Partagez
 

 Ajaccio.

Aller en bas 
AuteurMessage
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
Ajaccio. Empty
Message (#) Sujet: Ajaccio. — Mar 30 Juin - 1:05

Ajaccio.
Jeudi – 21h30.
@Jill & @Lejla

Ça fait maintenant quatre jours qu’ils se sont retrouvés propulsés dehors comme le duo des deux controversés qu’ils étaient et consolidaient depuis deux semaines. La prod les avait vite extirpés d’Hallstatt pour Salzbourg en une heure de voiture pendant laquelle ils avaient un peu debriefé de tout et de rien mais surtout de ce qu’ils prévoyaient pour la suite. Louis c’était du tout vu, il allait rentrer sur Ajaccio pour checker l’état de sa boutique et profiter du coup de boost de l’émission pour ne pas en perdre un seul centime. Jill en revanche c’était plus compliqué. La petite new-yorkaise n’était pas encore décidée à retraverser l’Atlantique et ils en étaient arrivés assez rapidement à la même conclusion, un appel visio ayant vite plié l’affaire. Le français il avait réussi à trainer la brat sur son île en attendant que sa grande sis’ vienne la chercher, c’était le deal. Au cours de la négociation il avait même plié pour la petite journée parisienne calée entre deux vols afin qu’elle puisse se filmer devant la tour Eiffel et servir les followers qu’elle se réjouissait d’avoir gagné en masse. Il avait fait fi des petites exécrablités de la gosse concernant sa très chère Corse qu’elle qualifiait déjà d’île déserte sans 4G, lui vantant les mérites de la plage et lui ayant cédé son lit tout moelleux au profit du canapé pour ses soirées pyjamas avec Lejla. Occupé à courir partout, il tentait de flexer au maximum pour profiter des filles, l’hyperactivité déclenchée par l’excitation de retrouver l’extérieur l’aidant à tenir comme le ferait une bonne trace. Louis il avait tout prévu parce qu’il y voyait aussi une occasion de leur faire découvrir le bon vivre d’Ajaccio. Ballade sur le Sentier des Crètes, coups sur les terrasses ensoleillées rue Roi de Rome, petite présentation de la boutique, et ce soir c’était apéro sur la plage, enceinte Bose et très probablement bain de minuit pour lui. Après une journée chargée d’ajustements sur sa nouvelle stratégie de communication, il avait rejoint les filles en fin d’après-midi sur la plage d’Isolella où ils s’étaient matés la quotidienne de l’émission le bruit des vagues en arrière-fond avant que tous les potes ne débarquent. Il pigeait pas trop si c’était lui qui leur avait trop manqué ou s’ils étaient emballés par la présence des deux américaines mais ils ne lui avaient jamais semblés autant au taquet que ces quatre derniers jours. Installés autour d’un bordel naissant entre nourritures et bouteilles, un verre de rhum/coke à la main il pose son regard désabusé sur Lejla devenue cameraman TikTok officielle d’une Jill se mettant en scène. « Il va falloir m’expliquer ton délire, j’étais persuadé que t’étais une influenceuse. » Jill elle s’était indirectement vantée d’être une star des réseaux mais de ce que lui en voyait il trouvait ça super nul ce qu’elle faisait. C’est pas de sa faute, cette app chelou il achète pas. « C’est nul non ? » il demande confirmation à Poney Club qui est dans l’incapacité de refuser quoi que ce soit à sa Birdie. « Limite on peut faire un boomerang quand vous lancerez la bague à la mer. C’est l’endroit parfait ça va buzzer » ok boomer, il la sent venir à dix mille mais il propose alors qu’il reste persuadé que la meilleure solution pour cette bague c’est de la revendre. €€€. Une gorgée plus tard, l'alcool inhibant déjà ses neurones, il s'allonge pépouz dans le sable en  appui sur son avant-bras. « Alors c'est quoi le plan, vous avez réfléchi ? » Lui tout était ficelé mais les deux, là, il allait pas pouvoir les garder en vacances ad vitam aeternam.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
Ajaccio. Empty
Message (#) Sujet: Re: Ajaccio. — Mar 30 Juin - 17:53

À quel point tout peut changer en une poignée de jours. Il lui semblait presque déjà loin le moment où elle avait mis les pieds à l’extérieur d’Hallstatt. Lejla, elle avait traversé une montagne d’émotion pour en arriver à l’état d’esprit dans lequel elle se trouvait maintenant. Tout d’abord avec l’angoisse et l’incertitude des premiers instants, où elle s’était sentie comme un chien errant qu’on abandonnait sur le bord d’une route suite à son élimination. Aucun repère, aucune idée de quoi faire de sa peau. C’était trop soudain et elle n’avait clairement pas assez anticipé les étapes suivantes, comme si tout se règlerait en un claquement de doigts. C’est que dans sa tête, dans son plan initial, elle aurait atteint la demi-finale, son secret au grand jour et elle aurait enclenché la suite à l’extérieur avec une grande détermination. Elle aurait dû passer plus de temps à réfléchir au plan B. Celui où elle a carrément le cul entre deux chaises, un entre-deux, une phase de transition, où elle ne peut réellement bouger et faire avancer quoi que ce soit. La transition, elle avait finalement porté le nom de Sofia. Son escale bulgare, il était improvisé, même si Lejla savait bien qu’elle finirait par y remettre les pieds éventuellement. Renouer avec un passé quasi inexistant, faire face à des décisions de vie qui avaient forgé la petite fille qu’elle avait été et finalement la femme qu’elle était devenue. Lejla, elle se dit que c’était un passage obligatoire dans son cheminement, bien qu’elle ne fût pas mécontente de recevoir l’appel FaceTime de deux de ses personnes préférées dans la nuit de dimanche à lundi. Oui, elle avait été triste et déçue en apprenant l’élimination de Louis et Jill. Dans sa tête, ils méritaient d’aller encore plus loin. Mais elle ne pouvait pas cacher une certaine joie de les retrouver un peu plus tôt que prévu. C’était peut-être un peu égoïste, elle assumait. En même temps, tout était acté d’avance, elle ne resterait pas en Bulgarie en sachant qu’elle pouvait aller rejoindre ces deux-là quelque part. C’est ce qui explique pourquoi ils se retrouvent, complètement enivrés, sur une plage de la fameuse île de Louis, qui a bien voulu les accueillir, pas qu’elles lui avaient réellement laissé le choix. Il n’est pas à plaindre, non plus. Ils avaient l’attention du monde, la confiance de jeunes pseudo-célébrités qui tentent de comprendre cette nouvelle réalité qui ne sera probablement qu’éphémère. Sauf peut-être pour Jill, qui avait déjà un bon fanbase à son actif. Jill, son bébé, qui lui avait terriblement manqué, même après une semaine. La preuve, c’est qu’elle lui fait faire n’importe quoi, à Lejla, jusqu’à filmer des TikTok douteux, dont elle n’a pas encore compris toute l’utilité, mais qui l’amuse bien au fond. « Chut, tu vas l’insulter. » elle informe le français, moqueuse, alors que c’est de notoriété publique que Jill déteste avoir son nom associé au terme influenceuse. Lejla elle abaisse le téléphone pour abandonner ses fonctions le temps de prendre une nouvelle gorgée d’alcool, son sourire s’étirant doucement face à la remise en doute de Louis. « I’m a savaaaage. Classy, bougie, ratcheeeet » elle se met à chantonner, sa coordination éméchée ne lui permettant pas de faire les bons mouvements de la populaire chorégraphie. C’est bon, en trois jours, elle connait maintenant tous les classiques de l’app. On dit merci à la Gen Z avec qui elle partage maintenant tout son temps. Il est question de sa bague, la fameuse bague, toujours au doigt de Birdie depuis maintenant plus d’un mois. La mise en scène autour de cette histoire et les proportions que ça a prises au cours des semaines ne peuvent que l’amuser. « On doit attendre Cami pour ça, de toute façon. » donc ça ne se fera pas ce soir. Puis honnêtement, Lejla, elle a toujours eu en tête de la revendre cette bague. Beaucoup trop dispendieuse pour se la jouer le Cœur de l’Océan dans Titanic. Elle sait que Louis est d’accord avec cette idée aussi. Il y a aussi le fait qu’elle a peut-être parlé plus de deux heures avec Logan au téléphone la veille qui vient modifier l’idée de la bague au fond de la mer. Mais ça, elle n’a pas trop envie d’en parler. Tout comme le plan, avec un grand P, comme Louis décide de mettre le sujet sur la table. « Pour demain ? On pensait revenir à la plage, continuer à bien travailler notre bronzage. » elle répond en toute innocence, alors qu’elle a très bien compris ce à quoi il faisait allusion. Comme ils avaient décidé de ne pas se dévoiler leur secret respectif, se disant que rendu-là, ils étaient capables d’attendre jusqu’au prime de dévoilement, Lejla elle ne pouvait pas se montrer à 100% honnête dans sa stratégie d’après. Dans ce plan, cette prochaine étape. « Je sais pas trop. Premièrement, on va retourner à Hallstatt, c’est la première étape. » la plus simple, puisqu’ils avaient des choses à terminer, à conclure là-bas. Enfin, pour elle, c’était le cas. « Après… » elle soupire entre deux nouvelles gorgées. « Je pense que je vais voyager un peu. » parce que s’ils ne l’avaient pas encore compris, elle ne comptait pas retourner au Wyoming. Enfin, peut-être éventuellement, mais ça ne dépendait pas d’elle, comme elle avait pu le mentionner à Santo lorsqu’elle était encore dans l’aventure. Les choses avaient un peu évolué depuis qu’elle était sortie, mais pas au point d’avoir une confirmation à ce sujet. « Je devrais aller où ? » Elle est ouverte aux propositions.
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Ajaccio. Empty
Message (#) Sujet: Re: Ajaccio. — Mer 1 Juil - 17:08

Louis, avec son délire de babysitting en interim, il se retrouve un peu comme un con bloqué avec une Jill pas vraiment décidée à réintégrer le cocon familial géolocalisé à Long Island. Il a dû se coltiner pendant tout le trajet jusqu’à Ajaccio ses jérémiades et ses théories du complot mood Presley-le-chelou pour justifier que des gens comme Carliméro ou Kara la ramallo se trouvent encore dans l’émission alors qu’on cherche à la réexpédier aux US par le premier avion. Incompréhension généralisée. Le come-back de Lejla dans leur squad lui permet de souffler un chouia, mais faut quand même continuer à gérer la môme qui ne se sent plus trop depuis qu’elle a de nouveau accès à son Iphone et près de deux mois de nouvelles tendances TikTok à rattraper. Ce soir, c’est petit visionnage de quotidienne TD sur la plage, « Haha, te-ma Cami au bout de sa vie qui se retrouve à devoir traîner avec Rosamie. » elle ricane/constate, avant de se désintéresser du programme parce que personne n’a l’air de la mentionner. Jill, elle a aussi renoué avec sa personnalité de la toute première semaine de l’émission, quand elle dragouillait tout ce qui bougeait, la faute à la bande de Louis qui vient régulièrement squatter leur environnement. Elle s’est d’ailleurs dégoté un petit mignon à faire tourner en bourrique, trop fasciné pour se rebiffer par l’aura qui se dégage de la gamine quand on vient tout juste de la rencontrer. En général, ce n’est qu’après l’avoir expérimentée une ou deux semaines que tout se casse la gueule, après avoir sondé le vide de son cœur. Là, elle profite à fond de l’avoir sous son joug pour rebooster sa confiance en ses capacités de séduction mises à mal par le rital récalcitrant dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom. Jill, elle a développé une sorte de nécessité d'amour et de reconnaissance un peu tragique. Ajaccio, c’est le rêve pour la môme qui papillonne d’un sidekick à un autre. Un petit clin d’œil à l’attention de son valet 2.0 et elle rejoint Lejla pour qu’elle la filme en pleine chorée débile afin de nourrir ses followers et, par la même occasion, ses besoins d’attention. Elle glisse un petit coup d’œil exédé en direction de Louis qui y va de son commentaire débile et inutile. « Chhht, toi. » elle le rembarre, appuyée par sa bestie qui a un peu commencé à piger le concept. Jill, elle est carrément le level au-dessus de l’influenceuse. Merci de ne pas la comparer aux Rosamie adeptes des blanchiments dentaires de cette planète. Elle se laisse tomber dans le sable, pendant que ça commence à parler de la bague dont elle n’a toujours pas perdu la garde malgré sa sortie de l’émission. Le pauvre Logan, il n’a pas trop dû capter devant son écran de télé dans le Wyoming ce que son diamant de fiançailles foutait au doigt d’une ado, mais osef. « On fera un vlog aussi. » Et là, c’est Jill l’entrepreneuse insoupçonnée qui parle, parce qu’avec une bonne gestion de l’affaire sur plusieurs épisodes, y’a moyen de récupérer la valeur de la bague sous forme de vidéos monétisées youtube. « D’ailleurs resserrez-vous un petit peu, c’est pour faire une miniature. » La môme, on ne dirait pas comme ça, mais elle maîtrise son empire comme personne. « Je mettrais un titre racoleur du genre : asking questions about their crush you’d be to afraid to ask. » elle explique en braquant son téléphone dans leur direction. Jill, elle lâche son missile gênant de brat en toute décontraction, le sourire aux lèvres. Zoom sur Lejla. « A quel moment tu t’es rendue compte que c’était vraiment mort entre vous ? » Sauf qu’en parallèle, y’a Louis qui essaye de ramener la conversation sur quelque chose de censé en balançant sa question super boring qui pousse la môme à rouler des billes. « Pourquoi ? Tu cherches déjà à te débarrasser de nous ? » elle demande avec sa tronche de parasite qui s’accroche. Hallstaat, c’est une évidence, ne serait-ce que pour tout ce qui touche à la révélation des secrets. Jill, elle ne sait pas encore comment elle va gérer le truc, partagée entre le désir de venir redonner un coup de pied dans la fourmilière en débarquant dans son rôle de sale gosse ou de continuer à profiter de l’absence de cette bande de glands dans son espace vital. « Naples ? » Petite suggestion hors-propos. T’inquiètes qu’Aera ne va pas louper l’occas de se pointer également en Autriche pour tenter de mettre le grappin sur Costa lors du retour des anciens. Lejla, elle va encore se faire salement ghoster par l’autre canard aux goûts douteux en matière de meufs. « idk. Va bien falloir que je rentre. » Jill, elle est toujours aussi paumée sur ses projets d’avenir qu’au tout début de l’émission. Zéro évolution.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Voir le profil de l'utilisateur   
Ajaccio. Empty
Message (#) Sujet: Re: Ajaccio. — Ven 3 Juil - 0:29

Mater la quotidienne c’est aussi prendre note des étiquettes estampillées sur les fronts de chacun par les montages de la prod. Chaque candidat est caricaturé et certaines subtilités de relations palpables à l’intérieur lissées par les pixels. Si Lejla s’adonne à un visionnage plutôt calme, chez le duo fraichement exclu c’est des commentaires aussi cinglants qu’honnêtes d’un Louis bon public d’une Jill avide en moqueries et ricanements. II s’en dégage une certaine excitation de tous les voir interagir de façon random derrière un écran, comme s’ils avaient un résumé de la salle d’observation mais à des kilomètres de là. Hallstatt il l’a vite conjugué au passé, aussi vite qu’il avait pu râler en débarquant sur l’embarcadère. Louis il renait dans son environnement, il ne l’avait jamais trop caché que l’atmosphère du chalet lui était suffoquante et il l’avait exprimé librement à Cami lors de leur confrontation : il n’en pouvait plus de forcer la bienséance avec tout le monde. Posé sur la plage avec ses Louisettes il n’en garde que le meilleur. Enfin. Il se fait recaler par l’alliance féminine, spectateur impuissant de l’impact de la gamine sur Lejla. Ça lui arrache un rictus ce genre de constatation, elle ne peut pas tomber là-dedans elle aussi. « Tu te perds Lejla. » il assène dans un jugement impartial, menaçant de couper tout contact après sa tentative plus ratchet que bougie. Il évoque la fameuse bague de fiançailles, celle qui a upgradé les fuck de Jill de quelques carats. « Vous êtes drama. » Il constate avec son air suffisant même s’il lui vient l’idée d’une superbe mise en scène. « Et pourquoi pas même la jeter d’un pont en équilibre sur une barrière ? Qui se porte volontaire ? Pas Cami du coup elle est pas là. » dommage. Il ricane avec son petit sourire de con parce qu’évidemment il épargne sa douce de cette histoire sordide. Ils pourraient même trouver une alternative business à ça car une scène pareille ça se monnaie. La brat l’air de rien on la sent au taquet sur ce genre de problématique, elle évoque déjà le vlog et ça va tellement vite que Louis il pige pas trop avec ses neurones déjà ralentis par l’herbe alors il obéit tranquilou en s’étirant vers Lejla. Ses sourcils froncent à mesure qu’il capte ce qu’il se passe, l’objectif se rapprochant d’eux sur un intitulé de vidéo douteux. Il abandonne Louis, se désintéressant direct pour passer sur un sujet de fond beaucoup moins fun. Il a une super idée là, tout à coup, lorsque Lejla lui parle du lendemain. « On peut faire une session surf demain. » il propose en se redressant, pris d’un pic d’engouement « Pour tonifier vos fesses. » Il se dandine sur le sable pour illustrer ses propos dans une parade nuptiale désordonnée. Dans tous les schémas de sortie qu’il s’était imaginé, aucun d’eux ne comprenait le tableau actuel. Louis il se réjouissait d’avoir ramené les deux américaines sur sa petite île, c’était comme ça qu’il aimait les choses. Simples et spontanées. Lorsqu’il avait proposé à Costa de passer il y a de ça quelques semaines c’était exactement à cette image : un appel, une décision, une action. Du bon temps. « Non j’aime bien vous avoir avec moi. » confession articulée avec un grand smile sur les lippes. « Restez ici on est bien. » il lance sans sérieux dans la légèreté de la soirée, portant de nouveau le mélange sucré à ses lèvres pendant que Lejla expose ses plans. Évidemment Jill elle saute sur l’occasion et Louis, ce soir, il va pas se gêner pour en rajouter une couche lui aussi. « Napule. » il roucoule. C’est limite s’il ne maîtrise pas parfaitement l’accent à force de l’avoir entendu en long en large et en travers celui-là. « T’as vu que même Roma a fini par pécho il va falloir attaquer. Une vraie attaque. » il laisse sous-entendre parce que le kissou tout timide en question lui avait arraché un soupire, c’est qu’il se prenait au jeu du téléspectateur l’air de rien. Louis ça l’avait toujours surpris qu’il ne se passe pas plus que des petits baisers, il était même persuadé d’avoir raté le mémo sur quelques indécences parce qu’il ne pouvait pas croire que les autres supportaient l’abstinence mieux que lui. « S’tu veux on s’entraine. Jill, va chercher Val et montre-lui. » Val c’est son pote sur qui la new-yorkaise a jeté son dévolu depuis le début de la semaine. Après une cohabitation au cœur de l’info’ il connait tout du comportement de la brat et de son évolution au contact du mâle -non- docile. Elle venait de trouver un valet et ça le fumait de voir son pote se comporter comme s’il était face à un spécimen rare magnifié par l’aura de la micro-célébrité. « Tu vois en fait c’est juste Santo qui lui convenait pas. On s’est pris la tête pour rien. » il glisse à Lejla en souvenir de leur (son) coaching. Il profite de ce petit moment de flottement pour s’emparer du téléphone de la gosse dans un geste vif et, sautant sur ses pieds, les genoux fléchis pour rester à hauteur des filles, il s’improvise journaliste. « Asking questions about her crush you’d be too afraid to ask. » il paraphrase en caricaturant la môme, initiant un gros zoom sur sa face. « Un bop cette attaque à la cire ? Ou flop ? » Louis aussi il commence à maîtriser quelques codes de Gen Z à force d’avoir la brat envahissant son espace vital et cette question c’était une référence directe à ce qu’ils avaient vu il y a quelques heures. Le mot de Jill sur la question ça pouvait devenir le prochain mini-clip viral. « Pourquoi vous faites pas un tour du monde ? » il lâche ça comme ça, sans prémices, en souvenir de son buzz claqué tandis qu’il dézoome pour faire un effet de style. Le truc c’est que les deux elles n’ont pas validé de cagnotte, à son image d’ailleurs, alors financièrement c’est un peu la merde. « Vous devenez les nouvelles meufs travel à suivre, vous vous faites rémunérer en partos et vous chillez aux Bahamas. » Trop facile la vie. Vraiment.

_________________

bonjour bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Lejla
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12066-lejla 
Ajaccio. Empty
Message (#) Sujet: Re: Ajaccio. — Sam 4 Juil - 17:13

Si on demandait à Lejla à quoi ressemblaient la liberté et le bonheur, elle dirait que là, maintenant, ça lui ressemble beaucoup. Sans prise de tête, avec des personnes qu’elle appréciait réellement. Le weed qui lui rend les yeux petits, le rhum qui désorganise ses gestes et ses paroles, elle est loin des soucis et des grands questionnements. Elle joue son rôle de grande sœur, filmant des TikTok comme s’il s’agissait d’une activité de haute importance, s’amusant du jugement que porte Louis sur sa trop grande attention envers Jill. « Je me découvre, Louis. » elle lui souffle sous forme d’argument, dans cette façon typique qu’ils ont d’échanger depuis le jour 1. Qu’il se rassure, elle ne compte pas se partir une carrière de tiktokeuse ou peu importe comment on peut les appeler. Elle préfère être le support moral et technique d’une Jill qui prend son petit rôle au sérieux plutôt que de se lancer dans des chorégraphies dont elle ne comprend pas la moitié des gestes ou de la pertinence. Louis, il est le premier à dire qu’elles sont drama avec cette histoire de bague, alors qu’il est celui qui a amené le sujet. Elle le soupçonne de s’intéresser au dénouement de l’histoire autant qu’elles. Elle le berce d’un regard rempli de suspicion lorsqu’il élabore un plan qui risque de mal finir à tous coups. « Celui qui propose devrait se porter volontaire. » elle réplique sans attendre, glissant un regard en direction de Jill pour qu’elle approuve ses paroles dans cette façon qu’elles ont d’appuyer chacun de leurs propos, laissant Louis seul face à leur front commun. C’est qu’il va finir par regretter de les avoir invités sur son île, le français. Puis finalement, Lejla, elle se rend bien compte qu’elle a très peu de pouvoir décisionnel dans ce qui adviendra de sa propre bague de fiançailles lorsqu’elle capte les plans de grandeur que Jill a déjà commencé à élaborer. Elle est hyper sceptique face à l’idée de tout documenter, ce qui est ironique venant d’une personne qui vient tout juste de sortir d’une émission de télé-réalité où l’on filmait ses moindres faits et gestes. Mais l’émission, c’était décalé de la réalité. Quelque chose en suspens, qu’ils vivaient chacun pour différentes raisons, mais qui restait une sorte d’entre-deux. L’idée du vlog pour Lejla, ça touchait quelque chose de plus concret. Balancer sa bague dans la mer, c’est de marquer définitivement la fin d’un chapitre pour elle. Et elle sait qu’elle doit décrocher de Logan, que lui parler pendant des heures au téléphone et le laisser s’infiltrer dans sa nouvelle réalité ne l’aide en rien à passer à autre chose. C’était fini, et elle n’avait aucune intention de revenir en arrière. Elle réfléchit trop de toute façon, elle n’est pas en état de se virer le cerveau avec des si et des peut-être. Elle met même un moment à comprendre le petit manège de Jill, qu’elle connait pourtant par cœur à force de la côtoyer, alors qu’elle vient docilement déposer sa tête contre l’épaule de Louis lorsqu’elle leur demande de se rapprocher. Avant que le déclic se fasse dans sa tête, roulant des billes pour démontrer une certaine exaspération virant à l’amusement. Parce que rendu-là, elle devrait être habituée. « Quand il a commencé à ronfler à côté de moi la semaine qu’on partageait une chambre. » elle répond en décalage, n’ayant pas l’intention de taper dans le vif du sujet et les embrouilles que l’américaine tente de déclencher. Elle lui offre un doigt d’honneur pour souligner le tout, comme pour lui demander de décrocher. C’est qu’elle avait presque oublié à quel point elle pouvait être lourde par moment. Elle n’arrête pas de dire qu’elle l’aime comme ça. De toute façon, Louis il arrive avec sa question un peu plus sérieuse, dans le genre qu’ils doivent faire l’élaboration de leurs plans futurs et Lejla, elle est zéro prête à se plonger dans tout ça. Pas ce soir, alors qu’elle a une vision enivrée qui est terriblement à court terme. Elle suit du regard un Louis qui semble revivre avec sa proposition d’activité, ce qui interpelle Lejla sur le coup. « Toi tu sais parler aux femmes. » elle ironise face à son petit commentaire sur leurs fesses. Elle jette un regard vers l’arrière, se relevant légèrement ses fesses pour que Jill jette un coup d’œil aussi à celles-ci pour confirmer qu’elles n’en ont pas besoin. C’est qu’il se croit tout permis celui-là. Mais elle est super partante pour le surf et il le sait. « Je ne raterai jamais une occasion de me péter la gueule, tu me connais. » Elle est moins certaine que Jill va décider de suivre, mais au pire elle restera sur la plage à profiter des rayons. Flirtant avec l’idée de rester en Corse plus longtemps que prévu, Lejla ne serait pas contre prolonger leur séjour, même si elle sait que ce n’est pas ce qui arrivera dans les faits. Même si concrètement, elle n’a pas encore complètement décidé de son plan de match, elle sait qu’après l’arrêt obligatoire à Hallstatt, elle risque de zoner encore un moment en Europe, comme la possibilité de retourner en terre américaine est hors de portée pour l’instant. Par contre, elle ne retient pas son soupir lorsque les deux cons font des remarques sans aucune subtilité face à une certaine ville italienne. « Vous êtes super chiants. » elle marque d’une franchise déliée par l’alcool alors qu’elle termine au même moment son énième verre. Cet acharnement qu’ils ont de vouloir la pousser vers Costa. Lejla elle est un peu over it, honnêtement. « Mais j’ai pas envie d’attaquer… Pourquoi je ferais ça ? Le mec il a une étiquette "propriété d’Aera" collée dans le front. » elle expulse en rigolant bêtement, pour démontrer à quel point tout ça ne l’affecte aucunement. Elle n’a jamais caché son crush envers Costa, elle n’en voyait pas la pertinence, flirtant même avec le concept d’une certaine possibilité entre eux encore dernièrement. Mais il faut arrêter de donner plus d’importance à tout ce petit manège. « J’ai dans les plans d’aller à Naples éventuellement, mais ça ne sera pas pour visiter Costa en premier lieu. » elle lâche finalement, haussant les épaules, parce que pour elle, c’est un peu une évidence. Que ça plaise à Jill ou non, parce que ça concerne celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. S’ils n’ont pas saisi l’attachement qu’avait Lejla envers Santo, c’est qu’ils sont clairement passés à côté de ses relations les plus importantes dans l’émission. Ça ne la dérange pas vraiment. Comme finalement, elle s’en fout qu’ils se payent un peu sa gueule face à ses skills merdiques pour pécho qui que ce soit, comme ils aiment si bien le souligner. Lejla, elle n’a pas trop d’orgueil face à ce genre de commentaire, elle préfère honnêtement s’en amuser que de le prendre personnel. Même si l’idée que Jill lui montrer comment faire est quand même assez ridicule, il faut l’avouer. À son âge, Lejla se trainait déjà une réputation sans précédent avec les mecs de son coin de pays. Mais elle ne va pas souligner ce fait à voix haute. Regardant sa petite Birdie faire tourner la tête de ce cher Val devant leurs yeux. C’est pas étonnant non plus. Jill, elle est vraiment belle, à en faire tourner les têtes. Elle ne comprend pas pourquoi c’est autant passé sous silence, quand ils étaient encore dans l’émission. Mais clairement, le plan Santo/Jill n’était peut-être pas le meilleur avec du recul. « Il est sous le charme, elle n’est qu’à la phase 1. D’ici quelques jours, elle va commencer à le terroriser. » elle souffle en direction de Louis, un rictus malicieux s’accordant à ses paroles. Le pauvre Val, il ne sait pas dans quoi il s’embarque. Elle laisse Louis embêter la benjamine à son tour avec la caméra, se servant un nouveau verre et faisant les yeux doux à un autre des potes du français. Et après, ils disent qu’elle est une incapable. À voir la réception qu’elle a, Lejla n’a pas trop l’impression d’avoir tout perdu après plus de six ans de relation. Elle se sent à nouveau interpelée lorsque Louis mentionne un tour du monde. Ça sonne comme un vrai plan d’influenceuses, ça. « Oui, et on pourra smuggle de la coke sur les yachts de vieux riches en se faisant payer comme escortes ? » c’était pas ça qu’elles faisaient réellement, les influenceuses dans les Bahamas ? Elle se trouve drôle, alors qu’elle vient passer ses bras autour de Jill, dans une affection bercée par l’alcool. « Mais ça peut être une idée. » pas la poudre et la prostitution. Mais bien de voyager avec Jill à ses côtés. Elle est open Lejla. Il faut voir ce que sa jeune Birdie a envie de faire pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: L'Europe-
Sauter vers: