à la tête d’une petite entreprise de bâtiments. Il aurait une liaison en parallèle avec Lejla, la belle celib du quartier, business woman hyper active qui gère des haras » Cami enchaine en oubliant pas de caser ceux qui sont récemment partis. « D’ailleurs Aera aurait eu une petite liaison à la fin du lycée avec Gianni, genre la fusion petite intello super BCBG avec le sportif avant qu’elle ne craque pour Costa, par amour du danger et du frisson. Elle gère maintenant un bar, travaillant de nuit laissant le champ libre à l’italien pour sa relation extra conjugale même s’il aime quand même sa femme, il s'est un peu perdu le mec clairement » elle narre. « Du coup ça a quand même crée des tensions entre Gianni et Costa, vu que ce dernier a piqué Aera quand elle était en business avec Gianni qui avait confié à son pote de l’époque qu’elle était sa target » Cami grimace en mode pas trop fair le move de Costa mais bon le cœur a ses raisons que la raison ignore, right ? « Tu t'imagines comment toi ? » la questionne la môme en braquant ses petites opales curieuses sur son minois dans l'attente de sa réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) — Mar 30 Juin - 12:52

Maci aligne un peu les idées pour la prochaine réunion sur son carnet, après des pages et des pages d'infos en vrac sur Aera, Michaela, Cami, tous les secrets auxquels elle s'est un minimum attaquée depuis le début - en vain ou pas. Plus ça va, plus dans sa tête le plan idéal, c'est probablement l'idée qu'elle avait eue après le Cluedo, avant Linz, et avant que tout n'explose au prime précédent. Y'a que Louis qui savait ce qu'elle avait eu en tête, et à force de buter contre des idées pas très convaincante, elle est en train de s'auto-persuader de revenir sur ses pas. Y'a Cami qui débarque pour s'installer en face d'elle, et Maci hoche la tête à sa question, avant de rigoler quand sa copine lui propose un jeu de rôles. Maci, ces trucs-là, elle est toujours in, ça la fait rigoler d'inventer des trucs et de jouer son rôle, même si elle finit souvent par se marrer et dire n'importe quoi même quand elle est sensée rester sérieuse. Cami, elle a déjà tout le scénar dans sa tête, et lui débite le topo à une vitesse... familière, finalement. On dirait qu'on a inversé les rôles l'espace de quelques minutes. « Ohlala attends ralentis un peu, » rigole Maci en posant son calepin pour s'installer un peu mieux et l'écouter plus attentivement. Finalement, c'est pas tant un jeu de rôles qu'une interprétation un peu romancée du casting, qui arrache à Maci un ou deux rires nerveux, légers soupirs ou gloussements sincères. Quand elle termine tout ça, Maci reste silencieuse deux secondes avant de rigoler un coup. « Ça y'est c'est l'enfermement qui t'a monté à la tête ? » Elle l'a rarement vue  aussi lancée dans son imagination depuis le début, Cami, on dirait limite un reflet de Maci quand elle s'était lancée dans son Cluedo, sans la part de réalité. Quant à elle, comment elle se grefferait là-dedans... « Moi... » Maci lève les yeux vers le plafond histoire de réfléchir. Parce que au final, elle, le cliché du lycée à cliques, elle a vraiment déjà expérimenté, même si c'était moins clivé que dans les films, et que son lycée était aussi pas mal pauvre et n'a pas vu autant de différences de milieux sociaux que dans un High School Musical. Faut qu'elle cogite pour mélanger le jeu, sa vie et son interprétation que ça ait du sens - mais elle a du bol, Cami, parce que Maci, s'imaginer des scénarios loufoques, elle est forte à ça. « Moi je suis dans le club de théâtre. Dans les gens un peu originaux et dans la lune tu vois. Genre, j'ai toujours rêvé d'avoir le premier rôle de la pièce annuelle du lycée mais j'ai jamais été prise aux auditions, parce que en fait j'étais trop nulle et je chantais faux, et c'était toujours genre, une copine populaire de Rosamie la cheerleader qui le décrochait. Mais on a trouvé que j'étais pas trop mauvaise pour organiser des trucs et m'occuper des gens en coulisses alors maintenant c'est moi qui gère la régie et puis je participe aux castings aussi ! » elle commence. Elle trouve ça sensé, comme parallèle, de faire partie des nerds du théâtre, elle se verrait presque emboîter le pas à Sharpay Evans en coulisses. « Sauf que du coup tu vois comme je suis un drama kid, personne me calcule trop, on est un peu au bas de l'échelle du lycée. Y'a que le club de musique, parce qu'ils participent des fois quand on fait des comédies musicales et tout, et puis les geeks, et la conseillère d'orientation aussi, tu sais, Michaela. Elle se dispute souvent avec Costa et Santo d'ailleurs mais je crois que c'est parce qu'elle voudrait qu'ils réussissent, » elle ajoute, avec un sourire, raccrochant les wagons en intégrant Michaela dans leur histoire d'une manière assez fluide et logique pour qu'elle en soit fière. La conseillère d'orientation qui essaie de faire en sorte que geeky-Carl suive une bonne voie universitaire en gérant ses soucis psy et qui veille sur une drama-Maci victimisée avec son contexte familial pété, ça colle nickel. Ça y'est elle est lancée, c'est limite hyper réaliste comme histoire. « Et puis une fois y'a Costa qui m'a aidée à me sortir d'un plan foireux face à deux-trois bully en rentrant du lycée, et on est devenus potes mais le lendemain il m'a reniée devant toute la cafet pour faire genre qu'il traîne pas avec les nerd comme moi parce que tu vois, les groupes ils se mélangent pas trop. Les gens du lycée ils adoraient se moquer du club de théâtre sur le groupe Facebook, aussi, » elle poursuit en hochant la tête. Forcément, les geeks et les théâtreux, c'était toujours les plus malmenés du lycée, suivi par le club de marching band ou l'orchestre sans doute, tout le monde sait ça. « Et puis quand j'étais au collège j'avais un amoureux depuis que j'étais toute petite, qui habitait dans la maison d'à-côté depuis qu'on était enfants, mais un jour il a déménagé à l'autre bout du pays et je me suis retrouvée toute seule. Ensuite j'ai eu d'yeux que pour le quaterback du lycée mais j'étais trop timide et puis trop invisible alors jusqu'à notre remise de diplômes, il a jamais même su c'était quoi mon prénom. » Elle lâche un rire un peu désabusé mais franchement, replacé dans ce nouveau contexte, ça fait tellement sens qu'elle se demande limite pourquoi elle a pas lâché l'affaire plus tôt, avec Gianni. « Et dix ans plus tard...  » Parce que faut la suite, Maci, tu peux pas rester coincée au lycée. C'est là qu'elle se rend compte de la difficulté du truc, parce que Maci, des fois, elle a l'impression de jamais avoir vraiment quitté les bancs de l'école alors qu'elle n'a même pas été jusqu'au bout, à devoir grandir trop vite. Y'a deux-trois trucs qui semblent évidents vu comme ça. « Je fais plus du tout de théâtre, j'ai essayé mais en vrai avec les professionnels, c'était trop dur et puis moi ce que j'aimais c'était faire ça avec des copains, la pression ça m'allait pas du tout. Je suis aide-soignante dans une maison de retraite et puis j'ai pas trop gardé contact avec les autres, parce qu'ils m'ont oubliée dès qu'on a eu nos diplômes. Sauf ma copine clarinettiste, et puis son copain un peu stone qui calculait personne de toutes façons tellement il était dans son monde mais qui a toujours été sympa avec moi, des fois même il était super high et il donnait accidentellement des super conseils de vie et tout. Et Carl le geek aussi, et puis la conseillère d'orientation qui m'envoie des emails pour savoir ce que je deviens aussi, » elle conclut. Difficile de caler Oscar sans toucher trop vite au côté réel des choses alors vaut peut-être mieux le laisser hors de son scénar fantaisie. « Alors ça te va comme histoire ? Ça colle bien avec le reste ? » elle finit par demander à Cami avec un sourire satisfait. À voir si elle veut y apporter des modifications ou rajouter des détails, et elle a un pitch de teen série tout prêt, c'est cadeau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) — Jeu 2 Juil - 21:21

Maci lui demande si elle a fini sa petite crise et elle expulse un soupir transpirant le désespoir que son génie scénaristique ne soit pas compris. Pourtant ce n'est pas faute de s'être donnée et d'avoir tenté de caser une partie des candidats et quelques anciens. « Ouais, je n'ai pas pris mes médocs et mon camé me manque » elle s’essaie même aux jeux de mots et aux pseudo traits d’esprit. La vérité est que Cami a besoin d’énormément de stimulation pour se sentir bien, le chalet se vidant, la fin approchant, la parisienne commence à péter un plomb non pas à cause de l’enfermement mais simplement du vide ou des moments d’égarement qui se multiplient ici. Louis, il a toujours compris ça dès le début. Après un certain flot de paroles, Cami lui laisse l'occasion de s'exprimer pour ajouter sa petite patte à cette nouvelle série prête à inonder leurs écrans et faire un carton. Maci commence son récit, la môme se fait plus qu'attentive. Forcément elle se dénigre dans une fiction emprunte d'une certaine réalité. Pour une fois la parisienne la laisse faire, sans rien objecter ni rien souligner parce qu'elle a assez donné pour la self confidence de Maci tout au long de cette aventure et sait qu'elle ne peut plus rien faire à stade. Si elle veut se percevoir de cette façon, libre à elle, ce n'est pas faute d'avoir essayer de lui dire qu'elle n'était pas comme cela. « Tout me va, c'est toi qui décide de ton personnage après tout » elle déclare en croisant ses prunelles d'un air léger. « Comme on dit : je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme » ajoute Cami dans son petit flash culture de la journée. Maci continue un peu pour lui parler des rares liens que son personnage aura garder dans dix ans. Un sourire s'étire sur ses pulpeuses. « Nice, à la soirée je te proposerai de t’inviter en vacances dans notre super villa au bord de la mer » elle glisse. « Parce que de mon côté, je serai la michto de mon dealer de mec qui aurait fini par faire du bizbiz de façon tranquille et nonchalante avec la mafia corse afin de m’offrir la vie que je méritais » souffle la môme moqueuse, il y a bien vérité dans ce qu’elle est capable de vivre quand elle intellectualisait la chose avec le côté quasi dévotion de Louis lorsqu'il s'agit de s'occuper de ses névroses et d'elle. Ça faisait quelques temps que cela fonctionnait comme ça entre eux et il répondait toujours présent. Même si elle aimait arguer que la réciproque était vraie, Cami avait totalement conscience du déséquilibre qu'elle provoquait avec ses humeurs et ses lubies. « Bon aller, on va proposer ça à la production pour la dernière semaine ? Trop chaude pour me prendre un beau non en pleine gueule » elle lance sur l’air de celle qui n’a plus rien à perdre de toute façon. « Et du coup, tu retiendras quoi toi d'ici ? Tu raconteras quoi à tes potes plus tard pour leur expliquer ton aventure ? » questionne la môme en lui offrant un regard curieuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) — Sam 4 Juil - 18:08

Le petit scénario de Cami, ça la lance, Maci. Au début elle trouve marrant le fait d'essayer de mêler réalité et éléments dignes d'une teen comedy cliché, et puis elle finit par se prendre au jeu en glissant des détails un peu perso. Quand Cami ne trouve rien à y redire, elle décoche un large sourire satisfait. « Chouette ! Moi je trouve ça logique. Y'a même des indices dedans ! » elle répond fièrement. Faut dire que la subtilité ça a jamais été son fort mais dans ce genre d'exercices, elle est assez douée. Même sa petite fin avec sa copine clarinettiste font enchaîner Cami avec une histoire de mafia et de belle villa et forcément, Maci, ces trucs, elle marche pas, elle court. Elle tape dans ses mains d'un air surexcité par leur propre petite histoire, limite elle voit déjà les scènes et les costumes dans sa tête, ça l'amuse beaucoup. « Oh ouiii ! Votre villa elle est trop belle sur une falaise avec la piscine qui tombe dans le vide là. Et quand j'arrive je suis trop impressionnée et tout, et puis au final avec Louis vous me dites que vous avez des problèmes avec un gang et que vous avez besoin de mon aide et que c'est super important... » elle poursuit en se laissant emporter dans son scénario. Ça vire clairement de style mais bon, au moins, si ça finit au cinéma, y'en aura pour toutes les générations. Elle en a quitté le canapé pour s'agenouiller par terre appuyée sur la table basse face à Cami, en mode plans de guerre. « Et je finis par rappeler les anciens du lycée et on va tous monter un super plan pour vous sortir de là ! Ça se trouve je vais finir par tomber amoureuse par un gars du gang ennemi et il finira par nous aider et tout. » Le syndrome du héros frappe encore dans cette réincarnation de Danny dans sa tête, à Maci, même si elle réfléchit pas plus loin que "si il peut même avoir la tête de Diego Boneta c'est parfait". « Bon maintenant c'est un film d'action plus une comédie de lycéens... » elle commente en rigolant, avant de poursuivre. « Mais hé ça fait une super idée de saga pour le ciné, et on deviendra riches. » Faut pas lui parler de jeux de rôles et de délires hollywoodiens, Maci, elle a grandi là-dedans, sous l'influence de la scène californienne et son rayonnement qui va au final bien plus loin que les ghettos de L.A. C'est une question bien plus sérieuse que lui pose Cami ensuite et elle prend un instant avant de répondre. « J'ai rencontré plein de gens qui viennent d'endroits différents, avec chacun leurs histoires et leurs choses à raconter, et j'ai appris plein de choses, sans doute plus que dans n'importe quel cours à l'école. » Maci décoche un sourire. Elle l'a déjà dit, elle sait plus trop à qui, peut-être Carl ou peut-être Aera ou peut-être encore Rosamie. Mais y'a pas que ça. « J'ai appris des trucs sur moi aussi je crois. Avec toutes ces histoires et tout. Enfin, je sais toujours pas exactement quoi, mais je crois que j'ai appris des trucs. » Quels genre d'émotions elle est encore capable de ressentir, et surtout les émotions qu'elle ne veut pas laisser ronger son intérieur pour préserver son équilibre, après ce rollercoaster. « Ça donne envie de voir le monde aussi, de le montrer à Oscar, pour pas qu'il grandisse dans la même petite bulle que moi, » elle ajoute en hochant la tête. Y'a tellement de trucs qu'elle ignore ou qu'elle comprend mal, des choses auxquelles elle se heurte encore aujourd'hui à défaut de l'avoir fait dans son adolescence comme beaucoup. Autant de cartes qu'elle n'a gagnées que trop tard, qu'elle voudrait simplement donner à son fils pour qu'il ait un peu plus de chances de réussir qu'elle. « T'aurais fait quoi si y'avait pas eu Thrown Dice ? Tu crois que y'a des trucs qui auraient été différents pour toi ? Avec Louis peut-être ? » elle continue dans le même ton à l'adresse de Cami.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) — Mer 8 Juil - 21:53

Elle visualise très bien les villas façon architecte que lui décrit Maci, la réalité est tout autre, elle serait bien déçue de découvrir la réalité de leur maison. Mais Cami, citadine de coeur, un bout de verdure ça avait suffit à la déboussoler, loin de ses immeubles parisiens. « On pourra te mettre une piscine gonflable si tu veux quand tu viendras » elle ronronne en imaginant bien la chose, les piscines pour bébé, ça rentre easy dans leur petit jardin plutôt habituellement dédié aux barbecues normalement. Maci, elle continue d'ajouter la masse de personnes à leur série si bien que ça commence à devenir trop compliqué de tout suivre. On est clairement loin du RDV dans dix ans là. « Ah oui l'histoire part complètement en vrille, c'est Maci 007 maintenant » elle se marre avant que Cami ne lui demande ce qu'elle va retirer de cette aventure. Elle enregistre tranquillement la réponse de sa pote dans son esprit. La candidate dénigre toujours un peu sa vie actuelle, en tout cas c'est ce qu'elle laisse entendre en filigrane. Ou sinon son insatisfaction. Maci, elle veut dans tous les cas offrir le meilleur pour Oscar, ça arrache finalement un sourire attendrie à Cami. « Tu vas essayer de surfer sur la notoriété pour te créer des opportunités et tenter de d'éloigner de ta bulle, comme tu dis ? » elle questionne. Elle sait que par exemple Louis mise sur l'aventure pour se faire connaitre pour tenter de faire vivre son projet. Maci, elle a peut être la tête pleine d'idée. Cami, c'est surement la seule qui ne saura pas comment rebondir correctement. « T'as appris quoi sur toi ? » elle questionne dans un sourire. « Que tu es d'une sensibilité exacerbée ? » la môme concède dans un sourire. Globalement Cami s'était toujours définie comme quelqu'un d'assez émotif, en tout cas en interne, mais cette aventure lui avait clairement prouvé le contraire dans une espèce de lucidité qu'elle arrivait à conserver. Ça, elle ne s'en pensait pas tellement capable finalement. « Je pense que sans Throw Dice ça aurait été plus compliqué » elle admet en croisant les opales de Maci. Throw Dice avait accéléré leurs retrouvailles en leur servant d'excuse pour se côtoyer pendant des semaines à la cherche d'une complicité qui s'était surement perdue en chemin. « J'aurai fini par me repointer à Ajaccio la bouche en coeur en essayant de forcer un peu le destin j'imagine » elle tente de se projeter dans cette version qui aurait été complexe. Cami, elle a toujours eu du mal à s'imposer dans un move trop grossier, elle est plus de genre à s'enraciner doucement dans la vie des gens, à les habituer délicatement à sa présence. « ou alors on ne se serait jamais remis ensemble » elle suggère dans une option plutôt réaliste dans sa tête. C'est d'ailleurs pour cela que Cami ne se posait pas cette question et n'imposait pas à Louis une réponse claire sur ce sujet plus que glissant. « Il aurait fini par m'oublier, moi par la force des choses j'aurai fini par tourner la page et notre histoire aurait trouvé ses limites dans cette distance imposée » elle conclut, c'est juste badant n'empêche. « Toi, tu serais capable d'attendre combien de temps la personne que tu aimes ? » questionne avec curiosité la parisienne. Ses potes au bout de quelques mois l'avaient sommé de reprendre sa vie en main sous prétexte qu'elle faisait pitié de patienter après un mec qui semblait ne plus vouloir la calculer. Cami, elle avait fait toujours un peu la morte face aux conseils de ses potes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maci
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12070-macihttps://www.throwndice.com/t12071-maci#298697 
Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) — Jeu 9 Juil - 18:04

Maci elle peint un super tableau digne du meilleur blockbuster hollywoodien mais entendre Cami lui dire qu'elle lui installera une piscine gonflable, ça la fait pouffer de rire. « Si je ferme les yeux ça fera presque pareil ! » Avec un peu d'imagination, donc, ce qui n'est pas vraiment un problème, comme le peut constater sa camarade après ce scénario rocambolesque. « Oups, » elle lâche avec un gloussement lorsque Cami s'en étonne un peu. Oui bon, elle a un peu dévié du sujet, mais Maci elle est comme ça, vous lui filez l'opportunité d'inventer des histoires dans lesquelles elle peut jouer, elle part avec en courant. Outre les plaisanteries, Maci, elle a jamais été motivée par une quelconque célébrité en venant. Elle secoue la tête avec un sourire à la question de Cami. « Non je crois pas. J'en ai eu assez, de notoriété, avec tout ça. Je veux juste reprendre les choses où elles en étaient, juste en un peu mieux, tu vois ? » elle explique. Avec un peu d'argent, par exemple, ou juste ce qu'elle a appris des autres dans le chalet. « Essayer de voyager, par exemple. » Aller s'enrichir d'autres choses que ce qu'il y a dans son quartier et dans sa région, pour Maci pour qui ça a jamais été le cas, c'est déjà un énorme changement. Quant à ce qu'elle a appris sur elle... sa sensibilité, c'était rien de neuf. « Euh, ouais, j'imagine... » elle répond en hésitant un peu avec un petit rire gêné. « Mais bon ça je savais déjà un peu. Enfin, je sais pas si c'est un truc culturel aussi, mais franchement vous êtes vraiment pudiques avec vos émotions vous les Européens, » elle continue avec un gloussement. Maci elle fait ce qu'elle peut pour pas embêter les gens mais qu'elle soit triste et blessée ou hyper heureuse et surexcitée, ils sont sûrs de le savoir très vite, dans son entourage. « Je crois que je sais un peu mieux quel genre de personne et quel genre d'exemple je veux être pour mon fils, » elle finit par exprimer. Le genre qui se laisse pas autant affecter par les actions de personnes pour qui elle ne compterait pas assez pour qu'elle leur laisse ce droit là. Le genre qui se fait moins embobiner par les douces paroles de quelqu'un d'apparence bienveillante sans vraiment les connaître aussi. Le genre qui se laisse pas envahir par ses émotions lorsqu'il y a plus important à la clé. « Et que je suis toujours aussi nulle pour flirter, » elle ajoute enfin avec un petit rire. Non pas qu'elle le savait pas déjà mais au moins elle est sûre que c'est encore d'actualité, maintenant. « T'as appris des trucs toi ? Je suis sûre qu'on est tous un peu dans ce cas-là. » Si c'est le cas pour elle et ses trois neurones un peu trop éparpillés pour capter les trucs au même rythme que la plupart de ses camarades, eux aussi ils sont sans doute appris des trucs sur eux-mêmes en venant. Au moins pour ceux qui sont restés assez longtemps pour s'en rendre compte. L'autre option de la saga Cami et Louis elle est quand même bien plus sombre, sans l'émission, du moins dans la tête de Cami. Maci, avec son optimisme perpétuel, elle a son opinion sur la question. « On a tous vu comment il te regarde, Louis. Depuis le début même, avant que vous ne vous soyez réconciliés, » elle lâche avec un petit sourire. Pas sûre qu'il ait tant tourné la page que ça avant Thrown Dice, au final. « Et puis je t'imagine bien à pas lâcher l'affaire jusqu'à ce que soit définitivement foutu ! » Voilà un autre volume à leur teen movie-turned-action et espionnage, une comédie romantique plus adulte de Cami qui lâche Paris pour retourner à Ajaccio. Par contre Maci elle sait pas trop ce qu'elle aurait fait si elle avait été à la place de Cami. « Je sais pas. J'ai jamais été trop dans cette situation. » Un ex pour qui elle aurait encore des sentiments, ou un mec à attendre sans qu'ils ne se soient rien promis, c'est jamais arrivé. « Même quand Danny était en mission c'était pas pareil. J'attendais mais je savais quand il reviendrait et puis on était ensemble, surtout. » Rien à voir, en somme. Par contre, elle se connaît un minimum, Maci, elle a une petite idée sur ce qu'elle pourrait faire, mais rien de garanti. « Mais je crois que je pourrais attendre longtemps. C'est nul hein mais je suis trop romantique pour faire autrement je crois, » elle ajoute avec un rire un peu navré. C'est peut-être pour ça qu'on dit d'elle qu'elle fait pitié, allez savoir. Elle croit trop aux grandes histoires d'amour grandioses pour faire autrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) Empty
Message (#) Sujet: Re: Rdv dans dix ans (lundi S7, 16h00) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: SALON-
Sauter vers: